BILAN CHIFFRE 2012 FOIRES, SALONS CONGRES & EVENEMENTS. Congrès NANTES 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN CHIFFRE 2012 FOIRES, SALONS CONGRES & EVENEMENTS. Congrès NANTES 2013"

Transcription

1 BILAN CHIFFRE 2012 FOIRES, SALONS CONGRES & EVENEMENTS Congrès NANTES

2 SOMMAIRE #1 FOIRES, SALONS, CONGRES ET EVENEMENTS P. 3 A. Les principales évolutions des Foires, Salons, Congrès et Evénements p Le média foires-salons : l un des seuls médias en progression chez les annonceurs 2. Le média foires-salons : un média qualitatif 3. La dynamique des salons professionnels Focus international 4. Salons Grand Public : le succès des salons de passionnés et des salons professionnels mixtes 5. Les foires Focus Foire de France B. Le Marché des Foires et Salons aujourd hui p Les données générales Les régions, acteurs majeurs du marché des foires et des salons 3. Le poids relatif des secteurs C. Congrès et Evénements d entreprises p Congrès : la qualité des contenus, facteur clé d une fréquentation en hausse 2. Evénements et réunions d entreprises #2 SITES D ACCUEIL, PARCS D EXPOSITION ET CENTRES DE CONGRES P. 19 A. L évolution des indicateurs globaux entre 2011 et 2012 p Des événements de plus en plus nombreux 2. A l exception des foires et salons, des événements qui durent plus longtemps 3. Un taux d occupation en forte progression 4. Des sites qui diversifient leurs événements Focus le chiffre d affaire dans les évènements hors foires et salons 5. Un niveau stable des investissements dans les sites d accueil B. L offre globale d espace des sites d accueil dédiés p. 24 Focus panel de 50 sites d accueil dédiés #3 PRESTATAIRES ET CONCEPTEURS DE STANDS P Des acteurs clé pour la réussite des événements 2. Les prestations de services : une part déterminante des investissements des exposants Focus international Prospective : projection du marché des prestations 2

3 #1 FOIRES, SALONS, CONGRÈS ET ÉVÉNEMENTS 3

4 Foires Salons Congrès et Evénements A. LES PRINCIPALES ÉVOLUTIONS 1. Le média foires-salons : l un des seuls médias en progression chez les annonceurs D après les résultats de l étude Irep-France Pub publiés en mars 2013, le marché de la communication en France a connu en 2012 une baisse globale de 1,3%, en fort décalage avec le redémarrage qui avait été observé en 2011 où l année s était terminée positivement (+1,9%). Au total, les entreprises françaises auront, tous médias confondus, investi 31,019 milliards d euros en Evolution des principales dépenses des annonceurs en France dans les foires et salons, les médias et en marketing direct (base 100 = 1994) comparée à l'évolution du PIB de 1994 à 2012 Presse (-3% en 2011; -8,2% en 2012) Tv + cinéma (+1,9% en 2011; -3,5% en 2012) Affichage (+1% en 2011;-2,1% en 2012) Annuaires et guides (-3,5% en 2011;-4,8% en 2012) Radio (+0,6% en 2011; -1,1% en 2012) Foires et salons (+2,9% en 2011; +0,8% en 2012) Marketing direct (+1,1% en 2011; -1,3% en 2012) PIB (+1,7% en 2011; 0% en 2012 ) 4

5 Foires Salons Congrès et Evénements DES FOIRES ET SALONS EN 2012 D après France Pub, les dépenses de communication se sont maintenues jusqu en avril, dans le prolongement de la tendance positive de la fin Ensuite, «un décrochage s est produit concomitamment aux élections présidentielles et législatives» et la détérioration s est poursuivie jusqu à la fin de l année, parallèlement à la dégradation des indicateurs économiques sur la fin de l année Ce sont les grands médias traditionnels qui ont le plus souffert de la crise : ainsi les dépenses en publicité presse se sont fortement contractées, enregistrant une diminution de 7,4 % en Les autres médias de masse ont également été touchés : -3,7% pour la télévision, -2,1% pour l affichage. D après les analyses conduites par France Pub selon les familles d annonceurs, les dépenses consacrées aux foires et salons se sont fortement accrues dans le secteur des biens de consommation (+17% par rapport à 2011) et dans l industrie BtoB (+9% par rapport à 2011). Le graphique illustre bien la résistance des foires et salons parmi les différents outils de communication des entreprises françaises. Globalement ce sont les outils destinés à «soutenir les ventes et à générer du trafic» qui ont été privilégiés : les dépenses consacrées aux foires et salons ont enregistré une légère hausse de +0,8% à 1,515 milliards d euros, celles dédiées aux relations publiques progressant plus fortement encore de + 3,4% sur l année, à 1,797 milliards d euros. 5

6 Foires Salons Congrès et Evénements 2. Le média foires-salons : un média qualitatif Globalement et tout type de manifestation confondu, les indicateurs en volume connaissent un retrait limité par rapport aux résultats des sessions précédentes comparables : -1,8% pour les surfaces nettes occupées de stands -1% pour le nombre d entreprises et d organismes exposants -2,5% pour le total des entrées de visiteurs Mais, calculé sur un panel de 418 manifestations, l indicateur de CA d exposition par m² progresse en 2012 de 5,5%. Le périmètre des prestations facturées aux exposants par m² est supposé rester identique d une session à l autre mais les organisateurs n ayant pas augmenté leur prix en 2012, ce chiffre confirme que certaines prestations marketing additionnelles qui autrefois étaient séparées, sont désormais intégrées dans des «offres packagées» afin de faciliter le service offert aux exposants. Par grande famille de manifestation, le C.A. d exposition / m² s établit à : 72,6 HT /m² (+2,7%) pour les foires généralistes 103,00 HT / m² (+0,9%) pour les salons de consommation (salons grand public) 133,6 HT / m² soit (+9,7%) pour les grands salons mixtes 266,2 HT / m² (+5,1%) pour les salons professionnels. AU-DELÀ DE CE LÉGER RECUL DES INDICATEURS EN VOLUME, LA PROGRESSION DES DÉPENSES CONSACRÉES AUX FOIRES ET SALONS CHEZ LES ANNONCEURS LAISSE APPARAÎTRE QUE LE MÉDIA FOIRES-SALONS CONSERVE TOUTE LA CONFIANCE DES ENTREPRISES. CE MÉDIA DEMEURE UN LIEU D AFFAIRES ET DE RENCONTRES PRIVILÉGIÉ QUI TEND À DEVENIR DE PLUS EN PLUS QUALITATIF. L analyse des données porte sur un échantillon constant de 565 manifestations dont les chiffres ont été contrôlés en 2012 et lors de leur dernière édition (en 2011 pour les salons annuels et en 2010 pour les salons biennaux). Ces données ont été collectées grâce au partenariat de l OJS avec deux organismes certificateurs : Expo Stat et, pour la première année, avec Expocert (panel constant de 118 manifestations). 6

7 Foires Salons Congrès et Evénements 3. La dynamique des salons professionnels Alors que tous les signaux économiques étaient négatifs, la croissance du PIB ayant terminé l année 2012 à zéro, la participation des entreprises aux salons professionnels de leur secteur est restée particulièrement dynamique, leur nombre progressant en 2012 de +0,7%, à périmètre constant de salons. Ce bon résultat est à mettre sur le compte des salons annuels et semestriels qui ont vu progresser leurs demandes d inscription de 1,4% en 2012, comparativement aux précédentes sessions. Cette hausse des participations illustre surtout la confiance que les entreprises et notamment les PME ont continué d accorder à ce média. En effet, impossible de renoncer à un outil qui génère des affaires, favorise la prospection commerciale et nourrit la relation avec les clients existants qu il est important de fidéliser, surtout en période de récession. Salons professionnels incluant 13 congrès expos Nombre de manifestations : 192 S Evol 2012/S-1 M² nets stands ,3% Exposants ,7% Visites ,0% Côté surface et pour la seconde année consécutive, les m² nets occupés par les exposants ont poursuivi leur stabilisation (+0,3%), les salons biennaux/triennaux enregistrant un rattrapage, par rapport à 2010 avec une légère hausse des surfaces occupées de 1%. Quant au nombre de visites contrôlées, les chiffres 2012 sont en baisse de 5%, à périmètre comparable (de salons).toutefois, si les organisateurs confirment la rationalisation des déplacements d affaires, ils soulignent la qualité des profils de visiteurs accueillis et un climat d affaires positif, en total décalage avec la morosité ambiante. 7

8 Foires Salons Congrès et Evénements FOCUS : UN INVESTISSEMENT CROISSANT DE LA CLIENTÈLE INTERNATIONALE SUR LES SALONS PROFESSIONNELS FRANÇAIS D après les chiffres détaillés, la participation de la clientèle internationale aux salons professionnels français a contribué à maintenir les bonnes performances de ces rendez-vous d affaires : le nombre d exposants étrangers a légèrement progressé de 0,4% tandis que les m² qu ils occupaient ont augmenté de +3,7%, ce chiffre résultant notamment d évolutions exceptionnelles constatées dans plusieurs grands salons internationaux (Maison et Objet : +7% ; SIAL : +12%, Intermat : +13%, Eurosatory : +5% ). L ASIE : UN CONTINENT DE PLUS EN PLUS PRÉSENT (EN EXPOSANTS COMME EN VISITEURS) Après l Europe, l Asie est le deuxième continent d origine des participants internationaux aux foires et salons en France : un exposant étranger sur cinq et plus d un visiteur étranger sur sept est en provenance de ce continent. Continent d'origine des Exposants Visiteurs étrangers % du total étrangers % du total Europe et autres pays européens ,7% ,4% Asie ,6% ,0% Amérique ,8% ,8% Afrique ,1% ,8% Océanie 169 0,5% ,1% Divers non répartis 118 0,3% ,9% % ,0% 8

9 Foires Salons Congrès et Evénements LES PRINCIPAUX PAYS ÉMETTEURS EN EXPOSANTS ET EN VISITEURS (Source OJS en partenariat avec Expo Stat) rang Pays exposants nbre exposants % du total 1 ITALIE ,1% 2 ALLEMAGNE ,6% 3 ESPAGNE ,0% 4 BELGIQUE ,6% 5 CHINE ,3% 6 ETATS-UNIS ,5% 7 GRANDE BRETAGNE ,6% 8 PAYS BAS ,7% 9 TURQUIE 907 2,5% 10 SUISSE 831 2,3% 11 INDE 765 2,1% 12 CANADA 728 2,0% 13 COREE 636 1,8% 14 PORTUGAL 532 1,5% 15 JAPON 504 1,4% sous total 15 pays ,0% autres pays ,0% TOTAL ,0% Rang Pays Visiteurs nbre total % du total 1 ITALIE ,9% 2 GRANDE BRETAGNE ,3% 3 BELGIQUE ,7% 4 ALLEMAGNE ,3% 5 ESPAGNE ,3% 6 ETATS-UNIS ,6% 7 PAYS BAS ,5% 8 SUISSE ,8% 9 JAPON ,5% 10 RUSSIE ,9% 11 TURQUIE ,2% 12 CHINE ,1% 13 SUEDE ,5% 14 COREE ,5% 15 MAROC ,5% sous total 15 pays ,6% autres pays ,4% TOTAL ,0% L Italie, malgré une situation économique compliquée, est restée en 2012, le premier pays exposant et visiteur, rang qu elle occupait déjà en 2011 et en 2010 avec 14% des exposants étrangers et 10% des visiteurs internationaux recensés. Alors que la Belgique était traditionnellement le deuxième pays émetteur en visiteurs, la Grande Bretagne lui prend sa place en totalisant 9,3% des visiteurs étrangers. Par rapport à 2010, année comparable, les visiteurs en provenance des Etats-Unis se hissent à la 6 ème place (ils étaient en 7 ème place en 2010). A noter également que la Suède et la Corée font leur entrée en 2012 dans le palmarès des 15 premiers pays visiteurs, au détriment du Canada et du Portugal. Quant au Maroc, il rétrograde de la 12 ème à la 15 ème place entre 2010 et

10 Foires Salons Congrès et Evénements 4. Salons grand public : le succès des salons de passionnés et des salons professionnels mixtes Les résultats définitifs ont confirmé les premières tendances observées en avril 2013 puisque la participation des exposants y a finalement diminué de 1,9% entrainant une contraction des surfaces de stands de -2,2%. L évolution du nombre des entrées de visiteurs est de son côté, en léger retrait de -1%. S Evol 2012/S-1 Salons grand public M² nets stands ,2% Exposants ,9% Visites ,0% Nombre de manifestations : 322 Ces chiffres sont le résultat de plusieurs tendances qui se combinent et qui relèvent de la structure des manifestations de ce segment comme des thématiques traitées. Ainsi, les grands salons de filière (professionnels ouverts au public) comme le Salon International de l Agriculture, le Mondial de l Automobile, ou encore Nautic International Paris ont connu d excellents résultats. Les exposants y présentent leurs dernières innovations et le public est au rendez-vous pour les découvrir et se laisser séduire. Pour les autres salons, les résultats sont plus contrastés ; les salons de passionnés (modélisme, équitation, mangas ) et ceux dédiés à la gastronomie ou au tourisme ont été plébiscités. En revanche, certains salons consacrés aux biens de consommation qui avaient jusqu ici bien résisté ont été touchés dans leur zone de chalandise, par le moral en berne des ménages. 10

11 Foires Salons Congrès et Evénements 5. Les Foires La participation des exposants de foires diminue globalement de l ordre de 4%, la crise ayant fragilisé les PME/TPE régionales et locales qui n ont souvent que ces événements pour développer leurs carnets de commandes ou réaliser du chiffre d affaires immédiat. Les foires du premier semestre ont été les plus touchées par ce phénomène, la participation diminuant de 6,2% sur la période. Sur l ensemble de l année, le nombre d entrées de visiteurs se contracte de 1,3%, (-2,6% sans la Foire de Paris), les foires du 1 er semestre stabilisant positivement leur nombre d entrées à +0,4%. Le chiffre de la fréquentation totale qui additionne les entrées des personnels exposants aux entrées de visiteurs diminue globalement de 1,3%. Foires Foires expositions S Evol M² nets stands ,9% Exposants ,0% Visites ,3% 51 manifestations Cependant ces données reflètent des situations très différentes entre les foires et selon les territoires : - certaines manifestations ont enregistré d excellentes performances en Ainsi, Paris a accueilli 9,1% d entrées supplémentaires lors de son édition 2012 ; à Rouen, le thème attractif annuel sur le Maroc a été plébiscité générant une hausse des visites de 22% ; autre exemple à Strasbourg où la Foire Européenne a vu le chiffre des entrées de visiteurs augmenter de 5%. - en revanche, d autres manifestations ont moins bien résisté à la crise : malgré les efforts importants déployés par les organisateurs, la baisse du pouvoir d achat* des ménages a été parfois un frein puissant à la visite. Mais, par le lien qu elles créent entre les gens, les foires jouent un rôle essentiel contre le pessimisme («Y a d la Joie» était le thème de la Foire de Paris 2012) et pour fédérer les talents dans les territoires. *-0,4% selon l INSEE sur l ensemble de l année 2012 avec une diminution de -0,8% au 4 ème trimestre 11

12 Foires Salons Congrès et Evénements FOCUS FOIRE DE FRANCE : UNE CHARTE DE QUALITÉ RECONNUE PAR LES EXPOSANTS ET LES VISITEURS Les résultats des foires-expositions labellisées «Foires de France» sont meilleurs que ceux qui ne disposent pas de cette reconnaissance professionnelle, et ce, sur la plupart des indicateurs. Foires labellisées Foires de France Panel OJS foires S Evol M² nets stands ,3% Exposants ,4% Visites ,2% Fréquentation ,1% 33 manifestations Foires non labellisées Panel OJS foires S Evol M² nets stands ,1% Exposants ,2% Visites ,7% Fréquentation ,2% 18 manifestations Il s agit d une bonne nouvelle pour tous : - pour les exposants qui font confiance aux «Foires de France» pour développer leur clientèle régionale ; - pour les visiteurs qui sont assurés d y trouver la diversité des produits et services en adéquation avec leurs préoccupations immédiates ou à plus long terme ; - pour les organisateurs qui voient leurs efforts récompensés. 12

13 Foires Salons Congrès et Evénements B. Le Marché des Foires et Salons aujourd hui 1. Les données générales 2012 Type de manifestations 56 foiresexpositions 472 salons grand public et mixtes 226 salons professionnels (incl. congrès) Total 754 Manifestations M² nets de stands occupés dont m² de stands étrangers Exposants dont exposants étrangers Visites dont visites étrangères Fréquentation totale * Ces données sont collectées par l OJS en partenariat avec EXPOSTAT et avec EXPOCERT (pour la 1ère année) ; elles représentent environ 80% de l activité annuelle estimée. * Recommandations OJS concernant la communication sur les chiffres : Pour éviter toute confusion entre les termes «visites» et «fréquentation», l OJS recommande à ses adhérents et à ses partenaires d expliciter les définitions fixées par la réglementation et les usages professionnels ; la fréquentation étant la somme des entrées journalières de visiteurs et des personnels exposants sur la manifestation. FOCUS INTERNATIONAL Dans les manifestations réservées aux professionnels, la part des exposants étrangers s établit à 43%, celle des entrées de visiteurs étrangers à près de 29%. 13

14 Foires Salons Congrès et Evénements 2. Les régions, acteurs majeurs du marché des foires et des salons nombre de foires et salons 74,0% 26,0% m² nets stands 60,9% 39,1% Autres régions total exposants 61,8% 38,2% Ile-de-France total visites 58,1% 41,9% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% FOCUS INTERNATIONAL Sur le segment des manifestations internationales confirmées (80 salons ont satisfait aux critères en accueillant au moins 20% d exposants étrangers et au moins 25% de visiteurs professionnels étrangers ou un minimum de 1000 visiteurs étrangers en 2012), l Ile-de-France confirme toujours sa place de pôle d attraction mondial. Avec 62 salons, la région francilienne représente : - 72% des exposants - 82% des m² nets de stands occupés, - 90% des entrées de visiteurs dans cette catégorie de manifestations. 14

15 Foires Salons Congrès et Evénements 3. Le poids relatif des secteurs Le graphique ci-dessous représente le poids de chaque grande famille de manifestations en fonction des principaux indicateurs : nombre de manif 7,43% 62,60% 29,97% m² nets stands 24,25% 31,39% 44,36% Foires-expositions Salons grand public et mixte Exposants 14,55% 39,05% 46,40% Salons professionnels Visites 29,86% 52,76% 17,38% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% A noter que : - les foires-expositions qui représentent 7,4% des manifestations du panel OJS accueillent 30% des visites contrôlées - globalement, les manifestations destinées aux consommateurs rassemblent 83% des entrées de visiteurs, la France se caractérisant par un marché particulièrement dynamique, sur ce type de manifestations. En termes de participation exposants, la première place est occupée par les manifestations strictement réservées aux professionnels avec 46,1% du total des exposants contrôlés en

16 Foires Salons Congrès et Evénements C. Congrès et Evénements d entreprises 1. Congrès : la qualité des contenus, facteur clé d une fréquentation en hausse L étude partenariale réalisée sur les retombées économiques des congrès * confirme que la qualité du contenu est la première motivation des congressistes : Rang des motivations des congressistes congrès en IDF congrès en régions français étrangers français étrangers Qualité du programme 39,5% 37,2% 41,5% 38,4% Renommée et qualité des intervenants 25,1% 21,9% 24,6% 19,4% Entretenir et développer son réseau 14,8% 16,3% 15,4% 12,6% Attractivité de la destination 8,9% 14,9% 7,0% 12,6% Disponibilités aux dates du congrès 5,3% 3,3% 6,2% 6,4% Etude sur un panel de 3195 congressistes interrogés par Ipsos entre novembre 2011 et mai 2012 sur 18 congrès *étude menée par la CCI Région Paris IDF, le Comité des Expositions de Paris, la Fédération FSCEF, l Office de Justification des Statistiques (OJS), France Congrès, Viparis, la D.G.C.I.S, Atout France, l Office de Tourisme et des Congrès de Paris et MPI (Meeting Professionals International), étude publiée le 13/12/

17 Foires Salons Congrès et Evénements Les chiffres issus de l analyse des données d activité des sites d accueil sur le nombre de participants aux événements montrent des signaux extrêmement positifs sur le dynamisme des congrès organisés et accueillis en France en A champ constant de sites (48 sites d accueil) le nombre moyen de participants passe de 938 à 966, soit une progression de 2,9% sur la période. Nombre moyens de participants par congrès Evolution Congrès avec expos ,6% Congrès sans expo ,3% Tout type de congrès confondu ,9% sur un total de 625 congrès 637 congrès En observant la participation moyenne dans les congrès avec exposition (généralement plus importants en taille que les congrès sans expo), on constate les évolutions suivantes : Nombre moyens de participants dans les congrès-expositions Evolution Congrès en Ile-de-France ,4% Congrès dans les autres régions ,8% Total général ,6% Si en Ile-de-France, la participation moyenne des congrès expositions a évolué positivement (+5,4%), la progression significative enregistrée dans les sites en régions résulte en particulier de l accueil, au Parc Chanot, du 3 ème Forum international de l Eau qui a rassemblé quelques participants. FOCUS INTERNATIONAL Malgré la crise, le dynamisme de la participation dans les congrès notamment internationaux s explique car le congrès est l un des derniers lieux où les professionnels et spécialistes peuvent échanger, se former et mettre en commun les résultats de leurs travaux de recherche. Ainsi, dans cette catégorie de congrès, le nombre moyen de congressistes est passé de 1321 en 2011 à 1360 en Cette progression est aussi liée à l augmentation du nombre de congrès internationaux accueillis par le panel de sites considéré (de 108 en 2011 à 144 en 2012). 17

18 Foires Salons Congrès et Evénements 2. Les événements et réunions d entreprises BAROMÈTRE FLASH DE L ANAÉ - 1 ER TRIMESTRE 2013 L ANAé (Association des agences de communication événementielle) prend tous les trimestres le pouls du marché événementiel au travers d un questionnaire flash adressé à ses adhérents. Malgré un début d année en phase avec la conjoncture économique globale, les agences comme les prestataires (membres du Club des Prestataires) restent lucides et raisonnables dans leur appréciation de la situation ; l année 2013 sera pour eux l année de la stabilité. En effet, ils prévoient que la situation du marché aura un effet de l ordre de 6.3* sur leurs activités. Si ce sont 30% des entreprises qui prévoient une évolution positive de leur business (en baisse comparé aux 43% des agences en octobre dernier), le chiffre de baisse d activité, lui reste stable à 30 %. Le marché reste actif comme en témoigne le bon niveau du nombre d appels d offres. Près de 43% des agences considèrent que le nombre d appels d offres auxquels elles ont répondu est stable par rapport à la même période en Ce n est donc pas le niveau d activité qui préoccupe agences et prestataires, mais une inquiétude sur l'évolution de leur rentabilité et les conditions de négociations. Celles-ci sont jugées comme relativement dures avec une échelle de valeur de 7,3* sur 10*. Concernant le sujet des nouvelles taxes sur les incentives et les congrès médicaux, 54% des agences concernées évaluent ces mesures à hauteur de 10% de baisse de leur chiffre d affaires. Enfin, le niveau de création de postes a baissé. Tout semblant indiquer une crise qui va durer, agences et prestataires, bien que maintenant leurs effectifs (93% d entre eux déclarent n envisager aucun licenciement dans le semestre à venir), restent tout de même très prudents. *0=sans effet et 10=effet très important L ÉTUDE BEDOUK COACH OMNIUM D après l étude Bedouk Coach Omnium publiée en février 2013, les dépenses des entreprises pour l organisation d événements professionnels auraient diminué de 4,9% en «[ ] La reprise progressive en 2010 et 2011 avait suscité beaucoup d espoir» mais les résultats ont été moins bons qu espérés. Les professionnels estiment que «la demande est hésitante et que le marché manque de visibilité». Dans un contexte économique fragile et incertain, les entreprises continuent de rationaliser «les budgets dédiés aux réunions professionnelles [ ] tout en reconnaissant l importance de réunir leurs publics internes comme externes», indiquait le communiqué de cette étude. Les grandes tendances confirment : le maintien des manifestations courtes et la hausse des journées d études la nouvelle baisse des budgets par participant, la réduction des distances/temps de transport la suppression importante des activités périphériques, et ce depuis 2010, [ ] mais que presque 9 participants sur 10 sont enthousiastes à l idée de partir en séminaire/convention. 18

19 #2 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION ET CENTRES DE CONGRÈS 19

20 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès A. Evolution des indicateurs globaux entre 2011 et Des événements de plus en plus nombreux A périmètre constant de sites, le nombre de manifestations accueillies a progressé globalement de 3,2% par rapport à Le nombre des congrès est resté dynamique (+1,1%), celui des foires et salons a progressé de 4,2%, les réunions d entreprises enregistrant une hausse de 7,1% sur l année. Nombre d'événements accueillis (48 sites) Evol Réunions d'entreprises ,1% Foires et Salons ,2% Congrès ,1% Autres événements ,6% Manifestations culturelles, sportives, examens ,8% Total général ,2% 2. A l exception des foires et salons, des événements qui durent plus longtemps La durée moyenne d ouverture au public des manifestations est également un indicateur avancé de la dynamique de la profession. En 2012, elle augmente légèrement, tout événement confondu de 2 à 2,2 jours en moyenne. Durée moyenne d'ouverture au public (en jours) durée moyenne d'occupation des sites (en jours) en jours Foires et Salons 2,96 2,90 6,85 6,87 Congrès 2,55 2,80 3,52 3,82 Manifestations culturelles, sportives, examens 2,07 2,20 2,93 3,27 Autres événements 1,95 2,20 2,91 2,90 Réunions d'entreprises 1,44 1,65 1,89 2,13 Total général 2,02 2,17 3,24 3,43 La durée moyenne d ouverture au public observe une légère progression de 2,5 à 2,8 jours dans les congrès tandis qu elle reste quasiment stable dans les foires et salons. De leur côté, les réunions d entreprises accueillies dans les sites dédiés enregistrent une petite hausse de leur durée, celle-ci passant de 1,4 à 1,6 jours sur la période. L analyse 2012/S-1 a été conduite sur un panel constant de 48 sites représentatifs à 53% des espaces commercialisables (dont 38 en Régions) 20

21 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès 3. Un taux d occupation en forte progression Globalement, l activité des 48 sites mesurée en m².jours occupés et comparée avec 2011 enregistre une augmentation de 7,9% au niveau national. Ce chiffre résulte de la combinaison de facteurs particulièrement favorables. En effet, l année 2012 a présenté un calendrier exceptionnel puisqu il s agissait à la fois d une année paire (avec de grands salons biennaux comme le Sial, le Mondial de l Automobile, le salon international de l Emballage, Industrie Paris pour Paris, Sirha et Pollutec à Lyon, Vinitech-Sifel à Bordeaux.. ) et de l année où se tenait Intermat, salon triennal qui a mobilisé près de m² buts d exposition sur 54 jours à Paris Nord Villepinte). Hors Intermat, l évolution de l indicateur ressortirait à +4,4%. Cette progression du taux d occupation est également due à la diversification du type d évènements accueillis par les sites, comme expliqué au paragraphe suivant. 4. Des sites qui diversifient leurs évènements Entre 2008 et 2012, la part des foires et salons dans l activité des sites est passée de 80% à 67% sur la période. Le caractère multi-fonction des sites se confirme, les parcs d expositions et centres de congrès développant l accueil d autres types d événements : manifestations culturelles, événements sportifs et d autres opérations, en dehors de leur périmètre traditionnel. C est ce qu illustre le graphique suivant : 21

22 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès Sur une longue période, la part du chiffre d affaires de location d espace et de prestations sur le segment des foires et salons diminue au profit des congrès, réunions et autres opérations. Pour les sites, ce segment d événements qui représentait moins de 25% de l activité en 2005/2006 en représente aujourd hui plus de 30%. Cette tendance correspond d ailleurs à l élargissement de la vocation de ces équipements dédiés à l accueil d événements. 100,0% 90,0% 80,0% 70,0% 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 8,5% 9,0% 15,1% 28,1% 15,1% 16,3% 14,3% 15,7% 11,5% 13,5% 11,7% 14,1% 11,5% 11,7% 12,4% 13,4% 16,7% 14,2% 12,0% 15,9% 16,0% 18,3% 16,2% 17,7% 17,3% 27,2% 24,4% 22,5% 23,1% 27,7% 23,0% 25,1% Evolution de la répartition du chiffre d'affaires des sites (hors autoproduction) Chiffre d'affaires divers ou Non réparti CA Prestations techniques - Congrès, Réunions et Autres évènements CA Location d'espaces - Congrès, Réunions et Autres évènements 20,0% 10,0% 39,3% 31,7% 31,4% 33,7% 32,6% 31,5% 29,0% 31,6% CA Prestations techniques - Foires et Salons 0,0% 2005 (32 sites) 2006 (35 sites) 2007 (41 sites) 2008 (48 sites) 2009 (54 sites) 2010 (48 sites) 2011 (42 sites) 2012 (32 sites) CA Location d'espaces - Foires et Salons FOCUS CONGRES, REUNIONS ET AUTRES EVENEMENTS HORS FOIRES ET SALONS Hors foires et salons, le chiffre d affaires moyen par événement réalisé par les sites en régions, en dehors des événements qu ils produisent, progresse de 7%. Le tableau cidessous présente les chiffres observés par type d événements. : Panel de 32 sites en régions Evol Congrès avec expos , ,29 2% Congrès sans expo , ,39-11% Spectacles, manifestations culturelles et sportives , ,13 18% Autres événements , ,99 18% Réunions d'entreprises , ,63 1% Formations-Examens-Concours 9 078, ,25 0% Total général , ,91 7% 22

23 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès 5. Un niveau stable des investissements dans les sites d accueil En 2012, le niveau d investissement dans la construction ou la rénovation d infrastructures d accueil s est maintenu à un très bon niveau. D après l étude réalisée par Mkg Hospitality pour Atout France avec le Concours d Unimev et de France Congrès, l investissement de 2011 (224 millions) s est poursuivi en 2012, malgré la crise, à un niveau élevé de 211 millions d euros. Les investissements concernent la réhabilitation, l extension voire la reconstruction de sites dans une optique pluri-fonctionnelle. Au centre des principes de programmation : simplifier la vie des visiteurs et participants sur le site et leur en faciliter l accès. Quelques exemples : A STRASBOURG, 230 millions d euros vont être investis sur 3 ans pour la création d un parc et la rénovation des parcs existants, dans une synergie entre le Parc des Expositions et le Palais de la Musique et des Congrès. Le plan prévoit m² de halles couvertes, en partie sur 2 niveaux, offrant environ m² de surface nette d'exposition. Ces surfaces couvertes sont complétées par 2ha de surfaces extérieures permettant par ailleurs de répondre à des besoins exprimés notamment pour la Foire Européenne. A TOULOUSE également, la reconstruction d un nouveau parc des expositions est programmée. À Aussonne, sur 50 hectares, le projet prévoit m² couverts (avec une capacité d extension à m²), ainsi que m2 de surfaces d expositions extérieures. Le coût d investissement prévisionnel a été évalué à 157 millions d euros, auquel il faut ajouter 40 millions d euros pour le foncier, les réseaux, parkings, ou encore les espaces extérieurs. A NANCY, la construction d un Palais des Congrès à proximité de la Gare a été lancée ( m² - près de 70 millions d euros d investissements) au sein d un nouvel ensemble urbain, appelé «Ecoquartier Nancy Grand Cœur». Le bâtiment est prévu pour ouvrir en A NANTES, le parc des expositions de La Beaujoire a entamé en 2012 d importants travaux pour un montant de 22 millions d euros. Ils consisteront notamment à démolir 2 halls pour en reconstruire un seul d une surface d environ m² de SHON (Surface Hors Œuvre Nette), soit une extension de m². Avec une capacité de 9000 places assises en tribunes démontables, il sera destiné à accueillir des expositions et des manifestations sportives. La livraison du nouvel équipement est prévue pour le printemps

24 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès B. L offre globale d espace des sites d accueil dédiés L offre connue d espaces commercialisables des sites d accueil en France représente environ 2,5 millions de m² bruts couverts pour 173 sites répartis comme suit : Ile-de-France Autre régions Ensemble Centre de congrès (71) 15,56% 11,77% 13,00% Combinés (30) 70,23% 28,03% 41,74% Parcs (72) 14,21% 60,20% 45,26% Total de l'offre recensée en m² couverts D après la typologie des places (caractéristiques des territoires/villes d implantation) élaborée conjointement avec France Congrès et la CCIP, le nombre des sites dédiés se répartit de manière équilibrée sur l ensemble du territoire : Répartition des 173 sites d'accueil (en nombre) par "type" de place 39=>23% 25 =>14% 29 => 17% 40=>23% Paris - IDF Métropoles régionales Villes moyennes (pôles) 40 =>23% Agglomérations touristiques Autre 24

25 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès En termes de surfaces couvertes, les sites de l Ile-de-France et des grandes métropoles régionales concentrent néanmoins les deux tiers des m² disponibles à la commercialisation : Répartition des surfaces commercialisables des sites dédiés à l'accueil de FSCE par "type" de place - (base 173 sites ) 18,7% 8,0% 6,9% 32,5% Paris - IDF Métropoles régionales Villes moyennes (pôles) 33,9% Agglomérations touristiques Autre 25

26 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès FOCUS PANEL DE 50 SITES D ACCUEIL DÉDIÉS* Quelles sont les sources d affaires des sites? On observe une grande diversité en fonction de la nature du site. Pour les parcs d expositions et les sites multifonctions, plus de 80% de l activité évaluée en m².jours est générée par des évènements récurrents ou reconductibles. Pour les centres de congrès, l événement récurrent représente 38% du volume d activité en m².jours alors que ce segment représente 90% de l activité des parcs d exposition (qui accueillent salons et foires, par essence récurrents). A noter, dans les centres de congrès le caractère essentiel de la fonction de prospection, à l origine de 15% du volume des espaces commercialisés. En nombre d événements, la prospection est à l origine de près d un contrat signé sur dix en moyenne. Origine du volume d'affaires 18 Centres de Congrès 15 sites Multifonctions 17 Parcs d'expositions Moyenne m².jours Ensemble sites Répartition en nombre d'événements % en nombre d événements Reconduction 38,3% 80,1% 90,4% 82,3% ,5% Demande spontanée 41,1% 12,6% 6,9% 11,7% ,9% Prospection 14,6% 6,6% 2,1% 5,1% 470 8,9% Collectivité de tutelle 4,8% 0,3% 0,4% 0,6% 231 4,4% Sans indication 1,2% 0,4% 0,2% 0,3% 17 0,3% Base de calcul en manif % 26

27 Sites d accueil, parcs d exposition et centres de congrès Les recettes des sites en régions A partir de l analyse des données détaillées de chiffre d affaires par manifestation (dans les sites en régions), le calcul de la recette par m² et par jour d occupation (location d espaces et prestations) pour des événements extérieurs (non organisés par le site lui-même) s établit comme suit : Recette totale (locations + prestations) réalisée par m² et par jour d'occupation (hors événements auto-produits) en euros HT Moyenne 33 sites en région Congrès 4,16 Réunions d'entreprises 2,56 Foires et Salons 2,18 Manifestations culturelles, sportives, examens 2,01 Autres événements 2,04 Moyenne globale 2,41 Base : manifestations dont le C.A. de location d espaces et prestations était renseigné. *50 sites d accueil ont participé à l enquête annuelle d activité menée pour l année 2012 par FSCEF/OJS avec le concours de la CCI Paris- Ile-de-France pour les sites franciliens. Ces 50 équipements représentent 54% de l offre recensée au plan national et, 75% pour la région Ile-de-France grâce à la contribution de VIPARIS pour l ensemble des sites dont il assure la gestion sur ce territoire. 27

28 28

29 #3 PRESTATAIRES & CONCEPTEURS DE STANDS 29

30 Prestataires et concepteurs de stands PRESTATAIRES & 1. Des acteurs clé pour la réussite des événements Les prestataires de services de l exposition et de l événement sont des acteurs essentiels de la réussite des manifestations organisées. Ils interviennent dans de nombreux domaines : installation générale, décoration et notamment florale, conceptions et montage de stands, location de mobilier, tapisserie, accueil dédié (hôtes et hôtesses), contrôle d accès et pré-enregistrement des visiteurs, transports et manutention des produits exposés, prestations d animation, de formation des équipes commerciales des exposants, assurance, promotion internationale des manifestations, etc. Aucun dispositif n existe aujourd hui pour suivre l évolution de l activité de ces opérateurs spécialisés dont on sait qu elle souffre d une tendance qui s est généralisée partout dans l économie, à savoir «faire plus avec moins». A défaut d apprécier précisément les évolutions sur 2012, rappelons l une des principales conclusions issues de l étude réalisée par le Cabinet CSA et présentée en mars Le défi majeur des prestataires de services est aujourd hui de conserver les relations directes qu ils entretiennent avec leurs clients exposants. Erik Boisseau Lauré du Cabinet CSA avait proposé un certain nombre de stratégies de redéploiement et de positionnement des activités des prestataires de la filière, fondées sur de nouvelles propositions de valeur : 30

31 Prestataires et concepteurs de stands CONCEPTEURS DE STANDS 31

32 Prestataires et concepteurs de stands 2. Les prestations de services : une part déterminante des investissements des exposants Les services nécessaires à la réussite de la participation des exposants à leur rendez-vous d affaires représentent entre 42 et 56% du budget d exposition qu ils y consacrent DÉPENSE MOYENNE PAR ENTREPRISE EXPOSANTE (pour assurer sa participation au salon / à la foire et hors frais de déplacement et de séjour) Exposants français Exposants étrangers En euros % En euros % Espace loué et prestations associées % % Aménagement de l'espace (conception, création et montage) % % Accueil sur le salon (hôtesses) 132 1% % Traiteur, Réception, boissons 147 1% 698 2% Autres frais 564 6% % Transport de marchandises, frais de manutention & stockage 281 3% 853 3% Total - au bénéfice des acteurs de la filière FSCE % % Pour les exposants français, 42% de la dépense de participation relève de services accompagnant la prestation : aménagement de stands, accueil, traiteur, transport etc Ce taux passe à 56% pour les exposants étrangers. Ainsi, la dépense de conception, création de stands représente-t-elle 32% du budget global d un exposant français et près de 44% de celui d un exposant étranger, participant à un salon international en France. 32

33 Prestataires et concepteurs de stands FOCUS INTERNATIONAL La clientèle internationale : indispensable pour les prestataires de la filière exposition A noter la part prépondérante de la clientèle internationale dans le chiffre d affaires de trois activités induites : 46% dans l aménagement de stands, 61% dans l accueil personnalisé par des hôtes et hôtesses et 49% dans l activité traiteur/réception. 100% Origine du chiffre d'affaires généré par les exposants au bénéfice des différents acteurs 90% 80% 70% 32% 46% 61% 49% 30% 38% 60% 50% 40% 30% 20% 68% 54% 39% 51% 70% 62% exposants étrangers exposants français 10% 0% Espace loué et prestations associées Aménagement de l'espace (conception, création et montage) Accueil sur le salon (hôtesses) Traiteur, Réception, boissons Autres frais Transport de marchandises, frais de manutention & stockage 33

34 Prestataires et concepteurs de stands PREMIÈRE PROJECTION ESTIMÉE DU MARCHÉ NATIONAL DES PRESTATIONS DE SERVICES AUX EXPOSANTS Estimation des marchés générés par la participation des exposants aux salons et foires en France (hors frais de séjour) Exposants français Exposants étrangers Ensemble exposants En millions d En millions d En millions d Espace loué et prestations associées (prestation de participation aux foires et salons en France) Aménagement de l'espace (conception, création et montage) Accueil sur le salon (hôtesses) Traiteur, réception, boissons Autres frais Transport de marchandises, frais de manutention & stockage Total - au bénéfice des acteurs de la filière FSCE Une extrapolation au plan national des dépenses des exposants des foires et salons permet de tenter une première estimation du marché des différentes prestations auxquelles ont recours les exposants. Extrapolation réalisée par la CCI Paris IDF à partir des données 2010 du marché des foires et salons en France 34

35 ANNEXES ET SOURCES Toute cette étude de l OJS s appuie : - Sur l étude partenariale réalisée par la CCIP, FSCEF, l OJS, le Comité des Expositions de Paris, France Congrès, la D.G.C.I.S, Viparis (publiée en juillet 2011) - L étude menée par la CCI Région Paris IDF, le Comité des Expositions de Paris, la Fédération FSCEF, l Office de Justification des Statistiques (OJS), France Congrès, Viparis, la D.G.C.I.S, Atout France, l Office de Tourisme et des Congrès de Paris et MPI (Meeting Professionals International), étude publiée le 13/12/ Le partenariat de l OJS avec deux organismes certificateurs : Expo Stat et, pour la première année, avec Expocert (panel constant de 118 manifestations) pour les foires-salons. Pour toute demande de précisions vous pouvez contacter Annexe liste des sites ayant participé au bilan annuel FSCEF/OJS CCI Paris - IDF Angers - Centre de congrès Lyon - Eurexpo Paris - Palais des Congrès (Viparis) Angers - Parc des expositions Marseille - Parc Chanot Paris - Porte de Versailles (Viparis) Beaune - Centre de Congrès Montpellier - Aréna Paris Nord Villepinte (Viparis) Béziers - Palais de congrès Montpellier - Centre de Congrès Reims - Centre des Congrès Biarritz - Casino Municipal (Biarritz Tourisme) Montpellier - Parc des expositions Reims - Parc des expositions Biarritz - Espace Bellevue (Biarritz Tourisme) Montpellier - Zénith Rouen - Parc des expositions Biarritz - Gare du Midi Mulhouse - Parc Expo Saint Etienne - Parc des expositions Biarritz - La Halle d'iraty (Biarritz Tourisme) Nancy - Palais des Congrès Saint Malo - Palais du Grand Large Bordeaux - Hangar 14 Nancy - Parc des expositions Strasbourg - Palais de la Musique et des Congrès Bordeaux - Palais des Congrès Nantes - Events Center Strasbourg - Parc des expositions Bordeaux - Parc des expositions Nantes - Parc expo La Beaujoire Toulouse - Centre de Congrès Pierre Baudis Bourg-en-Bresse - Ainterexpo* Paris - Carrousel du Louvre (Viparis) Toulouse - Parc des expositions Dijon Congrexpo Paris - Cnit La Défense (Viparis) Troyes - Parc des expositions Grenoble WTC Paris - Espace Champeret (Viparis) Vannes - Chorus La Rochelle - Espace Encan Paris - Espace Grande Arche (Viparis) Versailles - Palais des Congrès (Viparis) La Rochelle - Forum des Pertuis Paris - Issy les Mlx (PACI) (Viparis) Villeurbanne -Double mixte* Lille Grand Palais Paris - Le Bourget (Viparis) *sites non inclus dans l'analyse 2012/

36 L année 2012 fut, à certains égards, fortement encourageante dans un contexte économique morose. Les manifestations économiques et les rencontres professionnelles ont au global été plus nombreuses, ont duré plus longtemps et le chiffre d affaire engendré a été plus élevé. Le média salons-congrès reste une valeur sûre pour les annonceurs face à une tendance très à la baisse chez les autres média. Les sites, eux, ont vécu sous le signe de la diversification et de la montée en qualité des événements tenus, soutenus en cela par des investissements stables. Enfin, l expertise des prestataires de service et concepteurs de stands demeure l un des piliers de la réussite des manifestations et de l investissement des exposants. L ensemble des métiers de l événement a réagi de la même manière face à des acteurs tendus : accent sur la qualité de l offre, diversification des thèmes et des types d événements et ouverture toujours plus grande à l international. Cette adaptation exigeante et très qualitative face à la conjoncture, est positive et stimulante pour tous les acteurs : exposants, visiteurs, sites, annonceurs, prestataires. Ainsi, les opérateurs restent confiants : l industrie des manifestations économiques et des rencontres professionnelles reste l un des meilleurs remparts contre la crise, tant pour le négoce que pour l innovation. 36

BILAN D ACTIVITE 2010 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques

BILAN D ACTIVITE 2010 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques BILAN D ACTIVITE 2010 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques 1. Chiffres clefs de l offre d espaces de sites d accueil dédiés en France D après les informations mises

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE 2009 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques

BILAN D ACTIVITE 2009 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques BILAN D ACTIVITE 2009 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques 1. Chiffres clefs de l offre d espaces de sites d accueil dédiés en France D après les informations mises

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires

Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires ATOUT France ATOUT FRANCE, né du rapprochement en 2009 d ODIT FRANCE et de Maison de la France

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

TEXTE BILAN CHIFFRÉ 2014 CHIFFRES & ÉTUDES DE LA FILIÈRE DES MÉTIERS DE L ÉVÉNEMENT

TEXTE BILAN CHIFFRÉ 2014 CHIFFRES & ÉTUDES DE LA FILIÈRE DES MÉTIERS DE L ÉVÉNEMENT TEXTE CHIFFRES & ÉTUDES _ BILAN CHIFFRÉ 2014 DE LA FILIÈRE DES MÉTIERS DE L ÉVÉNEMENT Congrès des Métiers de l Événement 2015 Bilan chiffré Production UNIMEV juin 2015 Tous droits réservés 1 CONTACT UNIMEV

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires

À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires ME MEN TO À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires ÉDITO Luc Doublet, Président Christine Batteux, Vice-Présidente du Conseil Régional, Chargée du Tourisme Avec 5,8 milliards

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

Dossier détaillé é. 13 décembre 2012 9H-10H30 à La Maison de la Mutualité 24 rue Saint Victor 75005 PARIS. Conférence de presse FSCEF - OJS

Dossier détaillé é. 13 décembre 2012 9H-10H30 à La Maison de la Mutualité 24 rue Saint Victor 75005 PARIS. Conférence de presse FSCEF - OJS Conférence de presse FSCEF - OJS Dossier détaillé é 13 décembre 2012 9H-10H30 à La Maison de la Mutualité 24 rue Saint Victor 75005 PARIS Evénement en partenariat avec notre adhérent GL-EVENTS Sommaire

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

BILAN CHIFFRÉ 2013 DE LA FILIÈRE DES MÉTIERS DE L ÉVÉNEMENT CHIFFRES & ÉTUDES

BILAN CHIFFRÉ 2013 DE LA FILIÈRE DES MÉTIERS DE L ÉVÉNEMENT CHIFFRES & ÉTUDES CHIFFRES & ÉTUDES - BILAN CHIFFRÉ 2013 DE LA FILIÈRE DES MÉTIERS DE L ÉVÉNEMENT Congrès de Lille juillet 2014 Bilan chiffré OJS 2012 1 CONTACT UNIMEV : Anne-Gaëlle MONOT t. +33 1 53 90 20 01 ag.monot@unimev.fr

Plus en détail

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon Lyon 25 novembre Real Estate & Hotels Tourisme - Hôtellerie - Loisirs Présentation de la 38 ème édition

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

«Les rendez-vous du Tourisme» Proposé par la CCI de Meurthe-et-Moselle Véronique CHARPENET-BOUCHARD Conseil en Marketing & Communication Tous droits réservés OBJECTIFS Cette rencontre a pour objectifs

Plus en détail

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Jean-François Martins Adjoint à la Maire de Paris en charge du Sport et du Tourisme Thierry Le Roy Président de l Office du Tourisme et des Congrès

Plus en détail

PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE

PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE Montpellier, le Vendredi 4 décembre 29 PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE dossier de presse Sommaire Fréquentation touristique : une destination de tourisme urbain qui progresse! p.3 Une fréquentation

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON,

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON, REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122551 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 95 Tourisme et thermalisme Imputation Autorisation

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Les retombées économiques du tourisme d affaires en Alsace Décembre 2015

Les retombées économiques du tourisme d affaires en Alsace Décembre 2015 Les retombées économiques du tourisme d affaires en Alsace Décembre 2015 ORTA Atout France Octobre 2015 LE CONTEXTE, LES OBJECTIFS, LA METHODE CONTEXTE & OBJECTIFS Contexte Dans le cadre du contrat de

Plus en détail

La diversification des marques de presse professionnelle. Etude quantitative en ligne (2009)

La diversification des marques de presse professionnelle. Etude quantitative en ligne (2009) La diversification des marques de presse professionnelle Etude quantitative en ligne (2009) Presse Pro initie la première étude sur les diversifications des marques médias professionnelles La presse professionnelle

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

Le Marché Publicitaire au 1 er semestre 2012 : La décroissance revient

Le Marché Publicitaire au 1 er semestre 2012 : La décroissance revient Le Marché Publicitaire au 1 er semestre 2012 : La décroissance revient Après une année 2011 stable, les recettes publicitaires des médias enregistrent, en valeur nette, une baisse significative de - 4,6%

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne. juillet 10

Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne. juillet 10 Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne juillet 10 1 Modalités de l étude Enquête réalisée du 10 Mai au 10 Juin 2010 auprès de : 144 entreprises 68 agences événementielles Mode d

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Étude sur les retombées économiques de l activité des congrès en France et en Île-de-France. Décembre 2012

Étude sur les retombées économiques de l activité des congrès en France et en Île-de-France. Décembre 2012 Étude sur les retombées économiques de l activité des congrès en France et en Île-de-France Décembre 2012 1 1 PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Lieux d échanges, de connaissance et d innovation, mais surtout lieux

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

Optimisez votre participation à un salon

Optimisez votre participation à un salon Optimisez votre participation à un salon LE MEDIA SALON Vecteur commercial Support commercial Support de communication Veille marché Veille concurrentielle Ouverture sur l international (coût réduit par

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0%

Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0% Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0% Les recettes publicitaires nettes des médias s élèvent en 2013 à 13,3 milliards,

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS

REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS Réalité, tendances et comparaisons des marchés publicitaires espagnols et français en. ETUDE 2005 REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS - 1 -

Plus en détail

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES Année 2012 CONTEXTE Depuis septembre 2012, le bassin de vie de Bourg-en-Bresse s est doté d un service congrès situé dans les bureaux de l office de tourisme de Bourg-en-Bresse

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais

Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais Merci de mentionner «Source IREP FRANCE PUB 2013» Pour toute reproduction de ces résultats. Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais Au 1 er semestre 2013, les recettes publicitaires nettes

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

L activité des casinos en Alsace

L activité des casinos en Alsace L activité des casinos en Novembre 2015 1 Les casinos en France Un casino est «un établissement comportant trois activités distinctes, le spectacle, la restauration et le jeu sous une même direction sans

Plus en détail

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin 2015 1 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre,

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Le temps de la convalescence? Les recettes publicitaires des médias : -2,5% Les dépenses de communication des annonceurs : -1,6%

Le temps de la convalescence? Les recettes publicitaires des médias : -2,5% Les dépenses de communication des annonceurs : -1,6% Le temps de la convalescence? Les recettes publicitaires des médias : -2,5% Les dépenses de communication des annonceurs : -1,6% Les recettes publicitaires nettes des médias s élèvent en 2014 à 13 milliards,

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE Une étude d Entreprendre en France pour le tourisme Données et calculs par MKG Hospitality CONTEXTE L Assemblée Nationale a

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»),

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»), Avis n 2014-0659 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 juin 2014 relatif à une modification du catalogue des prestations internationales du service universel

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février L Office du Tourisme et des Congrès de Paris a reconduit sa participation et son soutien au salon Bedouk MC&IT, événement leader de la filière Tourisme d Affaires

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

L observation au service du développement du tourisme urbain : méthodes, outils et expériences en matière d observation hôtelière et touristique

L observation au service du développement du tourisme urbain : méthodes, outils et expériences en matière d observation hôtelière et touristique L observation au service du développement du tourisme urbain : méthodes, outils et expériences en matière d observation hôtelière et touristique ADUAN - vendredi 29 avril 2016 Benoit GANGNEUX Responsable

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ OFFICE DE TOURISME CONVENTION

RAPPORT D ACTIVITÉ OFFICE DE TOURISME CONVENTION LES CHIFFRES DU TOURISME A TOULOUSE D. Viet D. Viet J.M. Herrador D. Viet Boigontier RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 BUREAU OFFICE DE TOURISME CONVENTION LES ACTIVITÉS DE L OFFICE DE TOURISME Activité commerciale

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE Etude ANAé-Bedouk 2011 2 février 2011 Gérard Denis, Nicolas Dudkowski La méthodologie Étude réalisée en collaboration avec Véronique CHARPENETBOUCHARD,

Plus en détail

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente)

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) 1 ER SEMESTRE 2015 Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) LES EVOLUTIONS À RETENIR S1 2014 / S1 2013 S1 2015 / S1 2014 POINT* gagné Total

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

2 % de l emploi en France

2 % de l emploi en France L impact socio-économique des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget 2 % de l emploi en France @ aeroportsdeparis.fr Un observatoire en mesure d'élargir le champ de son analyse

Plus en détail

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015 Les résultats de l étude - novembre 2015 Méthodologie des enquêtes festivaliers Interrogation en vis-à-vis de 962 festivaliers du

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE Synthèse de l enquête de fréquentation touristique estivale 2014 Estimation de la fréquentation touristique d agrément et des retombées économiques

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France!

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Communiqué de presse Paris, le 23 août 2012 Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Découvrez les résultats de l indicateur Hotel Price Radar pour le

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

2 % de l emploi en France

2 % de l emploi en France L impact socio-économique des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget 2 % de l emploi en France @ aeroportsdeparis.fr Un observatoire en mesure d'élargir le champ de son analyse

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

29 mars 2012. Support de correction : Grille d évaluation. Observations générales relatives à l évaluation des copies

29 mars 2012. Support de correction : Grille d évaluation. Observations générales relatives à l évaluation des copies 51 ème Concours National de la Commercialisation 29 mars 2012 Support de correction : Grille d évaluation Observations générales relatives à l évaluation des copies Le sujet du concours 2012 porte sur

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail