Diagnostic de territoire du PAPAO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic de territoire du PAPAO"

Transcription

1 2007 Diagnostic de territoire du PAPAO Photo : Les Champeaux-en-Auge (privé) Sommaire I. Présentation du Pays et gestion du territoire II. Dimension sociale III. Dimension économique IV. Dimension environnementale

2 Table des matières I. Présentation du Pays et gestion du territoire I.1 Présentation du Pays... 4 I.2 Gestion du territoire... 6 II. Dimension sociale II.1 La démographie II.2 Les services aux personnes et les services de proximité II.3 Les équipements de loisirs, de sport et de culture II.4 Le logement III. Dimension économique III.1 Des voies de communications en mutation III.2 Les équipements de technologies de l information et de la communication (TIC) III.3 Une économie en crise dans les dernières décennies, des développements récents positifs III.4 L agriculture III.5 La formation III.6 Le tourisme IV. Dimension environnementale IV.1 La gestion de l urbanisme IV.2 La connaissance et protection du territoire IV.3 La gestion de l eau, des déchets, et des risques IV.4 Les énergies renouvelables / 107

3 Note sur la méthode de la charte de pays : Diagnostic partagé Ce document présente : - Le diagnostic - L analyse AFOM - Les enjeux Analyse On peut alors dégager les Atouts/ Faiblesses du territoire et les Opportunités/ Menaces du contexte Enjeux Objectifs Plan d actions On choisit parmi les enjeux ceux qui tiendront lieu d objectifs (débats avec les élus et les commissions) En continuant la concertation, on détermine les objectifs que l on peut traduire en actions Le diagnostic doit permettre d analyser le territoire pour identifier ses atouts et faiblesses, qui, lorsqu ils sont conjugués aux caractéristiques du contexte (opportunités et menaces) définissent les enjeux du territoire. Ce diagnostic présentera donc à la fin de chaque thème abordé une analyse AFOM et une liste des enjeux ainsi identifiés. Rappels : Analyse AFOM (Atouts/Faiblesses/Opportunités/Menaces) Atouts/Faiblesses concernent le territoire (données modifiables) Opportunités/Menaces concernent l environnement, le contexte (données intégrées, non modifiables) ATOUTS Points forts du territoire, ressources, image de marque OPPORTUNITES «Opportunité à saisir» Quels avantages peut on obtenir par développement, quelles autres possibilités si succès de stratégies, quels éléments du contexte économique ou tendances sont favorables? FAIBLESSES Points faibles du territoire. Limites du développement MENACES «Menace à anticiper» Quels obstacles? quels risques? quels contextes menaçants? Les enjeux : Croisement des AFOM : atouts à valoriser ou conforter, défis à affronter, handicaps à surmonter 3 / 107

4 I. PRESENTATION DU PAYS ET GESTION DU TERRITOIRE I.1 Présentation du Pays Localisation et territoire Le territoire Bas-Normand est entièrement couvert par des structures de type pays qui sont au nombre de 13 pour la région et de 5 pour le département de l Orne où se trouve le PAPAO. Le Pays d Argentan Pays d Auge Ornais (PAPAO) se situe dans le Nord-Ouest de l Orne et s étend sur 1217 km² (soit 20% de la surface du département). Il regroupe 119 communes, soit 9 communautés de communes et 1 commune n appartenant pas à un EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), pour un total de habitants en 2006 et une densité de 42 hab. au km². Situation du PAPAO en Basse-Normandie Source : fonds de cartes de l atelier SIG du CRBN de Basse-Normandie Le territoire est caractérisé par deux types d espaces, différents mais complémentaires : - A l Ouest, un espace à dominante urbaine avec la présence d un pôle important : Argentan (16590 hab. en 1999) qui polarise le territoire du PAPAO. - A l Est, le Pays d Auge Ornais, espace à dominante rurale et qui compte les deux pôles secondaires du PAPAO : Vimoutiers et Gacé. 4 / 107

5 Statut et composition Le Pays a été créé en décembre 1997 par arrêté préfectoral, il a pour statut celui d association de loi A l exception de la Genevraie (118 hab.), toutes les communes du PAPAO adhèrent à un EPCI soit 9 communautés de communes qui se sont mises en place entre 1993 et Les communautés de communes du PAPAO Nom de la CDC Nombre de communes dans la CDC Population estimée en 2006 Densité de population en 2006 (hab/km²) Population de la commune principale en 2006 CDC du Pays d Argentan Argentan : (1999) CDC d Ecouché Ecouché : CDC de la Plaine d Argentan Nord Occagnes : 543 CDC du Pays de Mortrée Mortrée : CDC de la Vallée de la Dives Trun : CDC du Pays d Exmes Urou-et-crennes : 667 CDC du Pays du Merlerault Le Merlerault : 907 CDC de la Région de Gacé Gacé : CDC du Pays du camembert Vimoutiers : La Genevraie (commune) TOTAL Argentan : Source : Chiffres PAPAO et Insee 5 / 107

6 I.2 Gestion du territoire Organisation du Pays Composition et fonctionnement Europe Etat Région Départeme Intervention (financements) par des politiques classiques ou des contractualisations Le PAPAO Association du PAPAO Bureau (élus) - 1 élu pour la Région - 1 pour le Département - 1 par CDC - 2 pour les chambres consulaires Conseil d administration (élus) - 1 élu pour la Région - 9 pour le département - 1 par tranche de 1800 hab. par CDC - 1 par chambre consulaire + Suppléants DISPOSE Conseil de développement Une centaine de membres (socioprofessionnels) 7 commissions de travail (thématiques) L équipe technique - 1directeur - 1 assistante - 2 chargés de mission (leader + et tourisme/culture) PROPOSE ANIME - prospection de projets - accompagnement de projets - relations avec les financeurs - organisation de réunions - gestion de la structure Financement (Cotisations) Décisions (bureau et C.A) CDC Population Représentée par : Les élus (bureau, conseil d administration, mairies) Les socioprofessionnels (conseil de développement) Modalités d intervention du pays Le pays est avant tout un territoire de projet et fonctionne donc par missions, c'est-à-dire qu il réalise des tâches d animation, de communication, de coordination (et donc de recherche de financements pour ces missions) en collaboration avec les différentes institutions qui le constituent, 6 / 107

7 tout en traduisant les orientations de la charte élaborée en commun. Il n a pas vocation à être maître d ouvrage sauf pour les missions d animation, de communication La charte est le document stratégique qui formalise les objectifs et priorités de développement du territoire qui ont été déterminés en commun au sein du pays. La communication mise en œuvre par le pays a pour objectif d informer la population, les porteurs de projets potentiels, les collectivités locales, les partenaires des projets et de susciter la remontée de projets en cohérence avec sa charte. Programmes en cours sur le territoire Dans les actions qui suivent, la majeure partie s entend à l échelle du Pays tout entier. Les programmes majeurs Le pays met en place ou participe à des actions qui répondent à des politiques classiques (de l Europe, l Etat, la Région, le Département) ou à des appels à projets en vue de contractualiser avec les financeurs (leader +, volet territorial du CPER...). On peut ainsi citer les programmes majeurs auxquels le PAPAO a participé et qui restent, pour une partie, encore d actualité : - Orne Initiatives Depuis 2001, ce sont 141 prêts qui ont été accordés au titre d Orne Initiatives pour un montant global de euros (cf. partie sur l économie). - l OCM (Opération Collective de Modernisation du commerce et de l artisanat) Cette opération, programmée en 3 tranches a remporté un gros succès auprès des commerçants, les deux premières tranches (avec une dotation de et euros) sont soldées. La 3 ème tranche vient d être mise en place en été Les OPAH (Opérations Programmées d Amélioration de l Habitat) Opérations territorialisées qui ont reposé sur un diagnostic préalable (cabinet ARIM), et qui concernent tout le territoire du PAPAO. Fin 2005 ce sont près de 400 projets de réhabilitations de logement qui ont été identifiés. Ils sont actuellement en cours de réalisation. (cf. partie sur les logements) - LEADER + Avec une enveloppe totale de euros sur 6 ans le programme Leader +, qui prendra fin au 31/12/ 2008, a été une source de financement déterminantes pour de nombreux projets (une centaine déjà financés). Le PAPAO répondra début 2008 au nouvel appel à projet Leader. - Le contrat de pays ( ), et le futur volet territorial du contrat de projet Etat-Région ( ) Le PAPAO a présenté en 2005 un projet de territoire pour la génération des contractualisations avec l Etat et la Région et travaille actuellement sur la réalisation d un nouveau projet de document qui sera présenté fin / 107

8 - Le Pôle d Excellence Rurale Sélectionné en 2006, le PAPAO a reçu une dotation de euros au titre du pôle d excellence rurale de la filière équine. Ces financements participent à 4 actions principales : la communication globale sur les événements équestres du PAPAO, la structuration de l offre de randonnées équestre, la création d un annuaire de la filière, et une opération de modernisation de la filière. Les autres actions réalisées par le PAPAO Depuis sa création, le PAPAO a mis en place un grand nombre d actions avec la participation des commissions du conseil de développement et de l équipe technique. En Industrie, Artisanat, Commerce Plaquette d information économique Conférence sur les aides aux entreprises Orne Initiatives : 141 dossiers suivis en 4 années, plus d 1 M de prêts d honneur attribués Projet PLIE Participation au salon des entrepreneurs Opération Collective de Modernisation du Commerce, de l Artisanat et des Entreprises de Services En Agriculture Déshydratation des fourrages Etude sur les déchets agricoles Plaquette sur l agriculture en PAPAO diffusion à exemplaires Fiches sur les énergies renouvelables diffusion à exemplaires A venir : Bio énergies (méthanisation) En Formation Audit de l offre en formation en PAPAO Formation supérieure : BTS design produit En environnement Étude sur l énergie éolienne Étude sur les cours d eau et bassins versants Étude sur les dépôts sauvages À venir : filière bois En Technique d Information et de Communication Site internet PAPAO Formations sur les TIC En Services aux personnes Études préalables à une OPAH réalisations en cours sur tout le PAPAO Portage des repas sur tout le Pays Guide des services diffusion à exemplaires (réédition à venir) Étude petite enfance, halte garderie à Gacé Amélioration de la liaison de bus Argentan Vimoutiers 8 / 107

9 Etude sur les besoins en services de la population En Tourisme et Culture Calendrier mensuel des manifestations en PAPAO Classeur touristique, 60 exemplaires chaque année Éductours Participation au Salon Artisanat Terroir Nature Journée d accueil des professionnels du tourisme Topo guide randonnée pédestre Guide touristique diffusé à exemplaires Carte pass Sacs papier Carte du CDT Communication dans le magazine Pays de Normandie Guide VTT (13 circuits) Hall touristique au diffuseur de Gacé Destination week end Assiette de Pays À venir : - hall touristique A 88 - circuits randonnée équestre diffusion exemplaires / mois Autres : 1% Paysage et Développement A88 Numérisation des zones d activités avec Orne Développement 9 / 107

10 II. DIMENSION SOCIALE II.1 La démographie du PAPAO Note : Les données sur la démographie datent essentiellement du recensement de Mais les résultats de 54% des communes ont été mis à jour à l occasion des recensements partiels de population de On peut donc avoir une idée des évolutions de la démographie du territoire en 2006 tout en gardant à l esprit que des villes importantes telles qu Argentan (32% de la population du territoire) ou Trun (5 ème ville en termes de population) n ont pas encore été recensées. La répartition de la population : Le PAPAO, une forte opposition entre urbain et rural Le territoire compte 119 communes avec une estimation de habitants en 2006 contre en 1999 (soit une baisse de 0,6%). La densité moyenne est de 42 hab/km², contre 48 hab/km² dans l Orne (estimation 2005), 82 hab/km² en Normandie et 112 en France (estimation 2005). Le PAPAO est le pays le moins densément peuplé de Normandie après le Perche ornais (31 hab/km²). Le territoire présente deux pôles au sens démographique : un pôle urbain (Argentan) avec 36 communes dans la couronne périurbaine d Argentan, un pôle rural (Vimoutiers). Les 37 communes en aire urbaine et Vimoutiers (soit 30% des communes) représentent 61% de la population du PAPAO. Seules 6 communes ont plus de habitants : Argentan, Vimoutiers, Gacé, Ecouché, Trun, Mortrée et elles représentent à elles seules la moitié de la population totale du Pays. On constate donc que le reste du territoire (particulièrement le centre et l Est) est rural et faiblement peuplé : près de 60% des communes du PAPAO ont moins de 200 habitants (contre 44% dans l Orne). COMPARAISON AVEC LA REGION ET LES AUTRES PAYS BAS-NORMANDS Maillage territorial (données 2005) : - Population et emploi très présents dans les pôles de services intermédiaires : Part de la population et de l emploi dans ces pôles (2005) : 15,6% et 17% contre 8% et 8,8% en région (3 ème et 4 ème rang) Espace rural (données 2005) : - 46% de la population en espace rural contre 35,5% en région (6 ème rang). - Seule baisse de population de la région en espace rural - Densité de 29 hab/km² en espace rural (12 ème rang) - 43% de l emploi en espace rural contre 32% en région (7 ème taux) (-2% sur ) Enjeux du SRADT correspondants : N 13 : Renforcer le maillage territorial N 18 : Conforter et dynamiser l'espace rural 10 / 107

11 Densité et répartition de la population en 1999 Source : Insee, Portrait de territoire Pôles et aires urbaines du PAPAO en 1999 Source : Insee, portrait de territoire 11 / 107

12 Territoire L évolution de la population : des différences au sein du territoire Comparaison des évolutions de la population entre 1999 et 2005 Superficie (en km²) Population en 1999 (en milliers) Densité en 1999 (en hab/km²) Population en 2005 (en milliers) Densité en 2005 (en hab/km²) Variation de population France ,9% Basse ,7% Normandie Calvados ,5% Manche ,5% Orne ,3% PAPAO (595) 43 51(302) 42-0,6% Source : Site Internet de l INSEE, la France en faits et chiffres Alors que la population des autres départements de la région augmente à l image de la tendance nationale, l Orne et le PAPAO présentent une stagnation voire une légère baisse pour le PAPAO du fait des phénomènes de vieillissement et de départ de ses habitants (solde migratoire négatif et solde naturel faible (négatif depuis 2005). La population du territoire n a cessé de baisser depuis 1968 sauf entre 1990 et 1999 où une légère hausse a été enregistrée (+0,1%) grâce à une réduction du déficit migratoire. Mais les tendances changent ensuite beaucoup au sein du territoire et particulièrement entre les zones urbaines et rurales : alors que la population de l aire urbaine n a pratiquement pas baissé entre 1999 et 2006 (-0,1% sachant qu on ne connait pas l évolution d Argentan), la population en zone rurale à baissé de 1,1%. Le pôle rural que constitue Vimoutiers a, quant à lui, perdu 8% de sa population. En ce qui concerne les autres bourgs de plus de 1000 habitants la tendance est très variable : Gacé a gagné 5%, Ecouché conserve le même nombre d habitants et Mortrée perd 6 % de sa population. COMPARAISON AVEC LA REGION ET LES AUTRES PAYS BAS-NORMANDS - Le taux de croissance de la population dû au solde migratoire est de -0,2% sur 90-99, -0,36% sur (plus faible taux régional sur la dernière période) - Le solde migratoire des espaces ruraux est de -15, 3 ème plus faible taux régional - Le taux de croissance de la population dû au solde naturel est de 0,21% sur 90-99, 0,09% sur (3 ème plus faible taux avec Perche et Bocage) Enjeu du SRADT correspondant : Enjeu n 18 : Conforter et dynamiser l'espace rural 12 / 107

13 Communauté de communes Evolution de la population par CDC entre 1990 et estimation Variation Evolution depuis 1968 CDC du Pays d Argentan hab +1,4% CDC de la Plaine d Argentan Nord hab +0.6% CDC d Ecouché hab +0.4% CDC du Pays de Mortrée hab +1,4% CDC du Pays d Exmes hab -6,2% CDC de la Vallée de la Dives (Trun) hab +4,5% CDC du Pays du camembert (Vimoutiers) hab -6,3% CDC de la Région de Gacé hab +0,7% CDC du Pays du Merlerault hab -3,2% PAPAO hab -0,3% Source : Insee, recensements de 1999 et antérieurs, recensements partiels de 2004 à / 107

14 Evolution de la population des communes recensées en 2004, 2005 et 2006 Source : DDE 61, diagnostic territorial du PAPAO Prospective : une population en baisse et vieillissante Les projections réalisées par l Insee prévoient une baisse continue de la population du PAPAO dans les prochaines décennies (- 0,44% pour le bassin d Argentan). De plus, dans la continuité de la tendance actuelle, la part de la population âgée va augmenter avec une hausse en valeur absolue du nombre de personnes âgées et une baisse des populations jeunes ou d âge moyen. Cette tendance semble être plus importante pour le pays que pour la région puisqu entre 1990 et 1999 le nombre de jeunes de moins de 20 ans a diminué de 12,4% contre 8% pour la Basse- Normandie. Cette diminution est essentiellement due au départ des jeunes vers les pôles urbains à l occasion des études ou de la recherche d emploi. A l intérieur du pays, ce sont les zones rurales qui enregistrent les plus faibles taux de population jeune. 14 / 107

15 COMPARAISON AVEC LA REGION ET LES AUTRES PAYS BAS-NORMANDS - Quatre pays, dont le PAPAO présentent une projection pour 2015 indiquant une baisse de population - Les projections pour la part des + de 75 ans en 2015 donnent un taux de 12% contre 10,3% en région (fourchette haute région) soit une évolution de 33,3% sur Les jeunes - Projection démographique des ans en 2015 : 15,6% contre 16,9% en région Evolution : -18% contre -12,8% en région (plus forte baisse après St-lô) - Taux de solde migratoire : des ans : -14,9% contre -6,4% en région (+ fort taux) - Part des effectifs du second degrés sur tous les scolaires (2006) : 42% contre 48,5% (plus faible taux) ( ) Baisse dans tous les niveaux (2 ème baisse pour l ensemble): 5 ème baisse pour les collèges, 5 ème pour lycée, 1 ère baisse pour lycées pro. Population active - Projection démographique des personnes en âge d activité en 2015 : 38,2% contre 38,5% en région (6 ème rang) soit une baisse de 4,1% (3 ème plus forte baisse) contre hausse de 1,1% en région. Enjeux du SRADT correspondants : N 22 : Accompagner le vieillissement de la population N 24 : Faire face à la pénurie potentielle de main-d œuvre dans les années à venir N 29 : Attirer les jeunes Evolution prévisible de la population d ici 2030 Source : Insee, Kit «personnes âgées» 15 / 107

16 Evolution prévisible de la population des différentes classes d âge d ici 2030 Source : Insee, Kit «personnes âgées» La population active Des emplois concentrés sur Argentan et les autres pôles Comme c est le cas pour la répartition de la population totale sur le PAPAO, les actifs sont essentiellement regroupés sur les pôles économiques du territoire. Ainsi en 1999, sur actifs que compte le Pays, 62% travaillent sur Argentan (48% des emplois du PAPAO), Vimoutiers ou Gacé. Parmi ces 3 pôles, Argentan concentre 32% des entreprises à la fin 2006, les secteurs de Gacé et Vimoutiers comptent respectivement 9% et 13% des entreprises du PAPAO. Argentan compte 54 des 129 entreprises de plus de 10 salariés et 50% des entreprises de moins de 10 salariés. Répartition des emplois en 1999 Source : Insee, portrait de territoire Les secteurs d activité Le secteur majoritaire en terme d emplois est le tertiaire, avec les activités de commerce, de services aux particuliers et aux entreprises. En 1999, 59,1% des emplois concernent le tertiaire, 29,5% l industrie et la construction, et enfin 11,3% l agriculture. 16 / 107

17 Les ouvriers et employés représentent 62,3% de la masse salariale. Caractéristiques de l emploi sur le PAPAO en 1999 et 2004 (PAPAO en orange sur le graphique, Orne en vert) Source : Insee, Portrait de territoire Un territoire fortement touché par le chômage, mais des évolutions récentes positives Période En 1999, les actifs ayant un emploi représentaient 45,2% de la population de plus de 15 ans et les actifs sans emploi 7,5%, le taux de chômage en 1999 était de 13,7%. Le nombre total d actifs a baissé sur la période et le taux de chômage a augmenté de 3,6 points touchant particulièrement les jeunes (chômeurs de moins de 25 ans), le territoire a perdu 925 emplois entre 1990 et Evolution de l emploi entre 1990 et 1999 par CDC Source : DDE, diagnostic territorial Période Le nombre de demandeurs d emploi baisse globalement sur cette période, particulièrement pour les chômeurs de longue durée, mais reste stable pour la catégorie des chômeurs de moins de 25 ans après avoir atteint des valeurs maximales entre 2003 et / 107

18 Evolution du nombre de demandeurs d emploi en fin de mois (DEFM) entre 1997 et 2006 Source : Insee, Portrait de territoire Sur la période le nombre de demandeurs d emploi a considérablement baissé (-13,8% contre -13% pour l Orne) et l on constate en particulier que le nombre de demandeurs d emploi pour motif de licenciement à baissé de 23,2% sur la période. Malgré ces récentes évolutions positives, le taux de chômage reste très élevé sur le territoire. Nombre de demandeurs d emploi fin 2006 par motif d arrivée sur le marché du travail Source : Insee, portrait de territoire Indicateur Chômeurs ( ) Demandeurs d emploi Proportion/ nb total de chômeurs 2006 Evolution du nombre ,2% contre 0,3 (4 ème rang) -9 % contre -8,2 (6 ème rang) Chômeurs de -25ans 19,8% contre 22,5 (11 ème rang) -9,7% contre -1,8 (13 ème rang) 50 ans et plus 17,1% contre 15,4% (3 ème rang) -2,6% contre -3,9% (6 ème rang) Femmes 46,1% contre 50,6% (11 ème rang) -18,8% contre -13,9% (11 ème rang) Chômeurs de moins d 1 an 74,8% contre 69,9 (1 er rang) -3,6% contre -4,8% (6 ème rang) Chômeurs de 2 ans et plus 6,5% contre 11,3% (12 ème rang) -14,3% conte -14,6 (6 ème rang) Bénéficiaires du RMI ( ) 6,4% contre -9,3 (1 er rang) Bénéficiaires du RMI depuis au 3ans 27,7% contre 27,6% (8 ème rang) Bénéficiaires mesures faveur emploi 8,2% contre 7 (4 ème rang) 35,5% contre 33,5 (5 ème rang) - Part d offres durables déposées à l ANPE en 2006 : 62,5% contre 62,9% (9 ème rang) - Indice de dépendance économique en 1999 : 54,3 contre 52,3 (4 ème rang) 18 / 107

19 Période mars 2006-mars 2007 Territoire Nombre de Demandeurs d Emploi en Fin de Mois Nombre de DEFM fin mars 2006 Nombre de DEFM fin mars 2007 Variation CDC du Pays d Argentan ,9% CDC de la Plaine d Argentan Nord ,9% CDC d Ecouché ,8% CDC du Pays de Mortrée ,6% CDC du Pays d Exmes ,6% CDC du Pays du camembert ,4% CDC de la vallée de la Dives ,4% CDC de la Région de Gacé ,9% CDC du Pays du Merlerault ,1% Total PAPAO ,7% Source : ANPE Le chômage selon la population en mars 2007 D après les données ANPE de mars 2007, qui recensent les données du chômage sur chaque communauté de communes on peut identifier quelle population est la plus touchée par le chômage : - Sur toute les CDC, à l exception de celle d Argentan et de la plaine d Argentan Nord, la part des femmes est plus importante dans le nombre total de demandeurs d emploi. - La part des chômeurs entre 25 et 45 ans est supérieure à 55% sur toute les CDC - La catégorie des chômeurs de niveau de qualification V est la plus représentée (supérieure à 45% dans toute les CDC) - Les catégories de qualification les plus touchées sont (en part du total des demandeurs d emploi pour toutes les CDC) : - les employés qualifiés : part supérieure à 28% - les employés non qualifiés : part supérieure à 17% - les manœuvres : part supérieure à 14% - les ouvriers qualifiés : part supérieure à 12% COMPARAISON AVEC LA REGION ET LES AUTRES PAYS BAS-NORMANDS Précarité financière : Le niveau médian des salaires se situe dans la fourchette haute de la région L indicateur de disparité des revenus fiscaux en 2005 est au 5 ème rang régional Précarité urbaine : Part de la population en quartier en difficulté en 1999 : 15,4% contre 6% en région (plus fort taux régional) Précarité professionnelle Part des bénéficiaires des mesures en faveur de l emploi en 2006 : 2,4% contre 1,4 en région (2 ème plus fort taux) Taux de sortie sans qualification (bassin d emploi) en 2005 : 7,6% contre 5,8 en région (4 ème rang) - Indice comparatif de mortalité lié à l alcool : 119 (>100 donc surmortalité par rapport à la région) (3 ème rang) Enjeux du SRADT correspondants : N 14 : Favoriser l'insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté N 32 : Améliorer la qualité de vie dans les différents types d espace 19 / 107

20 La démographie Gros bourgs dynamiques ATOUTS OPPORTUNITES Développement de certains secteurs d emploi (services à la personne...) Départ des jeunes Fort chômage des jeunes FAIBLESSES Vieillissement de la population Faible taux de qualification des actifs et des jeunes Manque de dynamisme démographique dans le milieu rural MENACES Certains secteurs d emploi en concurrence avec l étranger Les enjeux : - La prise en compte de la baisse de la population et le départ des jeunes - L accompagnement du vieillissement de la population - L insertion sociale et professionnelle 20 / 107

21 II.2 Les services aux personnes et les services de proximité, un enjeu pour le maintien de la population et des activités Les commerces et équipements de base et de proximité concentrés sur les pôles Les services du PAPAO sont concentrés sur 8 pôles de services, d abord Argentan qui concentre les principaux services administratifs et sociaux et une large gamme de commerces, puis Vimoutiers et Gacé, dotés de l essentiel des commerces et services de base mais aussi d équipements moins répandus, et enfin les pôles secondaires que constituent Trun, Ecouché, Le Merlerault, Le Sap et Mortrée (ces 3 derniers pôles ont vu leur aire d influence diminuer au cours des vingt dernières années). Sur le reste du territoire, le taux d équipements de base (boulangerie, boucherie, épicerie, café et école) est faible, en 2006 les trois quarts des communes du territoire ne disposent d aucun de ces 5 équipements de base, ceci est dû en partie au fait que le PAPAO compte un grand nombre de très petites communes où la viabilité de ces services est limitée Les principaux services administratifs et sociaux du PAPAO Source : DDE, diagnostic territorial En ce qui concerne les équipements de proximité, seules 12 communes comptent plus de 12 équipements de proximité. Présents dans 36 communes, les restaurants constituent l'activité commerciale la plus fréquente. Les services spécialisés de proximité résistent mieux en zone rurale et en particulier les boulangerspâtissiers (présents dans 17 communes), les coiffeurs et les commerces alimentaires (dans / 107

22 communes chacun), les cafés-bars-tabac (13), les boucheries/charcuteries et les fleuristes (11), les taxis (8), les garages (6). Les petits magasins d'équipements de la personne (7), les quincailleries et autres magasins de bricolage (5) ainsi que les librairies, papeterie, presse (5) se localisent dans les centres urbains ou à proximité immédiate. Equipements de proximité sur le PAPAO Source : DDE, diagnostic territorial Enfin, en ce qui concerne les grandes et moyennes surfaces, seules Argentan, Vimoutiers et Gacé possèdent plusieurs commerces de plus de 300m², et pour les deux dernières communes, ces établissements ont une vocation alimentaire (supermarchés). L offre dans certaines branches de la grande distribution est encore incomplète et les habitants se déplacent vers Caen ou Alençon pour pallier ce manque. Le développement passe donc par la constitution d une vraie zone commerciale avec une offre accrue, l année 2007 verra d ailleurs la construction d un magasin d une grande chaine de sport à Argentan. COMPARAISON AVEC LA REGION ET LES AUTRES PAYS BAS-NORMANDS - Emplois de la filière commerces et services locaux pour 1000 hab en 2005 : 30 contre 36 en région (9 ème rang) évolution : 2,7% (9 ème rang contre 2,9% en région). Enjeu du SRADT correspondant : N 12 : Améliorer et développer les services à la population et aux entreprises 22 / 107

23 La santé sur le territoire, un manque important en médecins et spécialistes Les hôpitaux, le PAPAO doté d un établissement performant Argentan, qui constitue le pôle sanitaire et social principal du PAPAO possède un hôpital d une réelle importance au niveau départemental (210 places), dont l offre de soin s est considérablement étoffée et qui permet de répondre à la plupart des besoins locaux : y sont exercées la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la pneumologie, la cardiologie, la gastro-entérologie, la chirurgie générale et digestive, la chirurgie orthopédique et traumatologique, la traumatologie de la main et viscérale, l ORL de la face et du cou, l allergologie, les soins palliatifs et la prise en charge de la douleur. L hôpital gère aussi 2 maisons de retraite (120 places). Vimoutiers dispose d un hôpital local de 208 places dont 20 lits de soins de suite, 18 de médecine, 140 lits d EHPAD et 30 lits de SSIAD. Vimoutiers et Le Sap disposent aussi de résidences spécialisées pour les personnes âgées et les malades d Alzheimer, ce qui fait de la CDC du Pays du camembert un pôle sanitaire et social dynamique. Un manque en médecins et infirmières surtout en zone rurale Chaque communauté de communes est dotée d au moins un médecin sauf la communauté de communes de la Plaine d Argentan Nord qui a perdu son médecin. En ce qui concerne les soins infirmiers chaque CDC dispose d au moins une infirmière ou d un cabinet médical. Le nombre total de médecins généralistes libéraux sur le territoire est de 40 dont 17 sur Argentan, ce qui représente une moyenne de 77 généralistes pour habitants, c est-à-dire légèrement supérieure à la moyenne sur l Orne (71 médecins pour habitants). Cette moyenne est très inférieure à la moyenne française de 120 pour Le problème est identique pour les dentistes, kinésithérapeutes Répartition des médecins généralistes et spécialistes par CDC Communauté de commune ville Nombre de Nombre de généralistes spécialistes CDC du Pays d Argentan Argentan en hôpital 33 CDC de la Plaine d Argentan Nord Ecouché 3 CDC d Ecouché Boucé 2 Goulet 1 CDC du Pays de Mortrée Mortrée 1 CDC de la Vallée de la Dives Trun 3 CDC du Pays d Exmes Chambois 1 CDC du Pays du Merlerault Le Merlerault 1 Nonant le Pin 1 CDC du Pays du camembert Vimoutiers 4 1 Le Sap 3 CDC de la Région de Gacé Gacé 4 Total PAPAO Source : ARH / 107

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE Commissions Territoriales des 23 et 24/02/10 Commission territoriale Sommaire général 1. Rappeler l objet et la méthodologie 2. Exposer les résultats du

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE ETUDE ET PROPOSITIONS SEPTEMBRE 2010 SOUS LA PRESIDENCE DE : Bruno BERTHIER, Président du CCC COMITE DE PILOTAGE : Bernard BELLER, GAM BNP Paribas Bruno BERTRAND,

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION - Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION PRÉAMBULE Le secteur des services à la personne a connu une croissance très rapide

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Communauté de Communes Pays de Massiac 1

Communauté de Communes Pays de Massiac 1 Présentation du territoire Communauté de Communes Pays de Massiac 1 Le Pays de Massiac, se situe entre Limagne et Monts du Cantal, au carrefour du Cantal, du Puy-De-Dôme et de la Haute-Loire. Le territoire

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail :

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail : Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE 2015 Vacances Familiales ou Individuelles, Cures, Voyages pour Insuffisants Respiratoires, Maladies rares, Neurologiques, Asthme Séjours

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak NOTRE COMMUNE 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie Nom de la commune : Géderlak Siège, adresse: 6334 Géderlak, Kossuth u. 95 Téléphone/télécopie : +36 78/417058 Emplacement : a)

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

un bâtiment ouvert sur la nature

un bâtiment ouvert sur la nature e n st un bâtiment ouvert sur la nature Un espace de travail ouvert sur la nature Le bâtiment est situé dans un parc paysagé. Le jardin entre à l intérieur du bâtiment, s ouvre sur les patios et doubles

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY DÉPARTEMENT DE L ARDÈCHE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY Grande Rue - BP 06-07290 SATILLIEU Tél : 04 75 34 91 83 - Fax : 04 75 69 91 64 - E-mail : administration@val-d-ay.fr STATUTS modifiés par arrêtés

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE L évolution des effectifs intercommunaux NOTE TECHNIQUE Juillet 2012 1. Une augmentation des effectifs dans les collectivités locales La fonction publique territoriale

Plus en détail

Commission Permanente d Action Sociale.

Commission Permanente d Action Sociale. Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE Vacances, voyages, Cures, Individuelles ou familiales Insertion des Malades Insuffisants Respiratoires 2014 Séjours vacances FFAAIR et

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

LEADER 2009-2015 Programme européen du Pays de Haute Mayenne

LEADER 2009-2015 Programme européen du Pays de Haute Mayenne LEADER 2009-2015 Programme européen du Pays de Haute Mayenne Pays de Haute Mayenne Place Cheverus 53100 MAYENNE Tél. 02 43 04 64 50 leader@hautemayenne.org www.hautemayenne.org/leader.htm UN TERRITOIRE,

Plus en détail

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton 15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner Parc d activités de Courbouton Parc d activités de Courbouton 15 hectares à 35 minutes de Rennes, à partir de 8 /m

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux masseurs kinésithérapeutes libéraux 1 sommaire p 3

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE

PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE PRÉFET DE L ORNE PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE Département de l Orne 27 septembre 2013 SOMMAIRE Méthodologie retenue Eléments de repères

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1 Stratégie et priorités communales 1 Val-de-Charmey : Stratégie et priorités communales 1) Introduction: contexte communal 2) Diagnostic stratégique 3) Préoccupations et attentes de la Communauté 4) Vision

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

Les principaux partenaires de la Maison de Services sont :

Les principaux partenaires de la Maison de Services sont : SIVOM du Canton de Riaillé 5 communes, de la Communauté de Communes du Pays d Ancenis (29 communes), regroupées en SIVOM, au Nord du Pays d Ancenis Les services du SIVOM» Coordination des cinq bibliothèques

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air Infrastructures hôtelières Infrastructures sportives «Des installations qui rendent vos séjours, stages et séminaires efficaces et agréables.» «Des équipements au top pour optimiser vos projets.» Un hébergement

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail