Centre Hospitalier Princesse Grace

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre Hospitalier Princesse Grace"

Transcription

1 Centre Hospitalier Princesse Grace Le belvédère dominant la mer ouvert sur l accueil. Crédit perspective : Asylum Nouvel hôpital de Monaco : l ingéniosité architecturale & l excellence hospitalière Dans un site exceptionnel sur les hauteurs de la Principauté, le Centre Hospitalier Princesse Grace est le seul établissement public hospitalier de la Principauté de Monaco. Il répond aux préoccupations architecturales en structurant le paysage, mais aussi à celles sanitaires et sociales en positionnant le CHPG dans l excellence de la médecine de demain, conjuguant efficience et humanité, déclinant la notion de service au travers de son organisation. Lors du nouveau concours en mars 2012, la Principauté de Monaco a relancé le projet d un nouvel hôpital sur la base d un programme modifié mais avec un maintien du nombre de lits. Le cabinet d'architecture AIA Associés, en équipe avec l'architecte monégasque NMI, AIA Ingénierie, Tractebel Engineering et AECOM mandataire, a remporté le concours en avril Le nouvel établissement hospitalier, qui sera reconstruit sur site, proposera 394 lits et places et plus de 600 places de parking. La capacité de ce futur CHPG a été conçue pour répondre aux besoins de la population de la Principauté et des habitants d un bassin de proximité correspondant à personnes. La reconstruction va s opérer en quatre étapes sur douze années pendant lesquelles la permanence des soins est assurée et les flux ainsi que les accès actuels continuent de fonctionner à l identique. Avec un projet en symbiose avec son site unique et reconnecté à la ville, les architectes transforment l hôpital existant en un nouveau centre hospitalier ultra-performant en balcon sur la mer. Ils conçoivent de grands plateaux techniques efficaces et évolutifs grâce au socle végétalisé qui permet de récupérer du terrain et de gérer les continuités viaires. Posé sur ce socle, le bâtiment se soulève et dessine des voûtes ouvertes sur un vaste belvédère. Le nouvel hôpital multiplie ainsi les vues sur la mer depuis la majorité des chambres, aménage des jardins et des ouvertures sources de lumière naturelle. Un projet durable qui minimise l empreinte énergétique et optimise les performances environnementales. et efficient, avec l autonomie d un hôpital national complet qui propose l ensemble des services mais aussi une dimension internationale avec l excellence de l expertise hospitalière. Nous avons travaillé sur cette double échelle avec, d une part une dimension familiale, et, d autre part, une envergure mondiale. 12 Entretien avec Jérôme Bataille, architecte Associé, AIA Associés Comment définiriez-vous l opération du nouvel hôpital de Monaco? Jérôme Bataille : Le nouvel hôpital de Monaco concentre tous les ingrédients de l hôpital du futur en ce sens qu il est urbain, compact Quelles sont les grandes lignes du projet architectural? J.B : Nous avons travaillé sur 3 grands axes : une architecture durable en résonnance avec ce site unique, un outil de haute technologie à la pointe de la modernité, un hôpital pour tous proposant, par exemple, l art dans l hôpital. Il y a l intégration très forte au site avec la proximité du jardin exotique, la mer, la minéralité, le vent, la ville dense...

2 Le site du nouvel hôpital J.B : Il s agit d un site extrêmement contraint, construire à Monaco relève toujours de la prouesse et du défi. La nature impose son dénivelé, sa sismicité, ses expositions ; la ville dense et escarpée dicte ses règles ; la parcelle était entravée par deux avenues principales. Avec Daniel Pardo, chef de projet AIA Architectes, nous avons cherché à récupérer une seule plateforme sur laquelle installer l hôpital. Pour ce faire, nous avons proposé de dévoyer l avenue Pasteur haut et de la superposer à l avenue Pasteur bas puis de les intégrer dans un socle urbain. Ce dispositif nous permet non seulement de créer de grands plateaux techniques sur toute l emprise de la parcelle, mais aussi d assurer une fluidité optimale des flux entre les voitures, les piétons, les déposes et les urgences ; et, enfin, de retisser des continuités avec la ville. Pendant la réalisation de ces travaux, les flux et les accès actuels continuent de fonctionner à l identique. La continuité d activité passe par le maintien de la circulation sur les avenues Pasteur Haut et Bas. Les dispositions de circulation pour les piétons et les voitures prolongent et améliorent celles existantes. On voit bien qu à la complexité des contraintes originelles du site, s ajoute celle de maintenir l activité de l établissement durant la reconstruction. En outre, le site, en lisière haute de la baie, est tout à fait remarquable avec notamment un belvédère existant que nous avons reconduit dans le projet actuel pour conserver ce fantastique balcon sur la ville et la mer. Comment cet hôpital s intègre t-il dans son environnement? J.B : La Principauté de Monaco est dominée par un promontoire naturel appelé la Tête de Chien, situé en réalité sur la commune de la Turbie. L hôpital, qui se trouve en dessous, se situe à la limite de la frontière française et domine la ville. Depuis le Palais Princier, la vue offre un formidable mimétisme entre un acte purement naturel qu est la Tête de Chien et un acte purement culturel que sera notre hôpital. Nous avons travaillé le bâtiment dans la progression du paysage avec, par exemple, de la végétation omniprésente en écho au jardin exotique. Plus globalement, nous avons conçu des espaces de santé ouverts sur l environnement en soulevant l édifice au niveau du sol et en dessinant des voûtes ouvertes sur la ville et sur la mer. L hôpital doit offrir un excellent accueil afin de permettre aux patients d être, dès l entrée, rassurés et dans un état d esprit positif. Cette atmosphère est renforcée avec la création, dans le hall, d espaces liés à la musique et à des expositions. Il nous semble important de proposer, au-delà de l excellence des soins, d autres visions inspirantes, pour les patients et les visiteurs. L image générale de l hôpital doit corroborer cette idée que l hôpital n est plus uniquement une machine à soigner mais aussi un lieu de vie. Avec la proximité de la mer, ce mouvement de vague était-il incontournable? J.B. : L idée de courbe nous intéressait. Nous souhaitions recomposer autour de l idée de douceur, avec une architecture posée sur un socle horizontal qui soutient l hôpital, avec des émergences successives qui allègent la silhouette du bâtiment. En outre, nous avions un atout considérable avec la présence de la mer, référent horizontal par excellence, et qui trouve son écho dans le belvédère. Nous avons optimisé le nombre de chambres donnant sur la mer avec de larges vues grâce à un important travail sur l horizontale. Actuellement, nous travaillons à la définition des brise-soleil afin de trouver le bon compromis entre l épaisseur du profil et le poids, afin qu ils remplissent correctement ce rôle de brise-soleil sans nuire aucunement à la vue des patients qu ils soient couchés, assis ou debout. Toutefois, la présence de la mer est forcément un atout, surtout pour les patients. C est important et une étude américaine a démontré que la vue du patient avait une incidence directe très positive sur sa convalescence. Comment avez-vous abordé la gestion des flux? J.B. : Les flux ont été travaillés selon trois grands thèmes. En premier lieu, le flux du patient est simple et direct. En second lieu, les flux patients couchés sont organisés sur un axe rouge qui lie les urgences et l hélisurface, et enfin, la logistique. Chaque flux est très spécifique. En outre, l une des particularités de Monaco est l impossibilité de stationner. Cette problématique a donc été traitée avec la réalisation, dès la première phase, de l ensemble du stationnement. Nous proposerons ainsi 600 places de stationnement qui seront fonctionnelles avant l ouverture du nouvel hôpital. Ce parking fonctionnera comme un parking public classique en remontant toutes les personnes au niveau du belvédère qui, lui-même, distribuera tous les étages du bâtiment. Nous avons fait le choix, en partie centrale, d avoir des vues sur l extérieur afin de faciliter le repérage. Une dépose couchée se situe à l étage supérieur pour les personnes amenées en ambulance ou en taxi pour la radiologie, l ambulatoire ou la dialyse. Les flux ont été très travaillés pour être clairs et notre volonté est d éviter la dépendance à la signalétique. L effet trèfle de notre bâtiment, avec le noyau central qui distribue trois pétales, permet d avoir des vues sur l extérieur et de bénéficier ainsi d un repérage naturel. Par ailleurs, la Principauté de Monaco et ses résidents exigent une certaine qualité d accueil. C est la raison pour laquelle nous retrouvons, à chaque étage, une hôtesse. Cette présence permet aux patients d être humainement accueillis dès la sortie de l ascenseur. Cet hôpital répond-il à une logique verticale ou horizontale? J.B. : En réalité, il répond à une double logique. Il y a tout d abord une logique d organisation horizontale avec le socle qui contient les parkings, les voieries, la logistique, de grands plateaux techniques et le hall d accueil en belvédère. Ensuite, au-dessus, nous venons poser trois «hôtels» avec des hébergements très lumineux qui répondent cette fois à une logique verticale. Comment définiriez-vous ce bâtiment qui n est ni un monobloc, ni un hôpital pavillonnaire? J.B. : C est un bâtiment qui n a pas réellement de modèle et qui tire toute sa pertinence de son intégration au site. L hôpital peut se définir par sa simplicité et le calme qu il génère. Malgré des niveaux de complexité technique rarement atteints, cet hôpital offre une image calme et élégante. C est un hôpital monégasque, et il n y en aura pas d autres comme celui-ci dans le monde. Sa complexité technique et sa préciosité restent toujours sous-jacentes et ne sont pas totalement cachées. Cet hôpital donne une image de haute technologie. Est-il difficile d avoir une vision à 30 ans lors de la conception d un établissement comme celui-ci? J.B. : Nous prenons des mesures conservatoires. Nous avons ainsi conçu des plans les plus libres possibles et nous sommes parvenus, malgré l exiguïté du site, à dégager deux ou trois zones d extensibilité. Le plateau technique dispose, par exemple, de toute une aile disponible puisque que, contrairement à ce qui avait été prévu initialement, le bloc obstétrical sera installé un étage plus haut, libérant ainsi de la place. Au niveau de l hébergement et du «trèfle à trois feuilles», son évolutivité est également prévue avec la possibilité de réaliser, plus tard, une quatrième feuille. Cette nouvelle aile permettrait d ajouter sept ou huit niveaux d hébergements ou d autres activités. 13

3 Elevation Est Elevation Sud

4 Que représente pour vous la notion de flexibilité? J.B. : AIA Associés est une agence d'architecture experte en ouvrages complexes et reconnue depuis 40 ans notamment pour ses établissements de santé et nous intervenons, génération après génération, sur les hôpitaux livrés par nos précédents Associés. Nous sommes donc sensibles aux questions d évolutivité et de flexibilité que nous travaillons selon plusieurs thèmes. Il y a le thème de la souplesse dans l aménagement des locaux afin que, conceptuellement, l hôpital soit modulable. Nous prévoyons également des zones d extension pures comme c est le cas à Monaco, avec l éventuelle quatrième aile qui sera certainement construite un jour. La souplesse, c est également la modularité, celle des hébergements et des services. Dans cette optique, nous essayons toujours de développer une pensée d exploitant. Nous visitons ainsi beaucoup nos anciens maîtres d ouvrage et ces visites nous permettent d anticiper les prochaines organisations. C est notamment ce qui nous a permis à Monaco d être moteur sur le dossier de l ambulatoire. Nous sommes parvenus à installer tout le plateau d ambulatoire au même niveau que le bloc, ce qui donne une grande souplesse d usage. Quels types de matériaux avez-vous sélectionnés pour ce bâtiment? J.B. : Nous sommes dans une démarche de pérennité forte avec notamment l usage du béton pour tout ce qui concerne le socle, et des bétons fibres pour les brise-soleil qui rendront l éclat de l édifice. Le béton est travaillé avec des effets de vagues et nous recherchons une matière assez lisse pour ne pas accrocher les poussières. La deuxième peau est constituée de vitrage blanc. Enfin, nous travaillons la matière de la voûte afin qu elle puisse offrir une excellente absorption acoustique. Nous recherchons le plus grand confort à tous les niveaux. et de la lumière mais également de l odorat, en faisant attention à ne pas utiliser des matériaux trop poreux aux odeurs, ou encore de l acoustique avec un énorme travail sur l affaiblissement acoustique au niveau des sols et des plafonds. Nous traitons également le confort du patient avec les oeuvres d art disposées dans le bâtiment ou les effets de couleurs qui leur permettent de se repérer et de s orienter. La charte couleur de Monaco est le rouge et le blanc. Nous avons décliné les couleurs qui sont celles du drapeau national, pour les circulations dès les parkings. Ainsi, le patient sera guidé, sur l ensemble de son parcours dans les étages, par les couleurs et les œuvres d art. Nous jouons également sur des effets de formes géométriques pour les personnes qui ne peuvent distinguer les couleurs. Par ailleurs, la dimension culturelle est très importante. La famille Grimaldi a toujours été une famille de grands mécènes. En plus des points de repère que constitueront les œuvres, propriétés de l hôpital, nous souhaitons proposer des expositions temporaires et un véritable parcours muséal pour les résidents et les visiteurs. De quelles compétences disposez-vous au sein d AIA Associés pour étendre vos réflexions au-delà des considérations architecturales? J.B. : La différence, que nous pouvons avoir avec d autres architectes, repose sur notre travail collectif et sur notre transversalité architectes et ingénieurs ainsi que sur nos studios d expertise qui s appuient sur des programmes de recherche et d innovation. Sur ce projet, nos studios Environnement, Paysages et Façades interviennent régulièrement ; en outre, nous nous sommes adjoint les compétences de médecins, avec des anesthésistes, des chirurgiens, des logisticiens qui ont été intégrés dans la réflexion. Quels sont les éléments qui concourent à améliorer le confort des patients? J.B. : Les éléments qui concourent au confort des patients concernent nos cinq sens. En tant qu architectes, nous nous occupons des vues 16 Perspective d'une chambre. Crédit : Asylum

5 Comment avez-vous imaginé les espaces extérieurs paysagers? J.B. : Aujourd hui, nous travaillons avec nos paysagistes aussi bien spécialisés en jardins verticaux qu en jardins sur terrasse. Nous avons également étudié le jardin exotique afin de clarifier nos idées et éviter toute erreur concernant les pollinisations. Nous souhaitons rester sur une variété de végétaux très méditerranéens. Même si l espace planté reste restreint, il s agit d un joli sujet que nous voulons particulièrement soigner. Le premier jardin qui sera le belvédère, est accessible à tout le monde. Au 5ème étage, le jardin panoramique plein Sud sera, quant à lui, accessible uniquement aux patients d hospitalisation. Nous retrouverons à cet étage également un espace avec un bassin et une grande terrasse pour les SSR, et, au tout dernier étage, un promenoir pour les VIP qui sera aménagé comme un deck, un pont de bateau de croisière. Dans quelle mesure ce projet s inscrit-il dans une démarche de développement durable? J.B. : Le développement durable est une priorité pour la Principauté. Nous avons choisi de travailler de nombreux sujets essentiels au projet. Le travail le plus important concerne l énergie. Nous allons notamment capter, échanger et utiliser l eau de mer pour la production de froid. La façade, agissant comme une ombrière, contribue grandement au confort d été en laissant circuler l air et filtrer les rayons du soleil. D autre part, nous utiliserons l énergie solaire notamment pour le préchauffage de l eau chaude sanitaire grâce à des panneaux en toiture. Le choix des matériaux contribue également à réduire l empreinte carbone du bâtiment. Bien qu étant un hôpital complètement numérique, nous nous attachons à ce que toute la technique puisse disparaître dans l architecture. Quel est le calendrier prévu? J.B. : Les travaux vont débuter au tout début de l année 2015 avec les installations de chantier et les travaux du socle pour que, d ici deux ans et demi, nous puissions démarrer la première phase de la superstructure hospitalière. Les autres phases se succéderont pour s achever en Quelle est l importance du phasage dans un projet d une telle ambition? J.B. : Le phasage est d autant plus capital que l hôpital doit maintenir la permanence des soins. La reconstruction du nouveau Centre Hospitalier Princesse Grace va s opérer en quatre étapes sur douze années. En outre, la Principauté de Monaco est particulièrement attentive à toutes les étapes de la construction et également au voisinage, qui ne doit pas être incommodé par les diverses nuisances. Quelle est la clé de la réussite d un projet comme celui-ci? J.B. : La réussite repose sur deux points importants : la confiance et la complicité. Rien n est facile et chaque problématique est une mise à l épreuve à laquelle nous devons répondre avec la plus grande vitalité, le plus d énergie et de pertinence possibles. Afin de prendre en compte tous les points de vue, nous privilégions la première année une politique de concertation active. Ce processus de dialogue, pendant les phases d études préliminaires et d avantprojet, permet de parvenir à des propositions fonctionnelles et techniques adaptées aux médecins et personnels du Centre Hospitalier. Maîtrise d Ouvrage, architectes, ingénieurs et utilisateurs s accordent en vue d un projet commun. Quelle vision avez-vous de l hôpital de demain? J.B. : L hôpital ne doit plus être pensé comme un établissement clos mais comme un lieu ouvert à la ville et à la prévention. La médecine de ville ayant du mal à exister, nous travaillons sur des centres de consultations déportés. C est la clé pour rapprocher la population de l hôpital et éviter le phénomène de «bobologie» aux urgences. L idée est de travailler les bonnes orientations et que l hôpital conserve sa dimension d excellence en mettant l accent sur la formation permanente et la recherche. En poussant à l extrême la réflexion, il s agirait de savoir si la place des urgences est véritablement au cœur de l hôpital ou si elles ne seraient pas plus utiles à proximité immédiate des zones accidentogènes fortes. L hôpital de demain sera un hôpital qui sait ce qu il fait et pourquoi il le fait, le tout sans redondance. La clé pour y parvenir repose sur un dossier «patients» complet. L autre écueil concerne la répartition entre l Etat et les collectivités locales. Un hôpital est décidé par l Etat mais il est implanté au sein d un territoire local. C est à la ville de se préparer à recevoir l établissement de demain. Il faudrait réfléchir davantage en filière et en réseau de soins. Perspective du hall d'accueil. Crédit Asylum 17

6 Génèse du projet Crédits : Asylum 18 Propos recueillis auprès de Pierre-Henri Montel, Architecte Associé, Vice Président Architecture, AIA Associés Pouvez-vous nous présenter le Lab AIA? Pierre-Henri Montel : Le Lab AIA est une démarche collaborative initiée au sein de l agence AIA Associés depuis deux ans et permettant d associer plusieurs compétences et d assumer plusieurs approches simultanées sur un même projet. Dans le cadre du nouvel hôpital de Monaco, nous avions diverses problématiques fonctionnelles liées, entre autres, à la route, au terrain, à l organisation des bâtiments ou à la répartition des différentes fonctions. En parallèle, nous avons mené un travail sur la spatialité et la plasticité du projet. Le Lab AIA est une manière de faire travailler des gens, qui ont une approche différente et complémentaire, pour aboutir à une réponse globale. Nous associons des jeunes et moins jeunes, avec ou sans expérience hospitalière, afin de compléter la réflexion purement fonctionnelle. L objectif du Lab AIA est d ouvrir le débat à des regards pertinents et complémentaires. Quel a été votre rôle lors du concours du nouvel hôpital de Monaco? P-H.M. : En compagnie de Pacôme Bommier, un jeune architecte de talent qui nous a rejoints récemment, nous avons complété la dimension sculpturale et urbaine sur la base du projet conduit par Jérôme Bataille et Daniel Pardo. Le premier travail fonctionnel a abouti à la répartition des différentes unités, au dévoiement de la route ainsi qu au schéma d organisation des différentes fonctions. A partir de cette étape, nous avons pu dessiner le bâtiment tel que nous le connaissons aujourd hui. Nous avons enrichi le projet par une approche plastique. La première équipe a donc travaillé sur les raccordements au niveau de la voirie et sur le positionnement du hall comme sol de référence afin d offrir une continuité avec l existant à Monaco, ce qui permettait d avoir une promenade au niveau du hall. Ce niveau zéro, par lequel les patients et visiteurs pénètrent dans le bâtiment, est ainsi parfaitement connecté à la ville. L idée était également de proposer un bâtiment coupé en deux et posé sur un socle avec, en partie inférieure, les voiries puis le niveau de référence d où partiront les niveaux supérieurs avec l hébergement. A partir de ce projet, une nouvelle démarche a été entreprise pour réfléchir à l aspect esthétique et formel du projet. Un projet est toujours le fruit d une histoire, nous avons analysé les projets passés sur ce site. L architecte ne travaille pas à partir d une table rase, au-delà du site et du programme, il travaille aussi avec l histoire. Pour le nouvel hôpital de Monaco, nos sources d inspiration, ont été le projet Vasconi ou encore un voyage à la Biennale d architecture de Venise en 2012 où l oeuvre d Aires Mateus m avait particulièrement marqué. En architecture, nous nous inscrivons dans une forme de continuité. Et donc pour nous, il y a aussi quelque chose de Venise dans ce projet monégasque.

7 dans la réduction des consommations énergétiques de climatisation car elle permet de mettre le bâtiment à l ombre et de laisser l air naturel circuler. Le travail du Lab AIA intègre aussi la dimension de l ingénierie en associant nos ingénieurs dès les premières esquisses, comme, par exemple, Eric Bussolino en charge de la dimension environnementale et énergétique du projet au sein d AIA Studio Environnement. Croquis Pierre-Henri Montel Comment l esquisse du nouvel hôpital est-elle née? P-H.M. : Il nous est apparu évident qu un vocabulaire néo-cubique ne convenait pas et la courbe s est imposée. A mon retour de Venise, je me suis inspiré de cette oeuvre pour lier les trois plots d hébergements avec des courbes puis ouvrir le bâtiment avec une grande voûte sur l espace d accès, à la manière d une robe dévoilant les chevilles. Après ces premiers dessins, nous avons créé les mouvements de la façade. Techniquement, nous l avons recouverte d une enveloppe, constituée d un assemblage de brise-soleil horizontaux suspendus, c est une trame à la géométrie complexe, formée de courbes et de lignes. Evoquant un drapé, elle se plisse par endroits et se soulève à d autres, en ménageant des ouvertures cintrées vers la mer à l horizon. Les vibrations de la lumière sur cette enveloppe blanche ondulante scellent le pacte entre l architecture et le site, elles révèlent l édifice qui semble léger et animé par le vent. Au-delà de son aspect esthétique, cette robe joue le rôle d une ombrière, un rôle thermique essentiel Comment avez-vous réfléchi à l intégration de l hôpital dans son site? P-H.M. : L intégration dans le site est le fruit de plusieurs réflexions. La première consistait à proposer un autre aspect qu un bâtiment purement vertical qui aurait été très haut. Ce projet part de l avenue Pasteur bas et dissocie le socle avec ses grands croisillons allongés portant la voirie avant d arriver au niveau zéro qui supporte le reste du bâtiment. Dans la région, il y a de nombreuses routes à flanc de montagne, qui sont soutenues par des arcades ou des murs de soutènement, et nous avons repris cet aspect pour notre socle qui accueille la voirie. Au niveau inférieur, l architecture n est ainsi pas de l ordre du bâtiment mais plus de l ordre du paysage et du soutènement. Le bâtiment proprement dit ne s exprime donc qu à partir du niveau de l entrée. La deuxième réflexion concerne une certaine «raideur» des bâtiments mitoyens plutôt cubiques. Dans ce contexte particulier, il était important d apporter de la douceur dans les volumes, les couleurs, et de jouer la continuité paysagère avec le jardin exotique se trouvant à l Est du bâtiment. 19

Candidature «Off DD» - Septembre 2014

Candidature «Off DD» - Septembre 2014 Candidature «Off DD» - Septembre 2014 Lieu : Saint Paul (Ile de La Réunion) Opération : reconstruction des unités de court séjour du Centre Hospitalier Gabriel Martin de Saint Paul. Surface : 28 541m²

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ]

ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ] ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ] UNE FAÇADE EMBLÉMATIQUE D UN NOUVEAU PAYSAGE URBAIN Dans l influence immédiate du quartier de La Défense, West Plaza dévoile des lignes pures et une architecture transparente

Plus en détail

le bâtiment administratif

le bâtiment administratif Le bâtiment administratif 1, avenue du Rock n Roll L-4361 Esch-sur-Alzette le bâtiment administratif le bâtiment administratif La construction à Belval du premier bâtiment administratif pour le compte

Plus en détail

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH DOSSIER DE PRESSE 4 décembre 2012 Historique Mars 2000 : Acquisition de l ancien Hôtel du Midi (83-85, avenue de la Gare)

Plus en détail

L ARCHITECTURE AU SERVICE DE LA CONSTRUCTION EN BOIS CONCOURS D IDEES N 2 : ARCHITECTURE INNOVANTE / CONSTRUCTION HETRE DE HETRE

L ARCHITECTURE AU SERVICE DE LA CONSTRUCTION EN BOIS CONCOURS D IDEES N 2 : ARCHITECTURE INNOVANTE / CONSTRUCTION HETRE DE HETRE L ARCHITECTURE AU SERVICE DE LA CONSTRUCTION EN BOIS DE HETRE CONCOURS D IDEES N 2 : ARCHITECTURE INNOVANTE / CONSTRUCTION HETRE Objet : Construction d une Maison du vélo / VTT Commune d implantation :

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS ZONE APPLICABLE : C-308 Ce secteur est caractérisé par un tissu urbain espacé, constitué de bâtiments isolés et d une architecture d exception. La zone est

Plus en détail

Brigitte Vu. Le guide de. l habitat passif. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12365-4

Brigitte Vu. Le guide de. l habitat passif. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12365-4 Brigitte Vu Le guide de l habitat passif Groupe Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12365-4 Partie 2 Technique bioclimatique et choix des matériaux Le guide de l habitat passif 4 Diminuer ses besoins en chauffage

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Situation et multimodalité

Situation et multimodalité ASKIA Situation et multimodalité Ecoquartier et qualité de vie Askia, 16 300 m² de bureaux Document non contractuel - 1 Situation et multimodalité Ecoquartier et qualité de vie Askia, 16 300 m² de bureaux

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Tendance Brise-soleil Vétisol. Matières à Protection Solaire!

Tendance Brise-soleil Vétisol. Matières à Protection Solaire! Tendance Brise-soleil Vétisol Matières à Protection Solaire! Le S oleil, ou comment s en protéger? Le soleil émet un rayonnement froid qui transporte uniquement de l énergie. C est l absorption de ce rayonnement

Plus en détail

Le projet proposé veut répondre à cette problématique et pour cela, plusieurs critères entrent en jeu.

Le projet proposé veut répondre à cette problématique et pour cela, plusieurs critères entrent en jeu. ! BSA726 La lutte contre l étalement urbain est le principal défi urbanistique d aujourd hui. Communes, élus, professionnels, investisseurs, architectes /urbanistes et paysagistes, doivent travailler ensemble

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE Perla Immobilier est aujourd hui un acteur majeur dans l immobilier, secteur clé de l économie nationale. Le groupe s appuie sur une expertise et une expérience

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Athénée de Luxembourg Structure temporaire

Athénée de Luxembourg Structure temporaire Athénée de Luxembourg Structure temporaire DOSSIER DE PRESSE 26 mai 2011 1/9 Contexte Le bâtiment de l Athénée de Luxembourg sur le campus Geesseknaeppchen datant des années soixante, nécessite des travaux

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX

CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX Gare d Eau CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX à lille -59 - Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit 71640

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Pôle de Santé du Comminges Saint-Gaudens

Pôle de Santé du Comminges Saint-Gaudens Pôle de Santé du Comminges Saint-Gaudens dossier de presse www.groupe-6.com Directrice de projet Nathalie Pierre, architecte nathalie.pierre@groupe-6.com T + 33 4 38 21 03 19 98, cours de le Libération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE 5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE Ecriture architecturale composition et volumes contemporains Pour l ensemble des bâtiments, nous avons puisé notre vocabulaire architectural dans un registre contemporain

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Odette Béliveau: Directrice au Service de l entretien et des composantes architecturales à l UQAM Antoine Trottier: Candidat à la maîtrise en

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Juillet 2014 1 FUTUR SIEGE DE LA BANQUE POPULAIRE DE L OUEST : DERNIERE LIGNE DROITE POUR

Plus en détail

Blogue / Philips éclairage

Blogue / Philips éclairage Blogue / Philips éclairage Date : 28 novembre, 2013 Auteur : Monique Cousineau Catégorie : Innovations Entrevue avec David Sasaki, lauréat du 2 e prix du Concours de la fondation CLU 2013 David Sasaki

Plus en détail

Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28

Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28 Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28 Envie de devenir propriétaire tout en protégeant l environnement et votre porte-monnaie? Le concept

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Véranda Magazine. Automne 2012

Véranda Magazine. Automne 2012 1 1. Une esthétique épurée en harmonie avec la maison 2. Volets roulants intégrés pour occulter toute la véranda 3. Un volume très lumineux mais parfaitement protégé 4. La géométrie complexe de la toiture

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Seine Ecopolis, l atout éco-construction de la CREA

DOSSIER DE PRESSE. Seine Ecopolis, l atout éco-construction de la CREA DOSSIER Mardi 28 janvier 2014 Avec la CREA soutenue par la Région Haute-Normandie et l Etat souhaite développer la filière éco-construction. La pépinière et hôtel d entreprises va pouvoir accueillir des

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE IMPLANTEZ VOS BUREAUX AU SEIN DE LA PREMIÈRE PLATEFORME SINO-EUROPÉENNE EUROSITY, UNE PLATEFORME INTÉGRÉE SINO-EUROPÉENNE UNIQUE EuroSity est une plate-forme de coopération

Plus en détail

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière Abri-Ombre-Espace-Lumière Optimiser et agrandir son espace de vie en créant une ambiance intime, chaleureuse et accueillante, profiter agréablement de l extérieur de sa maison, offrir au public des espaces

Plus en détail

Entreposage et distribution. Des idées Des ressources de

Entreposage et distribution. Des idées Des ressources de Entreposage et distribution Des idées Des ressources de Solution de stockage et de distribution Conçu pour les établissements de santé, ISO-iD est un système complet d entreposage modulaire et évolutif

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

MAISON XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

MAISON XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE VENDÉE 85000 MAISON DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Maître de l'ouvrage : EXPERTISE THERMOGRAPHIQUE (EXEMPLE) Architecte : ARKITEKTO - Atelier d'architecture & d'ecoexpertise Sylvain HOUPERT 02 41 41

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

De la lumière au végétal, de l esthétisme au fonctionnel SEVEN, 12 500 m 2 de bureaux et de bien-être.

De la lumière au végétal, de l esthétisme au fonctionnel SEVEN, 12 500 m 2 de bureaux et de bien-être. Perial Développement présente De la lumière au végétal, de l esthétisme au fonctionnel SEVEN, 12 500 m 2 de bureaux et de bien-être. PERIAL Développement vous présente SEVEN, un projet immobilier haut

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail

Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir

Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir Semaine de l Architecture Contemporaine 2012. L eau dans l architecture Centre aqualudique (infographie) Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir Adresse : 46 rue du 11 Novembre 1918 72500 Château-du-Loir

Plus en détail

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 Communiqué de presse - septembre 2012 En ligne sur CMB lutte contre les passoires thermiques! Dossier de presse CMB, depuis près de 30 ans, travaille à

Plus en détail

UN BIDONVILLE DE MADRID: EL SALOBRAL Le plus critique en terme de MARGINALITE: 20 hectares le long d une autoroute 224 familles 318 «chabolas» des services publics inexistants: ni eau, ni électricité,

Plus en détail

INNOVATION. Dans le design et développement,

INNOVATION. Dans le design et développement, NOTRE ENGAGEMENT AVEC LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET DURABLE DE LA CLIMATISATION NOUS PERMET D OFFRIR DES SOLUTIONS INTEGRALES DE QUALITE A NOS PROJETS ET SERVICES. NOTRE INGENIERIE INCORPORE LE DEGRE

Plus en détail

413rra CORSE STUDY HOUSE

413rra CORSE STUDY HOUSE 413rra CORSE STUDY HOUSE Perspective Sensations Le projet s intègre dans un lieu marqué par un paysage en constante évolution au gré des saisons. Les végétaux s habille et se déshabille, les oiseaux arrivent

Plus en détail

Illustration: Dictionnaire des jardins et paysages - Ph.Th

Illustration: Dictionnaire des jardins et paysages - Ph.Th COLONNES Illustration: Dictionnaire des jardins et paysages - Ph.Th Sur tous les continents, l art des jardins a toujours accueilli des éléments d architecture. Colonnes, péristyles, pergolas, kiosques,

Plus en détail

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Personnes présentes lors de la réunion : Compte rendu de la réunion 14 du 16 mai 2014 Réunion thématique «Urbanité - logements» n 2

Plus en détail

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat CATALOGUE 2015 Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat Système breveté Patented system Sun Ballast exerce la fonction de structure et de LEST Sans profilés, sans assemblage, sans perçage

Plus en détail

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES TOITURES Choix Nouveau d un règlement revêtement sur de toiture le développement durable Pour un milieu Agissons ensemble contre les îlots de chaleur urbains et le ruissellement des eaux de pluie! de vie

Plus en détail

Guinée*Potin Architectes

Guinée*Potin Architectes FOOTCHEBALL - PLAYGROUND POUR LE VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 TERRAIN DE FOOTCHEBALL, PLAYGROUND, VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 Fiche d identité Programme Réalisation du Footcheball : dans le

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures 1 2 3 Préface Depuis des décennies, le secteur des professions de santé est en plein essor et le nombre d élèves qui s intéressent à une formation dans ce domaine en évolution permanente. Ainsi, un agrandissement

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire ACTION COLLECTIVE REGIONALE 2015 Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire Commanditaire UNIFAF est l organisme paritaire agréé de la branche Sanitaire et sociale du secteur privé à but

Plus en détail

L art de la conception

L art de la conception c h a l e t L art de la conception Photos : Atelier du Cyclope Texte : Vincent Girardet Le cadre est beau, mais le terrain était compliqué. À cause de l orientation et de la déclivité des lieux, il fallait

Plus en détail

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bâtiment Lauréat du Prix de l Equerre d Argent 2005 La Bibliothèque Universitaire des Sciences d Orléans est située dans le paysage verdoyant

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Visite Technique - Groupe Scolaire Lafon

Visite Technique - Groupe Scolaire Lafon Visite Technique - Groupe Scolaire Lafon 12/02/2015 À Cazaux 12 Participants Organisateur Partenaire CDPEA 159 Avenue de l Alouette 33700 Mérignac www.cdpea.fr 05 47 48 16 20 PRÉSENTATION DU GROUPE SCOLAIRE

Plus en détail

Nouveaux regards sur la ville

Nouveaux regards sur la ville Nouveaux regards sur la ville «Solutions techniques innovantes» 1 Grand colloque Bimby 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 www.bimby.fr Grand colloque Bimby / 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 / Nouveaux regards sur la ville

Plus en détail

Smart and simple cabling solutions*

Smart and simple cabling solutions* Smart and simple cabling solutions* BAIES ET ACCESSOIRES 19 Un design exclusif pour plus de fonctionnalités * Solutions de câblage simples et innovantes INNOVATION ET QUALITÉ Fabricant de solutions de

Plus en détail

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Dossier de presse - juin 2009 RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Les phases de travaux 2009/2013 Contact : Anthony Abihssira anthony.abihssira@euromediterranee.fr Tél.

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

La serre semi-enterrée

La serre semi-enterrée La serre semi-enterrée Jean-François ROUSSELOT* ROUSSELOT J.-F., 2013.- Underground greenhouses. L Orchidophile 199: 367-370. Jean-François ROUSSELOT est le créateur de l entreprise Undergreen Concept,

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

centre hospitalier de Modane

centre hospitalier de Modane centre hospitalier de Modane - cote 088 - parvis public - cote 08 - cour de service - cote 0 - enceinte technique croquis d insertion l hôpital dans son quartier centre hospitalier à Modane maître d ouvrage

Plus en détail

PROJET DESCARTES + Atelier Thierry Roche et Associés - 1 -

PROJET DESCARTES + Atelier Thierry Roche et Associés - 1 - PROJET DESCARTES + Atelier Thierry Roche et Associés - 1 - NOTICE EXPLICATIVE Descartes +, un bâtiment avant-gardiste produisant nettement plus d énergie qu il n en consomme Fruit d un passionnant travail

Plus en détail

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 En 2004, Vitra lance une collection Home, qui se compose aussi bien de classiques du design, de rééditions que de produits de créateurs contemporains.

Plus en détail

Construire sur les toits

Construire sur les toits 72 / 73 / 5 Construire sur les toits Depuis longtemps déjà, la surélévation est utilisée pour densifier les villes de faible hauteur. Le bon équilibre réside dans les proportions qui existent entre la

Plus en détail