: Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ": Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014. Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr"

Transcription

1 : Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014 Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP

2 Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Une thérapie ciblée est un traitement développé spécifiquement pour son activité sur un mécanisme oncogénique identifié et avec une cible moléculaire associé à l identification d un biomarqueur prédictif de réponse à ce traitement. En pratique la définition est élargie: Définition de la cible: cellule tumorale ou microenvironnement, cible moléculaire unique ou multiples, mécanisme oncogénique identifié ou non Identification de sous-types moléculaires de cancers selon les facteurs prédictifs mais pas toujours de facteur prédictif identifié, ni d analyse moléculaire de la cible

3 Introduction: Comment définir la cible? Expression Cible potentielle Expression + activation Cible prometteuse Expression + activation + mécanisme Cible validée Expression + activation + mécanisme + agent TMC JY Blay et d'après J Fletcher. Sarcoma State of the Science Meeting, 17 June 2002, Bethesda, MD, USA

4 Trastuzumab, T-DM1, pertuzumab Gefitinib, erlotinib, cetuximab, panitumumab Ipilimumab, Nivolumab Olaparib, rucaparib Bevacizumab, sunitinib, axitinib crizotinib Hanahan, Cell 2011

5 Ciblage d un mécanisme causal ou d un mécanisme oncogénique plus tardif Anomalies moléculaires causales précoces et constantes => Imatinib (Glivec) dans la LMC et transcrit Bcr-Abl Anomalies moléculaires plus tardives, fréquentes Bevacizumab (Avastin) et angiogénèse Ipilimumab et échappement immunitaire Cibles moléculaires qui ne jouent pas de rôle dans la transformation => Rituximab dans le LMNH et CD20

6 Quelle cible? =>Cibler la cellule tumorale ou le micro-environnement => Cibler un mécanisme oncogénique => Cible moléculaire spécifique ou multi-cible => Guidée par la biologie moléculaire du patient ou non Mécanismes de résistance et d échappement aux thérapies ciblées: voies alternes et mutations secondaires

7 Sélectivité versus Spécificité

8

9 Sorafénib Sunitinib Avantage ou inconvénient?...

10 Quels agents? Les anticorps monoclonaux Les inhibiteurs de tyrosine kinase

11 1/ Ciblage de HER : blocage du signal de prolifération

12 Ciblage de HER: HER 1 (EGFR): cancer colorectal KRAS sauvage, cancer ORL, cancer bronchique EGFR muté Ac monoclonaux: -Cetuximab (Erbitux) -Panitumumab (Vectibix) TKI: -Erlotinib (Tarceva) -Gefitinib (Iressa) -Afatinib (Gilotrif) HER2: cancer du sein HER2+++, cancer gastrique HER2+++ Ac monoclonaux: -Trastuzumab (Herceptin) -Pertuzumab (Perjeta) ADC: T-DM1 (Kadcyla) TKI: Lapatinib (Tyverb)

13 Ciblage de HER1 dans CBNPC Cellule tumorale Voie oncogénique addictive, facteur de croissance Biologie moléculaire, guidée par caractéristiques cliniques Thérapie sélective si mutation EGFR activatrice; sensibilité différente selon le type de mutation

14 Ciblage de HER1 dans CBNPC: blocage du signal de prolifération Biomarqueur: mutation EGFR En pratique: Adénocarcinome bronchique EGFR muté* => Iressa 250mg/j, en 1 ère ligne Mok, NEJM 2009

15 Toxicité spécifique des anti-her1 toxicité cutanée +++ diarrhée réactions allergiques avec le cétuximab

16 Ciblage de HER2 dans cancer du sein HER2 surexpimmée par la Cellule tumorale Voie addictive, événement précoce dans la cancérogénèse Guidée par biologie moléculaire, hétérogénéité tumorale et intérêt de re-biopsier Mécanismes de résistance, réponse dissociée et intérêt des combinaisons de tt ciblant HER2

17 Ciblage de HER2 dans Cancer du sein: blocage du signal de prolifération Biomarqueur: surexpression membranaire de HER2 IHC +/- FISH 20% des cancers du sein 1/ Trastuzumab (Herceptin): Ac monoclonal anti-her2 2/ Pertuzumab (Perjeta, AMM 2013): Ac monoclonal anti-her2 inhibant l hétérodimérisation HER2 => HER1, HER3. 3/ T-DM1 (Kadcyla, AMM 2013): Trastuzumab+emtansine 4/ Lapatinib (Tyverb): TKI anti-her2 En pratique: Herceptin + chimiothérapie adjuvante ou métastatique des cancers du sein Her2+++ (6mg/kg/21j IV ou 600mg/21j SC), en 2 ème intention Tyverb 1250mg/j + xeloda (ou tyverb + femara si RH+) Combinaisons d anti-her2 + efficaces: -Herceptin+ tyverb -Herceptin + Perjeta : AMM en 1 ère ligne métastatique avec Taxane -Kadcyla + Perjeta

18 Toxicité spécifique des anti-her2 Cardiotoxicité : le plus souvent réversible Echocardiographie pré-thérapeutique - Prise en charge des FRCV - ATCD: irradiation cardiaque (sein G, CMI), dose d anthracyclines

19 2/ Ciblage de l angiogénèse Ciblage du micro-environnement Angiogénése tumorale Pas de séléction sur biologie moléculaire (pour l instant) Thérapies multi-cibles: sunitinib, sorafenib, axitinib, pazopanib : schéma+++ Mécanismes de résistance et facteur prédictif

20 Ciblage de l angiogénèse tumorale (1) Ciblage d un mécanisme oncogénique tardif: le switch angiogénique Pas de sélection sur un biomarqueur, pas de facteur prédictif Indications multiples : Bevacizumab: Ac monoclonal anti-vegf -Cancer du sein métastatique -Adénocarcinome colo-rectal métastatique -Adénocarcinome bronchique métastatique* -Glioblastome* -Adénocarcinome ovarien avancé TKI: multi-cibles VEGFR, PGFR, FGFR -Cancer du rein métastatique: Sunitinib, sorafenib, axitinib -Sarcomes: Pazopanib -En cours de développement dans cancer ovarien: Nintedanib, Cediranib cible Microenvironnement tumoral Angiogénèse VEGF, VEGF-R PDGF-R FGF-R biomarqueur non Clinique: HTA

21 Ciblage de l angiogénèse tumorale cancer de l ovaire (2) 8 phases 3 positives dans l ovaire Bevacizumab: ICON7 & OCEANS Néo-adjuvant: Essai en cours Résistance au bevacizumab: TKI anti-vegfr, FGFR, PDGFR Pazopanib Cediranib Nintedanib Néo-adjuvant Nintedanib: Essai en cours Aghajanian, JCO 2012; Perren, NEJM 2011;

22 (3) Arsenal thérapeutique anti-angiogénique Nécessité de biomarqueur prédictif / résistance au bevacizumab Stratégie thérapeutique Ramez, Gynecol Oncol 2013

23 Ciblage histologique: Adénocarcinome ovarien à cellules claires et Sunitinib (4) Sur-expression spécifique de la voie IL6-STAT3-HIF qui constitue une cible thérapeutique et justifie l essai du sunitinib Recherche d une cible -mécanisme connu: l angiogénèse dans le cancer de l ovaire -expression différentielle des acteurs de l angiogénèse selon le sous-type histologique -sélection de la thérapie la plus spécifique Anglesio, CCR 2011

24 Toxicités spécifiques des anti-angiogéniques (5) Toxicité cardiovasculaires: -risque de décompensation des coronaropathies, maladies vasculaires cérébrales (AVC, AIT, démence vasculaire ) -pas de contre-indication absolue en cas de TVP-EP: ratio bénéfice/risque à réévaluer. -HTA: marqueur d impregnation, à traiter: IEC en 1 ère intention. Cicatrisation: délai chirurgie selon ½ vie Cas particuliers: perforation digestive, fistules - Tumeurs abdominales en place, tumeurs pelviennes - Toxicité/dose - Corticothérapie, AINS

25 Ciblage du déficit de réparation de l ADN: Inhibiteurs de PARP Olaparib en maintenance: Résultats de la phase 2: SSP 8,4 vs 4,8 mois phase 3 ciblée pour patientes BRCA mutées Ciblage des mutations BRCA et des autres déficit de recombinaison homologue => 17 % BRCAm mais 50% de répondeurs signature moléculaire à établir: «biomarqueur BRCA-like» de sensibilité aux inhibiteurs de PARP => Essai ARIEL2: NCT Ledermann, NEJM 2012 Lee JM, Ann Oncol 2014

26 Ciblage des MCI: Immunomodulation anti-tumorale Renaissance de l immunothérapie anti-tumorale en 2010: AMM Ipilimumab dans le mélanome Ciblage des molécules de costimulation inhibitrices CTLA-4, PD-1, : données pré-cliniques encourageantes dans le cancer de l ovaire -Blocage de PD-1 restaure une immunité anti-tumorale dans la cancer de l ovaire => Prolifération et activation de LT CD8+ spécifiques d antigènes tumoraux Inhibition des LT régulateurs et des MDSC (Duraiswamy CCR 2013, Wei Plos One déc 2013) -Une nouvelle MCI cible Blocage de B7-H4 restaure une immunité antitumorale (Dangaj CR 2013, Oncoimmunology 2013)

27 Immunomodulation anti-tumorale ciblage des récepteurs de costimulation du lymphocyte T

28 ciblage des molécules de costimulation inhibitrice Cellule tumorale Lymphocyte T (TIL) L intégration de signaux d activation et d inhibition module l activation lymphocytaire T La surexpression des molécules de costimulation inhibitrices (MCI) est un des mécanismes d échappement des tumeurs au contrôle du système immunitaire Le blocage de l interaction MCI-ligand => restauration immunité anti-tumorale = cible thérapeutique. Nature Immunology 2012, Freeman

29 Voies de transduction des signaux de costimulation

30 Spécificité de la réponse et de l évaluation radio-clinique: - Flare-up immunologique - Réponse différée Flare-up immunologique Réponse différée ( à préciser sur cohorte + importante) Evaluation adaptée selon les critères irrc Nécessité d un facteur prédictif robuste irrc: immune response related criteria Wolchock et al, Clin Cancer Res 2009;15: ;

31 Survie spécifique Proportion des patients Biomarqueur pour le traitement par anti-pd1 du cancer du rein Statut PD-L1 Années après néphrectomie CCR 2007, Thompson Statut PD-L1 NEJM 2012, Topalian Le statut PD-L1+ nécessaire à la réponse à un anti-pd1 mais non suffisant Biomarqueur connu: PD-L1 (exprimé par les cellules tumorales) - pronostic péjoratif dans le CRCC localisé - prédictif de réponse au traitement par anti-pd1

32 Synergie anti-angiogénique et immunomodulation: piste à explorer en onco-gynécologie Diminution de l immunosuppress ion sous antiangiogénique: Déplétion Treg par sunitinib, axitinib -Essai de combinaisons anti-angiogénique + anti-pd-1/pd-l1 dans le CRCCm: NCT Tasquinimod dans les cancers gynécologiques Tartour, Cancer metastasis Rev 2010 Adotevi, J Immunother 2010

33 Ciblage du métabolisme des folates voie de l alpha-folate-récépteur Voie secondaire de transport intra-cellulaire du folate: Surexpression spécifique dans 80% des adénocarcinomes ovariens -Vintafolide (EC145): Vinca-alcaloide couplé à l acide folique -réponse corrélée à l expression de l alpha-folate-récépteur Phase 2 PRECEDENT: SSP 5 mois vs 2,7 mois. => Essai PROCEED en cours: NCT Naumann, JCO 2013; Reddy, CCR 2014

34 Ciblage ALK crizotinib dans CBNPC ALK+ 4% des adénocarcinomes bronchiques Crizotinib indiqué en 2 ème ligne Traitement développé dans une indication spécifique Cible également MET et Ros Développement secondaire dans d autres tumeurs avec anomalies de la voie Alk/MET/Ros

35 Ciblage crizotinib & Amplification de MET Amplification de MET 12% des Adénocarcinomes ovariens -cellules claires > séreux Essai AcSé Crizotinib: ciblage toutes tumeurs ayant anomalie moléculaire sensible au crizotinib ( Voies MET, ALK, ROS) Séléction sur profil moléculaire de la tumeur => MET+ Yamamoto, Mol Pathol 2011 Anglesio, CCR 2011

36 Conclusion Le modèle de thérapie ciblée de la LMC et de l imatinib: 1 cancer = 1 anomalie causale= 1 thérapie ciblée s applique très peu en cancérologie De nombreuses thérapies ciblées bénéficient seulement à un sous-groupe de patients au sein d un type histologique de cancer Le recherche de biomarqueurs permet d identifier ces patients qui pourraient en bénéficier et doit être intégré dans les essais cliniques A l inverse du développement de thérapies ciblées; Identification d 1 cible => développement d 1 thérapie ciblée l arsenal thérapeutique permet de rechercher des cibles correspondant à des traitements disponibles => sur le mode de l essai INCA AcSé Crizotinib Les voies de résistance et d échappement sont la rançon du succès de ces thérapies ciblées & les pistes d une recherche active

Les Cancers Féminins, aspects globaux et pluridisciplinaires: Thérapies ciblées en Onco-gynécologie en 2014

Les Cancers Féminins, aspects globaux et pluridisciplinaires: Thérapies ciblées en Onco-gynécologie en 2014 Les Cancers Féminins, aspects globaux et pluridisciplinaires: Thérapies ciblées en Onco-gynécologie en 2014 Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Axe validé et nouvelles

Plus en détail

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Dr Pierre COMBE, Oncologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Activité sur un mécanisme oncogénique Identification

Plus en détail

Thérapies ciblées en oncologie

Thérapies ciblées en oncologie Thérapies ciblées en oncologie Quelle place dans l arsenal thérapeutique en 2015? Angers, 5 mars 2015, Journées FMC Médecine Générale De la biologie à la thérapie Comprendre pour traiter Hanahan, Cell,

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Actualités de l année en. oncologie

Actualités de l année en. oncologie Actualités de l année en Le cru 2015 oncologie Angers,, Jeudi 5 mars 2015, Journées FMC Médecins généralistes Actualités et nouveautés Biologie Prévention Diagnostic précoce Traitements Cancérogenèse Sport

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Thérapies ciblées et sujets âgés

Thérapies ciblées et sujets âgés Thérapies ciblées et sujets âgés Dr Marie-Paule Sablin Service inter-hospitalier Beaujon-Bichat de cancérologie Le plan Que sont les thérapies ciblées? Leurs indications En pratique chez les sujets agés

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux Dr William Jacot, Oncologue Médical Thérapies Ciblées Définition Anomalies moléculaires spécifiques des cellules tumorales Molécules

Plus en détail

THERAPIES CIBLEES. Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques. Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique

THERAPIES CIBLEES. Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques. Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique THERAPIES CIBLEES Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique 50 ans de traitement des cancers Traitements «conventionnels» Chirurgie, RT,

Plus en détail

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot 11 septembre 2008 Service d'oncologie Médicale Traitements en Oncologie Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie cytotoxique Hormonothérapie Thérapies Moléculaires

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription. Christine Rebischung, oncologie médicale

Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription. Christine Rebischung, oncologie médicale Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription Christine Rebischung, oncologie médicale Mécanisme d action de la chimiothérapie -Action sur les mécanismes de division de la cellule

Plus en détail

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Dr Florence BANNIE, Pharmacien Dr Laure Kaluzinski, Oncologue Centre Hospitalier Public du Cotentin ARKM 17éme Rencontre Médicale 29 novembre 2014,

Plus en détail

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante «Chimiotherapie» = chimiothérapies (cytotoxiques) et

Plus en détail

DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes

DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes Dr Hélène SENELLART Centre R. Gauducheau, Nantes 4 février 2009 DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes partie professionnelle

Plus en détail

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Les thérapies ciblées antiangiogéniques en cancérologie Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Objectifs pédagogiques Donner une définition des thérapies ciblées

Plus en détail

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Programme SHIVA Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Institut Curie Jeudi 29 novembre 2012 Introduction Chirurgie 20 ème

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Thérapies ciblées : toxicités digestives Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Introduction Toxicités fréquentes Dose-limitantes Altération de la QOL Toxicité

Plus en détail

Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy

Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy Conflits d intérêts, S Delaloge, Nov 2015 Consulting / expert Conferences/ formations Research grants

Plus en détail

Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées

Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées Christophe Le Tourneau, MD, PhD Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Académie Nationale

Plus en détail

Étude des mutations PIK3CA

Étude des mutations PIK3CA Étude des mutations PIK3CA Application dans les cancers du sein et les cancers colorectaux métastatiques Alexandre Harlé a.harle@nancy.unicancer.fr Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des tumeurs Département

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse HER2 et cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan 1. Qu est ce que HER2? 2. Incidence des anomalies de HER2 3. Profil

Plus en détail

MARQUEURS & TESTS COMPAGNONS. Biomarqueurs moléculaires prédictifs

MARQUEURS & TESTS COMPAGNONS. Biomarqueurs moléculaires prédictifs MARQUEURS & TESTS COMPAGNONS Biomarqueurs moléculaires prédictifs Jean Paul Brouillet, La Grande Motte 2 octobre 2015 Définitions (Guide Méthodologique : Test compagnon associé à une thérapie ciblée, HAS

Plus en détail

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( )

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) Poumon Cible : EGFR Cancer bronchique métastatique Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr En 2 ème ligne après une

Plus en détail

Quelle est d'après vous la ou les différences entre chimiothérapie anticancéreuse et thérapies ciblées?

Quelle est d'après vous la ou les différences entre chimiothérapie anticancéreuse et thérapies ciblées? Item 141 de l ENC: Chimiothérapies Thérapies ciblées Traitements des cancers: chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, i i hormonothérapie. La décision i thérapeutique ti multidisciplinaire et l information

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2010

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2010 Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2010 COLLECTION Rapports & synthèses POUR UN ACCÈS AUX THÉRAPIES CIBLÉES : - LES PLATEFORMES

Plus en détail

Atlas des cancers de l ovaire

Atlas des cancers de l ovaire Atlas des cancers de l ovaire Dr LHEUREUX Stéphanie, oncologue, Centre François Baclesse Etat actuel des cancers de l ovaire Vaughan S, Nat Rev Clin Oncol 2011 Atlas: caractérisation actuelle Extension:

Plus en détail

Marqueurs tumoraux. Notion de valeurs usuelles :

Marqueurs tumoraux. Notion de valeurs usuelles : Dr F Desroys du Roure, mars 2011 Marqueurs tumoraux Notion de valeurs usuelles : Le PSA varie en fonction de l âge, le CA125 est significativement plus bas après la ménopause, En pratique, inapplicable

Plus en détail

La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie

La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie Les Incontournables 2013 en Cancérologie 8 octobre 2013 - Chambéry La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie Présent & Futur Benoît BUSSER bbusser@chu-grenoble.fr Présent L INCa et les PF de

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

SOINS ET VIE DES MALADES. www.e-cancer.fr JUIN 2010. C O L L E C T I O N Rapports & synthèses

SOINS ET VIE DES MALADES. www.e-cancer.fr JUIN 2010. C O L L E C T I O N Rapports & synthèses Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES JUIN 2010 Programme INCa pour la détection prospective des biomarqueurs émergents dans le cancer du poumon, le cancer colorectal et le mélanome : une nouvelle approche

Plus en détail

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 Réunion GFPC Paris, décembre 2013 Pr D Damotte Pathologie Hôpitaux universitaires paris centre BRAF: voie MEK / ERK AMM mélanome en 2011 La recherche BRAF

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Repenser le cancer de l ovaire après. Jérôme ALEXANDRE, Université Paris Descartes, Oncologie, GH Cochin Hôtel Dieu

Repenser le cancer de l ovaire après. Jérôme ALEXANDRE, Université Paris Descartes, Oncologie, GH Cochin Hôtel Dieu Repenser le cancer de l ovaire après Jérôme ALEXANDRE, Université Paris Descartes, Oncologie, GH Cochin Hôtel Dieu Objectifs Faire une recherche exhaustive des anomalies génétiques et épigénétiques des

Plus en détail

Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences & Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet

Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences & Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Thérapies ciblées dans les cancers bronchiques non à petites cellules. Les cibles utilisées actuellement : Description et valeurs prédictives et pronostiques Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

THERANOSTIC. Pr. C. BOHUON Conférence CORATA Namur 08 juin 2011

THERANOSTIC. Pr. C. BOHUON Conférence CORATA Namur 08 juin 2011 THERANOSTIC Pr. C. BOHUON Conférence CORATA Namur 08 juin 2011 THERANOSTIC Therapy + Diagnostic Nouveau mot reliant le choix d un médicament à la détection d une anomalie génétique (mutation ). Ex.: Cancers

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 - www.academie-medecine.fr Réunion des membres correspondants de la 3 ème division Mercredi 11 mars 2015 de 14

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en 2012

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en 2012 RECHERCHE DÉCEMBRE 2012 Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en 2012 C O L L E C T I O N Bilans d activité & d évaluation LES TESTS PRÉDICTIFS DANS LES PLATEFORMES DE GÉNÉTIQUE

Plus en détail

Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010

Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010 Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010 Dr Laurent ARNOULD Département de Biologie et de Pathologie des Tumeurs Centre G-F

Plus en détail

CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES. Pierre KERBRAT

CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES. Pierre KERBRAT CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES Pierre KERBRAT CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES CIBLES METHODES - ADN chimiothérapie - Récepteurs hormonaux hormonothérapie - Voies d'activation thérapies ciblées Processus

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

Plan du cours 29/03/2013. Schéma général transduction signal. Introduction Le cancer est une pathologie cellulaire

Plan du cours 29/03/2013. Schéma général transduction signal. Introduction Le cancer est une pathologie cellulaire UE09s Méthodes d étude et analyse du génome Applications des techniques du génie génétique à la thérapie des maladies acquises Exemples en cancérologie Thérapie ciblée Théranostique Plan du cours Introduction

Plus en détail

thérapies ciblées collection comprendre et agir

thérapies ciblées collection comprendre et agir Dans le cadre de la prise en charge de votre cancer, votre oncologue vous propose ou vous a prescrit un traitement par thérapies ciblées. Vous vous interrogez sur ce qu elles sont? Comment agissent-elles?

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 COLLECTION Rapports & synthèses POUR UN ACCÈS AUX THÉRAPIES CIBLÉES : - LES PLATEFORMES

Plus en détail

À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS

À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS v Les nouveaux cytosta.ques v L associa.on de plusieurs cytosta.ques v L augmenta.on des doses v Les modalités d administra.on v La place dans le temps v L extension

Plus en détail

OMEDIT Aquitaine et thérapies ciblées

OMEDIT Aquitaine et thérapies ciblées OMEDIT Aquitaine et thérapies ciblées B. LOULIERE A. BROUILLAUD OMEDIT Aquitaine Journée régionale RCA 16 novembre 2012 OMEDIT Aquitaine et thérapies ciblées Qualité/sécurité/efficience de la prise en

Plus en détail

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Prof. Th. Velu, Oncologue Médical, CHIREC Thérapies Ciblées : A. Basées sur des Anticorps 25 la Révolution a commencé

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

LES THERAPIES CIBLEES DANS LES CANCERS

LES THERAPIES CIBLEES DANS LES CANCERS Pharmacologie n 10 Jeudi 16/12/10 10h30-12h30 Pr Fabien CALVO Ronéotypeuse: GOUVEIA Morgane Ronéolectrice : DESGURSE Margot LES THERAPIES CIBLEES DANS LES CANCERS Introduction I. Thérapies ciblées et cancer

Plus en détail

LA PROLIFÉRATION CELLULAIRE. Pr J-L. MERLIN

LA PROLIFÉRATION CELLULAIRE. Pr J-L. MERLIN ASECTS MOLÉCULAIRES DE LA ROLIFÉRATION CELLULAIRE r J-L. MERLIN ASECTS MOLECULAIRES DE LA ROLIFERATION «Vers de nouvelles cibles thérapeutiques» r. Jean-Louis Merlin Faculté de harmacie, Université Henri

Plus en détail

Les thérapies ciblées : Données nouvelles pour le réanimateur

Les thérapies ciblées : Données nouvelles pour le réanimateur Les thérapies ciblées : Données nouvelles pour le réanimateur Unité Inserm U 1016, Institut Cochin Equipe 9 : Pr Frédéric BATTEUX stress oxydant, inflammation et prolifération cellulaire Pr François GOLDWASSER

Plus en détail

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 :

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 : UE2 : Cancérologie Pr Lehmann-Che et Pouessel Mercredi 26 septembre 10h30-12h30 Ronéotypeuse : Aurore Valentin Ronéolectrice : Marion Whiston CANCÉROLOGIE Cours n 3 : De la biologie moléculaire des cancers

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence

Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence «Histoire» du traitement du cancer XXIII e siècle avant J-C: les pommades des Egyptiens 300 av J-C: Hippocrate: régime alimentaire et saignées 1890 1970:

Plus en détail

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Institut de Cancérologie de Lorraine Service de Biopathologie CNRS UMR7039 CRAN Université de Lorraine Pr Jean-Louis Merlin Définition Un biomarqueur est une

Plus en détail

«CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE

«CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE «CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE «CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» DANS QUEL CADRE? QUALITÉ DE VIE,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2

D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2 D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2 Dr Carole CORSINI Département d oncogénétique CHRU Montpellier 24/09/15 Congrès ONCOLR Définition selon l OMS de la

Plus en détail

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche 64 ème réunion du GERM Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche Tumeurs du sein triple négatif (TN) 12-17% des cancers du sein Contexte familial porteuses des mutations

Plus en détail

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale -

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Institut Claudius Regaud Les essais en cours Essais en adjuvant ICR, étude PHACS Essais ennéoadjuvant étude HORGEN (HT) Essais en métastatique tumeurs

Plus en détail

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cœur et Cancer 25 Novembre 2016 Flash-Back Cardiotoxicité

Plus en détail

Les cancers gynécologiques

Les cancers gynécologiques Les cancers gynécologiques Post- Chicago 2014 Hôtel Sofitel,Alger le 13 Juin 2014 H.A.DIB Oncologue médical CAC de Sé7f Cancer de l ovaire: Thérapies ciblées # 5500 Liu et al Essai randomisé de phase II

Plus en détail

Traitement médical du cancer de l endomètre

Traitement médical du cancer de l endomètre Traitement médical du cancer de l endomètre La biologie moléculaire met le pied dans la porte! r Jean-Emmanuel Kurtz & Dr Isabelle Ray-Coquard Hôpitaux Universitaires de Strasbourg & Centre Léon Bérard

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

Cellule cancéreuse et microenvironnement tumoral. Marqueurs tumoraux en biologie

Cellule cancéreuse et microenvironnement tumoral. Marqueurs tumoraux en biologie Faculté de Médecine Cellule cancéreuse et microenvironnement tumoral. Marqueurs tumoraux en biologie Professeur Véronique Catros Biologie Cellulaire Faculté de Médecine / Inserm U991 Rennes 1 UE Bases

Plus en détail

Séance commune Académie des sciences et Académie nationale de médecine. La médecine personnalisée en cancérologie

Séance commune Académie des sciences et Académie nationale de médecine. La médecine personnalisée en cancérologie Séance commune Académie des sciences et Académie nationale de médecine Organisée par Hugues de Thé, Membre de l Académie des sciences & Guy Leverger, Membre de l Académie nationale de médecine La médecine

Plus en détail

TYROSINES KINASES ET CANCER

TYROSINES KINASES ET CANCER I/ GÉNÉRALITÉ SUR SIGNALISATION CELLULAIRE TYROSINES KINASES ET CANCER Les cellules fonctionnent en harmonie via des transferts d information, c est la signalisation. Le signal passe directement dans la

Plus en détail

Anti-tumoraux FARM2133. Prof. O. Feron (olivier.feron@uclouvain.be) 59.996 nouv. diagnostics ~1 homme sur 3 ~1 femme sur 4 donc 1 diagnostic / 10 min

Anti-tumoraux FARM2133. Prof. O. Feron (olivier.feron@uclouvain.be) 59.996 nouv. diagnostics ~1 homme sur 3 ~1 femme sur 4 donc 1 diagnostic / 10 min FARM2133 Anti-tumoraux Prof. O. Feron (olivier.feron@uclouvain.be) 1 Rappel. Chiffres 2008 en Belgique (dévoilés en 2011): 59.996 nouv. diagnostics ~1 homme sur 3 ~1 femme sur 4 donc 1 diagnostic / 10

Plus en détail

Séminaire intensif d oncologie

Séminaire intensif d oncologie Séminaire intensif d oncologie Cibles et Traitements Ciblés Hôtel Palmeraie Golf Palace, Marrakech 12/13 mars 2011 La Société Méditerranéenne Francophone de Cancérologie (SMFC) a organisé à Marrakech (Maroc)

Plus en détail

La contribution du diagnostic in vitro dans la médecine personnalisée en oncologie

La contribution du diagnostic in vitro dans la médecine personnalisée en oncologie La contribution du diagnostic in vitro dans la médecine personnalisée en oncologie Dr Frédéric Eberlé Responsable médical Roche Diagnostics Toulouse, CNBH, mercredi 24 septembre 2012 ACNBH Agrément FMC

Plus en détail

Innovations thérapeutiques dans les cancers de l ovaire. Alexandra Leary, MD, PhD Cours de Chimiothérapie Gustave Roussy Janvier 2016

Innovations thérapeutiques dans les cancers de l ovaire. Alexandra Leary, MD, PhD Cours de Chimiothérapie Gustave Roussy Janvier 2016 Innovations thérapeutiques dans les cancers de l ovaire Alexandra Leary, MD, PhD Cours de Chimiothérapie Gustave Roussy Janvier 2016 Sommaire Les inhibiteurs de PARP: Au-delà des mutations BRCA En première

Plus en détail

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant Essais en Oncologie Digestive Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant ADCI : FFCD 1103 Estomac résécable M0, à cellules indépendantes (ADCI) Phase II / III Intérêt de la chimio péri-op pour les cancers gastriques

Plus en détail

Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie

Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie Réunion régionale Oncomip Soins Oncologiques de Support Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie Dr Emmanuelle Vigarios MCU PH IUCT-O Consultation multidisciplinaire des pathologies de la muqueuse buccale

Plus en détail

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein à cellules claires métastatique (CRM) Plus de 30 % des CR deviendront métastatiques

Plus en détail

Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins

Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins CHU de Charleroi Dr Dany Brohée Oncologie médicale Chef de service d'oncologie et hématologie Ailier chimiothérapeute de l'équipe Tête&Cou Le traitement

Plus en détail

Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2. Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis

Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2. Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2 Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis HER2 n a pas de ligand spécifique mais joue le rôle d un corécepteur pour

Plus en détail

Vieillissement Immunitaire

Vieillissement Immunitaire Vieillissement Immunitaire Dr Florent Guerville Service de Gérontologie Clinique Service de Néphrologie CHU de Bordeaux CNRS UMR 5164 «Composantes Innées de Réponse Immunitaire et Différenciation» 19 mars

Plus en détail

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE?

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? Benouaich-Amiel A. Institut Claudius Regaud Toulouse EPIDEMIOLOGIE Fréquent 8 à 10 % des cancers 100 170 000 nvx

Plus en détail

PAOLA-1. Cancer de l ovaire 1 ère ligne-maintenance

PAOLA-1. Cancer de l ovaire 1 ère ligne-maintenance PAOLA- Cancer de l ovaire ère ligne-maintenance Etude randomisée de phase III, en double aveugle, comparant olaparib vs placebo chez des patientes atteintes de cancer séreux ou endométrioïde de haut grade

Plus en détail

Les plateformes de génétique

Les plateformes de génétique Thérapies ciblées : de l anatomopathologie th l à la biothérapie i Les plateformes de génétique moléculaire PO Schischmanoff UF Génétique moléculaire et oncogénétique CHU Avicenne ACP FHF 29 mars 2012

Plus en détail

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Dr Frédéric Eberlé, responsable médical Roche Diagnostics France Marseille, 27 mars 2015 Terminologie Biomarqueurs, Tests de diagnostic, Tests-compagnons

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes?

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes? Cancer bronchique non à petites cellules Première ligne, et après? Combien de lignes? Christos Chouaid ( Créteil) Liens d intérets Au cours de ces 5 dernières années, j ai perçu des honoraires ou des financements

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

Therapies ciblées. 19 avril 2013

Therapies ciblées. 19 avril 2013 Therapies ciblées 19 avril 2013 Therapie ciblée Therapeutique dirigée contre des cibles moléculaires présentes et supposées jouer un rôle dans la transformation néoplasique de la cellule cancereuse. Imatinib

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen

Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen Introduction Evolution des traitements du cancer gastrique avancé à l heure

Plus en détail

THERAPEUTIQUES CIBLEES GESTION DES EFFETS SECONDAIRES

THERAPEUTIQUES CIBLEES GESTION DES EFFETS SECONDAIRES THERAPEUTIQUES CIBLEES GESTION DES EFFETS SECONDAIRES Dr Anne-Claire Hardy-Bessard Clinique Armoricaine CHIMIOTHERAPIE Médicament Cellule normale Cellule cancéreuse CHIMIOTHERAPIE : Action dans la totalité

Plus en détail

Le point de vue du biologiste : L activité des plateformes de génétique moléculaire

Le point de vue du biologiste : L activité des plateformes de génétique moléculaire Le point de vue du biologiste : L activité des plateformes de génétique moléculaire Institut de Cancérologie de Lorraine Service de Biopathologie CNRS UMR7039 CRAN Université de Lorraine Jean-Louis Merlin

Plus en détail

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Cancers du sein avec amplification ERBB2 10-15% breast cancer Amplification Expression Her2: discovered

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail