IUT Béthune Génie Civil Année Spéciale RDM COURS : STATIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IUT Béthune Génie Civil Année Spéciale RDM COURS : STATIQUE"

Transcription

1 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD CURS : STTIQUE I) Gééralités :.) Itrodctio : La statiqe et la écaiqe des Strctres ot por bt d epliqer les phéomèes régissat le dimesioemet des costrctios. Ces matières sot a dimesioemet ce qe les tables d additios et de mltiplicatios sot a mathématiqes : commet compredre e démostratio, calcl si o e coaît pas l additio?!? La statiqe et la écaiqe des Strctres permettet d appréheder la rptre o la déformatio d e costrctio appelée strctre (bâtimet, pot ). La statiqe est la sciece de base de la écaiqe des Strctres. La écaiqe des Strctres est elle-même la sciece de base d calcl béto armé, charpete métalliqe, béto précotrait, bois Ue strctre reçoit des charges, elle est doc sollicitée. Sos ces charges, des déformatios et fissres se prodiset a sei d matéria. Il est doc primordial d étdier, por des raisos évidetes de sécrité, ces strctres. L étde de ces strctres, appelées solides, pet se décomposer e trois domaies : - la statiqe : étde des solides idépedammet d movemet ; - la ciématiqe : étde d movemet d solide idépedammet de ses cases ; - la damiqe : étde des relatios liat le movemet d solide et sa case. Ue strctre sbit des actios (eemple : l effort d e table sr le placher). Cette actio agit de so poit d applicatio à so (o ses) poit(s) de trasfert à e atre strctre (gééralemet le sol). Tot a log de so parcors, l actio agit sr la strctre, et pet egedrer des désordres. L étde d parcors de ces efforts s appelle descete de charge. Elle écessite l tilisatio de lois phsiqes : la statiqe..) La Statiqe : La statiqe étdie les coditios d éqilibre des forces appliqées a solides cosidérés idéformables. Ue relatio etre les forces etérieres appliqées à sstème matériel immobile est doé par le théorème de la Statiqe : le torser de l esemble des forces etérieres est costammet l.. 3) Processs d étde d e strctre : Strctre dessiée par l architecte ; odélisatio de cette strctre (o spprime les élémets qi e participet pas à la résistace de la strctre, eemple : revêtemet de sol, fa plafods, cloisos ) ; Evalatio des charges agissat sr la strctre ; Etde des sollicitatios de chaqe élémet (chemiemet des efforts das la strctre portese) ; Dimesioemet de la strctre portese ; II) ctios : Les actios qe sbisset les strctres sot de de atres. distige de tpes de vecters : Page /5

2 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD - les forces ; - les momets. Ces actios sot caractérisées par : - ler poit d applicatio o poit de trasfert : les actios agisset sr le solide e so poit d applicatio ; - ler itesité o orme; - ler directio (ae spport, droite d actio) - ler ses. Das le mode d géie civil, o distige des atres d actios différetes : - les charges permaetes (poids propre des ovrages et de ses éqipemets ) ; - les charges variables (das le temps et/o das l espace) : les charges d eploitatio (persoes et élémets povat boger) ; les charges climatiqes (actio d vet, de la eige ) ; les charges accidetelles (camio veat percter bâtimet, séisme actio qi a pe de chace de se réaliser mais qi doit qad même être étdiée)..) Les forces : Si l o cosidère e gre et so câble élastiqe. Le poids d élémet préfabriqé attaché sr ce câble etraîe, sos so poids propre (e force), déplacemet de traslatio vertical, d hat vers le bas : Gre Elémet préfabriqé Gre Poids de l élémet Ue force tradit l actio qi est de à e case (par eemple la force représetée ci-desss tradit l actio de l élémet préfabriqé sr la gre). Elle est provoqée par qelqe Remarqe : o dessie soit la force, soit la case (soit l élémet préfabriqé, soit la flèche) mais JIS les e même temps...) Déplacemet associé : Ue force ( ) provoqe e traslatio ( ) de l objet (déplacemet o déformatio). Das la réalité, à chaqe fois qe l o appliqe e force, il a traslatio (même égligeable). Le déplacemet provoqé doit être égligeable por qe l o pisse traiter le problème grâce à la statiqe...) Représetatio : représete la force par e flèche de loger proportioelle à so itesité. Page /5

3 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD REPRESENTTIN DE L RCE : lèche RCE : Vecter Loger de la flèche échelle Itesité de la force Ses de la flèche repère Ses de la force Poit origie de la flèche poit d applicatio de la Remarqe : Le sige de la composate sera obte e orietat le spport, c'est-à-dire e doat repère covetioel...3) Deième loi de Newto : L ité de force est le ewto [N]. Elle est dérivée des ités d SI selo la deième loi de Newto : r r = m a avec : force [N] / m : masse [kg] / a : accélératio [m/s²] (o [N/kg]) Sr terre, o appliqe pls particlièremet la loi : r r = m g (g : accélératio de pesater : Remarqe : os predros tojors g = 0m/s² (ce qi provoqe e eagératio de % «précis, mais pas ridicle!»). E vérité, ewto [N] est doc éqivalet à [kg.m/s²] e ité Eemple : e persoe de 80 kg eerce e force de 800 N sr le spport où il marche (0,8 kn) Eemple : e machie de 0 toes eerce e force de 00 kn Eemple 3 : e masse de kg doe e force de dan ; Norme = = Poit d Remarqe : attetio à la précisio des calcls. ettre «8» chiffres après la virgle e sert à rie! Tojors eprimer le résltat avec 3 chiffres sigificatifs...4) Tpes de fores : La force qe os veos de caractériser agit poctellemet. C est e force cocetrée (comme l actio d e topie sr so spport). Il eiste assi des forces : - liéiqes (comme l actio d clidre a sol) ; - srfaciqes (comme l actio d e caisse sr so spport, la pressio de l ea) ; - volmiqes (comme le poids propre agissat sr chaqe élémet de matière). Ses Directio : droite d actio..5) Composates cartésiee d e force : Défiir le sige de la composate d e force est pas des pls aisée. C est porqoi o décompose l espace par l itermédiaire de 3 aes : Page 3/5

4 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD z = cos( ϕ ) si( θ) = si(ϕ) = cos( ϕ ) cos( θ) = + + z Les repères tilisés sot tojors des repères orthoormés (aes perpediclaires) direct (ses des aes selo la règle des 3 doigts de la mai droite). Q o soit e D o e 3D, la relatio vectorielle sivate doit se vérifier : r r r r Σ Des forces = (Soit e 3D : + + z = ).) Les momets :..) Notio de omets : Lorsqe l o essae d ovrir e porte, il e os viet pas à l idée de posser a ivea de la charière. aites l essai, vos verrez qe por l ovrir vos effecterez des efforts bie pls importats qe si vos possez sr la poigée (qi est éloigée de la charière). De même, si l o tire das l ae de la porte, la rotatio e se prodira pas : Lorsqe vos dévissez bolo, avec e clef, c est pls facile. θ ù l opérater doit-il positioer sa mai por être le pls efficace? Das qel ses doit se faire l actio de l opérater sr la clef? Page 4/5

5 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD..) Déplacemet associé : Cette fois ci, ce est pls e traslatio qi est provoqée par e force, mais e rotatio egedrée par momet. /z ω omet e par rapport à l ae z..3) Défiitio : U momet est vecter torat. Rotatio e par rapport à l ae z représete le momet par e force torate (por rappeler q elle provoqe e rotatio) :..4) Représetatio et ses positif : Directio : droite d actio z / z /z défiit ses positif («règle d tire bocho» o de la «mai droite fermée») : Ses d actio d momet positif Ses positif et égatif das repère (,0, ) r r..5) omet d e force par rapport à poit : ormle : De maière géérale, momet est egedré par e force ecetrée d poit, cetre de rotatio. Soit e force et poit : θ Page 5/5

6 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD Le momet egedré par e est vecter qi est perpediclaire a pla formé par la droite d actio et B et tel qe le vecter B tore das le ses trigoométriqe ator de. Le momet egedré par e est : r r r = B (B «vectoriel» ) r = = B si( α) = d Défiitios : La droite (HB) est appelée droite d actio de la force. d est appelé «bras de levier». C est la distace la pls corte etre la droite d actio de la force et le poit de calcl d momet. Cette distace est la loger d segmet perpediclaire à la droite d actio passat par le poit de calcl Remarqes : Pls le bras de levier [d] est importat, pls le momet egedré l est assi (eemple de la porte). De même, pls la force est importate, pls le momet l est assi. Si le bras de levier est l, qelqe soit l itesité de la force, le momet est l (eemple : si o tire das l ae de la porte, elle e tore pas!). L ité d momet est doc le Newto mètre [N.m] (ttetio, e pas cofodre avec Newto par mètre [N/m])..6) Composate cartésiee d e force géérat momet Théorème de Varigo : r r r r r r, alors { } = { U} + { V} Si = U+ V z z z d = U d + V dv pet doc e dédire la relatio sivate : r r r = + = + r r r, alors { } { } { } si z z z..8) Cople de forces : U cople de forces est, par eemple, l effort qe le pilote d e atomobile doe sr le volat por torer (lorsq il tiet le volat à de mais), o ecore celi por faire torer tire bocho : ( d ) + ( d ) z = 0 = d Remarqes : qelqe soit le poit, le momet est le même. Z d Page 6/5

7 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD III) Rédctio et éqilibre : 3.) Rédctio : 3..) Défiitio : La rédctio d sstème de forces cosiste à le remplacer par sstème statiqemet éqivalet, por simplifier le Remarqe : statiqemet éqivalet, c'est-à-dire qi prodit les même effets sr la strctre e STTIQUE, mais il pet être différet e ECNIQUE DES STRUCTURES. E défiitio : Soit R la résltate des forces et R le momet résltat R = i = i d + R i 3..) éthode graphiqe : pet aisi rédire de forces appliqées e poit d e strctre par e force égale à la somme vectorielle des de premières : avec : r r r r r = + r r r Strctre schéma Strctre schéma Polgoe des Remarqe : Nos veos de réaliser de maière graphiqe e rédctio. Das le cas de pls de forces, o met assi bot à bot les vecters por trover la résltate (relatio de Remarqe : Si ces forces e sot pas appliqées a même poit, la droite d actio de la résltate passe par l itersectio des droites d actio des de forces. Le vecter résltat est vecter libre (qi est pas attaché à poit, mais se ballade sr la droite d actio) : r r r r r r r = + r Strctre schéma Strctre schéma Polgoe des forces 3..3) éthode aaltiqe rédctio e poit : De maière aaltiqe, il est possible de remplacer sstème de forces e atre (gééralemet e force et momet). Page 7/5

8 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD Rédctio d e force : vet rédire e force e poit. La force sera doc remplacée par e atre force, et momet tel qe : = d (avec le sige : Très importat Schéma epliqat si le omet est positif o égatif)) r d r >0 <0 r r Rédctio d momet : vet rédire momet e poit. L itesité d momet e chagera pas : ' = Rédctio d e force et d momet : vet rédire sstème (force + momet) e poit. La force sera doc remplacée par e atre force, et momet tel qe : ' = d + tilise le pricipe de sperpositio. r d r Pricipe de sperpositio : Si l o sohaite rédire plsiers forces et momets e poit, o effecte la somme des rédctio : Poids propre ctio d vet Poids propre ctio d Remarqe : o pet vérifier le pricipe de sperpositio sr la rédctio d e force et d momet. Page 8/5

9 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD 3.) Défiitio de l éqilibre : U sstème de forces (et/o de momets) est dit e éqilibre si, appliqé à solide, il e modifie pas l état de repos (e statiqe) de ce solide. Por étdier l état d éqilibre d solide, il est écessaire de l isoler, c'est-à-dire de le cosidérer comme dissocié de tot atre élémet e faisat pas partie de la strctre étdiée (le sol par eemple por bâtimet ; receser les efforts qi agisset sr le solide). E géie civil, totes les strctres doivet être e éqilibre (o vet q elles soiet et restet immobiles). 3.3) Eqilibre d sstème simple : Por q élémet somis à de forces soit e éqilibre, il fat qe ces de forces soiet opposées (et appliqées a même solide), c'est-à-dire : - de même itesité ; - de même droite d actio ; - de ses Remarqe : E effet, si l e de ces coditios est pas respectée, momet o e force résidelle eiste, doc déplacemet o e rotatio assi. L éqilibre est alors pas obte. 3.4) Eqilibre Pricipe fodametal de la statiqe : Théorème : U sstème de forces d solide isolé est e éqilibre si ses résltates sot lles. E effet, si la force résltate est pas lle, e traslatio se prodit. De même, si momet résltat sbsiste, le solide torera. Par coséqet, o pet écrire l éqilibre de maière aaltiqe : G =- Por les problèmes D Por les problèmes 3D (3éme loi de Newto) i = 0 i = 0 i = 0 La somme des forces et lle i = 0 i z = 0 z= 0 i e poit bie précis i = 0 i = 0 i z = Remarqe : si l o recherche le sstème de forces à appliqer e de maière à éqilibrer le solide S, il sffit de rédire e les forces qe ce solide sbit. Le sstème à appliqer est égal a sstème iverse de la rédctio. Page 9/5

10 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD IV) Statiqe appliqée : Le bt de la statiqe est de détermier l itesité des icoes de liaisos des strctres isostatiqes (étde des efforts das e strctre doée). Por cela, - o modélise la strctre, c'est-à-dire qe l éclate la strctre de maière à ameer le mois d icoes possibles (décompositio miimale de la strctre) ; - o remplace les icoes de liaisos (iteres et eteres) par les actios de liaisos e les ommat ; - o résot le PS jsq à obtetio de totes les icoes. 4.) odélisatio de la strctre : 4..) Pricipe : Comme motré a paragraphe.6 la modélisatio cosiste à remplacer le solide par des barres o corbes o Remarqe : os os boreros à étdier les strctres D qi pevet être décomposées e barres et dot les forces sot appliqées das le même pla qe celi de la strctre. c.f ) Eemple : 4.) Dessier la strctre isolée: 4..) Pricipe de la copre : défiitio : Il est fréqemmet itéressat de coaître les efforts qi passet à l itérier de la matière de la strctre e poit doé. Ces efforts sot appelés les forces de cohésio. Elles s eercet sr les de demi solides aisi créés, et sot opposées (si o «recolle» la strctre, ces efforts s alet). Si le solide d origie est e éqilibre, les de demi solides doivet rester e assi e éqilibre. Eemple : sohaite effecter la cope de cette potre a poit. 8 kn m 3 m 45 m 3 m kn.m 3 m Page 0/5

11 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD 4..) Pricipe des actios mtelles : Ce pricipe viet d être évoqé : «Lorsqe e copre est réalisée, les actios de cohésio libérées sot opposées de à de» ( ére loi de ise e évidece sr eemple simple : la barre e compressio Bie évidemmet, les de parties de la barre sot e Eemple précédet : m 3 m kn.m kn.m 3 m 4..3) Poids propre des matéria : Le poids propre des strctres doit être représeté car les strctres modélisées sot o pesates. partir de la coaissace des poids volmiqes des matéria et des formes géométriqes des barres, cette étape est possible. Bois Bois atéria cier l B.. feills résie asse volmiqe [kg/m 3 ] ) Détermiatio de la atre de la strctre vat de détermier la atre de la strctre, il fat coaître les liaisos iteres et eteres de la strctre. 4.3.) Les appis Liaisos etérieres : Lorsqe os modélisos la strctre, il est écessaire de défiir les appis. Ils représetet la liaiso avec e strctre etériere o déformable (o étdiée eemple : la terre). Ces liaisos permettet d avoir problème de STTIQUE, c'est-à-dire solide eempt de tot movemet (pas comme e voitre qi boge, d mois si o e met pas le frei). Page /5

12 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD Tpe de liaiso Schéma L appi simple : eemple : la rolette de chariot L articlatio : eemple : balais d essie glace de la voitre o ovemet empêché Traslatio selo : Selo la positio de l appi Traslatio selo : Traslatio selo : L ecastremet : Traslatio selo : eemple : bâto scellé das le sol Traslatio selo : Rotatio selo z : ω z ovemet atorisé (ddl) Traslatio selo : Rotatio selo z : ω Rotatio selo z : ω z z Réactio d appis (ombre d icoes) icoe degré de liberté (rotatio). icoes Pas de degré de liberté (ddl). 3 Remarqe : por les strctres 3D, se rattacher a appis ci-desss das les différets Remarqe : de maière géérale, lorsq o modélise e strctre, o cosidère les liaisos comme parfaites : rotle sas Remarqe 3 : les fodatios sot les appis de la costrctio. Selo ler ferraillage, o obtiedra e articlatio o ecastremet. 4.3.) Les Liaisos iteres : l itérier d e strctre, des relâchemets pevet être observés. Par eemple, e barre pet torer ator d e atre (si e barre est assemblée à e atre par sel bolo). Tpe de liaiso Schéma L articlatio : ovemet empêché Traslatio selo : Traslatio selo : L ecastremet : Traslatio selo : Traslatio selo : Rotatio selo z : Remarqe : le pricipe est le même qe por les appis. z ovemet atorisé (ddl) Rotatio selo z : ω z degré de liberté (rotatio). Pas de degré de liberté (ddl). ctios de cohésio (ombre d icoes) icoes 3 icoes Page /5

13 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD 4.3.3) Natre de la strctre : Défiitio : Certaies strctres pevet être résoles à l aide de la statiqe (e appliqat le pricipe fodametal de la statiqe). D atres e pevet pas être résoles de cette maière. pose : - e : le ombre d éqatios obtees e appliqat le PS ; - : le ombre d icoes obtees lorsqe l o «éclate» la strctre (c.f. les de tablea ci-desss) ; distige doc : Natre Résoltio Eqatio qi pevet être résoles à Les strctres isostatiqes l aide de la statiqe. = e Les strctres hpostatiqes Les strctres hperstatiqes qi e pevet pas être résoles, car ce sot des mécaismes (ces strctres s écrolet). qi sot des strctres trop difficiles à résodre (d mois a débt «hper» Remarqe : La atre d e strctre est pas foctio de so chargemet. < e > e Eemple : Por détermier la strctre, il fat doc l éclater : - le ombre d icoes correspod a ombre d actios de cohésio et de liaiso libérées ; - le ombre d éqatios correspod a ombre de fois où o appliqe e éqatio d PS, soit3 ombre de barres. Strctre «Eplosio» de la strctre Détermiatio de la atre = + = 3 e = 3 = 3 => isostatiqe = 4 = 8 e = 3 3 = 9 => hpostatiqe de degré (mécaisme évidet!) 3 = = 9 e = 3 3 = 9 => isostatiqe = 3 4 = e = 3 3 = 9 => hperstatiqe de degré 3 Page 3/5

14 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD = = 9 e = 6 3 = 8 => hperstatiqe de degré = = e = 4 3 = => isostatiqe = 3 = e = 3 => Remarqe : il est possible d eploser les strctres de maière différetes (c.f. les deriers eemples). La atre de la strctre e sera pas chagée (décompositio miimale) stce : por vérifier le résltat, si o obtiet e strctre isostatiqe, e elevat e icoe de liaiso o doit obteir mécaisme. Si la strctre est hpostatiqe de degré, e ajotat blocages jdiciesemet placés, o doit obteir e strctre iso. Si la strctre est hperstatiqe de degré, e retirat + icoes de liaisos, la strctre doit deveir Eplicatios : cas des liaisos iteres : le ombre d icoes a œd est tel qe : Errers à e pas commettre : Il est importat d être rigore qad à la modélisatio : Si l o dessie e liaiso o appis, il e fat pas dessier les efforts de cohésio, car ils e sot libérés qe s il a copre! P q C Strctre d origie : B P Y C X C XC Y C C q P Y C XC C q P C q B B Y X Y B B X B Errers P X C Y C Y C XC q P C q P X C Y C Y C XC q B Y X Y B XB Y X Y B XB Soltios Cas particliers de certais mécaismes : Page 4/5

15 IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD Il pet arriver qe les strctres soiet des mécaismes alors qe le ombre d éqatios et d icoes sot éga. Voici eemple. Il est doc impératif d imagier les déplacemets possibles des œds avat de coclre q e strctre est bel et bie isostatiqe, voire hperstatiqe et o pas hpostatiqe. tres eemples de mécaisme : Strctres ressemblates, mais différetes : Il arrive qe les modélisatios de de strctres différetes soiet très proches. Il fat doc faire etrêmemet attetio à la lectre : = 4.4) Ecritre et résoltio d PS appliqe le PS c.f fr et à mesre de la pratiqe, os porros os passer de l écritre d PS. E effet, jste e représetat la strctre éclatée avec so chargemet, les icoes de liaiso serot facilemet ititées. 4.5) Schéma Bila la fi de la résoltio, il est écessaire de dessier la strctre avec les actios de liaisos et lers itesités. 4.6) rgaigramme de résoltio odéliser la strctre [barres, liaisos, chargemet, repère global (,, +)] ; Dessier la strctre isolée (Remplacer les liaisos (iteres et eteres) par lers actios e ommat les vecters) ; Détermier la atre de la strctre, et porsivre si elle est isostatiqe ; Ecrire le PS ; Résodre le PS (et doc trover les valers des actios de liaiso) ; Dessier la strctre avec les actios de liaiso et lers itesités (strctre isolée e éqilibre). Page 5/5

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q Sites géométriqes Itrodctio : M. Fiace dispose d e somme de 5 FF et désire faire frctifier so pactole ; por cela il va voir so baqier qi li propose de optios : e agmetatios forfaitaire, aelle, de 5 F =

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Suites généralités. u est une fonction qui à tout entier naturel n associe un nombre réel, noté u

Suites généralités. u est une fonction qui à tout entier naturel n associe un nombre réel, noté u Sites gééralités A Sites mériqes Notio de site Défiitio : Ue site ( qe : : a La site se ote o avec des parethèses ( est e foctio qi à tot etier atrel associe ombre réel, oté tel Le terme iitial de la site

Plus en détail

Centres étrangers juin n + 2.

Centres étrangers juin n + 2. Cetres étragers ji 3 EXERCICE poits Comm à tos les cadidats O défiit, por tot etier atrel >, la site ( ) de ombres réels strictemet positifs par = Por tot etier atrel >, o pose v = a Motrer qe v = b Motrer

Plus en détail

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances Sites arithmétiqes et sites géométriqes Bila et croissaces I Bila sr les sites arithmétiqes et géométriqes ) Tablea de formles Défiitio Relatio etre dex termes coséctifs Calcl d terme 4 ) Ue qestio de

Plus en détail

SUITES - Cours. a a. C est donc une liste de nombres. On peut noter les éléments de la liste comme suit :... On appelle u. u (avec n N ).

SUITES - Cours. a a. C est donc une liste de nombres. On peut noter les éléments de la liste comme suit :... On appelle u. u (avec n N ). Cors de Mathématiqe S CHAPITRE N Partie : Algebre & Aalyse SUITES - Cors D abord qelqes petits rappels : a = a = a m m a a = a + ( )( ) a m = m a a = b b a + a a = a si a, alors a a a a = + a m = a m Notio

Plus en détail

BAC BLANC de MATHEMATIQUES TS

BAC BLANC de MATHEMATIQUES TS BAC BLANC de MATHEMATIQUES TS Décembre 205 Lycée Jea Calvi - Noyo Exercice Das cet exercice, les probabilités serot arrodies a cetième. Partie A U grossiste achète d soja chez dex forissers. Il achète

Plus en détail

La présentation, le soin et la rigueur des résultats entreront pour une part importante dans l évaluation de la copie.

La présentation, le soin et la rigueur des résultats entreront pour une part importante dans l évaluation de la copie. NOM Tle S-A/B/C DS - Mathématiqes - Ldi 26 septembre 206 La présetatio, le soi et la riger des résltats etrerot por e part importate das l évalatio de la copie Exercice : sr 8 poits Cet exercice est costité

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

MATHEMATIQUES Option scientifique Mardi 9 mai 2006 de 8h à 12h

MATHEMATIQUES Option scientifique Mardi 9 mai 2006 de 8h à 12h ECOLE DE HUTES ETUDES COMMERCILES DU NORD Cocors d'admissio sr classes préparatoires MTHEMTIQUES Optio scietifiqe Mardi 9 mai 6 de 8h à h La présetatio, la lisibilité, l'orthographe, la qalité de la rédactio,

Plus en détail

Fonctions - Dérivation

Fonctions - Dérivation Termiale S Dériatio Chapitre 4 Foctios - Dériatio I- Dériabilité f est e foctio défiie sr D f (iteralle o réio d iteralles C f est sa corbe représatie Foctio dériable e a Nombre dérié Défiitio (Rappels

Plus en détail

Propriété Limites de suites convergentes usuelles. 1 lim 0 où k *

Propriété Limites de suites convergentes usuelles. 1 lim 0 où k * SUITES NUMERIQUES Le pricipe de récrrece Soit e propositio P dépedat d etier atrel. Por démotrer qe P est raie por tot etier 0, il sffit de motrer qe : La propositio est raie a rag 0 ; por etier qelcoqe

Plus en détail

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1 Momet d'ue force Théorème du momet ciétique Théorème du momet ciétique référetiel iertiel repère fixe /réf. o poit o fixe / repère m M V dt = d P OM dt = OM d P d OM P = d OM P OM d P = V dt m V OM d P

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

TS Exercices sur les limites de suites (3) 4 Pour tout entier naturel n 1, on pose :

TS Exercices sur les limites de suites (3) 4 Pour tout entier naturel n 1, on pose : T Exercices sr les limites de sites () Por tot etier atrel, o pose : O cosidère la site ( ) défiie sr N par so premier terme récrrece ( ) = + por tot etier atrel ) Démotrer par récrrece qe, por tot etier

Plus en détail

Version du 28 novembre 2016 (20h06)

Version du 28 novembre 2016 (20h06) CHAPITRE 3. SYSTÈMES DE RCES......................................... - 3.1-3.1. Vecteurs caractéristiques d u système de forces............................... - 3.1-3.1.1. Défiitio.....................................................

Plus en détail

Exercices sur les suites arithmétiques (2)

Exercices sur les suites arithmétiques (2) ère S Exercices sr les sites arithmétiqes () Soit la site arithmétiqe de premier terme et de raiso Exprimer e foctio de r Soit la site arithmétiqe de premier terme 0 et de raiso Détermier tel qe 09 r Soit

Plus en détail

Exercices sur les suites arithmétiques (2)

Exercices sur les suites arithmétiques (2) ère S Exercices sr les sites arithmétiqes () Soit la site arithmétiqe de premier terme et de raiso Exprimer e foctio de r Soit la site arithmétiqe de premier terme 0 et de raiso Détermier tel qe 09 r Soit

Plus en détail

Suites numériques : une activité pour les introduire

Suites numériques : une activité pour les introduire Sites mériqes : e activité por les itrodire Cette activité imagiée por e classe de première STAE pet, e la simplifiat, être tilisée e Bac Pro. Avat de passer à la site échaffemet!. O doe les trois premiers

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION aril 20 MATHÉMATIQUES Série S Drée de l épree : heres Coefficiet : 7 o 9 Les calclatrices électroiqes de poche sot atorisées, coformémet à la réglemetatio e iger. Le sjet est

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

CHAPITRE 1 STATIQUE, POSTURES D ÉQUILIBRE, FORCES ET MOMENTS AUX ARTICULATIONS

CHAPITRE 1 STATIQUE, POSTURES D ÉQUILIBRE, FORCES ET MOMENTS AUX ARTICULATIONS CHAPITRE 1 STATIQUE, PSTURES D ÉQUILIBRE, FRCES ET MMENTS AUX ARTICULATINS L objet de toutes études biomécaiques est d aalyser au travers d u double système de forces (forces iteres et exteres) les postures

Plus en détail

) ) ) n. Lois discretes. Quelques formules classiques, très utiles : ( + = ; 6 ²( + S en fonction de 1

) ) ) n. Lois discretes. Quelques formules classiques, très utiles : ( + = ; 6 ²( + S en fonction de 1 L.Glli age sr Lois discrètes Lois discretes Qelqes formles classiqes, très tiles : ; Remarqe : Il existe des formles de récrrece doat e foctio de, Ce sot les formles de Newto, Exercice calcl de? Doc E

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

a. Une suite numérique est une liste de nombres (les termes) repérés par un numéro d ordre (l indice), cette liste peut être infinie.

a. Une suite numérique est une liste de nombres (les termes) repérés par un numéro d ordre (l indice), cette liste peut être infinie. Stg Les sites I. Notios sr les sites a. Ue site mériqe est e liste de ombres (les termes) repérés par méro d ordre (l idice), cette liste pet être ifiie. Exemple. La site des ombres impairs :,,... Exemple.

Plus en détail

SUITES. ) définie pour tout entier naturel n par : =. Calculer les trois premiers termes de la suite. ) définie par : MATHOVORE.FR

SUITES. ) définie pour tout entier naturel n par : =. Calculer les trois premiers termes de la suite. ) définie par : MATHOVORE.FR SUITES I Calcls de termes Exercice : O cosidère la site ( ) défiie por tot etier atrel par : a) Calcler,, b) Calcler,, c) Calcler les trois premiers termes de la site 5 Exercice : O cosidère la site (

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES EXERCICES D PTIQUE GEMETRIQUE ENNCES Exercice 1 : Vitre Motrer que la lumière est pas déviée par u passage à travers ue vitre. Pour ue vitre d épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal? Si la

Plus en détail

Cours (Terminale S) Limite d une fonction

Cours (Terminale S) Limite d une fonction Cours (Termile S) Limite d ue octio Limite d ue octio e + ou Foctio déiie u voisige de + (resp ) Soit ue octio d esemble de déiitio D O dir que «l octio est déiie u voisige de + (resp )» s il eiste u réel

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

I. Suites géométriques

I. Suites géométriques Chapitre : Les sites géométriqes TES - Recoaître et exploiter e site géométriqe das e sitatio doée - Coaître la formle doat +q++q avec q - Détermier la limite d e site géométriqe de raiso strictemet positive

Plus en détail

1S 1 : DEVOIR SURVEILLÉ N 8 (2 heures)

1S 1 : DEVOIR SURVEILLÉ N 8 (2 heures) S : DEVOIR SURVEILLÉ N 8 ( heres) Exercice ( poits) Calcler les sommes sivates : S + + 3 +... + + et S + + 3 +... + 8 +. Exercice (3 poits) La site ( ) est arithmétiqe de raiso r. O sait qe 5 46 et 86..

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Terminale S Les ROC d analyse à connaître.

Terminale S Les ROC d analyse à connaître. Termiale S Les ROC d aalyse à coaître Vos troverez ici les démostratios qe vos avez officiellemet des faire e cors (das le programme) Il est importat de préciser qe cela e sigifie e ac cas q il e faille

Plus en détail

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire SPECIALITE TS ( PHYSIQUE ) : FICHE CURS 6 1/5 MDES PRPRES DE IBRATI Ce qu'il faut reteir Modes propres de vibratio ; iterprétatio odulatoire 1. Productio d u so à l aide d u istrumet de musique U istrumet

Plus en détail

Sciences Industrielles Chaînes de solides Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Chaînes de solides Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot I - CHAINES DE SLIDES A. Chaîes ouertes, fermée, complexe; 1. Graphe des liaisos Das le graphe des liaisos d'u mécaisme, les différets solides du mécaisme sot schématisés par des cercles et les liaisos

Plus en détail

on note cette suite par ( u. Exemple concret:on peut considérer une suite comme une suite infinie de nombres réels : n+1 u n = un

on note cette suite par ( u. Exemple concret:on peut considérer une suite comme une suite infinie de nombres réels : n+1 u n = un I-Défiitios, vocablaire I- : Notio de site : Défiitio : e site d élémets d esemble A est e foctio de N vers R dot l esemble de défiitio est d type A R Si AR, o dit alors qe cette site est e site réelle

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Opérations sur les dérivées 1ère S Calculs de dérivées Exemple 2 I. Dérivée d une somme 1 ) Propriété 3 ) Remarque 2 ) Exemples

Opérations sur les dérivées 1ère S Calculs de dérivées Exemple 2 I. Dérivée d une somme 1 ) Propriété 3 ) Remarque 2 ) Exemples ère S Opératios sr les dériées Calcls de dériées O écrit. O pose la ormle. O remplace aec les expressios précédetes. Das le capitre précédet, o a la otio de «octio dériée» et l o a otammet doé les octios

Plus en détail

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2)

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2) GENEAUX ATISTIQUES Chapitre 2 - règles de CalCl 3. erocode 2 3.1. Domaine d application L Erocode 2 s appliqe a calcl de Bâtiment et de Génie Civil en béton non armé, en béton armé et en béton précontraint.

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Document ressource. Les états de surface

Document ressource. Les états de surface Lycée Vaucaso Tours Documet ressource Les états de surface PTSI Objectifs : Coaître les élémets caractéristiques d u état de surface, savoir lire les spécificatios ormalisées associées et coaître les moyes

Plus en détail

Exercices sur les suites (révisions de 1 ère et compléments)

Exercices sur les suites (révisions de 1 ère et compléments) T O cosidère la site Exercices sr les sites (révisios de ère et complémets) défiie sr par cos Étdier le ses de variatio de la site par étde de foctio Idicatio : O commecera par défiir e foctio f défiie

Plus en détail

20, u 100. = 20.Calculez u0

20, u 100. = 20.Calculez u0 Cors et exercices de mathématiqes SUITES ARITHMETIQUES ET GEOMETRIQUES EXERCICES CORRIGES Exercice Les ombres sivats sot-ils e progressio arithmétiqe? 6 ; 6 ; 86 Exercice Parmi ces sites, lesqelles sot

Plus en détail

TS Exercices sur les suites (2) 10 Soit u n

TS Exercices sur les suites (2) 10 Soit u n TS Exercices sr les sites () Soit la site défiie sr * par Soit e site défiie sr Tradire sos la forme d e phrase qatifiée la propriété «coverge vers» O cosidère e site défiie sr Tradire e termes de limites

Plus en détail

arlesrsuitesraurbacr2013r==corriges=z

arlesrsuitesraurbacr2013r==corriges=z arlesrsuitesraurbacrr==corriges=z Frace métropolitaie septembre 5 poits 7 La foctio x x, ratioelle, est dérivable sr tot itervalle cote das so esemble x de défiitio * doc f est dérivable sr ] ; + [ et,

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

hydrauliques Identifier les symboles utilisés dans les circuits hydrauliques. Interpréter des schémas hydrauliques simples.

hydrauliques Identifier les symboles utilisés dans les circuits hydrauliques. Interpréter des schémas hydrauliques simples. CHIRE 4 Symboles et schémas hydrauliques Objectifs près la lecture de ce chapitre, vous pourrez : Idetifier les symboles utilisés das les circuits hydrauliques. Iterpréter des schémas hydrauliques simples.

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

4. Activité en Terminale S : «Vers les dérivées des fonctions composées»

4. Activité en Terminale S : «Vers les dérivées des fonctions composées» 4. Activité e Termiale S : «Vers les dérivées des octios composées» a. Eocé Partie I : de octio de la orme avec octio dérivable sr I.. A l aide de la calclatrice, compléter le tablea sivat. Foctio 5 g

Plus en détail

SUITES SE RAMENANT AUX SUITES ARITHMETIQUES OU GEOMETRIQUES - EXERCICES CORRIGES

SUITES SE RAMENANT AUX SUITES ARITHMETIQUES OU GEOMETRIQUES - EXERCICES CORRIGES Cors et exercices de mathématiqes SUITES SE RAMENANT AUX SUITES ARITHMETIQUES OU GEOMETRIQUES - EXERCICES CORRIGES Exercice O cosidère la site défiie par O pose Motrer qe ( est e site géométriqe Exprimer

Plus en détail

Notions de base pour l analyse d un tableau de contingence

Notions de base pour l analyse d un tableau de contingence Uiversité de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème aée Notios de base pour l aalyse d u tableau de cotigece Marie Chavet http://wwwmathu-bordeauxfr/ machave/ 204-205 Notatios et défiitios U tableau de cotigece

Plus en détail

CHAPITRE VI SUITES EXERCICES. ) rectangle en P 1 tel que CP. , etc. par récurrence et une formule explicite de cette suite.

CHAPITRE VI SUITES EXERCICES. ) rectangle en P 1 tel que CP. , etc. par récurrence et une formule explicite de cette suite. e B Chapitre VI Sites CHAPITRE VI SUITES EXERCICES ) Doez e défiitio géérale (explicite o par récrrece) des sites dot les premiers termes sot : a),,,, 4 b),, 5, 8, c) 4,,,, 4 5 d) 0,, 4, 9, e) 7, 6, 4,,,

Plus en détail

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique.

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique. Chapitre 4 Compresseurs Buts 1. Savoir que das ce cas if faut se redre compte qu il y a des effets thermique 2. Savoir qu il y a ue limite á l augmetatio de la pressio de gaz 3. Savoir quelles istabilités

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple FR Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.fr pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.fr Votre adresse por l orthodontie, les implants et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en ligne

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE / DIOPTRE SPHERIQUE / Page 1 sur 10 DIOPTRE SPERIQUE 1. DEFINITION VERGENCE ET DISTANCES FOCALES... 2

OPTIQUE GEOMETRIQUE / DIOPTRE SPHERIQUE / Page 1 sur 10 DIOPTRE SPERIQUE 1. DEFINITION VERGENCE ET DISTANCES FOCALES... 2 OPTIQUE GEOMETRIQUE / DIOPTRE SPHERIQUE / Page 1 sur 10 DIOPTRE SPERIQUE Sommaire 1. DEFINITION... 1 2. VERGENE ET DISTANES FOALES... 2 3. RELATIONS DE ONJUGAISON ET DE GRANDISSEMENT... 2 3.1 FORMULES

Plus en détail

SUITES ARITHMETIQUES ET GEOMETRIQUES EXERCICES CORRIGES

SUITES ARITHMETIQUES ET GEOMETRIQUES EXERCICES CORRIGES Cors et exercices de mathématiqes SUITES ARITHMETIQUES ET GEOMETRIQUES EXERCICES CORRIGES Exercice Les ombres sivats sot-ils e progressio arithmétiqe? ; ; 8 Exercice Parmi ces sites, lesqelles sot arithmétiqes?

Plus en détail

Produit scalaire dans l'espace

Produit scalaire dans l'espace Prodit scalaire das l'espace I) Norme d' ecter das l'espace : défiitio : Soit ecter de l'espace. Soiet dex poits et tels qe =. La orme de otée est la distace. = propriété : L'espace est mi d' repère orthoormé

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

CHUTE de TENSION. Utilisations Abonné BTA Poste privé Eclairage 3% 6% Autres usages Force Motrice -PC 5% 8%

CHUTE de TENSION. Utilisations Abonné BTA Poste privé Eclairage 3% 6% Autres usages Force Motrice -PC 5% 8% CHTE de TENSON Limites imposées par la orme NFC 1-0.1 E foctioemet ormal (Circits établis) tilisatios Aboé BTA Poste privé Eclairage % % Atres sages Force Motrice -PC % %. E phase de démarrage (Moters

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Nathalie Va de Wiele - Physique Sup PCSI - Lycée les Eucalyptus - Nice Série d exercices SERIE D EXERCICES N : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Propagatio rectilige. Exercice. Das le cas

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Idice de Révisio Date de mise e applicatio B 01/09/2014 Cahier Techique 1 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, aveue du Recteur-Poicarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal :

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal : Colles du 3 ovembre 014 Solutio de la questio de cours 1. (i) Soit E u esemble de cardial. L esemble (E) peut alors être partitioé comme suit : (E) (E), où (E) est l esemble des parties de E de cardial.

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Application du logiciel Excel

Application du logiciel Excel Applicatio du logiciel Ecel Utilisatio du Solver du logiciel Ecel Table de matiers Lacemet du logiciel... Optimisatios... Programmatio liéaire... Problème du trasport... 8 Problème de programmatio quadratique...

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

BD - COEFFICIENTS BINOMIAUX

BD - COEFFICIENTS BINOMIAUX BD - COEFFICIENTS BINOMIAUX O ose ( C!!(! si 0 0 or les atres coles ( de Z 2 Doc (2 (3 0 ( 0 ( ( 0 (4 (5 ( ( 2 2 2 ( ( ( ( 0 ( 0 0 Formles élémetaires (6 (7 (8 (9 (0 ( ( ( 0 ( ( 0 BD 2 Les trois formles

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

Nous définissons une suite numérique de la manière suivante : «A chaque étape n, on associe, u

Nous définissons une suite numérique de la manière suivante : «A chaque étape n, on associe, u Vdoie Termiale S Chapitre Sites mériqes et comportemet asymptotiqe Nos défiissos e site mériqe de la maière siate : «A chaqe étape, o associe, le ombre de carrés écessaires à la fabricatio de l escalier»

Plus en détail

LO12. Chap 5. 5. Le fenêtrage. x r x w. y r y w. 5.1 Introduction. OpenGL. 1 x. Transformation de cadrage. glviewport();

LO12. Chap 5. 5. Le fenêtrage. x r x w. y r y w. 5.1 Introduction. OpenGL. 1 x. Transformation de cadrage. glviewport(); LO 5. Le feêtrage 5. Itroductio L affichage d u modèle implique la mise e correspodace des coordoées des poits et des liges du modèle avec les coordoées appropriées du dispositif où l image doit être visualisée.

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z.

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z. http://maths-sciencesfr EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES Exercice Une minterie est alimentée par ne tension alternative sinsoïdale U(t) = U m sin(t + ) À n instant cette tension est représentée par

Plus en détail

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit».

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit». Etde d e vrite de l spirle de Théodore, dot issce à e site dot les sommes prtielles sot égles x prodits prtiels. Mots clés : spirle de Théodore, théorème de Pythgore, site, série, polyôme. L spirle de

Plus en détail

LENTILLES SYSTEME CENTRE

LENTILLES SYSTEME CENTRE LENTILLES SYSTEME CENTRE. Letilles mices Parmi toutes les letilles, il e existe u certai ombre qui peuvet être décrites par u modèle simple : il s agit des letilles mices. Ue letille mice est ue letille

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13,

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13, LYCEE GRAND AIR Correctio Devoir commu Classes de Secodes cocerées : de 10, de 11, de13, feuilles + papier millimétré. 08/0/013 Exercice 1 : L aée lumière. 1. D après le texte, la vitesse de la lumière

Plus en détail