Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres?"

Transcription

1 Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Pr. Gilles Paintaud Université et CHRU de Tours EA 3853 IPGA Immuno-Pharmaco- Génétique des Anticorps thérapeutiques Equipe 7 UMR CNRS Pharmacologie des anticorps thérapeutiques et investigations cliniques

2 Gastroentérologie Rhumatologie Dermatologie Polyarthrite Rhumatoïde Spondylarthrite Ankylosante Rhumatisme psoriasique Maladie de Crohn Recto-Colite Hémorragique Psoriasis Anti- Anti- CD3 CD25 Anti- TNFα Anti- VEGF Anti- CD20 Anti- CD52 Anti- HER2 Anti- EGFR Rejet de greffe Transplantation Lymphomes malins NH Leucémie Lymphoïde Chr. Cancer du sein Cancers ORL Cancer colorectal Cancer du poumon Cancérologie Gilles Paintaud - Réunion LEEM Recherche 17/10/2007

3 Structure d une IgG1 V L CDR (zone interagissant avec l antigène) Fab (fixation à l antigène) C L C H 1 V H Fc C H 2 (fonctions effectrices) C H 3

4 Anticorps monoclonaux Acm murins 1975 mo(m)ab Acm humains (m)umab Acm chimériques 1984 ximab Acm humanisés zumab Immunogènes Fonctions effectrices + Demi-vie courte Humanisation Moins antigéniques Plus actifs (en principe)

5 étanercept (protéine de fusion à région Fc d IgG) insuline méthotrexate Wyeth Pharmaceuticals, 2005

6 Les anticorps monoclonaux sont-ils des médicaments? Production industrielle (bioréacteurs) Préparation d un produit homogène, pur, inerte n appartiennent pas aux biothérapies ce sont des biomédicaments Développement et AMM Etudes post-amm (phase 4)

7 Les anticorps monoclonaux sont-ils des médicaments comme les autres? Permettent-ils une «thérapeutique ciblée»? Oui car ils ont un antigène-cible bien défini. Non car il existe des antigènes-cible ailleurs que sur l organe cible (ex. : anti-egfr). Non car leurs effets touchent l ensemble de l organisme (ex. : anti-tnf).

8 Développement clinique : différences Limites des modèles pré-cliniques Connaissance de l anticorps thérapeutique incomplète au moment de l AMM car : développement rapide (pathologies graves) ; mécanisme d action insuffisamment connu ; effets immunologiques d un anticorps (portion Fc). Donc : Posologie / schéma souvent non optimisé ; ligne thérapeutique peut changer ; réanalyse de la valeur de la cible nécessaire (cétuximab).

9 Effet du rituximab sur la masse tumorale dans le LMNH Grillo-Lopez et al. Expert Rev Anticancer Ther 2003

10 Variabilité inter-individuelle de la réponse thérapeutique rituximab (MabThera, anti-cd20) : 70 % lymphomes folliculaires 1ère ligne. 65 % polyarthrite rhumatoïde. alemtuzumab (MabCampath, anti-cd52) : 40 % leucémie lymphoïde chronique. infliximab (Remicade, anti-tnf) : 50 % polyarthrite rhumatoïde (ACR 50). 70 % maladie de Crohn.

11 Modes d action présumés du rituximab rituximab CD20 Cell. lymphomateuse B FcγR effecteurs cytotoxiques (macrophages, NK) ADCC FcγR

12 FcγRIIIa : gène FCGR3A 1q23 ATG exon 6 allèle +4985T : 0,6 allèle +4985G : 0,4 T G FcγRIIIa-158F FcγRIIIa-158V phénylalanine valine Gilles Paintaud - Réunion LEEM Recherche Gilles Paintaud 17/10/ Réunion LEEM Recherche 17/10/2007 Homozygotes 158F/F : 35 % Hétérozygotes : 50 % Homozygotes 158V/V : 15 %

13 Rituximab dans le lymphome malin NH Réanalyse des patients de l étude de Colombat et al., Blood LNH folliculaires traités en 1ère ligne (n = 49). Faible masse tumorale. rituximab 375 mg/m 2 Réponse clinique Réponse moléculaire (JH-BCL2) D1 D8 D15 D21 M2 M12 Cartron G et al. Blood 2002

14 Rituximab dans le lymphome malin NH Proportion de patients Différence de réponse clinique 12 mois : p = 0,03 Différence de réponse biologique : p = 0,04 Homozygotes F/F et hétérozygotes Temps de suivi médian : 35 mois (31-41) Homozygotes V/V Temps avant progression (en mois) 50 Cartron G et al. Blood 2002

15 Infliximab dans la maladie de Crohn : variations relatives de la CRP Patients V/F et F/F Patients V/V Gilles Paintaud - Réunion LEEM Recherche Gilles Paintaud 17/10/ Réunion LEEM Recherche 17/10/2007 Louis E et al. Aliment Pharmacol Ther 2004

16 Anticorps monoclonal anti-rhd et élimination des hématies RhD+ Miescher S et al. Blood 2004

17 Variabilité inter-individuelle de l effet des anticorps Effets indésirables Médicament Effets souhaités Inefficacité thérapeutique

18 Variabilité inter-individuelle de l effet des anticorps Effets indésirables Médicament C Effets souhaités Inefficacité thérapeutique

19 Etude de la relation dose - concentration - effet pharmacocinétique relation concentration - effet Dose administrée Concentration sanguine Effets Gilles Paintaud - Réunion LEEM Recherche 17/10/2007

20 Rituximab et lupus : FCGR3A et baisse des lymphocytes B Anolik JH et al. Arthritis Rheum 2003

21 Globulines antilymphocytaires : FCGR3A et baisse des lymphocytes totaux Ternant D et al. Br J Clin Pharmacol 2007

22 Les anticorps monoclonaux sont-ils des médicaments comme les autres? Il existe une variabilité interindividuelle de leurs effets Pour certains anticorps, une partie de la variabilité est d origine génétique Qu en est-il de l autre grande source de variabilité des médicaments qu est la pharmacocinétique?

23 Devenir des anticorps thérapeutiques dans l organisme Développement clinique Effets indésirables Dose de médicament Etudes post-amm C Effets souhaités Inefficacité thérapeutique

24 Elimination : Mécanismes Dégradation après fixation sur leur antigène cible. Dégradation dans les lysosomes après captation par les cellules endothéliales. Demi-vie longue (3 semaines) car protection de la dégradation par le FcRn.

25 Concentrations de rituximab Lymphomes folliculaires avec faible masse tumorale Regazzi MB et al. Ther Drug Monit 2005

26 Concentrations résiduelles (C min ) d infliximab Polyarthrite rhumatoïde St Clair EW et al. Arthritis Rheum 2002

27 Sources de variabilité pharmacocinétique Communes avec les autres médicaments : Caractéristiques démographiques : poids, sexe. Différentes des autres médicaments : Réponse immunitaire vis-à-vis de l anticorps thérapeutique. Masse antigénique.

28 Facteurs de variabilité pharmacocinétique : développement d anticorps anti-infliximab (ATI) Relation entre concentrations d ATI avant perf. et concentrations sériques d infliximab 4 sem. après cette perf. (r² = 0.34, p < 0.001). Maladie de Crohn Baert F et al. N Engl J Med 2003

29 Variabilité pharmacocinétique : masse antigénique Infliximab et polyarthrite rhumatoïde Bendtzen K et al. Arthritis Rheum 2006

30 Pharmacocinétique et réponse à l infliximab : polyarthrite rhumatoïde Bendtzen K et al. Arthritis Rheum 2006

31 Pharmacocinétique et réponse à l infliximab : maladie de Crohn Maser EA et al. Clin Gastroenterol Hepatol 2006

32 Pharmacocinétique et réponse à l infliximab : psoriasis Reich K et al. Lancet 2005

33 Pharmacocinétique et réponse au rituximab : LMNH 375 mg/m² / week x 4 C min after 3rd infusion Igarashi T et al. Ann Oncol 2002

34 Quel pourrait être l intérêt de mesurer les concentrations sériques des anticorps monoclonaux chez les patients? Si le manque d efficacité est lié à un sousdosage du patient : éviter les «switches» entre anticorps éviter les associations thérapeutiques Identifier les patients à risque d effet indésirables dose-dépendants. Guider l adaptation posologique.

35 Adaptation posologique en cas d anticorps anti-anticorps thérapeutique adalimumab et PR Bartelds GM et al. Ann Rheum Dis 2007

36 Influence de la concentration d infliximab sur la formation d ATI Gilles Paintaud - Réunion LEEM Recherche 17/10/2007 Bendtzen K et al. Arthritis Rheum 2006

37 Anticorps thérapeutiques par rapport aux médicaments "classiques" Différences Ressemblances Développement Relation concentration - effet Mécanismes d'action Biomarqueurs Ce sont des médicaments Existence d'une variabilité inter-individuelle Pharmacocinétique Sources de variabilité Voie parentérale Mécanismes d'absorption, de distribution et d'élimination Sources de variabilité Existence d'une variabilité inter-individuelle Utilisation clinique Demi-vie très longue Immunogénicité Immunotoxicité Existence d'effets indésirables Nécessité d'un suivi thérapeutique

38 Conclusion Bonne connaissance des anticorps monoclonaux Surveillance clinique Génotypage? Suivi du patient traité par anticorps monoclonal Mesure des anticorps induits Suivi de biomarqueurs? Mesure des concentrations sériques de l anticorps thérapeutique? Gilles Paintaud - Réunion LEEM Recherche 17/10/2007

06/01/2011. Anticorps monoclonaux thérapeutiques (AcMor) : structure et mécanismes d action. Immunoglobulines et anticorps

06/01/2011. Anticorps monoclonaux thérapeutiques (AcMor) : structure et mécanismes d action. Immunoglobulines et anticorps Immunoglobulines et anticorps Anticorps monoclonaux thérapeutiques (AcMor) : structure et mécanismes d action Ig : structure moléculaire Glycoprotéines (5 types chez l homme) constituées de 2 chaînes lourdes

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies

Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies Samy Slimani 1,2 1 CHU Benflis Touhami, Batna 2 Université Hadj Lakhdar, Batna 20 ème Congrès de la SAMI 17 mai 2014 Plan C est quoi une biothérapie? Biothérapies

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament

Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament et de TNF-. Service d immunologie et allergie Matthieu Perreau TNF- : molécule de l inflammation TNF- est associé

Plus en détail

Pharmacocinétique des anticorps thérapeutiques

Pharmacocinétique des anticorps thérapeutiques Pharmacocinétique des anticorps thérapeutiques David Ternant david.ternant@free.fr Plan du cours Pharmacocinétique : généralités Définitions, paramètres pharmacocinétiques Modèles pharmacocinétiques Notion

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Rituximab A tout seigneur, tout honneur Que de chemin depuis 10 ans Ac anti-cd 20 développé initialement en monothérapie

Plus en détail

Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde

Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde 19/12/2013 Marinelli Guillaume L3 Appareil locomoteur A. Boulamery Relecteur 7 8 pages Appareil locomoteur Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde Pharmacologie des médicaments de la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 600-3) B/2 MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 602-6) B/1 ROCHE rituximab

Plus en détail

Anticorps monoclonaux à usage thérapeutique : spécificités du développement clinique, évaluation par les agences, suivi de la tolérance à long terme

Anticorps monoclonaux à usage thérapeutique : spécificités du développement clinique, évaluation par les agences, suivi de la tolérance à long terme RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT Thérapie 2012 Juillet-Août; 67 (4): 319 327 DOI: 10.2515/therapie/2012043 2012 Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique Anticorps monoclonaux à usage thérapeutique

Plus en détail

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Anti TNF α et Tuberculose DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Rôle TNF alpha Cytokine pro inflammatoire produite par les macrophages, monocytes, exprimé par LT, LB Recrutement et activation des macrophages

Plus en détail

Conditions de l AMM 1

Conditions de l AMM 1 Page 1 de 9 RECOMMANDATIONS CONCERNANT L UTILISATION DES IMMUNOMODULATEURS BIOLOGIQUES OU «BIOTHÉRAPIES» DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES À MÉDIATION IMMUNITAIRE (IMID) VERSION COURTE 1. INTRODUCTION Les

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines

Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines Éric Toussirot, Nhu Uyen Nguyen, Gilles Dumoulin, Daniel Wendling Rhumatologie Explorations Fonctionnelles Rénales & Métaboliques Composition

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail

I Les rencontres PRISME

I Les rencontres PRISME I Les rencontres PRISME Paris 27 mars 2010 Le programme PRISME est dédié à la formation médicale des rhumatologues libéraux et hospitaliers et à la prise en charge des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques

Plus en détail

THESE. Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012

THESE. Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012 UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2012 N THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012 LES

Plus en détail

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot 11 septembre 2008 Service d'oncologie Médicale Traitements en Oncologie Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie cytotoxique Hormonothérapie Thérapies Moléculaires

Plus en détail

Manifestations cliniques des hypersensibilités aux biomédicaments. Dr Claire Bernier Dermato-allergologue CHU Nantes

Manifestations cliniques des hypersensibilités aux biomédicaments. Dr Claire Bernier Dermato-allergologue CHU Nantes Manifestations cliniques des hypersensibilités aux biomédicaments Dr Claire Bernier Dermato-allergologue CHU Nantes Biomédicaments Réactions immédiates Réactions retardées Réactions Allergiques IgE médiées

Plus en détail

Influence de la masse antigénique et du polymorphisme FCGR3A-158V/F sur la pharmacocinétique du rituximab dans la leucémie lymphoïde chronique

Influence de la masse antigénique et du polymorphisme FCGR3A-158V/F sur la pharmacocinétique du rituximab dans la leucémie lymphoïde chronique Influence de la masse antigénique et du polymorphisme FCGR3A-58V/F sur la pharmacocinétique du rituximab dans la leucémie lymphoïde chronique Mira Tout CNRS UMR 7292 Génétique, Immunothérapie, Chimie et

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Remicade 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient

Plus en détail

48 e CONGRES DE L A.M.U.B.

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 48 e CONGRES DE L A.M.U.B. Place des nouveaux critères de classification des spondyloarthrites en pratique clinique Dr. L.Tant Rhumatologue Service de Rhumatologie et Médecine Physique ULB- Hôpital Erasme

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 4 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation - ACTEMRA, TOCILIZUMAB,

Plus en détail

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 En cas d'échec à un anti TNF Rituximab ou Abatacept? Abatacept ou Rituximab?

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des anticorps thérapeutiques et protéines de fusion

Cibles et mécanismes d action des anticorps thérapeutiques et protéines de fusion Cibles et mécanismes d action des anticorps thérapeutiques et protéines de fusion Hervé Watier Jean-Michel Bidart, Olivier Lambotte, Hélène Moins-Teisserenc, Gilles Thibault, I-Introduction 2 II-Optimisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 6 août 2010 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux NOR : SASS1021239A

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013 Communiqué de presse Bâle, 22 octobre 2013 Roche obtient de la FDA l homologation de la nouvelle formulation sous-cutanée d ACTEMRA pour une utilisation chez des patients adultes atteints de polyarthrite

Plus en détail

Effets dysimmunitaires des biothérapies. Pr Hervé Bachelez, Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris

Effets dysimmunitaires des biothérapies. Pr Hervé Bachelez, Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris Effets dysimmunitaires des biothérapies Pr Hervé Bachelez, Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris Déclaration de conflits d intérêts Activités de consultant : Abbott Centocor Janssen-Cilag

Plus en détail

Les anti-lymphocytes B. Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014

Les anti-lymphocytes B. Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014 Les anti-lymphocytes B Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014 Rôle pathogène des lymphocytes B au cours des maladies auto-immunes Production d'auto-anticorps et/ou formation

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Biothérapies en rhumatologie Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Les cytokines Messagers solubles de nature protéique synthétisées par les cellules du système immunitaire, ou par d autres

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP : 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP : 560 602-6) Laboratoire

Plus en détail

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Vieillissement immunitaire et risque infectieux Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Introduction L immunité = la résistance aux maladies, et spécifiquement infectieuses La physiologie

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

PROJET DE FUSION ENTRE OSE PHARMA ET EFFIMUNE CRÉATION D OSE IMMUNOTHERAPEUTICS

PROJET DE FUSION ENTRE OSE PHARMA ET EFFIMUNE CRÉATION D OSE IMMUNOTHERAPEUTICS PROJET DE FUSION ENTRE OSE PHARMA ET EFFIMUNE CRÉATION D OSE IMMUNOTHERAPEUTICS UN ACTEUR DE RÉFÉRENCE EN IMMUNOTHÉRAPIE D ACTIVATION ET DE RÉGULATION Février 2016 2 AVERTISSEMENT Informations importantes

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels

Plus en détail

Le retour au travail d un patient sous immunosuppresseurs

Le retour au travail d un patient sous immunosuppresseurs Société de Santé au Travail, de Toxicologie, d ergonomie, des régions PACA-Corse Le retour au travail d un patient sous immunosuppresseurs Pr Patrick DISDIER Médecine interne CHU de Marseille 28-01-2014

Plus en détail

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie B. Lauwerys Service de Rhumatologie Cliniques Universitaires Saint-Luc Novembre 2009 Prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde X Polyarthrite

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI 10eme Journée du REIVAC 10/04/2015 Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI Paul Loubet CIC Cochin Pasteur Plan AVNIR Littérature Discussion Conclusion Introduction MAI +

Plus en détail

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs L Sailler Service de Médecine Interne définitions Immunomodulateurs: Modifie la réponse immune de l organisme sans majorer le risque infectieux ou tumoral

Plus en détail

Immunosuppresseurs : Tendances et Nouveautés. Christian Coursol, pharmacien Hôpital Royal Victoria Centre Universitaire de Santé McGill

Immunosuppresseurs : Tendances et Nouveautés. Christian Coursol, pharmacien Hôpital Royal Victoria Centre Universitaire de Santé McGill Immunosuppresseurs : Tendances et Nouveautés Christian Coursol, pharmacien Hôpital Royal Victoria Centre Universitaire de Santé McGill 20 février 2015 Plan de la présentation Historique et mécanisme d

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Biothérapies en rhumatologie Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Dans quelles pathologies utilisent -on les biothérapies? Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthrite ankylosante Rhumatisme psoriasique

Plus en détail

MabThera. rituximab. Qu est-ce que MabThera? Dans quel cas MabThera est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public

MabThera. rituximab. Qu est-ce que MabThera? Dans quel cas MabThera est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public EMA/614203/2010 EMEA/H/C/000165 Résumé EPAR à l'intention du public rituximab Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière l

Plus en détail

LA POLYARTHRITE APRES ECHEC DES ANTI TNF JG TEBIB, CHLS

LA POLYARTHRITE APRES ECHEC DES ANTI TNF JG TEBIB, CHLS LA POLYARTHRITE APRES ECHEC DES ANTI TNF JG TEBIB, CHLS survie 100 90 80 70 «L ECHEC» DES ANTI TNF Adalimumab Infliximab Etanercept A priori NS 1 mais sur une autre étude 2 à un an infliximimab 0.81 +

Plus en détail

Les anticorps monoclonaux

Les anticorps monoclonaux Les anticorps monoclonaux I) Généralités Ce sont des anticorps produits par un clone unique de lymphocyte B. Ils sont Mono-spécifiques (ils reconnaissent un type unique d antigène) Homogènes Fabrication

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE. Infliximab. Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole. Modulateur des réactions biologiques

MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE. Infliximab. Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole. Modulateur des réactions biologiques MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE Infliximab Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole Modulateur des réactions biologiques REMICADE ne doit être utilisé que par des médecins ayant des connaissances

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE H. DINTINGER Cabinet de rhumatologie Paixhans/ Attaché service de médecine interne et rhumatologie hôpital Legouest METZ Un message

Plus en détail

La biothérapie. Biothérapies obtenues par géni biologique. Les biomédicaments

La biothérapie. Biothérapies obtenues par géni biologique. Les biomédicaments S.NAAMOUNE La biothérapie Emploient Organismes vivants (levures, ferments, certains microbes, cellules, tissus). substances prélevées sur des organismes vivants (hormones, extraits d'organes ou de tissus).

Plus en détail

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB régulateurs M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB : population hétérogène Foie fœtal et moelle osseuse B1 Plasmocytes Moelle osseuse T2-MZP LB de la zone marginale Périphérie Cellules souches LB immatures

Plus en détail

Immunothérapies anti-tumorales

Immunothérapies anti-tumorales Lymphocytes T innés Immunothérapies anti-tumorales ciblant les lymphocytes T Vγ9Vδ2 humains Emmanuel Scotet Equipe 1 / Modalités d ac3va3on et Fonc3ons des lymphocytes T γδ humains Dir. M. Bonneville -

Plus en détail

Infections opportunistes et anti-tnf a Résultats de l observatoire RATIO

Infections opportunistes et anti-tnf a Résultats de l observatoire RATIO Infections opportunistes et anti-tnf a Résultats de l observatoire RATIO D. Salmon, F. Tubach, X. Mariette, M. Lemann, B. Baldin, O. Lortholary, Ph Ravaud, pour le groupe RATIO Journées de Pathologie Infectieuse

Plus en détail

Titre Problématiques de la fabrication des anticorps monoclonaux en recherche clinique

Titre Problématiques de la fabrication des anticorps monoclonaux en recherche clinique Titre Problématiques de la fabrication des anticorps monoclonaux en recherche clinique Flavien Barge, Marie Kuzzay Pharmacie à Usage Intérieur C.H. Blois 13ème Journée Annuelle du Réseau OncoCentre OncoGériatrie

Plus en détail

Les lymphomes. Ouvrage réalisé sous la direction du Professeur Gérard Sébahoun

Les lymphomes. Ouvrage réalisé sous la direction du Professeur Gérard Sébahoun Les lymphomes Ouvrage réalisé sous la direction du Professeur Gérard Sébahoun 3 PRÉFACE On peut être surpris que Bioforma ait sollicité pour un public de biologistes un fascicule sur les lymphomes. Si

Plus en détail

Avis 8 18 Décembre 2012

Avis 8 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 8 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation ENBREL (DCI : Etanercept

Plus en détail

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke Les lupus induits par les anti-tnf-a Thierry Schaeverbeke Quelques raisons d imaginer un retentissement sur le système immunitaire... Lymphocytes B-T lymphokines migration prolifération B synthèse d Ac

Plus en détail

Les anticorps monoclonaux en thérapeutique

Les anticorps monoclonaux en thérapeutique Les anticorps monoclonaux en thérapeutique Xavier Gérard Service de pharmacie clinique CHU de Liège x.gerard@chu.ulg.ac.be Introduction Pourquoi s intéresser aux «MABs»? Les «MAB» c est récent? Un

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

ANTICORPS MONOCLONAUX : MODE D ACTION ET TOXICITE. Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment passeraientelles dans le sang?

ANTICORPS MONOCLONAUX : MODE D ACTION ET TOXICITE. Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment passeraientelles dans le sang? MODE D ACTION ET TOXICITE Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment passeraientelles dans le sang? MODE D ACTION ET TOXICITE Vérités? les anticorps sont des molécules énormes : comment

Plus en détail

Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie?

Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie? Infos médicales Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie? Qu y avons-nous appris sur les rhumatismes inflammatoires qui puisse intéresser ceux qui en souffrent? POLYARTHRITE Diagnostic et suivi A

Plus en détail

Grossesse et biothérapies Quoi de neuf? Thao PHAM Marseille

Grossesse et biothérapies Quoi de neuf? Thao PHAM Marseille Grossesse et biothérapies Quoi de neuf? Thao PHAM Marseille Grossesse et Biothérapies Biothérapies : Révolution de la prise en charge des RI, MICI et psoriasis Efficacité Tolérance Mise en place de registres

Plus en détail

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les biothérapies en médecine interne Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les maladies systémiques Connectivites Lupus Syndrome de Gougerot-Sjogren Dermato-polymyosite Sclérodermie

Plus en détail

IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS

IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS Maladie Clinique Biologie Immunologie Diagnostic Traitement POLYARTHRITE RHUMATOIDE = PAR LUPUS ERYTHEMATEUX DISSEMINE OU SYSTEMIQUE = LED SYNDROME DES ANTI PHOSPHOLIPIDES

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

RITUXAN MC Traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PAR)

RITUXAN MC Traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PAR) RITUXAN MC Traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PAR) FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Rituxan Dénomination commune : Rituximab Fabricant : Roche Forme : Solution pour perfusion intraveineuse Teneur

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 ORENCIA 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 flacon (CIP 570 892.7) Boîte de 1 flacon (CIP 580 989.3) Laboratoires BRISTOL-MYERS

Plus en détail

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle Prescrire et surveiller une biothérapie de la polyarthrite rhumatoïde en pratique courante Biotherapies in RA: prescription and management in clinical practice D. Wendling*, B. Combe** L avènement des

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ FRANÇOIS - RABELAIS DE TOURS ÉCOLE DOCTORALE Santé, Sciences, Technologies UMR CNRS 6239 GICC Equipe «Immunogénomique et anticorps thérapeutiques» THÈSE présentée par : Julien LEJEUNE soutenue

Plus en détail

Ingénierie des anticorps

Ingénierie des anticorps Ingénierie des anticorps Introduction: le marché des anticorps monoclonaux I. Anticorps monoclonaux utilisés en thérapeutique 1. Structure et fonction des anticorps 2. Anticorps monoclonaux de souris 3.

Plus en détail

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Traitements immunomodulateurs et biothérapies Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Soirée FMC du 19 février 2014 Invitation telephonique Dr Bernard WILLEMIN Hépato - Gastro CHR Haguenau

Plus en détail

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Rationnel Lymphocyte B Rationnel Costimulation Lymphocyte B Lymphocyte T Cytokines Th2 Anticorps anti CD 20 Le Rituximab

Plus en détail

Vaccination des personnes âgées et cancer

Vaccination des personnes âgées et cancer Vaccination des personnes âgées et cancer Pr B de WAZIÈRES CHU Nîmes Haut conseil de la santé publique Comité technique des vaccinations ORIG OBSERVATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX EN GERIATRIE SUBVENTION ET

Plus en détail

Les biothérapies anti-lymphocyte B : une histoire d anticorps

Les biothérapies anti-lymphocyte B : une histoire d anticorps Les biothérapies anti-lymphocyte B : une histoire d anticorps Jean-Luc Teillaud Centre de Recherche des Cordeliers (CRC) INSERM UMRS 872, Université Paris Descartes et Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Pourquoi la stéréotaxie fonctionne?

Pourquoi la stéréotaxie fonctionne? Pourquoi la stéréotaxie fonctionne? Pr Georges NOEL Département universitaire de radiothérapie Centre Paul Strauss Pr Georges noel 8ème printemps de l AFCOR 28-30 mars 2014 Métastases cérébrales Adénocarcinome

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des thérapeutiques cellulaires visant à moduler le système immunitaire

Cibles et mécanismes d action des thérapeutiques cellulaires visant à moduler le système immunitaire Cibles et mécanismes d action des thérapeutiques cellulaires visant à moduler le système immunitaire Pierre Tiberghien, Olivier Adotevi, François Lemoine, Jean François Moreau, Salima Hacein-Bey I. Introduction...

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM NOUVELLE PRÉSENTATION DE L ABATACEPT (Orencia Bristol-Myers Squibb) Indication : Polyarthrite rhumatoïde La présente recommandation remplace la recommandation du CCCEM à

Plus en détail

Avis de la Commission. REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire)

Avis de la Commission. REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 1 er septembre 2004 REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire) Laboratoires SCHERING PLOUGH

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie ADP 2013

Biothérapies en rhumatologie ADP 2013 Biothérapies en rhumatologie ADP 2013 Aspects cliniques et radiographiques. (Dr Smolen) Aspects cliniques et radiographiques. (Dr Smolen) Les Biothérapies Définition : utilisation de produits d origine

Plus en détail

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique Dr C Bradstreet Service de médecine interne Séminaire des services d urgence Campus Érasme Définition Pathologie acquise

Plus en détail

Jean-Frédéric COLOMBEL

Jean-Frédéric COLOMBEL Jean-Frédéric COLOMBEL Anti TNF et RCH Connaître les indications, modalités et résultats des traitements anti-tnf dans la RCH 06/09/2012 Anti-TNF et rectocolite hémorragique Jean-Frédéric Colombel CHU

Plus en détail

Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques

Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques Quelles indications, comment les utiliser, quelles précautions prendre? Michaël Hofer, Lausanne et Genève La prise en charge

Plus en détail

Anti-TNF dans les maladies systémiques

Anti-TNF dans les maladies systémiques Anti-TNF dans les maladies systémiques Xavier Puéchal, MD, PhD Centre de Référence Maladies Systémiques Auto-immunes rares Vascularites nécrosantes, Sclérodermies systémiques Hôpital Cochin, Paris http://www.vascularites.org

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les

Plus en détail

DÉFINITION ET CONCEPT DE LA BIOTHÉRAPIE. Hamzaoui A, Mahjoub S CHU Fattouma Bourguiba- Monastir

DÉFINITION ET CONCEPT DE LA BIOTHÉRAPIE. Hamzaoui A, Mahjoub S CHU Fattouma Bourguiba- Monastir DÉFINITION ET CONCEPT DE LA BIOTHÉRAPIE Hamzaoui A, Mahjoub S CHU Fattouma Bourguiba- Monastir Ballow M. J Allergy Clin Immunol 2006; 118: 1209-15. Définition de la biothérapie BIOTHERAPIE Des médicaments

Plus en détail

Nota Bene Mécanismes d action des AcM thérapeutiques 1

Nota Bene Mécanismes d action des AcM thérapeutiques 1 Nota Bene La présentation suivante a été réalisée par un groupe d étudiants du parcours Immunotechnologies pour la validation du module BMC532AC. Cette présentation n a pas été corrigée et peut contenir

Plus en détail

Profil de prise en charge des patients traités par Anticorps Monoclonaux en région Centre. MS Marchand

Profil de prise en charge des patients traités par Anticorps Monoclonaux en région Centre. MS Marchand Profil de prise en charge des patients traités par Anticorps Monoclonaux en région Centre MS Marchand 4ème journée des pharmaciens en Oncologie du Centre - 24 janvier 2012 1 Sources d information Collecte

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT CHMP 22/01/15 1

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT CHMP 22/01/15 1 ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT CHMP 22/01/15 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MabThera 500 mg solution à diluer pour perfusion 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque ml contient

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés

Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) Polyarthrite rhumatoïde (PR) / Spondyloarthrites (SpA) État des lieux Nouveautés Janine-Sophie Giraudet Rhumatologue Services du Pr. A. Kahan et du Pr P Anract

Plus en détail

Les modèles précliniques in vivo sont ils à la. hauteur de ce qu en attendent les cliniciens? ONCOTRANS Nancy. Mars 2009. P.

Les modèles précliniques in vivo sont ils à la. hauteur de ce qu en attendent les cliniciens? ONCOTRANS Nancy. Mars 2009. P. Les modèles précliniques in vivo sont ils à la hauteur de ce qu en attendent les cliniciens? ONCOTRANS Nancy Mars 2009 P. Chastagner - Oncologie pédiatrique, CHU Nancy - EA 4001, faculté de Médecine, Nancy

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Prescription des anticancéreux chez l insuffisant rénal Dr. Vincent Launay-Vacher, PharmD Paris

Prescription des anticancéreux chez l insuffisant rénal Dr. Vincent Launay-Vacher, PharmD Paris Prescription des anticancéreux chez l insuffisant rénal Dr. Vincent Launay-Vacher, PharmD Paris 1 IR et Cancer : C est fréquent France : études IRMA-1 and IRMA-2 1,2 : 4684 et 4945 patients (tous types

Plus en détail

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE INTERVIEW Dr K. MOUSSAYER Présidente de l Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques (AMMAIS) Pouvez vous nous définir les missions de l AMMAIS Les objectifs de l AMMAIS, créée en 2010

Plus en détail

La vie d un médicament

La vie d un médicament La vie d un médicament Essais cliniques limites à détecter les Effets Indésirables Cours Francophone Inter pays de Pharmacovigilance Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc Pr. R. Soulaymani

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail