Cancers de la vessie Place de la radiothérapie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancers de la vessie Place de la radiothérapie"

Transcription

1 DU Carcinologie Clinique Cancers de la vessie Place de la radiothérapie Alberto BOSSI Pierre BLANCHARD Département de Radiothérapie Institut Gustave Roussy

2 Rappels diagnostiques Hématurie macroscopique Uroscan Cystoscopie avec biopsies multiples Affirmer le caractère infiltrant : MUSCLE Bilan d extension : poumon / os / foie Evaluation du terrain +++

3 Facteurs pronostiques RT TNM Grade (G3) urétéro-hydronéphose qualité de la résection RO à 45 Gy si RT- CT Biologie moléculaire : p53, bcl2, EGF-R, HER2... 3

4 Morbidité de la chirurgie Mortalité péri-opératoire : 1-3% Morbidité sévère : 25% Dérivation urinaire à la peau, continente ou non Impuissance après ablation des bandelettes neurovasculaires Incontinence variable : 20% le jour 20-50% la nuit 4

5 Approche conservatrice Conservation vésicale : RTUV maximale+++ Chimioradiothérapie pelvienne Surveillance attentive+++ 5

6 Radiothérapie externe SEULE Survie 25-30% CV 30-50% Méta ~ 50% 6

7 Radiothérapie externe SEULE RTE RTE-Chirurgie Comparaison : RT pré-op Chirurgie vs RT exclusive 3 essais 439 patients bénéfice en survie en faveur de la chirurgie Shelley, Cochrane

8 Radiothérapie exclusive Séries anciennes et composites Refus de cystectomie Inopérabilité pour co-morbidités N+ voire M1 Contrôle locale et survie < < chirurgie 8

9 Préservation vésicale Résultat de la chimioradiothérapie concomitante 9

10 Chimiothérapie concomitante - Rationnel 30 à 50 % d évolution métastatique Chimiosensibilité 60 % de RO pour le M-VAC dans les formes M1 30 % de réponses complètes en néoadjuvant Radiosensibilité 30 % de survie à 5 ans 30 % de réponses complètes en néoadjuvant synergie RX - CT in vitro / in vivo Analogie avec d autres localisations+++ 10

11 Supériorité de la RTCT vs RTE seule Trois essais randomisés : CDDP 5FU-MMC Nicotinamide Carbogène Bénéfice en contrôle local Bénéfice faible en survie (puissance) R-CON P=0.04 Hoskin, JCO 2011 CDDP P=0.34 Coppin, JCO

12 Supériorité de la RTCT vs RTE seule RT vs RT-CT (5FU-MMC) 360 patients Suivi : 70 mois Amélioration du contrôle LR : 67% vs 54% à 2 ans (HR 0.68, p=0.03) Amélioration NS de la survie : 48% vs 35% (HR 0.82, p=0.16) Tox aiguë accrue pour RTCT (p=0.07) mais pas tox tardive LRC P=0.03 Invasive P=0.01 OS P=0.16

13 Principales séries de RTCT Référence n Stade CT CRT (%) SG5 ans (%) CV5 ans (%) Rodel 415 T1-T4a CDDP- Carbo +/- 5FU Shipley 190 T2-T4a CDDP Housset 173 T2-T4 CDDP-5FU Dunst 131 T1-T4a CDDP Chauvet 109 T2-T4a CDDP Eapen 200 T1-T4 CDDP IA

14 RTCT Chiffres clé % RCH % % récidive locale 5-25 % taux de conservation vésicale % % Survie globale (N0 = N-) 50 % 14

15 Série d Erlangen : contrôle local Rödel JCO

16 Série d Erlangen : contrôle à distance Rödel JCO

17 Erlangen : survie globale 0.06 Rödel JCO

18 CT néo adjuvante avant Chimioradiothérapie? 18

19 Chimiothérapie néo-adjuvante puis RTCT? Interaction p = ABC meta-analysis Lancet 2003

20 Chimiothérapie néo-adjuvante puis RTCT? Risque métastatique T et N élevé Grade élevé Emboles Bénéfice de la CT néoadjuvante similaire Après chirurgie ou radiothérapie En cas de tumeur avancée : CT néoadjuvante suivie de RTCT si bonne réponse? (option) Risque Difficulté à passer la CT conco après 4 MVAC, et donc faire un traitement local sous-optimal 20

21 Chimioradiothérapie - Toxicité 21

22 RTCT Toxicité (1) 1 DC toxique Grade 4 : Cystectomie pour microvessie : 3/186 (2%) Grêle radique : 2/415 (3%) Grade 3 : Polyurie chronique (<2h) : 5/186 Tox vésicale uniquement chez patients avec multiples RTUV++ Rödel JCO

23 RTCT Toxicité (2) 285 patients - RTOG Suivi médian : 5.4 ans Tox grade 5 : 0 Tox pelvienne grade 4 : 0 Tox pelvienne grade 3 : 7% 5.7% GU 1.9% GI Délai médian à disparition : 7 mois Persistance chez un seul patient Pas de facteur clinique prédisposant Esftathiou JCO

24 Traitement des récidives Persistance après RTCT (20-30%) Cystectomie Récidive après RTCT (20-30%) Superficiel (50%) : RTUV +/- instillations vésicales (MMC, BCG) Infiltrant (50%) : cystectomie 24

25 Primary vs Salvage Cystectomy 552 patients cystectomie monocentrique suivi 5,05 ans pas de différence de survie spécifique entre primary et salvage (p=0.39) Addla et al. The Journal of Urology Vol. 181, Issue 4, Supplement, Page 633

26 Traitement des récidives : Erlangen Rechute locale : 102/288 RC initiaux Cystectomie : 83 CR initiaux : 42 NR initiaux: 41 Non réalisée : 51 (état général) Rödel JCO

27 Radiothérapie : technique «conformationnelle» 27

28 Radiothérapie : technique «conformationnelle» DD ; mains sur la poitrine ; cale-pied ; billot sous les genoux Simulation TDM vessie vide Volume cible = vessie in toto ; N ilio-obturateurs D et G OAR : rectum, grêle, têtes fémorales / contours prostate (PSA pré-thérapeutique +++) 3 ou 4 faisceaux orthogonaux RCMI : intérêt pour le grêle ; pas de données publiées 28

29 Radiothérapie : technique «conformationnelle» Vessie comme OAR - 65 Gy vessie in toto - 80 Gy sur 2/3 de la vessie Emani B et al. Int J Radiat Oncol Biol Phys 1991 ; 21 : Marks LB et al. Int J Radiat Oncol Biol Phys 1995 ; 31 : Mouvements > 1.5 cm chez 60 % des pts ; max = 2.7 Turner SL. Int J Radiat Oncol Biol Phys 1997 ; 39 : > 1 cm chez 40 % des pts ; max 2.5 Pos FJ et al. Int J Radiat Oncol Biol Phys 1991 ; 55 : Vessie vide / pleine - maladie de l urothélium - reproductibilité - contrôle de qualité 29

30 Radiothérapie : technique «conformationnelle» Attention : - Col vésical - Bascule antérieure de la vessie 30

31 Radiothérapie : technique «conformationnelle» 31

32 Améliorations de la RTCT Radiothérapie guidée par l image (IGRT) «Adaptive Radiotherapy».»library of plans» Modification des volumes irradiés : irradiation partielle de vessie Modification des traitements concomitants associés Sélection des patients Curiethérapie pour les Cancers de Vessie? 32

33 Chimioradiothérapie des tumeurs de vessie En pratique 33

34 Importance de la sélection des patients Analogies avec autres situations de préservation d organe (ORL) Limiter les indications en cas de risque d échec élevé : Urétérohydronéphrose résection transurétrale initiale R2 multifocalité tumorale carcinome in situ extensif Persistance de tumeur à Gy tumeurs volumineuses ou diffuses (T4a ou tumeurs de plus de 5 cm) adénopathies pelviennes macroscopiques 34

35 Importance de la sélection des patients Pas de contre-indication à cystectomie Patient prévenu et d accord pour : Surveillance cystoscopie prolongée++ Cystectomie en cas de progression/récidive infiltrante 35

36 Les équipes Stratégie multidisciplinaire+++ (analogie ORL) Faisabilité d une chimiothérapie concomitante++ Implication de l équipe d urologie++ RTUV initiale Sélection des patients Réévaluation surveillance 36

37 Déroulement pratique Sélection des patients Résection (R0++) Chimioradiothérapie 45 Gy (pelvis ; 2-4 semaines post RTUV) Evaluation réponse RTUV 4 semaines Réponse complète Tumeur résiduelle ou nouvelle T Poursuite RTCT (boost vessie) Cystectomie Surveillance 37

38 Déroulement pratique : l alternative Sélection des patients Résection (R0++) Chimioradiothérapie Gy Pelvis + boost Réponse complète Tumeur résiduelle ou nouvelle T Cystectomie Surveillance 38

39 Take Home Messages RTCT : bonne option pour conservation vésicale A base de cisplatine +/- 5FU ou 5FU-MMC Sélection des patients++ Facteurs de rechute Apte à recevoir cystectomie Résection initiale R0 Surveillance cystoscopique+++ ( en cours de traitement puis à 6 semaines puis /6 mois) Collaboration avec urologues+++ 39

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS DE LA VESSIE

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS DE LA VESSIE UROMIP Toulouse, janvier 2015 TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS DE LA VESSIE J.M. Bachaud, B. Bordier, C. Chevreau Introduction Traitement de référence : cystectomie + curage ggl Jusqu à 30% de complications

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Cancers du canal anal 07/03/2014

Cancers du canal anal 07/03/2014 Cancers du canal anal DR XAVIER LIEM 07/03/2014 Généralités 1. Epidémiologie 2. Anatomopathologie 3. Anatomie 4. Clinique et Bilan 5. Classification Généralités 1. Epidémiologie Prédominance féminine 1,2

Plus en détail

Radiothérapie adjuvante et cancer de la vessie. Dr Igor Latorzeff Groupe ONCORAD Garonne Clinique Pasteur, Toulouse UROMIP, le 10/01/2014

Radiothérapie adjuvante et cancer de la vessie. Dr Igor Latorzeff Groupe ONCORAD Garonne Clinique Pasteur, Toulouse UROMIP, le 10/01/2014 Radiothérapie adjuvante et cancer de la vessie Dr Igor Latorzeff Groupe ONCORAD Garonne Clinique Pasteur, Toulouse UROMIP, le 10/01/2014 TNM du cancer de la vessie Facteurs prognostiques connus T category

Plus en détail

RTC 3D - CT EXCLUSIVE VESSIE. Principes généraux

RTC 3D - CT EXCLUSIVE VESSIE. Principes généraux RTC 3D - CT EXCLUSIVE VESSIE Principes généraux Classification TNM-UICC 2002 (I) T - Tumeur primitive T0 Pas de tumeur primitive Ta Carcinome de type papillaire non infiltrant intra-épithélial Tis Carcinome

Plus en détail

Bonnes pratiques en oncologie médicale. Oncologie urologique. Tumeurs urothéliales Adénocarcinomes rénaux L. GEOFFROIS.

Bonnes pratiques en oncologie médicale. Oncologie urologique. Tumeurs urothéliales Adénocarcinomes rénaux L. GEOFFROIS. Bonnes pratiques en oncologie médicale Oncologie urologique Tumeurs urothéliales Adénocarcinomes rénaux L. GEOFFROIS 17 Juin 2003 Adénocarcinomes rénaux Age médian 60 à 65 ans 30 à 50% métastatiques d

Plus en détail

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Jean-Marc Simon Service d Oncologie Radiothérapique CHU Pitié-Salpêtrière GHU Est Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

LE CANCER DU COL UTERIN

LE CANCER DU COL UTERIN LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le

Plus en détail

Tumeurs de vessie et de la voie excrétrice supérieure

Tumeurs de vessie et de la voie excrétrice supérieure DIU d onco-hématologie du sujet âgé Tumeurs de vessie et de la voie excrétrice supérieure Professeur Philippe Sèbe Service d Urologie Vendredi 27 mars 2015 DIU d onco-hématologie du sujet âgé PLAN: Tumeurs

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Avancées radiothérapie/curiethérapie cancer du col utérin

Avancées radiothérapie/curiethérapie cancer du col utérin 21/11/2015 CFB Avancées radiothérapie/curiethérapie cancer du col utérin Traitement des stades localisés Nejla Allouache /Delphine Lerouge Service de radiothérapie C.F. Baclesse 1 / xx 21/11/2015 CFB cancers

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique

CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique Dr Caroline Even Département de cancérologie cervico-faciale Institut Gustave Roussy, Villejuif, France Tumeurs localisées Tumeur

Plus en détail

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche HAS, Septembre 2011 Rationnel de l étude Rationnel de l étude Années 1980 : Survie à 5 ans des cancers de l œsophage tous stades confondus traités par chirurgie

Plus en détail

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification.

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. Pierre CONORT Service d Urologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie O.THOMAS 30 avril 2005 1 Plan épidémiologie objectifs moyens thérapeutiques effets secondaires résultats questions non résolues 2 Epidémiologie Tumeur

Plus en détail

Cancers de prostate du «sujet âgé» Bénéfices des techniques de radiothérapie de haute précision. Bruno Chauvet

Cancers de prostate du «sujet âgé» Bénéfices des techniques de radiothérapie de haute précision. Bruno Chauvet Cancers de prostate du «sujet âgé» Bénéfices des techniques de radiothérapie de haute précision Bruno Chauvet Age et cancer de prostate 15% 55% 30% Traitement du cancer localisé Prostatectomie radicale

Plus en détail

Cancer de la vessie et chimiothérapie néoadjuvante. Nadine Houédé Institut Bergonié Bordeaux

Cancer de la vessie et chimiothérapie néoadjuvante. Nadine Houédé Institut Bergonié Bordeaux Cancer de la vessie et chimiothérapie néoadjuvante Nadine Houédé Institut Bergonié Bordeaux Cas clinique (1) Patient âgé de 62 ans, ancien directeur d hôpitaux ATCD Péritonite avec colostomie de décharge

Plus en détail

Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée :

Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée : Cas Clinique Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée : Pôle inférieur à 2 cm de la jonction rectoanale Mobile Hémicirconférentiel

Plus en détail

Tolérance et Observance

Tolérance et Observance Tolérance et Observance Tolérance similaire aux patients plus jeunes si EG et comorbidités permettent une RT classique 94 % des Traitements sont menés à terme chez les plus de 80 ans Zachariah1997 Etude

Plus en détail

Pr Didier PEIFFERT 1

Pr Didier PEIFFERT 1 Pr Didier PEIFFERT 1 Anatomie 3-4 cm margin Histologie C.épidermoïdes = 95 % - kératinisants - non kératinisants (transitionnels) (cloacogéniques) - basaloïdes Adénocarcinomes Sarcomes Lymphomes Mélanomes

Plus en détail

Cancer de Vessie Version / 2005

Cancer de Vessie Version / 2005 Cancer de Vessie I Tumeurs superficielles de vessie I.1-Classification Faible risque : pta G1 pta G1-G2 (sans rechute < 3 mois) Risque intermédiaire : pta G2 multifocal pta multi récidivant pta G 3 pt1

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers ORL

Chimiothérapie des cancers ORL Société Française de Pharmacie Oncologique Chimiothérapie des cancers ORL Sophie Chapet Y. Pointreau- G.Calais- J.F Tournamille Centre H.S Kaplan, CHRU de Tours Introduction (1) Epidémiologie Incidence

Plus en détail

Traitement(s) complémentaire(s) à la chirurgie de l adénocarcinome pancréatique. Pascale Rivera CHU Toulouse Avril 2013

Traitement(s) complémentaire(s) à la chirurgie de l adénocarcinome pancréatique. Pascale Rivera CHU Toulouse Avril 2013 Traitement(s) complémentaire(s) à la chirurgie de l adénocarcinome pancréatique Pascale Rivera CHU Toulouse Avril 2013 Traitement(s) complémentaire(s) à la chirurgie pancréatique NEO-ADJUVANT ADJUVANT

Plus en détail

Traitements conservateurs des tumeurs urothéliales vésicales infiltrant le muscle

Traitements conservateurs des tumeurs urothéliales vésicales infiltrant le muscle Traitements conservateurs des tumeurs urothéliales vésicales infiltrant le muscle Dr Chevreau IUC Dr Bachaud IUC Dr Bordier Clinique Pasteur Toulouse Objectifs : Guérison Qualité de vie Alternative à la

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

Cancer de l endomètre «Désescalade en radiothérapie»

Cancer de l endomètre «Désescalade en radiothérapie» Cancer de l endomètre «Désescalade en radiothérapie» Delphine Lerouge /Nedjla Allouache Service de radiothérapie / 1 / xx Nouvelle classification anatomopathologique Type 1 adénocarcinomes endométrioïdes

Plus en détail

Cancer urothélial infiltrant de vessie. Place de la chimiothérapie néo-adjuvante et adjuvante?

Cancer urothélial infiltrant de vessie. Place de la chimiothérapie néo-adjuvante et adjuvante? Cancer urothélial infiltrant de vessie. Place de la chimiothérapie néo-adjuvante et adjuvante? Dr Mathilde Deblock Réunion médicale ONCOLOR 31 mars 2009 En France, en 2005: Incidence: 9700 Mortalité: 4400

Plus en détail

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA), et de publications importantes nouvelles

Plus en détail

Cancer du col de l utl

Cancer du col de l utl 4 journée e inter régionale r en gynécologie et sénologies La Baule, le 27 mai 2011 Cancer du col de l utl utérus Etat de l artl Radiothérapie Dr Mesgouez-Nebout Nathalie Plan les indications thérapeutiques

Plus en détail

Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie. avancé du col utérin «pour»

Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie. avancé du col utérin «pour» Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie pour cancer localement avancé du col utérin «pour» Dr P.E Colombo ICM - Montpellier SFCO 22/05/2015 Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie pour cancer

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie EVALUATIONS

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie EVALUATIONS Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quelles substances sont des carcinogènes vésicaux? A - Tabac B - Alcool C - Virus HPV D - Amines aromatiques E - Cyclosporine

Plus en détail

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES Epidémiologie 15% des cancers bronchiques 4000 cas par an en France 30000 décès par an aux USA Presque exclusivement du au tabac 32% > 70 ans 10% > 80 ans SEER Epidémiologie

Plus en détail

Tumeurs de vessie Dr.SAADi

Tumeurs de vessie Dr.SAADi Tumeurs de vessie Dr.SAADi I/Généralités 5e cancer en fréquence en France 2e cancer urologique après le cancer de la prostate. L'âge moyen : 70 ans. 80 % TVNIM.. 20 % des cas TVIM La survie TVIM est

Plus en détail

CHIURGIE CARCINOLOGIQUE DANS LES TUMEURS INFILTRANTES DE VESSIE. Pr SAIGHI Djillali CHU Cochin. Paris

CHIURGIE CARCINOLOGIQUE DANS LES TUMEURS INFILTRANTES DE VESSIE. Pr SAIGHI Djillali CHU Cochin. Paris CHIURGIE CARCINOLOGIQUE DANS LES TUMEURS INFILTRANTES DE VESSIE Pr SAIGHI Djillali CHU Cochin. Paris INTRODUCTION - Le cancer de vessie est au 5e rang chez l homme et au 7e chez la femme - 104 000 nouveaux

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Vendredi 28 mars 2013 Laurent Quéro Service de Cancérologie-Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer

Plus en détail

dossier thématique Radio-chimiothérapie des cancers infiltrants de la vessie : une alternative thérapeutique chez les patients âgés

dossier thématique Radio-chimiothérapie des cancers infiltrants de la vessie : une alternative thérapeutique chez les patients âgés Cancer de la vessie dossier thématique Radio-chimiothérapie des cancers infiltrants de la vessie : une alternative thérapeutique chez les patients âgés Radio-chemotherapy for infiltrative bladder carcinomas:

Plus en détail

Les cancers du col de l utérus

Les cancers du col de l utérus Chapitre 1 Les cancers du col de l utérus Généralités Introduction - Classification La classification utilisée est celle de la FIGO 1 Stade I : limité au col IA : micro-invasif (défini sur pièce de conisation

Plus en détail

Radiothérapie stéréotaxique. Dr Antonin LEVY Département d Oncologie Radiothérapie

Radiothérapie stéréotaxique. Dr Antonin LEVY Département d Oncologie Radiothérapie Radiothérapie stéréotaxique Dr Antonin LEVY Département d Oncologie Radiothérapie PLAN Introduction Radiothérapie Stéréotaxique INTRA-crânienne EXTRA-crânienne Conclusion INTRODUCTION RT Stéréotaxique

Plus en détail

Actualités en pathologies mammaires

Actualités en pathologies mammaires Actualités en pathologies mammaires 7 ème Journée d Actualité et d Enseignement en Radiothérapie Amiens, Samedi 5 novembre 2016 Dr Julien Prades Sommaire Signatures moléculaires : aide à la décision thérapeutique?

Plus en détail

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES Elise Zareski, Service de Radiologie, Gustave Roussy Corinne Balleyguier, Philippe Morice, Sébastien Gouy, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Catherine Lhommé,

Plus en détail

Apport de l Oncogériatrie à la prise en charge des patients atteints de cancers de la vessie localisés infiltrants

Apport de l Oncogériatrie à la prise en charge des patients atteints de cancers de la vessie localisés infiltrants Apport de l Oncogériatrie à la prise en charge des patients atteints de cancers de la vessie localisés infiltrants DU Oncogériatrie 20 fevrier 2014 Tumeur infiltrante Tumeur de infiltrante vessie de vessie

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

13/03/15. Rationnel. Rationnel. Innovations en radiothérapie dans le cancer du sein : radiothérapie per-opératoire

13/03/15. Rationnel. Rationnel. Innovations en radiothérapie dans le cancer du sein : radiothérapie per-opératoire Innovations en radiothérapie dans le cancer du sein : radiothérapie per-opératoire CORP 12 mars 2015 Sophie GUILLERM Service de Radiothérapie du Pr Hennequin Hôpital Saint Louis Rationnel >75% des rechutes

Plus en détail

Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales

Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales Facteurs pronostiques et traitement des métastases cérébrales Avi ASSOULINE Réunion du CORP 22/05/2008 Introduction Fréquent : 20-40% des patients cancéreux Plus fréquentes des tumeurs cérébrales Incidence

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

Aspects techniques de la radiothérapie externe du cancer de prostate

Aspects techniques de la radiothérapie externe du cancer de prostate CAS CLINIQUE Aspects techniques de la radiothérapie externe du cancer de prostate Club des Oncologues Radiothérapeutes Parisiens R. de Crevoisier 23 novembre 2006 Homme de 71 ans, asymptomatique sur le

Plus en détail

RTC 3D CANCER DU PANCRÉAS. Principes généraux

RTC 3D CANCER DU PANCRÉAS. Principes généraux RTC 3D CANCER DU PANCRÉAS Principes généraux Classification T1 : T. limitée au pancréas 2 cm T2 : T. limitée au pancréas > 2 cm IA T1 N0 M0 T3 : T. étendue hors du pancréas mais sans envahissement de l

Plus en détail

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie Collège Français des Urologues

Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie Collège Français des Urologues Item 311 (Item 160 bis) Tumeurs de la vessie Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Physiopathologie... 3 2.1. L urothélium... 3 2.2. Les carcinogènes... 3

Plus en détail

Caecum 14 % Colon ascendant 10 % colon transverse 12 % colon Descendant 7 % Sigmoide 25 % Rectosigmoide 9 % Rectum 23 %

Caecum 14 % Colon ascendant 10 % colon transverse 12 % colon Descendant 7 % Sigmoide 25 % Rectosigmoide 9 % Rectum 23 % Adénocarcinome du rectum: prise en charge Caecum 14 % Colon ascendant 10 % colon transverse 12 % colon Descendant 7 % Sigmoide 25 % Rectosigmoide 9 % Rectum 23 % Séminaire de formation IRFC/Oncolie Christophe

Plus en détail

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Contexte Vieillissement de la population Concerné par le cancer Progrès de l anesthésie et de la chirurgie Attitude

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

LES TUMEURS DE VESSIE. FMC cycle uro-sexologie Dr Vordos D. (CCA) Service d Urologie Hôpital Henri Mondor, Créteil 18/11/2004

LES TUMEURS DE VESSIE. FMC cycle uro-sexologie Dr Vordos D. (CCA) Service d Urologie Hôpital Henri Mondor, Créteil 18/11/2004 LES TUMEURS DE VESSIE FMC cycle uro-sexologie Dr Vordos D. (CCA) Service d Urologie Hôpital Henri Mondor, Créteil 18/11/2004 Généralités 6ème rang des cancers 4% des nouveaux cas de cancers 10700 nouveaux

Plus en détail

Définition du CTV : CTVT (1)

Définition du CTV : CTVT (1) EPU TECHNIQUES DEDIEES EN RADIOTHERAPIE HEGP 23-25 Mars 2011 Cancers du col Indications d irradiation des cancers gynécologiques Cancers de l endomètre CONTOURAGE DES VOLUMES D INTERET DES TUMEURS GYNECOLOGIQUES

Plus en détail

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES Epidémiologie 15% des cancers bronchiques 4000 cas par an en France 30000 décès par an aux USA Presque exclusivement du au tabac 32% > 70 ans 10% > 80 ans SEER 1 Epidémiologie

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Cas clinique n 1: Me N. Marguerite 71 ans ATCD personnels Polypes intestinaux, kyste du sein Dt

Plus en détail

Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses. 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015

Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses. 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015 Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015 S. Hellman, J. Clin. Oncol., 1995 Les concepts successifs des métastases sein gg

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS Les cancers les plus fréquents chez l homme - Prostate (25 %) - Poumon (14 %) - colo-rectal (12 %) - Voies aérodigestives supérieures (11 %) Nombre de nouveaux cas en 2010

Plus en détail

Association de la radiothérapie à la chimiothérapie. Bernard Van Gansbeke

Association de la radiothérapie à la chimiothérapie. Bernard Van Gansbeke Association de la radiothérapie à la chimiothérapie Association de la radiothérapie à la chimiothérapie Radiothérapie : mode d action efficacité, indications en pratique effets secondaires Association

Plus en détail

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale J. Jacob, L. Belin, J-Y. Pierga, A. Gobillion, R. Dendale, P. Beuzeboc, F. Campana,

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES

PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES Quelle précaution prendre avant un traitement anti-angiogénique? Dr Anne Floquet INTRODUCTION AA utilisés dans multiples cancers Seul ou en combinaison

Plus en détail

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S.

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Pernot Traitement adjuvant du cancer colique Stade (AJCC 6 th ) Survie

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

Bases de la radiothérapie: Dr S. Rivera, Pr C. Hennequin Oncologie Radiothérapie Hopital Saint-Louis, Paris

Bases de la radiothérapie: Dr S. Rivera, Pr C. Hennequin Oncologie Radiothérapie Hopital Saint-Louis, Paris Bases de la radiothérapie: l exemple lexemple des cancers du rectum Dr S. Rivera, Pr C. Hennequin Oncologie Radiothérapie Hopital Saint-Louis, Paris La radiothérapie Qu est ce que c est? Comment ça marche?

Plus en détail

CANCER DE LA VESSIE. UE 2.9 S5 Compétence

CANCER DE LA VESSIE. UE 2.9 S5 Compétence CANCER DE LA VESSIE UE 2.9 S5 Compétence Institut de Formation en Soins Infirmiers 3 ème Année Année universitaire 2014-2015 Mentions légales L'ensemble de ce document relève des législations française

Plus en détail

Lésions macroscopiques. Lésions infracliniques. Eléments histologiques sur la biopsie nécessaires à la prise de décision thérapeutique :

Lésions macroscopiques. Lésions infracliniques. Eléments histologiques sur la biopsie nécessaires à la prise de décision thérapeutique : Lésions macroscopiques Le référentiel ne concerne que les carcinomes épidermoïdes et les adénocarcinomes du col de l utérus. Tous les dossiers sont à présenter en RCP avant toute décision thérapeutique.

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE QUEL TRAITEMENT POUR QUEL PATIENT? Pr M. ZERBIB Hôpital Cochin, Paris Cancer localisé de la prostate: les acquis d une décennie Diagnostic précoce Evaluation plus précise : biopsies,

Plus en détail

Radiothérapie et curiethérapie de prostate

Radiothérapie et curiethérapie de prostate Prise en charge des cancers urologiques chez le sujet âgé Communication n 3 : Avis du Radiothérapeute Radiothérapie et curiethérapie de prostate Stéphane GUERIF (Poitiers) Niort le 7 mars 2013 Faut-il

Plus en détail

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures»

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» Mise à jour du 13/04/2011 Médecins responsables : Dr LANOE Matthieu, Dr TRINH Thuy Membres du groupe de travail : Dr BERGER Julien Chirurgien urologue

Plus en détail

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 Épidémiologie Tumeur rare 10% des sarcomes utérins 0,2% des néoplasies utérines Ashraf-Ganjoei T et al. World J Surg Oncol. 2006

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

ORL EN ONCOGÉRIATRIE UN POINT SUR LA RADIOTHÉRAPIE. Cécile ORTHOLAN Service d oncologie radiothérapie Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco

ORL EN ONCOGÉRIATRIE UN POINT SUR LA RADIOTHÉRAPIE. Cécile ORTHOLAN Service d oncologie radiothérapie Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco ORL EN ONCOGÉRIATRIE UN POINT SUR LA RADIOTHÉRAPIE Cécile ORTHOLAN Service d oncologie radiothérapie Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco EPIDÉMIOLOGIE RÉPARTITION DES PATIENTS ÂGÉS Cancers ORL :

Plus en détail

Séquence thérapeutique inversée dans le traitement des cancers du sein infiltrants.

Séquence thérapeutique inversée dans le traitement des cancers du sein infiltrants. Séquence thérapeutique inversée dans le traitement des cancers du sein infiltrants. Dr Emilie Monrigal Dr Cécile Zinzindohoué, Dr Pierre Bertrand Montpellier Institut du Sein, Clinique Clémentvillle, Montpellier

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 2 septembre 2000

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 2 septembre 2000 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 2 septembre 2000 IMMUCYST 81 mg, poudre et solvant pour solution pour

Plus en détail

Service d Innovation Thérapeutique et Essais Précoces (SITEP) Le cancer de vessie est une pathologie fréquente, il se situe au deuxième rang des

Service d Innovation Thérapeutique et Essais Précoces (SITEP) Le cancer de vessie est une pathologie fréquente, il se situe au deuxième rang des Cancer de la vessie 1 Chimiothérapie et cancer de la vessie Dr Yohann Loriot Département de Médecine Oncologique Service d Innovation Thérapeutique et Essais Précoces (SITEP) Institut de Cancérologie Gustave

Plus en détail

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS INFILTRANTS DE LA VESSIE

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS INFILTRANTS DE LA VESSIE TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS INFILTRANTS DE LA VESSIE X. Werenne (1), P. Coucke (2) Résumé : Le cancer de la vessie occupe la 9ème place en termes de fréquence, voire la 2 ème chez la personne âgée,

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon du sujet âgé Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante Cancer du colon RECOMMANDATIONS : pour les stades III : FOLFOX

Plus en détail

Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique. Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse

Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique. Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse JARCD ONCOMIP, Toulouse, 11 avril 2014 Références TNCD : actualisation 2013 Recommandations en chirurgie

Plus en détail

Radiothérapie des cancers du sein et gynécologiques métastatiques. Pour qui et laquelle? Apport des nouvelles techniques de radiothérapie

Radiothérapie des cancers du sein et gynécologiques métastatiques. Pour qui et laquelle? Apport des nouvelles techniques de radiothérapie Radiothérapie des cancers du sein et gynécologiques métastatiques Pour qui et laquelle? Apport des nouvelles techniques de radiothérapie Romuald LE SCODAN Centre Hospitalier Privé Saint Grégoire Radiothérapie

Plus en détail

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric Diagnostic et traitement des cancer du poumon Dr Fiteni Frédéric Données essentielles en France métropolitaine Nombre de nouveaux cas estimés de cancer du poumon en 2012 = 39 495 (28 211 hommes et 11 284

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION?

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? Rédigé par le Docteur Nathalie Marques (Lyon) TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? D après les communications orales de Ph. Métellus (Marseille)

Plus en détail

Tumeur Testiculaire Version / 2005

Tumeur Testiculaire Version / 2005 Tumeur Testiculaire I Diagnostic et bilan αfp, β HCG, HCG, LDH. Scanner thoraco-abdomino-pelvien. Scanner cérébral : pronostic intermédiaire et mauvais pronostic et/ou signe clinique. Scintigraphie osseuse

Plus en détail

Cancer du rectum Indications et volumes cibles

Cancer du rectum Indications et volumes cibles Cancer du rectum Indications et volumes cibles Laurent Quéro 10ème Printemps Déclaration d intérêts Aucun conflit d intérêt à déclarer Le cancer du rectum dans les années 1980 Récidives locales après chirurgie

Plus en détail

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de RTE 1/ Tumeurs de bon pronostic Radiothérapie partielle abstention

Plus en détail

Quel suivi. pour un risque élevé. de rechute systémique?

Quel suivi. pour un risque élevé. de rechute systémique? Quel suivi pour un risque élevé de rechute systémique? Christelle LEVY Déclaration d intérêts GSK Novartis Roche Pas de conflit d intérêt pour cette présentation contexte les recommandations des sociétés

Plus en détail

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016 CAS CLINIQUE n 1 Cancer de l hypopharynx localement avancé : un changement de paradigme? Florence ROUSSEAU-COSTE (Poitiers) CAS CLINIQUE

Plus en détail

Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique. Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat

Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique. Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat Mr BB,64 ANS Antécédent :hernie inguinale gauche opérée en 2012 Dysurie DRE: Prostate augmenté de volume, consistance

Plus en détail

RTC 3D COL PRE OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D COL PRE OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D COL PRE OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me B, Age, OMS Antécédents Apparition de douleurs pelviennes et de métrorragies? Ex complémentaires: IRM SCC TEP-FDG Classification stade

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

Chimiothérapie d induction pour les carcinomes épidermoïdes T3 oropharyngés : analyse de la littérature

Chimiothérapie d induction pour les carcinomes épidermoïdes T3 oropharyngés : analyse de la littérature Chimiothérapie d induction pour les carcinomes épidermoïdes T3 oropharyngés : analyse de la littérature Dominique de Raucourt 1 / xx 2 / xx Particularités des T3 oropharyngés! " Accessibles le plus souvent

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail