Création et développement d une fonction audit interne*

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Création et développement d une fonction audit interne*"

Transcription

1 Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes

2

3 [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio Idetifier les attetes des parties preates Défiir la missio Établir u pla de développemet stratégique Évaluer les risques et établir u pla d audit Étapes 5 à 10 Mise e place pratique Établir des budgets à u horizo de plusieurs exercices Lacer les travaux de terrai le plus tôt possible Évaluer les compéteces écessaires Développer ou acquérir les moyes techiques Établir ue stratégie de commuicatio Mesurer les résultats Coclusio Les questios clés Le départemet Services à l audit itere e Frace Cotacts Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

4

5 Créatio et développemet d ue foctio audit itere La écessité de disposer d u dispositif de surveillace efficace e matière de gestio des risques et de cotrôle itere e s est jamais autat fait ressetir qu aujourd hui, e particulier avec l adoptio de la loi de Sécurité Fiacière e Frace et de la loi Sarbaes-Oxley aux États-Uis. Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 5

6 Créatio et développemet d ue foctio audit itere

7 [ Dix étapes pour réussir] Le pla de développemet stratégique de la foctio audit itere doit guider les aspects opératioels de sa mise e place, et o l iverse. Trop souvet, la créatio d ue foctio audit itere est iitiée pour faire face à des besois immédiats. La focalisatio trop importate sur les aspects opératioels à court terme peut das ce cas faire perdre de vue la écessité d iscrire la foctio aisi créée das ue perspective stratégique à plus log terme. Afi d aider les sociétés à cocevoir et mettre e place ue foctio audit itere répodat pleiemet aux objectifs qui lui sot fixés das so pla de développemet stratégique, PricewaterhouseCoopers a défii ue démarche structurée e 10 étapes, éprouvée auprès d etreprises de tailles et d activités différetes. Les étapes 1 à 4 sot axées sur les aspects stratégiques, tadis que les étapes 5 à 10 se focaliset sur les aspects opératioels. Ces 10 étapes, bie que liées etre elles, e doivet pas écessairemet être mises e œuvre das l ordre chroologique. Par exemple, il est pas écessaire que tous les élémets de la démarche soiet e place pour etrepredre les travaux de terrai. De même, la composate «commuicatio», développée das l étape 9, doit être lacée dès le démarrage et se poursuivre tout au log du processus. Adopter cette démarche permet à la fois de traiter les aspects stratégiques du pla de développemet mais aussi de mettre e œuvre les décisios opératioelles qui cotribuerot à la réussite de la foctio. Pla de créatio de la foctio audit itere Stratégie 1 Attetes des parties preates Tactique 2 Défiitio de la missio 3 Établir u pla de développemet stratégique 4 Évaluatio des risques et pla d audit 5 Établissemet des budgets 6 Lacemet des travaux de terrai le plus tôt possible 9 Établissemet d ue stratégie de commuicatio 8 7 Évaluatio des compéteces écessaires Développemet ou acquisitio des moyes techiques 10 Mesure des résultats Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 7

8

9 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio La foctio audit itere cotribue à ue meilleure gouverace d etreprise lorsqu elle s iscrit das u pla de développemet stratégique établi par la directio (parties preates clés) e accord avec le comité d audit et lorsqu elle traite des risques de l etreprise das so esemble aisi que des problématiques de cotrôle itere. Ue fois le pla de développemet stratégique défii, l orgaisatio est e mesure de défiir correctemet la missio, l orgaisatio, les ressources, les méthodes de travail et les modes de commuicatio de la foctio audit itere. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers U écueil classique cosiste à mettre e œuvre des actios très opératioelles sas défiir préalablemet de pla de développemet stratégique. E particulier, la défiitio claire des attetes e termes de valeur ajoutée, aisi que la mise e place d ue démarche rigoureuse pour les atteidre, permettrot sas ul doute d améliorer l efficacité de la démarche, tat sur les aspects coûts que délais. Idetifier les attetes des parties preates Défiir la missio Établir u pla de développemet stratégique Évaluer les risques et établir u pla d audit Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 9

10 1 Idetifier les attetes des parties preates La créatio d ue foctio audit itere efficace écessite au préalable que les parties preates clés détermiet les bééfices qu ils e escomptet. La détermiatio de ces bééfices escomptés doit aboutir à la défiitio des attetes spécifiques, qui représetet la valeur ajoutée de l audit itere. Les domaies das lesquels l audit itere peut apporter de la valeur ajoutée sot ombreux, parmi ceux-ci les plus commuémet reteus sot les suivats : L apport d ue assurace complémetaire sur la gestio des risques et la maîtrise des activités Ue évaluatio idépedate de l efficacité et de l efficiece du dispositif du cotrôle itere accompagée de recommadatios pertietes L apport de cofort au maagemet sur les problématiques liées à la coformité aux règlemetatios, aux politiques et aux procédures décidées par l etreprise L appui das les démarches de mise e coformité aux dispositios règlemetaires e matière de cotrôle itere (Sarbaes-Oxley, LSF ) La capacité à réagir et à iterveir das les situatios écessitat des réposes immédiates, telles que la découverte de fraudes Les bééfices directs issus des itervetios (écoomies de coûts, amélioratio de l efficacité des processus) Sesibilisatio à tous les iveaux de l orgaisatio au besoi de maîtrise des risques et de cotrôle itere L apport de coseils aux opératioels pour traiter les problématiques complexes La participatio au développemet d u vivier de «hauts potetiels» et de futurs maagers. U apport d efficacité das la gestio des coûts d audit par ue coordiatio active avec les auditeurs exteres. L étape 2 peut être lacée à partir du momet où les parties preates clés de l etreprise ot pu exprimer clairemet leurs attetes e terme de valeur ajoutée vis-à-vis de l audit itere. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers Le processus d idetificatio des attetes des parties preates doit être reouvelé régulièremet pour permettre à la foctio audit itere de s adapter aux évolutios et chagemets susceptibles d impacter la ature de so itervetio. 10 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

11 Défiir la missio 2 Ue fois les attetes spécifiques («value drivers») idetifiées, le directeur de l audit itere doit, avec la directio géérale et le comité d audit, défiir de maière détaillée la missio de l audit itere. Cette missio doit être défiie das u documet formel, par exemple, ue charte d audit itere qui servira par la suite de base à l établissemet des critères d évaluatio de la performace de la foctio audit itere. Ce documet doit délimiter l autorité et les resposabilités de la foctio et refléter les priorités de la directio géérale et du comité d audit. Sa logueur et so coteu peuvet varier. Néamois u tel documet doit détermier das quelles proportios la foctio audit itere allouera ses ressources aux activités traditioelles de coformité ou aux activités de coseil souvet cosidérées par les opératioels comme ue source de valeur ajoutée. La missio de l audit itere doit clairemet refléter les attetes des parties preates, qui ot u impact direct sur les domaies d itervetio prioritaires et les compéteces requises. A défaut, la foctio audit itere risque d aller à l ecotre de ses objectifs stratégiques. Le schéma de positioemet de la foctio audit itere suivat (Iteral Audit Cotiuum TM ) décrit la maière dot l orietatio et les compéteces de l audit itere doivet évoluer e foctio des attetes des parties preates. «The Iteral Audit Cotiuum TM» Attetes des parties preates Préservatio de la valeur Équilibre Augmetatio de la valeur Trasactios Domaies d'itervetio prioritaires de Processus de cotrôle itere Amélioratio des processus opératioels l'audit itere Gestio des risques Cotrôle itere Couverture des risques Gestio des risques Détectio de la fraude Audit de coformité aux lois et règlemetatios fiacières Audit opératioel Compréhesio des processus et des produits Évaluatio globale des risques de l'etreprise Esemble des compéteces de l'audit itere Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 11

12 Le schéma précédet motre que les compéteces requises dépedet des attetes des parties preates. Lorsque les attetes sot focalisées sur la préservatio de la valeur et la maîtrise du cotrôle itere, les compéteces recherchées serot plutôt orietées sur l audit fiacier et l audit de coformité. Plus ces attetes évoluerot, plus l audit itere sera assuré d apporter de la valeur ajoutée au travers de l amélioratio de l efficacité opératioelle. L audit itere devra alors erichir ses compéteces e matière de coseil et de gestio des risques pour être e mesure d apporter cette valeur. Il y a i boe, i mauvaise répose e matière de priorités doées au départemet d audit itere. Le positioemet de la foctio sur l Iteral Audit Cotiuum TM (voir schéma précédet) reflète l appétece pour le risque des parties preates aisi que leurs attetes e termes d assurace, telles qu exprimées das la missio défiie pour l audit itere. Le documet formalisat cette missio doit doc être adapté à l orgaisatio et refléter les attetes spécifiques détermiées lors de l étape 1. Trop souvet les orgaisatios égliget ce lie etre missio et attetes spécifiques («value drivers») exprimées par les parties preates e se cotetat d adopter des défiitios de missio stadard proveat d autres etités ou départemets d audit itere. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers La missio de l audit itere doit être partagée et commuiquée aux partie preates et au persoel de l etreprise cocerés afi d obteir compréhesio et adhésio de leur part. 12 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

13 Établir u pla de développemet stratégique La créatio et le développemet d ue foctio audit itere doit s appuyer sur u pla de développemet stratégique. Ce pla de développemet va au-delà d ue évaluatio poctuelle des risques, il va permettre de défiir les bééfices apportés par la foctio audit itere, ses «cliets», aisi que la valeur ajoutée qu elle prévoit d apporter à court et moye terme à chacu d etre eux. Le pla traite égalemet des aspects opératioels écessaires pour atteidre les objectifs, aisi que des resposabilités foctioelles. 3 Le pla de développemet stratégique cotiet les iformatios relatives aux besois de fiacemet et de ressources lors du démarrage de la foctio aisi qu à u horizo de trois à ciq as. Les pricipales hypothèses aisi que des élémets de bechmarkig par rapport à des iformatios proveat de tiers sot gééralemet iclus das ce documet. Ce pla doit égalemet itégrer les coûts et les avatages d autres approches possibles permettat d atteidre les résultats souhaités, par exemple : ue collaboratio avec d autres foctios impliquées das la maîtrise des risques et des cotrôles, telles que les foctios juridiques, de veille réglemetaire, d aalyse de marché ou de crédit, et les départemets e charge de la sécurité (physique et iformatique), de la fraude ou de la qualité, u recours à des sous-traitats qui permettet d apporter des compéteces additioelles à la foctio, u programme d auto-évaluatio du cotrôle itere. Le pla de développemet stratégique traite égalemet des questios de commuicatio qui sot essetielles pour la réussite de la foctio. À titre d exemple, ce pla doit aborder les élémets suivats : la commuicatio iitiale à l esemble de l orgaisatio faite par le comité d audit et la directio géérale, la commuicatio relative aux resposabilités et aux prérogatives de l audit itere, les attetes de la directio géérale et du comité d audit relatives à la missio de l audit itere, les attetes e matière d actios correctives suite à l idetificatio de défaillaces de cotrôle itere ou de tout autre problème soulevé par l audit itere. Efi, le pla de développemet stratégique costitue le référetiel sur la base duquel pourrot être mesurés les décisios et les résultats futurs. Nous recommados de revoir auellemet le pla afi d y iclure les chagemets souhaités et approuvés par les parties preates clés. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers Tout projet de développemet doit s iscrire das ue visio stratégique. Il e est de même pour ue foctio audit itere qui doit disposer d u pla de développemet stratégique. Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 13

14 4 Évaluer les risques et établir u pla d audit Il est essetiel que l audit itere se dote de moyes d aalyse systématique des risques. U risque est défii comme tout évéemet qui pourrait empêcher l orgaisatio d atteidre ses objectifs. Ue évaluatio des risques permet à l auditeur d evisager das quelle mesure certais évéemets potetiels pourraiet affecter l atteite des objectifs de l etreprise. Le processus d évaluatio des risques commece par la défiitio de l uivers d audit. Le champ de l audit iclut toutes les divisios, les processus et les opératios. Esuite, l auditeur doit compredre le modèle écoomique de la société au regard de so secteur d activité et de ses objectifs clés. Le dialogue avec les différets acteurs de l etreprise permettra à l audit itere de cofirmer sa compréhesio de l uivers d audit, des pricipaux objectifs opératioels et des risques ihérets à ces objectifs. L auditeur doit obteir ue boe compréhesio de l etreprise, de ses objectifs et des risques auxquels elle est cofrotée. Il doit esuite evisager l icidece possible de ces différets risques sur la réalisatio des objectifs et évaluer leur probabilité d occurrece afi de fourir ue visio des risques auxquels est cofrotée l orgaisatio. Ces risques sot présetés à la directio et au comité d audit sous la forme d ue cartographie. Celle-ci met e évidece, le plus souvet grâce à u code couleur, les domaies das lesquels les iveaux de risque sot élevés, modérés ou faibles. Cette évaluatio iitiale permet d idetifier précisémet les divisios, les processus ou les opératios qui présetet le plus de risques et d élaborer la base du pla d audit. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers L évaluatio des risques et le pla de développemet d audit doivet être élaborés e accord avec les orietatios du pla stratégique. 14 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

15 Le processus d évaluatio des risques et de préparatio du pla d audit Objectifs opératioels Risques Plaificatio Délais de réalisatio Immédiat Log terme Stratégique Critique Probabilité de surveace Faible Elevée Préoccupats Critiques Préoccupats Faible Elevé Faible Elevé Impact sur l activité Impact sur l activité Reportig au comité d audit, au maagemet et aux autres parties preates de l audit itere Pla d audit Cartographie des risques Risques ihérets Risques résiduels Oui Évaluatio des risques ihérets No Coaissace de l efficacité des cotrôles Au cours de l aée de créatio de la foctio audit itere, les sociétés e disposet gééralemet pas d élémets de référece leur permettat d évaluer l efficacité des activités de cotrôle. Par coséquet, l évaluatio iitiale des risques et le pla d audit sot pour l essetiel établis e foctio des risques ihérets. Les risques ihérets sot ceux liés au cours ormal des affaires. Ils compreet des risques exteres tels que les chagemets de cojocture iteratioale, atioale et écoomique, aisi que les chagemets d ordre techique, juridique et politique. Les risques ihérets compreet égalemet des facteurs iteres qui demadet ue attetio particulière tels que les modificatios des systèmes d iformatio, les lacemets de ouveaux produits, l etrée sur de ouveaux marchés, les chagemets orgaisatioels et de directio, aisi que le développemet à l iteratioal. Au fur et à mesure de l amélioratio de la coaissace et de l efficacité des cotrôles iteres, l évaluatio périodique des risques predra e compte la capacité de ces cotrôles à attéuer l impact et/ou la probabilité de surveace des risques. Grâce à cette meilleure compréhesio du système de cotrôle itere, les priorités de traitemet des risques pourrot être révisées. Toutefois, même lorsque les cotrôles sot réputés efficaces, l audit itere doit régulièremet les tester afi de s assurer qu ils cotiuet à cotribuer à la maîtrise des risques critiques. Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 15

16 U pla d audit efficace fourit ue démarche systématique de classemet des risques. À l issue de l évaluatio des risques, le resposable de l audit itere, avec l aval du comité d audit et de la directio, devra établir ue hiérarchisatio des risques orgaisatioels. Il détermiera esuite les compéteces requises au sei de la foctio audit itere afi d être e mesure de traiter les risques prioritaires et de satisfaire les besois des parties preates clés. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers Il coviet d être vigilat afi d éviter u décalage etre les compéteces techiques écessaires à la réalisatio du pla d audit et celles existat au sei de la foctio. E effet, les audits doivet être meés e foctio des risques idetifiés et o sur la base des compéteces dispoibles au sei de la foctio audit itere. 16 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

17 Étapes 5 à 10 Mise e place pratique Les étapes 5 à 10 sot axées sur les aspects pratiques de la mise e place d ue foctio audit itere mais elles sot directemet liées aux étapes précédetes. E effet, ue fois le cadre stratégique mis e place, le processus de lacemet de la foctio audit itere passe au stade de l exécutio operatioelle. La mise e œuvre des étapes 5 à 10 permettra au départemet audit itere d obteir des résultats rapides tout e assurat ue réussite à log terme. Établir des budgets à u horizo de plusieurs exercices Lacer les travaux de terrai le plus tôt possible Évaluer les compéteces écessaires Développer ou acquérir les moyes techiques Établir ue stratégie de commuicatio Mesurer les résultats Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 17

18 5 Établir des budgets à u horizo de plusieurs exercices À l issue des étapes 1 à 4, le directeur de l audit itere dispose de suffisammet d iformatios pour établir les budgets de la période e cours et à veir. Ces budgets doivet prévoir des ressources suffisates pour que l audit itere puisse respecter le pla d audit établi lors de l étape 4, tout e offrat ue flexibilité suffisate pour répodre à d évetuels chagemets. Le budget iitial est établi e foctio des résultats de l évaluatio des risques et du pla d audit. Des élémets sot dispoibles auprès de l IIA (Istitute of Iteral Auditors), de l IFACI (Istitut Fraçais de l Audit et du Cotrôle Iteres) ou d autres orgaisatios afi d établir ue base budgétaire comparable à celle de structures d audit itere similaires issues du même secteur d activité. Le budget devra comporter ue projectio sur ue période de trois à ciq as, coformémet à l étape 3 du cadre, «établir u pla de développemet stratégique». Le budget alloué doit offrir la flexibilité requise pour permettre à l audit itere de pallier les urgeces qui survieet iévitablemet das la plupart des orgaisatios. Afi d appliquer u pla d audit cohéret et de qualité tout e ayat la possibilité de s adapter au chagemet, ous recommados d utiliser u Flexible Spedig Accout TM. Le Flexible Spedig Accout TM foctioe de la maière suivate : Le budget pricipal de l audit itere est établi sur la base de l évaluatio des risques et du pla d audit. Ce budget pricipal prévoit des ressources de fiacemet suffisates pour mettre e œuvre efficacemet le pla d audit. U Flexible Spedig Accout idépedat est égalemet ouvert. Ce compte est dimesioé sur la base d u pourcetage du budget d audit itere pricipal ou d autres estimatios. Si des projets ou des demades o prévues das le budget pricipal voiet le jour, les besois e ressources et e compéteces sot idetifiés et évalués. Les ressources sot réallouées à partir du pla pricipal ou provieet d ue source extérieure au départemet d audit itere. 18 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

19 Le Flexible Spedig Accout TM fourit le fiacemet des besois d audit itere imprévus ou exceptioels de l orgaisatio. Les fods du Flexible Spedig Accout, s ils sot iutilisés, sot eregistrés comme u écart positif du budget d audit itere. Ils fot l objet d ue estimatio auelle cocomitate au développemet du processus d évaluatio des risques d audit et à l élaboratio du pla. Avatages de l utilisatio d u Flexible Spedig Accout Le processus de budgétisatio de l audit itere est étroitemet lié aux attetes spécifiques («value drivers») des parties preates de l audit itere. Le processus ecourage u échage avec les parties preates relatif à l ivestissemet das la foctio et à la valeur ajoutée attedue. Les ressources «cetrales» de l audit itere sot plus productives car elles e sot pas utilisées pour des projets poctuels ou spécifiques. Les domaies écessitat des compéteces particulières sot clairemet idetifiés et disposet d u fiacemet adéquat. Les ressources spécialisées sot dispoibles si et quad cela s avère écessaire. Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 19

20 6 Lacer les travaux de terrai le plus tôt possible Il arrive trop souvet que les départemets d audit itere e période de démarrage souhaitet que persoel et ifrastructure soiet prêts avat le début des audits. Il s agit là d u écueil à éviter. E effet, les parties preates de l audit itere sot impatietes d obteir des résultats et souhaitet costater des progrès mesurables rapidemet et o au bout d u a. Afi de créer immédiatemet de la valeur, il est préférable de commecer les travaux de terrai après quelques semaies. Par exemple, il est précoisé d auditer trois à ciq domaies à haut risque déjà cous das les 100 jours suivat le lacemet de la foctio audit itere. Ces audits iitiaux se cocetrerot gééralemet sur des domaies où les problématiques de cotrôle itere sot coues, comme cela est souvet le cas des systèmes d iformatios par exemple. L utilisatio d u «programme de démarrage rapide» de la foctio audit itere (RSP pour Rapid-Start Program) costitue ue méthode efficace pour obteir des résultats rapides. Le RSP est ue techique de gestio de projet qui orgaise les actios, les audits et les iitiatives à predre das les 100 jours suivat le démarrage de la foctio. U RSP couvre à la fois les actios stratégiques et tactiques, otammet les travaux d audit terrai iitiaux. Le pla prévoit des dates et des étapes clés pour mesurer les progrès, idetifier les problèmes et réaliser des ajustemets le cas échéat. Mais l utilisatio d u RSP permet égalemet d empêcher u démarrage trop rapide et garatit aisi que les travaux de terrai commecerot das des délais optimaux. Bie etedu, u démarrage rapide écessite des ressources permettat de réaliser les travaux requis sur le terrai. E règle géérale, les ressources de l audit itere cotribuet à la mise e œuvre du programme d audit. Pour obteir u démarrage rapide, de ombreuses sociétés fot appel à u fourisseur extere. Cette solutio présete u certai ombre d avatages, par exemple : l accès à des avis et coseils au cours du processus de développemet, l accès aux ressources écessaires afi de réaliser certais audits liés à des risques majeurs, l accès à des outils et à des techologies éprouvés, le trasfert de coaissaces vers les auditeurs iteres du groupe, si la foctio est fialemet iteralisée ou si la société décide de e sous-traiter qu ue partie de ses ressources. 20 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

21 E utilisat cette approche, la directio de l audit itere est e mesure de fourir de premiers résultats aux différetes parties preates tout e cotiuat à mettre e place d autres élémets de cette démarche e 10 étapes. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers Le processus de démarrage de l audit itere est pas liéaire. Certaies décisios stratégiques et tactiques doivet être prises simultaémet et o de faço chroologique. Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 21

22 7 Évaluer les compéteces écessaires Détermier les champs de compéteces requis pour la foctio audit itere écessite de réexamier la missio cofiée lors du démarrage de la foctio, aisi que les attetes spécifiques («value drivers») exprimées par les parties preates. E effet, il arrive trop souvet que la directio géérale et le comité d audit se focaliset sur u ombre requis de persoes plutôt que sur les compéteces écessaires au traitemet des risques prioritaires ou à l atteite des objectifs liés aux attetes spécifiques. L objectif cosiste à défiir les esembles de compéteces écessaires à «l orietatio foctioelle» souhaitée comme illustré plus haut das l Iteral Audit Cotiuum d audit itere. Atteidre le positioemet approprié das l Iteral Audit Cotiuum écessite gééralemet u pael de compéteces icluat ue expertise techique et sectorielle. Toutefois, attirer des spécialistes hautemet qualifiés disposat à la fois des compéteces, du leadership et de l expériece appropriés peut predre du temps et retarder le processus de démarrage. Afi d éviter les retards, il coviet d evisager de faire appel à u tiers capable de fourir, selo les besois, les ressources écessaires à l audit itere. Das ce cas, u cotrat de sous-traitace permet par exemple à la directio géérale et au comité d audit de se cocetrer sur le recrutemet des persoes adéquates tout e état e mesure de fourir de premiers résultats. Si l orgaisatio décide de recruter ses propres ressources, la soustraitace peut se trasformer e co-traitace ou predre fi. E ce qui cocere les besois e ressources à plus log terme, il faut garder à l esprit que l audit itere est u domaie dyamique et chageat. Au cours de la derière déceie, u certai ombre de grads groupes ot commecé à développer des relatios de co-traitace afi de gager e flexibilité et afi de disposer des compéteces qu ils e pouvaiet maiteir e itere. «Les départemets d evergure iteratioale fot fréquemmet appel à des sous-traitats rigoureusemet sélectioés e complémet de leurs propres ressources. E effet, même les plus grades équipes d audit e peuvet disposer e permaece d ue coaissace approfodie de chaque programme iformatique, de chaque produit d ivestissemet et de chaque régime d avatages sociaux de l orgaisatio». «How do iteral auditors add value?», «Iteral Auditor Magazie», février 2003, James Roth, PhD, CIA, CCSA. 22 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

23 Évaluatio de la coformité de l eviroemet actuel de la loi Sarbaes-Oxley Auditeurs iteres (sous-traitace) Gestio des risques fiaciers Équipe d audit itere de l etreprise Sécurité de l iformatio Revue des cotrôles gééraux et audit des systèmes d iformatio Afi de répodre à ce besoi, PricewaterhouseCoopers a développé le Hub ad Spokes Resource Model TM. Ce modèle suppose que certaies ressources costitutives du cœur de métier de l audit itere demeuret au sei de la société. Ce «oyau dur» (hub) offre à l audit itere le Tests relatifs aux itrusios leadership, la cotiuité et l expériece et aux attaques iformatiques Revue juridique Cotrôle et fiscale et sécurité des ERP qui sot propres à so orgaisatio. Les «faisceaux» (spokes) représetet les expertises pouvat être mobilisées. Das l exemple ci-cotre, il s agit de domaies particuliers, complexes ou d expertise : sécurité de l iformatio, cotrôles de sécurité des ERP, coformité à la loi Sarbaes-Oxley, recherches e matière de prévetio des fraudes ou problématiques de cotiuité d exploitatio. Les faisceaux décrits das le diagramme e sot que des exemples des compéteces spécialisées qui pourraiet être requises. Ils e se limitet pas uiquemet à des domaies d expertise. S il existe u besoi de ressources spécifiques à ue zoe géographique ou pour reforcer ue équipe existate, ce modèle garatit réactivité, qualité et cohérece, tout e permettat de supprimer ou de maîtriser les coûts d audit. Le Hub ad Spokes Resource Model, associé au Flexible Spedig Accout évoqué précédemmet, permettet à l audit itere de se doter des compéteces appropriées à ses besois. Lorsque les priorités de l audit itere évoluet, ces modèles offret u iveau de flexibilité suffisat pour permettre à l audit itere de se focaliser sur les risques majeurs, tadis que l utilisatio des seules ressources dispoibles e itere e le permettrait pas. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers La valeur ajoutée qu apporte l audit itere est fortemet corrélée à la compétece des auditeurs e matière de gestio des risques. Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers 23

24 8 Développer ou acquérir les moyes techiques Démarrer le processus e ivestissat trop de temps das le développemet ou l acquisitio de moyes techiques (ifrastructure, méthodologie, techologies) costitue u écueil à éviter lors de la créatio d ue foctio audit itere. U tel ivestissemet doit être uiquemet motivé par les objectifs opératioels et par la ature des risques de la société. Avat de predre des décisios clés e matière de moyes techiques, il est primordial d examier les poits suivats : les méthodes d évaluatio des risques, les protocoles de plaificatio des audits, Les processus de documetatio et de revue, l accès aux meilleures pratiques, les démarches d exécutio des projets d audit itere, les processus de cotrôle qualité, les processus de suivi, de résolutio et de commuicatio des résultats de l audit, l admiistratio et la gestio des ressources humaies. Certais outils techologiques propres à l audit itere sot susceptibles d accroître sesiblemet l efficacité, la qualité et la cohérece du processus d audit. E matière d aalyse des doées, l utilisatio d u outil peut égalemet améliorer les performaces de l audit e permettat ue vérificatio iformatisée d u esemble de doées plutôt que la vérificatio d u échatillo. La méthodologie et les techologies d audit itere peuvet faire l objet d u développemet e itere ou être acquises auprès de tiers. A titre d exemple, PricewaterhouseCoopers propose TeamMate, u système coçu spécifiquemet pour les auditeurs iteres itégrat les documets de travail sous forme électroique aisi que Global Best Practices, otre base modiale de coaissaces des meilleures pratiques e matière de risques et cotrôles. U départemet audit itere peut égalemet se doter d ue procédure de cotrôle qualité afi de garatir la coformité aux méthodes, aux politiques de l orgaisatio et aux ormes professioelles «Stadards for the Professioal Practice 1» de l IIA. Le poit de vue de PricewaterhouseCoopers Se comparer aux meilleures pratiques sur le marché permet d améliorer les performaces de la foctio audit itere. 1 Traduites e Frace par l IFACI sous le titre «Normes professioelles de l audit itere» 24 Créatio et développemet d ue foctio audit itere ue démarche e 10 étapes PricewaterhouseCoopers

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Les devoirs et les resposabilités d u coseil d admiistratio RÉALISATION École atioale d admiistratio publique Jea Asseli, professeur

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Comment se positionner face à la concurrence : la prochaine transformation des services informatiques

Comment se positionner face à la concurrence : la prochaine transformation des services informatiques 8 LA TRANSFORMATION DES DÉPARTEMENTS INFORMATIQUES Commet se positioer face à la cocurrece : la prochaie trasformatio des services iformatiques I. RÉSUMÉ ANALYTIQUE Depuis plusieurs aées, les experts e

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

Le Manuel de Gouvernance d Entreprise et de Gestion des Risques pour les Institutions de Microfinance dans le Monde Arabe

Le Manuel de Gouvernance d Entreprise et de Gestion des Risques pour les Institutions de Microfinance dans le Monde Arabe GJ_userMaual_Frech_Layout 1 4/6/11 10:05 PM Page 1 Le Mauel de Gouverace d Etreprise et de Gestio des Risques pour les Istitutios de Microfiace das le Mode Arabe GJ_userMaual_Frech_Layout 1 4/6/11 10:06

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

Une approche stratégique à la planification de la main-d œuvre dans l industrie minière

Une approche stratégique à la planification de la main-d œuvre dans l industrie minière Gestio tout au log du cycle Ue approche stratégique à la plaificatio de la mai-d œuvre das l idustrie miière Gestio tout au log du cycle Ue approche stratégique à la plaificatio de la mai-d œuvre das l

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT Créée e 1934, das le quartier de Sait-Gervais au cœur de la ville de Geève, la société

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2 Afrique subsahariee : Eseigemets tirés de quatre secteurs NTRE 1992 ET 1997, LA BANQUE A MENÉ À BIEN EN Afrique subsahariee

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

Se former, Progresser, Evoluer...

Se former, Progresser, Evoluer... Se former, Progresser, Evoluer... CCI HAUTE-SAVOIE www.formatio-cci.fr Des formatios qui preet e compte les besois de chacu Deuxième orgaisme de formatio après l Educatio Natioale, les Chambres de Commerce

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP Pla éducatif persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PEP P la éducatif Persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PeP 2010 éducatio Maitoba Doées de catalogage avat publicatio Éducatio

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales

Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche.

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche. NOUVEAU: optio de capture d image Systèmes d observatio stéréo Ue image Superbe pour ue large gamme de tâches d ispectio et de retouche. Ue techologie optique brevetée permettat ue visualisatio sas fatigue

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen Outils web Achats durables appliqués aux produits de saté du CHU de Roue Développeur d outils logiciels web iovats au service du Développemet Durable des etreprises 1 Actio réalisée auprès du CHU de Roue

Plus en détail

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE U NIT 1: GESTION PERSONNELLE Pla d évaluatio RAG A : Bâtir et maiteir ue image de soi positive 39 RAG B : Iteragir de faço efficace et positive avec autrui 39 RAG C : voluer et croître tout au log de sa

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre des solutios itégrées pour optimiser la mobilité et la productivité de votre etreprise.

Plus en détail

PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer

PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer v PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer Cliquez sur le lie pour accéder au mauel correspodat. Importat Remote Camera Versio 1.0 CLIE Viewer (BIP Fuctios) Versio 1.0 Importat Importat Importat

Plus en détail

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite Eterprise Suite Gestio des périphériques de sortie de A à Z i-solutios Eterprise Suite Eterprise Suite Ue gestio cetralisée, ue admiistratio harmoisée, l'efficacité absolue Le temps est u élémet essetiel

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé MÉMENTO 2014 Aide-mémoire à l usage des admiistrateurs des coopératives PSBL-P Programme de logemet sas but lucratif privé INTRODUCTION Cet outil a été coçu pour guider les admiistrateurs des coopératives

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015 Parlez l aglais Tout simplemet! Formatios 2014/2015 sommaire L équipe.... 4 Modalités de suivi et évaluatio.... 4 Nos formules.... 6 Cours idividuels et cours collectifs....6 Speak Eglish Luch/Breakfast

Plus en détail

Sommaire. Préambule... p.5. Introduction... p.9. Chapitre 1 : Les gains et bénéfices de la mise en place du «dossier unique»... p.

Sommaire. Préambule... p.5. Introduction... p.9. Chapitre 1 : Les gains et bénéfices de la mise en place du «dossier unique»... p. Sommaire Préambule... p.5 Itroductio... p.9 Chapitre 1 : Les gais et bééfices de la mise e place du «dossier uique»... p.23 Chapitre 2 : Les impacts opératioels de la mise e place du «Dossier Uique»..

Plus en détail

Charge fiscale totale

Charge fiscale totale Charge fiscale totale Le régime fiscal caadie : complexité et compétitivité* *peseriteractif Avat-propos Das l écoomie modiale d aujourd hui, les idées ovatrices, les collaborateurs compétets et les ivestissemets

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Guide d utilisation de TELUS LinkMC. pour appareils ios

Guide d utilisation de TELUS LinkMC. pour appareils ios Guide d utilisatio de TELUS LikMC pour appareils ios Table des matières Itroductio... 1 Aperçu... 1 Pricipales caractéristiques.... 1 Istallatio du cliet.... 2 Préalables.... 2 Téléchargemet et istallatio

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE

RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE Cetre de saté et de services sociaux des Pays-d e-haut 30 javier 2013 Table des matières 1. Présetatio du rapport... p.5 1.1. Cosidératios prélimiaires...

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire?

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire? Pourquoi ue réforme de la protectio des doées das l Uio est-elle écessaire? La directive européee de 1995 relative à la protectio des doées a marqué u jalo das l histoire de la protectio des doées à caractère

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011 Guide d utilisatio de la commade publique Pour ue politique d achat socialemet resposable /// 3 e éditio / 2011 Le clrq a pour missio de coforter et de démultiplier au iveau atioal la dyamique de citoyeeté

Plus en détail

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Maagemet gééral du fuéraire Chef d etreprise

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Les principales pratiques exemplaires des campagnes efficaces de prévention de la violence à caractère sexuel : Sommaire

Les principales pratiques exemplaires des campagnes efficaces de prévention de la violence à caractère sexuel : Sommaire Les pricipales pratiques exemplaires des campages efficaces de prévetio de la violece à caractère sexuel : Sommaire LES PRINCIPALES PRATIQUES EXEMPLAIRES DES CAMPAGNES EFFICACES DE PRÉVENTION DE LA VIOLENCE

Plus en détail

Santé au travail: quand le management n est pas le problème mais la solution? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Université de Nantes)

Santé au travail: quand le management n est pas le problème mais la solution? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Université de Nantes) Saté au travail: quad le maagemet est pas le problème mais la solutio? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Uiversité de Nates) Les résultats du programme SORG ANR: Saté, Orgaisatio et Gestio des Ressources

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

MEMOIRE. présenté en vue d obtenir LE DIPLOME D INGENIEUR I.I.E. Rapport Final CONCEPTION DES ROULEMENTS POUR LE PERSONNEL DE L ESCALE

MEMOIRE. présenté en vue d obtenir LE DIPLOME D INGENIEUR I.I.E. Rapport Final CONCEPTION DES ROULEMENTS POUR LE PERSONNEL DE L ESCALE MEMOIRE préseté e vue d obteir LE DIPLOME D INGENIEUR I.I.E. Rapport Fial Cédric BENTZ CONCEPTION DES ROULEMENTS POUR LE PERSONNEL DE L ESCALE Directeur de stage : M. Daiel GAUYACQ, Resposable de l uité

Plus en détail