Ville d ERSTEIN Rapport d activités 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ville d ERSTEIN Rapport d activités 2012"

Transcription

1 Ville d ERSTEIN Rapport d activités 2012

2 Sommaire Administration Générale : les moyens de l activité p. 2 Direction Générale des Services p. 3 et 4 Ressources Humaines p. 5 Finances p. 6 Administration Générale, Gestion Patrimoniale et Economie p. 7 Activités thématiques : les services aux usagers p. 8 Jeunesse et Education p. 9 Aides à la Personne et Solidarité p. 10 Service Technique, Aménagement et Environnement p. 11 et 12 Police Municipale p. 13 Culture et Préservation du Patrimoine p. 14 Sport, Loisirs et Tourisme p. 15

3 1 Administration Générale 2

4 Effectif présent au 31/12/12 : 8 agents Missions Direction et coordination de l ensemble des services Développement de l attractivité et des animations commerciales Coopération transfrontalière et décentralisée Elaboration de la communication externe et interne Organisation et suivi des commissions de quartiers Gestion de l informatique, de la téléphonie et des systèmes d impression Gestion des contrats d assurances et des contentieux, suivi des marchés publics - 1 directeur général des services - 1 assistante de direction - 1 chargée des affaires juridiques et du suivi de la commande publique - 1 chargé du système d information, des réseaux et des télécommunications - 1 administrateur système et réseau - 1 chargée de la communication, de l attractivité et des relations internationales - 1 infographiste chargée de l élaboration des supports de communication - 1 conseiller info énergie Effectif Le poste de Directeur Général des Services est occupé par M. Philippe SIREROL depuis septembre Rattaché auparavant à la Direction Générale des Services, le service des archives municipales fait partie du service Culture & Préservation du Patrimoine depuis le 1er septembre La Fête du Personnel Organisée par la Direction Générale des Services, la fête du personnel a rassemblé 268 personnes. Lors de cette soirée, 15 agents ont été mis à l honneur à l occasion de leur départ en retraite, de la venue d un enfant au sein de leur foyer ou de la remise de la médaille d honneur du travail. La Journée des Cadres Les cadres de la Ville ont visité la Sucrerie avant de se retrouver pour débattre de divers sujets dans la salle du Conseil Municipal. J aime ma Ville, j en prends soin La Ville poursuit son action dans le cadre de la campagne de communication «J aime ma Ville, j en prends soin» lancée en Des panneaux expliquant l abandon des pesticides ont ainsi été installés aux cimetières. Toujours dans un souci de respect de l environnement, la Ville d Erstein et la Communauté de Communes du pays d Erstein ont signé une convention avec McDonald s visant à faire évoluer le comportement des consommateurs de restauration rapide et à améliorer la propreté de la ville. Erstein, Un Parfum de Noël En parallèle au programme concocté par la commission, 24 Fenêtres de l Avent ont été ouvertes chaque jour dans un commerce différent. Un rendez-vous quotidien qui permet aux clients et public de profiter d un moment convivial. De nouvelles illuminations ont été installées à l entrée sud de Krafft sur les nouveaux candélabres. Préparation d une nouvelle manifestation pour 2013 Devant le succès et la mobilisation à l occasion de «Erstein, un Parfum de Noël, une nouvelle manifestation a mobilisé les services : «Erstein, un Parfum de Printemps». Elle met à l honneur la ruralité, l agriculture et le printemps. Commissions de quartiers Véritables structures consultatives, ces commissions permettent une interaction entre les habitants et l équipe municipale. Elles ont travaillé à la mise en place de nombreux projets comme celui du Troc-Livres à la Filature, œuvre-d art dans laquelle seront échangés des livres. Début juillet, la commission de quartier Bruhly a réalisé, avec les jeunes du quartier, le Service Animation Jeunesse Intercommunal et un graffeur professionnel, une fresque sur un mur situé rue de la Victoire. Conseil et veille juridique Marchés publics concernant les transports scolaires, la création de parcours historiques avec la mise en place de bornes et de fléchage ou encore les travaux de voirie pour la rue du 28 novembre Toutes ces procédures ont complété les nombreux conseils et la veille juridique à destination des services et des élus. 3

5 Chiffres clefs 29 réunions de Bureau 14 Comités de Direction 20 notes de services diffusées à l ensemble des agents afin d organiser le travail et de mettre en place des procédures. 6 réunions publiques organisées en 2012 dans le cadre des commissions de quartiers avec un moyenne de 100 participants 400 personnes au lancement de «Erstein, Un Parfum de Noël» 3 contentieux devant les tribunaux 221 PC/ordinateurs portables répartis sur 21 sites 300 personnes conseillées par l EIE sur des travaux d économie d énergie 4

6 Missions Mise en œuvre de la politique des ressources humaines de la collectivité Elaboration et gestion du budget Conseil à l ensemble des services et aux élus Organisation et participation au dialogue social Etablissement de la paie Gestion des carrières (du recrutement au départ à la retraire des agents) Gestion des avantages sociaux Formation Gestion de l accueil des stagiaires et des apprentis Prévention de la santé au travail Effectif présent au 31/12/12 : 6 agents - 1 responsable de service - 1 assistante emploi-formation - 2 gestionnaires paie-carrière - 1 agent chargé de la mise en oeuvre des règles d hygiène et de sécurité ACMO (0.80 équivalent temps plein) - 1 agent contrat d insertion Entretiens professionnels Après l expérimentation de l entretien professionnel en 2011, une enquête a été réalisée auprès des agents et des encadrants qui a conduit à l actualisation du support d entretien, en concertation avec l organisation représentative du personnel. Protection sociale des agents En application d une directive européenne, les dispositifs d aide financière des collectivités à la protection sociale de leurs agents (Mutuelle et Prévoyance) ont dû être revus. A Erstein, la réflexion a abouti à la conclusion de contrats collectifs plus avantageux pour les agents, à un coût constant pour la collectivité. Document Unique (Recensement et évaluations des risques professionnels sur chaque poste de travail) 2012 aura vu l élaboration du Document Unique (DU). Les services et agents ont quasiment tous été rencontrés afin de recenser et d évaluer avec eux les risques professionnels auxquels ils sont exposés. S ensuivra une programmation d actions correctives visant à ramener le niveau des risques au minimum. Chiffres clefs 219 postes au 31/12/2012 dont 7 postes d apprentis et 9 emplois d insertion 5 départs à la retraite Loi du 12 mars 2012 Résorption de l emploi précaire Sur 34 emplois contractuels, 15 agents ont pu bénéficier d une «cédéisation» (passage en CDI). La mise en place de stages rémunérés de longue durée Dans un objectif de professionnalisation de jeunes diplômés et de développement d actions nouvelles dans les services, 4 stages rémunérés de longue durée ont été mis en place au service des finances, aux services techniques et à la direction générale. 5

7 Missions : Effectif présent au 31/12/12 : Elaboration des documents budgétaires et financiers (débat d orientation budgétaire, budget primitif, compte administratif, décision modificative) Exécution et suivi budgétaire Gestion de la dette Analyse financière rétrospective et prospective Conseil à l ensemble des services 3 agents à temps complet dont 1 responsable de service et 2 gestionnaires Accueil d un stagiaire (mars et jui, élève en BEP Métiers des Services Administratif au Lycée Marguerite Yourcenar d Erstein Mise en place d un portail famille Jusqu en septembre 2012, les produits des services de la Ville (écoles, périscolaires, restauration scolaire, écoles de musique et d arts plastiques) étaient facturés par le service des finances par le biais de titres individuels (1 titre = 1 facture). A partir de cette date, de nouveaux logiciels ont été installés ; «E-enfance» et «C-culture». Ces outils permettent désormais aux services concernés d établir eux-mêmes la facturation et de compiler l ensemble des factures dans un seul et même rôle. Le service des finances arrive en bout de chaîne pour émettre un seul titre, correspondant au total du rôle. Chiffres clefs mandats émis en titres bons de commande sur l ensemble de la collectivité factures enregistrées 7 décisions modificatives du budget en 2012 Contrat Unique d Insertion L année a été marquée par l arrivée de Yasemin Guducu dans la cadre d un CUI (contrat unique d insertion). Présente 24h par semaine, elle appuie l équipe dans la réalisation de ses missions. 6

8 Missions Organisation et fonctionnement du Conseil Municipal et des commissions préparatoires rattachées Gestion financière et administrative du patrimoine communal bâti et non bâti Conduite de la partie juridique, administrative et foncière d opérations immobilières, recherches foncières et cadastrales Gestion patrimoniale et des dossiers à caractère environnemental Constitution et suivi de la commission communale des impôts directs Distribution interne et externe des courriers et documents communaux Logistique des réunions et réceptions Gestion des salles de réunion et réceptions Nombre d agents au 31/12/12 : 3 agents - 2 administratifs - 1 technique 1. Faciliter la réservation des salles La mise en œuvre et le déploiement général du système informatique de gestion et de réservation des salles communales partagé sur l internet (GRR) permet à chaque service d effectuer directement sa réservation. La consultation en est ainsi facilitée et l agent chargé de la préparation des salles a une vue annuelle des réunions. 2. Procédure de dématérialisation des délibérations Les délibérations du Conseil Municipal sont désormais transmises par voie électronique au contrôle de légalité. Chiffres clefs Organisation de 9 séances du conseil municipal, précédées de 7 réunions de la commission Administration et Moyens Généraux 136 délibérations du conseil municipal Organisation de 2 commissions réunies et de 4 commissions Budget et Gestion Financière. 3. Les baux ruraux L année est marquée par la mise en oeuvre des baux ruraux environnementaux à l euro symbolique des prés communaux de l Oberweid. 4. Transfert des bûcherons au SIVU Le service a accompagné le transfert des bûcherons communaux de la Ville d Erstein vers le SIVU de Centre Alsace à compter du 1er janvier

9 2 Activités thématiques 8

10 Effectif présent au 31/12/12 : 50 agents Missions Etude, mise en œuvre et coordination des projets liés à l éducation, au monde scolaire et à la petite enfance. Assurer la relation entre l Université Populaire et les services municipaux Animations péri et extra scolaires menées par : Le Conseil Municipal des Enfants Les Restaurants Scolaires L accompagnement à la scolarité, Les Cahiers Ensoleillés L Accueil de Loisirs Sans Hébergement L Accueil Périscolaire Anne Frank Les Accueils Périscolaires maternelles Un bâtiment neuf à l échelle d un service en nette progression L effectif en constante évolution en restauration scolaire maternelle a nécessité une réorganisation complète de ce service dans un bâtiment neuf, entièrement repensé pour améliorer l accueil des tout-petits. Parallèlement à cette restructuration, le service en cuisine pour les enfants des écoles maternelles a été revu, en s appuyant sur une démarche qualitative garantissant la validité du Plan de Maîtrise Sanitaire. Une démarche similaire, en vue de proposer une qualité de service durant le temps extrascolaire des mercredis et petites vacances, a nécessité une réorganisation adaptée à l accueil d un groupe d enfants de plus de 6 ans, dans une salle adjacente au bâtiment de la restauration scolaire. L agrandissement et la mise aux normes de la cuisine à l école Marie Curie L exigence des normes en matière d hygiène et de sécurité alimentaire a conduit, tout naturellement, le service de restauration scolaire à reconsidérer son organisation, toujours et encore, dans le strict respect de la démarche HACCP (méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire). Ainsi l extension de la cuisine actuelle permettant aux agents de cuisine de définir clairement les différentes zones de travail (décartonnage, légumerie, stockage, production.) ajoute une plus value qu il convient de mettre en exergue. Les méthodes de travail ont également été revues et validées par la mise en œuvre de procédures de maîtrise des points critiques aux divers stades de la chaîne alimentaire. Chiffres clefs 410 familles «usagers» des structures péri et extra scolaires 549 enfants sur 1079, scolarisés dans les écoles primaires, fréquentent les structures d accueil de la ville, soit 1 enfant sur 2 9

11 Missions Effectif présent au 31/12/12 : 6 agents Accueil du public Standard téléphonique Elaboration des cartes d identité, des passeports et des actes d Etat-Civil Tenue du fichier population Gestion des Cimetières Organisation des élections Mise en œuvre de la politique «Aînés» Gestion du Centre Communal d Action Sociale Nouveau Règlement des Cimetières L arrêté municipal portant règlement des cimetières établi le 14 février 2012, complété d un arrêté modificatif du 13 juin 2012, permet de faire évoluer la gestion de nos cimetières communaux. En fin d année, de nouveaux espaces cinéraires ont ainsi vu le jour. Appelés «cavurnes», ces derniers offrent la possibilité de faire inhumer les urnes sous terre et de faire poser un monument funéraire en surface. D autres opérations suivront : les procédures administratives pour exhumation des restes mortels en toute dignité ou encore la création d un ossuaire pour entreposer et répertorier les restes ainsi exhumés. Salle Hanfroeste BUREAU DE VOTE N 6 Dans le cadre des travaux d aménagement d une nouvelle zone de loisirs route du Rhin, la salle Hanfroeste, siège du bureau de vote n 6, a dû être démolie. Durant la période des travaux, ce bureau de vote a été transféré dans la salle d animation du camping municipal. De nouvelles cartes électorales précisant le lieu de vote pour les scrutins de 2012, ont été envoyées aux électeurs concernés. La modernisation du service public - L adhésion aux démarches en ligne Au 1er août, la Ville d Erstein a adhéré au service public de démarches en ligne, dans le but d améliorer les services aux usagers et de faciliter les démarches administratives. Ainsi, il n est plus nécessaire de se déplacer en mairie : désormais, chacun peut, à partir de son domicile et en utilisant son ordinateur personnel, demander son inscription sur les listes électorales ou encore procéder à son recensement citoyen obligatoire pour les jeunes âgés de 18 ans. La Semaine Bleue des Aînés La Semaine Bleue a été organisée pour la 4ème année consécutive du 15 au 19 octobre Elle était orientée plus particulièrement vers les structures ersteinoises hébergeant des personnes âgées. Des activités diverses (ateliers informatiques 10 à la Médiathèque, jeux de casino, atelier de peinture/création, conférence par une art-thérapeute, cours de gymnastique, conférence par une diététicienne) se sont déroulées au sein de ces établissements, favorisant ainsi les échanges entre résidents et non-résidents. La première Fête de Noël des Séniors La Ville d Erstein et le Club d Activités des Seniors se sont associés afin d organiser une Fête de Noël pour les Ersteinois âgés de 75 ans et plus. Cette manifestation a réuni au total près de 400 personnes dans la salle Hérinstein qui était décorée par les services de la Ville. Portage de livres à domicile pour les Séniors Un nouveau service de portage à domicile a vu le jour en octobre avec le soutien d une équipe bénévole : 13 personnes âgées profitent de ce service une fois par mois. Le Centre Communal d Action Sociale - 5 réunions du Conseil d Administration. - Organisation de 10 réunions du Conseil de Solidarité avec les tous les partenaires : Restos du Cœur, CRF, assistantes sociales, ARP, Conférence St.Vincent-de-Paul, M. le Curé). - Organisation de la collecte de la Banque alimentaire en novembre. Chiffres clefs demandes de passeports (32.6% des demandes concernent des Ersteinois et 67.4% des personnes non domiciliées à Erstein) demandes de cartes nationales d identité 194 nouveaux électeurs inscrits à Erstein

12 Effectif présent au 31/12/12 : - 69 agents (dont 20 à temps partiel) Missions L Administration, Urbanisme et Développement : Renseignement - accueil du public secrétariat - gestion des autorisations d occupation et d utilisation des sols - gestion des documents de planification dont la révision du Plan d occupation des sols (P.O.S.) en Plan Local d Urbanisme (P.L.U.) - information sur les données cadastrales de la commune - élaboration et suivi d opérations d urbanisme opérationnel - élaboration des pièces administratives - suivi des procédures de consultation des marchés publics - suivi des subventions Les Espaces urbains, Bâtiments et Déplacements : Préparation et suivi des projets d aménagement des espaces urbains - construction et restructuration de bâtiments - entretien des espaces urbains (voirie, espaces publics, ponts, chemins ruraux, mobilier urbain, signalisation verticale et horizontale) - gestion de l occupation du domaine public - règlement de voirie communale et de la base de données urbaines - gestion technique du patrimoine bâti de la Ville et des aires de jeux Le Centre Technique et Logistique Travaux d entretien en régie pour les bâtiments communaux, les aires de jeux, les espaces urbains - nettoyage des bâtiments, gestion des travaux et de l entretien des espaces verts cimetières - nettoyage et salubrité des espaces urbains - gestion du parc automobile et du matériel technique - la logistique en moyens humains et techniques pour les fêtes et cérémonies Organisation interne L équipe administrative du service se renforce et se stabilise avec l arrivée en août 2012 de M. Hervé Helfer, responsable bâtiment. Mme Christiane Cornec assure à partir de septembre 2012 la responsabilité du service, M. Philippe Sirerol étant nommé Directeur Général des Services. Plan Local d Urbanisme De longs mois se sont écoulés depuis le lancement de la procédure de révision du Plan d Occupation des Sols en Plan Local d Urbanisme. Les nombreuses réunions de travail ont abouti à un projet arrêté en conseil municipal le 28 août La procédure s est ensuite poursuivie notamment avec la désignation d un commissaire enquêteur qui a assuré des permanences en Mairie à partir de décembre 2012 et s est poursuivie jusqu à mi-janvier Le PLU a été appouvé en séance plénière du 4 mars Zone de loisirs Après le choix du maitre d œuvre et des entreprises mandataires, les grands travaux d aménagement de la zone de loisirs ont 11

13 Chiffres clefs correspond au montant des travaux de rénovation des pierres de taille, d isolation, de toiture de l ancienne sous-préfecture, bâtiment qui date de 1880 qui accueillait les services de l Etat jusqu en Les travaux d extension du restaurant scolaire de l école Marie Curie ont représenté un coût de ont permis la création d un parking de 45 places et de son éclairage à l angle de la rue de la laine peignée et la rue des Sheds. 77 rues concernées par la tournée hebdomadaire de la balayeuse. 45 commerçants ont décorés leurs vitrines avec des guirlandes confectionnées au service des espaces verts. Heures et travail consacrés aux fêtes et cérémonies : 5000 heures (dont 1223 heures pour les associations, 1000 heures pour le Festival du Sucre, 398 heures Parfum de Noël, 3420 heures Fêtes et Cérémonies). Acquisition de véhicules, parc machines : * 1 Master au service Salubrité * 1 Kangoo au pôle Bâtiment : rénovation de la couche de roulement de la rue de Strasbourg 400 actes d urbanisme délivrés (permis construire, certificat préalable, DIA...) 12

14 Effectif présent au 31/12/10 : 8 agents Missions Application des pouvoirs de police du Maire : * Maintien du bon ordre public : surveillance générale, police route, sécurisation des sorties d écoles, patrouilles mixtes, sécurité routière, verbalisation du mauvais stationnement, fourrière, * Maintien de la tranquillité publique en réglant les problèmes de voisinage et en faisant respecter l arrêté municipal anti bruit, * Maintien de la salubrité publique en luttant notamment contre les déjections de toutes natures (dépôts d ordures, déjections canines, souillures de la voie publique, etc ), * Maintien de la sécurité publique lors des manifestations et autres festivités annuelles (Festival du Sucre, cérémonies patriotiques, évènements sportifs, etc ), * Réglementation des activités professionnelles : marchés et foires. Police funéraire : pose de scellés et bracelets avant mise en bière. Gestion du TGV. - 6 policiers municipaux - 1 secrétaire en BAC Pro en alternance - 1 agent détaché du Centre Technique Municipal chargé de l aire d accueil des gens du voyage Chiffres clefs 94 patrouilles de nuit, dont 44 effectuées le samedi soir ; 362 interventions ; contraventions relevées dont 922 timbres amendes et 295 PVe : 69,4 % pour des infractions au stationnement, 23,2 % pour des infractions au Code de la Route, 7,4 % pour des infractions à la vitesse. Brigade équestre Une brigade équestre a été mise en place en février Celle-ci améliore le service en contribuant efficacement à la surveillance urbaine et péri-urbaine. En effet, les chemins forestiers difficilement carrossables sont donc parcourus régulièrement afin de lutter contre les dépôts sauvages. Ce mode de surveillance participe également à la baisse et à la prévention des vols à la roulotte autour des différentes aires de stationnement, notamment au Polder et au centre équestre. L organisation du service est ainsi adaptée à cette nouvelle brigade qui a permis d interpeller à plusieurs reprises des personnes circulant avec des deux roues dans des secteurs protégés et interdits. Procès-verbal Electronique Depuis le 1er octobre 2012, la Police Municipale d Erstein utilise le procès-verbal électronique (PVe). L enregistrement des contraventions, la notification de la verbalisation et le recouvrement des amendes sont des opérations qui sont réalisées, à présent, de façon électronique et qui seront ensuite traitées par le Central National de Recouvrement à RENNES. Le PVe vient s inscrire dans une logique de modernité en lieu et place de la version papier qui va disparaitre dans les années à venir. 13

15 Missions Saison à rire Relais culturel Erstein Développement de l offre culturelle Démocratisation de l accès à la culture et développement des pratiques artistiques Valorisation et promotion de différentes offres culturelles Participation au dynamisme du territoire et à son attractivité Préservation du patrimoine bâti Relais Culturel La saison 2011/2012, bâtie autour du rire, a fait la part belle aux spectacles de qualité : théâtre, spectacle de marionnettes, musique, contes et comptines ont diverti petits et grands. Comme à l accoutumée, les spectacles se sont produits dans différents lieux de la ville : cinéma, salle de spectacles du Centre Hospitalier, place des Fêtes, temple protestant, salle Saint- Martin, Médiathèque ou encore le musée Würth. Le service s est attelé à programmer une nouvelle saison autour de la thématique du rêve. Quant au festival, Un été ailleurs, il a posé ses valises en Italie. Durant une semaine. Fin 2012, la convention du Relais Culturel, liant la Ville d Erstein au Département du Bas-Rhin, a pu être reconduite avec succès. L arrivée d une billetterie informatisée et la formation de deux agents à cet outil a permis de fidéliser un public toujours plus nombreux. Ecole Municipale de Musique Les ateliers de MAO (musique assistée par ordinateur) et de culture musicale sont désormais proposés par sessions (plus longues et moins nombreuses qu un cours hebdomadaire). Les élèves de l ensemble instrumental ont participé au weekend de travail de l Harmonie Municipale d Erstein et à quelques-unes de leurs manifestations comme celles du 18 mai ou du grand concert annuel. 9 auditions mensuelles ont eu lieu en septembre On peut compter une quinzaine de participants, jeunes ou adultes, devant un public régulier d une cinquantaine de personnes. Ecole Municipale d Arts Plastiques Au second semestre 2012, 59 élèves, répartis en 6 ateliers, se sont inscrits à l Ecole Municipale d Arts Plastiques d Erstein, ce qui en fait, à ce jour, l une des plus importantes écoles en régie directe du département du Bas-Rhin. Devant le succès de l atelier arts plastiques/théâtre mis en place en 2011, un second s est ouvert en Autour du ciné-club d Erstein, les élèves de l EMAPE ont réalisé des affiches exposées dans les sucettes publicitaires de la ville, au cinéma, à la médiathèque et dans l espace pédagogique du musée Würth. La nouveauté de la saison a été la mise en place d un atelier ouvert aux ados/adultes et d une activité de fabrication de film d animation avec un intervenant. 14 Effectif présent au 31/12/12 : 33 agents dont - 1 chef de service - 1 assistante de direction - 1 coordinatrice du Relais Culturel - Médiathèque : 1 responsable et 1 adjoint encadrant 6 agents - Etappenstall : 1 responsable encadrant 2 agents - Ecole municipale d arts plastiques - EMAPE : 1 responsable - Ecole municiple de musique EMME : 1 responsable encadrant 13 enseignants - 1 chargée de conservation du patrimoine local et gestion de l information Etappenstall En 2012, l équipe s est particulièrement investie sur trois axes principaux : la préparation de l exposition Quand le tout Erstein se faisait photographier avec l exploitation du fonds Mayer, une étude des publics et la médiation avec le développement des animations scolaires et la montée en puissance des «croquemusée». Cette année fut également l occasion de célébrer les dix ans de l équipement. Cet anniversaire a été décliné en une programmation riche et dynamique tout au long de la saison : 8 expositions et 46 artistes venus d horizons géographiques divers. Médiathèque L année a été rythmée par l accueil des scolaires et du RAM, des expositions, des conférences et de nombreuses actions de lectures publiques. Un nouveau service de portage à domicile a vu le jour en octobre avec le soutien d une équipe bénévole : 13 personnes âgées profitent de ce service une fois par mois. Archives Municipales Auparavant rattachées à la Direction Générale des Services, les archives municipales ont rejoint le service Culture et Préservation du Patrimoine en septembre Des archives nouvelles sont entrées par voie extraordinaire. La Charte de 1303 ainsi que le Fonds Mayer. Pour la première, dérobée en 1926, elle a été restituée à la Ville en juin. Elle constitue désormais le document le plus ancien conservé par les Archives Municipales. Le Fond Mayer est un complément du don des héritiers du photographe ersteinois. Il se compose d environs 200 plaques de verre et tirages papier, d une lithographie de Tomi Ungerer, de quatre fonds peints et de quelques objectifs photographiques. Les archives ont accueilli deux classes dans le cadre des cinquante ans du Traité de l Elysée marquant la réconciliation Franco-Allemande. Deux groupes d élèves du Lycée Marguerite Yourcenar d Erstein ont ainsi pu profiter d une visite des locaux et d explications sur les missions des Archives Municipales. Ils ont également pu découvrir des documents relatant cet évènement historique.

16 Missions Gestion des équipements sportifs, loisirs et touristiques de la Ville Soutien au tissu associatif local Coordination de l organisation des manifestations sportives et de loisirs Réalisation d actions de promotion en direction Effectif présent au 31/12/12 : 30 agents - Erstein-Détente : 23 agents - Camping : 2 agents - Soutien aux associations : 5 agents Le soutien à la vie associative Le soutien de la ville aux associations s est traduit par : - l aide logistique, matérielle et humaine à l organisation des nombreuses manifestations - l aide au montage de projet associatif - le soutien aux associations pour la réalisation de partenariat - la promotion des associations grâce au guide des associations - l organisation d animation de valorisation du tissu associatif local (soirée des associations, semaine du sport, soirée des sportifs méritants, portes ouvertes ) - le travail en partenariat avec l Association Culture et Loisirs d Erstein. Le camping Le camping a maintenu en 2012 son niveau 2** dans le cadre de la nouvelle réglementation de l hôtellerie de plein-air. Ce classement devra être renouvelé tous les 5 ans marque pour le camping une réflexion sur son devenir. Le Conseil Municipal a, en effet, choisi de modifier le mode de gestion de l équipement pour passer d une régie directe à une délégation de service public. Ce changement a pour objectif de développer l offre d hébergement légers de loisirs et de passer le camping à un niveau 3***. La procédure a été initiée en fin d année 2012 et sera conclue par le choix d un délégataire au courant de la saison Projet d aménagement de la Zone de loisirs La démolition a rapidement fait place à l apparition de l ossature des équipements et notamment du nouveau hall de tennis. Le club de foot a pour sa part été contraint de quitter ses locaux et de disperser ses activités entre les installations de Krafft, de Gerstheim et du terrain de foot du camping où des bâtiments provisoires ont été installés. Erstein Détente L espace fitness poursuit son évolution. Sa fréquentation a augmenté de près de 30% par rapport à Pour satisfaire cette nouvelle clientèle, de nouveaux cours ont été mis en place comme la Zumba. Les journées portes ouvertes organisées en septembre ont été un succès. Nombreux sont ceux qui ont pu découvrir gratuitement cet espace de remise en forme et les nombreux services qui peuvent être proposés. De nombreux travaux de réfection et de rénovation ont été réalisés (toboggan, paressons, peintures, sécurisation des accès aux bassins, casiers dans les vestiaires collectifs ) permettant d améliorer l accueil des publics. permettant d améliorer l accueil des publics. Chiffres clefs Erstein Détente : entrées à la piscine (public, scolaires, associations) entrées au fitness - plus de heures d ouverture (public, scolaires, associations) - budget de fonctionnement : (hors masse salariale et consommations d énergies) Le Camping du Wagelrott : - plus de touristes ont séjourné sur le site - un taux d occupation moyen de 40% - budget de fonctionnement : (hors masse salariale et consommations d énergies) Le soutien à la vie associative : - plus de 100 associations présentes sur la localité de subventions versées aux associations 15

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014.

Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014. Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014. Monsieur le Maire de LIT ET MIXE a l honneur, conformément aux dispositions des articles 48 et 77 de la loi du 5 avril 1984, d informer ses administrés

Plus en détail

ASUR. Action Sociale de l Université de Rennes 1. en faveur des personnels ASUR 1

ASUR. Action Sociale de l Université de Rennes 1. en faveur des personnels ASUR 1 ASUR Action Sociale de l Université de Rennes 1 en faveur des personnels ASUR 1 Qu est ce que l ASUR?. Service Commun d Action Sociale. Conseil de Direction. Élection par les personnels Quels sont les

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité.

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité. Jean Hugues PEYRE à Présents :, Maire, Delphine GREGORI, Véronique SCHUBNEL,,Jonathan Madame le Maire souhaite la bienvenue, remercie tous les membres de leur présence ainsi que les personnes de l assistance,

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBERATIONS Séance du 30 septembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBERATIONS Séance du 30 septembre 2013 République Française Département de l'yonne Commune de SAINT-PÈRE (89450) EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBERATIONS Séance du 30 septembre 2013 Membres en exercice : 11 Présents : 7 Votants: 9 Secrétaire de

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012 Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 4 mars 2010 DOSSIER DE PRESSE POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE Convention de partenariat 2010-2012

Plus en détail

FINANCES COMMUNALES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT

FINANCES COMMUNALES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT FINANCES COMMUNALES Dans un souci de compréhension et d explication accessible par tous, voici les différents grands comptes utilisés par les collectivités territoriales et donc par notre commune. DEPENSES

Plus en détail

APPROUVE APPROUVE AUTORISE

APPROUVE APPROUVE AUTORISE L an deux mille treize, le 3 décembre, à vingt heures trente, le conseil municipal de la commune de LABASTIDE-MURAT, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la présidence de

Plus en détail

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 Présents :Nathalie ACQUAVIVA Blanche CASSARINO, Dominique COMBAZ, Jérôme CRUVIEUX, Céline DI-DIO, Gérard FLANDRIN, Estelle GAVROIS, Françoise GILLOTIN, Xavier GONARD, Christian

Plus en détail

ORDRE DU JOUR SÉANCE RÉGULIÈRE DU 1ER AVRIL 2008

ORDRE DU JOUR SÉANCE RÉGULIÈRE DU 1ER AVRIL 2008 ORDRE DU JOUR SÉANCE RÉGULIÈRE DU 1ER AVRIL 2008 VEUILLEZ NOTER QUE L ORDRE DU JOUR EST DIFFUSÉ À TITRE D INFORMATION SEULEMENT ET PEUT ÊTRE SUJET À CHANGEMENT AVANT ET/OU DURANT LA TENUE DE LA SÉANCE

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 TARIFS DES SERVICES DU CENTRE DE GESTION POUR L ANNEE 2015

CIRCULAIRE CDG90 TARIFS DES SERVICES DU CENTRE DE GESTION POUR L ANNEE 2015 CIRCULAIRE CDG90 03 /15 TARIFS DES SERVICES DU CENTRE DE GESTION POUR L ANNEE Le conseil d administration du centre de gestion, lors du vote du budget primitif du centre de gestion le 19 décembre 2014,

Plus en détail

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président,

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président, Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992 Bordeaux, le 22 mars 2010 Monsieur le Président, Par lettre du 9 septembre 2008, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes

Plus en détail

Communauté De Communes du Trièves

Communauté De Communes du Trièves Communauté De Communes du Trièves CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 26 novembre 2012 18h30- Saint Martin de Clelles Ordre du jour Secrétaire de séance- Désignation Approbation du compte rendu du conseil de communauté

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H Direction de la Coordination Administrative PG/MC CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H ORDRE DU JOUR 2011-10 1 - DECISION MODIFICATIVE N 1 EXERCICE 2011 BUDG ET PRINCIPAL 2 - ADHESION DE

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le 14 avril les membres du conseil municipal se sont réunis à la Mairie, sous la présidence de Christian BREMAUD, Maire. Nombre de

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2013 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2013 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/SV ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2013 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE Département de la Haute-Savoie Commune de LA MURAZ 74560 Le Conseil Municipal de la Commune de LA MURAZ régulièrement convoqué le 29 août 2014, s est réuni en session ordinaire sous la présidence de Nadine

Plus en détail

APPROUVE l acte constitutif du groupement de commandes pour l achat d électricité coordonné par le Syndicat d Energie des Yvelines.

APPROUVE l acte constitutif du groupement de commandes pour l achat d électricité coordonné par le Syndicat d Energie des Yvelines. PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DU 12 FÉVRIER 2015 - Approbation du procès-verbal de la séance du 20 janvier 2015 - Adhésion au groupement de commande d électricité - Adhésion au groupement de commande pour

Plus en détail

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne ... en Junior Asso Vers qui puis-je me renseigner si je veux créer une MDL? - Mon chef d établissement et/ou le référent vie lycéenne de mon établissement. - Délégué(e) académique à la vie lycéenne. -

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour M A I R I E DE D I J O N PALAIS DES ETATS DE BOURGOGNE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30 septembre 2013 Ordre du Jour 1 - Conseil du 24 juin 2013 - Procès-verbal - Approbation I- ECOLOGIE URBAINE A- URBANISME

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Règlement du restaurant scolaire

Règlement du restaurant scolaire DEPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER REPUBLIQUE FRANCAISE ARRONDISSEMENT DE BLOIS COMMUNE DE SAINT GERVAIS LA FORET Règlement du restaurant scolaire Le présent règlement concerne l organisation du restaurant scolaire.

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 Le premier mars deux mille quatorze, à neuf heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

L éducation populaire en Alsace

L éducation populaire en Alsace L éducation populaire en Alsace Actions et partenariats (avec les collectivités L ÉTÉ DE L ÉDUCATION POPULAIRE 1 L éducation populaire en Alsace ( Sommaire Édito de Philippe Richert, Président du Conseil

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

VENDREDI 13 JUIN 2014

VENDREDI 13 JUIN 2014 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA BOITE A MALICE VENDREDI 13 JUIN 2014 SALLE BARBARA ST MARTIN DU FOUILLOUX RAPPORT MORAL Difficile de résumer l année 2013 en quelques mots Du côté des administrateurs

Plus en détail

Nbr de membres en exercice : 53 Quorum : 27 Date de la convocation : 07/11/2012 Affichée le : 11/12/2012

Nbr de membres en exercice : 53 Quorum : 27 Date de la convocation : 07/11/2012 Affichée le : 11/12/2012 En vertu de l'article L.2131-1 du CGCT, le Maire de Poitiers atteste que le présent acte a été affiché, transmis en Préfecture le.. et/ou notifié le.. et qu'il est donc exécutoire. Pour le Maire, Par délégation

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Concertation sur le développement de la zone balnéaire Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Le développement durable au cœur de la démarche OBJECTIF: réduire la pression anthropique sur les plages avec

Plus en détail

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME Mercredi 25 juin 2014 à 9h30 à l'aquarium de La Rochelle Contact presse Préfecture de la Charente-Maritime / Service départemental de la

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.AUGUSTE, L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, B.LEDRU, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN, N.DUPUIS,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 1559. 14 - Délégation de Service Public - Casino de Besançon - Rapport sur l exercice 2010

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 1559. 14 - Délégation de Service Public - Casino de Besançon - Rapport sur l exercice 2010 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 1559 14 - Délégation de Service Public - Casino de Besançon - Rapport sur l exercice 2010 M. l Adjoint MARIOT, Rapporteur : 1. Les principales caractéristiques

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans. Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7

DOSSIER DE PRESSE. A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans. Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7 DOSSIER DE PRESSE A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7 Les haltes garderies à Nancy La halte garderie est un accueil souple sur un temps limité

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

VILLE DE MORBECQUE Compte-rendu de la réunion de Conseil Municipal 27 mai 2010

VILLE DE MORBECQUE Compte-rendu de la réunion de Conseil Municipal 27 mai 2010 VILLE DE MORBECQUE Compte-rendu de la réunion de Conseil Municipal 27 mai 2010 Le 27 mai 2010 à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de la Commune dûment convoqué, s est réuni en séance publique à la

Plus en détail

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité Conseil de Quartier Malcense - Egalité du 14 septembre 2009 1 Avant de commencer le Conseil de Quartier, Monsieur TALPAERT, Président du Conseil de Quartier excuse l absence de Madame DAHMANI L KASSIMI,

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE PM Préavis n 46 18 novembre 2005 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant la 2ème série de compléments au budget 2005 Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Elections Départementales Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Bulletin n 170 Procédure de vote: Vous ne pouvez pas panacher, les noms des candidats, pas de

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION 72 CHAPITRE 5 I JEUNESSE L enseignement secondaire LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS Collège Gounod 6 bis rue Gounod

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du jeudi 26 01. 2012

Compte-rendu du Conseil Municipal du jeudi 26 01. 2012 Compte-rendu du Conseil Municipal du jeudi 26 01. 2012 Monsieur le Maire, Serge MARTINEZ ouvre la séance à18h 35 et procède à l appel des conseillers. Sont présents : Elus de la majorité M. MARTINEZ Mme

Plus en détail

REORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DES PERSONNELS DES ECOLES

REORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DES PERSONNELS DES ECOLES CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél. : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr

Plus en détail

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement SOMMAIRE Tout projet doit être mûrement réfléchi pour juger de sa pertinence, de sa faisabilité et des enjeux économiques qui en résultent, de ses coûts et finalement de sa rentabilité. La constitution

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail