CONSEIL COMMUNAUTAIRE. DU 24 janvier 2013 ~ ~ ~ COMPTE-RENDU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL COMMUNAUTAIRE. DU 24 janvier 2013 ~ ~ ~ COMPTE-RENDU"

Transcription

1 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 24 janvier 2013 ~ ~ ~ COMPTE-RENDU L'an Deux Mil treize et le vingt quatrième jour du mois de janvier, les membres du Conseil Communautaire se sont réunis à la Salle du Conseil au siège de la Communauté d'agglomération, bât Antarès, espace Saint-Germain à Vienne (38), sur la convocation qui leur a été adressée le 17 janvier 2013, par le Président de la CAPV, conformément aux articles L et L du Code Général des Collectivités Territoriales. NOMBRE DE CONSEILLERS EN EXERCICE : 54 ETAIENT PRESENTS : M. Christian TROUILLER, Président, M. Robert CHAUDIER, Mme Michèle DESESTRET, M. Jean-Pierre RIOULT, M. Daniel CACHET, M. Jean-Claude JARS, Mme Agnès REBOUX, M. Thierry KOVACS, M. Roger PORCHERON, Mme Elisabeth CELARD, M. Isidore POLO, M. Alain CLERC, M. Max KECHICHIAN, Vice-présidents, M. Jacques BOURSIER, Mme Lucette GIRARDON-TOURNIER, M. Pierre LANGLAIS, Mme Marielle MOREL, M. Gérard VALLENT, Conseillers Délégués, Mme Carmela CINO, M. Gilbert CHASTELIERE, M. Roland CONTAMIN, M. Jules CORNACCHIA, M. Gilbert COURTOIS, M. Patrick CURTAUD, Mme Martine FAÏTA, M. Martial FIAT, M. Christian FOURNIER, M. Dominique JOSSET, M. Gérard LAMBERT, M. Bernard LINAGE, M. Jean LIPONNE, M. Bernard LOUIS, Mme Geneviève MARTINEAU, M. Gérard ODIN, M. Jacques REMILLER, M. Philippe ROMULUS, M. Jacques SEIGLE, M. Gérard SOUMILLON, M. Alain VINCENDON, M. Jean-Marie WENGER. ABSENTS EXCUSES : M. Guy HUGUEVILLE à M. Dominique JOSSET, M. Patrick GAGNAIRE à Mme Lucette GIRARDON-TOURNIER, M. Remy ALIX à Mme Marielle MOREL, M. Christophe BOUVIER à M. Jean-Pierre RIOULT, Mme Annie DUTRON à M. Gilbert CHASTELIERE, M. Christian FERRARI à M. Alain CLERC, Mme Marie-Thérèse GAILLARD à M. Alain VINCENDON, Mme Sylvie MAGNAT à Mme Michèle DESESTRET, M. Jean-Michel PLASSE à M. Pierre LANGLAIS, Mme Martine ROSSI à M. Patrick CURTAUD. ABSENTS : Mme Lydie BAYOUD, Mme Dalila BRAHMI, Mme Jocelyne GARD, M. Jérôme MAS. Secrétaire de séance : Mme Agnès REBOUX. La séance publique est ouverte à 19h15 par Monsieur Christian TROUILLER, Président. Le quorum étant atteint, le Conseil peut valablement délibérer. En application des dispositions de l Article L du Code Général des Collectivités Territoriales, Madame Agnès REBOUX est nommée Secrétaire de Séance. Le procès-verbal de la séance du 14 novembre est adopté à l unanimité après rectification de l observation de Monsieur Martial FIAT concernant son intervention (page 17) «on travaille avec le Grand Lyon, on fait partie de Givors» remplacer par «on travaille avec le Grand Lyon dont fait partie Givors.» 1. FINANCES : Budget primitif Approbation **** RAPPORTEUR : M. RIOULT Monsieur RIOULT présente et commente le diaporama concernant le budget 2013, qui a été présenté en commission des finances. «Déjà pas de surprise, la présentation est identique dans sa forme, ainsi que nous vous avons habitué ces deux dernières années. 1 / 17

2 Vous voyez une approche consolidée du budget principal et des budgets annexes, une présentation ne tenant compte que des écritures réelles (sont exclus les opérations d ordre et les doubles comptes), un rappel que le budget d investissement est depuis 2010 désormais voté par opération (et non plus par chapitre). On ajoutera aussi qu il nous reste un certain nombre d autorisations de programmes et de crédits de paiements qui donnent une vision sur plusieurs budgets ce qui donne à notre budget une plus grande lisibilité. Le budget primitif 2013 s élève à Nous sommes dans une situation économique qui n est pas favorable au niveau national qui se traduit aussi par des répercussions au niveau local que ce soit l agglo ou que ce soit vos communes. Mais ce budget traduit une réelle volonté de tenir le cap dans la mise en œuvre du projet d agglomération. Donc ça c était l objectif qui était fixé sur lequel nous progressons régulièrement, ça nous conduit à un niveau d investissement élevé, vous allez voir les sommes en dessous, mais qui permet d apporter un effort sur l ensemble de nos compétences, en particulier et notamment cette année sur les voiries et réseaux. BP 2012 BP 2013 Evolution Investissement Fonctionnement Total budget % + 2.1% +1.8% Ensuite on part sur l évolution globale du budget 2013 : Investissement Fonctionnement Total DEPENSES (hors remboursement dette et reversements aux communes) Répartition en % % % % Un budget de continuité qui traduit l effort poursuivi en matière d attractivité du territoire (économie, commerces, habitat, tourisme, politiques partenariales, santé, insertion ) tout en s inscrivant dans le développement durable (gestion des eaux, gestion des déchets, modes doux, plan climat ) et la solidarité sur le territoire (dotations et fonds de concours aux communes). Un budget qui traduit également une maitrise de la section de fonctionnement dans le budget total, donc une structure qui commence à se stabiliser après des prises de compétences successives. Cette année on a un élargissement des compétences avec la Petite Enfance pour la commune de Pont-Evêque sinon c est une stabilité. Nos budgets peuvent maintenant vraiment être comparés d une année par rapport à l autre. La présentation vous est faite aussi en terme d investissement par rapport à nos axes. LES POINTS FORTS DU BUDGET D INVESTISSEMENT 2013 Axe 1 : Le bien vivre ensemble comme fondement de la dynamique territoriale : construction multi accueil de Chonas sur le plateau du Saluant «cocon de soie» : travaux d entretien sur les autres établissements de petite enfance : aide à la construction, réhabilitation logements sociaux et parc privé : aides à la pierre sur projet ANRU : réhabilitation stand de tir de Reventin Vaugris acquisition faite en 2011 et qui se traduit cette année par des aménagements pour : accessibilité + vidéo protection+ diagnostics thermiques sur équipements sportifs (gymnases, stades, piscines) : travaux d entretien sur l ensemble de ces équipements sportifs : / 17

3 Axe 2 : organiser la transformation urbaine pour un développement harmonieux : investissements transports (matériels roulants, PDU, accessibilité, modes doux, billetique..) : renouvellement de chaussées et aménagements de voirie : travaux voirie programme ANRU : aménagement site Vallée de la Gère : travaux sur réseaux eaux pluviales et rivières : opérations de portage foncier avec les communes programme annuel réserves foncières : Axe 3 : la protection et valorisation des patrimoines naturels comme atout de la qualité de la vie : poursuite modernisation du réseau d assainissement : modernisation des déchetteries : Installation de conteneurs enterrés (Plan des Aures et centre ancien de Vienne) : renouvellement des équipements travaux d entretien des superstructures liés à la gestion des déchets (déchetteries, Véhicules, bacs, PAV, composteurs) : sentiers, boucles cyclistes et nature : Axe 4 : Développer une compétitivité en Rhône Alpes : poursuite des aménagements de zones économiques et des bâtiments à vocation économique : Soutien à l économie créative : Poursuite de l aménagement du pôle tertiaire espace Saint Germain : soutien au commerce : construction du pavillon du tourisme : Voilà pour les dépenses d investissement vous voyez qu elles sont importantes et qu elles couvrent l ensemble des axes. En termes de recettes de fonctionnement : Le produit fiscal au sens large avec une prévision de (+0.4% par rapport au BP 2012), La Dotation d intercommunalité avec une prévision de est en augmentation par rapport au réalisé de 2012 de l ordre de 0.4% conformément au projet de loi de finances. La taxe d enlèvement des ordures ménagères et la redevance spéciale : contre en Sur la TEOM, la prévision s élève à contre en Elle est établie avec une augmentation de 2 % du taux moyen d imposition, s établissant à 8,88 % en 2013 compte tenu du dispositif de lissage des taux sur 6 ans adopté par le Conseil et 2.5% d évolution sur les bases. S agissant de la redevance spéciale instituée en direction des gros producteurs de déchets, la prévision est de avec un tarif à /litre à compter du 1 er janvier Le versement transport : enregistre une progression de l ordre de 17%, puisque cette prévision prend en compte une majoration du taux le fixant de 0.6% à 0.8% conformément aux orientations budgétaires, à compter du 1 er juillet Cela représente un produit supplémentaire d un peu plus de Les subventions et participations reçues liées aux activités : en 2013 contre en 2012.Ce poste est relativement stable malgré l intégration de structures petite enfance supplémentaires, du fait du désengagement global des différents partenaires financiers. On trouve notamment les financements externes pour l emploi, insertion, formation ( ), les subventions liées à la gestion des déchets ( ), des financements reçus sur la politique de cohésion sociale et la rénovation urbaine ( ) ou de l habitat ( ) et les participations reçues de la Caisse d Allocation Familiales et du département pour le fonctionnement des équipements de la petite enfance ( ). A cela s ajoutent principalement les financements attendus des Départements de l Isère et du Rhône pour les transports scolaires et les recettes au titre des modes doux ( ). Enfin, les recettes liées au service d assainissement ( ). 3 / 17

4 Les recettes liées aux activités s élèvent à en 2013 contre en Il s agit des produits d exploitation et remboursements divers liés aux activités de la Communauté : taxe de séjour, gestion des déchets, eaux pluviales, piscines, services de téléalarme, crèches, redevance assainissement, locations immobilières en économie, remboursements de TVA et notamment les structures supplémentaires de la Petite Enfance. PRESENTATION DES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT PAR NATURE Globalement les dépenses de fonctionnement se chiffrent à contre en 2012, soit %. Ces dépenses se ventilent comme suit : Les reversements de fiscalité aux communes : sont en diminution car prennent en compte la diminution de l attribution de compensation de taxe professionnelle conséquence du transfert de la petite enfance de la commune de Pont Evêque ( ) bien que la dotation de solidarité communautaire augmente de afin de maintenir les mécanisme de solidarité ( ). Les charges de fonctionnement : contre en 2012 soit +2.3%. On trouve ici les dépenses d exploitation des transports, de la gestion des déchets, de l agence de développement économique, le développement du tourisme, les équipements sportifs, l entretien de la voirie et des réseaux d eaux pluviales, le fonctionnement du service de téléalarme, des équipements de petite enfance, les actions de la cohésion sociale, les moyens de l administration générale et la contribution au financement du Service Départemental d Incendie et de Secours. Les frais de personnel : contre en 2012 soit +4.4 % contre 5.3% l année dernière. Malgré l intégration des 9 salariés de la petite enfance de Pont Evêque et la nouvelle équipe de «Cocon de Soie» de 9 personnes également à compter de septembre 2013, on note une certaine maitrise de cette masse salariale à périmètre constant. Les frais financiers : contre en L augmentation s explique par un besoin de financement fin 2012 plus important qu en 2011, compte tenu de l avancement du projet d agglomération. LE FINANCEMENT DE L INVESTISSEMENT Globalement, les recettes d investissement se montent à en 2013 contre en un niveau d autofinancement net élevé à hauteur de Un niveau de subventions également élevé à hauteur de lié notamment à l avancement du projet ANRU un moindre recours à l emprunt à hauteur de représentant 44 % des financements contre 59 % en CONCLUSION: UN BUDGET DE CONTINUITE Un budget d action avec consacrés à l investissement. Je vous dis , mais objectivement quand les services se sont réunis et qu il y a eu le collationnement de ce qui était souhaitable, c était 23 millions et demi. Après quand j en discute avec nos services et mon Président, que l on regarde l évolution des recettes et que l on évalue notre capacité d investissement ce serait bien pour le Président et pour les services que le budget d investissement soit stabilisé autour de 16 millions. Moi je dis si ça pouvait être 18 millions ce serait pas mal. Vous voyez, il y a un effort qui est fait de et cela a été fait essentiellement parce que nous arrivons en fin de mandat, qu il y a beaucoup de réalisations qui ont été lancées et que l on doit mener. Dans le respect des grands équilibres : une épargne brute élevée, une fiscalité modérée, et une approche prudentielle sur les ressources. 4 / 17

5 Un budget qui prépare l avenir : le rayonnement et la compétitivité en Rhône Alpes du Pays Viennois. Un budget avec un maintien dans la solidarité intercommunale, je vous ai parlé de la dotation de solidarité et on la verra lors d un prochain bureau.» M. TROUILLER : «C est vrai que ce dernier tableau est intéressant, on aurait pu mettre le même que l année passée. On avait le même niveau d investissement, les mêmes objectifs. Le budget prochain, sera peut-être le même, peut-être qu au niveau des investissements on reviendra vers un volume un peu plus raisonnable parce que l on sait très bien que notre budget peu soutenir d une manière durable des investissements en moyenne entre 16 et 18 millions. Des investissement de par an, on peut le faire quelques années, cela n est pas le niveau raisonnable pour notre budget. Néanmoins, ce budget 2013 comme il est indiqué ménage bien les grands équilibres. Il nous permet de faire notre projet d agglomération. On est arrivé maintenant dans la phase d exécution de nos projets. Et il prépare l avenir. Le budget 2014 sera le budget de fin de mandat mais il engagera la première année du mandat suivant. On pourra dire à ce moment là que l on a laissé la possibilité à la communauté d agglomération de poursuivre un autre mandat dans de bonnes conditions. Voilà le budget qui vous est présenté. Avez-vous des questions, sachant que là c est une présentation qui est assez synthétique, que vous avez un document qui est un peu plus complet et que vous avez la possibilité de voir avec les services si vous avez besoin d éclaircissements sur un domaine précis, les services seront à même de vous les communiquer.» 2. FINANCES : Dotation de Solidarité Communautaire 2013 versement d un acompte RAPPORTEUR : M. RIOULT M. RIOULT : «Cette année au lieu de percevoir 70 % dès le mois de janvier, on vous demande d accepter de ne percevoir que 50 % du montant de l année dernière. Mais vous savez que le solde vous sera servi vraisemblablement fin mars, après le prochain conseil communautaire. Sachant qu au niveau de l agglomération les recettes arrivent aussi par 12 ème, on nous servira dès le mois de janvier 50 % de la dotation de solidarité et le solde fin mai. C est déjà une tranquilité dans nos budgets. Si vous avez à les faire voter avant notre prochain conseil communautaire au cours duquel, on arrêtera les sommes, mettez la même chose que l année dernière.» 3. FINANCES : Vote des taux de la taxe d enlèvement des ordures ménagères pour 2012 RAPPORTEUR : M. RIOULT M. RIOULT : «C est assez confortable puisque j ai présenté le budget avant et j en ai déjà parlé un petit peu. Il faut simplement repréciser que nous sommes en deux zones : 17 communes d une part et la commune de Saint Romain En Gal qui se distingue à côté, non pas parce qu elle est de l autre côté du Rhône, mais parce que simplement elle supporte aussi une décharge et donc elle avait à la fois les nuisances, mais aussi la gratuité des ordures ménagères. Donc maintenant, il y a un taux différenciel. Pour les autres, 2013 c est encore une variation de taux et l année prochaine pour le budget 2014 on devrait tous être au même niveau avec un taux qui est porté à 8,88 % contre 8,71% l année dernière. Ceci est conforme à notre orientation budgétaire depuis plusieurs années qui est d arriver à terme à équilibrer le coût du service de la gestion des déchets par les ressources propres affectées (TEOM, redevances et remboursements divers). C est ainsi que nous tablons encore en 2013 pour la TEOM sur une croissance des bases de 2,5 % et une augmentation des taux de 2 %. Dans la délibération vous avez l énumération des taux, le taux moyen est porté de 8,71 à 8,88 % et il est de 4,85 % pour la commune de Saint Romain.» 5 / 17

6 4. FINANCES : Vote des taux fiscaux pour 2013 RAPPORTEUR : M. RIOULT M. RIOULT : «On rappelle que les différents taux ce sont : - la cotisation foncière des entreprises (CFE) : Taux relais de CFE voté en Taux départemental taux régional 2009 X corrections (suppression à la base de 16% + réduction des frais de gestion de 8% à 3%), - la taxe d habitation (TH) : taux moyen pondéré (TMP) des départements de l Isère et du Rhône X corrections (transfert des frais de gestion +TMP des communes), - la taxe sur les propriétés non bâties (TFNB) : Taux Moyen Pondéré des communes X transfert des frais de gestion. Les taux sont inchangés pour : - le taux de taxe d habitation à 7,81% - le taux pour le foncier bâti à 2,52% - le taux de CFE à 24,67%. Quand on prend commune par commune le taux se modifie un peu, puisque c est l ancien taux de taxe professionnelle pour lequel je vous rappelle que le lissage était sur 12 ans. Il y a encore 2 ans avant que l on arrive à un taux identique. Donc pour quelques communes il y a une légère augmentation et pour d autres une légère diminution». 5. FINANCES : Actualisation des autorisations de programme et crédits de paiement RAPPORTEUR : M. RIOULT M. RIOULT : «Il vous est proposé d approuver, en complément du vote du budget 2013 et conformément à l évolution des opérations, les actualisations de programmes et crédits de paiement pour 2013 à savoir : - une prolongation d une année supplémentaire jusqu en 2014 pour l opération 115 Travaux assainissement en affermage , - l opération 114 AP/CP Travaux assainissement en régie est augmentée de , - l opération 77 AP/CP Eaux pluviales est diminuée de Vous avez sur le tableau l intégralité des autorisations de programmes et de crédits de paiements que nous avons en stock. Vous avez les autorisations initiales, l actualisation qui avait été faite l année dernière, les révisions de l exercice 2013, le total cumulé, les crédits déjà mis en place et consommés, les crédits de paiement au BP 2013, et puis ceux pour les étapes ultérieures 2014.» 6. FINANCES : Environnement Equipements publics Demandes de subventions pour les programmes de travaux divers, études et acquisitions menées pour 2013 RAPPORTEUR : M. RIOULT M. RIOULT : «C est habituel en début d année. Il vaut mieux être prudent. On fait une énumération des opérations pour lesquelles on peut aller solliciter des subventions. C est ainsi que vous retrouvez nos différents financeurs, que ce soit le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), l Etat français, la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l Isère, le Conseil Général du Rhône, l Agence de l Eau, l ADEME et éventuellement d autres organismes. 6 / 17

7 Ce qui est intéressant pour vous c est de regarder la liste des opérations : Opérations de bâtiment Commune d'implantation Montants estimés HT Réhabilitation bâtiment Orion - Espace St Germain Vienne ,00 Réutilisation ex-bâtiment EDF rue Denfert-Rochereau Vienne ,00 Accessibilité boulodrome extérieur Vienne ,00 Réaménagement du stand de tir (y compris vidéo protection) Accessibilité gymnase du Lycée Amélioration des performances énergétiques du gymnase du Collège de l'isle Amélioration des performances énergétiques du gymnase du Collège Mise en place d'une vidéo protection gymnase Portes de Lyon Réhabilitation du stade nautique Reventin-Vaugris ,00 Saint-Romain-En- Gal ,00 Vienne ,00 Seyssuel ,00 Vienne ,00 Saint-Romain-En- Gal ,00 Extension de l'atelier Pont-Evêque ,00 Création d'une maison de la mobilité Vienne ,00 Réhabilitation des ateliers de Vienne mobilité Pont-Evêque ,00 Rénovation équipements thermiques du Bât. ANTARES Vienne ,00 Création d'une micro crèche Pont-Evêque ,00 Maison du tourisme Vienne ,00 Opérations d'aménagement Commune d'implantation Montants estimés HT Aménagements paysager Espace St Germain Vienne ,00 6bis FINANCES : Subventions d equilibre 2012 au budget annexe Immobilier d Entreprises RAPPORTEUR : M. RIOULT M. RIOULT : «C est une opération d ordre. Il faut que l on puisse la mettre en oeuvre avant le compte administratif. La subvention d équilibre attribuée au budget Immobilier d Entreprises est fixée pour l exercice 2012 à , conformément à la prévision financière propre à ce budget.» 7. ADMINISTRATION GENERALE : Désignation dans divers organismes RAPPORTEUR : M. TROUILLER M. TROUILLER : «Par délibération en date du 13 décembre 2012, le conseil communautaire a procédé à l installation de Monsieur Philippe ROMULUS en qualité de conseiller communautaire, délégué de la ville de Vienne, en remplacement de Monsieur Pierre BONNABRY, démissionnaire. 7 / 17

8 Il convient donc de procéder à la désignation d un nouveau représentant de ViennAgglo au sein de différentes instances et organismes en remplacement de Monsieur Pierre BONNABRY ; Il s agit des instances suivantes : SYSTEPUR (Membre titulaire) Syndicat mixte Rhône Pluriel (Membre suppléant) Syndicat Rivières des 4 vallées (Membre suppléant) Syndicat mixte des Rives du Rhône (Membre suppléant) MIJIR (Membre suppléant) AIR RHONE-ALPES (Membre suppléant) J ai une proposition à vous faire pour chacun de ces organismes. Pour la bonne forme je vous propose de voter simultanément pour les personnes proposées dans l ensemble des organismes. C est la première proposition. Et la deuxième proposition, je vous propose de voter l ensemble à main levée. Donc si l un d entre vous demande à ce que l on vote poste par poste ou à bulletin secret, nous procéderons de cette manière. Est-ce que quelqu un demande à voter à bulletin secret? Non. Donc je constate que ma proposition est acceptée et je vous propose de voter à main levée. Voilà la liste que je vous propose : SYSTEPUR (Membre titulaire) : Mme Michèle DESESTRET Syndicat mixte Rhône Pluriel (Membre suppléant) : M. Philippe ROMULUS Syndicat Rivières des 4 vallées (Membre suppléant) : Mme Annie DUTRON Syndicat mixte des Rives du Rhône (Suppléant) : M. Bernard LINAGE MIJIR (Suppléant) : M. Philippe ROMULUS AIR RHONE-ALPES (Suppléant) : M. Thierry KOVACS Est-ce qu il y a d autres candidats que ceux que je vous propose? Non. Puisqu il n y a pas d autres candidats, je vous propose de passer aux votes. Est-ce qu il y a des oppositions? des abstentions? Donc c est adopté à l unanimité, merci et félicitations pour les nouveaux élus. 8. RAYONNEMENT COMMUNAUTAIRE : Subvention à Jazz à Vienne pour l année 2013 RAPPORTEUR : M. TROUILLER M. TROUILLER : «On vient de passer des années ou chaque année on avait des réajustements de subventions qui étaient faits en fonction des missions qui étaient confiées à Jazz à Vienne. On a maintenant une convention de partenariat qui est pluriannuelle Pour l exercice 2013, il est proposé que la subvention consolidée versée par ViennAgglo à Jazz à Vienne soit identique à celle de 2012 et s élève à (dont correspondant à la subvention versée auparavant par la ville de Vienne). Il est rappelé dans la note de synthèse que cet établissement public est financé à plus de 80% par des recettes de billetterie et de ventes. 9. TOURISME : Convention d objectifs et de moyens ViennAgglo - Office de Tourisme pour 2013 à 2015 RAPPORTEUR : M. LANGLAIS Depuis 2006, ViennAgglo exerce la compétence tourisme sur son territoire. A ce titre, ViennAgglo a créé l'office de Tourisme de Vienne et du pays Viennois dans sa forme actuelle, celle d'un Etablissement Public Industriel et Commercial. 8 / 17

9 Parallèlement, un schéma de développement touristique a été adopté. Il fixe les enjeux et objectifs du territoire et définit les actions nécessaires à sa mise en œuvre. L'une d'elles consiste à doter l'office de tourisme d'un lieu à la hauteur des ambitions du territoire et d'augmenter l'offre en direction de la clientèle touristique et locale. C'est pourquoi le futur pavillon du Tourisme a été décidé pour une ouverture fin En 2012, un travail d'étude financière et organisationnelle de l'office de tourisme a été conduit. Il s'agissait, après 3 années de mise en place et de montée en puissance de l'epic, de déterminer le fonctionnement pérenne de l'office au regard des objectifs poursuivis, de l'utilisation du nouveau pavillon du tourisme et des moyens financiers de ViennAgglo. Au regard de l'ensemble de ces éléments il est proposé de formaliser les relations financières et d'organisation entre ViennAgglo et l'office de Tourisme dans le cadre d'une convention pour 3 ans. Celle-ci rappelle les missions de l'office de Tourisme, que ce soit au titre de la mise en œuvre du schéma de développement touristique qu'au titre de sa mission de service public et de son classement 4 étoiles. Au titre du financement, ViennAgglo s'appuie sur une étude financière, organisationnelle et fiscale menée en 2012 avec KPMG. Ce travail a permis de fixer les principes de financement ainsi que ses limites. Il a également permis de mieux cerner la structure financière d'un Office de Tourisme qui doit tout à la fois assurer des missions de service public et développer des produits marchands. Ainsi, une subvention fixe de sera versée annuellement. Elle sera complétée par le reversement du produit de la taxe de séjour, estimée à environ par an. Au regard de la structure financière et budgétaire de l'office de Tourisme, la subvention de ViennAgglo sera principalement affectée aux missions de service public. M. BOURSIER fait remarquer une erreur matérielle dans la convention «Préambule : depuis 2066». La correction sera faite. 10. TOURISME : Label Vignobles et découvertes Participation de ViennAgglo RAPPORTEUR : M. LANGLAIS L oenotourisme est un vecteur de développement important de notre région. Le schéma de développement touristique identifiait le secteur de la gastronomie et du terroir comme l'un des leviers de développement. Ainsi, le futur pavillon du tourisme ou la démarche de l'agora des chefs contribuent à cet objectif. Depuis 2011, les territoires du Pays Viennois, de la Région de Condrieu et du Pilat Rhodanien ont mené, en partenariat avec les syndicats viticoles de Condrieu, Côte-Rôtie, Chavanay et Inter-Rhône, une démarche visant à obtenir le label Vignobles et découvertes animée et pilotée par leurs offices de tourisme. Cette démarche a été formalisée par une convention signée le 4 mai Ce label est attribué, pour une durée de 3 ans, par les ministres chargés du tourisme et de l agriculture à une destination à vocation touristique et viticole proposant une offre de produits touristiques multiples et permettant ainsi au visiteur de faciliter l organisation de son séjour et de l orienter sur des prestations qualifiées et de qualité. Il vise dans un premier temps à développer l efficacité touristique des destinations viticoles par une mise en valeur de leurs richesses et une mise en réseau de leurs acteurs. Une fois la destination structurée autour d un projet commun, le label lui permet de développer globalement l image, la notoriété et les ventes de tous les acteurs de la filière du tourisme viticole. Fort du soutien des collectivités concernées dont ViennAgglo, le dossier de candidature proposé par le territoire a reçu l avis favorable du CNO (Comité National pour l Oenotourisme) le 5 mai / 17

10 Ainsi le programme d'actions proposé peut être mis en œuvre. Ce dernier comprend des actions de création d'une offre spécifique tournée vers les savoir faires locaux en matière viticole, des actions de communication et des actions de formation vers les professionnels. L association Maison du parc du Pilat a été désignée pour porter la maitrise d ouvrage de ce dossier. Le programme d'actions 2013 est évalué à ViennAgglo est sollicitée à hauteur de Cette démarche permet de renforcer les synergies entre les 2 rives du Rhône autour d atouts communs et complémentaires et contribuera à développer de manière qualitative notre destination. 11. COHESION SOCIALE : Fonds de participation des habitants Subvention à la Régie Inter- Quartiers de Vienne RAPPORTEUR : M. CACHET Le Fonds de Participation des Habitants (FPH) de ViennAgglo a été créé en 2005 en relais du Fonds d Initiatives Locales (FIL). Il est inscrit dans le CUCS comme un outil de la priorité transversale de «la participation des habitants». Depuis sa création, la gestion du FPH a été assurée bénévolement par la Régie Inter-Quartiers de Vienne. Néanmoins, face à la montée en charge du dispositif et donc du travail fourni par la Régie Inter-Quartiers de Vienne, il est proposé à partir de 2013 d indemniser la structure. Cette indemnité sera calculée sur la base du traitement de 30 dossiers dans l année à raison de 2,5 heures par dossier et de 25 euros de l heure soit pour l année COHESION SOCIALE : Subventions Ateliers socio-linguistiques (ASL) 2013 RAPPORTEUR : M. CACHET La Communauté d'agglomération du Pays Viennois octroie depuis plusieurs années des subventions dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale, aux associations qui proposent des ateliers sociolinguistiques. Au-delà de l apprentissage de la langue, l ASL est une action spécifique permettant une meilleure connaissance des lois, des codes sociaux et des services publics. A la demande de l ensemble des financeurs CUCS, un travail spécifique de coordination et d accompagnement au développement des ASL avait été initié en 2007 par le PLIE et ViennAgglo. Un cadre commun de référence ASL est réalisé. Une charte d engagement est signée en 2009 par tous les financeurs et opérateurs ASL. Depuis 3 ans, ViennAgglo obtient une totale collaboration des opérateurs ASL pour la réalisation de statistiques précises sur l évolution de l accueil des publics. L activité des ateliers sociolinguistiques est reconnue comme nécessaire sur le pays viennois. Elle est régulière et aujourd hui mesurable. Il est proposé que ViennAgglo subventionne l ASL non plus par le CUCS mais directement sur du Droit commun Cohésion Sociale. Le montant total annuel des subventions est de maximum. M. CACHET : «Si vous avez fait attention au niveau des budgets, vous avez vu que globalement le budget des CUCS a diminué. En fait, il n a pas réellement diminué, mais c est ce transfert qui fait qu il n est plus imputé à la commission de cohésion sociale.» 10 / 17

11 13. TELEALARME : Renouvellement de la convention de partenariat pour l exploitation d un système informatique commun aux opérateurs Téléalarme en Isère RAPPORTEUR : Mme CELARD En 2004, les services de téléalarme de l Association Sud Isère Téléalarme à Grenoble, le CCAS de Bourgoin Jallieu et la Communauté d Agglomération du Pays Viennois ont signé une première convention avec les Services Départementaux d Incendie et de Secours (SDIS) concernant le traitement commun des appels d urgence par ce dernier. Dans le cadre de la départementalisation, les fonctions de traitement des appels sont centralisées au Centre Opérationnel de Fontaines. Une convention de partenariat pour l exploitation d un système informatique commun aux trois opérateurs isérois a été établie en décembre Cette convention définit le cadre du partenariat qui, outre l exploitation d un système informatique commun, permet d accompagner la modernisation du service téléalarme. Le cadre général de la convention approuvée par le conseil communautaire du 26 janvier 2012 reste inchangé. Il convient de compléter la présente convention en intégrant la nouvelle clé de répartition correspondant au coût des appels et facturée par le SDIS comme prévu dans la délibération du 13 décembre La nouvelle clé de répartition retenue et à transmettre au SDIS avant le 1 er février 2013 est calculée sur une part fixe de 80% des abonnés et une part variable de 20% des appels. La redevance à verser au SDIS en 2013 est de à répartir entre les 3 opérateurs. La part de ViennAgglo calculée sur cette base s élève à La nouvelle convention d une durée d un an, est renouvelable sans que sa durée globale puisse dépasser trois ans. 14. TELEALARME : Participation ViennAgglo au salon des Séniors RAPPORTEUR : Mme CELARD Mme CELARD : «La Commission des Ages de la Vie et ViennAgglo avons un volet «personnes vieillissantes, plus âgées», dont souvent on se posait la question : quelles actions pouvait-on faire? On avait évoqué plusieurs choses et sachant que Vienne organise le salon des Séniors. Je trouvais que c était plus important que l on se joigne à eux et que cette année on finance un spectacle de rue sur justement le vieillessement, mais je ne vais pas vous le dévoiler aujourd hui. Cela représente un coût de que l on verserait sous forme de subvention au CCAS de Vienne.» 15. ASSAINISSEMENT : Poursuite de l opération collective Vers eau pure concernant les rejets non domestiques RAPPORTEUR : M. CLERC La Directive Cadre sur l Eau (DCE) fixe comme objectif l atteinte du bon état de la qualité de l eau et des milieux aquatiques à l horizon 2015, notamment par rapport aux substances toxiques. Une opération collective Vers eau pure a été engagée par la Communauté d Agglomération du Pays Viennois et le SYSTEPUR, en 2011, pour lutter contre les pollutions dispersées des activités économiques de leurs territoires. 11 / 17

12 Cette opération a permis de mieux maitriser les rejets «non domestiques» dans les réseaux d assainissement. Des actions ont été menées auprès des entreprises afin de réduire l impact en termes de rejets, d améliorer les pratiques et de régulariser le raccordement au réseau public de collecte des eaux usées. Au titre de son 10 e programme, l Agence de l Eau Rhône Méditerranée & Corse envisage de reconduire ses aides. C est pourquoi, il convient de : poursuivre les actions sur les secteurs d activité susceptibles d avoir des rejets «non domestiques» ou des déchets dangereux pour l eau, d autant que les entreprises peuvent bénéficier d aides pour des études sur le traitement de leur pollution mais également pour leurs travaux de mise en conformité ; reconduire la mission confiée à l agent recruté par ViennAgglo et mis à disposition du SYSTEPUR pour en assurer l animation ; ce poste étant financé par l Agence de l Eau. Cette opération, engagée depuis 2 ans, serait reconduite jusqu au 31 décembre Départ de Monsieur Gagnaire qui donne pouvoir à Madame Lucette Girardon-Tournier. 16. ASSAINISSEMENT : Rejets non domestiques modalités de conventionnement des entreprises appliquées par le SYSTEPUR RAPPORTEUR : M. CLERC Les entreprises qui rejettent des eaux usées non domestiques doivent être autorisées pour déverser leurs effluents dans le système public d assainissement. Lorsque les flux de pollution sont susceptibles d avoir une incidence forte sur le système d assainissement, une convention spéciale de déversement vient compléter l arrêté d autorisation. Cette convention précise les exigences de traitement et de surveillance des rejets d eaux usées ainsi que les modalités de paiement d une redevance spécifique. Dans un souci d équité entre les usagers, une redevance spéciale «rejets non domestiques» a été définie, par le Conseil syndical du SYSTEPUR en charge du traitement, pour prendre en compte la pollution réelle du rejet par rapport à un rejet domestique. La formule de calcul de la redevance assainissement «rejets non domestiques», arrêtée par le Conseil syndical du SYSTEPUR, lors de sa séance du 18 décembre 2012, est la suivante : R etb = Vrejeté Coef pollut (Cp1) Coef pollut (Cp2) T dom corrigé ( HT/m 3 ) R etb : redevance assainissement «rejets non domestiques», Vrejeté : volume d eaux usées autres que domestiques rejetées au réseau d assainissement, Cp1 : coefficient de pollution qui tient compte de la qualité et des coûts de traitement des effluents de l établissement, Cp2 : coefficient de pollution qui prend en compte la dégradabilité de l effluent compatible avec le traitement de la station d épuration, T dom corrigé : tarif redevance assainissement corrigé sur la base du tarif appliqué aux rejets domestiques. Ce tarif, révisé annuellement, comprend une part collecte des eaux usées et une part traitement des eaux usées. Pour information en 2013 le tarif est fixé à 0,84 HT / m 3 réparti comme suit : 0,56 HT / m 3 : part destinée à couvrir les charges correspondant au traitement des effluents non domestiques sur la station d épuration du SYSTEPUR, 0,28 HT / m 3 : part destinée à couvrir les charges correspondant au transport des effluents non domestiques dans le réseau public de collecte des eaux usées. 12 / 17

13 La redevance de l année n est perçue en totalité par le SYSTEPUR. La part «collecte des eaux usées» de cette redevance est reversée au gestionnaire du réseau de collecte des eaux usées concerné, par le SYSTEPUR au cours du deuxième semestre de l année n+1. Il convient de prendre acte des dispositions arrêtées par le SYSTEPUR et d autoriser le Président, ou le 1 er Vice-président en cas d empêchement, à signer les conventions spéciales à intervenir. 17. ENVIRONNEMENT : Bruit prorogation des cartes de bruits dans l environnement commune de Chasse sur Rhône RAPPORTEUR : M. CHAUDIER La Communauté d Agglomération du Pays Viennois, dans sa compétence «protection et mise en valeur de l environnement et du cadre de vie» est responsable de la politique communautaire de lutte contre les nuisances sonores. La Commune de Chasse sur Rhône faisant partie, au sens INSEE, de l agglomération de Lyon, agglomération de plus de habitants, ViennAgglo a élaboré et arrêté, par délibération en date du 22 mars 2012, les cartes de bruit correspondant à la première échéance règlementaire. Après réexamen, il s avère que les données utilisées pour la réalisation des cartes de la première échéance n ont pas évolué de façon significative, tant en ce qui concerne l émission sonore des sources sonores cartographiées que leur propagation dans l espace, et qu à ce titre l exposition des populations et des installations sensibles n a pas varié de plus de 2dB(A). Ces Cartes de Bruit sont toujours représentatives de l exposition au bruit sur le territoire de la commune de Chasse sur Rhône, il n y a donc pas lieu de les modifier. Il est proposé de reconduire les cartes de bruit dans l environnement de Chasse sur Rhône, arrêtées le 22 mars 2012, et de les approuver pour la période allant du 30 juin 2012 au 29 juin Ces Cartes de Bruit seront tenues à la disposition du public dans les locaux de la Communauté d Agglomération du Pays Viennois et publiées sur le site Internet de l Agglomération. 18. ENVIRONNEMENT : Bruit Lancement de la consultation publique sur le projet de Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement commune de Chasse sur Rhône RAPPORTEUR : M. CHAUDIER La Communauté d Agglomération du Pays Viennois, dans sa compétence «protection et mise en valeur de l environnement et du cadre de vie» est responsable de la politique communautaire de lutte contre les nuisances sonores. La Commune de Chasse sur Rhône faisant partie, au sens INSEE, de l agglomération de Lyon, agglomération de plus de habitants, ViennAgglo a élaboré et arrêté, par délibération en date du 22 mars 2012, les cartes de bruit correspondant à la première échéance réglementaire. Celles-ci ont été prorogées pour la période allant du 30 juin 2012 au 29 juin Ce travail d état des lieux a permis à ViennAgglo et à la Commune de Chasse sur Rhône d élaborer un projet de Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement (PPBE) afin de définir les actions entrant dans leur champ de compétences et pouvant améliorer l environnement sonore de la Commune. Cette élaboration s est faite conformément aux textes en vigueur, notamment l article R572-8 du Code de l Environnement, sur la base d un travail partenarial mené avec l appui de la Direction Départementale des Territoires de l Isère. 13 / 17

14 Ce Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement devra être approuvé avant le 18 juillet Il portera sur la période allant de sa date d approbation au 17 juillet Il couvrira ainsi à la fois les obligations réglementaires liées à la mise en œuvre de la première échéance de la directive européenne (2008) ainsi que de la seconde (2013). Ce Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement doit faire l objet d une consultation du public sur une durée de 2 mois. Un avis, faisant connaître la date à compter de laquelle le projet de Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement est mis à la disposition du public, sera publié dans un journal du Département, quinze jours au moins avant le début de cette période. Cet avis mentionnera, en outre, les lieux, jours et heures où le public pourra prendre connaissance du projet et présenter ses observations sur un registre ouvert à cet effet. Une fois approuvé, le Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement devra être communiqué au Préfet de l Isère, tenu à la disposition du public et publié sur le site Internet de ViennAgglo. 19. VOIRIE : Mise en œuvre du PDU Subventions d equipement versées aux communes RAPPORTEUR : M. JARS Deux modes de financement ont été retenus pour les opérations qui contribuent à la mise en œuvre du programme d actions défini dans le Plan de Déplacement Urbain de l Agglomération Viennoise. Soit ViennAgglo est maître d ouvrage, elle assure alors entièrement le financement des opérations de travaux, soit c est une Commune qui conduit les études et les travaux, la participation de ViennAgglo est alors arrêtée à 50 % de la part restant à la charge de ladite Commune ; étant précisé que lorsqu il s agit de mise en accessibilité d un point d arrêt bus, un surcoût maximum de est appliqué. Il convient de confirmer les engagements financiers de ViennAgglo pour les opérations suivantes : Communes REVENTIN VAUGRIS SEPTEME EYZIN-PINET Nature des travaux Création d un plateau surélevé et d un trottoir sur la RD Carrefour des Joncs Extension du parking des écoles Place Cécillon du Perrier Création cheminement piéton reliant le Centre bourg au stade de football Estimation part ViennAgglo RESSOURCES HUMAINES : Tableau des effectifs - actualisation RAPPORTEUR : M. TROUILLER Il est proposé de procéder à l actualisation du tableau des effectifs, conséquences des propositions suivantes : Transformation de poste suite à mobilité Systèmes d information et télécommunications Suite à une procédure de recrutement réalisée pour le poste de technicien des systèmes d information et des télécommunications, un agent titulaire serait retenu. Afin de mettre en cohérence le grade de cet agent et le poste correspondant au tableau des effectifs, il est proposé de transformer un poste de technicien en adjoint administratif 1 ère classe. 14 / 17

15 Stade nautique Le directeur du Stade nautique part à la retraite fin janvier L actuel directeur adjoint prend la succession. ViennAgglo est donc en cours de recrutement d un nouveau directeur adjoint. Il est proposé de transformer le poste vacant de conseiller des APS en éducateur des APS principal 1 ère classe pour correspondre au grade du nouvel agent en cours de recrutement. Voirie Suite à un départ, ViennAgglo souhaite procéder au recrutement d un agent de la voirie. Il est donc proposé de transformer le poste vacant d adjoint technique principal 2 ème classe en adjoint technique 2 ème classe. Transformation de postes suite à réforme du cadre d emploi des Rédacteurs : Pour faire suite à la réforme des catégories B de la filière administrative (cf. décret n du 30 juillet 2012), il est nécessaire de transformer les postes existants selon les nouveaux grades mis en place. 21. ADMINISTRATION GENERALE Service Commun des Archives : Signature d un contrat de dépôt d archives avec le SITOM RAPPORTEUR : M. TROUILLER M. TROUILLER : «Il s agit d un contrat de dépôt d archives entre Vienne et le SITOM. Vous savez que nous avons un archiviste, un service archives. Les syndicats mixtes sont habilités à verser les archives à ViennAgglo. Pour le SITOM SUD RHONE qui gérait les déchetteries de Chasse sur Rhône et Villette de Vienne, il apparaît nécessaire de procéder à un transfert de ces archives au service commun d'archives sur le site de stockage de ViennAgglo à Pont-Evêque». 22. PRESIDENCE ADMINISTRATION GENERALE Délégation de pouvoirs Compte rendu de mandat Information au Conseil Communautaire sur les décisions du Président et la passation de marchés à procédure adaptée RAPPORTEUR : M. TROUILLER Le Conseil Communautaire donne acte des décisions suivantes : N 12/42 Il est souscrit un prêt à «taux variable» de auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations pour une période d amortissement de 60 trimestres. N 12/43 Passation d une convention d occupation précaire pour la location d un bureau de 22,20 M² dans la Pépinière d entreprises avec la Société LC PREVENTION. Cette convention prendra effet à partir du 2 Janvier 2013 pour une année moyennant une redevance mensuelle de 300 HT avec un acompte mensuel de charges d un montant de 66,60 HT. N 12/44 ANNULEE N 12/45 Renouvellement du contrat d abonnement à la Conciergerie d Entreprise «Service Personnel» dont le siège social est 37 Avenue de Gramont VICHY représenté par son président, Monsieur Olivier VILLENEUVE. Le contrat d abonnement est renouvelé à compter du 2 janvier 2013 jusqu au 30 Décembre 2013 pour un montant forfaitaire annuel de ,08 TTC et se poursuivra par tacite reconduction d année en année. N 12/46 Signature d un contrat de recyclage des journaux, magazines et prospectus issus des collectes sélectives en apport volontaire avec la Papeterie Norske Skog Golbey. Le contrat est signé pour une période de 4 ans maximum avec prise d effet au 1 er janvier 2013 pour un prix de rachat minimum de 70 /Tonne. 15 / 17

16 Le Conseil Communautaire donne acte des décisions suivantes prises dans le cadre de la passation de marchés à procédure adaptée : M : Marché conclu avec l'entreprise AID pour une étude de commerce en pays viennois, actualisation du schéma de développement commercial, LOT4 pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise COLAS pour les travaux d'aménagement du quartier de Malissol à Vienne (Anru) pour un montant de euros H.T. (part ViennAgglo) M : Marché conclu avec l'entreprise verdi ingénierie pour la MOE des travaux d assainissement (commune des cotes d'arey) pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise ABRIPLUS pour l implantation de consignes à vélos pour un montant de 6200 /Consigne M : Marché conclu avec l'entreprise SADE pour les travaux d'assainissement du bâtiment Auberge de Gerbey pour un montant de ,50 euros H.T. M : Marché conclu avec le groupement d entreprises Connivence /Interland pour la création d'un établissement hôtelier à Vienne (étude de positionnement) pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise MILLET NIVON pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo1, démolition pour un montant de ,60 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise JULLIEN SAS pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo2, menuiseries ext. pour un montant de ,30 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise JULLIEN SAS pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo3, menuiseries int. pour un montant de ,26 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise NEBIHU pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo4, plâtrerie peinture pour un montant de ,67 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise MARTIN G pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo5, serrurerie pour un montant de ,40 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise Kilinc pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lot6, sols faïences pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise ELECSON pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo7, électricité pour un montant de ,09 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise MARTIN F pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo8, CVC/Plomberie pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise GENEVRAY pour la réhabilitation du bâtiment Orion, lo9, aménagements ext. pour un montant de ,80 euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise DIGIDUST pour la stratégie de communication multicanaux pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise OLM SAS pour la fourniture et pose d un portique de lavage de bus pour un montant de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise RIQ pour le marché de qualification et d insertion professionnelle article 30 du code des marchés public Nettoyage des parties communes du bâtiment Orion pour un montant maxi de euros H.T. M : Marché conclu avec l'entreprise OTV CAD pour la mise en place de l'auto surveillance des postes de relèvement et des réseaux d'assainissement (groupement de commandes avec SYSTEPUR et Syndicat de la Plaine de Lafayette) pour un montant de ,39 euros H.T. M : Marché conclu avec le groupement d entreprises GUILLAUD TP/ CHOLTON pour les travaux d extension des réseaux publics de collecte des eaux usées Communes d Estrablin, Moidieu-Détourbe et Pont-Evêque pour un montant de ,50 euros H.T. M : Marché conclu avec le groupement d'entreprises INDDIGO / VINCENT MOINEAU pour l étude d'identification d itinéraire piste cyclable - vallée de la Gère / Véga pour un montant de ,50 euros H.T. LE CONSEIL EN PREND ACTE M. TROUILLER : «Il vous a été distribué deux documents : - un premier document guide sur Vienne qui fait suite au Voyage d Alix qui a été fait avec les dessins de Gilbert Bouchard et les textes de Benoît Elie. 16 / 17

17 - et puis vous avez un nouveau document sur l office de Tourisme de Vienne et du pays Viennois. Vous savez que l on fait différentes brochures sur les secrets de Vienne. Ce sont donc les nouveautés, toujours de jolis documents qui sont bien faits et bien préparés.» Mme REBOUX demande s il serait possible d avoir des conseils plus souvent mais moins longs. M. TROUILLER : «Simplement partager en deux une séance de 55 délibérations, c est faire 2 séances de 25, compte tenu du nombre de réunions que l on a à faire chacun, je ne sais pas si on peut faire des conseils communautaires tous les mois, ce n est pas si simple. Mais c est vrai que parfois on a la chance d avoir des conseils communautaires qui ne se terminent pas trop tard.» Fin de séance à 20H30 17 / 17

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

PROCES VERBAL SOMMAIRE

PROCES VERBAL SOMMAIRE PROCES VERBAL SOMMAIRE L'an deux mille sept, le lundi 24 septembre à 19 heures, le Conseil de la Communauté de communes des deux Rives de la Seine, légalement convoqué, s'est réuni en son siège, en séance

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

RAPPORT 2.9 FINANCES Rapporteur : Michel SAINTPIERRE REGLEMENTATION FINANCIERE ET BUDGETAIRE REGLEMENT FINANCIER ET BUDGETAIRE Suite à l élaboration de son Plan Pluriannuel d Investissement et selon le

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU COMITE SYNDICAL DU SIVOM DES SAISIES DU lundi 29 mars 2010

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU COMITE SYNDICAL DU SIVOM DES SAISIES DU lundi 29 mars 2010 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU COMITE SYNDICAL DU SIVOM DES SAISIES DU lundi 29 mars 2010 Etaient présents : Madame Mireille GIORIA Présidente -, Messieurs Emmanuel HUGUET et Jean-Pierre SPECIA Vice-Présidents,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Pourquoi la fusion? Quelques dates :

Pourquoi la fusion? Quelques dates : PRESENTATION DE Pourquoi la fusion? Quelques dates : Loi n 2010-1563 du 16 décembre 2010 : réforme des collectivités territoriales. 07 septembre 2012 : notification de l arrêté préfectoral du fixant le

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

COMPTE RENDU Comité Syndical du 10 décembre 2013

COMPTE RENDU Comité Syndical du 10 décembre 2013 COMPTE RENDU Comité Syndical du 10 décembre 2013 Le 10 décembre 2013 à 18 heures 30, les membres du Comité Syndical - légalement convoqués le 26 novembre 2013 - se sont réunis en séance publique sur la

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE TILLY-SUR-SEULLES

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE TILLY-SUR-SEULLES DEPARTEMENT DU CALVADOS COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE TILLY-SUR-SEULLES N 9/2012 SEANCE du 25 OCTOBRE 2012 Date de convocation : 16 octobre 2012 Date d affichage : 17 octobre 2012

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 EN EXERCICE 14 Présents 11 Absents 03 Votants 12 Le seize octobre deux mille treize à vingt heures trente, le Conseil Communautaire de la Communauté de Commune

Plus en détail

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace Avis 17 juin 2015 Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace 17 juin 2015 2 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Compte rendu des décisions prises lors de la 10e réunion plénière du Conseil Municipal du 30 mars 2015

Compte rendu des décisions prises lors de la 10e réunion plénière du Conseil Municipal du 30 mars 2015 Compte rendu des décisions prises lors de la 10e réunion plénière du Conseil Municipal du 30 mars 2015 Le Conseil Municipal : 1 2 3 4 5 6 Approuve Approbation du compte rendu de la 8ème séance du Conseil

Plus en détail

BUDGET LOTISSEMENT «LE CLOS DU ROY»

BUDGET LOTISSEMENT «LE CLOS DU ROY» Date de la convocation : 3 avril 2015 Date d affichage : 3avril 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LINGREVILLE SÉANCE DU 14 AVRIL 2015 Présents : Jean-Benoît RAULT (maire), Daniel MARIE, Charlyne

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 République Française Département du Gard Commune de CORBES PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 L an deux mille quinze le quatorze avril, le conseil municipal dument convoqué s est

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil Municipal du 18 mars 2013

Procès-verbal du Conseil Municipal du 18 mars 2013 MAIRIE DE BOURDEILLES Dordogne 24310 BOURDEILLES Tél. 05 53 03 73 13 Fax. 05 53 54 56 27 Procès-verbal du Conseil Municipal du 18 mars 2013 Etaient présents : M. CHABREYROU Olivier, M. REVIDAT Francis,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 Le premier mars deux mille quatorze, à neuf heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

SEANCE DU 26 MARS 2009

SEANCE DU 26 MARS 2009 SEANCE DU 26 MARS 2009 Le vingt six mars deux mil neuf, à dix huit heures trente minutes, les Membres du Conseil Municipal, légalement convoqués se sont réunis en séance publique à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

SEANCE PUBLIQUE DU 10 MARS 2014

SEANCE PUBLIQUE DU 10 MARS 2014 Page 1 sur 7 SEANCE PUBLIQUE DU 10 MARS 2014 L an Deux mille quatorze, le dix mars, à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014 Communauté de Communes Le village 04290 SALIGNAC Tél. 04.92.34.46.75 Fax. 04.92.32.69.86 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014 Étaient présents : Pour

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2013 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2013 PRESENTS : Pierre MUEL, Maire, Jacky MERY, Jacqueline LEGAY, Michel SCHNEIDER Adjoints, Damien JASPARD, Pierre MAUCOURT, Nathalie SIEFERT-BERTRAND,

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

Sous la présidence de M. Roland SALLERIN, Maire. Secrétaire de séance : Monsieur Alain BISVAL.

Sous la présidence de M. Roland SALLERIN, Maire. Secrétaire de séance : Monsieur Alain BISVAL. RÉPUBLIQUE FRANCAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE de SAINT-HUBERT PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU 12 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le douze avril à vingt heures, les membres du Conseil Municipal

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 REPUBLIQUE FRANCAISE SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006 RAPPORTEUR : Le président OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 Le 10 juillet 2006, le comité syndical

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 24 mars 2011 20 H 30 Salle des Fêtes C O M P T E R E N D U LE CONSEIL, 11.22/DH DEMANDE DE SUBVENTION AU

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL République Française Département de l'isère Commune de Saint-Jean-Le-Vieux COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL L'an deux mil treize, le 15 mai, le Conseil Municipal de la commune de Saint-Jean-le-Vieux dûment

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE Demande de subvention 2013 au titre de la répartition du produit des amendes de police Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal la

Plus en détail

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I Sommaire 1. Vue d ensemble des budgets 2. Contexte des finances locales en 2014 3. Section de fonctionnement 4. Section d investissement 5. Synthèse et conclusion I 2 I 1. Vue d ensemble des budgets I

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Municipal du 9 décembre 2009

Compte rendu du Conseil Municipal du 9 décembre 2009 MAIRIE DE BOURDEILLES Dordogne 24310 BOURDEILLES Tél. 05 53 03 73 13 Fax. 05 53 54 56 27 Compte rendu du Conseil Municipal du 9 décembre 2009 Etaient présents : MM. CHABREYROU O, DESPORT G, Mmes BLARDAT

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris. Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015

Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris. Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015 Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015 1 ARCHITECTURE INSTITUTIONNELLE 2 La métropole du Grand Paris, un EPCI à fiscalité propre et à

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-483 DELIBERATION N CP 14-483 Du 18 juin 2014 PARTICIPATION DE LA REGION ILE DE FRANCE AU SIPPEREC (SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE LA PERIPHERIE DE PARIS POUR L ELECTRICITE

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Communauté De Communes du Trièves

Communauté De Communes du Trièves Communauté De Communes du Trièves CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 26 novembre 2012 18h30- Saint Martin de Clelles Ordre du jour Secrétaire de séance- Désignation Approbation du compte rendu du conseil de communauté

Plus en détail

COMPTE RENDU du CONSEIL MUNICIPAL. 26 Mars 2015 20 h 00 (convocation du 20 mars 2015)

COMPTE RENDU du CONSEIL MUNICIPAL. 26 Mars 2015 20 h 00 (convocation du 20 mars 2015) COMPTE RENDU du CONSEIL MUNICIPAL 26 Mars 2015 20 h 00 (convocation du 20 mars 2015) PRESENTS : Mr Jean-Louis LAFAURIE, Maire,, Madame Pierrette QUEROL, adjointe au Maire, Mr Régis FONTES, adjoint au Maire,

Plus en détail

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @..

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE AU DEVELOPPEMENT DU E-TOURISME I - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE PORTEUR DE PROJET Raison sociale : Nom de la personne ou de la collectivité..... Forme juridique N

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

CONVENTION. Bordeaux Gironde Investissement 2011

CONVENTION. Bordeaux Gironde Investissement 2011 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE Service du portage des projets économiques CONVENTION Bordeaux Gironde Investissement 2011 Entre :

Plus en détail

DECISIONS MUNICIPALES : Monsieur le maire a fait part au Conseil : - Des remerciements adressés pour les colis de noël ;

DECISIONS MUNICIPALES : Monsieur le maire a fait part au Conseil : - Des remerciements adressés pour les colis de noël ; COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 JANVIER 2014 DATE DE CONVOCATION : 23 janvier 2014 PRESIDENT : Monsieur Raymond MUDRY, Maire PRESENTS : Mesdames et Messieurs Pascal ARES, Michèle BARIOZ, Bernard

Plus en détail

Panorama financier 2 0 1 1

Panorama financier 2 0 1 1 Panorama financier 2 1 1 des communautés de communes Les communautés sont appelées à connaître dans les années qui viennent de nombreux bouleversements : effets de la réforme fiscale de 29, implications

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Membres présents : KUNTZMANN Philippe, HALTER Christian, MATHIEU Jean-Yves, MAECHEL Jean-Charles, KAES Jean-Philippe, GROSS Henri,

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

SEANCE DU 22 JANVIER 2014

SEANCE DU 22 JANVIER 2014 SEANCE DU 22 JANVIER 2014 L an deux mille quatorze, le vingt-deux janvier, à vingt heures trente, le Conseil Municipal de la Commune de NOHANENT dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SEANCE DU 22 JANVIER 2015

PROCÈS-VERBAL DE LA SEANCE DU 22 JANVIER 2015 Syndicat à Vocation Scolaire du Secteur Pédagogique de Gallardon 12, rue des Écoles 28320 GAS 02 37 90 93 06 02 37 31 17 07 Site internet : www.sivos-gallardon.com PROCÈS-VERBAL DE LA SEANCE DU 22 JANVIER

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU. DU 24 août 2010

PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU. DU 24 août 2010 - 1 - PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU DU 24 août 2010 L an deux mille dix, le 24 août Le Bureau de la Communauté de Communes étant assemblé en session ordinaire, au lieu de ses séances, après convocation

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 L an deux mille cinq, le jeudi 15 décembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 9 décembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 L an deux mille neuf, le vingt deux décembre, le Conseil Communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Monsieur Patrick PETITJEAN,

Plus en détail

Etaient présents : MM. BONICI Claude, CIURKO Romain, MORIN François Mmes CARMINATI Christine, GUYOT Maryline, LUDOT Valérie, NIORTHE Jacqueline

Etaient présents : MM. BONICI Claude, CIURKO Romain, MORIN François Mmes CARMINATI Christine, GUYOT Maryline, LUDOT Valérie, NIORTHE Jacqueline COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 avril 2013 MAIRIE DE POIGNY L an deux mille treize, le dix avril à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal légalement convoqué s est réuni à la

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. DION / M. BARATTINI / Mme PEREZ- ZIJLMANS /M. OUDENOT / Mme DUVAL / Mme DORET / M. ROUSSEAU / M.

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011. pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn

CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011. pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011 pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn Ordre du Jour Taxe communale sur la consommation finale d électricité Réforme de la fiscalité

Plus en détail

Caractérisation technique du service

Caractérisation technique du service rapport sur le prix et la qualité du service public de l assainissement non collectif 2012 3 Caractérisation technique du service Présentation du territoire desservi Le service est géré au niveau communal

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 4 MARS 203 DELB-203020 - RESSOURCES HUMAINES - ACCES A L'EMPLOI TITULAIRE - PROGRAMME PLURIANNUEL - CENTRE DE GESTION - CONVENTION - SIGNATURE - AUTORISATION.- M. Jean MOULIN,

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 LES PARTENAIRES DU CADRE D INTERVENTION GUP 2013-2014 L Etat, représenté

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007. 45 ème séance

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007. 45 ème séance COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007 Date de la convocation : 27 novembre 2007 45 ème séance L an deux mille sept, le sept décembre à vingt et une heures, le conseil municipal de cette commune,

Plus en détail

S P A N C. (Service Public d Assainissement non Collectif) RAPPORT D ACTIVITÉ

S P A N C. (Service Public d Assainissement non Collectif) RAPPORT D ACTIVITÉ S P A N C (Service Public d Assainissement non Collectif) RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Sommaire Editorial du Président.. 1 Rappel de la mise en oeuvre du SPANC 2 Contrôle / Diagnostic des installations 2 Réhabilitation..

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER

Plus en détail