Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1"

Transcription

1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I Campus Numérique, 007

2 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M Présetatio de l aalyse de doées «L aalyse des doées a pour but de fourir grâce à l ordiateur u outil permettat d appréheder le coteu de tableaux de taille importate à l aide de représetatios accessibles par l utilisateur», Edwi Diday. L aalyse des doées c est aujourd hui l expressio cosacrée pour désiger les aalyses statistiques descriptives multidimesioelles L aalyse des doées rassemble u groupe de techiques aux fodemets mathématiques qui permet d appréheder la structure de l iformatio coteue das u espace à plusieurs dimesios. L iformatio, c est la positio relative des poits das l espace multidimesioel. L aalyse des doées est réalisable lorsqu il est possible de réduire l espace multidimesioel (où l iformatio est pas lisible) e u espace à deux ou trois dimesios (où l iformatio est lisible), de telle sorte que cet espace réduit coserve ue part importate de l iformatio qui était coteue das l espace multidimesioel d origie. Les espaces multidimesioels ot pour origie des tableaux statistiques de doées de toute ature mais où les dimesios des liges et des coloes sot importates. Ce sot ces liges et ces coloes qui costituet les dimesios des espaces et les poits qui formet les uages iformatioels. L aalyse des doées est utilisée par la plupart des scieces appliquées : les psychologues, les juristes, les histories, les écoomistes, les gestioaires L aalyse des doées a ses premiers développemets mathématiques au début du siècle précédet (905). Elle a cepedat cou u essor sas précédet das les aées 70 et 80, grâce à l amélioratio des istrumets de calcul et au développemet de la micro-iformatique. Sous l expressio géérique de l aalyse des doées, o rassemble deux grades techiques : - les aalyses factorielles : ces méthodes doivet leur om aux ouveaux axes de l espace que l o peut réduire, qui portet le om d axes pricipaux, mais aussi de facteurs. - Les techiques de classificatio automatique : ce sot des algorithmes iformatiques automatiques capables de dresser des typologies, des regroupemet de poits, bref d effectuer des classificatios. Ce sot les aalyses factorielles qui fot l objet de ce cours. I du tableau de doées à l aalyse des doées Les aalyses de doées ot pour matière pricipale le tableau de doées. De la ature de ce tableau déped la ature des variables qui le composet. L idividu est u élémet d u esemble fii que l o appelle l esemble des idividus. Ils sot portés e lige du tableau. La descriptio de ces idividus est réalisée par des variables. Les variables sot portées e coloe du tableau. Ue variable est défiie par u esemble que l o appelle l esemble des observatios (qui sot portées à l itérieur du tableau) par ue structure algébrique sur cet esemble et par ue applicatio de l esemble des idividus sur l esemble des observatios. Plus gééralemet, ue variable est u caractère statistique particulier. O déombre deux types de caractères : quatitatif et qualitatif. Le caractère quatitatif est mesurable, c est-à-dire qu il pred ses valeurs das des esembles mathématiques comme par exemple l esemble des etiers aturels relatifs, réels C est ce caractère qu o appelle variable. /

3 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M Le caractère qualitatif est o mesurable. Il est qualifié par des modalités. O cosidère qu il existe deux types de modalités : - des modalités qu o peut classer (ex : petit, moye, grad), - des modalités où le classemet est idifféret (ex yeux bleus, verts). Caractère Quatitatif (variable) Qualitatif Cotiu Discret modalités R Z, N Ordiales omiales Classes itervalles Fréquemmet, les variables quatitatives sot trasformées e classes (pour le cas cotiu) ou e itervalles (pour le cas discret). O cosidère alors que ces classes ou itervalles sot les modalités d ue variable qualitative ordiale. O costate alors que das la plupart des tableaux, o e dispose que d u seul type de caractère : le caractère qualitatif, omial ou ordial. Das la suite du cours, l appellatio caractère e sera pas reteue. Comme das la plupart des mauels, o retiedra le terme géérique de variables. Les différets caractères (variables) que l o viet de défiir permettet d élaborer des tableaux différets et c est cette différece qui, à so tour, défiit les méthodes d aalyse de doées. O cosidère das la pratique quatre tableaux de doées sur lesquels s appliquet des méthodes d aalyses factorielles différetes. - le tableau de variables (caractères) quatitatives : idividus i N x Variables La méthode d aalyse factorielle qui permet de traiter ce tableau porte le om d aalyse e composates pricipales : ACP. x i x ij x 3 /

4 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M - le tableau de cotigece : Modalités de X i N Modalités de Y j Les modalités doivet être exhaustives. (tous les M idividus sot reseigés par les caractères X et Y) et exclusives les ues par rapport aux autres. C est la répartitio de M idividus selo les modalités des caractères X et Y. La méthode d aalyse factorielle qui permet de traiter ce tableau porte le om d aalyse factorielle des correspodaces (AFC). ij M - les tableaux d equêtes ou de sodages : Idividus i N Questios. Les réposes des N idividus aux questios sot codées e affectat u chiffre aux diverses possibilités de réposes. Ces codes costituet pour ue questio le ombre de ses modalités. Le tableau codé est alors trasformé e u tableau disjoctif complet. C'est-à-dire u tableau qui e présete que des 0 ou des. Le chiffre est doé à la modalité possédée par l idividu. O applique à ce tableau ue AFC et la méthode s appelle aalyse factorielle des correspodaces multiples (AFCM) Exemple : Idividus Codificatio (pour la saisie des réposes) Tableau disjoctif Sexe Natioali Couleur Couleur Yeux Sexe Natioalité Homme Femme Fraçais Etrager té Yeux Yeux bleus Marro Noir homme Fraçais Bleu femme Etrager Marro femme Etrager Noir homme Etrager Bleu femme Fraçais Marro homme Fraçais Noir N femme Fraçais Bleu les tableaux quatitatifs où les idividus sot regroupés par paquet e foctio d ue variable qualitative : 4 /

5 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M x x i x Variable qualitative q idividus i N q r La méthode factorielle appliquée à ce tableau porte le om d aalyse factorielle discrimiate (otée AFD) Les calculs de l aalyse de doées e se fot jamais à la mai. Les logiciels pour l utiliser sot très ombreux et l o peut les segmeter selo plusieurs types : - les logiciels de traitemet d equête (Le Sphix, ethos, Questio, ). Bie que leur spécialité soit le traitemet de questioaires, ils itègret quelques méthodes d aalyses factorielles. Les sorties sot relativemet sommaires et les optios dispoibles sot limitées (pas de rotatio des axes, ) - les logiciels boîtes à outils (XLSTAT, Statbox). Ils permettet de réaliser diverses aalyses factorielles (ACP, AFC, ACM), quelques techiques de classificatio (Classificatio hiérarchique, K moyees) aisi que les techiques de prévisio classiques. Les doées sot gérées à partir du logiciel Microsoft Excel et les sorties s effectuet das des feuilles de calculs. Globalemet, ils offret u bo rapport qualité/prix - Les logiciels de statistique (SPSS, SPAD, SAS, ). Coçus pour maipuler et aalyser de grads tableaux de doées, ils sot très complets sur le pla des méthodes présetes et sur les optios dispoibles. L utilisatio est plus complexe et écessite parfois plusieurs jourées (voire plusieurs mois) de formatio. Leur prix e fait u outil réservé aux cabiets statistiques ou aux directios statistiques de grades etreprises. Das ce cours, ous utiliseros les sorties du logiciel Statbox. Les bases de l aalyse de doées Après avoir itroduit les pricipes gééraux de l aalyse de doées, ous rappelleros ici certaies statistiques élémetaires qui formet les fodatios de l aalyse des doées. Présetatio des doées et types de variables Gééralemet, le problème à résoudre se présete sous forme de table coteat les observatios (ou idividus ou exemples) e lige et les variables (ou attributs) e coloe. Les différets types de variables vot coditioer le choix des techiques utilisées. O distigue gééralemet : 5 /

6 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M Qualitatives Quatitatives Type de variables Disjoctives (ou dichotomiques) Catégoriques o ordoées ou qualitatives o ordoées Catégoriques ordoées ou qualitatives ordoées Cotiues Caractéristiques Elles peuvet predre deux états (exemple vrai ou faux) Les différetes catégories e cotieet pas de otios d ordre (exemple : couleur des yeux) Les différetes catégories peuvet être classées (ex classes d âges, échelles de Lickert) Elles peuvet predre des valeurs umériques sur lesquelles des calculs, tels que la moyee peuvet être effectués. La otio d associatio Les associatios sot des critères permettat de regrouper des variables. Elles se mesuret différemmet selo que l o s itéresse à des variables quatitatives ou qualitatives. L associatio sur des variables quatitatives La corrélatio liéaire Elle mesure la covariatio qui existe etre deux variables X et Y. Le coefficiet de corrélatio idique si deux variables évoluet das le même ses ou e ses cotraire. Il est compris etre - (corrélatio égative) et + (corrélatio positive). Lorsqu il est ul o dit que les variables e sot pas corrélées. Le coefficiet de corrélatio s écrit : rxy cov(x, y) = σ xσ avec : y cov(x, y) = pi(xi x)(yi y) = pixiyi ombre d observatios. E gééral, {,... } i pi = x y poids. La formule de la moyee deviet alors : cov( x, y) = (xi x)(yi y). avec p i poids de l'idividu i et p, le. C est le cas le plus classique, tous les idividus ot le même x = x et i La régressio La régressio permet d aalyser la maière dot ue variable (dite expliquée) est affectée par les valeurs d ue ou plusieurs autres variables (dites explicatives). Exemple : y = ax+ b La méthode des MCO (Moidres Carrés Ordiaires), par exemple, permet de calculer les paramètres a et b e foctio des observatios x i et y i : 6 /

7 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M cov(x, y) â= et bˆ = x ây V(x) L associatio sur les variables qualitatives Le test du χ Pricipe du test : il permet de tester l existece ou o d ue relatio etre deux variables quelcoques. Il repose sur ue comparaiso de la fréquece de distributio de ces variables à ue distributio théorique. Il cosiste à calculer ( χ calculé) la somme des écarts etre la distributio théorique et la distributio observée et à comparer ce résultat à ue valeur prédétermiée ( χ lu das ue table ou Si le χ tabulé) χ calculé est supérieur au χ tabulé alors il existe ue relatio etre les deux variables. (voir le rappel de cours de L3 das le fichier MS_MMRes : Module ) La otio de similarité Similarité sur des variables dichotomiques O dit que deux objets A et B, décrits par p attributs sot similaires, si le maximum d attributs sur les p attributs sot idetiques. Le ombre de poits commus (ou coïcideces) permet de costruire ue mesure quatitative de la similarité etre des objets. Il existe deux types de coïcideces : Valeur de l attribut A Valeur de l attribut A Coïcidece Oui Oui Positive Oui No No coïcidece No Oui No coïcidece No No Négative Selo la maière de predre e compte les coïcideces égatives, o obtiedra différetes valeurs de similarité : L idice de Russel accorde aucu poids aux coïcideces égatives. C est doc le ombre de coïcideces positives divisé par le ombre de comparaisos L idice de Jaccard cosiste à doer u poids mois importat aux coïcideces égatives qu aux positives. C est doc le ombre de coïcideces positives divisé par la différece etre le ombre de comparaisos et le ombre de coïcideces égatives. L idice de Sokal doe le même poids aux coïcideces égatives et positives. Nombre de coïcidece positives et égatives divisé par le ombre de comparaisos. Le choix du bo idice de coïcidece e peut s effectuer qu après ue aalyse des variables de comparaiso et ue étude de la distributio des valeurs. 7 /

8 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M U exemple : comparos la compositio de trois desserts selo leur compositio Barre de céréales Crème dessert Gâteau de Riz Chocolat Oui No Oui Beurre No No Oui Liquide No Oui No Parfum madarie No No Oui Emballage métal No Oui Oui Mii-dose Oui Oui No Sucre Oui Oui Oui Riz Oui No Oui Edulcorat No No Oui Colorat No No Oui Matrice de Coïcidece Barre de céréales Oui No Crème dessert Oui No 4 Gâteau de Riz Oui 3 5 No 0 Idices de similarité : Idice Formule Barre de Céréale / Crème dessert Barre de Céréales / Gâteau de Riz Coclusio Russel Jaccard Sokal Coïcideces positives / Nombre de comparaisos Coïcideces positives / (Nombre de comparaisoscoïcideces égatives) Coïcideces positives et égatives / Nombre de comparaisos 0% 30% 33% 30% 60% 30% Gâteau de riz proche de barre de céréales Crème dessert proche de barre de céréales Crème dessert proche de barre de céréales Das cet exemple, o voit que le choix de l idice de similarité a ue importace capitale car la coclusio dépedra de l idice choisi. Similarité sur variables quelcoques Il s agit de costruire u idice composite de toutes les similarités sur différets critères : la similarité sur variables dichotomique est égale à si les deux objets présetet le même critère la similarité sur les variables qualitatives est égale à si les objets présetet la même caractéristique la similarité sur les variables quatitatives mesure l écart etre les deux objets de maière relative par rapport à l étedue de la distributio de la variable. Exemple de similarité sur variables quatitatives 8 /

9 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M Produit A Produit B Produit C Produit D Prix Etedue de la distributio : C est l écat etre la valeur maximale et la valeur miimale, doc ici elle est égale à ( )=500 La Similarité etre A et B sera égale au complémet à de la valeur absolue de l écart etre A et B, divisé par l étedue. Soit ici : = (abs( )/500) = 0,6 O voit aisémet que deux produits qui ot u même prix aurot ue similarité= et les deux extrêmes aurot ue similarité=0. La otio de distace Cette otio est très utilisée das les aalyses multidimesioelles et otammet das les techiques de classificatio. La otio de distace est le complémet à la otio de similarité. Deux objets similaires ot e effet ue distace ulle et ue distace maximale sépare deux objets différets. La otio de distace S il existe plusieurs faços de calculer des distaces, l ue des plus utilisées est la distace euclidiee. La distace euclidiee se défiie das d : R xr + R R de la faço suivate : ( x, y) a d( x, y) = ( y i x i ) Les différets types de distaces : Distaces euclidiees géérales : ce sot les distaces les plus classiques, elles vérifiet: d M (wi,w i ) = t (x i - x i )M (x i - x i ) où M est ue matrice symétrique défiie positive. O les omme égalemet distaces quadratiques ou métriques. Nous listos quelques cas particuliers : distace euclidiee simple : c est le cas où M= : d (w i,w i ) = p j j=(x i - x j i ) (C est le cas précédet) distace de Mahalaobis : elle se recotre fréquemmet e aalyse des doées et surtout e aalyse discrimiate. So expressio aalytique est la suivate : d (w i,w i ) = t (x i - x i )V - (x i - x i ) où V est la matrice de variace-covariace. distace du χ : la distace du chi (lire «qui deux») est importate e aalyse des doées. Elle est particulièremet bie adaptée aux tableaux de cotigece. Elle est utilisée e aalyse factorielle des correspodaces. Rappelos qu elle s exprime aisi : d (w i,w i ) = p j j= /x. (x j i /x. i - x j i /x. i' ) où x j. = j x i et x. i = p j=x j i. La otio de variace et les techiques de typologie Pour mesurer le degré d homogééité d ue populatio, certaies techiques utiliset la otio de variace. Cosidéros les otes e math et e fraçais obteues par des élèves d ue classe : 9 /

10 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M Maths Fraçais Elève 3 7 Elève 4 8 Elève Elève 4 Elève Elève Elève Moyee La variace des otes se calcule e calculat les écarts par rapport à la moyee, e élevat ces écarts au carré et e divisat par le ombre d observatios. La formule de la variace est : V = ( x i x) O peut appréheder la variace comme état ue surface. Plus elle est importate, plus la distributio s éloige de la moyee. Si o cosidère cette surface comme état u carré, la racie carrée de la variace représetera u coté de ce carré. Ce sera l écart-type qui sera lui aussi ue mesure de la dispersio autour de la moyee. Das l exemple, la variace des otes de maths est de 39,43, celles des otes de fraçais de 8,8. De même, l écart type des otes de maths est de 6,7 et celui des otes de fraçais de,87. Aisi, le professeur de math costruit ue échelle de différeciatio plus importate que le professeur de fraçais. Comme la distace euclidiee, la variace permet de découper ue populatio e sous esembles homogèes Notes de Fraçais Notes de maths O peut evisager l algorithme suivat : La variable maths possédat la variace la plus forte, o découpe la populatio selo la ote de math. O crée les groupes suivats : Groupe : élèves, et 3, Groupe : élèves 4,5,6 et 7 0 /

11 Aalyse des doées Module : Présetatio de l aalyse de doées M Le cetre de gravité du uage total est le poit moye (,) Le cetre de gravité du groupe est égal aux moyees e math et fraçais des trois idividus de ce groupe. Idem pour le groupe La variace totale du uage se calcule comme le carré de la distace etre l esemble des poits et le cetre de gravité. Ce qui doe (théorème de décompositio de la variace) : La variace du groupe correspod aux écarts etre les poits du groupe et le cetre de gravité du groupe. De même, la variace du groupe correspod aux écarts etre les poits du groupe et le cetre de gravité du groupe La variace itraclasse aussi appelée variace résiduelle est ue moyee des variaces à l itérieur des groupes La variace iterclasse correspod aux écarts etre les cetres de gravité des groupes et et le cetre de gravité de l esemble des poits. O l appelle égalemet variace expliquée (par la répartitio e groupe). Ue boe typologie (ou segmetatio) se juge sur la variace itraclasse (plus elle est faible, plus les poits d u groupe sot proches) et sur la variace iterclasse (plus elle est forte, plus les groupes sot éloigés). Elle aura doc u ratio variace iterclasse/ variace itraclasse maximal. /

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Notions de base pour l analyse d un tableau de contingence

Notions de base pour l analyse d un tableau de contingence Uiversité de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème aée Notios de base pour l aalyse d u tableau de cotigece Marie Chavet http://wwwmathu-bordeauxfr/ machave/ 204-205 Notatios et défiitios U tableau de cotigece

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Initiation à l analyse factorielle des correspondances

Initiation à l analyse factorielle des correspondances Fiche TD avec le logiciel : tdr620b Iitiatio à l aalyse factorielle des correspodaces A.B. Dufour & M. Royer & J.R. Lobry Das cette fiche, o étudie l Aalyse Factorielle des Correspodaces. Cette techique

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Mathématiques. Cours. BTS Informatique de gestion 2 e année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo

Mathématiques. Cours. BTS Informatique de gestion 2 e année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo BTS Iformatique de gestio e aée Deis Jaudo Mathématiques Cours Directrice de publicatio : Valérie Brard-Trigo Les cours du Ced sot strictemet réservés à l usage privé de leurs destiataires et e sot pas

Plus en détail

Méthodes basiques en statistiques sous R

Méthodes basiques en statistiques sous R Méthodes basiques e statistiques sous R Master II Modélisatio Aléatoire - Paris VII Eseigat : Mme Picard Sébastie Le Berre 12 mai 2011 R est u logiciel de calcul largemet utilisé par la commuauté scietifique

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

TP R : méthodes statistiques élémentaires

TP R : méthodes statistiques élémentaires M2 IFMA et MPE TP R : méthodes statistiques élémetaires À la fi de la séace vous déposerez vos scripts R das la boîte de dépôt de votre espace Sakai : http://australe.upmc.fr/portal. 1 Importatio des doées

Plus en détail

Principes et Méthodes Statistiques

Principes et Méthodes Statistiques Esimag - 2ème aée 0 1 2 3 4 5 6 7 0 5 10 15 x y Pricipes et Méthodes Statistiques Notes de cours Olivier Gaudoi 2 Table des matières 1 Itroductio 7 1.1 Défiitio et domaies d applicatio de la statistique............

Plus en détail

Formulaire de statistiques

Formulaire de statistiques Formulaire de statistiques E. Depiereux G. Vicke B. De Hertogh Javier 009 Formulaire de statistiques I. Statistiques descriptives : Moyee arithmétique : (populatio: m x = µ) (échatillo = x = M x ) 1 i

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Cours de méthodes de simulation

Cours de méthodes de simulation ECOLE SUPERIEURE DE STATISTIQUE ET D ANALYSE DE L INFORMATION ( ESSAIT) Cours de méthodes de simulatio Préparé par Hasse MATHLOUTHI Aée uiversitaire 2014-2015 AVANT PROPOS Ce documet propose u cours sur

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME Uiversité Victor Segale Bordeaux Istitut de Saté Publique, d Épidémiologie et de Développemet (ISPED) Campus Numérique SEME MODULE Pricipaux outils e statistique Versio du 8 août 008 Écrit par : Relu par

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE J. 3 398 CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE ANNÉE 04 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 3 Durée : 3 heures

Plus en détail

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau.

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau. AVANT PROPOS Cet ouvrage propose aux élèves de classes termiales (fraçais) S (spécialité math) des rappels et des complémets de cours assez complet, aisi que des problèmes et des exercices corrigés. Les

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Université de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème année. Scoring. Marie Chavent http://www.math.u-bordeaux.fr/ machaven/ 2014-2015

Université de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème année. Scoring. Marie Chavent http://www.math.u-bordeaux.fr/ machaven/ 2014-2015 Uiversité de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème aée Scorig Marie Chavet http://www.math.u-bordeaux.fr/ machave/ 2014-2015 1 Itroductio L idée géérale est d affecter ue ote (u score) global à u idividu à partir

Plus en détail

Initiation à l analyse factorielle des correspondances

Initiation à l analyse factorielle des correspondances Fiche TD avec le logiciel : tdr1105 Iitiatio à l aalyse factorielle des correspodaces A.B. Dufour & M. Royer & J.R. Lobry Das cette fiche, o étudie l Aalyse Factorielle des Correspodaces. Cette techique

Plus en détail

PROBABILITÉS. A cette expérience aléatoire, on associe l ensemble des résultats possibles appelé univers. Ses éléments sont appelés éventualités.

PROBABILITÉS. A cette expérience aléatoire, on associe l ensemble des résultats possibles appelé univers. Ses éléments sont appelés éventualités. PROBABILITÉS I. PROBABILITÉS ( RAPPELS) a. Expérieces aléatoires et modèles Le lacer d ue pièce de moaie, le lacer d u dé sot des expérieces aléatoires, car avat de les effectuer, o e peut pas prévoir

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

Cours VII. Tests de randomisation - Tests de contingence P. Coquillard 2015

Cours VII. Tests de randomisation - Tests de contingence P. Coquillard 2015 1 TESTS DE RANDOMISATION Cours VII. Tests de radomisatio - Tests de cotigece P. Couillard 2015 Das ue majorité de cas e biologie o cosidèrera certaies hyothèses comme des alteratives à l hyothèse ulle.

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Nathalie Va de Wiele - Physique Sup PCSI - Lycée les Eucalyptus - Nice Série d exercices SERIE D EXERCICES N : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Propagatio rectilige. Exercice. Das le cas

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles BTS Mécaique et Automatismes Idustriels Statistiques iféretielles, Aée scolaire 2005 2006 Statistiques iféretielles 1. Itroductio vocabulaire Pour étudier ue populatio statistique, o a recours à deux méthodes

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Probabilités & Statistiques L1: Cours. December 20, 2008

Probabilités & Statistiques L1: Cours. December 20, 2008 Probabilités & Statistiques L1: Cours December 20, 2008 Chapter 1 Déombremets I 1.1 Pricipes gééraux Règle du produit O fait deux expérieces, successives ou simultaées. Si la première doe 1 résultats possibles

Plus en détail

Utilisation du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimation des paramètres

Utilisation du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimation des paramètres B A S E Biotechol Agro Soc Eviro 00 6 (3) 43 53 Utilisatio du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimatio des paramètres Rudy Palm Uité de Statistique et Iformatique Faculté uiversitaire

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Introduction to Econometrics

Introduction to Econometrics MPRA Muich Persoal RePEc Archive Itroductio to Ecoometrics Moussa Keita September 015 Olie at https://mpra.ub.ui-mueche.de/66840/ MPRA Paper No. 66840, posted. September 015 04:1 UTC INTRODUCTION A L ECONOMETRIE

Plus en détail

Partie I. Les données qualitatives

Partie I. Les données qualitatives Variables qualitatives : aalyse des corresodaces Jea-Marc Lasgouttes htt://www-rocqiriafr/~lasgoutt/aa-doees L aalyse factorielle des corresodaces But O cherche à décrire la liaiso etre deux variables

Plus en détail

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES EXERCICES D PTIQUE GEMETRIQUE ENNCES Exercice 1 : Vitre Motrer que la lumière est pas déviée par u passage à travers ue vitre. Pour ue vitre d épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal? Si la

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Mathématiques. Statistiques. Stéphane Perret. Version 3.001

Mathématiques. Statistiques. Stéphane Perret. Version 3.001 Mathématiques Statistiques Stéphae Perret Versio 3.001 Table des matières Itroductio 1 1 Variables aléatoires 3 1.1 Variables aléatoires discrètes......................... 3 1.1.1 Jets d ue pièce bie

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

Correction CCP maths 1 MP

Correction CCP maths 1 MP mai 4 Avertissemet : Il subsiste certaiemet quelques coquilles... Exercice : ue itégrale double Correctio CCP maths MP Pour calculer cette itégrale, o effectue le chagemet de variable e coordoées polaires

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Statistique Numérique et Analyse des Données

Statistique Numérique et Analyse des Données Statistique Numérique et Aalyse des Doées Arak DALALYAN Septembre 2011 Table des matières 1 Élémets de statistique descriptive 9 1.1 Répartitio d ue série umérique uidimesioelle.............. 9 1.2 Statistiques

Plus en détail

Introduction. Un enseignement qui prend appui sur la résolution de problèmes

Introduction. Un enseignement qui prend appui sur la résolution de problèmes Itroductio U eseigemet qui pred appui sur la résolutio de problèmes Le programme de l eseigemet de spécialité de la termiale scietifique réitroduit l algèbre liéaire au lycée. Mais l algèbre liéaire du

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante : " tirer p éléments de E ".

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante :  tirer p éléments de E . Cours de termiales Probabilités sur u esemble fii Mr ABIDI F I- Rappel I- Types de tirages : Soit u esemble fii E coteat élémets O cosidère l'épreuve suivate : " tirer p élémets de E " Type de tirages

Plus en détail

STATISTIQUE MASTER 2 : MATHÉMATIQUES POUR L ENTREPRISE. Arnak S. DALALYAN

STATISTIQUE MASTER 2 : MATHÉMATIQUES POUR L ENTREPRISE. Arnak S. DALALYAN STATISTIQUE MASTER 2 : MATHÉMATIQUES POUR L ENTREPRISE Arak S. DALALYAN Table des matières 1 SAS et Statistique Descriptive 5 1.1 Itroductio au logiciel SAS........................... 5 1.2 Statistique

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

Terminale S. 1. Divers

Terminale S. 1. Divers Termiale S 1 Divers Bézout 3 Quadratique 4 Divisibilité 5 Equatio diophatiee 6 Equatio diophatiee (, Caracas 01_04) 7 Base de umératio 8 Base de umératio 3 9 Somme des cubes 10 PGCD 11 Somme des diviseurs

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

5 Transformée de Fourier Discrète

5 Transformée de Fourier Discrète Traitemet umérique du sigal Cours ELE-FOD 5. Séries réelles 5 Trasformée de Fourier Discrète Das so ouvrage «Théorie aalytique de la chaleur (8» Joseph FOURIER itroduit la décompositio des foctios périodiques

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 8 du 13 octobre 2011

Bulletin officiel spécial n 8 du 13 octobre 2011 Aexe Programme de l eseigemet spécifique et de spécialité de mathématiques de la série écoomique et sociale et de l eseigemet de spécialité de mathématiques de la série littéraire L eseigemet des mathématiques

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire 13 Chapitre Chapitre 13 Statistiques et probabilités Les statistiques et les probabilités occupet ue place importate das l eseigemet de certaies classes préparatoires Les pricipales foctios écessaires

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC Lycée Féelo aite-marie Préparatio ciece-po/prépa HEC Foctios Versio du juillet 05 Eercice d degré : racies et coefficiets O rappelle que si l équatio a + b + c = 0 ( a 0 ) adet deu racies α et β (évetuelleet

Plus en détail