B34 - Modulation & Modems

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B34 - Modulation & Modems"

Transcription

1 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / Caracérisiques d'un canal de communicaion B34 - Modulaion & Modems - Définiions * Half Duplex ou simplex : ransmission un sens à la fois ; exemple : alky-walky * Full Duplex ou duplex : ransmission deux sens simulanés ; exemple : éléphone * Modulaion : ranslaion du specre d'un signal basse fréquence vers une bande haue fréquence, cenrée sur une fréquence poreuse F. * Transmission en bande de base : ransmission sans modulaion * Symbole : un éa physique élémenaire (exemple : un niveau de ension) * Alphabe : ensemble de symboles (exemple : en logique TTL, l'alphabe binaire es formé de deux symboles, qui son les niveaux de ension e +5). * alence Q : aille de l'alphabe. En binaire, Q = 2. * Momen : durée élémenaire d'un symbole (exprimée en seconde) - Propriéés * Rapidié de modulaion ou débi de momens : R = / (exprimée en symboles/s ou bauds) * Théorème de shannon : la rapidié maximale de modulaion R max es liée à la bande passane B P d'un canal de communicaion par la relaion : R max = 2 B P Par exemple, pour le éléphone analogique, qui ransme la voix filrée enre 3 e 34 Hz, B P = 3 Hz e R max = 62 bauds. * Débi binaire : D = R log 2 Q (exprimé en bi/s) en binaire, D = R, donc : baud = bi/s. NB : si l'on employai 8 niveaux de ension disincs par exemple au lieu de 2, on aurai D = 3R, soi baud = 3 bi/s. * Rappor signal sur brui du canal de ransmission : r S /B = log P S P B où P S e P B son respecivemen la puissance du signal uile e la puissance du brui. Pour une éléphonique ce rappor es d'environ 3dB. * Capacié d'un canal de ransmission C : c'es le débi binaire maximal. Le débi binaire es limié par le rappor signal sur brui. On monre que : C = B P log 2 + P S P N 3 B P ( r S /B ) db Pour une éléphonique analogique on rouve C 3 bis/s. Transmission en bande de base - Sandard "Boucle de couran" "" : I = 2 ma "" : I = ou 4 ma Deux boucles son nécessaires si on veu communiquer dans les deux sens (liaison duplex) hhp://www.syscope.ne/elec/

2 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 2 Débi variable selon la longueur de la boucle : km à 48 bauds, km à 3 bauds. Schéma élecrique d'une boucle : deux cas possibles : a) généraeur de couran liaison /2 ma émeeur acif récepeur passif récepeur sorie données enrée données émeeur b) liaison /2 ma émeeur passif récepeur acif généraeur de couran émeeur récepeur enrée données sorie données - Sandards NRZ ("Non Reour à Zéro") Durée élémenaire d'un bi : NRZ logique posiive logique négaive unipolaire bipolaire hhp://www.syscope.ne/elec/

3 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 3 Schéma élecrique d'une liaison différenielle unidirecionnelle avec résisance de erminaison (ex. : RS422) : RT émeeur Même schéma, mais avec limiaion de la ension de mode commun : récepeur RT/2 RT/2 Schéma élecrique d'une liaison différenielle bidirecionnelle avec résisances de erminaison à chaque exrémié de la (ex. : RS485) : validaion (CI logique à sorie 3-éas) validaion émeeur/récepeur émeeur/récepeur RS 232 RS422 RS 485 liaison physique ype de liaison mode masse commune 3 fils minimum full duplex, unidirecionnelle mode différeniel mode différeniel 2 fils d'émission 2 fils pour l'émission e 2 fils de récepion la récepion fil de masse (souven le fil de masse (souven le blindage) blindage) full duplex, unidirecionnelle half duplex, bidirecionnelle câble - paire orsadée paire orsadée niveaux élecriques Nombre d'appareils sur la +3 < U < +2-3 > U > -2 émeeur récepeur U > 2 m U < -2 m émeeur jusqu'à 2 récepeurs U > 2 m U < -2 m jusqu'à 32 émeeurs ou récepeurs Résisance de erminaison de sans Ω Ω Disance maximale 5 m 2 m 2m hhp://www.syscope.ne/elec/

4 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 4 - Sandards RZ ("Reour à Zéro") RZ logique posiive logique négaive Ø Ø Ø Ø unipolaire bipolaire Ø Ø Ø Ø Le mode de ransmission vériablemen de ype "reour à zéro" correspond dans le ableau cidessus aux cas unipolaires. Les ransiions on lieu au milieu de chaque bi. Ce codage revien à diminuer la durée d'un bi en la divisan par 2, donc à doubler la fréquence de ransmission e la bande passane de la. L'inérê d'un el mode de ransmission réside dans la facilié avec laquelle il es possible de reconsruire le signal d'horloge à la récepion à parir de la succession des frons, e donc d'échanillonner le signal reçu à une cadence conforme au débi d'émission (ce qui n'es pas possible en mode NRZ dans l'évenualié d'une longue suie de ou de ). Le codage réellememen uilisé (sur les réseaux éherne à la norme IEEE 82.3) es appelé codage Mancheser : dans le ableau ci-dessus, il correspond au cas bipolaire en logique négaive. Niveaux de ension : ±,85 (NB : une inacive présene une ension nulle) Débi : ou Mbi/s Modulaions analogiques coninues A : ampliude f : fréquence du signal modulan F : fréquence du signal modulé ("poreuse") : F >> f m : aux (souven exprimé en %) de modulaion Modulaion d'ampliude (MA) v() = A ( + m cos 2πf) cos 2πF Ampliude Modulaion (AM) exemple : A = 2 ; m =,5 ; f =, Hz ; F = f = Hz v hhp://www.syscope.ne/elec/

5 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 5 Avanage : circuis de modulaion (CO) / démodulaion (filre) simples à réaliser specre éroi, compris enre F f e F + f : v() = Acos2πF + Am 2 cos ( 2π(F + f ) ) + Am 2 cos ( 2π(F f ) ) Inconvéniens : largeur du specre : W = 2f max rappor signal/brui faible sensibilié aux inerférences ("parasies") mauvais rendemen : 2/3 de l'énergie (fréquence poreuse) inuilisée Modulaeur : Démodulaeur : A cos 2πF m cos 2πf (offse) Σ x v m cos 2πf Modulaion de fréquence (MF) Modulaion de phase (MP) Frequency Modulaion (FM) Phase Modulaion (PM) En analogique, ces deux modulaions son rès semblables : v() = A cos (2πF + m cos 2πf ) exemple : A = 2 ; m = 5; f =, Hz ; F = f = Hz v Avanage : Inconvéniens : rappor signal/brui élevé insensibilié aux inerférences bon rendemen énergéique NB : la modulaion de phase présene un avanage supplémenaire : la largeur de son specre es consane, e limiée : si m < π, W < 2f max specre large (e complexe) circuis de modulaion / démodulaion compliqués (PLL) Modulaeur : Démodulaeur : Oscillaeur commandé en ension Boucle à vérouillage de phase (CO : olage Conroled Oscillaor) (PLL : Phase Locked Loop) (cf A26) cos 2πf CO f v comparaeur de phase Filre P-B CO f cos 2πf hhp://www.syscope.ne/elec/

6 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 6 Modulaions analogiques par impulsions Les impulsions son cadencées à la fréquence d'échanillonnage F e, qui es ici la fréquence poreuse. Rappel : F e doi êre supérieure ou égale au double de la fréquence maximale du signal analogique (h de Shannon, cf B5). - Modulaion d'impulsions en ampliude (MIA) Pulse Ampliude Modulaion (PAM) - Modulaion de largeur d'impulsions (MLI) Pulse Widh Modulaion (PWM) - Modulaion d'impulsions en posiion (MIP) Pulse Posiion Modulaion (PPM) signal modulan u() rain d impulsions e() A T e v() : MIA PAM MID MLI PWM MIP PPM Modulaion d'impulsions en ampliude (MIA) Pulse Ampliude Modulaion (PAM) Un signal MIA es un signal échanillonné (cf B4). Modulaeur : Démodulaeur : u() v() u() v() e() - Modulaion de largeur d'impulsions (MLI) Pulse Widh Modulaion (PWM) ou Modulaion d'impulsions en durée (MID) Un signal MID es un signal recangulaire à rappor cyclique variable, celui-ci éan proporionnel à l'ampliude du signal modulan. Modulaeur (exemple : modulaeur analogique à poreuse riangulaire) : hhp://www.syscope.ne/elec/

7 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 7 u signal MLI : 2 > u v = + cc comparaeur u 2 < u v = cc u () "poreuse" HF : signal riangulaire u 2 () "onde modulane" BF : signal sinusoïdal On suppose que u 2 varie lenemen par rappor à u (d'ampliude A) : u 2 +A θ T u 4 A v + cc cc 2θ droie d'équaion : u = 4 A T T 2 T αt T α : rappor cyclique u = 4A T = T u 2 u ( ) = u 2 4A θ = T 4 = T 4 u 2 A v = (T 2θ) cc 2θ cc T = u 2 cc A La valeur moyenne du signal modulé v() es proporionnelle à l ampliude du signal modulan u 2 (). Démodulaeur : par filrage passe-bas. NB : Modulaion par impulsions codées (MIC) Pulse Code Modulaion (PCM) Un signal MIC es un signal échanillonné, quanifié e codé (en binaire généralemen). Modulaions à verouillage - Modulaion à déplacemen d'ampliude (MDA) Ampliude Shif Keying (ASK) - Modulaion à déplacemen de fréquence (MDF) Frequency Shif Keying (FSK) - Modulaion à déplacemen de phase (MDP) Phase Shif Keying (PSK) - Mod. à dépl. d'ampliude e de phase (MDAP) Amp. and Phase Shif Keying (APSK) ou Modulaion d'ampliude en quadraure (MAQ) Quadraure Ampliude Mod. (QAM) Modulaeur FSK : poreuse f/n diviseur de fréquence v() Démodulaeur FSK : idem FM (PLL) signal modulan (numérique) muliplexeur deux voies hhp://www.syscope.ne/elec/

8 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 8 MDA ASK MDF FSK MDP PSK Exemples : - Commande de ype "rains d'onde" C'es une modulaion ASK pariculière en "ou ou rien" (= présence ou absence de poreuse). Elle es encore appelée modulaion OOSK (On-Off Shif Keying). - Proocole HART (Highway Addressable Remoe Transducer) Uilisé dans la configuraion des ransmeeurs 4-2 ma disans. Au couran analogique issu du ransmeeur es superposé une onde FSK (donc à valeur moyenne nulle) qui pore l'informaion numérique. "" = 22 Hz ; "" = 2 Hz - Miniel Modulaion FSK. Le débi binaire n'es pas le même selon le sens de la ransmission : Émission à 75 bauds : "" = 45 Hz ; "" à 39 Hz Récepion à 2 bauds : "" = 2 Hz ; "" = 3 Hz - Modem Modulaion APSK : on module en même emps l'ampliude e la phase de la poreuse: v() = A cos (2πF + ϕ) On peu considérer le signal comme éan formé de deux sinusoïdes en quadraure, d'ampliudes différenes (d'où l'appellaion de modulaion d'ampliude en quadraure ou QAM) v() = A cos ϕ cos(2πf ) + A sin ϕ sin(2πf ) Dans les modems analogiques acuels, on regroupe les bis à ransmere par groupes. Par exemple 4 bis regroupés fon 6 symboles disincs (modulaion "6QAM"), auxquels on affece 4 ampliudes e 4 phases différenes : les 6 veceurs de Fresnel correspondan aux 6 symboles formen ainsi une "consellaion" : hhp://www.syscope.ne/elec/

9 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / 9 - A ϕ Dans ce exemple, le veceur codan le symbole "" a pour paramères : - A = + 3 2,54 ϕ = arcan 3 8,4 Une modulaion 6QAM pour une rapidié de modulaion de 62 bauds (symboles par seconde) perme d'obenir un débi binaire héorique maximal de 4 x 62 = 248 bis/s. A l'aide de echniques de raiemen du signal sophisiquées (compression de données) on aboui au débi héorique "officiel" de la norme 9 (ou 92), qui es de 56 bis/s. Les modems ADSL foncionnen grâce à une modulaion e une rapidié similaires (jusqu'à 256QAM en 4 bauds), mais nécessien une éléphonique spéciale don la bande passane es porée à MHz. On obien des débis allan jusqu'à 8 Mbi/s en voie descendane, Mbi/s en voie monane. x π/4 hhp://www.syscope.ne/elec/

10 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / * * * * * * * * * * * * * * COMPLEMENTS : Connecique * * * * * * * * * * * * RS PIN D-SUB MALE côé DTE (Compuer). 25 PIN D-SUB FEMELLE côé DCE (Modem). 9 broches MALE vues de face FEMELLE broches TxD 2 4 RxD 3 RTS 4 CTS 5 DSR 6 7 DCD DTR 2 22 RI Name Dir Descripion - GND Shield Ground 2 3 TXD Transmi Daa 3 2 RXD Receive Daa 4 7 RTS Reques o Send 5 8 CTS Clear o Send 6 6 DSR Daa Se Ready 7 5 GND Sysem Ground 8 CD Carrier Deec 2 4 DTR Daa Terminal Ready 22 9 RI Ring Indicaor DCD RxD 2 TxD 3 DTR DSR 7 RTS 8 CTS 9 RI liaison DTE (PC) / DCE (Modem) PC Modem hhp://www.syscope.ne/elec/

11 G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / liaison DTE (PC) / DTE (PC) synchronisaion logicielle XON / XOFF synchronisaion maérielle DTR / DSR "null modem" TxD 2 2 TxD TxD 2 2 TxD RxD 3 3 RxD RxD 3 3 RxD RTS 4 4 RTS RTS 4 4 RTS CTS 5 5 CTS CTS 5 5 CTS DSR 6 6 DSR DSR 6 6 DSR DCD 8 8 DCD DCD 8 8 DCD DTR 2 2 DTR DTR 2 2 DTR RI RI RI RI RS422 9 PIN D-SUB MALE côé DTE (Compuer) 9 PIN D-SUB FEMELLE côé DCE (Modem) Pin Nom Descripion Shield 2 RTS+ Reques To Send + 3 RTS- Reques To Send - 4 TXD+ Transmi Daa + 5 TXD- Transmi Daa - 6 CTS+ Clear To Send + 7 CTS- Clear To Send - 8 RXD+ Received Daa + 9 RXD- Received Daa - Eherne Type Nom iesse (Mbi/s) Connecique Câble Longueur maxi (m) Topologie Base-T Sandard Eherne RJ45 paire orsadée Éoile Base-T Fas Eherne RJ45 paire orsadée Éoile Base-T Gigabi Eherne RJ45 paire orsadée Éoile Base-2 Thin Eherne BNC RG58 (5Ω) 85 Bus Base-5 Thick Eherne Type N RG8 (5Ω) 5 Bus TokenRing 4 RJ45 ou IBM paire orsadée 36 Éoile physique TokenRing 6 68 Anneau logique RJ45 FEMELLE sur la care réseau ou le concenraeur ("hub") RJ45 MALE sur le câble NB : RX e TX son inversés sur le hub 8 8 Pin Nom Descripion TX+ Transmi Daa+ 2 TX- Transmi Daa- 3 RX+ Receive Daa+ 4 n/c No conneced 5 n/c No conneced 6 RX- Receive Daa- 7 n/c No conneced 8 n/c No conneced hhp://www.syscope.ne/elec/

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

Le port série. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Le port série. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Le port série GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Définition et historique Le port série est un très vieux port utilisé dans les tout premiers ordinateurs.

Plus en détail

Nature de l information

Nature de l information Naure de l informaion PAGE : Siuaion : Parfois l informaion fournie par un capeur Tou Ou Rien (TOR) n es pas suffisane pour piloer l équipemen. Dans ce cas nous devons avoir recours à des capeurs e déeceurs

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD LA COUCHE PHYSIQUE 1 FONCTIONS GENERALES Cee couche es chargée de la conversion enre bis informaiques e signaux physiques Foncions principales de la couche physique : définiion des caracérisiques de la

Plus en détail

La détection synchrone : application

La détection synchrone : application La déecion synchrone : applicaion (Anglais: lock-in amplifier) La cigale chane U IN () Mais il y a du brui + beaucoup de brui. U OUT () Quelle es l'ampliude du chan de la cigale? Commen exraire le signal

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur CPGE / Sciences Indusrielles pour l Ingénieur CI9 Capeurs LES CAPTEURS Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Communications série asynchrones Technologie RS232, RS485

Communications série asynchrones Technologie RS232, RS485 Sect 2632 Page 1/6 Sommaire 1. Technologie des communications asynchrones...2 1.1. Protocole...2 1.2. Vitesse de transmission...2 1.3. Glossaire...3 1.4. Communications normalisées...3 2. Liaison RS232C...4

Plus en détail

Cours Thème VI TRANSMISSION DU SIGNAL

Cours Thème VI TRANSMISSION DU SIGNAL Signal à ransmere Modulaeur Cours Thème VI TRANSMISSION DU SIGNAL I- GÉNÉRALITÉS SUR LA PROPAGATION - Organisaion d'une chaîne de ransmission Signal modulé Emeeur Onde en espace libre ou ligne Emeeur :

Plus en détail

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes PTSI PT AUTOMATIQUE des sysèmes Table des maières 1 LA CHAINE FONCTIONNELLE 1 1.1 STRUCTURE FONCTIONNELLE... 1 1.2 CHAINE D ENERGIE... 1 1.3 CHAINE D INFORMATION... 2 2 LES ACTIONNEURS 3 2.1 LES VERINS

Plus en détail

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC Chapire VI - Les onduleurs - LES ONDULEURS Converisseurs DC/AC I- Inroducion : L éude va porer sur les onduleurs : monophasés, de ension :Source d enrée (DC) = Source de Tension Source de sorie (AC) =

Plus en détail

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03 CUX DE TRSISSIO RUITES CORRECTIO TRVUX DIRIGES. oyer Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03. RUIT DE FOD Calculer le niveau absolu de brui hermique obenu pour une

Plus en détail

Connectique PC. Ils se présentent sous forme de connecteurs appelés DB. Il y a actuellement 2 normalisations : - DB 9 broches - DB 25 broches

Connectique PC. Ils se présentent sous forme de connecteurs appelés DB. Il y a actuellement 2 normalisations : - DB 9 broches - DB 25 broches Les ports série du PC Ils se présentent sous forme de connecteurs appelés DB. Il y a actuellement 2 normalisations : - DB 9 broches - DB 25 broches Les 2 connecteurs sont du type "mâle". Les signaux électriques

Plus en détail

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques CHAPITRE VII Les Converisseurs Analogiques Numériques Olivier Français, 2 SOMMAIRE LES CONVERTISSEURS À INTÉGRATION... 3 I LE CONVERTISSEUR SIMPLE RAMPE... 3 I.1 PRINCIPE... 3 I.2 PHASES DE FONCTIONNEMENT...

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

Ordinateurs, Structure et Applications

Ordinateurs, Structure et Applications Ordinateurs, Structure et Applications Cours 17, Le port série Etienne Tremblay Université Laval, Hiver 2012 Cours 17, p.1 Définition et historique Le port série est un très vieux port utilisé dans les

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

Modulations numériques 1

Modulations numériques 1 ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: T5 Communications numériques Présenté par Prof. Dr. A. Berraissoul Cycle Ingénieur 2012/2013 2 Cours: T

Plus en détail

Les liaisons séries. Le récepteur est averti de l envoi d un octet par le front descendant du bit de start :

Les liaisons séries. Le récepteur est averti de l envoi d un octet par le front descendant du bit de start : Les liaisons séries 1. Principe : Norme : RS-C par l EIA V (fonctionnel) et V (électrique) par le CCITT (RSC = V + V) interfaçage des différents matériels : ordinateurs, terminaux, modems. modes : Synchrone

Plus en détail

INTERFACES DE COMMUNICATION 1 TRANSMISSION DE DONNEES ENTRE DEUX TERMINAUX

INTERFACES DE COMMUNICATION 1 TRANSMISSION DE DONNEES ENTRE DEUX TERMINAUX INTERFACES DE COMMUNICATION 1 TRANSMISSION DE DONNEES ENTRE DEUX TERMINAUX 1.1 Circuit de données : ETTD jonction ETCD Ligne ETCD jonction ETTD Circuit de données ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques.

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques. STS SN IR 1 Sysèmes Informaisés Evaluaion 4 Durée: 1h5 11/2/215 1/4 1) Requêes SQL( 3 ps) 1.1) Afficher le ire e le nom de l'édieur des livres de l'aueur "WERBER". 1.2) Déerminer le prix du livre le moins

Plus en détail

Types de modulation analogique

Types de modulation analogique Modulation analogique et porteuse. Les capacités de transport de l information augmente avec la fréquence de la porteuse de l onde électromagnétique: Modulation: T B : période de la modulation. T porteuse

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

2 Raccordement d une imprimante, d un terminal ou d un ordinateur au DULCOMARIN

2 Raccordement d une imprimante, d un terminal ou d un ordinateur au DULCOMARIN 1 Généralités L interface sérielle selon RS 232 sert exclusivement à l édition automatique des valeurs mesurées et des messages du DULCOMARIN sur une imprimante ou un PC. La longueur de caractères d une

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles. Couche physique

Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles. Couche physique Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Couche physique Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m1/rezopro Supports de communication Quelques exemples :

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

( ) et est alors représenté par le graphe ci-

( ) et est alors représenté par le graphe ci- LE SIGNAL SINUSOIDAL : PRODUCTION ET OBSERVATION Le bu de ce premier TP es d une par la prise en main du maériel nécessaire pour l observaion des ondes lors de la prochaine séance (uilisaion de l oscilloscope),

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

1 ) Relier la platine de test du PicBasic au PC par le câble USB de programmation habituel et par le câble série entre les deux prises DB9.

1 ) Relier la platine de test du PicBasic au PC par le câble USB de programmation habituel et par le câble série entre les deux prises DB9. TP sur la liaison série entre PC et Picbasic. L'objectif de ce TP est de mesurer et analyser le signal série transmis entre deux équipements informatiques. Le signal sera envoyé à partir du PC vers le

Plus en détail

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Pour la hiérarchie TDM, il y a deux catégorie : Le multiplexage dans les systèmes informatiques : La transmission TDM dans des lignes haute vitesse à partir

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts.

FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts. FONCTION COMPTER - DEFINITION Le compeur es une microsrucure (logique binaire) séquenielle qui perme de., dans la limie des bascules qui la consiue (.), les impulsions 2- TYPES DE COMPTEURS Un compeur

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

DU MICRO-ORDINATEUR À L'IMPRIMANTE

DU MICRO-ORDINATEUR À L'IMPRIMANTE 117 Connecter une imprimante à un micro-ordinateur est une opération facile en apparence, surtout lorsque l'ordinateur et l'imprimante sont de même marque et que le cordon de liaison est fourni par le

Plus en détail

Transmission de l information

Transmission de l information Acivié praique n 3 : Liaison série RS 232 OBJECTIFS Une ransmission de données éan réalisée enre 2 ordinaeurs e le message à ransmere éan défini : - Idenifier le mode de ransmission des données e configurer

Plus en détail

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche e Oscilloscope objecif de ce TP es d apprendre à uiliser, ie. à régler, deux des appareils les plus courammen uilisés : le e l oscilloscope. Pour cela vous serez amené(e) à uiliser e à associer de nouveaux

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

III. Connectique et câblage réseaux

III. Connectique et câblage réseaux III. Connectique et Câblage des Réseaux Câblage et Connectique des Réseaux (1):L'application réseau est le programme informatique utilisant les capacités de communication du réseau : accès à des fichiers

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE

VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE INTRODUCTION L'oscilloscope es le plus polyvalen des appareils de mesures élecroniques. Il peu permere simulanémen de visualiser

Plus en détail

MCR1 Lecteur de cartes mémoire

MCR1 Lecteur de cartes mémoire MCR1 Lecteur de cartes mémoire Manuel d utilisation Issued 18.1.93 Traduction du 29.01.2002 Copyright 1993 Campbell Scientific Ltd. Garantie Cet équipement est garanti contre tout vice de matériau, de

Plus en détail

Transmission de l information Éléments de base

Transmission de l information Éléments de base Transmission de l information Éléments de base Georges Arhodakis 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8 1 Ce support est constitué de la reproduction de documents utilises pendant le cours; il ne

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Ressources pédagogiques pour l enseignement de spécialité ISN

Ressources pédagogiques pour l enseignement de spécialité ISN Ressources pédagogiques pour l enseignement de spécialité ISN Présentation / Communication par transmission série RS232 1 Thème abordé 1.1 Problématique, situation d'accroche Comment transmettre une information

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

La logique séquentielle

La logique séquentielle La logique séquenielle Logseq 1) ifférence enre sysèmes combinaoires e sysèmes séqueniels. Un sysème combinaoire es el que l'éa de ses sories ne dépende que de l'éa des enrées. Il peu donc êre représené

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

Logique Sequentielle II. PHYS-F-314! Clocks and serial buses! K. D. Hanson! Université Libre de Bruxelles!

Logique Sequentielle II. PHYS-F-314! Clocks and serial buses! K. D. Hanson! Université Libre de Bruxelles! Logique Sequentielle II PHYS-F-314! Clocks and serial buses! K. D. Hanson! Université Libre de Bruxelles! Synchronisation des impulsions Q OUT CLK D Q OUT CLK D Un application importante des bascules est

Plus en détail

Conversion Analogique Numérique

Conversion Analogique Numérique Sysèmes Numériques CAN Classe : TSTI2D S.I.N Conversion Analogique Numérique Pourquoi converir? De nos jours, nous uilisons énormémen d'appareils numériques pour la facilié de sockage e de raiemen. Les

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =.

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =. Chapire.3.3 Conversion coninu alernaif 1 ) Principe 1.1) Généraliés C es un converisseur saique, qui perme des échanges d énergie enre une enrée coninue e une sorie alernaive. Symbole: Si la source coninue

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr)

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr) Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Plus en détail

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS Piloage, conrôle e comporemen des sysèmes - n 8 Page 1 MODULAION D'ÉNRGI, VARIAION D VISS I/ INRODUCION, DÉFINIIONS Cerains sysèmes nécessien, en exploiaion, une variaion de puissance. Celle-ci peu êre

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Description d'une liaison

Description d'une liaison escription d'une liaison I. Constitution d'une liaison...2 II. Modes d'exploitation...2 III. Normalisation des jonctions...2 III.1. Norme V28 (RS232) 3 III.2. Norme V11 (RS422 et RS485) 4 IV. Liaison V24

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur CPG / ciences Indusrielles pour l Ingénieur C83 Les capeurs L CAPTUR Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

Communication par transmission série RS232

Communication par transmission série RS232 éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le cycle terminal général et technologique Informatique et Sciences du Numérique Communication par transmission série RS232 Ces

Plus en détail

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 La Couche Physique Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 I. Introduction Rôle de cette couche : Transmettre un flot de bits d'information d'une machine à une autre. L'étude de

Plus en détail

3) modulations numériques.

3) modulations numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 3) modulations numériques. A) Rappels sur les modulations analogiques : Signal modulant analogique s(t) Modulateur porteuse analogique p(t) = P. cos(ω0.t) Signal

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

Port auxiliaire, port console et broches d'adaptateur pour routeurs des gammes Cisco 1000, 1600, 2500, 2600 et 3600

Port auxiliaire, port console et broches d'adaptateur pour routeurs des gammes Cisco 1000, 1600, 2500, 2600 et 3600 Port auxiliaire, port et broches d'adaptateur pour routeurs des gammes Cisco 1000, 1600, 2500, 2600 et 3600 Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions

Plus en détail

CHAPITRE 3. Notion de Chaîne télécommunication

CHAPITRE 3. Notion de Chaîne télécommunication CHAPITRE 3 Notion de Chaîne télécommunication Plan I- Introduction 1. Structure générale d une chaîne de transmission 2. Transmission en bande de base 3. Pourquoi utiliser la modulation? 4. Modulation

Plus en détail

Office Server AXEL AX4010 - - - Serveur de communication 4 ports série

Office Server AXEL AX4010 - - - Serveur de communication 4 ports série Office Server AXEL AX4010 Serveur de communication 4 ports série Notice d'installation Décembre 2000 Réf : I4010F00291 La reproduction et la traduction de ce manuel, ou d'une partie de ce manuel, sont

Plus en détail

Unités modulaires de traitement local avec module d'extension

Unités modulaires de traitement local avec module d'extension 9 221 PXC64-U DESIGO PX Unités modulaires de traitement local avec module d'extension PXC...-U PXA30-T UTL modulaires, librement programmables pour installations CVC et autres lots techniques de bâtiment.

Plus en détail

Les signaux. Page 1/11

Les signaux. Page 1/11 Les signaux numériques e analogiques... 2 Les ypes de signaux... 2 les signaux à variaion coninue ou signaux analogiques... 2 les signaux à variaion disconinue... 2 Représenaion des signaux... 3 en foncion

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

Cahier technique n 202

Cahier technique n 202 Collecion Technique... Cahier echnique n 22 Les singulariés de l harmonique 3 J. Schonek Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION , Chapire rminale S NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION I TRANSMISSION DE L'INFORMATION ) Signal e informaion ) Chaîne de ransmission de l informaion La chaîne de ransmission d informaions es

Plus en détail