Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire"

Transcription

1 Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa relatio foctioelle. Appredre à utiliser la relatio foctioelle pour trasformer ue écriture ou pour résoudre des équatios. Sommaire. Pré-requis. Premières otios sur la foctio logarithme épérie 3. Courbes des foctios ep et l 4. Dérivée et tableau de variatio de la foctio l 5. Sythèse de la séquece 6. Eercices de sythèse Séquece 5 MA0

2 Pré-requis A La foctio epoetielle Eercice Vrai / Fau Pour chacue des propositios suivates, dites si elle est vraie ou fausse. Das le cas où elle est fausse, proposez ue modificatio qui la rede vraie. a) La foctio epoetielle est le prologemet cotiu de la suite géométrique de premier terme u 0 = 0 et de raiso. b) La foctio défiie sur ] 0 ; + [ par f( )= e est à valeurs das R + et trasforme ue somme e u produit. c) L équatio ep( ) = 0 admet ue uique solutio strictemet positive. d) La dérivée de la foctio epoetielle est strictemet croissate sur ; 0. e) La foctio epoetielle est dérivable doc cotiue. f) La dérivée de la foctio f : e est e doc f est ue foctio strictemet croissate ; par coséquet, il eiste u seul ombre réel 0 0 tel que f( 0 ) = 0. g) Pour tout ] ; 0 [, e e = h) O a e e =.. i) La dérivée de e est e j) Ue équatio de la tagete à la courbe de la foctio epoetielle au poit d abscisse est y = e ( ). k) Le tableau de variatios de la foctio epoetielle est : + ep ( ) + ep( ) 0 Séquece 5 MA0 3

3 Solutio a) Fau. O peut corriger comme ceci :«La foctio epoetielle est le prologemet cotiu de la suite géométrique de premier terme u 0 = et de raiso e.» b) Vrai. O peut aussi défiir la foctio f sur R tout etier, la propriété éocée est ecore vraie puisque la foctio epoetielle trasforme chaque somme e u produit. c) Fau. Pour tout réel, e > 0 doc l équatio e = 0 a pas de solutio das R ; a fortiori, elle e a pas qui soit strictemet positive. O peut corriger comme ceci : «L équatio ep( ) = 73, admet ue uique solutio strictemet positive» ou remplacer,73 par importe quel ombre réel strictemet positif. d) Vrai. La dérivée de la foctio epoetielle est la foctio epoetielle ellemême, qui est bie strictemet croissate sur R doc sur ;0 aussi. e) Vrai. Toute foctio dérivable est cotiue. La foctio epoetielle qui est dérivable (par défiitio) échappe pas à cette règle. f) Vrai. O peut même ajouter que 0 = 0. g) Vrai. L égalité e e = est même vraie pour tout réel h) Vrai. E effet, o calcule séparémet e e e = = puis e = e = e. Toutefois, das le cas gééral de ombres réels et y ( ) quelcoques, o a : e y + y e y = + y (comme ici, où = 3 sauf das les cas «eceptioels» où et y = 3 o vérifie que + y = = y). i) Fau. E posatu( ) =, o a e e u e u u e ( ) ( ) ( ). 9 = ( ) = = O peut corriger comme ceci : «La dérivée de e est e». j) Vrai. E effet, o sait qu ue équatio de la tagete à la courbe de la foctio epoetielle au poit d abscisse est y e = e ( ) ce qui est la même chose que y = e ( ). k) Fau. Il suffit d échager les valeurs et 0 doées pour et ep( ) pour corriger l erreur. Précisémet, le tableau de variatios de la foctio epoetielle est : 0 + ep ( ) + ep( ) 4 Séquece 5 MA0

4 Premières A otios sur la foctio logarithme épérie Objectifs du chapitre Défiir la foctio logarithme épérie. Etudier ses propriétés algébriques, sa courbe et ses lies avec la foctio epoetielle. B Activité C Pour débuter Retour sur la foctio epoetielle O fie u ombre réel a compris etre 0 et 0. A l aide du tableau de variatios de la foctio epoetielle et de sa courbe détermier le ombre de solutio de l équatio ep( ) = a das R. O distiguera plusieurs cas e foctio de la valeur de a. Cours y. Défiitio y = e Au cours de l activité ous avos vu que l équatio ep( ) = a possédait zéro ou ue solutio das R selo que a 0 ou bie que a > 0. Si a 0 alors : O a y = a la courbe représetat la foctio ep et la droite d équatio y = a ot pas de poit d itersectio car ep( ) > 0 pour tout de R. Il y a zéro solutio à l équatio ep( ) = a das R. Séquece 5 MA0 5

5 y y = e a y = a O α Si a > 0 alors : la courbe représetat la foctio ep et la droite d équatio y = a ot u seul poit d itersectio. L équatio ep( ) = a a ue uique solutio (otée α ) das R. Das ce e cas où a > 0, partat d u ombre a strictemet positif, o peut lui associer u ombre α. O peut schématiser cette opératio par : a α e gardat à l esprit que c est possible seulemet lorsque a > 0. Nous allos maiteat doer u om à cette opératio. Défiitio O appelle foctio logarithme épérie la foctio qui à tout ombre réel a strictemet positif associe l uique solutio réelle de l équatio ep( ) = a. Cette foctio est otée l (comme logarithme épérie et se lit e épelat les lettres «L, N») et o a : l: 0 ; + R a l( a) avec ep( l( a )) = a autremet dit e l( a ) = a. 6 Séquece 5 MA0

6 Remarque Etat doé u ombre réel a strictemet positif, l( a ) est la solutio de l équatio e = a. l( a ) s écrit souvet la (sas les parethèses) mais se lit quad même «L, N DE A». Aisi l se lit «L, N DE». Ce ombre qui est le logarithme épérie de est caractérisé par e l =. Eemple La solutio de l équatio e = e est = (car e = e) mais aussi = le (par défiitio de l e ) ; o a doc l e =. Illustratio la + ep( ) a L idée ici est de lire le tableau précédet e partat de a ( e lige), qu o doit choisir strictemet positif et d arriver à la ( re lige). O peut aussi illustrer cette lecture sur la courbe de la foctio epoetielle : y y = e a y = a O I a Pour la lecture, o part de a situé sur l ae des ordoées (et a > 0) pour obteir la situé sur l ae des abscisses. Séquece 5 MA0 7

7 . Coséqueces immédiates de la défiitio a) Sige de l a O choisit a > 0. D après le tableau suivat, si a < alors l a < 0. la 0 + ep( ) a D après le tableau suivat, si a > alors l a > 0. 0 la + ep( ) a Si a =, o obtiet l égalité (à coaitre) l = 0. b. Lies etre les foctios ep et l Nous avos vu que e l( a ) = a, lorsque a > 0. O choisit a R. Comme e a > 0, o a le droit de calculer l( e a ). Quel est le résultat? a D ue part o a : e = e = a. La solutio de l équatio e = e a est doc a. D autre part, par défiitio de la foctio l, la solutio de l équatio e = A a est la doc la solutio de l équatio e = e est l( e a a ) (o a posé A = e ). Coclusio : l( e a ) = a. Résumos : Propriété Pour tout réel a strictemet positif, e l a = a. b Pour tout réel b, l e = b. 8 Séquece 5 MA0

8 O dit que les foctios ep et l sot réciproques. Ceci sigifie que partat d u ombre a, e appliquat d abord l ue des foctios puis sa réciproque, o retrouve le ombre a I y... l ep 0 e = e e e e 3 e y... e Remarque Sur l itervalle [ 0 ; + [, les foctios et sot aussi réciproques. Quat à la foctio sur l itervalle ] 0 ; + [, elle est égale à sa réciproque. Eercice Simplifier l( e 7 ) et e l 5. Solutio l( e 7 ) = 7 puisque pour tout réel a, l e a = a. Et e l5 = 5 l5 e = =. l5 e 5 puisque 3. Propriétés algébriques a) Logarithme épérie d u produit Soit a et b deu réels strictemet positifs. l( Par défiitio de la foctio l, o a : e ab ) l l = ab ; e a = a ; e b = b. l( ab) la lb Par coséquet, o a e = e e soit ecore e l( ab ) e l a+ l b = car la foctio ep trasforme ue somme e u produit (c est-à-dire que pour tous + y réels et y, e = y e e ). l( ab) la+ lb O a aisi démotré que : e = e et par suite : l( ab) = la + l b. Séquece 5 MA0 9

9 Résumos : Théorème Pour tous réels a et b strictemet positifs, l( ab) = la + l b. La foctio l trasforme u produit e ue somme. Remarque Nous avos vu à la séquece 4 que la foctio ep trasforme ue somme e u produit. Par coséquet, il est pas étoat que la foctio l, réciproque de la foctio ep, trasforme elle, u produit e ue somme. Tout comme la propriété de trasformer chaque somme e u produit s appelle la relatio foctioelle de la foctio epoetielle, la propriété de trasformer chaque produit e somme s appelle la relatio foctioelle de la foctio logarithme épérie. Eercice Solutio Simplifier l( a ) et l a lorsque a > 0 puis pour N, simplifier l( a ). Le théorème précédet avec a= b s écrit l( a a) = la+ la c est-à-dire, a = l a. Et plus gééralemet, pour N, I(a ) = la. Avec a= b = c (où c > 0), elle s écrit : l( c c) = l c + l c soit lc = l c ou l c = l c. De la propriété : pour N, l(a ) = la découle le résultat suivat : Propriété Si ( u ) est ue suite géométrique alors la suite ( v ) défiie par v = l u est arithmétique. La foctio logarithme épérie trasforme les suites géométriques e suites arithmétiques. b) Logarithme épérie d u quotiet Soit a u réel strictemet positif. Comme = a, l l( ) l l. a = a = a + a a 0 = la + l, ou ecore l = l a. a a Mais o a vu que l = 0, doc 0 Séquece 5 MA0

10 Propriété : Logarithme épérie d u iverse Pour tout réel a > 0, I = l a a Coséquece Pour tout réel a > 0, pour tout etier relatif, la = la. a l l a la l b = b = + puisque la foctio l trasforme u produit e b ue somme. a l = lb (logarithme épérie d u iverse), o coclut que : l = la l b. b b Remarque Propriété : Logarithme épérie d u quotiet Pour tous réels a a> 0 et b > 0, l = la l b. b Il est importat de s habituer à utiliser la propriété précédete das les deu ses : pour regrouper la somme (ou la différece) de deu logarithmes épéries : la lb = l. a b pour séparer le logarithme épérie d u produit (ou d u a quotiet) : l = la l b. b D Eercices d appretissage Eercice Eprimer les ombres suivats à l aide de l ou de l3 (ou des deu) : 4 l 4; l 6; l 4; l (( 4) ) ; l 54; l ; l( 36 ) ; 7 l 9 8. Eercice Eprimer à l aide de l 3, les ombres suivats : l63 l 7 ; l( 7 3) ; l l 49. Eercice 3 Simplifier A= + + B = l( 0 ) l( 0 ) ; l + l5 5l 5. 5 Séquece 5 MA0

11 Eercice 4 Simplifier les écritures suivates C = 5l D = l 3 ; l 4 5 l l 3 4 Eercice 5 Simplifier l4 l6 l3 l l l + l E = e ; F = e ; G = e ; H = e ; I = l. 5 e Eercice 6 Vrai / Fau a) l< < l 3. b) L esemble des solutios de l iéquatio l 05, l est = ] ; ] c) Si = l3+ l4 alors l =. 5 7 d) Si = e e alors l = 35. e) Si a= l l 4, 9 et b= l( 5, ) alors a< b. Séquece 5 MA0

12 3 Courbes A des foctios ep et l Objectifs du chapitre Savoir tracer la courbe de la foctio l (à partir de la courbe de ep). B Pour débuter Activité La symétrie orthogoale par rapport à la première bissectrice Soit ( O, I, J ) u repère orthoormé du pla. O ote la droite d équatio y = das le repère ( O, I, J ). Cette droite s appelle la première bissectrice du repère (la deuième bissectrice du repère état covetioellemet la droite d équatio y = ). Das le repère ( OIJ,, ) : Tracer la droite puis placer les poits suivats : A( ; 3 ) ; B( ; 5 ) ; C( 4; ) ; D( ; ) ; E (5 ; ) ; F( 3; ) et G( ; 4 ). Costruire le symétrique B du poit B par rapport à la droite. De même placer les symétriques C ; D ; E ; F et G par rapport à la droite, des poits C; D; E; F et G. Compléter le tableau suivat : Poit M A B C D E F G H I Coordoées de M ( ; 3 ) ( ; 5 ) ( 4; ) ( ; ) (5; ) ( 3; ) ( ; 4 ) Poit M symétrique de M A B C D E F G H I Coordoées de M ( 5; 3 ) ( e ; π ) Séquece 5 MA0 3

13 À l aide du tableau précédet, compléter la cojecture suivate : «Si u poit M a pour coordoées ( a ; b ) alors le symétrique de M par rapport à la première bissectrice a pour coordoées (... ;...)». C Cours Soit ( OIJ,, ) u repère orthoormé du pla. O ote la première bissectrice du repère (cf. activité ) c'est-à-dire la droite d équatio y =. Soit M( y ; ) u poit du pla. O cosidère le poit M ( y; ) symétrique de M par rapport à la droite. O ote ep la courbe de la foctio epoetielle et l la courbe de la foctio logarithme épérie. Nous allos établir que le poit M est sur ep si et seulemet si le poit M est sur l. Comme ceci sera vrai pour u poit M pris quelcoque (au hasard, si vous préférez) sur ep, ce sera vrai pour tous les poits M de ep. O pourra par coséquet e coclure que la courbe l est la symétrique (par rapport à ) de la courbe ep Voyos maiteat pourquoi M et M sot symétriques par rapport à. Par défiitio M ep y = e ly ly e = e cary > 0 docy = e ly = Par défiitio M l = Doc M ep M l. l y (attetio, les coordoées de M sot ( y; ) doc les rôles de et y sot iversés par rapport à ce qu ils sot d habitude). Comme ous avos vu à l activité qu échager l abscisse et l ordoée d u poit reviet à predre le symétrique orthogoal de ce poit par rapport à la première bissectrice du repère, o peut coclure que les poits M et M sot symétriques l u de l autre, par rapport à la droite. 4 Séquece 5 MA0

14 A savoir y = e = l y avecy 0 ; + et R. Pour obteir le tracé de la courbe de la foctio logarithme épérie, il suffit doc de tracer la courbe symétrique par rapport à de la courbe de la foctio epoetielle. O part doc de ep : y = ep() Puis, o costruit les symétriques (ce qui reviet à échager les coordoées) de chaque poit M de ep. Vous pouvez effectuer vous-même cette costructio avec le logiciel Geogebra puis reproduire le tracé obteu e complétat le graphique suivat : Séquece 5 MA0 5

15 y = ep() M = (.6, 5.05) M = (5.05,.6) O obtiet le tracé suivat : y = ep() M = (.84, 6,3) M = (6.3,.84) 6 Séquece 5 MA0

16 Nous reviedros sur la courbe de la foctio l lors de l étude des variatios de la foctio l. D Eercices d appretissage Eercice 7 Compléter les poitillés das les phrases suivates : ( ) a) A e ;... l. ( ) l. b) B... ; y c) C( y ; ) l Dy ( ; )... d) l = 5 =... le e) e e =... Eercice 8 a) Quelle est l image de 0,5 par la foctio l? b) Quel est l atécédet de 0, 5 par la foctio l? c) Quel ombre a pour image,7 par la foctio ep? d) Résoudre l = 0. e) Résoudre l =. Séquece 5 MA0 7

17 4 Dérivée et tableau de variatio de la foctio l A Objectifs du chapitre Coaître la dérivée de la foctio l. Calculer la dérivée d ue epressio formée à l aide (etre autres) de la foctio l. Coaitre le ses de variatio de la foctio l. Résoudre ue équatio de la forme = k sur ] 0 ; + [ lorsque k > 0 et N. B Pour débuter Activité 3 Le ses de variatio de la foctio réciproque O cosidère les foctios f et g défiies pour tout réel positif par f( )= et g ( ) =. a) Motrer que les foctios f et g sot réciproques. O rappelle que ceci sigifie l ue des deu choses équivaletes suivates : ou bie : partat d u ombre a, e appliquat d abord la foctio f puis la foctio g, o retrouve le ombre a. ou bie : les courbes f et g sot symétriques (orthogoales) par rapport à la première bissectrice du repère (orthoormé). b) Quel est le ses de variatio de la foctio f? Quel est celui de la foctio g? Cas gééral : O cosidère deu foctios u et v réciproques. a) O suppose, ici, u strictemet croissate. Que pesez-vous du ses de variatio de v? (o pourra dessier la courbe u puis la courbe v, symétrique de u par rapport à le première bissectrice du repère). A l aide de la défiitio d ue foctio strictemet croissate, démotrer la cojecture précédete (peser à la cotraposée). b) O suppose, ici, u strictemet décroissate. Que pesez-vous du ses de variatio de v? Démotrer la cojecture faite au a). 8 Séquece 5 MA0

18 Activité 4 Quelle dérivée pour la foctio l? Faisos u rétrospectif sommaire pour bie mesurer ce qui est e jeu ici : A partir des suites géométriques de raiso q > 0 que ous avos prologées au ombres réels, ous avos défii les foctios epoetielles q. Parmi celles-ci, l ue d etre elles est égale à sa dérivée, c est la foctio epoetielle e. Esuite, ous ous sommes itéressés à la foctio réciproque de la foctio epoetielle que ous avos appelé foctio logarithme épérie. Nous avos déjà remarqué qu elle possède la «jolie» propriété de trasformer u produit e somme. Nous cherchos maiteat à calculer la dérivée de la foctio logarithme épérie. Que va-t-o obteir? Vous allez le découvrir maiteat Coformémet au programme, o admet que la foctio l est dérivable sur 0; +. l( ) O cosidère la foctio f défiie sur 0; + par f( ) = e. A l aide d ue propriété sur les foctios ep et l, doer ue epressio plus simple de f( ). E déduire la dérivée de f. A l aide de la formule doat la dérivée de de f ( ) comportat l ( ). Déduire l epressio de l ( ) des questios et. e u ( ) doer ue epressio C Cours. Foctio dérivée de la foctio l Théorème La foctio l est dérivable sur 0; +. Pour tout réel de 0; + o a : l ( ) =. Séquece 5 MA0 9

19 Remarque Le premier poit de ce théorème sigifie que l ( ) eiste pour tout > 0. Ce résultat est admis. Le secod poit doe la valeur de l ( ). La dérivée de la foctio logarithme épérie est doc la foctio iverse. Ue justificatio de ce résultat a été doée à l activité 4. Comme ous l avos déjà sigalé : toute foctio dérivable est cotiue. Il e résulte le corollaire (c est u résultat qui découle logiquemet d u autre) suivat : Corollaire La foctio l est cotiue sur ] 0 ; + [. Remarque Ce résultat sigifie ituitivemet qu o peut tracer la courbe de la foctio l sas lever le crayo (ce qui est cohéret avec l allure de la courbe de la foctio l doé au chapitre précédet). Le fait que la foctio l soit e plus dérivable sigifie ituitivemet que la courbe «a pas de coi». Pour bie compredre o peut citer la foctio valeur absolue qui est cotiue sur R tout etier, mais qui est pas dérivable e = 0 ce qui se traduit sur sa courbe par u «coi» : Séquece 5 MA0

20 . Ses de variatio de la foctio l E ous appuyat sur u dessi, ous avos cojecturé à l activité 3 que le ses de variatio d ue foctio et le ses de variatio de sa foctio réciproque étaiet les mêmes. Ce résultat appliqué à la foctio epoetielle et à sa réciproque la foctio logarithme épérie permet de cojecturer que la foctio logarithme épérie est strictemet croissate sur ] 0. + [. Nous allos justifier ce résultat e doat ue autre eplicatio. Propriété La foctio l est strictemet croissate sur ] 0 ; + [. So tableau de variatio est : 0 e + l() 0 Sa courbe est doée ci-dessous : y = I e Séquece 5 MA0

21 Démostratio Nous veos de voir que la foctio l est dérivable sur ] 0 ; + [ et que pour tout réel > 0, l'( ) =. Or, pour tout réel > 0, > 0 ; doc l ( ) > 0 pour tout réel > 0. Ceci permet de coclure à l aide d u théorème vue e classe de première faisat le lie etre le ses de variatio d ue foctio dérivable et le sige de sa dérivée, que la foctio l est strictemet croissate sur ]0 ; + [. Les propriétés suivates découlet des précédetes. Propriété Pour tous réels a et b strictemet positifs, o a : la= lb a= b la< l b a< b. Pour tout réel et pour tout réel a > 0, o a : e = a =l a. La foctio l coserve l ordre sur ] 0 ; + [. l a= 0 a=. l a= a= e. 3. Dérivée de la foctio l(u()) Théorème Soit u ue foctio dérivable et strictemet positive sur u itervalle I. La foctio f défiie sur I parf( ) = l( u( )) est dérivable sur I et pour tout réel de I, o a : u f = ( ) ( ) u ( ). Remarque Lorsque u est simplemet la foctio défiie paru( ) =, dot la dérivée est u ( ) =, à l aide du théorème précédet o retrouve la dérivée de la foctio f défiie par f( ) = l (c est-à-dire la foctio logarithme épérie) puisque, das ce cas : f ( ) = =. u ( ) Séquece 5 MA0

22 4. Résolutio d ue équatio du type = k avec etier aturel et k > 0 O choisit u réel k strictemet positif et u etier aturel. O s itéresse au solutios évetuelles ] 0 ; + [ de l équatio = k. L équatio = k est équivalete à l( ) = lk d après la propriété suivate (cf. paragraphe ) : «Pour tous réels a et b strictemet positifs, o a : la= lb a= b». Si = 0 : l équatio = k est équivalete à = k ; par coséquet, si k =, = R et si k, = Ø. Si > 0 : comme o sait aussi que l( ) = l, l équatio = k est ecore lk équivaletc à l =, d où e teat compte de e l =, l équatio = k lk est ecore équivalete à = e. Par coséquet, = e lk. Propriété Si k est u réel strictemet positif et si est u etier aturel o ul alors l équatio = k admet ue uique solutio das ] 0 ; + [ et cette solutio est : = e lk. Remarque Plus que ce résultat fial, ce qu il faut reteir c est la suite d équivaleces (décrites précédemmet) qui permettet d aboutir au résultat. A chaque fois qu ue situatio se présete où vous devez résoudre sur ] 0 ; + [ ue équatio de la forme = k ; vous devez savoir reproduire le raisoemet précédet. Graphiquemet, ce résultat s eplique par le fait que toutes les courbes des foctios (défiies sur ] 0 ; + [) pour les valeurs de das N e coupet chacue des droites d équatio y = k (où k > 0) qu e u seul poit. lk L abscisse de ce poit d itersectio est = e. Séquece 5 MA0 3

23 7 4 3 y = 3,58 l3,58 e 7 e l3,58 D Eercices d appretissage Eercice 9 Détermier ue équatio de la tagete à la courbe de la foctio l au poit d abscisse. E déduire ue valeur approchée de l au voisiage de. Doer ue valeur approchée de l,. Eercice 0 Résolutio d équatios avec l et ep Résoudre das R les équatios : a) l( 5 + ) = l3 b) l( + ) = 0 c) l( 3 + 5, ) = l5 l d) l( 5) + l( 3) = l3+ l5 e) e = 7 f) e = 4 Séquece 5 MA0

24 Eercice Résolutio d iéquatios avec l et ep Résoudre das R les iéquatios : a) l > l3 b) l( + ) l3 c) l d) e 6 < e e) l( ) 0. Eercice Applicatio de la foctio l au suites géométriques a) O sait que lim =+ (cf. suite géométrique de raiso strictemet supérieure à ). Ceci sigifie qu o peut redre aussi grad qu o veut + pourvu que soit assez grad. Détermier le plus petit etier pour lequel 3 5. b) O sait que lim 09, = 0 (cf. suite géométrique de raiso positive et strictemet iférieure à ). Ceci sigifie qu o peut redre 09, aussi petit qu o veut + pourvu que soit assez grad. Détermier le plus petit etier pour lequel 09, 000,. Eercice 3 Dériver les foctios suivates : a) f défiie sur ] 4 ; + [ parf( ) = l( +4 ). b) g défiie sur ] ; 0 [ par gu ( ) = l( 3 u). c) h défiie sur ] ; 0 [ par ht () = l( 7t + 3). Eercice 4 Soit f la foctio défiie sur [ 4; 6 ] parf( ) = e. a) Calculer f ( ) et étudier so sige. b) Dresser le tableau de variatios de f. Eercice 5 Motrer que l équatio l = e admet ue uique solutio à préciser. Eercice 6 Etudier les variatios de la foctio f défiie sur [ ; + [ par f( ) = l. O admettra que la dérivée de est. Séquece 5 MA0 5

25 5 Sythèse de la séquece Défiitio de la foctio logarithme épérie La foctio logarithme épérie (l e abrégé) est défiie sur ] 0 ; + [ de la maière suivate. Le logarithme épérie d u ombre réel a de ] 0 ; + [ (la e abrégé) est caractérisé par e l a = a. Variatios et courbe La foctio l est cotiue et strictemet croissate sur ] 0. + [. So tableau de variatio est : 0 e + l() 0 La courbe de la foctio l est : y = I e 6 Séquece 5 MA0

26 Propriétés algébriques Pour tous réels a et b strictemet positifs, l( ab) = la + lb a l la lb b = e l( a ) = a. l( ) = 0 l(e)= a Pour tous réels a et b, b =e Dérivées a lb = b > 0 La foctio l est dérivable sur ] 0 ; + [ et pour tout de ] 0 ; + [, l ( ) =. Si u( ) est ue foctio dérivable et strictemet positive sur u itervalle I alors l( u( )) est dérivable sur l itervalle I et pour tout de I, l ( ) ( ( )) = u u u ( ). Formulaire de dérivatio Foctio f Itervalle où f est dérivable Dérivée f f k k costate ( )= ( ) f ( ) = 0 f( ) a b a, b costates f ( ) = a R f( )= f ( ) = = + ( ) f( )= 3 f ( ) = 3 f( )= ] 0 ; + [ f ( ) = f( )= ou bie ] 0 ; + [ ou bie ] ; 0[ f = ( ) f( )= e R f ( ) = e f( ) = l( ) ] 0 ; + [ f ( ) = Séquece 5 MA0 7

27 Résolutio d ue équatio de la forme = k avec das N et k > 0 Pour > 0, la phrase «est solutio das ]0; + [ de l équatio = k» s écrit = k de maière équivalete (et abrégée) > 0. Et, pour > 0, o a les équivaleces suivates : = k > 0 lk l( ) = lk l = lk l = = e lk 8 Séquece 5 MA0

28 6 Eercices de sythèse Eercice I Le but de l eercice est d étudier la foctio f défiie sur l itervalle [ ; 3 ] par l f( ) =. O ote la courbe de la foctio f das u repère ( O; I, J). Partie I O cosidère la foctio u défiie sur l itervalle [ ; 3 ] paru( ) = + l. Calculer u ( ). Dresser le tableau de variatios de la foctio u sur l itervalle[ ; 3 ]. Démotrer que l équatio u( )= 0 admet ue uique solutio a das l itervalle [ ; 3 ]. E doer u ecadremet d amplitude 0,. A l aide des questios et dresser le tableau de siges de la foctio u. Partie II a) O ote f la dérivée de f. u ( ) Motrer que pout tout de [ ; 3 ], f'( ) = où u est la foctio défiie das la partie I. A l aide de la questio I.., détermier selo les valeurs de le sige de f ( ). b) Dresser le tableau de variatios de f. a + c) Motrer que f( a)=, sachat que le ombre a vérifieu( a) = 0. a O ote A le poit de coordoées ( ;. ) a) Motrer que la tagete à au poit d abscisse e est parallèle à la droite ( OA ). b) Tracer, la droite ( OA ) et la tagete. c) Placer le poit B de coordoées ( a ; f( a) ) et tracer la tagete à la courbe au poit B. Séquece 5 MA0 9

29 Eercice II (d après bac) Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, trois réposes sot proposées, ue seule répose est eacte. e Soit f ue foctio défiie sur ] ; 0[ ] 0 ; + [ par f( ) = + +. e O admet que la foctio f est dérivable sur ] ; 0[ ] 0 ; + [. O désige par la courbe de la foctio f das u repère orthoormé. Le tableau de variatios de la foctio f est doé ci-dessous. l 0 l variatios de f l+3 Das l itervalle ] 0 ; + [ l équatio f( )= e admet : aucue solutio ue uique solutio deu solutios La tagete à la courbe au poit d abscisse l( 5, ) admet u coefficiet directeur : strictemet positif strictemet égatif ul f ( l( )) est égal à : l( ) + 3 l 4 l( ) + Eercice III O cosidère la suite ( u ) défiie par so er terme u 0 = 6 et par la relatio de récurrece : Pour tout etier aturel, u+ = u O pose v = u 4. a) Motrer que la suite ( v ) est ue suite géométrique dot o précisera la raiso et le er terme. b) Motrer quev = 4. E déduire l epressio de u e foctio de. c) Détermier la limite de la suite ( v ), puis celle de la suite ( u ). 30 Séquece 5 MA0

30 O pose a = l v. a) Motrer que ( a ) est ue suite arithmétique de raiso l. b) Détermier l epressio de a e foctio de. c) Détermier la valeur de pour laquelle a est égal à 3l. Eercice IV (d après bac) U laboratoire pharmaceutique fabrique u médicamet qu il commercialise sous forme liquide. Sa capacité jouralière de productio est comprise etre 5 et 500 litres, et o suppose que toute la productio est commercialisée. Das tout l eercice, les coûts et recettes sot eprimés e milliers d euros, les quatités e cetaies de litres. Si désige la quatité jouralière produite, o appelle CT ( ), pour variat de 05, à 5, le coût total de productio correspodat. La courbe Γ suivate est la représetatio graphique de la foctio C T sur l itervalle [ 05, ; 5 ]. La tagete à Γ au poit A( ; ) est horizotale. Partie A a) O admet que la recetter( ) (e milliers d euros) résultat de la vete de cetaies de litres de médicamet, est défiie sur [ 05, ; 5 ] par R( ) = 5,. Quelle est la recette (e euros) pour 00 litres de médicamet vedus? b) Tracer, sur le graphique suivat, le segmet représetat graphiquemet la foctior. Lectures graphiques Les questios a, b, c, suivates serot résolues à l aide de lectures graphiques seulemet. O fera apparaitre les traits de costructio sur le graphique suivat. Toute trace de recherche même o aboutie sera prise e compte. Séquece 5 MA0 3

31 y Coût total (e milliers d euros) A 0 Volume du médicamet produit ( e cetaies de litres) a) Détermier des valeurs approimatives des bores de la «plage de retabilité» c est-à-dire de l itervalle correspodat au quatités commercialisées dégageat u bééfice positif. b) Doer ue valeur approimative du bééfice e euros réalisé par le laboratoire lorsque 00 litres de médicamet sot commercialisés. c) Pour quelle quatité de médicamet commercialisée le bééfice paraît-il maimal? À combie peut-o évaluer le bééfice maimal obteu? 3 Séquece 5 MA0

32 Partie B Das la suite de l eercice, o admet que la foctio coût total C T est défiie sur l itervalle [ 05, ; 5 ] par CT ( ) = l( ). Justifier que le bééfice, e milliers d euros, réalisé par le laboratoire pour cetaies de litres commercialisés, est doé par : B ( ) = 5, + l( ). Calculer B( ), et comparer au résultat obteu à la questio b) de la partie A. O suppose que la foctio B est dérivable sur l itervalle [ 05, ; 5 ] et o ote B sa foctio dérivée. Motrer que B ( ) = l( ) + 3, 5. O doe ci-dessous le tableau de variatio de la foctio B, dérivée de la foctio B, sur l itervalle [ 05, ; 5 ]. 0,5 5 B (),5 y y O précise les ecadremets : 0, < y < 03, et 39, < y < 38,. a) Démotrer que l équatio B ( ) = 0 admet ue solutio uiqueα das l itervalle[ 05, ; 5 ]. b) Dresser le tableau précisat le sige de B ( ) pour apparteat à l itervalle [ 05, ; 5 ]. E déduire le tableau de variatios de la foctio B sur l itervalle[ 05, ; 5 ]. a) Pour quelle quatité de médicamet commercialisée le bééfice est-il maimal? (O doera ue valeur approchée de cette quatité e litres). Doer alors ue valeur approchée e euros de ce bééfice maimal. b) Ces résultats sot-ils cohérets avec ceu obteus graphiquemet à la questio c) de la partie A? Séquece 5 MA0 33

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC Lycée Féelo aite-marie Préparatio ciece-po/prépa HEC Foctios Versio du juillet 05 Eercice d degré : racies et coefficiets O rappelle que si l équatio a + b + c = 0 ( a 0 ) adet deu racies α et β (évetuelleet

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario Mathématiques Termiale S Corrigés des eercices Rédactio : Lauret Beroul Isabelle Teaud Sébastie Cario Coordiatio : Sébastie Cario Ce cours est la propriété du Ced Les images et tetes itégrés à ce cours

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

ANNALES BACCALAURÉAT 2014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S 1

ANNALES BACCALAURÉAT 2014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S 1 ANNALES BACCALAURÉAT 014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S ANNALES BACCALAURÉAT 014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S 1 1 Suites 1 Foctios 11 3 Probabilités 4 Géométrie 4 33 5 Spécialité 41 6 Cocours 53 1 Suites 1-1 :

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique MATHEMATIQUES Termiale Scietifique Fiches PROGRAMME 22 (v24) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Dilômée de l École Polytechique Cours Pi e-mail : lescoursi@cours-icom site : htt://wwwcours-icom siège

Plus en détail

ANNALES BACCALAURÉAT 2013 MATHÉMATIQUES TERMINALE S. 1. Suites

ANNALES BACCALAURÉAT 2013 MATHÉMATIQUES TERMINALE S. 1. Suites ANNALES BACCALAURÉAT 03 MATHÉMATIQUES TERMINALE S ANNALES 03 TERMINALE S Suites Foctios 9 3 Probabilités 4 Géométrie 9 8 5 Spécialité 34 6 Cocours 44 Suites - : Amérique du Nord 03, 5 poits, o spécialistes

Plus en détail

Correction CCP maths 1 MP

Correction CCP maths 1 MP mai 4 Avertissemet : Il subsiste certaiemet quelques coquilles... Exercice : ue itégrale double Correctio CCP maths MP Pour calculer cette itégrale, o effectue le chagemet de variable e coordoées polaires

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Détermination des champs électriques et magnétiques. statiques par la méthode de séparation de variables

Détermination des champs électriques et magnétiques. statiques par la méthode de séparation de variables Détermiatio es champs électriques et magétiques statiques par la méthoe e séparatio e variables Chapitre III Détermiatio es champs électriques et magétiques statiques par la méthoe e séparatio e variables

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Avant-propos. Sigles accompagnant chaque situation ou exercice : Cours à connaître ABSOLUMENT

Avant-propos. Sigles accompagnant chaque situation ou exercice : Cours à connaître ABSOLUMENT Avat-propos Les mathématiques e classe de Première S sot ue itroductio fodametale à la classe de Termiale S et sot das l atichambre des études supérieures : les élèves ot 4 heures de classe «ormale» avec

Plus en détail

Terminale S. 1. Divers

Terminale S. 1. Divers Termiale S 1 Divers Bézout 3 Quadratique 4 Divisibilité 5 Equatio diophatiee 6 Equatio diophatiee (, Caracas 01_04) 7 Base de umératio 8 Base de umératio 3 9 Somme des cubes 10 PGCD 11 Somme des diviseurs

Plus en détail

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau.

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau. AVANT PROPOS Cet ouvrage propose aux élèves de classes termiales (fraçais) S (spécialité math) des rappels et des complémets de cours assez complet, aisi que des problèmes et des exercices corrigés. Les

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 6 octobre 05 Eocés Suites umériques Covergece de suites Exercice [ 047 ] [Correctio] Soiet u ) et v ) deux suites réelles covergeat vers l et l avec l < l. Motrer

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Séries etières Eercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Eercice

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal :

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal : Colles du 3 ovembre 014 Solutio de la questio de cours 1. (i) Soit E u esemble de cardial. L esemble (E) peut alors être partitioé comme suit : (E) (E), où (E) est l esemble des parties de E de cardial.

Plus en détail

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015 CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES FILIÈRE MP BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 5 avec corrigés V. Bellecave, J.-L. Artigue, P. Berger, J.-P. Bourgade, S. Calmet, A. Calvez, D. Cleet, J. Esteba,

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Suites et séries de fonctions

Suites et séries de fonctions [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 3 avril 5 Eocés Suites et séries de foctios Propriétés de la limite d ue suite de foctios Eercice [ 868 ] [correctio] Etablir que la limite simple d ue suite de

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

GRAPHES. 0 1 1 0 0 1 1 0 0 0 Les graphes ci-dessous peuvent-ils être associés à A? Exercice n 6. Ecrivez la matrice associé à chaque graphe :

GRAPHES. 0 1 1 0 0 1 1 0 0 0 Les graphes ci-dessous peuvent-ils être associés à A? Exercice n 6. Ecrivez la matrice associé à chaque graphe : Exercice. Détermier le degré de chacu des sommets du graphe suivat : GRAPHES Exercice 6. Ecrivez la matrice associé à chaque graphe : Exercice. Trois pays evoiet chacu à ue coférece deux espios ; chaque

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

Mathématiques. Cours 1. BTS Informatique de gestion 1 re année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo

Mathématiques. Cours 1. BTS Informatique de gestion 1 re année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo BTS Iformatique de gestio re aée Deis Jaudo Mathématiques Cours Directrice de publicatio : Valérie Brard-Trigo Les cours du Ced sot strictemet réservés à l usage privé de leurs destiataires et e sot pas

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Table des matières. Aller à la page suivante

Table des matières. Aller à la page suivante CHAPITRE 3. SÉRIES NUMÉRIQUES Chapitre 3 Séries umériques 3. Préparatio Défiitio 3..2 O appelle série de terme gééral u et o ote u (qui se lit «série de terme gééral u»), où (u ) N R N, la suite de terme

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante : " tirer p éléments de E ".

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante :  tirer p éléments de E . Cours de termiales Probabilités sur u esemble fii Mr ABIDI F I- Rappel I- Types de tirages : Soit u esemble fii E coteat élémets O cosidère l'épreuve suivate : " tirer p élémets de E " Type de tirages

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Corrigé de Mathématique éco HEC

Corrigé de Mathématique éco HEC Corrigé de Mathématique éco HEC EXERCICE Hypothèses. M 3 R est l espace vectoriel des matrices carrées d ordre 3 à coefficiets réels. A M 3 R : s A 3 A,j, s A 3 A,j, s 3 A 3 somme des coefficiets des liges

Plus en détail

chapitre VIII exercices et problèmes de synthèse algorithmique et turbo-pascal

chapitre VIII exercices et problèmes de synthèse algorithmique et turbo-pascal chapitre VIII eercices et problèmes de sythèse algorithmique et turbo-pascal Algèbre liéaire et probabilités : Chaîes de Marov (esco 93) Partie A 4 3 O cosidère la matrice M = 8 6 ) a) Détermier les valeurs

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Analyse Numérique K.GHENIA. GC201-GM203 Cours et Exercices

Analyse Numérique K.GHENIA. GC201-GM203 Cours et Exercices Aalse Numérique HENIA GC-GM Cours et Eercices Istitut Supérieur de l Educatio et de la Formatio Cotiue TABLE DES MATIERES Résolutio d ue équatio algébrique Méthode d Itératio - Méthode du poit ie 5 Formules

Plus en détail

Université Mohammed V - Agdal Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P.

Université Mohammed V - Agdal Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. Uiversité Mohammed V - Agdal Faculté des Scieces Départemet de Mathématiques et Iformatique Aveue Ib Batouta, B.P. 04 Rabat, Maroc Filière DEUG : Scieces Mathématiques et Iformatique (SMI) et Scieces Mathématiques

Plus en détail

Petit manuel de bonne rédaction

Petit manuel de bonne rédaction Petit mauel de boe rédactio «Bie rédiger» peut sigifier deux choses : 1) exposer sa pesée clairemet, c est-à-dire avec ordre et rigueur et si possible avec style ; U raisoemet faux peut être bie rédigé,

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Exercices - Variables aléatoires discrètes : corrigé. Variables discrètes finies - Exercices pratiques

Exercices - Variables aléatoires discrètes : corrigé. Variables discrètes finies - Exercices pratiques Variables discrètes fiies - Exercices pratiques Exercice - Loi d u dé truqué - L2/ECS -. X pred ses valeurs das {,..., 6}. Par hypothèse, il existe u réel a tel que P (X k) ka. Maiteat, puisque P X est

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles BTS Mécaique et Automatismes Idustriels Statistiques iféretielles, Aée scolaire 2005 2006 Statistiques iféretielles 1. Itroductio vocabulaire Pour étudier ue populatio statistique, o a recours à deux méthodes

Plus en détail

N hésitez pas à demander l aide pédagogique par voie d Internet.

N hésitez pas à demander l aide pédagogique par voie d Internet. Uité de mise à iveau UMN0 Cette première uité de mise à iveau a pour ut de vous remettre das le ai du calcul littéral e faisat appel à des coaissaces idispesales pour aorder le cycle complet des UMN. Nous

Plus en détail

collection www.didiermathx.com Programme me 2011 livre du professeur

collection www.didiermathx.com Programme me 2011 livre du professeur collectio www.didiermathx.com Programme me 0 livre du professeur re S collectio Programme 0 Première S Sous la directio de Marie-Hélèe Le Yaouaq Yves Alvez Élisabeth Beauvoit Daiel Guillemet Georges Saliba

Plus en détail

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015)

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015) Mohiieddie Beayad Cocours de l Iscae Épreuve Commue de Mathématiques (5) Voici l éocé de l épreuve commue de Mathématiques du cocours d etrée à l ISCAE de l aée 5, aisi que l itégralité du corrigé. Les

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Memento mathématiques 1 ère S. T.Joffredo

Memento mathématiques 1 ère S. T.Joffredo Memeto mathématiques ère S Vous trouverez ici quelques élémets du cours de mathématiques de première S, qu'il coviet de maîtriser pour aborder sas trop d'agoisse la classe de Termiale. Ce documet e préted

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications Développemet d ue foctio e série etière Exemples et applicatios Das ce chapitre, K désigera R ou C B(; R) désigera la boule ouverte de cetre et de rayo R > 1 Gééralités Défiitio 1 Soit f ue applicatio

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3 1 Groupe orthogoal d'u espace vectoriel euclidie de dimesio, de dimesio Voir le chapitre 19 pour l'étude des espaces euclidies et des isométries. État doé u espace euclidie E de dimesio 1, o rappelle que

Plus en détail

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire SPECIALITE TS ( PHYSIQUE ) : FICHE CURS 6 1/5 MDES PRPRES DE IBRATI Ce qu'il faut reteir Modes propres de vibratio ; iterprétatio odulatoire 1. Productio d u so à l aide d u istrumet de musique U istrumet

Plus en détail

Suites et séries numériques

Suites et séries numériques Maths MP Cours Table des matières Suites et séries umériques Quelques prélimiaires. Les yeux fermés........................................... De quoi parle-t-o?........................................3

Plus en détail