Cours 2: Flots et couplages

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours 2: Flots et couplages"

Transcription

1 Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able -

2 Réeau de ranpor e flo Donnée: Un graphe orené G = (X, A), une valuaon c : A N, e omme e avec d n () = 0 e dou() = 0. Le omme e on la ource e pu, c(a) la capacé de l arc a. Un flo e une applcaon φ de A dan R + elle que - le flo en chaque arc a e nféreur à la capacé: φ(a) c(a) - pour ou omme de X \ {, }, flo enran = flo oran La valeur du flo φ e le flo oran de (égal au flo enran en ). Problème: Trouver un flo de valeur maxmale. Un flo φ e auré ur ou chemn de à l exe un arc a el que φ(a) = c(a). -

3 Le coupe d un réeau de ranpor Une coupe e une paron de l enemble de omme en pare djone, l une conenan la ource e l aure le pu: Y Z = X, Y Z =, Y, Z Y 3 Z La capacé C(Y, Z) d une coupe e la omme de capacé de arc de Y à Z. 5 Le flux de Y à Z dan un flo φ e φ(y, Z) = X 4 φ(u) u Y Z C(Y, Z) = 8 e le flux orené de la coupe (Y, Z) e (Y, Z) = φ(y, Z) φ(z, Y ). φ(y, Z) = 5 (Y, Z) = 3 Tou flo a pour valeur V φ = φ({}, X \ {}) = ({}, X \ {}). Lemme. Plu généralemen V φ = (Y, Z) pour oue coupe. Preuve par récurrence ur Y : Y = Y {y}, + = o + o. 3-

4 Le coupe d un réeau de ranpor Une coupe e une paron de l enemble de omme en pare djone, l une conenan la ource e l aure le pu: Y Z = X, Y Z =, Y, Z Y La capacé C(Y, Z) d une coupe e la omme de capacé de arc de Y à Z. Le flux de Y à Z dan un flo φ e φ(y, Z) = X φ(u) Y Y u Y Z e le flux orené de la coupe (Y, Z) e (Y, Z) = φ(y, Z) φ(z, Y ). Tou flo a pour valeur V φ = φ({}, X \ {}) = ({}, X \ {}). 3 Lemme. Plu généralemen V φ = (Y, Z) pour oue coupe. 5 4 Preuve par récurrence ur Y : Y = Y {y}, + = o + o. o y o Z 3-

5 Le graphe de augmenaon d un flo Le graphe de augmenaon G φ : Le omme de G φ on ceux de G, Tou arc a = (x, y) de G ree dan G φ φ(a) < c(a). L oppoé (y, z) de l arc a = (x, y) de G e dan G φ φ(a) > Lemme. S l exe un chemn de à dan G φ, le flo peu êre améloré. Lemme. S l n exe pa de chemn de à dan G φ, alor l exe une coupe (Y, Z) elle que c(y, Z) = V φ. Théorème. Valeur du flo maxmal = Capacé de la coupe mnmale. 4-

6 Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able 5-

7 Algorhme de Ford Fulkeron Inaler avec un flo quelconque (nul par exemple). Tan qu l exe un chemn dan le graphe de augmenaon, augmener le flo. Théorème. L algorhme de Ford Fulkeron conu un flo maxmal. Le omme aegnable depu dan le graphe de augmenaon formen une coupe mnmale. Complexé O(mΦ) Remarque. Le flo maxmal obenu e à valeur enère. On a pa pécfé quel chemn on cho à chaque éape. N N N N

8 Algorhme de Ford Fulkeron Inaler avec un flo quelconque (nul par exemple). Tan qu l exe un chemn dan le graphe de augmenaon, augmener le flo. Théorème. L algorhme de Ford Fulkeron conu un flo maxmal. Le omme aegnable depu dan le graphe de augmenaon formen une coupe mnmale. Complexé O(mΦ) Remarque. Le flo maxmal obenu e à valeur enère. On a pa pécfé quel chemn on cho à chaque éape. N N N N

9 Algorhme de Dnc, Edmond e Karp Effecuer Ford-Fulkeron en choan à chaque éape le premer chemn d augmenaon obenu par recherche en largeur dan G φ. G φ 3 4 Théorème. L algorhme DEK effecue au plu O(nm ) opéraon le graphe G à n omme e m arc. Preuve. Lorqu un chemn d augmenaon e ulé, le flo deven nul ou maxmal ur au mon l une de arêe: celle-c e reournée. Quand l arc (x, y) du chemn e reourne, le dance à ne peuven qu augmener. S (y, x) reven ur le chemn ce era plu lon. Donc chacun de m arc peu êre reourné au plu n fo. Le nombre de chemn d augmenaon ulé e donc O(nm). Le coû de la recherche d un chemn d augmenaon e O(m). auremen d on cho un plu cour chemn d augmenaon. 7-

10 Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able 8-

11 Réparon d approvonnemen Donnée: le fourneur A,..., A p, avec A de capacé a. le clen B,..., B q, le clen B demande une quané b. le conrane: B j ne peu êre lvré que par le {A } Cj. Problème: maxmer l approvonnemen muuel. Modélaon en flo: omme X = {,, A,..., A p, B,..., B q } a 4 a 3 a a A 4 A 3 A A B 3 B B b 3 b b arêe (A, B j ) C j de capacé. arêe (, A ) de capacé a arêe (B j, ) de capacé b j Approvonnemen muuel maxmal = flo maxmal dan ce graphe. 9-

12 Problème de l expédon déale Donnée: le nrumen A,..., A p, avec A de coû c. de expérence B,..., B q à fare, B rappore b. pour pouvor effecuer B j l fau avor {A } Cj. Problème: maxmer le gan de l expédon. Modélaon en flo: on ule le même graphe a 4 a 3 a a A 4 A 3 A B 3 B b 3 b b une coupe mnmale do éver le arc (A, B j ) une expédon une coupe (Y, Z): Z = {A emporé} {B effecué} {z} A B c(y, Z) = P A Z a + P B / Z b j Gan maxmal = P b j c(y, Z) pour la coupe de capacé mnmale. 0-

13 Réance aux panne Donnée: Un graphe G, non orené. Problème: Nb mnmum d arêe à rerer pour déconnecer G? Modélaon en flo: le nb mn d arêe à enlever pour éparer deux omme e de G e la capacé de la coupe mnmale dan le graphe ymérque aocé avec capacé ur chaque arêe On rouve la réance aux panne en applquan un calcul de flo au réeau (R(G),, ) pour chaque omme du graphe, avec fxé arbraremen. -

14 Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able -

15 Couplage dan un graphe non orené Donnée: un graphe non orené (ou ymérque) Un couplage e un enemble d arêe an exrémé comune Problème: déermner un couplage de cardnalé maxmale. Un chemn alernan alerne le arêe lbre e couplée. Théorème. Couplage maxmum pa de chemn alernan enre omme lbre. maxmal pour l ncluon Preuve de la récproque: comparer un couplage maxmal (an chemn augmenan) avec un couplage opmum en le uperpoan. Théorème (Edmond 965) On peu rouver le chemn alernan en emp polynomal. 3-

16 Couplage dan un graphe bpar Pour le graphe bpar, on e ramène à un problème de flo:. Décrre le problème de flo aocé G R(G) capacé ou. Monrer l équvalence enre pbl nal e maxmaon du flo c: bjecon enre couplage ur G e flo à valeur enère ur R(G) elle que le cardnal du couplage maxmum e égal au flo maxmum. démarche à reenr!! 4-

17 Couplage e maroïde So G = (Y Z, E) un graphe bpar. La famlle F de pare couplable de Y e l enemble de Y Y el qu l exe un couplage parfa enre Y e un Z Z. Lemme. F e un maroïde. Preuve. S Y > Y on uperpoe le couplage aocé à Y e Y pour rouver une chane alernane qu perme d éendre Y. Corollare (Cour ). Le ranveraux d un enemble de pare formen un maroïde. Remarque. La famlle de couplage ne forme pa un maroïde. ma c e l nerecon de maroïde: le enemble d arêe an exrémé commune dan Y e dan Z repecvemen. Par augmenaon on a rouvé un élémen max de cee nerecon. 5-

18 Inerecon de maroïde Donnée: un graphe à n omme don le arêe on paronnée en E,..., E k ou-enemble djon (couleur). Problème: Trouver une forê mulcolore maxmale. Remarque: ce forê on dan l nerecon de maroïde. Algorhme glouon: T := ; an qu l exe une arêe e d une couleur n apparaan pa dan T, e ne créan pa de cycle, fare T := T {e}. Ça ne donne pa l opmum! 6-

19 6- Inerecon de maroïde Donnée: un graphe à n omme don le arêe on paronnée en E,..., E k ou-enemble djon (couleur). Problème: Trouver une forê mulcolore maxmale. Remarque: ce forê on dan l nerecon de maroïde. Algorhme Améloran. Inaler T := e érer: So D(T ) le graphe d améloraon (E, X) bpar avec arêe: de a T à b E \ T T a + b e an cycle de b E \ T à a T T a + b e mulcolore So E = {b T + b an cycle}, E = {b T + b mulcolore} S D(T ) a un chemn C de E \ T à E \ T fare T := T C mn où C mn e un plu cour el chemn. Théorème. L algorhme Améloran rouve l ndépendan maxmal dan l nerecon de maroïde.

20 Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able 7-

21 Marage able Donnée: Deux enemble X = {x,..., x p } e Y = {y,..., y p } Le le de préférence F de x e G j de y j pour ou, j. Le graphe de marage e le graphe bpar ur X Y avec une arêe (x, y j ) x G j e y j F. Un couplage dan ce graphe décr un (mul)marage accepable. S x e couplé à y on noe α(x) = y e β(y) = x. exemple: X = {x, x, x 3 } e Y = {y, y, y 3 } F y y y 3 F y y 3 y F 3 y y y 3 G x x 3 x G x 3 x x G 3 x x 3 x (x, y ), (x, y ), (x 3, y 3 ) nable: x y (x, y ), (x, y 3 ), (x 3, y ) able 8- Un marage able e un couplage el que x e y ne on pa couplé alor x préfère α(x) à y ou y préfère β(y) à x.

22 Marage able, algorhme de Gale Shapley. Inaler α(x ) au premer élémen de la le F, e β(y) ndéfn. Iérer:. pour chaque y j chor l élémen x le plu nérean dan G j parm le x el que α(x ) = y j e poer β(y j ) = x.. pour chaque x l exe y j el que β(y j ) = x, alor α(x ) = y j, non, α(x ) n e pa le derner dan F, decendre d un rang non laer α(x) ndéfn. Théorème. S le oue le le de préférence on complèe, l algorhme de Gale-Shapley conu un marage able. 9-

23 Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able Reenr: Modélaon par flo e coupe, algorhme de Ford-Fulkeron/Edmond Karp, dualé MaxFlow=MnCu 0-

CH.7 PROBLÈME DE FLOTS

CH.7 PROBLÈME DE FLOTS H.7 PROLÈME E FLOTS 7.1 Le réeaux de ranpor 7.2 Le flo maximum e la coupe minimum 7.3 L'algorihme de Ford e Fulkeron IM ch 7 1 7.1 Le réeaux de ranpor Réeau de ranpor : graphe oriené avec pour chaque arc

Plus en détail

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS H.3 PROLÈME E FLOTS 3.1 Le réeaux de ranpor 3.2 Le flo maximum e la coupe minimum 3.3 L'algorihme de Ford e Fulkeron 3. Quelque applicaion Opi-comb ch 3 1 3.1 Le réeaux de ranpor Réeau de ranpor : graphe

Plus en détail

Introduction au problème du flot maximum

Introduction au problème du flot maximum Inroducion au problème du flo maximum Renaud Sirdey (renaud.irdey@cea.fr) ommiaria à l énergie aomique, Saclay our d opimiaion combinaoire (RO03), UT Objecif de ce cour > Inroduire le noion de réeau de

Plus en détail

Théorie des. Flots maximum. graphes. Cours de Lélia Blin! 3eme année de Licence

Théorie des. Flots maximum. graphes. Cours de Lélia Blin! 3eme année de Licence Théorie de Flo maximum graphe Cour de Lélia Blin! 3eme année de Licence "1 Plan Réeaux de ranpor! Noion de réeaux de ranpor e de flo,! Définiion du problème du flo maximum! Méhode de Ford-Fulkeron! Flo

Plus en détail

TD 2 Cinétique chimique

TD 2 Cinétique chimique TD Cnéque chmque Exercce Oxydaon de l ammonac L ammonac peu s oxyder ; l équaon sœchomérque de la réacon peu s écrre : 4 NH + 5 O NO + 6 H O S a un momen donné, l ammonac dsparaî à la vesse de, mol.l -.s

Plus en détail

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200 Déerminaion de la primiive d une foncion rigonomérique à l aide de la V00. Formules élémenaires Dans les formules suivanes, u u ( ) es une foncion de. sin cos k u'sinu cosu cos sin k u'cosu sinu k k sin

Plus en détail

Laboratoire génie électrique 3Stech Série d exercices N 8 Moteur pas à pas Page 1 /10

Laboratoire génie électrique 3Stech Série d exercices N 8 Moteur pas à pas Page 1 /10 Laboraore géne élecrque ech ére d exercces Moeur pas à pas Page /0 Exercce Un moeur pas à pas à aman permanen ayan les caracérsques suvanes : phases au saor, deux pôles au roor, sa commuaon es bdreconnelle

Plus en détail

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique :

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique : Termnale STI hacheur sére Hacheur sére. Présenaon e hacheur es un conersseur saque connu-connu Symbole synopque : Tenson connue fxe Tenson connue réglable Ou plus exacemen : enson oujours de même sgne,

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

t = effectif de la partie 100 effectif total

t = effectif de la partie 100 effectif total Chapre I : Pourcenages Exra du programme : - Coecen mulplca assocé à un pourcenage - Iéraon de pourcenages - Analyse des varaons de pourcenages - Comparason de pourcenage - Approxmaon lnéare dans le cas

Plus en détail

APPRENTISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENTAIRES («dopage» ou «Boosting»)

APPRENTISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENTAIRES («dopage» ou «Boosting») APPRENISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENAIRES («dopage» ou «Boosng») Pr. Faben Mouarde Cenre de Roboque (CAOR) MINES Pars ech (ENSMP) PSL Research Unversy Faben.Mouarde@mnes-parsech.fr hp://people.mnes-parsech.fr/faben.mouarde

Plus en détail

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les L essenel du cours proposé par Mahmoud Gazzah Le condensaeur, le dpôle Descrpon sommare d un condensaeur Défnon e symbole : Un condensaeur es consué de deux armaures méallques séparées par un solan appelé

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs Exercces : hacheurs 1 217-218 Hacheur quare quadrans Une machne à couran connu es almenée par le conversseur don le schéma es représené cdessous. Les ordres d'ouverures e de fermeures des nerrupeurs commandés

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie : "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX

COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE GÉNIE ÉLECTRIQUE AUTOMNE 20 COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX SÉANCE #3 (TP2) FENÊTRES TEMPORELLES OBJECTIFS Éudier e comparer l effe de différenes fenêres

Plus en détail

Etude d un onduleur de tension autonome monophasé :

Etude d un onduleur de tension autonome monophasé : L ONDULUR AUONOM de d n ondler de enson aonome monophasé Défnon Un ondler es n conversser saqe conn alernaf. L ondler es d aonome qand l mpose sa propre fréqence à la charge (ce q es dfféren de l ondler

Plus en détail

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES PONDÉRATIONS LONGITUDINALES DANS L ENQUÊTE EMPLOI DE L INSEE Pascal Ardlly Insee, Déparemen des méhodes sasques Conexe e objecfs Source Enquêe Emplo rmesrelle en France Objecf Sur une pérode donnée, esmer

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2002

CONCOURS COMMUN 2002 CONCOURS COMMUN DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mahémaiques (oues filières) Problème d analyse.. f es coninue sur R en an que quoien de foncions coninues sur R don le dénominaeur

Plus en détail

Chapitre 1.1a Les oscillations

Chapitre 1.1a Les oscillations Chapre 1.1a Les oscllaons La cnémaque La cnémaque es l éue u mouvemen un obje en foncon u emps. Pour ce fare, nous avons recours au conceps e poson, vesse e accéléraon : Poson : ( uné : m Vesse : v ( uné

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS OUEST, NANTERRE LA DEFENSE UFR SEGMI

UNIVERSITE PARIS OUEST, NANTERRE LA DEFENSE UFR SEGMI UNIVERSIE PARIS OUES, NANERRE LA DEFENSE UFR SEGMI Année universiaire 202 203 Cours d économérie L3 Economie Cours de Valérie MIGNON D de Benoî CHEZE e David GUERREIRO Exercice : Données en coupe D Inroducion

Plus en détail

Série d exercices N 5

Série d exercices N 5 GENIE ELECTRIQUE Sére d exercces N 5 Prof : Mr Raouaf Abdallah PARTIE N 1 : «A.L.I en mode lnéare» «Amplfcaeur Lnéare Inégré» Nveau : 4 ème Sc.Technque Mode lnéare :... L ALI es déal donc = = e =... Exercce

Plus en détail

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure TP SdF N 25 Modélisaion e opimisaion de la mainenance prévenive e correcive d un maériel soumis à usure Ce TP complèe le TP N 22 sur la modélisaion e l opimisaion de la mainenance d un maériel réparable

Plus en détail

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur :

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur : Formulare d élecrcé Pons de cours Condensaeur Explcaons ou ulsaons Un condensaeur es composé de deux armaures méallques séparé par un solan appelé délecrque. S une armaure se charge posvemen, l aure es

Plus en détail

Triangularisation, jordanisation, exponentielle de matrices

Triangularisation, jordanisation, exponentielle de matrices Triangularisaion, jordanisaion, exponenielle de marices 1 Triangularisaion Soien E un espace vecoriel de dimension n e ϕ un endomorphisme de E de marice A dans une base donnée. On suppose que le polynôme

Plus en détail

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle Exercices d inégraion e d analyse foncionnelle Agrégaion 29-2 Exercice : Monrez que si f : IR + IR es uniformémen coninue e que f() d converge alors f a pour limie en +. Donnez un exemple de foncion g

Plus en détail

Courant continu et courants alternatifs

Courant continu et courants alternatifs Classe : 2ME BEP Méers de l élecroechnque Couran connu e couran alernaf Leu : Salle de cours & salle de mesures Objecf Dfférencer les caracérsques d un couran connu e d un couran alernaf,. Savors : S.2

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

Intégrateur. v e. 20log T 0

Intégrateur. v e. 20log T 0 G. Pnson - Physque Applquée Foncons négraon e dérvaon - A22 / A22 - Foncons négraon e dérvaon τ = = τ ( )d éponse à un échelon (réponse ndcelle) Inégraeur : = E < : = = E τ E -a. éponse en fréquence =

Plus en détail

1 Questions sur le DM (3pts)

1 Questions sur le DM (3pts) Algo 21 Mar 2011 Licence ST-A / S5 Info Françoi Lemaire DS Algo 1 Queion ur le DM (3p) Polycopié de cour auorié Suje à rendre Indiquez vore numéro ur le uje Voici une oluion du DM, où ceraine ligne on

Plus en détail

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples Décomposon d une fracon raonnelle en élémens smples I Premère éape Dvson eucldenne de polynômes On rappelle que procéder à la dvson eucldenne d un polynôme A par un polynôme B non nul, c es écrre A BQ

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

GENERALITES SUR LA CINÉTIQUE CHIMIQUE

GENERALITES SUR LA CINÉTIQUE CHIMIQUE ere année Meecine Cinéique Chimique GENERLITES SUR L CINÉTIQUE CHIMIQUE Inroucion La cinéique chimique es la science qui s occupe e la façon on les réacions chimiques procèen (mécanisme) e e leur viesse.

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage»

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage» Logique Séquenielle - foncion «Regisre à décalage» 1. Inroducion Les bascules son rès uilisées comme élémens de mémorisaion de données ou d informaion. Le sockage des données a généralemen lieu dans des

Plus en détail

Logique combinatoire : Partie 1

Logique combinatoire : Partie 1 1. Inroducion Lorsqu'on exprime les variables de sories uniquemen en foncion des variables d'enrées, le problème à résoudre relève de la logique combinaoire. Auremen di à chaque combinaison des variables

Plus en détail

Clôture transitive (accessibilité) Clôture transitive des graphes. Clôture par produits. Représentations matricielles

Clôture transitive (accessibilité) Clôture transitive des graphes. Clôture par produits. Représentations matricielles Clôture transtve (accessblté) Problème G = (S, A) graphe (orenté) Calculer H = (S, B) où B est la clôture réflexve et transtve de A. Clôture transtve des graphes et tous les plus courts chemns Note : (s,t)

Plus en détail

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE LECON & : LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE - Dfférens formes de courans (e de enson Dans l'ensemble des formes de courans, nous pouvons effecuer une premère paron :

Plus en détail

Catherine Bruneau. Année Produit scalaire, orthogonalité et projection orthogonale. y! hx; yi est linéaire

Catherine Bruneau. Année Produit scalaire, orthogonalité et projection orthogonale. y! hx; yi est linéaire Cours de mahémaiques appliquées à la nance Produi scalaire, orhogonalié Séparaion des convexes e lemme de Farkas Applicaion: évaluaion par arbirage en déerminise Caherine Bruneau Année 2009-2010 1 Produi

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

TD4 : Montage amplificateur de puissance (push-pull) Calculs de puissances

TD4 : Montage amplificateur de puissance (push-pull) Calculs de puissances TD4 : Monage amplificaeur de puiance (puh-pull) Calcul de puiance Objecif pédagogique de ce TD : Comprendre le principe de foncionnemen de l'amplificaeur de clae B : équence de conducion de ranior e forme

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

ecosyn -plast La vis pour thermoplastiques

ecosyn -plast La vis pour thermoplastiques ecosyn -plas La vis pour hermoplasiques Bossard ecosyn -plas La vis pour hermoplasiques Grande capacié de charge Grande capabilié Haue sécurié des assemblages Même dans la vie quoidienne : Il es nécessaire

Plus en détail

CHAPITRE III : LES COMPTEURS

CHAPITRE III : LES COMPTEURS CHAPITRE III : LES COMPTEURS I. Inroducion Dans de nombreuses applicaions on es amené à faire des compages d impulsions dans un emps donné pour la mesure de fréquences (par exemple) ou ou simplemen comper

Plus en détail

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n Première STG Chapire 4 : aux d'évoluion. page n 1 On peu lire dans un journal : " Le prix de la able basse, qui es passé de 500 à 502, n'a praiquemen pas bougé. " e plus loin : " Hausse impressionnane

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 2 : Théorie des ensembles

Mathématiques discrètes Chapitre 2 : Théorie des ensembles U.P.S. I.U.T., Déparemen d Informaique nnée 9- Mahémaiques discrèes Chapire : Théorie des ensembles. Définiions Définiion On appelle ensemble oue collecion d objes caracérisés par une propriéé commune.

Plus en détail

Le mouvement brownien Exercices

Le mouvement brownien Exercices Le mouvemen brownien Exercice Geneviève Gauhier Dernière mie à jour : 1 juille 00 Exercice 9.1. SoiZ une variable aléaoire de loi normale cenrée e réduie. Pour ou 0, nou poon X = Z. Le proceu ochaique

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

Correction de l exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation»

Correction de l exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation» Correcion de l exercice du cours Managemen Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligaion» Quesion : calculer numériquemen la duraion e la convexié de l obligaion de coure maurié e de l obligaion de longue

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Redresser une photo avec Paint Shop Pro

Redresser une photo avec Paint Shop Pro Redresser une poo aec Pain Sop Pro Définiions 'obje poograpié es supposé comporer un recangle, ou au moins deux segmens de droie parallèles, qu'il s'agi de redresser En effe, si la poo n'es pas prise de

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions Cour de phyique appliquée Chapitre 4 LE TRANFORMATER MONOPHAE -- PREENTATON -- tiliation - obtention de trè bae tenion - iolation galvanique de deux circuit - production de fort courant ou faible tenion

Plus en détail

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC Chapire VI - Les onduleurs - LES ONDULEURS Converisseurs DC/AC I- Inroducion : L éude va porer sur les onduleurs : monophasés, de ension :Source d enrée (DC) = Source de Tension Source de sorie (AC) =

Plus en détail

Heuristique basée sur la mémoire adaptative pour le problème de tournées de véhicules sélectives

Heuristique basée sur la mémoire adaptative pour le problème de tournées de véhicules sélectives Heursque asée sur la mémore adapae pour le prolème de ournées de écules séleces Mad Kemaem LOGIQ Insu Supéreur de Geson Indusrelle Sfax, Tunse. mad.emaem@gmal.com Frédérc Seme LAMIH-ROI ISTV Unersé de

Plus en détail

I. La lumière et ses propriétés

I. La lumière et ses propriétés Module 3 : L opique : Vocabulaire Ampliude (f) Hyperméropie (f) Propagaion (f) reciligne Axe (m) principal Image (f) réelle Réfléchi Concave Image (f) viruelle Réflexion (f) Convexe Incidence (f) Réflexion

Plus en détail

Le classement des nombres réels

Le classement des nombres réels UNITÉ 1 : DES NOMBRES RÉELS Le classemen des nombres réels naurels N 0,1,2,3,4,5,6,7... eniersrelaifs Z naurelsnégaifs 1, 2, 3... 3 raionnelsq décimaux 3.25, 0.06,,4.25, 2.7, 10.35... 2 réels R 1 complexesc

Plus en détail

3) Logique séquentielle

3) Logique séquentielle 3) Logique séquenielle able des maières Définiions 2. Logique séquenielle................................. 2.2 Chronogramme................................... 2.3 Niveau logique vs fron...............................

Plus en détail

Chapitre 3: Les espaces de Hilbert

Chapitre 3: Les espaces de Hilbert Université de Bourgogne Département de Mathématiques Licence de Mathématiques Compléments d analyse Chapitre 3: Les espaces de Hilbert 1. Produit scalaire et espaces de Hilbert Définition (Produit scalaire)

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

é d 3ème i o n Cuve 38 Millésimes de 1990 à 2009 Transmission Aérien Savoir-faire Grands Crus Blanc de Blancs Cuve 38 Collection numérotée

é d 3ème i o n Cuve 38 Millésimes de 1990 à 2009 Transmission Aérien Savoir-faire Grands Crus Blanc de Blancs Cuve 38 Collection numérotée Cuve 38 o n o n Mllésmes de 1990 à 2009 Transmsson Aéren Savor-fare Grands Crus Blanc de Blancs Cuve 38 Collecon numéroée LA RÉSERVE PERPÉTUELLE & EXCEPTIONNELLE DE CHAMPAGNE HENRIOT o n o n La mage d

Plus en détail

L équation de Schrödinger dépendante du temps

L équation de Schrödinger dépendante du temps Universié Pierre e Marie Curie, Paris VI Licence de physique ENS Cachan PHYTEM PHYSIQUE NUMÉRIQUE TD 10 L équaion de Schrödinger dépendane du emps La résoluion de l équaion de Schrödinger indépendane du

Plus en détail

Corrigé CCP 1 PSI 2014

Corrigé CCP 1 PSI 2014 Parie Corrigé CCP PSI 4 Dans oues les quesions géomériques, le plan es muni d'un repère orhonormé ( O, i, ) j La courbe représenaive de f es le segmen [OA], où A es de coordonnées (, ) : sa longueur es

Plus en détail

Utilisation des fonctions B-splines pour modéliser la survie relative non proportionnelle

Utilisation des fonctions B-splines pour modéliser la survie relative non proportionnelle Ulsaon des foncons -splnes pour modélser la surve relave non proporonnelle Roch Gorg Laboraore d Ensegnemen e de Recherche sur le Traemen de l Informaon Médcale Faculé de médecne de Marselle - Unversé

Plus en détail

Plan. Définition, Historique, Régression Linéaire Multiple. Interprétation géométrique de la solution, Lien avec l analyse de Corrélation Canonique,

Plan. Définition, Historique, Régression Linéaire Multiple. Interprétation géométrique de la solution, Lien avec l analyse de Corrélation Canonique, Plan Défnon, Régresson Lnéare Mulple Massh-Réza Amn Technques d Analyse de Données e Théore de l Informaon Maser M IAD Parcours Recherche amn@polea.lp6.fr Hsorque, Inerpréaon géomérque de la soluon, Len

Plus en détail

2 LES DIPOLES PASSIFS ELEMENTAIRES

2 LES DIPOLES PASSIFS ELEMENTAIRES ES DPOES PASSFS EEMENTAES. nroducon es composans ulsés en élecronque présenen des bornes élecrques ou pôles permean leur connexon dans un réseau. On dsngue : - les dpôles ( pôles) comme les réssances,

Plus en détail

2.4 Les pages maîtres

2.4 Les pages maîtres 1 Indiquez s'il fau déplacer la page Avan ou Après la page sélecionnée. Sélecionnez la page concernée. Cliquez sur OK..4 Les pages maîres A- Accéder à la (aux) page(s) maîre(s) d'une composiion Les pages

Plus en détail

MEMORISATION UNITAIRE

MEMORISATION UNITAIRE Mémorisaion uniaire Page 1 MEMORISATION I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Définiions UNITAIRE Une foncion de mémorisaion uniaire es capable de mémoriser un seul éa logique à la fois (un seul bi). Les srucures associées

Plus en détail

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique Parie I : Élecronique TP TP 7 : Numérisaion d un : quanificaion e raiemen numérique I Inroducion Lors du précéden TP, nous avons éudiée une éape de la numérisaion d un : l éape d échanillonnage. Il ne

Plus en détail

Amplificateurs différentiels et opérationnels

Amplificateurs différentiels et opérationnels UNIVESITE MOHAMMED V Faculé des Scences, aba Amplfcaeurs dfférenels e opéraonnels Chapre 3 1 Amplfcaeur dfférenel L amplfcaeur dfférenel, pare à couplage par les émeeurs (BJT) (pare à couplage par les

Plus en détail

Des problèmes sur les réseaux Classement

Des problèmes sur les réseaux Classement Des problèmes sur les réseaux Classement Affectation Réseau trivial? ensemble de sources (disponibilité = 1) et de puits (demande = 1) et où chaque arc est d une source à un puits Transport Demandes, disponibilités

Plus en détail

Chapitre 2. Le mouvement rectiligne

Chapitre 2. Le mouvement rectiligne Chapre Le mouvemen reclgne Objec nermédare 1. Employer les équaons du mouvemen reclgne unormémen accéléré (m.r.u.a.) à un corps lbre ou en chue lbre. Vesse moyenne La vesse moyenne v 1 (enre 1 e ) es déne

Plus en détail

CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE

CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE A. FONCTIONS CAUSALES Définiion : Une foncion f, définie sur IR es causale si : Pour ou

Plus en détail

si 0 p n. = p!(n p)! 0 si p > n.

si 0 p n. = p!(n p)! 0 si p > n. Université Claude Bernard Lyon I L1 - parcours PMI de Mathématiques : Algèbre I Année 2012 2013 Dénombrements Les résultats à retenir Théorème Soit E et F deux ensembles de cardinaux finis respectifs n

Plus en détail

Outils Mathématiques 4

Outils Mathématiques 4 1 Université de Rennes1 Année 2005/2006 Outils Mathématiques 4 Extrema résumé 1 Fonctions implicites Soit F (x, y, z) une fonction de trois variables définie dans un domaine D de R 3. Considérons l équation

Plus en détail

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques Corrigé du devoir surveillé de Mahémaiques Eercice Soien a e b deu réels avec < a < b.. La foncion h : e a e b es coninue e posiive sur ], + [ a < b e a > e b. Au voisinage de, on a : h e a e b Ce calcul

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

Chapitre 2 Les outils mathématiques pour le traitement du signal

Chapitre 2 Les outils mathématiques pour le traitement du signal Chapire Les ouils mahémaiques pour le raiemen du signal 1. specre des signau sinusoïdau: Les signau sinusoïdau (ou harmoniques) son des signau périodiques rès imporans. Ce son les signau de la orme : ()

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémaique : Processus & Réponse Hydrologiques Exercice n HA 0101 - Corrigé Logo opimisé par J.-D.Bonour,

Plus en détail

Arithmétique et applications, graphes et combinatoire Théorie des graphes : notions de base

Arithmétique et applications, graphes et combinatoire Théorie des graphes : notions de base 1 Arithmétique et applications, graphes et combinatoire Cours No. 4, Théorie des graphes : notions de base Graphe simple : Un graphe simple G est un couple formé de deux ensembles : un ensemble X = {x

Plus en détail

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Chapitre 8 : Flots dans les réseaux

Chapitre 8 : Flots dans les réseaux Chapitre 8 : Flots dans les réseaux Algorithmique de graphes Sup Galilée-INFO2 Sylvie Borne 2011-2012 Chapitre 8 : Flots dans les réseaux - 1/57 1 Flot réalisable Plan 2 Le problème du flot maximum Exemple

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

Solutions pour optimiser la durée de vie de votre huile de friture

Solutions pour optimiser la durée de vie de votre huile de friture Soluions pour opimiser la durée de vie de vore huile de friure Risso, le spécialise des huiles de friure professionnelles, vous propose des soluions e asuces pour obenir le meilleur rendu de friure possible

Plus en détail

Coloration de graphes

Coloration de graphes 11 janvier 2010 Problème de Coloration Problème de Coloration Coloration des sommets du graphe : Le plus petit nombre de couleurs tels que : Il n existe pas de sommets adjacents de la même couleur Coloration

Plus en détail

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait Chapire 12 Transformée de Fourier des disribuions 12.1 Inroducion La définiion naurelle de la ransformée de Fourier d une disribuion T, devrai êre ϕ D, < F(T ), ϕ >= < T, F(ϕ) > Mais il y a un problème

Plus en détail

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole Les foncions logiques & l algèbre de Boole 1 - Algèbre de Boole Hisorique : Georges BOOLE, philosophe e mahémaicien anglais, publia en 1854 un essai sur les raisonnemens logiques poran sur les proposiions

Plus en détail

Intégrale dépendant d'un paramètre

Intégrale dépendant d'un paramètre ntégrale dépendant d'un paramètre Contents 1 Continuité d'une intégrale à paramètre 3 1.1 Théorème.......................................... 3 1.1.1 Enoncé....................................... 3 1.1.2

Plus en détail

AUTO INDUCTION ET BOBINES

AUTO INDUCTION ET BOBINES AUT INDUCTIN T BBINS I ) Inducon ) Mse en évdence du phénomène d'nducon e phénomène d nducon es l apparon d un couran élecrque à l néreur d un crcu ne comporan pas de généraeur. N S orsqu'on déplace un

Plus en détail

1 Proportionnalité et représentation graphique

1 Proportionnalité et représentation graphique 1 Proporionnalié 1 Proporionnalié e représenaion graphique 1 a) proporionnalié e conséquences On di qu il y a proporionnalié dans un ableau lorsque l on peu passer d une ligne à l aure en muliplian par

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES 2003 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES 2003 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES 00 Corrigé de la seconde épreuve de mahémaiques 1. On obien direcemen : H = 6 5 5 5 6 5 = I + 5 J avec J = 1 1 1 1 1 1. 5 5 6 1 1 1 J e H son symériques à coefficiens réels,

Plus en détail

ESD : Loi exponentielle

ESD : Loi exponentielle Aueur du corrigé : Gilber Julia ESD 2008 0702 : Loi exponenielle Averissemen : ce documen a éé réalisé avec la version 14 de TI-Nspire Fichier associé : esd2008_0702ns 1 Le suje L exercice proposé au candida

Plus en détail

Textures. François Faure. 2 Coordonnées de texture Modes de répétition Le problème des surfaces courbes... 5

Textures. François Faure. 2 Coordonnées de texture Modes de répétition Le problème des surfaces courbes... 5 Texures François Faure Résumé Table des maières 1 Inroducion 2 2 Coordonnées de exure 3 2.1 Modes de répéiion............................... 3 2.2 Le problème des surfaces courbes.......................

Plus en détail