Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique?"

Transcription

1 Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique? Pr. Bruno Degano (Pneumologue Explorations fonctionnelles respiratoires CHRU Besançon)

2 Chirurgie : traitement de choix si la tumeur est «résécable»

3 Le bilan pré-opératoire permet D évaluer le risque péri-opératoire De prévoir l apparition d un éventuel handicap (respiratoire) à long terme 20 % des patients avec tumeur résécable sont récusés en raison de leur statut fonctionnel au repos ou à l effort Les complications sont fréquentes Environ 10 % de complications «majeures» et 20 % de complications «mineures» Complications en majorité respiratoires Mais 10 % des complications majeures et 50 % des complications mineures sont cardio-vasculaires Motohiro et al. Lung Cancer 2002; 36: Ginsberg. Surg Oncol 2002; 11:

4 Complications majeures (1 cas sur 10) Respiratoires 40 % Atélectasie Pneumopathie Insuffisance respiratoire OPPP Cardiovasculaires 10 % Infarctus du myocarde Embolie pulmonaire Insuffisance cardiaque AVC Pleurales 25 % Empyème Fistule broncho-pleurale Autres 25 % Hémorragie Chylothorax Complications mineures (2 cas sur 10) 25 % Atélectasie Fuite prolongée Arythmies 50 % 25 % Pneumothorax Épanchement liquidien Ginsberg. Surg Oncol 2002; 11:

5 Anamnèse Examen clinique ECG de repos Évaluation du risque cardiaque* Risque cardiaque* > 2, ou - suspicion de maladie cardiaque - incapacité à monter 2 étages Oui Non * - lobectomie ou pneumonectomie - cardiopathie ischémique - insuffisance cardiaque - diabète insulino-traité - ATCD d AVC ou d AIT - insuffisance rénale Consultation spécialisée Examens complémentaires si nécessaire (EE «cardiologique», échocardiographie, ) Revascularisation coronarienne Poursuite ou adaptation du traitement cardiaque Chirurgie retardée (> 6 semaines) EFR

6 Évaluation cardio-vasculaire VEMS TLCO VEMS et TLCO > 80% théo VEMS et/ou TLCO < 80% théo < 35% théo ou < 10 ml/kg/min VO 2 pic > 75% théo ou > 20 ml/kg/min 35-75% théo ou ml/kg/min VEMS-ppo TLCO-ppo VEMS et TLCO > 30% théo VEMS et/ou TLCO < 30% théo VO 2 pic-ppo < 35% théo ou < 10 ml/kg/min > 35% théo ou > 10 ml/kg/min Pneumonectomie ou lobectomie non recommandée Résection possible du «volume» calculé Pneumonectomie ou lobectomie possible

7 Comorbidités fréquentes, pour certaines liées à l âge Emphysème, avec ou sans BPCO Maladies cardiovasculaires Environ 25% des patients atteints de cancer bronchopulmonaire Insuffisance rénale Diabète Risque de décès multiplié par 2,5 si 3 comorbidités L'arrêt du tabagisme, la thérapie physique et la réhabilitation pulmonaire pourraient réduire les risques périopératoires et l'incapacité pulmonaire à long terme Leduc et al. Eur Respir J 2017;49:

8 Tabagique sevré (20 PA) Anévrisme de l aorte abdominale opéré en 2012 AOMI (pontage) HTA, avec «cardiopathie hypertensive» Plusieurs épisodes de bronchite fébrile en Amaigrissement de 10 kg Vient à la consultation avec 2 scanners

9

10

11 VEMS : 1,5 L (72 % théo) Valeur ppo = 72*14/19 = 53 % TLCO : 10,5 ml/min/mmhg (54 % théo) Valeur ppo = 40 % V E/V CO 2 = 49 V O 2 pic : 810 ml/min, soit 12,1 ml/kg/min (60 % théo) Valeur ppo : 8,9 ml/kg/min

12

13 a D après Wasserman et al. Circulation 2004;110:e27-e31

14 Fonction musculaire Débit cardiaque a Volumes et débits pulmonaires Fonction vasculaire périphérique TLCO D après Wasserman et al. Circulation 2004;110:e27-e31

15 Exercice physique en endurance Peut améliorer le V O 2 Surtout si VO 2,pic < 15 ml/kg/min Peut diminuer la durée de séjour Kinésithérapie thoracique Permet de diminuer l encombrement bronchique La spirométrie incitative n est pas recommandée Sevrage tabagique Au moins 2-4 semaines avant la chirurgie Nombreuses questions en suspens Pour quels patients? Quels programmes? Quelle durée?

16 Complications postopératoires Mortalité à 30 jours Durée du séjour en soins intensifs Jours avec intubation Grande importance pour la prise de décision Durée de l hospitalisation Qualité de vie Augmentation du VO2max Modifications des données spirométriques et des pressions respiratoires Importance moyenne pour la prise de décision Modifications des capacités d exercice Reprise d activité physique Faible importance pour la prise de décision

17 n Âge Comparateu r RR : fréquence RR : contenu Critères de jugement Résultats Benzo Soins courants 2 sessions/jou r 5 jours Endurance (20 ) Résistance Ventilation Durée hospitalisation. Durée drainage Shuttle test 6,3 vs 11,0 j (p=0,013) 4,3 vs 8,8 j (p=0,004) Aucun effet Bobbio jours / semaine 4 semaines Tabaco + ETP Endurance + résistance + ventilation (1,5 h) EFR VO 2.. Durée hospitalisation. Aucun effet 13,5 => 16,3 17,5 +/- 15,0 j Moran o Kiné respiratoire 5 jours / semaine 4 semaines Résistance (30 ) Endurance (30 ) Durée hospitalisation. Durée drainage Complications postop. 7,8 vs 12,2 j (p=0,04) 4,5 vs 7,4 j (p=0,03) n=2 vs. n=7 (p=0,01) Lai Traitement conventionnel 7 jours Exercices respiratoires (3*20 /j) Endurance (30 /j) TM6. QOL. Complications postop. Durée hospitalisation. Delta = 19 m (p=0,03) Aucun effet 13% vs 36% (p=0,04) 6,9 vs. 10,7 j (p=0,01)

18 Benzo et al. Lung Cancer, 2011; 74:

19 Bobbio et al. Eur J Cardio-Thoracic Surg. 2008;33:95-98

20 2 groupes de patients avec soit kinésithérapie respiratoire (KR) soit RR (5 séances par semaine pendant 4 semaines) Morano et al. Arch Phys Med Rehabil, 2013; 94: 53-58

21 Morano et al. Arch Phys Med Rehabil, 2013; 94: 53-58

22 Lai et al. J Surg Res. 2017; 209: 30-36

23 Lai et al. J Surg Res. 2017; 209: 30-36

24 Lai et al. J Surg Res. 2017; 209: 30-36

25 RR préopératoire chez le sujet âgé : peu d études et peu de patients La RR peut permettre d éviter de contre-indiquer un patient à la chirurgie Amélioration du V O 2 par optimisation des «ressources» du patient Effet propre de la RR sur les complications postopératoires probablement faible Sauf sur la survenue d atélectasies?

Intérêt de la réhabilitation respiratoire avant résection pulmonaire chez des patients BPCO

Intérêt de la réhabilitation respiratoire avant résection pulmonaire chez des patients BPCO Intérêt de la réhabilitation respiratoire avant résection pulmonaire chez des patients BPCO Proposition d un protocole 8 ème Journée de Recherche en Kinésithérapie Respiratoire 27 juin 2015 Dr Anne VINCENT

Plus en détail

Critères d admission SIPO et soins continus

Critères d admission SIPO et soins continus Critères d admission SIPO et soins continus G. Lebuffe Pôle d anesthésie-réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille, France Soins intensifs: Décret 2002 D 124-104 Unité prenant en charge les patients

Plus en détail

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Aucun conflit d intérêt Événements cardiaques après chirurgie non

Plus en détail

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO: où en êtes-vous? l Définition? l Epidemio? l Diagnostic? l Traitement? Définition* Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Maladie

Plus en détail

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Madame, Monsieur, ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Les examens ont permis de mettre en évidence une dilatation importante de l aorte abdominale (anévrisme) qui nécessite une intervention chirurgicale. Afin

Plus en détail

Cancer bronchique localisé opérable A. DÉNIEL, S. THUREAU.

Cancer bronchique localisé opérable A. DÉNIEL, S. THUREAU. Cancer bronchique localisé opérable CAS CLINIQUE A. DÉNIEL, S. THUREAU. Anamnèse. Mr FC Patient de 63 ans, ATCD de tabagisme actif (50 PA) Anamnèse : - Février 2014 douleur thoracique - Radiographie thoracique

Plus en détail

Réhabilitation respiratoire pré-opératoire

Réhabilitation respiratoire pré-opératoire REHABILITATION RESPIRATOIRE PRE-OPERATOIRE Alexandra BONDIL Caroline ESCUDIE M.Kinésithérapeutes, Centre de Rééducation de La Pignada, 1. Introduction Les chirurgies thoracique, cardiaque et abdominale

Plus en détail

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet traité Contexte et enjeux Complications

Plus en détail

Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique

Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique Rabinel Pierre Charot F Renaud C, Berjaud J, Dahan M, Brouchet L Service de chirurgie thoracique CHU Larrey Toulouse Vendredi

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE Rencontres d OncoGériatrie Bourgogne Franche-Comté 24 avril 2015 Dr Nathalie LOUVIER Anesthésiste Centre Georges François Leclerc Dijon INTRODUCTION

Plus en détail

Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER -

Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER - PLACE DE LA RESECTION INFRALOBAIRE DANS LA CHIRURGIE DU CANCER BRONCHIQUE PRIMITIF Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER - INTRODUCTION Abécédaires de la

Plus en détail

Infarctus périopératoire Journée de L ALIADE

Infarctus périopératoire Journée de L ALIADE Infarctus périopératoire Journée de L ALIADE Samedi 17 novembre 2012 Cas clinique Monsieur P 75 ans ATCD : Dyslipidémie, HTA traitée Activité physique limitée Ostéosynthèse pour fracture du col du Fémur

Plus en détail

BPCO et maladies cardiovasculaires

BPCO et maladies cardiovasculaires Tabagisme : maladie systémique à point de départ bronchique BPCO et maladies cardiovasculaires Roger Escamilla, Rose-Marie Rouquet Pneumologie. Hôpital Larrey. CHU Toulouse CSFT 5-6 novembre 2015 TOULOUSE

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

LE BILAN CARDIO-RESPIRATOIRE PRÉ-OPÉRATOIRE

LE BILAN CARDIO-RESPIRATOIRE PRÉ-OPÉRATOIRE Strasbourg, 16 novembre 2015 LE BILAN CARDIO-RESPIRATOIRE PRÉ-OPÉRATOIRE Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Anne Charloux Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

La Dyspnée. L interrogatoire L examen Le bilan para clinique. Imagerie EFR

La Dyspnée. L interrogatoire L examen Le bilan para clinique. Imagerie EFR La Dyspnée L interrogatoire L examen Le bilan para clinique Imagerie EFR L interrogatoire Données Fondamentales = définir la dyspnée: Repos ou effort, facteur déclenchant Date et mode de survenue Inspiration?

Plus en détail

Maintien de l autonomie et maladies chroniques. Claudine Fabre. Responsable Master APA, EMDAPA, DEUAPA

Maintien de l autonomie et maladies chroniques. Claudine Fabre. Responsable Master APA, EMDAPA, DEUAPA Maintien de l autonomie et maladies chroniques Claudine Fabre Responsable Master APA, EMDAPA, DEUAPA Sommaire 1. Consommation d oxygène et maintien de l autonomie 2. Exemple de prise en charge : les maladies

Plus en détail

RFE SFAR/SFC Prise en charge du patient coronarien en chirurgie non cardiaque

RFE SFAR/SFC Prise en charge du patient coronarien en chirurgie non cardiaque RFE SFAR/SFC 2011 Prise en charge du patient coronarien en chirurgie non cardiaque Pr. Jean-Luc Fellahi fellahi-jl@chu-caen.fr Pôle Anesthésie-Réanimation-SAMU, CHU de Caen UFR de Médecine, Université

Plus en détail

Evaluation Fonctionnelle Cardio- Respiratoire : quel bilan avant chirurgie thoracique? Hélène Neveu. Hopital Foch Suresnes

Evaluation Fonctionnelle Cardio- Respiratoire : quel bilan avant chirurgie thoracique? Hélène Neveu. Hopital Foch Suresnes Evaluation Fonctionnelle Cardio- Respiratoire : quel bilan avant chirurgie thoracique? Hélène Neveu. Hopital Foch Suresnes Objectifs de l évaluation fonctionnelle avant chirurgie thoracique En pratique

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti BRONCHITE CHRONIQUE BPCO EMPHYSEME BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminution peu ou pas réversible

Plus en détail

Anesthésie et tabagisme Conférence d'experts sur le tabagisme péri-opératoire SFAR 2005

Anesthésie et tabagisme Conférence d'experts sur le tabagisme péri-opératoire SFAR 2005 Anesthésie et tabagisme Conférence d'experts sur le tabagisme péri-opératoire SFAR 2005 13 Février 2013 Alice Quinart SAR I, Pellegrin Epidémiologie 30% de la population française fume (33% chez les hommes

Plus en détail

Romain Kessler Groupe de transplantation thoracique HUS

Romain Kessler Groupe de transplantation thoracique HUS Romain Kessler Groupe de transplantation thoracique HUS Vérifier la motivation du patient Vérifier l indication de greffe pulmonaire Rechercher les contre-indications éventuelles Évaluer leur impact sur

Plus en détail

La dyspnée. Aspect épidémiologique

La dyspnée. Aspect épidémiologique La dyspnée Aspect épidémiologique Dyspnée: prévalence Top 10 des symptômes les + fréquents en fin de vie Augmente en fin de vie 70 % durant les 6 dernières semaines de vie Varie en fonction de la pathologie

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail

Les grands principes de la chirurgie thoracique. F Le Pimpec-Barthes Chirurgie Thoracique HEGP. Paris

Les grands principes de la chirurgie thoracique. F Le Pimpec-Barthes Chirurgie Thoracique HEGP. Paris Les grands principes de la chirurgie thoracique F Le Pimpec-Barthes Chirurgie Thoracique HEGP. Paris Plan Activité dans les services de chirurgie thoracique Voies d abord Vue d ensemble sur les techniques

Plus en détail

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Quelle place pour le kinésithérapeute F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Antiquité: Massage thoracique et gymnastique respiratoire XIXème: Mobilisations précoces contre

Plus en détail

2 e cycle MIA Items 49 & 53 Le handicap d origine cardio-vasculaire Année Universitaire Le Handicap d origine cardio- vasculaire

2 e cycle MIA Items 49 & 53 Le handicap d origine cardio-vasculaire Année Universitaire Le Handicap d origine cardio- vasculaire Le handicap d origine cardio-vasculaire : Le Handicap d origine cardio- vasculaire MIA Items 49 & 53 UFR Médecine Montpellier Nîmes Les déficits incapacité handicap adaptés au niveau cardio-vasculaire

Plus en détail

AP-HP. Dyspnée d'effort post-pneumonectomie révélant une compression veineuse pulmonaire: étude morphologique et fonctionnelle

AP-HP. Dyspnée d'effort post-pneumonectomie révélant une compression veineuse pulmonaire: étude morphologique et fonctionnelle Dyspnée d'effort post-pneumonectomie révélant une compression veineuse pulmonaire: étude morphologique et fonctionnelle A Khalil 1 A Bellocq 2 L Rosencher 3 F Le Pimpec Barthes 4 C Marsault 1 MF Carette

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Dr Philippe SARRABAY SAR II DES Anesthésie Réanimation Module Cardiovasculaire Evénements Coronaires Définitions: Mortalité globale Mortalité cardiaque Infarctus du myocarde

Plus en détail

CHU-UVC BRUGMANN Membre du réseau Iris

CHU-UVC BRUGMANN Membre du réseau Iris INTRODUCTION: Dissection de l aorte thoracique = urgence engageant le pronostic vital du patient à court terme Peu fréquente < moins de 2% des urgences cardiovasculaires préhospitalières Majorité des décès

Plus en détail

SÉJOURS POUR PNEUMOPATHIE À STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE ENTRE 2004 ET 2008 EN RÉGION CENTRE

SÉJOURS POUR PNEUMOPATHIE À STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE ENTRE 2004 ET 2008 EN RÉGION CENTRE SÉJOURS POUR PNEUMOPATHIE À STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE ENTRE 2004 ET 2008 EN RÉGION CENTRE Leslie Grammatico-Guillon Réunion de Santé Publique Tours, 5 novembre 2009 1 Introduction INTRODUCTION S. pneumoniae

Plus en détail

Quelles maladies après le cancer bronchique? Virginie Westeel CHRU Besançon, France

Quelles maladies après le cancer bronchique? Virginie Westeel CHRU Besançon, France Quelles maladies après le cancer bronchique? Virginie Westeel CHRU Besançon, France Etat de santé des survivants d un cancer bronchique National Health Interview Survey (E. U.) 1823 survivants de cancer

Plus en détail

Exérèses pulmonaires majeures

Exérèses pulmonaires majeures Exérèses pulmonaires majeures Les résections pulmonaires majeures, quelles soient indiquées pour une maladie bénigne, pour un cancer du poumon ou pour une métastase pulmonaire, sont des interventions importantes

Plus en détail

Evaluation du risque opératoire en chirurgie thoracique. Gaëlle DAURIAT Service de Pneumologie B et Transplantation Pulmonaire Hôpital Bichat

Evaluation du risque opératoire en chirurgie thoracique. Gaëlle DAURIAT Service de Pneumologie B et Transplantation Pulmonaire Hôpital Bichat Evaluation du risque opératoire en chirurgie thoracique Gaëlle DAURIAT Service de Pneumologie B et Transplantation Pulmonaire Hôpital Bichat Evaluation du risque respiratoire Évaluation du risque cardiaque

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI

Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI Interventions chirurgicales sur l oesophage 11/05/2012 Julia ATTALI PLAN 1. RGO 2. Cancers de l oesophage 3. Myotomie de Heller RGO Indications de la chirurgie Recidive precoce des symptomes de RGO a l

Plus en détail

Infection des voies respiratoires basses : évaluation initiale et orientation des patients

Infection des voies respiratoires basses : évaluation initiale et orientation des patients Question 2 Infection des voies respiratoires basses : évaluation initiale et orientation des patients Pneumonies aiguës communautaires (PAC) 1 PAC Évaluation de sa gravité Gravité systématiquement appréciée

Plus en détail

Pneumonie post-opératoires

Pneumonie post-opératoires Pneumonie post-opératoires Particularités épidémiologiques, cliniques et diagnostiques Ph Montravers DAR CHU Bichat Claude Bernard, APHP Université Paris VII Paris Epidémiologie Particularités cliniques

Plus en détail

Interprétation des EFR

Interprétation des EFR Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Réadaptation dans les pathologies cardio-vasculaires et respiratoires Interprétation des EFR Gaëtan Deslée Service de

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Objectifs de la prise en charge de l opéré coronarien 1975 2008 Risque vital Prévention de l infarctus postopératoire Risque fonctionnel : espérance de vie Dr SARRABAY

Plus en détail

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Journée nationale de rééducation fonctionnelle Tlemcen le 22-23/09/2012 Faculté de médecine Tlemcen Pr M. Benmansour BPCO «Broncho

Plus en détail

Traitement antidépresseur en péri-opératoire chez le patient ponté: étude MOTIV-CABG

Traitement antidépresseur en péri-opératoire chez le patient ponté: étude MOTIV-CABG Traitement antidépresseur en péri-opératoire chez le patient ponté: étude MOTIV-CABG Durst C, Vandel P, Laluc F, Kaili D, Chocron M, Etievent JP, Chocron S Service de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire,

Plus en détail

Pascal Thomas & Marc Leone

Pascal Thomas & Marc Leone Pascal Thomas & Marc Leone Service de chirurgie thoracique et maladies de l oesophage Service d anesthésie et de réanimation Hôpital Nord, AP-HM Aix Marseille Université, Marseille Récupération rapide

Plus en détail

Cœur et substituts nicotiniques. Isabelle Jamin Cardiologue tabacologue CHR Citadelle Liège

Cœur et substituts nicotiniques. Isabelle Jamin Cardiologue tabacologue CHR Citadelle Liège Cœur et substituts nicotiniques Isabelle Jamin Cardiologue tabacologue CHR Citadelle Liège Sécurité cardiovasculaire de la substitution nicotinique SN outil essentiel d efficacité démontrée dans le sevrage

Plus en détail

Chirurgie des cancers broncho-pulmonaires. Sujets âgés de 75 ans et plus

Chirurgie des cancers broncho-pulmonaires. Sujets âgés de 75 ans et plus Chirurgie des cancers broncho-pulmonaires. Sujets âgés de 75 ans et plus Marc RIQUET Hôpital Européen Georges Pompidou Paris - France mr 0902 Généralités: chirurgie et CNPC S adresse au formes localisées

Plus en détail

Evaluation du Risque Opératoire Techniques d Anesthésie Critères Décisifs du Choix

Evaluation du Risque Opératoire Techniques d Anesthésie Critères Décisifs du Choix Evaluation du Risque Opératoire Techniques d Anesthésie Critères Décisifs du Choix Pr Gilles Dhonneur CHU (APHP) Henri Mondor, Créteil Faculté de Médecine Paris 12, Créteil Evaluation du Risque Opératoire

Plus en détail

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE Service de _Marie Lannelongue. Fiche remplie le 18/04/02. Page 1/6 I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE - Nom du Chef de service : LANCELIN Bernard - Adresse : 133 av de la Résistance - Institution : CC

Plus en détail

Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire

Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire Journée SIAMU du 29.09.2017 Dr Yorick Lismonde Service d imagerie médicale Introduction Urgence / hospitalisation Rôle dans l orientation diagnostique

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Péricarde tamponnade. Pr Hervé Lardoux Institut Montsouris Paris

Péricarde tamponnade. Pr Hervé Lardoux Institut Montsouris Paris Péricarde tamponnade Pr Hervé Lardoux Institut Montsouris Paris 1978 carcinome bronchique, dyspnée récente Péricarde : physiologie Variations respiratoires: flux intra cardiaques (1) Chez le sujet normal,

Plus en détail

Y a-t-il un risque néoplasique des médicaments cardio-vasculaires?

Y a-t-il un risque néoplasique des médicaments cardio-vasculaires? Y a-t-il un risque néoplasique des médicaments cardio-vasculaires? Dr Benoît Rousseau, CCA Pharmacologie Clinique Oncologie médicale Hôpital Henri Mondor, APHP INSERM U955 Equipe 18 Nicolas Mignot, Isabelle

Plus en détail

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation

Plus en détail

TABAC : QU EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIH? Dr Nathalie WIRTH, Pr Yves MARTINET

TABAC : QU EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIH? Dr Nathalie WIRTH, Pr Yves MARTINET TABAC : QU EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIH? Dr Nathalie WIRTH, Pr Yves MARTINET Augmentation de l espérance de vie Morts pour 100 personnes-année % de patients traités (HAART) Depuis l

Plus en détail

Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne

Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne Colloque Cœur et Travail, Paris, 17 novembre 2011 1er poste de mortalité: infarctus, AVC, IVG 1er poste de morbidité: HTA, Angor, insuffisance cardiaque, arythmies

Plus en détail

RÉCAPITULATIF DES DÉLAIS SELON LES PATHOLOGIES

RÉCAPITULATIF DES DÉLAIS SELON LES PATHOLOGIES RÉCAPITULATIF DES DÉLAIS SELON LES PATHOLOGIES Pathologies Cardio-Vasculaires Selon la sévérité de l accident cardiaque : Infarctus du myocarde attendre au moins 3 semaines à 2 mois avant de prendre l

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960.

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. CONTREPULSION INTRA-AORTIQUE CHUM Thérapie de contrepulsion Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. La cathéter est positionné dans l aorte thoracique descendante 2 cm distale

Plus en détail

DOSSIER PREOPERATOIRE D ANESTHESIE : Intervention programmée* : Latéralisation* : G / Dr. * = à remplir par le chirurgien

DOSSIER PREOPERATOIRE D ANESTHESIE : Intervention programmée* : Latéralisation* : G / Dr. * = à remplir par le chirurgien Nous vous rappelons l importance d annuler un rendez-vous auquel vous ne pouvez vous rendre afin de réduire les délais d attente. Demande rendez-vous Modification rendez-vous Annulation rendez-vous Vous

Plus en détail

- Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence

- Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence Radiographie - Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence - Intérêt diagnostique positif macro-sémiologie (OAP, pneumopathie,

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN

PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN Dr P. BAGAN Services de Chirurgie Thoracique HEGP Paris CHVD Argenteuil PHYSIOPATHOLOGIE PNEUMOTHORAX: Présence d air dans

Plus en détail

Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs

Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs Pr. Thierry URBAN Pneumologie et UCT CHU Angers Lien d Intérêts : Pfizer, GSK, Lilly, Roche, Astra Zeneca U 646 Ingénierie de vectorisation

Plus en détail

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic LA BPCO Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic BPCO : définition Maladie «soignable» et que l on peut prévenir Limitation des débits bronchiques non complètement réversible

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005 Anesthésie pour chirurgie viscérale Dominique CONCINA Octobre 2005 Chirurgie viscérale Chirurgie Digestive Urologique haute Gynécologique Hors urgence et transplantation Coeliochirurgie Risques principaux

Plus en détail

Antoine Delage MDCM, FRCPC Institut universitaire de cardiologie et pneumolgie de Québec

Antoine Delage MDCM, FRCPC Institut universitaire de cardiologie et pneumolgie de Québec Antoine Delage MDCM, FRCPC Institut universitaire de cardiologie et pneumolgie de Québec Introduction: Quatre questions fondamentales Un sujet atteint de cancer développe un épanchement pleural: S agit-il

Plus en détail

PRISE EN CHARGE HOSPITALIERE DE LA DEPENDANCE AU TABAC EN CARDIOLOGIE

PRISE EN CHARGE HOSPITALIERE DE LA DEPENDANCE AU TABAC EN CARDIOLOGIE PRISE EN CHARGE HOSPITALIERE DE LA DEPENDANCE AU TABAC EN CARDIOLOGIE N. Wirth, C Peyrin-Biroulet, Y. Martinet Unité de Coordination de Tabacologie 8 ème Congrès de la Société Française de Tabacologie

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy L angor est un diagnostic CLINIQUE Le reste de la démarche diagnostique risque d être particulièrement faussée par une mauvaise ou une non évaluation clinique

Plus en détail

Critères d aiguillage et d inscription de l Ontario pour la transplantation intestinale chez l adulte

Critères d aiguillage et d inscription de l Ontario pour la transplantation intestinale chez l adulte Critères d aiguillage et d inscription de l Ontario pour la transplantation intestinale chez l adulte Version 2.0 Réseau Trillium pour le don de vie Critères d aiguillage et d inscription pour la transplantation

Plus en détail

L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de

L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de façon universelle l infarctus du myocarde. «L infarctus

Plus en détail

Centre hospitalier de CORBIE

Centre hospitalier de CORBIE 26 èmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie Le rôle du masseur kinésithérapeute en réadaptation cardiovasculaire par Régis BARBET, kinésithérapeute au CH de Corbie Centre hospitalier

Plus en détail

Echocardiographie et douleurs thoraciques

Echocardiographie et douleurs thoraciques Echocardiographie et douleurs thoraciques DIU d échographie en anesthésie réanimation Warren Chasseriaud Urgences cardio, soins intensifs et cardiologie interventionnelle Bordeaux, 31/03/2015 Introduction

Plus en détail

ORGANISATION D UN PROGRAMME D ENTRAINEMENT LE POINT SUR LA READAPTATION CARDIAQUE EN BELGIQUE

ORGANISATION D UN PROGRAMME D ENTRAINEMENT LE POINT SUR LA READAPTATION CARDIAQUE EN BELGIQUE ORGANISATION D UN PROGRAMME D ENTRAINEMENT LE POINT SUR LA READAPTATION CARDIAQUE EN BELGIQUE Hubert DEREPPE Président du BWGCVPR Journées Nationales GERS-AFPRC - Compiègne 11-13 septembre 2014 Plan de

Plus en détail

Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques. Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue

Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques. Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue JIFA Janvier 2016 De quoi meurent nos patients artéritiques? Etude prospective française (Royat):

Plus en détail

Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités

Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités Pierre Régis BURGEL Hôpital Cochin, Paris Groupe Hospitalier COCHIN Vendredi 30 janvier 2009 Co morbidité: définition Autre pathologie

Plus en détail

Complications neurologiques post opératoires. N Bruder Marseille

Complications neurologiques post opératoires. N Bruder Marseille Complications neurologiques post opératoires N Bruder Marseille Un risque d AVC: l anesthésie OR: 3,9 OR: 2,9 G Wong et al. Anesthesiology 2000; 92:425 Chirurgie non cardiaque 0,08 % - 0,7 % AVC post-opératoire

Plus en détail

Mortalité cardiaque postopératoire : 3ème cause de mortalité aux Etats-Unis. 1/3 des décès postopératoires.

Mortalité cardiaque postopératoire : 3ème cause de mortalité aux Etats-Unis. 1/3 des décès postopératoires. 200 millions d interventions chirurgicales /an dans le monde chez les adultes. Risque de l anesthésie diminué par 10 en 10 ans Risque de complications cardiaques postopératoires : 1,5 % = > Plus de 10

Plus en détail

5ème JOURNEE DE RECHERCHE en KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE SAMEDI 23 JUIN 2012

5ème JOURNEE DE RECHERCHE en KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE SAMEDI 23 JUIN 2012 Comité contre Les maladies Respiratoires www.lesouffle.org Mathieu DELORME Bordeaux mathieu.delorme@live.fr 5ème JOURNEE DE RECHERCHE en KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE SAMEDI 23 JUIN 2012 SÉRUM SALÉ HYPERTONIQUE

Plus en détail

Hôpital fribourgeois - HFR Fribourg - Hôpital cantonal

Hôpital fribourgeois - HFR Fribourg - Hôpital cantonal A Maladies cardiaques A.1 Infarctus du myocarde A.1.1.M DP infarctus du myocarde (âge >19), mortalité 4.8% 6.6% 0.7 187 3.7% 5.8% 0.6 242 A.1.2.M DP infarctus du myocarde, âge 20 44, mortalité * * *

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Le tabac. Jean-Etienne PODIK. Mots clefs

Le tabac. Jean-Etienne PODIK. Mots clefs Le tabac Jean-Etienne PODIK Mots clefs Addictions, dépendance Coûts Cancers Maladies cardio-vasculaires Insuffisance respiratoire Tabagisme passif Loi Evin, Décret du 15 novembre 2006 2 1 Le tabac Nicotiana

Plus en détail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail SYNDROME CORONARIEN AIGU Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail 400 morts / jour = 147 000 morts / an 1 ère cause de mortalité chez les femmes et les + de 65 ans 2 millions de français

Plus en détail

ENDARTERIECTOMIE CAROTIDE INDICATIONS RESULTATS. Guy LESECHE

ENDARTERIECTOMIE CAROTIDE INDICATIONS RESULTATS. Guy LESECHE Guy LESECHE Hôpital BEAUJON Clichy (France) INDICATIONS - RESULTATS Sténoses symptomatiques ESSAI NASCET (n=331,328) NASCET (n=428,430) ECST (n=323,455) ACE (n=,1255) CAVATAS (Chirurgie) (n=.,253) RISQUE

Plus en détail

Echocardiographie et douleurs thoraciques

Echocardiographie et douleurs thoraciques Introduction Echocardiographie et douleurs thoraciques Notre expérience SAU cardio-thoracique 6000 passages par an Plus de 50% pour DT DIU d échographie en anesthésie réanimation Lionel Leroux Urgences

Plus en détail

PRINCIPALES «NON-INDICATIONS» DE LA RADIOGRAPHIE

PRINCIPALES «NON-INDICATIONS» DE LA RADIOGRAPHIE PRINCIPALES «NON-INDICATIONS» DE LA RADIOGRAPHIE DU THORAX Avis sur l acte de radiographie du thorax Classement CCAM : 06.01.03 code : ZBQK002 FEVRIER 2009 Service évaluation des actes professionnels 2

Plus en détail