Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O."

Transcription

1 ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc

2 ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns à hat tnson ésson t la récpton ds sgnax d rado t d télévson font ntrvnr ds corants q varnt snsoïdalnt dans l tps,. Analys d Forr : ll ontr q tot tnson pérodq st n so d fonctons snsoïdals ; ans, s on sat cont réagt n crct à n xctaton snsoïdal, alors on connaîtra (par sprposton) la répons d c crct à n port qll tnson pérodq. Slaton Java sr l analys d Forr : Slaton Synchron sr l analys d Forr :

3 ycé Clnca PCS - Physq Eqaton dfférntll d crct (C) : d + + C + + q dt C ( t) Notatons : ( t) E cosωt E cosωt (t) ntnsté (t) possèd (n fos l rég transtor dspar) la ê plsaton q l xctaton (l GBF) : C q ( t) cos( ω t + ϕ) cos( ωt + ϕ) C d dt ésolton nérq d l éqaton : C dc + σω0 + ω0 C ω0 E cosωt dt Avc grss : Avc Mapl :

4 ycé Clnca PCS - Physq ( t) cos( ω t + ϕ) cos( ωt + ϕ) ϕ st l déphasag d (t) par rapport à la tnson xctatrc (t) d GBF : (t) ϕ > 0 : (t) st n avanc sr (t) ϕ < 0 : (t) st n rtard sr (t) C q C Anaton Cabr (déphasag) Anaton Cabr (so d tnsons) Anaton grss (déphasag t so d dx tnsons)

5 ycé Clnca PCS - Physq Qlqs rappls sr ls nobrs coplxs : a b b a b t b a a t b a avc b a tan sn cos sn cos ) ( nobr coplx o l rôl d, afn d n pas confondr avc l ntnsté. ; ; t

6 ycé Clnca PCS - Physq Notaton coplx n élctrcté, pédancs coplxs : Tnson coplx d GBF : ωt ωt ( t) E E ( ( t) ( ( t)) E cosωt) ntnsté coplx : ( t) ( ωt+ ϕ) ( ωt+ ϕ) ( ( t) ( ( t)) cos( ωt + ϕ)) Tnson coplx ax borns d n résstanc :

7 ycé Clnca PCS - Physq Tnson coplx ax borns d n bobn d ato-ndcton : d d dt dt avc ( ϕ ωt ) ( ϕ ωt ω ) ω ω Anaton Cabr sr st applé pédanc coplx d la bobn (hoogèn à n résstanc) ; l éqaton précédnt «générals» la lo d oh n notaton coplx. Tnson coplx ax borns d n condnsatr : C C d dt C C d C dt avc ( ( ωt+ ψ ) U ) C, Cω C C Cω C C Anaton Cabr sr C C st applé pédanc coplx d condnsatr.

8 ycé Clnca PCS - Physq Conclson : tlsaton d la notaton coplx prt d obtnr n rlaton d proportonnalté ntr la tnson coplx ax borns d n dpôl t l ntnsté q l travrs : C st, n qlq sort, n lo d oh généralsé. arq : Opératrs «dérvé» t «ntégral» n notaton coplx : d( ) ω ; dt dt ω Dérvé prodt par ω ntégral dvson par ω

9 ycé Clnca PCS - Physq Assocatons d pédancs : En sér : + ( + ) éq + éq Avc : En parallèl : l rasonnnt st dntq à cl cté avc ls résstancs. Par conséqnt : avc éq + éq Sot y / l adttanc, alors : Condnsatr : y Cω Bobn : C y y + éq y y ω

10 ycé Clnca PCS - Physq «ésolton» d crct sér (C) : écrtr d la lo ds alls dans l crct sér C, n notaton coplx, dvnt alors : + + C + ω + Cω + ω + avc Cω + + ω ω Cω Cω (t) /Cω C ω où st l pédanc d crct sér (C), so ds pédancs d chacn d ss consttants.

11 ycé Clnca PCS - Physq On rappll ls notatons : t t E t ω ϕ ω + ) ( Ans : ω ω ω ω ϕ ω ϕ ω C E sot C E t t ) ( S on not, alors : ω ω Z C + ϕ Z E Z E sot Z E t ϕ ntnsté axal vat donc : + ω Cω E

12 ycé Clnca PCS - Physq argnt d l pédanc coplx vérf : cos Z ; sn ω Cω Z ; tan déphasag ϕ st donc conn par ls rlatons : ω Cω ω tan ϕ Cω t cosϕ cos > 0 On pos ω 0 / C la plsaton por laqll ϕ 0 ((t) t (t) sont n phas) : * S ω < ω 0 : l crct st capactf t ϕ > 0 ((t) st n avanc sr (t)) * S ω > ω 0 : l crct st ndctf t ϕ < 0 ((t) st n rtard sr (t), on rtrov bn l t d la lo d n).

13 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : En notaton coplx, on pt écrr : Ax borns d n dpôl d pédanc (d adttanc y) : o y Ax borns d n génératr d fé coplx t d pédanc ntrn coplx G : G G Ax borns d n génératr d corant d corant d cort-crct cc t d adttanc ntrn coplx y G : cc y G Ans, on obtnt por n résa lnéar n rég snsoïdal forcé, ds xprssons dntqs à clls obtns n rég contn : ls pédancs (t adttancs) prnnnt la plac ds résstancs (t ds condctancs). On porra tlsr : ls los d Krchhoff (lo ds nœds t ds alls), ls règls ds dvsrs d tnson t d corant, ls assocatons sér t parallèl d dpôls, ls passags d rprésntatons d Thévnn à cll d Norton.

14 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : Calcls d pédancs (x n ) : ' A B C Calclr t ' por q t sont n phas por tot valr d la plsaton.

15 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : Détrnaton d ntnsté nstantané (x n ) : dpôl AB st alnté n corant altrnatf sos la tnson V V 00sn( ωt). Donnr l'xprsson d l'ntnsté nstantané (t) dans l crct prncpal n foncton d tps. /Cω5Ω A B,5 Ω 0 Ω ω5ω A AB B

16 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : Etd d n crct (C) (x n 3) : On dspos d'n condnsatr d capacté C 0 µf, d'n bobn d résstanc 0 Ω t d cocnt d'ato-ndctanc 0,3 H, d'n génératr BF délvrant n tnson snsoïdal d valr cac 00 V t d fréqnc f 50 H. Calclr l'ntnsté d corant t son déphasag par rapport à la tnson qand on applq la tnson sccssvnt : a) Ax borns d condnsatr. b) Ax borns d la bobn. c) A l'nsbl condnsatr-bobn n sér. d) A l'nsbl condnsatr-bobn n parallèl.

17 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : Dvsrs d tnson t d corant (x n 5) : a) Calclr l rapport / d crct (a). Qlls sont ss valrs lts qand ω > 0 t ω ->? Qll rlaton dovnt vérfr,, C t C por q cs lts sont dntqs? Q dvnt alors l'xprsson d /? b) Transforr l génératr d tnson (,r) d schéa (b) n n génératr d corant ps calclr l corant. Q valnt t ϕ (déphasag d par rapport à ) por ω 0 / C? r C C C Crct (a) Crct (b)

18 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : présntatons d Thévnn t d Norton (x n 6) : Por qll valr d la plsaton l'ntnsté travrsant st-ll ndépndant d? On rplacra l dpôl sté à gach d AB par sa rprésntaton d Norton. (t) C A B

19 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : Pont d Maxwll t Pont d Saty : Pont d Maxwll: anaton JAVA (JJ.ossa) Pont d Saty: anaton JAVA (JJ.ossa)

20 ycé Clnca PCS - Physq «ésodr» n crct n rég snsoïdal : tor sr ls valrs oynns t valrs cacs (x n 4) : Corant n dnts d sc : on consdèr f(t) donné par la corb c-dssos. Calclr l'ntnsté oynn t l'ntnsté cac d c corant n dnts d sc. T ( t) ( t) dt T 0 oy Q T (t) 0 ntnsté cac st l ntnsté d n corant contn q dssprat dans n résstanc, n n pérod, la ê énrg q l corant altrnatf : O - 0 T T 3T t P T 0 ( t) dt T D où ( t) T T 0 ( t) dt

21 ycé Clnca PCS - Physq Pssanc oynn n rég snsoïdal prannt : Pssanc nstantané : la pssanc nstantané rç par l dpôl AB st (n convnton récptr) : p( t) p( t) U U cosωt cos( ωt + ϕ) cosωt cos( ωt + ϕ) appl : cos a.cosb ( cos( a + b) + cos( a b) ) Donc : p( t) U [ cos(ω t + ϕ) + cos( ϕ) ] A D B Ans p(t) st n foncton snsoïdal d plsaton ω t donc d pérod T/.

22 ycé Clnca PCS - Physq Pssanc oynn : P T T 0 p( t) dt T P U + + cos(ωt ϕ) dt T 0 T 0 ntérêt? cos( ϕ) dt P U cos(ϕ) Factr d pssanc : l dépnd d l pédanc d dpôl AB. Anaton Cabr sr l factr d pssanc

23 ycé Clnca PCS - Physq Cas partclrs d dpôls : * Por n résstanc : * Por n bobn parfat : * Por n condnsatr : * Por n crct sér (C) : cosϕ Z t P U (cosϕ ) P 0 (cosϕ 0 car ϕ π / ) P 0 (cosϕ 0 car ϕ π / ) U Z donc P Sot P ( Z ) ( ) Z On vérf bn q la pssanc st ntèrnt dsspé dans la résstanc. + * Por n dpôl d pédanc coplx : ϕ ( + S) sot U ( + S) d' où P Sl la part réll d l pédanc (nécssarnt postv) ntrvnt. S

24 ycé Clnca PCS - Physq y G + * Por n dpôl d adttanc coplx : ϕ ( G + A) sot ( G + A) U d' où P GU Sl la part réll d l adttanc (nécssarnt postv) ntrvnt. Exrcc n 7 : B a fgr donn la coposton d'n dpôl tl q : C C µf ; 40 µh ; 5 Ω ; C 3 4 µf ; 3 0, Ω A B l st alnté par n corant snsoïdal d fréqnc f 0 kh t la tnson cac ax borns A t B d dpôl st U V. On dand d calclr : a) 'adttanc coplx Y d dpôl (.. l'nvrs d l'pédanc coplx d dpôl). b) s valrs cacs ds ntnstés dans ls tros branchs. c) a pssanc dsspé dans l dpôl. C 3 3

25 ycé Clnca PCS - Physq portanc d factr d pssanc : factr d pssanc st l tr cosϕ ; à ddp posé, l ntnsté cac nécssar por obtnr n pssanc donné dans n dpôl, sot : U cosϕ sra d atant pls fabl q l factr d pssanc sra proch d. P Or dnr l ntnsté, c st dnr ls prts par t Jol dans ls fls d arrvé d corant, ds génératrs ax crcts tlsatrs ; d où l portanc por EDF à n alntr q ds crcts d factr d pssanc élvé (généralnt, cosϕ > 0,9).

26 ycé Clnca PCS - Physq lèvnt d n factr d pssanc (x n 8) : Un nstallaton élctrq st alnté sos n tnson cac U 00 V. Ell conso n pssanc P kw. a fréqnc st f 50 H t l'ntnsté cac 80 A. a) Sachant q ctt nstallaton st d typ ndctf, calclr la résstanc t l'ndctanc propr q, placés n sér t avc la ê alntaton, srant éqvalnts à l'nstallaton. b) Calclr la capacté C à placr n parallèl sr l'nstallaton por rlvr l factr d pssanc à la valr 0,9.

27 ycé Clnca PCS - Physq Adaptaton ds pédancs : Un chaîn H-F (l génératr) st branché à ds ncnts (d pédanc ) Cont chosr l pédanc ds ncnts por q la pssanc rç par clls-c sont axal? Dans c cas, on dt q l y a adaptaton ds pédancs. ( G, G ) On pos : + A t + G G G A a pssanc oynn rç par l dpôl tlsatr st : P Sot : P avc ( + G ) E ( g, + ( A + + A G G ) E ) g, + ( A + A G ) Dpôl tlsatr

28 ycé Clnca PCS - Physq Cont rndr P axal, avc E, G t A G fxés? On a ontré q G t étant nécssarnt postfs, alors q A G t A pvnt êtr a pror < 0 (crct capactf) o > 0 (crct ndctf). On chost alors A - A G. xprsson d la pssanc dvnt : Ell sra axal s : P g, ( + G ) E dp d 0 sot G s pédancs sont alors congés : + A A G G G

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

INSTALLATION DE FORCE DE VENTE POUR EVALUATION

INSTALLATION DE FORCE DE VENTE POUR EVALUATION INSTALLATION DE FORCE DE VENTE POUR EVALUATION 1) Prncps d fonctonnmnt Forc d Vnt st n ogc d CRM/SFA tsab sr PC n mod cnt/srvr t sr appar Androd (Smartphon o tabtt vrson Androd mnmm 3.2 t écran mnmm 480

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2 FOIRE AUX QUESTIONS Q pt ncrr à CIH ON LINE? Cmmnt ncrr à CIH ON LINE? Ql t l cût d l ncrptn à CIH ON LINE? Ql cd nt nécar pr accédr à CIH ON LINE? Cmmnt j px accédr à mn cmpt CIH ON LINE? Q far n ca d

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS ONSEVAOIE NAIONAL DES AS E MEIES ELEONIQUE ANALOGIQUE PH / ELE 4 / DU GEII ere année ------------------------- ------------------------- Dder LE UYE / Perre POVEN Janer ABLE DES MAIEES APPELS D ELEOINEIQUE...5.

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration Ds prstatios txtils prsoalisés por l hôtllri t la rstaratio ti i R E R A R-GZ 992 por l trti profssiol d li Sivi d l hyiè t d la qalité ds txtils R_Hotl_Gastro_Iformatio_FRANZOESISCH.idd 1 1 19.04.2010

Plus en détail

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9.

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9. La botiq q vos aimz s associ à z i d n tt a s o v q q ti o la b E R U T R E OUV DREDI 6 MAI LE VEN VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS 1 iêàj> Ã>Ì Ê`i {Ê > ÊÓä ÊUÊxÊ«>}ià 3870751 DÉMÉNAGE AU 1216r Édoard-Dfor

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Equations différentielles linéaires à coefficients constants

Equations différentielles linéaires à coefficients constants Equations différentielles linéaires à coefficients constants Cas des équations d ordre 1 et 2 Cours de : Martine Arrou-Vignod Médiatisation : Johan Millaud Département RT de l IUT de Vélizy Mai 2007 I

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex Av, L Fy l l f L Fy C x b 8 L - BP 1 51 051 x l : 03 26 84 35 65 G g HX555. @fy-.f LE LOGEME À EIMS A I D É L -ê lg J y q Sl 7 % E, y, è v b l bg lg... v l q vbl -ê... L v bg l. Av v l COS v v, l l v v

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

TP filtres électriques

TP filtres électriques P filtres électriques Objectif : Étudier les caractéristiques de gain et de phase de quelques filtres classiques 1 Introduction oute cette partie est informative : la non compréhension de certains paragraphes

Plus en détail

E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE

E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE E1 - LOIS GÉNÉRLES E L ÉLECTROCINÉTIQUE OBJECTIFS L Électrocnétqe est la branche de l Électromagnétsme q étde le transport des charges électrqes dans les crcts condcters. Ses applcatons, de l électrotechnqe

Plus en détail

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation)

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation) GENESS - Generalzed System for mputaton Smulatons (Système généralsé pour smuler l mputaton) GENESS est un système qu permet d exécuter des smulatons en présence d mputaton. L utlsateur fournt un ensemble

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

Grandeur physique, chiffres significatifs

Grandeur physique, chiffres significatifs Grandeur physque, chffres sgnfcatfs I) Donner le résultat d une mesure en correspondance avec l nstrument utlsé : S avec un nstrument, ren n est ndqué sur l ncerttude absolue X d une mesure X, on consdère

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point (x 0,y 0,z 0 ) donné :

Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point (x 0,y 0,z 0 ) donné : Enoncés : Stephan de Bièvre Corrections : Johannes Huebschmann Exo7 Plans tangents à un graphe, différentiabilité Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance Calculs des conertsseurs en l'electronque de Pussance Projet : PROGRAMMAON ate : 14 arl Auteur : herry EQUEU. EQUEU 1, rue Jules Massenet 37 OURS el 47 5 93 64 herry EQUEU Jun [V37] Fcher : ESGN.OC Calculs

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

TP11/12 OSCILLOSCOPE

TP11/12 OSCILLOSCOPE TP11/12 OSCILLOSCOPE Pour tout T.P. d électricité : On commencera par réaliser le circuit et on n intègrera qu ensuite les appareils de mesure qui se placent en parallèle (type voltmètre et oscilloscope).

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Machin à courant continu Machin asynchron Machin synchron 1 Constitution Actionnurs Elctriqus Machin à courant continu Un machin à courant continu assur d manièr révrsibl la convrsion d l énrgi élctriqu

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Structure interne simplifiée d un oscilloscope

Structure interne simplifiée d un oscilloscope Structure interne simplifiée d un oscilloscope 1 Méthodologie d utilisation et mesure Avant de visualiser n importe quel signal { l oscilloscope il faut d abord : Faire apparaître les deux traces lumineuses

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Mesures au moyen d'un oscilloscope

Mesures au moyen d'un oscilloscope Manip. Elec. Mesures au moyen d'un oscilloscope E.1 BUT DE LA MANIPULATION Le but de la manipulation est de vous familiariser à l'utilisation d'un appareil de mesure couramment employé en électricité ou

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Convertisseurs Statiques & Machines

Convertisseurs Statiques & Machines MASTER EEA Parcours CESE Travaux Pratiques Convertisseurs Statiques & Machines EM7ECEBM V. BLEY D. RISALETTO D. MALEC J.P. CAMBRONNE B. JAMMES 0-0 TABLE DES MATIERES Rotation des TP Binôme Séance Séance

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin V. Etude d'un montage à 1 transtor. (montage charge répart ac découplage d'émetteur Pour toute la suite, on utilera comme exemple le schéma suivant appelé montage charge répart ac découplage d'émetteur

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com Cabinet Privé de Formation www.softway-tunisie.com 9 DT 240 360 00 360 320 280 36 390 540 540 6 260 6 6 8 6 66 56 48 56 48 48 48 48 560 650 560 560 620 72 760 700 760 66 66 66 66 66 4 4 4 66 72 75 80 72

Plus en détail

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA www.salondelatodoccasion.com EN 2015...CASABLANCA FÊTE L AUTOMOBILE! UN RENDEZ-VOUS UNIQUE AU MAROC, UNE VOCATION NATIONALE... EN CHIFFRES 10

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT Analys ds sgnaux ds crcus élcrqus Mchl Pou Chapr 13 égms ransors ds crcus C L don 14/3/214 Tabl ds maèrs 1 POUQUOI T COMMNT?...1 2 GIMS TANSITOIS DS CICUITS C T L....2 2.1 xponnll décrossan....2

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

CONNECTIVITÉ SÉRIE ETHERNET INDUSTRIEL. www.adm21.fr

CONNECTIVITÉ SÉRIE ETHERNET INDUSTRIEL. www.adm21.fr CONNECTIVITÉ SÉRIE ETHERNET INDUSTRIEL CONNECTIVITÉ SÉRIE ETHERNET & WIFI INDUSTRIEL Cartes mltiports séries asynchrones et synchrones Servers de voies séries sr IP et Wifi Modles embarqés série / IP Modles

Plus en détail

Travail personnel sur ordinateur

Travail personnel sur ordinateur Travail personnel sur ordinateur Travail personnel sur ordinateur Travail personnel sur ordinateur Clé USB LP329 sous Windows Clé USB LP329 sous Windows - startlinux Clé USB LP329 sous Windows LP329share

Plus en détail

Tarifs. Vos prestations pendant la rencontre. Nos réceptions privatives. Comprend également VIPLOGE VIPPRÉSIDENTIEL. avant-goût.

Tarifs. Vos prestations pendant la rencontre. Nos réceptions privatives. Comprend également VIPLOGE VIPPRÉSIDENTIEL. avant-goût. ava-goû 18 logs d 16 placs chac, iss à disposiio por os ls achs à doicil d chapioa. La forl Idéal por rcvoir vos clis iviés afi d paragr o d covivialié das spac privilégié. Doés d grads bais virés, os

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ELECTRICITE ET D ELECTRONIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ELECTRICITE ET D ELECTRONIQUE UNIVERSITE ABOU BAKR BELKAID FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE ET ELECTRONIQUE TRAVAUX PRATIQUES D ELECTRICITE ET D ELECTRONIQUE Elaboré par : Mme BOUAZZA-GUEN Ahlam Mr BOUAZZA Benyounes

Plus en détail

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen VL I, Vla, Vl II Cl, Fag, Tr, Vlc Thème de Carmen Cr, Tp, Arpa, Cb Moralès (imitant le jeune homme) n. 4, b. 71 Cigarières Vous trou ver i ci, quel bon heur! Dans l air nous sui vons des yeux la fu mé

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Circuits électriques

Circuits électriques Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Circuits électriques R. Journeaux, Electricité, électronique, optique. Berty, Electricité pratique, tome I H-PREPA Electronique-Electrocinétique

Plus en détail

MESURE DE LA PUISSANCE

MESURE DE LA PUISSANCE Chapitre 9 I- INTRODUCTION : MESURE DE L PUISSNCE La mesure de la puissance fait appel à un appareil de type électrodynamique, qui est le wattmètre. Sur le cadran d un wattmètre, on trouve : la classe

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

CNC corrigé 2000-2008

CNC corrigé 2000-2008 CNC corrigé 2000-2008 physique-chimie MP par : AIT BENALI 1 physique I 2 Énoncé de l épreuve CNC physique I MP session 2000 1 er problème : Étude de quelques aspects mécaniques d une roue de voiture 1ère

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est aussi la conserver!

Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est aussi la conserver! Santé et travail sr poste informatisé bonnes postres et bonnes pratiqes Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est assi la conserver! www.simt.fr Santé et prévention a bénéfice

Plus en détail

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins :

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins : La complémentaire santé des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ la réponse santé adaptée à vos besoins por faciliter votre accès ax soins : avec le tiers payant por ne pls avancer vos frais

Plus en détail

REVUE. prix? 11 AVRIL 20144 DES MARCHÉS. apaiser nos craintes S&P 500. Sur le risque, et le secteur L'énergie a continué. des titres miniers.

REVUE. prix? 11 AVRIL 20144 DES MARCHÉS. apaiser nos craintes S&P 500. Sur le risque, et le secteur L'énergie a continué. des titres miniers. REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 11 AVRIL 20144 INFORMATIONN LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L'ÉQUIPEE DE RICHARDSON GMP Profitr ds bas prix? E pag 2 : Aalys d la faiblss réct ds marchés TSX COMPOSÉ

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Exemple de repérage de tableau électrique

Exemple de repérage de tableau électrique Exemple de repérage de tableau électrique Module 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Cuisine Buanderie En aval du CH1 Cuisine CH2 WC module 6 Buanderie CH1 SdeB Toute la 1ere rangé + module 12 et 13 de la 2eime

Plus en détail

E x t ra i t Por t f o l i o

E x t ra i t Por t f o l i o E x t ra i t Por t f o l i o M a r i e Cl a i r e M i s s i r e A r c h i t e c t e d i n t é r i e u r C F A I 1 2 1 2 c o n t a c t @ m a r i e m i s s i r e. f r 0 6 7 0 0 5 2 9 0 8 CV Architecte d

Plus en détail