Property Times Paris T Paris, baromètre du marché

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Property Times Paris T Paris, baromètre du marché"

Transcription

1 Property Times Paris T4 21 Paris, baromètre du marché 14 Janvier 211 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 Paris 3 Paris QCA 4-6 Paris Nord-Est 7-8 Paris Sud 9-1 Chiffres clés 11 Définitions 12 Contacts 13 Auteur Massinissa Fedala Chargé d études +33 () Contacts Delphine Mahé Responsable des Etudes France +33 () Magali Marton Head of CEMEA Research +33 () Tony McGough Global Head of Forecasting & Strategy Research +44 () Hans Vrensen Global Head of Research +44 () La progression de la demande placée en Ile-de-France (+15% en un an) a été largement soutenue par le dynamisme du marché parisien. Avec m² commercialisés, il représente à lui seul 43% de l activité francilienne en 21, contre 32% en 29 et 25% en 28 (graphique 1). Le marché parisien a vu ses volumes de transaction augmenter de 53% en un an quand, dans le même temps, la plupart des marchés périphériques, au premier titre desquels La Défense, ont conservé une tendance négative. L année 21 aura marqué le retour des transactions de plus de 5 m² sur le marché parisien, après deux années de faible activité sur ce segment. Cette tranche de surface concentre un tiers de la demande placée en 21, contre 2% en 28 et en 29. L offre disponible est, dans l ensemble, orientée à la baisse (-9% en un an à l échelle de la capitale). Le cas des 18ème, 19ème et 2ème arrondissements est à souligner ; l offre immédiate y a été divisée par deux en un an. Alors que l offre immédiate de surfaces de seconde main se maintient d une année sur l autre, celle de surfaces de première main s est résorbée de 3% en un an, à l échelle de la capitale. Les valeurs locatives moyennes de première main sont de nouveau orientées à la hausse, atteignant 489 /m²/an en moyenne sur l ensemble du marché parisien (+2% en un an). Graphique 1 Part de marché de Paris dans la demande placée francilienne 45% 4% 35% 3% 25% 2% 15% 1%

2 Bureaux Paris L année 21 s achève dans un climat économique instable, où les annonces de plans de sauvetage exceptionnels des économies européennes se succèdent. En décembre, les états membres se sont même accordés sur la mise en place d un Fonds de sauvetage permanent de la zone euro, fonds qui entrera en vigueur à l horizon 213. Après le plan d aide de 11 milliards d euros accordé à la Grèce en mai 21, les Vingt-Sept ont approuvé, fin novembre, un nouveau plan de secours de 85 milliards d euros au profit de l Irlande, et de son système bancaire exsangue. La question se pose aujourd hui de savoir qui sera le prochain état à bénéficier de ce dispositif. Début 211, les marchés anticipent déjà la future chute du Portugal, considéré comme le nouveau maillon faible de la zone euro, malgré l adoption d un plan de rigueur budgétaire drastique. C est dans ce contexte, que l Insee a revu à la baisse ses prévisions de croissance de l économie française pour le 2 ème et le 3 ème trimestre avec respectivement +,6% et +,3%. La prévision de croissance 21 à +1,5%, inscrite dans la loi de finances, semble difficilement réalisable. Si le dernier trimestre de l année devrait tirer profit d une hausse de la consommation des ménages en biens manufacturés poussée par le rebond des ventes de voiture avant la fin de la prime à la casse au 1 er janvier 211 l investissement et la consommation de services aux particuliers ont été moins dynamiques que prévu cet automne. Graphique 2 Croissance : évolution du PIB de l Ile-de-France 5% 4% 3% 2% 1% % -1% -2% -3% -4% -5% Les enquêtes d opinion montrent que le climat des affaires ne cesse de s améliorer en France, depuis janvier 29, revenant, aujourd hui, à son niveau de longue période. Les carnets de commande globaux se regarnissent et les perspectives de production sont meilleures. Même s ils demeurent pessimistes, la consommation des ménages reste le socle le plus sûr de l économique française. Après avoir résisté à la crise de 29 (+,6%), la consommation des ménages devraient progresser de 1,7% en 21. Toutefois, les mauvais résultats des dernières enquêtes d opinion, couplés à la hausse anticipée de l inflation, ne permettent pas de parier sur un retour rapide au rythme d avant-crise, entre 2% et 2,5%. Sur le front de l emploi, la situation semble se stabiliser avec un taux de chômage qui se fixe à 9,3% au 3ème trimestre 21, à l échelle nationale. Le marché de l emploi est entré dans une phase de convalescence avec des créations nettes d emplois dans le secteur marchand pour le troisième trimestre consécutif. En Ile-de-France, le taux de chômage semble également se stabiliser autour de 8,2% (graphique 3). Si l économie française semble aujourd hui durablement sortie de la récession, la reprise, déjà fragile, risque de pâtir du plan de rigueur budgétaire annoncé pour 211 et de l arrêt, fin 21, de plusieurs mesures du plan de relance. Ainsi, l Insee prévoit pour 211 que «l économie française devrait se maintenir sur la tendance modérée qu elle connaît depuis la sortie de récession» (graphique 2). Graphique 3 Taux de chômage % 1, 9,5 9, 8,5 8, 7,5 7, 6,5 6, Source : Oxford Economics Eurozone France Ile-de-France France Ile-de-France Rhône-Alpes Sources : INSEE, *Prévisions 2

3 Bureaux Paris Alors que les marchés périphériques, avec à leur tête celui de La Défense, sont dans l ensemble restés sur une tendance négative, celui de Paris a fortement progressé en 21, avec m² commercialisés sur l ensemble de l année, soit une hausse de +53% en un an. 21 est désormais la deuxième année la plus active de la décennie en termes de commercialisation, après le pic de 26 à 1 million de m² (graphique 4). A l exception du sous-marché des 5 ème, 6 ème et 7 ème arrondissements, l ensemble des autres sousmarchés de la capitale a bénéficié de cette reprise d activité. Dans ce contexte, la performance du sousmarché des 14 ème et 15 ème arrondissements est à souligner avec un volume de transaction multiplié par 4 en un an, pour atteindre m² commercialisés en 21. Sur les autres sousmarchés parisiens, les hausses sont comprises entre +28% et +6% en un an. Si le segment des petites et moyennes surfaces, inférieures à 5 m², concentre 7% des commercialisations, l année 21 a d abord été marquée par le retour des grandes transactions dans Paris, après deux années de relative rareté. En 21, le segment des surfaces supérieures à 5 m² représente 3% de la demande placée, contre 2% en 29. La rareté du foncier disponible à Paris, conjuguée à un climat économique incertain, a bridé le lancement des opérations de construction ou de restructuration d immeubles tertiaires. Les livraisons sont donc faibles, seulement 76 m² en 21 et m² prévus sur les 24 mois à venir (graphique 5). Plus de la moitié des surfaces en chantier ont d ores et déjà fait l objet d une précommercialisation et les disponibilités futures ne représentent que 62 3 m². Le manque d offre disponible, couplé à une demande toujours soutenue, exerce une pression à la hausse sur les valeurs locatives. Celles de première main sont à nouveau orientées à la hausse en 21, après une année de baisse (graphique 6). Elles s échelonnent de 333 /m²/an dans le secteur de Paris Nord-Est à 659 /m²/an dans le QCA. A Paris Sud, le loyer moyen de première main retrouve son niveau de 27-28, à 491 /m²/an, après un pic en 29 de 573 /m²/an dû à deux importantes transactions à des valeurs supérieures à 7 /m²/an - dans le 7 ème arrondissement. Graphique 4 Evolution de la demande placée et de l offre immédiate à Paris Graphique 5 Livraison de bureaux de plus de 5 m² à Paris Source : DTZ Research Graphique 6 Paris QCA + PCO Paris Sud Evolution du loyer de 1 ère main à Paris En /m²/an HT-HC En chantier Paris Nord-Est Offre immédiate Permis obtenus Paris QCA Paris Nord-Est Paris Sud Source : DTZ Research 3

4 A1 A1 Bureaux Paris Transactions du 4 ème trimestre 21 à Paris A13 1 D914 2A D914 D97 A14 ALLÉE DU BORD DE L'EAU Transactions (m²) 1 D914 2 D91 1. A14 A13 D91 D21 D1 2 N13 D1 Paris Centre Ouest D91 D1 D1 VOIE GEORGES POMPIDOU QUAI MICHELET PORTE MAILLOT Paris QCA QUAI AULAGNIER QUAI D'ORSAY Paris 5-6-7ème Paris 14-15ème BOULEVARD PÉRIPHÉRIQUE BOULEVARD PÉRIPHÉRIQUE Paris ème Paris ème Paris 12-13ème AVENUE JEAN LOLIVE N34 D38 A86 N3 N34 A86 N3 A3 A3 A186 A N3 N4 A N3 3 A86 N3 A86 N118 < > 6 N Loyer ( /m²/an) DTZ Research 211 Sources : DTZ, IGN, Navteq D96 D96 AVENUE DE PARIS A6A A6A A6A A6B A6B D126 N7 N7 N7 D5 3 D38 N6 A4 N19 A4 A86 N19 A86 N19 N km N186 Tableau 1 Principales transactions du trimestre Adresse Secteur Preneur Surface Etat des locaux 8 rue de Reuilly Paris 12 CNFPT m² Etat d usage Carré Daumesnil 52 rue Jacques Hillairet Paris 12 AGENCE SPATIALE EUROPEENNE 1 34 m² Rénové Bayard Seine 3 rue François 1 er Paris 8 GIDE LOYRETTE NOUEL m² Restructuré Carré Suffren rue de la Fédération Paris 15 MINISTER DE L EDUCATION NATIONALE 4 87 m² Restructuré rue de Châteaudun Paris 9 SONY MUSIC m² Restructuré 4

5 Bureaux Paris QCA Le marché de Paris QCA a le vent en poupe. La demande placée est en forte progression, réduisant significativement le stock vacant. Avec près de 2,2 millions de m² commercialisés en 21, le marché des bureaux francilien a renoué avec son volume moyen décennal de commercialisations. Après trois années de contraction, le marché retrouve une croissance de 15% par rapport à 29. Dans ce contexte, le marché de Paris QCA s est particulièrement bien comporté, avec un volume de m² transactés en 21, soit une hausse de 59% en un an (graphique 7). Sur l ensemble de l année 21, le QCA représente à lui seul 2% de la demande placée à l échelle régionale, une part de marché record depuis 21. Le segment des petites surfaces (moins de 1 m²) reste le plus important, représentant près de la moitié des surfaces commercialisées en 21. Cette année a, également, été marquée par le retour des transactions de plus de 5 m². En effet, après une année 29 atone où seules 3 transactions pour un total de 25 m² avaient été enregistrées, ce sont 76 5 m² à travers 8 transactions qui ont animé le marché, en 21 (tableau 2). Signalons au 4 ème trimestre, le positionnement du cabinet d avocat GIDE LOYRETTE NOUEL sur une surface de m² dans l opération «Bayard Seine». Sur le QCA, secteur recherché mais structurellement sous calibré en produits de première main, les loyers poursuivent leur progression atteignant 75 /m²/an pour les produits prime contre 65 /m²/an en 29 (+15%) et 659 /m²/an pour les produits neufs ou restructurés contre 57 /m²/an en 29 (+16%). Après ce fort rebond en 21, les valeurs locatives prime devraient poursuivre leur croissance, mais à un rythme moins soutenu. Notre prévision d évolution du loyer prime à Paris QCA est de 78 /m²/an en 211, marquant un retour au niveau de loyer observé sur ce secteur en 27 avant le début de la crise (graphique 8). A l inverse, les loyers de seconde main restent au même niveau depuis 27, avec une valeur moyenne de 5 /m²/an en 21. L appétit grandissant des utilisateurs pour les surfaces neuves, au détriment des immeubles haussmanniens de seconde main, moins fonctionnels, participe à creuser l écart de prix entre les différents produits. Graphique 7 Evolution de la demande placée à Paris QCA Tableau 2 Segmentation de la demande placée par tranche de surface Tranche de surface 21 Part Moins de 1 m² 28 m² 49% De 1 à 5 m² m² 33% Plus de 5 m² 76 5 m² 18% Surface totale m² 1% Graphique Evolution des valeurs locatives à Paris QCA En /m²/an HT-HC T1 T2 T3 T4 Loyer prime Loyer moyen de 2nde main Sources : Loyer moyen Immostat, loyer prime DTZ Research Loyer moyen de 1ère main 5

6 Bureaux Paris QCA A l échelle francilienne, l offre immédiatement disponible reste stable, se fixant autour de 3,6 millions de m² à la fin de l année 21. Alors que les marchés de la Deuxième Couronne et de La Défense ont vu leur offre immédiate augmenter substantiellement sur l année 21 (+2% et +34% respectivement), celle de Paris QCA s est résorbée de 13%, avec 372 m² disponibles fin 21 contre 426 m² au début de l année (graphique 9). Il est à noter que trois quarts de l offre disponible se focalisent sur des surfaces de seconde main. La moitié de l offre neuve immédiate se concentre sur le segment des surfaces intermédiaires, de 1 à 5 m², et essentiellement sur le secteur de l Etoile (8% de l offre). Les opportunités d implantation sur des surfaces de première main de taille importante sont rares, le choix immédiat des entreprises se limitant aujourd hui à 4 possibilités pour 44 m², essentiellement sur le secteur Centre. Après deux années de hausse contenue, le taux de vacance du marché tertiaire francilien s est stabilisé autour de 7% en 21. Le taux de vacance s est même replié à Paris et en particulier dans le QCA, où il se positionne à 5,3% fin 21 (graphique 1). La reprise soutenue de la demande placée, ainsi que la faiblesse des livraisons anticipées devraient participer au maintien d un taux de vacance relativement bas, en comparaison de ceux rencontrés dans les autres capitales tertiaires européennes. Les précommercialisations en 21 de l immeuble «Seine» et du «52 Hoche» limitent aujourd hui les disponibilités de première main attendues en 211 aux seuls 7 1 m² de bureaux restructurés sur le «17 avenue Matignon» (graphique 11). En 212, seules deux restructurations sont attendues sur QCA : 7 9 m² au «9-12 rue du Docteur Lancereaux» et 7 2 m² au «62-64 rue de Lisbonne». Au-delà de cette date, aucun autre projet n a pour le moment été identifié dans le QCA. Les utilisateurs en quête de surfaces de première main pourront éventuellement se tourner vers les 23 m² livrables en 212 au «32 rue Blanche», en bordure du QCA. A horizon plus lointain, l offre reste toujours aussi réduite, avec seulement deux opérations pour 41 5 m² d offre potentielle en 213. Graphique 9 Evolution de l offre immédiate à Paris QCA Graphique 1 Evolution du taux de vacance En % Source : Immostat, DTZ Research Graphique 11 Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables Source : DTZ Research Paris QCA Paris Ile-de-France Paris QCA Paris Centre-Ouest (Hors QCA) 6

7 Bureaux Paris Nord-Est ( èmes ) A Paris Nord-Est, deux transactions exceptionnelles, ont permis à la demande placée de bureaux d atteindre en 21 un niveau record. Le stock se réduit et la rareté de l offre future bride le renouvellement de l offre de grand gabarit. Les entreprises seront donc contraintes de se positionner en amont sur les immeubles à construire. Tiré par un premier trimestre particulièrement dynamique, où plus de 66 m² ont été commercialisés soit le volume normalement observé à fin septembre le secteur de Paris Nord- Est a enregistré un niveau de transaction record en 21, avec m² commercialisés (graphique 12). Ces très bons résultats sont à modérer par le caractère exceptionnel de la transaction de 41 m² de BNP Paribas sur la ZAC Claude Bernard au 1 er trimestre de l année. Graphique 12 Evolution de la demande placée à Paris Nord-Est T1 T2 T3 T4 Après ce début d année exceptionnel, le marché a retrouvé un volume d activité plus «normal», et le 4 ème trimestre s inscrit dans cette tendance, avec 15 7 m² commercialisés. Une seule transaction de plus de 2 m² a été enregistrée ce trimestre : la SNCF sur près de 3 3 m² au 76 boulevard de Magenta dans le 1 ème arrondissement. Le reste des transactions s est signé sur une surface moyenne de 3 m², exclusivement de seconde main (tableau 3). L activité du sous-secteur central (3 ème, 4 ème, 1 ème et 11 ème arrondissements) se concentre essentiellement sur les surfaces de seconde main, qui représentent 95% de la demande placée en 21. A l inverse, les programmes neufs d envergure comptent pour près de 8% des commercialisations sur les arrondissements périphériques (18 ème, 19 ème et 2 ème ). Notons que la part de marché de ce soussecteur représente, depuis deux ans, 6% des transactions contre 4% en moyenne depuis 2. Le loyer de première main a progressé de 15% en un an sur les arrondissements périphériques, atteignant 333 /m²/an, reflétant les signatures de BNP PARIBAS sur les 41 m² de la ZAC Claude Bernard, ainsi que de l AGENCE REGIONALE DE SANTE IDF sur 16 m² du «Parc du Millénaire» à des valeurs locatives faciales comprises entre 3 et 35 /m²/an. Sur les arrondissements centraux, les transactions de première main sont trop rares pour dessiner une tendance (graphique 13). Les arrondissements périphériques de Paris Nord- Est (18 ème, 19 ème et 2 ème ) sont les seuls de la capitale à enregistrer une hausse du loyer moyen de seconde main ; il s établit à 234 /m²/an en 21, soit une hausse de 4% en un an. Tableau 3 Segmentation de la demande placée par tranche de surface Tranche de surface 21 Part Moins de 1 m² 42 6 m² 31% De 1 à 5 m² 37 7 m² 27% Plus de 5 m² 57 m² 42% Surface totale m² 1% Graphique 13 Evolution des valeurs locatives à Paris Nord-Est En /m²/an HT-HC Sources : Loyer moyen Immostat, loyer prime DTZ Research Loyer prime Loyer moyen de 2nde main Loyer moyen de 1ère main

8 Bureaux Paris Nord-Est ( èmes ) Après une hausse progressive durant quatre années pour dépasser les 12 m² fin 29, l offre immédiate à Paris Nord-Est s est résorbée de 2% en un an pour se situer à 11 m² fin 21 (graphique 14). Cette contraction de l offre disponible conduit à une baisse du taux de vacance qui s établit à seulement 3,4% fin 21 contre 4,6% fin 29 (graphique 15). Ici encore la situation diffère entre le secteur central (3 ème, 4 ème, 1 ème et 11 ème arrondissements) où l offre disponible reste stable sur un an, se fixant à 72 m² fin 21, et le secteur périphérique (18 ème, 19 ème et 2 ème arrondissements) où l offre immédiate a été divisée par deux sur l année, s établissant à 29 m² fin 21, soit un taux de vacance de 2,5%. L offre immédiatement disponible, sur le secteur de Paris Nord-Est, se concentre à 95% sur des surfaces de seconde main, exclusivement sur des lots de moins de 5 m². La tension de l offre pousse les utilisateurs à se positionner en amont des projets neufs qui se développent le long du boulevard périphérique. Cette tendance explique la faiblesse de l offre immédiate neuve, peu de surface étant disponible à leur livraison. Sur les deux années à venir, un seul programme est attendu sur le secteur : les 12 1 m² de l immeuble «Le Beauvaisis», premier programme certifié BBC Rénovation, développé par ICADE, quai de la Gironde dans le 19 ème arrondissement (graphique 16). Les programmes suivants ne devraient pas être livrés avant 213, où l on en attend 4 pour un total de 77 6 m². A l instar des programmes récemment livrés, deux développements se situent dans le 19 ème arrondissement à proximité immédiate du périphérique : le «Visalto» de BNP PARIBAS (21 3 m²) et le «26-28, Place Auguste Baron» d EUROPEQUIPEMENTS (1 7 m²). Citons également le programme «Carré Bréguet», à proximité de la place de la Bastille, qui sera le seul à proposer d importantes surfaces neuves (19 5 m²) dans le 11 ème arrondissement (graphique 16). Graphique 14 Evolution de l offre immédiate à Paris Nord-Est Graphique 15 Evolution du taux de vacance En % Graphique Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables à Paris Nord-Est Paris Nord-Est Paris Ile-de-France Source : DTZ Research Paris 3 Paris 4 Paris 1 Paris 11 Paris 18 Paris 19 Paris 2 8

9 Bureaux Paris Sud (5,6,7,12,13,14,15 èmes ) Un bon millésime 21 - grâce à un premier trimestre record - avec un volume de transaction de 283 m² (+65% en un an). L offre immédiate ne se résorbe pas malgré la dynamique de la demande placée. La quasitotalité de l offre neuve immédiate est localisée dans le 15 ème arrondissement. La valeur locative prime se maintient à 7 /m²/an. A l instar du Quartier Central des Affaires, le marché de Paris Sud s est particulièrement bien comporté en 21. Le volume de transaction a atteint 283 m² sur l année, soit la progression la plus forte enregistrée à l échelle francilienne (+65% en un an, +126% en deux ans). Le premier trimestre, le plus dynamique jamais observé, a favorisé ces très bons résultats, avec près de 1 m² commercialisés (graphique 17). Avec 13% de la demande placée à l échelle francilienne en 21, le marché de Paris Sud détrône celui de La Défense et devient le deuxième marché tertiaire derrière le QCA. Avec 54 9 m² transactés, le 4 ème trimestre 21 se situe dans la moyenne décennale (56 2 m²). La fin de l année a été animée par deux transactions de plus de 1 m², toutes deux localisées dans le 12 ème arrondissement (tableau 4). Alors que le sous-secteur des 5 ème, 6 ème et 7 ème arrondissements a vu son volume de commercialisation reculer de 24% en un an, celui des 14 ème et 15 ème arrondissements a quasiment été multiplié par quatre en un an, atteignant m² sur l ensemble de l année 21, soit deux fois la moyenne décennale. Pour la deuxième année consécutive, le segment des surfaces de plus de 5 m² a été la locomotive du marché de Paris Sud, avec plus de 4% de la demande placée tant en 21 qu en 29, essentiellement auprès d organismes publics ou parapublics. L attachement des entreprises à une implantation parisienne les a conduites à se positionner massivement cette année sur des surfaces de seconde main (trois quarts de la demande placée). Le loyer moyen de première main retrouve son niveau de 27-28, à 491 /m²/an, après un pic en 29 de 573 /m²/an dû à deux transactions à des valeurs faciales supérieures à 7 /m²/an dans le 7 ème arrondissement. Graphique 17 Evolution de la demande placée à Paris Sud Tableau 4 Segmentation de la demande placée par tranche de surface Tranche de surface 21 Part Moins de 1 m² 66 5 m² 23% De 1 à 5 m² 78 1 m² 28% Plus de 5 m² 139 m² 49% Surface totale m² 1% Graphique Evolution des valeurs locatives à Paris Sud En /m²/an HT-HC T1 T2 T3 T Loyer prime Loyer moyen de 2nde main Sources : Loyer moyen Immostat, loyer prime DTZ Research Loyer moyen de 1ère main 9

10 Bureaux Paris Sud (5,6,7,12,13,14,15 èmes ) L offre disponible, qui s était fortement contractée sur le premier semestre (-13% en un six mois), est repartie à la hausse sur la seconde moitié de l année, atteignant 291 m² fin 21. Ce chiffre, certes inférieur de 3% à celui de 29, représente le double du stock identifié fin 28 (graphique 19). Malgré un rythme de commercialisation soutenu en 21, l offre disponible reste conséquente. Le segment des surfaces supérieures à 5 m² concentre près de 65% de l offre disponible soit 161 m², dont seulement 55 m² de surfaces de 1 ère main. Au cours des 12 prochains mois, on recense à peine 6 m² de surfaces supplémentaires (livraisons ou libérations) sur ce secteur. Le taux de vacance du secteur Paris Sud a légèrement baissé en 21, se positionnant à 5,7% contre 5,9% un an plus tôt (graphique 2). Ce niveau reste toutefois bien supérieur au taux moyen de 3% observé entre 21 et 28. Ce taux cache de fortes disparités selon les arrondissements : alors que la vacance est de 4% dans les 5 ème, 6 ème et 7 ème arrondissements, elle s élève à 7% dans les 14 ème et 15 ème arrondissements. L année 21 aura vu un volume de livraisons de près de 7 m² dont 45 m² restant à commercialiser. En 211, les livraisons seront nettement moindres avec seulement 32 1 m² de bureaux dont 13 m² à commercialiser dans deux opérations. Citons d une part, 5 3 m² au «24 rue du Général Bertrand» dans le 7 ème arrondissement, restructuration d anciens locaux de LA POSTE, et d autre part, la restructuration par GECINA de la «Tour Mercure», 7 6 m², quai de Grenelle dans le 15 ème arrondissement (graphique 21). A l instar du secteur de Paris Nord-Est, aucun développement n est attendu pour 212 sur le secteur de Paris Sud (graphique 21). A partir de 213, l offre future se déplacera et, après le 15 ème arrondissement de Paris, c est le secteur de Paris Rive-Gauche qui concentrera les nouveaux développements. Citons ainsi les 19 2 m² de l immeuble «T8» livrable en 213 par NEXITY. En plus des 5 m² d ores et déjà dotés d un permis de construire, environ 21 m² de bureaux sont potentiellement livrables à horizon 214 sur le secteur de Paris Rive-Gauche. Graphique 19 Evolution de l offre immédiate à Paris Sud Graphique 2 Evolution du taux de vacance En % Source : Immostat, DTZ Research Graphique 21 Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables à Paris Sud Source : DTZ Research Paris Sud Paris Ile-de-France Paris 5 Paris 6 Paris 7 Paris 12 Paris 13 Paris 14 Paris

11 Chiffres clés Tableau 5 Marché des bureaux T4 29 T1 21 T2 21 T3 21 T4 21 Evol. T/T Evol. A/A Perspectives d évolution Paris Demande placée m² 26 8 m² m² m² 188 m² -2% -12% Offre immédiate 965 m² 917 m² 872 m² 855 m² 875 m² +2% -9% Taux de vacance 6,% 5,7% 5,4% 5,3% 5,4% +2% -1% Loyer moyen de 2 nde main % +19% Paris QCA Demande placée 86 7 m² 84 8 m² 95 m² m² 12 2 m² -29% +18% Offre immédiate 426 m² 49 m² 47 m² 363 m² 372 m² +2% -13% Taux de vacance 6,1% 5,8% 5,8% 5,2% 5,3% +2% -13% Loyer moyen de 2 nde main % -8% Loyer prime % +15% Paris Nord-Est ( et 2 ème arrondissements) Demande placée 31 5 m² 66 m² 35 2 m² 15 8 m² 15 7 m² - -5% Offre immédiate 126 m² 113 m² 13 m² 99 m² 11 m² +2% -2% Taux de vacance 4,5% 4,% 3,5% 3,4% 3,4% - -24% Loyer moyen de 2 nde main % +1% Loyer prime % Paris Sud ( et 15 ème arrondissements) Demande placée 73 m² 96 6 m² 46 9 m² 55 3 m² 54 8 m² -1% -25% Offre immédiate 31 m² 286 m² 263 m² 298 m² 291 m² -2% -3% Taux de vacance 6,1% 5,8% 5,3% 5,8% 5,6% -3% -8% Loyer moyen de 2 nde main % Loyer Prime

12 Définitions Demande placée : Ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux, y compris les précommercialisations, les clés en main et les opérations pour compte-propre, sous réserve de la levée des conditions suspensives. Offre immédiate : Ensemble des surfaces vacantes proposées à la commercialisation à un instant T. Sont exclus les recherches de successeur et les congés de bail jusqu'à la sortie effective du locataire. Loyer moyen de 2 nde main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de seconde main (hors surfaces neuves ou restructurées). Loyer moyen de 1 ère main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de première main (surfaces neuves ou restructurées). Loyer prime : Le loyer prime correspond à la moyenne des valeurs de transaction les plus élevées observées sur des immeubles neufs ou restructurés, très bien localisés et loués avec une durée d engagement ferme longue. Production neuve : Ensemble des surfaces neuves à construire et en chantier avec ou sans autorisations (PC et agréments) et non encore livrées. Production neuve certaine : Ensemble des opérations mises en chantier à un instant T et non encore livrées. Production neuve probable : Ensemble des opérations non encore mises en chantier à un instant T et ayant obtenu un agrément et/ou un permis de construire. Production neuve potentielle : Ensemble des projets identifiés n'ayant pas encore obtenu d'agrément et/ou de permis de construire. Carte de localisation Property Times est rédigé pour partie à partir des données produites par le GIE IMMOSTAT, dont DTZ est cofondateur (demande placée, offre immédiate, loyers moyens). Fin 26, le GIE IMMOSTAT a décidé de modifier la cartographie des zones de marché afin de prendre en compte les mutations du marché des bureaux depuis 21, date de la création d'immostat. Cette nouvelle sectorisation a été utilisée dans ce document. Les analyses, projections et commentaires sont propres à DTZ Research. 12

13 Contacts Gérard Margiocchi +33() Conseil Jean-Philippe Carmarans +33() Philippe Méjean +33() Claudia Mansard +33() Investissement Hugues de Bérail +33() Transaction Laurence Escleine-Dumas +33() Frédéric Blies +33() Thierry Laborderie +33() Jean-Luc Chalard +33() Didier Terrier +33() Asset Management François Brisset +33() Patrice Genre +33()

14 Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. DTZ Janvier 211

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre immédiate 9 Janvier 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Nora Jacintho Chargée

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine Le Jatte 6 Les atouts du site en quelques mots Plusieurs disponibilités à la location, de 340 m² à 535 m² par plateau Des plateaux de 450 m² moyens environ Locaux sécurisés par badge ou digicode Hall d

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 213 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France COUP DE FREIN

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France

Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France ilan 00 Janvier 009 Prochaine édition : Juillet 009 Valeurs locatives moyennes hautes Le secteur financier : champion de la consommation tertiaire Le

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr 1er trimestre 2012 FRANCE FRANCE NOTE DE CONJONCTURE Édito Depuis plusieurs mois, le secteur de l immobilier d entreprise subit une double pression. D un côté, le scénario d une croissance molle s impose

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs.

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs. Property Times Région Lyonnaise T2 214 Les très grands mouvements manquent à l appel 28 Juillet 214 Sommaire Contexte économique 2 Bureaux 3 Locaux d activité 7 Logistique 1 Investissement 1 Définitions

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE

ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE Marseille : une porte d'entrée euroméditerranéenne! Les bureaux à Aix/Marseille Focus sur les bureaux à Marseille Données BNP Paribas Real Estate Property Times : Marseille

Plus en détail

CUBUS. ÀHowald 9000m² de bureaux encore disponibles À partir de 200m² NEWSLETTER AGENCE. www.mycubus.lu

CUBUS. ÀHowald 9000m² de bureaux encore disponibles À partir de 200m² NEWSLETTER AGENCE. www.mycubus.lu SLETTER AGENCE Luxembourg Hiver 2010-2011 IMMOBILIER D ENTREPRISE Edito Si nous devions établir un bilan pour 2010 nous retiendrions que cette année encore, la conjoncture a continué de peser fortement

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

2 ème semestre 2014. www.arthur-loyd-lr.com. + de 300 locaux disponibles. Cette plaquette sur votre mobile!

2 ème semestre 2014. www.arthur-loyd-lr.com. + de 300 locaux disponibles. Cette plaquette sur votre mobile! 2 ème semestre 2014 + de 300 locaux disponibles www.arthur-loyd-lr.com Cette plaquette sur votre mobile! 1 e r R É S E A U PA R T E N A I R E Vos Contacts Bertrand FILLIETTE Directeur Arthur Loyd EDITO

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés. L année 2014 s achève, pour l indice boursier français, au niveau où elle a commencé, le CAC 40 a perdu - 0,5% sur l année, l indice européen (l Eurostoxx 50) a lui gagné + 2,82%, alors que l indice américain

Plus en détail

mise à jour: septembre 2015 COMMENTAIRES

mise à jour: septembre 2015 COMMENTAIRES mise à jour: septembre 215 rrouvez le dail de toutes ces annonces sur notre prix/ GRENAY ZI GRENAY TERRAIN INDUSTRIEL ancienne gare d'heyrieux A3848 5 ST PIERRE DE CHANDIEU TERRAIN INDUSTRIEL A BATIR ENTREE

Plus en détail

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014 Property Market Trends FRANCE MARS - 214 SOMMAIRE INTRODUCTION 4 Principales tendances 5 Tableau récapitulatif LE MARCHÉ LOCATIF DES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE 8 Les secteurs de marché 1 Une demande en

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 20 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Programme la Nef, Art Prom. Editorial 20 : La croissance

Plus en détail

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE A ix- en-p r o vence et M a r seille MarketView Régions Bilan 20 / Perspectives 23 BUREAUX Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» LOCAUX D ACTIVITÉS Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» UN

Plus en détail

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI A-QU EST-CE QUE L ORIE? 1 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Observatoire Régional de l Immobilier d Entreprise en Ile-de-France créé en 1986 dans un contexte de tertiarisation de l économie ; Pour accompagner les

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014.

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 213 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh 3 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

Le logement en Europe

Le logement en Europe Le logement en Europe DONNÉES 2014, TENDANCES 2015 Contact presse Galivel & Associés 01 41 05 02 02 galivel@galivel.com Leader de l immobilier en Europe, ERA publie sa nouvelle étude sur les marchés du

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

RESIDENCE «L ETOILE DU SUD» 7, impasse Abat Oliva 66250 SAINT LAURENT DE LA SALANQUE

RESIDENCE «L ETOILE DU SUD» 7, impasse Abat Oliva 66250 SAINT LAURENT DE LA SALANQUE RESIDENCE «L ETOILE DU SUD» 7, impasse Abat Oliva 66250 SAINT LAURENT DE LA SALANQUE CONDITIONS GENERALES DE GESTION ET DE LOCATION AGENCE DU SOLEIL DE RIVESALTES PRESENTATION DU GROUPE : Créée en 1973,

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE CONSEIL EN IMMOBILIER D ENTREPRISE LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Introduction Les surfaces disponibles Les prix La tendance Les axes de développement INTRO CONSEIL EN IMMOBILIER D ENTREPRISE Surface

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Evolution de la demande placée en m² (Sources : Knight Frank, IPD-Immostat) 18% 22% 23% 19% 19% 43% 43% 38% 40% 30%

Evolution de la demande placée en m² (Sources : Knight Frank, IPD-Immostat) 18% 22% 23% 19% 19% 43% 43% 38% 40% 30% LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 PARIS QCA Demande placée 292 600 m² +29% : l activité transactionnelle sur le QCA se caractérise par son dynamisme constant depuis le début 2014, alors qu à l échelle régionale

Plus en détail

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014 FM N 111659 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce de proximité Carole Delaporte et Christine Tarquis

Plus en détail

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne SIMI Décembre 2012 présenté par Méthodologie Le département a été divisé en 7 grands territoires - le territoire de Marne la Vallée a été élargi et

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont CHAPITRE 1 LES FACTEURS STRUCTURELS DE LA HAUSSE DE L ENDETTEMENT PUBLIC DANS LES PAYS AVANCÉS Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont revenues au cœur

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015 Marchés immobiliers en régions Marseille 9 avril 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens Observatoire Seine Aval Economie Bonnières-sur-Seine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Conflans-Sainte-Honorine L'immobilier d'entreprise en Seine Aval Poissy n 2 Après une année en demi-teinte, le contexte

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail