RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+"

Transcription

1 RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein Après mastectomie Après mastectomie pn+

2 Recommandations de Saint Paul de Vence Radiothérapie et Mastectomie totale > pt3 et/ou > 4N+ : Systématique Niveau 1 - Grade A pn1 (1à 3N+) : question ouverte avec nécessité de facteurs pronostiques? nb gg envahis (3 plus grave que 1 ), % de N+ (> %), emboles vasculaires, grade SBR, pt et marges d exérèse, âge < 40 ans Niveau 2 - Grade B pn0 : question ouverte avec nécessité de facteurs pronostiques? emboles vasculaires, grade II / III, pt et marges d exérèse, âge < 40 ans Accord de professionnels

3 Facteurs de risque de rechute locale après mastectomie Jeune âge ( 35 ou 40 ans) Taille tumorale (> 5 cm) Statut ganglionnaire ++++ Si > 4N+, risque RL : 25% Si < 4N+, risque RL controversé 30% (DBCG) contre <15% nb études rétrospectives Effraction capsulaire des ganglions envahis Etat des marges (marges de 5 mm) RE -

4 POSITIONNEMENT DE LA PATIENTE Positionnement sur un plan incliné (MedTec) Scanner: pas de 2 à 4 mm Bille sur centre tg = mi-longueur entre lim inf et lim sup Racine interne (clinique) Limite sup (tête clavicule, l glande mammaire) Racine externe (clinique) Limite inf (1,5 cm sous sillon mammaire)

5 CONTOURAGE 1- Aires ganglionnaires 2- Cicatrice

6 Aire ganglionnaire sus-claviculaire Le CTV est délimité par: - En avant: 5 mm en dessous du contour cutané - En arrière: apophyses p vertébrales latérales et plèvre - En dedans: tendon du muscle sterno-cléido-mastoidien, bord externe du lobe thyroidien, la trachée et l œsophage - En dehors: 2/3 interne de la clavicule - En haut: plan parallèle à la clavicule à 3 cm de celle-ci - En bas: plan parallèle à la clavicule, à hauteur de son bord inférieur

7 Aire ganglionnaire sus-claviculaire

8 Aire ganglionnaire sous-claviculaire Il correspond au drainage lymphatique allant de la dissection axillaire chirurgicale jusqu au sommet de l aisselle. Le CTV est délimité par: - En avant: muscle pectoral - En arrière: muscle de la fosse antérieure de l omoplate - En dedans: paroi thoracique - En dehors: aire axillaire - En haut: bord inférieur de la clavicule E b li it é i d ill i é é d li - En bas: limite supérieure du curage axillaire, repéré par des clips chirurgicaux

9 Aire ganglionnaire sous-claviculaire

10 Aire ganglionnaire axillaire Le CTV est délimité par: - En avant: muscle pectoral - En arrière: muscle de la fosse antérieure de l omoplate - En dedans: paroi thoracique (muscle grand dentelé, côtes et plèvre) - En dehors: plan allant du muscle dorsal au pectoral (5mm en dedans du contour cutané) - En haut: bord inférieur de la clavicule - En bas: limite supérieure du prolongement axillaire de la glande mammaire

11 Aire ganglionnaire axillaire

12 Aire ganglionnaire de la Chaine Mammaire Interne Elle se situe autour des vaisseaux de la chaine mammaire interne. Le CTV est délimité par: - En avant: face postérieure du muscle pectoral - En arrière: plèvre pariétale - En dedans: bord externe du sternum - En dehors: angle du triangle cellulo-graisseux formé par le muscle pectoral et la paroi thoracique - En haut: bord inférieur de la tête de la clavicule - En bas: 3 ème espace intercostal t

13 Aire ganglionnaire de la Chaine Mammaire Interne

14 Cicatrice de mastectomie Contourage à l aide d un fil de plomb placé au moment du scanner dosimétrique

15 CONTOURAGE Organes à risque 1- Poumons: contourage automatique 2- Cœur

16 Cœur Le contour est délimité par: - En haut: artère pulmonaire - En bas: pointe cardiaque

17 PRESCRIPTION DE RADIOTHERAPIE

18 Dose prescrite volume susclaviculaire: 50 Gy en 25 fractions DSP à 100, bras incliné de 10-15º Limites: Sup= sommet de la clavicule (1 cm sous bord libre du trapèze) Inf= 1 cm sous l articulation sterno-claviculaire Int= en dedans de la tête clavicule (1 cm en dehors de LM) Ext= 1 cm en dedans de la tête humérale Caches: Tête humérale, Laryngé, thyroide, moelle épinière Photons de 6MV

19 Prescription - sus-claviculaire - 2 à 3.5 cm de profondeur en fonction de l épaisseur de la patiente - Inclinaison de l angle +/- 10 à 15 ; Collimateur multilames

20 Dose prescrite volume CMI: 50 Gy en 25 fractions DSP à 100, bras incliné de 10-15º Limites: sup=0,5cm peau sous le volume sus-clav antérieur inf= 4 ème espace intercostal ext= jointif avec tangentiel interne int= 1 cm en dehors LM/côté opposé Largeur minimale 4-5 cm Photons de 6MV/ Electrons 6-14 MeV

21 Prescription - CMI - Balistique adaptée et personnalisée en tenant compte des recoupes avec les TGI et TGE (limiter les points chauds) - Mixage électrons / Photons à adapter en fonction du DVH cardiaque et pulmonaire - Inclinaison de l angle +/- 10 à 15 ; Collimateur multilames

22 Dose prescrite volume paroi thoracique: 50 Gy en 25 fractions MEP en DSP ou en DSA RTE conventionnelle : CLD : central lung distance = maximum 2 cm (isodose 80%) MHD : maximum heart distance = 1cm Limites - sup= 0,5 cm peau/susclav - inf= 1à2cmsousGM - ext= 1cm en dehors de la racine externe de la GM - int= jointif à la CMI ou 1 cm en dehors de la racine interne de GM

23 Prescription paroi thoracique -Balistique adaptée et personnalisée en prenant un volume pulmonaire et cardiaque très limité. - Inclinaison de l angle +/- 40 à 60 ; Collimateur multilames et filtres en coins (15 à 45 )

24 DVH Contraintes dosimétriques

25 Volume cible (paroi + aires ganglionnaires): prescription ICRU 100% isodose de prescription +/- 5% Organes à risque (10): Poumon homolatéral: V20 15 % V30 10 % Cœur: dose moyenne et maximale la plus faible possible: cœur total 35 Gy

26 TOXICITE Aigus: épidermites, oesophagite Tardifs: cutanés: télangiectasie fibrose mammaire Fibrose pulmonaire pneumopathie radio-induite BOOP cancer radio-induit

27 BIBLIOGRAPHIE

28 1. Graham MV, Purdy JA, Emami B, et al. Clinical dose-volume histogram analysis for pneumonitis after 3D treatment for non-small cell lung cancer (NSCLC). Int J Radiat Oncol Biol Phys 1999;45: JEFFREY D. BRADLEY, M.D.,* ANDREW HOPE, M.D., et al. A NOMOGRAM TO PREDICT RADIATION PNEUMONITIS, DERIVED FROMA COMBINED ANALYSIS OF RTOG 9311 AND INSTITUTIONAL DATA. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 69, No. 4, pp , Stine S. Korreman*, Anders N. Pedersen, Mirjana Josipovic, et al. Cardiac and pulmonary complication probabilities for breast cancer patients after routine end-inspiration gated radiotherapy. Radiotherapy and Oncology 80 (2006) Ludvig Paul Murena, Gjertrud Maurstada, Rune Hafslunda, et al. Cardiac and pulmonary doses and complication probabilities in standard and conformal tangential irradiation in conservative management of breast cancer. Radiotherapy and Oncology 62 (2002) EDITHA A. KRUEGER, M.D., MATTHEW J. SCHIPPER, M.S., et al. CARDIAC CHAMBER AND CORONARY ARTERY DOSES ASSOCIATED WITH POSTMASTECTOMY RADIOTHERAPY TECHNIQUES TO THE CHEST WALL AND REGIONAL NODES. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 60, No. 4, pp , JACQUES H. BORGER., MAARTJE J. HOONING,Y LIESBETH J. BOERSMA, ET AL. CARDIOTOXIC EFFECTS OF TANGENTIAL BREAST IRRADIATION IN EARLY BREAST CANCER PATIENTS: THE ROLE OF IRRADIATED HEART VOLUME. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. -, No. -, pp. 1 8, HANS P. VAN DER LAAN, R.T.T., T C.M.D., WIL V. DOLSMA, M.D., PH.D., ET AL. COMPARISON OF NORMAL TISSUE DOSE WITH THREE-DIMENSIONAL CONFORMAL TECHNIQUES FOR BREAST CANCER IRRADIATION INCLUDING THE INTERNAL MAMMARY NODES. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 63, No. 5, pp , Youlia M. Kirova, Vincent Servois, François Campana, et al. CT-scan based localization of the internal mammary chain and supra clavicular nodes for breast cancer radiation therapy planning. Radiotherapy and Oncology 79 (2006) Chika N. Madu, BS Douglas J. Quint, MD, et al. Definition of the Supraclavicular and Infraclavicular Nodes: Implications for Three-dimensional CT-based Conformal RadiationTherapy. Radiology 2001; 221: GUIDES DES TUMEURS SFRO 2007

29 10. AMR AREF, M.D., DALE THORNTON, R.T.T., C.M.D., EMAD YOUSSEF, M.D., ET AL. DOSIMETRIC IMPROVEMENTS FOLLOWING 3D PLANNING OF TANGENTIAL BREAST IRRADIATION. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 48, No. 5, pp , Tiziana Rancati, Berit Wennberg, Pehr Lindc, ET AL. Early clinical and radiological pulmonary complications following breast cancer radiation therapy: NTCP fit with four different models. Radiotherapy and Oncology 82 (2007) By G6bor Gyenes, Giovanna Gagliardi, Ingmar Lax, ET AL. Evaluation of Irradiated Heart Volumes in Stage I Breast Cancer Patients Treated With Postoperative Adjuvant Radiotherapy. Journal of Clinical Oncology, Vol 15, No 4 (April), 1997: pp LARRY L. KESTIN, M.D., MICHAEL B. SHARPE,PH.D., ROBERT C. FRAZIER, M.D.ET AL. INTENSITY MODULATION TO IMPROVE DOSE UNIFORMITY WITH TANGENTIAL BREAST RADIOTHERAPY: INITIAL CLINICAL EXPERIENCE. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 48, No. 5, pp , DOUGLAS W. ARTHUR, M.D., MARK R. ARNFIELD,PH.D., LAUREL A. WARWICKE, M.D., ET AL. INTERNAL MAMMARY NODE COVERAGE: AN INVESTIGATION OF PRESENTLY ACCEPTED TECHNIQUES. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 48, No. 1, pp , Eleanor E.R. Harris, Candace Correa, Wei-Ting Hwang,ET AL. Late Cardiac Mortality and Morbidity in Early- Stage Breast Cancer Patients After Breast-Conservation Treatment. VOLUME 24 NUMBER 25 SEPTEMBER 1, , 2006; 16. Sarah C Darby, Paul McGale, Carolyn W Taylor, Richard Peto. Long-term mortality from heart disease and lung cancer after radiotherapy for early breast cancer: prospective cohort study of about women in US SEER cancer registries. Lancet Oncol 2005; 6: INDRA J. DAS,PH.D., ELIZABETH C. CHENG, M.S., ET AL; LUNG AND HEART DOSE VOLUME ANALYSES WITH CT SIMULATOR IN RADIATION TREATMENT OF BREAST CANCER. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 42, No. 1, pp , ZSUZSANNA KAHÁN, M.D., PH.D.,* MELINDA CSENKI, M.D.,* ZOLTÁN VARGA, M.SC.,ET AL. THE RISK OF EARLY AND LATE LUNG SEQUELAE AFTER CONFORMAL RADIOTHERAPY IN BREAST CANCER PATIENTS. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 68, No. 3, pp ,

30 19. nger Højris, Marie Overgaard, Jens Juul Christensen, Jens Overgaard, on behalf of the Radiotherapy Committee of the Danish Breast Cancer Cooperative Group. Morbidity and mortality of ischaemic heart disease in high-risk breast-cancer patients after adjuvant postmastectomy systemic treatment with or without radiotherapy: analysis of DBCG 82b and 82c randomised trials. Lancet 1999; 354: Wolfgang A. Tome, Richard A. Steeves, and Bhudatt P. Paliwal: On the use of virtual simulation in radiotherapy of the intact breast. OURNAL OF APPLIED CLINICAL MEDICAL PHYSICS, VOLUME 1, NUMBER 2, SPRING S. H. Moon,K. Eom, T. J. Kim, et al. Radiation-Induced Pulmonary Toxicity Following Adjuvant Radiotherapy for Breast Cancer: A Correlation Between Dose Volume Histogram Parameters and Radiographic Pulmonary Toxicity in Individual Lung Territories by Radiotherapy Portals. I. J. Radiation Oncology d Biology d Physics Volume 69, Number 3, Supplement, Coen W. Hurkmans, B.C. John Chob, Eugene Damen, ET al. Reduction of cardiac and lung complication probabilities after breast irradiation using conformal radiotherapy with or without intensity modulation. Radiotherapy and Oncology 62 (2002) PEHR A. R. M. LIND, M.D., PH.D.,* LAWRENCE B. MARKS, M.D.,*PATRICIA H. HARDENBERGH, M.D., ET AL TECHNICAL FACTORS ASSOCIATED WITH RADIATION PNEUMONITIS AFTER LOCAL REGIONAL RADIATION THERAPY FOR BREAST CANCER. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 52, No. 1, pp , FENG-MING KONG, M.D., ERIC E. KLEIN, M.S., JEFFREY D. BRADLEY, M.D., ET AL. THE IMPACT OF CENTRAL LUNG DISTANCE, MAXIMAL HEART DISTANCE, AND RADIATION TECHNIQUE ON THE VOLUMETRIC DOSE OF THE LUNG AND HEART FOR INTACT BREAST RADIATION. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 54, No. 3, pp , GUNILLA BENTEL, R.N., R.T.T., T LAWRENCE B. MARKS, M.D., PATRICIA HARDENBERGH, M.D.,ET AL. VARIABILITY OF THE LOCATION OF INTERNAL MAMMARY VESSELS AND GLANDULAR BREAST TISSUE IN BREAST CANCER PATIENTS UNDERGOING ROUTINE CT-BASED TREATMENT PLANNING. Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 44, No. 5, pp , Int. J. Radiation Oncology Biol. Phys., Vol. 44, No. 5, pp ,

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+ RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein Après mastectomie Après mastectomie pn+ Patiente de 64 ans Antécédents personnels: - Ménarche à 15 ans HISTOIRE DE LA MALADIE - 2 enfants

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

Second cancer après radiothérapie mammaire

Second cancer après radiothérapie mammaire Second cancer après radiothérapie mammaire Sophie Guillerm, service de radiothérapie, Hôpital St Louis Florence Coussy, service d oncologie, Institut Curie Vendredi 25/09/2015 Introduction incidence nombre

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Vendredi 27 mars 2015 Laurent Quéro Service de Cancérologie-Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer

Plus en détail

Comment diminuer la toxicité cardiaque et pulmonaire de la radiothérapie. rapie des cancers mammaires?

Comment diminuer la toxicité cardiaque et pulmonaire de la radiothérapie. rapie des cancers mammaires? Comment diminuer la toxicité cardiaque et pulmonaire de la radiothérapie rapie des cancers mammaires? Alice Mège, M Institut Sainte Catherine Atelier de radiothérapie rapie Octobre 2009 Parti pris Radiothérapie

Plus en détail

RTC 3D prostate post opératoire. Principes du traitement

RTC 3D prostate post opératoire. Principes du traitement RTC 3D prostate post opératoire Principes du traitement En salle de consultation Examen clinique, symptômes urinaires Attendre récupération urinaire pour traiter PSA pré et post op, vélocité Compte rendu

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

RADIOTHERAPIE du SEIN ET PLACE DE l IMRTl. Z.Douadi-Gaci Centre Catherine de Sienne, NANTES

RADIOTHERAPIE du SEIN ET PLACE DE l IMRTl. Z.Douadi-Gaci Centre Catherine de Sienne, NANTES RADIOTHERAPIE du SEIN ET PLACE DE l IMRTl Z.Douadi-Gaci Centre Catherine de Sienne, NANTES CANCER DU SEIN : INCIDENCE Cancer Statistics 2005; CA Cancer J Clin 2005;54:8 29 >90% maladie locorégionale CANCER

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Cancer de l endomètre localisé à haut risque Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Plan Introduction: de quoi parle t on? Cas clinique: Mme L 76 ans Recommandations

Plus en détail

Cancer du sein et Radiothérapie

Cancer du sein et Radiothérapie Cancer du sein et Radiothérapie Indications et Effets secondaires Valérie Théberge MD FRCPC Radio-Oncologue CHU de Québec L Hôtel-Dieu de Québec Indications de la radiothérapie Mastectomie partielle Après

Plus en détail

Radiothérapie conformationnelle des

Radiothérapie conformationnelle des Radiothérapie conformationnelle des cancer des sinus de la face épidémiologie 3-5 % des cancers des voies aérodigestives supérieures < 1% des cancers 1,2 Cavité nasale, sinus maxillaire, éthmoide, (sphénoide

Plus en détail

R. Tekaia Centre Frederic Joliot

R. Tekaia Centre Frederic Joliot LA RADIOTHERAPIE CONFORMATIONNELLE R. Tekaia Centre Frederic Joliot Introduction PLAN RTC : Définition D et Objectifs Besoins de la RTC Traitement par RTC : Prostate Acquisitions des données anatomiques

Plus en détail

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M CAS CLINIQUE Monsieur M âgé de 58 ans MOTIF D HOSPITALISATION : découverte d un nodule pulmonaire unique chez un patient avec ATCD de néoplasie pulmonaire ANTECEDENT : - pneumonectomie G en 2009 pour un

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr Françoise Pêne 10 FEVRIER 2012 Bases de la Radiothérapie Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité (Becquerel) - 1898

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Radiothérapie adjuvante des CCIS

Radiothérapie adjuvante des CCIS Radiothérapie adjuvante des CCIS standard, abstention, ou surimpression? Pr David AZRIA Pôle de Radiothérapie Oncologique INSERM U896 UM1 Montpellier Retour vers le futur. CCIS peut légitimement être traité

Plus en détail

Palpation épaule. Kamina, 2002

Palpation épaule. Kamina, 2002 Palpation épaule 1. Les principaux repères osseux de la région de l épaule Le sujet est assis sur une chaise, avant-bras reposant sur la table de traitement ; l examinateur est debout derrière le sujet

Plus en détail

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Pecs blocks PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Indications Prothèse mammaire Anesthesia, 2011 The pecs block : a novel technique for providing analgesia after breast surgery: R. Blanco PAC, pacemaker

Plus en détail

La radiothérapie dans le traitement des cancers du sein

La radiothérapie dans le traitement des cancers du sein n 1 21/04/04 10:03 Page 6 D O S S I E R T H É M A T I Q U E La radiothérapie dans le traitement des cancers du sein B. Cutuli*, B. de Lafontan** RAPPELS ET BASES THÉORIQUES La radiothérapie utilise des

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Laurent Quéro Service de Cancérologie - Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer en terme d incidence

Plus en détail

Une initiative pancanadienne d amélioration de la qualité

Une initiative pancanadienne d amélioration de la qualité Une initiative pancanadienne d amélioration de la qualité Qu est-ce que «l évaluation par les pairs»? Tout programme de radio-oncologie contient un éventail de procédures d assurance de la qualité, dont

Plus en détail

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires Tumeurs primitives Traitement standard des GBM: - Résection aussi complète que possible - Bénéfice de la RCT postopératoire - Patients les plus âgés?? (50% > 65 ans) - Quid du TMZ?? ASTRO 2010: - Nombreuses

Plus en détail

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules Philippe GIRAUD, Nicolas POUREL, Vincent SERVOIS Romainville, le 29 septembre 2011 1 Radiothérapie et cancer du poumon La dosimétrie des cancers

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

PLACE DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN Indications actuelles et perspectives

PLACE DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN Indications actuelles et perspectives PLACE DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN Indications actuelles et perspectives M. MEYNS (1), N. JANSEN (2), J.M. DENEUFBOURG (3) RÉSUMÉ : La radiothérapie tient une place importante

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée. Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014

Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée. Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014 Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014 Désescalade thérapeutique du traitement loco-régional 1970: de l opération de Halsted

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Dans le cancer du sein comme pour d autres localisations tumorales, le contrôle

Dans le cancer du sein comme pour d autres localisations tumorales, le contrôle Effets secondaires des traitements locorégionaux Locoregional treatment side-effects Mots-clés : Cancer du sein Traitement locorégional Effets secondaires Séquelles. Keywords: Breast cancer Locoregional

Plus en détail

Connaissance et compréhension du traitement de radiothérapie par des patientes atteintes d un cancer du sein

Connaissance et compréhension du traitement de radiothérapie par des patientes atteintes d un cancer du sein INSTITUT DE FORMATION DES MANIPULATEURS EN ELECTRORADIOLOGIE MEDICALE (IFMEM) Directeur : M. BOURROUNET Georges Directrice de recherche : Mme LLACER Carmen Connaissance et compréhension du traitement de

Plus en détail

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Chirurgie du sein Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Différentes chirurgies du sein Chirurgie conservatrice Chirurgie radicale Chirurgie

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER Des vads COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

«N2» : UNE ALTERNATIVE AU CHOIX CORNELIEN OU AU PARI DE PASCAL. Docteur Olivier CASTELNAU Saint Laurent du Var

«N2» : UNE ALTERNATIVE AU CHOIX CORNELIEN OU AU PARI DE PASCAL. Docteur Olivier CASTELNAU Saint Laurent du Var «N2» : UNE ALTERNATIVE AU CHOIX CORNELIEN OU AU PARI DE PASCAL Docteur Olivier CASTELNAU Saint Laurent du Var La totalité des patients doit bénéficier d une décision collégiale prise au sein d une RCP

Plus en détail

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO)

Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO) Guide sur l utilisation d un fractionnement accéléré de radiothérapie pour le traitement du cancer du sein Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO) Février 2006 Ce guide constitue un outil

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-8/2010 Document consultable dans Médi@m Date : 06/04/2010 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM CGSS

Plus en détail

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Récidive locorégionale Traitement et pronostic de la récidive locorégionale du cancer du sein

Récidive locorégionale Traitement et pronostic de la récidive locorégionale du cancer du sein Récidive locorégionale Traitement et pronostic de la récidive locorégionale du cancer du sein Locoregional breast cancer recurrence: prognosis and treatment Mots-clés.: Cancer du sein Récidive locorégionale

Plus en détail

Imagerie des cancers bronchiques

Imagerie des cancers bronchiques Imagerie des cancers bronchiques Quoi de neuf en 2012? V Servois - Institut Curie Paris AFCOR 2012 Objectif du staging Rôles - Sélectionner les candidats à la chirurgie - Planifier l intervention - Planifier

Plus en détail

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN Cancer le plus fréquent chez la femme. Incidence : 25 000 nouveaux cas par an en France. L'incidence augmente en parallèle avec le recul de la mortalité. I - FACTEURS

Plus en détail

La myélite radique mythe ou risque réel

La myélite radique mythe ou risque réel Centre de Lutte Contre le Cancer Paul Strauss www.centre-paul-strauss.fr La myélite radique mythe ou risque réel Pr Georges Noël 2ème AFSOS Paris14-17 septembre 2010 Une inquiétude permanente Mars 2010

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy Spécificités prise en charge thérapeutique d un cancer

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

NOUVELLES MODALITES D IRRADIATION MAMMAIRE. Dr Séverine Racadot. 21 mars 2013 Lille

NOUVELLES MODALITES D IRRADIATION MAMMAIRE. Dr Séverine Racadot. 21 mars 2013 Lille NOUVELLES MODALITES D IRRADIATION MAMMAIRE Dr Séverine Racadot 21 mars 2013 Lille PLAN Techniques d irradiation mammaire «classique» Exclusion des techniques d irradiation pariétale Sélection de la population

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Cancers de la cavité buccale LES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE : ASPECTS GENERAUX Données épidémiologiques : Les carcinomes de la cavité buccale représentent environ 20% des cancers des VADS. Ce sont dans

Plus en détail

CANCERS ET RAYONNEMENTS IONISANTS Fortes doses: seconds cancers après radiothérapie

CANCERS ET RAYONNEMENTS IONISANTS Fortes doses: seconds cancers après radiothérapie CANCERS ET RAYONNEMENTS IONISANTS Fortes doses: seconds cancers après radiothérapie Rencontres Nucléaire et Santé 08/02/2013 Pierre BEY Professeur émérite de Cancérologie;Radiothérapie Université de Lorraine

Plus en détail

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Andreas Joosten Groupe de Dosimétrie Clinique IRA Intérêt? Pourquoi s intéresser

Plus en détail

JULIE MÉTIVIER RADIOTHÉRAPIE EXTERNE DU SEIN : AMÉLIORATION DE L UNIFORMITÉ DE LA DOSE AU VOLUME CIBLE

JULIE MÉTIVIER RADIOTHÉRAPIE EXTERNE DU SEIN : AMÉLIORATION DE L UNIFORMITÉ DE LA DOSE AU VOLUME CIBLE JULIE MÉTIVIER RADIOTHÉRAPIE EXTERNE DU SEIN : AMÉLIORATION DE L UNIFORMITÉ DE LA DOSE AU VOLUME CIBLE Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l Université Laval pour l obtention du grade

Plus en détail

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>>

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>> Département chirurgie service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE Reconstruction mammaire De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, médecins

Plus en détail

Chirurgie palliative des cancers du sein

Chirurgie palliative des cancers du sein Chirurgie palliative des cancers du sein Dr MARTIN-FRANCOISE Sandrine Centre François Baclesse CAEN 1 / xx Cancers du sein métastatiques Cancer du sein d emblée métastatique : 1 à 2% Puis cancer devenant

Plus en détail

Traitement du creux axillaire

Traitement du creux axillaire Traitement du creux axillaire P Amouroux, C Besnard,A le Gourrierec, JB Brest, S Guilbert, V Conan-Charlet, PF Dupré CHRU Brest Actualités et Controverses 6 éditions Mont St Michel 17 mai 2013 Historique

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R I Classification histologique 1 ère classification OMS en 1967 (Kreyberg), révisée en 1981

Plus en détail

Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM. P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier)

Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM. P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier) Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier) Pourquoi? Prise en charge personnalisée du cancer du sein Morbidité et coût d une chimiothérapie

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place?

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Thomas Bachelot Centre Léon Bérard, Lyon Génomique, criblage à haut débit Définition dans le cadre de cette présentation => Génomique:

Plus en détail

LES LUNDIS DE LA SANTE

LES LUNDIS DE LA SANTE LES LUNDIS DE LA SANTE BREST, le 11 Avril 2005 Dr Stanislas VALENTIN Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE DU SEIN DANS LE CADRE DU CANCER DU SEIN CANCER DU SEIN (RAPPEL)

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL CANCER DU SEIN

REFERENTIEL REGIONAL CANCER DU SEIN INFILTRANT DIAGNOSTIC (mise à jour juin 2004) Examen clinique : Imagerie Médicale : Biologie : Autres : - Mammographie bilatérale - Echographie mammaire - +/- IRM à évaluer - Radiographie pulmonaire -

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE

MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE INTRODUCTION La TDM est l examen de choix pour le suivi d un cancer du sein traité Les lésions thoraciques fréquentes et très variées. découvertes sont

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRATIQUES CHIRURGICALES DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN : DU CURAGE AXILLAIRE AU GANGLION SENTINELLE

ÉVOLUTION DES PRATIQUES CHIRURGICALES DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN : DU CURAGE AXILLAIRE AU GANGLION SENTINELLE ÉVOLUTION DES PRATIQUES CHIRURGICALES DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN : Dr Séverine ALRAN 1 Dr Rémy SALMON 1 RÉSUMÉ La chirurgie est le plus ancien des traitements des cancers. Son but a d abord été,

Plus en détail

Communications à des Congrès nationaux et internationaux

Communications à des Congrès nationaux et internationaux D R A V I A S S O U L I N E T R A V A U X S C I E N T I F I Q U E S Communications à des Congrès nationaux et internationaux 23-Titre: Prognostic factors on male breast cancer : similarity to female counterparts.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

EXAMEN PALPATOIRE DE L EPAULE

EXAMEN PALPATOIRE DE L EPAULE EXAMEN PALPATOIRE DE L EPAULE INSPECTION ET REPERES FACE ANTERIEURE REPERES OSSEUX ET MUSCULAIRES DEROULEMENT DE L EXAMEN FACE POSTERIEURE REPERES OSSEUX ET MUSCULAIRES DEROULEMENT DE L EXAMEN EXAMEN DIT

Plus en détail

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 PRINTEMPS DE L AFCOR Le Cancer de la Prostate Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 QCM CaP à haut risque Place de la chirurgie Pr Michel SOULIE Question 1 Parmi les propositions suivantes concernant

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

* Le Comité directeur fait partie de l Initiative canadienne sur le cancer du sein de Santé Canada.

* Le Comité directeur fait partie de l Initiative canadienne sur le cancer du sein de Santé Canada. Guides de pratique clinique pour la prise en charge et le traitement du cancer du sein : 6. Radiothérapie du sein après une chirurgie mammaire conservatrice (mise à jour de 2003) Timothy Whelan, Ivo Olivotto,

Plus en détail

Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons

Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons Département de Physique Médicale Centre de Nucléaire d Alger Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons A.E.K Toutaoui 1, S.

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan

Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan Savoir d où l on vient! Bernstein TE. Colorectal Disease. October 2012 14, (10), e668 e678 Norwegian Rectal

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

APPORT DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DES CANCERS DU SEIN A YAOUNDÉ APRÈS QUATRE ANNÉES DE RECUL

APPORT DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DES CANCERS DU SEIN A YAOUNDÉ APRÈS QUATRE ANNÉES DE RECUL APPORT DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DES CANCERS DU SEIN A YAOUNDÉ APRÈS QUATRE ANNÉES DE RECUL J. YOMI, D. TAGNI, G. MONKAM, N. AKONO ZEH, A. DOH. RÉSUMÉ Nous nous sommes proposés grâce à une

Plus en détail

Sein-gynécologie Décembre 2013

Sein-gynécologie Décembre 2013 Sein-gynécologie Décembre 2013 Copyright 2012 GIP Réseau Espace Santé-Cancer Rhône-Alpes. Tous droits réservés. Reproduction interdite. CANCER DU SEIN CHIRURGIE PROPHYLACTIQUE Version de travail : 05/12/2013

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

Hôpital René Huguenin Saint-Cloud. Blocs thoraciques pour la chirurgie du sein. Bertrand Fabre. Marseille 15/10/15

Hôpital René Huguenin Saint-Cloud. Blocs thoraciques pour la chirurgie du sein. Bertrand Fabre. Marseille 15/10/15 Blocs thoraciques pour la chirurgie du sein Bertrand Fabre Marseille 15/10/15 Aucun conflit d intérêt Blocs possibles Péridurale Bloc para vertébral PECS 1 & 2, Bloc thoracique antérieur ou bloc sous-pectoral

Plus en détail

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents?

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 1 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Prenez des décisions adaptées à votre situation, en toute connaissance de cause. Découvrez

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER De la prostate COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Preliminary results on 11 young patients. An emerging revolution of the role of MRI in oncology studies?

Preliminary results on 11 young patients. An emerging revolution of the role of MRI in oncology studies? Comparison of a sequence of entire body MRI (DWIBS) To FDG- PET scan In metastases detection Preliminary results on 11 young patients. An emerging revolution of the role of MRI in oncology studies? Eichwald

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

CQ patient sur machine dédiée Tomothérapie hélicoïdale. Albert Lisbona, Camille Munos-Llagostera ICO Nantes Service de physique médicale

CQ patient sur machine dédiée Tomothérapie hélicoïdale. Albert Lisbona, Camille Munos-Llagostera ICO Nantes Service de physique médicale CQ patient sur machine dédiée Tomothérapie hélicoïdale Albert Lisbona, Camille Munos-Llagostera ICO Nantes Service de physique médicale L'ICRU distingue la validation et la mise en service de la RCMI du

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Traitement néo adjuvant par Cyberknife du cancer du sein: aspect en IRM

Traitement néo adjuvant par Cyberknife du cancer du sein: aspect en IRM Traitement néo adjuvant par Cyberknife du cancer du sein: aspect en IRM C. Marcotte Bloch (1), C. Chapellier (1), C Maestro (1), PY. Bondiau (2) (1) Service de Radiodiagnostic et (2) Service de Radiothérapie

Plus en détail