Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France"

Transcription

1 Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France

2 Hormonothérapie Efficacité connue depuis 1941 (C.Huggins) Récepteur aux androgènes présent dans 97% des cas Résistance à la castration= inéluctable mais délai très variable

3 Endocrine therapies Adrenals Testis Androgen Receptor inhibitors: -Bicalutamide -Enzalutamide Abiraterone Castration (alhrh or surgery) Testosterone Autocrine secretion Abiraterone DNA Cell division

4 Le «flare-up» des agonistes de la LHRH Taux de testostérone Injection alhrh 2-3 semaines Temps

5 Le «Flare-up» Elévation initiale de la testostérone sous agoniste de la LHRH Peut aggraver les symptômes si non prévenu Prévention systématique: co-prescription d un inhibiteur du RA pendant quelques semaines (3 semaines)

6 Hormonothérapie: Quand? Prévention + RT ou PR H immédiate? Continue ou intermittente? H immédiate ou différée? Poursuite? 2e ligne? CaP localisé Rechute PSA Symptômes Pas de CaP N + Métastases H-résistance 10 ans

7 Formes localisées à risque 3 (grands) essais d hormonothérapie prolongée: EORTC (Bolla) RTOG 92-2 (Hanks) RTOG (Pilepitch) 1 essai d hormonothérapie courte D Amico 2004

8 Essai EORTC ( Bolla 2002) 415 patients T1-T2 Gleason élevé, T3-T4 (82% de T3) RT= 70 Gy Gosereline (Zoladex) pendant 3 ans (+ Androcur 1 mois) versus rien OS à 5 ans: 78% (72-84) vs 62% (52-72) Bolla M. et al., Lancet 2002, 360:

9 Essai EORTC: PFS-PSA Bolla M. et al., Lancet 2002, 360:

10 Essai EORTC: Overall survival Bolla M. et al., Lancet 2002, 360:

11 Formes localement avancées: bénéfices de l hormonothérapie (prolongée) Essai EORTC (Bolla, Lancet 2002) RT vs RT + H 3 ans n= 412 Follow-up: 5 ans OS= 62% vs 78% (p= ) Essai RTOG (Pilepitch ASCO 2003) RT vs RT + H à vie n= 977 (T3 ou N+) Follow-up: 7 ans OS= 38% vs 47% (p= 0.004)

12 Essai RTOG 92-2 T2-T4, PSA < 150 n = 1554 RXT Gy Goséréline 4 mois, débutée 2 mois avant RT Goserelin 24 mois R Goserelin 4 mois Hanks et al., J Clin Oncol 2003, 21:

13 Essai RTOG 92-2 b-pfs OS Hanks et al., J Clin Oncol 2003, 21:

14 Essai RTOG 92-2: Overall survival pour les patients Gleason 8-10 Bénéfice pour 2 ans d hormonothérapie Hanks et al., J Clin Oncol 2003, 21:

15 Cancer de la prostate T3: Quelle durée d hormonothérapie? Phase III EORTC (n=1117): R RXT + H 6 mois RXT + H 3 ans Résultats: bpfs: 59% vs 78%; HR: 2.29; p< cpfs: 69% vs 82%; HR: 1.93; p< OS: 80% vs 85%; HR: 1.43; p= 0.02 Standard = 3 ans Bolla, NEJM 2009, 360:

16 Clinical PFS % (98.2% CI: 76.7, 85.9) 69.0% (98.2% CI: 63.2, 74.0) (years) O N Number of patients at risk : Treatment Short ADT ans H 6 mois H Long ADT

17 Overall survival % (98.2% CI: ) 80.6% (98.2% CI: ) Long ADT Short ADT P-value: (H1: LADT superior) O N Number of patients at risk : (years) Short ADT Long ADT

18 Cancer de la prostate pn+ n= 98 (Prostatectomie pn+) Follow-up: 10 ans R alhrh immédiat (à vie) alhrh en cas de métastases OS: 72% vs 49% (p= 0.025) Messing (AUA 2003)

19 Overall survival p= 0.02 Prostate cancer specific survival p= Progression-free survival p< Messing et al.; N Engl J Med 1999, 341:

20 Traitement des formes métastatiques

21 Hormonothérapie des formes métastatiques Traitement immédiat > Traitement différé Phase III (n= 938) Bénéfice en survie (p=0.02) Bénéfice contrôle local (RTUP) (p<0.001) MRC, Br J Urol 1997, 79:

22 Hormonothérapie des formes métastatiques Agonistes de la LHRH = Castration chirurgicale % de patients survivants p=0.33 Goserelin 3.6 mg (n=148) Orchidectomie (n=144) Goserelin 3.6 mg (n=138) Orchidectomie (n=145) Semaines Semaines Kaisary et al (1991) Vogelzang et al (1995) Kaisary AV, Br J Urol Vogelzang NJ, Urology 1995

23 Formes métastatiques: Blocage simple ou complet? «Blocage androgénique complet» (BAC) = Castration + Inhibiteur du Récepteur des Androgènes Pas de bénéfice au «blocage androgénique complet»: Essai Flutamide du NCI, n= 1387 (Eisenberger, N Engl J Med 1998, 339: ) 2 méta-analyses (Lancet 1995, 346, et Urology 1997, 49, 71-8)

24 Phase III trial bilateral orchiectomy with or without Flutamide PFS Overall survival n= 1387 pts Eisenberger, N Engl J Med 1998, 339:

25 Meta-analysis: ADT vs «CAB» Prostate Cancer Trialists' Collaborative Group. Lancet. 2000; 355:

26 Hormonothérapie des formes métastatiques Castration > Single agent bicalutamide Proportion surviving n = 803 HR (1.035, 1.645), p= Upper 1-Sided 95% CL : Overall survival (0306/0307 trial in M+ patients) p= Time to death (Days) Castration Bicalutamide ( Casodex ) 150 mg Tyrrell, Eur Urol 1998, 33:

27 Hormonothérapie des formes métastatiques Traitement continu préféré à traitement intermittent Hussain M, ASCO 2012

28 Traitement des formes métastatiques hormono-sensibles Pas de bénéfice démontré pour: Bisphosphonates (?) Traitement local (?) Chimiothérapie: GETUG 15: R ADT ADT + Docetaxel PFS OS HR: 0.75 [ ] p=0.015 n= 385 Gravis G, Lancet Oncol 2013

29 Advanced prostate cancer Non-metastatic CRPC Castration Resistant Prostate Cancer (CRPC): Progression while on Androgen Deprivation Therapy Metastatic, hormone-naïve Metastatic CRPC Pre-Doc With Doc Post-Doc Metastases Symptoms Zoledronic acid Docetaxel

30 Withdrawal syndrome (Syndrome de retrait) Définition: baisse du PSA après arrêt de l inhibiteur du RA Survient dans 15-20% des cas Durée souvent courte (qq mois) Toujours poursuivre l agoniste LHRH (et vérifier la testostéronémie +++)

31 AR inhibitors as second line Bicalutamide 150: PSA response rates: 22-31% (Scher 1997, Joyce 1998) Nilutamide: PSA response rates: 19-40% (Nakabayashi 2005, Davis 2005)

32 Oestrogens as second line DES 1mg vs Casodex 50 (Manikandan, Urol Int 2005, 75: ): n= 58 Castrated patients PSA response (>50%): 23% vs 31% (NS) Duration of response: 9 vs 12 months Adverse events: 7 vs 6 DES 3 mg vs PC-SPES (Oh, J Clin Oncol 2004, 22: ): n= 85 PSA response (>50%): 24% vs 40% TTP: 2.9 vs 5.5 months

33 Androgen Receptor, the Target, is Still Expressed in CRPC Xenograft model of MDA PCa 2b prostate cancer cells in SCID mice Prostate cancer in intact animal After castration Castration-resistant Androgen Receptor Navone and Fizazi, unpublished data

34 Conclusion: Indications de l hormonothérapie Pas de bénéfice avant prostatectomie RXT + Hormono prolongée (3 ans)> RXT RXT + Hormono prolongée (3 ans) > RXT + 6 mois Bénéfice en survie globale chez pn+ Indiquée en situation métastatique Depuis 2010, démonstration d un bénéfice en survie globale d une 2 e ligne d hormonothérapie (abiraterone, enzalutalide)

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate métastatique 24 novembre 2012 Actualités, innovations

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Cancer de la prostate Dr Hakim MAHAMMEDI Régionales de cancérologie - 10 février 2012 2011 HORMONOTHERAPIE Efficacité

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Méta-analyse de trois essais randomisés internationaux S. Giacchetti, Hôpital Paul Brousse, Villejuif (France) Histoire des essais de phase III

Plus en détail

Cancer de la prostate métastatique hormono-naif Jean-Louis Davin Gwenaëlle Gravis

Cancer de la prostate métastatique hormono-naif Jean-Louis Davin Gwenaëlle Gravis AMU Journée Uro-Oncologie Marrakech 19 décembre 2015 Cancer de la prostate métastatique hormono-naif Jean-Louis Davin Gwenaëlle Gravis Incidence aux USA des KP M+ Idem en France Quelle proportion au Maroc?

Plus en détail

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Christelle LEVY 2000-2010 Taxane seul 4 à 6 mois trastuzumab + taxane amélioration de la survie sans progression Taxane + Trastuzumab 1 an 13,7

Plus en détail

Facteurs favorisants. Epidémiologie CANCER DE LA PROSTATE

Facteurs favorisants. Epidémiologie CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Dr. B. WAGNER Service d Urologie, NHC STRASBOURG. Epidémiologie Cancer le plus fréquent après 50 ans. Incidence 75 / 100 000 par an. Deuxième cause de décès par cance chez l homme

Plus en détail

Epidémiologie et Histoire Naturelle du Cancer de la Prostate en 2011

Epidémiologie et Histoire Naturelle du Cancer de la Prostate en 2011 Le cancer de la prostate en chiffres 71 186 nouveaux cas en 2009 Epidémiologie et Histoire Naturelle du Cancer de la Prostate en 2011 Pierre COSTA - Nîmes Laurent CABANIOLS - Montpellier 33,9% des cancers

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE PROJET D AVIS. 16 novembre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE PROJET D AVIS. 16 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE PROJET D AVIS 16 novembre 2011 La demande examinée par la Commission de la transparence le 2 novembre 2011 et ayant donné lieu à un projet d avis le 16 novembre 2011 a été

Plus en détail

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre!

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! Paris, le 11 décembre 2015 T. Walter Oncologie Digestive, Hop E Herriot Liens d intérêts Novartis, Ipsen, Keocyt, Pfizer, Celgen TNE bien différenciées

Plus en détail

Hormonothérapie du cancer de prostate

Hormonothérapie du cancer de prostate Hormonothérapie du cancer de prostate E. Lechevallier 17 juin 2014 Cancer de prostate Cancers urologiques: 79.320 cas (2012) 25% des cancers homme: 35% - femme: 4% Organe (Francim 2013) prostate 53.465

Plus en détail

Le parcours du patient atteint de cancer de la prostate

Le parcours du patient atteint de cancer de la prostate Le parcours du patient atteint de cancer de la prostate Fred Saad MD FRCS Chef du service d urologie Directeur, Uro-oncologie Centre Hospitalier de l Université de Montréal Professeur Titulaire de Chirurgie

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE OU METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE OU METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE OU METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2013 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 juillet 2010 ENANTONE LP 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (SC) à libération prolongée en seringue pré remplie Boîte de 1 (CIP : 384 583-8) Laboratoires

Plus en détail

Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique. Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat

Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique. Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat Mr BB,64 ANS Antécédent :hernie inguinale gauche opérée en 2012 Dysurie DRE: Prostate augmenté de volume, consistance

Plus en détail

Prostate Cancer Sujets âgés : Hormonothérapie & perspectives

Prostate Cancer Sujets âgés : Hormonothérapie & perspectives Prostate Cancer Sujets âgés : Hormonothérapie & perspectives Alain TOLEDANO, MD Oncology, Radiotherapy Clinique Hartmann, American Hospital of Paris Neuilly Sur Seine, France Quelques chiffres. 65% des

Plus en détail

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie Conséquences métaboliques de l hormonothérapie Dr Beuzeboc Institut Curie Cancer de prostate. Effets secondaires de la déprivation androgénique (ADT) Ostéoporose Modification corporelle Conséquences de

Plus en détail

L hormonothérapie sujet présenté par le Professeur Olivier CUSSENOT lors de l Assemblée Générale du 19 juin 2004 1

L hormonothérapie sujet présenté par le Professeur Olivier CUSSENOT lors de l Assemblée Générale du 19 juin 2004 1 L hormonothérapie sujet présenté par le Professeur Olivier CUSSENOT lors de l Assemblée Générale du 19 juin 2004 1 I) Représentation schématique Afin de comprendre les mécanismes liés à l'hormonothérapie,

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

Docteurs Alain TOLEDANO et Françoise PENE CENTRE DE RADIOTHERAPIE HARTMANN LEVALLOIS-PERRET

Docteurs Alain TOLEDANO et Françoise PENE CENTRE DE RADIOTHERAPIE HARTMANN LEVALLOIS-PERRET Hormonothérapie Cancer de la prostate Docteurs Alain TOLEDANO et Françoise PENE CENTRE DE RADIOTHERAPIE HARTMANN LEVALLOIS-PERRET Hormonothérapie Cancer de la prostate Le cancer de la prostate, est avec

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 avril 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 avril 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 avril 2006 - DECAPEPTYL L.P. 11,25 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (IM), forme à libération prolongée sur 3 mois 1 flacon en verre de 4 ml - 1 ampoule

Plus en détail

Cancer de la prostate oligométastatique Quelle imagerie?

Cancer de la prostate oligométastatique Quelle imagerie? Cancer de la prostate oligométastatique Quelle imagerie? Les Incontournables en Cancérologie Mardi 8 Novembre 2016 Dr Pierre-Yves BRARD Centre Hospitalier Métropole Savoie Cancer de prostate oligo-métastatique

Plus en détail

Cancer de prostate T3 La part du radiothérapeute. Pierre Blanchard/Alberto Bossi Institut Gustave Roussy

Cancer de prostate T3 La part du radiothérapeute. Pierre Blanchard/Alberto Bossi Institut Gustave Roussy Cancer de prostate T3 La part du radiothérapeute Pierre Blanchard/Alberto Bossi Institut Gustave Roussy Il y a T3 et T3 T2b? T3 Il y a T3 et T3 et T3 Il y a T3 et T3 et T3 et T3 Bilan d extension TDM AP

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

Rapport sur un nouveau médicament breveté Trelstar LA

Rapport sur un nouveau médicament breveté Trelstar LA Rapport sur un nouveau médicament breveté Trelstar LA Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats de ses examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les

Plus en détail

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Oncomel le 2 juillet 2014 Indication AMM : - Recherche de maladie résiduelle : Diminution

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI AAU, Hôtel El Auras si 13 Décembre 2014 Pourquoi le cancer de la prostate à haut risque est sujet à

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers Bisphosphonates et cancers Erick Legrand CHU et Université, Angers Les traitements de l ostéoporose Activité physique régulière 3 heures par semaine Correction des carences alimentaires en calcium Eviction

Plus en détail

Conduite à tenir devant une carcinose localisée

Conduite à tenir devant une carcinose localisée XVIème Journée de l Association Picarde de Cancérologie Digestive Conduite à tenir devant une carcinose localisée Diane Goéré Département de Chirurgie Oncologique Institut Gustave Roussy Université Paris

Plus en détail

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur F. Puech

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur F. Puech COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur F. Puech EXTRAIT des Mises à jour en gynécologie médicale Volume 2010 Publié le 10 décembre 2010 TRENTE-QUATRIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE QUEL TRAITEMENT POUR QUEL PATIENT? Pr M. ZERBIB Hôpital Cochin, Paris Cancer localisé de la prostate: les acquis d une décennie Diagnostic précoce Evaluation plus précise : biopsies,

Plus en détail

MALADIE MÉTASTATIQUE ET TRAITEMENT DE PRÉCISION. Place de la radiothérapie stéréotaxique dans la maladie oligométastatique.

MALADIE MÉTASTATIQUE ET TRAITEMENT DE PRÉCISION. Place de la radiothérapie stéréotaxique dans la maladie oligométastatique. MALADIE MÉTASTATIQUE ET TRAITEMENT DE PRÉCISION Place de la radiothérapie stéréotaxique dans la maladie oligométastatique Céline BOURGIER Aucun conflit d intérêt Maladie oligométastatique Définition du

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Cancer de la prostate Essai de phase III CHAARTED (1) Chimio-hormonothérapie versus privation androgénique (ADT) seule dans le cancer de la prostate métastatique hormono-sensible 79 patients inclus Stratification

Plus en détail

Analyse de 9 essais cliniques randomisés du cancer de pancréas. Projet DATECAN-2

Analyse de 9 essais cliniques randomisés du cancer de pancréas. Projet DATECAN-2 Analyse de 9 essais cliniques randomisés du cancer de pancréas. Projet DATECAN-2 10ème Forum CGE 25/11/2016 Alhousseiny PAM Unité de Méthodologie et de Qualité de Vie en Cancérologie (EA 3181) CHRU de

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE. Diagnostic. Anapath FDR. Dépistage : recos AFU Modes de révélation PSA. > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans

CANCER DE PROSTATE. Diagnostic. Anapath FDR. Dépistage : recos AFU Modes de révélation PSA. > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans CANCER DE PROSTATE FDR > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans Hérédité : 2 parents au 1er degré 1 parent avant 55 ans Ethnie : Afro-antillais +++ Anapath ADK ++++++ (90%) Hormono-dépendant ++ 2 caractéristiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 3 janvier Date de l'amm : 24 juillet Rectificatifs du 21/02/ /03/05 15/05/2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 3 janvier Date de l'amm : 24 juillet Rectificatifs du 21/02/ /03/05 15/05/2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 3 janvier 2007 FEMARA 2,5 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés : 341 474-2 Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS létrozole Liste I Date de l'amm : 24 juillet 1996 -

Plus en détail

LES ESSAIS EN RADIOTHÉRAPIE Cancer de la prostate

LES ESSAIS EN RADIOTHÉRAPIE Cancer de la prostate LES ESSAIS EN RADIOTHÉRAPIE Cancer de la prostate Dr igor Latorzeff, Muriel Habibian Groupe ONCORAD Garonne, Clinique Pasteur, Toulouse UNICANCER, Paris AFCOR session cancer de la prostate 22-24 mars 2013,

Plus en détail

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012.

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012. Prédiction du risque de récidive avec le test Oncotype DX chez les patientes atteintes de cancer du sein hormono-dépendant avec atteinte ganglionnaire, traitées par chimiothérapie adjuvante: Résultats

Plus en détail

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification.

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. Pierre CONORT Service d Urologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Homme de 55 ans, Se présente avec une tumeur du moyen rectum : Non circonférentielle. Non occlusive. Histologie : A 7 cm de la marge anale

Homme de 55 ans, Se présente avec une tumeur du moyen rectum : Non circonférentielle. Non occlusive. Histologie : A 7 cm de la marge anale Institut Curie Cas Clinique Homme de 55 ans, Se présente avec une tumeur du moyen rectum : A 7 cm de la marge anale 4 cm de hauteur Non circonférentielle Non occlusive Histologie : Adénocarcinome bien

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mai 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15 décembre

Plus en détail

Cancer de la prostate Recommandations Thérapeutiques. Pr GHADOUANE MOHAMMED

Cancer de la prostate Recommandations Thérapeutiques. Pr GHADOUANE MOHAMMED Cancer de la prostate Recommandations Thérapeutiques Pr GHADOUANE MOHAMMED Tumeurs de risque faible Tumeurs de risque faible L espérance de vie du patient, des morbidités associées, l information donnée

Plus en détail

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015 Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 Ovaires actifs ou non? CAS CLINIQUES CAS UN : 34 ans, deux enfants de 4 et 6 ans, souhait autre grossesse

Plus en détail

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Jean-Louis ALBERINI Service de Médecine Nucléaire Université Versailles St-Quentin Diagnostic de métastase d emblée ou durant l évolution Médiane

Plus en détail

Parcours du Patient Atteint du Cancer de la Prostate

Parcours du Patient Atteint du Cancer de la Prostate Parcours du Patient Atteint du Cancer de la Prostate Professeur d Urologie Président et Chef des AffairesMédicales DiagnoCure Inc Yves Fradet MD La Prostate Qu est le Test Sanguin PSA? La mesure de la

Plus en détail

Hormonothérapie Cancer de la prostate

Hormonothérapie Cancer de la prostate Docteurs Alain TOLEDANO et Françoise PENE CENTRE DE RADIOTHERAPIE HARTMANN LEVALLOIS-PERRET Le cancer de la prostate, est avec le cancer du sein, l une des premières tumeurs où l intérêt du traitement

Plus en détail

UROMIP Cancer de la Prostate : Apport des biopsies de ré-évaluation

UROMIP Cancer de la Prostate : Apport des biopsies de ré-évaluation UROMIP 2016 Cancer de la Prostate : Apport des biopsies de ré-évaluation Surveillance Active 50% nouveaux Pca = ct1c* Survie à 10 ans Prost.Radicale / Surv. sans Trait. : Pas de différence si PSA < 10

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 juillet 2007 ENANTONE LP 3,75 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (SC ou IM) à libération prolongée CIP 375 752-5 ENANTONE LP 11,25 mg, microsphères et

Plus en détail

Adénocarcinome de prostate métastatique résistant à la castration «agressif» chez le sujet âgé «fragile»

Adénocarcinome de prostate métastatique résistant à la castration «agressif» chez le sujet âgé «fragile» Adénocarcinome de prostate métastatique résistant à la castration «agressif» chez le sujet âgé «fragile» Quelle conduite à tenir? SOFOG 2014 Strasbourg Symposium SANOFI Dr Loïc Mourey Oncologue Médical

Plus en détail

Vers le traitement personnalisé du cancer de la prostate

Vers le traitement personnalisé du cancer de la prostate Vers le traitement personnalisé du cancer de la prostate Dr Denis Maillet Oncologie médicale Centre Hospitalier Lyon Sud CRCL - UMR INSERM 1052 - CNRS 5286 C est quoi la médecine personnalisée? C est quoi

Plus en détail

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Les lymphomes osseux Soirée AIH Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Une définition difficile Localisations osseuses secondaires d un lymphome Lymphome osseux primitif Réticulosarcome de Parker

Plus en détail

Cancer de prostate avancé du sujet âgé

Cancer de prostate avancé du sujet âgé Cancer de prostate avancé du sujet âgé Jusqu où aller? S. Culine Cas clinique Un homme âgé de 77 ans a présent senté en Juin 2001 un adénocarcinome prostatique de score Gleason 7 (3+4), révélér par des

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers ORL

Chimiothérapie des cancers ORL Société Française de Pharmacie Oncologique Chimiothérapie des cancers ORL Sophie Chapet Y. Pointreau- G.Calais- J.F Tournamille Centre H.S Kaplan, CHRU de Tours Introduction (1) Epidémiologie Incidence

Plus en détail

Avis 4 février L02BX02 (Autres antagonistes d hormone et agents apparentés)

Avis 4 février L02BX02 (Autres antagonistes d hormone et agents apparentés) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 février 2015 FIRMAGON 80 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 (CIP : 34009 394 326 8 7) FIRMAGON 120 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/2

Plus en détail

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal G LLEDO Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal Connaître les indications et les modalités actuelles des chimiothérapies adjuvantes Connaître les nouveaux protocoles et les

Plus en détail

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux 40-70% KC colo-r. Méta Foie seul: 50%. Christian GOUILLAT Lyon France Exérèse chirurgicale. mortalité PO < 5%. survie à 5 ans: m=35%

Plus en détail

Inhibiteurs de CDK 4/6 et cancer du sein métastatique RH+/HER2- : une évolution ou une révolution dans la prise en charge?

Inhibiteurs de CDK 4/6 et cancer du sein métastatique RH+/HER2- : une évolution ou une révolution dans la prise en charge? Inhibiteurs de CDK 4/6 et cancer du sein métastatique RH+/HER2- : une évolution ou une révolution dans la prise en charge? Comment optimiser les lignes de traitement pour une meilleure survie des patientes?

Plus en détail

dans le cancer de la prostate

dans le cancer de la prostate Progrès en Urologie FMC 2012;22:F110 F114 Nouvelles hormonothérapies dans le cancer de la prostate New hormone therapies in prostate cancer a Service d'oncologie médicale, hôpital Saint-Louis, 1, avenue

Plus en détail

Radioimmunothérapie du lymphome: Routine clinique et perspectives

Radioimmunothérapie du lymphome: Routine clinique et perspectives Radioimmunothérapie du lymphome: Routine clinique et perspectives Françoise Kraeber-Bodéré, Nantes Apramen 2008 1 Principe de la RIT Effets radiobiologiques Effets immunologiques (ADCC, CDC, Apoptose)

Plus en détail

Radiothérapie des lymphomes de Hodgkin. Dr Théo Girinsky Mélanie Deberne

Radiothérapie des lymphomes de Hodgkin. Dr Théo Girinsky Mélanie Deberne Radiothérapie des lymphomes de Hodgkin Dr Théo Girinsky Mélanie Deberne CAS CLINIQUE Mr B., 32 ans, pas d ATCD. Toux sèche persistante depuis 1 an RT: gros médiastin Examen clinique: OMS 0, pas d amaigrissement

Plus en détail

Syndrome d arrêt des antiandrogènes dans le traitement hormonal du cancer de la prostate métastatique en échappement hormonal

Syndrome d arrêt des antiandrogènes dans le traitement hormonal du cancer de la prostate métastatique en échappement hormonal CAS CLINIQUES Progrès en Urologie (1996), 6, 93-97 Syndrome d arrêt des antiandrogènes dans le traitement hormonal du cancer de la prostate métastatique en échappement hormonal Yvan BARTHELEMY, Marc COLOMBEL,

Plus en détail

Essais cliniques : Cancer de la prostate

Essais cliniques : Cancer de la prostate Essais cliniques : Cancer de la prostate Sommaire des protocoles Page Adénocarcinome de la prostate - GETUG - 17 Étude randomisée multicentrique comparant une radiothérapie adjuvante immédiate associée

Plus en détail

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate Le cancer de la prostate Phn Xavier Gérard Service de pharmacie clinique CHU de Liège Structure de l exposé Rappel anatomique Eléments d épidémiologie Approche prophylactique Clinique Classification Thérapeutiques

Plus en détail

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Prof. Th. Velu, Oncologue Médical, CHIREC Thérapies Ciblées : A. Basées sur des Anticorps 25 la Révolution a commencé

Plus en détail

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Classification Les sarcomes utérins sont rares : 1% des tumeurs malignes gynécologiques : 3,3/100.000

Plus en détail

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante 3 e édition des RCP de la SFSPM Nancy, 13 juin 2013 Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante Dr Mathilde Deblock (ICL, Nancy) Dr Marc Spielmann (IGR, Villejuif) Madame

Plus en détail

Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade

Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade Marine CABOURG - Pr DUBRAY Centre Henri Becquerel - ROUEN 27

Plus en détail

Prostate Cancer Sujets âgés : Hormonothérapie & perspectives

Prostate Cancer Sujets âgés : Hormonothérapie & perspectives Prostate Cancer Sujets âgés : Hormonothérapie & perspectives Alain TOLEDANO, MD Oncology, Radiotherapy Clinique Hartmann, American Hospital of Paris Neuilly Sur Seine, France Evolution de l incidence et

Plus en détail

Radiothérapie conformationnelle prostate haut risque. Principes du traitement

Radiothérapie conformationnelle prostate haut risque. Principes du traitement Radiothérapie conformationnelle prostate haut risque Principes du traitement En consultation Examen clinique: TR, aires ganglionnaires, comorbidités PSA, vélocité et temps de doublement 1, 2 Biopsies prostatiques:

Plus en détail

Place de l hormonothérapie dans le traitement du cancer de prostate métastatique

Place de l hormonothérapie dans le traitement du cancer de prostate métastatique Volume 18 - Septembre 2008 - Numéro 5 Journal de l Association Française d Urologie, de l Association des Urologues du Québec, et de la Société Belge d Urologie Progrès en Urologie (2008), Suppl. 7, S332

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2009 publié le 9.12.2009 TRENTE-TROISIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

Dix ans de traitement par la testostérone après cancer de la prostate supposé guéri: la fin d une contre-indication?

Dix ans de traitement par la testostérone après cancer de la prostate supposé guéri: la fin d une contre-indication? Dix ans de traitement par la testostérone après cancer de la prostate supposé guéri: la fin d une contre-indication? Luiz Otavio Torres Membre de la Société Francophone de Médicine Sexuelle Ex-Président

Plus en détail

Cancer prostatique : Etat des lieux

Cancer prostatique : Etat des lieux Cancer prostatique : Etat des lieux - Epidémiologie en quelques chiffres - Dépistage - Diagnostic - Nouvelles données thérapeutiques - Chirurgie avec assistance robotique EPU B Dr B. DUQUESNOY Dr F. OLIVIER

Plus en détail

Prise en charge des CBNPC oligométastatiques

Prise en charge des CBNPC oligométastatiques Prise en charge des CBNPC oligométastatiques À partir d'un cas clinique Dr Stéphane HOMINAL, Centre Hospitalier Annecy-Genevois Les incontournables 7 octobre 2014 Cas clinique / femme 66 ans - juillet

Plus en détail

Chimio embolisation (CHE) des métastases m

Chimio embolisation (CHE) des métastases m Chimio embolisation (CHE) des métastases m hépatiquesh de corticosurrénalomes J. Cazejust,, L. Hechelhammer,, M. Abdelrehim,, S. Leboulleux, E. Baudin,, M. Schlumberger, T. de Baère Institut Gustave Roussy,

Plus en détail

Visioconférence. Postcongrès de 13 h à 16 h 30 Un buffet sera servi dès midi à l hôpital Notre-Dame et dans la plupart des autres centres.

Visioconférence. Postcongrès de 13 h à 16 h 30 Un buffet sera servi dès midi à l hôpital Notre-Dame et dans la plupart des autres centres. Visioconférence Postcongrès 2013 Hôpital Notre-Dame Auditorium Rousselot En simultané : Centre hospitalier régional de Rimouski Centre hospitalier régional de Trois-Rivières Cité de la Santé de Laval CHUS,

Plus en détail

Europa Uomo Switzerland. Conférence de presse Genève, le 22 octobre 2010

Europa Uomo Switzerland. Conférence de presse Genève, le 22 octobre 2010 Europa Uomo Switzerland Conférence de presse Genève, le 22 octobre 2010 Déroulement Présentation des intervenants Création d Europa Uomo Switzerland Les enjeux de la maladie pour lesquels Europa Uomo CH

Plus en détail

Les indices d efficacité. Quantification de l effet traitement

Les indices d efficacité. Quantification de l effet traitement Les indices d efficacité Quantification de l effet traitement 1 Objectifs Résultats d apprentissages indices d efficacité : L étudiant doit : Comprendre la mesure quantifiée de l effet d un traitement

Plus en détail

Montrez moi de quel bois vous vous chauffez!

Montrez moi de quel bois vous vous chauffez! Montrez moi de quel bois vous vous chauffez! AAUP 2013 Cancer de la Prostate à Haut Risque: une prise en charge globale et multidisciplinaire s impose Président : Pr Stéphane Droupy Mr L. 52 ans A consulté

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT ZOMETA CARACTERISTIQUES

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT ZOMETA CARACTERISTIQUES DENOMINATION DU MEDICAMENT ZOMETA CARACTERISTIQUES Dénomination commune : Acide zolédronique Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC : MO5BA08 Présentation : Solution

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques: Nouveaux progrès en oncologie

Stratégies thérapeutiques: Nouveaux progrès en oncologie Stratégies thérapeutiques: Nouveaux progrès en oncologie Quel chemin parcouru depuis la découverte de la chimio-sensibilité dans le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPRCm)

Plus en détail

DEJEUNER-DEBAT - Alternatives d administration des chimiothérapies (Session Plénière )

DEJEUNER-DEBAT - Alternatives d administration des chimiothérapies (Session Plénière ) DEJEUNER-DEBAT - Alternatives d administration des chimiothérapies (Session Plénière ) Salle : Salle Camille Blanc Standards thérapeutiques référencés en France mais sans AMM. Dr Cristian Villanueva CHRU

Plus en détail

Aspects techniques de la radiothérapie externe du cancer de prostate

Aspects techniques de la radiothérapie externe du cancer de prostate CAS CLINIQUE Aspects techniques de la radiothérapie externe du cancer de prostate Club des Oncologues Radiothérapeutes Parisiens R. de Crevoisier 23 novembre 2006 Homme de 71 ans, asymptomatique sur le

Plus en détail

Chimiothérapie en phase précoce d hormonorésistance des cancers de prostate métastatiques : quelles indications?

Chimiothérapie en phase précoce d hormonorésistance des cancers de prostate métastatiques : quelles indications? Progrès en urologie (2010) 20 Suppl. 3, S192-S197 Chimiothérapie en phase précoce d hormonorésistance des cancers de prostate métastatiques : quelles indications? Chemotherapy in early stage of hormone-resistant

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Dr Michaël Duruisseaux Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble Conflits

Plus en détail

Cancer de la vessie et chimiothérapie néoadjuvante. Nadine Houédé Institut Bergonié Bordeaux

Cancer de la vessie et chimiothérapie néoadjuvante. Nadine Houédé Institut Bergonié Bordeaux Cancer de la vessie et chimiothérapie néoadjuvante Nadine Houédé Institut Bergonié Bordeaux Cas clinique (1) Patient âgé de 62 ans, ancien directeur d hôpitaux ATCD Péritonite avec colostomie de décharge

Plus en détail

ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE?

ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE? ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE? D après la communication orale de Yu Y. (Discussion) Prognosis and Prediction of Outcomes in Castration-Resistant

Plus en détail

Lymphome de Hodgkin Prognostic Scoring System PSS. HL classement 2O11 1

Lymphome de Hodgkin Prognostic Scoring System PSS. HL classement 2O11 1 Lymphome de Hodgkin Prognostic Scoring System PSS HL classement 2O11 1 Un classement doit servir à - prévoir l'évolution probable de chaque patient, - adapter l intensité du traitement à cette prévision,

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail