Vente additionnelle. Toujours plus ou encore mieux?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vente additionnelle. Toujours plus ou encore mieux?"

Transcription

1 Vente additionnelle Toujours plus ou encore mieux? Nouveaux marchés, progression du chiffre d affaires, opportunités de croissance Autant de préoccupations qui interviennent au quotidien dans la stratégie commerciale des entreprises. La crise actuelle et la mondialisation sans cesse accrue des marchés imposent aux entreprises d être de plus en plus compétitives et innovantes. Faire de la vente additionnelle sur son parc s ou de l upsell (voir encadré page 5) est devenu une priorité forte. Ainsi, l optimisation de la valeur du parc s est l un des principaux enjeux stratégiques pour les opérateurs télécoms, dans un environnement de plus en plus concurrentiel où le taux de churn augmente et où les coûts d acquisition ne cessent de croître avec notamment des campagnes publicitaires de plus en plus onéreuses. Comme le montre le schéma ci-dessous, le business modèle d un opérateur télécom est directement lié au revenu par ou ARPU (Average Revenu Per User). L upsell potentiel représente donc un levier fort d amélioration de l équation économique. Valeur ( ) Upsell potentiel Revenu cumulé Coûts Marketing Acqisition + subvention du mobile Ancienneté (mois) Valeur cumulée d'un ayant bénéficié d'une stratégie d'upsell Valeur cumulée d'un n'ayant pas bénéficié d'une stratégie d'upsell Renouvellement de mobile + migration de forfait 4 What s hot - N 4

2 Up-sell : Technique de vente consistant à proposer au un produit générant une marge plus élevée que celui demandé, soit typiquement un produit plus cher. L upsell peut également prendre la forme d une option. Cette technique s'appuie sur l'identification des besoins et habitudes de consommation des s. Dans ce cadre, le service est clé car il permet d activer ce levier de chiffre d affaires additionnel sans accroître les coûts. Au-delà de cette opportunité, le service est un canal de communication privilégié et propice à l acte de vente : la résolution d un problème est une occasion unique pour capitaliser sur la satisfaction du et ouvrir le champ des possibles concernant de nouvelles offres, de nouveaux produits. La vente sur rebond Pour développer le rebond commercial, qui consiste à utiliser le contact à l initiative du pour placer de nouveaux produits / services, Webhelp a développé une méthodologie permettant de valider le business modèle de la stratégie de vente et de l industrialiser sur l ensemble du Service Client. Cette méthode se développe en trois phases : ~ 1 mois Phase pilote - Analyses Décrypter via une analyse pas à pas de l appel (avec questionnaire pour le conseiller) les différentes occasions qui permettent au conseiller de rebondir sur une hésitation/ un besoin Observer au cours de l appel les habitudes de consommation sur le produit/ service à tester 3 idées reçues sur la vente sur rebond Le est en ligne, il n y a donc pas de difficulté pour le joindre! Mais, cette facilité initiale ne doit pas faire perdre de vue trois idées reçues que vous devez impérativement lever avant de vous lancer dans une stratégie forte de rebond commercial. Avec ce nouvel objectif de vente, la DMT va drastiquement augmenter! Aucun impact majeur de DMT n a pu être constaté sur les pilotes menés par Webhelp, en ce qui concerne les ventes additionnelles dites simples (du type ajout d option sur un produit). Lorsqu il s agit de placer des produits ou services plus complexes, une phase d analyse permettra de valoriser l impact sur la DMT et le ROI associé. Mes équipes sont des techniciens, pas des vendeurs La mise en œuvre d une telle stratégie est généralement accompagnée d un important chantier de conduite du changement. En effet, vous rencontrerez beaucoup de réticences, du conseiller aux managers opérationnels, concernant ce changement de philosophie vis-à-vis du contact avec le. Il incombe au top-management d accompagner le projet, en fixant des objectifs raisonnables dans un premier temps. Cette évolution des mentalités implique une forte mobilisation de l ensemble de l organisation. Un processus de formation complet, ciblant les conseillers, mais aussi superviseurs et chefs de projet nous a permis de transformer certains de nos plateaux d assistance technique en véritable force de vente. backstage ( Développement ~ 2 semaines ~ 1 mois Phase pilote - Implémentation Définir une arborescence de parcours, ou insérer des opportunités de vente sur un script existant S assurer que le script propose également, en même temps que le service/produit, des conseils d aide à la vente / et des réponses aux objections pour le service à proposer Phase pilote - Validation Faire tester le script in-situ avec les conseillers Proposer une version du script améliorée à l aide des remontées du terrain Former les conseillers à l usage du script (avec accompagnement par des modules de vente) Déployer le script auprès des conseillers Ce nouvel objectif de vente ne peut se faire qu au détriment de la satisfaction Aujourd hui il n existe pas de mesure montrant que la vente sur rebond aurait un impact négatif sur la satisfaction du consommateur. Au contraire : les premiers retours d expérience montrent une satisfaction accrue et des s plus fidèles ; les études sur le sujet démontrent que la fidélité d un augmente avec le nombre de produits ou d offres qu il possède. L enjeu, au niveau de la satisfaction s, consiste à s assurer que l objectif de vente ne l emporte pas sur l objectif de service au. Des règles précises doivent être définies pour formaliser notamment les situations propices à la vente et les situations où tout acte commercial doit être prohibé. 5

3 Des s ont testé cette méthodologie, avec des résultats souvent probants, et parfois même spectaculaires : ils peuvent permettre d atteindre sur du service entrant les mêmes scores de vente à l heure que ceux constatés sur des campagnes d appels sortants. Ils sont en tout cas bien souvent meilleurs que ceux que l on obtient en prospection sur des fichiers peu qualifiés (ce qui arrive trop souvent!) Valoriser sa base s Pour valoriser efficacement sa base s, encore faut-il bien la connaître! C est là que les techniques de scoring interviennent : elles consistent à attribuer une note à chaque, pour déterminer de façon prédictive son risque de résiliation ou son potentiel d upsell, en fonction d informations détenues en interne ou de données acquises par enrichissement auprès de prestataires spécialisés. La démarche de scoring permet de segmenter le fichier en fonction du potentiel Fichier initial Scoring Potentiel fort Fichier scoré Potentiel moyen Clients à fort potentiel + - score Clients à faible potentiel Potentiel faible Jusqu à 20% de revenu en plus Pour mesurer l intérêt d une démarche de scoring, il convient de mener une campagne pilote sur fichier scoré en la comparant aux revenus générés sur fichier brut. Selon la pertinence du score, les campagnes menées sur des fichiers scorés peuvent générer de 2 à 20% de revenu supplémentaire. Conformément aux lois statistiques, le modèle de scoring est d autant plus efficace que : la population étudiée est grande ; les caractéristiques descriptives du fichier sont complètes (âge, adresse, revenus, fréquence des achats, montant des achats, etc.). C est pour cela que le scoring est aujourd hui surtout utilisé dans les marchés de grande consommation (grande + Revenu Adaptation de l approche commerciale par segment : offres, canal, tarif, discours Optimisation des achats de fichier Priorisation des campagnes sur les segments à fort potentiel Révision du modèle de scoring 0 - Enrichissement du fichier Campagne test avec priorisation du fichier 1 er Scoring Mise en place de scoring Utilisation du scoring pour pilotage commercial Temps Les étapes d une démarche de scoring 6 What s hot - N 4

4 7 10 ils peuvent donc déterminer les profils de consommateurs particulièrement adaptés à une offre donnée. Les points forts du scoring Le principal avantage d une démarche de scoring est financier. Dans une démarche d upsell sur une base s, il permet de cibler ses campagnes sur les populations les plus appétentes. En matière de télévente, l entreprise économise alors sur le volume d heures produites. Une meilleure connaissance du profil du bon permet aussi d économiser sur les campagnes d acquisition, à plusieurs niveaux : réduction des coûts d achat/location de fichier en ciblant les s à fort potentiel, réduction des coûts de campagnes de mailing, réduction des coûts des campagnes de télémarketing en diminuant les heures de production. Le scoring permet aussi d identifier des critères d achat discriminants qui n étaient pas présents dans la base de données s au départ. De ce fait, c est toute la politique marketing et commerciale de l entreprise qui s en trouve modifiée. backstage ( distribution, assurances, crédit, VPC ), même si quelques acteurs développent des approches similaires sur leurs cibles de professionnels. Bien scorer un fichier Pour mettre en place un scoring efficace, il est nécessaire d avoir un historique des ventes passées (3 mois minimum) et un certain nombre d informations sur chaque. Sur les particuliers, les informations sont nombreuses : données socio-démographiques (âge, situation familiale, CSP, etc.), géographiques, de consommation (panier moyen, fréquence d achat, etc.), de satisfaction (NPS, réclamations, parrainage, etc.) Ces données peuvent être issues de la base CRM de l entreprise, mais elles peuvent facilement être enrichies auprès de prestataires spécialisés. De ce point de vue, il apparaît primordial d impliquer le service dans le process de collecte d informations afin d enrichir le CRM. Plus la base est riche en informations, plus le scoring pourra être pertinent. Certains scores simples comme le RFM peuvent déjà permettre de segmenter un fichier s, en fonction de 3 informations : date du dernier achat (Récence), fréquence des achats (Fréquence), montant des achats (Montant). A partir de ces informations, un prestataire spécialisé en datamining est capable d identifier les critères descriptifs qui ont un impact significatif sur le revenu. En combinant ces critères, il établit un modèle de scoring qui permet d identifier les s à fort potentiel. Certains prestataires, en collectant les données nationales de consommation auprès des divers panels et administrations, ont établi des profils de consommation complexes, univers par univers. En fonction d un historique de ventes, à fort potentiel Une mine d informations à mieux utiliser Au contact quotidien de vos s, le service doit un être un maillon essentiel de l enrichissement de votre CRM. Modification d adresse, intérêt pour telle gamme de produit, réclamation Nombre d informations primordiales sont aujourd hui inexploitées, alors qu il est relativement simple de mettre en place les outils techniques et les scripts adaptés pour remonter toutes ces données dans votre base s! 7

5 Alico Direct : un modèle de vente ou comment faire financer son service Dans un contexte de saturation globale des différents fichiers et canaux utilisés en télévente dite classique, et face à un cadre juridique qui se restreint, des modèles innovants de télévente doivent aujourd hui être inventés. Alico a donc été amené, aux Etats Unis, au Mexique ou en Italie, à tester des modèles alternatifs pour poursuivre sa prospection. ALICO Direct (American Life Insurance Compay) est l entité dédiée au Marketing Direct du Groupe Alico en France. Davis Lattes Directeur Général Alico Direct Alico en quelques mots, c est : 80 ans de savoir-faire pour une des 1 ères compagnies d assurance de personnes au monde Un acteur international majeur de l'assurance de personnes avec une présence locale, européenne et internationale qui garantit une totale compréhension des besoins des s. Des produits proposés via différents canaux de distribution (courtiers, banques, partenaires, marketing direct et réseaux d agents). Une expertise incontournable dans la gestion de risques Alico en quelques chiffres, c est : 19 millions d assurés collaborateurs une présence dans 55 pays Un résultat après impôts de 1.3 milliards de dollars US, soit une augmentation de 30% par rapport à 2007 Le modèle Alico de Vente sur Appel entrant, c est : 20 partenariats dans plus de 10 pays en Europe, Amérique du Sud et en Asie. un modèle démarré en 2002 et validé par la mise en place de KPIs Un modèle performant : taux de vente moyen multiplié par 3 vs télémarketing classique, Partant du principe que le final est plus à l écoute lorsqu il est lui même à l initiative de l appel, le modèle Alico consiste à s'appuyer sur les contacts déjà établis par téléphone entre consommateurs et leur fournisseur pour faire du crossell (voir encadré page 9) sur sur ces bases s. Le principe de fonctionnement correspond ainsi à une forme de crossell entre différentes entreprises. Dans ce business model, le temps additionnel de communication sur l appel entrant initial est pris en charge par Alico, et ensuite une commission sur les ventes est reversée au partenaire/ sponsor. L approche telle qu elle est envisagée par Alico est résolument orientée vers le final, lui laissant l impression que son sponsor (opérateur FAI, banque de détail, ) se préoccupe fondamentalement de lui, quel que soit le motif initial de l appel. X Service rendu au Produit ou service du partenaire Proposition de vente faite au Produit ou service ALICO Problème Résolution problème Vente additionnelle cross-sell Appel entrant ( ) Demande initiale du Le conseiller traite la demande initiale du Il résout le problème = dépanné Détection du potentiel du Le conseiller utilise au cours de l appel un outil prédictif fourni par ALICO qui permet de connaître l offre parmi les différents sponsors qui pourrait répondre aux besoins du A l issue de l appel, le conseiller demande au s il accepte d avoir de l information sur le produit X ou Y Client intéressé Transfert vers la cellule ALICO dédiée Conclusion de la vente Client refuse la proposition complémentaire Fin de l appel 8 What s hot - N 4 Schéma de fonctionnement d'alico Direct avec un de ses partenaires

6 innovant par un partenaire Cross-sell : Technique de vente consistant à proposer au un produit lié à celui demandé, soit parce qu'il existe un lien technique, soit parce que l'étude des comportements consommateurs montre l'existence d'une corrélation entre les ventes des deux produits. backstage ( Un focus sur le final Focus placé sur les besoins du (méthode pull plus que push ) Se charge de la résolution du problème du avant de proposer un produit Décrit comment les produits ou services pourraient répondre aux besoins du Une approche soft Le conseiller a pour consigne de ne pas continuer à proposer si le dit ne pas être interessé Aucun script n est suivi au cours de l appel (partie vente) Le modèle prédictif d Alico Direct permet de ne proposer qu une offre susceptible d intéresser le Faire ce que les s valorisent Parler clairement et distinctement Respecter le temps du et son droit au fait de dire non Donner au des conseils qui lui permettent d économiser ou de mieux répondre à ses besoins Un nouveau cadre juridique qui limite le champ du télémarketing dans de nombreux pays. D abord les Etats Unis en juillet 2003, puis en août 2009, l Allemagne. Menace ou opportunité? Quelle contraintes? La loi sur le télémarketing établissait déjà aux Etats Unis en 2003 une Do not call list, à laquelle s inscrivaient les consommateurs désirant ne plus être appelés par des télévendeurs. Le principe va plus loin dans la loi promulguée récemment en Allemagne en instaurant que par défaut les sociétés ne peuvent plus appeler les consommateurs potentiels que si ceux-ci ont auparavant expressément consenti à recevoir de tels appels. Conséquence de cette nouvelle mesure gouvernementale : les compagnies ne pourront plus, comme par le passé, arguer du fait que leurs correspondants téléphoniques avaient accepté leurs appels pour d'autres motifs, comme par exemple pour participer à des jeux de hasard. Le télémarketing dit déloyal ou plus encore sauvage est dorénavant puni dans certains pays. En Allemagne, l amende peut atteindre L amende en cas de masquage du numéro de l appelant peut, quant à elle, atteindre Les compagnies se voient donc incitées à évoluer, et à adapter leurs techniques de ventes aux envies des consommateurs. Des initiatives innovantes comme celle d Alico Direct présentée ci-contre partent donc du principe fondamental selon lequel le est finalement plus à l écoute lorsqu il est lui-même à l initiative de l appel. Les expériences d Alico worldwide Un opérateur mexicain de téléphonie mobile > Programme lancé en 2003 avec un opérateur de téléphonie mobile mexicain > Les s appellent pour activer leur nouvelle ligne téléphonique > Une souscription à un programme de fidélité leur est offerte qui inclut deux mois d abonnement gratuits, puis le montant est prélevé sur leur facture de téléphone > Une offre de surclassement est incluse dans le programme Un acteur majeur italien de fourniture de crédits > Programme lancé en 2004 avec un acteur majeur de fourniture de crédit > 6400 appels / mois > 550 ventes / mois > Un fort programme d incentives prévu pour les conseillers [ Avec la collaboration de Alexandre Fretti Directeur Business Unit adjoint Télécom, Médias, Hi-tech - Anne du Fraysseix Directeur de comptes Sénior - Geoffroy Maincent Chargé de comptes & Bruno Michel Directeur de comptes] 9

La voix de nos clients

La voix de nos clients La voix de nos clients Au cœur de nos organisations Difficile de vivre avec l insatisfaction client? Pourtant, et nous le constatons au quotidien dans nos métiers, quelle que soit la marque, quel que soit

Plus en détail

Faites décoller votre business avec nos campagnes de téléprospection BPO MANAGERS. 14 Rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil, Paris, France

Faites décoller votre business avec nos campagnes de téléprospection BPO MANAGERS. 14 Rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil, Paris, France BPO MANAGERS Faites décoller votre business avec nos campagnes de téléprospection 14 Rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil, Paris, France commercial@bpomanagers.com www.bpomanagers.com 00 33 9 70 19 63

Plus en détail

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver LE PETIT 2014 RELATION CLIENT Les pratiques clés en 15 fiches Nathalie Houver Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070826-0 Table des matières LA PRÉPARATION DE LA RELATION COMMERCIALE FICHE 1 Acquérir la

Plus en détail

ReMark....Clés en main. Maximum Value Creation

ReMark....Clés en main. Maximum Value Creation ReMark...Clés en main Notre proposition Vision de notre partenariat ReMark, leader mondial de la vente directe d assurance, développe des partenariats dont l objectif est de créer, développer, renforcer,

Plus en détail

Orchestration des campagnes

Orchestration des campagnes Orchestration des campagnes Vecteur de connaissance et de croissance 1 Abilis Présentation de la société Société de conseil IT fondé en 1996 à Montréal par Eric Le Goff et Alain Elbaz Le siège à Montréal

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. L agence en télémarketing TB&H. Nos offres. Notre philosophie

SOMMAIRE SOMMAIRE. L agence en télémarketing TB&H. Nos offres. Notre philosophie SOMMAIRE L agence en télémarketing TB&H Nos offres Notre philosophie INTRODUCTION Les associés TB&H L entreprise adaptée INTRODUCTION DES ASSOCIES COMPLEMENTAIRES Guillaume Bénoit - 5 ans d expérience

Plus en détail

De la donnée à la décision. Sofian MAABOUT LaBRI. Université Bordeaux 1

De la donnée à la décision. Sofian MAABOUT LaBRI. Université Bordeaux 1 De la donnée à la décision Sofian MAABOUT LaBRI. Université Bordeaux 1 1 Décider c est choisir, parmi plusieurs actes possibles, celui qui apparaît comme le plus pertinent pour atteindre un résultat envisagé,

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

Dataquality Traitement et gestion de bases données, les bonnes pratiques la Data Globale

Dataquality Traitement et gestion de bases données, les bonnes pratiques la Data Globale by Clic et Site #emday2014 Dataquality Traitement et gestion de bases données, les bonnes pratiques la Data Globale Exemple 1 De : SNCF Fidélité - Programme Voyageur web_fidelite@sncf-fidelite.com Exemple

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

Des questions en live? @gregguzzo

Des questions en live? @gregguzzo Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience client? Des questions en live? @gregguzzo 1 _ CRM, késako? Construire avec ses clients

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Projet Accueil Distributeur GrDF CCE du 20 juin 2013 Document pour information

Projet Accueil Distributeur GrDF CCE du 20 juin 2013 Document pour information [jj mmmm aaaa] Projet Accueil Distributeur GrDF CCE du 20 juin 2013 Document pour information confidentiel Résumé Pour soutenir ses objectifs de croissance et de satisfaction de tous ses clients GrDF engage

Plus en détail

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire La CRM au sein s BANQUES Introduction à la CRM dans le secteur bancaire Historique CRM Étape 4 : développement s architectures multicanaux, développement s services Étape 3 : rationalisation s produits

Plus en détail

Multicanal, êtes vous couverts?

Multicanal, êtes vous couverts? Multicanal, êtes vous couverts? Atelier BNP du 27 mars 2013 04/04/2013 1 Participants Eric FONTAINE Responsable Avant-Vente Eric.fontaine@mphasis.com 04/04/2013 2 MphasiS Wyde Filiale d HP Compagnie indienne

Plus en détail

Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance.

Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance. Solutions pour le service client Solution de routage d appels en langage naturel de Nuance ebook Turkcell Global Bilgi améliore son service client grâce à la solution de routage en langage naturel de Nuance.

Plus en détail

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL

CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL CONNAISSANCE CLIENT & CROSS CANAL INTERVENANTS : Elise Albenque Marketing et Partenariats Médias - Direction de l'information et de la Communication Château de Versailles Marion Bajeux Responsable Marketing

Plus en détail

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques!

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! les facteurs exogènes n ont pas un pouvoir explicatif déterminant de l efficacité commerciale d un point de vente «j

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

Les clients puissance cube

Les clients puissance cube LETTRE CONVERGENCE Les clients puissance cube L intelligence artificielle au service du marketing des services N 28 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet de conseil

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

LE RETARGETING MULTICANAL

LE RETARGETING MULTICANAL LE RETARGETING MULTICANAL INTERVENANTS : Philippe Leblanc Directeur Développement Data MEDIAPOST Communication Daniel Breton Directeur Général - Cabestan DEDICATED MARKETING SOLUTIONS QUI SOMMES NOUS?

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Eléments clés d une Stratégie Omni canal

Eléments clés d une Stratégie Omni canal Eléments clés d une Stratégie Omni canal Pascal BIZZARI, Groupe AVISIA Conseil en stratégie marketing relationnel Préambule Pourquoi une tribune aujourd hui? Fondé en 2007 le Groupe AVISIA est un acteur

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

Maîtriser et optimiser le BFR

Maîtriser et optimiser le BFR www.pwc.fr/bfr Maîtriser et optimiser le Identifier risques et potentiels, générer du cash pour mettre en œuvre la stratégie Maîtrise et optimisation du Sommaire Édito 3 Identifier les potentiels de cash

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

Une proposition que vous ne pourrez pas refuser

Une proposition que vous ne pourrez pas refuser Lettre Convergence Une proposition que vous ne pourrez pas refuser Les méthodes de vente au coeur de la convergence N 19 To get there. Together. A propos de BearingPoint BearingPoint est un cabinet de

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Agenda 1. Le Big Data et les enjeux du marché 2. La réponse de Mediapost Communication 3. Comment ça marche? 4. Planning de lancement des offres 5. Conclusion

Plus en détail

ECONOMIE DE LA MOBILITE

ECONOMIE DE LA MOBILITE ECONOMIE DE LA MOBILITE BIG DATA, DIRTY DATA, MULTI DATA - Daniel AUBARET - EFFIA Synergies 20 Bd Poniatowski 75012 PARIS www.effia-synergies.fr p. 2 QUI EST QUI? p. 3 MIEUX SE CONNAITRE Dans quel secteur

Plus en détail

Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation.

Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation. Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation. " Nous nous sommes lancés dans la vente à domicile. Dafi a su me proposer un développement pour gérer toutes les spécificités, commissions, gestion

Plus en détail

Détail des modules de la formation en appels sortants

Détail des modules de la formation en appels sortants Détail des modules de la formation en appels sortants Module 1 : Le centre d appels et le rôle du conseiller 1 Définition et chiffres du secteur (définition de centre d appel interne et externe) 2 Types

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable

Observatoire de la communication responsable Observatoire de la communication responsable En partenariat avec : Avec le soutien de 8 septembre 2010 Méthodologie Etude online du 23 août au 3 septembre sur la base de fichiers fournis par les partenaires

Plus en détail

repensez votre courrier transactionnel pour une nouvelle expérience clients

repensez votre courrier transactionnel pour une nouvelle expérience clients repensez votre courrier pour une nouvelle expérience clients La force du courrier papier en quelques chiffres 97 % des Belges relèvent leur boîte aux lettres tous les jours. 83 % ouvrent toujours le courrier

Plus en détail

insight Département Mesures & Analyses

insight Département Mesures & Analyses insight Département Mesures & Analyses insight «43% des décideurs marketing reconnaissent que leur capacité d'analyse des données liées au web ne leur permet pas de capitaliser sur les investissements»

Plus en détail

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Une démarche qualitative et construite dans la durée PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49

Plus en détail

Panier d achat, valeur client. récession. Christine Balagué Titulaire Chaire réseaux sociaux Institut Telecom Co-Présidente de Renaissance Numérique

Panier d achat, valeur client. récession. Christine Balagué Titulaire Chaire réseaux sociaux Institut Telecom Co-Présidente de Renaissance Numérique Panier d achat, valeur client et. récession Christine Balagué Titulaire Chaire réseaux sociaux Institut Telecom Co-Présidente de Renaissance Numérique Dépenses d achat, panier d achat et crise Source:

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION BusinessHIGHLIGHT Optimiser GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? SOMMAIRE INTRODUCTION Communiquer sur le web : les conséquences de la frénésie générale La nécessaire

Plus en détail

consommateurs contact@panelia.fr

consommateurs contact@panelia.fr Panel de consommateurs contact@panelia.fr Un taux de retour parmi les plus élevés de la profession http://www.panelia.fr est une plateforme de sondages en ligne détenue en propre par ARCANE Research. Avec

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 GM CONSULTANTS & ASSOCIES Hélène Kalem 118 rue de Tocqueville 75 017 Paris hkalem@gm-consultants.com 06 73 04 64 34 GM Consultants & Associés Observatoire

Plus en détail

Accroître son Chiffre d'affaires avec le Channel

Accroître son Chiffre d'affaires avec le Channel Harte-Hanks : Solutions Commerciales & Marketing Accroître son Chiffre d'affaires avec le Channel Alain Ecuvillon, Harte-Hanks Harte-Hanks : introduction L un des premiers fournisseurs mondiaux de solutions

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Le catalogue des stages

Le catalogue des stages Le catalogue des stages 2014 Sommaire «Le télé conseil bienveillant».. Page 3 «La télévente bienveillante en B to B» Page 6 «La télévente bienveillante en B to C» Page 9 «La téléprospection en action,

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL :

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : Comment adapter les processus de distribution et de services en France? Étude GM Consultants & Associés Document de Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. L agence en télémarketing TB&H. Nos offres. Notre philosophie

SOMMAIRE SOMMAIRE. L agence en télémarketing TB&H. Nos offres. Notre philosophie SOMMAIRE L agence en télémarketing TB&H Nos offres Notre philosophie INTRODUCTION TB&H L entreprise adaptée Nos outils TB&H INTRODUCTION Un projet innovant TB&H est une agence en télémarketing dédiée à

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance

Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance 1 En cette période de tension sur leur rentabilité et de pression sur les tarifs, les assureurs soulignent la nécessité de renforcer leur dispositif

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

BUSINESS NEW GENERATION L Avenir Partagé

BUSINESS NEW GENERATION L Avenir Partagé BUSINESS NEW GENERATION L Avenir Partagé Experts BtoB, Canaux direct et indirect Marketing stratégique & opérationnel Commercial & Technique Amélioration continue Thierry Herman 27 rue des Chataigniers

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

De l IP Contact Center à l IP CRM. Cisco Expo 2006

De l IP Contact Center à l IP CRM. Cisco Expo 2006 De l IP Contact Center à l IP CRM Cisco Expo 2006 Quoi de neuf? Améliorer la qualité de service et la satisfaction client Développer la performance commerciale et le chiffre d affaires Réduire les coûts

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC Alexandre CADIC Mathis BAKARY 27/02/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Contexte... 3 a. Implémentation :... 3 b. Direction Générale :... 3 2. Périmètre

Plus en détail

Accompagnement dans la réalisation de vos campagnes télémarketing. «Faire de chaque contact une opportunité de vente»

Accompagnement dans la réalisation de vos campagnes télémarketing. «Faire de chaque contact une opportunité de vente» Accompagnement dans la réalisation de vos campagnes télémarketing «Faire de chaque contact une opportunité de vente» Sommaire Présentation Une Expertise Multimodale Analyse des Besoins & Objectifs Schéma

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing Présentation : Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING PROGRAMME : INITIATION AU MARKETING (env. 2 jours) Le marketing : pour quoi faire? Le marketing (on utilise

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

La Performance Digitale en Business to Business

La Performance Digitale en Business to Business La Performance Digitale en Business to Business En quoi la performance digitale B2B et son optimisation, est-elle différente d une stratégie digitale B2C? Florent Bourc his - Marketing Stratégique - 2015

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

Best Practice fidélisation :

Best Practice fidélisation : Best Practice fidélisation : scoring, trigger, segmentation, recommandation Bruno Florence PIGNONSURMAIL / Eric de Bellefroid - SELLIGENT Les meilleures pratiques en fidélisation Eric de Bellefroid Senior

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

Canon Business Services 2013

Canon Business Services 2013 Canon Business Services 2013 Powering Business Transformation* * Au cœur de vos transformations Notre métier? Assurer le succès de votre entreprise. Canon Business Services redéfinit l externalisation

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

Utilisations des mathématiques à des fins opérationnelles

Utilisations des mathématiques à des fins opérationnelles Utilisations des mathématiques à des fins opérationnelles Michael Vandenbossche mvn@softcomputing.com Soft Computing 165 avenue de Bretagne 59000 Lille 1. Présentation 2. Indicateurs statistiques de base

Plus en détail

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing?

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Soutenance MUST 2014 28/04/2014 Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Participant : Gilles d Arpa Tuteur:

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

" # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! "##$ % &!

 # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! ##$ % &! "# $ %%& ' ( )*+, '()*+,'+''-++.+/0112134+1.50*406 "##$ %& 8CC "#$%& ' ( )* +,-./ 0 123 456+7 3 7-55-89.*/ 0 +3 *+:3 ;< =3 3-3 8 0 23 >-8-3 >5? //*/*0;* @A: *53,,3 / * $/ >B+? - 5, 2 34*56 7 /+#** //8

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8. Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012

Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8. Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012 Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8 Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012 Agenda Introduction Gérard LESNE / Directeur Channel Sage PME

Plus en détail

Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs?

Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs? Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs? *La haute performance. Réalisée. Méthodologie de l étude Basée sur un questionnaire construit avec

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte

Assemblée Générale Mixte Assemblée Générale Mixte 26 avril 2012 Ordre du jour Nomination du bureau Validation du quorum Bilan sur l activité Rapport de gestion sur les comptes consolidés Rapport de gestion sur les comptes sociaux

Plus en détail