d assurance du Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d assurance du Canada"

Transcription

1 L Institut d assurance du Canada Rapport annuel 2012/2013 Une bonne formation assure votre avenir.

2 L Institut d assurance du Canada Rapport annuel The Insurance Institute of Canada Annual Report

3

4 Organisation et buts Les instituts d assurance sont les organismes éducatifs de l industrie de l assurance de dommages. Le premier institut fut fondé à Toronto, en D autres suivirent à Montréal, Winnipeg et Vancouver. On trouve maintenant des instituts régionaux dans toutes les provinces du pays. En 1952, tous les instituts régionaux s associèrent avec l Institut d assurance du Canada, afin d établir des normes uniformes d enseignement et d examen. L Institut détermine le programme des cours, publie les manuels appropriés au Canada, dispense des cours de formation à distance, fait passer des examens au palier national et procède à l élection de diplômés. L Institut tient un concours portant sur un texte original (essai, travail de recherche, mémoire, article ou autre écrit se rapportant aux assurances I.A.R.D.). Les instituts régionaux fournissent aux étudiants les services nécessaires sur place, organisent des cours et des groupes d étude, voient à la tenue des examens, mettent des bibliothèques d assurance à la disposition des membres, encouragent des associations de diplômés et des cercles d art oratoire, contribuent à la tenue de séminaires et d ateliers ainsi qu à la poursuite de recherches visant à favoriser la compétence professionnelle et les progrès en assurances I.A.R.D. Article V Droits, obligations et responsabilités des membres Les Fellows Professionnels d assurance agréés, les Professionnels d assurance agréés, les Professionnels d assurance agréés honoraires, les Fellows et les Associés (ci-après appelés «les diplômés de l Institut») sont tenus d observer les dispositions du code de déontologie ci-dessous ainsi que des mesures disciplinaires qui s y rattachent. De plus, tout autre membre deviendra inadmissible à l élection à titre de Fellow Professionnel d assurance agréé ou de Professionnel d assurance agréé s il contrevient au Code de déontologie ci-après. Code de déontologie Dans l exercice de leur profession comme dans tout ce qui peut s y rattacher, les diplômés de l Institut doivent subordonner leur intérêt personnel à celui du public, du client ou de l employeur, ou de l Institut et de la profession, selon le cas. Les diplômés de l Institut doivent s abstenir de transgresser la loi ou les règlements ayant force de loi et de participer volontairement, ou même de prêter leur nom, à tout acte illégal de la part de leur employeur ou de leur client. Les diplômés de l Institut doivent s abstenir de se livrer volontairement, en violation de leurs obligations, à la fausse déclaration ou à la dissimulation de circonstances constitutives d un risque pouvant en affecter l assurance ou la gestion. Les diplômés de l Institut doivent s abstenir de signer ou cautionner de quelque façon que ce soit un document dont ils connaissent la fausseté ou la nature trompeuse ou dont la rédaction est susceptible d induire en erreur. Les diplômés de l Institut doivent garder le plus grand secret sur les affaires de leurs employeurs ou clients, et s abstenir d en divulguer quelque aspect que ce soit à moins que la loi ne les y oblige. Les diplômés de l Institut doivent vérifier les besoins de leurs clients ou commettants; ils doivent s abstenir d entreprendre des travaux paraissant dépasser leur compétence. Dans toutes leurs transactions, les diplômés de l Institut doivent se comporter dignement et éviter toute conduite susceptible de nuire à l industrie des assurances ou à l Institut.

5

6 Table des matières Liste des membres souscripteurs au palier national Conseil des gouverneurs Conseil des gouverneurs Photo : Conseil des gouverneurs - Présidents antérieurs du Conseil : Assemblée générale annuelle - octobre Allocution du président du Conseil lors de la 60 e Assemblée générale annuelle : octobre Rapports Rapport du Conseil de l enseignement 13 Lauréats Statistiques relatives aux inscriptions (programme de PAA) 23 Rapport du Conseil des professionnels 26 Rapport du trésorier 39 Rapport des vérificateurs 40 États financiers 41 Rapports régionaux Rapport régional de l Ouest 57 Rapport régional de l Ontario 61 Rapport régional du Québec 64 Rapport régional de l Atlantique 66 Procès-verbal de la 60 e Assemblée générale annuelle de l Institut d assurance du Canada 70 Récipiendaires du Témoignage du mérite 74 Professionnels d assurance agréés honoraires 76 Présidents antérieurs du Conseil 77 Services d enseignement connexes Auteurs et conseillers Correcteurs d exercices et surveillants Animateurs des cours magistraux Diplômés du programme de Fellow 82 Récipiendaires d un Certificat d enseignement prolongé 83 Diplômés, Professionnels d assurance agréés 84 Instituts régionaux et sections À la fin Peter G. Hohman, MBA, FCIP, ICD.D Président et chef de la direction Siège administratif 18, rue King Est, 6 e étage Toronto, Ontario M5C 1C4 Rapport annuel

7 Liste des membres souscripteurs au palier national 2013 Promutuel L Abitibienne, S.M.A.G. AIG Canada Alberta Motor Association Insurance Algoma Mutual Insurance Company Allstate du Canada, compagnie d assurance Antigonish Farmers Mutual Insurance Company Aon Re Canada Aon Reed Stenhouse Inc. Promutuel Appalaches - St-François Aviva Canada Inc. Ayr Farmers Mutual Insurance Company Bay of Quinte Mutual Insurance Company Bertie & Clinton Mutual Insurance Company La Compagnie d inspection et d Assurance du Canada Promutuel Bois-Francs, S.M.A.G. C.U.R.I.E. La Capitale, Compagnie d Assurance Générale Cayuga Mutual Insurance Company Chubb du Canada Compagnie d assurance CNA, Canadian Operations Coachman Insurance Company Compagnie d assurance générale/groupe Co-operators Crawford and Company (Canada) Inc. The CUMIS Group Limited Cunningham Lindsey Canada Limited Dale Parizeau Morris MacKenzie Desjardins Groupe d assurances générales Compagnie d assurance générale Dominion du Canada Promutuel Drummond, S.M.A.G. Dufferin Mutual Insurance Company Ecclesiastical Insurance Office plc Le Groupe d assurances Economical Groupe ENCON inc. Erie Mutual Fire Insurance Company Le Groupe Estrie-Richelieu Promutuel de L Estuaire General Reinsurance Corporation Germania Mutual Insurance Company Glengarry Mutual Insurance Company Gore Mutual Insurance Company La Garantie, Compagnie d Assurance de l Amérique du Nord Hay Mutual Insurance Company Intact Assurance Kent & Essex Mutual Insurance Company Kernaghan Adjusters Limited The Kings Mutual Insurance Company L & A Mutual Insurance Company Lanark Mutual Insurance Company Promutuel du Littoral Lotbinière, S.M.A.G. Mennonite Mutual Fire Insurance Company Metro General Insurance Corporation Ltd. Promutuel Montmagny-L Islet La Munich, Compagnie de réassurance - Opérations canadiennes North Blenheim Mutual Insurance Company North Kent Mutual Fire Insurance Company North Waterloo Farmers Mutual Ins. Co. Northbridge Financial Corporation Old Republic Insurance Company of Canada Oxford Mutual Insurance Company P.E.I. Mutual Insurance Company Partner Reinsurance Company of the U.S. Peace Hills General Insurance Company Peel Maryborough Mutual Insurance Company The Portage La Prairie Mutual Insurance Co. Promutuel Prairie-Valmont RSA Canada Group Red River Mutual Promutuel Rivière-du-Loup Promutuel Rouyn-Noranda-Témiscamingue Saskatchewan Government Insurance Canada Saskatchewan Mutual Insurance Company Scor Canada Reinsurance Company SGI Canada Insurance Services Ltd. Sirius America Insurance Company South Easthope Mutual SSQ, Société d Assurances Générales State Farm Insurance Companies Swiss Reinsurance Company Ltd. TD Assurance The Toa Reinsurance Company of America Towers Watson Canada Inc. L Unique Assurances générales Promutuel La Vallée, S.M.A.G. Promutuel Vaudreuil-Soulanges Verchères, S.M.A.G. Compagnie Mutuelle d assurance Wawanesa Westminster Mutual Insurance Company Yarmouth Mutual Fire Insurance Company Le Groupe Zurich Canada 6 L Institut d assurance du Canada

8 Conseil des gouverneurs Président du Conseil Maurice Tulloch, BA (Econ), MBA, CMA Aviva Canada Inc., Ontario Présidente suppléante Silvy Wright, BA (Hons.), CA Northbridge Financial Corporation, Ontario Présidente antérieure Karen Barkley, MBA, CIP, CRM Specialty Risk Underwriters Inc., Ontario Représentant l ensemble des membres T. Neil Morrison, BA (Hons.) HUB International HKMB / Ontario Limited, Ontario Vice-présidents Provinces de l Ouest Ted Teterenko, MBA, FCIP Société d assurance publique du Manitoba, Manitoba Ontario Randy Bushey, CIP Ontario Québec François Côté, FPAA, CRM Groupe Ledor, division Lévisienne-Orléans, Québec Provinces de l Atlantique Mary Lou Loder, FCIP Compagnie d assurance générale Co-operators, Terre-Neuve Présidents des divisions enseignement Michael Wills, FCIP Ironshore Canada Ltd., Ontario professionnels J.R. (Bob) Tisdale, MBA, FCIP, CRM Pembridge Insurance Company, Ontario Gouverneurs William Doig, BSc, FCIP The Economical Insurance Group, Alberta George Klassen, FCIP, CRM The City of St. Albert, Alberta Kevin Callbeck, BComm, FCIP Compagnie d assurance générale Co-operators, Alberta Mark Rouleau, FCIP, CRM Aviva Canada, Alberta Pierre Chavigny, CIP, CRM Claimspro, Colombie-Britannique Jan Brownridge, BA (Hons), FCIP, CRM La Munich, Compagnie de réassurance, Colombie-Britannique Sylvia Bernat, FCIP, CRM Intact Compagnie d assurance, Colombie-Britannique Mark Hickey, CIP, CAIB Hickey & Hyndman Insurance Ltd., Île-du-Prince-Édouard Wayne Budge, CIP La Fédération Compagnie d Assurances du Canada, Manitoba Barbra Kania, FCIP Aviva Canada, Manitoba Patricia Buckley, FCIP Cunningham Lindsey, Nouveau-Brunswick Everett Porter, CIP Wawanesa Insurance, Nouveau-Brunswick Susanne Paulsen, FCIP, CRM Aviva Canada, Nouvelle-Écosse Moira Murphy, CIP Intact Insurance, Nouvelle-Écosse Donna Ince, CA, CIP RSA Group, Ontario Cathy Turcotte, CIP Aviva Canada Inc., Ontario Brent Hackett, FCIP, CIOP, EGA Crawford & Company, Ontario Michelle Snowdon Intact Compagnie d assurance, Ontario Elaine Porter, CIP Bryson & Associates Insurance Brokers Ltd., Ontario Carson Cook, CIP Aviva Canada Inc., Ontario Tracey Zantingh, CIP Compagnie d assurance générale Co-operators, Ontario Johanne Turcot, CIP Québec Lisa Todd, FCIP, CRM Portage LaPrairie Mutual Insurance, Saskatchewan Mike Hordichuk, CIP Harvard Western Insurance, Saskatchewan David I. Woolley, FCIP, CRM Atlantic Insurance Company Limited, Terre-Neuve Steve McQueen, BBA, CIP Burns & Wilcox Canada, Terre-Neuve Président et chef de la direction Peter Hohman, MBA, FCIP, ICD.D Rapport annuel

9 Conseil des gouverneurs Présidente du Conseil Silvy Wright, BA (Hons), CA Northbridge Financial Corporation Président suppléant T. Neil Morrison, BA (Hons) HUB International HKMB/Ontario Limited, Ontario Présidente antérieure Karen Barkley, MBA, CIP, CRM Elliott Special Risks Représentant l ensemble des membres J.R. Bob Tisdale, MBA, FCIP, CRM Pembridge and Pafco Insurance Companies Vice-présidents Provinces de l Ouest Glenda Ouellette, BA, MBA, FCIP Insurance Corporation of British Columbia Ontario Donna Ince, CA, CIP RSA Canada Québec François Côté, FPAA, CRM Groupe Ledor, division Lévisienne-Orléans Provinces de l Atlantique Darrell Coates, CIP, CRM South Eastern Mutual Insurance Company Présidents des divisions enseignement Michael Wills, FCIP Ironshore Canada Ltd. professionnels Julie Pingree, BA, CIP RSA Canada Gouverneurs George Klassen, FCIP, CRM The City of St. Albert Troy Bourassa, MBA, CIP Alberta Motor Association Insurance Company Kevin Callbeck, B.Comm, FCIP Compagnie d assurance générale Co-operators Mark Rouleau, FCIP, CRM Aviva Canada Jan Brownridge, BA (Hons), FCIP, CRM La Munich, Compagnie de réassurance Mark Francis, FCIP, ACS Insurance Corporation of British Columbia Wayne Coates, BA, CIP Insurance Corporation of British Columbia Barbra Kania, FCIP Aviva Canada Ian Frost, FCIP Wynward Insurance Group Patricia McGuire, FCIP Canty Lutz Delaquis Grant Everett Porter, CIP Wawanesa Assurance Steve McQueen, BBA, CIP Burns & Wilcox Canada Robert Byrne, B.Comm, CIP, CD Public Utilities Board Susanne Paulsen, FCIP, CRM Aviva Canada Moira Murphy, CIP Intact Assurance Pat Van Bakel, BBA, CIP Crawford & Company (Canada) Inc. Tim Shauf, BA, CIP Farmer s Mutual Insurance Company (Lindsay) Arlene Byrnes, BC, CIP Intact Assurance Heidi Sevcik, FCIP Gore Mutual Tom Pooler, FCIP, CRM Erie Mutual Insurance Elaine Porter, CIP Bryson & Associates Insurance Brokers Ltd. Carson Cook, CIP Aviva Canada Inc. Suni Simpson-Calvert, CIP London, Ontario Mark Hickey, CIP, CAIB Hickey & Hyndman Insurance Ltd. Chantal Gagnon, MBA, FPAA Intact Assurance Simon Charbonneau, FPAA, CRM Chubb du Canada, compagnie d assurances Lisa Todd, FCIP CRM Portage LaPrairie Mutual Insurance Mike Hordichuk, CIP Harvard Western Insurance Président et chef de la direction Peter Hohman, MBA, FCIP, ICD.D 8 L Institut d assurance du Canada

10 Conseil des gouverneurs : Assemblée générale annuelle Octobre 2013 Assis : (de gauche à droite) : Karen Barkley, Maurice Tulloch, Silvy Wright, Neil Morrison 1 re rangée : debout : (de gauche à droite) : Mark Francis, François Jean, Heidi Sevcik, Michael Wills, Randy Bushey, Ted Teterenko, Mary Lou Loder, Bob Tisdale, François Côté, Peter Hohman, Jan Brownridge 2 e rangée : debout : (de gauche à droite) : Troy Bourassa, Crystal Syrenne, Mark Hickey, Elaine Porter, Karen McKay Harding, Suni Simpson-Calvert, Moira Murphy, Barbra Kania, Patricia McGuire, Julie Pingree, Arlene Byrnes, Donna Ince 3 e rangée : debout : (de gauche à droite) : Carson Cook, Glenda Ouellette, Mike Hordichuk, George Klassen, Mark Rouleau, Kevin Callbeck, Tom Pooler, Robert Byrnes, Steve McQueen, Everett Porter, Wayne Coates Présidents antérieurs du Conseil présents : Assis : (de gauche à droite) Gordon Crutcher, R.E. (Bob) Farries, R.L. Sutherland Debout : (de gauche à droite) Robert Landry, Derek Iles, Glenn Gibson Rapport annuel

11 Allocution du président du Conseil lors de la 60 e assemblée générale annuelle octobre 2013 Maurice Tulloch, MBA, CMA La participation à nos programmes et le nombre croissant d adhésions témoignent de l importance que nos membres et nos employeurs accordent à la formation dispensée par l Institut. Ce témoignage s exprime haut et clair chaque année, en novembre, avec le début de nos galas de remise des diplômes un peu partout au pays. Nous avons réalisé de grands progrès à l Institut d assurance depuis notre dernière rencontre, lors de l assemblée annuelle tenue à Montréal. Nous y avions discuté de l élaboration d un nouveau site Web pour les instituts d assurance, qui serait doté de toutes les fonctions nécessaires au commerce électronique et qui servirait de point central pour toutes nos activités numériques, en réunissant notre base de données GRC, nos cours en ligne et nos outils de médias sociaux. Je suis ravi de l inauguration du nouveau site Web qui a eu lieu au début de l été, plus tôt que prévu. C est un site attrayant, interactif et personnalisé qui permet à chaque membre d obtenir ses relevés de notes, de s inscrire à des cours et, grâce à une seule procédure d ouverture de session, d avoir accès à ses cours en ligne. De plus, il permettra aux étudiants d accéder aux futurs examens informatisés. En parallèle, nous sommes allés de l avant avec notre projet d utilisation des médias sociaux. Les instituts régionaux ont commencé à faire appel à ces outils pour promouvoir leurs cours, leurs séminaires et leurs activités de réseautage. L équipe de Connexion Carrières a grandement élargi sa portée grâce à Facebook et à sa chaîne YouTube, qui propose 25 vidéos sur les carrières en assurance, ainsi qu à Twitter et à LinkedIn qui jouent un rôle primordial en dirigeant les jeunes adultes vers son site Web. Ces nombreuses façons de communiquer avec nos membres sont essentielles à notre succès, comme en fait foi la croissance du nombre de nos adhésions. Cette année, nous avons établi un nouveau record, les instituts comptant membres. Bien qu il s agisse d une modeste augmentation de 1,1 % par rapport au chiffre de l année dernière, qui était de , cela représente quand même un taux de participation de près de 35 % au sein de l industrie, si l on suppose que celle-ci emploie personnes. Il s agit d une réalisation remarquable qui établit une référence mondiale parmi les instituts d assurance du monde entier. L institut d assurance de l Ontario mérite également nos félicitations puisqu il a atteint membres, au sein d une industrie d environ personnes, ce qui constitue également une réussite exceptionnelle. Cependant, nombreux sont les membres qui risquent de quitter le marché du travail dans les prochaines années. Notre étude démographique de 2007 indiquait à l époque que jusqu à 25 % des membres de l industrie étaient susceptibles de prendre leur retraite dans les dix années suivantes, et que pour certaines 10 L Institut d assurance du Canada

12 Allocution du président du Conseil lors de la 60 e assemblée générale annuelle octobre 2013 suite catégories d emplois, particulièrement les postes de direction, ce nombre pouvait atteindre jusqu à 40 %. Qui plus est, les nouveaux venus au sein de notre industrie étaient moins nombreux que les personnes qui la quittaient. Notre étude démographique de 2012, qui a été publiée au début de l année, indique que l industrie a tenu compte des recommandations formulées dans notre première étude. En effet, les employeurs ont embauché un certain nombre de personnes de moins de 32 ans, créant ainsi un sain équilibre entre les jeunes talents et la cohorte des boumeurs expérimentés. Cette mesure a permis à l industrie de combler les lacunes prévues dans l emploi pour l avenir immédiat. Toutefois, nous savons qu un nombre important d employés atteindra l âge de la retraite dans un avenir assez rapproché. Cette situation obligera l industrie à prendre des mesures proactives pour faire face à cette nouvelle réalité. À l autre bout du spectre, les jeunes qui se joignent à notre industrie ont des attentes en matière de formation qui sont très différentes de celles des générations précédentes. Ils passent une bonne partie de leur temps «en ligne», et il est donc tout à fait judicieux de leur offrir des cours et des séminaires par l intermédiaire d Internet. De fait, nos cours en ligne ont connu une croissance exponentielle depuis les deux dernières années. Non seulement correspondentils au style d apprentissage auquel on peut s attendre, compte tenu des réalités actuelles en matière de communication, mais ils s intègrent aussi très bien aux horaires professionnels et personnels chargés et aux emplois du temps déjà bien remplis. Dans le même esprit, notre nouveau programme de FPAA est entièrement offert en ligne, à l exception du cours final : F560, L apprentissage intégratif et le secteur de l assurance de dommages. Je mentionne celui-ci parce qu en septembre 2010, nous offrions notre premier cours du nouveau programme de Fellow, et que seulement trois petites années plus tard, notre première cohorte de 15 étudiants est maintenant inscrite au cours F560. Ces étudiants auront le statut particulier de premiers diplômés du nouveau programme de FPAA. Les commentaires à propos de ce programme ont d ailleurs été des plus favorables. Les étudiants reconnaissent qu ils doivent s investir sérieusement tout au long de chaque trimestre, mais ils s entendent également pour dire que le programme est d une qualité exceptionnelle, que la matière enseignée a des applications immédiates dans leur travail et que la formation qu ils reçoivent constitue un apport inestimable à leur carrière. La participation à nos programmes et le nombre croissant d adhésions témoignent de l importance que nos membres et nos employeurs accordent à la formation dispensée par l Institut. Et ce témoignage s exprime haut et clair chaque année, en novembre, avec le début de nos galas de remise des diplômes un peu partout au pays. Ces galas sont des moments des plus gratifiants qui comptent véritablement parmi les événements les plus inspirants de notre industrie. Des gens de tous les secteurs se rassemblent, qu ils soient concurrents ou amis, pour célébrer les réalisations, la fierté manifeste ainsi que le développement personnel et le perfectionnement professionnel des gens de notre industrie. De nombreux diplômés ont fait d importants sacrifices sur le plan personnel pour obtenir leur titre, et leurs réalisations méritent notre admiration et notre respect. Les galas des lauréats constituent des moments privilégiés pour le président du Conseil, et je suis reconnaissant d avoir eu la chance de prendre part à de telles célébrations de la réussite. Les déplacements au Canada peuvent comporter leur lot de tours et de détours, comme ce fut le cas lors de ce voyage en voiture imprévu que nous avons dû entreprendre au beau milieu de la nuit, Peter et moi, immédiatement après la soirée de gala à Saint John. Nous devions nous rendre à Moncton afin de prendre l avion tôt le lendemain pour St. John s, mais nous avons appris à 4 h 30 que notre vol avait été annulé en raison du mauvais temps. Tout cela fait partie de l aventure! Il faut parfois relever de petits défis de cette nature pour être auprès de nos diplômés, dont plus de 98 % font partie de la Société des PAA. Inaugurée en octobre 2008 avec 325 membres, la Société des PAA célèbre cette année son 15 e anniversaire et compte aujourd hui plus de membres. La Société s est révélée un véritable succès à la fois pour ses membres, pour l Institut et pour l industrie. Je ne répéterai pas ici tout ce qu offre la Société des PAA, mais un aperçu de son rapport révèle un large éventail d occasions de perfectionnement professionnel pour ses membres, ainsi que des ressources et des outils, des bourses d études et des initiatives visant la promotion de l éthique au sein de la Société et dans l ensemble de l industrie. Le programme de prix nationaux du leadership, créé à l occasion du 10 e anniversaire de la Société, connaît toujours autant de succès et rend hommage à de véritables leaders depuis son inauguration. L un des principaux mandats de la Société consiste à faire connaître ses diplômés avantageusement et, très certainement, il est courant de nos jours de voir ses campagnes de promotion dans les revues et les journaux, à la télévision et à la radio, sur les panneaux-réclames et les véhicules de transport en commun ainsi que dans les arénas, les cinémas et les aéroports. Rapport annuel

13 Allocution du président du Conseil lors de la 60 e assemblée générale annuelle octobre 2013 suite Alors que la Société des PAA célèbre son 15 e anniversaire, l Institut d assurance du Canada tiendra cette année sa 60 e assemblée générale annuelle. Norman G. Bethune, le président élu lors de la première assemblée annuelle de l Institut, y établissait les principes fondamentaux de l Institut national et prédisait que «la force de l Institut d assurance du Canada s accroîtrait au fil des ans, de même que les services offerts à l industrie des assurances et au pays tout entier.» Si nous réfléchissons à toutes les réalisations que nous avons accomplies, tel qu en témoignent les divers rapports examinés aujourd hui, ainsi qu à nos nombreuses et importantes initiatives en cours, il est aisé de constater que la prédiction de M. Bethune s est grandement réalisée. Fait intéressant, un sondage effectué récemment par Léger Marketing pour le compte de l Institut confirme la valeur d une main-d œuvre bien formée pour répondre aux besoins des consommateurs : 87 % des gens interrogés ont précisé se sentir bien protégés lorsque le professionnel d assurance avec qui ils font affaire possède un titre de compétence. 82 % des répondants ont convenu qu un professionnel de l assurance ayant un titre professionnel dans son domaine était plus susceptible de présenter une soumission d assurance exhaustive et adaptée à leurs besoins. un produit d assurance de dommages ont indiqué qu ils feraient davantage confiance aux professionnels de l assurance qui possèdent des titres de compétence et actualisent leurs connaissances. Les consommateurs ont aussi confirmé qu ils trouvent important que les professionnels d assurance avec qui ils font affaire mettent à jour leurs connaissances grâce au perfectionnement continu, une fois qu ils ont obtenu leur titre, et croient que ceux qui le font ont de meilleures chances de réussite : 88 % des répondants ont indiqué trouver important que les professionnels avec qui ils font affaire pour leurs assurances suivent régulièrement des cours reliés à leur profession. que les gens qui suivent des cours reliés à leur profession sont plus susceptibles de connaître plus de succès au travail. À l occasion de cette 60 e assemblée générale annuelle, ces résultats soulignent l importance que revêt l Institut d assurance du Canada pour l industrie ainsi que pour les employeurs et les membres qu il sert. Tout cela fait partie de l évolution de l Institut. Tout comme la nouvelle Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif qui entrera en vigueur le 17 octobre Afin de répondre aux exigences de cette nouvelle loi, nous sommes en train d adopter de nouveaux Règlements généraux et de procéder à une mise à jour des fins et objets qui sera déposée en même temps que les Statuts de prorogation. Nous prévoyons terminer ces modifications d ici la fin de l année 2013, afin de nous conformer à la loi bien avant l expiration du délai prescrit par le gouvernement fédéral. Comme je l ai mentionné au début de cette allocution, il s est passé beaucoup de choses à l Institut en l espace d une année, et maintenant que mon mandat touche à sa fin, je peux certainement le confirmer. L Institut d assurance est une organisation dynamique et efficace qui joue un rôle crucial au sein de notre industrie et qui le fait de façon exceptionnelle. Nous pouvons tous être fiers de notre organisation professionnelle. Nous avons la chance de pouvoir compter partout au Canada sur un groupe de volontaires actifs d environ 2000 personnes, ce qui en soi est un témoignage remarquable de l importance des instituts pour l industrie. Je profite de l occasion pour les remercier du travail formidable qu ils accomplissent pour le compte des instituts et de l industrie et au profit des personnes qui les suivront. Leur contribution est essentielle à notre succès. J aimerais également remercier les membres du Conseil des gouverneurs pour leurs contributions tant au palier régional qu au palier national. Votre enthousiasme et votre fierté envers notre organisation s expriment clairement dans l excellent travail que vous acceptez de faire pour les instituts. D un océan à l autre, nous pouvons également nous fier à une équipe d employés solide et dévouée qui, dans l ombre, travaille discrètement à poursuivre le mandat de l Institut afin d offrir sans cesse de meilleurs services à l industrie. Mes remerciements s adressent aussi à vous tous. En terminant, j aimerais vous remercier de m avoir donné l occasion de servir l Institut d assurance en tant que président du Conseil. Mon mandat a été une expérience des plus enrichissantes, et je souhaite mes meilleurs vœux à Silvy Wright, BA (Hons), CA, qui me succédera à la présidence du Conseil. Maurice Tulloch, MBA, CMA Président du Conseil des gouverneurs 12 L Institut d assurance du Canada

14 Rapport du Conseil de l enseignement Michael Wills, FCIP Vice-président, Division de l enseignement En , un total de 3078 étudiants étaient inscrits aux cours virtuels, par rapport à 2235 l année précédente, ce qui représente une hausse de 37 %. Le nombre de cours virtuels offerts était de 169, comparativement à 139 l année précédente, ce qui constitue une hausse de 21 %. Au printemps 2013, l Institut a inauguré un nouveau modèle de marketing visant à mobiliser l IAC et les directeurs et directrices des instituts régionaux et des sections dans le cadre d activités promotionnelles concertées. Le Conseil de l enseignement se penche sur des questions actuelles et nouvelles qui sont intéressantes et pertinentes pour les étudiants. Cette année, des étapes importantes ont été franchies en ce qui concerne l élaboration des examens informatisés et le programme de Fellow, et des initiatives visant d autres programmes ont vu le jour. Le programme de Professionnel d assurance agréé Une nouvelle édition du manuel du cours C12, L assurance des biens (provinces de common law), qui intègre l addenda d août 2012, a été achevée à l été Un comité consultatif sur les programmes d études a été mis sur pied afin de se pencher sur la révision de ce manuel, de sorte qu il soit prêt pour septembre L édition courante du manuel du cours C14, L assurance automobile, 1 re partie (Ontario) date de Un addenda a été créé pour septembre 2013, afin de rendre compte d une mise à jour portant sur la réglementation, et une nouvelle édition paraîtra pour janvier L édition courante du manuel du cours C14, L assurance automobile, 1 re partie (Québec) date de L édition prévue pour avril 2014 intégrera un addenda important et tiendra compte de mises à jour mineures dans la réglementation ainsi que des changements qui ont été apportés à la formule des propriétaires. Une nouvelle édition du manuel du cours C14, L assurance automobile, 1 re partie (Atlantique) est parue en septembre Un groupe de travail consacré au manuel C39, La fraude : sensibilisation et prévention est en train de réviser les leçons existantes et d élaborer du nouveau matériel. Une analyse effectuée auprès d étudiants, d animateurs et d autres parties prenantes de l industrie a servi à l ébauche d un nouveau programme d études et à la conception d une nouvelle structure de cours. Le nouveau cours devrait être prêt en août La période de retrait des cours actuels sur l assurance maritime a débuté. Les étudiants pourront s inscrire aux cours C53, Principles of Marine Insurance, C54, Marine Underwriting et C55, Marine Claims uniquement pour les trois trimestres suivants : automne 2013, hiver 2014 et automne Dans les prochains mois, les étudiants seront informés des changements relatifs à ce programme à différents moments et au moyen de divers outils de communication. Le Canadian Board of Marine Underwriters Rapport annuel

15 Rapport du Conseil de l enseignement suite (CBMU) participe à l élaboration du nouveau programme d études. Deux de ses membres ont formé un comité directeur bénévole chargé de superviser la révision du matériel du Chartered Insurance Institute (CII) et de contribuer à la création de nouveaux commentaires afin de rendre compte du contexte canadien. Le nouveau programme, qui se concentrera sur l assurance sur corps de navire et l assurance transport des marchandises, devrait être inauguré au trimestre d automne Trois des manuels du programme de PAA proviennent d un tiers, SCM Gestion des risques, et couvrent des sujets liés à la prévention des sinistres, notamment la construction des bâtiments et les risques (d incendie, courants et spéciaux) ainsi que la prévention des sinistres de responsabilité civile. De nouvelles éditions anglaises de ces manuels ont été publiées cette année, et les étudiants ont pu se les procurer pour la session d automne Parallèlement, un groupe de travail de l Institut a établi que le marché pourrait avoir besoin d un ou de plusieurs cours sur la prévention des sinistres davantage basés sur les compétences et qui se distinguent des cours actuels, fondés sur les manuels de SCM. L Institut continue de collaborer avec un expert technique principal à l étude du programme et à la préparation d un plan de développement détaillant les ressources requises pour l élaboration d un tel cours. Les manuels des cours C31, Property Damage Appraisal, C32, Les dommages corporels et C72, Introduction à la gestion des risques et aux assurances des entreprises, sont en cours de vérification et des comptes rendus devraient être remis aux équipes de travail à l automne 2013 et au début de Le programme pilote de certification des animateurs, qui s est déroulé de septembre 2012 à juin 2013, est terminé. Deux comités consultatifs ont collaboré étroitement avec l Institut afin d en concevoir, d en élaborer et d en tester tous les aspects. Les membres des comités ont également suivi le programme à titre d étudiants, et sont ainsi devenus les premiers diplômés du programme de certification des animateurs (PCA). L Institut rendra hommage à ces nouveaux diplômés lors de galas tenus cet automne et cet hiver. De 30 à 40 animateurs seront inscrits au programme, cet automne, lors de son inauguration officielle. Celui-ci débutera par des cours autodidactiques en différé, accompagnés de séances de mentorat en temps réel, dont l horaire sera prédéterminé. Chaque leçon fera l objet d une séance d apprentissage de 15 à 20 minutes, afin de favoriser la rétention des apprentissages et d encourager les participants à rythmer leur progression en fonction de l échéancier du programme. Lors des séances «en direct» de mentorat, dont l horaire tiendra compte des différents fuseaux horaires, les participants pourront réviser la matière apprise, poser des questions et échanger des idées avec les autres animateurs inscrits au programme. Le PCA est offert gratuitement aux animateurs. Chaque institut régional déterminera la façon de l intégrer à ses propres politiques en matière de recrutement, de rémunération et de fidélisation des animateurs. Le PCA sera sous l autorité d un nouveau comité au palier national : Le Comité national pour l excellence de l enseignement (CNEE). Le CNEE se composera de diplômés du PCA qui ont terminé le programme et ont démontré leur volonté d y contribuer, en agissant à titre de mentors auprès des futurs animateurs et en les soutenant tout au long du programme. Le CNEE se chargera notamment de diriger les séances de mentorat en ligne, de répondre aux contributions des participants dans le cadre de discussions en ligne et de corriger les évaluations. Les cours du programme de certification des animateurs seront offerts au premier groupe de participants dans l ordre suivant : Teaching and Learning Theory and Principle Octobre 2013 Instructional Design for Significant Learning Janvier 2014 Evaluation Strategies for Success Avril 2014 The Art of Facilitation Juillet 2014 Les programmes sur le Web En , un total de 3078 étudiants étaient inscrits aux cours virtuels, par rapport à 2235 l année précédente, ce qui représente une hausse de 37 %. Le nombre de cours virtuels offerts était de 169, comparativement à 139 l année précédente, ce qui constitue une hausse de 21 %. L équipe des technologies de l apprentissage continue de travailler avec des bénévoles à l élaboration de nouveaux services de consultation en ligne et à la révision de ceux déjà existants. Une version révisée du service de consultation en ligne du cours C132, Le courtier et l agent d assurance : aspects pratiques de la gestion devrait être inaugurée à l automne L équipe travaille à l élaboration d un projet pilote afin d ajouter des activités d apprentissage au service de consultation en ligne du cours C12, L assurance des biens. Ce projet pilote comportera des jeux d apprentissage en ligne qui renforceront l apprentissage des sujets jugés difficiles par les étudiants. Initialement, chacune des leçons du manuel C12 sera complétée par une ou deux activités d apprentissage fondées sur le jeu. L efficacité de ces jeux fera l objet d une évaluation à la fin 14 L Institut d assurance du Canada

16 Rapport du Conseil de l enseignement suite du trimestre, et des recommandations seront alors formulées, indiquant s il convient ou non de développer des jeux similaires pour les autres cours. Le Centre d enseignement et d apprentissage (CEA) regroupera la section Les échanges entre animateurs du site Web et le Centre de ressources en ligne de l animateur, qui propose toute une gamme de renseignements et de matériel à l intention des animateurs. Le CEA sera doté d un outil de navigation plus convivial, de vidéos pratiques et d une bibliothèque d exemples de matériel didactique et de modèles de cours. Le CEA servira également de portail principal pour les programmes de perfectionnement des animateurs et il hébergera le programme de certification des animateurs, le programme La maîtrise des compétences en enseignement (la série Instructor Readiness) et tous les outils de formation en ligne à l intention des animateurs. Le CEA permettra également à ces derniers de s entretenir avec leurs collègues de partout au pays, sur divers sujets touchant aux cours du programme de PAA. La gestion des sources documentaires Les initiatives de mobilisation des bénévoles L Institut a testé un certain nombre de nouveaux outils et de nouveaux modèles dans le cadre de sa stratégie visant l amélioration de la gestion des bénévoles dans le secteur des programmes. Chacun des outils a été conçu et développé afin d aider les bénévoles à mieux comprendre quelles sont les attentes à leur égard, ce à quoi ils s engagent et vers qui ils peuvent se tourner pour obtenir du soutien. Ces initiatives s inscrivent dans l objectif visant à offrir aux bénévoles une expérience plus enrichissante en échange de leur temps et de leur expertise. Des comités consultatifs sur le contenu du programme de PAA L Institut a mis sur pied un comité consultatif sur les programmes d études afin d évaluer la matière relative à l assurance des biens abordée dans les divers cours du programme de PAA. Le comité se penchera d abord sur le cours C12, L assurance des biens. Il s est réuni pour la première fois à la fin août, et son travail se poursuivra en La version remaniée du cours C12 devrait être inaugurée en septembre D autres comités consultatifs devraient être formés afin d examiner la matière relative à la responsabilité civile et à l assurance automobile, ainsi que le contenu des cours professionnels appliqués. Les examens Les inscriptions aux examens du programme de PAA ont été plus nombreuses que l an dernier. Les inscriptions à la session de décembre 2012 ont connu une hausse de 6 % par rapport à la même période l an dernier, les inscriptions à la session d avril 2013 augmentaient de 2,4 %, tandis que les inscriptions à la session de juillet 2013 accusaient un recul de 2,9 % par rapport à l année précédente. Dans l ensemble, la hausse des inscriptions aux trois sessions d examens s est établie à 2,6 % (486 étudiants) par rapport à l année dernière. Le traitement des demandes d appel en ce qui concerne les résultats aux examens finaux a été examiné dans le but de déterminer les améliorations qui permettraient d accélérer le processus ainsi que le délai de réponse aux étudiants. Les étudiants qui désirent confirmer la justesse de leur note ou obtenir des commentaires sur leur résultat à l examen final ont trois possibilités. Ils peuvent demander un recomptage (seconde vérification de l addition et de la transcription des points), accessible à tous les étudiants; une révision (vérification de l addition et de la transcription des points, examen des questions pour lesquelles la note obtenue a été inférieure à 60 %), accessible à tous les étudiants; et une réévaluation (vérification de l addition et de la transcription des points, analyse des réponses, renvois au manuel, indication des renseignements manquants), accessible seulement aux étudiants qui ont échoué. Les réévaluations sont la forme d appel la plus populaire et les demandes de réévaluation ont augmenté considérablement au cours des dernières années, doublant presque depuis les sessions d examens de décembre Les réévaluations nécessitent un examen plus poussé et des commentaires plus étoffés que les autres formes d appel et elles prennent donc plus de temps, de trois à quatre heures en moyenne. Vu le nombre de demandes de réévaluation présentées et le temps requis pour effectuer chaque réévaluation, il était devenu difficile de les traiter toutes et d en faire parvenir les résultats aux étudiants dans un délai acceptable. Afin d effectuer les réévaluations et d en faire parvenir les résultats aux étudiants plus rapidement, l Institut a mis en place, depuis les examens de décembre 2012, un nouveau processus faisant appel à deux réviseurs indépendants et à un réviseur employé par l Institut. Cette mesure a permis de réduire du tiers le délai de réponse aux étudiants. L Institut continuera de surveiller étroitement ce nouveau processus et d y apporter de nouvelles améliorations le cas échéant. L Institut publie chaque année une brochure contenant des statistiques sur le nombre d inscriptions aux examens, les notes obtenues par les étudiants et le taux de réussite des cours des programmes de PAA et d Introduction aux assurances I.A.R.D., au palier national et par institut régional. Cette brochure indique également le nombre d inscriptions aux cours du Rapport annuel

17 Rapport du Conseil de l enseignement suite cheminement d origine du programme de FPAA, au palier national et par institut régional, ainsi que le nombre de diplômés par concentration (gestion d entreprise, règlement des sinistres, appréciation du risque, gestion des risques et courtage). La brochure contenant les statistiques a été mise à jour afin de fournir également des renseignements sur le programme actuel de Fellow. Elle comprend des statistiques sur les inscriptions à ce programme, tant au palier national que par institut régional, et sur les taux de réussite pour chacun des cours. Grâce à leur coopération, un institut régional et le bureau national sont parvenus à trouver rapidement un nouveau centre d examens, évitant ainsi une situation fâcheuse pour de nombreux étudiants. Alors que la session d examens de juillet approchait à grands pas, la ville de Calgary ainsi que de nombreuses régions de l Alberta étaient aux prises avec des inondations provoquées par d abondantes précipitations et par le débordement de la rivière Bow. Les bureaux de l institut d assurance du Sud de l Alberta, où se trouve le principal centre d examens de Calgary, étaient, à l instar de nombreux autres bureaux et bâtiments du centre-ville, privés d électricité et inaccessibles. Comme il était impossible de compter sur le centre d examens du IISA pour la semaine d examens, il a été décidé de le déménager dans un autre lieu. Les employés du IISA, qui travaillaient de la maison, ont réussi à trouver un lieu approprié dans un hôtel du sud-ouest de la ville, situé loin du centre-ville, mais à proximité d une importante artère de transport. Le Service aux membres de l IAC a téléphoné à tous les étudiants qui devaient passer un examen dans les premiers jours de la semaine, et ceux qui devaient en passer un plus tard dans la même semaine ont été informés par courriel. Des renseignements ont également été publiés sur les sites Web de l institut national et de l institut régional. En peu de temps et grâce à la coopération des deux instituts, une situation difficile a été surmontée. Les étudiants ont été informés et ont pu se réorganiser. Quelques-uns ont choisi de remettre leurs examens à la session suivante, mais aucun incident n a été rapporté qui aurait pu témoigner des effets négatifs du déménagement. Cela a été possible en grande partie grâce à l assiduité des employés de l institut d assurance du Sud de l Alberta, à l esprit coopératif et déterminé de ses étudiants et au soutien de notre industrie. Une infraction aux règles et règlements des examens a été signalée lors de la session d examens de décembre Deux surveillants ont entendu une voix enregistrée sur un support électronique qui provenait d un étudiant. L étudiant a par la suite été exclu de l examen et a été suspendu pour une période de neuf sessions d examens consécutives (trois ans). Deux infractions aux règles et règlements des examens ont été signalées lors de la session d examens d avril Un surveillant qui s était absenté très brièvement pour aller à la salle de bain a surpris un étudiant, à son retour, avec un manuel de cours sur les genoux. L étudiant a par la suite été exclu de l examen et a été suspendu pour une période de neuf sessions d examens consécutives (trois ans). Un autre étudiant n a pas été surpris en train de commettre une infraction, mais il a eu l amabilité d oublier son «aide-mémoire» entre les pages de son cahier de réponses. L étudiant a également été exclu de l examen et a été suspendu pour une période de neuf sessions d examens consécutives (trois ans). Une infraction aux règles et règlements des examens a été signalée lors de la session d examens de juillet Comme cette affaire fait actuellement l objet d un appel, nous n avons pas d autres renseignements à ce sujet pour l instant. Lors de sa réunion de mai 2013, le Comité de direction a approuvé le plan relatif au projet d examens en ligne ainsi que son financement, permettant ainsi le passage aux prochaines étapes du projet. Un contrat ayant été signé subséquemment avec Yardstick, un développeur de logiciels, le projet continue de progresser sur plusieurs fronts. Les éléments clés du projet qui sont en cours d élaboration et d évaluation sont les suivants : la création d examens (base de données; formulaires), la prestation d examens (logiciel), la distribution des examens (centres; surveillants), la correction d examens et l intégration aux TI (Yardstick, Aptify et le site Web). Le moment ayant été jugé opportun, l appellation «examens en ligne», employée dans le contexte du projet, a été changée pour «examens informatisés». Cette décision a été prise afin d éviter toute confusion parmi les étudiants qui suivent des cours en ligne, de la maison ou de tout autre lieu et en tout temps, et qui auraient pu croire que leurs examens allaient se dérouler de la même façon. Les examens informatisés auront lieu dans des centres d examens supervisés, pendant les heures d ouverture des centres en question. Un plan de communication visant la présentation des examens informatisés à l industrie et à nos membres est en place et sera mis en œuvre. Le programme d Introduction aux assurances I.A.R.D. En décembre 2012, les inscriptions étaient en baisse de 7 % par rapport à l année précédente. Elles avaient diminué de 12 % en avril 2013 et augmenté de 1 % en juillet Pour l ensemble des 16 L Institut d assurance du Canada

18 Rapport du Conseil de l enseignement suite trois sessions d examens, la baisse s est établie à 17 % comparativement à l année précédente. Les instituts régionaux ont rapporté que la demande pour les cours du programme d Introduction était en déclin en raison du fait que certains employeurs demandent à leurs employés de suivre le programme de PAA plutôt que le programme d Introduction, afin d élargir et d approfondir leurs connaissances des concepts et des principes liés à l assurance. Un groupe de travail a été mis sur pied afin d explorer les besoins des sociétés qui appuient financièrement l Institut en ce qui a trait au programme d Introduction et à nos membres. Le groupe de travail s est réuni pour la première fois et rendra compte au Conseil de l enseignement de la progression des révisions éventuelles du programme. En anglais, l édition 2006 du manuel C81, Introduction aux assurances I.A.R.D., 1 re partie et l édition 2009 du manuel C82, Introduction aux assurances I.A.R.D., 2 e partie ont cours. En français, l édition 2006 est utilisée tant pour le cours C81 que pour le cours C82. Le service de consultation en ligne est offert avec les manuels. Des révisions mineures des deux manuels sont prévues pour l automne 2013, afin d y apporter des améliorations et de suivre l évolution de l industrie. L obtention de permis Les manuels du programme d Introduction aux assurances I.A.R.D. et de certains cours du programme de PAA sont utilisés dans la plupart des provinces et territoires en vue de l obtention du permis provincial ou territorial d agent/de courtier d assurance ou d expert en sinistres indépendant. De plus, la réussite des cours du programme d Introduction aux assurances I.A.R.D. ou du cours C11, Principes et pratique de l assurance, permet d obtenir le permis de niveau un dans plusieurs provinces et territoires. Nous continuons de discuter avec les organismes de réglementation provinciaux afin d effectuer un suivi des exigences en matière d obtention de permis et de formation continue, et de les renseigner sur l utilisation appropriée des cours de l Institut. Saskatchewan Assurance automobile Cours préparatoire au permis restreint Au printemps 2013, nous avons commencé la promotion de notre cours préparatoire au permis restreint à l intention des personnes qui œuvrent dans le domaine de l assurance automobile en Saskatchewan. Les produits associés à ce cours comprennent un manuel de cours, des formulaires d examen et un service de consultation en ligne. Le cours est offert sous la forme de cours magistral ou par le biais de la formation à distance. Pour réussir le cours et obtenir le permis restreint, les étudiants doivent réussir l examen final du cours ainsi que l examen du conseil de l assurance de la Saskatchewan qui porte sur les règlements du conseil. L institut d assurance de la Saskatchewan est responsable de faire passer ces deux examens. Le cours préparatoire au permis restreint a été donné deux fois jusqu à présent, avec un taux de réussite de 100 %. Alberta Cours menant à l obtention d un permis de niveau deux En janvier 2013, le conseil de l assurance de l Alberta (AIC) présentait les nouvelles exigences en matière d obtention d un permis d agent ou de courtier, ainsi que le programme révisé menant à l obtention d un permis de niveau deux, qui comporte davantage d éléments relatifs à l assurance des entreprises. La trousse du cours comprend un plan de cours, quatre manuels (énumérés ci-après) ainsi qu un service de consultation en ligne. Ce dernier comprend un test d autoévaluation, un forum de discussion et des liens menant à des références supplémentaires. Le courtier et l agent d assurance : compétences élémentaires Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Alberta Auto Supplement New Level Two General Insurance Supplement Le programme préparatoire à l obtention du permis d assurance vie (PPOPAV) Les inscriptions pour l année scolaire allant de septembre 2012 à août 2013 ont connu une diminution de 2 % par rapport à l année précédente. Le nombre d inscriptions à l examen anglais a augmenté (50 %), alors que le nombre d inscriptions à l examen français a reculé (52 %). Les manuels actuellement utilisés en anglais sont ceux de 2003, avec un addenda publié en 2006 pour le PPOPAV, Partie A, et un addenda publié en 2013 pour le PPOPAV, Partie B. Les éditions en français actuellement utilisées sont celles de 2003, avec un addenda publié en 2010 pour le PPOPAV, Partie A, et de 2005, avec un addenda publié en 2011 pour le PPOPAV, partie B. Certains éléments du PPOPAV, Partie B, ont été améliorés dans le but d offrir une meilleure expérience d apprentissage aux étudiants. Des études de cas ont été intégrées aux huit leçons, afin de fournir aux étudiants des scénarios réalistes qui contribueront à renforcer l apprentissage de certaines notions. Une étude de cas en cinq parties, placée en annexe, donne un aperçu d un plan financier qui tient compte de l assurance, ainsi que de l évolution d autres produits financiers pendant un certain nombre d années. Une clé de correction et un glossaire ont été ajoutés à la fin du manuel. Le Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA) Rapport annuel

19 Rapport du Conseil de l enseignement suite poursuit son projet d harmonisation du PPOPAV à l échelle nationale. Ce projet comprend l élaboration par le CCRRA d un manuel de cours uniformisé et de matériel d apprentissage connexe à l intention des fournisseurs de cours agréés. L Institut d assurance participe à ce processus de transition, et il évaluera le maintien de son rôle en tant que fournisseur de cours agréé pour le PPOPAV. Les programmes de perfectionnement professionnel Les cours de perfectionnement professionnel Au printemps 2013, l Institut a inauguré un nouveau modèle de marketing visant à mobiliser l IAC et les directeurs et directrices des instituts régionaux et des sections dans le cadre d activités promotionnelles concertées. Grâce aux contacts, à la technologie, aux outils et aux ressources dont ils disposent, ces deux groupes parviennent collectivement à rejoindre des gens de partout au Canada. Les programmes de perfectionnement professionnel visent à fournir des cours de grande qualité à un prix raisonnable, et jusqu à présent 800 personnes y ont participé. En plus des formations publiques, des formations en entreprise ont été spécialement conçues et dispensées un peu partout au Canada. En voici quelques exemples: Les cours portant sur la gestion Essential Management Skills Think on Your Feet Attracting, Managing and Retaining a Multi-generational Workforce Building Better Relationships at Work Une série de programmes à l intention des experts en sinistres Deux cours sont actuellement offerts dans cette série élaborée conjointement par l Institut d assurance du Canada, l institut d assurance de l Ontario et l Ontario Insurance Adjusters Association (OIAA). Le premier, intitulé Understanding Serious Injury (USI), porte sur les blessures graves, et le second, intitulé Understanding Bodily Injury (UBI), met l accent sur la gestion des sinistres avec dommages corporels. L élaboration d un nouveau programme s inscrivant dans la même série a été entreprise au printemps Le cours intitulé Understanding Case Law, qui porte sur la jurisprudence, a été conçu et élaboré en collaboration avec l OIAA, ainsi qu avec de nombreux experts techniques et spécialistes de l industrie. Le matériel du cours comprend des diapositives de présentation, un guide à l intention des étudiants et des animateurs, des activités d apprentissage et de la documentation. Le programme repose sur la mise en application des apprentissages et permet aux étudiants de mettre en pratique les notions apprises. En plus de nombreuses activités individuelles et collectives, le cours comporte une importante étude de cas, une présentation et une discussion avec un groupe d experts. Le programme, qui en est au stade de rédaction finale, devrait être testé en novembre ou en décembre 2013 afin d être inauguré publiquement au début de Même s ils se concentrent de prime abord sur les réalités de l Ontario, les cours de cette série ont été conçus de sorte qu ils puissent être adaptés et être offerts à l échelle nationale ou dans différentes provinces. Des ateliers d acquisition de connaissances en ligne En collaboration avec un nouveau fournisseur, l Institut a inauguré en 2013 une nouvelle gamme de produits. Les cours sont adaptables au rythme de chacun et abordent de nombreux sujets. Offerts à prix abordables, ils permettent aux participants d améliorer leurs connaissances et d en acquérir de nouvelles dans les domaines des affaires et de la gestion, des relations interpersonnelles et de la communication, ainsi que de l informatique. Le programme de Fellow cheminement d origine On compte 3136 étudiants inscrits au cheminement d origine du programme de Fellow. Jusqu à présent, le nombre des diplômés est de 144, une diminution de 9 % depuis l année dernière. Le nombre d étudiants qui se sont inscrits à au moins un cours du programme de Fellow entre la mi-octobre 2012 et la mi-octobre 2013 s élève à 504, une baisse de 19 % par rapport à l année précédente. Pour que tous les étudiants inscrits au cheminement d origine du programme de FPAA soient au courant de l approche de la date limite pour terminer tous leurs cours afin d obtenir leur diplôme, le message suivant continuera d apparaître dans tous les bulletins et communiqués pertinents, ainsi que sur le site Web : Veuillez prendre note des deux dates limites suivantes pour le cheminement d origine du programme de FPAA : du cheminement d origine du programme de FPAA doivent tous être terminés le 31 décembre Toutes les inscriptions et tous les résultats doivent parvenir à l Institut d assurance au plus tard le 30 avril fortement conseillé aux étudiants de répondre à toutes les exigences bien avant ces dates limites, afin de pouvoir faire face à toutes les éventualités. 18 L Institut d assurance du Canada

20 Rapport du Conseil de l enseignement suite Le programme de Fellow nouveau cheminement L admission et l inscription Depuis l ouverture du programme le 1 er juin 2010, 333 candidats au total ont été admis au nouveau programme. Certains ont choisi de reporter le début de leur premier cours. À ce jour, 200 candidats ont suivi le cours F510, La stratégie dans le secteur de l assurance de dommages (sur six trimestres), 125 ont suivi le cours F520, Le leadership dans le monde de l assurance (sur cinq trimestres), 61 ont suivi le cours F530, La gestion financière pour les leaders en assurance (sur quatre trimestres), 36 ont suivi le cours F540, La gestion des risques d entreprise (GRE) dans le secteur de l assurance (sur deux trimestres) et 15 ont suivi le cours F550, Les répercussions des nouvelles réalités en assurance de dommages (sur un trimestre). À l hiver 2013, un petit groupe composé de cinq candidats a suivi le cours F510 sur la stratégie, en français. Pour le trimestre d automne 2013, nous avons 39 candidats inscrits au cours F510 sur la stratégie, donné en anglais, et 8 candidats inscrits au même cours, donné en français; 31 candidats sont inscrits au cours F520 sur le leadership, 27 au cours F530 sur la gestion financière, 12 au cours F540 sur la GRE, 19 au cours F550 sur les nouvelles réalités et 15 au cours final F560, L apprentissage intégratif et le secteur de l assurance de dommages. La rétroaction et les améliorations Après chaque trimestre, on invite les candidats à répondre à un sondage en ligne afin de connaître leur opinion sur le cours. En mai 2013, plus de 50 % des candidats avaient répondu au sondage et plus de 73 % d entre eux ont jugé excellents ou bons les cours suivis. La rétroaction oriente également les mises à jour et les améliorations à apporter aux cours, telles que l ajustement des horaires et de la structure des discussions ainsi que des exigences relatives à la remise des travaux, afin de mieux répartir la charge de travail; la réduction du nombre total de lectures et la réorientation des travaux, afin de mieux refléter les priorités du cours; et la publication d exemples supplémentaires de solutions aux problèmes. Le plan de communication Le plan de communication met désormais l accent sur les avantages du programme et contient un appel à l action, plutôt que de se concentrer comme auparavant sur la sensibilisation. Voici quelques-unes de nos initiatives et activités de communication : à remplir avant de présenter une demande d admission, a été inauguré à l été Celui-ci souligne les avantages du programme et précise ce que les candidats peuvent en attendre. Le questionnaire vise à augmenter la rétention des candidats éventuels, en les aidant à comprendre quelle est la meilleure façon de se préparer au programme. Deux vidéos (l une en anglais et l autre en français) présentent le point de vue de dirigeants réputés de l industrie en ce qui concerne le programme de FPAA comme occasion de perfectionnement professionnel en assurance. auprès des décideurs de l industrie, l Institut continue de participer aux réunions du Conseil de l apprentissage et du groupe composé des viceprésidents des ressources humaines du secteur de l assurance. Il a participé, à leur demande, à la réunion tenue par ces derniers en mai poursuivent leurs activités de promotion continues. Les ressources à leur disposition comprennent des brochures promotionnelles, une collection de témoignages, les vidéos sur le programme de FPAA, ainsi qu une «trousse à outils sur le programme de FPAA» conçue par l Institut. Les services des RH des différentes entreprises de l industrie peuvent également publier ces ressources sur l intranet de leurs sociétés respectives. régulièrement dans les publications spécialisées en assurance, notamment des annonces numériques qui permettent d accéder aux vidéos et au questionnaire d autoévaluation. connaître les nouveaux cours et d autres innovations ont mené à plusieurs reprises à des couvertures éditoriales. On prévoit la publication d autres communiqués afin de souligner la conclusion du cours couronnant le programme, qui a été donné pour la toute première fois. La nomination des FPAA et des PAA Sur les 144 diplômés du cheminement d origine du programme de FPAA cette année, 84 ont été élus Fellows, Professionnels d assurance agréés par le Comité de direction en mai; parmi ceux-ci, cinq ont obtenu la mention «Grande distinction». C est avec plaisir que je soumets au Conseil des gouverneurs le nom des 60 personnes qui ont réussi à se conformer aux exigences du cheminement d origine du programme de Fellow, dont cinq avec la mention «Grande distinction», afin qu elles soient élues Fellows, Professionnels d assurance agréés. De plus, deux Fellows ont obtenu le Certificat d enseignement prolongé. Sur les 977 diplômés du programme de PAA cette année, 649 ont été élus Professionnels d assurance agréés par le Comité de direction en mai, après Rapport annuel

L Institut d assurance du Canada

L Institut d assurance du Canada L Institut d assurance du Canada Rapport annuel 2011/2012 Une bonne formation assure votre avenir. L Institut d assurance du Canada Rapport annuel 2011 2012 The Insurance Institute of Canada Annual Report

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 L Institut canadien des évaluateurs (ICE) soumet les recommandations

Plus en détail

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada > > ARUCC 2014 16 juin 2014, Québec (Québec) PRÉSENTATION VUE D ENSEMBLE À propos du

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba.

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba. ALPHA EXCHANGE INC. DÉCISION N 2012-PDG-24 DANS L AFFAIRE intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec Île-du-Prince-Édouard Manitoba Nouvelle-Écosse Nunavut Saskatchewan

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

Quotient de l Institut

Quotient de l Institut QI ISSN 103-951 Quotient de l Institut Test éclair d autoévaluation... Les cours de PAA virtuels : offerts partout au Canada suite de la page 2 Saviez-vous que vous pouvez suivre les cours de PAA virtuels

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

De l ombre à la lumière, pour toujours

De l ombre à la lumière, pour toujours De l ombre à la lumière, pour toujours SUITE 800, 10301 SOUTHPORT LANE SUD-OUEST CALGARY (ALBERTA) T2W 1S7 La Commission de la santé mentale du Canada télécopieur : 403-385-4044 courriel : info@commissionsantementale.ca

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE SUN LIFE Un PORTAIL ÉDUCATIF a été créé spécialement pour vous, et nous souhaitons vous présenter la Financière Sun Life et ses multiples facettes qui vous aideront à développer votre entreprise. Nous

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

2009-2010. Programme de PAA. Institut d assurance. Institut d assurance. Une bonne formation assure votre avenir.md

2009-2010. Programme de PAA. Institut d assurance. Institut d assurance. Une bonne formation assure votre avenir.md Institut d assurance Institut d assurance L Institut d assurance du Canada 18, rue King Est, 6e étage, Toronto, Ontario M5C 1C4 1 866 362-8585 (Tél.) 416 362-8586 (Téléc.) 416 362-1126 www.institutdassurance.ca

Plus en détail

Annexe A Exigences par province ou territoire Agents et courtiers d assurances I.A.R.D.

Annexe A Exigences par province ou territoire Agents et courtiers d assurances I.A.R.D. Annexe A Exigences par province ou territoire Agents et courtiers d assurances I.A.R.D. Document à joindre à la demande : Les non-résidents doivent joindre une attestation de droit de pratique de la BC

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers À l usage des conseillers RBC Assurances : une force à mon service > Un soutien inégalé > Des outils de vente à l avant-garde de l industrie > Une gamme complète de produits > Un nom respecté, synonyme

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Prenez contact avec la maind œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM a parrainé des initiatives

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Programme de PAA PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ

Programme de PAA PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ Programme de PAA 2012 2013 PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ Introduction : le programme de PAA Professionnel d assurance agréé Une bonne formation assure votre avenir Au nom du Conseil des gouverneurs de

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Rapport annuel 2009 2010 Canada

Rapport annuel 2009 2010 Canada Rapport annuel 2009 2010 Canada L Institut d assurance du Canada Rapport annuel 2009-2010 The Insurance Institute of Canada Annual Report 2009-2010 Rapport annuel 2009-2010 85 Organisation et buts Les

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

Inscription à l examen d agrément général 2015

Inscription à l examen d agrément général 2015 Inscription à l examen d agrément général 2015 Félicitations! Vous avez pris la décision de participer à l examen d agrément général qui se tiendra le samedi 17 octobre 2015 à l Université Laval, à Québec.

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Stratégie de collaboration du secteur structuré de l immobilier. Vision de l avenir

Stratégie de collaboration du secteur structuré de l immobilier. Vision de l avenir Stratégie de collaboration du secteur structuré de l immobilier Vision de l avenir La carte stratégique du SSI Étant donné les attentes futures du consommateur, quel sera le rôle des courtiers et agents

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

Plan stratégique 2014-2017 Page 1

Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Plan stratégique 2014-2017 Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Avant-propos Au nom de tous les membres du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), j ai le plaisir de présenter

Plus en détail

Guide de l investisseur sur le dépôt d une plainte

Guide de l investisseur sur le dépôt d une plainte Guide de l investisseur sur le dépôt d une plainte Protéger les investisseurs et favoriser des marchés financiers justes et efficaces partout au Canada. L Organisme canadien de réglementation du commerce

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Ministère des Finances Le 2 novembre 2015 Le 23 avril 2015, le gouvernement a annoncé des changements proposés

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

Stratégie de participation Jeunesse

Stratégie de participation Jeunesse Stratégie de participation Jeunesse Contexte La Stratégie de participation Jeunesse repose sur le Colloque jeunesse de la Croix-Rouge canadienne, qui a eu lieu à St. John s, à Terre-Neuve, du 14 au 17

Plus en détail

de l invalidité Pour un retour au travail en santé

de l invalidité Pour un retour au travail en santé Services de gestion de l invalidité Pour un retour au travail en santé Nous visons un retour au travail en santé pour permettre à nos clients de continuer se concentrer sur leur entreprise Dans une petite

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil Message du Président et chef de la direction et du Kevin Dancey, FCPA, FCA Président et chef de la direction Une profession unie qui fait sa marque! Au cours de l exercice 2015, la profession comptable

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière.

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière. DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Le champ d exercice de l infirmière (mai 2012) (1/11 ) Mission L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick est un organisme de réglementation professionnel

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT http://www.actuaires.ca/members/agreements/expense_claim_form_f.pdf Document 206024 1. Généralités L Institut encourage les présidents

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI

Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI F WO/IAOC/37/2 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 15 JUIN 2015 Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI Trente-septième session Genève, 26 29 mai 2015 RAPPORT adopté par l Organe consultatif indépendant

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le 26 février 2015 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le conseil d administration (le «conseil») est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire Limitée (la «Société»).

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE D'APPROBATION : 22/02/ Il est recommandé que, en collaboration avec

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Réponse au rapport Accès à la justice en français. Congrès annuel de l AJEFO Le 4 octobre 2014

Réponse au rapport Accès à la justice en français. Congrès annuel de l AJEFO Le 4 octobre 2014 Réponse au rapport Accès à la justice en français Congrès annuel de l AJEFO Le 4 octobre 2014 1 Rapport Accès à la justice en français Les coprésidents du Comité consultatif de la magistrature et du barreau

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Présentation à l Association des Actuaires IARD

Présentation à l Association des Actuaires IARD Présentation à l Association des Actuaires IARD par Gilles Mourette Président du comité BAC-Québec 21 novembre 2014 Mission et enjeux d industrie 2 Programme 1. Le rôle du BAC au Québec 2. La gouvernance

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1. Limites

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail