Données au 1 er janvier 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Données au 1 er janvier 2015"

Transcription

1 2015 Données au 1 er janvier 2015

2 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2015, en Alsace le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation, tandis que les effectifs salariés diminuent. pp. 3 à 8 + 1,6 % d établissements supplémentaires en 2015 par rapport à ,3 % d effectifs salariés. Le secteur tertiaire prédomine : 80,6 % des établissements emploient 59,4 % des salariés. Toutefois, l Industrie conserve une place importante comme 1 er employeur régional. La proportion des petits établissements s accroît en un an et par conséquent, les établissements de 10 salariés et plus sont moins nombreux qu en ,9 % pour les unités de moins de 10 salariés. - 1,4 % pour les unités de 10 à 49 salariés. - 1,0 % pour les établissements de 50 salariés et plus. pp. 9 à 10 En 2014, créations-reprises et radiations ont eu lieu dans la région. Le solde des créations - radiations d établissements est positif, tandis que celui des effectifs salariés est négatif. + 8,1 % d établissements créés. + 8,8 % d emplois nouveaux. + 13,3 % d établissements radiés. + 43,3 % de suppressions de postes. pp. 11 à 17 Définitions p. 18

3 Etablissements et effectifs en 2015 En Alsace au 1 er janvier 2015, établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) emploient salariés. Par rapport à 2014, le nombre d établissements augmente, tandis que les effectifs salariés diminuent. + 1,6 % d établissements supplémentaires en 2015 par rapport à ,3 % d effectifs salariés. Les départements et circonscriptions CCI conservent un poids stable d établissements et de salariés. Le Bas-Rhin compte établissements, ce qui représente 61,8 % des établissements alsaciens et salariés soit 61,7 % des effectifs régionaux. L évolution annuelle est un peu plus forte qu en région : + 1,9 % d établissements supplémentaires en 2015 par rapport à ,6 % d effectifs salariés. Le Haut-Rhin emploie salariés dans établissements, ce qui représente 38,3 % des emplois et 38,2 % des établissements alsaciens. Par rapport à 2014, les effectifs salariés se réduisent, moins vite cependant que dans l ensemble de la région. + 1,1 % d établissements supplémentaires en 2015 par rapport à ,0 % d effectifs salariés. Le territoire de la circonscription de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin équivaut à celui du département basrhinois. Les établissements haut-rhinois sont répartis dans deux circonscriptions CCI : la CCI Sud Alsace Mulhouse totalise 21,9 % des établissements et 23,4 % des salariés. la CCI de Colmar et du Centre-Alsace regroupe 16,4 % des établissements et 14,9 % des salariés. 3

4 Etablissements et effectifs en 2015 Les Services regroupent le plus grand nombre d établissements et ils sont le 2 ème employeur régional avec 41,7 % des structures et 29,8 % des effectifs salariés. Le Commerce est le 2 ème secteur et le 3 ème employeur alsacien : 29,5 % des inscrits au RCS et 23,2 % des emplois. 80,6 % des établissements et 59,4 % des salariés appartiennent au secteur tertiaire, si l on adjoint les Cafés-Hôtel-Restaurants (CHR) aux Services et au Commerce. Toutefois, l Industrie conserve une place importante en étant le 1 er employeur régional et le plus petit secteur en nombre d établissements : 31,0 % des salariés travaillent dans 8,5 % des établissements. ETABLISSEM ENTS ET EFFECTIFS EN ALSACE - Au Catégories d'activité CCI Nombre d'établissements Structure (en %) Poids / Alsace (en %) Bas-Rhin Haut-Rhin Alsace Bas-Rhin Haut-Rhin Alsace Bas-Rhin Haut-Rhin BTP ,2 10,4 10,9 63,6 36,4 CHR ,1 9,9 9,4 59,7 40,3 Commerce ,8 30,8 29,5 60,1 39,9 Industrie ,2 8,9 8,5 59,6 40,4 Service ,8 40,0 41,7 63,3 36,7 Total ,0 100,0 100,0 61,8 38,2 Evolution par rapport à 2014 (en %) 1,9 1,1 1,6 Catégories d'activité CCI Effectifs Structure (en %) Poids / Alsace (en %) Bas-Rhin Haut-Rhin Alsace Bas-Rhin Haut-Rhin Alsace Bas-Rhin Haut-Rhin BTP ,4 9,9 9,6 60,5 39,5 CHR ,5 6,2 6,4 62,8 37,2 Commerce ,4 23,0 23,2 62,0 38,0 Industrie ,2 33,7 31,0 58,2 41,8 Services ,4 27,1 29,8 65,1 34,9 Total ,0 100,0 100,0 61,7 38,3 Evolution par rapport à 2014 (en %) -1,6-1,0-1,3 [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 4

5 Etablissements et effectifs en 2015 Des disparités sectorielles apparaissent selon les départements : Les Industries sont davantage implantées dans le Haut-Rhin où elles figurent comme le 1 er employeur. Les prestataires de Services prédominent dans le Bas-Rhin : 1 er employeur, ils sont également le 1 er secteur en nombre d établissements. Si les Commerces et les CHR sont plus nombreux dans le Haut-Rhin, ils y emploient moins de salariés que dans le Bas-Rhin. A l inverse, le BTP, est davantage présent dans le Bas-Rhin, mais il emploie plus de personnes dans le département voisin. BTP : Bâtiment-Travaux Publics CHR : Cafés-Hôtels-Restaurants [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 5

6 Etablissements et effectifs en 2015 Durant l année écoulée, la situation en termes d établissements et d emplois s est améliorée en Alsace, comme en témoignent les taux d évolution : le nombre d établissements a augmenté, tandis que les suppressions de postes se sont ralenties. Evolution annuelle du nombre d établissements Du 1 er janvier 2010 au 1 er janvier 2013, la progression du nombre de structures est régulière avant de ralentir durant l année Au 1 er janvier 2015, le taux d évolution est croissant dans les deux départements et en région. Pour l Alsace et le Bas-Rhin, ce taux est même égal ou supérieur à celui de ,5 % entre 2010 et 2013 en Alsace. + 1,6 % en Alsace et + 1,9 % dans le Bas-Rhin entre 2014 et Evolution annuelle des effectifs salariés En Alsace et dans le Bas-Rhin, les effectifs salariés croissent entre 2010 et 2011 avant de diminuer sévèrement sur trois années. Le repli est plus modéré entre 2014 et Dans le Haut-Rhin, l évolution de effectifs salariés est négative à partir de ,4 % dans le Haut-Rhin entre 2012 et ,1 % en Alsace et - 6,0 % dans le Bas-Rhin entre 2011 et ,3 % en Alsace et - 1,6 % dans le Bas-Rhin entre 2014 et [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 6

7 Etablissements et effectifs en 2015 Les Cafés-Hôtels-Restaurants (CHR), les Commerces et les Industries sont proportionnellement plus nombreux sur le territoire de la Chambre de Commerce et d Industrie de Colmar et du Centre-Alsace ( établissements) que dans les deux autres circonscriptions CCI. Les CHR et le BTP y emploient également plus de personnes. Cependant les deux premiers employeurs demeurent l Industrie et les Services. La CCI Sud Alsace Mulhouse regroupe ressortissants. Un tiers des effectifs salariés sont concentrés dans l Industrie, 1 er employeur. En 2 ème position, les Services totalisent 28,0 % des emplois. L analyse de la circonscription CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin ( établissements) est semblable à celle de son département : Le territoire concentre un poids plus important d entreprises des Services et du BTP. Les premiers employeurs sont les prestataires de Services (31,4 %) et l Industrie (29,2 %). BTP : Bâtiment-Travaux Publics CHR : Cafés-Hôtels-Restaurants [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 7

8 Etablissements et effectifs en

9 Etablissements par tranche d effectifs salariés en 2015 Neuf établissements sur dix emploient moins de 10 salariés au 1 er janvier 2015 en Alsace. 24,4 % des établissements industriels emploient 10 salariés et plus. Evolution des établissements par tranche d effectifs salariés : Sur un an, le nombre de petites structures a progressé de 1,9 %. A l inverse, les établissements de 10 salariés et plus sont moins nombreux : - 1,4 % pour les unités de 10 à 49 salariés. - 1,0 % pour les établissements de 50 salariés et plus. La tranche des 50 salariés et plus est en nette réduction sur trois ans. Pourtant, au 1 er janvier 2015, cette décroissance est enrayée : le taux d évolution, toujours négatif, est plus faible que les années précédentes. - 7,0 % entre 2012 et ,0 % entre 2014 et [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 9

10 Etablissements par tranche d effectifs salariés en 2015 La singularité de la CCI de Colmar et du Centre-Alsace est de compter près de 9,0 % des établissements de 50 salariés et plus, tandis que ces structures ne pèsent que 2,0 % dans les autres circonscriptions. Cela s explique notamment par la proportion plus importante d Industries sur le territoire. [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 10

11 Créations-reprises et radiations en 2014 En Alsace, le bilan des créations-reprises et radiations en 2014 est le suivant : créations-reprises d établissements et emplois salariés créés, radiations et emplois salariés supprimés. Par rapport à 2013, le nombre d établissements créés augmente de 8,1 %. Ils génèrent 8,8 % d emplois nouveaux. Quant au nombre de radiations, il est toujours croissant : 13,3 % d établissements radiés et 43,3 % de suppressions de postes supplémentaires en une année. Ainsi, le solde créations - radiations demeure positif en termes d établissements ( ) tout en étant moins important qu en 2013 ( ). En termes d effectifs salariés, ce solde reste négatif ( ) et s accroît par rapport à l année dernière ( ). CREATIONS-REPRISES ET RADIATIONS EN ALSACE EN 2014 Catégories d'activité Créations-Reprises Radiations Solde créations - radiations Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs BTP CHR Commerce Industrie Services Total Evolution par rapport à 2013 (en %) 8,1 8,8 13,3 43,3 [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 11

12 Créations-reprises et radiations en 2014 Le solde créations -radiations par catégorie d activité 45,5 % des créations-reprises sont réalisées dans les Services : ce secteur gagne 979 établissements à la fin de l année Le Commerce ne compte que 90 établissements supplémentaires malgré un nombre important de créations (1 720). Quant aux effectifs salariés, les premiers secteurs impactés par les disparitions d emplois sont : l Industrie ( ) les Services ( ) le Commerce ( ). [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 12

13 Créations-reprises et radiations en 2014 Créations-reprises et radiations d établissements Depuis 2009, le nombre des créations-reprises évolue en dents de scie. En effet, une augmentation annuelle est toujours suivie d une diminution l année suivante. Toutefois, le résultat global est en progression sur six ans, et 2014 est une année positive avec la croissance la plus forte. + 2,3 % entre 2009 et ,1 % entre 2013 et Parallèlement, le taux d évolution des radiations d entreprises est supérieur à celui des créations-reprises en ,3 % entre 2013 et Créations-reprises et radiations des effectifs salariés Les créations d emplois augmentent beaucoup entre 2010 à 2012, avant de diminuer de manière importante sur un an. En 2014, leur taux est positif. + 62,6 % entre 2010 et ,8 % entre 2013 et Quant aux destructions d emplois imputées aux radiations, leur progression est forte durant l année écoulée. + 43,3 % en 2014 par rapport à [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 13

14 Créations-reprises et radiations en 2014 En 2014, le Bas-Rhin a enregistré créations-reprises d entreprises soit 63,6 % du poids des créations en Alsace. Les nombres d établissements et d emplois créés sont supérieurs à ceux de l ensemble de la région. + 8,6 % créations-reprises et + 18,2 % d emplois liés dans le Bas-Rhin en 2014 par rapport à ,1 % créations-reprises et + 8,8 % d emplois liés en Alsace durant la même période radiations d établissements ont eu lieu dans ce département, soit 63,1 % du poids des radiations alsaciennes. Le nombre des radiations progresse mais de manière moins importante qu en région. + 9,5 % d établissements radiés et + 23,6 % d emplois perdus dans le Bas-Rhin en 2014 par rapport à ,3 % d établissements radiés et + 43,3 % d emplois perdus en Alsace durant la même période. Le solde créations - radiations est positif en termes d établissements (+ 828), mais négatif en termes d effectifs salariés ( ). CREATIONS-REPRISES ET RADIATIONS DANS LE BAS-RHIN EN 2014 Catégories d'activité Créations-Reprises Radiations Solde créations - radiations Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs BTP CHR Commerce Industrie Services Total Poids par rapport à l'alsace (en %) 63,6 66,2 63,1 63,0 Evolution par rapport à 2013 (en %) 8,6 18,2 9,5 23,6 [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 14

15 Créations-reprises et radiations en 2014 En 2014, créations-reprises d établissements ont été enregistrées dans le Haut-Rhin, soit 36,4 % du poids des créations en Alsace, Par rapport à 2013, l évolution positive des créations-reprises est moins forte que dans l ensemble de la région. + 7,1 % créations-reprises et - 5,8 % d emplois liés dans le Haut-Rhin, en 2014 par rapport à ,1 % créations-reprises et + 8,8 % d emplois liés en Alsace durant la même période radiations recensées sur le territoire représentent 36,9 % des fermetures d établissements alsaciens. En un an, les radiations haut-rhinoises en termes d établissements et d effectifs salariés progressent beaucoup plus vite qu en région. + 20,4 % d établissements radiés et + 96,9 % d emplois perdus dans le Haut-Rhin en 2014 par rapport à ,3 % d établissements radiés et + 43,3 % d emplois perdus en Alsace durant la même période. Le solde créations - radiations est positif en termes d établissements (+ 429) et négatif en termes d effectifs salariés ( ). CREATIONS-REPRISES ET RADIATIONS DANS LE HAUT-RHIN EN 2014 Catégories d'activité Créations-Reprises Radiations Solde créations - radiations Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs BTP CHR Commerce Industrie Services Total Poids par rapport à l'alsace (en %) 36,4 33,8 36,9 37,0 Evolution par rapport à 2013 (en %) 7,1-5,8 20,4 96,9 [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 15

16 Créations-reprises et radiations en 2014 CREATIONS-REPRISES ET RADIATIONS - CIRCONSCRIPTION DE COLM AR - EN 2014 Catégories d'activité principales Créations-Reprises Radiations Solde créations - radiations Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs BTP CHR Commerce Industries Services Total Poids par rapport à l'alsace (en %) 23,9 20,0 23,0 23,8 Evolution par rapport à 2013 (en %) 8,4-21,6-1,8 66,1 CREATIONS-REPRISES ET RADIATIONS - CIRCONSCRIPTION DE M ULHOUSE - EN 2014 Catégories d'activité principales Créations-Reprises Radiations Solde créations - radiations Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs Nbre étab. Effectifs BTP CHR Commerce Industries Services Total Poids par rapport à l'alsace (en %) 33,2 31,2 35,6 34,9 Evolution par rapport à 2013 (en %) 6,1 8,1 41,1 125,3 [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 16

17 Créations-reprises et radiations en 2014 CREATIONS-REPRISES ET RADIATIONS D'ETABLISSEM ENTS EN 2014 Bas-Rhin Colmar Mulhouse Alsace Créations-Reprises Radiations Solde créations - radiations POIDS PAR RAPPORT AU NOM BRE D'ETABLISSEM ENTS DU TERRITOIRE (en %) Bas-Rhin Colmar Mulhouse Alsace Nombre d'établissements en Créations-Reprises 9,8 8,8 9,2 9,5 Radiations 7,7 6,7 7,7 7,5 [Source : CCI de Alsace - Annuaire des Entreprises d'alsace] 17

18 Définitions L Annuaire des Entreprises d Alsace (AEA) est constitué de l ensemble des établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), qu ils emploient ou non des salariés. Il compte les entreprises industrielles, commerciales et prestataires de services. Sont donc exclus de ce fichier les artisans inscrits uniquement au répertoire des métiers, les professions libérales, les SCI, les GIE, les Auto-Entrepreneurs, les administrations, les sociétés à caractère mutualiste ou public, les associations et les collectivités locales. AEA est géré par les services des fichiers des 3 CCI territoriales d Alsace (Strasbourg, Colmar et Mulhouse). Les effectifs salariés sont des données déclaratives recueillies lors des formalités réalisées auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et/ou lors d enquêtes de mise à jour spécifiques. Les grandes catégories CCI sont une classification propre aux CCI alsaciennes. Grandes Catégories CCI BTP Sous-catégories CCI Bâtiment et Travaux Publics (BTP) CHR COMMERCES INDUSTRIES SERVICES Hébergement Restaurants Commerce de détail alimentaire Commerce de détail non alimentaire Commerce de gros agroalimentaire Commerce de gros non alimentaire Industrie (Sauf MPA, IAA Et BTP) Industrie agroalimentaire Matières premières agricoles Services aux entreprises Services aux entreprises et particuliers Services aux particuliers Transports et entreposage Les radiations associent les procédures collectives aux cessations d activité. Elles comprennent les procédures de sauvegarde des entreprises, les liquidations et les redressements judiciaires. 18

19

20 10 place Gutenberg CS Strasbourg Cedex tél : Réalisation : Chambre de Commerce et d Industrie de Alsace Direction Information Economique Contact : Observatoires et études économiques Lise Thevenot Tél : Courriel : Plus d informations sur

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

Observatoire Internet & E-business. Statistiques annuelles du secteur TIC - Février 2013

Observatoire Internet & E-business. Statistiques annuelles du secteur TIC - Février 2013 Statistiques annuelles du secteur TIC - Février 2013 Etablissements et effectifs du secteur TIC en 2013 L de la CCIRA recense les établissements alsaciens, inscrits au RCS et ayant une activité de production,

Plus en détail

INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DANS LE BAS-RHIN

INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DANS LE BAS-RHIN INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DANS LE BAS-RHIN La CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin gère le fichier des entreprises du Bas-Rhin, inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés et selon les formalités

Plus en détail

INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DE L'ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM

INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DE L'ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DE L'ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM La CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin gère le fichier des entreprises du Bas-Rhin, inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés et

Plus en détail

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010 LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE Situation 2010 Etablissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés 1 Mars 2011 1 Uniquement les établissements relevant du Centre de Formalités de la Chambre

Plus en détail

1. Données sur l Alsace et ses Territoires... 2. 2. Etudes et Guides des NTIC... 3. 3. Etudes et Guides de l Industrie... 3

1. Données sur l Alsace et ses Territoires... 2. 2. Etudes et Guides des NTIC... 3. 3. Etudes et Guides de l Industrie... 3 Sélection de publications Près de 150 ouvrages, guides, études ou répertoires relatifs à des thèmes intéressant les responsables d entreprise (création d entreprises, commerce international, foires et

Plus en détail

Eléments d une réflexion sur...

Eléments d une réflexion sur... OREF ALSACE Eléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Les métiers de la coiffure et des soins esthétiques et cosmétiques n : 26 janvier 2011 Le champ couvert correspond à un ensemble d emplois,

Plus en détail

INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DE L'ARRONDISSEMENT DE SELESTAT ERSTEIN

INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DE L'ARRONDISSEMENT DE SELESTAT ERSTEIN INFORMATION SUR LES ETABLISSEMENTS DE L'ARRONDISSEMENT DE SELESTAT ERSTEIN La CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin gère le fichier des entreprises du Bas-Rhin, inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés

Plus en détail

économie www.alsaeco.com/chiffres-cles-cci www.alsace.cci.fr www.strasbourg.eu www.europtimist.eu

économie www.alsaeco.com/chiffres-cles-cci www.alsace.cci.fr www.strasbourg.eu www.europtimist.eu Chiffres clés CUS 2014 économie EFFECTIFS DANS LE SECTEUR MARCHAND Secteur d activité CUS BAS-RHIN ALSACE % % % INDUSTRIE 20 669 11,5 75 006 22,4 125 781 23,4 BTP 10 201 5,7 25 912 7,7 42 772 8,0 COMMERCE

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 2011 du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Sommaire Introduction.. Page 3 Première Partie : PARIS DANS SA GLOBALITE Page 4 Géographie des entreprises parisiennes.. Page 5

Plus en détail

I. SI VOUS CUMULEZ UNE AUTRE PROFESSION, INDEPENDANTE, NON AGRICOLE ET UNEPROFESSION COMMERCIALE II

I. SI VOUS CUMULEZ UNE AUTRE PROFESSION, INDEPENDANTE, NON AGRICOLE ET UNEPROFESSION COMMERCIALE II STATUT DU PLURIACTIF 15/11/2013 Vous êtes artisan, agriculteur, salarié, étudiant ou retraité et vous envisagez d exercer de façon accessoire une activité commerciale ou industrielle. Le cumul de ces activités

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE

TOUT SAVOIR SUR LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE TOUT SAVOIR SUR LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE www.strasbourg.cci.fr La CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin est un établissement public placé sous la

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

L ARTISANAT EN PROVINCE NORD

L ARTISANAT EN PROVINCE NORD Direction des services de développement économique Observatoire de l Artisanat L ARTISANAT EN PROVINCE NORD Date impression : 8 février 2013 S O M M A I R E L artisanat en Province Nord Février 2013 I.

Plus en détail

DISSOLUTION D'EURL PAR DECISION DE L'ASSOCIE UNIQUE

DISSOLUTION D'EURL PAR DECISION DE L'ASSOCIE UNIQUE DISSOLUTION D'EURL PAR DECISION DE L'ASSOCIE UNIQUE L associé unique d une EURL peut décider à tout moment, librement, de dissoudre la société. 27/02/2015 Ce type de dissolution connaît quelques particularités

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES 27/02/2015 Les causes de dissolution d'une société sont multiples. On peut citer par exemple l'arrivée du terme, la réalisation de l'objet social, la dissolution

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79,

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79, Viséo 79, L O B S E R VAT O I R E D É PA R T E M E N TA L F é v r i e r 2015 L ÉQUIPEMENT EN DE LA PERSONNE DEUX-SÈVRES Chambre de Commerce et d Industrie des Deux-Sèvres Observatoire Economique, Viséo

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

Industrie - Construction

Industrie - Construction 17.1 - Établissements industriels 17.2 - Indicateurs industriels 17.3 - Construction L'industrie occupe, depuis longtemps, une place importante en Alsace. C est toujours le cas aujourd hui, même si son

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - données 2009 provisoires ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION La banque et l assurance n : 22 Novembre 2010 EMPLOI SALARIE A Le champ couvert correspond au secteur

Plus en détail

I. LE CHAMP D APPLICATION II. LE REGIME SOCIAL ET FISCAL

I. LE CHAMP D APPLICATION II. LE REGIME SOCIAL ET FISCAL MICRO-ENTREPRENEUR 30/04/2015 La loi du 18 juin 2014, relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises a modifié le statut de l'auto-entrepreneur en créant de nouvelles obligations.

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

L enseigne, tout comme le nom commercial, le droit au bail ou la clientèle, fait partie des éléments incorporels du fonds de commerce.

L enseigne, tout comme le nom commercial, le droit au bail ou la clientèle, fait partie des éléments incorporels du fonds de commerce. ENSEIGNE COMMERCIALE 18/11/2008 L enseigne, tout comme le nom commercial, le droit au bail ou la clientèle, fait partie des éléments incorporels du fonds de commerce. I. QU EST CE QU UNE ENSEIGNE? II.

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2014. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2014. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2014 Région Poitou-Charentes Édito Ce qui est formidable avec l artisanat, c est la variété et la richesse des métiers qui le

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

REMUNERATION DES GERANTS DE SARL

REMUNERATION DES GERANTS DE SARL REMUNERATION DES DE SARL 27/02/2015 Le gérant d'une S.A.R.L. peut accomplir son mandat à titre gratuit ou être rémunéré. En l'absence de disposition légale, la rémunération est fixée soit par les statuts,

Plus en détail

Que recouvre le secteur des éco-entreprises?

Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Ce sont les entreprises qui produisent des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter, réduire ou corriger les atteintes à l environnement.

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

régional les facteurs d influence du besoin en logements

régional les facteurs d influence du besoin en logements 1 Analyse territoriale dans le contexte régional les facteurs d influence du besoin en logements 1. Communauté Urbaine de Strasbourg CUS 2. Communauté d Agglomération de Mulhouse M2A 3. Alsace 1. La Communauté

Plus en détail

Les entreprises alsaciennes et leurs usages numériques Observatoire internet et e-business

Les entreprises alsaciennes et leurs usages numériques Observatoire internet et e-business P2 Présentation des entreprises alsaciennes P3 L équipement en informatique et en téléphonie P6 La connexion à internet P8 Les usages d internet P13 La présence de l entreprise sur internet P17 Les outils

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 213 du greffe du tribunal de commerce de Paris Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 5 DENSITÉ DES ENTREPRISES

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Artiscope Région Centre Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat (1 er semestre 2011) Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Données clés : avec 991 entreprises

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE JOURNEE DE SOLIDARITE 15/12/2014 La loi n 2004-626 du 30 juin 2004 a introduit dans le code du travail un article L 212-16 relatif à l institution d une journée de solidarité «en vue d assurer le financement

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses decembre 2014 N 099 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi dans les très fin 2013 Un tiers des TPE ont un seul salarié Les entreprises

Plus en détail

L Observatoire Economique et Social

L Observatoire Economique et Social Synthèses Décembre 2014 L Observatoire Economique et Social Compensation démographique vieillesse : en 2013, les régimes agricoles perçoivent 5,9 milliards d euros sur un montant total de 7,8 milliards

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

Rechercher les informations légales et sectorielles

Rechercher les informations légales et sectorielles GEA 2014-2015 Recherche documentaire Marine Souchier Rechercher les informations légales et sectorielles Intro : quelles sont les informations légales à chercher sur votre organisation? la raison sociale,

Plus en détail

CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012

CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012 CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012 Le AFIC Etudes 2014 www.afic.asso.fr MÉTHODOLOGIE Étude d impact économique et social (2013) Les statistiques sont établies

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES I. EXIGENCES REQUISES POUR L'EXERCICE DE LA PROFESSION A. HONORABILITE PROFESSIONNELLE 23/07/2012

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES I. EXIGENCES REQUISES POUR L'EXERCICE DE LA PROFESSION A. HONORABILITE PROFESSIONNELLE 23/07/2012 TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES 23/07/2012 Selon le décret n 99-752 du 30 août 1999 modifié par décret du 28 décembre 2011, les entreprises établies en France, autorisées à exercer une activité de transport

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

CUMUL EMPLOI-RETRAITE

CUMUL EMPLOI-RETRAITE CUMUL EMPLOI-RETRAITE 08/06/2015 Le cumul emploi - retraite consiste en la possibilité, sous certaines conditions, de percevoir une pension de retraite tout en poursuivant une activité professionnelle.

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

DOCUMENTS COMMERCIAUX : MENTIONS OBLIGATOIRES

DOCUMENTS COMMERCIAUX : MENTIONS OBLIGATOIRES DOCUMENTS COMMERCIAUX : MENTIONS OBLIGATOIRES 30/01/2014 Les entreprises doivent impérativement faire figurer, sur les documents commerciaux qu elles envoient aux tiers, certaines mentions à peine de sanctions

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

I. CADRE ADMINISTRATIF ET FISCAL

I. CADRE ADMINISTRATIF ET FISCAL FORMATION 23/07/2012 Cette matière est régie, pour l essentiel, par la loi du 24 février 1984 et la loi du 4 juillet 1990 relative au contrôle du financement des actions de formation professionnelle continue

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

Baromètre emploi-formation régional 2015

Baromètre emploi-formation régional 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Baromètre emploi-formation régional 2015 Aides à domicile octobre 2015 Activité : quelles sont les perspectives d évolution pour les 3 ans à

Plus en détail

I. RESSORTISSANT ETRANGER QUI SOUHAITE RESIDER EN FRANCE II. RESSORTISSANT ETRANGER QUI NE SOUHAITE PAS RESIDER EN FRANCE

I. RESSORTISSANT ETRANGER QUI SOUHAITE RESIDER EN FRANCE II. RESSORTISSANT ETRANGER QUI NE SOUHAITE PAS RESIDER EN FRANCE COMMERCANT ETRANGER 20/03/2015 Certains ressortissants étrangers, qui souhaient exercer une activité commerciale, industrielle ou artisanale, peuvent être tenue d'effectuer différentes démarches pour exercer

Plus en détail

TAXE D'APPRENTISSAGE

TAXE D'APPRENTISSAGE TAXE D'APPRENTISSAGE La taxe d apprentissage a pour objet de faire participer les employeurs au financement des premières formations technologiques et professionnelles. 27/08/2015 Lorsqu il existe un comité

Plus en détail

DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI

DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI 30/01/2014 La domiciliation de l entreprise, correspond à l adresse administrative de l entreprise, qui doit être déclarée au CFE (Centre

Plus en détail

Panorama économique de la zone d emploi de Strasbourg www.alsaeco.com/observatoires/panoramas-economiques 2

Panorama économique de la zone d emploi de Strasbourg www.alsaeco.com/observatoires/panoramas-economiques 2 Panorama économique de la zone d emploi de Strasbourg www.alsaeco.com/observatoires/panoramas-economiques 2 Introduction... 4 ANALYSE DE L ECONOMIE TERRITORIALE... 5 TABLEAUX ET REPRESENTATIONS GRAPHIQUES...

Plus en détail

MIDI-PYRENEES. Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND ROSTAND BP 92048 31018 TOULOUSE CEDEX 2 05 61 99 53 47 cboy@aft-iftim.com

MIDI-PYRENEES. Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND ROSTAND BP 92048 31018 TOULOUSE CEDEX 2 05 61 99 53 47 cboy@aft-iftim.com TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT MIDI-PYRENEES 2009 Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND

Plus en détail

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 14 - février 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total En 2009, en Martinique,

Plus en détail

Statut des conjoint(es) de chef d entreprise artisanale Fiche relative à l auto-entrepreneur

Statut des conjoint(es) de chef d entreprise artisanale Fiche relative à l auto-entrepreneur Statut des conjoint(es) de chef d entreprise artisanale Fiche relative à l auto-entrepreneur Attention, l auto-entrepreneur n est pas une forme juridique d exercice d une activité mais simplement un mode

Plus en détail

ABSENCE DU COMMIS COMMERCIAL : GARANTIE DE RESSOURCES

ABSENCE DU COMMIS COMMERCIAL : GARANTIE DE RESSOURCES ABSENCE DU COMMIS COMMERCIAL : GARANTIE DE RESSOURCES 26/02/2010 L'article L. 1226-24 du Code du Travail (anciennement article 63 du Code de commerce local intégré dans le Code du Travail en 2008) prévoit

Plus en détail

Un canton en action CHAMPS-SUR- MARNE M i s e à j o u r 2 0 0 9

Un canton en action CHAMPS-SUR- MARNE M i s e à j o u r 2 0 0 9 Un canton en action CHAMPS-SUR- Mise à jour 2009 SOMMAIRE PRESENTATION 1. La population et son évolution 2. La population selon la catégorie socioprofessionnelle 3. Les ménages et leur équipement LES ENTREPRISES

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : CMA, 1 er janvier 2013 OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... La métallerie et la mécanique de précision artisanales EMPLOI - FORMATION n : 40 Mai 2013 Le champ couvert correspond à un ensemble

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Juin 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées avec

Plus en détail

Evolution des créations et radiations enregistrées au Registre du commerce et des sociétés- Année 2012

Evolution des créations et radiations enregistrées au Registre du commerce et des sociétés- Année 2012 Evolution des créations et radiations enregistrées au Registre du commerce et des sociétés- Année 2012 Données issues du Fichier Consulaire de la CCI IG Département CFE/GU CCIIG Fichier consulaire Le 28/02/2013

Plus en détail

Rapport Annexe au SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DES CCI D ALSACE

Rapport Annexe au SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DES CCI D ALSACE Rapport Annexe au SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DES CCI D ALSACE Assemblée générale du 30 mars 2006 Chambre Régionale de Commerce et d'industrie d'alsace 3 quai Kléber BP 20003 67085 STRASBOURG CEDEX Tél.

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS 23/07/2012 Le transport routier public de voyageurs est réglementé par le décret n 85-891 du 16 août 1985 modifié par décret du 28 décembre 2011 et relatif aux transports

Plus en détail

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012 COURTIER EN ASSURANCE 23/07/2012 Le courtier d assurance est un commerçant qui fait à titre principal des actes d entremise dont le caractère est commercial. A ce titre, il doit s inscrire au Registre

Plus en détail

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Mai 2012 Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais Juin 2012 1 Méthodologie La Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais a mis en place

Plus en détail

Panorama Economique CDC du Pays d Evran. Démographie / Activité économique globale / Commerce

Panorama Economique CDC du Pays d Evran. Démographie / Activité économique globale / Commerce Panorama Economique CDC du Pays d Evran Démographie / Activité économique globale / Commerce 2013 Démographie : population recensement 2009 Population moyenne par EPCI en côtes d Armor : 14 600 / Nombre

Plus en détail

En effet, la loi offre un éventail diversifié de dispositions permettant de sauvegarder les intérêts du conjoint. Citons à titre d'exemples :

En effet, la loi offre un éventail diversifié de dispositions permettant de sauvegarder les intérêts du conjoint. Citons à titre d'exemples : CONJOINT COLLABORATEUR 30/01/2014 L'exploitation d'une entreprise commerciale ou artisanale n'est souvent concevable qu'en couple. Cette collaboration, pour indispensable qu'elle soit, n'a longtemps été

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Installation et paramétrage d une instance Geoserver pour la diffusion via des flux OGC WMS de cartes historiques d Alsace datant CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) 1 1. Contexte du projet

Plus en détail

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE 20/03/2015 La Loi n 2003-721 du 1er Août 2003, complétée par la loi n 2006-450 du 18 avril 2006, permet à un salarié, pour créer ou reprendre une entreprise,

Plus en détail

Dares. Analyses EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009

Dares. Analyses EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009 Dares Analyses AOÛT 2011 N 064 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009 Au 31 décembre

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE)

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) 20/03/2015 Les créateurs d entreprise peuvent sous certaines conditions énumérées ci-dessous et sous réserve de l acceptation de leur

Plus en détail

Bulletin de la création et de la reprise d entreprises

Bulletin de la création et de la reprise d entreprises Bulletin de la création et de la reprise d entreprises BILAN 2009 Département de la Haute-Marne Activités créées ou reprises Source : Registre du Commerce et des Sociétés Observatoire Economique 52 1 Bulletin

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

Chiffres-clés. ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LoRRAINE. édition 2015

Chiffres-clés. ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LoRRAINE. édition 2015 Chiffres-clés LoRRAINE édition 2015 Population CHAMP. - Habitants 1 859 869 33,5 2 349 816 42,3 1 339 270 24,1 Superficie 8 280 km² 14,4 23 547 km² 41,0 25 606 km² 44,6 Densité de population Taux de croissance

Plus en détail