Novembre 2008 Nouvelle Calédonie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Novembre 2008 Nouvelle Calédonie"

Transcription

1 Novembre 2 Nouvelle Calédonie Pondichéry Avril 2 Centres étrangers Juin 2 Amérique du nord juin 2 Inde Pondichéry avril 2ds vos annales p 6) Sujets : Novembre 2 Nouvelle Calédonie PARTIE A On considère la fonction f définie sur l intervalle ; + par = 2+.. Déterminer les limites de la fonction f en et en Étudier le sens de variation de la fonction f puis dresser son tableau de variations. 3. Montrer que l équation fx) = admet une unique solution α dans l intervalle; + Donner un encadrement du nombre à 2 près. PARTIE B Le plan est muni d un repère orthonormal ; ;. On considère sur le graphique ci-dessous, la courbe représentative C de la fonction, ainsi que la droite D d équation = 2. On note E le point d intersection de la courbe C et de la droite D. On considère l aire en unités d aire, notée A, de la partie du plan située au dessus de l axe des abscisses et au dessous de la courbe C et de la droite D.. Déterminer les coordonnées du point E. 2. Soit =. a. Donner une interprétation géométrique de I. b. Calculer I, en fonction de, à l aide d une intégration par parties. c. Montrer que I peut aussi s écrire = ²++ sachant que =. 3. Calculer l aire A en fonction de. D 3 2 C Pondichéry Avril 2 Partie A : Restitution organisée de connaissances Soient et deux réels tels que < et et! deux fonctions continues sur l intervalle ;. On suppose connu les résultats suivants : # $ %+! %&% =# %% +#! %% si pour tout % ;, % alors # %%

2 Montrer que si pour tout % ;, %! % alors %% Partie B : Soit un entier naturel non nul.! %% On appelle 6 la fonction définie sur ; + par 6 =ln + 6 et on pose 6 = ln + 6. On note 9 6 la courbe représentative de 6 dans un repère orthonormal ; ;..a. Déterminer la limite de en +.b. Etudier les variations de sur ; +..c. A l aide d une intégration par parties, calculer et interpréter graphiquement le résultat. pour le calcul de, on pourra utiliser le résultat suivant : pour tout ;, on a : :; = :;. 2.a. Montrer que pour tout entier naturel non nul, on a : b. Etudier les variations de la suite 6 2.c. En déduire que la suite 6 est convergente. 3. Soit! la fonction définie sur ; + par! =ln +. 3.a. Etudier le sens de variation de la fonction! sur ; +. 3.b. En déduire le signe de! sur ; +. Montrer alors que pour tout entier naturel non nul, et pour tout réel positif, on a : ln c. En déduire la limite de la suite 6. Centres étrangers Juin 2 x Soient f et g les fonctions définies sur l ensemble R des nombres réels par : f x ) = xe 2 x et g x ) = x e. Les courbes représentatives des fonctions f et g dans un repère orthogonal O ; i, j) sont respectivement notées C) et C ). leur tracé est donné ci-dessous.. Étude des fonctions f et g a. Déterminer les limites des fonctions f et g en. b. Justifier le fait que fonctions f et g ont pour limite en +. c. Étudier le sens de variations de chacune des fonctions f et g et dresser leurs tableaux de variations respectifs. 2. Calcul d intégrales Pour tout entier naturel n, on définit l intégrale I n par : x I e dx = et, si n >, n x n =. I x e dx a. Calculer la valeur exacte de I. b. À l aide d une intégration par parties, démontrer que pour tout entier naturel n : In+ = + n + ) I. n c. En déduire la valeur exacte de I, puis celle de I Calcul d une aire plane a. Étudier la position relative des courbes C) et C ). b. On désigne par A l aire, exprimée en unité d aire, de la partie du plan comprise d une part entre les courbes C) et C ), d autre part entre les droites d équations respectives x = et x =. En exprimant A comme différence de deux aires que l on précisera, démontrer l égalité : A = 3 e. 4. Étude de l égalité de deux aires Soit a un réel strictement supérieur à. On désigne par S a ) l aire, exprimée en unité d aire, de la partie du plan comprise d une part entre les courbes C) et C ), d autre part entre les droites d équations respectives x = et x = a. a 2 On admet que a ) S a = 3 e a + a +. S s exprime par : ) ) L objectif de cette question est de prouver qu il existe une et une seule valeur de a pour laquelle les aires A et S a ) sont égales. a 2 a. Démontrer que l équation S a ) = A est équivalente à l équation : e = a + a +.

3 b. Dans cette question, toute trace d argumentation, même incomplète, ou d initiative,même non fructueuse, sera prise en compte dans l évaluation. Conclure, quant à l existence et l unicité du réel a, solution du problème posé. Amérique du nord juin 2 On considère les suites x n ) et y n ) définies pour tout entier naturel n non nul par : 6 = % 6 <=>% % et n y = t sin tdt. n. a. Montrer que la suite ) n x est à termes positifs. b. Étudier les variations de la suite ) n x. c. Que peut-on en déduire quant à la convergence de la suite ) n 2. a. Démontrer que, pour tout entier naturel n non nul, x n x? n +. b. En déduire la limite de la suite x n ). 3. a. À l aide d une intégration par parties, démontrer que, pour tout entier naturel n non nul, xn+ = n + ) yn + sin ). b. En déduire que lim y n + n =. 4. On admet que, pour tout entier naturel n non nul, yn n ) xn cos ) Déterminer lim nx et lim ny. n + n n + n + = +. Inde Pondichéry Avril 2 Partie I : Sur le graphique ci-dessous, on a représenté dans un repère orthonormal, les courbes C et C 2 représentatives de deux fonctions f et f 2 définies sur l intervalle ; On sait que : l axe des ordonnées est asymptote aux courbes C et C 2 ; l axe des abscisses est asymptote à la courbe C 2 ; la fonction f 2 est continue et strictement décroissante sur l intervalle ; ; la fonction f est continue et strictement croissante sur l intervalle ; ; la limite quand x tend vers de est.

4 Pour chacune des quatre questions de cette partie, une seule des trois propositions est exacte. Le candidat indiquera sur la copie la réponse choisie. Aucune justification n est demandée. Chaque réponse juste rapporte,5 point. Une réponse fausse ou l absence de réponse n est pas sanctionnée.. La limite quand x tend vers de? est : a) b) + c) on ne peut pas conclure 2. La limite quand x tend vers de? est : a) b),2 c) on ne peut pas conclure 3. En, C admet une asymptote oblique : a) oui b) non c) on ne peut pas conclure 4. Le tableau de signes de? est :? +?? + Partie II On considère la fonction f définie sur l intervalle ; par ln :.. Déterminer les limites de la fonction f aux bornes de son ensemble de définition. 2. Étudier les variations de la fonction f sur l intervalle ;. 3. En déduire le signe de lorsque x décrit l intervalle ;. 4. Montrer que la fonction F définie sur ; AA.CDACDA est une primitive de la fonction f sur cet intervalle. 5. Démontrer que la fonction F est strictement croissante sur l intervalle ;. 6. Montrer que l équation E admet une unique solution dans l intervalle ; qu on note. F 7. Donner un encadrement de α d amplitude G. Partie III Soit g et h les fonctions définies sur ] ;+ [par:! et H ln : Sur le graphique ci-dessous, on a représenté dans un repère orthonormal, les courbes Cg et Ch représentatives des fonctions g et h.. A est le point d intersection de la courbe Ch et de l axe des abscisses. Déterminer les coordonnées du point A. 2. P est le point d intersection des courbes Cg et Ch. Justifier que les coordonnées du point P sont ; ). 3. On note A l aire du domaine délimité par les courbes Cg, Ch et les droites d équations x = /e et x = domaine noir sur le graphique). a. Exprimer l aire A à l aide de la fonction f définie dans la partie II. b. Montrer que F. 4. Soit t un nombre réel de l intervalle ;. On note I J l aire du domaine délimité par les droites d équations respectives x =, x = t et les courbes Cg et Ch domaine grisé sur le graphique). On souhaite déterminer une valeur de t telle que I J a. Montrer que I J % % %. b. Conclure.

5 Corrigés : Novembre 2 Nouvelle Calédonie On considère la fonction f définie sur l intervalle ; par 2. limite en : KL : :N KL 22 O KL 2,K>K KL : : : :N :N Limite en + KL KL 22 R KL 2,K>K KL 2 Variations de la fonction : Dérivée : est dérivable sur ; comme somme de fonctions dérivables sur ; Pour tout de ;, on a : S : Signe de la dérivée : Pour tout de ;,on a : T : T : TT S T Tableau de variations de la fonction α + S + 3 Equation D après son tableau de variations, la fonction est continue car dérivable) et strictement croissante sur ;, donc est une bijection de ; sur son image ; De plus ;, donc l équation admet une unique solution dans ;, on la note α.,55 α,56,945,469 Partie B : Point d intersection de 9 et Y D où,55 ;,56 à G? près.

6 Z ; 9 Y ] 2 ]2 ] 2 2 ^ 2 d où b ;2 2 a) La fonction est positive sur ; donc I représente «l aire sous la courbe» limitée par les droites d équation,, et par l axe des abscisses et 9 c6. b) On pose ] d e S on en déduit f ds : e c) Les fonctions d,e sont dérivables sur ; d S,e sont continues sur ; #. #..... d) 2 2 D où :. 22²². e) Position de C et D : On observe et on le prouve en annexe ) sur la figure que C et D coupent l axe des abscisses respectivement en et 2, et se coupent au point d abscisse α C est en en-dessous de D sur ; D est en-dessous de C sur ; D où? g 2h2 ²i? ²22?? ²3 ² d..? Annexe : Pour tout de ;, ona : 2 D après le tableau de variation, complété avec α solution de, on a : α + + Donc 9 c6 est en dessous de D sur ;α et D est en dessous de 9 c6 sur α ; De plus ln 2 sur ; donc sur ; et 22 sur ;2 donc sur ;2 Pondichéry Avril 2 Ex III : Partie A : Pour tout % de ; %5! %! % %2! %2 #! %% 2 Fl mnno n=>k%kek%é o S K%é!mo >dm d K%omeo $! % %&% 2 #! %% # %% 2 2 èsf mnno KémK%é o S K%é!mo # %% 5#! %% Partie B :. Etude de la fonction définie par 6 ln sur.a. Limite en KL o% KL t ;Q.b. Dérivée : S Pour tout de, on a Signe de la dérivée et variations u KL K>K KL :; il n y a jamais d équivalence quand vous passez des fonctions aux intégrales : Travaillez par implication!

7 Pour tout de +, + +> :; > S > Ainsi la fonction est strictement croissante sur +..c. Calcul de à l aide d une intégration par parties = = ln + On pose d =ln + e S = On en déduit d S = et on choisit e = ;: Les fonctions d et e sont dérivables sur ;, les fonctions d et e sont continues sur ; D où : = =# ln + = ln + # + =2 # w + x =2 ln + =2 2 = +22 Interprétation : la fonction étant positive sur ;, cette intégrale représente l aire du domaine limité par les droites d équation =,=, l axe des abscisses et la courbe 9 yz. Cette aire est = +22 d.. Pensez à faire référence au signe de la fonction sur l intervalle avant de dire que l intégrale représente l aire de!

8 2.a. Encadrement de 6 : 6 = ln + 6 avec * Soit un entier naturel non nul. Pour tout de ; : ln Par positivité de l intégrale sur l intervalle [ ; ] et par intégration de cette inégalité sur l intervalle [ ; ] # ln + 6 # Remarque : on pouvait aussi utiliser l inégalité de la moyenne sur [ ; ] ln ln b. sens de variation de la suite 6 Pour tout de * : 6; 6 =# ln + 6; # ln + 6 =# ln + 6; ln + 6 Signe de cette intégrale : Pour tout de ; 6; 6 + 6; + 6 ln + 6; ln + 6 ln + 6; ln + 6 D où par «négativité» de l intégrale sur l intervalle ; : # ln + 6; ln + 6 6; 6 Ainsi la suite 6 est décroissante. 2.c. La suite 6 est décroissante cf 2.b.) et minorée par cf 2.a.) donc elle converge. 3. Soit! la fonction définie sur ; + par! =ln +. 3.a. Dérivée : Pour tout de ;+ :! S = ;: = G: ;: Signe de la dérivée et variation de! Pour tout de ;+ : ^ +>> G: ;:!S De plus! S = G: = = = ;: Ainsi la fonction! est strictement décroissante sur ; + 3.b. La fonction! est strictement décroissante sur ; + et! = donc, pour tout de ; +, on a :!. Pour tout entier naturel non nul, et pour tout réel positif, on a : 6 réel positif, donc! 6 donc ln ainsi, pour tout entier naturel non nul, et pour tout réel positif, on a : ln c. limite de 6 Soit un entier naturel non nul Pour tout de ;, on a : ln par intégration de cette inégalité sur l intervalle [ ; ] # ln + 6 # 6 6 { + 6; 6 + De plus d après 2 a : 6, on a alors : pour tout de * 6 KL 6 ;Q6; = donc d après le théorème des gendarmes, on a : KL 6 ;Q 6 = 6; il n y a jamais d équivalence quand vous passez des fonctions aux intégrales : Pour tout % de ; %! % Donc par intégration de l inégalité sur ; # %% #! %%

9 Ainsi la suite 6 converge vers. Avec votre calculatrice, en observant les courbes des fonctions,?, } sur [ ;], vous pouviez vous rendre compte que l aire entre la courbe et l axe des abscisses diminuait, donc que la suite 6 était décroissante. Centres étrangers Juin 2 x f x ) = xe 2 x et g x ) = x e. Étude des fonctions f et g a. Déterminer les limites des fonctions f et g en. lim : GQ lim : GQ o% lim t ;Q ot o G: R lim : GQ og: lim : GQ lim ² : GQ lim : GQ o% lim t ;Q ot o G: R lim : GQ? o G: lim : GQ! b. Justifier le fait que fonctions f et g ont pour limite en +. o G: o :vo o : lim 99=Lnméo lim lim o :! ²o G: ² o :vo o : ² lim 99=Lnméo lim lim ² o: o :vo lim ² o :vo lim! c. Étudier le sens de variations de chacune des fonctions f et g et dresser leurs tableaux de variations respectifs. Dérivées : Pour tout de S vo G: o G: vo G:

10 ! S =2 o G: + o G:? = 2? o G: = 2 o G: Signe des dérivées : + + o G: o G: + +! + La fonction est strictement croissante sur ; et strictement décroissante sur ; + La fonction! est strictement décroissante sur ;, strictement croissante sur ;2 et strictement décroissante sur 2 ; + Tableau de variations ! + + F! 2a. Calculer la valeur exacte de I. =# o G: = o G: = o +o =o 2b Relation entre D et D; 6; =# 6; o G: On pose d = 6; e S =o G: On a : d S = + 6 et on choisit e = o G: Les fonctions d et e sont dérivables sur ; Les fonctions d et e sont continues sur ; 6; =# 6; o G: = 6; o G: # + 6 o G:

11 = + +# 6 o G: = Calcul de? : = + = =o 2? = +2 = =2o 5 3. Calcul d une aire plane a. Étudier la position relative des courbes C) et C ). Pour tout de! =o G:? o G: =o G:? = o G: Tableau de signe 9 y et 9 ƒ se coupent aux points d abscisse et 9 y est au-dessus de 9 ƒ sur ] ;[ 9 y est en dessous de 9 ƒ sur ] ;[ ] ; + [ b. On désigne par A l aire, exprimée en unité d aire, de la partie du plan comprise d une part entre les courbes C) et C ), d autre part entre les droites d équations respectives x = et x =. En exprimant A comme différence de deux aires que l on précisera, démontrer l égalité : A = 3 e. La courbe 9 est au dessus ou au contact de la courbe 9 sur [ ; ] Donc l aire A= $! & =! =? = o 2 2o 5=3 o 4. Étude de l égalité de deux aires Soit a un réel strictement supérieur à. On désigne par S a ) l aire, exprimée en unité d aire, de la partie du plan comprise d une part entre les courbes C) et C ), d autre part entre les droites d équations respectives x = et x = a. On admet que a ) a 2 S s exprime par : a ) = 3 e a + a + ) S. L objectif de cette question est de prouver qu il existe une et une seule valeur de a pour laquelle les aires A et S a ) sont égales. a. Démontrer que l équation S a ) = A est équivalente à l équation : a 2 e = a + a +. b. Dans cette question, toute trace d argumentation, même incomplète, ou d initiative, même non fructueuse, sera prise en compte dans l évaluation. Conclure, quant à l existence et l unicité du réel a, solution du problème posé. 4a : condition d égalité des aires : =g 3 o G? ++=3 o o G? ++=o o o? ++=o? ++ o =? ++=o

12 4b : Existence et unicité du réel a, solution du problème posé tel que =g Graphiquement : une unique valeur de Calculatrice : Observez la table des fonctions : =g quand ˆ, Algébriquement : g solution de l équation H avec H o :? On cherche à mettre en œuvre le théorème de la bijection : Pour tout de ; H o :? H S o : 2 H SS o : 2 Signe de H : H SS o : 2 o : ; H H H H S o3, donc d après le th de la bijection, il existe une unique valeur telle que H S, ce qui permet de connaître le signe de H, et donc de déduire les variations de H Variation de H : H H H H H o3 H o? 2?? T? T? H à nouveau, d après le th de la bijection, il existe une unique valeur telle que H, ainsi il existe une unique valeur de telle que les deux aires soient égales.

13 Amérique du nord juin 2 Corrigé : 6 = % 6 <=>% % a : pour tout de * pour tout % de ;, on a % o% <=>%> donc % 6 <=>% donc par positivité de l intégrale, on a : % 6 <=>% % ainsi pour tout de *, on a 6, c est-à-dire la suite 6 est à termes positifs. b : variation pour tout de * 6; 6 =# % 6; <=>% % =# % 6; % 6 <=>% % =# % 6 % <=>% % # % 6 <=>% % pour tout % de ;, on a :% 6, % o% <=>%> donc % 6 % <=>% donc % 6 % <=>% % ainsi pour tout de *, on a 6; 6, la suite 6 est décroissante. c : la suite 6 est décroissante cfb) et minorée par cfa), donc convergente. 2a : soit * pour tout % de ;, on a <=>% % 6 <=>% % 6 car % 6 Par intégration de l inégalité sur ;, on obtient : # % 6 <=>% % # % 6 % 6 { %6; 2b : on a 6, 6 6; de plus KL 6 ;Q+ = donc d après le théorème des gendarmes, KL 6 = 6 ;Q la suite 6 converge vers. 3a : intégration par parties 6; =# % 6; <=>% % On remarque que ; h ;? i Donc <=>% sur ;

14 On pose d %=% 6; e S %=<=>% On en déduit d %= +% 6 et on choisit : e %=>K% Les fonctions d et e sont dérivables sur ;, les fonctions d et e sont continues sur ; 6; =# % 6; <=>% % =% 6; >K% # +% 6 >K% % =>K +# % 6 >K% % =>K + 6 3b limite de Ž D On a : 6; =>K = + sin 6; Calcul de la limite : KL 6 = KL sin 6;=sin 6 ;Q 6 ;Q KL 6 ;Q+ = S =ù KL 6 ;Q+ sin 6= K>K KL 6 = 6 ;Q 4 : On admet : 6; = + 6 cos Donc 6 = 6; 6 +cos =m KL 6 = o% KL 6 = 6 ;Q 6 ;Q =< KL 6 =cos 6 ;Q De même : 6; = + 6 +sin Donc 6 = 6; 6 +>K =m KL 6 = o% KL 6 = 6 ;Q 6 ;Q =< KL 6 =>K 6 ;Q Inde Pondichéry 2 Pour chacune des quatre questions de cette partie, une seule des trois propositions est exacte. Le candidat indiquera sur la copie la réponse choisie. Aucune justification n est demandée. Chaque réponse juste rapporte,5 point. Une réponse fausse ou l absence de réponse n est pas sanctionnée.. La limite quand x tend vers de? est : b) + 2. La limite quand x tend vers + de? est : a) 3. En +, C admet une asymptote oblique : c) on ne peut pas conclure 4. Le tableau de signes de? est :

15 +? + Partie II On considère la fonction f définie sur l intervalle ;+ par =ln + :.. limite en : KL= : :N KL : :N =+ KL : :N Ainsi KL = : :N limite en + : = KL : :N ln + KL =+ O KL KL = ln + =+ Ainsi KL =+ 2. Variations de f : = Dérivée : La fonction est dérivable sur ;+ comme opérations de fonctions dérivables sur ;+ Pour tout de ;+, S = : + G : = : + : Signe de la dérivée : Pour tout de ;+, > : > o% : > < : + : > S > Ainsi la fonction est strictement croissante sur ;+. 3. Signe de : la fonction est strictement croissante sur ;+ et =+ =, on en déduit que est négative sur ; et positive sur ; F primitive de : Pour tout de ;+, E S = + : : =+ = : Ainsi F est une primitive de sur ;+. 5. variations de E : E S = pour tout de ;+, or le signe de a été établi à la question 3 : + +

16 Donc la fonction E est strictement croissante sur ; + 6. A= š : α + E + + E E = = F Limite en + avec E =. KL =+ KL =+ R KL =+ KL E =+ La fonction F est continue et strictement croissante sur ; + donc E est une bijection de ; + sur son image ; + de plus ; + F donc l équation E = admet une unique solution dans ; + ; notée. F 7. Encadrement de :,9 2, E,577 oˆ,6322,6935 D où,9<<2, est un encadrement de d amplitude,. Partie III Soit g et h les fonctions définies sur ] ;+ [par :! = : et h =ln +. A est le point d intersection de la courbe Ch et de l axe des abscisses. Déterminer les coordonnées du point A. On résout : h = ln += ln = =o G d où g o G ; 2. P est le point d intersection des courbes Cg et Ch. Justifier que les coordonnées du point P sont ; ).! = = o% h =ln +=+= On a! =h =, donc le point d intersection P a pour coordonnées ;. 3. On note A l aire du domaine délimité par les courbes Cg, Ch et les droites d équations x = /e et x = domaine noir sur le graphique). a. Exprimer l aire A à l aide de la fonction f définie dans la partie II. Position des courbes 9 ƒ et 9 œ : Pour tout de ; + h! =ln + = :

17 Or d après le signe de établi à la question II-3 on a sur h F ;i on en déduit que 9 œ est en-dessous de 9 ƒ sur h F ;i Aire «noire», délimitée par 9 ƒ et 9 œ et les droites d équation F, # $! H & /F b. Montrer que F. # /F E F # /F # /F E Ew o x o 4. Soit t un nombre réel de l intervalle ;. On note I J l aire du domaine délimité par les droites d équations respectives x =, x = t et les courbes Cg et Ch domaine grisé sur le graphique). On souhaite déterminer une valeur de t telle que I J a. Montrer que I J % % %. D après le signe de la différence établi précédemment : 9 œ est au-dessus de 9 ƒ sur ; Donc pour tout % de ] ; + [ % I J # $H! &# E % %.%% b. Conclure. % On souhaite déterminer une valeur de t telle que I J or o et I J%.%%E % On doit donc résoudre dans ; E % o D après II-6 E % F % Ainsi il existe une unique valeur de % telle que les deux domaines aient la même aire, c est pour %

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISEE

CALCULATRICE AUTORISEE Lycée F. MISTRAL AVIGNON BAC BLANC 2012 Epreuve de MATHEMATIQUES Série S CALCULATRICE AUTORISEE DUREE : 4 heures Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet Ce sujet comporte 3 pages

Plus en détail

O, i, ) ln x. (ln x)2

O, i, ) ln x. (ln x)2 EXERCICE 5 points Commun à tous les candidats Le plan complee est muni d un repère orthonormal O, i, j Étude d une fonction f On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0; + [ par : f = ln On

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x)

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x) EXERCICES LN Eercice : Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()=+ ln(). On note C sa courbe représentative dans un repère orthogonal.. a. Calculer f () b. Déterminer l équation de la tangente T à

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Développements limités. Notion de développement limité

Développements limités. Notion de développement limité MT12 - ch2 Page 1/8 Développements limités Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R non vide et non réduit à un point. I Notion de développement limité Dans tout ce paragraphe, a désigne un

Plus en détail

LIMITES EXERCICES CORRIGES

LIMITES EXERCICES CORRIGES ours et eercices de mathématiques LIMITES EXERIES ORRIGES M UAZ, http://mathscyrreer Eercice n Déterminer la ite éventuelle en de chacune des onctions suivantes : ) ) ) 4 ( ) Déterminer la ite éventuelle

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 009 L Maths (a) Rappelons d abord le résultat suivant : Théorème 0.. Densité de Q dans R. QUESTIONS DE COURS. Preuve. Il nous faut nous montrer que tout réel est

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015 Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie mars 015 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats Soit f la fonction définie sur l intervalle [1,5 ; 6] par : f (x)=(5x )e x On note C la courbe représentative

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé Baccalauréat S/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé A. P. M.. P. XRCIC 1 Commun à tous les candidats Partie A 1. L arbre de probabilité correspondant aux données du problème est : 0,3 0,6 H

Plus en détail

Du Calcul d Aire... ...Au Calcul Intégral

Du Calcul d Aire... ...Au Calcul Intégral Du Calcul d Aire......Au Calcul Intégral Objectifs Définir proprement l aire d une surface plane, au moins pour les domaines usuels (limités par des courbes simples) et fournir un moyen de la calculer.

Plus en détail

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2 Les parties A et B sont indépendantes. Partie A Exercice 3 (5 points) Commun à tous les candidats On considère la fonction A définie sur l'intervalle [1 ; + 00 [ par A(x) = 1-e -0039' ' x 1. Calculer la

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES Spé Maths Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la

Plus en détail

T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013

T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013 T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013 Durée : 2h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse, qu il aura

Plus en détail

INTRODUCTION. 1 k 2. k=1

INTRODUCTION. 1 k 2. k=1 Capes externe de mathématiques : session 7 Première composition INTRODUCTION L objet du problème est l étude de la suite (s n n définie par : n, s n = Dans une première partie, nous nous attacherons à

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

MATHS Rappels Suites, Fonctions, Développements limités

MATHS Rappels Suites, Fonctions, Développements limités INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE MATHS Rappels Suites, Fonctions, Développements limités Pascal Floquet Xuân Meyer Première Année à Distance Septembre 006 Jean-Claude Satge Table des matières

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

MATHEMATIQUES Option Economique

MATHEMATIQUES Option Economique Concours EDHEC 9 Classes Préparatoires MATHEMATIQUES Option Economique La présentation, la lisibilité, l'orthographe, la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront pour

Plus en détail

Mercredi 24 Juin 2015

Mercredi 24 Juin 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 5 MATHÉMATIQUES Série L ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

Suites réelles. 4 Relations de comparaison des suites 9 4.1 Encore du vocabulaire... 9. 5.2 Quelques propriétés... 13

Suites réelles. 4 Relations de comparaison des suites 9 4.1 Encore du vocabulaire... 9. 5.2 Quelques propriétés... 13 Maths PCSI Cours Table des matières Suites réelles 1 Généralités 2 2 Limite d une suite 2 2.1 Convergence d une suite....................... 2 2.2 Deux premiers résultats....................... 3 2.3 Opérations

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 (ES) ES : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

TD2 Fonctions mesurables Corrigé

TD2 Fonctions mesurables Corrigé Intégration et probabilités 2012-2013 TD2 Fonctions mesurables Corrigé 0 Exercice qui avait été préparé chez soi Exercice 1. Soit (Ω, F, µ) un espace mesuré tel que µ (Ω) = 1. Soient A, B P (Ω) deux sousensembles

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle L expression «croissance exponentielle» est passée dans le langage courant et désigne sans distinction toute variation «hyper rapide» d un phénomène. Ce vocabulaire est cependant

Plus en détail

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction Antécédents d un nombre par une fonction 1) Par lecture graphique Méthode / Explications : Pour déterminer le ou les antécédents d un nombre a donné, on trace la droite (d) d équation. On lit les abscisses

Plus en détail

Leçon 01 Exercices d'entraînement

Leçon 01 Exercices d'entraînement Leçon 01 Exercices d'entraînement Exercice 1 Etudier la convergence des suites ci-dessous définies par leur terme général: 1)u n = 2n3-5n + 1 n 2 + 3 2)u n = 2n2-7n - 5 -n 5-1 4)u n = lnn2 n+1 5)u n =

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral

Calcul différentiel et intégral Chapitre 27. Calcul différentiel et intégral 27 Limites... 27 2 Limite en un point fini... 27 2 Limite à droite ou à gauche... 27 2 Limite à l infini... 27 2 Utilisation de conditions... 27 2 Dérivation...

Plus en détail

Corrigé Pondichéry 1999

Corrigé Pondichéry 1999 Corrigé Pondichéry 999 EXERCICE. = 8 = i ). D'où les solutions de l'équation : z = + i et z = z = i. a. De manière immédiate : z = z = b. Soit θ la mesure principale de arg z : cos θ = Par suite arg z

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

Correction du BAC BLANC TECHNOLOGIQUE - Epreuve E4 MATHEMATIQUES ET TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET MULTIMEDIA

Correction du BAC BLANC TECHNOLOGIQUE - Epreuve E4 MATHEMATIQUES ET TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET MULTIMEDIA Correction du BAC BLANC TECHNOLOGIQUE - Epreuve E4 MATHEMATIQUES ET TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET MULTIMEDIA Exercice 1 (4 points) Dans une classe de terminale STAV de 5 élèves, chaque élève possède une

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

ECRICOME 2004. Voie Eco. 1 1 + x. f (x) dx n N, u n = 1. 0 xn f (x) dx

ECRICOME 2004. Voie Eco. 1 1 + x. f (x) dx n N, u n = 1. 0 xn f (x) dx ECRICOME 2004 Voie Eco 1 EXERCICE 1 EXERCICE Soient f la fonction numérique de la variable réelle définie par : x R, f (x = 1 2 et (u n la suite de nombres réels déterminée par : { u 0 = 1 f (x dx 0 n

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

u n+1 = qu n 100 100 (diminution) (augmentation) ou 1

u n+1 = qu n 100 100 (diminution) (augmentation) ou 1 I SUITES GÉOMÉTRIQUES 1 DÉFINITION Dire qu une suite(u n ) est géométrique signifie qu il existe un nombre réel q non nul tel que, pour tout entier n, u n+1 = qu n Le réel q est appelé la raison de la

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Aire sous une courbe et calcul de primitives

Aire sous une courbe et calcul de primitives Aire sous une courbe et calcul de primitives Le calcul de primitives d une fonction et celui de l aire de la surface bordée par le graphique de cette fonction sont intimement liés. Les exemples qui suivent

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE OLIVIER COLLIER Exercice 1 (2012) Une entreprise veut faire un prêt de S euros auprès d une banque au taux annuel composé r. Le remboursement sera effectué en n années par

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Calculs approchés d un point fixe

Calculs approchés d un point fixe M11 ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2013 - Partie D TITRE : Calculs approchés d un point fixe Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant les examinateurs :.10 minutes Dialogue avec les

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHEMATIQUES Série S

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHEMATIQUES Série S BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHEMATIQUES Série S ÉPREUVE DU LUNDI 22 JUIN 2015 Enseignement Obligatoire Coefficient : 7 Durée de l épreuve : 4 heures Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à

Plus en détail

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui :

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Sommaire SAMEDI 7 JANVIER 202 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Un rappel de cours sur les suites ; Page 2 Deu eercices intitulés

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées. L orthographe, le soin et la présentation sont notés sur 4 points. Activités numériques (12 points)

Plus en détail

GeoGebra pour consolider

GeoGebra pour consolider GeoGebra pour consolider les notions de: fonction composée asymptote oblique Objectif: S assurer de la maîtrise de la part des élèves de deux notions sus-signalées en leur demandant de construire point

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

Baccalauréat STI Génie civil Métropole 16 septembre 2010

Baccalauréat STI Génie civil Métropole 16 septembre 2010 Durée : 4 heures Baccalauréat STI Génie civil Métropole 16 septembre 010 L utilisation d une calculatrice est autorisée pour cette épreuve. Le candidat doit traiter les deux exercices et le problème. EXERCICE

Plus en détail

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B EXERCICE 1 (12 points) Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. A. Résolution d une équation différentielle On considère

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail

Cours MP. Espaces vectoriels normés

Cours MP. Espaces vectoriels normés Table des matières Espaces vectoriels normés B. Seddoug. Médiane Sup, Oujda I Norme et distance 1 I.1 Définitions..................... 1 I.2 Evn produit.................... 12 I.3 Notions topologiques

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1 Relations binaires Relations d équivalence Exercice 1 [ 02643 ] [Correction] Soit R une relation binaire sur un ensemble E à la fois réflexive

Plus en détail

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa Audioprothésiste (annuel) - MATHEMATIQUES 8 : EQUATIONS DIFFERENTIELLES - COURS + ENONCE EXERCICE - Olivier

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA)

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA) Agrégation interne de Mathématiques (et CAEPA Session 2009 Deuxième épreuve écrite 2 NOTATIONS ET PÉLIMINAIES On désigne par le corps des nombres réels et par C le corps des nombres complexes. Si f est

Plus en détail

Correction du baccalauréat ES/L Métropole 20 juin 2014

Correction du baccalauréat ES/L Métropole 20 juin 2014 Correction du baccalauréat ES/L Métropole 0 juin 014 Exercice 1 1. c.. c. 3. c. 4. d. 5. a. P A (B)=1 P A (B)=1 0,3=0,7 D après la formule des probabilités totales : P(B)=P(A B)+P(A B)=0,6 0,3+(1 0,6)

Plus en détail

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque Universités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Analyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque 1 Fonctions intégrables Définition 1 Soit I R un intervalle et soit f : I R + une fonction

Plus en détail

Raisonnement par récurrence Suites numériques

Raisonnement par récurrence Suites numériques Chapitre 1 Raisonnement par récurrence Suites numériques Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Raisonnement par récurrence. Limite finie ou infinie d une suite.

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION. Option économique MATHEMATIQUES III. Année 2006

CONCOURS D ADMISSION. Option économique MATHEMATIQUES III. Année 2006 ESSEC M B A CONCOURS D ADMISSION Option économique MATHEMATIQUES III Année 2006 La présentation, la lisibilité, l orthographe, la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Intégrale stochastique

Intégrale stochastique Intégrale stochastique Plan L intégrale stochastique générale Intégrale de Wiener Exemples Processus d Itô Formule d Itô Formule de Black & Scholes Le processus B est un mouvement Brownien et { Ft B,t

Plus en détail

Baccalauréat L spécialité Métropole La Réunion septembre 2008

Baccalauréat L spécialité Métropole La Réunion septembre 2008 Baccalauréat L spécialité Métropole La Réunion septembre 2008 L usage d une calculatrice est autorisé Ce sujet ne nécessite pas de papier millimétré 3 heures EXERCICE 1 4 s Un magasin de matériels informatiques

Plus en détail