1. Présentation. double d un volume V 1 donné. Le problème de la trisection de l'angle s'ensuivait simplement de la construction de la bissectrice.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Présentation. double d un volume V 1 donné. Le problème de la trisection de l'angle s'ensuivait simplement de la construction de la bissectrice."

Transcription

1 1. Présentation 1.1 Présentation et repères historiques Les documents dont nous disposons à ce jour permettent de faire remonter les recherches quantitatives sur les questions géométriques aux Mésopotamiens et aux Egyptiens. Ainsi, le scribe égyptien Ahmès décrit dans un document datant de 1650 avant J.C. une quadrature (1) approximative du cercle, correspondant à un valeur de π proche de 3,16. L'école de Platon a joué un rôle apparemment crucial dans les restrictions imposées à la construction des figures, et particulièrement dans l'importance accordée à l'usage préférentiel de la règle et du compas. On ne connaît pas clairement les raisons qui ont imposé ce choix. Il se peut qu'une philosophie basée sur l'idée que le cercle était une figure "parfaite" ait joué son rôle. (1) Quadrature du cercle : on réalise la quadrature du cercle en construisant un carré de même aire qu'un cercle donné. Les mathématiciens grecs ont laissé à la postérité notamment quatre problèmes célèbres : la duplication du cube, la trisection de l'angle, la construction de polygones réguliers et la quadrature du cercle. La duplication du cube constitue un problème très naturel puisque la duplication du carré était un exercice de base et trouve sa source dans une légende. Pressé d enrayer une épidémie de peste, l oracle du temple d Apollon exigea la construction, à Délos, d un temple double du précédent. Eratosthène raconte que "Minos, voulant élever un monument à son fils Glaucus, dit à l architecte: Tu as désigné certes un petit enclos pour la tombe d un roi; qu il soit double; sans détruire ses belles proportions, double donc au plus tôt chaque côté de la tombe. Bien sur cette solution était fausse. En clair, il s agit de construire un volume V 2 double d un volume V 1 donné. Le problème de la trisection de l'angle s'ensuivait simplement de la construction de la bissectrice. La construction de polygones réguliers était peut-être issu de considérations pythagoriciennes; il semble en effet que la pentagone régulier était un symbole mystique pour les pythagoriciens, qui connaissaient peut-être sa construction à la règle et au compas; celle-ci était en tout cas connue d'euclide au troisième siècle avant J.C. La construction de polygones réguliers est bien sûr liée au calcul du nombre π ; c'est d'ailleurs ainsi qu'archimède obtient ses approximations.

2 Le problème de la quadrature du cercle relève de la même préoccupation : il est facile de vérifier qu'elle équivaut à la construction à la règle et au compas de deux segments dont le rapport des longueurs est π. En 1796, Gauss montre que le polygone à 17 côtés est constructible à la règle et au compas. Sa méthode algébrique ouvre l'étude moderne de ces questions. En 1837, Wantzel caractérise les coordonnées des points que l'on peut construire à la règle et au compas: les longueurs constructibles sont celles qui s'expriment à partir des entiers à l'aide des 4 opérations et de l'extraction de racines carrées. Wantzel en déduit que la duplication du cube et la trisection de l'angle sont impossibles à la règle et au compas. Enfin en 1882 Lindemann montre l'impossibilité de la quadrature du cercle. 1.2 Principes de bases Les seuls outils de géométrie autorisés dans cette partie du cours étant la règle (non graduée) et le compas, les seuls opérations permises à partir d'éléments de départ indiqués sont : tracer une droite (ou une demi-droite ou un segment) passant par deux points connus ; tracer un cercle (ou un arc de cercle) dont le centre est un point connu et passant par un point connu ; prendre un écartement au compas égal à la distance entre deux points connus ; tracer un point sur une droite (ou une demi-droite ou un segment)connue ; tracer un point sur un cercle (ou un arc de cercle) connu ; tracer le point d'intersection de deux droites connues ; tracer un point d'intersection d'une droite et d'un cercle connus ; tracer un point d'intersection de deux cercles connus. 2. Constructions élémentaires à partir de deux points de bases A et B 2.1 Droite (AB), demi-droite [AB) ou segment [AB] Deux points distincts A et B sont donnés. On peut à l'aide de la règle seule tracer la droite (AB) ou la demi-droite [AB) ou le segment [AB]. Droite (AB) Demi-droite [AB) Segment [AB] 2.2 Cercle de centre A passant par B Deux points distincts A et B sont donnés. On peut à l'aide du compas seul tracer le cercle de centre A passant par B.

3 2.3 Cercle de centre A et de rayon BC Trois points distincts deux à deux A, B et C sont donnés. On peut à l'aide du compas seul tracer le cercle de centre A et de rayon BC. 2.4 Propriété caractéristique de la médiatrice d'un segment Etant donnés deux points distincts A et B, la médiatrice du segment [AB] est la droite perpendiculaire à (AB) et passant par le milieu du segment [AB]. On peut également la caractériser comme l'ensemble des points équidistants de A et de B. Autrement dit, si un point M est équidistant de A et de B, il appartient à la médiatrice de [AB]. Réciproquement, si M un point M appartient à la médiatrice de [AB], il est équidistant de A et de B. A B A B Conséquence : à partir de deux points distincts A et B, on peut tracer la médiatrice du segment [AB] en traçant deux points M et M', chacun étant point d'intersection de deux cercles de centres respectifs A et B et de même rayon. Exemple d'utilisation : étant donnés deux points distincts A et B du plan, tracer la perpendiculaire à (AB) passant par A.

4 3. Constructions élémentaires à partir de trois points de bases 3.1 Bissectrice d'un angle Soient A, B et C trois points non alignés du plan et D un point du plan distincts de A, B ou C. On dit que la droite (AD) est la bissectrice de l'angle BAC si les angles BAD et DAC sont égaux. 3.2 Bissectrice et distance Si un point M appartient à la bissectrice de BAC, il est équidistant des droites (AB) et (AC). 3.3 Bissectrices d'un triangle, cas du triangle isocèle Dans un triangle, les bissectrices sont concourantes en un point I appelé centre du cercle inscrit au triangle. Si ABC est un triangle isocèle en A, la bissectrice de l'angle est également la médiatrice de [BC], la hauteur issue de A et la médiane issue de A. 3.4 Conséquence : construction de la bissectrice d'un angle à la règle et au compas. Pour construire la bissectrice de l'angle BAC, on peut procéder comme suit : Trois points A, B et C sont donnés. A l'aide du compas, on trace deux points P 1 et P 2 situés sur (AB) et (AC) respectivement et équidistants de A. Toujours à l'aide du compas, on trace un point P 3 équidistant de P 1 et P 2. A l'aide de la règle, on peut tracer la droite (AP 3) qui est la bissectrice de l'angle BAC.

5 3.5 Triangles isométriques On dit que deux triangles ABC et DEF sont isométriques si leurs côtés sont égaux chacun à chacun (c'est-à-dire que AB = DE, BC = EF et CA = FD). Deux triangles isométriques ont leurs angles égaux chacun à chacun (c'est-à-dire que A= D ; B= E et C= F ). 3.6 Conséquence : «report» d'un angle à la règle et au compas. Trois points A, B et C sont donnés.on considère un point D. On peut construire à la règle et au compas deux points E et F tels que : BAC= EDF comme suit : A l'aide du compas, on tracer le cercle (C 1) de centre D et de rayon AB On construit un point E sur ce cercle A l'aide du compas, on trace le cercle (C 2) de centre E et de rayon BC et le cercle (C 3) de centre D et de rayon CA. On construit le point F comme point d'intersection de (C 2) et (C 3). Exemple d'utilisation : On donne un triangle ABC isocèle en A et D un point extérieur à ce triangle. Tracer à la règle et au compas le point D ', image de D par la rotation de centre A qui envoie B sur C.

6 4. Utilisations des propriétés sur les angles 4.1 Angle au centre Soit (C) un cerce de centre O. On considère trois points A, B et C situés sur ce cercle. L'angle AOC est le double de l'angle ABC. 4.2 Angle inscrit Un cercle (C) est donné. On considère deux points A et B situés sur ce cercle. Si M et N sont deux points situés sur un même arc de cerce d'extrémités A et B, alors les angles AMB et ANB sont égaux. 4.3 Conséquence : construction d'un point M tel que BAC= BMC à partir de trois points A, B et C. On donne trois points A, B et C non alignés. On peut construire à la règle et au compas un point M tel que ACB= AMB comme suit : On trace la médiatrice d'un côté du triangle ABC... puis d'un deuxième Le point d'intersection de ces deux droites est le centre du cercle circonscrit au triangle ABC. En prenant M sur l'arc de cercle d'extrémités A et B contenant le point A, on obtient BAC= BMC.

7 5. Utilisation du théorème de Thalès et des triangles semblables 5.1 Construction de la parallèle à une droite (D) passant par un point A Une droite (D) et un point A n'appartenant pas à (D) sont donnés. On peut construire à la règle et au compas la parallèle à (D) passant par A comme suit : On trace un point M sur la droite (D) On trace le point d'intersection N de (D) et du cercle de centre M passant par A On trace le point d'intersection P des cercles de centres A et N et de rayon AM Le quadrilatère AMNP étant un losange, les droites (AP) et (D) sont bien parallèles. 5.2 Théorème de Thalès On considère cinq points A, B, C, D et E. On suppose que : les droites (BC) et (DE) sont parallèles les points A, B, D et les points A, C, E sont alignés dans le même ordre. Les hypothèses indiquées ci-dessus reviennent à dire que l'on a l'une des figures-clé ci-dessus. On sait d'après le théorème de Thalès que AB AD = AC AE = BC DE.

8 5.3 Exemple d'utilisation : partager un segment [AB] donné en n segments de même longueur On peut partager un segment [AB] en n segments isométriques de la façon suivante : On trace un point M 1 à n'appartenant pas à la droite (AB). On trace n 1 points M 2, M 3,..., M n tels que chaque segment M p-1m p ait pour longueur AM 1. On trace la droite (BM n), puis les parallèles à (BM n) passant par M 1, M 2,... En traçant les points d'intersections de ces droites avec le segment [AB], on obtient bien n segments de même longueur 5.4 Triangles semblables On dit que deux triangles ABC et A B C sont semblables s ils ont la même forme, ce qui signifie que les angles de l un sont égaux aux angles de l autre chacun à chacun. Exemples : l Deux triangles équilatéraux sont nécessairement semblables. l Deux triangles rectangles et isocèles sont nécessairement semblables. l Si deux triangles ABC et A B C sont semblables, alors leurs côtés homologues sont proportionnels, c est-à-dire que les rapports A ' B ' ; A ' C ' et B ' C ' sont tous égaux à un même réel k. AB AC BC l Réciproquement, si deux triangles ABC et A B C ont leurs côtés homologues proportionnels, ils sont semblables. Dans tous les cas, le coefficient de proportionnalité k est appelé rapport de similitude. Remarque : n si 0 < k < 1, A B C est une réduction du triangle ABC. n si k > 1, A B C est un agrandissement du triangle ABC. n si k = 1, A B C et ABC sont isométriques.

9 5.5 Angles de même mesure Soient (D) et (D') deux droites parallèles et (D 2 ) une droite sécantes à (D) et (D'). Les angles indiqués sur la figure ci-contre ont même mesure. angles correspondants angles alternes internes angles alternes externes 5.6 Construction d'un triangle DEF semblable à un triangle ABC Un triangle ABC est donné. On considère deux points D et E situés à l'extérieur du triangle ABC. On peut construire un triangle DEF semblable au triangle ABC comme suit : On trace un point E' sur la droite (DE) tel que DE' = AB On construit le point F' tel que E'F' = BC et DF' = AC. Les triangles DE'F' et ABC sont donc isométriques. Grâce aux propriétés des triangles isométriques, on sait que les angles aux sommets sont identiques dans ces deux triangles. Le point F est obtenu en construisant le point d'intersection de (DF') et de la parallèle à (E'F') passant par E. 6. Utilisation des transformations usuelles 6.1 Isométries On appelle isométrie une transformation du plan qui conserve les longueurs. Les transformations usuelles (translation, symétrie axiale, réflexion, rotation) sont des isométries.

10 6.2 Images de figures usuelles L'image d'une figure F (triangle, cercle, parallélogramme, losange, rectangle, carré,...) par une isométrie est une figure (F') superposable à la figure initiale. Elles sont donc de même nature et de même dimensions, donc de même aire. Les isométries conservent le parallélisme, l'orthogonalité et les angles géométriques. (C') est l'image de (C) par la translation de vecteur AB. T ' est l'image de T par la symétrie centrale de centre O Exemple d'utilisation : On se donne trois droites parallèles (D 1 ), (D 2 ) et (D 3 ). On veut construire un triangle ABC équilatéral de telle sorte que A appartienne à (D 1 ), B à (D 2 ) et C à (D 3 ). On raisonne à partir d'une figure déjà construite : P' est l'image du carré P par la rotation de centre O et d'angle 60. Dire que ABC est équilatéral revient à dire que le point C est l'image du point B par la rotation r de centre A et d'angle 60. Comme B appartient à (D 2), son image C par r appartient à l'image de (D 2) par r. Comme C appartient également à (D 3), il est le point d'intersection de (D 3) et de r(d 2). On trace le point A sur la droite (D 1), deux points M et N sur (D 2) On trace deux triangles équilatéraux AMM' et ANN' ; la droite (M'N') est l'image de (D 2) par r : elle coupe la droite (D 3) en C. On construit alors le point B, troisième sommet du triangle équilatéral ABC. 6.3 Image d'une intersection On considère deux figure (F 1 ) et (F 2 ) transformées respectivement en (F 1 ') et (F 2 ') par une isométrie. Si un point M appartient à l'intersection de (F 1 ) et de (F 2 ), alors son image M' appartient à l'intersection de (F 1 ') et de (F 2 ').

11 7. Nombres constructibles 7.1 Définition Le plan est rapporté à un repère orthonormal O ; i ; j. Un nombre réel est dit constructible si c'est l'une des coordonnées d'un point M constructible à la règle et au compas. Exemples : Comme les poins M 1 et M 2 ont pour coordonnées respectives (3 ; 0) et (0 ; -2), 3 et -2 sont constructibles. De façon générale, tout nombre entier est constructible. Le point M 3 a pour coordonnées 2 ;0 donc 2 est constructible. Remarque : si a est constructible, son opposé est également constructible. 7.2 Somme et différence de deux nombres constructibles. Si a et b sont deux nombres constructibles, alors : a + b est constructible. a - b est constructible. Justification : supposons que a et b soient les abscisses de deux points A et B respectivement. On peut construire un point M 1 de coordonnées (a + b ; 0) et un point M 2 de coordonnées (a - b ; 0) comme suit : 7.3 Produit de deux nombres constructibles Si a et b sont deux nombres constructibles, alors le produit a b est constructible. Justification : supposons que a et b soient des coordonnées de 2 points A et B respectivement (a > 0, b > 0). On peut construire un point M 1 de coordonnées (a b ; 0) comme suit : On construit le point A' de coordonnées (a ; 0) et le point B' de coordonnées (0 ; b). On trace la droite (d) la parallèle à (A'J) passant par B'.

12 Le point d'intersection de (OI) et (d) a pour coordonnées (a b ; 0). 7.3 Inverse d'un nombre constructible non nul. Soit a un nombre non nul. Si a est un nombre constructible, alors l'inverse de a est également constructible. Justification : supposons que a soit un nombre constructible strictement positif, abscisse d'un point A. On peut construire le point M de coordonnées 1 a ;0 comme suit : On construit le point A' de coordonnées (a ; 0) On construit le point M' d'intersection de la parallèle à (A'J) passant par I et de l'axe des ordonnées. Le point d'intersection du cercle de centre O et de rayon OM' a pour coordonnées 1 a ; Racine carrée d'un nombre constructible Soit a un nombre réel positif. Si a est constructible, alors a est également constructible. Justification : On suppose que a soit l'abscisse d'un point A constructible à la règle et au compas. Il suffit de construire dans l'ordre : le point A' projeté orthogonal de A sur l'axe des abscisses ; le point K tel que OK = 1 sur la partie de (OA') ne contenant pas A' ; un demi-cercle de diamètre [A'K] ; l'intersection F de ce demi-cercle et de l'axe des ordonnées. Le point F a pour coordonnées 0 ; a.

13 7.5 Grandeurs ou segments commensurables On dit que deux segments sont commensurables si le rapport de leurs longueurs est un nombre rationnel, ce qui revient à dire que l'on peut choisir une unité de longueur dans laquelle chaque segment a pour longueur un nombre entier. Exemple : Sur la figure ci-contre, tous les cercles ont le même rayon. Les segments [AB] et [BC]s ont commensurables.

THEOREMES DE GEOMETRIE

THEOREMES DE GEOMETRIE THEOREMES DE GEOMETRIE DROITES REMARQUABLES D'UN TRIANGLE Hauteurs : On appelle hauteur d'un triangle une droite qui passe par un sommet du triangle et qui est perpendiculaire au coté opposé à ce sommet.

Plus en détail

Cours configurations du plan

Cours configurations du plan I Polygones a) Polygones particuliers triangles Propriété : La somme des angles d un triangle est égale à 180. Définition : Un triangle isocèle a deux côtés de même longueur. Propriétés caractéristiques

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE GÉOMÉTRIE PLANE

ÉLÉMENTS DE GÉOMÉTRIE PLANE ÉLÉMENTS DE GÉOMÉTRIE PLANE I. DROITE ET SEGMENT 1. Généralités Il existe une droite et une seule passant par deux points A et B distincts donnés, on la note (AB). On peut dire que la droite passe par

Plus en détail

GÉOMÉTRIE PLANE. On écrit : AB = 4cm et pas [AB] = 4cm On écrit : (AB) l (CD) et pas [AB] l [CD].

GÉOMÉTRIE PLANE. On écrit : AB = 4cm et pas [AB] = 4cm On écrit : (AB) l (CD) et pas [AB] l [CD]. GÉOMÉTRIE PLANE Langage géométrique : notations et vocabulaire. [ ] = segment [AB] = segment d extrémités A et B. AB = longueur du segment AB (ou parfois la distance de A à B). ( ) = droite (AB) = droite

Plus en détail

Géométrie transformation du plan.

Géométrie transformation du plan. Géométrie transformation du plan. I. Cercle 2 A. Définitions 2 B. Positions relatives d une droite et d un cercle 2 C. Positions relatives de deux cercles 2 II. 2 A. Construction à la règle et au compas

Plus en détail

Le point. 2. Axiome d'euclide (III ème IV ème siècle av J.C.) 3. Parties d'une droite. RAPPELS DE GÉOMÉTRIE

Le point. 2. Axiome d'euclide (III ème IV ème siècle av J.C.) 3. Parties d'une droite. RAPPELS DE GÉOMÉTRIE 1. Le point. C'est l élément élémentaire de la géométrie. Une infinité de points constitue une droite. Sur le dessin, la droite (D) passe par une infinité de points : on dit que ces points sont alignés.

Plus en détail

Comment démontrer que deux droites sont parallèles

Comment démontrer que deux droites sont parallèles F1 Comment démontrer que deux droites sont parallèles P : Si deux droites sont parallèles, alors toute parallèle à l une est parallèle à l autre. P : Si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième,

Plus en détail

TRANSFORMATIONS DU PLAN

TRANSFORMATIONS DU PLAN TRANSFORMATIONS DU PLAN On appelle transformation plane (ou transformation du plan) dans lui-même tout procédé qui, à partir de n importe quel point M du plan, permet de construire un point M du plan.

Plus en détail

I Rappels sur les symétries :

I Rappels sur les symétries : I Rappels sur les symétries : I. 1 Symétrie axiale : On note I le milieu de [ AB ]. On appelle médiatrice du segment [ AB ] la droite perpendiculaire en I à ( AB ). Propriétés : La médiatrice de [ AB ]

Plus en détail

COMMENT DEMONTRER QUE DEUX DROITES SONT PARALLELES?

COMMENT DEMONTRER QUE DEUX DROITES SONT PARALLELES? 1 COMMENT DEMONTRER QUE DEUX DROITES SONT PARALLELES? 1) En utilisant les propriétés vues en 6 ème Si deux droites sont parallèles à une même droite alors elles sont parallèles entre elles On sait que

Plus en détail

PROPRIETES, THEOREME DE GEOMETRIE

PROPRIETES, THEOREME DE GEOMETRIE PROPRIETES, THEOREME DE GEOMETRIE Droites Si deux droites sont parallèles à une même troisième, alors elles sont parallèles entre elles. (6ème) Si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième,

Plus en détail

Angle et parallèles. Si 2 droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles.

Angle et parallèles. Si 2 droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles. Angle et parallèles Si 2 droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles. Si 2 droites sont perpendiculaires, toute parallèle à l une est perpendiculaire à l autre.

Plus en détail

Mathématiques. Ce classeur de mathématiques a été prévu pour y mettre des résumés du programme de la 6ème à la 3ème.

Mathématiques. Ce classeur de mathématiques a été prévu pour y mettre des résumés du programme de la 6ème à la 3ème. Mathématiques Ce classeur de mathématiques a été prévu pour y mettre des résumés du programme de la 6ème à la 3ème. Il pourra aussi servir plus tard au lycée pour des révisions.. A1 p1 Les nombres A2 p2

Plus en détail

Fiches de géométrie. Pour démontrer que deux droites sont parallèles. Pour démontrer...

Fiches de géométrie. Pour démontrer que deux droites sont parallèles. Pour démontrer... 3 Pr démontrer... Fiches de géométrie Niveau 3ème...que deux droites sont parallèles... Fiche...que deux droites sont perpendiculaires... Fiche 2...que deux longueurs sont égales... Fiche 3...que deux

Plus en détail

Donc O est le milieu de segment [MM ] Donc I est le milieu de [AB] Donc I est le milieu de [BC] Donc O est le milieu de [AC] et [BD]

Donc O est le milieu de segment [MM ] Donc I est le milieu de [AB] Donc I est le milieu de [BC] Donc O est le milieu de [AC] et [BD] COMMENT DEMONTRER Pour démontrer qu'un point est le milieu d'un segment On sait que I appartient au segment [AB] et IA = IB Propriété :Si un point appartient à un segment et est équidistant des extrémités

Plus en détail

Chapitre 4 : Triangles.

Chapitre 4 : Triangles. Chapitre 4 : Triangles. I Somme des angles d un triangle. 1 Propriété. La somme des mesures des angles d un triangle est égale à 180. Dans le triangle JKL, on a + + = 180. 2 Triangles particuliers. Triangle

Plus en détail

Similitudes planes. I Transformations du plan. Définition. Propriété (voir démonstration 01) Exemple. Exercice 01. Exercice 02. Exemple.

Similitudes planes. I Transformations du plan. Définition. Propriété (voir démonstration 01) Exemple. Exercice 01. Exercice 02. Exemple. Similitudes planes I Transformations du plan On dit qu'une application f du plan dans lui-même est une transformation si f est une bijection du plan dans lui-même, c'est-à-dire si pour tout point N du

Plus en détail

SYMETRIE AXIALE. 1 ) symétrie axiale. a) symétrique d'un point

SYMETRIE AXIALE. 1 ) symétrie axiale. a) symétrique d'un point 1 ) symétrie axiale SYMETRIE AXIALE a) symétrique d'un point Définition : A' est le symétrique du point A par rapport à la droite (d) si (d) est la médiatrice du segment [AA'] (C'est à dire si la droite

Plus en détail

Aide mémoire Géométrie 3 è m e

Aide mémoire Géométrie 3 è m e Sinus d'un angle aigu: ide mémoire Géométrie è m e Sinus: est un triangle rectangle en. le sinus de l'angle, noté sin, est le rapport sin = longueur du côté opposé de l'angle longueur de 'hypoténuse côté

Plus en détail

CHAPITRE 9 GÉOMÉTRIE

CHAPITRE 9 GÉOMÉTRIE CHAPITRE 9 GÉOMÉTRIE A) Le triangle (Rappels) 1) Droites et points remarquables a) Médianes et centre de gravité Les médianes sont les droites issues des sommets et passant par le milieu du côté opposé

Plus en détail

Construction au compas seul

Construction au compas seul Construction au compas seul Douze constructions uniquement au compas avec GéoPlan. Sommaire 1. Médiatrice 2. Bissectrice d'un angle 3. Parallèle à une droite passant par un point donné 4. Constructions

Plus en détail

A retenir : Chapitre 1

A retenir : Chapitre 1 A retenir : Chapitre 1 C1 * 1 et * 2 Définition de division euclidienne et vocabulaire Effectuer la DIVISION EUCLIDIENNE de D par d non nul, c est trouver le quotient q et le reste r tel que : D = d. q

Plus en détail

SOMMAIRE. Fiche 2 : Démontrer que deux droites sont perpendiculaires. Fiche 6 : Démontrer qu un quadrilatère est un parallélogramme

SOMMAIRE. Fiche 2 : Démontrer que deux droites sont perpendiculaires. Fiche 6 : Démontrer qu un quadrilatère est un parallélogramme SOMMAIRE Fiche 1 : Démontrer que deux droites sont parallèles Fiche 2 : Démontrer que deux droites sont perpendiculaires Fiche 3 : Démontrer qu un triangle est équilatéral Fiche 4 : Démontrer qu un triangle

Plus en détail

Triangles Triangles.odt clicprof.free.fr 1/10

Triangles Triangles.odt clicprof.free.fr 1/10 Triangles Table des matières 1Quelques rappels sur les triangles...2 1Médiatrices...2 2Bissectrices...2 3Nature d'un Triangle...2 Triangle isocèle...2 Triangle équilatéral...2 Triangle rectangle...2 2Construction

Plus en détail

Chapitre 11 : Symétrie axiale.

Chapitre 11 : Symétrie axiale. Chapitre 11 : Symétrie axiale. I Approche expérimentale. Définition : Deux figures sont symétriques par rapport à une droite si, en pliant suivant cette droite, les deux figures se superposent. Cette droite

Plus en détail

en effectuant un pliage le long de la droite, les figures se superposent. en effectuant un demi-tour autour de ce point, les figures se superposent.

en effectuant un pliage le long de la droite, les figures se superposent. en effectuant un demi-tour autour de ce point, les figures se superposent. 1 Symétrie par rapport à une droite JETIF 1 ÉFINITIN ire que deux figures sont symétriques par rapport à une droite signifie que, en effectuant un pliage le long de la droite, les figures se superposent.

Plus en détail

I) Droites du triangle

I) Droites du triangle SEMAINE 2 I) Droites du triangle 1) Les médiatrices ; cercle circonscrit a) Rappels de vocabulaire Deux droites sont parallèles ou sécantes. Elles sont sécantes si elles se coupent. Le point où elles se

Plus en détail

Similitudes directes du plan

Similitudes directes du plan Similitudes directes du plan I Transformations du plan - Déplacements Définition On dit qu'une application f du plan dans lui-même est une transformation si f est une bijection du plan dans lui-même, c'est-à-dire

Plus en détail

ANNEXE. PREMIÈRE PARTIE : ÉNONCÉS EXTRAITS DU COURS MAT (N os 1 à 55)

ANNEXE. PREMIÈRE PARTIE : ÉNONCÉS EXTRAITS DU COURS MAT (N os 1 à 55) ANNEXE PREMIÈRE PARTIE : ÉNONCÉS EXTRAITS DU COURS MAT - 4111-2 (N os 1 à 55) ANGLES 1. Des angles adjacents qui ont leurs côtés extérieurs en ligne droite sont supplémentaires. 2. Les angles opposés par

Plus en détail

DEMONTRER. 1) Démontrer qu un point est le milieu d un segment. 2) Démontrer que deux droites sont parallèles

DEMONTRER. 1) Démontrer qu un point est le milieu d un segment. 2) Démontrer que deux droites sont parallèles DEMONTRER 1) Démontrer qu un point est le milieu d un segment 2) Démontrer que deux droites sont parallèles 3) Démontrer que deux droites sont perpendiculaires 4) Démontrer qu un triangle est rectangle

Plus en détail

SYMETRIE CENTRALE EXERCICES

SYMETRIE CENTRALE EXERCICES SYMETRIE CENTRALE EXERCICES DÉMONTRER EN UTILISANT LES PROPRIÉTÉS DE LA SYMÉTRIE Exercice 1. Etant donnés trois points non alignés A, B et O, on appelle A' et B' les symétriques respectifs de A et B par

Plus en détail

Conséquence. Si deux triangles sont isométriques, alors ils ont leurs trois côtés égaux deux à deux. AB = MN BC = NP CA = PM A = M AB = MN AC = MP

Conséquence. Si deux triangles sont isométriques, alors ils ont leurs trois côtés égaux deux à deux. AB = MN BC = NP CA = PM A = M AB = MN AC = MP Seconde Triangles isométriques, triangles semblables I. Triangles isométriques. Définition. Deux triangles sont isométriques ou superposables, si l un est l image de l autre par une isométrie ou la composée

Plus en détail

S11C. Autour de la GEOMETRIE PLANE Corrigé Vocabulaire et constructions de base

S11C. Autour de la GEOMETRIE PLANE Corrigé Vocabulaire et constructions de base CRPE S11C. Autour de la GEOMETRIE PLANE Corrigé Vocabulaire et constructions de base Mise en route at hs.c om 1. (AB) représente la droite (en noir) qui passe par A et B, [AB] représente le segment (en

Plus en détail

HOMOTHÉTIES - TRANSLATIONS - ROTATIONS

HOMOTHÉTIES - TRANSLATIONS - ROTATIONS HOOTHÉTIES - TRASLATIOS - ROTATIOS I s - Propriétés On appelle translation de vecteur u, l'application qui à un point associe l'unique point tel que = u On la note souvent t u (ou simplement t lorsqu'il

Plus en détail

I. Les figures élémentaires :

I. Les figures élémentaires : I. Les figures élémentaires : A. Les triangles : Triangle isocèle Un triangle isocèle est un triangle qui a deux de ses côtés de. un triangle est isocèle les deux côtés issus du sommet principal ont. un

Plus en détail

S13. Autour des théorèmes de PYTHAGORE et THALES

S13. Autour des théorèmes de PYTHAGORE et THALES CRPE S1. Autour des théorèmes de PYTHAGORE et THALES Mise en route A. Dans chaque exercice, une configuration à reconnaître une propriété à connaitre une démonstration à rédiger 1. ARC est un triangle

Plus en détail

Produit scalaire de deux vecteurs

Produit scalaire de deux vecteurs Index Prérequis... 2 I- Présentation du produit scalaire... 2 I-1- Vocabulaire... 2 I-2- Quoi, pourquoi, comment?... 2 I-3- Quelques calculs :... 3 I-3-1- Travail d'une force... 3 1er cas : La force est

Plus en détail

La géométrie du cercle

La géométrie du cercle La géométrie du cercle Cercles orthogonaux, axe radical et faisceau de cercles. Sommaire 1. Puissance d'un point par rapport à un cercle 2. Cercles orthogonaux 3. Axe radical de deux cercles 4. Centre

Plus en détail

Géométrie dans l'espace

Géométrie dans l'espace Géométrie dans l'espace 1. Rappels de géométrie dans l'espace 1.1. Positions relatives de droites et plans 1.1.1. Position relative de deux plans Définition : On dit que deux plans sont strictement parallèles

Plus en détail

La géométrie plane sous l'angle du concept de distance

La géométrie plane sous l'angle du concept de distance La géométrie plane sous l'angle du concept de distance Depuis Euclide, nombre de systèmes axiomatiques ont été inventés en vue d'une fondation théorique acceptable de la géométrie -euclidienne- à deux

Plus en détail

Seconde chap1 Géométrie plane 1/6 GEOMETRIE PLANE.

Seconde chap1 Géométrie plane 1/6 GEOMETRIE PLANE. Seconde chap Géométrie plane /6 GEOMETRIE PLNE. I. Repère et coordonnées. oordonnées. Si O, I et J sont trois points non alignés du plan, alors (O I J) est un repère du plan d origine O. Si (OI) et (OJ)

Plus en détail

Triangle rectangle, cercle et médiane

Triangle rectangle, cercle et médiane Triangle rectangle, cercle et médiane A) Activités préparatoires. 1. Parallèles et milieux. Exercice n 1 : Recopier et compléter les chaînons suivants : 1 er cas : (AB) est parallèle à (CD). (MN) est parallèle

Plus en détail

EXERCICES DE GEOMETRIE BASES

EXERCICES DE GEOMETRIE BASES EXERES E GEETRE SES Exercice n 1 p. 222 Puisque et sont de même mesure, il en est de même pour les angles L et N. Notons x cet angle. Par suite, NL = N = 180 (90 + x) = 90 x. e même, NL = L = 180 (90 +

Plus en détail

TRIANGLES Inégalité triangulaire : Th Dans un triangle, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés.

TRIANGLES Inégalité triangulaire : Th Dans un triangle, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés. TRIANGLES Inégalité triangulaire : Th Dans un triangle, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés. Th Trois longueurs étant données, Si la plus grande est

Plus en détail

Corrigé fiche 1 géométrie

Corrigé fiche 1 géométrie orrigé fiche 1 géométrie 1. On trace la droite (). vec l équerre, on trace une perpendiculaire (µ) à () passant par. Puis une autre perpendiculaire à (µ) passant par. 2. onstruction : cf. cours. La médiatrice

Plus en détail

Exercices supplémentaires : Produit scalaire dans l espace

Exercices supplémentaires : Produit scalaire dans l espace Exercices supplémentaires : Produit scalaire dans l espace Dans tous les exercices, sauf quand cela est précisé, on considère un repère orthonormal de l espace ; ; ;. Partie A : Repère et vecteurs coplanaires

Plus en détail

CHAPITRE 3 : PARALLELISME, PERPENDICULARITE, FIGURES PLANES ELEMENTAIRES. Demi-droite d origine A passant par B. NOTATION (AB) ou (d) [AB) [AB]

CHAPITRE 3 : PARALLELISME, PERPENDICULARITE, FIGURES PLANES ELEMENTAIRES. Demi-droite d origine A passant par B. NOTATION (AB) ou (d) [AB) [AB] CHPITRE 3 : PRLLELISME, PERPENDICULRITE, FIGURES PLNES ELEMENTIRES I Droite, demi-droite, segment: droite Demi-droite d origine passant par Segment d extrémités et NOTTION () ou [) [] REPRESENTTION GRPHIQUE

Plus en détail

Constructions élémentaires à la règle et au compas

Constructions élémentaires à la règle et au compas Sommaire Constructions élémentaires à la règle et au compas Dix constructions au collège avec GéoPlan : médiatrice, bissectrice, perpendiculaire, parallèle... 1. Médiatrice d'un segment 2. Bissectrice

Plus en détail

PROPRIÉTÉS À CONNAÎTRE ABSOLUMENT :

PROPRIÉTÉS À CONNAÎTRE ABSOLUMENT : THÈMES ABORDÉS : L INÉGALITÉ TRIANGULAIRE LA SOMME DES ANGLES DANS UN TRIANGLE LES DROITES REMARQUABLES DU TRIANGLE PROPRIÉTÉS À CONNAÎTRE ABSOLUMENT : 1. La somme des angles d un triangle est égale à

Plus en détail

Configurations du plan en seconde Parallélogrammes Rectangles

Configurations du plan en seconde Parallélogrammes Rectangles Configurations du plan en seconde Parallélogrammes Rectangles Exercices avec GéoPlan : parallélogrammes, problèmes d'alignement. Sommaire Théorème de Varignon 1. Thalès et parallélogramme 2. Projections

Plus en détail

Seconde 1 Exercices sur le chapitre 18 : E1. page n

Seconde 1 Exercices sur le chapitre 18 : E1. page n Seconde 1 Exercices sur le chapitre 18 : E1. page n 1 E1 Savoir travailler avec une réflexion. P 229 n 18. ABC est un triangle isocèle en A. d est son axe de symétrie. E est le point d'intersection de

Plus en détail

Dossier n 22 : Exemples d étude de configurations faisant l objet de constructions géométriques à la règle et au compas.

Dossier n 22 : Exemples d étude de configurations faisant l objet de constructions géométriques à la règle et au compas. Dossier n : Exemples d étude de configurations faisant l objet de constructions géométriques à la règle et au compas Rédigée par Cécile COURTOIS, le juillet 003 Cecile-courtois@wanadoofr I Situation par

Plus en détail

MATHÉMATIQUE MAT Prétest C. Questionnaire

MATHÉMATIQUE MAT Prétest C. Questionnaire MATHÉMATIQUE MAT-5111 COMPLÉMENT ET SYNTHÈSE II Prétest C Questionnaire Préparé par : France Joyal et Yves Robitaille Vérifié par : Paul Huard et Gilles Viau Novembre 2008 Question 1 Voici les règles

Plus en détail

CONFIGURATIONS DU PLAN (quelques rappels)

CONFIGURATIONS DU PLAN (quelques rappels) CONFIGURATIONS DU PLAN (quelques rappels).1polygones.1.1.parallélogramme Un parallélogramme est un quadrilatère dont les côtés opposés sont parallèles deux à deux. S Un parallélogramme admet un centre

Plus en détail

Symétrie Centrale. Théorème admis: Le symétrique d'un segment est un segment de même longueur. On dit qu'une symétrie centrale conserve les longueurs.

Symétrie Centrale. Théorème admis: Le symétrique d'un segment est un segment de même longueur. On dit qu'une symétrie centrale conserve les longueurs. Symétrie entrale I.Définition 1) Symétrique d'une figure approche expérimentale Dans une symétrie centrale, deux figures sont symétriques par rapport à un point lorsqu'on passe d'une figure à l'autre en

Plus en détail

Géométrie CM1/CM2 - FH

Géométrie CM1/CM2 - FH Gm1 : Connaître le vocabulaire et les instruments de géométrie. En géométrie, il faut être attentif lors de la lecture des consignes et très précis quand on utilise le vocabulaire. Gm2 : Identifier et

Plus en détail

COURS. Demi-droite d origine Segment d extrémités Droite A et B (AB) ou (d) [AB) [AB]

COURS. Demi-droite d origine Segment d extrémités Droite A et B (AB) ou (d) [AB) [AB] EC 4A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES PARALLELISME, PERPENDICULARITE, FIGURES PLANES ELEMENTAIRES COURS Objectifs du chapitre : Reconnaître et construire les figures de base de la géométrie Caractériser, reconnaître

Plus en détail

Initiation à CABRI Géomètre II Dernière mise à jour en Décembre 2002

Initiation à CABRI Géomètre II Dernière mise à jour en Décembre 2002 Ecran de Cabri Géomètre Il Initiation à CABRI Géomètre II Dernière mise à jour en Décembre 2002 L écran se compose d une ligne de menus, d une ligne d icônes représentant des groupes d objets et d une

Plus en détail

Transformations et triangles isométriques. Avertissement: il existe d'autres transformations que celles vues en collège.

Transformations et triangles isométriques. Avertissement: il existe d'autres transformations que celles vues en collège. Table des matières I- Les transformations vues au collège... 1 I-1- De quoi s'agit-il?... 1 Avertissement: il existe d'autres transformations que celles vues en collège.... 1 I-2- La symétrie centrale....

Plus en détail

Cours : SIMILITUDES PLANES.

Cours : SIMILITUDES PLANES. A la fin de ce chapitre vous devez être capable de : définir une similitude plane à partir de la conservation des rapports des distances. en déduire la définition du rapport de similitude. faire le lien

Plus en détail

Propriété Les 3 hauteurs d un triangle sont concourantes. Le point de concours s appelle l orthocentre du triangle.

Propriété Les 3 hauteurs d un triangle sont concourantes. Le point de concours s appelle l orthocentre du triangle. Géométrie Espace 2 nde 1 Géométrie dans l espace I. Rappels de collège A. Formumaire 1. Hauteurs Une hauteur est une droite passant par un sommet et perpendiculaire au côté opposé. Il y a donc 3 hauteurs

Plus en détail

ISEFC Juin 2007 Département de Mathématiques MA115. Série d exercices: Géométrie élémentaire du Plan

ISEFC Juin 2007 Département de Mathématiques MA115. Série d exercices: Géométrie élémentaire du Plan ISEFC Juin 2007 Département de Mathématiques MA115 Série d exercices: Géométrie élémentaire du Plan Exercice 1: Soient (ABC) et (ABD) deux triangles tels que C et D soient de part et d autre de la droite

Plus en détail

1) Une demi-droite est une partie d une droite délimitée par un point appelé origine de cette demidroite

1) Une demi-droite est une partie d une droite délimitée par un point appelé origine de cette demidroite 6 ème - 5 ème Géométrie de base Notation : On note un point à l aide d une croix pour indiquer le lieu et d une lettre MAJUSCULE à côté pour indiquer son nom Attention : Une MÊME lettre ne peut désigner

Plus en détail

, en déduire la nature du triangle ORS.

, en déduire la nature du triangle ORS. Groupe seconde chance Feuille d exercices n 6 Exercice On appelle triangles pythagoriciens les triangles rectangles dont les trois côtés ont pour mesure un nombre entier. Soit a, b, c les mesures des côtés

Plus en détail

Géométrie plane. I - Symétries. 1 - Symétrie axiale. 2 - Symétrie centrale

Géométrie plane. I - Symétries. 1 - Symétrie axiale. 2 - Symétrie centrale Géométrie plane Ce chapitre sur la géométrie plane va récapituler toutes les notions de géométrie que vous avez apprises au collège jusqu en classe de seconde. Nous passerons entre autre par les symétries,

Plus en détail

RAPPELS DE GÉOMETRIE

RAPPELS DE GÉOMETRIE RPPELS DE GÉOMETRIE Sommaire de ce document : Remarques préalables page 2 I Formules pour calculer des aires page 2 II Quelques propriétés utiles pour bâtir une démonstration page 3 III Formules permettant

Plus en détail

CHAPITRE 5 TRIANGLES SEMBLABLES TRIANGLES ISOMÉTRIQUES

CHAPITRE 5 TRIANGLES SEMBLABLES TRIANGLES ISOMÉTRIQUES HPITRE 5 TRINGLES SEMLLES TRINGLES ISOMÉTRIQUES I Triangles isométriques Définition ' Deux triangles sont isométriques s ils sont images l un de l autre par une symétrie (axiale ou centrale), rotation,

Plus en détail

Exercices de géométrie plane Corrigés des exercices Propriétés des figures planes

Exercices de géométrie plane Corrigés des exercices Propriétés des figures planes Préparation accélérée RPE Mathématiques Exercices de géométrie plane orrigés des exercices Propriétés des figures planes Exercice 1 VRI / FUX a. Il est possible de construire le premier triangle. Il est

Plus en détail

L essentiel des notions

L essentiel des notions L essentiel des notions Sésamath Quatrième L essentiel des notions http://www.sesamath.net/ Association Sésamath http://manuel.sesamath.net/ Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson Table des matières

Plus en détail

Droites, cercles et quadrilatères

Droites, cercles et quadrilatères Droites, cercles et quadrilatères «Des outils pour les démonstrations» I Droites et segments 1) Droites Propriété 1 : Par deux points distincts A et B, il passe une seule droite ; on peut la noter (AB).

Plus en détail

Construction avec une équerre

Construction avec une équerre Construction avec une équerre Perpendiculaire, médiatrice, parallèles, parallélogramme, losange, carré. Sommaire 1. Une perpendiculaire 2. Deux parallèles 3. Deux parallèles : angles alternes-internes,

Plus en détail

Définir précisément (tout énoncé inexact ou incomplet sera compté comme faux) ce qu est une homothétie (dans un plan euclidien).

Définir précisément (tout énoncé inexact ou incomplet sera compté comme faux) ce qu est une homothétie (dans un plan euclidien). L1 2016-2017 Géométrie en petite dimension orrigé du contrôle continu 2 Exercice 1 Énoncer précisément (tout énoncé inexact ou incomplet sera compté comme faux) les trois cas d égalité des triangles. Toutes

Plus en détail

Ex 1 : Vrai ou faux. Géom 1

Ex 1 : Vrai ou faux. Géom 1 CONNAITRE LE VOCABULAIRE ET LES INSTRUMENTS GEOMETRIQUES Géom 1 En géométrie, il faut être attentif lors de la lecture des consignes et très précis quand on utilise le vocabulaire. Ex 1 : Vrai ou faux

Plus en détail

ABCD est un carré donc les distances des côtés sont égales. On note.

ABCD est un carré donc les distances des côtés sont égales. On note. Exercice 1 ABCD est un carré donc les distances des côtés sont égales. On note. Pour construire E et F, on a tracé un quart de cercle de centre D passant par B. On peut ainsi noter car ils correspondent

Plus en détail

LES DROITES DU TRIANGLE

LES DROITES DU TRIANGLE LES DROITES DU TRIANGLE DÉMONSTRATION DE LA PROPRIÉTÉ DES HAUTEURS D UN TRIANGLE... 2 DÉMONSTRATION DE LA PROPRIÉTÉ DES MÉDIANES D UN TRIANGLE... 3 DÉMONSTRATION DE LA PROPRIÉTÉ DES BISSECTRICES D UN TRIANGLE...

Plus en détail

CLASSE DE SECONDE ACTIVITES GEOMETRIQUES. TRIANGLES ISOMÉTRIQUES ET SEMBLABLES.

CLASSE DE SECONDE ACTIVITES GEOMETRIQUES. TRIANGLES ISOMÉTRIQUES ET SEMBLABLES. LSSE E SEONE TIVITES GEOMETRIQUES. TRINGLES ISOMÉTRIQUES ET SEMLLES. 1. L isométrie. 1.1 éfinition de l isométrie. Une isométrie du plan est une transformation du plan qui conserve les longueurs. tout

Plus en détail

Classeur de géométrie 4 ème

Classeur de géométrie 4 ème - 1 - lasseur de géométrie 4 ème Pour démontrer que. Un point est le milieu d un segment Un point est sur un cercle Un point est l image d un autre par es distances sont égales eux angles ont la même mesure

Plus en détail

Constructions géométriques au collège

Constructions géométriques au collège Constructions géométriques au collège Exercices avec GéoPlan : triangles équilatéraux, trapèze, constructions par pliage. Sommaire I. Constructions par pliage 1. Triangle équilatéral par pliage d'une feuille

Plus en détail

GÉOMÉTRIE. Ecole santa cruz M.Cohen

GÉOMÉTRIE. Ecole santa cruz M.Cohen GÉOMÉTRIE GM.01 Objets et notations GM.02 Les instruments de dessin GM.03 Tracer 2 droites perpendiculaires GM.04 Tracer 2 droites parallèles GM.05 Les polygones GM.06 Les quadrilatères GM.07 Les carrés

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES : DROITES ; CERCLES ; TRIANGLES

CORRECTION EXERCICES : DROITES ; CERCLES ; TRIANGLES I. CORRECTION EXERCICES : DROITES ; CERCLES ; TRIANGLES a) Un segment contient une infinité de points (tout comme une droite!) b) (AB) et (CD) se coupent car elles ne sont pas parallèles. c) On peut tracer

Plus en détail

MODULE G1 : VOCABULAIRE, CONSTRUCTIONS ET ELEMENTS DE BASE

MODULE G1 : VOCABULAIRE, CONSTRUCTIONS ET ELEMENTS DE BASE Théorie Géométrie MODULE G1 : VOCULIRE, CONSTRUCTIONS ET ELEMENTS DE SE 4 1. Elements de base 4. Droites parallèles, sécantes, perpendiculaires ; distances. 44 3. Les angles plans 45 4. Médiatrice et bissectrice

Plus en détail

programme de mathématiques 6ème Temps Espace Vocabulaire Catégorisation

programme de mathématiques 6ème Temps Espace Vocabulaire Catégorisation programme de mathématiques 6ème Temps Espace Vocabulaire Catégorisation 1. Organisation et gestion de données. Fonctions 1.1. Proportionnalité 1.2. Organisation et représentation de données - Lire, utiliser

Plus en détail

Dans un triangle non aplati, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des deux autres côtés.

Dans un triangle non aplati, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des deux autres côtés. DROITES REMARQUABLES I Construction de triangles 1. Inégalité triangulaire : Voir une présentation ici et une illustration ici Propriété admise Dans un triangle non aplati, la longueur de chaque côté est

Plus en détail

CERTIFICAT, GEOMETRIE. Liste des sujets

CERTIFICAT, GEOMETRIE. Liste des sujets 9VSB CERTIFICAT, GEOMETRIE Liste des sujets 1. Notions préliminaires 2. Cercle, Cylindre et Cône 3. Angles 4. Polygones et Polyèdres 5. Transformations géométriques 6. Triangles isométriques 7. Théorème

Plus en détail

TRANSFORMATIONS DU PLAN

TRANSFORMATIONS DU PLAN 1 Généralités TRNSFRTINS DU PLN 1.1 Définitions Une transformation du plan est une application bijective du plan dans lui-même. utrement dit, c est un mécanisme qui associe à tout point du plan un point

Plus en détail

GEOMETRIE ANALYTIQUE EQUATIONS DE DROITES

GEOMETRIE ANALYTIQUE EQUATIONS DE DROITES GEOMETRIE ANALYTIQUE EQUATIONS DE DROITES Géométrie analytique C est Descartes (1596-1650) qui a développé l idée de représenter les figures géométriques dans un repère, les points du plan étant définis

Plus en détail

Le triangle, c'est le pied Défi mathématique Classe de quatrième

Le triangle, c'est le pied Défi mathématique Classe de quatrième Le triangle, c'est le pied Défi mathématique Classe de quatrième Un triangle a été effacé. Il n'en reste que certains points (centres, milieux des côtés, pieds des hauteurs...), retrouver le triangle!

Plus en détail

Leçon 29. Droites remarquables du triangle

Leçon 29. Droites remarquables du triangle Tout ce qui est en bleu sera dit à l'oral ou nous sera éventuellement utile pour les questions venant du jury; le reste sera projeté. Leçon 29. Droites remarquables du triangle Introduction (à l'oral):

Plus en détail

Utiliser les propriétés des symétries axiale ou centrale.

Utiliser les propriétés des symétries axiale ou centrale. Chapitre 4 Éléments de Géométrie Ce que dit le programme CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Coordonnées d un point du plan Abscisse et ordonnée d un point dans le plan rapporté à un repère orthonormé.

Plus en détail

Droites et triangles

Droites et triangles Droites et triangles I - Médiatrice d un segment : A. Définition : On appelle médiatrice d un segment la droite perpendiculaire à ce segment en son milieu. La droite (d) est perpendiculaire au segment

Plus en détail

Cours 6ème Chapitre VIII. La symétrie axiale. Définition 1 : Deux figures sont symétriques par rapport à une droite (d) lorsque par

Cours 6ème Chapitre VIII. La symétrie axiale. Définition 1 : Deux figures sont symétriques par rapport à une droite (d) lorsque par La symétrie axiale I. Figures symétriques Définition 1 : Deux figures sont symétriques par rapport à une droite (d) lorsque par pliage autour de la droite (d), elles se superposent. Ex : (d) (F 1 ) (F

Plus en détail

Quadrilatères remarquables

Quadrilatères remarquables Les quadrilatères au collège avec GéoPlan Quadrilatère orthodiagonal, cerf-volant, pseudo-carré, quadrilatère inscriptible, antiparallélogramme. Sommaire 1. Définitions 2. Quadrilatère orthodiagonal 3.

Plus en détail

Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net :

Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net : Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net : http://titaile.free.fr (sans le www) I. Calcul. Revoir impérativement «développer, factoriser, résoudre

Plus en détail

OBJETS ET NOTATIONS. Une ligne est une suite de points qui ne s'arrête pas. On la trace sans lever le crayon. une ligne peut être courbe :

OBJETS ET NOTATIONS. Une ligne est une suite de points qui ne s'arrête pas. On la trace sans lever le crayon. une ligne peut être courbe : GÉOMÉTRIE GM.01 Objets et notations GM.02 Les instruments de dessin GM.03 Tracer 2 droites perpendiculaires GM.04 Tracer 2 droites parallèles GM.05 Les polygones GM.06 Les quadrilatères GM.07 Les carrés

Plus en détail

2) Propriétés de la symétrie. Remarque : un point de la droite D a pour symétrique luimême. Sur notre figure, le symétrique de O par rapport à D est

2) Propriétés de la symétrie. Remarque : un point de la droite D a pour symétrique luimême. Sur notre figure, le symétrique de O par rapport à D est Chapitre 6 Symétrie axiale 1) Symétrique d un point a) Construction du symétrique d un point par rapport à une droite. Définition : Le symétrique M d un point M par rapport à une droite D est tel que :

Plus en détail

S11 Autour de la GEOMETRIE PLANE Vocabulaire et constructions de base

S11 Autour de la GEOMETRIE PLANE Vocabulaire et constructions de base CRPE Mise en route S11 Autour de la GEOMETRIE PLANE Vocabulaire et constructions de base 1. A et B sont deux points du plan. que représentent (AB), [AB], [AB), AB? 2. A, B et C sont trois points distincts

Plus en détail

EC 9A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES TRANSFORMATIONS EXERCICES

EC 9A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES TRANSFORMATIONS EXERCICES EC 9A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES TRANSFORMATIONS EXERCICES EXERCICE N 1 : Pour chacun des neuf cas ci-après, préciser s il existe une transformation qui permette de passer de la figure a à la figure b.

Plus en détail

Exercice 1 (Guadeloupe ) Question 1 Question 2 Calcul de la longueur AC a 2 Question 3

Exercice 1 (Guadeloupe ) Question 1 Question 2 Calcul de la longueur AC a 2 Question 3 Exercice 1 (Guadeloupe 2004-3) Question 1 Le sujet ne précise pas les instruments utilisables, on suppose que seuls la règle et le compas sont autorisés. Question 2 Calcul de la longueur AC Méthode 1 :

Plus en détail

I- Les rappels : des triangles particuliers. Trigonométrie

I- Les rappels : des triangles particuliers. Trigonométrie Index I- Les rappels : des triangles particuliers... 1 I-1- Triangle équilatéral... 1 I-2- Triangle rectangle isocèle... 1 II- Sur le cercle trigonométrique... 2 II-1- Comment graduer un cercle? (se repérer

Plus en détail

Thème : Géométrie plane. I- Situation du thème dans le programme :

Thème : Géométrie plane. I- Situation du thème dans le programme : Thème : Géométrie plane I- Situation du thème dans le programme : Primaire : Géométrie perceptive et instrumentée. 6 e : Apparition de la géométrie déductive avec : - rectangle, carré, losange, cercle,

Plus en détail