Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria."

Transcription

1 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle oblgatare des oblgatons à taux varable ou révsable qu elle désre conserver jusqu à échéance. La Drecton fnancère s nterroge sur la comptablsaton approprée de ces mmoblsatons fnancères à travers quatre mn-cas énoncés c-dessous. Enoncés 1. La socété Plumera détent dans son portefeulle oblgatons A au nomnal de acquses le 1.01.N au cours de 98,8 %. Le ttre sert un coupon annuel sur base d un taux varable Eurbor + 0,5 % et est remboursé n fne au par au terme de tros ans. Les fras de courtage sont de 2 HT, à l achat comme à la vente. A la clôture, Eurbor affche les valeurs suvantes : 2,5 % (N), 3 % (N+1), 2,25 % (N+2). Calculer le coût amort d une oblgaton sur chaque exercce et présenter les écrtures dans les comptes ndvduels de la socété Plumera. 2. La socété Plumera détent également dans son portefeulle oblgatons B au nomnal de 100 acquses au par le 1.01.N. L oblgaton est ndexée sur l nflaton et sert durant 10 ans un coupon annuel sur base d un taux varable de 2 % plus ndce. Le ttre est remboursé n fne et le captal garant à hauteur de 95 %. Les fras de courtage sont nuls. L nflaton progressera de 1% par an pendant deux ans, stagnera ensute pendant deux ans, pus bassera de 1,5 % par an sur le reste de la pérode. Au N, l oblgaton B côte 100,5 % sur le marché oblgatare. Donner le montant des coupons annuels, le prx de remboursement de l oblgaton ans que son taux de rendement effectf en fn de pérode. Comptablser les oblgatons B sur le premer exercce, en supposant que la socété ne peut dstnguer de manère fable la juste valeur du dérvé ncorporé. 3. La socété Plumera dspose en portefeulle d oblgatons ndexées sur le CAC 40, acquses au par le 1.01.N et présentant les caractérstques suvantes : oblgatons C au nomnal de 100, servant, sur une durée de 6 ans, un coupon annuel au taux fxe de 3,5 % pendant les tros premères années, pus au taux de 1% pendant les tros dernères années. Le ttre est remboursé au par n fne, le prx de remboursement étant ndexé sur les performances du CAC 40 entre son nveau à l émsson et sa performance moyenne sur les tros dernères années. Le captal est totalement garant oblgatons D au nomnal de 100, présentant des caractérstques de taux, d ndexaton, de durée et de remboursement dentques à l oblgaton C, mas également pourvues de 6 clquets annuels, les gans étant cumulés dans le prx de remboursement N N N N N N N+5 CAC Donner, pour chaque oblgaton, son prx de remboursement ans que son taux de rendement effectf en fn de pérode. 4. La socété Plumera possède dans son portefeulle oblgatons E au nomnal de 100 acquses au par le 1.01.N. L oblgaton sert durant les deux premères années un coupon au taux fxe de 6 %, la rémunératon du ttre étant, sur le reste de la pérode, ndexée sur les performances d un paner d actons dversfées, avec quatre clquets annuels et un cap à 9 %. Le captal est totalement garant, et les gans sont cumulés dans le prx de remboursement. Les drots d entrée sont de 2 % (non assujetts à la TVA) et les drots de garde et de sorte sont nuls. Au jour d acquston, le paner d actons a une valeur de base de 100. Au N+2, les 12 melleures actons du paner affchent des performances comprses entre 9,5 % et 45 %, 3 actons montrent une

2 2 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS performance moyenne de 7 %, tands que les 5 dernères actons enregstrent les performances négatves suvantes : -25 %, -7 %, -5 %, -2,5 % et -0,5 %. Au cours des tros dernères années, les performances, en base 100, du paner sont de 106,25, 107 et 108. Donner le montant des coupons annuels, le prx de remboursement de l oblgaton ans que son taux de rendement effectf en fn de pérode, pus présenter les écrtures dans les comptes ndvduels de la socété Plumera. Soluton 1. a) Calcul du taux d ntérêt effectf : Dans le cas d un ttre à taux varable, le taux d ntérêt effectf est recalculé à chaque échéance. Taux effectf N au N : Le premer coupon est serv au taux de (2,5 %+0,5 %=) 3 %, les coupons prévsonnels étant estmés sur la base de ce taux (méthode de la crstallsaton). ( ,8 %) + 2 = 990 = (1 + N ) (1 + N ) -3 N, sot N = 3,356 % Echéance Coût amort Intérêts au Coupon Ecart Coût amort début de pérode taux effectf fn de pérode 1.1.N N , ,22 993,22 (990 x 3,356%) Taux effectf N+1 au N+1 : Le second coupon est serv au taux de 3,5 %, le coupon de N+2 étant estmé sur la base de ce taux. 990 = 30. (1 + N+1 ) (1 + N+1 ) -2. (1 + N+1 ) (1 + N+1 ) -3 N+1, sot N+1 = 3,685 % Echéance Coût amort Intérêts au Coupon Ecart Coût amort début de pérode taux effectf fn de pérode 1.1.N N , ,48 996,48 (990 x 3,685%) N+1 996,48 36, ,72 998,2 (996,48 x 3,685%) Taux effectf N+2 au N+2 : Le derner coupon est serv au taux de 2,75 %. 990 = 30. (1 + N+2) (1 + N+2) ,5. (1 + N+2) (1 + N+2 ) -3, sot N+2 = 3,442 % Echéance Coût amort Intérêts au Coupon Ecart Coût amort début de pérode taux effectf fn de pérode 1.1.N N , ,08 994,08 (990 x 3,442%) N+1 994,08 34, ,78 993,3 (994,08 x 3,442%) N+2 993,3 34,2 27,5 6,7 0 (993,3 x 3,442%) (993,3 + 6, )

3 3 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS b) Ecrtures au journal : 1.1.N Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance (1 000 x 988) Fras sur ttres (1 000 x 2) Etat, TVA déductble sur autres bens et servces (2 000 x 19,6%) Banques (Acquston des oblgatons A) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Transfert de charges fnancères N Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers (1 000 x 3,22) (Réévaluaton au coût amort des oblgatons A) 512 Banques Revenus des oblgatons (1 000 x 30) (Encassement du premer coupon) N Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers [1 000 x (6,48+1,72-3,22)] (Réévaluaton au coût amort des oblgatons A) Les oblgatons sont ben comptablsées au N+1 au coût untare de : ( ,22 +4,98) = 998,2

4 4 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS N Banques Revenus des oblgatons (1 000 x 35) (Encassement du second coupon) N Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers [1 000 x (4,08-0,78 +6, ,22-4,98)] (Réévaluaton au coût amort des oblgatons A) 512 Banques Revenus des oblgatons (1 000 x 27,5) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance ( ) (Encassement du derner coupon et prx de remboursement des oblgatons A) 2. a) Coupons, prx de remboursement et taux d ntérêt effectf : Le coupon ndexé est un coupon fxe multplé par l augmentaton de l ndce lé à l nflaton sur la pérode de versement du coupon, alors que le captal est multplé par la varaton de l nflaton sur la durée de l oblgaton. En l absence d nflaton, les versements et remboursement restent au même nveau. En pérode de déflaton, le montant des coupons dmnue mas le montant du captal remboursé ne peut descendre en dessous du plancher fxé dans le contrat d émsson. Coupons des années 1 et 2 (pérode d nflaton) : 2 % x 1,01 = 2,02 % Coupons des années 3 et 4 (pérode de stagnaton) : 2 % x 1 = 2 % Coupons sur les 6 dernères années (pérode de déflaton) : 2% x 0,985 % = 1,97 % Prx de remboursement effectf : 100 x 1,01 2 x 1 2 x 0,985 6 = 93,17 Le captal étant garant à 95%, le prx de remboursement sera 95. Taux effectf au N+9 : 100 = 2,02. 1 (1 + ) (1 + ) -2. (1 + ) ,97. 1 (1 + ) -6. (1 + ) (1 + ) -10 sot = 1,52 % b) Comptablsaton sur N de l oblgaton ndexée : L oblgaton ndexée sur l nflaton est un ttre hybrde composé d un nstrument de la dette (oblgaton) et d un dérvé ncorporé (l ndexaton sur l nflaton). Dans la mesure où les caractérstques économques et les rsques du dérvé ncorporé (nflaton calculée sur l évoluton de l ndce général des prx) n est pas drectement lé aux caractérstques économques et les rsques du contrat hôte (taux d ntérêt), IAS 39, révsée le , commande que le dérvé sot séparé du contrat hôte.

5 5 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS La socété Plumera n étant pas en mesure d évaluer séparément le dérvé du contrat hôte, le ttre dot être ntégralement comptablsé à la juste valeur au résultat. S l oblgaton est conservée à moyen terme vore jusqu à échéance, l convendra alors de dstnguer ce ttre des autres nstruments fnancers comptablsés à la juste valeur au compte de résultat, classés dans la catégore des actfs fnancers détenus à des fns de transacton et destnés à être vendus au plus tard dans les 12 mos. L oblgaton pourra alors être comptablsée dans un sous-compte 5061 «Oblgaton hybrde comptablsée à la juste valeur au résultat». 1.1.N SOLUTION 5061 Oblgatons hybrdes comptablsées à la juste valeur au résultat (5 000 x 100) 512 Banques (Acquston des oblgatons B) 5061 Oblgatons hybrdes comptablsées à la juste valeur au résultat Autres produts fnancers [(5 000 x 100 x (100,5 % %)] (Réévaluaton au compte de résultat des oblgatons B) 512 Banques Revenus des oblgatons (5 000 x 2,020) (Encassement du premer coupon) 3. a) Prx de remboursement et taux effectf de l oblgaton C : Performance moyenne du CAC 40 sur les tros dernères années : = Performance de l ndce : = 13,51 % Prx de remboursement à l échéance : 100. (1 + 13,51 %) = 113,51 Taux effectf au N+5 : 100 = 3,5. 1 (1 + ) (1 + ) -3. (1 + ) ,51. (1 + ) -6 sot = 4,349 % Le rendement sera d autant plus élevé que le CAC 40 aura en moyenne fortement progressé en fn de pérode.

6 6 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS b) Prx de remboursement et taux effectf de l oblgaton D : Les oblgatons ndexées sur le CAC 40 avec clquets calculent la performance après chaque clquet, tout en augmentant les chances de gan du souscrpteur. Les clquets vont en effet sécurser les gans sur les années où le CAC 40 progresse, aucun gan n étant enregstré sur les autres années. Les gans peuvent être reversés sous forme d un coupon annuel ou cumulés dans le prx de remboursement. C est cette dernère opton qu a été chose par l émetteur des oblgatons D. Gans sécursés par les clquets : Clquet de l année 2 (N+1) : = 10 % Clquet de l année 4 : = 25 % Clquet de l année 5 : = 10 % Clquets des années 1, 3 et 6 : = 0 Gan total : 45 % Le prx de remboursement peut s exprmer par la formule suvante : 6 CAC N CAC N-1 PR = nomnal x 1 + max (0 ; ) N=1 CAC N-1 Sot dans l exemple : 100. ( % % + 10 % + 0) = 145 Taux effectf au N+5 : 100 = 3,5. 1 (1 + ) (1 + ) -3. (1 + ) (1 + ) -6 sot = 8,464 % Le rendement du ttre est améloré par les clquets qu engrangent les profts sur les fortes ampltudes à la hausse (volatlté) du CAC a) Coupons, prx de remboursement et taux d ntérêt effectf : L émetteur a souhaté plafonner la rentablté du ttre en fxant un taux plafond («cap») sur la performance de l ndce en contreparte d une rémunératon fxe plus élevée sur les premères échéances. Les coupons annuels de 6 % ne sont versés que sur les deux premers exercces ; Performance de l ndce au N+2 : Cumul : (12 x 9 %) + (3 x 7 %) + (-25 % - 7 % - 5 % - 2,5 % - 0,5 %) = 89 % les 12 melleures actons étant «capées» à 9 % Indce : ,89/20 = 104,45 Prx de remboursement : ,45 + 6, = 125,7

7 7 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Taux effectf au N+5 : % = 102 = 6. 1 (1 + ) ,7. (1 + ) -6 sot = 5,545 % b) Coût amort de l oblgaton : Le dérvé ncorporé (ndexaton sur le paner d actons) est comptablsé séparément de l oblgaton que l on pourra évaluer au coût amort. Le cap est un second dérvé ncorporé mas qu n est pas séparé sur contrat hôte. Taux effectf de l oblgaton sans prse en compte de l ndexaton : 102 = 6. 1 (1 + ) (1 + ) -6 sot = 1,715 % Tableau de coût amort : Echéance Coût amort Intérêts au Coupon Ecart Coût amort début de pérode taux effectf fn de pérode 1.1.N N 102 1,75 6-4,25 97,75 (102 x 1,715 %) N+1 97,75 1,68 6-4,32 93,43 (97,75 x 1,715 %) N+2 93,43 1,60 0 1,60 95,03 (93,43 x 1,715%) N+3 95,03 1,63 0 1,63 96, N+4 96,66 1,66 0 1,66 98, N+5 98,32 1,68 0 1,68 0 (98,32+1,68-100) c) Ecrtures au journal : 1.1.N Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance (4 000 x 100) Fras sur ttres (4 000 x 2) Banques (Acquston des oblgatons E) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Transfert de charges fnancères [(5 000 x 100 x (100,5 % %)] Le dérvé ncorporé est comptablsé dès l acquston du ttre, les gans enregstrés par les clquets étant portés dans un compte d attente qu sera soldé au moment du remboursement du ttre.

8 8 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS 512 Banques Revenus des oblgatons (4 000 x 6) (Encassements du 1er coupon) 668 Autres charges fnancères Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance (4 000 x 4,25) (Réévaluaton au coût amort des oblgatons E) N Banques Revenus des oblgatons (Encassement du second coupon) Les coupons sont versés sur les deux premères années et les gans crédtés sur le compte d'attente. L oblgaton est réévaluée au coût amort chaque année.

9 9 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS 668 Autres charges fnancères Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance (4 000 x 4,32) (Réévaluaton au coût amort des oblgatons E) N+2 52 Instrument de trésorere. Indexaton sur paner d'actons Compte d'attente sur nstrument de trésorere (4 000 x 4,45) (Gan sur 1er clquet) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers (4 000 x 1,60) (Réévaluaton au coût amort des oblgatons E) N+3 52 Instrument de trésorere. Indexaton sur paner d'actons Compte d'attente sur nstrument de trésorere (4 000 x 6,25) (Gan sur 2ème clquet) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers (4 000 x 1,63) (Réévaluaton au coût amort des oblgatons E)

10 10 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS N+4 52 Instrument de trésorere. Indexaton sur paner d'actons Compte d'attente sur nstrument de trésorere (4 000 x 7) (Gan sur 3ème clquet) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers (4 000 x 1,66) (Réévaluaton au coût amort des oblgatons E) N+5 52 Instrument de trésorere. Indexaton sur paner d'actons Compte d'attente sur nstrument de trésorere (4 000 x 8) (Gan sur 4ème clquet) Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance Autres produts fnancers (4 000 x 1,68) (Réévaluaton au coût amort) 478 Compte d'attente sur nstrument de trésorere (4 000 x 25,7) Instrument de trésorere. Indexaton sur paner d'actons (Solde du compte d'attente) 512 Banques Revenus des oblgatons Ttres oblgatares conservés jusqu'à échéance (4 000 x 100) (Encassement du prx de remboursement des oblgatons E)

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

Description et sources des séries longues

Description et sources des séries longues Descrpton et sources des séres longues Les séres sont des moennes annuelles, en base 999= sauf menton contrare. On fat abstracton de la fscalté, sauf menton contrare. La reproducton de ces séres est lbre,

Plus en détail

Rabat, le 15 juin 2009

Rabat, le 15 juin 2009 Rabat, le 15 jun 2009 Note de présentaton de la crculare du CDVM n 06-09 relatve à la commsson que les Organsmes de Placement Collectf en Valeurs Moblères (OPCVM) sont tenus de verser au CDVM Cette crculare

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*)

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*) COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * * Assocaton rége par la lo du 1 er Jullet 1901, enregstrée à la préfecture de polce sous le n 91/1743 Alan MANZON Expert Immobler-Consultant N d agrément -

Plus en détail

Evaluation des actions

Evaluation des actions Akrem ISCAE archés nancers : Evaluaton des actons Evaluaton des actons Secton I : Dénton hypothèses et notatons I-- La noton d un act nancer -a- Dénton Un act nancer est tout ben qu un nvestsseur désre

Plus en détail

Série A Septembre 2008

Série A Septembre 2008 Sére A Septembre 2008 Sommare Notce avec encadré* 3 Annexe à la Notce 17 UFEP : extrat des statuts 27 *Cet encadré a pour objet d attrer l attenton de l adhérent sur certanes dspostons essentelles de la

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes Socétés d nvestssement mmobler cotées (SIIC), valeur et prx : deux notes I. Dette et créaton de valeur dans les socétés foncères II. La cesson à une SIIC : un cas de dstorson fscale Laurent BATSCH CEREG-DRM,

Plus en détail

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change Econome Ouverte Econome ouverte Taux de change et balance courante Taux de change et balance courante Modèle Mundell-Flemng Campus Moyen Orent Médterranée Défnton du taux de change Le taux de change est

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

Solvabilité II : Assurance Vie, le point en Décembre 2009.

Solvabilité II : Assurance Vie, le point en Décembre 2009. Solvablté II : Assurance Ve, le pont en Décembre 2009. Solvablté II est une réforme européenne du monde de l assurance mposant de nouvelles règles en matère de valorsaton des rsques lés à l actvté d assurance

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i Fchers F chers Offce 2013 - Fonctons de base Créer/ouvrr/enregstrer/fermer un fcher Clquez sur l onglet FICHIER. Pour créer un nouveau fcher, clquez sur l opton Nouveau pus, selon l applcaton utlsée, clquez

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide Enterprse Agreement True-Up Gude Accord Entreprse Le Gude du True-Up Enterprse Agreement True - Up Gude Le gude du True-Up dans l Accord Entreprse Table des matères Le True-Up des lcences on premse et

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Cours d économie général 2009-2010

TABLE DES MATIERES. Cours d économie général 2009-2010 TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. Equlbre en économe fermée...2 I.1 L équlbre sur le marché des produts : la courbe IS...2 I.2 L équlbre sur le marché de la monnae : la courbe

Plus en détail

CALIBRATION DU COUT DU RISQUE D UN PORTEFEUILLE BANCAIRE

CALIBRATION DU COUT DU RISQUE D UN PORTEFEUILLE BANCAIRE CALIBRATION DU COUT DU RISQUE D UN PORTEFEUILLE BANCAIRE Utlsaton de la méthode sem-analytque de prcng de CDO 02 Ma 2005-04 Novembre 2005 Sanaa BENNEHHOU Flère : CDR Opton : Mathématques Applquées PROMO

Plus en détail

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros Page 1/9 14/02/13 19:47 LES SALARES DU WEBMARKET EN 2012 Des salares médans de 46 500 à 92 100 euros En 2012, les salares dans le dgtal ont grmpé de 5,5%. Selon une enquête réalsée par le réseau d'agences

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution.

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution. Républque Tunsenne Présdence du Gouvernement Ecole Natonale d Admnstraton 4, Avenue du Dr Calmette Mutuelle-vlle 08 Tuns Tél. (+6) 848 00 Fa (+6) 794 88 www.ena.nat.tn STATISTIQUE ET CALCUL DE PROBABILITE

Plus en détail

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE De 2007 à 200, a été menée une rénovaton méthodologque de la méthode

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE L analyse fondamentale Ce document pédagogque n est pas un document de consels pour nvestr en bourse. Les nformatons données dans ce document sont à ttre nformatf. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce nternatonale en stuaton de concurrence mparfate: ros problèmes essentels des modèles théorques Rcardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence - pas d

Plus en détail

DÉCLARATIONS POUR LA BALANCE DES PAIEMENTS

DÉCLARATIONS POUR LA BALANCE DES PAIEMENTS DÉCLARATIONS POUR LA BALANCE DES PAIEMENTS GUICHET D ÉCHANGES DE FICHIERS SUR INTERNET GFIN TABLE DES MATIÈRES 1 1. PRINCIPES GÉNÉRAUX... 3 1.1 GÉNÉRALITÉS... 3 1.2 ÉLÉMENTS TECHNIQUES... 3 1.3 SPÉCIFICITÉS

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Dérivés actions: risques un (rapide) aperçu

Dérivés actions: risques un (rapide) aperçu Dérvés actons: rsques un (rapde) aperçu Lorenzo Bergom Equty Dervatves Quanttatve Research océté Générale lorenzo.bergom@sgcb.com 33 4 3 3 95 Introducton - le Dow Jones 9-6 () 4 Dow Jones Industral Average

Plus en détail

Modélisations du risque en assurance automobile. Michel Grun-Rehomme Université Paris 2 et Ensae Email: grun@ensae.fr

Modélisations du risque en assurance automobile. Michel Grun-Rehomme Université Paris 2 et Ensae Email: grun@ensae.fr Modélsatons du rsque en assurance automoble Mchel Grun-Rehomme Unversté Pars 2 et Ensae Emal: grun@ensae.fr 1 Modélsatons du rsque en assurance automoble La snstralté est mesurée en terme de fréquence

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants.

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants. 1^^ Nous sgnons de grandes créatons pour les clents les plus exgeants. 1.500.000 m de bureaux et commerces et 4 1 * 2 0 0 logements conçus, réalsés et commercalsés en 10 ans 1.023 mllons d'euros de chffre

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique.

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique. Cahers de recherche EURIsCO Caher n 2008-05 L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomque et mcroéconomque Rapport d étude Najat El Mekkaou de Fretas (coordnateur) Eursco Unversté Pars Dauphne

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

BONS PLANS. pour vos actions

BONS PLANS. pour vos actions 233 BOULEVARD VOLTARE 75011 PARS - 01 43 48 55 48 Page 1/8 Sept mllons de Franças détennent un plan d'épargne en actons (PEA). Jusqu'c, on l'ouvrat normalement au guchet de sa banque ; désormas, vous pouvez

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

il 4? DGE-21 0-VF (14-0 1 ) - o)ao Rapport financier d'une instance autorisée de parti 0/!OC' -----,--7-t.., iti.i. /2._.,,..1 t

il 4? DGE-21 0-VF (14-0 1 ) - o)ao Rapport financier d'une instance autorisée de parti 0/!OC' -----,--7-t.., iti.i. /2._.,,..1 t LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC DGE-2 0-VF (4-0 ) - Rapport fnancer d'une nstance autorsée de part État des résultats d'une nstance autorsée depart IDENTIFICATION paletcfroonscdpdon/reeln

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

5 sociétés. au service de vos plus-values. La Grèce ne remboursera pas ses dettes Actualités 6

5 sociétés. au service de vos plus-values. La Grèce ne remboursera pas ses dettes Actualités 6 DU 27 JANVIER AU 2 FEVRIER 2011 N O 116 I 3 www.moneyweek.fr 5 socétés au servce de vos plus-values La Grèce ne remboursera pas ses dettes Actualtés 6 Achetez et vendez votre fonds à la bonne valeur lqudatve

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

La formation débute en octobre.

La formation débute en octobre. CERTIFICAT UNIVERSITAIRE EN PLANIFICATION PATRIMONIALE Sous la drecton de Xaver BOCQUET, Estate Planner, André CULOT, Consel fscal, Professeur à l EFP, Collaborateur scentfque à l ULg, Chargé d ensegnement

Plus en détail

Choix de Portefeuille

Choix de Portefeuille Année 2007-2008 Chox de Portefeulle Chrstophe Boucher Chaptre 1. Théore de la décson en avenr ncertan Crtère d espérance d utlté L atttude vs-à-vs du rsque Chaptre 2. Rendements et crtères de chox entre

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

L environnement Windows 10 sur tablette

L environnement Windows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette Wndows 10 - Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Actver/désactver le mode Tablette Contnuum est une nouvelle fonctonnalté

Plus en détail

Les collectors. Médaille Futuroscope - Arena fun Xperiences - 2016. Médaille Futuroscope - Aérobar - 2016

Les collectors. Médaille Futuroscope - Arena fun Xperiences - 2016. Médaille Futuroscope - Aérobar - 2016 Les collectors Médalle Futuroscope - Arena fun Xperences - 2016 Médalle Futuroscope - Aérobar - 2016 Médalle Futuroscope - Lapn Crétn Astronaute - 2015 Médalle Futuroscope - Lapn Crétn Inden- 2015 Médalle

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique.

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique. 3ULVHHQPDLQ %RXWRQ )RQFWLRQ Start Numérse et envoe l'mage capturée en une seule étape à l'applcaton affectée au bouton. Photo Prnt Numérse et envoe l'mage capturée à l'utltare Photo Prnt de EPSON Smart

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

Mode d'emploi. Capteur de température ambiante radiofréquence avec horloge 1186..

Mode d'emploi. Capteur de température ambiante radiofréquence avec horloge 1186.. Mode d'emplo Capteur de température ambante radofréquence avec horloge 1186.. Table des matères A propos de ce mode d'emplo... 2 Comment le capteur de température ambante radofréquence fonctonne... 2 Affchage

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

Méthodologie version 1, juillet 2006

Méthodologie version 1, juillet 2006 Méthodologe verson, ullet 2006 Tendances Carbone résente chaque mos sx groues d ndcateurs :. Synthèse du mos 2. Clmat 3. Actvté économque. Energe 5. Envronnement nsttutonnel 6. Tableau de bord Ce document

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement Ttre : Calcul de structure en fatgue vbratore Date : 14/11/2012 Page : 1/9 Calcul de structure en fatgue vbratore 1 But Ce document a pour but de décrre la mse en œuvre d'un calcul de structure en fatgue

Plus en détail

L intermédiation financière en microfinance : un examen à partir des modèles de prêt de groupe et de prêt individuel

L intermédiation financière en microfinance : un examen à partir des modèles de prêt de groupe et de prêt individuel MESQUIT Dorothée Dorothee.mesquta@etu.unv-rouen.fr Drecteur M. MYOUKOU Unversté de Rouen Laboratore CRE L ntermédaton fnancère en mcrofnance : un examen à partr des modèles de prêt de groupe et de prêt

Plus en détail

Prêts bilatéraux et réseaux sociaux

Prêts bilatéraux et réseaux sociaux Prêts blatéraux et réseaux socaux Quand la sous-optmalté condut au ben-être collectf Phlppe Callou, Frederc Dubut et Mchele Sebag LRI, Unverste Pars Sud F-91405 Orsay France {callou;dubut;sebag}@lr.fr

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

La mobilité résidentielle depuis 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture

La mobilité résidentielle depuis 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture La moblté résdentelle depus 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture T. Debrand C. Taffn Verson Prélmnare - Ne pas cter 10 mars 2004 Résumé : Les analyses économques sur la moblté

Plus en détail

Désajustements de Change Internationaux et Intra-européens

Désajustements de Change Internationaux et Intra-européens Désaustements de Change Internatonaux et Intra-européens Une estmaton par la méthode du FEER (verson prélmnare) Jamel Saadaou 1 Unversté Pars XIII Résumé Dans un contexte d'unon monétare et de déséqulbres

Plus en détail

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire Unversté Perre & Mare Cure Master de mathématques 1 Année 2012-2013 Module MM020 Théore des Nombres - TD1 Rappels d arthmétque élémentare Exercce 1 : Trouver tous les enters n N tels que ϕ(n) = 6. Même

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

April 13, 2004 January 29, 2001 January 29, 2001 February 24, 2004 January 29, 2001 Maroc : Questions générales

April 13, 2004 January 29, 2001 January 29, 2001 February 24, 2004 January 29, 2001 Maroc : Questions générales Fonds monétare nternatonal 2004 Jun 2004 Rapport du FMI n 04/64 Aprl 3, 2004 January 29, 200 January 29, 200 February 24, 2004 January 29, 200 Maroc : Questons générales Le document nttulé Maroc : Questons

Plus en détail

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Consommation de carburant : effets des prix à court et à long termes par type de population.

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Consommation de carburant : effets des prix à court et à long termes par type de population. COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 40 Avrl 20 TRANSPORT Études & documents Consommaton de carburant : effets des prx à court et à long termes par type de populaton ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Servce

Plus en détail

CAS inédit d application sur les normes IAS/IFRS Copyright - Laurent PIERANDREI

CAS inédit d application sur les normes IAS/IFRS Copyright - Laurent PIERANDREI CORRIGE DU CAS DATURA Au Journal au (1) Amortissement par composants du camion CAS inédit d application sur les normes IAS/IFRS Composants Dotations Date Moteur Pneumatiques Reste Initiale IFRS Ecart -2

Plus en détail

Stratégie de change et attraction des investissements directs en. Méditerranée

Stratégie de change et attraction des investissements directs en. Méditerranée Stratége de change et attracton des nvestssements drects en Médterranée Agnès BENASSY-QUERE (*), Lonel FONTAGNE (**) et Amna LAHRECHE-REVIL (#) Premère verson : Avrl 2000 Deuxème verson : Janver 2001 Cette

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation EN PRATIQUE Le contrat de professonnalsaton Cerfa commenté 1 Cadre «L EMPLOYEUR» page 2 2 Cadre «LE SALARIÉ» page 3 3 Cadre page 4 4 Cadre page 5 5 Cadre page 7 N 12434*02 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

La théorie moderne du portefeuille : théorie et applications

La théorie moderne du portefeuille : théorie et applications 4986_.book Page 795 Vendred, 11. décembre 2009 3:46 15 28 La théore moderne du portefeulle : théore et applcatons PATRICE PONCET ET ROLAND PORTAIT Patrce Poncet est professeur à l ESSEC Busness School.

Plus en détail

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers CNC Groupe de travail IAS et PME Présentation des normes sur les instruments financiers Concrètement, que sont les instruments financiers dans les comptes consolidés d un groupe industriel ou de service?

Plus en détail

Chapitre 2 UNE ESTIMATION DYNAMIQUE DE LA LIQUIDITÉ. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité

Chapitre 2 UNE ESTIMATION DYNAMIQUE DE LA LIQUIDITÉ. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité La Lqudté - De la Mcrostructure à la Geston du Rsque de Lqudté Chaptre 2 UNE ESTIMATION DYNAMIQUE DE LA LIQUIDITÉ Erwan Le Saout - Novembre 2000. 97 La Lqudté - De la Mcrostructure à la Geston du Rsque

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats électroniques professionnels ChamberSign France

Découvrez la gamme complète des certificats électroniques professionnels ChamberSign France Découvrez la gamme complète des certfcats électronques professonnels ChamberSgn France www.chambersgn.fr Sgnatures électronques Espace sécuré certfé Contrôle de légalté Marchés publcs Appels d offres PESV2

Plus en détail

UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL

UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL Yohan KABLA ECP - 3 EME ANNEE MAP SMF UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL 5 MAI NOVEMBRE 00 MAITRES DE

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail