Dynamique du point matériel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dynamique du point matériel"

Transcription

1 Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne) les cases des oveents de ces corps II Le prncpe d nerte (1 ère lo de Newton) C est Gallée q a le preer sggéré ce prncpe Il constte la preère lo de Newton et q s énonce coe st : «Tot objet conserve son état de repos o de oveent rectlgne nfore en l absence de forces agssant sr l» Cette 1 ère lo pet ass s énoncer : Chap III: Dynaqe d pont atérel 1

2 S acne force n agt sr n objet o s la force résltante est nlle, - Un objet a repos reste a repos ; - Un objet en oveent contne à se ovor à vtesse constante earqe Cette 1 ère lo de Newton, telle q elle a été énoncée, ne s applqe pas à n observater sos à ne accélératon Elle nos aène à défnr n référentel d nerte III éférentels d nerte o galléens On appelle référentel d nerte, n systèe de référence (o repère) dans leqel la preère lo de Newton est applcable D après cette défnton, n référentel d nerte n exste pas ; on ne dspose qe de référentels approxatfs Exeples Por la plpart des expérences qe l on pet réalser sr terre, le repère a sol constte n bon repère d nerte, alors qe por le oveent d n pont ce repère lé a sol n est pas n repère d nerte S l on chost n systèe d axes lés a Solel et drgés vers certanes étoles, le oveent d ne planète d systèe solare devent sple (référentel de COPENIC) Por ce oveent le repère lé a Solel est n bon repère d nerte earqe Tot systèe de coordonnées q se déplace à vtesse constante par rapport à n référentel d nerte, pet être l-êe consdéré coe n référentel d nerte Les vtesses et les accélératons des corps, esrées dans les référentels galléens, sont es absoles et celles esrées dans les référentels non galléens sont es relatves IV asse et centre d nerte asse La asse d n systèe caractérse la qantté de atère q l renfere Elle est nvarable dans la écanqe newtonenne Dans la écanqe relatvste, elle dépend de la vtesse à travers l expresson : avec:, la asse a repos, la asse à la vtesse v v 1 c c, vtesse de la lère, c s -1 Chap III: Dynaqe d pont atérel

3 Centre d nerte o Barycentre Appelé ass oent d nerte o centre de gravté Il a été défn a débt par le physcen Archède Por avor la relaton donnant le pont centre d nerte d n systèe qelconqe, étdons l éqlbre d systèe présenté dans la fgre svante : 1 A O B A B Por qe le systèe sot en éqlbre l fat qe la soe des oents des forces par rapport à O sot nlle : O + A B OA A OA + OB B 1 g + OB g q: Vor Chaptre I, page 15, por la défnton d oent d'ne force (n vecter) par rapport à n pont 1 OA g + OB g ( ) 1 OA + OB g 1OA + OB Les athéatcens ont généralsé cette égalté por n systèe qelconqe représenté par la fgre c-dessos 1 G 1 + G + G D atre part, G OG + G O G O OG Donc ( O OG) O z G Systèe en éqlbre, pas de oveent y x Chap III: Dynaqe d pont atérel 3

4 OG O O OG O : représente la asse totale d systèe en éqlbre Cette dernère relaton donne le centre d nerte d n systèe constté de asses stées ax ponts S le systèe fore n le contn, la soe devent ntégrale, et par conséqent, la relaton précédente devendra : OG 1 O d L ntégrale est trple parce qe la asse est réparte en vole, tros densons V Vecter qantté de oveent Le vecter qantté de oveent d n pont atérel de asse et se déplaçant à la vtesse v est défn par le vecter P donné par : P v La qantté de oveent est ne grander vectorelle q a la êe drecton qe la vtesse Le prncpe d nerte pet s énoncer alors de la façon svante : Une partcle lbre, se déplace avec ne qantté de oveent constante dans n repère galléen O encore La qantté de oveent totale d n systèe, se conserve s le prncpe d nerte est vérfé VI Noton de orce : èe lo de Newton Tote case capable de odfer, dans n référentel galléen, le vecter qantté de oveent d n pont atérel est appelée OCE Dfférentes types de forces exstent : - orces d nteracton à dstance (orces de gravtaton) ; - orces électroagnétqes ; - orces ncléares ; - orces de contact (orces de frotteent) ; Chap III: Dynaqe d pont atérel 4

5 - etc On pet très ben défnr ne force oyenne, telle qe, P P( t' ) P( t) oy t t' t O encore, force nstantanée, telle qe, ( t) l ' t t oy d P( t) Lo ondaentale de la dynaqe o Prncpe ondaental de la Dynaqe (PD) Dans n référentel galléen, la soe des forces extéreres applqées à n systèe est égale à la dérvée d vecter qantté de oveent d centre d nerte de ce systèe d v ( v ) γ d P d ext Théorèe d centre d nerte Le oveent de translaton d n systèe se raène à cel de son centre d nerte G aqel on applqe totes les forces Théorèe d oent cnétqe Le oent cnétqe d pont se déplaçant à la vtesse v et ayant ne asse par rapport à O est défn par : σ r v σ Sa dérvée par rapport a teps est donnée par : d σ d r v v v d v + r r d P O r v d σ r t earqe : por l'étde des systèes dynaqes, on tlse généraleent ces dex théorèes et le prncpe fondaental de la dynaqe noté PD Chap III: Dynaqe d pont atérel 5

6 VII Prncpe de l acton et de la réacton : 3 èe lo de Newton Le prncpe de l acton et de la réacton, o prncpe des réactons récproqes, a été énoncé par Newton (3 èe lo de Newton) Soent dex ponts atérels (1) et () nteragssant entre ex ; l acton exercée par (1) sr () 1 est égale et opposée à celle exercée par () sr (1) 1 ( 1 1 ) 1 1, sot C est dex actons (forces) s exercent sltanéent et sont de êe natre (1) () 1 1 Exeple de forces 1 orces d nteracton à dstances a orces de gravtaton newtonenne On appelle force de gravtaton o force d nteracton gravtatonnelle, la force exercée par ne asse sr ne atre asse Cette force d nteracton st ne lo énoncée par Newton en 165 G d G : ne constante G6, Kg -1 s - b Interacton colobenne L nteracton colobenne est l analoge de l nteracton gravtatonnelle por les charges électrqes 1 q q' q q' qq ' K 4πε r r : Vecter ntare d q q qq' q ' q avec K c Kg s 4πε r Chap III: Dynaqe d pont atérel 6

7 Noton de Chap Chap de pesanter Sot le cas d n objet sr la srface de la terre G : asse de la terre ; : asse de l objet ; : rayon de la terre On pose g G : chap de pesanter g force d pods de l objet en qeston S le corps se trove à ne hater z par rapport à la srface de la terre, alors, G ( + z) La terre Z 64 k g G G ( + z) ( + z ) g g avec g : chap à la srface de la terre ( + z) z ass, on pet écrre qe : g g (1 + ) por z<<, et en tlsant n développeent lté d preer ordre : Donc la varaton relatve est g Por z <3 K, on a < 1% g z g g (1 ) z g g g g g z g Donc, on consdère le chap de pesanter coe localeent nfore Chap électrqe Par analoge avec le chap de la pesanter, on défnt le chap électrqe, tel qe : qq qe ' Chap III: Dynaqe d pont atérel 7

8 1 avec E 4π ε c Interacton électroagnétqe q' r La force qe sbt ne charge électrqe placée dans des chaps E (électrqe) et B (agnétqe) est appelée forces électroagnétqe o force de Lorentz: q ( E + v B) orces de contact a éacton d spport La force qe sbt n objet, posé sr n spport horzontal, en provenance d spport s appelle réacton d spport La réacton d spport sr l objet est réparte n sr tote la srface de contact spport-objet G n, représente la résltante de totes les Spport actons exercées sr la srface de contact P L objet étant en éqlbre b orces de frotteent P + n P Les forces de frotteent sont des forces q apparassent sot lors d oveent d n objet sot cet objet est sos à ne force q tend à volor le déplacer Le frotteent s oppose a déplaceent des objets en oveent Il y a dex types de frotteent : - frotteent vsqex (contact solde-flde) - frotteent solde (contact solde-solde) n rotteent vsqex Dans ce type de frotteent la force est proportonnelle à la vtesse, k v : force de frotteent k: constante postve v Solde en oveent lqde Chap III: Dynaqe d pont atérel 8

9 rotteent solde Dans cette fgre, le bloc solde est en oveent sos l acton de la force d entraîneent - e : orce d entraîneent ; e G ϕ n e - n : orce de réacton ; - : orce de frotteent ; - ϕ : angle de frotteent P µ n en odle avec : µ coeffcent de frotteent o coeffcent de frcton : c est ne constante q dépend de la natre de la srface de contact On a : tgϕ µ n Qelqes valers de µ atérax µ Acer-Acer Chêne-Sapn 67 Caotchoc-bte 6 est axale qant sos l acton de e le corps solde est tojors en éqlbre (pas de oveent) A partr de cette valer, s d éqlbre Conon d éqlbre : c orces de tenson P et e agente, le corps solde boge de sa poston n e e tgϕ P n orce de tenson o force de rappel L exeple le pls sple est la force de rappel d ressort k l l ) ( l Allongeent l k : coeffcent d allongeent (coeffcent de rader d ressort) epos P Chap III: Dynaqe d pont atérel 9

10 VIII Applcatons Exercce 1 Sot le pendle sple de la fgre 1 La asse est asslée à n pont atérel 1 Déterner l éqaton d oveent de ce pendle por les fables oscllatons On travallera por la déternaton de l éqaton d oveent dans ne base polare lée à la asse et on tlsera le P D Déterner la êe éqaton d oveent, tojors por les fables oscllatons, en tlsant cette fos le théorèe d oent Cnétqe Exercce Un traînea de asse Kg est tré svant ne lgne de pls grande pente d'n plan nclné par l'nterédare d'n câble fasant n angle β avec celle-c (g ) 1 La tenson d câble vat T1 N Le oveent étant nfore de vtesse v1 kh -1 ; déterner la réacton soe des forces de contact exercées par le sol sr le traînea AN: α, β3, g1 s - On agente la tenson et le oveent d traînea devent nforéent accéléré a Le coeffcent de frotteent traînea-sol restant dentqe, la réacton est-elle odfée? b La vtesse d traînea passe de 1 K H -1 à K H -1 sr ne dstance de 1 Calcler la pssance exercée par la tenson T d câble lorsqe la vtesse vat 15 K H -1 Exercce 3 Tros soldes dentqes, A, B et C, asslés à des ponts atérels de êes asses, sont lés coe l ndqe la fgre 3 Nos néglgeons la asse des fls et nos adettons qe ler tenson est la êe de part et d atre des poles Déterner la tenson de chacn des fls en spposant q l n y at pas de frotteents O T β g 1 θ l θ g α ρ Sens d oveent B g 3 A α C Chap III: Dynaqe d pont atérel 1

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hate Ecole d ngénere et de Geston D Canton d Vad Systèes électroécanqes Chaptre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage et odélsaton por les oters trphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns

Plus en détail

E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE

E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE E1 - LOIS GÉNÉRLES E L ÉLECTROCINÉTIQUE OBJECTIFS L Électrocnétqe est la branche de l Électromagnétsme q étde le transport des charges électrqes dans les crcts condcters. Ses applcatons, de l électrotechnqe

Plus en détail

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE PHY4, année 45 COUS D'ÉLECTOCINÉTIQUE Ce ors, dsponble sr le web à l adresse http ://marpx.np3.fr/alo/my-web/ele/ele.html, est l œvre de Sylvan Tsserant, de l Unversté de Marselle, q a donné l atorsaton

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

N d ordre : 79 Année : 2013. THÈSE de DOCTORAT en cotutelle pour l obtention du. Doctorat de l université d Aix Marseille (France) Et du

N d ordre : 79 Année : 2013. THÈSE de DOCTORAT en cotutelle pour l obtention du. Doctorat de l université d Aix Marseille (France) Et du N d ordre : 79 Année : 2013 Unversté Abdelmalek Essaâd Faclté des Scences et Technqes Tanger Laboratore d Energétqe A Marselle Unversté Ecole doctorale 353 Laboratore IUSTI, UMR-CNRS 7343 THÈSE de DOCTORAT

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Physique UE3 PACES. 4 e édition. Salah Belazreg

Physique UE3 PACES. 4 e édition. Salah Belazreg PACES Physque UE3 PACES Physque UE3 Salah Belazreg Professeur agrégé et docteur en physque, l ensegne au lycée Camlle Guérn à Poters. Il a ensegné la bophysque en classes préparatores aux concours de

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

Présentation de l unité de fabrication étudiée

Présentation de l unité de fabrication étudiée A AI-6N Présentaton de l unté de fabrcaton étudée Cette socété natonale fabrque des gâteaux en grande quantté. Il y a dfférentes sortes de gâteaux : ronds, carrés, rectangulares En sorte de four, après

Plus en détail

CHAPITRE DEUX : FORMALISME GEOMETRIQUE

CHAPITRE DEUX : FORMALISME GEOMETRIQUE CHPITRE DEUX FORMLISME GEOMETRIQUE. CHPITRE DEUX : FORMLISME GEOMETRIQUE verson.3, -8 I. GEOMETRIE DNS L ESPCE-TEMPS ) Prncpe de relatvté Le prncpe de relatvté peut s exprmer ans : toutes les los physques

Plus en détail

C Notice technique K-Réa v3 C. NOTICE TECHNIQUE

C Notice technique K-Réa v3 C. NOTICE TECHNIQUE C. NOTICE TECHNIQUE C.1. Introducton et grands prncpes... 5 C.1.1. Objet du calcul et champ d applcaton... 5 C.1.2. Introducton aux méthodes de calcul et vérfcatons proposées... 6 C.1.2.1. Présentaton

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

MECANISMES MODELISES

MECANISMES MODELISES MEANISMES MODELISES Les évaluatons de sûreté relatves aux nstallatons de stockage de déchets radoactfs en couche géologque profonde nécesstent la compréhenson et la modélsaton d une part des systèmes hydrogéologques

Plus en détail

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace GEOETRIE DNS L ESPCE ant tot, rappelons ne propriété fondamentale : Tot théorème de Géométrie plane s appliqe dans n importe qel plan de l espace. Les exemples de ce chapitre se réfèrent a dessin ci-contre

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente Termnale S Spécalté Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente bectfs : - Constructon graphque de l mage d un obet plan perpendculare

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE Leçon 11.. Assemblages sodés : Applications d calcl des sodres d'angle ichier : L11--.doc OBJECTI Utiliser les méthodes de calcl exposées

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 4 : Formalisme mathématique matique de

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 4 : Formalisme mathématique matique de MECNIQUE QUNTIQUE Chaptre 4 : Formalsme mathématqe matqe de la méanqe m qantqe Pr. M. BD-LEFDIL Unversté Mohammed V-V gdal Falté des Senes Département de Physqe nnée e nverstare 07-08 08 Flères SM-SMI

Plus en détail

Grandeurs de réaction et de formation

Grandeurs de réaction et de formation PSI Brzeux Ch. hermochme 1 : grandeurs de réacton et de formaton 1 C H A P I R E 1 r a p p e l s e t c o m p l é m e n t s ) Grandeurs de réacton et de formaton 1. RAPPELS 1.1. Phases et consttuants Donnons

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCETITUDE DES ESULTATS DE MESUE Mchèle Désenfant Marc Prel Cédrc ver Laboratore Natonal d Essas BNM-LNE 1, re Gaston Bosser 7574 Pars Cedex

Plus en détail

Le Potentiel chimique

Le Potentiel chimique 44 Le Potentel chmque PIERRE DUHEM (1861 1916) 44.1 Grandeurs molares partelles 44.1.1 Varables de Gbbs Système polyphasé Nous étuderons dans la sute un système thermodynamque formé de pluseurs phases

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION ET DE PROGRAMMATION CENTRALE D ALARME

GUIDE D INSTALLATION ET DE PROGRAMMATION CENTRALE D ALARME GUIDE D INSTALLATIN ET DE PRGRAMMATIN CENTRALE D ALARME Gde d nstallaton et de programmaton centrales flares 9751 / 9752. Cooper Secrty Lmted. 2002 La pls grande attenton a été apportée à l exacttde des

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Modélisation et simulation du démarrage d un véhicule à boite de vitesses automatique avec les bond graphs

Modélisation et simulation du démarrage d un véhicule à boite de vitesses automatique avec les bond graphs Modélsaton et smulaton du démarrage d un véhcule à bote de vtesses automatque avec les bond graphs Dragos N. CRUCERU, Andre N. MACIAC, Valeran CROIORESCU, Génevève DAUPHIN ANGUY Laboratore d Automatque,

Plus en détail

BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES

BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES DT 0/001 Estmaton des frontères de prodcton et mesres de l effcacté technqe Samel AMBAPOUR BAMSI BAMSI B.P. 13734 Brazzavlle DT 0/001 Estmaton

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

IUP M2-ICM Université Paul Sabatier Toulouse. Métrologie et reconnaissance des formes. Frédéric Lerasle Année 2008-09

IUP M2-ICM Université Paul Sabatier Toulouse. Métrologie et reconnaissance des formes. Frédéric Lerasle Année 2008-09 IUP M-ICM Unersté Pal Sabater Tolose Métrologe et reconnassance des fores Frédérc Lerasle Année 8-9 Soare - Généraltés - Déarche générqe en TI : se en œre et acqston des ages prétrateent les ages segentaton

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

. τ. avec τ = 1. R + r. R + r R + r τ r exp t τ

. τ. avec τ = 1. R + r. R + r R + r τ r exp t τ 8-9 xrccs d Élctrocnétq égm transtor t régm forcé contn x-4. rct d ordr ) xprmr t) t t), ps tracr ls corbs rprésntatvs. On posra τ =. I I I I 4 ép : t) = I xp t )) t t) = I xp t ). τ τ t x-4. rct parallèl

Plus en détail

Vecteurs dans le plan

Vecteurs dans le plan Vecters dans le plan 1. Définition d n vecter : (classe de seconde) Soient A et B dex points d plan. La translation transformant A en B est la transformation qi transforme tot point M en n point M tel

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous.

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous. Concours Centralesupélec TSI 2011 corrge sous reserves I L'élément soufre et les sources naturelles de soufre I.A.1. Les règles pour obtenr la confguraton électronque d un atome dans son état fondamental

Plus en détail

LES COMPARAISONS CLES DU CONCEPT A LA PRATIQUE [KEY COMPARISON: FROM CONCEPT TOWARDS PRACTICE]

LES COMPARAISONS CLES DU CONCEPT A LA PRATIQUE [KEY COMPARISON: FROM CONCEPT TOWARDS PRACTICE] LES COMPARAISOS CLES DU COCEPT A LA PRATIQUE [KEY COMPARISO: FROM COCEPT TOWARDS PRACTICE] Soraya Amaroche Laboratore atonal d Essas BM-LE, re Gaston Bosser 7574 Pars Cedex 5 Résmé Le docment d CIPM (Comté

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU

ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU Le canddat est nvté à formuler toute hypothèse cohérente qu lu semblerat nécessare pour pouvor répondre aux questons posées. Page 1 sur 21 1. PRESENTATION

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Analyse fréquentielle des systèmes analogiques

Analyse fréquentielle des systèmes analogiques Analyse fréqentielle des systèmes analogiqes L'analyse fréqentielle d'n système consiste principalement dans la détermination de sa fonction de transfert harmoniqe, pis en l'étde de son modle G( et son

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Interprétation cristalline de l isomorphisme de Deligne-Illusie (cas des courbes)

Interprétation cristalline de l isomorphisme de Deligne-Illusie (cas des courbes) Interprétaton crstallne de l somorphsme de Delgne-Illuse (cas des courbes) C. Huyghe et N. Wach 6 avrl 23 Abstract In 987, Delgne and Illuse proved the degeneraton of the spectral sequence de Hodge vers

Plus en détail

Grandeur physique, chiffres significatifs

Grandeur physique, chiffres significatifs Grandeur physque, chffres sgnfcatfs I) Donner le résultat d une mesure en correspondance avec l nstrument utlsé : S avec un nstrument, ren n est ndqué sur l ncerttude absolue X d une mesure X, on consdère

Plus en détail

NIVEAUX D ENERGIE DE LA MOLECULE ISOLEE ET INTERACTION MATIERE RAYONNEMENT

NIVEAUX D ENERGIE DE LA MOLECULE ISOLEE ET INTERACTION MATIERE RAYONNEMENT NIVEAUX D ENERGIE DE LA MOLECULE ISOLEE ET INTERACTION MATIERE RAYONNEMENT INTRODUCTION A LA SPECTROSCOPIE MOLECULAIRE La spectroscope peut être défne comme l étude des nteractons entre la lumère et la

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVETISSEMENT Ce docuent est le frut d'un long traval approuvé par le jury de soutenance et s à dsposton de l'enseble de la counauté unverstare élarge. Il est sous à la proprété ntellectuelle de l'auteur.

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

Les arbres binaires Implémentations

Les arbres binaires Implémentations Ls arbrs bnars Impémntatons Natha Jnor Bot mars 2014 Défnton : Un arbr bnar st sot vd, sot d a form B = , où G t D sont ds arbrs bnars dsjonts t o st n nœd appé racn. c o n Fgr 1 Arbr bnar 1 L

Plus en détail

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique.

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique. Mélanges et solutons I_ Défntons et composton. Défntons Dans un mélange, tous les consttuants ont le même statut thermodynamque. Lorsque dans un mélange solde ou lqude, un des consttuants, appelé solvant,

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2)

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2) GENEAUX ATISTIQUES Chapitre 2 - règles de CalCl 3. erocode 2 3.1. Domaine d application L Erocode 2 s appliqe a calcl de Bâtiment et de Génie Civil en béton non armé, en béton armé et en béton précontraint.

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Cryptographie évolutionniste

Cryptographie évolutionniste Cryptographe évolutonnste Applcaton des algorthmes évolutonnstes à la cryptographe Fouza Omary* Abderrahm Tragha** Aboubakr Lbekkour* *Département de mathématques et nformatque faculté des scences-rabat

Plus en détail

L intégrité du positionnement dans les transports terrestres

L intégrité du positionnement dans les transports terrestres L intégrité d positionnement dans les transports terrestres David Bétaille (Ifsttar/MACS) Form Photogrammétrie - Positionnement et Mesres de Déformation, ENSG, le 0 mars 01 1 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE 10 ème Sémnare Internatonal sur la Physque Energétque 10 th Internatonal Meetng on Energetcal Physcs SIMULAION D UN JE URBULEN POUR LE REFROIDISSEMEN DES AUBES DE URBINE Bounegta Bachr 1, Abdelarm Maamar

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels Systèmes d'alarme incendie FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels www.boschsecrity.fr Fiabilité de détection élevée grâce

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés Synthèse de cors PanaMaths (CPG Arcs aramétrés Préamble Certains aters réfèrent à «arc aramétré» la dénomination de «corbe aramétrée» ans ce docment, nos tiliserons la remière dénomination éfinitions Arc

Plus en détail

Calcul de l unité astronomique Lors du transit de Vénus

Calcul de l unité astronomique Lors du transit de Vénus TP 8 Calcul de l unté astronomque Lors du transt de Vénus Nveau A partr du CM Evaluaton de l Unté Astronomque à partr de l observaton du transt de Vénus. -Propostons pédagogques Les propostons exposées

Plus en détail

Modélisation et simulation des efforts de coupe en fraisage 2.5 axes

Modélisation et simulation des efforts de coupe en fraisage 2.5 axes 18 ème Congrès Franças de Mécanque Grenoble, 7-31 août 007 Modélsaton et smulaton des efforts de coupe en frasage.5 axes Adel Amn AMMAR, Zouber BOUAZIZ & Al ZGHAL Unté de recherche de mécanque des soldes

Plus en détail

SEGMENTATION D IMAGES THESE

SEGMENTATION D IMAGES THESE SEGMENTATION D IMAGES ET MORPHOLOGIE MATHEMATIQUE THESE présentée à l Ecole Natonale Supéreure des Mnes de Pars par Serge BEUCHER pour obtenr le ttre de DOCTEUR en MORPHOLOGIE MATHEMATIQUE Soutenance le

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Mémento de théorie de l information

Mémento de théorie de l information Mémento de théore de l nformaton Glles Zémor 6 octobre 204 0 Rappels de probabltés Espaces probablsés. Un espace probablsé (Ω, P ) est un ensemble Ω mun d une mesure de probablté P qu est, lorsque Ω est

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Formation de voies : détermination du vecteur de pointage

Formation de voies : détermination du vecteur de pointage Foaton de voe J.-C. Pascal (009) Foaton de voes : détenaton d vecte de pontage Les étodes de foaton de voes sont des tecnes peettent d obten la contbton des soces se tovent dans n doane sélectonné de l

Plus en détail

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS q 1. Qelle qantité de déchets compostables ne personne jette t-elle par an? 2. Qe faire des hiles de fritres

Plus en détail

Exercices de révision pour examen #1

Exercices de révision pour examen #1 Exercces de révson pour examen #1 Queston 1. Questons théorques. a) Nommez les courants qu exstent quand une dode est en équlbre. Courants de dffuson et de drft. b) Dessnez la structure physque réelle

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z.

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z. http://maths-sciencesfr EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES Exercice Une minterie est alimentée par ne tension alternative sinsoïdale U(t) = U m sin(t + ) À n instant cette tension est représentée par

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Foucambert

LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Foucambert Les Actes de Lectre n, mars - Lire les recherches... LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Focambert Les partis pédagogiqes qi s affrontent ator de la lectre tentent assi de se présenter en hérats scientifiqes.

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement

Calcul de structure en fatigue vibratoire. Fascicule u2.05 : Mécanique de la rupture et de l'endommagement Ttre : Calcul de structure en fatgue vbratore Date : 14/11/2012 Page : 1/9 Calcul de structure en fatgue vbratore 1 But Ce document a pour but de décrre la mse en œuvre d'un calcul de structure en fatgue

Plus en détail

Chapitre III : Premier principe de la Thermodynamique. Système

Chapitre III : Premier principe de la Thermodynamique. Système Chaptre III : Premer prncpe de la Thermodynamque III.1. Langage thermodynamque Système : C est un corps ou un ensemble de corps de masse détermnée et délmtée dans l espace. Mleu extéreur : On consdère

Plus en détail