Développement des compétences:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement des compétences:"

Transcription

1 Développement des compétences: un continuum d apprentissage de novice à expert Par: Nathalie Rochette, directrice des soins infirmiers et de la qualité Francine Leroux, conseillère clinicienne en soins infirmiers Chantal Laperrière, conseillère en soins infirmiers ORIILL Juin 2012

2 Plan de présentation Constats Enjeux Assises Cadre de pratique en soins infirmiers Continuum d apprentissage: 1) orientations 2) préceptorat 3) suivis professionnels Conclusion

3 Constats Embauche des infirmières centrée sur la quantité plutôt que sur la qualité (pénurie) Orientations de la DSI désuètes: - infirmières avec infirmières auxiliaires - secteur médecine seulement - peu d utilisation des TIC - focus sur les tâches - silos Écart entre la pratique sur le terrain et les pratiques exemplaires; Confusion des rôles et responsabilités; Nécessité de s adapter à la personne en orientation/intégration: - mixité des générations - habiletés différentes au niveau des technologies - niveaux de connaissances différents

4 Enjeux Vision et perspectives des soins infirmiers; Actualisation des pratiques cliniques (Loi 90, données probantes); Consolidation des partenariats avec les directions (DCSP,DCPA, DCPLSM, DRH); Importance du rôle de la DSI dans le développement des compétences en soins infirmiers.

5 AVANT DE PARLER COMPÉTENCES Assises Révision de la structure DSIQ: responsabilités des secteurs cliniques, du soutien clinique et de la qualité; Dimensions: organisationnelle, individuelle, situationnelle: responsabilités des directions cliniques vs la direction des soins infirmiers; À travers le CSSS: rôles et responsabilités des chefs, des AIC, des conseillères, des précepteurs et autres. La priorité: Une définition claire des rôles et responsabilités!

6 Cadre de pratique en soins infirmiers

7 Embauche des infirmières Partenariat étroit avec la DRH et les chefs des directions cliniques Critères de sélection resserrés pour l entrevue Création d un test d embauche écrit Analyse conjointe des cas mitigés Décisions concertées Tous à bord, c est le début du cheminement!

8 Continuum d apprentissage Experte Performante Compétente Suivi professionnel Débutante Novice Préceptorat Orientation

9 Priorités de la DSIQ Développement des soins infirmiers Respect du cadre de pratique en soins infirmiers Accessibilité des outils pour tous Travail d équipe Évaluation des résultats

10 Nouveaux programmes d orientation Rôle attendu Outils diversifiés (visuel, papier, informatique) Documentation (dossier de l usager) Fournitures et équipements généraux (modalités d utilisation) Organisation du travail (supervision, jumelage) Préceptorat (participation)

11 Objectifs Transmettre le coffre à outils: connaissances et habiletés de base. Adresser au fur et à mesure les difficultés de chacun.

12 Nouvelles technologies Portail-DSI MSI Dossier numérisé Laboratoires Outils de recherche: Simulation, tests, formation interactive (projet).

13 Emphase de l orientation: Responsabilités de l infirmière Évaluation et surveillance clinique Outils : portail-dsi, MSI Connaissance des principaux problèmes de santé de la population: respiratoires, cardiaques, diabète, approche adaptée à la personne âgée Planification et réalisation Travail d équipe Directives / PTI Suivi et réévaluation Suivi et réévaluation Notes au dossier

14 Algorithme des orientations INFIRMIÈRES / CEPI Organigramme du programme d orientation au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes Accueil DRH ORIENTATION GÉNÉRALE (2,5 jours) INFORMATIQUE: DOCUMENTATION: RÔLE DE L INFIRMIÈRE ET (Tous) (Tous) ÉVALUATION DE L ÉTAT DE SANTÉ: (sauf Unité des naissances et pédiatrie) - Portail DSI Ordonnance Collective - PTI - MPOC Protocole - Notes en soins infirmiers - Diabète Règle de soins (généralité) - Soins de plaies - MSI - Contentions, mesures alternatives - Problèmes cardiaques - Cadre pratique - Approche gériatrique - Politiques et procédures - etc. - Tdweb/ChartMaxx Orientation générale Hôpital et centre d hébergement - Évaluation contention planifiée ou non planifiée - Responsabilité dans l administration des médicaments - Évaluation risque de chute - Évaluation post-chute - Attitude professionnelle GMF CLSC HÔPITAL HÉBERGEMENT SIC + RSIPA Orientation théorique et en laboratoire en médecine /chirurgie - Documentation - Programmes - Notes au dossier (DIR, exception) - Codes d urgence - Transfusion /Prélèvements - Techniques de soins - Rôle de chef d équipe à l intérieur des soins modulaires Sicheld Orientation théorique selon le secteur d activité prn Orientation pratique avec jumelage : CLSC, hébergement, hôpital (Médecine, chirurgie, urgence, soins intensifs, salle opération, endoscopie, pédiatrie, unité des naissances, médecine de jour, cliniques externes et autres secteurs)

15 Algorithme des orientations EXTERNES EN SOINS INFIRMIERS Organigramme du programme d intégration et d orientation au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes Accueil DRH ORIENTATION GÉNÉRALE (1,5 jours) INFORMATIQUE: DOCUMENTATION: SPÉCIFICITÉS: - Portail DSI - PTI - Collaboration avec l infirmière - MSI - Plaie - Rôle de l externe - Cadre de pratique - Diabète - Collaboration aux soins de plaies - Politiques et procédures - Prélèvements - Approche gériatrique Tenue vestimentaire - Contentions, mesures alternatives - Diabète (Protocole) - Responsabilité dans l administration des médicaments HÔPITAL HÉBERGEMENT Orientation théorique et en laboratoire pour la médecine /chirurgie - Documentation - Notes au dossier (DIR, exception) - Codes d urgence - Techniques de soins Orientation théorique selon le secteur d activité prn Orientation pratique avec jumelage : hébergement, hôpital (Médecine, chirurgie, urgence, pédiatrie, post-partum, médecine de jour et autres secteurs autorisés) * Le programme d intégration est ajusté selon les recommandations de l OIIQ.

16 Algorithme des orientations INFIRMIÈRES AUXILIAIRES Organigramme du programme d orientation au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes Accueil DRH ORIENTATION GÉNÉRALE (1,5 jours) INFORMATIQUE: DOCUMENTATION: SPÉCIFICITÉS: - Portail DSI - PTI - Collaboration avec infirmière - MSI - Plaie - Rôle de l infirmière auxiliaire - Cadre de pratique - Diabète - Collaboration aux soins de plaies - Politiques et procédures - Prélèvements - Approche gériatrique - Règle de soins - Contentions, mesures alternatives - Diabète (Protocole) Orientation générale Hôpital et hébergement - Contention / Chute / Surveillance - Responsabilité dans l administration des médicaments - Attitude professionnelle CLSC HÔPITAL HÉBERGEMENT Orientation théorique et en laboratoire en médecine /chirurgie - Documentation - Notes au dossier (DIR, exception) - Rôle à l intérieur des soins modulaires - Codes d urgence - Techniques de soins Orientation théorique selon le secteur d activité prn Orientation pratique avec jumelage : CLSC, hébergement, hôpital (Médecine, chirurgie, urgence, salle opération, endoscopie, médecine de jour, cliniques externes et autres secteurs)

17 Algorithme des orientations PAB et ASSS Organigramme du programme d orientation au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes Accueil DRH ORIENTATION GÉNÉRALE (1 jour) INFORMATIQUE: DOCUMENTATION: SPÉCIFICITÉS: - Portail DSI - PDSB - Collaboration avec l infirmière - Cadre pratique - Respect - Communication et relation de confiance - MSI - Confidentialité - Favoriser : hygiène, mobilité, confort - Politiques et procédures - Contentions et mesures alternatives alimentation et hydratation - Prévenir: chutes, infections, plaies CLSC HÔPITAL HÉBERGEMENT ORIENTATION THÉORIQUE ET EN LABORATOIRE (pour étudiants en soins inf. 1 jour de laboratoire est ajouté) - Rôle dans l équipe à l intérieur des soins modulaires - Codes d urgence - Dosage I/E - Lave bassine - Tenue vestimentaire - Installation et surveillance contention - Bonbonne d oxygène - Balance métabolique - Équipements - Codes d urgence - Mesures alternatives - Contention Formation pratique dans le service par jumelage.

18 Les résultats Début d exercice professionnel avec des bases solides et un langage commun; Meilleures compréhension des rôles et responsabilités; Diminution de l anxiété par un accompagnement continu; Amélioration des pratiques en soins infirmiers; Meilleur taux de succès à l orientation; Salle d enseignement dédiée. Des attentes précisées!

19 Continuum d apprentissage Experte Performante Compétente Suivi professionnel Débutante Novice Préceptorat Orientation

20 Préceptorat Mise en contexte Préceptorat à l Hôpital de Saint-Eustache Été 2007, 2008 et 2009 Passe de 8 semaines à 12 semaines Préceptorat permanent en mars 2009 pour l ensemble du CSSS Appui de la direction Intégration à l orientation et pendant la probation Accompagnement x 2 ans des infirmières et infirmières auxiliaires et si changement de poste

21 Compétences professionnelles Définition Cibles L amalgame de: Connaissances Habiletés Attitudes Jugement 0 3 mois: se familiariser 6 mois 1 an: intégrer les rôles et responsabilités 1 an 2 ans: assumer son rôle et ses responsabilités

22 Les outils Feuillet explicatif sur le préceptorat Rapport quotidien Suivi hebdomadaire: A) l infirmière B) l infirmière auxiliaire Grille de suivi des compétences: A) l infirmière B) l infirmière auxiliaire

23 Le feuillet du préceptorat

24 Rapport quotidien

25 Suivi hebdomadaire

26 La grille d appréciation des compétences

27 Les moyens Intervention en temps réel: communication quotidienne Rencontre d équipe : 2 fois par mois Bilan fait avec la conseillère clinicienne en soins infirmiers Coaching avec les précepteurs Soutien de la directrice des soins infirmiers Synergie et cohésion avec les conseillères de la DSIQ Travail d équipe Rétroaction Partenariat avec les chefs de service, les AIC, les coordonnateurs en soins infirmiers Priorité en pénurie de personnel infirmier

28 Les résultats Cheminement documenté Mesure du niveau de compétences: connaissances, habiletés, attitudes, jugement Rigueur dans le suivi Interventions précoces pendant la probation Rehaussement du niveau de compétences Coaching dans l exercice du leadership Changement au niveau de la culture Accueil Suivi/évaluation Masse critique

29 Continuum d apprentissage Experte Performante Compétente Suivi professionnel Novice Débutante Préceptorat Orientation

30 Le suivi professionnel des compétences coaching individualisé Cadre de pratique approche par compétences Arrimage essentiel avec le chef Fondé sur l individu et son engagement à améliorer ses compétences Décrire les situations cliniques rencontrées Dégager les compétences ciblées Mieux percevoir ce qui est à améliorer au niveau du rôle et des responsabilités S engager et se responsabiliser dans le processus Des faits et des résultats!

31 Plan personnalisé Direction des soins infirmiers et de la qualité Plan personnalisé d amélioration des compétences de l infirmière Date de la rencontre : Étaient présents : Infirmière: Chef de service : Conseillère clinicienne en soins infirmiers : Francine Leroux (Développement professionnel) SECTION 1 - PRÉMISSES DU PLAN D AMÉLIORATION DES COMPÉTENCES 1. Activités professionnelles ciblées dans le champ d exercice de l infirmière Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques, selon une ordonnance Effectuer le suivi des personnes présentant des problèmes de santé complexes 2. Rôle de l infirmière Infirmière: Assumer la responsabilité d un ensemble de soins infirmiers en fonction des besoins bio-psycho-sociaux d usagers ou de groupes de personnes qui lui sont confiés Évaluer l état de santé Infirmière chef d équipe : En plus de ses fonctions d infirmière : Diriger, surveiller et coordonner les activités d un groupe diversifié d infirmières, d infirmières auxiliaires, de personnel auxiliaire et de stagiaires 3. Responsabilités de l infirmière L infirmière exerce conformément à l encadrement légal et administratif en vigueur, soit les politiques, procédures, ordonnances collectives, protocoles, méthodes de soins infirmiers du CSSS du Lac-Des-Deux- Montagnes Elle doit : o Agir en toute circonstance selon ses connaissances et habiletés en considérant la sécurité et la qualité des soins et des services o Démontrer qu'elle possède les connaissances nécessaires pour sa pratique professionnelle, notamment la prise de décisions cliniques appropriées o Évaluer les résultats obtenus à la suite des interventions de soins infirmiers

32 SECTION 2 - PLAN PERSONNALISÉ D AMÉLIORATION DES COMPÉTENCES Indicateurs de compétence à améliorer Moyens Échéancier Réaliser un processus thérapeutique Évaluer l état de santé physique et mental de l usager (Évaluation initiale, réévaluation) Prendre des décisions appropriées selon la situation du client Effectuer des tests diagnostiques invasifs selon une ordonnance Coordonner les activités de soins et de traitements en tenant compte des priorités Assurer la surveillance clinique de l état de santé du client Assurer le suivi clinique de la personne Transmettre l information pertinente aux membres de l équipe des soins infirmiers, de façon claire et explicite, et ce, de façon continue

33 SECTION 3 - BILAN DU PLAN PERSONNALISÉ D AMÉLIORATION DES COMPÉTENCES Nom : Date : Poste occupé : Infirmière chef d équipe RÉALISATIONS ACTIVITÉS DE MISE À JOUR (Formation, perfectionnement, lectures, etc.) ACTIVITÉS EN LIEN AVEC LES RÔLE ET RESPONSABILITÉS (Protocoles, ordonnances collectives, règles de soins, outils cliniques, politiques, etc.) APPRÉCIATION ET OBJECTIFS PERSONNELS POUR LA PROCHAINE ANNÉE Bilan fait par : Date : Approuvé par : Infirmière : Chef de service : Conseillère clinicienne en soins infirmiers : (Développement professionnel)

34 Audit Direction des soins infirmiers Plan personnalisé d amélioration des compétences de l infirmière Audit - Fonctions de diriger, surveiller et coordonner les activités d un groupe diversifié d infirmières, d infirmières auxiliaires, de personnel auxiliaire Date : Dossier # : Infirmier : Chef de service : Conseillère clinicienne en soins infirmiers : Francine Leroux Équipe en soins infirmiers L infirmier : OUI NON S.O. Élabore les plans d activités de soins avec la participation de l équipe Transmet l information qui assure la continuité des soins Demande aux membres de l équipe de l informer des changements observés Prévoit des réunions pour la planification des soins Assigne à chacun les soins à dispenser selon les rôles et responsabilités S assure que les soins sont donnés Transmet l information pour assurer la continuité des soins dans la période de 24 heures Équipe interdisciplinaire L infirmier : OUI NON S.O. Participe à la coordination des interventions Communique l information indispensable à la continuité

35 Les résultats Choix personnel Participer à la démarche d amélioration des compétences Consulter le syndicat Congé de maladie Retraite anticipée Démission Prise de conscience du rôle et des responsabilités Changement positif Individuel Effet de rayonnement Changement de culture (responsabilisation) Besoin d un suivi professionnel?

36 Conclusion Un leadership axé sur l exercice des rôles et responsabilités en soins infirmiers. La définition/mise en œuvre des structures, programmes, outils. Un processus continu d amélioration de l intégration et du développement des compétences des infirmières. Une DSIQ mobilisée par la coresponsabilité et le coaching. Des résultats directs sur la qualité des soins. Des projets pour faire mieux. Un continuum de plus en plus consolidé. On embarque et on se développe Au CSSSLDDM!

37 Bibliographie Chapados, C. et al., (sous la supervision de Liette St-Pierre), Se former pour mieux superviser en sciences infirmières. Beauchemin, chenilière éducation Montréal. Le Bortef, Guy. Construire les compétences individuelles et collectives, 5 e édition, Eyrolles, Le Bortef, Guy. Repenser la compétence, 4 e édition, Eyrolles, OIIQ, Guide d auto-apprentissage sur l utilisation des «Perspectives de l exercice de la profession d infirmière». Dans le cadre d une démarche d amélioration continue. OIIQ, Mosaïque des compétences cliniques de l infirmière-compétences initiales, 2e édition. St-Pierre, Liette. Se former pour mieux superviser en sciences infirmières, Beauchemin, Kinlaw, Dennis. Adieu Patron! Bonjour Coach!, Les Éditions Transcontinentales inc., 2005.

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL Présenté à : l Ordre des infirmières et infirmiers de l Abitibi- Témiscamingue le 8 juin 2010 Sylvie Berthiaume, directrice-conseil Direction des affaires

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h Améliorer continuité s soins pour clientèle cancer Le rôle l infirmière pivot Amélie Corbeil Inf., M.Sc., MBA Conseillère - Pratique santé Le 20 novembre 2007 15 h Pn présentation Contexte Objectifs l

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS GUIDE PRÉPARATOIRE À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS Mise à jour faite le 9 septembre 2015 GUIDE PRÉPARATOIRE Le présent document vise à faciliter

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée DÉFINITION : La pratique infirmière en réanimation avancée va au-delà de l application du massage cardiaque et de la ventilation. Elle comprend la lecture de bandes de rythme et l application d ordonnances

Plus en détail

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession 1 Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession Optimisation de la gestion du diabète et réseautage interne au CSSS de Gatineau entre VERS SA Santé et l hôpital Pierre-Janet Marie

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

Profil santå et hygiçne du milieu

Profil santå et hygiçne du milieu Faire des Ävaluations de l impact sur l environnement Älaborer un plan de gestion de projet pour l Åtude d Åvaluation des råpercussions des amånagements proposås, des changements Ñ apporter au fonctionnement

Plus en détail

utils de perfectionnement

utils de perfectionnement O Préambule utils de perfectionnement Les inhalothérapeutes travaillant dans les établissements de santé et services sociaux ont le devoir de dispenser des soins de qualité. Il est de leur responsabilité,

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Une approche de coaching novatrice et intégr

Une approche de coaching novatrice et intégr Une approche de coaching novatrice et intégr grée (atelier # 3) Présenté par Claude Poitras, CRHA et Lisette Bergeron 8 e colloque en gestion des ressources humaines organisé par : La conférence des CHU

Plus en détail

Rapport de la présidente

Rapport de la présidente Rapport de la présidente Rapport de la présidente 1. Bilan des réalisations 2013-2014 2. Priorités d actions 2014-2015 3. Deux leviers d envergure Exercice avril 2013 à mars 2014 Conseil d administration

Plus en détail

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI)

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) 5 e rendez-vous de la gestion des maladies chroniques 2-3 octobre 2014,

Plus en détail

Cliniques Réseaux Québec-Nord. Compétences requises pour la pratique. Infirmières en CRQ. CSSS Québec-Nord

Cliniques Réseaux Québec-Nord. Compétences requises pour la pratique. Infirmières en CRQ. CSSS Québec-Nord Cliniques Réseaux Québec-Nord Compétences requises pour la pratique Infirmières en CRQ CSSS Québec-Nord Fabien Ferguson Infirmier clinicien Janvier 2013 1 Au niveau de l excellence, la conscience perceptive

Plus en détail

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Base réglementaire La formation: Article D 4391-1(Décret du 26 mars 2010) du Code de la santé publique

Plus en détail

LA MISE EN PLACE DES SOINS D HYGIÈNE

LA MISE EN PLACE DES SOINS D HYGIÈNE LA MISE EN PLACE DES SOINS D HYGIÈNE CADRE DE RÉFÉRENCE DOCUMENT DE TRAVAIL 6 ième version Septembre 2007 COMITÉ CONSULTATIF LOCAL COMITÉ ÉLARGI CONCEPTION, RECHERCHE ET RÉDACTION Danielle Desnoyers, conseillère

Plus en détail

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS POUR LES TITULAIRES D UN BREVET D INFIRMIER HOSPITALIER: STAGE DE PEDIATRIE

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS POUR LES TITULAIRES D UN BREVET D INFIRMIER HOSPITALIER: STAGE DE PEDIATRIE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

GESTIONNAIRES EFFICACES

GESTIONNAIRES EFFICACES GESTIONNAIRES EFFICACES Programme de développement de compétences en gestion www.formationgestionnaire.com Gestionnaires efficaces Ce programme complet de formation et de coaching vise tout particulièrement

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC)

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) OCTOBRE 2011 Réf. @13_03_2012@S@DD@CV@IC@Profil_de_fonction@31735 DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) Réalisation : Marie-France AUZOU Mise en conformité avec l AR de juillet 2006

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Le préceptorat : une des solutions?

Le préceptorat : une des solutions? Véronique Ménard, M.Sc.Inf. (c), Véronique Chevrette, Inf.Bsc. En collaboration avec Claudine Turgeon, chef du service de la formation et développement du personnel infirmier CSSSNL Le préceptorat : une

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE SAINT-JÉROME Le 30 mars 2012 Avis Le présent rapport a été rédigé au terme d une intervention

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins infirmiers vise à encadrer la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Plus précisément, elle spécifie les conditions de pratique liées aux

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Description de tâches

Description de tâches Identification Description de tâches Titre d emploi : Nom du titulaire du poste : Directeur-adjoint ou directrice-adjointe des installations À engager Nom et titre du gestionnaire : Madame Lise Bergeron,

Plus en détail

Construction d un référentiel de compétences infirmières

Construction d un référentiel de compétences infirmières Construction d un référentiel de compétences infirmières Travail d étude régional réalisé par : - Le Comité d Entente Régional Midi-Pyrénées du C.E.F.I.E.C. (Comité d Entente des Formations Infirmières

Plus en détail

L évaluation du personnel

L évaluation du personnel Convention sectorielle 2005-2006 Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire Formation du personnel des pouvoirs locaux et provinciaux L évaluation du personnel Ann LENAERTS

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : CHSLD HEATHER inc. Installation (CHSLD) : CHSLD

Plus en détail

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Contexte du projet en soins palliatifs nombre de personnes atteintes de cancer dans la population. nombre de demandes

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe!

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! D ans le cadre du 3 e webinaire organisé par le CAPRES Animation : Anne-Louise Fournier, Coordonnatrice,

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste ROWING CANADA AVIRON Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins vise l encadrement de la pratique de l infirmière auxiliaire en salle d opération. Plus précisément, elle précise les activités du service interne exercées par l

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

Au cœur des nouvelles logiques hospitalières

Au cœur des nouvelles logiques hospitalières Au cœur des nouvelles logiques hospitalières Hôpital avec sa nouvelle gouvernance.. Responsabiliser le personnel soignant et non soignant Elargir l autonomie de l établissement Mise en place des pôles

Plus en détail

L informatique en soins à domicile

L informatique en soins à domicile L informatique en soins à domicile MIEUX S ORGANISER S POUR MIEUX SOIGNER Constat des problèmes Pénurie de personnel Augmentation des demandes Lourdeur des cas - Essai de répondre aux besoins le mieux

Plus en détail

Intégration au système LMD (Licence, Master, Doctorat) et obtention du grade licence à l issue de la formation.

Intégration au système LMD (Licence, Master, Doctorat) et obtention du grade licence à l issue de la formation. PRESENTATION Le centre hospitalier de Villeneuve Saint-Georges, est un établissement qui accueille un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) d une capacité de 195 étudiants infirmiers (EI), ainsi

Plus en détail

2012-2015. amélioration de la performance

2012-2015. amélioration de la performance 2012-2015 amélioration de la performance La performance est un concept multidimensionnel soutenant les enjeux stratégiques, ainsi que les orientations définies à notre CSSS. L ensemble de nos interventions

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES DES INFIRMIÈRES ET DES INFIRMIÈRES AUXILIAIRES EN SERVICES DE SANTÉ COURANTS

PROFIL DE COMPÉTENCES DES INFIRMIÈRES ET DES INFIRMIÈRES AUXILIAIRES EN SERVICES DE SANTÉ COURANTS PROFIL DE COMPÉTENCES DES INFIRMIÈRES ET DES INFIRMIÈRES AUXILIAIRES EN SERVICES DE SANTÉ COURANTS Direction des services de santé généraux Direction des soins infirmiers et des pratiques professionnelles

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration pour un cadre d établissement

Programme d accueil et d intégration pour un cadre d établissement Programme d accueil et d intégration pour un cadre d établissement 3 MARS 2007 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE... 3 OBJECTIF DU PRESENT GUIDE... 3 LES 8 ÉTAPES INCONTOURNABLES D UN PROGRAMME D ACCUEIL... 4

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

Répertoire des guides cliniques pour l élaboration des. plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale

Répertoire des guides cliniques pour l élaboration des. plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale Répertoire des guides cliniques pour l élaboration des plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale Nom des conceptrices Lise Laberge, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers et

Plus en détail

FORMULAIRE DE DESCRIPTION DE TÂCHES

FORMULAIRE DE DESCRIPTION DE TÂCHES FORMULAIRE DE DESCRIPTION DE TÂCHES 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 DIRECTORAT : Direction générale 1.2 SERVICE : UETMIS 1.3 TITRE D'EMPLOI : Coordonnateur/trice unité d évaluation des technologies et

Plus en détail

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES NOMBRE DE REFERENCES : 12 NOMBRES DE PAGES : 5 LIGNES DIRECTRICES La sécurité du patient est devenue une priorité des politiques des systèmes de santé. Une

Plus en détail

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche Management Responsabilité Management Responsabilité Recherche L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL FICHE DE POSTE Intitulé du poste INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL Identification du service Localisation : Le service de Santé au travail se situe au pavillon 6 dans le parc de la Fondation Sabatié. Le service

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE : SONDAGE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE. Centre de santé et de services sociaux de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent

RAPPORT SYNTHÈSE : SONDAGE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE. Centre de santé et de services sociaux de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent RAPPORT SYNTHÈSE : SONDAGE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE Centre de santé et de services sociaux de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent mai Au cours du mois de novembre 9, l administration du sondage

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

Management d une équipe de bio nettoyage

Management d une équipe de bio nettoyage 9 ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie Jeudi 19 septembre 2013 - Noyon Management d une équipe de bio nettoyage Alain LEFEBVRE - Cadre supérieur de santé hygiéniste Le bio

Plus en détail

positive CSSS de Vaudreuil-Soulanges Brigitte Duquette, inf, B.Sc. Conseillère cadre en prévention et contrôle des infections

positive CSSS de Vaudreuil-Soulanges Brigitte Duquette, inf, B.Sc. Conseillère cadre en prévention et contrôle des infections La contamination croisée positive CSSS de Vaudreuil-Soulanges Brigitte Duquette, inf, B.Sc. Conseillère cadre en prévention et contrôle des infections Lina Lauzier, inf., M. Sc. Directrice des soins infirmiers,

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE C.H.I.P.S. FICHE DE POSTE DIRECTEUR ADJOINT ERIADE /FIC POS/ N 1 Créé en septembre 2014 Ecole Régionale d Infirmiers Anesthésistes Modifié le : Version n 1 4 pages + 1 page annexe Lieux de diffusion :

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012 INFO-STAGE Rencontre d information sur les stages Automne 2012 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Connaître : Les conditions d admissibilité aux stages; Les exigences des stages; Le processus de placement et le

Plus en détail

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations du comité des experts

Calendrier et plan de suivi des recommandations du comité des experts Evaluation du cursus Bachelier en Informatique et systèmes (finalité réseaux et télécommunications) 2011-2012 Calendrier et plan de suivi des recommandations du comité des experts Durant l année académique

Plus en détail

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice Permis Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

Système de gestion des risques

Système de gestion des risques Méthodes scientifiques pour les applications prometteuses des systèmes de gestion des risques Environnement (contexte) Domaines de risque Critères de risque Analyse des risques Identification des risques

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES ÉTUDES

POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES ÉTUDES 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca CA 404.07.01 POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS

Plus en détail

Marilou BÉLISLE conseillère pédagogique Centre d études et de formation en enseignement supérieur www.cefes.umontreal.ca

Marilou BÉLISLE conseillère pédagogique Centre d études et de formation en enseignement supérieur www.cefes.umontreal.ca Colloque de la FESP 30 octobre 2009 Marilou BÉLISLE conseillère pédagogique Centre d études et de formation en enseignement supérieur www.cefes.umontreal.ca Guy HERBERT conseiller en évaluation Bureau

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée le 1 er juin 1999

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée le 1 er juin 1999 DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée le 1 er juin 1999 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES 1.0 LES OBJECTIFS... 3 2.0 LE CADRE JURIDIQUE ET

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE ET SYSTEMES - FINALITE : TECHNOLOGIE DE L INFORMATIQUE

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE ET SYSTEMES - FINALITE : TECHNOLOGIE DE L INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Colloque des CII-CIR 2013. Manon Dugas, inf. M.Sc. Lise Soulière, inf. B. Sc.

Colloque des CII-CIR 2013. Manon Dugas, inf. M.Sc. Lise Soulière, inf. B. Sc. Défis associés aux changements de pratique en milieu de soins: l exemple des ITSS C Colloque des CII-CIR 2013 Manon Dugas, inf. M.Sc. Lise Soulière, inf. B. Sc. Examiner le rôle de l infirmière en prévention,

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Diplôme d Ambulancier 1/14 1. CARACTERISTIQUES DE LA SPECIALITE 2. CERTIFICATS PROFESSIONNELS UNITAIRES (CPU) 3. VOIES D ACCES A LA CERTIFICATION 4. DISPOSITIF D EVALUATION

Plus en détail