Régulation analogique industrielle ESTF- G.Thermique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Régulation analogique industrielle ESTF- G.Thermique"

Transcription

1 Chapitre 5 Stabilité, Rapidité, Précisio et Réglage Stabilité. Défiitio Coditio de stabilité. Critères de stabilité.. Critères algébriques.. Critère graphique ou de revers das le pla de Nyquist Rapidité 3 Précisio 3. Précisio dyamique 3. Précisio Statique 3.. Ecart de positio ou erreur statique dû à u échelo de cosige e l absece de perturbatio. 3.. Ecart de positio ou erreur statique e présece d ue perturbatio : rejet de perturbatio 3..3 Ecart de vitesse et d accélératio 4 Réglage 4. Régulateur idustriel 4.. Régulateur PID 4.. Ses d actio 4..3 Avatages et icovéiets des actios P, I et D

2 4. Méthodes de réglage expérimetales 4.. Méthodes e boucle ouverte 4.. Méthodes e boucle fermée 4.3 Réglage das le domaie fréquetielle 4.3. Choix de l algorithme de cotrôle ou loi de commade 4.3. Détermiatio algébrique du réglage Détermiatio graphique du réglage 4.4 Régulatio TOR

3 Stabilité. Défiitio coditio de stabilité Défiitio U procédé asservi ou o est stable si à ue variatio borée du sigal d etrée correspod ue variatio borée du sigal de sortie. Ue variatio d u sigal est dite borée lorsqu elle est costate e régime permaet. Coditio de stabilité Cosidéros u procédé e boucle fermée à retour uitaire de foctio de trasfert réglate H(s) et perturbatrice L(s) (déjà vu au chapitre ). 3

4 Avec : H(s) : FT réglate L(s) : FT perturbatrice E(s) Y c (s) % ou ma ou volts % ou ma ou volts H R (s) U(s) % ou ma ou volts H (s) Perturbatio % ou ma ou volts L(s) P(s) % ou ma ou volts Y(s),%, % ou ma ou volts Avec : FTBF(s) Y(s) FTBF(s).Yc (s) LBF(s)P(s) FTBO(s) FTBO(s) ; L(s) LBF(s) FTBO(s) Et FTBO(s) H R (s).h(s) ; 4

5 O costate que les deux foctios de trasfert FTBF(s) et LBF(s) ot les mêmes déomiateurs et par coséquet les mêmes pôles. Nous avos vu au chapitre 3 que la répose idicielle e régime trasitoire d u procédé du secod ordre déped des pôles de sa foctio de trasfert : pour z >, les pôles sot à partie réelle égative et la répose temporelle est covergete c estàdire stable. Lorsque les pôles sot à partie positive (z < ), la répose est divergete c estàdire istable et pour z les pôles sot imagiaires cojugués purs ( ± w o j)et das ce cas la répose du système est oscillate. 5

6 La gééralisatio à u système ou procédé quelcoque coduit à la défiitio suivate : U système dyamique liéaire cotiu et ivariat est stable si et seulemet si les pôles de sa foctio de trasfert sot à parties réelles strictemet égatives. Or les pôles d u procédé e BF sot les zéros de l équatio caractéristique FTBO(s). Doc la défiitio de la stabilité d u système asservi ou e BF s éoce : U procédé e BF à retour uitaire est stable si so équatio caractéristique FTBO(s) e possède que des zéros à partie réelle égative. 6

7 Poit critique de stabilité (,) Lorsque u procédé asservi (e BF) etre e oscillatios (sigal de sortie siusoïdal) pour ue variatio d etrée borée ou même ulle, le procédé est à la limite de stabilité ( l u des pôles ou deux pôles cojugués imagiaires purs s ± jw c devieet pôles de sa FTBF ou zéros de so équatio caractéristique FTBF(s). A oter que l axe imagiaire est la frotière etre le pla gauche des pôles à parties réelle égative et le pla droit des pôles à parties réelle positive). Das ce cas w c, est la pulsatio d oscillatio. La résolutio de l équatio caractéristique permet d obteir les coditios limites de stabilité (gai critique de boucle c ) : FTBO(s jω ) Þ FTBO(jωc ) et Arg(FTBO(jωc )) c π 7

8 Das le pla de Nyquist, le poit sigulier de module et d argumet p est appelé poit critique de stabilité.. Critères de stabilité.. Critères algébriques Coditio a) Méthode de résolutio : d'amplitude Coditio de phase : : FTBO(jω Arg(FTBO(jω c ) )) π c O détermie la pulsatio w c à partir de la coditio de phase. O calcule le gai critique c à l aide de w c et de la coditio d amplitude. Le système e BF est stable si pour w w c o a FTBO(jω c) p Le système e BF est istable si pour w w c o a FTBO(j ω c ) f 8

9 Exemple 4.: FTBO(s) H R (s).h(s) R. ( Ts) 3 R ( Ts) 3 FTBO( jω soit et c Arg(FTBO( jω das () Þ ) ( T 8 R R H ω R c c ( jω ) 3 c ).H( jω c () )) 3arcta( ω ) Þ ( Tjω ( coditio limite de stabilité) c R c T) π Þ ω ) c 3 T 3 Doc pour que le système soit stable, il faut impérativemet que le gai du régulateur R soit strictemet iférieur à RC 8 9

10 b) Critère de Routh Le critère de Routh permet de détermier le ombre de racies d u polyôme et doc les pôles de la FTBO ou de la FTBF ayat leurs parties réelles positives, sas calculer ces racies ou ces pôles. Critère : soit D ( s ) a s a s... a s a le polyôme caractéristique (déomiateur) de la FT d u procédé ou système asservi ou o. Si l u des coefficiets a i est ul, le système est istable. Si tous les coefficiets a i sot différets de zéro, il suffit qu ils e soiet pas tous de même sige pour coclure à l istabilité. Si tous les coefficiets a i sot de même sige, l exame de la première coloe du tableau de Routh permet de coclure à la stabilité du système.

11 Tableau de Routh : ( s ) : a ( (s (s s... 3 (s) () ) ) ) : : : : : a b c... r s 3 a a b c a a b a a a Coloe des pivots Où les liges 3 à sot calculées par :

12 ... ; ; ; b a b b a c b a b b a c a a a a a b a a a a a b a a a a a b s : () r : (s) c c : ) (s... b b b : ) (s... a a a a : ) s ( a... a a a a : ) s ( Le ombre de racies ayat leurs parties réelles positives est égal au ombre de chagemet de sige das la première coloe de cette matrice (coloe des pivots). coloe des pivots

13 Exemple 4. : H(s) N(s) D(s) avec : () D(s) s 3 3s () D(s) s 3 s 3s ; (3) D(s) s 4 s 3 5s s 4 (4) D(s) s 4 s 3 5s 6s 4 ; (5) D(s) s 4 s 3 5s 4s 4 (6) D(s) s 4 s 3 s s () est istable car le déomiateur e cotiet pas le terme a s. () est istable car so déomiateur cotiet u coefficiet (a ) de sige opposé aux autres coefficiets. 3

14 (3) D(s) s 4 s 3 5s s 4 ; ( s ( s (s 3 4 ) ) ) (s ) () : : : : : 3 / Il y a pas de chagemet de sige das la coloe des pivots, doc il y a pas de racie à partie réelle positive. (4) D(s) s 4 s 3 5s 6s 4 ( s ( s (s 3 4 ) ) ) (s ) () : : : : : Il deux chagemets de sige das la coloe des pivots, doc il y a deux racies à parties réelles positives. (les zéros sot :.86 ±.444j et.686 ±.637j ). 4

15 (5) D(s) s 4 s 3 5s 4s 4 ( ( s s 3 4 ) ) : : La lige 4 est ulle : le polyôme correspodat est s 4, o cotiue avec sa dérivée s. (s ) : 4 (s ) : 4 (s ) : (s) : () :? () : 4 Il y a pas de chagemet de sige das la coloe des pivots, mais il y a deux racies simples imagiaires pures (s ± j), solutios de (s 4 ). 5

16 (6) D(s) s 4 s 3 s s ( s ( s (s 3 4 ) ) ) : : : La coloe des pivots cotiet u. Ce qui e permet pas de poursuivre. le système est istable. (s ) :?? () :? Les zéros sot :.7±.366j ;.67 ±.446j 6

17 .. Critère graphique ou de revers das le pla de Nyquist Le déomiateur ou le polyôme caractéristique de la FTBF s obtiet e écrivat FTBO(s) ou FTBO(s). Le poit est appelé poit critique. Le critère du revers éoce que le système est stable e boucle fermée si : la FTBO(s) a pas de pôle à partie réelle strictemet positive ; e parcourat le lieu de Niquist de la FTBO, das le ses des v croissats, o laisse le poit critique (,) sur la gauche. 7

18 Istable Oscillateur Im(FTBO(jv)) Stable O A p M j j Re(FTBO(jv)) A A v croissate Poit critique 8

19 Le vecteur OA représete le complexe FTBO(jv) et j so argumet. E pratique, il e faut pas trop s approcher du poit critique (,). Pour cela, o défii les marges de sécurité : marge du gai Mg et marge de phase Mj. Soit le poit A, s il existe, tel que OA FTBO( jω ) et le poit Ap tel que Arg( FTBO(jvp)) 8. La marge de phase est défiie par l agle orieté Mj (OA π, OA ), positioat le poit A par rapport au poit critique et doit être positive. Au poit Ap o doit avoir OA p π et doc.log(oap)< db, soit ecore.log(oap)> db. La marge de gai est défiie, e db, par Mg.log(OAp) et doit être positive. E pratique o fixe souvet Mj 45 et Mg 6dB à db. 9

20 Istable Mg < FTBO(jv) e db Oscillateur M j < Stable db 7 8 M j > Mg > Critère de revers das le plas de Black Oscillateur Istable Mg < Stable db w w w Mg > 8 M j > Critère de revers das le pla de Bode M j <

21 Rapidité Le critère stadard de rapidité utilisé est le temps de répose à 5% de la sortie lorsque le système est soumis à ue etrée e échelo. Pour u système bouclé c est la FTBF(s) qu il faut cosidérer, l etrée est la cosige y c (t) et la sortie est la mesure y(t) : gradeur réglée. La répose à ue etrée e échelo d u système dyamique liéaire stable se présete e gééral sous la forme suivate : y (t) 5% de Dy c y c Dy c y c (t) t M y (t) Dy c 5% de Dy c t M : est le temps de motée. y c t e t 5%

22 Le système régulé est d autat plus rapide que le temps de répose à 5% est court. Bade passate et rapidité Das le pla de Bode, o sait (chapitre 3) que la pulsatio de coupure ω c (bade passate) à 3dB d u système de premier ordre est : et celle d u secod ordre est : Avec t 5% f ( ζ ω» 3 ω c ω 3dB T t5% ωc ω3db ω ζ ( ζ ) ) Doc o voit clairemet, pour u premier ordre, si ω c augmete ( bade passate augmete) t 5% dimiue. De même pour le secod ordre et pour u ζ doé, si ω c augmete ( bade passate augmete) ω augmete aussi et par coséquet t 5% dimiue.

23 E coclusio, ue augmetatio de la bade passate provoque, e gééral, ue augmetatio de la rapidité. U système du premier ordre de foctio de trasfert e boucle ouverte : FTBO (s) Y(s) E(s) Ts placé das ue boucle de régulatio à retour uitaire aura comme foctio de trasfert e boucle fermée : Y(s) FTBO(s) FTBF (s) Yc (s) FTBO(s) Ts Ts Doc la FTBF(s) est aussi u premier ordre dot le gai et la pulsatio de coupure à 3dB sot respectivemet : 3

24 ω (3dB)(BF) Et ωc ω(3db)(bf) T plus grade que celle de la FTBO ( /T) et augmete si o augmete E plus la fréquece de coupure à db de la FTBO(s) obteue e résolvat ½FTBO(jω)½ est (db )( BO ) O peut costater pour suffisammet grad >> o a : ω» ( 3dB)(BF) ω(db)(bo) D ue maière géérale (approximatio assez grossière). ω T 4

25 Pour les systèmes physiquemet réalisables, la bade passate à 3dB de la FTBF peut être approximée par la bade passate à db de la FTBO. C'estàdire u système dot la FTBO à ue large bade passate à db sera doc rapide e boucle fermée. Si o augmete le gai de la FTBO o augmete la rapidité du système e boucle fermée. Or ue augmetatio importate de ce gai peut provoquer ue istabilité du système bouclé (voir réglage). 5

26 U système du secod ordre de foctio de trasfert e boucle ouverte : FTBO(s) Y(s) E(s) a s b a s a s ω ζω s ω. ζ ω s s ω placé das ue boucle de régulatio à retour uitaire aura comme foctio de trasfert e boucle fermée : Y(s) FTBO(s) FTBF(s) Y (s) FTBO(s) ζ. ω BF BF c BF s s ω BF. ζ ω s s ω ζ. s ( ) ω s ( ) ω 6

27 Cette foctio de trasfert possède ue forme similaire à celle de la FTBO avec : BF, ω BF ω ( ), ζ BF ζ ( ) Das ce cas o motre, si >>, que : e plus de w (db)(bo) w BF, si.< z BF <.8 alors t MBF (temps de moté e boucle fermée est 3 t MBF» ω (db)(bo) Mφ ζ BF» où Mφ est la marge de phase 7

28 3 Précisio y (t) y c Dy c D : précisio dyamique Dy c y c (t) y (t) e : précisio statique y c Procédé asservi : Répose à u échelo de cosige 8

29 y (t) D : précisio dyamique e : précisio statique y y c p(t) : gradeur perturbatrice Procédé régulé : Répose à u échelo de perturbatio 9

30 3. Précisio dyamique La précisio dyamique est caractérisée par le dépassemet D lors du régime trasitoire de la répose de la gradeur réglée suite à u échelo de cosige ou de perturbatio. Cette précisio est liée directemet au degré de stabilité du procédé ; c est u critère de performace qui peut être défii par les marges de gai et de phase. 3

31 3. Précisio Statique Cosidéros le procédé asservi suivat : Nous avos : FTBO(s) H R (s).h(s) Y(s) FTBF(s).Yc (s) LBF(s)P(s) Perturbatio L(s) P(s) Y c (s) E(s) H R (s) U(s) H (s) Y(s Avec : FTBF(s) FTBO(s) FTBO(s) ; LBF(s) L(s) FTBO(s) 3

32 Soit e(t) l écart etre la cosige y c (t) et la mesure de la gradeur réglée y(t). O a aussi E(t) Y c (t) Y(t). Doc l écart résiduel ou écart statique, e régime permaet est : ε lim E ( t ) lim t ¾¾ s ¾¾ se (s ) Or E(s) Y Y c c (s) Y(s) (s)( FTBF(s)) soit E(s) Y c FTBO(s) (s) (FTBF(s).Y L(s) P(s) FTBO(s) Y c c (s) L(s) (s) FTBO(s) P(s) L(s) FTBO(s) P(s)) 3

33 3.. Ecart de positio ou erreur statique dû à u échelo de cosige e l absece de perturbatio. O suppose que la perturbatio est ulle (P(s)), doc : E(s) Y (s) Y (s) Y(s) c é s. Y (s ) ù c ε lim c ê ú FTBO(s) ë FTBO(s) û O pose : FTBO(s) α est la s calsse.n(s) α.d(s) de avec la s ¾¾ N() FTBO et D () D où: ε lim s ¾¾ é s.y ê c(s) ê FTBO(s) ë s.y α c(s)s.d(s).n(s) s α.d(s) lim s ¾¾ Y α ù c(s).s ú. s α. ú û 33

34 Pour u chagemet de cosige e échelo a (etrée Y c (t)a), Y c (s) a/s et o déduit alors : Si la FTBO est de classe, a positio est. ε p a, l écart statique ou de qui ted vers si o augmete Si la FTBO(s) est de classe supérieure ou égale à, a, l écart de positio est ul e p et la précisio du système e BF est de %. E coclusio : Pour avoir u écart de positio ou erreur statique ul e boucle fermée, il faut au mois u itégrateur (a ) das la FTBO. Si la FTBO a pas d itégrateur, l écart de positio ou l erreur statique décroit (précisio augmete) si le gai de la FTBO augmete. 34

35 3.. Ecart de positio ou erreur statique e présece d ue perturbatio : rejet de perturbatio Si o suppose Y c (t) (pas de chagemet de cosige) mais la perturbatio a varie d u échelo b P(t), d où P(s)b/s. Doc : L(s) L(s) b soit E(s) P(s) ( ) FTBO(s) FTBO(s) s O pose : FTBO (s) ; α s.n(s).d(s) L(s) s L α L avec N () ; N L () ; D() ; D L (). Doc :.N.D L L (s) (s) ε p lim s ¾¾ lim s ¾¾ L é L (s)b ê ( ê FTBO(s) ë.s (α α L ) b. s α ) (α s α L (.N(s) ).D(s) L.N s α.d(s))d L L (s)b (s) ù ú ú û 35

36 E coclusio : b. Si a a L, l écart de positio ou erreur statique est ε L p ted.. vers si est grad. b. Si a a L ¹ alors ε L p Si a > a L La FTBO(s) cotiet plus d itégrateurs que L(s), l erreur statique est ul e et la précisio du système e BF est de %. Si a < a L La FTBO(s) cotiet mois d itégrateurs que L(s), l erreur statique est ifii Ecart de vitesse et d accélératio Le sigal d etrée est ue rampe Y c (t) a t ou P(t) bt. doc : Y c (s) a/s ou P(s) b/s. Das ce cas l écart e est appelé l écart de vitesse que l o ote e v. 36

37 Le sigal d etrée est ue Y c (t) a t ou P(t) bt. doc : Y c (s) a/s 3 ou P(s) b/s 3. Das ce cas l écart e est appelé l écart d accélératio que l o ote e a. L écart de positio, de vitesse et d accélératio sot résumés das le tableau suivat : 37

38 e al e ac e vl e vc e pl e pc e a e v e p a a L a.. b. L b. L a a b. L b. L a a b. L b. L a b. L b. L b. L

39 4 Réglage Le réglage d ue boucle de régulatio (choix de structure et calcul des paramètres du régulateur ) doit permettre de répodre au plus grad ombre de cotraite exigées par le cahier des charges du procédé à réguler. De ombreuses méthodes de réglage d ue boucle sot possible selo les besois e régulatio ou e asservissemet. Les exigeces du cahier des charges sot décrites soit das le domaie temporel, soit das le domaie fréquetiel. Le critère de réglage est alors fixé à partir soit de la forme de la répose temporelle souhaitée pour u type d etrée ( par exemple u échelo), soit à partir des marges de stabilité ( marge de gai et de phase, facteur de résoace). 39

40 Le critère de précisio est, bie etedu, itrisèquemet lié à celui du réglage. Le bo réglage est celui qui répodra au meilleur compromis global du cahier des charges. 4. Le régulateur idustriel Le régulateur idustriel est u appareil qui a pour rôle essetiel de cotrôler le procédé, c estàdire de garatir les comportemets dyamique et statique du procédé coformes au cahier des charges défii. Ceci est réalisé par réglage et adaptatio des paramètres de sa foctio de trasfert au procédé à cotrôler. 4

41 y c Comparateur e(t) Correcteur Algorithme de cotrôle : u(t)f(y c y) u y Régulateur Cosige e (%), ma ou volts Mesure (%), ma ou volts Correctio ou Commade e (%), ma, volts Schéma foctioel d u régulateur 4

42 Il faut distiguer deux aspects du régulateur idustriel : sa foctio mathématique ou loi de commade ou ecore algorithme de cotrôle; les foctios pratiques d utilisatio : u sigal ormalisé e etrée et e sortie visualisables e % e gééral mais de ature: 4mA, V, ; ue cosige réglable et visualisable ; u réglage des paramètres de l algorithme de cotrôle et du ses d actio; des sélecteurs de commade automatiquemauelle, de cosige itere ou extere ; des réglages d alarme basse et d alarme haute de la mesure ou de l écart mesurecosige; des limiteurs des valeurs ou des vitesses de variatio de la cosige et de la commade. 4

43 4.. Régulateur PID Il existe trois types d algorithme PID, le PID série, le PID parallèle et le PID mixte. Les termes série, parallèle et mixte traduiset l orgaisatio itere des modules de calcul du régulateur et caractériset la loi de commade. P R : est l actio proportioelle, sur la plupart des régulateurs, o règle la Bade Proportioelle au lieu de régler le gai du régulateur : BP (%) R I /T i ( mi e gééral ) : est l actio itégrale D T d ( s e gééral ) : est l actio dérivée 43

44 PID parallèle : ± (y c y) P I D u o u Valeur cetrale : c est la commade que l o evoie à l actioeur lorsque toutes les gradeurs physiques sot à leur valeur omiale. E particulier y y c et les gradeurs perturbates à leur valeur ormale. C est la commade omiale. ì u u ± í R.(y c y). T ò î i e(t) (y y) Þ E(t) Y (t) U(t) U(s) E (s ) u c u R T s i T d s c (y Y(t) c y).dt T d. d(y c dt y) ü ý þ 44

45 PID parallèle : ± (y c y) P I D u o u Ses d actio : Détermie le ses d évolutio de la commade. Direct () : u augmete quad y passe au dessus de y c Iverse () : u dimiue quad y passe au dessous de y c ì u u ± í R.(y c y). T ò î i e(t) (y y) Þ E(t) Y (t) U(t) U(s) E (s ) u c u R T s i T d s c (y Y(t) c y).dt T d. d(y c dt y) ü ý þ 45

46 PID série : ± (y c y) P I D u u ì (T T ) u u. i d.(y y) R ± í R c. y Ti T ò î i e(t) (y y) Þ E(t) Y (t) Y(t) U(t) U(s) E(s) c u u R ( T s i )( T c d s) c y).dt R.T d d(y. c dt y) ü ý þ 46

47 PID mixte : ± (y c y) I u P u D d(y u u.(y y) R. (y y).dt.t. c ± í ì R c T ò c R d î i dt e(t) (y y) Þ E(t) Y (t) Y(t) FT : c U(s) E(s) R ( T s i c T d s) y) ü ý þ 47

48 E pratique l actio dérivée (T d.s) est irréalisable physiquemet, o la remplace par : Où est u filtre d ordre, il itroduit u filtrage sur l actio dérivée (filtre passebas). Il affecte pas les performaces du régulateur car est petit de l ordre de.5 à.. Doc pour u régulateur PD série, ous auros : T N d H s R (s) U(s) E(s) R N T s ( d T d N ) s T d s T d N s 48

49 Le réglage de la costate de filtrage T d /N permet d amortir et de limiter la sortie du régulateur (voir figure). Le coefficiet N correspod au gai du module dérivé filtrée. E d autres termes, le bruit de mesure ou le chagemet de cosige sot amplifiés au plus par u coefficiet N. u T d s t t t u t t T N d T d N ( T d s ) y T d d(tt ) N y(t) t t Ne t N Td t 49

50 4.. Ses d actio Soit u régulateur proportioel (P) : u u ± (y R c y) Ce régulateur est à actio directe si la mesure et la commade variet das le même ses soit : u u (y y) u R c R (yy c ) Ce régulateur est à actio iverse si la mesure et la commade variet e ses iverse soit : u u (y y) u R c R (yy c ) 5

51 Si la vae est FPMA ou NF Actio Proportioelle seule Qa LIC u u ± R (y y Le ses doit être Iverse pour que le iveau reviet à sa valeur iitiale c ) h Qs Qs dimiue Niveau mote Exemple de réglage du ses d actio 5 Diapo 5

52 Si la vae est OPMA ou NO Actio Proportioelle seule Qa LIC u u ± R (y y Le ses doit être directe pour que le iveau reviet à sa valeur iitiale c ) h Qs Qs dimiue Niveau mote Exemple de réglage du ses d actio 5 Diapo 5

53 Actio Proportioelle seule u u ± (y R c y) Qa E mauel, l opérateur règle la commade de la vae pour que le iveau se stabilise à LIC la cosige. h Quad le iveau est stable à sa valeur omiale, alors la commade evoyée à la vae est la valeur cetrale. Qs O fige Qs à sa valeur omiale Exemple de réglage de la valeur cetrale 53 Diapo 53

54 Le ses d actio est fodametal pour la sécurité Il est e gééral verrouillé physiquemet sur les régulateurs. Le ses d actio se détermie théoriquemet et il doit être JUSTE. 54

55 4..3 Avatages et icovéiets des actios P, I et D Avatages et limites de l actio proportioelle E augmetat le gai R cela provoque l augmetatio du gai de la FTBO car FTBO(s) H R (s).h(s) R H(s) et o obtiet: u système plus précis (l écart statique e dimiue) ; u système plus rapide (augmetatio de la bade passate) système mois stable : e effet par augmetatio du gai de la FTBO, cela etraie u goflemet du Digramme de Niquist et ue traslatio vers le haut du Digramme de Black (Figure). O s approchera du poit critique doc o obtiet mois de stabilité. 55

56 56

57 Avatages et icovéiets de l actio itégrale L actio itégrale permet de rameer la mesure à sa valeur de cosige et doc de supprimer l écart résiduel ou l erreur statique. L icovéiet de cette actio est qu elle est uisible visàvis de la marge de phase. E effet, le déphasage itroduit par le correcteur PI (série) par exemple est qui tedra vers 9 lorsque Ti est petit. Ce déphasage supplémetaire dimiuera la marge de phase Mj et doc le poit A sera proche du poit critique (,) et ceci dimiuera la stabilité du système e BF. 57

58 Pour limiter au maximum cet icovéiet o fixe ue marge de phase égale à 45, mais la pulsatio de coupure à db de la FTBO(s)H R (s).h(s) corrigé, se trouve dimiuée ce qui redra le système e BF mois rapide. Das le pla de Balck (Figure), o costate ue motée de tous les poits et déplacemet à gauche (plus importat pour les faibles fréqueces) ce qui implique ue dimiutio de la robustesse (dimiutio de la marge de phase et de la marge de gai). 58

59 Déplacemet de H(s) F.T d u système par l actio itégrale (PI avec R ) das le pla de Black. 59

60 Avatages et icovéiets de l actio dérivée L'actio dérivée costitue u accélérateur de correctio. Cotrairemet à l actio itégrale, le déphasage itroduit par l actio dérivée seule : T s d» T T d d s N est φ» Arc ta g ( ω Td ) qui varie de à 9 quad ω varie de à doc toujours positif. Ce déphasage supplémetaire et positif est favorable pour augmeter la marge de phase Mj et doc de s éloiger suffisammet du poit critique (,) das le pla de Nyquist. s 6

61 Cet avatage permet aussi d obteir ue pulsatio de coupure à db de la FTBO(s)H R (s).h(s) corrigé plus grade que celle la FTBO o corrigé et doc d augmetatio la bade passate et par suite la rapidité du système e BF. L icovéiet de l actio dérivée et que le terme présete u gai e db à haute fréquece T d très importat doc tous les bruits parasites émis à hautes fréqueces et qui accompaget souvet le sigal de mesure, seraiet très largemet amplifiés log( (T d s ω ) ) 6

62 Déplacemet de H(s) F.T d u système par l actio l actio dérivée (PD avec R ) das le pla de Black. 6

63 Das le pla de Black (Figure) o ote : Motée de tous les poits doc dimiutio de la robustesse (dimiutio de la marge de gai). Déplacemet à droite plus importat pour les fortes fréqueces doc augmetatio de la robustesse (augmetatio de la marge de phase). Ces deux effets cotraires au iveau de la stabilité impliquet u choix judicieux du temps d actio dérivée. 63

64 4. Méthodes de réglage expérimetales 4.. Méthodes e boucle ouverte Approximatio de ZieglerNichols C'est la méthode la plus aciee (94). Elle a pour objet la détermiatio du réglage d'u régulateur PID à partir de la répose à u échelo du procédé. Les paramètres du régulateur ot été détermiés de maière à miimiser le critère de qualité IAE. Soit J ò e(t) dt avec e(t) y c (t) y(t). L idée cosiste à approximer la répose du procédé à u échelo uitaire, que l o suppose apériodique, par u τs e modèle très simple de FT réglate : H(s) Ts 64

65 O dispose de la répose Y(t) (variatio de la sortie) suite à u échelo d etrée U(t)Du. Sas poit d iflexio. Dy Pete : t T Dy. Du a T T Avec R T T. Du(%/s) R. Du 65

66 O dispose de la répose Y(t) (variatio de la sortie) suite à u échelo d etrée U(t)Du. Avec poit d iflexio. Y(t) Dy Du Poit d iflexio I Pete : Dy. Du a T T Doc R T T. Du(%/s) R. Du t T t 66

67 Les valeurs des paramètres sot doées sur le tableau cidessous. Le PID proposé est u PID mixte. Ce réglage permet d obteir ue répose e BF satisfaisate caractérisé par u rapport etre deux dépassemets (positifs) et successives de.5. Type régulateur de Gai R T i T d Proportioel P R.τ PI.9 R.τ 3.3t PID.7 R.τ.t.5t 67

68 A.5 A.5 A y c A Dy c y c Cas d ue perturbatio Cas d u chagemet de cosige Critère de performace pour ZieglerNichols 68

69 Cette approche est aussi valable pour u processus R e itégrateur. Le modèle recherché est de la forme : H(s) s Répose système Y(t) Dy a et R Dt t t τs Modèle itégrateur retard Dy Dt Dy (s Courbes réelle approchée par u itégrateur retardé ) 69

70 Cette approche est itéressate et facile à mettre e œuvre : ue simple répose idicielle suffit, le calcul des paramètres est aisé et e écessite pas de tâtoemets. Exemple (échageur de chaleur ): Le réglage sera : Type de régulateur Proportioel P PI H(s).8 Gai R e s 54.3s T i 3.3.(7.)4s R T T d (s ) PID (7.)4s.5(7.)3.6s 7

71 Méthode de Chie Hroes Reswick Les essais s effectuet e BO, mais les auteurs distiguet le cas où le système travaille e régulatio ou e poursuite. Le tableau suivat doe le réglage proposé pour ue répose e BF à amortissemet z.7 (temps de répose miimum). Le PID proposé est u PID mixte, le plus utilisé. Régulateur P PI PID R R régulatio R.6 R.τ.95 R.τ.3 R.τ p,3 ; T i 4t T i,4t ; T d,4t Poursuite R R R.35 R.τ.6 R.τ.3 R.τ ; T i. T T i T ; ; T d,5t 7

72 4.. Méthodes e boucle fermée Das u certai ombre de cas, il est impossible de laisser le procédé évoluer e BO. Pour ces systèmes, il est impossible de détermier le modèle e BO du système. O est ameé à régler le régulateur e BF. Réglage par essai erreur Le réglage e lige peut se faire de faço empirique e utilisat ue procédure qu o peut résumer aisi : Le système est e régime omial (cosigemesure), Mettre le régulateur e mode mauel. Elever l actio itégrale et dérivée (mettre T i au maximum T d ). 3 Mettre le gai à ue faible valeur. 7

73 4 Mettre le régulateur e mode automatique. 5 Faire ue petite variatio de cosige et observer la répose de la variable cotrôlée. Comme le gai est petit, la répose sera très amortie. 6 Doubler le gai et refaire ue variatio de cosige. Cotiuer aisi de suite jusqu'à ce que la répose deviee oscillate. Cette valeur du gai est otée RC. 7 Mettre le gai RC /. 8 Faire la même opératio e réduisat T i par u facteur de, jusqu'à obteir ue répose oscillate pour ue petite variatio de cosige. 9 Mettre T i au double de cette valeur. Procéder de même pour la costate de dérivée : augmeter Td jusqu à obteir ue répose oscillate, puis mettre Td à /3 de cette valeur. 73

74 Approximatio de Ziegler et Nichols Lorsqu'il 'est pas possible d'étudier le système e boucle ouverte, o réalise u essai de pompage. Pour cela, o fait T i ; T d et o augmete R jusqu'à sa valeur critique RC, qui a ameé le système e limite de stabilité ( comme la méthode précédete). O mesure la période des oscillatios T osc. y(t) T osc y c t 74

75 Ziegler et Nichols proposet alors les valeurs de réglage du tableau suivat : P PI PI parallèle PID série PID parallèle PID mixte RC T i T d T i maxi ou aulée RC RC RC RC RC T osc..t osc RC T osc 4.85T RC T osc RC T osc osc RC T osc T osc 8 75

76 Exemple : Pour le même procédé que précédemmet c estàdire l échageur de chaleur, ous avos trouvé RC 3.8 et T osc 8.7s. D où le réglage pour u régulateur mixte : Type de régulateur Gai R T i T d Proportioel P 3.8 PI (8.7)4s PID (mixte)

77 4.3 Réglage das le domaie fréquetielle L idée de base est de régler les paramètres du régulateur qui vot assurer ue stabilité suffisate au système asservi ou régulé. E imposat, das le domaie fréquetiel, ue marge de gai ou ue marge de phase du système asservi, l allure de la répose temporelle se trouve égalemet défiie. Pour cela il faut disposer du la FT réglate H(s) puis fixer l expressio de celle du correcteur ou régulateur H R (s). Doc dispose e fi de la FTBO(s)H R (s).h(s). Le calcul des paramètres du régulateur ( de HR(s)) peut alors se faire soit par calcul soit graphiquemet. 77

78 4.3. Choix de l algorithme de cotrôle ou loi de commade O cosidère u régulateur PID de structure série et les deux modèles de Broïda (système stable) et itégrateur ( système istable), modèles les plus utilisés idustriellemet : H (s) τs e Ts, τs k e H (s) s E foctio des costates de la foctio de trasfert du procédé, l échelle de choix de type de régulatio à mettre e place est préseté cijoit : 78

79 Stable à répose proportioelle : 5 PID PI P T Leteur τ Iertie Zoe où la dyamique est très ierte. La boucle fermée seule a atteit sa limite : Boucles multiples Correcteurs umériques PID PI P k. t,5,,,5 Istable à répose itégrale : Zoe où la dyamique est très lete. Du P seul avec u grad Gai ou du TOR suffiset. 79 Diapo 79

80 4.3. Détermiatio algébrique du réglage O défiit ue marge de gai ou ue marge de phase, et par coséquet u coefficiet d amortissemet z pour la chaie fermée si o l assimile à celle d u secod ordre ( Pôles domiats). Si o fixe ue marge de gai Mg, o écrit deux équatios : FTBO(jw p ) db Mg ou FTBO(jw p ) (Mg/) et Arg( FTBO(jwv p )) 8 Si o fixe ue marge de phase Mj, o écrit deux équatios : FTBO(jw ) db ou FTBO(jw ) et Arg( FTBO(jw )) Mj 8. 8

81 Réglage de Broïda Le critère fixe ue marge de gai Mg 6dB soit FTBO(jw p ) (6/).5. Le régulateur employé est de structure série : H U(s) R (s ) R ( )( E (s ) T s i T d s) Supposos par exemple que le rapport coduit à choisir l algorithme PI. Soit : T τ ous a H U(s) R (s ) R ( E (s ) T i s ) 8

82 La FT réglate est : H (s) e τs Ts D où: FTBO (s) e τs Ts R ( T s i ) soit : Et doc : FTBO( jω ω Arg(FTBO( jω FTBO (s) π ) ω π R ( T T ω i R i π ω ( Tis) T s π π )) arcta(ti ω i ( T π τs e Ts ω π.5 ) arcta(tω π ) τω π π 8

83 Comme il y a trois icoues R, T i et w p pour deux équatios, o choisit de régler T i T afi de compeser le pôle de la foctio de trasfert réglate et bie sûr de supprimer ue icoue. Les équatios devieet : FTBO(jω ω π Arg(FTBO( jω O obtiet : ) ω π R ω Tω π π )) π R π 4 π τ.5 τω T τ π π 83

84 Le réglage PI de Broïda est doc : T i R T.78 T τ Supposos par exemple que le rapport coduit à choisir l algorithme PID. Soit : T τ ous a H U(s) R (s ) R ( E ( s ) T i s ) 84

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Modèle de pointage et correction des dérives

Modèle de pointage et correction des dérives Ges de la Lue Observatoire astroomique de Plougastel Tél : 0 98 40 69 73 http://www.gesdelalue.org Modèle de poitage et correctio des dérives 1. Présetatio du problème Le poitage d u astre par u télescope

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC Lycée Féelo aite-marie Préparatio ciece-po/prépa HEC Foctios Versio du juillet 05 Eercice d degré : racies et coefficiets O rappelle que si l équatio a + b + c = 0 ( a 0 ) adet deu racies α et β (évetuelleet

Plus en détail

Correction CCP maths 1 MP

Correction CCP maths 1 MP mai 4 Avertissemet : Il subsiste certaiemet quelques coquilles... Exercice : ue itégrale double Correctio CCP maths MP Pour calculer cette itégrale, o effectue le chagemet de variable e coordoées polaires

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Détermination des champs électriques et magnétiques. statiques par la méthode de séparation de variables

Détermination des champs électriques et magnétiques. statiques par la méthode de séparation de variables Détermiatio es champs électriques et magétiques statiques par la méthoe e séparatio e variables Chapitre III Détermiatio es champs électriques et magétiques statiques par la méthoe e séparatio e variables

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario Mathématiques Termiale S Corrigés des eercices Rédactio : Lauret Beroul Isabelle Teaud Sébastie Cario Coordiatio : Sébastie Cario Ce cours est la propriété du Ced Les images et tetes itégrés à ce cours

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Corrigé de Mathématique éco HEC

Corrigé de Mathématique éco HEC Corrigé de Mathématique éco HEC EXERCICE Hypothèses. M 3 R est l espace vectoriel des matrices carrées d ordre 3 à coefficiets réels. A M 3 R : s A 3 A,j, s A 3 A,j, s 3 A 3 somme des coefficiets des liges

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

Chapitre 4 : Identification

Chapitre 4 : Identification Chapitre 4 : Identification 1- Généralités - Identification en boucle ouverte.1 Méthodologie. Méthode directe : confrontation de la réponse théorique et expérimentale.3 Méthode de Strejc.4 Méthode de Broida.5

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 6 octobre 05 Eocés Suites umériques Covergece de suites Exercice [ 047 ] [Correctio] Soiet u ) et v ) deux suites réelles covergeat vers l et l avec l < l. Motrer

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Idice de Révisio Date de mise e applicatio B 01/09/2014 Cahier Techique 1 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, aveue du Recteur-Poicarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Suites et séries de fonctions

Suites et séries de fonctions [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 3 avril 5 Eocés Suites et séries de foctios Propriétés de la limite d ue suite de foctios Eercice [ 868 ] [correctio] Etablir que la limite simple d ue suite de

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Rapport de projet de fin d étude

Rapport de projet de fin d étude Rapport de projet de fin d étude Réalisé Par : Encadré Par : -Soumya sekhsokh Mohammed RABI -Kawtar oukili Année Universitaire 2010/2011 ETUDE D UNE BOUCLE DE REGULATION DE NIVEAU : - IMPLEMENTATION DU

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse Séquece 9 Itervalles de fluctuatio, estimatio Objectifs de la séquece Das le chapitre 2, o étudie des itervalles de fluctuatio des variables aléatoires X F =, fréqueces des variables aléatoires biomiales

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

TP R : méthodes statistiques élémentaires

TP R : méthodes statistiques élémentaires M2 IFMA et MPE TP R : méthodes statistiques élémetaires À la fi de la séace vous déposerez vos scripts R das la boîte de dépôt de votre espace Sakai : http://australe.upmc.fr/portal. 1 Importatio des doées

Plus en détail

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire SPECIALITE TS ( PHYSIQUE ) : FICHE CURS 6 1/5 MDES PRPRES DE IBRATI Ce qu'il faut reteir Modes propres de vibratio ; iterprétatio odulatoire 1. Productio d u so à l aide d u istrumet de musique U istrumet

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

La Méthode de Monte Carlo

La Méthode de Monte Carlo La Méthode de Mote Carlo Etiee Pardoux UMR 6632 Laboratoire d Aalyse, Topologie, Probabilités et EA 3781 Evolutio Biologique Uiversité de Provece Etiee Pardoux (LATP) Marseille, 13/09/2006 1 / 33 Cotets

Plus en détail

LENTILLES SYSTEME CENTRE

LENTILLES SYSTEME CENTRE LENTILLES SYSTEME CENTRE. Letilles mices Parmi toutes les letilles, il e existe u certai ombre qui peuvet être décrites par u modèle simple : il s agit des letilles mices. Ue letille mice est ue letille

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

Problème I- Acide éthanoïque (ph et conductimétrie) Enoncé

Problème I- Acide éthanoïque (ph et conductimétrie) Enoncé - Acide éthaoïque (ph et coductimétrie) Eocé 1- L acide éthaoïque (H 3 OOH) est u oxydat e solutio aqueuse das le couple H 3 OOH/H 3 H OH (acide éthaoïque/éthaol). Écrire la demi-équatio d oxydoréductio

Plus en détail

Document ressource. Les états de surface

Document ressource. Les états de surface Lycée Vaucaso Tours Documet ressource Les états de surface PTSI Objectifs : Coaître les élémets caractéristiques d u état de surface, savoir lire les spécificatios ormalisées associées et coaître les moyes

Plus en détail

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante : " tirer p éléments de E ".

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante :  tirer p éléments de E . Cours de termiales Probabilités sur u esemble fii Mr ABIDI F I- Rappel I- Types de tirages : Soit u esemble fii E coteat élémets O cosidère l'épreuve suivate : " tirer p élémets de E " Type de tirages

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique.

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique. Chapitre 4 Compresseurs Buts 1. Savoir que das ce cas if faut se redre compte qu il y a des effets thermique 2. Savoir qu il y a ue limite á l augmetatio de la pressio de gaz 3. Savoir quelles istabilités

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

5 Transformée de Fourier Discrète

5 Transformée de Fourier Discrète Traitemet umérique du sigal Cours ELE-FOD 5. Séries réelles 5 Trasformée de Fourier Discrète Das so ouvrage «Théorie aalytique de la chaleur (8» Joseph FOURIER itroduit la décompositio des foctios périodiques

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

SYS 855 Vibroacoustique Étude de l A.M.E. Analyse Modale Expérimentale

SYS 855 Vibroacoustique Étude de l A.M.E. Analyse Modale Expérimentale SYS 855 Vibroacoustique Étude de l A.M.E. Aalyse Modale Expérimetale Marc Thomas, ig., Ph.D. Professeur Départemet de géie mécaique ETS Mars 3 TABLE DES MATIÈRES 4. (Aalyse modale expérimetale) 4-4 4..

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal :

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal : Colles du 3 ovembre 014 Solutio de la questio de cours 1. (i) Soit E u esemble de cardial. L esemble (E) peut alors être partitioé comme suit : (E) (E), où (E) est l esemble des parties de E de cardial.

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Nathalie Va de Wiele - Physique Sup PCSI - Lycée les Eucalyptus - Nice Série d exercices SERIE D EXERCICES N : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Propagatio rectilige. Exercice. Das le cas

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Séries etières Eercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Eercice

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique MATHEMATIQUES Termiale Scietifique Fiches PROGRAMME 22 (v24) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Dilômée de l École Polytechique Cours Pi e-mail : lescoursi@cours-icom site : htt://wwwcours-icom siège

Plus en détail

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES EXERCICES D PTIQUE GEMETRIQUE ENNCES Exercice 1 : Vitre Motrer que la lumière est pas déviée par u passage à travers ue vitre. Pour ue vitre d épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal? Si la

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Suites et séries numériques

Suites et séries numériques Maths MP Cours Table des matières Suites et séries umériques Quelques prélimiaires. Les yeux fermés........................................... De quoi parle-t-o?........................................3

Plus en détail

Soit E un ensemble. On appelle classe de parties de E un sous-ensemble non vide de P(E).

Soit E un ensemble. On appelle classe de parties de E un sous-ensemble non vide de P(E). Chapitre 1 Tribus 1.1 Défiitios Soit E u esemble. O appelle classe de parties de E u sous-esemble o vide de P(E). Défiitio 1.1.1. Ue tribu A sur E est u sous-esemble o vide de P(E) tel que : (i) la partie

Plus en détail

Onduleur central Powador de Kaco Efficacité et fiabilité

Onduleur central Powador de Kaco Efficacité et fiabilité Oduleur cetral Powador de Kaco Efficacité et fiabilité Puissace persoalisée Avec ue puissace de géérateur allat de 25 à 1000 kw, les oduleurs cetraux Kaco de la série Powador couvret e cotiu u très large

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail