Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 2 : l évaluation des obligations"

Transcription

1 Chapitre 2 : l évaluation des obligations

2 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité caractéristiques générales obligations zéro-coupon obligations couponnées Dynamique des prix pair et cotation des obligations effet du temps variation des taux et prix des obligations Courbe des taux réplication et évaluation d une obligation couponnée rentabilité à l échéance Obligations privées rentabilité notation Bibliographie: Berk, DeMarzo: ch. 6 2

3 Introduction Contrairement aux emprunts indivis contractés auprès d un prêteur unique, l emprunt obligataire met en rapport un emprunteur et un ensemble de prêteurs, les obligataires Qui émet des obligations? Les entités publiques Confédération (Suisse) et autres Etats Cantons Communes Les entreprises privées Les entités semi-publiques (BERD, BEI, ) 3

4 Caractéristiques générales Une obligation est un titre de créance qui donne généralement droit à deux types de flux : le paiement des intérêts (coupons) et le remboursement de l emprunt, le plus souvent à l échéance. La valeur nominale (ou valeur faciale ou principal) d une obligation est le montant de référence utilisé pour le calcul des intérêts. Emprunteur: celui qui émet l obligation Prêteur: celui qui achète l obligation 4

5 Caractéristiques générales Valeur nominale Prix d émission et valeur de remboursement Périodicité des coupons Taux et modalités du coupon (fixe, variable, révisable, indexé...) Date de jouissance Échéance du titre Monnaie de référence Tout ceci est fixé dans un prospectus d émission Les obligations sont traitées sur : le marché primaire lors de leur émission (entre l émetteur et les acheteurs) le marché secondaire après l émission (entre les intervenants sur le marché) et jusqu à l échéance 5

6 Caractéristiques générales: types d obligations Obligations zéro-coupon Obligations à taux fixe Obligations à taux variable Obligations à clause de remboursement anticipé Obligations convertibles Obligations senior / junior «Asset-Backed Securities» etc, 6

7 Caractéristiques générales 7

8 Caractéristiques générales Obligation au porteur, coupons attachés, émise en

9 Évaluation des obligations (à taux fixe) Dans le cas des obligations à taux fixe, si on suppose que le risque de défaut est nul, alors tous les paramètres nécessaires à l évaluation sont connus avec certitude, à l exception du taux d actualisation. La difficulté dans l évaluation d une obligation à taux fixe classique réside dans la connaissance du taux d actualisation à retenir. 9

10 Détermination du coupon Par convention, le taux de coupon C est exprimé sous la forme d un taux annuel proportionnel (TAP) C = (Taux de coupon / Nombre de coupons versés dans l année) Nominal Exemple : une obligation de nominal et de taux de coupon 10 % qui verse des coupons semestriels donne droit à % / 2 = 50 tous les six mois. 10

11 Obligations zéro-coupon Aucun coupon durant la vie de l obligation. La valeur actuelle d un flux étant, par nature, inférieure au flux en question, les obligations zéro-coupon s échangent avec une décote (prix d émission < valeur nominale) Exemple : Treasury Bills, emprunts à court terme (moins d une année) du Trésor américain. 11

12 Rentabilité à l échéance d une obligation zéro-coupon La rentabilité à l échéance d une obligation est le taux d actualisation qui égalise la valeur actuelle des flux futurs espérés et le prix courant de l obligation. P = VN / (1 + TRE N ) N Terminologie: Taux de Rentabilité à l Échéance (TRE) Yield to Maturity (YTM) 12

13 Rentabilité à l échéance d une obligation zéro-coupon Exemple : Rentabilité à l échéance d une obligation zéro-coupon de maturité un an, émise au prix de ,36 et de valeur nominale : ,36 = / (1 + TRE) => TRE = ( / ,36) 1 = 3,5 % 13

14 Exemple: rentabilités pour différentes maturités Quelle est la rentabilité à l échéance des obligations zéro-coupon de valeur nominale 100 dont les prix et les maturités sont les suivants? 14

15 Taux d intérêt sans risque Il existe autant de taux d intérêt sans risque r N que de maturités. Ces taux d intérêt sans risque r N peuvent être déterminés à partir d obligations zéro-coupon sans risque de défaut. Taux d intérêt comptant («spot») Possibilité de construire une courbe des taux zéro-coupon 15

16 Des zéro-coupon échangés au-dessus du pair Le 9 décembre 2008, la rentabilité à l échéance des T-bills est passée en dessous de zéro. Pour investir 1 million de dollars en bons du Trésor à 3 mois, il fallait payer : ,56 $ => taux = 0,01% Pourquoi une telle opportunité d arbitrage? 16

17 Obligations couponnées 17

18 Exemple: rentabilité à l échéance d une obligation couponnée Le Trésor américain vient d émettre une obligation à cinq ans, de valeur nominale $. Les coupons sont semestriels et le taux de coupon est de 5 % (TAP). Cette obligation est émise au prix de 957,35 $. Quelle est la rentabilité à l échéance? 18

19 Exemple: prix d une obligation à partir de la rentabilité à l échéance Une obligation de valeur nominale $, de taux de coupon 5 % versant des coupons semestriels voit sa rentabilité à l échéance passer à 6,30 % (taux annuel proportionnel). Quel est le prix de l obligation? 19

20 Dynamique du prix des obligations Pair et cotation des obligations 20

21 Exemple: taux de coupon et rentabilité à l échéance Trois obligations A, B et C de valeur nominale 100, de maturité 30 ans détachent un coupon annuel. Le taux de coupon est de 10 %, 5 % et 3 % respectivement pour les obligations A, B et C. La rentabilité à l échéance de chaque obligation constatée sur le marché est identique : 5 %. Quel est le prix de marché de ces obligations? Quelle obligation est échangée au-dessus du pair? Au-dessous du pair? Au pair? 21

22 Temps et prix des obligations Prix d une obligation zéro-coupon, de valeur nominale 100 et de rentabilité à l échéance de 5 % : d échéance 30 ans : d échéance 25 ans : TRI de la détention pendant 5 ans : 22

23 Exemple: temps et prix d une obligation couponnée Une obligation d échéance 30 ans, de valeur nominale 100, a un taux de coupon de 10 %. Les coupons sont versés sur une base annuelle. Quel est le prix à l émission de cette obligation si la rentabilité à l échéance est de 5 %? Si la rentabilité à l échéance est constante, quel sera le prix juste avant et juste après le paiement du premier coupon? 23

24 Temps et prix des obligations 24

25 Coupon couru et pied du coupon Prix au pied de coupon (clean price) = Prix coupon couru (dirty price) Coupon couru Coupon couru = Coupon Nombre de jours depuis le détachement du dernier coupon / Nombre de jours entre deux détachements de coupon 25

26 Variations des taux d intérêt et prix des obligations Lorsque le taux d intérêt et la rentabilité à l échéance des obligations augmentent, leur prix diminue, et vice versa (effet balançoire). Exemple : P(TRE = 5 %) = 100 /1,05 30 = 23,14 P(TRE = 6 %) = 100 /1,06 30 = 17,41 26

27 Variations des taux d intérêt et prix des obligations La sensibilité du prix d une obligation par rapport aux variations des taux d intérêt dépend de ses modalités: maturité: les obligations qui ont des maturités plus longues sont plus sensibles (et inversement) taux de coupon: les obligations qui ont des taux de coupon plus faibles sont plus sensibles (et inversement) La duration est la mesure de prédilection pour calculer la sensibilité d une obligation la duration mesure la maturité moyenne d une obligation les obligations ayant des durations élevées sont plus sensibles aux variations des taux 27

28 Exemple: sensibilité des obligations au taux d intérêt Sur le marché, on trouve une obligation zéro-coupon d échéance 15 ans et une obligation couponnée d échéance 30 ans et de taux de coupon (annuel) 10 %. Quel est le pourcentage de variation du prix de chaque obligation si la rentabilité à l échéance passe de 5 % à 6 %? 28

29 Variations des taux d intérêt et prix des obligations 29

30 Courbe des taux et arbitrage obligataire La réplication d une obligation couponnée 30

31 La réplication d une obligation couponnée 31

32 L évaluation d une obligation couponnée à partir de la rentabilité à l échéance de zéro-coupon Exemple : en utilisant le tableau 8.2, le prix d une obligation de valeur nominale de taux de coupon annuel 10 % est égale à : 32

33 Exemple: rentabilité à l échéance d obligations de maturité identique On connaît la rentabilité à l échéance des obligations zéro-coupon suivantes : Quelle est la rentabilité à l échéance d une obligation zéro-coupon d échéance trois ans? D une obligation de taux de coupon annuel 4 % et d échéance trois ans? D une obligation de taux de coupon annuel 10 % et d échéance trois ans? Ces obligations sont sans risque. 33

34 La courbe des taux en pratique La courbe des taux peut être construite à partir des obligations zérocoupon ou à partir d obligations couponnées. Par convention, les praticiens utilisent systématiquement les obligations les plus récemment émises pour construire une courbe des taux à partir d obligations couponnées. Ces obligations sont les obligations «on-therun». 34

35 Les obligations privées La rentabilité à l échéance des obligations émises par les entreprises («corporate bonds») Les obligations privées sont sujettes à un risque de défaut ou risque de crédit, lorsque les flux ne sont pas payés comme prévu. Les flux sont donc incertains. Les investisseurs ne vont pas vouloir payer le même prix pour des flux incertains que pour des flux sans risque. Le prix de l obligation risquée est donc plus faible. Un prix plus bas implique un TRE plus élevé et donc une prime de risque positive. La prime de risque est d autant plus élevée que la probabilité de défaut est grande. 35

36 La rentabilité à l échéance des obligations privées Exemple La rentabilité à l échéance d une obligation zéro-coupon sans risque d échéance un an est égale à 4 %. L entreprise Avat émet des obligations zéro-coupon d échéance identique et de valeur nominale Quels sont le prix et la rentabilité à l échéance de cette obligation? 36

37 La rentabilité à l échéance des obligations privées 37

38 La notation des obligations Les investisseurs externalisent l évaluation du risque de défaut à des agences de notation. Standard & Poor s, Moody s et Fitch sont les trois principales agences de notation au niveau mondial. Ces agences attribuent des notes («rating») à chaque émetteur, en fonction de leur probabilité de défaut. Il existe deux grandes catégories d émetteurs: «investment grade» pour les moins risqués «speculative» ou «high yield» ou «junk» pour les plus risqués La prime de risque est fonction de la note. 38

39 La notation des obligations 39

40 La notation des obligations 40

41 Les agences de notation Marché oligopolistique : Moody s, Standard & Poor s et FitchRatings Modèle économique particulier : Ce sont les émetteurs qui paient pour se faire noter! (Information = bien public) La notation a aussi un impact sur les cours boursiers Mécanismes de rating trigger Effet de signal 41

42 La courbe des taux «corporate» 42

43 Les tensions sur le marché de la dette Début 2007 : crise de surendettement Août 2007 : crise de liquidité «fuite vers la qualité» (flight to quality) Pendant toute la durée de la crise, tension sur les spreads. 43

44 44

45 Les tensions sur le marché de la dette Taux à 3 mois du gouvernement américain et des émetteurs bancaires 45

46 Crise de la dette souveraine en Europe Prix Rendements 46

47 Actualité: obligations et politique monétaire 47

48 Actualité: obligations et politique monétaire 48

49 Actualité: obligations et politique monétaire 49

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan du chapitre 8 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Obligations zéro-coupon Obligations couponnées

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Fondements de Finance Programme Grande Ecole Master In Management Chapitre 5 : Les obligations Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris Version étudiants Quelques chiffres L évaluation des obligations 3 000 milliards

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Une obligation est un titre de créance qui donne généralement

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2016 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 3 ème partie : taux d intérêt

Master en Droit et Economie / Automne 2016 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 3 ème partie : taux d intérêt Chapitre 1 : principes 3 ème partie : taux d intérêt 12.10.2016 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et valeur future

Plus en détail

Chapitre 2: Le marché obligataire. Par M.DIENG Mars 2011

Chapitre 2: Le marché obligataire. Par M.DIENG Mars 2011 Chapitre 2: Le marché obligataire Par M.DIENG Mars 2011 Introduction Générale L obligation est un titre représentatif d une fraction d un emprunt émis par une société, une entité publique ou l État. L

Plus en détail

L INVESTISSEMENT EN OBLIGATIONS

L INVESTISSEMENT EN OBLIGATIONS L INVESTISSEMENT EN OBLIGATIONS QU EST-CE QU UNE OBLIGATION? Une obligation est un titre négociable, représentant la part d un emprunt émis par un État, une institution supranationale ou une entreprise

Plus en détail

LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS

LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année 1 Découvrez le marché des

Plus en détail

Brouillon. CEA Finance I. Cours IV - 14/09/2017. Vincent GAUGÉ

Brouillon. CEA Finance I. Cours IV - 14/09/2017. Vincent GAUGÉ CEA Finance I Cours IV - 14/09/2017 Vincent GAUGÉ CEA Finance I Cours IV - 14/09/2017 Page 1 / 68 Introduction Prix théorique vs prix de marché prix théorique d une obligation prix calculé à partir d un

Plus en détail

Brouillon. CEA Finance I. Cours III - 20/04/2017. Vincent GAUGÉ. Calculs sur prêts/emprunts. Obligation à taux fixe Futures sur taux long

Brouillon. CEA Finance I. Cours III - 20/04/2017. Vincent GAUGÉ. Calculs sur prêts/emprunts. Obligation à taux fixe Futures sur taux long CEA Finance I Cours III - 20/04/2017 Vincent GAUGÉ CEA Finance I Cours III - 20/04/2017 Page 1 / 60 Taux actuariel Rappel Taux de rendement interne Tableau d amortissement Zero coupon: A la date 0, le

Plus en détail

Théorie Financière. 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière. 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

Les Obligations et le marché obligataire

Les Obligations et le marché obligataire Les Obligations et le marché obligataire Les obligations et le marché obligataire Partie 1. Les obligations 1.1 Définition différents types d obligations 1.2. Les tableaux d amortissement des emprunts

Plus en détail

CEA Finance I. Cours III - 20/04/2017. Vincent GAUGÉ. Calculs sur prêts/emprunts. Obligation à taux fixe Futures sur taux long

CEA Finance I. Cours III - 20/04/2017. Vincent GAUGÉ. Calculs sur prêts/emprunts. Obligation à taux fixe Futures sur taux long CEA Finance I Cours III - 20/04/2017 Vincent GAUGÉ CEA Finance I Cours III - 20/04/2017 Page 1 / 60 Taux actuariel Rappel Taux de rendement interne Tableau d amortissement Zero coupon: A la date 0, le

Plus en détail

Finance de Marché. TD2 : Obligations. Responsable du cours : Jean-Etienne Carlotti Chargée de TD : Nathalie Ferrière. Année universitaire 2016/2017

Finance de Marché. TD2 : Obligations. Responsable du cours : Jean-Etienne Carlotti Chargée de TD : Nathalie Ferrière. Année universitaire 2016/2017 Finance de Marché TD2 : Obligations Responsable du cours : Jean-Etienne Carlotti Chargée de TD : Nathalie Ferrière Année universitaire 2016/2017 Table des matières Université Paris Sud 11 Rappel de notions

Plus en détail

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session 1. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing »

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing » EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

Le marché obligataire Tunisien. Etat des lieux et courbes des taux. IHEC de Carthage 03/12/2016

Le marché obligataire Tunisien. Etat des lieux et courbes des taux. IHEC de Carthage 03/12/2016 Etat des lieux et courbes des taux IHEC de Carthage 03/12/2016 TUNISIE CLEARING Plan de la présentation Introduction I. Marché des capitaux tunisien II. Paramètres d une obligation III. Courbes des taux

Plus en détail

CEA Finance I. Cours IV - 14/09/2017. Vincent GAUGÉ

CEA Finance I. Cours IV - 14/09/2017. Vincent GAUGÉ Modèle d actualisation sous Euribor CEA Finance I Cours IV - 14/09/2017 Vincent GAUGÉ CEA Finance I Cours IV - 14/09/2017 Page 1 / 68 Modèle d actualisation sous Euribor Introduction Prix théorique vs

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I. Rappel: Rappel du dernier cours

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I. Rappel: Rappel du dernier cours MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Vingt-cinquième cours Rappel du dernier cours Amortissement d une obligation - méthode actuarielle Amortissement d une obligation - méthode linéaire Prix d une obligation entre

Plus en détail

Chapitre 3 Les actifs hybrides. Florence ANDRE-LE POGAMP

Chapitre 3 Les actifs hybrides. Florence ANDRE-LE POGAMP Chapitre 3 Les actifs hybrides Florence ANDRE-LE POGAMP Objectifs 1- Introduction aux options 2- Description des produits hybrides (ORA, OBSA, OC, Oceane, OBSAR etc.) 3 - Les OC: Définition, caractéristiques,

Plus en détail

Emprunt Obligataire «HL »

Emprunt Obligataire «HL » Page - 2 - Mardi 05 Décembre 2017 AVIS DE SOCIETES EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF n implique aucune appréciation sur l opération

Plus en détail

Comment expliquer les taux d intérêt négatifs?

Comment expliquer les taux d intérêt négatifs? Comment expliquer les taux d intérêt négatifs? Depuis quelques années, certains grands pays de la zone euro comme l Allemagne ou la France peuvent emprunter sur les marchés financiers à des taux d intérêt

Plus en détail

Chapitre 2: Actualisation et principaux produits financiers

Chapitre 2: Actualisation et principaux produits financiers Suite le 10 octobre 2016 Mise à jour de ma page web Rappel Chapitre 2: Actualisation et principaux produits financiers 2.1 Rendements et actualisation October 12, 2016 1 / 16 Suite le 10 octobre 2016 Mise

Plus en détail

Les obligations comptent parmi les produits d investissement les plus anciens et les plus importants. Des obligations furent émises dès la

Les obligations comptent parmi les produits d investissement les plus anciens et les plus importants. Des obligations furent émises dès la Les obligations comptent parmi les produits d investissement les plus anciens et les plus importants. Des obligations furent émises dès la Renaissance, notamment pour financer le commerce d outre-mer ou

Plus en détail

Emprunt Obligataire «Attijari Leasing »

Emprunt Obligataire «Attijari Leasing » EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Objet de la séance 9: définit le risque de taux et présenter les différents

Plus en détail

Emprunt Obligataire «UNIFACTOR 2015»

Emprunt Obligataire «UNIFACTOR 2015» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

Emissions obligataires

Emissions obligataires JOURNEES DE L AFTE Atelier 17 novembre 2015 Emissions obligataires Les émissions obligataires Instrument Taille d émission Maturité titres financiers échangeables sur un marché public généralement un coupon

Plus en détail

Cours de Finance (M1)

Cours de Finance (M1) Cours de Finance (M1) Séance (9) du 25 novembre 2016 Valeurs économiques et comptables des passifs Plan de la séance du 25 novembre 2016 Comptabilité économique et financière Non pertinence de la structure

Plus en détail

Chapitre 2.5 Les dettes financières (les emprunts obligataires ordinaires)

Chapitre 2.5 Les dettes financières (les emprunts obligataires ordinaires) Chapitre 2.5 Les dettes financières (les emprunts obligataires ) Idée(s) directrice(s) Les dirigeants des entreprises sont confrontés au choix entre - le financement interne - et le financement externe

Plus en détail

Contenu. Juin 2017 CEA Finance I Exercices TD Page 1/9

Contenu. Juin 2017 CEA Finance I Exercices TD Page 1/9 Contenu I. Obligation à taux fixe... 2 II. Famille d obligations... 3 III. Futures de taux long couverture de portefeuille... 4 IV. Emprunts... 5 V. Swap... 7 VI. Duration, sensibilité et convexité...

Plus en détail

Le financement obligataire

Le financement obligataire Finance d entreprise 3 e édition Jonathan Berk, Peter DeMarzo Gunther Capelle-Blancard, Nicolas Couderc Chapitre 24 Le financement obligataire Introduction Introduction Les fonds de private equity rachètent

Plus en détail

IMF-WB Workshop on Medium Term Debt Management Strategy (MTDS) Taux d intérêt et taux de change

IMF-WB Workshop on Medium Term Debt Management Strategy (MTDS) Taux d intérêt et taux de change Taux d intérêt et taux de change Taux d intérêt (marché) Les flux de trésorerie ainsi que le coût et le risque d une stratégie de gestion de dette sont fonction de l evolution future des taux d intérêt

Plus en détail

9) La charge d intérêts de la dette publique

9) La charge d intérêts de la dette publique 1 FIPECO, le 7.1.1 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 9) La charge d intérêts de la dette publique En 15, la charge d intérêts de la «dette publique», c est-à-dire la dette consolidée

Plus en détail

C.I.B Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2017 Caisse Française de Financement Local (instruction n 2011-I-07 du 15 juin 2011)

C.I.B Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2017 Caisse Française de Financement Local (instruction n 2011-I-07 du 15 juin 2011) C.I.B 14 388 Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2017 Caisse Française de Financement Local (instruction n 2011-I-07 du 15 juin 2011) Conformément à l instruction n 2011-I-07 du 15 juin 2011,

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE «Tunisie Leasing »

EMPRUNT OBLIGATAIRE «Tunisie Leasing » EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

BANQUES ET FINANCE INTERNATIONALE

BANQUES ET FINANCE INTERNATIONALE 1 BANQUES ET FINANCE INTERNATIONALE Hassan AYOUB - hassan.ayoub@upa.edu.lb, Prière de bien REMARQUE Ce document est un appui au cours. Il complète les notes prises pendant les séances. Il est à rappeler

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE «TUNISIE LEASING »

EMPRUNT OBLIGATAIRE «TUNISIE LEASING » EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

ALTAROCCA RENDEMENT 2023 (Part R FR ) Ce Fonds est géré par AltaRocca Asset Management Groupe Primonial

ALTAROCCA RENDEMENT 2023 (Part R FR ) Ce Fonds est géré par AltaRocca Asset Management Groupe Primonial INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document apporte des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Vingt-deuxième cours Rappel: Calcul du montant total versé (intérêt et dépôt) dans le cas d un fonds d accumulation. Rappel: Calcul du montant total versé (intérêt et dépôt)

Plus en détail

La courbe des taux (The yield curve/ Term structure)

La courbe des taux (The yield curve/ Term structure) La courbe des taux (The yield curve/ Term structure) Le plan: Introduction Définition de la courbe des taux La multitude de courbes des taux Quelles sont les formes de la courbe des taux? Relation entre

Plus en détail

Informatique pour la finance. Sacha Kozlov EFREI 2011

Informatique pour la finance. Sacha Kozlov EFREI 2011 Informatique pour la finance Sacha Kozlov (green.fr@gmail.com) EFREI 2011 Plan de cours Cours d'initiation aux concepts de la finance Taux d'intérêt Actualisation / Capitalisation Emprunt indivis Les obligations

Plus en détail

FIN1163 Ingénierie financière: produits dérivés

FIN1163 Ingénierie financière: produits dérivés FIN1163 Ingénierie financière: produits dérivés Sébastien Blais Département des sciences administratives, UQO 2 octobre 2017 Aujourd hui 1 Retours 2 Chapitre 6: Contrats à terme sur taux Conventions Contrats

Plus en détail

1.2- Le financement des entreprises. - Le marché obligataire - Le financement bancaire

1.2- Le financement des entreprises. - Le marché obligataire - Le financement bancaire 1.2- Le financement des entreprises - Le marché obligataire - Le financement bancaire Ceux qui ont besoin de capitaux (des entreprises, des particuliers, des Etats) peuvent accéder à ces capitaux: sous

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «Amen Bank Subordonné »

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «Amen Bank Subordonné » EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE L OBLIGATION SUBORDONNEE SE CARACTERISE PAR SON RANG DE CREANCE CONTRACTUELLEMENT DEFINI PAR LA CLAUSE DE SUBORDINATION. VISA du Conseil du Marché Financier

Plus en détail

FLEXIBLE ANNUEL FCP Obligataire

FLEXIBLE ANNUEL FCP Obligataire FLEXIBLE ANNUEL A risque plus faible Rendement potentiellement plus faible A risque plus élevé Rendement potentiellement plus élevé 1 2 3 4 5 6 7 FCP Obligataire Mars 2015 Sommaire 1. Présentation de GASPAL

Plus en détail

Privalto Total Rendement 2

Privalto Total Rendement 2 Privalto Total Rendement 2 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de type

Plus en détail

GAL DYN. Scores Lipper Preservation du capital : 5/5 Performances régulières : 5/5 Performance absolue : 5/5. FCP de Trésorerie «Dynamique»

GAL DYN. Scores Lipper Preservation du capital : 5/5 Performances régulières : 5/5 Performance absolue : 5/5. FCP de Trésorerie «Dynamique» GAL DYN Scores Lipper Preservation du capital : 5/5 Performances régulières : 5/5 Performance absolue : 5/5 FCP de Trésorerie «Dynamique» Décembre 2008 Sommaire 1. Présentation de GASPAL Gestion 2. Présentation

Plus en détail

Contenu. Juin 2016 CEA Finance I Exercices TD Page 1/8

Contenu. Juin 2016 CEA Finance I Exercices TD Page 1/8 Contenu I. Obligation à taux fixe... 2 II. Construction de courbe ZC... 2 III. Futures de taux long couverture de portefeuille... 3 IV. Emprunts... 4 V. Swap... 6 VI. Duration, sensibilité et convexité...

Plus en détail

https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/dossiers/taux-d-interet/courbe-des-taux

https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/dossiers/taux-d-interet/courbe-des-taux https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/dossiers/taux-d-interet/courbe-des-taux Courbe des taux La courbe des taux correspond à une représentation graphique des rendements offerts par les titres

Plus en détail

OPERATIONS D ECHANGE ET DE RACHAT DE TITRES. Banque Mondiale pour l Agence UMOA Titres Saly, mai Baudouin Richard

OPERATIONS D ECHANGE ET DE RACHAT DE TITRES. Banque Mondiale pour l Agence UMOA Titres Saly, mai Baudouin Richard OPERATIONS D ECHANGE ET DE RACHAT DE TITRES Banque Mondiale pour l Agence UMOA Titres Saly, mai 2016. Baudouin Richard 1 PLAN (1). Définitions. Objectifs poursuivis par le Trésor. Avantages et inconvénients

Plus en détail

Rôle des agences de notation

Rôle des agences de notation SOMMAIRE Le rôle des Agences de Notation Les bénéfices de la notation Les problèmes d un marché d obligations sans notation Le processus de l exercice de notation Méthodologie de notation Définitions et

Plus en détail

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de Siège Social : 1, boulevard Haussmann PARIS R.C.S.

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de Siège Social : 1, boulevard Haussmann PARIS R.C.S. Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 285 000 000 Siège Social : 1, boulevard Haussmann 75009 PARIS 454 084 211 R.C.S. PARIS RAPPORT SUR LA QUALITE DES ACTIFS 30 septembre 2017 BNP Paribas

Plus en détail

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de Siège Social : 1, boulevard Haussmann PARIS R.C.S.

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de Siège Social : 1, boulevard Haussmann PARIS R.C.S. Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 285 000 000 Siège Social : 1, boulevard Haussmann 75009 PARIS 454 084 211 R.C.S. PARIS RAPPORT SUR LA QUALITE DES ACTIFS 31 MARS 2016 BNP Paribas

Plus en détail

Flash - Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing » 3 Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 6

Flash - Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing » 3 Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 6 SOMMAIRE Flash - Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2017-2» 3 Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 6 1.1. Responsables de la note d opération 6 1.2. Attestation des responsables de la note

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne, UFR 02, Master 1 mention finance. Examen Finance d entreprise, session 1, 5/5/15 Jérôme Glachant Durée 2h30.

Université Paris I Panthéon-Sorbonne, UFR 02, Master 1 mention finance. Examen Finance d entreprise, session 1, 5/5/15 Jérôme Glachant Durée 2h30. Université Paris I Panthéon-Sorbonne, UFR 02, Master 1 mention finance Examen Finance d entreprise, session 1, 5/5/15 Jérôme Glachant Durée 2h30. Documents interdits, calculatrice autorisée. Le 5 est aujourd

Plus en détail

1 La valeur. L évaluation d une obligation 9

1 La valeur. L évaluation d une obligation 9 SOMMAIRE Thème 1 Thème 2 Thème 3 1 La valeur L évaluation d une obligation 9 Exercice 1 Valeur d une obligation à l émission 9 Exercice 2 Intérêt couru et valeur d une obligation à une date quelconque

Plus en détail

LE PRINCIPE DE L ASSIMILATION OU FONGIBILITE D UN TITRE EN QUELQUES QUESTIONS

LE PRINCIPE DE L ASSIMILATION OU FONGIBILITE D UN TITRE EN QUELQUES QUESTIONS LE PRINCIPE DE L ASSIMILATION OU FONGIBILITE D UN TITRE EN QUELQUES QUESTIONS CONTEXTE : La politique d émission des titres publics des Etats membres de l Union Monétaire Ouest Africaine est caractérisée

Plus en détail

Intermédiation en services bancaires et d investissements Module 4 Produits d investissement

Intermédiation en services bancaires et d investissements Module 4 Produits d investissement Intermédiation en services bancaires et d investissements Module 4 Produits d investissement 1 ère PARTIE LES MARCHES FINANCIERS ET LA POLITIQUE MONETAIRE 1. Les fondements de l économie de marché 2. Les

Plus en détail

AVIS DE SOCIETES. 7,50% et/ou TMM+2,1% Constant par 1/5ème à

AVIS DE SOCIETES. 7,50% et/ou TMM+2,1% Constant par 1/5ème à Page - 12 - Jeudi 23 Février 2017 AVIS DE SOCIETES Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné BANQUE DE L HABITAT Société Anonyme au capital de 170 000 000 Dinars Siège Social : 18, Avenue Mohamed V

Plus en détail

Textes officiels de la Commission bancaire

Textes officiels de la Commission bancaire Textes officiels de la Commission bancaire Article 1 Instruction n 94-07 du 14 mars 1994 modifiée par les instructions n 2000-12 du 4 décembre 2000, n 2003-03 du 24 juillet 2003 et n 2009-02 du 19 juin

Plus en détail

26 PLF 2017 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L'ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS

26 PLF 2017 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L'ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS 26 PLF 2017 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L'ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS Loi organique n 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. Textes pris dans le cadre de l entrée

Plus en détail

Eurostoxx Référence Plus

Eurostoxx Référence Plus Eurostoxx Référence Plus Indexé à l indice Euro Stoxx 50 EUR Instruments Financiers à Capital Non Garanti Le prospectus d émission des titres de créances complexes proposés a été approuvé par la BaFin,

Plus en détail

Fonds d'obligations de sociétés Franklin Bissett

Fonds d'obligations de sociétés Franklin Bissett Profil du produit Quatrième trimestre 2015 CARACTÉRISTIQUES DU FONDS (AU 31/12/15) Date de création du fonds 18/12/06 Distributions Mensuelles Style de placement Obligations de sociétés Indice de référence

Plus en détail

Orage. Informations clés pour l investisseur. Action C (ISIN FR ) Cet OPCVM est géré par Tikehau Investment Management

Orage. Informations clés pour l investisseur. Action C (ISIN FR ) Cet OPCVM est géré par Tikehau Investment Management Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CAISSE FRANCAISE DE FINANCEMENT LOCAL

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CAISSE FRANCAISE DE FINANCEMENT LOCAL PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CAISSE FRANCAISE DE FINANCEMENT LOCAL Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au Capital de 1 350 000 000

Plus en détail

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Green Indexé à l indice Euro Stoxx 50 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué, alternatif à un investissement de type action.

Plus en détail

Axiom Contingent Capital Fonds Commun de Placement Part C (EUR) - Code ISIN : FR Société de Gestion : AXIOM Alternative Investments

Axiom Contingent Capital Fonds Commun de Placement Part C (EUR) - Code ISIN : FR Société de Gestion : AXIOM Alternative Investments OBJECTIFS ET POLITIQUE D'INVESTISSEMENT Le FCP a pour objectif d obtenir, sur l horizon minimum de trois ans, un rendement égal ou supérieur, frais de gestion déduits, à celui de son indice de référence

Plus en détail

Abdelkader Boudriga

Abdelkader Boudriga Chapitre 3 : La mesure du risque de taux d'intérêt Section. La définition et la nature du risque de taux d'intérêt Le risque de taux d intérêt est le risque de perte due à une variation imprévue des taux

Plus en détail

SOMMAIRE FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNÉ «ATB SUBORDONNÉ 2017». 3 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION

SOMMAIRE FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNÉ «ATB SUBORDONNÉ 2017». 3 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION SOMMAIRE FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNÉ «ATB SUBORDONNÉ 2017»... 3 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... 7 1.1 RESPONSABLE DE LA NOTE D OPERATION... 7 1.2 ATTESTATION DU RESPONSABLE

Plus en détail

CAC Rendement Durée d investissement conseillée : 6 ans en l absence d activation du mécanisme de maturité anticipée

CAC Rendement Durée d investissement conseillée : 6 ans en l absence d activation du mécanisme de maturité anticipée CAC Rendement 2010 Support représentatif d une unité de compte de contrat d assurance-vie ou de capitalisation Instrument financier de droit français non garanti en capital à l échéance offrant : Un objectif

Plus en détail

PRIVALTO TOTAL RENDEMENT AVRIL 2017

PRIVALTO TOTAL RENDEMENT AVRIL 2017 PRIVALTO TOTAL RENDEMENT AVRIL 2017 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué

Plus en détail

La Française Rendement Global Part F - FR Ce FCP est géré par La Française Asset Management, société du Groupe La Française

La Française Rendement Global Part F - FR Ce FCP est géré par La Française Asset Management, société du Groupe La Française Information clé pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce FCP. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

PRIVALTO TOTAL RENDEMENT MARS 2017

PRIVALTO TOTAL RENDEMENT MARS 2017 PRIVALTO TOTAL RENDEMENT MARS 07 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de

Plus en détail

Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné Attijari Leasing 2014»

Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné Attijari Leasing 2014» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi

Plus en détail

ANNEXE CENTENARY 2016

ANNEXE CENTENARY 2016 ANNEXE CENTENARY 2016 Dispositions spécifiques au support libellé en unités de compte CENTENARY 2016 COMPLÉMENT À LA NOTICE (NOTE) D INFORMATION DE VOTRE CONTRAT D ASSURANCE VIE OU DE CAPITALISATION MULTISUPPORTS

Plus en détail

FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE «ATL SUBORDONNÉ 2017» CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION CHAPITRE 2 : RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION

FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE «ATL SUBORDONNÉ 2017» CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION CHAPITRE 2 : RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION SOMMAIRE FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE «ATL SUBORDONNÉ 2017»... 3 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... 6 CHAPITRE 2 : RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION... 7 2.1. RENSEIGNEMENTS RELATIFS

Plus en détail

FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE «ATL » CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION CHAPITRE 2 : RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION

FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE «ATL » CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION CHAPITRE 2 : RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION SOMMAIRE FLASH - EMPRUNT OBLIGATAIRE «ATL 2017-1»... 3 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... 6 CHAPITRE 2 : RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION... 7 2.1. RENSEIGNEMENTS RELATIFS A L EMISSION...

Plus en détail

un coupon qui augmente chaque année, à nouveau

un coupon qui augmente chaque année, à nouveau placements un coupon qui augmente chaque année, à nouveau optinote multistep 2 AXA Belgium Finance (NL) cinq coupons bruts annuels, qui augmentent chaque année, 3,25%, 3,50%, 3,75%, 4% et 4,25% droit au

Plus en détail

Obligations (1 ) : les bases

Obligations (1 ) : les bases - 1 - Obligations (1 ) : les bases Résumé : Investir sur des obligations suppose déjà d'avoir des notions sur les caractéristiques de base de ces produits. Vous verrez comment cotent ces produits, quels

Plus en détail

Conseil National de la Comptabilité. Les actifs et passifs financiers

Conseil National de la Comptabilité. Les actifs et passifs financiers Ministère Ministère des Finances - Conseil des National finances de la Comptabilité - Conseil National de la Comptabilité NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER «SCF»

Plus en détail

UFF lance UFF Oblicontext Septembre 2020, son 6 ème fonds à échéance d obligations d entreprises

UFF lance UFF Oblicontext Septembre 2020, son 6 ème fonds à échéance d obligations d entreprises COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 11 OCTOBRE 2012 UFF lance UFF Oblicontext Septembre 2020, son 6 ème fonds à échéance d obligations d entreprises UFF Oblicontext Septembre 2020 est un fonds à échéance qui

Plus en détail

LA GESTION DE LA DETTE CONCEPTS FONDAMENTAUX

LA GESTION DE LA DETTE CONCEPTS FONDAMENTAUX LA GESTION DE LA DETTE CONCEPTS FONDAMENTAUX Support réalisé par Louis-François LE GLASS- Toute reproduction interdite- INTRODUCTION Pourquoi faut-il s intéresser à la gestion de la dette?... Quels sont

Plus en détail

Le marché des capitaux suisse Pierre Sauvagnat Chef du département Marchés Financiers et Trésorerie

Le marché des capitaux suisse Pierre Sauvagnat Chef du département Marchés Financiers et Trésorerie Le marché des capitaux suisse Pierre Sauvagnat Chef du département Marchés Financiers et Trésorerie Organisation de la présentation 1. La structure du marché des capitaux Le marché des capitaux suisse

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION PRIME DATE DE PAIEMENT DATE D INVESTISSEMENT COMPOSITION ET ÉVALUATION DU FONDS...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION PRIME DATE DE PAIEMENT DATE D INVESTISSEMENT COMPOSITION ET ÉVALUATION DU FONDS... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. COMPOSITION ET ÉVALUATION DU FONDS... 3 6. VALEUR DE L UNITÉ... 4 7. PRESTATIONS... 4 8.

Plus en détail

CENTENARY Support présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

CENTENARY Support présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance CENTENARY 2016 Support présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Assurance vie et capitalisation Offre limitée du 4 janvier 2016 au 15 avril 2016 (sous conditions) Durée

Plus en détail

RÉCOLTEZ LES FRUITS DE 3 ACTIONS DE PREMIER PLAN

RÉCOLTEZ LES FRUITS DE 3 ACTIONS DE PREMIER PLAN INVESTIR Autocall Fortis-AXA-Suez RÉCOLTEZ LES FRUITS DE 3 ACTIONS DE PREMIER PLAN Miser sur la stabilité ou la hausse de Fortis-AXA-Suez Un coupon potentiellement élevé Une durée de 1 à 4 ans UN APERÇU

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le crédit François Longin 1 www.longin.fr Le crédit Signification d un taux Caractéristiques d un crédit bancaire Techniques

Plus en détail

LETTRE AUX PORTEURS DU FCP ETOILE OBLIGATIONS

LETTRE AUX PORTEURS DU FCP ETOILE OBLIGATIONS LETTRE AUX PORTEURS DU FCP ETOILE OBLIGATIONS Madame, Monsieur, Vous détenez des parts du FCP «Etoile Obligations» (code ISIN FR0010541250) et nous tenons à vous remercier de votre confiance. Nous souhaitons

Plus en détail

PREMIERE PARTIE: Questions à choix multiple

PREMIERE PARTIE: Questions à choix multiple PREMIERE PARTIE: Questions à choix multiple (52 points) Ci-après, vous devez répondre à 13 questions à choix multiple. Cochez la case de la bonne réponse. Il n y a qu une seule bonne réponse par question

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ACTIVITES ECONOMIQUES

LE FINANCEMENT DES ACTIVITES ECONOMIQUES C16 LE MARCHE FINANCIER LE FINANCEMENT DES ACTIVITES ECONOMIQUES I. LES MARCHES DE CAPITAUX Les marchés des capitaux permettent aux agents à besoin de financement d obtenir des fonds apportés par les

Plus en détail

Autocall Belgacom-ING-Total

Autocall Belgacom-ING-Total investir Autocall Belgacom-ING-Total récoltez LES FRUITS D E 3 A C T I O N S DE PREMIER PLAN n Un coupon de 11% brut, en cas de hausse ou de baisse de Belgacom-ING-Total jusqu à - 50% n Durée de 1 à 4

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION PRIME DATE DE PAIEMENT DATE D INVESTISSEMENT PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION PRIME DATE DE PAIEMENT DATE D INVESTISSEMENT PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE «Banque de l Habitat »

EMPRUNT OBLIGATAIRE «Banque de l Habitat » EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

Marché des capitaux et finance Séance 9

Marché des capitaux et finance Séance 9 Marché des capitaux et finance Séance 9 Le but de cette séance est: Comprendre comment le concept de la VAN peut aider à choisir entre différents projets avec des niveaux de risques similaires; Comment

Plus en détail

La structure par terme des taux d intérêt. Abdelkader BOUDRIGA

La structure par terme des taux d intérêt. Abdelkader BOUDRIGA La structure par terme des taux d intérêt Abdelkader BOUDRIGA 006 Définition de la courbe des taux La structure par terme des taux d intérêt (ou courbe des taux ou encore gamme des taux) est la fonction

Plus en détail

Privalto Mix Croissance 2 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

Privalto Mix Croissance 2 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Privalto Mix Croissance 2 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de type «actions»

Plus en détail

UFF GRANDE EUROPE 0-100

UFF GRANDE EUROPE 0-100 OPCVM non conforme aux normes européennes EUROPE 0-100 Fonds Commun de Placement Date de publication : 1 er mars 2013 AVIVA INVESTORS FRANCE Siège social : 24-26 rue de la Pépinière- 75008 PARIS Tél. :

Plus en détail

Privalto Privilège Février 2016

Privalto Privilège Février 2016 Privalto Privilège Février 2016 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES MÉDIAS TRAITANT DES QUESTIONS ÉCONOMIQUES À LA PROMOTION DU MARCHÉ DES TITRES PUBLICS

LA CONTRIBUTION DES MÉDIAS TRAITANT DES QUESTIONS ÉCONOMIQUES À LA PROMOTION DU MARCHÉ DES TITRES PUBLICS LA CONTRIBUTION DES MÉDIAS TRAITANT DES QUESTIONS ÉCONOMIQUES À LA PROMOTION DU MARCHÉ DES TITRES PUBLICS Marché de la dette souveraine de l UEMOA 2 Le plan I. La dette, quelques généralités a. Qu est

Plus en détail