COMPTE - RENDU ADMINISTRATIF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE - RENDU ADMINISTRATIF"

Transcription

1 Conseil Municipal CONSEIL MUNICIPAL Séance du 8 juin 2001 COMPTE - RENDU ADMINISTRATIF

2 - I - LISTE DES PRESENTS

3 - 3 L'an deux mille un, le HUIT du mois de JUIN à 17 h 45, le CONSEIL MUNICIPAL, dûment convoqué, s'est réuni au lieu habituel de ses séances, sous la présidence de Monsieur Paul LOMBARD, Maire. Etat des présents à l'ouverture de la séance : PRÉSENTS : M. Paul LOMBARD, Maire, MM. Marc FRISICANO, Gaby CHARROUX, Jean GONTERO, Alain SALDUCCI, Jean-Claude CHEINET, Bernard CHABLE, Adjoints, M. Stanis KOWALCZYK, Mme Marguerite GOSSET, MM. Antonin BREST, Christian AGNEL, Roger CAMOIN, Mmes Françoise PERNIN, Charlette BENARD, Eliane ISIDORE, M. Henri CAMBESSEDES, Mmes Mireille PAILLÉ, Aline MUSIN, Corine FERNANDEZ, Sandrine SCOGNAMIGLIO, Mle Mireille BERENGUIER, MM. Mario LOMBARDI, Michel PAILLAUD, Louis PINARDI, Mme Michèle VASSEROT, Conseillers Municipaux. EXCUSÉS AVEC POUVOIR : M. Jean-Pierre REGIS, Adjoint - Pouvoir donné à M. SALDUCCI M. Florian SALAZAR-MARTIN, Adjoint - Pouvoir donné à M. FRISICANO Mme Liliane MORA-AUROUX, Adjointe - Pouvoir donné à M. BREST Mme Annie KINAS, Adjointe - Pouvoir donné à Mme GOSSET Mme Françoise EYNAUD, Adjointe - Pouvoir donné à Mme PAILLE Mme Marlène BACON, Adjointe - Pouvoir donné à M. KOWALCZYK Mme Josette PERPINAN, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à M. AGNEL Mme Maryse VIRMES, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à M. CHEINET Mme Yvonne VIGNAL, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à M. CHABLE M. Didier ALMENDRO, Conseiller Municipal - Pouvoir donné à Mme MUSIN M. Vincent THERON, Conseiller Municipal - Pouvoir donné à M. CHARROUX Mle Alice MOUNÉ, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à M. CAMBESSEDES Mme Joëlle GIANNETTI, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à Mme SCOGNAMIGLIO M. Vincent LASSORT, Conseiller Municipal - Pouvoir donné à M. LOMBARDI Mme Micheline HAMET, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à Mme VASSEROT Mme Bernadette BANDLER, Conseillère Municipale - Pouvoir donné à M. PINARDI ABSENTS : M. Christian CAROZ, Conseiller Municipal Mme Anne-Marie FRUTEAU DE LACLOS, Conseillère Municipale Conformément à l'article L du Code Général des Collectivités Territoriales, Monsieur Jean GONTERO, Adjoint, ayant réuni l'unanimité des suffrages, a été désigné pour remplir les fonctions de secrétaire de séance qu'il a acceptées.

4 - II - PREAMBULE A L'ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL

5 - 5 A l'ouverture de la séance, Monsieur le Maire invite l'assemblée à approuver le Procès- Verbal de la séance du Conseil Municipal du 11 mai 2001 affiché le 18 mai 2001 en Mairie et Mairies Annexes et transmis le même jour aux membres de cette Assemblée. Conseil Municipal du 8 juin Compte rendu administratif

6 - III - QUESTIONS A L'ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL

7 - 7 CONFORMEMENT A LA LEGISLATION EN VIGUEUR (article L du Code Général des Collectivités Territoriales), Monsieur le Maire invite le Conseil Municipal à désigner le président de la séance pour le vote des questions n 1 à 10. La Majorité au Conseil Municipal propose Monsieur FRISICANO, Premier Adjoint chargé des Finances N BUDGET PRINCIPAL - COMPTE ADMINISTRATIF - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Arrivée de M. CAROZ et de Mme FRUTEAU DE LACLOS Le Conseil Municipal, Délibérant sur le Compte Administratif de l'exercice 2000 dressé par Monsieur le Maire, après s'être fait présenter le Budget Primitif, le Budget Supplémentaire et les décisions modificatives de l'exercice considéré, - Lui donne acte de la présentation du Compte Administratif de la Ville, arrêté aux chiffres ci-après, résultats reportés compris : Fonctionnement Investissement Recettes ,87 F ,63 F Dépenses ,54 F ,59 F ,33 F ,96 F Reprise solde N ,07 F ,23 F ,40 F ,19 F Toutefois, compte tenu des restes à employer engagés : ,93 F et des restes à réaliser engagés : ,02 F, la Section d'investissement du Compte Administratif révèle un déficit de : ,10 F. L'excédent de la Section de Fonctionnement, soit ,40 F, fera l'objet d'une délibération d'affectation du résultat conformément à l'instruction budgétaire et comptable M14. Conformément à la législation en vigueur, Monsieur le Maire ne devant pas prendre part au vote de la question, se retire momentanément de la salle du Conseil Municipal. ADOPTÉ A LA MAJORITÉ ABSOLUE : Nombre de voix POUR Nombre de voix CONTRE... 5 (MM. PAILLAUD - PINARDI - Mmes HAMET BANDLER - VASSEROT) Nombre d'abstentions... 0

8 N BUDGET PRINCIPAL - AFFECTATION DU RESULTAT - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Conformément à l'instruction budgétaire et comptable M14, il y a lieu de procéder, après le vote du Compte Administratif, à l'affectation du résultat de fonctionnement. Considérant que le Compte Administratif de l'exercice 2000 présente un excédent de Fonctionnement de ,40 F qui sert à couvrir en priorité le besoin de financement de la section d'investissement qui s'élève, report compris, à la somme de ,10 F. Par ailleurs, il est proposé d'affecter une somme de ,00 F pour des opérations nouvelles à inscrire au Budget Supplémentaire Le solde du résultat, soit ,30 F, étant affecté à l'excédent reporté, Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, - A affecter le résultat de fonctionnement de l'exercice 2000 ainsi qu'il suit : * ,10 F pour la couverture des besoins en financement de la Section d'investissement, compte 919/1068 ; * ,00 F pour les opérations nouvelles de la Section d'investissement à inscrire au Budget Supplémentaire 2001, compte 919/1068 ; * ,30 F en excédent de Fonctionnement reporté, compte 931/ N BUDGET PRINCIPAL - COMPTE DE GESTION - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Le Conseil Municipal, Après s'être fait présenter les budgets primitif et supplémentaire de l'exercice 2000 et les décisions modificatives qui s'y rattachent, les titres définitifs des créances à recouvrer, le détail des dépenses effectuées et celui des mandats délivrés, les bordereaux de titres de recettes, les bordereaux de mandats, le compte de gestion dressé par le Trésorier Principal accompagné des états de développement des comptes de tiers, ainsi que l'état de l'actif, l'état du passif, l'état des restes à recouvrer et l'état des restes à payer,

9 - 9 Après avoir entendu et approuvé le Compte Administratif 2000, Après s'être assuré que le Trésorier Principal a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l'exercice 1999, celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu'il a procédé à toutes les opérations d'ordre qu'il lui a été prescrit de passer dans ses écritures,. Statuant sur l'ensemble des opérations effectuées du 1 er janvier au 31 décembre 2000, y compris celles relatives à la journée complémentaire,. Statuant sur l'exécution du Budget de l'exercice 2000 en ce qui concerne les différentes sections budgétaires,. Statuant sur la comptabilité des valeurs inactives, Déclare que le Compte de Gestion dressé pour les opérations principales de la Ville au titre de l'exercice 2000 par le Trésorier Principal, visé et certifié conforme par l'ordonnateur, n'appelle ni observation, ni réserve de sa part N SERVICE FUNERAIRE MUNICIPAL - COMPTE ADMINISTRATIF 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Considérant le projet de Compte Administratif dressé pour l'exercice 2000, Vu l'instruction Budgétaire et Comptable M4 relative au Service Funéraire Municipal, Vu l'avis favorable du Conseil d'exploitation de la Régie du Service Funéraire Municipal en date du 12 avril 2001, Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, 1 / A adopter le Compte Administratif des opérations de la Régie du Service Funéraire Municipal, au titre de l'exercice 2000, dont les résultats s'établissent comme suit : Investissement Fonctionnement Recettes ,87 F ,97 F Dépenses ,98 F ,98 F Déficit ,11 F ,01 F

10 / A adopter les comptes de résultats de l'exercice qui font apparaître un déficit. Le déficit d'investissement de ,11 F correspond à l'utilisation des excédents des années antérieures. En effet, la Régie a acquis deux véhicules et du mobilier durant l'année Ce déficit est soldé par les résultats excédentaires des années antérieures. Le déficit d'exploitation de ,01 F correspond d'une part à une diminution du nombre de décès et d'autre part, à deux régularisations :. la première concerne une anomalie détectée par le Cabinet d'expertise Comptable Genot dans les écritures de transfert du stock de la Ville à la Régie. Celle-ci a grevé la Régie pour ,25 F.. la deuxième correspond au complément d'amortissement de ,62 F (décision modificative n 5 du 15 décembre 2000). En effet, la Ville amortissait ses immobilisations sur la valeur brute T.T.C. alors que la Régie, pour se conformer à l'instruction M4, doit amortir sur la valeur brute H.T. Conformément à la législation en vigueur, Monsieur le Maire ne devant pas prendre part au vote de la question, se retire momentanément de la salle du Conseil Municipal N SERVICE FUNERAIRE MUNICIPAL - COMPTE DE GESTION - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Après s'être fait présenter le budget primitif de l'exercice 2000 et les décisions modificatives qui s'y rattachent, les titres définitifs des créances à recouvrer, le détail des dépenses effectuées et celui des mandats délivrés, les bordereaux de titres de recettes, les bordereaux de mandats, le compte de gestion dressé par le Trésorier Principal accompagné des états de développement des comptes de tiers, ainsi que l'état de l'actif, l'état du passif, Après avoir entendu et approuvé le Compte Administratif 2000, Après s'être assuré que le Trésorier Principal a repris dans ses écritures le montant de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu'il a procédé à toutes les opérations d'ordre qu'il lui a été prescrit de passer dans ses écritures,. Statuant sur l'ensemble des opérations effectuées du 1 er janvier au 31 décembre 2000,. Statuant sur l'exécution du Budget de l'exercice 2000 en ce qui concerne les différentes sections budgétaires, Vu l'avis favorable du Conseil d'exploitation de la Régie du Service Funéraire Municipal en date du 12 avril 2001, Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, - A déclarer que le Compte de Gestion dressé pour les opérations de la Régie du Service Funéraire Municipal au titre de l'exercice 2000 par le Trésorier Principal, visé et certifié conforme par l'ordonnateur, n'appelle ni observation, ni réserve de sa part.

11 N SERVICE FUNERAIRE MUNICIPAL - BUDGET ADDITIONNEL 2001 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Vu la délibération n du Conseil Municipal du 08 juin 2001 présentant les résultats d'investissement et d'exploitation de l'exercice 2000, Vu l'avis favorable du Conseil d'exploitation de la Régie du Service Funéraire Municipal en date du 30 mai 2001, Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, - A adopter le Budget Additionnel des recettes et des dépenses de la Régie du Service Funéraire Municipal pour l'exercice 2001, dont les résultats d'exécution se présentent comme suit : Investissement Fonctionnement TOTAUX Résultat à la clôture de l'exercice précédent ,85 F ,90 F ,75 F Résultat de l'exercice ,11 F ,01 F ,12 F Résultat de clôture ,74 F ,89 F ,63 F Par ailleurs, il est proposé d'affecter ces résultats de clôture pour des opérations nouvelles inscrites au Budget Additif Il est précisé qu'une recette supplémentaire d'investissement de 3 387,45 F autre que le résultat de clôture est constatée. En effet, l'amortissement du véhicule Xsara Picasso présenté dans l'état d'amortissement au Budget Primitif 2001, a été calculé sur la valeur brute H.T., alors qu'un véhicule de tourisme doit être amorti sur la valeur T.T.C., la T.V.A. n'étant pas déductible N REGIE DES EAUX - COMPTE ADMINISTRATIF - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Vu le projet de Compte Administratif de la Régie des Eaux dressé pour l'exercice 2000, Vu l'instruction budgétaire et comptable M49 relative aux services de l'eau et de l'assainissement,

12 - 12 Vu l'avis favorable du Conseil d'exploitation de la Régie des Eaux et d'assainissement en date du 17 mai 2001, Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, 1 / A adopter le Compte Administratif de la Régie des Eaux des opérations de l'exercice 2000, dont les résultats s'établissent comme suit (y compris les reports de l'exercice précédent) : Investissement Exploitation Totaux Recettes de l'exercice , , ,59 Dépenses de l'exercice , , ,35 Résultats de l'exercice , , ,24 Reports excédents , , ,86 Résultats de clôture : excédents , , ,10 2 / A décider l'affectation de l'excédent net d'exploitation comme suit : Débit Crédit 12 - Résultat de clôture , Report à nouveau , Affectation du résultat , , ,76 Conformément à la législation en vigueur, Monsieur le Maire ne devant pas prendre part au vote de la question, se retire momentanément de la salle du Conseil Municipal N REGIE DES EAUX - COMPTE DE GESTION - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Le Conseil Municipal, Après s'être fait présenter les budgets primitif et additionnel de l'exercice 2000 et les décisions modificatives qui s'y rattachent, les titres définitifs des créances à recouvrer, le détail des dépenses effectuées et celui des mandats délivrés, les bordereaux de titres de recettes, les bordereaux de mandats, le compte de gestion dressé par le Trésorier Principal accompagné des états de développement des comptes de tiers, ainsi que l'état de l'actif, l'état du passif, l'état des restes à recouvrer et l'état des restes à payer,

13 - 13 Après avoir entendu et approuvé le Compte Administratif 2000, Après s'être assuré que le Trésorier Principal a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l'exercice 1999, celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu'il a procédé à toutes les opérations d'ordre qu'il lui a été prescrit de passer dans ses écritures,. Statuant sur l'ensemble des opérations effectuées du 1 er janvier au 31 décembre 2000, y compris celles relatives à la journée complémentaire,. Statuant sur l'exécution du Budget de l'exercice 2000 en ce qui concerne les différentes sections budgétaires,. Statuant sur la comptabilité des valeurs inactives, Déclare que le Compte de Gestion dressé pour les opérations de la REGIE DES EAUX au titre de l'exercice 2000 par le Trésorier Principal, visé et certifié conforme par l'ordonnateur, n'appelle ni observation, ni réserve de sa part N REGIE D'ASSAINISSEMENT - COMPTE ADMINISTRATIF EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Vu le projet de Compte Administratif de la Régie d'assainissement dressé pour l'exercice 2000, Vu l'instruction budgétaire et comptable M49 relative aux services de l'eau et de l'assainissement, Vu l'avis favorable du Conseil d'exploitation de la Régie des Eaux et d'assainissement en date du 17 mai 2001, Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, 1 / A adopter le Compte Administratif de la Régie d'assainissement des opérations de l'exercice 2000, dont les résultats s'établissent comme suit : Investissement Exploitation Totaux Recettes de l'exercice , , ,87 Dépenses de l'exercice , , ,63 Résultats de l'exercice , , ,76 Reports excédents , , ,74 Résultats de clôture : excédents , , ,98

14 / A décider l'affectation de l'excédent net d'exploitation comme suit : Débit Crédit 12 - Résultat de clôture , Report à nouveau , Affectation du résultat , , ,48 Conformément à la législation en vigueur, Monsieur le Maire ne devant pas prendre part au vote de la question, se retire momentanément de la salle du Conseil Municipal N REGIE D'ASSAINISSEMENT - COMPTE DE GESTION - EXERCICE 2000 RAPPORTEUR : M. FRISICANO Le Conseil Municipal, Après s'être fait présenter les budgets primitif et additionnel de l'exercice 2000 et les décisions modificatives qui s'y rattachent, les titres définitifs des créances à recouvrer, le détail des dépenses effectuées et celui des mandats délivrés, les bordereaux de titres de recettes, les bordereaux de mandats, le compte de gestion dressé par le Trésorier Principal accompagné des états de développement des comptes de tiers, ainsi que l'état de l'actif, l'état du passif, l'état des restes à recouvrer et l'état des restes à payer, Après avoir entendu et approuvé le Compte Administratif 2000, Après s'être assuré que le Trésorier Principal a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l'exercice 1999, celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu'il a procédé à toutes les opérations d'ordre qu'il lui a été prescrit de passer dans ses écritures,. Statuant sur l'ensemble des opérations effectuées du 1 er janvier au 31 décembre 2000, y compris celles relatives à la journée complémentaire,. Statuant sur l'exécution du Budget de l'exercice 2000 en ce qui concerne les différentes sections budgétaires,. Statuant sur la comptabilité des valeurs inactives, Déclare que le Compte de Gestion dressé pour les opérations de la REGIE D'ASSAINISSEMENT au titre de l'exercice 2000 par le Trésorier Principal, visé et certifié conforme par l'ordonnateur, n'appelle ni observation, ni réserve de sa part.

15 - 15 Monsieur le Maire reprend la PRESIDENCE DE LA SEANCE N RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L'EAU POTABLE ET DE L'ASSAINISSEMENT - ANNEE AVIS DU CONSEIL MUNICIPAL RAPPORTEUR : M. FRISICANO La loi du 2 février 1995 a marqué une étape significative dans la volonté de renforcer l'arsenal des dispositions législatives ou réglementaires de protection de l'environnement. Ainsi, à travers 94 articles et environ une trentaine de décrets d'application, cette loi a voulu réaffirmer que la protection, la mise en valeur, la restauration, la remise en état et la gestion de tout ce qui constitue le patrimoine commun de la Nation, espaces naturels, paysages, espèces animales ou végétales, etc..., doivent avant tout satisfaire aux besoins de développement des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. La Ville de Martigues exerçant en propre ses compétences en matière d'eau et d'assainissement, le rapport unique qui sera présenté ici en annexe de la présente synthèse, reproduit, à partir d'indicateurs techniques et financiers fixés par le décret du 6 mai 1995, un état précis de la gestion en régie de ces deux services publics. Ainsi pour le service public de l'eau : Les principaux indicateurs techniques font ressortir que la Ville de MARTIGUES est approvisionnée en eau brute par une prise d'eau sur la Durance et deux forages dans la nappe phréatique de la Crau. En matière d'eau potable, la Régie des Eaux de la Ville a assuré une production globale de m³ pour une population de habitants (recensement 1999). Cette production a été principalement assurée par l'usine du Ranquet, réalisée en 1988, d'une capacité de production de m 3 par jour et qui a produit m 3 d'eau potable en La Régie des Eaux et Assainissement a acheté aussi de l'eau au S.I.E.O.M. (Syndicat Intercommunal des Eaux de l'ouest de Marseille) dont elle est membre, pour un volume en 2000 de m 3. En 2000, la Régie des Eaux a vendu un total de m 3 d'eau soit près de 92 % de sa production, soit : 62,42 % à usage domestique m³ 6,27 % à usage des Administrations et besoins publics m³ 9,37 % à usage de l'arrosage public m³ 4,72 % à usage industriel m³ 6,24 % à usage de Naphtachimie m³ 10,98 % à usage de Saint-Mitre-les-Remparts m³ En matière de travaux les plus importants, la Régie des Eaux a investi pour F H.T. au titre de l'année 2000.

16 - 16 Pour le service public de l'assainissement : Les principaux indicateurs techniques font ressortir que la Régie d'assainissement de la Ville a traité m³ d'effluents pour concessions raccordées à l'assainissement public. Ainsi, la Régie d'assainissement gère : concessions à usage domestique, 160 concessions à usage des Administrations et besoins publics, 1 concession à usage industriel. Environ 10 % de la population dispose d'un assainissement individuel, c'est-à-dire non raccordé au Réseau Public d'assainissement. En matière de travaux les plus importants, la Régie d'assainissement a investi environ F H.T. au titre de l'année 2000, dont F H.T. pour la réalisation d'un poste de refoulement et conduite gravitaire des eaux usées, avenue Ziem. La tarification pratiquée en eau comme en assainissement est semestrielle ; elle comporte une prime fixe de 87,50 F pour l'eau et 66,00 F pour l'assainissement ainsi qu'une facturation progressive calculée sur les m 3 consommés. La consommation domestique moyenne en eau est de l'ordre de 79 m 3 par semestre et par abonné. Sur ces bases, l'abonné paie semestriellement 830,43 F T.T.C. pour l'ensemble Eau et Assainissement, soit 10,51 F/m 3 T.T.C., ce qui correspond à 9,96 F/m 3 H.T. que l'on peut décomposer en :. 4,20 F rémunérant le service de l'eau,. 3,90 F rémunérant le service de l'assainissement,. 1,72 F pour la C.V.P.,. 0,14 F pour le F.N.D.A.E. Pour ces deux derniers postes, la Régie des Eaux et Assainissement ne sert que de percepteur puisqu'il s'agit de taxes reversées à l'etat. Monsieur le Maire invite le Conseil Municipal à donner son avis sur ce rapport annuel présenté succinctement en séance publique mais dont chaque Conseiller Municipal a reçu un exemplaire dans sa composition intégrale. Dans un souci légitime de transparence de la gestion des services publics, le présent rapport et sa note liminaire seront mis à disposition du public au bureau d'accueil de la Régie des Eaux et Assainissement, 16 bis, boulevard Joliot-Curie à MARTIGUES, pendant une durée d'un mois. L'Assemblée Municipale ne manifestant aucune observation particulière quant au contenu de ce rapport, ce dernier est donc considéré comme crédité d'un AVIS FAVORABLE A L'UNANIMITE.

17 N GARANTIE D'EMPRUNT S.A. LOGIREM - CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS F - REHABILITATION DE LA CITE H.L.M. DE BOUDEME RAPPORTEUR : M. FRISICANO Vu la demande formulée par la Société d'h.l.m. LOGIREM en date du 25 avril 2001 et tendant à obtenir la garantie d'un prêt pour l'amélioration du logement social de F de la Caisse des Dépôts et Consignations, Vu l'article 19.2 du Code des Caisses d'epargne, Vu les articles L et L du Code Général des Collectivités Territoriales, Vu l'article 2021 du Code Civil, Vu la délibération n du Conseil Municipal du 03 mars 2000, & Par délibération n du 3 mars 2000, le Conseil Municipal a accordé la garantie de la commune à la société d'h.l.m. LOGIREM pour contracter un emprunt de F destiné au financement d'une partie de la réhabilitation entreprise sur la cité de Boudème. La LOGIREM souhaite engager deux nouvelles tranches de travaux (5 ème et 6 ème tranches). Pour cela, elle a obtenu un financement de la part de l'etat par des dotations de primes (PALULOS). Afin de compléter ce financement, cette société sollicite la Ville pour la garantie d'un prêt de F qu'elle se propose de contracter auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations. Il s'agit d'un "Prêt Renouvellement Urbain" au taux de 3 % sur une durée de 15 ans. Ceci exposé, Vu l avis favorable de la Commission des Finances, - A accorder la garantie de la Commune à la Société d'h.l.m. LOGIREM pour le remboursement d un prêt renouvellement urbain, à taux révisable, d'un montant total de F, que cet organisme se propose de contracter auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations. Ce prêt est destiné au financement des 5 ème et 6 ème tranches de réhabilitation de la cité H.L.M./P.S.R. "Boudème" en complément de la prime PALULOS de l'etat. Les caractéristiques du prêt consenti par la Caisse des Dépôts et Consignations sont les suivantes :. Taux révisable : 3 %. Durée du prêt : 15 ans. Différé d amortissement : sans. Taux de progressivité de l'annuité : 0 %. Révisabilité des taux d intérêt et de progressivité : en fonction de la variation du taux du livret A, sans que le taux de progressivité révisé puisse être inférieur à 0 %.

18 - 18 Il est toutefois précisé que les taux effectivement appliqués seront ceux en vigueur à la date d'effet du contrat. - A engager la Commune à effectuer, au cas où ledit organisme, pour quelque motif que ce soit, ne s acquitterait pas des sommes dues par lui aux échéances convenues ou des intérêts moratoires qu il aurait encourus, le paiement en ses lieu et place, sur simple demande de la Caisse des Dépôts et Consignations adressée par lettre missive, sans jamais pouvoir opposer le défaut de mise en recouvrement des impôts dont la création est prévue ci-dessous, ni exiger que le prêteur discute au préalable l'organisme défaillant. - A s engager pendant toute la durée de la période de remboursement, à créer, en cas de besoin, une imposition directe suffisante pour couvrir les charges de l emprunt. - A autoriser Monsieur le Maire ou l'adjoint Délégué à intervenir au contrat de prêt qui sera passé entre le prêteur Caisse des Dépôts et Consignations et l'organisme N Z.A.C. ECOPOLIS MARTIGUES SUD - RENOUVELLEMENT DE L'AVANCE DE TRESORERIE DE LA VILLE A LA S.E.M.I.V.I.M. - CONVENTION VILLE/ S.E.M.I.V.I.M./SYNDICAT MIXTE D'EQUIPEMENT RAPPORTEUR : M. FRISICANO Le Syndicat Mixte d'equipement de Martigues composé de la Ville de Martigues et de la Chambre de Commerce et d'industrie de Marseille a confié l'aménagement de la Z.A.C. Ecopolis Martigues Sud à la S.E.M.A.V.I.M. par convention du 25 mai 1976, puis à la S.E.M.I.V.I.M. lors de la fusion de ces deux sociétés. En 1988, il avait été constaté plusieurs facteurs conduisant à une augmentation du coût des travaux d'aménagement nécessaires à l'accueil des entreprises qui aurait nécessité de recourir à l'emprunt pour financer la trésorerie de l'opération. Pour éviter de grever l'opération de frais financiers et pour limiter la hausse du prix des terrains, le Conseil Municipal a approuvé, par délibération du 30 septembre 1988, une convention avec le concessionnaire afin d'autoriser le versement d'avances de trésorerie à ce dernier. Ainsi, une avance de F a été versée le 3 mars En 1997, le dossier de réalisation de la Z.A.C. qui définit les conditions techniques et financières prévisionnelles de l'opération a été révisé. Le dossier révisé est présenté avec un échéancier dans lequel figure cette avance de trésorerie et les conditions de son remboursement. Cette avance aurait dû être versée par la Ville de Martigues au concédant désigné par arrêté préfectoral du 28 janvier 1977, pour être reversée ensuite au concessionnaire désigné par convention du 25 mai 1976, la S.E.M.I.V.I.M. Le Syndicat Mixte d'equipement délibère obligatoirement annuellement sur le compte rendu d'activité de l'opération et le compte rendu financier selon les termes de l'article L du Code Général des Collectivités Territoriales, mais néanmoins, la Commune, du fait de sa participation, doit être informée de la gestion de cette avance de trésorerie ainsi que de sa justification.

19 - 19 Il convient aujourd'hui de renouveler la convention de principe conformément à l'arrêt du Conseil d'etat du 13 septembre 1995 afin d'autoriser le versement de l'avance de trésorerie à la S.E.M.I.V.I.M., concessionnaire de la Z.A.C. Ceci exposé, Vu l'avis favorable des Commissions compétentes, - A approuver la convention tripartite entre la Ville de Martigues, le Syndicat Mixte d'equipement de Martigues et la S.E.M.I.V.I.M. relative aux modalités de versement d'une avance de trésorerie d'un maximum de F à cette dernière ; - A autoriser Monsieur Gaby CHARROUX, 2 ème Adjoint au Maire, à signer ladite convention, à engager toutes les démarches nécessaires à son exécution, ainsi qu'à procéder aux vérifications prévues par celle-ci N ACTIVITES PERI ET POSTSCOLAIRES - ANNEE SCOLAIRE 2001/ REVISION DES PARTICIPATIONS RAPPORTEUR : Mme SCOGNAMIGLIO Vu la délibération n en date du 30 juin 2000 fixant les tarifs des activités péri et postscolaires pour l'année 2000/2001, La Ville organise chaque année différents séjours de vacances, en été comme en hiver, destinés aux enfants et également aux familles. Durant toute l'année scolaire et les vacances, elle reçoit également les enfants dans les Centres de loisirs et enfin elle organise pour les enfants des écoles de la Ville des classes d'environnement. Comme chaque année, la Ville souhaite réactualiser les tarifs des participations sollicitées auprès des familles pour ces activités. Les tarifs, pour l'année scolaire 2001/2002, sont établis comme suit : 1 / Tarifs journaliers : PUBLICS Habitants de Martigues Résidants hors Commune CENTRE AERE CLASSE D'ENVIRON. SEJOUR NEIGE 4/15 ANS 16/17 ANS SEJOUR ETRANGER F F F F F F 36,10 5,50 57,10 8,70 150,20 22,90 95,10 14,50 104,95 16,00 154,81 23,60 165,00 25,15 57,10 8,70 419, ,00 39,64 470,00 71,65 470,00 71,65

20 / Tarifs vacances familles : TARIFS POUR 6 JOURS DE FONCTIONNEMENT SUPPLEMENT POUR 1 JOUR ENTRE 2 SEJOURS Habitants de Martigues F F. Adulte. Enfant de 1 à 17 ans. Enfant de moins d'un an. En option : WC 951,14 478,85 Gratuit (nourriture et lit non fournis) 52,48 par chambre Gratuit (nourriture et lit non fournis) 8 par chambre 164,00 F 85,30 F Gratuit Résidants hors Commune F F. Adulte. Enfant de 1 à 17 ans. Enfant de moins d'un an. En option : WC 1 705,50 852,75 Gratuit (nourriture et lit non fournis) 52,48 par chambre Gratuit (nourriture et lit non fournis) 8 par chambre - 282,06 150,90 Gratuit Gratuit Gratuit - Ceci exposé, Vu l'avis favorable des Commissions compétentes, - A approuver la révision des tarifs des participations des familles aux activités péri et postscolaires pour l année 2001/2002. Les recettes seront constatées au Budget de la Ville, comme suit :. Fonction , nature 7067, pour les classes de découverte,. Fonction , nature 7066, pour les séjours vacances,. Fonction , nature 7066, pour les centres aérés N RESTAURATION SCOLAIRE - ANNEE SCOLAIRE 2001/ REVISION DES PARTICIPATIONS RAPPORTEUR : Mme SCOGNAMIGLIO Vu le décret n du 11 août 1987 du Ministre de l Economie et des Finances, Vu la délibération du Conseil Municipal n du 6 juin 2000 approuvant les tarifs de la restauration scolaire pour l année 2000/2001,

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 avril 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 avril 2015 Corbère Les Cabanes, le 16 avril 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 avril 2015 Etaient Présents : Monsieur PUJOL Henri, Monsieur SOLER Gérard, Madame BLIC Charlotte, Monsieur BRIAL

Plus en détail

N 2005-94 15/ AMENAGEMENT DE LA ZAC ESPACE RIVE GAUCHE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT DE LA S.E.M. CHA

N 2005-94 15/ AMENAGEMENT DE LA ZAC ESPACE RIVE GAUCHE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT DE LA S.E.M. CHA GARANTIE D'EMPRUNT CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 25 AVRIL 2005 N 2005-94 15/ AMENAGEMENT DE LA ZAC ESPACE RIVE GAUCHE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT DE LA S.E.M.

Plus en détail

Le coût prévisionnel TTC et le financement de l opération sont les suivants :

Le coût prévisionnel TTC et le financement de l opération sont les suivants : Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 17 mars 2000 ----------------- Rapporteur : Mme LE DOUARIN ----------------- N 22 GARANTIE D EMPRUNT

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-1

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-1 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-1 Objet : Compte de Gestion de l'exercice 2014. Rapporteur:

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL CONSEIL MUNICIPAL

PROCÈS-VERBAL CONSEIL MUNICIPAL Service "Conseil Municipal" : postes 33.81-33.82 : 04.42.44.32.29 courriel : conseil-municipal@ville-martigues.fr PROCÈS-VERBAL du CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 mars 2013 S O M M A I R E I - LISTE DES

Plus en détail

Conseil d Administration du Centre Intercommunal d Action Sociale du 21 avril 2015 - Compte Rendu

Conseil d Administration du Centre Intercommunal d Action Sociale du 21 avril 2015 - Compte Rendu Conseil d Administration du Centre Intercommunal d Action Sociale du 21 avril 2015 - Compte Rendu Le vingt et un avril deux mille quinze à dix-huit heures, le Conseil d Administration du Centre Intercommunal

Plus en détail

Etaient présents : MM. BONICI Claude, CIURKO Romain, MORIN François Mmes CARMINATI Christine, GUYOT Maryline, LUDOT Valérie, NIORTHE Jacqueline

Etaient présents : MM. BONICI Claude, CIURKO Romain, MORIN François Mmes CARMINATI Christine, GUYOT Maryline, LUDOT Valérie, NIORTHE Jacqueline COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 avril 2013 MAIRIE DE POIGNY L an deux mille treize, le dix avril à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal légalement convoqué s est réuni à la

Plus en détail

Le prix de revient prévisionnel de cette opération est estimé à : - Travaux 157.349 - Honoraires et divers 18.291 TOTAL 175.640

Le prix de revient prévisionnel de cette opération est estimé à : - Travaux 157.349 - Honoraires et divers 18.291 TOTAL 175.640 GARANTIE D'EMPRUNT N 2005-63 CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 24 MARS 2005 27/ S.A D'H.L.M "DES REGIONS DU NORD ET DE L'EST" REHABILITATION DE 6 LOGEMENTS SITUES 33

Plus en détail

Compte rendu de la séance du vendredi 11 avril 2014

Compte rendu de la séance du vendredi 11 avril 2014 Compte rendu de la séance du vendredi 11 avril 2014 Présents : Bernard BOLORONUS, Jean BUEB, Olivier EGGENSPIELER, David FINK, François JACQUOT, Corinne JUNG, Rachel BOSSWINGEL, Denis BOURQUARDEZ, Béatrice

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE ROCHETAILLEE SUR SAONE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2000

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE ROCHETAILLEE SUR SAONE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2000 DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE ROCHETAILLEE SUR SAONE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2000 Membres du conseil en exercice : 15 présents : 08 votants :10 L an deux mil, le 28 JUIN, à 20 heures

Plus en détail

Taux 2014 Proposition taux 2015 TAXE HABITATION 20.00% 20.00% TAXE FONCIERE BATI 21.00% 21.00% TAXE FONCIERE NON BATI 41.00% 41.

Taux 2014 Proposition taux 2015 TAXE HABITATION 20.00% 20.00% TAXE FONCIERE BATI 21.00% 21.00% TAXE FONCIERE NON BATI 41.00% 41. COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 09/04/2015 DROIT DE PREEMPTION URBAIN AD 26, 36, 367, 447, 517, 554, 35 Considérant la déclaration d intention d aliéner soumise au droit de préemption urbain au bénéfice

Plus en détail

CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Partie Législative) PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES

CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Partie Législative) PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Partie Législative) PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES LIVRE VI DISPOSITIONS FINANCIÈRES ET COMPTABLES TITRE UNIQUE CHAPITRE II ADOPTION ET EXECUTION DES

Plus en détail

Le prix de revient prévisionnel de cette opération est estimé à : 456.512

Le prix de revient prévisionnel de cette opération est estimé à : 456.512 GARANTIE D'EMPRUNT CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 25 MARS 2004 N 2004-66 21/ S.E.M.CHA DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT POUR LA PHASE 1 DE LA CASERNE CHANZY-FORGEOT

Plus en détail

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 30 JANVIER 2003

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 30 JANVIER 2003 GARANTIE D'EMPRUNT N 2003-15 CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 30 JANVIER 2003 15/ O.P.A.C DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE REHABILITATION DE 145 LOGEMENTS 11 A 19, RUE BRANLY

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 République Française Département du Gard Commune de CORBES PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 L an deux mille quinze le quatorze avril, le conseil municipal dument convoqué s est

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

33/ RENAISSANCE IMMOBILIERE CHALONNAISE REHABILITATION DE L'EHPAD SARRAIL A CHALONS-EN-CHAMPAGNE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT

33/ RENAISSANCE IMMOBILIERE CHALONNAISE REHABILITATION DE L'EHPAD SARRAIL A CHALONS-EN-CHAMPAGNE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT FINANCES N 2007-97 CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 31 MAI 2007 33/ RENAISSANCE IMMOBILIERE CHALONNAISE REHABILITATION DE L'EHPAD SARRAIL A CHALONS-EN-CHAMPAGNE DEMANDE

Plus en détail

Dans ce cadre, la délibération suivante est proposée au conseil de communauté urbaine.

Dans ce cadre, la délibération suivante est proposée au conseil de communauté urbaine. DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RAPPORTEUR : M. LINCHENEAU DÉLIBÉRATION D_2015_175 SÉANCE DU 12 OCTOBRE 2015 PRESQU ILE HABITAT - ACQUISITION EN VEFA DE 23 LOGEMENTS 29 RUE INGÉNIEUR CACHIN CHERBOURG-OCTEVILLE

Plus en détail

CONVENTION. entre. la VILLE de ROUEN L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT

CONVENTION. entre. la VILLE de ROUEN L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT CONVENTION entre la VILLE de ROUEN et L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT Entre les soussignés : La Ville de ROUEN représentée par Mme Emmanuèle JEANDET-MENGUAL, Adjointe au Maire, en vertu d un

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 POINT LOGEMENT Ivry Confluences 42 avenue Jean Jaurès Construction de 51 logements locatifs sociaux en VEFA par l ESH Logis Transports Garantie communale

Plus en détail

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations à but non lucratif œuvrant

Plus en détail

PROCES VERBAL SEANCE DU 13 AVRIL 2012

PROCES VERBAL SEANCE DU 13 AVRIL 2012 PROCES VERBAL SEANCE DU 13 AVRIL 2012 Le treize avril deux mille douze, à dix-neuf heures, le Conseil municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de Monsieur Francis ELU,

Plus en détail

SA HLM DU COTENTIN TRAVAUX DE REHABILITATION DE 107 LOGEMENTS LOCATIFS SITUES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG

SA HLM DU COTENTIN TRAVAUX DE REHABILITATION DE 107 LOGEMENTS LOCATIFS SITUES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RAPPORTEUR : M. LINCHENEAU DÉLIBÉRATION D_2015_043 SÉANCE DU 30 MARS 2015 SA HLM DU COTENTIN TRAVAUX DE REHABILITATION DE 107 LOGEMENTS LOCATIFS SITUES SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 -

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations

Plus en détail

COMMUNE D USSY SUR MARNE

COMMUNE D USSY SUR MARNE DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE MEAUX CANTON DE LA FERTE- SOUS- JOUARRE COMMUNE D USSY SUR MARNE L an deux mille quinze le vendredi trois avril à vingt heures quinze, le Conseil Municipal

Plus en détail

Séance ordinaire du 26 juin 2014. Après que Monsieur le Président a quitté la séance,

Séance ordinaire du 26 juin 2014. Après que Monsieur le Président a quitté la séance, Séance ordinaire du 26 juin 2014 Nombre de Conseillers en exercice : 16 Présents : 9 Représenté : 3 Votants : 12 Absents : 4 L an deux mille quatorze, le vingt-six juin à 18 h 30, légalement convoqué,

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 L'an deux mille quatorze et le dix-huit mars à 20h30, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par

Plus en détail

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 NOVEMBRE 2002

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 NOVEMBRE 2002 GARANTIE D'EMPRUNT CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 NOVEMBRE 2002 N 2002-236 21/ RENAISSANCE IMMOBILIERE CHALONNAISE ACQUISITION-REHABILITATION D'UN LOGEMENT INDIVIDUEL

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 7/07 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 26 mars 2010 Commission n 7 Finances DIRECTION DES FINANCES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL N 7/07 OBJET : Demande de garantie d'emprunt présentée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-11-26-7

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-11-26-7 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 26 novembre 2015 DCM N 15-11-26-7 Objet : Centre de Congrès - Garantie d'emprunt

Plus en détail

1 SUR LA RECEVABILITE DE LA SAISINE AU TITRE DE L ARTICLE L.1612-2 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

1 SUR LA RECEVABILITE DE LA SAISINE AU TITRE DE L ARTICLE L.1612-2 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Première section Dossier n 2014-026 Avis du 18 juillet 2014 Centre communal d action sociale de la commune de Rigny-la-Salle (Meuse) Non adoption du budget 2014 Article L. 1612-2 du code général des collectivités

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers présents : 17 Date de convocation : 6 février 2015 Extrait du procès-verbal

Plus en détail

Recettes ou Excédents COMPTE ADMINISTRATIF PRINCIPAL. Dépenses ou Déficits. Recettes ou Excédents

Recettes ou Excédents COMPTE ADMINISTRATIF PRINCIPAL. Dépenses ou Déficits. Recettes ou Excédents EXTRAIT du REGISTRE des DELIBERATIONS Séance du Vendredi 11 Avril 2008 Nombre de membres en exercice : 27 OBJET : PROCES-VERBAL-COMPTE RENDU de SEANCE Date de convocation : 4 Avril 2008 Date de l affichage

Plus en détail

DEPARTEMENT DES PYRENEES ORIENTALES. COMMUNE DE FONT ROMEU ODEILLO VIA. CONSEIL MUNICIPAL. SEANCE DU MARDI 24 MARS 2015 A 18 HEURES.

DEPARTEMENT DES PYRENEES ORIENTALES. COMMUNE DE FONT ROMEU ODEILLO VIA. CONSEIL MUNICIPAL. SEANCE DU MARDI 24 MARS 2015 A 18 HEURES. DEPARTEMENT DES PYRENEES ORIENTALES. COMMUNE DE FONT ROMEU ODEILLO VIA. CONSEIL MUNICIPAL. SEANCE DU MARDI 24 MARS 2015 A 18 HEURES. COMPTE RENDU L an deux mille QUINZE, Le VINGT QUATRE MARS à DIX HUIT

Plus en détail

C O N V E N T I O N (a) ******************

C O N V E N T I O N (a) ****************** C O N V E N T I O N (a) ****************** ENTRE LES SOUSSIGNES : - Monsieur le Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, agissant au nom et pour le compte du Département en vertu de la délibération

Plus en détail

AVIS. VU le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 232-1 et R. 232-1 ;

AVIS. VU le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 232-1 et R. 232-1 ; SYNDICAT DE PROMOTION DE L INTERCOMMUNALITE SPORTIVE (Maine-et-Loire) Article L. 1612-5 du code général des collectivités territoriales Déséquilibre réel du budget 2012 Rapport n 2012-0072 Séance du 9

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTES PYRENEES COMMUNE D AGOS -VIDALOS. SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL 24 mars 2015. .Nombre de membres Afférents au conseil

DEPARTEMENT DES HAUTES PYRENEES COMMUNE D AGOS -VIDALOS. SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL 24 mars 2015. .Nombre de membres Afférents au conseil DEPARTEMENT DES HAUTES PYRENEES COMMUNE D AGOS -VIDALOS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL 24 mars 2015 ******* L an deux mille quinze et le vingt quatre mars à vingt heures trente, le conseil municipal de cette

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION

OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION DCM n 88/2014 Nombre de Conseillers présents : 20 Nombre de Conseillers votants : 27 OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE Réunion du 23 février 2015

COMMISSION PERMANENTE Réunion du 23 février 2015 CONSEIL GÉNÉRAL DE LA DRÔME Envoyé en préfecture le 27/2/215 Reçu en préfecture le 27/2/215 Affiché le COMMISSION PERMANENTE Réunion du 23 février 215 N : 2253 4R3-4 Objet de la délibération : Rapporteur

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

N 2005-141 10/ ASSOCIATION MUSIQUES SUR LA VILLE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT

N 2005-141 10/ ASSOCIATION MUSIQUES SUR LA VILLE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT FINANCES CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE ----- SEANCE PUBLIQUE DU 23 JUIN 2005 N 2005-141 10/ ASSOCIATION MUSIQUES SUR LA VILLE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT Rapporteur : Mme RAGETLY Monsieur

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Communauté de Communes de la Région d Audruicq DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Une subvention n est jamais attribuée spontanément : il appartient donc à l association d en faire la demande sur présentation

Plus en détail

Guide comptable. Les inscriptions comptables

Guide comptable. Les inscriptions comptables Guide comptable Les inscriptions comptables les ressources d emprunt Les emprunts sont exclusivement destinés à financer des investissements, qu'il s'agisse d'un équipement spécifique ou d'un ensemble

Plus en détail

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2002-17 du 22 octobre 2002 Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires Le Conseil national de la comptabilité a été

Plus en détail

DÉLIBÉRATION 2014-06 : APPROBATION DU COMPTE DE GESTION 2013

DÉLIBÉRATION 2014-06 : APPROBATION DU COMPTE DE GESTION 2013 Collectivité : MAIRIE de GARCELLES-SECQUEVILLE 10 rue de l Avenir Date de convocation : 05.03.2014 Membres : En exercice : 13 Présents : 9 Votants : 9 Le vingt mars deux mille quatorze, à vingt heures,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 L'an deux mil quinze, le 14 avril, à 18 h 30, le Conseil municipal de la Commune de Ste Céronne-lès- Mortagne s'est réuni en séance publique à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ;

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE SYNDICAT MIXTE D ELECTRICITE DE LA GUADELOUPE (SYMEG) BUDGET PRIMITIF 2012 Article L. 1612-5 et L. 1612-20 du code général des collectivités territoriales

Plus en détail

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON,

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON, Formation plénière DOSSIER Commune de Junas CP N 030031 136 Département du Gard Articles L. 1612-4 et L. 1612-5 du code général des collectivités territoriales A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL - * - SEANCE DU 08 AVRIL 2013 -=-=-=-=

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL - * - SEANCE DU 08 AVRIL 2013 -=-=-=-= EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL - * - SEANCE DU 08 AVRIL 2013 -=-=-=-= Nombre de Membres : - Date de convocation : 29/03/2013 - En exercice : 15 - Date d affichage : 29/03/2013

Plus en détail

La Société Anonyme d HLM CLAIRSIENNE sollicite donc l octroi de la garantie communautaire pour ces neuf nouveaux prêts.

La Société Anonyme d HLM CLAIRSIENNE sollicite donc l octroi de la garantie communautaire pour ces neuf nouveaux prêts. POLE FINANCES Direction des Finances DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 23 novembre 2007 N 2007/0816 Société Anonyme d'hlm CLAIRSIENNE - Compactage de 77 prêts et réaménagement du contrat de prêt n 474650

Plus en détail

SA HLM DU COTENTIN CONSTRUCTION DE 6 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX RUE DU GENERAL LECLERC A QUERQUEVILLE

SA HLM DU COTENTIN CONSTRUCTION DE 6 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX RUE DU GENERAL LECLERC A QUERQUEVILLE DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RAPPORTEUR : M. LINCHENEAU DÉLIBÉRATION D_2015_040 SÉANCE DU 30 MARS 2015 SA HLM DU COTENTIN CONSTRUCTION DE 6 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX RUE DU GENERAL LECLERC

Plus en détail

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 14 AVRIL 2015 à 19 h

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 14 AVRIL 2015 à 19 h COMMUNE DE SAUSSAY (28260) COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 14 AVRIL 2015 à 19 h Le mardi 14 avril 2015 à dix-neuf heures, le Conseil Municipal légalement convoqué s est réuni à la Mairie en session

Plus en détail

Sous la présidence de M. Roland SALLERIN, Maire. Secrétaire de séance : Monsieur Alain BISVAL.

Sous la présidence de M. Roland SALLERIN, Maire. Secrétaire de séance : Monsieur Alain BISVAL. RÉPUBLIQUE FRANCAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE de SAINT-HUBERT PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU 12 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le douze avril à vingt heures, les membres du Conseil Municipal

Plus en détail

I APPROBATION DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 JUILLET 2012

I APPROBATION DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 JUILLET 2012 COMMUNE DE PÉRONNAS 2012/9 CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal de la Commune de PÉRONNAS s est tenu le mardi 4 septembre 2012 sous la présidence de Monsieur Christian CHANEL, Maire. I APPROBATION DU

Plus en détail

Extrait du registre des délibérations Séance du 17 Mars 2014

Extrait du registre des délibérations Séance du 17 Mars 2014 République Française Département Ille et Vilaine Commune de Commune de Saint Jean Sur Vilaine Extrait du registre des délibérations Séance du 17 Mars 2014 L an 2014 et le 17 Mars à 20 heures, le Conseil

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 05/04/94 Origine : ACCG DGR MMES et MM les Directeurs MMES et MM les Agents Comptables des Caisses

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 24 mars 2011 20 H 30 Salle des Fêtes C O M P T E R E N D U LE CONSEIL, 11.22/DH DEMANDE DE SUBVENTION AU

Plus en détail

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective section temps de travail TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE TROISIEME CHAPITRE : FACILITES DE SERVICE LIEES AUX Dernière mise à jour : Juillet 2012 TEXTES APPLICABLES

Plus en détail

VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL

VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 21 janvier 2010 20 H 30 Salle des Fêtes C O M P T E R E N D U LE CONSEIL, 10.1/D DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

POLITIQUE JEUNESSE DEPARTEMENTALE «ACTIONS CITOYENNES» ------- DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE L ANNEE 2014

POLITIQUE JEUNESSE DEPARTEMENTALE «ACTIONS CITOYENNES» ------- DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE L ANNEE 2014 POLITIQUE JEUNESSE DEPARTEMENTALE «ACTIONS CITOYENNES» ------- DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE L ANNEE 2014 TITRE DE L ASSOCIATION Adresse du siège social. Numéro SIRET Code APE ou NAF : Téléphone E-mail

Plus en détail

v Les ressources affectées :

v Les ressources affectées : v Les ressources affectées : Parmi les principes fondamentaux du droit budgétaire figure le principe d universalité du budget qui comporte comme importante conséquence l interdiction d affecter certaines

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros Année 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT Nom de l association : Montant demandé : Euros 1 ère demande Renouvellement Cadre réservé à la mairie Dossier reçu le : Dossier complet

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

STATUTS D'INGÉ NIÉURS SANS FRONTIÉ RÉS

STATUTS D'INGÉ NIÉURS SANS FRONTIÉ RÉS STATUTS D'INGÉ NIÉURS SANS FRONTIÉ RÉS Association membre TITRE PREMIER FORME - OBJET - DÉNOMINATION - SIÈGE - DURÉE Article 1 : Forme Il est formé, entre les soussignés et les personnes physiques ou morales

Plus en détail

GARANTIE D EMPRUNTS DES ETABLISSEMENTS DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE PRIVÉS

GARANTIE D EMPRUNTS DES ETABLISSEMENTS DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE PRIVÉS CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 15.12.272 DELIBERATION DE LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL GARANTIE D EMPRUNTS DES ETABLISSEMENTS DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE PRIVÉS La commission

Plus en détail

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 FEVRIER 2002

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 FEVRIER 2002 GARANTIE D'EMPRUNT CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 FEVRIER 2002 N 2002-42 24/ RENAISSANCE IMMOBILIERE CHALONNAISE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT POUR DIVERSES OPERATIONS

Plus en détail

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois.

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Annexes PREAMBULE L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Le total du bilan de l'exercice avant affectation du résultat

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 1 Commune de Belvédère Département des Alpes-Maritimes COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Date et lieu : le 23 avril 2014 en mairie de Belvédère. Date de convocation : le 10 avril 2014. Ouverture de séance:

Plus en détail

Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015

Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015 Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015 Monsieur Michel DIAZ Monsieur Gerard LEMAIRE Monsieur Luc VIDAL Monsieur Alexandre DOUTRE Monsieur Thierry BELIARD Monsieur Edouard MIQUEL Monsieur

Plus en détail

SÉANCE DU 14 AVRIL 2015

SÉANCE DU 14 AVRIL 2015 SÉANCE DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le quatorze avril à 21h00, le Conseil Municipal de la Commune de LAPOUYADE dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence

Plus en détail

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 8 avril 2011 L'an deux mille onze à 19 heures : Le conseil municipal de la Commune, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par

Plus en détail

Rapporteur : M. DELLON

Rapporteur : M. DELLON 13/ TRANSFERT DES GARANTIES D'EMPRUNTS ACCORDEES A LA SEMCHA POUR LE PROGRAMME SAINT DOMINIQUE A LA SA D'H.L.M. "L'EFFORT REMOIS" - GARANTIE D'EMPRUNT COMPLEMENTAIRE POUR LA SA D'H.L.M. "L'EFFORT REMOIS"

Plus en détail

Fiche 41. C est le seul document budgétaire au sens strict qui soit obligatoire.

Fiche 41. C est le seul document budgétaire au sens strict qui soit obligatoire. Fiche 41 otions clés sur les documents budgétaires Deux sortes de documents peuvent être distingués : d une part, ceux qui prévoient et autorisent, ce sont les budgets au sens strict et d autre part, les

Plus en détail

2008/8930 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008

2008/8930 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 2008/8930 Direction de l'enfance PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Education - Petite Enfance du 31 janvier 2008 Objet : Attribution d'une subvention d'investissement

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2005-164 SEANCE PUBLIQUE DU 17 NOVEMBRE 2005 09/ EFFORT REMOIS DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT

D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2005-164 SEANCE PUBLIQUE DU 17 NOVEMBRE 2005 09/ EFFORT REMOIS DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT FONCIER / HABITAT CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2005-164 SEANCE PUBLIQUE DU 17 NOVEMBRE 2005 09/ EFFORT REMOIS DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT Rapporteur : M. HUET

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1034

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1034 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1034 17 - SAIEMB LOGEMENT - Réaménagement de 38 prêts contractés auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations et garantis par la Mme SCHOELLER, Première

Plus en détail

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 25 MARS 2004

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 25 MARS 2004 FINANCES CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 25 MARS 2004 N 2004-67 22/ S.C.I RUE DE L'HOTEL DE VILLE OPERATION DE RESTRUCTURATION DU C.H.V DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015

Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015 Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015 1.1 Identification de l'association Nom :... Adresse du siège social :... Code postal :... Commune :... Adresse

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 27 Février 2015 ----------------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 27 Février 2015 ---------------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 27 Février 2015 ---------------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre

Plus en détail

Compte-rendu N 38 du Conseil Municipal Mercredi 30 novembre 2011 à 20h30

Compte-rendu N 38 du Conseil Municipal Mercredi 30 novembre 2011 à 20h30 Compte-rendu N 38 du Conseil Municipal Mercredi 30 novembre 2011 à 20h30 L an deux mille onze, le trente novembre à vingt heures trente, le Conseil Municipal de Montastruc-la-Conseillère, régulièrement

Plus en détail

SÉANCE DU 06 MARS 2014

SÉANCE DU 06 MARS 2014 SÉANCE DU 06 MARS 2014 L'an deux mille quatorze, le six mars, à 20 H 30, les membres du Conseil Municipal, légalement convoqués, se sont réunis à la mairie sous la présidence de M. Jean-Vincent PISONI,

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET 2004 LOI ORGANIQUE N 2004-42 DU 13 MAI 2004 PORTANT MODIFICATION ET COMPLETANT LA LOI ORGANIQUE DU BUDGET N 67-53 DU 8 DECEMBRE 1967

Plus en détail

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L HADOPI

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L HADOPI REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER Version consolidée au 9 novembre 2011 Prenant en compte : - Délibération n 2010-021 du 16 décembre 2010 portant règlement comptable et financier de l Hadopi, - Délibération

Plus en détail