Atelier santé ville de NANTERRE. «Renforcement du pouvoir d agir par un accompagnement soutenu autour de la nutrition» Objet du projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier santé ville de NANTERRE. «Renforcement du pouvoir d agir par un accompagnement soutenu autour de la nutrition» Objet du projet"

Transcription

1 Atelier santé ville de NANTERRE «Renfrcement du puvir d agir par un accmpagnement sutenu autur de la nutritin» Objet du prjet En partenariat avec le centre scial d un quartier priritaire, l Atelier santé ville de Nanterre a cnstruit un prgramme autur du bien-être des femmes. Répndant aux demandes et besins de celles-ci, le prgramme s est cncentré sur une prblématique de perte de pids. Les différentes actins menées dans ce cadre et l accmpagnement qui a été mis en place nt renfrcé le puvir d agir des femmes suivies. PROBLÉMATIQUE : cmment sensibiliser des femmes en situatin précaire à l intérêt de la prmtin de leur santé? [Mts-clés : alimentatin & activité physique ; femme ; Ile-de-France ; participatin des habitants ; prgrammatin lcale] [Axe stratégique de la Charte d Ottawa visé : Dévelpper les aptitudes individuelles] Présentatin de l ASV Structure prteuse de l ASV : ville de Nanterre (Directin de la santé publique) C-financements de l ASV : DDCS, ville Ressurces humaines : 1 ETP (référent CLS depuis 2013) Crdnnatrice ASV actuelle en pste depuis : 2012 Histrique et cntexte : Préfecture des Hauts-de-Seine et ville universitaire, Nanterre cmpte plus de habitants, dnt 50% vit dans les quartiers priritaires. Elle dispse de 3 centres municipaux de santé et d un hôpital spécialisé dans la prise en charge des sans-abris (le Centre d accueil et de sins hspitaliers). Elle prte une plitique de santé publique et de préventin, ntamment par la créatin, dans les années 1960, d un service municipal de médecine dentaire. Dès 2001, la ville a lancé un Atelier santé ville, qui s appuie sur l bservatire lcal de santé. La Directin de la santé publique est parvenue à sensibiliser les autres services municipaux sur la santé : ainsi, la ville a expérimenté une évaluatin d impact sur la santé d un prjet urbain et a intégré les questins de santé dans la dernière révisin du plan lcal d urbanisme. Intégratin dans la plitique de la ville : l ASV cnstitue le vlet santé du cntrat de ville de Nanterre et le crdnnateur ASV est intégré à l ingénierie chargée de déplyer le cntrat de ville. Autres dispsitifs lcaux en santé publique : un CLS a été signé en 2012 pur six ans, dnt le prtage est assuré par le crdnnateur ASV.

2 Éléments-cadre du prjet présenté Échelle d interventin du prjet : un quartier priritaire (Université) Partenaires du prjet : un centre scial et culturel, cmité féminin 92 (cmité pur la préventin et le dépistage des cancers), CPAM, un art-thérapeute, ADK92 (assciatin pur les dépistages des cancers), CRAMIF Public cible : femmes en situatin de précarité Durée du prjet : cntinu depuis 2006 C-financements du prjet : appel à prjet CUCS (actins prtées par le centre scial et culturel) Histire du prjet 2006 : un travail régulier auprès des femmes d un centre scial amrçant une prgrammatin d actins Différentes structures présentes sur le territire de Nanterre, tels que les centres sciaux, sllicitent régulièrement le service municipal de la santé pur intervenir sur des prblématiques de santé récurrentes auprès de leur public, majritairement féminin. En 2006, l ASV a mis en place un prgramme relatif à la santé des femmes en situatin de précarité, fndé sur des indicateurs sanitaires et sciaux glbaux préccupants pur cette ppulatin. Ce prgramme était destiné aux femmes accueillies dans les assciatins et les centres sciaux et culturels des territires classés en plitique de la ville (4 znes urbaines sensibles). Cnfrmément aux bjectifs du plan réginal de santé publique, ce prgramme a été axé autur de la sensibilisatin aux dépistages des cancers féminins. Suite à un diagnstic partagé de santé rganisé, mené en 2005 sur le quartier Université, l ASV a pursuivi l année suivante la dynamique amrcée, en s engageant dans une démarche partenariale avec le nuveau centre scial et culturel La Traverse. Géré par l assciatin Unis Vers Cités, le centre scial et culturel La Traverse réunit une fis par semaine un grupe de femmes du quartier, autur de différents prjets sur la naissance, cuisine du mnde, À partir de 2007, le centre scial a prpsé à ce grupe de travailler sur un prjet «bienêtre», autur de plusieurs axes, tels que la santé, l'hygiène de vie, les sins, la détente... C est dans ce cadre que le prgramme santé des femmes de l ASV s est inscrit, s appuyant ainsi sur la dynamique du grupe et sur les cmpétences des prfessinnels du centre scial. Les femmes ciblées par ce prgramme snt majritairement en situatin de précarité, elles snt principalement issues de l immigratin, et maitrisent plus u mins bien la langue française. Cmme l explique la crdnnatrice ASV, «les campagnes natinales de préventin n nt qu un impact limité sur ces femmes, sit à cause de la barrière de la langue, sit parce qu en situatin de précarité la santé ne cnstitue pas une pririté, u encre par peur du dépistage». Avant de lancer une actin de préventin sur le cancer, et afin de créer un climat de cnfiance entre l équipe et les participantes, l ASV et le centre scial nt rganisé des ateliers interactifs sur des thèmes plus «neutres» tels que la nutritin. Les sujets des ateliers nt été adaptés aux demandes des femmes afin d être au plus prche de leurs besins. Outre l bjectif sanitaire, cette méthdlgie participative a eu pur visée de «valriser ce public qui n se pas prpser ses idées» d après la crdnnatrice ASV. Objectifs stratégiques :

3 Sensibiliser les femmes en situatin précaire à l intérêt de préserver leur santé ; Sensibiliser les femmes à l intérêt du dépistage rganisé des cancers. Objectifs pératinnels : Réaliser un diagnstic : - évaluatin et repérage du public ptentiel ; - état des lieux des représentatins de la santé ; - identificatin des freins à la préventin et aux dépistages ; - évaluatin des taux de dépistages des cancers à Nanterre ; - recensement des lieux de dépistages (pur les faire cnnaître aux femmes) ; Organiser des activités ayant vcatin à valriser l image et le crps ; Mettre en place des ateliers santé sur des thématiques variées telles que l alimentatin, la cntraceptin, l estime de si afin de rendre les femmes actrices de leur santé ; Mettre en place un grupe de travail avec les femmes qui le suhaitent pur relayer l infrmatin sur les dépistages des cancers féminins ; Organiser la diffusin de l infrmatin par les femmes auprès d autres structures : Des actins cllectives autur du bien-être des femmes Pur décliner le prgramme santé des femmes au sein du centre scial, l ASV a mis en place diverses actins, en fnctin des demandes des participantes. Sur l équilibre alimentaire, dans le cadre de la fête du quartier Berthelt en mai 2008, les femmes du grupe nt prpsé d rganiser le stand du centre scial autur du thème «fruits et légumes» : des ateliers de préparatin (deux heures) nt été mis en place afin de tester les recettes mais surtut en vue d acquérir les messages «santé» que les femmes transmettrnt aux autres. INFORMATION GÉNÉRALE SUR L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE (22 JANVIER) LES RÉGIMES (25 MARS) JEU DE L OIE SUR LES FRUITS ET LÉGUMES- INTRODUCTION AU PROJET (1 ER AVRIL) ATELIER SCULPTURE SUR FRUITS ET LÉGUMES (15 AVRIL) SÉANCE D INFORMATION SUR LES FRUITS ET LÉGUMES (20 MAI) ATELIER DE CUISINE POUR TESTER QUELQUES RECETTES (23 MAI) SÉANCE DE PRÉPARATION DU STAND DE LA FÊTE DE QUARTIER (27 MAI) ATELIER DE CUISINE (30 MAI) PRÉPARATION DU STAND FÊTE DE QUARTIER (31 MAI) ENFIN, UNE DERNIÈRE SÉANCE A ÉTÉ CONSACRÉE À RÉFLÉCHIR À LA MISE EN PLACE D UN GROUPE «SURPOIDS» POUR Sur la préventin, des ateliers, animés par les prfessinnels du pôle préventin santé et des centres de santé municipaux (médecins, diététiciennes, infirmières), nt été prpsés sur le diabète, le smmeil et la gestin de l armire à pharmacie familiale.

4 Sur l accès aux drits, l assciatin IPC (dnt les centres réalisent les examens péridiques de santé) a présenté lrs d un atelier de deux heures le bilan de santé gratuit de l Assurance maladie. Enfin, huit ateliers d art-thérapie nt été rganisés, sur la prise de cnscience et la valrisatin de l image de si, avec des utils cmme des cllages u des sculptures sur argile. En parallèle, le centre scial et culturel La Traverse a prpsé des ateliers «piscine», «apprentissage du vél» et des curs de gym 2 sirs par semaine animés par l Unin natinale des centres sprtifs de plein air (UCPA). Une quinzaine de femmes participent régulièrement aux ateliers. Elles snt accmpagnées par la crdinatrice famille du centre scial. Leurs demandes cncernent suvent la nutritin. Les ateliers d art-thérapie plaisent beaucup, l util «imprvisatin théâtrale et jeux de rôle» est apprécié et un prjet «théâtre» est en émergence. Suite à ces divers ateliers, des grupes de travail plus restreints, destinés à cnstruire des prgrammes spécifiques, nt été rganisés autur de 2 thématiques : les cancers féminins et le surpids : La cnslidatin du grupe «surpids» Alrs que des ateliers d infrmatin («Qu est ce que le Diabète, cmment le prévenir?» ; «Chlestérl : bnnes et mauvaises graisses», «Alimentatin et beauté», «Ménpause et Cntraceptin») se pursuivent, des femmes mtivées pur perdre du pids et déçues par des tentatives individuelles cnstituent, début 2009, un grupe de travail «surpids». Ce grupe est limité à 10 participantes, animé par une diététicienne de la directin de la santé publique de Nanterre et se réunit tus les mis. Objectifs du grupe de travail «surpids» : Organiser un grupe de travail avec des femmes sur les régimes ; Permettre aux femmes d acquérir des cnnaissances en nutritin afin d équilibrer elles-mêmes leur alimentatin dans un bjectif de perte de pids ; Partager les savirs et savir-faire de chacune lrs des ateliers de cuisine ; Adapter les recettes de cuisine familiales à une alimentatin équilibrée. Les femmes s engagent à venir régulièrement aux séances au curs desquelles elles apprennent à cmpser des menus équilibrés, à déjuer les pièges, à lire les étiquettes Différents utils snt utilisés (livre de recettes équilibrées, brchures ). Une pesée est prpsée au début de chaque séance. Le rôle du grupe est imprtant pur se mtiver et s encurager, sans jugement, dans un climat de bienveillance. Une cmplicité et une cnfiance se créent au sein des grupes et les femmes peuvent s exprimer librement. Des ateliers de cuisine cnviviaux snt prpsés pur mettre en pratique les nuvelles cnnaissances et partager des recettes (adaptatin des recettes traditinnelles). Les nuvelles habitudes alimentaires des femmes leur permettent aussi de mieux équilibrer les repas des enfants. Les femmes peuvent bénéficier également, de séances de sprt et de relaxatin, cmplémentaires à la diététique, dispensées dans les centres sciaux et culturels. Pur certaines, c est la première fis qu elles fnt du sprt depuis des années. Peu à peu, avec une intervenante de l UCPA qui s adapte et les

5 mtive, elles y prennent gût et suivent les curs «avec assiduité et plaisir. C est aussi un mment pur elles, lin des sucis qutidiens», cmme le nte la diététicienne. Fin 2009, 8 femmes nt participé assidument au prjet. Certaines nt perdu du pids, d autres se snt stabilisées. Elles nt apprécié l effet de grupe qui les (re)mtivait à chaque séance. 3 d entre elles nt même décidé de curir ensemble 2 matins par semaine à 6h. La dernière séance a pris la frme d un théâtre-frum ù elles devaient mimer un rendez-vus chez la diététicienne. Cette animatin a permis de faire le pint sur leurs cnnaissances et de cnstater que les messages nt été cmpris et intégrés (grupe d aliments, cnceptin de menus, apprts nutritinnels des aliments ). En 2011, un prjet théâtre est mis en place avec l art-thérapeute qui vient animer des ateliers une fis par mis. Les femmes nt suhaiter mnter une pièce de théâtre avec des scénettes qu elles nt écrit sur les sujets qui les préccupent : «la mammgraphie», «la peur du regard des autres», «le rôle de la femme au fyer», «l amitié», etc... Une représentatin a été faite, en petit cmité, réservée aux femmes fréquentant le centre scial. Ce travail a sudé les deux grupes. En dehrs des ateliers, les femmes cntinuent de se fréquenter et ntamment de pratiquer la marche rapide ensemble. Leurs cnnaissances et pratiques en nutritin se snt amélirées, d ù le prjet de transfrmer les séances mensuelles en ateliers de cuisine. Il s agit d un mment cnvivial qui cmprend aussi des temps d échanges et de cnseils et un suivi individuel. Quelques femmes nt quitté le grupe parce qu elles nt retruvé un empli à temps plein. Elles bénéficient aussi de séances de sci-esthétique (apprendre à faire un sin du visage, chisir ses vêtements), animées par une sci-esthéticienne diplômée, afin de s apprprier et accepter la nuvelle image de leur crps (et de leur visage) mdifiée par la perte de pids. Sudé et mtivé, le grupe a intégré d autres actins de l ASV, ntamment la réalisatin d utils de cmmunicatins (pmpns, décratins, psters,...) pur Octbre Rse. Fin 2012, un nuveau grupe de 6 femmes est créé à la demande des usagers du centre scial. Ce grupe ne prendra pas le même chemin que le premier car les femmes n nt pas réussi à amrcer la perte de pids pur des raisns variées (prblèmes persnnels, manque de mtivatin, de temps, d assiduité, etc...). Il a manqué un effet de grupe psitif : elles étaient plus dans l attente d un suivi de

6 régime classique que dans une dynamique de grupe. La mise en place d ateliers de relaxatin et de sci-esthétique n a pas permis le déclic de «prendre sin de si». Début 2013, 3 femmes du premier grupe chisissent de se mettre à la curse à pied pur augmenter leur activité sprtive. Elles se retruvent 2 fis par semaine à 5h30 du matin afin de puvir être dispnible quand leur famille se lève. En juin 2014, le secnd grupe s arrête. En revanche, le premier grupe cntinue de se rencntrer tus les mis autur d ateliers de cuisine u de srties marches. Les femmes frment le prjet de créer une assciatin prpsant des curs de gym et de zumba sur leur quartier, afin que leurs visines décuvrent «elles-aussi les bienfaits de l activité physique, que ce sit sur leur silhuette u dans leur tête» cmme elles l expliquent. En février 2015, l assciatin «Feel Gd & Mve It» est créée et prpse 2 curs de zumba/fitness par semaine dans une salle municipale. Au but de tris mis, une vingtaine de femmes snt déjà inscrites. Afin de présenter leur prjet, elles nt animé un stand sur la santé des femmes et les bienfaits de l activité sprtive, lrs d une fête de quartier. Elles nt aussi prduit une brchure avec leurs cnseils pur manger équilibré et pratiquer une activité sprtive régulière. En 2015, les ateliers de cuisine se pursuivent, les femmes fréquentent assidument les curs de sprt de leur assciatin ainsi que ceux du centre scial. Pur s uvrir aux autres, elles suhaitent aussi prpser en 2015 un atelier de cuisine le mercredi après-midi réunissant des mères et leurs enfants afin de leur apprendre à faire des gûters équilibrés. Le principal atut de ce prjet est le lien créé entre les participantes, grâce à des rendez-vus réguliers, qu ils sient sprtifs, diététiques u culinaires. Nn seulement des effets sur leur état de santé physique nt été cnstatés, mais le lien créé a aussi augmenté leur assurance et leur cnfiance en elles. Résultats Glbalement, l bjectif de perte de pids de chacune est atteint sauf pur 2 participantes (grssesse pur l une, prblèmes de santé pur l autre). Parmi les 7 femmes présentes en 2015, 5 étaient bèses et 2 en surpids au début du prjet ( ) : à ce jur, 4 snt en surpids et 3 nt un IMC «nrmal» ; diminutin de leur taux de masse grasse et augmentatin de leur masse musculaire ; pur 3 d entres elles, les bilans lipidiques snt redevenus nrmaux ; pratique sprtive devenue qutidienne (en septembre 2014, 2 femmes participent avec une équipe de la mairie de Nanterre à la curse «La Parisienne», sit 6 à 7 km, récltant des fnds pur la préventin du cancer du sein). De bnnes cnnaissances en nutritin : la passatin d un quizz a permis de faire un bilan en septembre 2012 (en myenne 14 répnses justes sur 20) et un théâtre-frum a également mis en lumière l acquisitin de ces nuvelles cmpétences.

7 Renfrcement du puvir d agir des femmes participantes : Elles snt devenues frce de prpsitin en demandant des thèmes précis lrs des séances d infrmatin ; puis, elles nt ensuite demandé la créatin du prjet spécifique relatif à leur prblème de pids ; Certaines nt intégré le cnseil d administratin de leur centre scial et culturel et d autres snt devenues bénévles ; Elles nt peu à peu pris de la distance avec l aide apprtée par la crdinatrice famille de la structure pur gérer de façn autnme leur grupe en devenant «référentes» du prjet bien-être ; Elles nt prpsé et élabré des tables d hôtes pur 100 persnnes pur financer ce prjet, animé des stands sur les fêtes de quartier ; Elles nt créée leur prpre assciatin pur partager avec d autres femmes leur prjet bien-être.

8 Bnnes pratiques Un accmpagnement sutenu et fréquent (rencntres très régulières - 1 fis par mis). Un sutien bienveillant de l animatrice diététicienne. Pas de discurs nrmatif : une prise en cmpte des cultures et habitudes alimentaires de chacune. Une évlutin des ateliers en fnctin des demandes des participantes. Un effet d entraînement du grupe dans la mtivatin des participantes : absence de jugement, entraide, sutien. Mbilisatin des femmes dans les instances des centres sciaux. Un sutien de l équipe ASV à la créatin de l assciatin (ntamment pur les demandes de subventin). Parles d acteurs «C est le meilleur exemple sur Nanterre d une démarche prgressive et participative de prmtin de la santé.» Émilie Juanneau, crdnnatrice ASV Cntact Delphine DESPINOY, diététicienne public adulte, service Préventin santé de la ville de Nanterre,

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 :

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 : Observatire Réginal de la sciété de l infrmatin Démarche d'bservatin de la sciété de l'infrmatin en régin Prvence Alpes Côte d'azur Atelier thématique n 1 : Les PME de la Régin Prvence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Qualité et équité de l éducation biculturelle du département de Puno Pérou

Qualité et équité de l éducation biculturelle du département de Puno Pérou Qualité et équité de l éducatin biculturelle du département de Pun Péru 1. Lcalisatin Le prjet se dérule dans les villes de Pun et Azangar, sur les rives du lac Titicaca, dans le département de Pun, au

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

AC T I V I T É PHYSIQUE

AC T I V I T É PHYSIQUE AC T I V I T É PHYSIQUE Mieux cnnaitre et prendre en cmpte les mtivatins des publics à la pratique d activités physiques : repères pur les prfessinnels Oc t b r e 2 0 1 0 IREPS Rhône-Alpes Instance Réginale

Plus en détail

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable Enjeux OO : Dévelpper le secteur de la transfrmatin alimentaire Envirnnementaux - Prpser des aliments s transfrmés aux cnsmmateurs : augmenter l ffre pur diminuer l impact envirnnemental de la cnsmmatin

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement»

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement» Réfrme de la plitique de la ville «quartiers, engagens le changement» Prpsitins pur une plitique glbale et ambitieuse de slidarité territriale - Janvier 2013 - Page 1 Analyse cntextuelle C est dans les

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES Le Kern et une partie des membres du bureau d écl j arrivent à la fin de leur mandat de 2 ans. Nus smmes dnc à la recherche d une nuvelle équipe,

Plus en détail

I - P R E A M B U L E

I - P R E A M B U L E I - P R E A M B U L E La SIDI a achevé, fin 2008, la mise en œuvre de sn plan triennal 2006/2008, dans le cadre duquel elle s était fixée cmme prirités de cibler le mnde rural, en particulier sur le cntinent

Plus en détail

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive» VERSION au 09 01 2014 Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises»

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises» APPEL A PROJETS «Sutien aux structures d aide à la maturatin de prjets innvants en vue de la créatin d entreprises» Date d uverture : 7 mars 2014 Date limite de dépôt : 12 mai 2014 16h00 Validatin des

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée OFFRE DE SERVICES Sessins préparatin à la retraite Frmule Express 1 jurnée SÉMINAIRES Par Cégep Marie-Victrin, Centre de services aux entreprises Mnsieur Jean Perrn, cnseiller en frmatin 767, rue Bélanger

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Démarche Coaching Individuel

Démarche Coaching Individuel anma RECRUITMENT Tél. : 01 47 25 94 75 cntact@anma-recruitment.cm www.anma-recruitment.cm Démarche Caching Individuel 1 Ntre Visin du Caching LE COACHING est un accmpagnement sur mesure rienté résultats

Plus en détail

Agence d ingénierie et de services pour entreprendre autrement. Réforme des financements de l Insertion par l Activité Economique

Agence d ingénierie et de services pour entreprendre autrement. Réforme des financements de l Insertion par l Activité Economique Agence d ingénierie et de services pur entreprendre autrement Réfrme des financements de l Insertin par l Activité Ecnmique REFORME DES FINANCEMENTS DE L INSERTION PAR L ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE 1 Les rigines

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE)

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) Le 16 février 2010, les membres fndateurs de l Assciatin Suisse des Amis des Grandes Ecles (ASAGE) se snt réunis au restaurant la Mère

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Agence d ingénierie et de services pour entreprendre autrement. Réforme des financements de l Insertion par l Activité Economique

Agence d ingénierie et de services pour entreprendre autrement. Réforme des financements de l Insertion par l Activité Economique Agence d ingénierie et de services pur entreprendre autrement Réfrme des financements de l Insertin par l Activité Ecnmique LES ORIGINES DE LA REFORME DES FINANCEMENTS Le secteur de l IAE en quelques chiffres

Plus en détail

CIME OFFRE DE FORMATION 2006 CIME

CIME OFFRE DE FORMATION 2006 CIME CIME OFFRE DE FORMATION 2006 CIME - Cmité d'infrmatin et de Mbilisatin pur l'empli 2, square Trudaine 75009 PARIS France Tél. : 01 55 31 90 75 Fax ; 01 49 70 02 55 curriel : cime@cime.ass.fr Sites Internet

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

Une idée + une formation + un accompagnement = une entreprise. Josée Biron, directrice CPED-CSDL Isabelle Fontaine, enseignante CPED-CSDL 30 mai 2014

Une idée + une formation + un accompagnement = une entreprise. Josée Biron, directrice CPED-CSDL Isabelle Fontaine, enseignante CPED-CSDL 30 mai 2014 Une idée + une frmatin + un accmpagnement = une entreprise Jsée Birn, directrice CPED-CSDL Isabelle Fntaine, enseignante CPED-CSDL 30 mai 2014 Vue d ensemble du prjet Mdificatin de l ffre de service Mieux

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes.

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes. 1 CONCERTATION SUR LE PROLONGEMENT DU T1 DE NOISY-LE-SEC A VAL DE FONTENAY COMPTE RENDU SYNTHETIQUE REUNION DE FONTENAY SOUS BOIS 9 DECEMBRE 2008 La réunin d uverture s est tenue devant une assistance

Plus en détail

UN SPORT POUR TOUS UN PARI REUSSI

UN SPORT POUR TOUS UN PARI REUSSI LE PROJET DEPARTEMENTAL Nuveau Plan de Dévelppement du Cmité Départemental Handisprt 62 2014 2017 UN SPORT POUR TOUS UN PARI REUSSI 1 UN SPORT POUR TOUS UN PARI REUSSI Merci de cnsacrer quelques instants

Plus en détail

Document 10. Leadership du 21e siècle dans le Scoutisme

Document 10. Leadership du 21e siècle dans le Scoutisme Dcument 10 Leadership du 21e siècle dans le Scutisme Table des matières LEADERSHIP DU 21 e SIECLE DANS LE SCOUTISME 1 Résumé des activités du triennat 1 Dcument de réflexin (descriptin cmplète en page

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Coopération, rapprochement et fusions entre associations : quels enjeux et quelles pratiques?

Coopération, rapprochement et fusions entre associations : quels enjeux et quelles pratiques? Cpératin, rapprchement et fusins entre assciatins : quels enjeux et quelles pratiques? Cnférence-débat rganisée le 9 décembre 2013 au Palais du Luxemburg LES INTERVENANTS Flrence Bnnerue, Directrice générale

Plus en détail

Manuel des coordonnateurs sur la protection de l enfant en situation d urgence GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PROTECTION DE L ENFANT

Manuel des coordonnateurs sur la protection de l enfant en situation d urgence GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PROTECTION DE L ENFANT Manuel des crdnnateurs sur la prtectin de l enfant en situatin d urgence GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PROTECTION DE L ENFANT 2011 Manuel des crdnnateurs sur la prtectin de l enfant en situatin d urgence PRÉFACE

Plus en détail

Master en études muséales

Master en études muséales Secteur qualité rue des Beaux Arts 21 CH 2000 Neuchâtel Master en études muséales Appréciatin d une première année d études (2008 2009) par les étudiant e s et les enseignant e s Synthèse des résultats

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

Développer les PME & ETI françaises grâce au Numérique Syntec informatique s engage

Développer les PME & ETI françaises grâce au Numérique Syntec informatique s engage Nvembre 2009 Etats Généraux de l Industrie Dévelpper les PME & ETI françaises grâce au Numérique Syntec infrmatique s engage Les Technlgies de l Infrmatin et de la Cmmunicatin (TIC) et l Ecnmie Numérique

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE DU CYF Le 9 septembre 2013

COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE DU CYF Le 9 septembre 2013 COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE DU CYF Le 9 septembre 2013 12 membres présents, 22 puvirs = 34, qurum atteint. Secrétaire de séance : Jactte Ordre du jur : 1. Rapprt mral 2. Rapprt Financier 3. Pièces

Plus en détail

Mon offre de conseil

Mon offre de conseil Rmain SIMONIN Cnsultant Digital Mn ffre de cnseil @rmain_simnin www.rmainsimnin.fr CONSEIL EN MARKETING DIGITAL Des missins adaptées à différents types de prjets 1 2 3 Scial Media Optimisatin Audit scial

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Le travail en réseau : travailler ensemble pour optimaliser les pratiques au profit de tous

Le travail en réseau : travailler ensemble pour optimaliser les pratiques au profit de tous Le travail en réseau : travailler ensemble pur ptimaliser les pratiques au prfit de tus 1. Travailler le scial en réseau : purqui? Jëlle Mttint, juin 2008 Le travail en réseau apparaît cmme une pratique

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Plan d action 2015 de la FedEpl approuvé par le Bureau du 17 décembre 2014

Plan d action 2015 de la FedEpl approuvé par le Bureau du 17 décembre 2014 1 Plan d actin 2015 de la FedEpl appruvé par le Bureau du 17 décembre 2014 Ce plan d actin traduit la mise en œuvre pératinnelle pur la 3 ème année des rientatins de la nuvelle stratégie de la FedEpl adptée

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne Règlement du cncurs de POCKET FILM rganisé par le Département de la Haute-Vienne Article 1: OBJET DU CONCOURS Le Département de la Haute-Vienne rganise un cncurs de POCKET FILM sur le thème «Hérs/hérïnes»

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC

DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC AVIS ET RECOMMANDATIONS DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC Le COMITÉ RÉGIONAL D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison.

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison. Pint De Vente Lgiciel de gestin Les Lgiciels Velce, Vtre gestinnaire La versatilité, la simplicité et la rapidité de ntre pint de vente, ne fnt pas qu amélirer vtre service à la clientèle, elles permettent

Plus en détail

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo Cmpte rendu Cmmissin Cmmunicatin du 7 juillet 2010 Brasserie Fl Persnnes présentes - Gérard Simnin - Yves Bncur - Hubert Gign - Patrick Beaujard - Frédéric Berruet - Linel Valdan - Christine Herzg - Ingrid

Plus en détail

Certificat. Financement du Négoce International. Orientation "matières premières"

Certificat. Financement du Négoce International. Orientation matières premières Certificat Financement du Négce Internatinal Orientatin "matières premières" Certificat Financement du Négce Internatinal (CFNI) Orientatin Matières premières Enjeu et cntexte : Avec une part de marché

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE AUX TROPHEES DE L ECONOMIE RESPONSABLE 2012 RESEAU ALLIANCES IDENTITE DE L ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE AUX TROPHEES DE L ECONOMIE RESPONSABLE 2012 RESEAU ALLIANCES IDENTITE DE L ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE AU TROPHEES DE L ECONOMIE RESPONSABLE 2012 RESEAU ALLIANCES Date : 10/04/2012 Raisn sciale : Grupe ALTERA Statut : SAS C.A. : 6.3 M (2011) Effectifs cnslidés : 63 salariés à ce jur

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Étude portant sur l évaluation des systèmes productifs locaux

Étude portant sur l évaluation des systèmes productifs locaux Étude prtant sur l évaluatin des systèmes prductifs lcaux Mars 2008 Isabelle Vibert Jean Baptiste Dupnt 89, rue du Fauburg Saint Antine - 75011 PARIS Tel 33 (0)1 53 02 15 00 - Fax 33 (0)1 53 02 15 15 E-mail

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

E c o l e de M a r k e t i n g I n t e r n a t i o n a l Syllabus des enseignements

E c o l e de M a r k e t i n g I n t e r n a t i o n a l Syllabus des enseignements E c l e de M a r k e t i n g I n t e r n a t i n a l Syllabus des enseignements Tuluse Business Schl EDITORIAL «Une cnventin de partenariat a été signée le 3 mai 2006 entre le Grupe ESC Tuluse et les Labratires

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution :

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution : Les dssiers de FO Maj septembre 2013 RÉSIDENCE PRINCIPALE Prêts sumis à cnditins de revenus : Critères d attributin : Salarié sus cntrat à durée indéterminée dnt l'ancienneté minimale est de 1 an, en vue

Plus en détail

GUIDE DES CONSEILS ET ASTUCES POUR FINANCER SON DEPART

GUIDE DES CONSEILS ET ASTUCES POUR FINANCER SON DEPART GUIDE DES CONSEILS ET ASTUCES POUR FINANCER SON DEPART L interculturel en actin SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 COMMENT S Y PRENDRE?... 4 Calculer le budget... 4 Prmuvir sn prjet... 5 OU ET COMMENT TROUVER

Plus en détail

Sommaire RESUME... 3 SYNTHESE... 4 INTRODUCTION... 7 1. LA PROBLEMATIQUE ET LES FINALITES DU DOCUMENT... 9

Sommaire RESUME... 3 SYNTHESE... 4 INTRODUCTION... 7 1. LA PROBLEMATIQUE ET LES FINALITES DU DOCUMENT... 9 2013 Infirmière clinicienne spécialisée : éléments de cadrage pur les missins, la frmatin et l empli [Tapez le cntenu encadré. Un encadré est un supplément autnme dans le dcument principal. Il est suvent

Plus en détail

Club des Léopards de Rouen

Club des Léopards de Rouen Club des Lépards de Ruen Saisn 201 4 / 2015 Qui et quand dis-je vir rendre le dssier d inscriptins? Après les entrainements en direct avec les nms/mails suivants : Les lundis et mercredis pur les sénirs/flag

Plus en détail

GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE

GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE GRILLE DE PLANIFICATION DE STAGE Trusse en enseignement STAGES COOP Ce dcument cntient divers aides mémires pur faciliter l intégratin du stagiaire dans sn envirnnement de travail ainsi que des utils qui

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES

OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES i. OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES L Agence Natinale Pur l Empli (ANPE) recrute pur le cmpte de la Cmmissin Electrale Natinale Indépendante (CENI), dans le cadre de la prchaine électin présidentielle, au titre

Plus en détail

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com PURE DIGITAL Catalgue de frmatins 100% Digitales Prgramme 2013 Nus cntacter : fred@lamulie.cm Fred Lamulie \ ingénieur digital marketing \ DIGITAL T G Cabinet Cnseil en Digital Marketing 9, rue Biscarra,

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE AVEC LE FONDS SÉCURITÉ PIERRE EURO : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente en capital, assrtie d une perspective de rendement particulièrement

Plus en détail

Logiciel de gestion des inscriptions en CPGE

Logiciel de gestion des inscriptions en CPGE Admissin CPGE Lgiciel de gestin des inscriptins en CPGE La réfrme du mde de recrutement en classes préparatires aux Grandes Écles intervenu en 2003 a prfndément mdifié la gestin par les établissements

Plus en détail