Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal du 21 février 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal du 21 février 2013"

Transcription

1 Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal du 21 février 2013 Présents : 22 Représentés : 10 Absent : 1 Le Conseil Municipal, légalement convoqué, par Monsieur Antoine DAMIANI Maire Conseiller Général Vice-président de la Métropole Nice Côte d'azur s est réuni à la Mairie de Carros, en séance publique ÉTAIENT PRÉSENTS Mesdames et Messieurs Christine CHARLES Pierre DEMARQUE Claude RENAUDO Éric FRANCÈS Anny GIMENEZ Gérard BOUQUIGNAUD Myriam JEAN-DRUON Gilles BESSET Tony RAYÉ Dominique FLAVIN-COHEN Rachid SIAD Anne ALUNNO Pierre BONNET Anthony PROVENZANO Antoinette BASSOLEIL Antoine D'AQUINO Charles SCIBETTA Patricia FRANCO Jean CAVALLARO Michel CUOCO Paul MITZNER ÉTAIENT EXCUSÉS Monsieur Jean POZZOLI qui avait donné pouvoir à Monsieur Rachid SIAD Madame Annie ARNAUD qui avait donné pouvoir à Madame Anne ALUNNO Monsieur Stéphane MONVIEUX qui avait donné pouvoir à Monsieur Anthony PROVENZANO Madame Valery ROUCH qui avait donné pouvoir à Monsieur Antoine DAMIANI Madame Pascale TRUBLIN qui avait donné pouvoir à Madame Myriam JEAN-DRUON Madame Élise DARAGON qui avait donné pouvoir à Madame Antoinette BASSOLEIL Madame Laurence MILANO qui avait donné pouvoir à Monsieur Antoine D'AQUINO Monsieur François-Xavier NOAT qui avait donné pouvoir à Madame Christine CHARLES Madame Estelle BORNE qui avait donné pouvoir à Madame Claude RENAUDO Monsieur Yannick BERNARD qui avait donné pouvoir à Monsieur Paul MITZNER ABSENTE Madame Myriam CORA SECRÉTAIRE DE SÉANCE Monsieur Anthony PROVENZANO Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

2 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

3 Désignation du ou de la secrétaire de séance : Anthony PROVENZANO En application de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, Monsieur Anthony PROVENZANO Conseiller Municipal est désigné, à l'unanimité, comme secrétaire de séance. Observations sur le procès-verbal de la réunion du 31 janvier 2013 Le procès-verbal de la réunion du 31 janvier 2013 n'ayant apporté aucune remarque particulière, il est adopté à l'unanimité. Présentation de mademoiselle Oksana TORDJMAN-BOLIS, nouvelle élue Conseiller Général Jeune du Canton de Carros Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : Nous accueillons ce soir, Oksana TRODJMAN-BOLIS, que je connais depuis quelques temps. Vous êtes 52 dans ce département, c'està-dire que vous représentez des territoires bien précis et tu as été choisie par tes pairs et je voudrais, à cette occasion, te féliciter et te dire combien je suis fier de pouvoir t'accueillir ici, autour de cette table. Je sais que tu as voulu t'occuper d'un certain nombre de compétences, répartie au sein des commissions de ce Conseil Général des Jeunes et qui sont le Patrimoine, l'environnement et la Sécurité. Je tenais à t'encourager dans cette action car je sais que ce n'est pas simple et tu peux compter sur moi si d'aventure tu avais besoin d'un soutien, d'un conseil ou que sais-je. Oksana TORDJMAN-BOLIS : Je voudrais tout d'abord, dire que je suis très heureuse de faire partie du Conseil Général car cela me permet de m'impliquer dans la vie du département et de connaître un peu les institutions. Merci de m'accueillir au Conseil Municipal, ce soir. Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : On applaudit Oksana et on salue son papa qui est dans la salle et qui doit éprouver une grande fierté, tout à fait justifiée. Nous ne voulions pas te laisser partir sans un petit présent et nous t'offrons donc la médaille de la ville qui est l'expression de la reconnaissance du Conseil Municipal envers un jeune citoyen qui le mérite, ainsi qu'un bon d'achat dans une grande surface qui te permettra de t'acheter ce dont tu as envie. Merci d'avoir été présente à nos côtés, tu viens quand tu veux ; il y a des manifestations tout au long de l'année et je vais demander à mes services de ne pas oublier de t'y inviter et tu pourras venir à celles qui te conviennent. Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

4 ÉVENEMENTIEL - VIE ASSOCIATIVE & PATRIMOINE Premières attributions de versements de subventions de fonctionnement aux associations Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville : Je rappelle que la ville assure le suivi d'une centaine d'associations environ. Il s'agit d'un gros travail autour de ces dossiers, de ces comités techniques municipaux. Tous mes remerciements vont à Danièle BOUDET pour le suivi de ces dossiers, ainsi qu'à tous les Élus des secteurs concernés. Vous serez tous invités au Comité Technique pour le travail sur ces subventions. La collectivité instruit les dossiers de demandes de subventions déposés par les associations, au moyen d une analyse individuelle de tous les projets exposés. Un ensemble de critères d analyse permet de rendre lisible chaque situation au travers des aspects majeurs que sont les objectifs présentés, les bilans des actions passées, les situations financières ou encore les perspectives budgétaires. La Ville assurant le suivi d environ une centaine d associations, ce travail mobilise, à compter de la date limite de dépôt des dossiers fin janvier, différents services municipaux ainsi que le Comité technique municipal d étude des subventions associatives, structure regroupant techniciens et élus des différents groupes du Conseil Municipal. Ce comité supervise les analyses et remet ses propositions de subventionnement, travail qui ne peut déboucher avant les mois de mars ou avril. C est pourquoi, nous proposons, comme l année dernière d accorder aux associations une première subvention dès le mois de février, selon certains critères : - Associations subventionnées depuis un minimum de deux années - Association dont le projet associatif présenté est jugé d intérêt général et bénéfique pour le territoire, Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville : Et je rajoute à ce dernier point : "et ne faisant pas doublon avec d'autres associations ou services municipaux". Cette première subvention représente environ 45% du montant initial versé durant l exercice précédent. (Dans le cadre des restrictions budgétaires nécessaires, il a été d ores et déjà appliqué une réduction de 5% sur les premiers versements). Notons que dans un souci d économie des procédures, lorsque les montants financiers résultant de cette première étude s avéraient, pour certaines associations, très peu importants en raison de l application du plafond de 45 %, il a été choisi, sous réserve que les situations financières le permettent, de différer l attribution à l ordre du jour de la seconde et principale session de travail qui aura lieu au mois de mars. Rappelons qu à cette occasion c est bien l ensemble des dossiers de demandes de subventions associatives qui sera étudié, et qu alors, à chaque constat d une nécessité de soutien au-delà des montants qui auront déjà pu être versés, une subvention complémentaire sera bien entendu proposée. Ainsi, faisant suite à la première analyse des projets associatifs, effectuée selon les principes ci-dessus exposés, je vous propose de vous prononcer pour l attribution de subventions de fonctionnement aux associations, suivants le détail exposé dans le tableau joint ci-après. Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

5 Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : Je voudrais saluer le travail remarquable de Claude et son équipe et, de plus, les services ont compris la nécessité d'une rigueur exemplaire en matière d'attribution de subventions. Michel CUOCO Conseiller Municipal : Au niveau des Clubs de sports, je ne vois pas le Football Club Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : Il a déjà obtenu sa subvention. Il fait partie des grosses associations qui, traditionnellement, sollicitent la Commune pour un versement anticipé de cette subvention, tout cela accompagné d'une convention. Le Vote est Unanime Monsieur Charles SCIBETTA Conseiller Municipal - ne participe pas au vote, pour l'association Cinéaction, étant intéressé à l'affaire. Montant d'attribution de subventions de fonctionnement au titre de la première analyse des projets associatifs pour 2013 Montant d'attribution au Dénomination des associations titre de la première analyse des projets TOTAL CIVIQUES ET PATRIOTIQUES A.C.P.G. (Prisonniers de guerre) 945,00 A.C.V.G ( victimes de guerre) 1 125,00 HARKIS ET LEURS AMIS 225,00 U.N.C.C.A. ALLIANCE PATRIOTIQUE 1 125,00 TOTAL DIVERSES CLASEES SOCIETE DE CHASSE LA GRIVE 450,00 TOTAL CULTURELLE ACCORDEON CLUB 900,00 CINEACTIONS 7 425,00 CULTURELLE MUSULMANE 675,00 COMPAGNIE 123 SOLEIL 3 600,00 COMPAGNIE VOIX PUBLIC 9 900,00 TOTAL PREVENTION ET DEFENSE DES DROITS Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

6 Montant d'attribution au Dénomination des associations titre de la première analyse des projets JARDINS PARTAGES DE CARROS 1 350,00 PARI MIX CITE ,00 TOTAL CARITATIF ET SOCIAL AMICALE SAPEURS POMPIERS 2 250,00 ADAN DYSTONIE 250,00 ACCUEIL ST PAUL 675,00 ACFA ,00 AMICALE DES DONNEURS DE SANG 250,00 CARROS DIPEO 450,00 ASSOCIATION DES PARALYSES DE FRANCE 135,00 CLUB AMITIES/LOISIRS 2 250,00 CROIX ROUGE 2 700,00 BANQUE ALIMENTAIRE DES AM 300,00 RESTAURANT DU CŒUR 540,00 LIGUE CONTRE LE CANCER 225,00 SECOURS CATHOLIQUE 1 463,00 SECOURS POPULAIRE 3 150,00 VALENTIN HAÜY 225,00 VIE LIBRE (Mouvement) 315,00 TOTAL CONVIVIALES, ANIMATIONS, LOISIRS COF VILLAGE 1 125,00 NICOIS DU CANTON 877,50 FREQUENCE K 3 600,00 TOTAL SPORTIVES A.I.S.A.-GRS 4 050,00 AMICALE BOULISTE DES PLANS 1 350,00 BUSHIDO KARATE CLUB DE CARROS 3 600,00 CAP NATURE (Escalade) 1 575,00 CARROS JUDO 9 900,00 CARROS NATATION 4 500,00 CARROS HANDBALL CLUB ,00 CERCLE AIKIDO DE CARROS 2 700,00 PANCRACE BOXING CLUB de CARROS 1 125,00 OLYMPIQUE CARROS BASKET BALL ,00 ROUE D'OR CARROSSOISE 1 800,00 TENNIS CLUB DE CARROS 8 100,00 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

7 COF du Village - attribution d'un premier versement au titre de la fête des Fraises Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville : Le Président du Comité des Fêtes des Plans de Carros est démissionnaire. Nous avons donc contacté la nouvelle Présidente du Comité des Fêtes de Carros Village afin de lui proposer d'assurer, par intérim et de manière exceptionnelle, cette année, la Fête des Fraises. Dans le cadre de difficultés auxquelles est confronté le Comité des fêtes des Plans de Carros, le Comité des fêtes du Village assure la transition et prend le relais de l organisation de la fête des fraises en partenariat avec la Ville. A ce titre, la commune est, d ores et déjà, sollicitée pour un premier versement au titre de l année 2013 afin de pallier des besoins de trésorerie liés à l organisation de cet évènement. Je vous propose de vous prononcer pour l attribution d un premier versement au titre de la subvention liée à ce projet pour un montant de Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : Je tiens à louer l'action de la nouvelle Présidente qui s'implique de manière formidable et qui a accepté ce pari un peu bancale. Vous connaissez tous mon attachement à l'agriculture et savez combien je tiens à ce que cette Fête des Fraises perdure. Il y a de bonnes volontés aux Plans de Carros mais personne ne souhaitait assumer la responsabilité de Président ou Présidente. Ce comité des Fête qui s'engage donc dans ce pari, aura le soutien de la municipalité pour que les choses se déroulent convenablement. Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville : Certains membres du Comité des Fêtes des Plans vont aider le Comité des Fêtes de Carros Village. Je trouve que ceci est une très belle démarche et je les en remercie parce que c'est important. Concernant l'arrêt de cette association, il va y avoir une Assemblée Générale et je pense que le solde des fonds sera peut-être reversé en partie au Comité des Fêtes du Village pour l'organisation de cette manifestation. Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : Sachant que pour l'heure, la gestion est totalement séparée. On a fait en sorte qu'il n'y ait pas de "mesclun" avec la Fête des Fraises. Jean CAVALLARO Conseiller Municipal : C'est vrai qu'il faut rendre hommage aux bénévoles ; ils sont de plus en plus en voie de disparition. C'est une très bonne chose que le Comité des Fêtes du Village ait voulu préserver cette fête à laquelle vous tenez, mais à laquelle beaucoup de Carrossois tiennent aussi ; même s'il n'y a plus tellement de fraises Par contre, il dommage qu'il n'y ait eu personne du Comité des Fêtes des Plans qui reprenne le flambeau Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur : Est-ce que cela ne va pas préfigurer d'une fusion?... On ne sait jamais On peut rêver Le Vote est Unanime Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

8 DÉVELOPPEMENT LOCAL CIAC Convention d exposition Neal Beggs Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville La prochaine exposition au château, qui se tiendra du 9 mars au 9 juin, est consacrée aux œuvres de Neal Beggs, artiste irlandais né en L exposition fait suite à une résidence de l artiste au château de Carros. Elle s inscrit dans le projet «Ulysses, un itinéraire d art contemporain» développé par le FRAC PACA au cours de l année 2013 dans le cadre de «Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture». Cette action constitue une mise en œuvre de la convention liant la ville de Carros au Fonds régional d art contemporain Provence-Alpes-Côte d Azur. Dans cette perspective, une convention est passée avec l artiste, définissant les modalités de cette opération. Le Vote est Unanime Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

9 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

10 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

11 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

12 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

13 CIAC - Ajout d article à la régie de recettes du Centre International d'art Contemporain Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville Par décision de Monsieur le Maire il est procédé à l ajout d articles pouvant être vendus dans le cadre de la régie du CIAC. Il s agit d une publication associée aux expositions du centre d art : - Semaine hors-série Ulysses n 6 consacré à l exposition de Neal Beggs au CIAC / Dépôt légal février 2013 / Issn / Prix unitaire 4 Ce montant vient s ajouter à ceux listés à l article 8 de la décision du Maire instituant la «Régie des produits du service municipal Centre international d art contemporain» en date du 16 septembre Le Vote est Unanime MÉDIATHÈQUE - Convention partenariat avec l association Kernel Panic Claude RENAUDO Adjointe à la Culture, Vie Associative et Animation dans la Ville Dans le cadre de l introduction dans les collections de la médiathèque du jeu vidéo comme support culturel à part entières, sont prévues plusieurs animations pour sensibiliser la population à ce nouveau support. Ainsi, dans la programmation de la médiathèque, a été prévue le samedi 13 avril une après-midi de découverte et d animations autour des jeux vidéo, comprenant une exposition et une rencontre débat autour de l histoire du jeu vidéo. Cette journée est montée par la médiathèque et le CAJIP en partenariat avec l association Kernel Panic qui prête l exposition et anime le débat. La présente Convention a donc pour objet de formaliser le cadre de ce partenariat avec l association Kernel Panic. Il est donc demandé par délibération du conseil municipal d autoriser Monsieur le Maire Antoine DAMIANI à signer la présente convention. Le Vote est Unanime Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

14 CONVENTION ENTRE L ASSOCIATION KERNEL PANIC ET LA VILLE DE CARROS Entre La Mairie de CARROS, située 2 rue de l Eusière Carros Représentée par Monsieur DAMIANI Maire de Carros, Conseiller général, vice président de la Métropole Nice Côte d Azur. Et L association Kernel Panic domiciliée chez M. MAGNAN Robert, 14 avenue Borriglione Nice, représentée par M. Romain SARTORIO, Président fondateur de l'association Kernel Panic. Article 1 : Objet de la convention La présente convention a pour objet de définir les modalités pratiques de collaboration entre la médiathèque André Verdet, le CAJIP, services municipaux de la ville de Carros et l association Kernel Panic pour la réalisation et l animation d une exposition sur l histoire du jeu vidéo dans le cadre d une après-midi de découverte et animations autour des jeux vidéo à la médiathèque André Verdet. Article 2 : Définition de la participation des services municipaux La médiathèque André Verdet et le CAJIP se chargent de mettre à disposition un lieu adapté pour l exposition et l animation qui l accompagne au sein de leurs locaux. La médiathèque et le CAJIP participent à l élaboration et à l animation de l exposition et accueillent le public. La médiathèque prend à sa charge les outils de communication de cet événement. La diffusion sera faite en collaboration avec le CAJIP. Article 3 : Définition de la participation de l association L association Kernel Panic élabore, réalise et anime l exposition sur l histoire du jeu vidéo. Dans le cadre de la réalisation de l exposition, une convention de prêt d objets devra être établie entre la mairie de Carros et l association Kernel Panic, précisant la valeur d assurance de chaque objet. L association est habilitée, elle seule, à brancher et tester le matériel pour monter l exposition. Le thème de l exposition est l histoire du jeu vidéo. Elle se présente sous la forme de posters accompagnés d anciens jeux et consoles avec lesquelles le public pourra jouer. Un ou plusieurs membres de l association seront présents pour faire des visites commentés de l exposition. Articles 4 : Modalités d organisation L exposition et l animation qui l accompagne sont prévues pour samedi 13 avril 2013 de 15h à 18h dans le cadre d une après-midi de découverte et animations autour des jeux vidéo à la médiathèque André Verdet. Elle s adresse donc à tous les publics et l entrée est libre. Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

15 La médiathèque André Verdet, le CAJIP et l association Kernel Panic s engagent à travailler en collaboration en fonction de leurs moyens pour réaliser l exposition. Article 5 : Modalités financières L association Kernel Panic ne prend pas d honoraires pour cette prestation. En revanche, l impression des posters dans un format spécifique sera prise en charge par la médiathèque André Verdet. Le matériel de jeux est prêté gratuitement par l association. Les frais de repas et de transports de l association seront pris en charge par la ville de Carros. Article 6 : Suivi et évaluation Une réunion bilan aura lieu après l événement avec l ensemble des partenaires. Article 7 : Durée La présente convention est valable de sa date de signature jusqu au samedi 13 avril 2013 date de l événement. Article 8 : Responsabilité : L association s engage à souscrire les assurances nécessaires pour son personnel. La Mairie de Carros s engage à souscrire les assurances nécessaires pour son public et son personnel et le matériel prêté. Article 9 : Litige : En cas de litige, toute contestation pouvant surgir à propos de l application des dispositions de la présente convention sera portée devant la juridiction administrative compétente. Fait en deux exemplaires, à Carros, le Monsieur le Président de l Association Kernel Panic, Monsieur le Maire de Carros, Conseiller Général, Romain SARTORIO Antoine DAMIANI POLITIQUE DE LA VILLE - Contrat de Mission d Expertise entre la Ville de Carros et le Cabinet NEO : Observatoire et qualité de vie Christine CHARLES PREMIERE ADJOINTE Nous envisageons de prolonger le contrat de service avec le cabinet NEO dans le cadre de l observatoire qualité de vie avec une mission recentrée en 2013, principalement sur trois axes : Elaborer le plan de prévention de la délinquance Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

16 Aider à relancer la dynamique participative sur le haut de la ville Traitement et analyse des données du CLSPD Il s agit donc d autoriser Monsieur le Maire à signer ce contrat de mission entre la Ville de Carros et le cabinet NEO. Le Vote est Unanime CONTRAT ÉTABLI ENTRE La Ville de Carros Hôtel de Ville 2 rue de l Eusière Carros Contrat de Mission «OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE VIE» Février 2013 CAHIER DES CHARGES Ville de Carros Représenté par son Maire en exercice désigné ci-après Monsieur Antoine DAMIANI ET Le Cabinet NEO représenté par Monsieur Guy JULLIARD Sise : 6 impasse héliotropes/la plaine Bois de Nèfles/Saint Paul SIRET : Cod APE : 7022Z Il est convenu ce qui suit : Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

17 I. OBJET DU CONTRAT ET DES MISSIONS INHÉRENTES : Accompagnement aux professionnels et à la population, autour d une mission qui se décline selon trois axes : 1.1 Haut de la ville et GUSP : - Recueillir des éléments statistiques et analyser des modes de vie de la population - Mettre en place un comité de pilotage et des groupes de travail, composés d élus, de professionnels et d habitants - Aider à la construction des projets d habitants - Relancer le comité de quartier du haut de la Ville Prévention de la délinquance : - Revisiter la politique jeunesse dans ses différentes composantes, au regard de l évolution des pratiques des jeunes difficiles et/ou en difficultés - Construire des outils d analyse en direction des publics et des professionnels concernés - Formuler des propositions et préconisations vis-à-vis de la collectivité - Elaborer le plan de prévention de la délinquance en s appuyant sur les conclusions du CLSPD Mettre en place un groupe de travail spécifique sur la prévention de la réitération chez les jeunes Préparation du CLSPD - Présentation du plan et d actions de prévention mises en œuvre - Traitement et analyse des données statistiques avec remise d un document et commentaires II. CONTEXTE ET CADRE DE LA COMMANDE : Les missions déclinées au chapitre 1 s inscrivent en cohérence avec les outils et les orientations actuelles développées par la Ville, et en particulier : - La mise en œuvre de la future convention de GUSP - Le rôle structurant du Centre Social en direction des usagers (habitants, jeunes, publics sensibles) III. ÉTABLISSEMENT DES PRIX Les prix sont établis de manière forfaitaire et à prix ferme. Pour un montant de : 9 782,61 HT soit TTC Et en toutes lettres : onze mille sept cents euros TTC Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

18 IV. RÈGLEMENT La facturation sera établie selon la planification suivante 50% à la commande : soit 5850 TTC Et 50% correspondant au solde, après validation par la collectivité de Carros soit : 5850 TTC Les termes du paiement pourront être retardés dans le cas où un litige serait constaté et une réclamation faite par la collectivité. V. DURÉE DU CONTRAT La durée de validité du présent contrat est de un an (12 mois) à la date de notification valant Ordre de service. A charge du prestataire de faire retour de ses préconisations et analyses tous les 2 mois, au prorata temporis de la date anniversaire de la notification du présent contrat. (retour oral et formalisé au travers de réunions regroupant tous les partenaires objectifs et potentiels impliqués dans les missions inhérentes aux présent contrat). Dans le cas où cette obligation ne serait pas remplie deux mois après la signature du présent contrat, il encourt la résiliation du présent contrat et le versement d une indemnité correspondant à 25% du montant total des restitutions orales et formalisées relatives au contrat. VI. DURÉE D INTERVENTION ET PLANIFICATION La durée des missions et réalisations des prestations inscrites au présent contrat devront être respectées. Le prestataire fournira au maître d ouvrage un rétro planning détaillé décrivant sa méthodologie ainsi que sa planification de restitution de données statistiques et de préconisations. VII. ATTRIBUTION DE COMPÉTENCE En cas de litige, compétence expresse est attribuée au tribunal Administratif de Nice. Fait le : En 3 exemplaires, dont un Pour chaque signataire Le prestataire pour le Maire Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

19 AFFAIRES FONCIÈRES Dénomination de voies publiques Lieu dit Lei Ferriero Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur Par acte du 18 décembre 2012 la commune de Carros a régularisé en intégrant au domaine public plusieurs voies situées aux plans de Carros au quartier Lei Feirriero et Lou plan de l Emigra. Afin de faciliter la desserte des lotissements : les Framboisiers, les fraisiers, les anémones et satisfaire aux besoins des services publics en accord avec les cédants, Au vu du plan, Il est proposé au Conseil Municipal de les dénommer comme suit : Nom de la voie Mètre linéaire 1 Chemin des Anémones Chemin des Framboisiers Allée des Lilas 25 4 Allée des Fraisiers 30 5 Allée des Mésanges 59 6 Allée du Soleil 46 La délibération sera transmise au service du cadastre aux fins de report sur les plans. Le Vote est Unanime Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

20 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

21 Dénomination d une voie communale au lieu dit Les Rougières Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur Sur sa demande et afin de satisfaire un administré riverain propriétaire de la parcelle section D 5154, sise quartier «La Font de Sac» au 122 chemin des Rougières ainsi que permettre la desserte de cette nouvelle construction, Il est proposé au Conseil Municipal de dénommer cette portion de voie publique (245 ml) qui débute chemin des Rougières et débouche sur la RD n 1 (des plans au village), Au vu du plan, Le riverain propose 3 noms : - Chemin des Grands Pins - Chemin des Ecureuils - Chemin Bellevue Le choix se porte sur : Chemin des Grands Pins La délibération sera transmise au service du cadastre aux fins de report sur les plans. Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur ; Par contre, je demanderai à mes services de revoir l'entretien de cette forêt remarquable car lorsque j'ai l'occasion de me promener sur le chemin des Rougières, je m'aperçois qu'elle aurait besoin d'un petit peu de rafraichissement, d'autant qu'elle est le lien entre le village et les Plans. De plus, on est en plein dans le PPRif et nous devons donner l'exemple. Le Vote est Unanime Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

22 Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

23 FINANCES COMMUNALES Débat sur les Orientations Budgétaires 2013 Antoine DAMIANI Maire, Conseiller Général, Vice-Président de Nice Côte d Azur La tenue du D.O.B est une obligation légale pour les Régions, le Département, les communes de plus de 3500 habitants, leurs établissements publics administratif et les groupements comprenant au moins une commune de plus de 3500 habitants (article L , L , L et L du code général des collectivités territoriales). Ce débat permet à l assemblée délibérante : De discuter des orientations budgétaires qui préfigurent les priorités qui seront affichées dans le budget primitif 2013, D être informée et d exprimer sont point de vue sur l évolution de la situation financière de la collectivité. Exposé de Monsieur le Maire, DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE PRÉAMBULE 1.1 Les objectifs du débat d orientation budgétaire La tenue du D.O.B est une obligation légale pour les Régions, le Département, les communes de plus de 3500 habitants, leurs établissements publics administratif et les groupements comprenant au moins une commune de plus de 3500 habitants (article L , L , L et L du code général des collectivités territoriales). Ce débat permet à l assemblée délibérante : De discuter des orientations budgétaires qui préfigurent les priorités qui seront affichées dans le budget primitif 2013, D être informée et d exprimer sont point de vue sur l évolution de la situation financière de la collectivité. 2. LE CONTEXTE NATIONAL et INTERNATIONAL La crise économique et financière qui secoue le monde et notamment l Europe depuis 2009 semble s installer durablement. La France n échappe pas à cette crise même si de récents signes macro économiques laissent entrevoir quelques frémissements. Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

24 2.1 Atonie de la croissance L année dernière à cette même période j écrivais «l exercice budgétaire qui se profile laisse planer beaucoup d incertitudes sur le maintien des équilibres financiers, seuls garants d une politique de gestion communale saine et préservatrice des capacités d interventions sur une échéance à moyen terme». Les indicateurs économiques de 2012 désormais connus ne font que confirmer le sens de ces prévisions préoccupantes : envolée du chômage, croissance atone, dégradation de la dette souveraine, déficits records des comptes de la nation Le budget 2012 de la Commune avait pris en compte ces éléments. Marqué par le sceau de la prudence, d une gestion serrée, d une optimisation des dépenses et des recettes, il aura permis, malgré le contexte, de dégager des marges de manœuvres satisfaisantes (nous aurons l occasion d y revenir lors de la présentation du C.A. 2012) fortes utiles pour équilibrer un exercice 2013 qui d ores et déjà s annonce tendu et qui, de ce fait, imposera des arbitrages et des orientations baissières de nos dépenses. Par ailleurs, le resserrement marqué de l offre de crédits aux collectivités locales accompagné d une forte dégradation des conditions financières des prêts, sensible depuis 2011, perdure et rend les prévisions pour 2013 particulièrement difficiles à établir. Enfin, il conviendra de prendre en compte les conséquences de la loi de programmation des finances publiques ( L.P.F.P. ) qui vise à réduire l endettement de l ensemble des administrations publiques et à parvenir à un quasi-équilibre budgétaire en L article 13 de cette loi prévoit le gel en valeur des concours financiers de l Etat dès 2013 et donc leur repli compte-tenu de l inflation. A partir de 2014 la L.P.F.P prévoit une diminution de l enveloppe allouée aux collectivités locales. Face à un environnement toujours contraint, les collectivités locales devront faire preuve de prudence et d ingéniosité en adaptant par exemple leur stratégie financière pour pouvoir maintenir un niveau de services publics conformes aux attentes des populations. 2.2 Baisse des interventions financière de l'etat On constate ces dernières années un désengagement constant de la part de l Etat vis-à-vis des collectivités locales. Cette tendance va se poursuivre compte tenu de la permanence de la crise. Ce désengagement se traduit par : Difficulté à obtenir des subventions La Dotation Globale de Fonctionnement baisse chaque année. Elle était de en 2010 elle est passée à en 2012 soit 4,4 % de moins. La dotation de solidarité urbaine n est plus versée ( ) En terme de recettes fiscales, la commune n a plus la possibilité de peser sur le taux de la taxe professionnelle. Cette taxe, remplacée par la CET (contribution économique territoriale), avait un caractère dynamique qui procurait à la commune un produit supplémentaire de par an. Ce volet fiscal ne profitera plus à la commune puisqu il a été transféré à la Métropole Nice Côte d Azur. Ce qui se traduit, pour la commune de Carros, par un reversement sous forme d attribution de compensation figée dans le temps à son niveau de 2010 ( ). 3. LES CONTINGENCES LOCALES Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 février /74

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

Les finances de la Ville des Abymes L HERITAGE. LES REPONSES APPORTEES Par l actuelle mandature.

Les finances de la Ville des Abymes L HERITAGE. LES REPONSES APPORTEES Par l actuelle mandature. Les finances de la Ville des Abymes *** L HERITAGE La mandature précédente a laissé en héritage une situation très difficile et un emprunt toxique pour y remédier avant les élections de 28. Un déficit

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace Avis 17 juin 2015 Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace 17 juin 2015 2 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

SEANCE DU 22 JANVIER 2014

SEANCE DU 22 JANVIER 2014 SEANCE DU 22 JANVIER 2014 L an deux mille quatorze, le vingt-deux janvier, à vingt heures trente, le Conseil Municipal de la Commune de NOHANENT dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire Réunions publiques janvier 2013 Présentation du Débat d Orientation Budgétaire 7 février 2011 LE CONTEXTE Une économie mondiale très ralentie En zone Euro : des incertitudes autour de la crise de la dette

Plus en détail

Commune de Grigny (91) Budget primitif 2003 Article L. 1612-5 du Code général des collectivités territoriales AVIS

Commune de Grigny (91) Budget primitif 2003 Article L. 1612-5 du Code général des collectivités territoriales AVIS (091 034 286) 6 ème section N /G/126/n A.52 Séance du 5 août 2003 RECOMMANDE AVEC A.R. Commune de Grigny (91) Budget primitif 2003 Article L. 1612-5 du Code général des collectivités territoriales AVIS

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Séance du mardi 13 décembre 2011 à 9h00, présidée par Monsieur Christian BATY, Vice-Président DATE DE CONVOCATION 8 DECEMBRE 2011 NOMBRE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE MONT DE LANS. Réunion Publique du 6 Aout 2015

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE MONT DE LANS. Réunion Publique du 6 Aout 2015 SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE MONT DE LANS Réunion Publique du 6 Aout 2015 LE BUDGET PRIMITIF COMMUNAL 2015 BUDGET GLOBAL (13,53 M ) INVESTISSEMENT 2,87M FONCTIONNEMENT 10,66M Dépenses (2,87 M

Plus en détail

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010 COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E Orientations budgétaires 2010 Conseil Communautaire du 1 ER Mars 2010 3 - FINANCES Débat d orientations budgétaires 2010 Notre communauté, créée il y a maintenant plus

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS Annexe 2 Entre : Le Département de la Vienne, dont le siège social est situé : place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers cedex, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail

21 ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D HISTOIRE

21 ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D HISTOIRE POLE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Direction Projets Economiques Centre politiques partenariales et données économiques CONVENTION 2010 21 ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D HISTOIRE Entre : - L Association

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Séance de Conseil Municipal du 26 février 2015 DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Le contexte De beaux équipements (médiathèque, CLSH, espace culturel Armorica, espace loisirs sportifs) MAIS

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

LA MEMOIRE DE BORDEAUX - PROJET DE BUDGET 2013 -

LA MEMOIRE DE BORDEAUX - PROJET DE BUDGET 2013 - LA MEMOIRE DE BORDEAUX - PROJET DE BUDGET 2013 - DEPENSES RECETTES Comptes nature prévision 2012 prévisions 2013 Comptes nature prévision 2012 prévisions 2013 2183000 investissement 7010000 ventes et publications

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Orientations Budgétaires 2016

Orientations Budgétaires 2016 Conseil d'orientation et de Surveillance du 17 décembre 2015 Orientations Budgétaires 2016 «La tenue du débat d orientation budgétaire (DOB) est obligatoire dans les régions, les départements, les communes

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune Présentation du 10 juin 2014 François Saint Martin Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-BERNARD du 23 MARS 2015 à 19h30 VALANT PROCES-VERBAL

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-BERNARD du 23 MARS 2015 à 19h30 VALANT PROCES-VERBAL COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-BERNARD du 23 MARS 2015 à 19h30 VALANT PROCES-VERBAL Etaient présents : M. Bernard REY, Maire. MMES Sandrine MAZZOTTI, Katia PERRET M. Jean BARTHOMEUF, M. Francis

Plus en détail

Rapport financier - Exercice 2013

Rapport financier - Exercice 2013 Rapport financier - Exercice 2013 Sommaire Le budget réalisé en 2013 // Résultat de l'exercice 2013 page 4 // Origine des recettes page 4 // Destination des dépenses page 4 Les grands équilibres financiers

Plus en détail

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Commune d Angoulins Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Introduction La tenue du débat d orientation budgétaire est obligatoire dans les régions, les départements, les communes de plus de

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE ET L ASSOCIATION POUR UN CONSERVATOIRE DE L INFORMATIQUE ET DE LA TELEMATIQUE (ACONIT) ENTRE Le DÉPARTEMENT DE L ISÈRE

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

Conseil Municipal du 10 avril 2013

Conseil Municipal du 10 avril 2013 Conseil Municipal du 10 avril 2013 Etaient présents : J-M. Mairey, F. Castro, Stéphane FRAYSSINHES, D. Gruber, R. Napoleone, E. Petit, P. Geistel, G. Pierlot, E. Bonneaud, D. Jacquin, M. Domon, B. Laurent,

Plus en détail

CONVENTION 2013 Union Nationale du Sport Scolaire de la Gironde

CONVENTION 2013 Union Nationale du Sport Scolaire de la Gironde CONVENTION 2013 Union Nationale du Sport Scolaire de la Gironde Championnat du monde ISF (International School Federation) du 14 au 22 avril 2013 Entre : - L'Union Nationale du Sport Scolaire de la Gironde

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit»

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» REPUBLIQUE FRANCAISE Date de notification de l acte : Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» Entre : La Région Haute-Normandie, Hôtel de Région, 5 rue Schuman, CS 21129, 76174 Rouen

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental sur le rapport N 1 du Conseil Régional du 27 mai 20 11 intitulé :

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental sur le rapport N 1 du Conseil Régional du 27 mai 20 11 intitulé : REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL & ENVIRONNEMENTAL Session plénière du 25 mai 2011 Avis adopté à l unanimité (-10 abstentions / Groupe CGT) Le Président Gérard MAURICE Avis du Conseil

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012

CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION ENTREPRISES ET ATTRACTIVITES SERVICE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012 Entre : L Association Atelier Remuménage

Plus en détail

ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006

ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006 VILLE DE PLOEMEUR 31 octobre 2005 Service Financier ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006 En application de l article L 2312-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, un débat d orientations

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. 85e Congrès de l Assemblée des Départements de France. «Les départements : modernité et proximité»

Discours de Marylise LEBRANCHU. 85e Congrès de l Assemblée des Départements de France. «Les départements : modernité et proximité» Discours de Marylise LEBRANCHU 85e Congrès de l Assemblée des Départements de France «Les départements : modernité et proximité» Troyes Jeudi 15 octobre 2015. Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Panorama financier 2 0 1 1

Panorama financier 2 0 1 1 Panorama financier 2 1 1 des communautés de communes Les communautés sont appelées à connaître dans les années qui viennent de nombreux bouleversements : effets de la réforme fiscale de 29, implications

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU MARDI 26 AVRIL 2011

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU MARDI 26 AVRIL 2011 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU MARDI 26 AVRIL 2011 Etaient Présents : Mmes et Mrs, THÉRON Pierre-Jean, GACHET J.Michel, LAPORTE Gérard, LATASTE Christian, MAY Marylène, BATISSE Georges,

Plus en détail

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I Sommaire 1. Vue d ensemble des budgets 2. Contexte des finances locales en 2014 3. Section de fonctionnement 4. Section d investissement 5. Synthèse et conclusion I 2 I 1. Vue d ensemble des budgets I

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Conseil municipal du 19 décembre 2013

Conseil municipal du 19 décembre 2013 BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil municipal du 19 décembre 2013 1 Un budget stable hors impact des rythmes scolaires Des dépenses de fonctionnement globales en croissance de 2,99 % par rapport au BP 2013. Mais

Plus en détail

CONVENTION. Bordeaux Gironde Investissement 2011

CONVENTION. Bordeaux Gironde Investissement 2011 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE Service du portage des projets économiques CONVENTION Bordeaux Gironde Investissement 2011 Entre :

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015

CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015 CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015 ENTRE LES SOUSSIGNES La Ville de Rouen, représentée par Caroline Dutarte, Adjointe au Maire, agissant au nom et pour le compte

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Dispositif régional d aide à la création de postes d agent de développement soutenable Cadre d intervention et d attribution

Dispositif régional d aide à la création de postes d agent de développement soutenable Cadre d intervention et d attribution Dispositif régional d aide à la création de postes d agent de développement soutenable Cadre d intervention et d attribution Depuis de nombreuses années, la Région Provence-Alpes-Côte d Azur développe

Plus en détail

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015 Budget 2015 Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier Contact Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01 47 48 com@challans.fr

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Opération Urbaine Ville de Sorbiers Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Fonds d Etat (FISAC) Fonds propres Mairie de Sorbiers Opération Urbaine Ville de Sorbiers

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 7/02 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 7 Finances DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL N 7/02 OBJET : Convention

Plus en détail

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014 Ville de SaintPéray Analyse financière de la ville de SaintPéray 20082020 Juillet 2014 1 Fiche d identité de la commune DONNEES 2013 Le territoire de Saint Peray L appréciation de la richesse financière

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS PROJET D ANIMATION 2013 entre LA VILLE DE METZ et l'association PUSHING Annule et remplace la convention n 13C0039 Entre : d une part, Et 2) L'association dénommée Pushing

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE (2005-2009) SICTOBA. Mai 2010

ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE (2005-2009) SICTOBA. Mai 2010 ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE () SICTOBA Mai 2010 Pascal HEYMES Stratorial Finances Agence de Montpellier 2, rue des Arbousiers 34070 MONTPELLIER Tél. : 04 99 61 47 05 - Fax : 04 99 61 47 09 www.stratorial-finances.fr

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE Rapport de Françoise DORNIER Les établissements d accueil de la petite enfance accueillent en 2009, 700 enfants

Plus en détail

COMPTE - RENDU SÉANCE DU 06 octobre 2011 à 21h00. M. Jean-claude MOUGNIBAS a été élu secrétaire.

COMPTE - RENDU SÉANCE DU 06 octobre 2011 à 21h00. M. Jean-claude MOUGNIBAS a été élu secrétaire. COMPTE - RENDU SÉANCE DU 06 octobre 2011 à 21h00 Nombre de conseillers en exercice : 15 Nombre de conseillers présents : 10 Nombre de votants: 14 L an deux mille onze, le 06 octobre à 21 heures, le Conseil

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

... NOM du représentant légal :... Prénom du représentant :... Adresse :... Code postal :... Commune :... :... Téléphone portable professionnel :...

... NOM du représentant légal :... Prénom du représentant :... Adresse :... Code postal :... Commune :... :... Téléphone portable professionnel :... 13595*01 mise à jour : le 01/04/2013 DEMANDE DE SUBVENTION ELABORATION OU ANIMATION LIÉES AU DOCOB D UN SITE NATURA 2000 (DISPOSITIF N 323 A DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cette demande

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 AVRIL 2008 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 AVRIL 2008 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 1 AVRIL 28 NOTE DE SYNTHESE L an deux mille huit, le dix avril, le Conseil communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Patrick PETITJEAN, Président. Nombre

Plus en détail

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES ATTRIBUTION DE HUIT SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D'UNE SUBVENTION D'INVESTISSEMENT

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 «Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 Dossier téléchargeable sur le site du Conseil départemental de l Oise et le Portail Educatif de l Oise http://www.oise.fr/mes-services/education-jeunesse/actions-educatives/les-projets-educatifs-locaux/

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

BILAN GESTION DE LA DETTE 2012

BILAN GESTION DE LA DETTE 2012 BILAN GESTION DE LA DETTE 2012 Conformément à la délibération du 15 février 2012 relative à la délégation du Conseil Municipal à Monsieur le Maire en matière de gestion de la dette, il est prévu de présenter

Plus en détail

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux Pièces à fournir obligatoirement par l association demandeuse Tout document/renseignement

Plus en détail