E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE"

Transcription

1 E1 - LOIS GÉNÉRLES E L ÉLECTROCINÉTIQUE OBJECTIFS L Électrocnétqe est la branche de l Électromagnétsme q étde le transport des charges électrqes dans les crcts condcters. Ses applcatons, de l électrotechnqe à l électronqe, ont révoltonné la socété hmane, à tel pont qe l on pet placer l nventon d crct électrqe a même nvea qe celles de l agrcltre, de la roe o de l écrtre dans l hstore de l Hmanté. Elle a envah tos les secters de l économe et de la ve qotdenne et jamas ne socété n a été atant trbtare d ne technologe. Il sfft d magner ce q l nos arrverat s la terre état prvée de tot corant électrqe pendant vngt-qatre heres... L énerge électrqe est essentellement obtene par converson d énerge chmqe, dans les centrales thermqes les énerges hydralqes (barrages) et ncléares (centrales) restant mnortares à l échelle planétare. Elle est enste dstrbée sos forme de corant alternatf par n résea trphasé en tole d aragnée et n sos-résea dphasé radal à tos les tlsaters. fat de ses applcatons nnombrables, l Électrocnétqe est ensegnée dans n bt pratqe. Il ne s agt pas d exposer des théore spectaclares o de réalser des proesses mathématqes, mas de décrre les statons smples et concrètes qe rencontre la technologe. Objectfs de cette leçon : Vocablare et concepts de base de l électrocnétqe. Los de Krchhoff et cadre dans leqel elles sont valables. Étde énergétqe d n dpôle. I COURNT ÉLECTRIQUE I.1 Charge éfnton : Une grander physqe est ne grander extensve lorsq elle est proportonnelle à la qantté de matère. Le blan d ne telle grander caractérsant n système S, entre t et t+dt, s écrt : dg varaton de la grander G de S pendant dt dg = δ e G+δ p G avec δ e G le terme d échange (entre S et le mle extérer) et δ p G le terme de prodcton(spécfqe à S). δ e G dg δ p G (S) Prncpe de conservaton de la charge : La charge est ne grander extensve conservatve. La charge électrqe ne pet être n créé, n détrte; elle ne pet être q échangée : dq = δ e Q car δ p Q 0 Il s agt d ne lo fondamentale de la physqe. Conséqence en électrocnétqe : n générater ne créé acne charge; par contre, l pet commnqer ax charges ne énerge électrqe et les mettre ans en movement. I.2 Intensté éfnton : L ntensté d n corant à travers ne srface S orentée est égale à la charge électrqe q traverse S par nté de temps : = dq dt où en ampère () dq est la charge élémentare (en colomb, C) traversant S pendant la drée élémentare dt (en seconde, s) n srface S orentée Q : S = 10 m dans n condcter métallqe de secton S, qel est le nombre d électrons N q traversent cette secton par seconde? Rép. : En régme statonnare, = dq dt = Q τ avec Q = N.e, e = q e = 1, C et τ = 1 s.

2 E1 I. Corant électrqe Sot N =.τ e électrons (60 mllons de mllards!). I.3 Vecter densté de corant a éfnton On fat les hypothèses svantes : - Sot n matéra condcter dans leqel tos les porters de charge sont de même type : tos les porters portent la même charge q (spposée postve sr le schéma). - chaqe porter a ne vtesse assmlée à la vtesse de grope v (cf. cors d Électromagnétsme). - la densté volmqe des porters (n, en m 3 ) est nforme. Pendant la drée élémentare dt les porters q traversent la srface S (plane et orentée) sont contens : - dans le cylndre de base S, - de génératrce v dt - et de hater vdtcosα. Le volme de ce cylndre est dv = vdtcosα.s Il content le nombre dn de porters de charge q traversent S entre t et t+dt : dn = n.dv. porters traversant S à l nstant t+dt vdt v α vdtcosα La charge q traverse S pendant la drée dt est donc : dq = q.dn = q.n.vdtcosα.s L ntensté d corant q traverse S est donc : = dq dt = nqvcosαs À la srface S orentée par le vecter ntare n, on assoce le vecter srface : Or, v n = vcosα, d où : = nq v S j S M v dt n porters traversant S à l nstant t S = S n. éfnton : On appelle vecter densté volmqe de corant et on note j le vecter (exprmé en.m 2 ) : n est la densté volmqe de porters (en m 3 ) j = nq v où q est la charge d n porter (en C) v est la vtesse d ensemble des porters (en m.s 1 ) O encore : j = ρ v où ρ est la densté volmqe de charges mobles (en C.m 3 ). éfnton : (Généralsaton) L ntensté q traverse ne srface S qelconqe et orentée par n contor C est égale a flx de la densté de corant à travers S : = j (M) ds avec ds = ds. n (M) C I j (M) M n ds S ds b Corants créées par dfférents types de porters ans n mle condcter, la densté de corant totale j est la somme des denstés de corants correspondant à chaqe type de porters de charges : j = jk = k k n k q k vk = k ρ k vk 2 http ://atelerprepa.over-blog.com/ Qadr J.-Ph. PTSI

3 II. Lo d Ohm E1 c Exercce : secton des fls électrqes Les fls de cvre tlsés dans les nstallatons domestqes spportent sans dommage ne densté volmqe de corants de l ordre de 7.mm 2. Q : Qelle est la secton mnmale d n fl cylndrqe destné à véhcler n corant de 16? Rép : Sot S l are de la secton drote d fl cylndrqe. Spposons ne répartton nforme de corants, c est-à-dre n vecter densté volmqe de corants j dentqe en tot pont d fl, donc de sa secton S. On a : = j ds = j n nds = j.ds = j ds = j.s. Psqe I = 16 et qe la densté de corants ne dot pas dépasser j max = 7.mm 2, on conclt : S mn = I j max 2,3 mm 2 II LOI OHM Physcens Fls de serrrer, Georg Ohm commence à travaller avec son père. À la ste de plsers séjors en Ssse, l termne ses étdes à Erlangen et l accepte n modeste poste à Bamberg. Qelqes années pls tard, l est très herex d être nommé à Cologne où l trove n envronnement et des moyens propces à ses recherches. G. Ohm est l ater en 1827 de la lo fondamentale q rele la tenson électrqe ax bornes d n condcter à l ntensté q le parcort. Il décovre cette lo relatvement smple après des séres de mesres très délcates sr les températres locales et les forces exercées a sen même des condcters. Nommé professer à l cadéme Mltare de Berln, ps à l Insttt Polytechnqe de Nremberg et enfn en 1849 à l Unversté de Mnch, l porst ses travax dans les domanes Georg Smon Ohm de la polarsaton des ples électrqes, de l acostqe, de la Erlangen (Bavère) polarsaton de la lmère. Mnch 1854 Il se fat remarqer par des expérences spectaclares et par des tratements mathématqes sophstqés. ans le domane de l acostqe, l montre en 1843 qe l orelle est capable de séparer dans n son complexe les dfférentes composantes snsoïdales. II.1 Tenson et potentel électrqe Le movement des charges q constte le corant dans ne certane régon de l espace est provoqé par n déséqlbre de natre électrqe a sen de celle-c. On défnt en tot pont de l espace n champ scalare noté V(M) q on appelle potentel électrqe. Nos ne porrons défnr correctement le potentel électrqe qe dans le cors d Électromagnétsme. Por le moment, l sfft de savor qe lorsqe le potentel électrqe n est pas nforme, l apparaît n champ électrqe E. lors, les porters de charges mobles sont soms à la force électrqe q E q ler commnqe n movement d ensemble. Ils engendrent alors n corant électrqe (cf.i). la descrpton d ne porton de crct électrqe comprse entre dex ponts et B fat donc appel à dex granders, d ne part l ntensté d corant, d atre part la dfférence de potentel U B = V V B entre et B. éfnton : On appelle tenson (électrqe) la dfférence de potentel entre et B. Elle s exprme, comme le potentel, en volts (V). Par conventon, la tenson U B entre les ponts et B se représente dans n schéma électrqe par ne flèche drgée vers le pont. B U B = V V B Qadr J.-Ph. PTSI http ://atelerprepa.over-blog.com/ 3

4 E1 III..R.Q.S Rq1 : U B > 0 V > V B : s ne tenson est postve, alors la flèche de tenson est dans le sens des potentels crossants. Rq2 : Les potentels V sont défns à ne constante près. Sele la tenson o dfférence de potentels a n sens physqe. II.2 Lo d Ohm Por de nombrex condcters, la tenson (= dfférence de potentels) entre les extrémtés d condcter est proportonnelle à l ntensté traversant le condcter : U B = V V B = RI B I B = GU B avec R = 1 G R est la résstance (en ohm, Ω) d condcter ohmqe et G la condctance (en semens, S). Cas partcler : condcter métallqe cylndrqe homogène, de longer l et de secton S : R = ρ l S avec ρ 1 γ { ρ s appelle la résstvté (en Ω.m) γ s appelle la condctvté (en S.m 1 ) Ordres de grander : condcter : ρ 10 8 Ω.m et γ S.m 1 : ρ = 2, Ω.m et ρ C = 1, Ω.m Por n solant comme le verre : ρ 10 6 Ω.m et γ 10 6 S.m 1. Q : Qelle est la résstance d n fl électrqe en cvre de damètre φ = 1 mm et de longer l = 1 m? Por n fl de même natre mas de damètre doble (φ = 2 mm)? l Rép. : R fl = ρ C S = ρ 1 C π( φ Ω et R 2 )2 fl Ω Conclson : La résstance d n fl de connexon est néglgeable devant les atres résstances d n crct : R fl 0 Ω U fl 0 V III pproxmaton des régmes qas-statonnares III.1 Régme permanent et régme varable éfnton : On parle de résea en régme contn a (o statonnare o permanent) lorsqe les granders (ntensté, corant, charge...) sont ndépendantes d temps. On note de telles granders par des majscles (I, U B, Q 0...). Un résea électrqe fonctonne en régme varable lorsqe les granders q l sont assocées varent a cors d temps ((t), (t), q(t)...). a. ce terme n a acn rapport avec la contnté mathématqe. III.2 pproxmaton des régmes qas-statonnares Q : Sot le crct c-contre. Le condensater C est ntalement déchargé. près la fermetre de l nterrpter K, les ampèremètres vont-ls ndqer, à chaqe nstant, la même valer de l ntensté? Rép : en tote rger, non. Car l expérence montre qe l ntensté (la tenson, et totes lers manfestatons) sont des granders q se propagent avec ne vtesse énorme (c c 0 = m.s 1 ) mas avec ne vtesse fne. 4 http ://atelerprepa.over-blog.com/ Qadr J.-Ph. PTSI M (t) M K N (t) N E C R

5 IV. Los de Krchhoff E1 ns, en tote rger, N (t) est en retard sr l ntensté M (t) : N (t) = M (t τ), où τ est la drée de propagaton d sgnal électrqe de M à N. Q : Portant, en régme varable (snsoïdal le pls sovent) nos consdérerons qe l ntensté est la même en tos ponts d ne même branche, sos certanes condtons. où la qeston : à qelle condton pet-on parler de l ntensté dans ne branche d n crct, c est-à-dre, à qelle condton a-t-on : M (t) N (t)? Rép : Une étde complète nécesste le cadre de l Électromagnétsme et sera abordée en Math. Spé. Mas nos povons retenr qe cela nécesste qe la drée de propagaton τ = MN sot c néglgeable devant les drées caractérstqes d régme étdé (temps de relaxaton lorsqe le sgnal est transtore, o pérode lorsqe le sgnal est pérodqe). L approxmaton des régmes qas statonnares (RQS) o qas permanents (RQP) revent à néglger tos les effets lés à la propagaton des sgnax électro-magnétqes sos forme de tenson o de corant. lors, l ntensté est la même en tos les ponts d ne branche d n crct : M (t) = N (t) = (t) Condtons de l RQS por n sgnal snsoïdal : λ l T τ f 1 τ avec τ = l c - l est la dmenson caractérstqe d crct (longer d n fl de connexon) - τ est la drée caractérstqe de propagaton des sgnax. - T est la pérode d sgnal snsoïdal, f = 1 T sa fréqence et λ = c.t sa longer d onde. Ordre de grander : En pratqe, a laboratore, l 1 m τ = l c s = 3 ns. Et la condton : T τ f < 1 τ = Hz. Conclson : por 0 Hz < f < 1 MHz Hz, on est dans l RQS a laboratore. lors la mesre de l ntensté dans ne branche a n sens. Cec revent à travaller avec des sgnax de pérode : T > 1 f max = 10 6 s = 1 μs. IV LOIS E KIRCHOFF IV.1 Vocablare Fl de connexon : fl dont la résstance est néglgeable devant les atres résstances d montage. Masse Sgnal : référence des potentels d n crct donné. ce potentel n est pas forcément constant dans le temps (mas ce n est pas grave psqe seles les dfférences de potentels nos ntéressent). Symbole :. Masse Carcasse o «Terre» : c est n pont de potentel constant. La carcasse métallqe d n apparel électrqe ayant vocaton à être relée à la terre par l ntermédare de la prse de terre et la Terre étant conventonnellement a potentel nl, la carcasse électrqe pet servr de référence des potentels. Symbole :. pôle : composant électrqe lmté par dex bornes, appelées encore «pôles». Mltpôles : composant électrqe dont l accès se fat par pls de dex bornes. En partcler : les qadrpôles. Sovent, les qadrpôles possèdent ne borne commne entre l entrée et la sorte. On branche n qadrpôle entre n dpôle d entrée («sorce») et n dpôle de sorte q on appelle dpôle d tlsaton o encore «charge». Qadr J.-Ph. PTSI http ://atelerprepa.over-blog.com/ 5

6 E1 IV. Los de Krchhoff Nœd : c est n pont d crct q est la borne commne à pls de dex dpôles (et/o mltpôles). Branche : ensemble de dpôles montés en sére et stés entre dex nœds. Malle : ensemble de branches formant n contor fermé q on ne pet parcorr en ne passant q ne sele fos par chaqe nœd ntermédare. Une malle est orentée arbtrarement! Malle élémentare : c est ne malle délmtant dans le crct n enclos connexe. Résea o Crct : système de condcters relés les ns ax atres (par des fls de connexon) q on pet analyser en terme de malles, nœds, branches... Exercce : ans le crct c-contre, tos les dpôles sont dentqes. Q : énombrer les branches (b) et nommer les malles élémentares (m) et les nœds (n). Rép : On compte : - b = 5 branches (atant qe d ntenstés) - m = 3 malles élémentares : (PECNP), (BCE) et (BCB). - n = 3 noeds :, B et C. ttenton : N, P et E ne sont pas des nœds. 2 1 P e B E 3 4 N = M C Physcens près des étdes effectées à Köngsberg, Gstav Krchhoff ensegne la physqe à Berln. À vngt ans, l établt les los q régssent les corants électrqes dans les crcts dérvés (1845). Pls tard, l élabore ne théore générale de l électrcté dans laqelle l ntrodt les notons de potentel scalare et de potentel vecter. Nommé professer à Bresla, l collabore avec son am R. Bnsen q l entraîne en 1854 à Hedelberg où ls effectent ensemble des travax remarqables. ans ne expérence célèbre de spectroscope des flammes, ls montrent qe les raes d n gaz pevent être nversées, brllantes à l émsson, obscres à l absorpton. Ils explqent ans le doblet nor d sodm observé en 1814 par J. Franhofer dans le spectre solare. Sr la base d n sel argment de thermodynamqe, G. Krchhoff établt en 1859 la proportonnalté entre le povor émssf et le povor absorbant des corps chads. Introdsant enste le concept de corps nor, l dentfe en 1862 ce cœffcent de proportonnalté avec la brllance d rayonne- Gstav Robert Krchhoff Köngsberg (llemagne) Berln 1887 ment thermqe. Il émet également l hypothèse qe les los d corps nor ne dovent dépendre qe de la températre, hypothèse q joe n grand rôle dans les recherches en ce domane à la fn d XIX e sècle. Il nvente n spectroscope q l tlse avec R. Bnsen por réalser en 1859 l analyse spectrale des composés chmqes. Cette méthode ler permet de décovrr pe après dex éléments chmqes noveax, le césm et le rbdm. Le thallm, l ndm et le gallm seront enste dentfés avec cette même méthode d analyse. IV.2 Lo des nœds ans les réseax et en régme varable, l n est pas tojors facle de connaître le sens d corant. On chost n sens arbtrare d corant por chaqe branche, le corant réel I étant algébrqe. Lo des nœds : En régme contn, comme dans l RQS, La somme des ntenstés des corants arrvant en n nœd N est égale à la somme des ntenstés q en repartent : j = allant vers N venant de N k 6 http ://atelerprepa.over-blog.com/ Qadr J.-Ph. PTSI

7 IV. Los de Krchhoff E1 Exemple d applcaton : Sr le schéma c-contre, la lo des nœds a nœd N donne : somme des ntenstés arrvant en N = somme des ntenstés repartant de N Sot : = Q on pet encore écrre : = 0 Ce q condt a corollare svant de la lo des nœds : 5 1 N Corollare : En régme contn, comme dans l RQS, La somme algébrqe des ntenstés en n nœd est nlle : ε k k = 0 nœd en comptant : - postvement les ntenstés des corants arrvant en (ε k = +1) - et négatvement celles des corants repartant de (ε k = 1). IV.3 Lo des malles Lo des malles : En régme contn comme dans l RQS, La somme algébrqe des tensons prses le long d ne malle orentée est nlle : { εk = +1 s la tenson ε k k = 0 avec k est drgée dans le sens chos por la malle ε k = 1 snon malle Exemple d applcaton : Lo des malles por la malle orentée (CB) c-contre : = 0 4 = + 1 = B 3 = C Sot : + C + BC + B = 0 Corollare : lo d addtvté des tensons (o relaton de Chasles) : S, B et C sont tros ponts d n crct, alors : C = B + BC B 2 = CB C IV.4 pplcaton On reprend le crct étdé dans l exercce de IV.1. Q : Écrre totes les los des nœds et totes les los des malles élémentares. onnées : U PN = 12 V, U C = 3,6 V, U BC = U B 2, = 0,042 et 4 = 0,012. Q : étermner totes les ntenstés d crct, la tenson ax bornes de chaqe dpôle et le potentel de chaqe pont. Rép. : Los des nœds : Nœd : = (N 1 ) Nœd B : 2 = (N 2 ) Nœd C : = (N 3 ) = (N 1 )+(N 2 ) Los des malles : (PCNP) : U PN +U P +U E +U CE +U NC = 0 (M 1 ) (BCE) : U B +U CB +U EC +U E = 0 (M 2 ) (BCB) : U CB ( 4 )+U BC ( 3 ) = 0 (M 3 ) ex dpôles dentqes parcors par le même corant sont soms à la même tenson. onc : U E = U EC por la branche parcore par l ntensté 1. onc U C = U E +U EC = 2U E, sot U E = U EC = U C 2 = 1,8 V. Qadr J.-Ph. PTSI http ://atelerprepa.over-blog.com/ 7

8 E1 V. pôle et Pssance U P = U NC, sot (M1) e+2u P +U C = 0 U P = U CN = e U C 2 e pls, comme U BC = U B 2 U B = 2 3 U C = 2,4 V et U BC = U B 2 et U C = U B +U BC = 3,6 V, on en dédt : = 1,2 V. = 4,2 V Entre B et C, on a dex dpôle dentqes soms à la même tenson, donc : 3 = 4 = 0,012. La lo des nœds en B donne : 2 = 2 3 = 0,024. Celle en : 1 = 2 = 0,018. Par défnton de la masse, V N = V M = 0 V. La défnton de la tenson (U ab = V a V b ) permet d obtenr les potentels de tos les ponts : V P = 12 V V = 7,8 V V B = 5,4 V V C = 4,2 V V E = 6 V V IPÔLE ET PUISSNCE ÉLECTROCINÉTIQUE V.1 Caractérstqe d n dpôle éfnton : ex conventons por étder n dpôle : - et de sens opposés ( = B ) : - et sont de même sens ( = B ) : l s agt de la conventon récepter : l s agt de la conventon générater : B B B B éfnton : ex corbes permettent de caractérser n dpôle : - La corbe = () est la caractérstqe Tenson-Intensté. - La corbe = () est la caractérstqe Intensté-Tenson. Rqe : Tojors ndqer la conventon chose lorsq on trace ne caractérstqe () o (). Por cela, ndqer le symbole d dpôle et l ndcaton des sens de et à proxmté de la caractérstqe. Conventon récepter B B Conventon générater B B B. < 0 dpôle générater B. > 0 dpôle récepter B. > 0 dpôle récepter B. < 0 dpôle générater B. < 0 dpôle récepter B. > 0 dpôle générater B. > 0 dpôle générater B. < 0 dpôle récepter En conventon récepter, s l ntensté traversant le dpôle et la tenson à ses bornes ont le même sgne, alors le dpôle possède n caractère récepter. En conventon générater, s l ntensté traversant le dpôle et la tenson à ses bornes ont le même sgne, alors le dpôle possède n caractère générater. 8 http ://atelerprepa.over-blog.com/ Qadr J.-Ph. PTSI

9 V. pôle et Pssance E1 éfnton : On appelle : pôle Symétrqe : n dpôle dont le fonctonnement ne dépend pas d sens d corant. Exemples : résstance, condensater, bobne, thermstance... B R pôle d-symétrqe o encore dpôle «polarsé» : n dpôle dont le fonctonnement dépend d sens d corant. Exemples : dode, condensater électrochmqe, génératers... B Rq : la caractérstqe Intensté-Tenson (o Tenson-Intensté) d n dpôle polarsé n est pas symétrqe par rapport à l orgne O(0,0), d où le nom de «dpôle non-symétrqe». éfnton : pôle passf : dpôle ayant ne tenson nlle à ses bornes qand l n est parcor par acn corant : I = 0 U = 0 sa caractérstqe passe par l orgne. ans le cas contrare, on parle d n dpôle actf. Exemples : - dpôles passfs : dode, résstance. - dpôles actfs : générater de corant (I(U = 0) = 0) o de tenson (U(I = 0) = 0). V.2 Pssance reçe par n dpôle Qadr J.-Ph. PTSI http ://atelerprepa.over-blog.com/ 9

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

Clemenceau. Lois fondamentales de l électrocinétique. Exemple du courant continu. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Lois fondamentales de l électrocinétique. Exemple du courant continu. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. PCSI - Physqe Lycée Clemencea PCSI (O.Graner) Los fondamentales de l électrocnétqe Exemple d corant contn Olver GNIE PCSI - Physqe I Défntons sr les crcts électrqes : éseax et dpôles : Un résea est n crct

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTCTE Analyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre Los générales de l électrcté en régme contn Los de Krchhoff Baselecpro Edton /03/04 Table des matères POUQUO ET COMMENT? DEFNTONS, OCABULAE

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 9 : ELECTROCINETIQUE : CIRCUITS NON LINEAIRES

SERIE D EXERCICES N 9 : ELECTROCINETIQUE : CIRCUITS NON LINEAIRES Nathale Van de Wele - Physqe Sp PCSI - Lycée les Ecalypts - Nce Sére d exercces 9 SEIE D EXECICES N 9 : ELECTOCINETIQUE : CICUITS NON LINEIES 1 Caractérstqes, pont de fonctonnement : électrolyser, dode,

Plus en détail

CH06 : Les cellules de commutation

CH06 : Les cellules de commutation BTS électrotechnqe 2 ème année - Scences physqes applqées H06 : Les cellles de commtaton Enje : converson de l énerge électrqe Problématqe : Entre l électrotechnqe et l électronqe, s est développée a cors

Plus en détail

Premier semestre de première année de BTS

Premier semestre de première année de BTS M. HOLST Florent 1BTS Electrotechnqe 1 Premer semestre premère année BTS Septembre Octobre Novembre Décembre Janver Péro préve por le dérolement ce TP : Ttre d TP Econome d énerge sr n ste solé Rapport

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 11/03/2014 Table des matères 1 POUQUOI T

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL APLIFICAU OPAIONNL - POPI D L'AOP IDAL. Descrpton L'amplfcater opératonnel se présente sos la forme d'n crct ntégré (en général DIL) ; l possède entrées notées - entrée non nversese - et - - entrée nversese.

Plus en détail

Chapitre 2 Etude des circuits linéaires; théorèmes généraux

Chapitre 2 Etude des circuits linéaires; théorèmes généraux Chaptre 2 Etde des crcts lnéares; théorèmes générax 3 2.. Les éléments des crcts lnéares Rappel : n crct lnéare est n crct necomportant qe des composants (o dpôles) lnéares. Un composant est lnéare s la

Plus en détail

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1 CH1-EC1 : Crcut Electrque en Régme Statonnare (Part1 Part1) 1/ 1/3 ) Défntons Générales :.1) Défntons : Crcut électrque (ou réseau électrque) : Ensemble de composants relés entre eux par des fls de joncton

Plus en détail

CL2 CL1. Figure 1. Le transistor T 1 possède : Un gain en courant β 1 de 100 Une résistance interne r ce1 de 20 KΩ.

CL2 CL1. Figure 1. Le transistor T 1 possède : Un gain en courant β 1 de 100 Une résistance interne r ce1 de 20 KΩ. PREMIERE PARTIE : ETAGE AMPLIFICATEUR EN EMETTEUR COMMUN On donne en fgre le schéma d n amplfcater émetter commn à T 25 C, almenté par ne tenson V CC de 20V, dans leqel le transstor NPN T possède, grâce

Plus en détail

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm Chapte TUD DS CICUITS N CONTINU Connassances (C) : Lo des nœds, lo des malles elaton tenson - coant o coant tenson, lo d ohm Théoème de Thévenn. Pncpe de speposton Calcl de pssance en contn Savo-fae théoqes

Plus en détail

Clemenceau. Régimes transitoires dans les circuits (RC), (RL) et (RLC) Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régimes transitoires dans les circuits (RC), (RL) et (RLC) Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycée lemencea PSI - Physqe ycée lemencea PSI (O.Graner) égmes transtores dans les crcts (), () et () Un len vers le TP sr l étde de ces crcts ycée lemencea PSI - Physqe ère parte harge et décharge d n

Plus en détail

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES Jalel ZRIDA Ecole Spérere des Scences et Technqes de Tns et Unté Sgna et Système, ENIT La Logqe Floe De nos jors, nos problèmes mplqent sovent

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

TP6 Caractéristiques de dipôles 2013

TP6 Caractéristiques de dipôles 2013 TP6 Caractérstqes de dpôles 2013 Noms des étdants : 1-Dpôles lnéares Par défnton, n dpôle est lnéare s l exste entre la tenson à ses bornes et le corant électrqe q le traverse, ne éqaton dfférentelle lnéare.

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

RAPPELS DE COURS SUR L'ALTERNATIF

RAPPELS DE COURS SUR L'ALTERNATIF RAPPELS DE CORS SR L'ALERNAF - DÉFNON D CORAN ALERNAF SNSOÏDAL Les varatons e l'ntensté nstantanée, notée, e ce type e corant en foncton temps sont représentés par ne snsoïe. 0 0 3 4 - Le temps qe met

Plus en détail

Electrocinétique : régime permanent (Corrigé) Ex 0 : application des lois de Kirchoff.

Electrocinétique : régime permanent (Corrigé) Ex 0 : application des lois de Kirchoff. lectrocnétqe : régme permanent (Corrgé) x : applcaton des los de Krchoff. Posons d'abord les éqatons électrqes : lo de nœd : 1 + 2 + 3 = (1) (attenton à l'orentaton des condcters). los de malles : 1 1

Plus en détail

Chap2 Conversion électronique de puissance : Hacheurs

Chap2 Conversion électronique de puissance : Hacheurs Chap2 Converson électronqe de pssance : Hachers 1. Prncpe de la converson électronqe de pssance 1.1. Ordres de granders en électronqe de pssance 1.2. Intérêt des convertssers électronqes à nterrpters 1.3.

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Les bases de l électricité

Les bases de l électricité Les bases de l électrcté COS BTS Systèmes Photonqes.A. L électrcté permet de faclement transporter énerge et nformaton. lle permet également de mltples transformatons d énerges : thermqe, lmnese, magnétqe

Plus en détail

Olympiades de physique Lycée Guez de Balzac Angoulême page 1

Olympiades de physique Lycée Guez de Balzac Angoulême page 1 Olympades de physqe Lycée Gez de Balzac Angolême page Olympades de physqe Lycée Gez de Balzac Angolême page Pls rapdes, pls sûres, pls économes, les plaqes à ndcton révoltonnent la csson et envahssent

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Examen de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse électricienne. Livre de formules et calculatrice de poche.

Examen de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse électricienne. Livre de formules et calculatrice de poche. Sére 2004 Connassances professonnelles écrtes Electrotechnqe / Electronqe Nom... Prénom... Examen de fn d apprentssage Monter-électrcen / Montese électrcenne N o d canddat... Date... Dosser d canddat Temps

Plus en détail

Physique appliquée. 1 res STI. Génie mécanique, Génie civil, Génie énergétique

Physique appliquée. 1 res STI. Génie mécanique, Génie civil, Génie énergétique hysqe applqée 1 res STI éne mécanqe, éne cvl, éne énergétqe Jacqes Lafarge Lycée stave Effel, ordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-almason érard ontaster Lycée oran, ars Sos la drecton de Robert Le

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energe potentelle électrque. Potentel électrque 12 Chaptre 2 : Energe potentelle électrque. Potentel électrque 1. Traval de la orce électrque a) Expresson mathématque dans le cas du déplacement

Plus en détail

Chapitre III- 4- RÉGIME SINUSOÏDAL ASSOCIATION DE DIPÔLES

Chapitre III- 4- RÉGIME SINUSOÏDAL ASSOCIATION DE DIPÔLES haptre - 4- ÉGME SNSOÏDA ASSOATON DE DPÔES - Montage por les assocatons "parallèle" 1 OBJETFS l s'agt d'étder la relaton corant-tenson ( mpédance Z [ Z ; ] ) dans des assocatons de dpôles lnéares élémentares

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hate Ecole d ngénere et de Geston D Canton d Vad Systèes électroécanqes Chaptre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage et odélsaton por les oters trphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A

Plus en détail

CHAPITRE CP3 C Conversion électronique

CHAPITRE CP3 C Conversion électronique PS Brzex Ch. CP3: Converson électronqe 31 CHAPTR CP3 C Converson électronqe Contrarement ax convertssers électromécanqes, les convertssers électronqes, tlsés en électronqe de pssance, ont des granders

Plus en détail

2 Produit scalaire - Exercices

2 Produit scalaire - Exercices 6 Edton 007-008 / DELM Géométre métrqe Prodt scalare - Exercces Les exercces dont le nméro content la lettre A, par exemple -A1, sont des exercces complémentares destnés ax élèves d nvea avancé. Lens hypertextes

Plus en détail

C ha pi t re 4 : Puissance et éne rgie

C ha pi t re 4 : Puissance et éne rgie 1 GEL C hapt re 4 : Pssance et énerge C ha p t re 4 : Pssance et éne rge 4.1. la pssance électrqe 240 V 50 W 240 V 100 W 240 V 75 W exemple des lampes dont l'éclarement change avec la pssance ndqée, on

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Produit Scalaire. u = AB. La norme du vecteur. u un vecteur du plan, A et B deux points du plan tels que. u = 1, on dit que le vecteur est unitaire

Produit Scalaire. u = AB. La norme du vecteur. u un vecteur du plan, A et B deux points du plan tels que. u = 1, on dit que le vecteur est unitaire Prodt Scalare I éfntons d prodt scalare : a norme d'n ecter : défnton : Soent n ecter d plan, et dex ponts d plan tels qe =. La norme d ecter est la longer d segment []. n la note. S = 1, on dt qe le ecter

Plus en détail

ONDULEUR I. PRINCIPE DES ONDULEURS AUTONOMES II. ONDULEUR DE TENSION MONOPHASÉE À 2 INTERRUPTEURS. 1. Débit sur charge résistive

ONDULEUR I. PRINCIPE DES ONDULEURS AUTONOMES II. ONDULEUR DE TENSION MONOPHASÉE À 2 INTERRUPTEURS. 1. Débit sur charge résistive le SI G Ondler ODULUR I. PRICIP DS ODULURS AUOOMS On appelle ondler, n convertsser statqe contn-alternatf q permet d'obtenr ne tenson alternatve de valer effcace fxe o réglable à partr d'ne sorce de tenson

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

... électron libre...

... électron libre... PCI CHAPITRE 4 : LOI GENERALE DAN L APPROXIMATION QUAI- TATIONNAIRE 1/6 CHAPITRE 4 : LOI GENERALE DAN L APPROXIMATION QUAI-TATIONNAIRE I INTRODUCTION Nous abordons dans ce chaptre l électrocnétque, e la

Plus en détail

Série 1 : Convertisseurs statiques

Série 1 : Convertisseurs statiques Sére 1 : Convertssers statqes X1 : Montage redresser en pont. U=48V- 50Hz 1) Précser les condctons des dodes et la relaton entre c et dans chaqe ntervalle. racer c(t) 2) Donner les expressons de la valer

Plus en détail

Grandeurs de réaction et de formation

Grandeurs de réaction et de formation PSI Brzeux Ch. hermochme 1 : grandeurs de réacton et de formaton 1 C H A P I R E 1 r a p p e l s e t c o m p l é m e n t s ) Grandeurs de réacton et de formaton 1. RAPPELS 1.1. Phases et consttuants Donnons

Plus en détail

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu Étude des crcuts lnéares en régme contnu PS 2016 2017 Objet du chaptre : donner des outls pour détermner l état électrque d un crcut : potentels des dfférents nœuds par rapport à un nœud chos comme référence

Plus en détail

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE PHY4, année 45 COUS D'ÉLECTOCINÉTIQUE Ce ors, dsponble sr le web à l adresse http ://marpx.np3.fr/alo/my-web/ele/ele.html, est l œvre de Sylvan Tsserant, de l Unversté de Marselle, q a donné l atorsaton

Plus en détail

2/ Définition d un vecteur :

2/ Définition d un vecteur : GEOMETRIE NLYTIQUE 1 / oordonnées dans n repère : a) coordonnées d n pont : b) coordonnées d mle d n segment : c) dstance entre dex ponts dans n repère orthonormé: Proprété : ( x ; y ) et (x ; y ) sont

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal».

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal». «Toute théore n est bonne qu à condton de s en servr pour passer outre». ndré Gde n «Journal». Résumé L usage des los de Krchhoff permet de toujours trouver les tensons et courants dans un réseau électrque

Plus en détail

Vecteurs dans le plan

Vecteurs dans le plan Vecters dans le plan 1. Définition d n vecter : (classe de seconde) Soient A et B dex points d plan. La translation transformant A en B est la transformation qi transforme tot point M en n point M tel

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ercces Électrocnétque alculs de tensons et de courants -21 éseau à deu malles Détermner, pour le crcut c-contre, l ntensté qu 1 2 traverse la résstance 2 et la tenson u au bornes de la résstance 3 : 3

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices Termnale S Physque Chaptre 7 : e dpôle Page 1 sur 8 xercce n 3 p170 1. a. unté d nductance est le henry de symbole H. b. e nom de cette unté provent du physcen amércan Joseph Henry : http://fr.wkpeda.org/wk/joseph_henry

Plus en détail

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope Travaux pratques : et osclloscope S. Benlhajlahsen ésumé L objectf de ce TP est d apprendre à utlser, c est-à-dre à régler, deux des apparels les plus couramment utlsés : le et l osclloscope. I. Premère

Plus en détail

Accès personnalisé à des sources de données multiples : évaluation de deux approches de reformulation de requêtes 1

Accès personnalisé à des sources de données multiples : évaluation de deux approches de reformulation de requêtes 1 Accès personnalsé à des sorces de données mltples : évalaton de dex approches de reformlaton de reqêtes 1 Dmtre Kostadnov, Mokrane Bozeghob, Stéphane Lopes Laboratore PRSM CNRS-Unversté de Versalles 45,

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCETITUDE DES ESULTATS DE MESUE Mchèle Désenfant Marc Prel Cédrc ver Laboratore Natonal d Essas BNM-LNE 1, re Gaston Bosser 7574 Pars Cedex

Plus en détail

Ch.9 : Dipôles passifs en régime sinusoïdal.

Ch.9 : Dipôles passifs en régime sinusoïdal. _ch (omplexes snsoïdal).o Mare Perrot ycée d empart // h. : Dpôles passfs en régme snsoïdal.. Nombres complexes assocés ax vecters de Fresnel. θ x e vecter de Fresnel: Son modle est la valer effcace de

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

schéma électrique équivalent au circuit électrique représenté : symbole d'une lampe D 2 de dipôles générateurs :

schéma électrique équivalent au circuit électrique représenté : symbole d'une lampe D 2 de dipôles générateurs : C hapt re 1 : crc t s éle ct rqes, corant, tenson et ps sance 1.1. le corant électrqe 1.1.1. le crct électrqe n crct électrqe content a mons n générater, des fls condcters et a mons n récepter. n fl condcter

Plus en détail

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction TP 6: Crcut C, charge et décharge d'un condensateur - Correcton Objectfs: Savor utlser un multmètre. Savor réalser un crcut électrque à partr d'un schéma. Connaître l'nfluence d'un condensateur dans un

Plus en détail

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu Méthodes d étude des crcuts lnéares en régme contnu Cadre d étude : n réseau électrque (ensemble de dpôles électrocnétques relés par des conducteurs flformes de résstance néglgeable) consttue un crcut

Plus en détail

I. Comment caractériser un phénomène périodique? I.1. Phénomène périodique

I. Comment caractériser un phénomène périodique? I.1. Phénomène périodique Chaptre 2 : Les ondes au servce du dagnostc médcal (Physque SANTÉ) Objectfs : Connaître et utlser les défntons de pérode et de fréquence d un sgnal pérodque ; Extrare et exploter des nformatons concernant

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Chapitre 5.1 Les photons et l effet photoélectrique

Chapitre 5.1 Les photons et l effet photoélectrique Chaptre 5. Les s et l eet photoélectrque L ntensté d une onde électromagnétque n 884, le physcen brtannque John Henry Poyntng a démontré à partr des équatons de Maxwell que l ntensté d un champ électromagnétque

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique ACTIVITE- COURS PHYSIQUE N 14 TS 1/5 ATOME ET MECANIQUE DE NEWTON Activité-cors de physiqe N 14 L atome et la mécaniqe de Newton : overtre a monde qantiqe Objectifs Connaître les expressions de la force

Plus en détail

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns

Plus en détail

GENIE ELECTRIQUE. Conversion statique d énergie. Michel Piou

GENIE ELECTRIQUE. Conversion statique d énergie. Michel Piou GENIE ELECTRIQUE Converson statqe d énerge Mchel Po Converson DC DC (hachers et almentatons à décopage) Convertssers à lason drecte et Convertssers à lason ndrecte. Chaptre II Edton 24/11/2010 Extrat de

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

PHYSIQUE APPLIQUEE 1ère STI

PHYSIQUE APPLIQUEE 1ère STI PHYSQE APPLQEE 1ère ST 1-59 TABLE DES MATÈRES LOS FONDAMENTALES D CORANT CONTN 6.LE CORANT ÉLECTRQE...6 1. Circuit électrique...6 2.Nature microscopique du courant électrique...7 3.Sens conventionnel du

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

Electronique TD1 Corrigé

Electronique TD1 Corrigé nersté du Mane - Faculté des Scences! etour D électronque lectronque D1 Corrgé Pour un sgnal (t) quelconque : 1 $ (t) # MOY! (t) dt 1 FF! (t) dt (t) MX MOY mpltude crête à - crête mpltude Mn Pérode t emarque

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

Dans sa version la plus simple, ce redresseur est alimenté par un seul enroulement secondaire de transformateur.

Dans sa version la plus simple, ce redresseur est alimenté par un seul enroulement secondaire de transformateur. Hypothèses : - Les dodes tlsées dans les redressers sont spposées déales : Dode passante : v D = 0 et D > 0 Dode bloqée : v D < 0 et D = 0 - On se lmte a redressement de sgnax sss d résea 50Hz. A D v D

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente Termnale S Spécalté Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente bectfs : - Constructon graphque de l mage d un obet plan perpendculare

Plus en détail

Circuit électrique dans l ARQS

Circuit électrique dans l ARQS Cors n 9 Crct électrqe dans l ARQS Le monde moderne ne serat pas ass confortable sans l tlsaton d corant électrqe ; pensons à tos les apparels qe l on branche à la mason, machne à laver, réfrgérater, téléphones

Plus en détail

Cours de CEM. Lois physiques de l électricité et de l électromagnétisme

Cours de CEM. Lois physiques de l électricité et de l électromagnétisme Cours de CEM - Orgne des éléments parastes os physques de l électrcté et de l électromagnétsme es composants passfs possèdent des éléments parastes qu lmtent leurs utlsatons. Ils sont dus aux los physques

Plus en détail

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L.

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L. se 2004 ÉTUD XPÉIMNTL D'UN BOBIN (6 ponts) 1.5. On néglge dans la sute le terme fasant ntervenr r dans l'expresson de u L ans que les arronds des crêtes de l'ntensté. 1 - Détermnaton expérmentale de l'nductance

Plus en détail

BAC L INDUCTION MAGNETIQUE. Exercices corrigés : L induction magnétique. Copyright

BAC L INDUCTION MAGNETIQUE. Exercices corrigés : L induction magnétique. Copyright L INDUCTION MAGNETIQUE Exercices corrigés : L indction magnétiqe Exercice 1 A proximité d ne bobine B qi est fermée sr n microampèremètre, on place n aimant droit( voir figre ). 1- On rapproche le pôle

Plus en détail

N d ordre : 79 Année : 2013. THÈSE de DOCTORAT en cotutelle pour l obtention du. Doctorat de l université d Aix Marseille (France) Et du

N d ordre : 79 Année : 2013. THÈSE de DOCTORAT en cotutelle pour l obtention du. Doctorat de l université d Aix Marseille (France) Et du N d ordre : 79 Année : 2013 Unversté Abdelmalek Essaâd Faclté des Scences et Technqes Tanger Laboratore d Energétqe A Marselle Unversté Ecole doctorale 353 Laboratore IUSTI, UMR-CNRS 7343 THÈSE de DOCTORAT

Plus en détail

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus :

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus : 1. Une dode est utlsée dans le montage c-dessous : 3,3 générateur + 2,5 =4,5 V V Fgure 43 Des relevés effectués sur cette dode branchée en drect sont donnés dans le tableau c-dessus : v (V) 0 0,6 0,7 0,8

Plus en détail

Circuits en courant continu

Circuits en courant continu Crcuts en courant contnu xercce On consdère les tros montages suvants : montage montage montage ) Montrer que le premer montage équvaut à une résstance unque eq telle que : + eq ) Montrer que le deuxème

Plus en détail

Chapitre 13 : redressement commandé

Chapitre 13 : redressement commandé Cors 13 Chaptre 13 : redressement commandé le Thyrstor 1. défnton 2. retard à l amorçage redresser à 4 thyrstors 1. sr charge R a) montage b) obseraton c) fonctonnement 2. sr charge RLE a) montage b) obseraton

Plus en détail

Cours et exercices de PHYSIQUE :

Cours et exercices de PHYSIQUE : Cours et exercces de PHYSIQUE : Électrcté. Ingéneur CESI Préparaton aux tests de sélecton. Stéphane Vctor. stephanevctor@yahoo.fr - - Programme de physque. Électrcté. Chaptre : Les composants passfs. -

Plus en détail

Table des matières. Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 1/20 Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 2/20

Table des matières. Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 1/20 Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 2/20 Table des matères I Présentaton :...3 II Fonctonnement en régme lnéare :...3 III Le montage suveur :...4 III.1 Montage et oscllogrammes:...4 III.2 Démonstraton :...4 IV Le montage amplfcateur nverseur

Plus en détail