PRODUITS DE TAUX D INTERET Pricing et couverture de produits de taux ENSAE - DEA MASE Université Paris IX Dauphine- Séance 6.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRODUITS DE TAUX D INTERET Pricing et couverture de produits de taux ENSAE - DEA MASE Université Paris IX Dauphine- Séance 6."

Transcription

1 PRODUIS D AU D IR Prcng e coverre e pro e ax SA - DA MAS Unveré Par I Daphne- Séance 6 Moez MRAD SG - R&D AU/CRDI Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

2 PLA Rappel r le moèle Heah-Jarrow-Moron Changemen e nmérare. Généralé. Mere orwar 3 valaon e coverre e pro e ax 3. Opon r n zéro-copon 3. Opon r ne oblgaon 3.3 orwar Rae Agreemen 3.4 Cap 3.5 loor 3.6 Swapon 4 Correcon e convexé 4. Correcon e convexé In Arrear 4. Correcon e convexé ano Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

3 3 Rappel r le moèle Heah-Jarrow-Moron Réérence : Darrell De Moèle ynamqe évalaon P 994 Lonel Marelln & Phlppe Prale xe-income Secre Wley 3 Lonel Marelln & Phlppe Prale Pro e ax Inérê conomca 4 Marek Mela & Marek Rkowk Marngale Meho n nancal Moellng Sprnger 997 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

4 4 oaon Le prx en zéro-copon e maré : ( Le prx en zéro-copon orwar enre e : ( / ( ( Le ax zéro-copon enre e : R( ln( ( Le ax zéro-copon orwar enre e emé en : R ( ln ( ( Le ax nanané orwar e maré : ( ln ( ( Le ax cor o le ax nanané : r ( L ac non rqé : β exp r Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

5 5 HJM(99 Conéron n epace lré ( Ω P ( o P w n movemen brownen e menon ne r ce epace la lraon ( e la lraon narellemen engenrée par P w. Por o la on ax nanané orwar e onnée par ( ( α ( ob ( σ ( w P Où por o ( α e ( σ on ex proce aapé(.e -merable Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

6 6 Dynamqe o ne mere marngale rqe-nere Sppoon qe AOA-HJM e vérée o onc ne mere elle qe a ené par rappor à P e onné par : P exp λ λ w P La ynamqe ax nanané orwar e onnée par : ( σ ( σ ob ( ( ( σ ( w P Remarqe : La ynamqe ax nanané orwar épen nqemen e la corbe po ob ( e e la rcre e volalé σ Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

7 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 7 Corbe e ax en oncon e conon nale Prx zéro-copon Dynamqe e ZC o w r ( ( ( w w w r exp. (.exp ( ( exp ( (

8 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 8 ax zéro-copon w R R ( ( ax nanané orwar ob w ( ( σ σ σ 3 ax cor ob w r ( ( σ σ σ

9 9 Changemen e nmérare. Généralé Un marché nancer (pa nécearemen n marché e ax Conenan n ac non rqé β ne mere marngale rqe-nere aocée à ce ac non rqé Por o ac S e ce marché Le prx e non-arbrage acalé : e ne marngale o Z S β Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

10 So ne mere marngale rqe-nere onnée e o S n proce rcemen po el qe S ( / β e ne -marngale. On cherche * elle qe por o proce e prx e non-arbrage Π le proce Π / S e ne *-marngale. Conéron n ac conngen q vere à l nan on prx e non-arbrage à l nan e onné par : Π ( Sppoon qe * exe e qe a ené par rappor à e onnée par : β * L On a Π S ( Π S * ( * ( S ( L ( S ( e Π ( L ( S S β β Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

11 Propoon : So * ne mere on la ené e Raon-koym par rappor à e onnée par : * S S β So Π n proce el qe Π / β e ne -marngale. Alor le proce Π / S e ne *-marngale Propoon : Conéron n ac conngen q vere à l nan on prx e non-arbrage à l nan e onné par : Π ( S ( * S ( Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

12 .3 Mere orwar On conère n marché e ax onné mn ne mere marngale rqe nere po. On conère ne maré xée On e propoe e prenre ( comme novea nmérare On én la mere marngale rqe nere orwar aocée à la maré par : (. ( β Propoon 3 : Conéron n ac conngen q vere à l nan on prx e non-arbrage à l nan e onné par : Π ( ( [ ] Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

13 3 Remarqe : Le ax nanané orwar e lé a ax cor par : ( [ r ] La ené e par rappor à e égale à : ( (. β exp ( ( w 3 Le len enre le ex movemen brownen e onné par w w ( Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

14 4 Soen U e V ex maré pérere à. On poe : ( U V ( V ( U Le prx orwar en zéro-copon enre U e V e onné par : So : So : ( U V ( U Vexp ( U V w ( ( V ( U ( U V U V exp ( U V w ( V ( U Por U on a : ( V V exp ( V w ( V Remarqe : ( V e ne marngale o (Réla aen Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

15 5.4 Changemen e mérare : Ca Général So M (rep. ne mere aocée a nmérare M (rep.. La ené e Raon-koym e par rappor à M va : a Ca ne ele eve : M M M b Ca e ex eve érene : (Par exemple e n nmérare omeqe e M e n nmérare éranger M / M / M ( / / ( M M / e le ax change / ( le prx ne né érangère en monnae omeqe Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

16 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 6 3 valaon e coverre an n care HJM gaen 3. Opon r n zéro-copon Prme en n call eropéen e maré r n zéro-copon e maré : K r C exp n prenan comme novea nmérare on a : K C on a : K Call e ln K

17 7 3. Opon r ne oblgaon chéancer Copon C Copon C 3 4 Prme en n call e maré r oblgaon e maré : CO exp r C K On poe A C ( K Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

18 8 Le prx e alor onné par: CO C ( ( A K ( ( A Solon praqe: Approxmaon: C ( e log-normale ormle poble è qe le moèle e markoven e le prx zéro-copon e monoone en oncon e varable éa (c l exemple évalaon an n care vacek généralé an MP Remarqe : Le prx pe égalemen écrre : β CO C β K A C cov A Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

19 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8// orwar Rae Agreemen La valer en n RA échéance r erbor 6 mo (xng en e onnée par : [ ] k e k L e RA r r ( 6m rbor (6m L( ax lnéare xe k

20 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 Ce q onne k RA On oben nalemen k RA exp k RA exp

21 3.4 Cap chéancer n cap rbor (6m 3 4 x lnéare xe k Caple prépayé rbor (6m L((-(- (--6m Prme n cap Prme caple ( ax lnéare xe k Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

22 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 La valer en n caple échéance ( r erbor 6 mo (xng en (- e onnée par : ( (. ( r r k e k L e C Ce q onne [ ] ( k C nalemen on oben : k C - e ln k

23 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8// loor chéancer enqe à cel n cap loorle ( Prme n loor Prme On e covre conre ne bae e l erbor La valer en n loorle échéance ( r erbor 6 mo (xng en (- e onnée par : ( (. ( r r k e L k e Relaon e paré :

24 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 4 Swaple loorle Caple SWAP LOOR CAP Prx n loorle : k - e ln k

25 5 3.6 Swapon chéancer rbor (3m rbor (3m 3 4 K K Pare oponelle Swap Pay-o en ( Swap ( K Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

26 6 La valer wap payer e rke K à l nan e alor onnée par : Swap ( K Jambe _ Varable Jambe _ xe ( ( K( Une wapon pe êre ve comme ne opon r oblgaon Remarqe On én le ax wap à l nan e onnée par : S ( ( ( ( La valer wap payer e rke K à l nan e alor onnée par : Swap ( K ( [ S( K] Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

27 7 4 Correcon e convexé Poblé e enr e opon eropéenne «exoqe». Le lx on veré à ne ae «non narelle» (xp : Lbor n arrear CMS Le lx on veré an ne eve «non narelle» (xp : Swap ano Le pro reen relavemen mple. Con raonnellemen à ne approxmaon e prcng Iée prncpale M ( ( L / L ( Cov ( L / L où L e la ené e M par rappor à. Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5

28 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8// Correcon e convexé In Arrear Un lx (par exp. Lbor n avance (ca claqe xe (.e. e conn en éb e péroe ( e paye en n e péroe (. Un lx n arrear xe (.e. e conn e paye (.e. e veré o reç à la même ae. So n lx n arrear q xe e paye en : orwar orwar L L Cov Cov xo : Applcaon à n Lbor.

29 Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8// Correcon e convexé ano Conéron par exemple n Lbor éranger. On a : orwar orwar L Cov L L Cov L L Cov L L / / / / / / où orwar / e le ax e change orwar én par : orwar / /

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs.

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs. GETION DE RIQUE Le domen nqe : Évalaon des rsqes por la ané e la éré des ravallers. L Employer do respeer ses oblgaons en maère de sané e de séré a raval. Conformémen ax prnpes générax de prévenon nsrs

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2 Les parties A et B sont indépendantes. Partie A Exercice 3 (5 points) Commun à tous les candidats On considère la fonction A définie sur l'intervalle [1 ; + 00 [ par A(x) = 1-e -0039' ' x 1. Calculer la

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE Por ne ommnaon responsable Toe ampagne de ommnaon a n réel mpa sr l envronnemen : onsommaon d énerge e de ressores, prodon de déhes, pollons ndrees. L éo-ommnaon a por b

Plus en détail

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette Raphaëlle GIORDaNO IzmI maei-cazali L affrma de N yra, carpee 3 ƒ Smmare p. 6 p. 8 p. 10 PrŽ face d dcer Clze Sade dõ Ž vl de lõ Hm aerv Le 10 cmmademe de lõ Hm aerv dée clef 1 : maëtriser le B.a.-Ba DE

Plus en détail

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET VALORIAION D OPION DIGIALE EN IUAION DE MARCHE INCOMPLE Parck NAVAE Chrsophe VILLA CREREG, Insu de Geson de Rennes REUME L objecf prncpal poursuv dans ce arcle, es d éuder quelques applcaons e exensons

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Obje de la séance 9: défini le risque de aux e présener

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

TD 3 : Représentation des réels et des caractères

TD 3 : Représentation des réels et des caractères ASR1 bis DUT Informatique 1A IUT A de Lille USTL 2007 2008 Architecture des ordinateurs Exercice 1 TD 3 : Représentation des réels et des caractères Représentation d une partie fractionnaire 1. Coder sur

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RORT NNUL XRI - IDNTITÉ D L'OITION..R. Inqez c-essos les mofcaons appoées à l'ené e l'assocaon pa appo à l'execce pécéen oe e l'assocaon Nom aesse Téléphone oel OUI NON (aye la menon nle) s o? oel GIM

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques Revue es Scences e e la Technologe - RST- Volume 3 1 / janver 2012 Opmsaon u plan e geson u sock une enreprse e srbuon es prous pharmaceuques D. Bellala, M.S. oune, A. Abessme Laboraore 'Auomaque e e Proucque

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Franck Fontanili Centre de Génie Industriel EMAC/IFIE_GIPSI_M2

Franck Fontanili Centre de Génie Industriel EMAC/IFIE_GIPSI_M2 Implantation d atelier 1 ère partie Franck Fontanili Centre de Génie Industriel EMAC/IFIE_GIPSI_M2 Plan de la présentation Processus général d implantation Estimation des surfaces nécessaires Pareto des

Plus en détail

Dimensionnement des installations de chauffage

Dimensionnement des installations de chauffage Dimensionnemen es insallaions e chaffage Jean-Marie SEYNHAEVE Esimaion e la pissance hermiqe à insaller Logiqe e imensionnemen Déperiions calorifiqes (Norme NBN 62-003) («K55») Approche globale par raios

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Introduction aux produits de taux d intérêts

Introduction aux produits de taux d intérêts Introduction aux produits de taux d intérêts R&D Banque CPR 8 avril 2002 Plan 1. Notations et préliminaires 2. Euribor, caplets, caps 3. Swaps, swaptions 4. Constant Maturity Swap (CMS) 5. Quelques produits

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 -

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - Table des matières I. Présentation du Cabinet... 3 A. Le cabinet en France... 3 1. Présentation de la structure juridique et du capital J.CAUSSE & ASSOCIES SA....

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

La VAE : premières expériences suisses HES- SO et Université de Genève

La VAE : premières expériences suisses HES- SO et Université de Genève La VAE : premières expériences suisses HES- SO et Université de Genève Mar n Kasser, Vice- président en charge de l'enseignement, Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES- SO) Rencontre franco-

Plus en détail

Arbitrage et prix des actifs. Prix des actifs en information symétrique sans hypothèse de complétude.

Arbitrage et prix des actifs. Prix des actifs en information symétrique sans hypothèse de complétude. Arbitrage et prix des actifs. Prix des actifs en information symétrique sans hypothèse de complétude. Le Cadre Etats de la nature : s = 1,.S,.. p(1),, p(s), Actifs a : m+1 actifs de base {a(0), a(m)} Matrices

Plus en détail

Les marchés de l avenir

Les marchés de l avenir 8 èm Jé Cmm xé Am 2009 G N p L mé v Av F mm py p Cè péé 24 25 vm 2009 C Cè Bêm Om p Bv D xp S F H Bêm 02 03 1600-1800 P S K CCB 8 èm Jé Cmm xé Am 2009 M 24 vm 2009 S p à vx é P m à é v émq mè pmè évppm

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Intégrale stochastique

Intégrale stochastique Intégrale stochastique Plan L intégrale stochastique générale Intégrale de Wiener Exemples Processus d Itô Formule d Itô Formule de Black & Scholes Le processus B est un mouvement Brownien et { Ft B,t

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle L expression «croissance exponentielle» est passée dans le langage courant et désigne sans distinction toute variation «hyper rapide» d un phénomène. Ce vocabulaire est cependant

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles Facilité d'tilisation et sages des MMS sr les mobiles Mobilité & Ubiqité 2004 Rachel Demmiex & Farid Habboche (France Télécom R&D - Lannion) Le présent docment contient des informations qi sont la propriété

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

Organisateur, lieu d exposition... Page 3. Plan d accès...page 4. Informations, public, ateliers / débats, restauration..page 5. Exposants...

Organisateur, lieu d exposition... Page 3. Plan d accès...page 4. Informations, public, ateliers / débats, restauration..page 5. Exposants... SOMMAIRE Organiaer, lie d expoiion... Page 3 Plan d accè...page 4 Informaion, pblic, aelier / déba, rearaion..page 5 Expoan...... Page 6 Plan d Salon.... Page 7 ORGANISATEUR SALON À L INITIATIVE DE LA

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

Machine synchrone. On considère un repère d,q dont l axe d est aligné sur l axe polaire. bs. q Vbs VD. Vas. Vcs Vf

Machine synchrone. On considère un repère d,q dont l axe d est aligné sur l axe polaire. bs. q Vbs VD. Vas. Vcs Vf achne ynchrone Notaton complémentare Pour alléger le notaton a,b, c égnent le arable tatorue. égne le arable relate à l amorteur ur l axe égne le arable relate à l amorteur ur l axe égne le arable relate

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

Prévention et gestion des risques naturels et environnementaux

Prévention et gestion des risques naturels et environnementaux Prévention et gestion des risques naturels et environnementaux Risque et assurance : quelques éléments théoriques Ecole des Ponts - Le 6 Avril 01 Jacques Pelletan 1 Théorie du risque et pérennité de l

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à :

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à : Ry Aïh PARIS U éé I L Ry Aïh Gz éé f yé g é (éé,,, I). C é x R-C, TF1, E, TV5, 2M M, E gz, L x, J Mé, Ché FM... é x f f. Aé Pè 1 j é. U b Ry y éé : éh,, g é, f, b g (é h). NADOR L g f é, g é h, w b, I

Plus en détail

Partie numérique Exercice 1 1) Les nombres 288 et 224 sont pairs donc ils sont divisibles par 2. Ils ne sont donc pas premiers

Partie numérique Exercice 1 1) Les nombres 288 et 224 sont pairs donc ils sont divisibles par 2. Ils ne sont donc pas premiers Partie numérique Eercice 1 1) Les nombres 88 et sont pairs donc ils sont divisibles par. Ils ne sont donc pas premiers entre eu car leur Plus Grand Commun Diviseur est supérieur ou égal à. ) Pour calculer

Plus en détail

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie?

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie? THENwk #12 - J 2013 Ejx méq Nmé pé x UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! 14 Ivw d xp : Mï M 11 Déb : L dé v dém? L AGENCE E-REPUTATION www.pqd.m Th Nwk mg bm édé p éé Rp Sqd. P v b gm, d-v hp://www.h-wk. «T pd pé

Plus en détail

Valeur économique de dettes subordonnées pour des sociétés non-vie

Valeur économique de dettes subordonnées pour des sociétés non-vie Valeur économque de dees subordonnées our des socéés non-ve - Franços Bonnn (Hram Fnance) - Frédérc Planche (Unversé Lyon, Laboraore SAF) - Monassar Tammar (Prm Ac) - Amédée de Clermon-Tonnerre (Cohen

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques David DUMONT - TEAM CALYON 22 avril 2008 Dans 2 ans, si l EURODOL est inférieur à 1,40 touchez 116% du nominal investi en euros, sinon

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION GESTION DES PATIENTS ESPACE PROFESSIONNEL

MANUEL D UTILISATION GESTION DES PATIENTS ESPACE PROFESSIONNEL MANUEL D UTILISATION GESTION DES PATIENTS ESPACE PROFESSIONNEL 1 Cher Docteur, Nous espérons que le développement de ce nouvel ou l vous aidera dans votre ac vité thérapeu que quo dienne. Si après avoir

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

BAREME DEPANNAGE ! SPECIAL SYNDIC DE COPROPRIETES !!! !!!!! DEPANNAGE TRAVAUX RENOV & CONSEIL HABITAT & COMMERCE INTERVENTION PARIS & BANLIEUE

BAREME DEPANNAGE ! SPECIAL SYNDIC DE COPROPRIETES !!! !!!!! DEPANNAGE TRAVAUX RENOV & CONSEIL HABITAT & COMMERCE INTERVENTION PARIS & BANLIEUE SPECIAL SYNDIC DE COPROPRIETES BAREME DEPANNAGE TRAVAUX RENOV & CONSEIL VOTRE ARTISAN DE PROXIMITE 205 HABITAT & COMMERCE INTERVENTION PARIS & BANLIEUE DEPANNAGE ELECTRICITE PLOMBERIE ELECTRICITE TYPE

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

CNAM UE MVA 210 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul dierentiel 2

CNAM UE MVA 210 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul dierentiel 2 CNAM UE MVA 210 Ph. Duran Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul ierentiel 2 Jeui 26 octobre 2006 1 Formes iérentielles e egrés 1 Dès l'introuction es bases u calcul iérentiel, nous avons mis en

Plus en détail

Caractérisation des écarts géométriques d état de surface. Présentation abrégée de la norme

Caractérisation des écarts géométriques d état de surface. Présentation abrégée de la norme Caractérisation des écarts géométriques d état de surface. Présentation abrégée de la norme Ecole Centrale de Lille, MOP 1 Écarts géométriques de l état de surface écart de forme : ordre 1 profil d ondulation

Plus en détail

Chapitre 3.2 L expérience de Young

Chapitre 3.2 L expérience de Young hapitre 3.2 expérience e Young étalement e l one plane en one sphérique orsqu une one plane subit une iffraction au travers une ouverture, l one pren la forme une one sphérique. orsque l one sphérique

Plus en détail

Manuel d Utilisateur - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO

Manuel d Utilisateur - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Manuel d Utilisateur - Logiciel ModAFi Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Grenoble, 12 juin 2012 Table des matières 1 Introduction 3 2 Modèles supportés 3 2.1 Les diérents modèles supportés pour

Plus en détail

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP Titre : SSNV14 - Traction biaxiale avec la loi e comport[...] Date : 17/02/2011 Page : 1/14 Manuel e Valiation Fascicule V6.04 : Statique non linéaire es structures volumiques Document V6.04.14 SSNV14

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

OFFRE COMMERCIALE D ASSURANCE

OFFRE COMMERCIALE D ASSURANCE OFFRE COMMERCIALE D ASSURANCE DECOUVRIR ALLIANCE Assurances : ALLIANCE Assurances est une Société par ac ons à capitaux privés na onaux. Elle a débuté ses ac vités en 2005. Le volume des primes collectées

Plus en détail

Réunion publique 25 octobre 2011

Réunion publique 25 octobre 2011 Requalifi cation Centre-Ville Réunion publique octobre 0 Requalifi cation Centre-Ville RETOUR UR LE CONCOUR Plan masse concours Requalifi cation Centre-Ville PLAN MAE D ENEMBLE BATIMENT : 9 logements Maître

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui :

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Sommaire SAMEDI 7 JANVIER 202 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Un rappel de cours sur les suites ; Page 2 Deu eercices intitulés

Plus en détail

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM)

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM) Modèles de Rsques e Solvablé en assurance Ve Kalwasser errne Le Mone erre Auoré de Conrôle des Assurances e des Muuelles (ACAM 6, rue abou 75436 ARIS CEDEX 9 él. : + 33 55 5 43 5 fax : + 33 55 5 4 5 perrne.kalwasser@acam-france.fr

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

KARBU KIT. Kit d affichage des prix des carburants. Notice d utilisation et d installation

KARBU KIT. Kit d affichage des prix des carburants. Notice d utilisation et d installation KARBU KIT Kit d affichage des prix des carburants Notice d utilisation et d installation B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf. 605746 L S as su rer

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Les deux points les plus proches

Les deux points les plus proches MPSI Option Informatique Année 2001, Deuxième TP Caml Vcent Simonet (http://cristal.ria.fr/~simonet/) Les eux pots les plus proches Lors e cette séance, nous allons nous téresser au problème suivant :

Plus en détail

Émissions d obligations rachetables :

Émissions d obligations rachetables : Émssons d oblgaons racheables : movaons e rendemens oblgaares mplqués Maxme DEBON Franck MORAUX Parck NAVATTE Unversé d Evry Unversé de Rennes Unversé de Rennes & LAREM & CREM & CREM Ocobre 2 Absrac Après

Plus en détail

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00)

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00) IU DE GENOBLE MESUES PHYSIQUES DS Electroniqe d'intrmentation I (SP3 9 /6 Nom : Prénom : Deoir reillé d Vendredi 6 Mar (drée impartie h Docment non atorié alclatrice atoriée Partie : Le filtrage paif (7

Plus en détail

29 500 F CFA 45 500 F CFA. 29 500 F CFA +200 Mo 1000 F de crédit 28 500 F CFA 43 900 F CFA. Airtel, 1 er réseau 3G/4G au Gabon.

29 500 F CFA 45 500 F CFA. 29 500 F CFA +200 Mo 1000 F de crédit 28 500 F CFA 43 900 F CFA. Airtel, 1 er réseau 3G/4G au Gabon. ALCATEL HERO airtel money 29 500 F CFA Via 28 500 F CFA +200 Mo 1000 F de crédit Entrée de gamme -3 Smartphones -5 Tablettes - 15 airtel money 29 500 F CFA Via 28 500 F CFA +200 Mo 1000 F de crédit Système

Plus en détail

Le financement participatif (Crowdfunding) à la portée de tous

Le financement participatif (Crowdfunding) à la portée de tous DOSSIER DE PRESSE 201 4 Le financement participatif (Crowdfunding) à la portée de tous Société PAN Expansion 725, bd Robert Barrier 73100 AIX-LES-BAINS Savoie Technolac - Bâtiment Passerelle 4 25, Avenue

Plus en détail

TARIF ALGERIE A PARTIR DE LA FRANCE

TARIF ALGERIE A PARTIR DE LA FRANCE TARIF ALGERIE A PARTIR DE LA FRANCE TARIFS DE BASE PASSAGERS HORS SUPPLEMENTS INSTALLATIONS TARIFS DE BASE de MARSEILLE ou TOULON à ALGER, ANNABA, BEJAIA, SKIKDA de MARSEILLE ou TOULON à ORAN PAR et vice-versa

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

Apprentissage en français

Apprentissage en français Apprentissage en français Université Pierreet-Marie-Curie www.upmc.fr / MedLine PubMed = interface de consultation de Medline (il en existe d autres). -Medline est une base de données bibliographiques

Plus en détail

CHAPITRE 12 LE DÉVELOPPEMENT DES MARCHÉS DE TAUX ET INSTRUMENTS DÉRIVÉS

CHAPITRE 12 LE DÉVELOPPEMENT DES MARCHÉS DE TAUX ET INSTRUMENTS DÉRIVÉS CHAPITRE LE DÉVELOPPEMENT DES MARCHÉS DE TAUX ET INSTRUMENTS DÉRIVÉS TESTEZ VOS CONNAISSANCES Comment définir un contrat à terme? Comment se dénoue un contrat à terme? Quelle est la définition d'une option

Plus en détail