Newsletter n 16. Janvier 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Newsletter n 16. Janvier 2013"

Transcription

1 Sommaire Newsletter n 16 Janvier 2013 Le mot du Président Actualité XBRL Europe Actualité Solvency II Formations XBRL France 25 ème Conférence internationale XBRL Yokohama Taxonomie FINREP Prochaines manifestations Cahier spécial conférence Solvency II 23 octobre 2012 «Point sur les impacts attendus de l utilisation d XBRL dans le cadre de la mise en place de Solvency II pour les sociétés d assurance» Le mot du président Chers Membres, 2012 se termine dans un contexte général de crise et de frilosité qui est peu propice au développement d initiatives nouvelles et au lancement de nouveaux projets et pourtant l adoption d XBRL se poursuit, preuve s il en est, de la robustesse du modèle proposé. La plus grande avancée de cette année est sans conteste la décision des autorités de contrôle des sociétés d assurance en Europe (EIOPA), relayée par l ACP en France, de retenir XBRL dans le cadre de la mise en place de Solvency II. Notre association a dans ce contexte organisé une conférence le 23 octobre dernier, à l attention des professionnels du secteur qui a connu un franc succès. Cette manifestation a permis à nos membres, sponsors de la manifestation, de montrer leurs savoirfaire et de mettre en avant les avantages des solutions proposées pour les assureurs qui seront confrontés à la nouvelle réglementation. L expérience réussie dans le domaine de la réglementation bancaire avec la mise en place de la réglementation Bale II il y a quelques années déjà est un atout certain pour nous aider à convaincre les assureurs de la maturité du standard. Les articles des sponsors de la conférence repris dans cette lettre d information font le point sur les impacts attendus de cette mise en place pour les sociétés d assurance et comment y répondre. Nul doute que les actions de l association XBRL France pour 2013 seront encore dédiées à l accompagnement des entreprises d assurance dans la mise en place du standard. Sur les autres fronts et notamment pour ce qui concerne l utilisation d XBRL pour la communication des comptes annuels des sociétés européennes, la route semble encore longue a certes vu des avancées dans le cadre de la discussion du projet de directive «transparence» qui vise à harmoniser et réformer les obligations des entreprises européennes en matière de transparence financière. Les propositions votées par le comité des affaires juridiques du parlement (Legal Affairs Committee - JURI) vont certainement dans une direction très favorable à XBRL. Le comité a, en effet, proposé que pour 2018 les états financiers des entreprises européennes cotées soient publiés à partir d un format électronique unique et que l European Securities and Markets Authority (ESMA) contribue au développement de standards «tel qu XBRL» dès le 31 décembre Cette proposition du parlement n est pourtant qu une étape. Une discussion tri-partite (Parlement, Commission, Conseil) se met en place, devant déboucher sur un compromis. Le chemin reste donc semé d embuches et l opposition systématique de certains, notamment des représentants des entreprises, fait que nous devons rester très prudents sur les résultats de ce processus législatif. A ce stade, rien n est vraiment acquis, la probabilité qu aucune harmonisation n ait lieu et que le pdf reste, notamment pour les sociétés cotées, le seul vecteur d une transmission électronique des données financières n est pas négligeable. Notre association en lien avec XBRL Europe restera totalement mobilisée en 2013 pour convaincre les décideurs européens qu XBRL est la meilleure des solutions possibles pour contribuer à moindre coût à la transparence financière, but recherché par les réformes législatives en cours. Je vous souhaite, une excellente année 2013 et vous donne rendez-vous dans le cadre des réunions et manifestations organisées par votre association. Bruno Tesnière Président XBRL France XBRL France -

2 Actualité XBRL Europe XBRL Europe a tenu sa 10ème journée XBRL Europe le 13 Décembre 2012 à Francfort, au cours de la semaine XBRL organisée par Eurofiling, XBRL Europe. Une centaine de personnes ont assisté à cette journée démontrant la vitalité de l effort XBRL en Europe. (Voir les présentations mises en ligne december-13-10th-xbrl-europe-day-frankfurt-germany) La fin 2012 nous pousse à tirer un bilan de cette année, et il est plutôt riche d avancées XBRL significatives en Europe. L Europe, c est maintenant environ 55 projets XBRL à caractère national dans les domaines bancaires, des assurances, des registres du commerce, ou des autorités fiscales ou bien des statistiques. Une majorité de ces projets sont pour du reporting obligatoire. Que ce soit pour le réglementaire comme Bâle II ou bien le reporting des comptes annuels des sociétés ou bien d autres types de reporting, l Europe a littéralement transformé son reporting financier en reporting de type XBRL. On peut même dire que des millions de comptes annuels en XBRL existent maintenant en Europe. Mais ce n est pas fini puisque la consolidation réglementaire se poursuit avec le reporting Solvabilité II en XBRL imposé par l EIOPA et dont la taxonomie est prête pour un reporting que l ACP en France a annoncé obligatoire pour les assurances et mutuelles en XBRL Europe a d ailleurs organisé avec EIOPA une grande conférence XBRL en Avril 2012 à Tallinn à destination de tous les superviseurs Européens et n oublions pas la conférence autour du reporting Solvabilité II organisée conjointement par XBRL France et XBRL Europe à Paris le 23 octobre Mais cette consolidation du reporting réglementaire n est pas terminée puisqu il manque la partie «marchés financiers» c'est-à-dire les sociétés cotées. La consolidation se poursuivra en 2013 nous l espérons tous comme mentionné dans le «Mot du Président» avec la directive transparence en préparation au Parlement Européen. Mais si des millions de compte annuels XBRL existent en Europe, un autre chantier devra voir le jour ; il s agit du passage d un pays à l autre de ces comptes annuels. Des initiatives existent et notamment celle du groupe de travail XBRL Europe avec sa taxonomie xebr qui est testée actuellement entre plusieurs pays par exemple entre l Italie et la France. XBRL Europe s est étoffée de nouveaux membres. La société polonaise BR-AG a rejoint XBRL Europe en tant que membre provisoire sous le nouveau statut mais surtout XBRL Royaume Uni et enfin le groupe ATOS International ont d adhéré récemment. XBRL Europe est maintenant composée de 21 membres : XBRL International, les juridictions Européennes XBRL (Belgium, Denmark, Germany, France, Italy, Luxembourg, Netherlands, Spain, UK) et des membres directs (The European Federation of Financial Analyst Societies, Deloitte Innovation BV, Bermuda Monetary Authority, Fujitsu Poland EMEA, Infogreffe, Theia Partners, Ernst & Young EMEIA and Bank Al Maghrib (Central Bank of Morocco), BR-AG Poznan et Atos International Global Financial Services). XBRL Europe a aussi en 2012 modifié ses statuts, mis en place un nouveau site Internet collaboratif (www.xbrleurope.org) avec un espace membres réservé, organisé et participé à de nombreux événements afin de soutenir le développement de juridictions en Europe comme XBRL Finlande. XBRL Europe contribue aux consultations des institutions Européennes, et tente d influencer ces institutions quant aux choix d XBRL s annonce aussi riche puisque entre autres un programme de conférences thématiques sur le modèle Solvabilité II Paris et d événements est en train de se faire jour. Je vous le communiquerai très bientôt. Permettez-moi de vous souhaiter à toutes et à tous une très bonne année Gilles Maguet Secrétaire Général XBRL Europe 2

3 Actualités Solvabilité II Alors que les discussions sur la Directive Solvabilité II se poursuivent dans l attente du résultat de nouveaux stress-tests au cours du premier semestre, la conférence organisée par XBRL France et XBRL Europe le 23 octobre dernier a permis de faire le point sur les principaux sujets relatifs au futur reporting Solva II. 1. Le contenu du reporting Le reporting Solva II recouvre en fait 4 collectes différentes : - le reporting européen prudentiel, qui contient un volet quantitatif et qualitatif (pilier 3), dont le contenu est maintenant stabilisé depuis le 10 juillet 2012, date de la publication sur le site de l EIOPA, - le reporting prudentiel national, qui complètera le reporting européen, et sera limité aux besoins non couverts par le reporting EIOPA. Ce reporting a déjà fait l objet d une large concertation avec les fédérations professionnelles, - les données demandées par l ESRB et l EIOPA relatives à la stabilité financière, - le reporting européen destiné à la BCE, qui devrait s appuyer au maximum sur les données Solva II. 2. Le calendrier de mise en œuvre Si la date d application effective de la Directive fait encore l objet de discussions, le Secrétariat général de l Autorité de Contrôle Prudentiel a fait part à la profession de son intention d effectuer une collecte préparatoire au format XBRL en Cette première remise présenterait les avantages suivants : Au plan du contenu : - fiabiliser les données avant l entrée en vigueur de la réglementation dans le cadre d un dialogue avec les autorités de contrôle, - commencer à analyser les reporting Solva II. Au plan technique : - éviter une nouvelle remise en cause de la planification du projet, tant pour les organismes d assurance que pour les autorités de contrôle, - tester les systèmes informatiques, dans le cadre de la mise en oeuvre d une nouvelle technologie. Cette collecte préparatoire, encore en cours de définition, concernerait les données au 31 décembre 2013, et porterait sur le bilan prudentiel, les fonds propres, l exigence de capital, l état détaillé des placements et l état récapitulatif des provisions techniques. La liste précise des états est encore en cours de discussion avec la profession. De son côté, l EIOPA, qui encourage les initiatives nationales en 2014, va proposer une collecte en 2015, dont le contenu est encore en discussion au niveau européen. Cette collecte devrait tenir compte des besoins de la BCE. Concernant la mise à disposition des taxonomies, l EIOPA a communiqué le calendrier suivant : - janvier-février 2013, publication d une taxonomie provisoire sur les états métier publiés en juillet 2012, enrichis de quelques errata, - juin 2013, publication d une taxonomie «release candidate» stabilisée, - septembre 2013, publication d une version finalisée. 3. La stratégie informatique du Secrétariat Général de l ACP. L ACP collectera les données de Solvabilité II par le même canal que les données bancaires. Toutefois, la prise en compte des besoins des contrôleurs d assurance ont conduit à mettre en place un projet informatique pour prendre en charge ces adaptations assez nombreuses. Les données seront reçues, uniquement au standard XBRL, par le portail de collecte OneGate de la Banque de France, puis transmises, après le contrôle de structure des fichiers, à l application métier de l ACP (le logiciel SURFI Système Unifié de Reporting Financier-). Les contrôles seront exécutés de manière automatique par le logiciel SURFI, et un Compte-Rendu de Collecte (CRC) sera généré pour chaque remise. Ce CRC présentera la liste des états remplis et inclura la vue des états réglementaires mettant en évidence les données en erreur. Les contrôles seront publiés, et partagés avec l ensemble de la profession. Ils devront être exécutés par l organisme sur sa remise XBRL avant transmission à l ACP. L ouverture de la plateforme de tests à la profession est à présent prévue pour T1 2014, et celle de la plateforme de production en T Jean Luc Menda Adjoint au Directeur DRH-MSI au Secrétariat Général de l ACP-Banque de France Vice Président XBRL 3

4 L effort de formation de XBRL France XBRL France dont le but majeur est de soutenir les initiatives de mise en œuvre du standard XBRL et de diffuser sa connaissance et promouvoir son utilisation, a inscrit dans ses activités depuis plusieurs années, des sessions de formation. Cette formation contient différents modules qui s adressent à plusieurs publics : - Un module d introduction, pour tous ceux qui souhaitent s informer de l existant, - Un module de base, pour ceux qui souhaitent acquérir les bases du langage, - Un module technique, pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance techniques sur certains aspects plus complexes. Ces formations ont déjà rencontré un public satisfait de leur contenu. Elles sont ouvertes à tous participants et les membres de l association bénéficient d un tarif préférentiel. Les sessions sont proposées tous les deux mois à des dates affichées sur le site de XBRL France. Si la demande l exige, elles peuvent avoir lieu à intervalles plus rapprochés ou être proposées sous forme de sessions intra-entreprises. Egalement, en fonction des demandes, XBRL France est en mesure d ajouter de nouveaux thèmes tels que des formations sur des taxonomies particulières (banques, assurances, TCA ou IFRS). Programmes détaillés des formations disponibles en ligne sur 25ème Conférence Internationale XBRL - Yokohama La 25e conférence internationale sur XBRL s'est tenue du 6 au 8 novembre à Yokohama, Japon. Cette conférence a attiré un nombre relativement important de participants compte tenu du contexte de crise économique et des récents évènements météorologiques aux USA. Les mises à jour des sujets traditionnels ont été présentées dans les sessions : «Academic», «Assurance», «Regulatory and Banking», «Insurance» et «Technology». De nouveaux sujets directement liés au fait que les données en XBRL sont de plus en plus nombreuses et disponibles ont donné lieu a des présentations tels que : «Using XBRL for Disclosures» et «Business Intelligence - Data Analytics». Les séances plénières se sont déroulées sous la forme de Symposium et ont permis d échanger sur les sujets d actualité : - «Demonstrating XBRL Data in Use» au cours de laquelle ont été évoqués les expériences et leçons apprises lors des applications pratiques de reporting XBRL existantes et - «Nonfinancial Uses of XBRL» qui a introduit de nouvelles utilisations de XBRL pour des données environnementales et sociétales avec les taxonomies : Global Reporting Initiative (GRI - reporting pour le développement durable) et du Carbon Disclosure Project (CDP - publications sur la consommation carbone). Gageons que la prochaine conférence qui se tiendra du 16 au 18 avril, 2013 à Dublin aura un franc succès. En effet, les avancées de XBRL en Europe concernent un nombre croissant d acteurs dans tous les domaines de reporting et sont maintenant encouragées officiellement par les institutions européennes. 4

5 La taxonomie FINREP Beta par l'eba L EBA a finalement publié une version "Beta" de FINREP, montrant l architecture prévue pour les futures taxonomies COREP et FINREP (Version 2). Le contenu fonctionnel de cette taxonomie n est pas entièrement stabilisé. Cette taxonomie n est disponible que sur le site Eurofiling : Il existe deux versions de cette taxonomie : la version «avec rendu HTML» inclut une représentation HTML des états de cette taxonomie. Aucune documentation n a été publiée pour l instant (un document d architecture devrait être publié prochainement). Des informations sont disponibles dans les présentations faites dans le cadre de la semaine XBRL de Francfort : (notamment "Update on XBRL Architecture, Taxonomies and DPM" - et "EBA XBRL Taxonomies Draft FINREP 2012" -http://www.eurofiling.info/201212/presentations/eba_ochocki_ pdf). Il faut noter que cette taxonomie n inclut pas encore d assertions ni de structure supportant la notion d indicateurs de remise (comme dans SURFI mais qui devraient être exprimés sous forme d éléments fils de tuple) ; ces constructions devraient être introduites dans une prochaine version de la taxonomie. Calendrier des prochaines manifestations Calendrier des prochaines manifestations Réunion d information réservée aux membres : Les nouvelles taxonomies européennes (EBA et EIOPA) et les évolutions des spécifications Mardi 26 Février 2013 de 14h30 à 16h30 dans les locaux du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables - 19 rue Cognacq Jay PARIS Inscrivez-vous par mail 26ème conférence XBRL International 5

6 Cahier spécial Conférence Solvency II - 23 octobre 2012 Point sur les impacts attendus de l utilisation d XBRL dans le cadre de la mise en place de Solvency II pour les sociétés d assurance Partenaires Retrouvez toutes les présentations de la conférence Solvency II 6

7 Produire de l XBRL en moins de 10 minutes? OUI, c est bien possible avec FactsConverter, l outil d Aguilonius, le spécialiste en XBRL. A vrai dire, la production du fichier XBRL prendra même moins d une seconde. FactsConverter est un progiciel qui est construit sur Microsoft Excel. L outil permet de préparer vos rapports directement en Excel, en convertissant les données dans le format XBRL, optionnellement muni de la signature électronique prescrite par l Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP). Son approche modulaire vous permet de travailler sur une partie d un rapport. Aguilonius offre une installation sur mesure, c est-à-dire uniquement les rapports dont vous avez besoin. Il n est pas nécessaire par exemple de procurer la totalité du rapport Solvabilité 2, ce qui entrainerait des coûts non-nécessaires considérables. FactsConverter vous assistera dans la validation de vos données vis-à-vis des règles qui sont présentes dans la taxonomie sous-jacente, et vous permettra de produire les fichiers en XBRL prêts à envoyer à l Autorité de Contrôle Prudentiel. Souhaitez-vous recevoir plus d information? Contactez-nous sur info aguilonius.com 7

8 Solvabilité 2 : quelles typologies de projet pour répondre aux obligations du Pilier 3? Par Antoine Bourdais, Directeur du pôle Banque/Assurance de l éditeur de logiciels réglementaires Invoke Comment se préparer pour répondre aux nouvelles obligations de reporting? Nous observons trois types d approches possibles. La première consiste à s orienter vers des développements spécifiques, ainsi que l ont décidé une petite minorité d organismes qui souhaitent faire évoluer leur plateforme existante, déjà bien maîtrisée en interne. Cependant, les assurances et les mutuelles s orientent plus généralement vers des solutions progicielles standard pour produire les états de reporting du pilier 3 : soit en mode projet avec une solution d automatisation des reporting, interfacée avec les systèmes amont ; soit plus simplement avec une solution de conversion de tableaux Excel au format XBRL attendu par les régulateurs. Comment se positionne la gamme de progiciels Solvabilité 2 d Invoke? Pour les organismes qui souhaitent mettre sur pied leur propre outil, nous proposons des composants XBRL qui équipent aujourd hui déjà plusieurs régulateurs nationaux parmi lesquels l ACP en France ou la Bundesbank en Allemagne. Côté progiciels standard, nous proposons la plateforme d automatisation des reporting FAS Regulatory S2 et son portail web e-regulatory S2 pour la centralisation et le suivi des dépôts aux régulateurs. Déjà éprouvée chez de grands comptes tels que Crédit Agricole, BPCE ou Danske Bank, cette solution intégrée est notamment appréciée pour la grande souplesse de ses outils de collecte. A ce jour, déjà trois grands acteurs du secteur assurance ont fait le choix d Invoke pour leur solution de reporting Solvabilité 2 Pilier 3 (projets France et international). C est en effet un facteur-clé de succès dans le cadre d un projet Solvabilité 2 : disposer d une solution capable de faire évoluer les interfaces facilement, par simple paramétrage, au fur et à mesure de la maturation des systèmes amont encore en pleine mutation. Enfin, pour ceux qui souhaitent continuer à produire leur reporting au format Excel, nous mettons à disposition le portail web déclaratif clé-en-main e-filing Insurance. Ce portail permet l import Excel et la saisie en ligne de l ensemble des tableaux Solvabilité 2, leur validation en temps réel et leur sauvegarde au format approprié. Et parce qu un simple add-on Excel ne saurait suffire à assurer la fiabilité des déclarations face à la multiplicité des acteurs impliqués (comptabilité, risques, etc.), ce portail collaboratif intègre un workflow de validation et garantit une parfaite maîtrise du calendrier. Solution hébergée disponible en mode SaaS, e-filing Insurance présente le double avantage de ne nécessiter aucun coût d infrastructure, et d intégrer les mises à jour réglementaires de manière transparente pour les utilisateurs. Quelle que soit la configuration adoptée, nos solutions partagent toutes la même technologie de pointe en matière de reporting XBRL, garantissant une réactivité inégalée à chaque évolution du cadre réglementaire. 8

9 Concepteur de solutions actuarielles depuis plus de 10 ans Un outil pour le pilier 3 de solvabilité 2 Production de tous les états quantitatifs QRT Etats spécifiques nationaux Application dynamique des contrôles de la taxonomie XBRL Solvabilité 2 Processus de validation et signature électronique Traçabilité et historisation Documentation automatique Complémentarité alimentations et saisies manuelles Un outil pour le pilier 1 et l ORSA Réalisation de tous les calculs de solvabilité Intégré en standard Calculs SCR/MCR de la formule standard Calcul des provisions Best Estimate Modèle Actif-Passif Vie Documentation automatique Historisation, traçabilité, piste d audit 9

10 LES QUATRE POINTS CLES DU REPORTING SOLVENCY II 1 AUTOMATISER LA COLLECTE DES DONNEES L enjeu majeur de la mise en œuvre du reporting Solvency est d assurer une production automatisée et sécurisée de l ensemble des états à transmettre au régulateur. L'automatisation de vos processus de fabrication de reporting permet de respecter les délais de soumission de vos déclarations et d'améliorer votre efficacité. 2 CONTROLER LA FIABILITE DES DONNEES Les exigences du régulateur sont telles que les données transmises doivent être d une qualité irréprochable. L outil de reporting doit être capable d appliquer les contrôles réglementaires, mais également apporter un ensemble de fonctionnalités permettant à l utilisateur de produire son reporting de façon souple et sécurisée. La correction des états avant soumission, la comparaison avec une déclaration précédente, la réconciliation avec la comptabilité et la personnalisation des contrôles sont autant de garanties pour la production d un reporting de qualité. 3 DECLARER EN XBRL AVEC SIGNATURE Le langage XBRL utilisé pour le reporting Solvency II nécessite un outil intégrant cette technologie complexe. Il en est de même pour la signature électronique où l outil doit permettre de visualiser les états après leur signature pour une ultime vérification. Dans certains contextes, les volumes attendus peuvent être importants et sont également à prendre en compte. Tous ces éléments sont autant de points majeurs à prendre en considération afin de ne pas risquer une défaillance technique lors du processus de déclaration. for SOLVENCY Une réponse adaptée au reporting Solvency II L outil de reporting revêt une importance stratégique car il est le dernier maillon de votre chaîne Solvency avant le régulateur ; il doit vous permettre de détecter et corriger tout problème de fiabilité des données en amont tout en sécurisant le respect des échéances réglementaires. UNE OFFRE COMPLETE Evolan for Solvency peut être mis en œuvre rapidement grâce à une offre de services très complète : Business Consulting Vous bénéficiez de prestations d'assistance et de conseil en organisation tout au long de la conception des nouveaux processus de reporting. Mise en œuvre Les ingénieurs du service d intégration de système Evolan vous assistent ou prennent en charge l intégralité de la mise en œuvre. Formation des utilisateurs Un catalogue de formations est disponible auprès de notre organisme Evolan Academy. Support et Maintenance En plus de la maintenance réglementaire du logiciel, vous avez accès à notre site de «Web Support» et pouvez contacter notre Hot-Line. Software as a Service (SaaS) Affranchissez-vous des contraintes techniques en vous connectant à distance sur un serveur hébergé par Sopra. 4 RESTER EN CONFORMITE REGLEMENTAIRE Pour faire face à l évolution permanente des règles de reporting, vous devez mettre en œuvre un process de veille et de maintenance réglementaire qui peut s avérer lourd et coûteux. Confier ces tâches à l éditeur, qui va en mutualiser la charge sur l ensemble de son parc client, contribue à diminuer vos coûts de fonctionnement et à libérer votre personnel qui peut se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. État TP-E3 (provisions techniques) ouvert dans l éditeur d états d Evolan for Solvency. 50 pays, 1000 clients Des milliards de transactions UNE 10 solution Tour Manhattan, 5 place de l Iris Courbevoie, LA DEFENSE CEDEX, FRANCE Tél : +33 (0)

11 REPORTING REGLEMENTAIRE SOLVENCY II (S2QRT) Bien que les directives Solvency II et Omnibus II ne soient pas votées et appliquées à ce jour, l ACP a annoncé que les nouveaux états de reporting (pilier 3) préparés par EIOPA seront à remettre en France au format XBRL dès mars 2014, de façon obligatoire mais non réglementée. En 2013, les sociétés d assurance, instituts de prévoyance et mutuelles doivent donc s atteler à revoir leurs pratiques et outils pour les adapter aux exigences S2QRT (Solva2 Quantitative Reporting Template). Les nouveaux états Le reporting réglementaire prévu dans Solvency II comprend différents types d états : des états quantitatifs complétant le rapport narratif public dénommé SFCR (Solvency Financial Condition Report), des états quantitatifs S2QRT, composant du RSR (Regular Supervisory Report) à remettre exclusivement aux superviseurs nationaux et les RFS (Reporting Financial Stability) qui sont des données financières consolidées au niveau européen. Dans ce cadre, le reporting quantitatif S2QRT est constitué de plus de quatrevingts états reprenant des données comptables, financières, de gestion ou liés aux ratios SCR et MCR. Les impacts organisationnels Afin de respecter l agenda et les niveaux de qualité attendus, il faut gérer une forte charge de conception et d implémentation des nouveaux états, notamment pour l identification des données sources. L ensemble de la chaîne de traitement des données est concernée tant pour les outils de production que pour la définition des équipes et des responsabilités associées. En particulier, la diversité des indicateurs à fournir, avec de nombreux axes de ventilation (devise, risque, ligne métier, etc.), aura un fort impact dans l organisation du travail. Une quantité de données bien plus importante qu aujourd hui sera en effet à préparer, avec d autant plus de rigueur que le régulateur prévoit d automatiser la collecte et les contrôles. Les impacts technologiques EIOPA a affiché sa volonté d utiliser le standard XBRL depuis 2011 dans la consultation CP002 et avec une volonté d élargissement à un maximum de pays européens. Pour appréhender ce nouveau format, les compagnies d assurance doivent déterminer l architecture optimale : elles doivent faire le choix entre une étape de conversion en bout de chaîne ou plus en amont, au niveau des outils comptables, prudentiels ou de gestion. En France, pour les assureurs, le circuit de remise se basera sur SURFI et OneGate, les outils de l ACP déjà utilisés pour le reporting réglementaire bancaire. On prévoit que les premiers rapports S2QRT pourraient être envoyés en test à l ACP dès le troisième trimestre Les démarches en pratique pour 2013 Il faut avant tout bien cerner le contenu des états, les données attendues et l organisation cible. Pour être prêt à la date du premier envoi, il y a lieu d industrialiser les fonctions reporting et de bâtir une base de données prudentielle maîtrisée. Pour cela, THEIA Partners vous propose un accompagnement sur mesure dans les étapes de cadrage et de mise en œuvre de votre projet, dans ses aspects métier (contenu des états), organisationnels (délais et responsabilités) et techniques (format XBRL). Nous déployons une «Démarche Projet Réglementaire», basée sur un retour d expérience approfondi du reporting bancaire Bâle II / COREP. La démarche apporte un soin particulier à l analyse amont (compréhension des états et mesure des impacts) et à l accompagnement du changement (mobilisation des équipes en charge du nouveau reporting). 11

12 UBPARTNER, est le représentant d Edgar-Online sur la région EMEA. Ubpartner s appuie sur une expérience unique, avec l implémentation de plusieurs projets XBRL chez les régulateurs et les remettants*. A ce titre, nous vous proposons une solution simple de conversion qui inclut une veille réglementaire sur les QRT et les états nationaux. * Notre solution MMI de conversion avec la signature électronique et la veille réglementaire démarre à 1000 par an et par remettant, pour plus d informations, contactez : Tour d Asnières - 4 avenue Laurent Cely Asnières-sur-seine - France Tel : +(33)

13 Avis d expert - Solvency II, maîtriser le reporting et garantir la qualité des données Franck Archer, Directeur pôle Banque, Finance, Assurance et stratégie Business intelligence, Umanis Consulting - Luc Doladille, Directeur pôle Consulting, Umanis Consulting Le pilier III représente un cadre exigeant d auditabilité, pouvez-vous nous en dire plus? Les acteurs du marché doivent justifier des informations transmises au Régulateur. Cela implique de détailler : Ses processus de gouvernance, sa démarche opérationnelle de pilotage des risques et de la solvabilité, les moyens et les outils mis en œuvre pour la mesure de solvabilité, les résultats produits, et enfin les moyens et processus de contrôle des informations. La première exigence consiste à équiper les systèmes informatiques des pistes d audit (flux d alimentation et services de restitution) et les activités de validation du reporting de processus de workflow. Enfin, il est nécessaire de déployer des services de saisies sécurisée pour les saisies et les corrections réalisées sur les bases calculatoires pour les piliers II et III. Dans un second temps, le challenge consiste à rapprocher les données comptables et les données extra-comptables. Le rapprochement de données comptables et données de gestion doit dorénavant être auditable. Il est donc primordial de choisir le bon outil qui permettra de rendre «contrôlable» ces activités de rapprochement souvent traités dans des outils analytiques dans des bases actuarielles. Pour se faire, nous préconisons deux pistes, le choix d un ETL avec un périmètre élargi à l EAI et au temps réel ou le choix d un interpréteur comptable (reste à définir quel périmètre de gestion des flux, il interviendra). Existe-t-il d autres contraintes en termes d auditabilité? En effet, Sovabilité II va également obliger les assureurs à rendre compte de manière très exhaustive de leurs placements en décomposant ligne par ligne des capitaux éventuellement confiés à une gestion extérieure. La production de cette information, la «transparisation», est un métier pour les entreprises de conservation et pousse les organismes à se poser de nombreuses questions notamment sur la piste d audit, la délégation contractuelle avec les gestionnaires en charge de la conservation des titres ou encore l utilisation de services de transparisation additionnels. Comment les sociétés d assurance vont-elles pouvoir faire face à ces contraintes? La démarche de qualité de données est un domaine complexe car ce sujet nécessite de maîtriser de nombreux domaines et de nombreuses interactions entre SI. Les expériences en Quality Data Management de la Business intelligence s avèrent un avantage. Ces compétences et savoir-faire nécessitent d être réunis au sein d une structure de gouvernance des données. Pour faire face aux différents défis, aux contraintes d auditabilité et de qualité, les sociétés d assurance vont devoir mettre en place une gouvernance du patrimoine des données et des informations et de la qualité des données. Quelle est votre approche pour équiper la fonction d autabilité et de pilotage de la qualité? Pour les sociétés d assurance, la capture, les traitements et l historisation des données nécessaires à la production du reporting réglementaire d une part et aux traitements applicatifs des modèles internes d autre part représentent un défi majeur. Les travaux réalisés par UMANIS auprès des principaux acteurs du marché ont permis de mettre en évidence 2 grands axes d adaptation : L alignement des systèmes d information et des processus de collecte : Pour fournir les données nécessaires aux nouveaux reporting, les systèmes de collecte et de production des données vont nécessiter une adaptation et/ou une amélioration par la mise en place de nouvelles solutions de type «DataWarehouse». La mise en oeuvre d une solution de reporting spécifique : Les données disponibles devront ensuite être regroupées, puis donner lieu à des contrôles de cohérence avant d être validées, puis transmises pour établir les états de reporting réglementaires. Un tel processus de reporting doit se fonder sur une approche de Quality Data Management dédiée, performante et évolutive afin de prendre en compte les évolutions réglementaires. La mise en place d une solution de gestion du patrimoine de la Business Intelligence : Rassembler au sein d une MétaBase d Entreprise un ensemble de référentiels (de la cartographie des risques, des processus applicatifs associés aux modèles internes, des processus applicatifs associés au reporting réglementaire, du patrimoine des données, de la taxonomie XBRL) et les éléments de mapping entre ces référentiels multiples. Cette démarche de Métabase aboutit à un outil de pilotage qui permettra de gérer la traçabilité de bout en bout et d analyser l impact des évolutions mais également d auditabilité de bout en bout et de dictionnaire de données. Mais aussi d identifier (et donc de maîtriser) les données sensibles au regard des processus Solvency II. Notre approche s inscrit ainsi dans une démarche incluant gouvernance de la qualité, gestion de la qualité opérationnelle et mise en œuvre de système de pilotage de la qualité. 13

14 Solvabilité II avec confiance Parfois appelé «Le Bâle pour les assureurs», Solvabilité II est quelque peu similaire aux trois piliers, dont chaque pilier gouverne différent aspect en exigences et approches. Solvabilité II devrait aider les assureurs à créer une synergie entre les rapports réglementaires, la communication des risques aux actionnaires et la gestion des risques de l entreprise. Il se concentre sur l agrégation des différentes sources de risques auxquels une entreprise est exposée et devrait aider au niveau reporting du fait de la convergence entre le reporting financier et réglementaire. Avec la perspicacité et la compétence de plus de 400 experts internes, Wolters Kluwer Financial Services offre une gamme complète de produits qui permettent aux entreprises de se conformer à toutes les facettes de la directive Solvabilité II, tout en fournissant les bases d une stratégie et des performances améliorées. Notre offre de Solvabilité II robuste permet aux entreprises de couvrir: Pilier 1 en utilisant les reporting de l autorité européenne des contrôleurs d assurance et de pensions professionnelles (EIOPA) entièrement intégrés et automatisés avec un service de mise à jour réglementaire y compris le calcul du capital de solvabilité requis (SCR, MCR exigence en capital minimum, Calcul de la Marge pour Risque, etc..). Pilier 2 avec l'évaluation quantitative et la gestion du risque de crédit et de marché ainsi que l'analyse du risque d'assurance basé sur un modèle de données intégrées et unifiées. Afin d'accomplir ceci, la solution peut aider les assureurs à créer un cadre de gestion des risques (ERM) et de mener leur propre évaluation interne des risques et de la solvabilité (ORSA). La solution permet aussi de communiquer en mode continu les rapports de gestion des risques de l entité réglementée ou des principaux domaines d'activité aux dirigeants du groupe. Pilier 3 avec notre outil de reporting très flexible qui permet la publication d informations suffisantes de risque et de capital. Il comprend des systèmes d'information de gestion (SIG), le traitement analytique en ligne (OLAP) et des fonctionnalités de reporting basées sur un modèle de données intégrées et unifiées. Faites confiance à un expert sur mesure Wolters Kluwer Financial Services a des connaissances vastes dans le développement des solutions de gestion de risque et de reporting réglementaire. Plus de organisations financières dans le monde entier nous font confiance pour offrir des solutions qui gèrent efficacement la conformité à la réglementation et à la gestion des risques dans leurs activités. Que ce soit la gestion du capital, la stratégie de gestion des risques ou de reporting réglementaire, nous comprenons les défis de Solvabilité II. Notre solution aide les dirigeants à aligner les décisions fondées sur le risque avec leurs objectifs métiers et avoir une vision globale des données risques qui est alimenté par des analyses avancées. La configuration modulaire de la solution vous permet d'améliorer ou de remplacer les systèmes existants favorisant ainsi une approche du risque plus moderne pour les organisations de toutes tailles et complexités. Nos outils sont alimentés par du contenu prédéfini et l usage du modèle «Best Practices» qui est mis à la disposition de tous les utilisateurs, favorisant une plus grande visibilité, de transparence et de contrôle et d aider à relever des défis organisationnels de Solvabilité II. 14

15 Lettre d information éditée par XBRL France XBRL France 19 rue Cognacq Jay Paris Cedex 07 Tél : Pour toute information, vous inscrire ou vous désinscrire, merci d envoyer un mail à l adresse suivante : 15

Solvabilité et calcul des fonds propres

Solvabilité et calcul des fonds propres AVIS D EXPERT Paris, le 18 janvier 2012 Solvency II, maitriser le reporting et garantir la qualité des données Franck Archer, Directeur pôle Banque, Finance, Assurance et Stratégie BI, Umanis Consulting

Plus en détail

XBRL, Solvabilité II et l Autorité de Contrôle Prudentiel

XBRL, Solvabilité II et l Autorité de Contrôle Prudentiel XBRL, Solvabilité II et l Autorité de Contrôle Prudentiel Conférence XBRL France - XBRL Europe Mardi 23 octobre 2012 Jean-Luc MENDA, Directeur Adjoint Responsable du Système d information Autorité de contrôle

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Plateforme intégrée de gestion des risques et de conformité réglementaire Solvabilité II - Gestion et Qualité des données Des enjeux essentiels pour une remise

Plus en détail

Qualité des données sur la chaine de valeur globale du reporting réglementaire, du Pilier 1 au Pilier 3 de Solvabilité 2

Qualité des données sur la chaine de valeur globale du reporting réglementaire, du Pilier 1 au Pilier 3 de Solvabilité 2 Qualité des données sur la chaine de valeur globale du reporting réglementaire, du Pilier 1 au Pilier 3 de Solvabilité 2 Conférence XBRL Paris, le 3 avril 2014 Des données de plus en plus complexes D où

Plus en détail

Conférence Solvabilité II: La dernière étape avant la remise réglementaire Validation avant soumission

Conférence Solvabilité II: La dernière étape avant la remise réglementaire Validation avant soumission Conférence Solvabilité II: La dernière étape avant la remise réglementaire Validation avant soumission Agenda de la presentation Présentation de la société Notre solution Architecture: scénarios d implémentation

Plus en détail

Les défis du reporting macro-prudentiel

Les défis du reporting macro-prudentiel Les défis du reporting macro-prudentiel EIFR 25 mars 2014 Bruno LONGET Banque de France Direction de la Balance des paiements Réf : D14-014 Introduction : pourquoi renforcer le dispositif de surveillance

Plus en détail

Forum XBRL francophone 2012

Forum XBRL francophone 2012 Forum XBRL francophone 2012 Comment garantir la conformité ACP? Pré-requis? Démarche de gouvernance? Impacts sur le SI? 23 octobre 2012 Réf.: UMANIS_FORUM_XBRL_2012 V00 Version : 1.0 Date : 23/10/2012

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Reporting & Disclosure - Solvabilité II Mise en perspective en Belgique et en France Le «pilier 3» - Présentation

Reporting & Disclosure - Solvabilité II Mise en perspective en Belgique et en France Le «pilier 3» - Présentation Reporting & Disclosure - Solvabilité II Mise en perspective en Belgique et en France Le «pilier 3» - Présentation Dominik Smoniewski Jean-Baptiste Parmentier Sommaire 1. Les principes généraux du Pilier

Plus en détail

Les attentes du marché

Les attentes du marché www.pwc.com Les attentes du marché Octobre 2012 L état des lieux à propos des formats de reporting et de l appropriation par le marché du XBRL La taxonomie XBRL pour les reportings Solvabilité 2 a fait

Plus en détail

IBM Cognos Disclosure Management

IBM Cognos Disclosure Management IBM Cognos Disclosure Management Gestion de la production de rapports collaboratifs Les points clés Fusionne les données d entreprise avec l analyse narrative ciblée dans un environnement auditable et

Plus en détail

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1.

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1. Préparation à Solvabilité II Analyse des réponses au questionnaire sur la préparation des organismes d assurance 18 mars 2014 version 1.0 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Principaux résultats... 3 3 Ce que

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

Newsletter n 18. Janvier 2014

Newsletter n 18. Janvier 2014 Sommaire Newsletter n 18 Janvier 2014 Le mot du Président Actualité XBRL Europe XBRL dans la supervision financière européenne La directive transparence et le calendrier de l ESMA Assurance : une nouvelle

Plus en détail

TECH COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INFOTECH # 33 INTRODUCTION RAPPEL : QUEL CONTOUR DU GROUPE D ASSURANCE AUJOURD HUI?

TECH COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INFOTECH # 33 INTRODUCTION RAPPEL : QUEL CONTOUR DU GROUPE D ASSURANCE AUJOURD HUI? COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INTRODUCTION Marie-Laure DREYFUSS ASSOCIÉE Responsable du Pôle Gouvernance Tel. : + 33 (0)4 72 18 58 58 E-mail : marie-laure.dreyfuss@actuaris.com En matière de

Plus en détail

Reporting sous Solvabilité II

Reporting sous Solvabilité II Paris, 23 octobre 2012 Dominik SMONIEWSKI Conseiller Table des matières Reporting harmonisé Reporting national XBRL Préparation du secteur 2 / 18 Reporting harmonisé - Types de reporting Solvency and Financial

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013. Paris, le 6 juin 2013

Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013. Paris, le 6 juin 2013 Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013 Paris, le Programme Évolutions quantitatives et impacts associés Enseignements à tirer des derniers travaux demandés par l EIOPA (Pilier 1)

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Sommaire Introduction... 3 Définition... 3 Les domaines d application de l informatique décisionnelle... 4 Architecture d un système décisionnel... 5 L outil Oracle

Plus en détail

XBRL France - Newsletter N 13

XBRL France - Newsletter N 13 Newsletter N 13 Juillet 2010 XBRL France - Newsletter N 13 Le mot du Président Chers Membres, En tant que Président de XBRL France, je suis heureux de saluer l arrivée de nouveaux membres, qui renforcent

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Comment les organismes d assurance font-ils face au défi Solvabilité 2 en matière de reporting?

Comment les organismes d assurance font-ils face au défi Solvabilité 2 en matière de reporting? Livre Blanc MAI 2013 Comment les organismes d assurance font-ils face au défi Solvabilité 2 en matière de reporting? www.invoke.fr La directive Solvabilité 2 impose aux organismes d assurance de très lourdes

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

CLUB AM N 14. MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie

CLUB AM N 14. MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie CLUB AM N 14 MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie Impacts MIF sur les systèmes d informations : Éléments de réponse grâce à un progiciel de gestion de portefeuilles Ordre du jour MIFID, un enjeu pour

Plus en détail

IBM Software Business Analytics. IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne

IBM Software Business Analytics. IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne IBM Software Business Analytics IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne 2 IBM Cognos - FSR Automatisation des processus de reporting interne IBM Cognos Financial Statement Reporting

Plus en détail

Présentation Commerciale SIYOU Conseil

Présentation Commerciale SIYOU Conseil Performance Management I Consulting I Technology Présentation Commerciale SIYOU Conseil Juin 2014 Siyou Conseil Tous droits réservés Pourquoi ce nom? Les entreprises cherchent souvent à cacher l étymologie

Plus en détail

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Le Data Risk Center Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Sommaire Le conseil en Risk Management 1) Le projet Solvabilité II Objectifs et moyens à mettre

Plus en détail

SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11

SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11 SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11 Avertissement Ce document est destiné exclusivement aux investisseurs qualifiés au sens des articles L. 411-2

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

Synthèse des instructions de l'eiopa pour la préparation à Solvabilité 2

Synthèse des instructions de l'eiopa pour la préparation à Solvabilité 2 www.pwc.fr/solv2 Synthèse des instructions de l'eiopa pour la préparation à Solvabilité 2 27 septembre 2013 Contexte Suite aux consultations publiques du 27 mars 2013 sur les mesures de préparation à Solvabilité

Plus en détail

SOLVABILITE II Glossaire et notions clés

SOLVABILITE II Glossaire et notions clés SOLVABILITE II Glossaire et notions clés Version septembre 2013 A Actuaire Spécialiste qui applique la statistique et le calcul des probabilités pour la conduite d opérations financières et d assurance.

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 www.varm.fr Solvabilité 2 commentaires sur l ORSA Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 Sommaire Introduction... 2 Principes pour une gestion intégrée des risques... 3 La mise en place de l ORSA... 5 Introduction

Plus en détail

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >>

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >> Access MD Online Vue d ensemble Access MD Online fournit aux organisations un accès en temps réel à leurs programmes de carte commerciale au sein d un environnement sécurisé, n importe où et n importe

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

Introduction. Jean-Marie Levaux, vice-président de l ACPR

Introduction. Jean-Marie Levaux, vice-président de l ACPR 13/11/2013 1 Introduction Jean-Marie Levaux, vice-président de l ACPR 2 Sommaire Conférence animée par Romain Paserot, directeur des contrôles spécialisés et transversaux, Chef de projet Solvabilité II

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Executive summary Dans un contexte concurrentiel croissant, une situation

Plus en détail

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance Accenture Software IDMF Insurance Data Factory La migration en toute confiance de vos données d assurance Plus de 60 millions de contrats migrés avec succès Les compagnies d assurance sont régulièrement

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation

La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation Danièle NOUY, Secrétaire général de l Autorité de contrôle prudentiel

Plus en détail

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Définir Analyser planifier optimiser mesurer Anticiper 01 DE GAMMA arcole rh T Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Accélérateur de Performance Métier L optimisation de la productivité de votre

Plus en détail

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Présentation d ERMS Solution logicielle pour le pilotage et l ERM Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Sommaire 1 Présentation d ACTUARIS 2 Les problématiques rencontrées 3 Présentation d ERMS

Plus en détail

Plateforme STAR CLM. Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise

Plateforme STAR CLM. Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise Plateforme STAR CLM Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise Groupe STAR Your single-source partner for corporate product communication Chaque plan de vol est unique... Chaque vol est un

Plus en détail

IBM Business Process Manager

IBM Business Process Manager IBM Software WebSphere Livre blanc sur le leadership en matière d innovation IBM Business Process Manager Une plateforme de BPM complète, unifiée et facilement adaptable aux projets et aux programmes d

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE EIFR 25.06.2014

SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE EIFR 25.06.2014 SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE RISQUE EIFR 25.06.2014 LA MUTUALITÉ FRANÇAISE La mutualité française en quelques chiffres 2 LES CHIFFRES CLÉS ET L ORGANISATION DE LA MUTUALITÉ Un acteur

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014 Comment s adapter aux modèles standards : de la recherche aux nouvelles offres de services et de produits Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Plus en détail

CACEIS capitalise sur la gestion des assemblées générales

CACEIS capitalise sur la gestion des assemblées générales CACEIS capitalise sur la gestion des assemblées générales CACEIS Corporate Trust, la filiale française de CACEIS spécialisée dans les services aux émetteurs, conjugue simplicité et réduction des coûts

Plus en détail

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP HARMONISEZ VOTRE ENTREPRISE AVEC... Insidjam ERP Améliorez la performance de votre entreprise avec ERP Personnalisée et Supportée par IT Solutions, cette version Algérienne d'openerp, qui est le logiciel

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information Organisation et Informatique Document Demande d Information Modélisation Architecture & Urbanisme Réf. : RFI_MATUR.doc Page 1/12 RFI REF : RFI20100007 Demande d Information SOMMAIRE 1 OBJET DE LA DEMANDE

Plus en détail

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment Beaucoup plus qu un logiciel de suivi de chantier, NaviBat est un véritable outil de pilotage. Navibat n est pas qu un simple logiciel de suivi

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Une vision stratégique du reporting réglementaire

Une vision stratégique du reporting réglementaire When Technology Means Transparency Une vision stratégique du reporting réglementaire 25 Mars 2014 Les enjeux du reporting réglementaire Vu du régulateur Contrôler les établissements financiers Anticiper

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Solution de stress test Moody s Analytics

Solution de stress test Moody s Analytics Solution de stress test Moody s Analytics Solution de stress test Moody s Analytics Moody s Analytics propose aux établissements financiers une couverture exhaustive de l intégralité du processus de stress

Plus en détail

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance Séminaire EIFR Gouvernance et contrôle des établissements financiers : pour une surveillance des risques et un contrôle efficace Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Plus en détail

LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV

LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV CONSTRUCTION FABRICATION D'ÉQUIPEMENTS MAINTENANCE INDUSTRIELLE BUREAUX D'ÉTUDES SERVICES INFORMATIQUES NETTOYAGE «NaviOne n est pas

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

CONGRES DES ACTUAIRES du 29 juin 2009. IMPACT DE SOLVABILITE II SUR l OFFRE PRODUIT EXEMPLE DE L EPARGNE RETRAITE

CONGRES DES ACTUAIRES du 29 juin 2009. IMPACT DE SOLVABILITE II SUR l OFFRE PRODUIT EXEMPLE DE L EPARGNE RETRAITE CONGRES DES ACTUAIRES du 29 juin 2009 IMPACT DE SOLVABILITE II SUR l OFFRE PRODUIT EXEMPLE DE L EPARGNE RETRAITE SOMMAIRE 1- Préambule /Contexte 2- Macro analyse d impact sur l épargne 3- Transition vers

Plus en détail

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

Gestion comptable et financière

Gestion comptable et financière 4 5 Gestion comptable et financière Gérez efficacement votre activité comptable et financière Solution modulaire, vous propose une gestion de la comptabilité, des moyens de paiement, de la trésorerie,

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

Les Eléments clés du projet

Les Eléments clés du projet THE GLOBAL LEADER IN CLOUD BI & CPM Les Eléments clés du projet 1 THE GLOBAL LEADER IN CLOUD BI & CPM Les Eléments clés du projet Périmètre fonctionnel 2 Le Core Model Le point central de constitution

Plus en détail

LexisNexis Compliance Assurance La solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité

LexisNexis Compliance Assurance La solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité LexisNexis Compliance Assurance La solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité Exhaustivité des normes assurance Diagnostic et aide à la décision Tableaux de bord Veille

Plus en détail

Modèle bancaire traditionnel sous pression

Modèle bancaire traditionnel sous pression Thinking ahead begins now Dans le contexte économique actuel, les banques doivent faire face à de nouvelles contraintes réglementaires et à la nécessité de fidéliser leur clientèle. Équipé de solutions

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

D AIDE À L EXPLOITATION

D AIDE À L EXPLOITATION SYSTÈMES D AIDE À L EXPLOITATION P.MARSAUD Juin 2011 UN PEU DE VOCABULAIRE.. L Informatique Industrielle à développé au fil des années de son existence son propre vocabulaire issu de ses métiers et fonctions

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

LE LOGICIEL DE GESTION D AFFAIRES CONÇU POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV. www.navione.fr

LE LOGICIEL DE GESTION D AFFAIRES CONÇU POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV. www.navione.fr LE LOGICIEL DE GESTION D AFFAIRES CONÇU POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV www.navione.fr Un ERP est un logiciel de gestion unique, partagé par tous les collaborateurs, qui couvre tous les domaines de l entreprise,

Plus en détail

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté 25/07/06 JJ Mois Année Présentation générale & Présentation

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION FINANCE 2014

DÉMATÉRIALISATION FINANCE 2014 NOTE DE SYNTHESE RENCONTRE DÉMATÉRIALISATION FINANCE 2014 DÉMATÉRIALISATION DU PROCESSUS PURCHASE-TO-PAY : QUELLES RUPTURES TECHNOLOGIQUES ANTICIPER EN RÉPONSE AUX ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES ET ORGANISATIONNELLES?

Plus en détail

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS?

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS? Order Management System L Order Management System (OMS) d hier visait avant tout à automatiser les communications internes, en permettant au trader de collecter électroniquement les ordres et les instructions

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

La plateforme IRM. La maitrise des risques. L accès à la plateforme

La plateforme IRM. La maitrise des risques. L accès à la plateforme Plateforme IRM La plateforme IRM Une vue 360 sur l activité Le management proactif La maitrise des risques La valorisation de l impact social Les caractéristiques techniques Le processus intégral de traitement

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique Collectivités Finances Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

Solutions d ingénierie de la performance et du risque

Solutions d ingénierie de la performance et du risque Solutions d ingénierie de la performance et du risque Une expertise de premier ordre au service des investisseurs institutionnels et de leurs gestionnaires COMPRENDRE et expliquer votre performance Vous

Plus en détail

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE.

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Windows 7 : mal nécessaire ou réel avantage? Au cours des 24 prochains mois,

Plus en détail

INSIGHT. Challenges et enjeux du nouveau FINREP

INSIGHT. Challenges et enjeux du nouveau FINREP La collection Insight publiée par NGR Consulting vise à apporter au travers de documents analytiques courts un point de vue sur les problématiques à venir concernant le secteur financier. Retrouvez l ensemble

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN DEVELOPPEUR PHP/MySQL POUR LA REALISATION D UNE PLATEFORME DE GESTION DES ACTIVITES DE FORMATION

Plus en détail