PREPARER SA RETRAITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREPARER SA RETRAITE"

Transcription

1 PREPARER SA RETRAITE Combie éparger pour compléter sa retraite? Pour répodre à cette questio, la première étape cosiste à imagier so trai après 65 as. Des postes de dépeses aurot disparu (otammet ceux ayat trait aux efats), des besois ouveaux apparaîtrot (loisirs, voyages ), des arbitrages serot evisageables (chagemet de résidece pricipale), la fiscalité chagera (perte de parts fiscales), etc Ce travail d itrospectio, de projectio et d aticipatio est pas facile, mais il est idispesable pour mesurer l écart etre le trai prévisioel (après impôts) et les prestatios à attedre de sa caisse de retraite laquelle publie régulièremet des simulatios d après des carrières type, ou procède à des projectios persoalisées à la demade. Les reveus complémetaires issus d ue éparge retraite peuvet predre la forme de loyers, de dividedes, d itérêts d obligatios, d arrérages d assurace vie Mais das tous les cas ces reveus ot comme source u capital iitial qu il s agit d évaluer, sas cofodre capital retraite et patrimoie. Cotrairemet au patrimoie auquel sot attachées des valeurs de péreité et de trasmissio, u capital retraite et les itérêts qu il produira sot destiés à être cosommés durat la retraite au même titre d ailleurs qu est cosommé u régime de (il e reste rie après le décès des bééficiaires). C est doc à partir d u calcul de viager fiacier que sera évalué ce capital, sur la base de la rete cotractuelle que proposerait ue compagie d assurace e aliéat le capital que cette trasformatio e rete soit obligatoire (comme das le cas d u produit Madeli ou d u PERP) ou optioelle (pour d autres types de placemet tels que les PEA, Assurace Vie, PERCO ). Ces calculs reposet toujours sur ue durée théorique à u âge doé, résultat d ue table officielle de mortalité, et sur u taux cotractuel. Lorsqu'ue réversio est prévue e faveur d'u cojoit, so espérace statistique etre égalemet das le calcul. E outre, la compagie d assurace revalorisera la rete e foctio des performaces de ses propres placemets ; mais mieux vaut cosidérer que cette revalorisatio aura le caractère d u bous sur les reveus si elle devait «battre l iflatio», et e pas e teir compte pour l évaluatio du capital retraite. O peut aisi se fixer u objectif ratioel du capital à cosommer durat sa retraite. 1

2 Le iveau d éparge auelle qui permettra d atteidre cet objectif dépedra alors du ombre d aées d activité et de la performace des placemets durat ces aées d activité. Il est doc bie évidet que plus le professioel libéral s egagera tôt das ce processus d éparge, plus so effort sera léger. Quat aux performaces fiacières, les spécialistes estimet que, sur des périodes logues, il est raisoable de valoriser ue éparge harmoieusemet placée à u taux auel de l ordre de 2% hors iflatio. La valeur véale du cabiet ou des parts sociales, qui cotribuait jadis largemet à la costitutio de ce capital retraite, est deveue particulièremet difficile à aticiper : le temps est plus où le droit de présetatio du médeci, du chirurgie detiste ou du vétériaire valait grosso modo ue demi-auité d hooraires. Chacu devra, e foctio d élémets de marché qui sot cous (démographie, évolutio des métiers ) se faire sa propre idée du prix de cessio prévisioel de ses actifs, mais il est souvet préférable d e faire abstractio et de privilégier ue éparge régulière. Sur quels marchés ivestir? Il e sera peut être pas iutile de rappeler ue évidece : la préoccupatio prioritaire d u épargat est d abord de savoir où est ivesti so arget ; les opportuités fiscales sot certes importates, mais elles e doivet jamais occulter l essetiel : la performace fiacière du placemet, surtout sur les durées logues qui sot celles de l éparge retraite. Ivestir ratioellemet so éparge suppose d'abord de s'iterroger sur les "marchés primaires" dispoibles. Ils sot au ombre de quatre : l'immobilier, les actios, les obligatios et les produits moétaires. Il existe bie d'autres marchés d'actifs (l'art, les métaux précieux, les matières premières ), mais seuls ces quatre là répodet aux exigeces de sécurité et de liquidité d'ue éparge retraite. L immobilier : L'immobilier d habitatio, de loisirs ou professioel, est sas doute le marché le mois approprié : le risque locatif deviet exorbitat, lorsque c'est le trai même du propriétaire qui est dépedat de la stabilité ou de la solvabilité d'u locataire. Bo ombre d'acies libéraux, qui comptaiet sur la locatio de leurs murs professioels à des successeurs, s'e aperçoivet à leurs dépes lorsque ceux-ci leur doet cogés ; d'autat qu'il est souvet difficile de relouer des locaux lorsqu ils sot spécifiques à ue activité professioelle. L'immobilier est avat tout u actif patrimoial, bie plus qu'u support d'éparge retraite. 2

3 Les actios : L'acquisitio d'actios cotées e Bourse des grades etreprises fraçaises et étragères permet d'acheter directemet la " valeur " produite par les actifs ; c'est le circuit le plus court pour profiter de la croissace écoomique qui, seule, peut corriger les déséquilibres démographiques des systèmes de retraite. Certes, les marchés d'actios fluctuet selo les périodes, les secteurs écoomiques ou géographiques, et la crise fiacière récete illustre cruellemet cette réalité ; mais ces variatios sot mois péalisates pour celui qui a du temps devat lui et qui ivestit de maière régulière et diversifiée : u marché e baisse crée l'opportuité d'acquérir plus d'actios pour la même quatité d'éparge. Il est éamois impératif de diversifier ses ivestissemets par secteurs écoomiques et géographiques quitte à privilégier temporairemet tel ou tel marché e foctio de doées macro-écoomiques. Mais ue diversificatio systématique requiert des capitaux importats, des iformatios et ue grade dispoibilité ; e pratique, pour la plupart des professioels libéraux, seules les formules d'ivestissemet collectives (SICAV et Fods Commus de Placemet gérés par des spécialistes) permettet d'accéder aux marchés d'actios avec u iveau de performace et de sécurité satisfaisat. Les obligatios et les produits moétaires : Les obligatios sot des créaces à moye ou log terme sur des etreprises, des collectivités publiques ou des Etats. Elles présetet u risque attéué, mais éamois réel, de perte e capital : e cas de hausse des taux, la créace ou «l obligatio» que l o détiet à u taux deveu iférieur à celui du marché, perd ue partie de sa valeur itrisèque. Les produits moétaires, e revache, grâce à leurs échéaces très courtes, e présetet pratiquemet pas de risque e capital, mais leur redemet est gééralemet iférieur à celui des obligatios. Le marché des obligatios, et a fortiori celui des produits moétaires, sot doc potetiellemet mois performats que les actios, mais leur sagesse répod au besoi croissat de sécurité et de liquidité de l'éparge, à mesure que le professioel libéral approche de sa retraite. Il e s'agit pas de s'exposer à u retouremet de marché au momet même où il faudra mobiliser ses capitaux. Commet ivestir? Ue boe stratégie d'ivestissemet doit itégrer trois paramètres, validés par des dizaies d'aées d'observatio : - Historiquemet, à l exceptio de la derière déceie, le marché des actios est le plus performat sur des durées logues, devat les obligatios et les produits moétaires ; - plus la performace d'u marché est élevée, plus so iveau de risque l'est égalemet ; - plus l'objectif de performace recherchée est importat, plus il faudra accepter u iveau de risques élevé, et plus la durée d'ivestissemet devra être logue pour eutraliser ce risque. 3

4 A ces observatios du comportemet itrisèque des marchés fiaciers, s'ajoutet deux doées spécifiques à l'éparge retraite : - la durée d'ivestissemet est précisémet coue : c'est le ombre d'aées qui séparet le professioel libéral de l'âge de 65 as, requis pour liquider so régime de (les départ aticipés sot possibles, mais très péalisats) ; - les ivestissemets sot récurrets (versemets mesuels ou trimestriels gééralemet), ce qui permet de profiter des périodes de baisse des marchés e achetat plus d'actifs avec le même versemet, et aisi de " lisser " le prix d'achat de ses titres Tout professioel libéral peut aujourd'hui choisir u produit d'éparge retraite e foctio des marchés où serot ivesties ses écoomies : les actios lorsqu'il a du temps devat lui et ue certaie appétece pour le risque, puis progressivemet, les obligatios et les produits moétaires. Des cocktails avec des dosages variables d'actios, d'obligatios sot courammet proposés sous couvert de "gestios profilées" (dyamiques, équilibrées, prudetes, sécurisées ). Mais le marketig e remplace pas le bo ses : il faut veiller à chager le dosage du cocktail à mesure que la retraite s'approche. L idéal, pour celui qui 'a i le temps i le goût d'opérer lui-même ces chagemets (i l'evie d'e supporter les frais), est la gestio dite "à horizo", qui cosiste à réuir das u même fods d'ivestissemet des libéraux qui predrot leur retraite à peu près e même temps. Le gérat du fods fera alors varier progressivemet ses actifs e foctio de cette échéace. Quels produits et quelle fiscalité choisir? Les cadres fiscaux privilégiés pour recueillir l'éparge retraite sot : le dispositif prévu par la loi du 11 décembre 1994 dite Loi Madeli, le PERP et l'assurace-vie stricto sesu (Madeli s'iscrivat aussi das le cadre juridique gééral de l'assurace-vie). Il faut y ajouter, avec certaies précautios d'emploi, les -désormais, et depuis le 01/01/2014- deux types de PEA (Pla d'eparge e Actios) et les deux composats de l éparge salariale : le PEE (Pla d'eparge Etreprise) et le PERCO (Pla d Eparge pour la Retraite Collectif). Les caractéristiques de ces produits sot différetes et aucu e présete tous les avatages qui e feraiet la solutio idéale. E sorte que le professioel libéral devra adopter l u ou l autre, parfois simultaémet et das des proportios évolutives, selo so cursus professioel, so eviroemet familial et so patrimoie. 4

5 Le «Madeli» permet de déduire fiscalemet, das des limites cofortables, les cotisatios d'éparge ; e cotrepartie la sortie e peut s'opérer qu'e rete viagère imposable et soumise aux prélèvemets sociaux. Il coviet doc de vérifier que l'impositio durat la retraite e sera pas plus lourde que les écoomies d'impôts réalisées e phase d'éparge. Il faut égalemet admettre de e pouvoir récupérer so éparge autremet que sous la forme d'ue rete à partir de 65 as (avec possibilité de réversio sur le cojoit) et de s'egager à verser des cotisatios jusqu'à sa retraite ; cet egagemet est peu cotraigat, car les cotisatios peuvet varier das u rapport de 1 à 15. Le Pla d Eparge Retraite Populaire (PERP) a des caractéristiques fiscales proches de celles des produits Madeli, mais s agissat d u produit «grad public» assorti d ue garatie de restitutio du capital, les ivestissemets sot sécurisés et majoritairemet orietés sur des obligatios et des produits moétaires. Les professioels libéraux qui voudrot optimiser et persoaliser le placemet de leur éparge lui préfèrerot les produits Madeli : ceux-ci présetet e effet ue grade variété de supports, des plus dyamiques aux plus sécurisés. La sortie du PERP se fait uiquemet sous forme de rete viagère imposable et soumise aux prélèvemets sociaux. L'Assurace Vie méage toute liberté durat la phase d'éparge et quat aux modalités de sortie (récupératio du capital ou coversio e rete viagère) ; mais les versemets e sot pas déductibles. E revache, la rete viagère résultat d'ue Assurace Vie e sera que partiellemet imposable selo l'âge du bééficiaire (à hauteur de 40 % pour u bééficiaire âgé de 60 à 69 as par exemple) ; la récupératio de l'éparge sous forme de rachats partiels programmés permet même de limiter ou de supprimer cette impositio (sas qu'il soit toutefois possible de garatir la péreité de cette "iche" fiscale). L assurace vie permet aussi au professioel libéral de désiger libremet, et pour l'essetiel sas droits de successio, les bééficiaires de l'éparge accumulée e cas de décès prématuré. Le Pla Eparge Actios (PEA), sous sa forme classique, e permet que des ivestissemets e actios européees, directemet ou sous couvert de SICAV ou fods commus de placemet (dès lors que ceux-ci sot ivestis à 75 % au mois e actios) ; cela e fait u produit assez peu adapté à la sécurité requise e fi de carrière, mais lorsque les capitaux épargés sur u PEA sot trasformés e rete viagère, celle-ci sera exoérée d'impôt sur le reveu, ce qui est u avatage appréciable ; e revache, ue fractio de la rete, variable e foctio de l âge du bééficiaire, sera soumise aux prélèvemets sociaux. Depuis le 01/01/2014, le PEA/PME viet de voir le jour. Limité à euros de versemets (mais cumulable avec le PEA classique, dot le plafod de versemets est désormais porté à ), il permet d'ivestir das des titres de petites et moyees etreprises (PME/ETI). Le foctioemet de ce ouveau pla d'éparge e actios est calqué sur celui de so aîé : il permet d'ivestir das les actios fraçaises ou européees de PME ou d Etreprises de Taille Itermédiaire (ETI), cotées ou o cotées e Bourse, e frachise d'impôt sur les plus-values tat qu'aucu retrait 'est effectué. E cas de retrait au-delà de 5 as, les gais sot exoérés d'impôt mais pas de prélèvemets sociaux. 5

6 Le Pla Eparge Etreprise (PEE) et le Pla d Eparge Retraite Collectif (PERCO), supports de l'éparge salariale désormais ouverte au professioel libéral pour autat qu il la propose à ses salariés, peuvet s'avérer les meilleurs compromis etre défiscalisatio (par le biais d u abodemet à la charge du cabiet), souplesse d'ivestissemet et possibilité de sortie e capital. E résumé, le bo choix etre la fiscalité différée des produits PERP et Madeli, l exoératio des retes issues des PEA et partiellemet de l Assurace Vie, résulte de simulatios persoalisées e foctio du ombre de parts et des reveus imposables, e activité, puis e retraite. Quat à l éparge salariale, elle est imbattable lorsque le professioel libéral est e mesure de catoer l abodemet qu il devra verser à ses salariés ou, ecore mieux, d e profiter idirectemet lorsque so salarié se trouve être so cojoit. Caractéristiques pricipales des produits d éparge retraite Ce documet est fouri à titre d iformatio seulemet et il e costitue e aucu cas ue recommadatio, ue sollicitatio ou ue offre, u coseil ou ue ivitatio d achat ou de vete des parts ou actios des Fods Commus de Placemet d Etreprise présetés das ce documet («les FCPE») et e doit e aucu cas être iterprété comme tel. Ce documet e costitue pas la base d u cotrat ou d u egagemet de quelque ature que ce soit ; il est fouri à partir de sources cosidérées comme état fiables. Toutes les iformatios coteues das ce documet peuvet être modifiées sas préavis. Ivestir implique des risques : les performaces passées des FCPE présetés das ce documet aisi que les simulatios réalisées sur la base de ces derières, e sot pas u idicateur fiable des performaces es. Elles e préjuget pas des performaces es de ces deriers. Les valeurs des parts des FCPE sot soumises aux fluctuatios du marché, les ivestissemets réalisés peuvet doc varier tat à la baisse qu à la hausse. Par coséquet, les souscripteurs des FCPE peuvet perdre tout ou partie de leur capital iitialemet ivesti. Il appartiet à toute persoe itéressée par les FCPE, préalablemet à toute souscriptio, de s assurer de la compatibilité de cette souscriptio avec les lois dot elle relève aisi que des coséqueces fiscales d u tel ivestissemet et de predre coaissace des documets réglemetaires e vigueur de chaque fods. Les iformatios coteues das le préset documet sot réputées exactes à février

7 Commet procéder par soi-même à u diagostic retraite? Ue démarche simple et ratioelle peut permettre à chacu d évaluer so effort d éparge et de persoaliser ses optios fiacières et fiscales. Estimer sa retraite par reveus Les caisses de retraite fourisset des projectios de plus e plus précises à mesure que l o approche du terme de sa carrière. Estimer so trai reveus trai Se doer des objectifs de trai de vie e retraite, à partir de so iveau de dépeses du momet et des évolutios familiales et fiscales probables. 7

8 Estimer ses reveus complémetaires e foctio de la retraite par r et du trai reveus capitalisatio trai Par soustractio, évaluer le reveu viager que devra procurer so capital d éparge retraite e fi de carrière, pour compléter le régime de. Calculer le capital d éparge retraite reveus cabiet placemets divers capital retraite capitalisatio trai Après coversio de ces reveus viager e capital, e évaluer les composates plausibles : placemets divers, produit de la revete du cabiet et, e complémet, le capital retraite à costituer. Calculer le iveau d éparge requis pour réuir ce capital cabiet éparge retraite reveus placemets divers capital retraite capitalisatio trai Covertir le capital à costituer e effort d éparge durat les aées à courir de la vie professioelle, avec ue hypothèse raisoable de performace de cette éparge. 8

9 Choisir ses actifs cabiet éparge retraite reveus placemets divers capital retraite capitalisatio trai Défiir le type d actifs ou le cocktail sur lesquels ivestir, selo so horizo professioels et so aversio au risque : actios, obligatios, moétaires. Actios Obligatios Moétaire Sélectioer l eveloppe fiscale ad hoc cabiet éparge retraite reveus placemets divers capital retraite capitalisatio trai Choisir les eveloppes fiscales pour recueillir cette éparge selo sa situatio persoelle et ses attetes. A O/A O O/M M Madeli Ass.Vie PERP PEE PERCO PEA 9

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement)

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement) Cours : Le choix des ivestissemets grâce à l actualisatio : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Itere de Redemet) 1 La VAN, la Valeur Actualisée (ou Actuelle) Nette e aveir certai 11 La comparaiso

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Choisissez la bonne carte. Contribuez au respect de la nature avec les cartes Visa et MasterCard WWF. Sans frais supplémentaires.

Choisissez la bonne carte. Contribuez au respect de la nature avec les cartes Visa et MasterCard WWF. Sans frais supplémentaires. Toutes les cartes de crédit e se ressemblet pas. Les cartes Visa et MasterCard WWF vous offret tous les avatages d ue carte de crédit classique. Vous disposez toujours et partout d ue réserve d arget das

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min)

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min) * selo coditios cotractuelles e vigueur. U accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT + VOTRE CODE SECRET * : www.bpparibas.et Cetre de Relatios Cliets 0 820 820 001 (0,12 /mi) Appli Mes Comptes

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

Investir en Bourse. Sicav, FCP... Vous avez droit à une vraie sélection en architecture ouverte. PEA, compte-titres ordinaire, assurance-vie

Investir en Bourse. Sicav, FCP... Vous avez droit à une vraie sélection en architecture ouverte. PEA, compte-titres ordinaire, assurance-vie Ivestir e Bourse Sicav, FCP... Vous avez droit à ue vraie sélectio e architecture ouverte. PEA, comptetitres ordiaire, assuracevie SICAV, FCP Vous avez droit à ue vraie sélectio Page Libellé du fods Société

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Règlement Général des opérations

Règlement Général des opérations Deutsche Bak Règlemet Gééral des opératios AVRIL 2015 Deutsche Bak AG est u établissemet de crédit de droit allemad, dot le siège social est établi 12, Tauusalage, 60325 Fracfort-sur-le-Mai, Allemage.

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Itroductio p 2-3 Les objectifs de cette étude

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Les nouveaux relevés de compte

Les nouveaux relevés de compte Ifo CR Les ouveaux relevés de compte Les relevés de compte actuels du Crédit Agricole de Champage-Bourgoge sot issus de la migratio iformatique sur le GIE AMT e 2001 : petit format (mais A4 pour les Professioels),

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite Eterprise Suite Gestio des périphériques de sortie de A à Z i-solutios Eterprise Suite Eterprise Suite Ue gestio cetralisée, ue admiistratio harmoisée, l'efficacité absolue Le temps est u élémet essetiel

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

L Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie : d un outil global de régulation à une simple prévision des dépenses.

L Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie : d un outil global de régulation à une simple prévision des dépenses. L Objectif Natioal des Dépeses d Assurace Maladie : d u outil global de régulatio à ue simple prévisio des dépeses. Isabelle Hirtzli To cite this versio: Isabelle Hirtzli. L Objectif Natioal des Dépeses

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Working Paper RETAIL RÉGIONAL RESPONSABLE

Working Paper RETAIL RÉGIONAL RESPONSABLE «BANQUE DE DÉTAIL DE MASSE» : COMMENT LES CAISSES D ÉPARGNE EN AFRIQUE, ASIE ET AMÉRIQUE LATINE PEUVENT FOURNIR DES SERVICES ADAPTÉS AUX BESOINS DES POPULATIONS DÉFAVORISÉES Travailler avec les caisses

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé MÉMENTO 2014 Aide-mémoire à l usage des admiistrateurs des coopératives PSBL-P Programme de logemet sas but lucratif privé INTRODUCTION Cet outil a été coçu pour guider les admiistrateurs des coopératives

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

L E M E N S U E L D E L A V O C A T. Regretter d avoir fini le tube d aspirine. Comparer les offres AGA. Trier le mauvais courrier commercial du bon

L E M E N S U E L D E L A V O C A T. Regretter d avoir fini le tube d aspirine. Comparer les offres AGA. Trier le mauvais courrier commercial du bon ISSN 1146 6766 N 228 JUILLETAOÛT 2014 ère 1 plaidoirie L E M E N S U E L D E L A V O C A T Regretter d avoir fii le tube d aspirie Trouver des somifères ère 1 GAV Achat de THE robe Selfie Comparer les

Plus en détail

Regretter d avoir fini le tube d aspirine. Comparer les offres AGA. Trier le mauvais courrier commercial du bon. ème. Annuler RDV 4 banque?

Regretter d avoir fini le tube d aspirine. Comparer les offres AGA. Trier le mauvais courrier commercial du bon. ème. Annuler RDV 4 banque? ISSN 1146-6766 N 228 JUILLET-AOÛT 2014 ère 1 plaidoirie L E M E N S U E L D E L A V O C A T Regretter d avoir fii le tube d aspirie Trouver des somifères ère 1 GAV Achat de THE robe Selfie Comparer les

Plus en détail

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE?

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? Itroductio : La comptabilité atioale: ue représetatio de l'écoomie atioale 1. Si le iveau microécoomique s'itéresse aux comportemets des idividus et des

Plus en détail

Code d éthique et de conduite professionnelle

Code d éthique et de conduite professionnelle Code d éthique et de coduite professioelle 2015 RELX Group Code d éthique et de coduite professioelle 2 Table des matières Notre egagemet e faveur de l itégrité U message de otre Présidet-Directeur Gééral

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Système constructif avec isolation par l extérieur

Système constructif avec isolation par l extérieur Système costructif avec isolatio par l extérieur Eco-costruire e Bloc Moomur Isolat HERMIBLOC Matériau durable par ature pour des Habitats Basse Cosommatio www.thermibloc.fr LE «BÉON DE BOIS» Le matériau

Plus en détail

Neolane Leads. Neolane v6.0

Neolane Leads. Neolane v6.0 Neolae Leads Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord. Cette publicatio

Plus en détail

Lorsque la sécurisation des paiements par carte bancaire sur Internet conduit à une concurrence entre les banques et les opérateurs de réseau

Lorsque la sécurisation des paiements par carte bancaire sur Internet conduit à une concurrence entre les banques et les opérateurs de réseau Lorsque la sécurisatio des paiemets par carte bacaire sur Iteret coduit à ue cocurrece etre les baques et les opérateurs de réseau David Bouie Das cet article, ous ous iterrogeos sur l issue de la cocurrece

Plus en détail

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :...

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :... Nom:... Préom :... Chaque répose peut valoir : c) 2 poits si le choix est totalemet exact + poit si le choix est partiellemet exact + 0 poit si le choix est erroé + -i poit si le choix est u coeses Ue

Plus en détail

Se former, Progresser, Evoluer...

Se former, Progresser, Evoluer... Se former, Progresser, Evoluer... CCI HAUTE-SAVOIE www.formatio-cci.fr Des formatios qui preet e compte les besois de chacu Deuxième orgaisme de formatio après l Educatio Natioale, les Chambres de Commerce

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire HEC Gilles Mauffrey METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmatio liéaire, programmatio dyamique, simulatio, statistique élémetaire La Modélisatio LA MODELISATION Modèle et typologie des modèles. La otio

Plus en détail

ÉTUDE. SECTEUR Santé LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE. Etude pour l élaboration d une GPEC

ÉTUDE. SECTEUR Santé LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE. Etude pour l élaboration d une GPEC ÉTUDE SECTEUR Saté LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE Etude pour l élaboratio d ue GPEC 02 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Sommaire 03 Pricipaux

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

mis SANTÉ En toute simplicité. En toute liberté. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

mis SANTÉ En toute simplicité. En toute liberté. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2014 mis SANTÉ E toute simpicité. E toute iberté. Pour ma mutuee, je sais où je vais Bieveue à a mis mis SANTÉ cojugue a simpicité pour vous offrir ue gamme de garaties simpes et adaptées aux désirs de

Plus en détail

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Modèle économétrique sur le choix de véhicules des ménages. n 31. Janvier 2011

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Modèle économétrique sur le choix de véhicules des ménages. n 31. Janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 31 Javier 2011 TRANSPORT Études & documets Modèle écoométrique sur le choix de véhicules des méages ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Service de l écoomie, de l évaluatio

Plus en détail

ISSN 1146-6766 N 209 juillet / août / septembre 2011. www.anaafa.fr L E M E N S U E L D E L A V O C A T. N 209 juillet / août / septembre 2011-1

ISSN 1146-6766 N 209 juillet / août / septembre 2011. www.anaafa.fr L E M E N S U E L D E L A V O C A T. N 209 juillet / août / septembre 2011-1 ISSN 1146-6766 N 209 juillet / août / septembre 2011 www.aaafa.fr L E M E N S U E L D E L A V O C A T N 209 juillet / août / septembre 2011-1 VOTRE GARDE...ROBE! ASSOCIATION NATIONALE D'ASSISTANCE ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Remboursé par l assurance maladie obligatoire 100% 100% 200%

Remboursé par l assurance maladie obligatoire 100% 100% 200% Mutuelle Saté pompiers - pats Offre reservee SPASDIS prévi POMPIERS surcomplemetaire spasdis CUMUL maladie (1) Cosultatios, visites (gééralistes / spécialistes) 130% 70 % 200 % Pharmacie : médicamets remboursés

Plus en détail

Risque de longévité et détermination du besoin en capital : travaux en cours

Risque de longévité et détermination du besoin en capital : travaux en cours Risque de logévité et détermiatio du besoi e capital : travaux e cours Frédéric PLANCHET ISFA Laboratoire SAF Versio.6 / Septembre 2008 Sommaire La prise e compte de l expériece propre au groupe das l

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion Optios Services policiers à Mocto Rapport de discussio Le 22 ovembre 2010 Also available i Eglish TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1.0 Sommaire 3 Chapitre 2.0 Problématique 4 Chapitre 3.0 Cotexte 5 Chapitre

Plus en détail

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY TABLE DES MATIÈRES Commuiqué... 5 Notes itroductives... 7 Opiios et commetaires...

Plus en détail

trouve ton équilibre

trouve ton équilibre trouve to équilibre www.bee-secure.lu FR Trouver so équilibre Es-tu allé à u cocert ou à la piscie récemmet? A quad remote ta derière recotre avec des amis? Combie de temps passes-tu sur les réseaux sociaux?

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs Ouverture à la cocurrece du trasport ferroviaire de voyageurs COMPLÉMENTS Claude Abraham Présidet Thomas Revial Fraçois Vielliard Rapporteurs Domiique Auverlot Christie Rayard Coordiateurs Octobre 2011

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME Uiversité Victor Segale Bordeaux Istitut de Saté Publique, d Épidémiologie et de Développemet (ISPED) Campus Numérique SEME MODULE Pricipaux outils e statistique Versio du 8 août 008 Écrit par : Relu par

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratique pour le nouvel arrivant

AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratique pour le nouvel arrivant AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratiue pour le ouvel arrivat AU CŒUR DE L HABITATION Microsite pour les ouveaux arrivats La plupart des ouveaux arrivats au Caada se touret vers l Iteret pour

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les ouveaux arrivats doivet savoir AU CŒUR DE L HABITATION U logemet bie à vous Si vous veez d arriver au Caada, ue des premières choses que vous devrez probablemet

Plus en détail