UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce"

Transcription

1 UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première Partie : La décisio d ivestissemet Chapitre 2 : Choix des ivestissemets e aveir certai Eseigat : Walid KHOUFI 1. Itroductio Toute etreprise se trouve devat plusieurs ivestissemets à la fois. Chacu de ces ivestissemets costitue u choix et il reviet au gestioaire de détermier ceux qui sot bééfiques pour l etreprise et ceux qui e le sot pas. Pour pouvoir les distiguer, le gestioaire peut employer différets critères: Le taux de retabilité comptable (TRC). Le délai de récupératio (DR). La valeur actuelle ette (). L idice de retabilité (IR). Le taux de retabilité itere (TRI). 2. Le Taux de Retabilité Comptable (TRC) Le taux de retabilité comptable est ispiré de l aalyse comptable et se défii comme le rapport etre le bééfice comptable moye et la valeur de l ivestissemet moye : TRC Bt : bééfice et de l aée t. : Durée de vie du projet e aées. I : ivestissemet iitial. VR: valeur résiduelle Bééfice moye = Ivestissemet moye = t = 1 ( I + VR) 2 B t 1

2 Règle de décisio : Pour les projets idépedats, o accepte les projets dot le TRC excède u taux de référece fixé par les dirigeats de l etreprise. Pour les projets mutuellemet exclusifs, o retiet le projet dot le TRC est le plus élevé à coditio qu il excède le taux miimum fixé par les dirigeats de l etreprise. Remarque: Projets idépedats : Deux projets sot dits idépedats si l acceptatio ou le rejet de l u a aucu effet sur l acceptatio ou le rejet de l autre. Projets mutuellemet exclusifs : Deux projets sot mutuellemet exclusifs si l o e peut les accepter e même temps. L adoptio de l u des deux etraîe automatiquemet le rejet de l autre. Projets dépedats ou complémetaires : Deux projets sot dépedats ou complémetaires si l acceptatio ou le rejet de l u etraîe automatiquemet l acceptatio ou le rejet de l autre. Exemple 1 U projet écessite u ivestissemet de 5000 TND; sa durée de vie est de 5 as. L etreprise amortira l ivestissemet sur 5 as selo le système liéaire. Les bééfices auels après impôt sot : Aée Bééfice E se basat sur la méthode du TRC ce projet devrait-il être accepté si le TRC miimum exigé par les dirigeats est de 15 %. Solutio TRC = 36 % > 15 % Projet à accepter Avatages et limites : Bie que le TRC semble e préseter qu u seul avatage à savoir la possibilité de le calculer e tout temps puisque les reseigemets comptables sot presque toujours dispoibles, so utilisatio das le choix des ivestissemets est peu recommadée. Les lacues qu il comporte sot évidetes dot les pricipales sot: Il est plutôt basé sur des bééfices comptables que sur des flux moétaires. Il e tiet pas compte de la valeur temporelle de l arget. Le choix de taux de référece pour juger le TRC d u projet est assez arbitraire. 3. Le Délai de Récupératio (DR) Le délai de récupératio (pay-back period) peut être défii comme la période de temps écessaires pour que l etreprise récupère sa mise de fods iitiale à partir des flux moétaires géérés par le projet. Règle de décisio : Pour les projets idépedats, o accepte les projets dot le DR est iférieur ou égal à u certai délai de référece fixé par les dirigeats de l etreprise. Pour les projets mutuellemet exclusifs: o retiet le projet ayat le DR le plus court à coditio qu il soit iférieur ou égal au délai de référece fixé par les dirigeats de l etreprise. 2

3 Exemple 2 U projet écessitat u ivestissemet de TND. Les flux aticipés sot de diars par aée pedat 5 as. Le taux d actualisatio est de 10%. Doit-o accepter ce projet si le délai exigé par les dirigeats est de 4 as. Solutio DR = 3 as 6 mois et 16 jours < 4 as Projet à accepter Avatages et limites: La méthode du délai de récupératio est facile à appliquer, elle tiet compte de la valeur temporelle de l arget et elle favorise la liquidité. Cepedat, la méthode comporte certais icovéiets: Elle igore les flux moétaires qui survieet après le délai de récupératio. E cas de projets mutuellemet exclusifs la méthode peut coduire à reteir le projet le mois retable. Le critère s apparete plutôt à u idicateur de liquidité que de retabilité. La fixatio du délai de référece est assez arbitraire. 4. La Valeur Actuelle Nette () La valeur actuelle ette d u projet correspod à la valeur actuelle de tous les flux moétaires aticipés du projet. Elle se détermie comme suit : = I 0 + CFN 1 + CFN CFN 2 ( 1 + i) ( 1 + i) ( 1 + i) = I CFN t = 1 + t ( i ) t CFN t : cash-flow de l aée t i : taux d actualisatio. Il s agit du taux sas risque car les cash-flows sot cosidérés comme des flux certais. : durée de vie du projet. I 0 : ivestissemet iitial. U projet sera jugé retable lorsque sa est supérieur à 0, et o retable quad sa est égative. Règle de décisio : Pour les projets idépedats, o accepte les projets dot la est supérieure à zéro. Pour les projets mutuellemet exclusifs, o retiet le projet dot la est la plus élevée à coditio qu elle soit supérieure à zéro. 3

4 Remarque : Das le cas particulier où les cash-flows ets sot uiformes d ue aée à ue autre, l équatio de la peut s écrire comme suit : ( 1 + i) = - I0 + CFN i Exemple 3 X et Y sot deux projets mutuellemet exclusifs dot les caractéristiques apparaisset ci-après. Sachat que le taux d actualisatio est de 10%, calculer la de chaque projet et dire quel projet doit-o reteir Projet Io CFN 1 CFN 2 CFN 3 CFN 4 X Y Solutio (A) = 7881,975 (B) = 10945,291 O choisit le projet B Avatages et limites : Le critère de la présete ue rigueur coceptuelle faisat de lui le critère de décisio préféré des experts fiaciers puisqu il idique directemet la valeur créée par u ivestissemet. La pricipale limite du critère proviet du taux d actualisatio utilisé. E effet, la méthode suppose que les cash-flows dégagés sot réivestis au cours des périodes suivates au taux d actualisatio or le taux de placemet peut varier d ue aée à ue autre. 5. L idice de retabilité (IR) L idice de retabilité appelé aussi idice de profitabilité se défiit comme état le résultat de la divisio de la valeur actualisée des flux moétaires à veir par l ivestissemet iitial. E coséquece, il costitue ue mesure de la retabilité d u projet par uité moétaire iitialemet ivesti. L idice de retabilité se défii comme suit : IR = CFN ( 1 i) t = 1 + I 0 t t U projet sera jugé retable lorsque so idice de retabilité est supérieur à 1. Aisi, la valeur actualisée des flux moétaires à veir est supérieure à l ivestissemet iitial. Le projet a doc ue positive. Lorsqu u idice de retabilité est iférieur à 1, la du projet est égative, ce derier est jugé o retable. Règle de décisio : Pour les projets idépedats, o accepte les projets dot l IR est supérieure à 1. Pour les projets mutuellemet exclusifs, o retiet le projet dot l IR est supérieure à 1 et le plus élevé. 4

5 Exemple 4 Mêmes doées que l exercice précédet mais calculos l idice de retabilité Solutio IR(A) = 1,0788 IR(B) = 1,1094 O choisit le projet B Avatages et limites : L IR est étroitemet lié à la. Il peut se révélé utile lorsque ous comparos plusieurs projets à ivestissemet différet. E outre, il présete les même limites que la. 6. Le Taux de Retabilité Itere (TRI) Le TRI est le taux d actualisatio pour lequel la est ulle. Autremet dit c est le taux pour lequel la somme des cash-flows actualisées est égale à la dépese iitiale. Règle de décisio : Pour les projets idépedats, o accepte les projets dot le TRI est supérieur au taux de redemet requis par les dirigeats de l etreprise. Pour les projets mutuellemet exclusifs: o retiet le projet ayat le TRI le plus élevé à coditio qu il soit supérieur au taux de redemet requis par les dirigeats de l etreprise. Représetatio graphique : TRI Taux d actualisatio Exemple 5 Ue etreprise evisage 2 projets mutuellemet exclusifs X et Y exigeat u ivestissemet de TND et TND respectivemet. Les flux aticipés relatifs à chacu des projets sot : Aée X Y E se basat sur le critère TRI quel projet doit-o choisir si le taux de redemet miimum requis est de 10 %. 5

6 Solutio TRI(X) = 21,64 % TRI(Y) = 21,91 % Choisir le projet Y Avatage et limites : Bie que le TRI costitue l ue des plus importates solutios de rechage à la méthode de la, il présete parfois des problèmes das le cas de certais flux moétaires (TRI multiples) ou das le classemet des projets mutuellemet exclusifs (coflit avec les autres critères de décisio) Problèmes ihérets à l utilisatio du TRI : Problème des TRI multiples L utilisatio du TRI est très fréquete. Certais gestioaires le préfèret à la. Cepedat, l utilisatio de ce critère comporte certaies lacues comme la possibilité d obteir plus qu u TRI possible pour u même projet. Le problème est lié au fait que pour des projets ayat plus d u chagemet de sige das la série des flux de liquidité, il existe plusieurs TRI. E effet, il y a autat de TRI possibles qu il y a de chagemets de siges das la séquece des flux moétaires. Das de pareil cas, il apparaît plus simple de s e remettre au critère de la. Exemple 6 Solutio U projet écessite u ivestissemet de TND, sa durée de vie est de deux as. Il géère les flux suivats: CFN1 = TND CFN2 = TND Détermier le TRI de ce projet. Doit-o accepter ce projet si le taux de redemet exigé est de 12%. TRI= 2,4% ou TRI= 74,38% Si le taux exigé est de 12% la deviet positive. Pour ce taux le projet peut être accepté. Le Problème de classemet des projets mutuellemet exclusifs Das le cas des projets idépedats, les méthodes de la, du TRI et de IR aboutisset à des coclusios idetiques. Aisi si u projet est jugé retable selo l u des critères il le sera égalemet selo les autres critères. Toutefois, lorsqu il s agit de classer des projets mutuellemet exclusifs, les trois critères e cocordet pas écessairemet. Ces possibilités de coflit etre les critères et TRI apparaisset otammet das les cas suivats: Projets dot les mises de fods requises sot différetes. 6

7 Projets dot les durées de vie sot différetes. Projets dot la répartitio temporelle des flux moétaires est différete. Pour illustratio cosidéros les différets cas suivats : Cas N 1 : 1 2 Taux TRI 1 TRI 2 d actualisatio Ce premier cas illustre pas de coflit etre le critère et le critère TRI. Nous avos toujours 2 > 1 et TRI2 > TRI TRI 3 TRI 4 Taux d actualisatio Ce cas est ue illustratio de coflit au iveau du poit d itersectio etre la courbe de du projet 3 et celle du projet 4. 7

8 Cas N 3 : 5 6 Taux d actualisatio I* TRI 6 TRI 5 Parfaite illustratio de coflit etre la et le TRI. 7. Préémiece de la par rapport aux autres critères de choix des ivestissemets et quelques cosidératios supplémetaires Préémiece du critère de la La supériorité théorique du critère de la est évidete. C est le seul critère qui est e accord avec l objectif fiacier de l etreprise. E effet u projet dot la est positive peut être réalisé, puisqu il créera de la richesse. Alors qu u projet dot la est égative e doit pas être réalisé puisqu il détruit de la valeur. C est doc le critère à privilégier lors de la sélectio des projets d ivestissemet. Quat aux autres critères ils apparaisset plutôt comme état complémetaires à la Quelques cosidératios supplémetaires Comparaiso etre des projets de durées différetes Bie que la préémiece du critère de la est évidete, das la pratique o est ameé à cofroter certais problèmes comme la comparaiso etre des projets de durée de vie différetes où le critère de la mérite ue certaie adaptatio. Examios ceci à travers l exemple suivat : Exemple 7 Soiet deux projets X et Y écessitat u même ivestissemet égal à et dot les cash-flows se présetet comme suit : Aée Projet X Projet Y Le taux d actualisatio est de 10 % 8

9 Solutio (X) = 2148,760 (Y) = 2809,917 Le projet Y est plus retable que le projet X. Cepedat, puisque les durées de vie sot différetes, o doit approfodir davatage l aalyse pour voir das u cotexte de reouvellemet idéfiie si le projet Y reste toujours supérieur à X. La techique est simple, elle cosiste à détermier la d ue auité égale à la du projet [()] payée au début de la première période et esuite idéfiimet à la fi de chaque e période. O aura doc: (, ) = ( ) + () + () ( 1 + i) ( 1 + i) ( 1 + i) (, ) = ( ) ( 1 + i) E appliquat cette formule aux doées de l exemple ous auros: Projet X: (2, ) = 12380,952 Projet Y: (3, ) = 11299,093 Lorsque la comparaiso est effectuée sur ue même durée (ifiie), il s avère préférable de choisir le projet X La décisio d ivestissemet et l iflatio Comme les ivestissemets sot gééralemet de logue durée et les flux moétaires qui coceret le futur ot des motats détermiés au momet de l ivestissemet c'est-à-dire à la date iitiale et comme l iflatio aticipée a u impact direct sur le taux de redemet exigé sur u projet ou sur le coût du capital d u projet, il coviet d itégrer cette variable aux prévisios des flux moétaires ou au taux d actualisatio. Lorsqu o se peche sur la questio, o remarque qu il est écessaire de faire la distictio etre la otio de taux omial et la otio de taux réel. L effet Fisher ous permet de résoudre ce problème. Si o ote alors par : R : taux de redemet réel requis sur le projet. r : taux de redemet omial requis sur le projet. I : taux auel d iflatio aticipé pedat la durée de vie du projet. L effet Fisher ous appred que : (1+I).(1+R)=(1+r) Comme I.R est gééralemet faible, le taux réel est doc à peu près égal au taux omial dimiué du taux d iflatio : R r I 9

10 Exemple 8 Soit u taux de redemet omial de 15,5% et u taux d iflatio de 5%. Calculer alors le taux de redemet réel. Solutio (1+I)(1+R)= (1+r) (1+0,05)(1+R)= (1+0,1550) R = taux de redemet réel = 10% Exemple 9 Soit u ivestissemet de TND et d ue durée de vie égale à la durée d amortissemet égale à 5 as. L amortissemet état liéaire. Les flux (e diars courats) géérés par le projet d ivestissemet sot les suivats : Recettes Dépeses Flux mo. A. I. et Am Impôt 3500 Eco. d I. sur Am Cash-flows et 7900 O Suppose que l etreprise désire obteir u redemet omial (r) de 15,5% et que pour les ciq prochaies aées le taux d iflatio auel (I) serait de 5%. Ce taux s applique autat sur les recettes que sur les dépeses y compris l ivestissemet. Le taux d impôt est de 35%. Calculer la e teat compte de l iflatio. 10

11 Solutio 1 ère méthode : Recettes Dépeses Impôt EI/Am , , , , , , , , , , , ,794 CFN , , ,624 = 9947,215 2 e méthode : Recettes Dépeses Impôt 3500 EI/Am 1400 CFN 7900 Le taux d actualisatio état égal à 10% = 9947, La décisio d ivestissemet sous cotraite budgétaire Lorsque l etreprise a aucue limite budgétaire, elle doit théoriquemet accepter tous les projets dot la valeur actuelle ette est positive. Cepedat, e pratique il arrive fréquemmet que l etreprise se retrouve das u cotexte de cotraite budgétaire. Cette cotraite découle du fait que l etreprise a atteit sa capacité optimale d edettemet et e peut émettre des actios sur le marché. Das u tel cotexte, o e peut accepter tous les projets jugés retables et l o doit plutôt choisir ceux qui ot la plus grade retabilité tout e respectat les capitaux dispoibles. Pour y parveir l approche à suivre cosiste à détermier la combiaiso de projets qui procure à l etreprise la valeur actuelle ette la plus élevée et ce e respectat la cotraite budgétaire. La méthode utilisée fait recours à la techique de programmatio liéaire (Simplexe). Formulatio mathématique du problème: Il s agit de maximiser la foctio Z = Σ B j X j Soumise aux cotraites suivates: Σ C jt X j K t t = 1, 2, 3, T 0 X j 1 j = 1, 2, 3, X j : pourcetage du jième projet qui sera mis e œuvre B j : valeur actuelle ette du jième projet C jt : sortie d arget requise à la période t pour la réalisatio du jième projet K t : budget d ivestissemet dispoible pour la période t : ombre de projets étudiés. Pour résoudre ce problème, il faut détermier les valeurs X j qui permettet de maximiser la valeur de Z tout e respectat les T cotraites de dispoibilités fiacières et les cotraites relatives aux pourcetages de réalisatio évetuelle des projets. 11

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement)

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement) Cours : Le choix des ivestissemets grâce à l actualisatio : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Itere de Redemet) 1 La VAN, la Valeur Actualisée (ou Actuelle) Nette e aveir certai 11 La comparaiso

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Finance ÉTIENNE G. HARB, IRYNA VERYZHENKO, ASTRID MASSET, PHILIPPE MURAT

Finance ÉTIENNE G. HARB, IRYNA VERYZHENKO, ASTRID MASSET, PHILIPPE MURAT OPENBOOK LICENCE / BACHELOR Fiace ÉTIENNE G. HARB, IRYNA VERYZHENKO, ASTRID MASSET, PHILIPPE MURAT Sommaire Avat-propos... VII Chapitre L eviroemet fiacier... XIV Partie Fiace d etreprise 22 Chapitre 2

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

Cours de méthodes de simulation

Cours de méthodes de simulation ECOLE SUPERIEURE DE STATISTIQUE ET D ANALYSE DE L INFORMATION ( ESSAIT) Cours de méthodes de simulatio Préparé par Hasse MATHLOUTHI Aée uiversitaire 2014-2015 AVANT PROPOS Ce documet propose u cours sur

Plus en détail

Exercices - Variables aléatoires discrètes : corrigé. Variables discrètes finies - Exercices pratiques

Exercices - Variables aléatoires discrètes : corrigé. Variables discrètes finies - Exercices pratiques Variables discrètes fiies - Exercices pratiques Exercice - Loi d u dé truqué - L2/ECS -. X pred ses valeurs das {,..., 6}. Par hypothèse, il existe u réel a tel que P (X k) ka. Maiteat, puisque P X est

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante : " tirer p éléments de E ".

I- Rappel I-1. Types de tirages : Soit un ensemble fini E contenant n éléments. On considère l'épreuve suivante :  tirer p éléments de E . Cours de termiales Probabilités sur u esemble fii Mr ABIDI F I- Rappel I- Types de tirages : Soit u esemble fii E coteat élémets O cosidère l'épreuve suivate : " tirer p élémets de E " Type de tirages

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire HEC Gilles Mauffrey METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmatio liéaire, programmatio dyamique, simulatio, statistique élémetaire La Modélisatio LA MODELISATION Modèle et typologie des modèles. La otio

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Idice de Révisio Date de mise e applicatio B 01/09/2014 Cahier Techique 1 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, aveue du Recteur-Poicarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Uiversité Paris 7 Maîtrise MIM/MASS 2003/2004 31MIM052 E.TEMAM Mathématiques fiacières Email : temam@math.jussieu.fr I. Les marchés fiaciers... 3 A. Les produits fiaciers... 3 1. Les actios... 3 2. Les

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

PREPARER SA RETRAITE

PREPARER SA RETRAITE PREPARER SA RETRAITE Combie éparger pour compléter sa retraite? Pour répodre à cette questio, la première étape cosiste à imagier so trai après 65 as. Des postes de dépeses aurot disparu (otammet ceux

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Uiversité Paris 7 Master ère aée 25/26 E. Temam Mathématiques fiacières Partie I Email : temam@math.jussieu.fr I. Les marchés fiaciers... 3 A. Vocabulaire des marchés fiaciers... 3 B. Les produits fiaciers...

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

XV. Probabilités. Pour le second exemple, le dénombrement de toutes les issues possibles (un schéma en arbre peut nous y aider),

XV. Probabilités. Pour le second exemple, le dénombrement de toutes les issues possibles (un schéma en arbre peut nous y aider), . Itroductio XV. robabilités. L'étude des probabilités couvre toutes les situatios de phéomèes ayat plusieurs issues possibles, la réalisatio de chaque résultat état due au hasard. Des exemples de calcul

Plus en détail

Problème I- Acide éthanoïque (ph et conductimétrie) Enoncé

Problème I- Acide éthanoïque (ph et conductimétrie) Enoncé - Acide éthaoïque (ph et coductimétrie) Eocé 1- L acide éthaoïque (H 3 OOH) est u oxydat e solutio aqueuse das le couple H 3 OOH/H 3 H OH (acide éthaoïque/éthaol). Écrire la demi-équatio d oxydoréductio

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

La Méthode de Monte Carlo

La Méthode de Monte Carlo La Méthode de Mote Carlo Etiee Pardoux UMR 6632 Laboratoire d Aalyse, Topologie, Probabilités et EA 3781 Evolutio Biologique Uiversité de Provece Etiee Pardoux (LATP) Marseille, 13/09/2006 1 / 33 Cotets

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

GRAPHES. 0 1 1 0 0 1 1 0 0 0 Les graphes ci-dessous peuvent-ils être associés à A? Exercice n 6. Ecrivez la matrice associé à chaque graphe :

GRAPHES. 0 1 1 0 0 1 1 0 0 0 Les graphes ci-dessous peuvent-ils être associés à A? Exercice n 6. Ecrivez la matrice associé à chaque graphe : Exercice. Détermier le degré de chacu des sommets du graphe suivat : GRAPHES Exercice 6. Ecrivez la matrice associé à chaque graphe : Exercice. Trois pays evoiet chacu à ue coférece deux espios ; chaque

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

METHODES DE MAINTENANCE TD ASPECTS ECONOMIQUES DE LA MAINTENANCE

METHODES DE MAINTENANCE TD ASPECTS ECONOMIQUES DE LA MAINTENANCE I NOTION DE COUT DE PRODUCTION : Les facteurs iterveat das le coût de reviet d u produit sot les suivats : Matières Mai d œuvre Outillages Machies Divers : o Locaux à louer et locatios diverses o Electricité

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Frédéric Planchet, Pierre-Emmanuel Thérond. To cite this version: HAL Id: hal-00443028 https://hal.archives-ouvertes.

Frédéric Planchet, Pierre-Emmanuel Thérond. To cite this version: HAL Id: hal-00443028 https://hal.archives-ouvertes. Allocatio d actifs selo le critère de maximisatio des fods propres écoomiques e assurace o-vie : présetatio et mise e oeuvre das la réglemetatio fraçaise et das u référetiel de type Solvabilité Frédéric

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC Lycée Féelo aite-marie Préparatio ciece-po/prépa HEC Foctios Versio du juillet 05 Eercice d degré : racies et coefficiets O rappelle que si l équatio a + b + c = 0 ( a 0 ) adet deu racies α et β (évetuelleet

Plus en détail

Mathématiques. Cours. BTS Informatique de gestion 2 e année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo

Mathématiques. Cours. BTS Informatique de gestion 2 e année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo BTS Iformatique de gestio e aée Deis Jaudo Mathématiques Cours Directrice de publicatio : Valérie Brard-Trigo Les cours du Ced sot strictemet réservés à l usage privé de leurs destiataires et e sot pas

Plus en détail

TP R : méthodes statistiques élémentaires

TP R : méthodes statistiques élémentaires M2 IFMA et MPE TP R : méthodes statistiques élémetaires À la fi de la séace vous déposerez vos scripts R das la boîte de dépôt de votre espace Sakai : http://australe.upmc.fr/portal. 1 Importatio des doées

Plus en détail

Méthodes basiques en statistiques sous R

Méthodes basiques en statistiques sous R Méthodes basiques e statistiques sous R Master II Modélisatio Aléatoire - Paris VII Eseigat : Mme Picard Sébastie Le Berre 12 mai 2011 R est u logiciel de calcul largemet utilisé par la commuauté scietifique

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail