Réseaux d assainissement au Maroc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réseaux d assainissement au Maroc"

Transcription

1 Réseaux d assainissement au Maroc SITUATION ACTUELLE LIMITATIION PERSPECTIVES D OPTIMISATION Au Maroc l OR n est pas noir il est bleu

2 Rappel des objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) au Maroc Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) sont le fruit des différentes recommandations qui découlent de la conférence des Nations Unies, tenues à New York, en septembre Au nombre de huit, ces objectifs sont proclamés à travers la déclaration du millénaire des nations unies adoptés par 191 pays dont 147 étaient représentés par leur chef d Etat ou gouvernement. Objectifs fixés Les gouvernants ont fixé un délai de 25 ans, entre 1990 (année de base) et 2015 (année horizon), pour atteindre les 8 objectifs :

3 Rappel des objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) au Maroc Mise à jour Rapport National 2007 OMD 1 : Réduction de l extrême pauvreté et de la faim OMD 2 : Assurer l éducation primaire pour tous OMD 3 : Promouvoir l égalité des sexes et l autonomisation des femmes OMD 4 : Réduire la mortalité infantile OMD 5 : Améliorer la santé maternelle OMD 6 : Combattre le VHI/Sida, le paludisme et d autres maladies OMD 7 : Assurer un environnement durable La Banque mondiale estimait le coût de la dégradation de l environnement au Maroc à 13 milliards de DH, soit 3,7% du PIB, en A cet égard, de nombreux efforts ont été déployés pour la mise en œuvre d une stratégie basée sur les principes du développement durable : (des écosystèmes forestiers, problèmes relatifs à l érosion du sol, à la désertification et à l ensablement, Les émissions de gaz à effet de serre, accès à l eau potable, l assainissement, l habitat insalubre) OMD 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

4 JUIN CSEC : Hautes Directives Royales en matière de protection des ressources en eau qui ont permis de classer le secteur de l assainissement des eaux usées au rang de priorité.

5 Extrait du rapport OMD : Objectifs du Millénaire pour le Développement Rapport national 2007 édition septembre 2008 Le secteur de l assainissement en milieu urbain au Maroc se caractérise par une dominance de l assainissement collectif qui concerne 80% des centres urbains abritant 97% de la population urbaine. L assainissement autonome ou individuel concerne 20% des centres urbains. Afin de renforcer ces actions et de les associer à un soutien financier effectif et durable de l Etat, un Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées (PNA) a été élaboré en 2005.Ce programme va permettre de réaliser l objectif sectoriel fixé par les OMD et vise deux objectifs principaux à l horizon 2020 : Atteindre un niveau de raccordement global au réseau d assainissement de 80 % en milieu urbain ; Rabattre la pollution engendrée par les eaux usées urbaines de 60 % au moins, à travers la mise en place de 260 stations de traitement des eaux usées.

6 Extrait du rapport OMD : EVOLUTION DES INDICATEUR Le secteur de l assainissement en milieu urbain au Maroc se caractérise par une dominance de l assainissement collectif qui concerne 80% des centres urbains abritant 97% de la population urbaine. L assainissement autonome ou individuel concerne 20% des centres urbains.

7 Extrait Jeune Afrique Par : Jean-Baptiste Marot 16/04/2007 «Depuis la neuvième session du Conseil supérieur de l'eau et du climat [CSEC] qui s'est déroulée en juin 2001 à Agadir, l'assainissement liquide est devenu un axe stratégique fondamental des autorités dans le cadre de la mise en place d'une gestion intégrée du cycle de l'eau. Un ambitieux programme de plus de 400 millions d'euros a été mis en place, pour assainir les eaux usées de près de 280 municipalités, soit 4,6 millions d'habitants, à l'horizon 2015», poursuit le directeur de l'onep L'an dernier(2006), ce programme a été intégré à un vaste Plan national d'assainissement liquide et d'épuration des eaux usées. Évalué à 43 milliards de DH (4,2 milliards d'euros), il vise à équiper l'ensemble des villes marocaines en systèmes d'assainissement. Objectif : réduire, d'ici à 2020, de plus de 60 % la pollution rejetée dans le milieu naturel et raccorder 80 % des citadins à un réseau d'évacuation et de traitement des effluents.

8 Extrait de : L'expérience marocaine en matière de gestion de l'eau et de l'assainissement présentée par Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération à l'onu New York (Nations Unies) le : 25/09/2008 Conformément aux Objectifs Millénaires du Développement, le Maroc, a précisé le ministre, a élaboré, en 2005, un Programme national d'assainissement liquide et d'épuration des eaux usées avec pour ambition le raccordement global au réseau d'assainissement.

9 Devant tous cet intérêt et cette mobilisation à l échelle politique : Qu il est le rôle des ingénieurs et opérateurs en matière d accompagnement de ces engagements forts de cette stratégie bien définie?

10 Qu'est ce que le PNA? le PNA n'est pas un programme d'investissement, mais plut6t un cadre définissent les besoins d'investissement, les priorités, et la politique de financement du sous-secteur de l'assainissement. Le PNA ne remplace donc pas la planification d'investissement des projets individuels a charge des opérateurs.

11 Revue Stratégique du Programme National d' Assainissement mai Partenariat Banque Mondiale - KFW

12 Les objectifs de desserte et d'épuration du PNA a l'horizon 2020 sont pertinents et mobilisateurs mais méritent d être détaillés, notamment par taille et type de centre, pour assurer la convergence vers les buts de politique sectorielle a l échelle nationale et de bassin. Ces objectifs sont très onéreux pour I'ONEP

13

14 Rôle de l ONEP pour la réussite de ce programme A partir des OMD septembre 2000

15 Historique d intervention de l ONEP dans l assainissement En s inscrivant dans la stratégie des Pouvoirs Publics visant le rattrapage progressif du retard pris dans le domaine de l assainissement liquide (élément du cycle de l eau) l ONEP a entrepris les actions suivantes: Fin des années 80: démarrage des études d assainissement liquide pour des projets permettant la protection des ressources en eau destinées à l AEP : participation à l élaboration du Schéma National d assainissement liquide (SNDAL)décidé par les Pouvoirs Publics Loi sur l eau 10/95 : Élaboration des études de protection des ressources en eau conformément aux dispositions de cette loi Septembre 2000 : amendement du dahir de création de l ONEP pour étendre officiellement ses missions à l assainissement liquide dans les villes et centres où les communes le lui demandent 2001 : nouvelles orientations stratégiques de l Office et Création de la DAE 2002 : Mise en place d un programme prioritaire et démarrage de plusieurs programmes avec Différents bailleurs de fonds 2005 : l élaboration d un programme national d assainissement (PNA) par le Ministère de l Intérieur et le Département de l Environnement qui inclut le programme d assainissement de l ONEP Contrat programme

16

17 Programme National d assainissement (PNA) Partie ONEP Nombre de centres Population (millions d habitants) Investissement (millions de DH) Total 207 4,

18 Synthèse du programme de l ONEP Situation des projets Nombre de centres Population Coût Travaux (millions DH) Consistance physique Longueur réseau (km) Débit des STEP (m 3 /j) Projets achevés Mesures d accompagnement centres Projets en cours 28 centres (*) (*) dont un montant de 351 MDH déjà liquidé avant 2008 Programme Centres (à engager et à liquider avant 2010) 42 Centres (à engager avant 2010 et à liquider au-delà)

19 Nouveau Projet de contrat-programme IL concerne 120 centres de l ONEP dont 41nouveaux centres La population totale concernée pour les centres ONEP est de 3.5 millions d habitants REGION Population COUT AV TOT AU DELA OUED EDDAHAB ,0 47,8 34,0 20,0 30,0 84,0 12,2 LAAYOUNE BOUJDOUR SAKIA ,0 88,5 73,4 52,2 38,0 163,6 79,9 GUELMIM SMARA ,5 104,0 74,7 60,4 44,0 179,1 115,7 SOUS MASSA DARAA ,1 118,5 27,8 33,0 45,0 105,8 514,6 GHARB CHRARAD HCINE ,0 22,7 47,1 93,4 93,3 233,8 256,5 CHAOUIA OUARDIGHA ,6 120,9 76,8 72,0 100,0 248,8 319,9 MARRAKECH TENSIFT AL HAOUZ ,5 126,9 58,6 31,6 39,0 129,2 471,4 REGION DE L'ORIENTAL ,0 17,4 138,5 125,1 139,0 402,6 664,0 GRAND CASABLANCA ,0 0,0 0,0 5,0 25,0 30,0 84,0 RABAT SALE ZEMMOUR ZAER ,0 41,1 67,7 119,2 126,8 313,7 100,2 DOUKKALA ABDA ,0 0,0 0,0 0,0 4,0 4,0 136,0 TADLA AZILAL ,0 0,0 3,5 40,0 46,0 89,5 99,5 MEKNES TAFILALT ,0 30,5 12,8 61,5 107,5 181,8 296,7 FES BOULEMANE ,0 0,0 0,5 15,0 9,5 25,0 52,0 TAZA AL HOCEIMA TAOUNATE ,6 182,4 14,3 20,5 75,8 110,6 305,7 TANGER TETOUANE ,0 3,1 26,0 45,0 33,9 104,9 75,0 Accompagnement 972,0 236,0 327,7 120,0 95,0 542,7 193,3 TOTAL

20 Financement & Recouvrement des coûts Financement ONEP COMMUNES ETAT (MI, SEEE) Dons et prêts des différents bailleurs de fonds Quote-part dans le financement des projets Subvention pour le secteur dans le cadre du PNA Recouvrement des coûts USAGERS PROMOTEUR Redevance d'assainissement (tarif) : uniforme pour les centres ONEP PPE et frais de branchement (cahier des charges) PPE (cahier des charges)

21 Financements mobilisés Nombre centres Population Coût (MDH) KFW 11% UE 9% JBIC 7% BAD 6% BEI 6% BID 4% AFD 12% Espagne 3% Belge 2% ONEP 12% Communes, PNA, APDS 28%

22 Intervention en exploitation Période nombre de Centres Population 2004 Nombre d'abonnés Centres concernés centres Khénifra-amalou, M'rirt centres Taourirt, Berkane-Zegzel-S.S.Cheraa, Guelmim centres Azilal, Ouarzazate, Berrechid, Laaroui, Bouarfa centres centres centres centres Tan Tan, Ain Taoujdate, Tafraout, Drarga, Kelaa M'gouna, El Gara, Ben Ahmed, Tafoughalt, El Houceima, Imzouren, Bni Bouayach, Targuist Outat El Haj, Bouznika, Sidi Yahyia Zaer, Rissani, Essaouira, Biougra, Ain Aouda Laayoune, Oulad Teima, Dar El Gueddari, Errachidia, Sidi Mokhtar, Tiznit, Tata, Fam El Hisn, Foum Zguid, Khemisset, Tiflet, Sidi Abderrrazak Akka, Ait Baha, Bouizakarne, Sidi Kacem, Sidi Slimane, Dakhla, El Marsa, Sidi Allal Bahraoui TOTAL

23 PATRIMOINE EN GESTION AU 31/12/2008 NOMBRE DES PRISES EN CHARGE = 61 VILLES ET CENTRES LINEAIRE DU RESEAU = 4000 Km STATIONS DE POMPAGE = 60 unités STATIONS D ÉPURATION = 31 (dont 28 Lagunage)

24 EVOLUTION DU PATRIMOINE DE Evolution du nombre de centres Evolution de la population (en milliers)

25 Evolution linéaire réseau en Km

26 PATRIMOINE EN GESTION Milliers Milliers Evolution STEP Evolution SP Nombre Capacité m3/j ,5 3 2,5 2 1,5 1 0, Nombre Capacité l/s

27 Le besoin d assainissement au MAROC Le sous-équipement d'assainissement 1- Le déficit d'accès a I'assainissement Le Maroc compte 30,l millions d'habitants, avec un taux d'accroissement démographique estimé a 1,2%. La population rurale représente 45% du total La croissance démographique s'accompagne par ailleurs de volumes croissants d'eaux usées, estimés a 600 millions de m3 par an en L'assainissement est sensiblement moins développé que la desserte en eau potable. 3% de résidents urbains (env personnes) et 57% de la population rurale (environ 7,7 millions de personnes) n'auraient accès a aucune forme d'assainissement amélioré.

28 En pondérant les taux urbains et ruraux, les taux d'accès a une source d'eau potable et une forme d'assainissement améliorés seraient en moyenne au Maroc de 81% et de 73%. En Tunisie ces taux atteignent 93% et 85% respectivement.

29 Le besoin d assainissement au MAROC Le sous-équipement d'assainissement 2- Les insuffisances de la collecte urbaine des eaux usées. L'assainissement par réseau collectif est la norme dans prés de 80% des 249 centres urbains ou municipalités recensés au Maroc. Ce taux cache cependant l'hétérogénéité des situations sur le terrain. Les zones desservies par réseau coexistent avec des zones équipées en assainissement autonome par fosse septique, voire de zones démunies d'une quelconque forme d'assainissement amélioré et disposant au mieux de puits perdus.

30 Le besoin d assainissement au MAROC Le sous-équipement d'assainissement 2- Les insuffisances de la collecte urbaine des eaux usées. Le taux de couverture de 70% représente un acquis d'infrastructure très important pour le Maroc. Cet acquis est hélas en mauvais état. Les réseaux sont généralement mal entretenus, souvent vétustes et saturés dans les centres-villes et les médinas, et parfois construits dans le non-respect des normes. L'insuffisance hydraulique qui en résulte se traduit par des débordements fréquents notamment par temps de pluie. Au déficit de couverture des réseaux s'ajoute donc un vaste passif de réhabilitation et de renouvellement de réseaux existants. L'exploitation des réseaux est d'une qualité variable selon les centres et les opérateurs.

31 Le besoin d assainissement au MAROC Le sous-équipement d'assainissement 3- L'assainissement rural, chantier en gestation La population rurale s'estime a 14 millions d'habitants, répartis en 1298 communes, regroupant environ 30,000 douars. Le taux moyen d'accès a une forme amélioré d'assainissement s'estime a 43% Pour l'heure, l'assainissement autonome relève de la seule initiative des ménages, aucune stratégie n étant engagée pour généraliser l'assainissement rural. Dans le cadre du programme de Généralisation de 1'Eau Potable (GEP), I'ONEP développe des solutions de drainage des eaux grises adaptées a la fourniture d'eau potable par branchement individuel, et pilote des solutions de sous-traitance pour la gestion de petits systèmes d'assainissement.

32 Les insuffisances de traitement des eaux usées?? 8% seulement des débits collectés subissent un quelconque traitement avant rejet dans le milieu nature la grande majorité des 600 Mm3 générés par an sont directement rejetés dans le milieu naturel sans traitement 1- Le manque d'infrastructure en matière d épuration 2- Le défi stratégique de la dépollution industrielle

33 État des systèmes d assainissement Dominance des réseaux unitaire : 68% des centres abritant 83% de la population urbaine Le réseau séparatif ou pseudo séparatif : concerne 16 % des centres Le reste des centres : Réseau mixte avec dominance de l unitaire Le linéaire total des réseaux d assainissement est d environ Km (1994) soit un ratio de 0,84 ml/habitant raccordé.

34 État Physique des réseaux d assainissement État du réseau Nombre de centre en % Population en % Bon Moyens Mauvais 33 20

35 État Physique des réseaux d assainissement Les principales anomalies sont : Vieillissement et dégradation des collecteurs Colmatage plus au moins avancé des collecteurs Mauvais fonctionnement des avaloirs Défauts d étanchéité des réseau Présence des contres pentes Sous dimensionnement des réseaux

36 Recommendations 1- Canalisation Les canalisations doivent répondre à des critères spécifiques et ce pour respecter les objectifs d un réseau d assainissement: Résister à la corrosion interne Etre étanche pour ne pas polluer la nappe Etre lisse pour faciliter l écoulement Appartenir à une classe de résistance ( charges et surcharges ): durabilité

37 Recommendations 1- Canalisation Les canalisations doivent répondre à des critères spécifiques et ce pour respecter les objectifs d un réseau d assainissement: Résister à la corrosion interne Etre étanche pour ne pas polluer la nappe Etre lisse pour faciliter l écoulement Appartenir à une classe de résistance ( charges et surcharges ): durabilité

38 Recommendations Les canalisations doivent répondre aux critères suivants : Bonne résistance à l écrasement Bonne imperméabilité Longueur ( 2, 5 à 3 m) Joint étanches

39 Matériau à proscrire en Eu Recommendations 1- Béton moulé ou comprimé : Sensible à H2s, très fragile, très poreux Éléments court ( 1 ml) Joints médiocres : mortier 2- Béton vibré ou ordinaire Sensible à H2s, Eléments de 1 m Résistance à la rupture assez peu élevée

40 Recommendations Matériau préconiser : BVA, CAO, AC, PVC et Polyéthylène Bonne qualité du béton ( contrôlable) Eléments >= à 2,5 m Bonne résistance à la rupture Imperméable - joints étanches

41 En terme de conception : Recommendations Éviter des profondeurs dépassant 5 m. Éviter les collecteurs gravitaires en charge Éviter les branchements doubles ( problème de PPE et frais de branchement) Bassin de rétention : Bien examiner le mode d exploitation et d entretien avant la réalisation. Station de pompage : Manutention automatique

42 Recommendations En terme de conception : Éviter en cas de nappe saline ou milieu corrosif l utilisation des conduite en béton. Au traversés des voies : Remblais en sable Utilisation des logiciels de simulation et d optimisation L utilisation d un logiciel d optimisation des réseaux d assainissement : 20 % de gain en terme de coût d investissement

43

44 Errachidia (STEP) M rirt (STEP) Tafraout (STEP) Ain Taoujdate (STEP)

45 Kelaat M gouna Berrechid (STEP) Sid L mokhtar (STEP) Ben Ahmed (STEP)

46 Centre de RISSANI

47 Centre de OUARZAZATE

48 Essaouira dalots

49 Photos chantiers projets en cours 49

50 NADOR (Travaux de conduites)

51 NADOR (Travaux de dalots)

52 NADOR (Travaux STEP)

53 Saidia (Travaux de conduites)

54 Khemisset (Galerie)

55 Oued Zem (dalots) Ain Aouda

56

57

ONEP. Traitement & Réutilisation des eaux usées au Maroc: Enjeux, opportunités, contraintes et issues stratégiques

ONEP. Traitement & Réutilisation des eaux usées au Maroc: Enjeux, opportunités, contraintes et issues stratégiques ONEP Traitement & Réutilisation des eaux usées au Maroc: Enjeux, opportunités, contraintes et issues stratégiques Madame Hajiba Bourziza & Brahim Soudi Atelier sur l assainissement, l épuration et la réutilisation

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

SOMMAIRE RESIDENCES DAR SAADA RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE

SOMMAIRE RESIDENCES DAR SAADA RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 3 SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR QUALITE DE SOUSCRIPTEURS 5 STATISTIQUES PAR :

Plus en détail

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES AGADIR DU 28 AVRIL AU 01 MAI 2008 TRAITEMENT DES EAUX USEES ET POSSIBILITES DE

Plus en détail

Aperçu des Opérations financées par la Banque Européenne d Investissement (extrait plans et photos)

Aperçu des Opérations financées par la Banque Européenne d Investissement (extrait plans et photos) BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT Maroc INFRASTRUCTURE LOGEMENT SOCIAL ASSISTANCE TECHNIQUE A LA HOLDING D AL OMRANE TA 005/S 18-163 (MA/005 / 04) CONSORTIUM GROUPE HUIT EGIS BCEOM INTERNATIONAL - GLB

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN Le plan national de numérotation téléphonique actuel du Royaume du Maroc est un plan fermé à neuf chiffres, au format suivant: CC + N(S)N avec : L indicatif

Plus en détail

0 son Post. Liste Des Postes De Responsa bi lité. Chef de service D'Exploitation et d'appui

0 son Post. Liste Des Postes De Responsa bi lité. Chef de service D'Exploitation et d'appui Liste Des Postes De Responsa bi lité 0 son Post Chef de svice D'Exploitation et d'appui Division de l'informatique et des méthodes Division de l'approvisionnement Direction de l'epidémiologie et de la

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins Marrakech : 23-26 Mai 2005 1 SOMMAIRE -Introduction - Le potenteil hydrique:

Plus en détail

Bilan 2010 de l Assurance Maladie Obligatoire

Bilan 2010 de l Assurance Maladie Obligatoire Bilan 2010 de l Assurance Maladie Obligatoire Octobre 2011 Table des matières I. Population :... - 8 - A. CNSS :... - 8-1. Population du secteur privé :... - 8-2. Evolution de la population couverte :...

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

Présenté par Dr Abderrahman BENLEKHAL Chef de Division des Filières Animales- RABAT - E.mail: ddfp09@gmail.com

Présenté par Dr Abderrahman BENLEKHAL Chef de Division des Filières Animales- RABAT - E.mail: ddfp09@gmail.com Présenté par Dr Abderrahman BENLEKHAL Chef de Division des Filières Animales- RABAT - E.mail: ddfp09@gmail.com 4 5 Octobre 2011 CLERMONT-FERRAND - FRANCE 0 PLAN 1 2 1- TISSU PRODUCTIF -CHEPTEL BOVIN: Effectifs

Plus en détail

COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE

COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE ROYAUME DU MAROC LE CHEF DU GOUVERNEMENT AGENCE POUR LA PROMOTION ET LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DES PROVINCES DU SUD DU ROYAUME COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE MAROCO-FRANÇAISE JOURNÉE EAU POTABLE

Plus en détail

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Séance d information 10 mars 2014 2 Message de bienvenue par M. Renevey, Conseiller administratif Présentation du futur concept d assainissement

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS RESIDENTIELS AU MAROC

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS RESIDENTIELS AU MAROC INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS RESIDENTIELS AU MAROC Méthodologie DOCUMENT DE REFERENCE Mars 2010 INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS RESIDENTIELS AU MAROC Méthodologie DOCUMENT DE REFERENCE

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Santé

Royaume du Maroc Ministère de la Santé Royaume du Maroc Ministère de la Santé Direction de la Planification et des Ressources Financières Service des Eudes et de l Information Sanitaire Sommaire Page Introduction 5 Partie I: Résumé des principaux

Plus en détail

APPROCHE ET COLLECTE D'INFORMATIONS

APPROCHE ET COLLECTE D'INFORMATIONS Royaume du Maroc ا ا Ministère Délégué auprès du Ministre de l Energie, des Mines, de l'eau et de l Environnement Chargé de l Environnement Plan National de Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

Plus en détail

GUIDE DE FINANCEMENT DU FONDS D EQUIPEMENT COMMUNAL ELIGIBILITÉ AU FINANCEMENT MOBILISATION DU FINANCEMENT MISE EN PLACE DU FINANCEMENT QUI CONTACTER?

GUIDE DE FINANCEMENT DU FONDS D EQUIPEMENT COMMUNAL ELIGIBILITÉ AU FINANCEMENT MOBILISATION DU FINANCEMENT MISE EN PLACE DU FINANCEMENT QUI CONTACTER? Royaume du Maroc GUIDE DE FINANCEMENT DU FONDS D EQUIPEMENT COMMUNAL ELIGIBILITÉ AU FINANCEMENT MOBILISATION DU FINANCEMENT MISE EN PLACE DU FINANCEMENT QUI CONTACTER? Publication du Fonds d'equipement

Plus en détail

Royaume du Maroc Le 24 mars 2008 Haut- Commissariat au Plan

Royaume du Maroc Le 24 mars 2008 Haut- Commissariat au Plan Royaume du Maroc Le 24 mars 2008 Haut- Commissariat au Plan Ciblage géographique de la : pour une répartition performante des s de lutte contre la. OBJET DE L ETUDE Le Maroc est fortement engagé dans la

Plus en détail

assainissement APPUI AU PROGRAMME NATIONAL

assainissement APPUI AU PROGRAMME NATIONAL assainissement APPUI AU PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT liquide PARTENARIAT maroc-belgique EDITION 2013 CTB MAROC APPUI AU PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT liquide CTB/ ONEE Branche Eau Rabat STATION

Plus en détail

Stratégie et actions structurantes du secteur de l Equipement, du Transport et de la Logistique AU MAROC

Stratégie et actions structurantes du secteur de l Equipement, du Transport et de la Logistique AU MAROC Stratégie et actions structurantes du secteur de l Equipement, AU MAROC Septembre 2014 1 Atouts du Maroc comme plate-forme pour l investissement une excellente connectivité et des marchés en libre échange

Plus en détail

ETUDE RELATIVE A LA RELANCE DE

ETUDE RELATIVE A LA RELANCE DE ROYAUME DU MAROC PREMIER MINISTRE === MINISTERE DELEGUE CHARGE DE L HABITAT ET DE L URBANISME === SECRETARIAT GENERAL === DIRECTION DE LA PROMOTION IMMOBILIERE ETUDE RELATIVE A LA RELANCE DE L HABITAT

Plus en détail

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National Autoroutes du Maroc Situation du programme autoroutier National C O N T E N U Présentation de la Société Nationale des Autoroutes Programmes Autoroutiers Actuel et Additionnel Programme actuel / Section

Plus en détail

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 ROYAUME DU MAROC AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 Le programme prévisionnel des marchés que le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER Mars 2011 GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER 2/10 SOMMAIRE I. PRÉAMBULE...3 II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET COMPOSITION

Plus en détail

REFERENCES. ES Assainissement & AEP

REFERENCES. ES Assainissement & AEP REFERENCES ES Assainissement & AEP Votre partenaire polyvalent EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT Projet Gazoduc Etudes de tracé, étude topographique et étude du sol pour la réalisation d une bretelle de gaz

Plus en détail

La région du grand Tunis est actuellement desservie par quatre stations d épuration importantes :

La région du grand Tunis est actuellement desservie par quatre stations d épuration importantes : ! "# $ %& ' ( Suite à l évolution urbaine qu a connue la région du Grand Tunis, les infrastructures actuelles d assainissement ne couvrent désormais plus les besoins, d où la nécessité de poser de nouvelles

Plus en détail

Sa Majesté Le Roi Mohammed VI

Sa Majesté Le Roi Mohammed VI Sa Majesté Le Roi Mohammed VI «Compte tenu des potentialités que recèle ce secteur, Nous sommes résolus à fructifier les ressources existantes dans les différentes régions du pays, aussi bien urbaines

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 Page 5 SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 1.1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS TOURISTIQUES... 7 1.2 LES ARRIVEES DE TOURISTES... 8 1.3 LA CAPACITE D ACCUEIL... 10 1.4 LA FREQUENTATION

Plus en détail

Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est :

Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est : 1 Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est : POSTE DE REFOULEMENT RESEAU D ASSAINISSEMENT - 6150 mètres de tuyau gravitaire en grès - 1600 mètres de tuyau de refoulement

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT ANNEXE du PLU Gestion de l eau ASSAINISSEMENT 1. CONTEXTE La prise en compte de la loi sur l eau n 92-3 du 3 janvier 1992, modifiée en 1995, imposait d assurer la cohérence des démarches eau et urbanisme

Plus en détail

Royaume du Maroc Commission Consultative de la Régionalisation Livre III La régionalisation avancée au service du développement économique et social

Royaume du Maroc Commission Consultative de la Régionalisation Livre III La régionalisation avancée au service du développement économique et social Royaume du Maroc Commission Consultative de la Régionalisation Livre III La régionalisation avancée au service du développement économique et social CCR/Rapport sur la régionalisation avancée/livre III

Plus en détail

Présentation du Programme

Présentation du Programme Ministère de l Hydraulique et de l Assainissement République du Sénégal ATELIER DE LANCEMENT SECTORIEL EAU-ASSAINISSEMENT Jeudi 25 septembre 2014, King Fahd Palace Hôtel - Dakar Présentation du Programme

Plus en détail

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : "Lettres et Sciences Humaines"

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : Lettres et Sciences Humaines Etablissements Universitaires à accès ouvert* Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales (Agadir, Casablanca-Aïn Chock, Casablanca-Ain Sebâa, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Mohammedia, Oujda,

Plus en détail

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Tableau de bord social Juillet 2013 SOMMAIRE Note de présentation Population et ménages.... 1 Indicateurs relatifs à la population Indicateurs

Plus en détail

Royaume du Maroc AUTOROUTE DE DESSERTE DE LA VILLE DE NADOR ANTENNE DE DESSERTE DU PORT NADOR WEST MED

Royaume du Maroc AUTOROUTE DE DESSERTE DE LA VILLE DE NADOR ANTENNE DE DESSERTE DU PORT NADOR WEST MED Royaume du Maroc Ministère de l'equipement, du Transport et de la Logistique Direction des Routes AUTOROUTE DE DESSERTE DE LA VILLE DE NADOR ANTENNE DE DESSERTE DU PORT NADOR WEST MED 1 P L A N D E P R

Plus en détail

Agences des bassins hydrauliques du Souss-Massa-Draa, de Tensift El Haouz, de la Moulouya et du Loukkos

Agences des bassins hydrauliques du Souss-Massa-Draa, de Tensift El Haouz, de la Moulouya et du Loukkos Agences des bassins hydrauliques du Souss-Massa-Draa, de Tensift El Haouz, de la Moulouya et du Loukkos infrastructures nécessaires à la prévention et à la lutte contre les inondations. Moulouya, Tensift-Haouz

Plus en détail

LE PHENOMENE DE REMONTEE DES EAUX DANS LA VALLEE DE OUED SOUF PROBLEMATIQUE SOLUTIONS PRECONISEES

LE PHENOMENE DE REMONTEE DES EAUX DANS LA VALLEE DE OUED SOUF PROBLEMATIQUE SOLUTIONS PRECONISEES Ministère des ressources en eau Office National de l Assainissement O. N. A LE PHENOMENE DE REMONTEE DES EAUX DANS LA VALLEE DE OUED SOUF PROBLEMATIQUE SOLUTIONS PRECONISEES la Vallée du Souf: La vallée

Plus en détail

janvier 2004- janvier 2006 335 millions Euro (Prêt BAD : 215 millions Euros ; Don CE : 120 millions Euros)

janvier 2004- janvier 2006 335 millions Euro (Prêt BAD : 215 millions Euros ; Don CE : 120 millions Euros) Portefeuille de projet MAROC I. PROJETS RÉCEMMENT ACHEVÉS Prêt de Politique de Développement du secteur de l eau Banque Mondiale Mai 2007 décembre 2007 Assistance technique au Projet d Amélioration de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM

Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM REGLEMENT COMMUNAUTAIRE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM Modalités administratives de raccordement et instructions techniques

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

Programme prévisionnel au titre de l année budgétaire 2015

Programme prévisionnel au titre de l année budgétaire 2015 MINISTERE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE L'ENERGIE DES MINES DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT CHARGE DE L'EAU Programme prévisionnel au titre de l année budgétaire Maître d'ouvrage : Direction des Affaires

Plus en détail

VAUX - CREATION DE RESEAUX D EAUX USEES ET D EAUX PLUVIALES TRANCHE n 1B

VAUX - CREATION DE RESEAUX D EAUX USEES ET D EAUX PLUVIALES TRANCHE n 1B VAUX - CREATION DE RESEAUX D EAUX USEES ET D EAUX PLUVIALES TRANCHE n 1B HAGANIS La régie, un établissement public original L assainissement LES TRAVAUX PRÉVUS Enjeux et objectif Phasage du programme pluriannuel

Plus en détail

REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE MELISEY

REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE MELISEY REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE MELISEY Article 1 : Objet L objet du présent règlement est de définir les conditions et modalités auxquelles est soumis le déversement des eaux dans les réseaux

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime HALIEUTIS Stratégie de développement et de compétitivité du secteur halieutique marocain à l horizon

Plus en détail

OBJET : ADOPTION DU RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT / ANNEE 2013

OBJET : ADOPTION DU RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT / ANNEE 2013 (1/12) DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHONE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ------- Extrait du Registre des Délibérations du CONSEIL MUNICIPAL Arrondissement d Aix-en-Provence -------- Séance du 30 septembre 2014 COMMUNE

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

Liste des textes de création des Etablissements Publics

Liste des textes de création des Etablissements Publics Liste des textes de création des Etablissements Publics Sigle Nom Textes de création AAVBR AGENCE POUR L'AMENAGEMENT DE LA VALLEE DU BOU REGREG Dahir n 1-05-70 du 20 chaoual 1426 (23 novembre 2005) portant

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME. Hanane SADEQ

LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME. Hanane SADEQ LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME Hanane SADEQ Date: 25-9-2013 Sommaire L APPUI AUX PME: AU CŒUR DES DIFFÉRENTES STRATÉGIES SECTORIELLES LES PROGRAMMES D APPUI A LA PME CONSISTANCE ET OBJECTIFS

Plus en détail

BILAN DE LA POLITIQUE DE L EAU AU MAROC EL GHOMARI KHALID

BILAN DE LA POLITIQUE DE L EAU AU MAROC EL GHOMARI KHALID BILAN DE LA POLITIQUE DE L EAU AU MAROC EL GHOMARI KHALID Plan Bilan des réalisations de la politique des Barrages Projets en cours: Réalisations & Études Plan d action 2015 2 QUELQUES DONNEES GENERALES

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration.

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration. SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06%

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06% Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE TOULOUGES L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques du

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

CRITERES DE JUGEMENT DU BON ENTRETIEN DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT

CRITERES DE JUGEMENT DU BON ENTRETIEN DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT CRITERES DE JUGEMENT DU BON ENTRETIEN DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT Le point au 6 septembre 2010 Le contrat de délégation du service public de l assainissement indique un taux de colmatage, ou une débitance,

Plus en détail

Fret Aérien au Maroc Stratégie de développement. Office National Des Aéroports Stratégie de développement du Fret aérien 1er Novembre 2011

Fret Aérien au Maroc Stratégie de développement. Office National Des Aéroports Stratégie de développement du Fret aérien 1er Novembre 2011 Fret Aérien au Maroc Stratégie de développement 1 Importance de la logistique aérienne La gestion efficace des flux logistiques aériens est un facteur essentiel de compétitivité: Rentabilité: op misa on

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Plan de Communication Opérationnel de l Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos 1 PLAN 1. Analyse de l environnement 2. l environnement externe

Plus en détail

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès T H I REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Service Régional la Statistique et la Démographie

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

Règlement d assainissement non collectif

Règlement d assainissement non collectif Règlement d assainissement non collectif www.strasbourg.eu Edition 2011 SOMMAIRE CHAPITRE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES....................... 2 CHAPITRE II - PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES APPLICABLES À L ENSEMBLE

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon 1 Ordre du Jour Limites de compétences 1 - Eau potable et Assainissement 2 Eaux Pluviales

Plus en détail

DISPOSITIF DE L ANPME POUR L APPUI À LA JEUNE ET LA PETITE ENTREPRISE

DISPOSITIF DE L ANPME POUR L APPUI À LA JEUNE ET LA PETITE ENTREPRISE DISPOSITIF DE L ANPME POUR L APPUI À LA JEUNE ET LA PETITE ENTREPRISE 2 3 f é v r i e r 2 0 1 1 B o u t a i n a I s m a i l i i d r i s s i Coordinatrice du projet soutien à l entreprise Agence Nationale

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA - AGADIR 2 CONTEXTE GEOGRAPHIQUE REGION DU SOUSS MASSA ET DRAA 5 provinces et préfectures 30.000 km2 1,9 Millions

Plus en détail

Morocco WPM Watershed Protection and Management Task Order No. 814 under the BIOFOR IQC Contract No. LAG-I-00-99-00014-00

Morocco WPM Watershed Protection and Management Task Order No. 814 under the BIOFOR IQC Contract No. LAG-I-00-99-00014-00 Morocco WPM Watershed Protection and Management Task Order No. 814 under the BIOFOR IQC Contract No. LAG-I-00-99-00014-00 Mise en place d un système de Collecte, de Traitement et de Réutilisation des eaux

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 9 NOVEMBRE 2011 66

CONSEIL MUNICIPAL DU 9 NOVEMBRE 2011 66 Point n 5 CONSEIL MUNICIPAL DU 9 NOVEMBRE 2011 66 RAPPORT ANNUEL 2010 DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COMMUNAL Rapporteur : Mme Gimat Note de présentation PREAMBULE : Le rapport établi conformément

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

ANNUAIRE STATISTIQUE 2013

ANNUAIRE STATISTIQUE 2013 ANNUAIRE STATISTIQUE 213 OBSERVATOIRE DU TOURISME M A R O C OBSERVATOIRE DU TOURISME M A R O C ANNUAIRE STATISTIQUE 213 SOMMAIRE 1.CONTEXTE GÉNÉRAL 6 1.1. L économie mondiale 6 1.2. Le tourisme mondial

Plus en détail

MASTER IASIG. Les Egouts. Réseau d'assainissement. Année 2005 2006

MASTER IASIG. Les Egouts. Réseau d'assainissement. Année 2005 2006 MASTER IASIG 1 Les Egouts Réseau d'assainissement Année 2005 2006 2 Sommaire Introduction I- Les différents systèmes d'assainissement II- Les composants des réseaux III- Gestion et Entretien Conclusion

Plus en détail

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Rabat 19 nov. 2012 (MAP) - Un grand engouement pour les énergies renouvelables se fait sentir au Maroc, notamment

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

Ingénieur hydrologue, hydraulique urbaine, hydrogéologue

Ingénieur hydrologue, hydraulique urbaine, hydrogéologue Données personnelles Date de naissance 7 mai 1974 Nationalité française Situation de famille célibataire Langues français, anglais, espagnol Expériences 12 années en et à l international Profession Ingénieur

Plus en détail

Etude prospective pour la mise en place d un Plan stratégique de développement pour la Région du Grand Casablanca

Etude prospective pour la mise en place d un Plan stratégique de développement pour la Région du Grand Casablanca INSTITUT DES VILLES ET DU TERRITOIRE Etude prospective pour la mise en place d un Plan stratégique de développement pour la Région du Grand Casablanca WILAYA DE LA REGION DU GRAND CASABLANCA CENTRE REGIONAL

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

Eaux usées Fosses septiques

Eaux usées Fosses septiques EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Fosses septiques Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eau qui a été utilisée pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau dans

Plus en détail

ANNEXE 2 : REGLEMENT COMMUNAL RELATIF AUX MODALITES DE RACCORDEMENT A L'EGOUT ET A L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES

ANNEXE 2 : REGLEMENT COMMUNAL RELATIF AUX MODALITES DE RACCORDEMENT A L'EGOUT ET A L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES ANNEXE 2 : REGLEMENT COMMUNAL RELATIF AUX MODALITES DE RACCORDEMENT A L'EGOUT ET A L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES Chapitre 1 : Portée du règlement communal Article 1. Le présent règlement vise à réglementer

Plus en détail

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux?

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux? Norme NF EN 14654-1 «Gestion et contrôle des opérations d'exploitation dans les réseaux d'évacuation et d'assainissement à l'extérieur des bâtiments Partie 1 : nettoyage» Révision de la norme européenne

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA)

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) ---ooooooooo--- SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT Ville d ALBERTVILLE Document d Enquête Publique Note

Plus en détail

Cours :HYDROGEOCHIMIE, EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT LIQUIDE

Cours :HYDROGEOCHIMIE, EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT LIQUIDE Cours :HYDROGEOCHIMIE, EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT LIQUIDE STU 6 -MODULE OPTIONNEL 4 (MOP4 2014-2015 ) Chapitre I- Introduction à l'alimentation en eau potable (AEP) Chapitre II- Evaluation des besoins

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles SOLUTIONS ENERGETIQUES professionnelles Afriquia Gaz Sommaire L énergie d un leader 5 6 8 11 14 15 21 22 Afriquia Gaz, un leader gazier tourné vers l avenir Chiffres clés Une offre complète de produits

Plus en détail

ETUDES D ASSAINISSEMENT

ETUDES D ASSAINISSEMENT REFFOUH Abdelhafid Chef de division des études Direction de l Eau et de l Assainissement Direction Générale des Collectivités Locales Ministère de l Intérieur 10/12/2009 1 ETUDES D ASSAINISSEMENT Etudes

Plus en détail

expost ExPost n 12 Programme d assainissement liquide d Agadir Régie autonome multiservices d Agadir Ramsa Maroc juin 2008

expost ExPost n 12 Programme d assainissement liquide d Agadir Régie autonome multiservices d Agadir Ramsa Maroc juin 2008 n 12 juin 2008 Série Évaluation et capitalisation expost ExPost Programme d assainissement liquide d Agadir Régie autonome multiservices d Agadir Ramsa Maroc Frédéric GORSE Département de la Recherche

Plus en détail

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité Intervenants Communes : Mr ou Mme le Maire de la commune Communauté de communes: Mr le Président : M. DURET Chargée de mission : Mme BEAL Entreprises

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous allez construire ou améliorer un habitat : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour l assainissement de la station de pompage des eaux usées du Port

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour l assainissement de la station de pompage des eaux usées du Port TRAVAUX PUBLICS 01-021 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour l assainissement de la station de pompage des eaux usées du Port (Du 20 août 2001) Monsieur le

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 REGIE DES EAUX DE VENELLES Service de l Eau Potable Année 2006 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU Etabli par Max

Plus en détail

Stratégie Nationale d'efficacité Energétique à horizon 2030. Synthèse de la stratégie dans le secteur de l éclairage public

Stratégie Nationale d'efficacité Energétique à horizon 2030. Synthèse de la stratégie dans le secteur de l éclairage public Stratégie Nationale d'efficacité Energétique à horizon 2030 Synthèse de la stratégie dans le secteur de l éclairage public ÉTAT DES LIEUX DE LA CONSOMMATION PAR SECTEUR Éclairage public La consommation

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REGLEMENT

SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REGLEMENT SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REGLEMENT Le présent règlement définit les conditions et modalités du contrôle technique auquel sont soumis les dispositifs d'assainissement non collectif.

Plus en détail

L assainissement des petites collectivités rurales. Enjeux et perspectives

L assainissement des petites collectivités rurales. Enjeux et perspectives l'eau L assainissement des petites collectivités rurales Enjeux et perspectives Plan Diagnostic du parc de STEP en Isère STEP de moins de 2 000 Eh : état des lieux Besoins et spécificités de l assainissement

Plus en détail

Bassins Versants MERMEDITERRANEE TANGER AL HOCEIMA OUJDA FES MEKNES 3 RABAT CASABLANCA FIGUIG ERRACHIDIA 6 OUARZAZATE AGADIR 9 LAAYOUNE LAGUOUIRA

Bassins Versants MERMEDITERRANEE TANGER AL HOCEIMA OUJDA FES MEKNES 3 RABAT CASABLANCA FIGUIG ERRACHIDIA 6 OUARZAZATE AGADIR 9 LAAYOUNE LAGUOUIRA SAGIE ARGHAN: Mode opératoire La gestion intégrée de la ressource : une approche globale du cycle de l eau, conjuguée avec une nouvelle Gouvernance Bassins Versants 1 TANGER MERMEDITERRANEE 4 3 RABAT CASABLANCA

Plus en détail