Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution"

Transcription

1 Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE) Direction régionale de entreprie, de la concurrence, de la conommation, du travail et de l emploi Service Etude, Statitique, Evaluation (SESE) Le alariat agricole en 2012 et on évolution entre 2000 et exploitation ur au niveau national (5%) Surface moyenne de 63 ha tou type confondu Environ permanent (5 % du total France) dont alarié (7,3 % du national) 70 % de alarié à temp plein Entre et aionnier annuellement exploitation avec alarié oit 2 alarié par exploitation en moyenne Une préence importante de la région au niveau national Environ exploitation, au périmètre du recenement, ont répertoriée dan notre région en 2012, dont la moitié dan le ecteur viticole. Elle emploient en permanence peronne, en comptant la main d œuvre familiale, pour un total de Unité de Travail Annuel (UTA). Actuellement, chaque exploitation agricole emploie en moyenne 2,1 peronne de manière permanente. La main d oeuvre familiale repréente encore l eentiel de actif, tant en effectif qu en UTA. Plu de membre de la famille de l exploitant ont une activité agricole plu ou moin importante en 2012 en Champagne-Ardenne. La main d'oeuvre agricole en Champagne-Ardenne La main d'oeuvre agricole en France Salarié permanent 21% Conjoint et autre actif familiaux 19% Chef d'exploitatio n et coexploitant 60% Salarié permanent 16% Conjoint et autre actif familiaux 21% Chef d'exploitati on et coexploita nt 63%

2 L agriculture emploie environ alarié permanent en 2012 et au niveau national. La région repréente 7,3 % de permanent alor qu elle ne compte que pour 5,1 % du nombre d exploitation. Environ exploitation champardennaie comptent de alarié permanent, oit prè de 20 % du total de exploitation. en nombre Main d'œuvre familiale alarié permanent Le recour à de de travaux (ETA) ou à de Coopérative d Utiliation de Matériel Agricole (Cuma) et largement répandu dan la région, qui compte aini pour 13 % du temp de travail national. Pluieur facteur peuvent expliquer ce phénomène. D une part, de plu en plu d exploitation ont juridiquement éparée en deux entité, l une poédant le terre et l autre le moyen d exploitation. D autre part, le prix croiant de certain équipement oblige le agriculteur à faire appel à de entreprie poédant ce type de matériel. L appel à de pretataire de ervice et en outre de plu en plu répandu dan le domaine viticole. La main d œuvre aionnière, employée notamment dan la viticulture, repréente un nombre conéquent d emploi, environ , mai ur une trè courte durée et ne compte que pour UTA. Cette main d œuvre aionnière peut être recrutée localement mai également hor de la région. Le établiement peuvent aini avoir recour à : 1. de pretataire de ervice nationaux ouvent baé en région, mai qui peuvent avoir recour à de la main d œuvre hor région aux période le plu chargée en terme de travaux /viticole (vendange ) ; 2. de alarié détaché d autre pay : cela doit donner lieu à une déclaration de détachement auprè de ervice de la DIRECCTE ; ce alarié peuvent : o o dépendre de pretataire de ervice internationaux être recruté par une agence d intérim étrangère, pour travailler dan un établiement agricole champardennai Nombre de alarié détaché : ecteur agricole Ardenne Aube Marne Haute-Marne Région Source : UT, DIRECCTE D aprè le contrôle effectué par le ervice de l inpection du travail, le principale raion du détachement évoquée par le entreprie ont le uivante : l utiliation d une main d œuvre plu efficace et plu malléable, le différentiel financier entre le ytème de écurité ociale notamment. Le nombre de alarié détaché dan le ecteur agricole en 2013 et de 466 en région (oit environ 7% du total de alarié détaché dan la région ur l année) ; ce faible volume reflète cependant une partie de la réalité, dan la meure où certain détachement ne ont pa déclaré à l adminitration : le minitère du travail etime que le taux moyen de non-déclaration e itue entre 1 alarié ur deux et un alarié ur troi de alarié étranger qui ont recruté directement. Certain employeur peuvent avoir recour à un intermédiaire, une peronne qui a déjà travaillé pour eux qui fait venir d autre travailleur de on pay. Juque fin 2013, la DIRECCTE délivrait de autoriation de travail pour le travailleur roumain et bulgare : à titre d exemple, en 2013, elle a accordé une autoriation de travail pour travailleur bulgare à l occaion de vendange dan la Marne et l Aube. 1 Analye de déclaration de détachement de entreprie pretataire de ervice en France en 2011, Rapport de la DGT, Septembre 2012

3 Par ailleur, l inpection du travail agricole en partenariat avec la MSA, le ervice ficaux et la gendarmerie, contate également un recour au travail illégal dan le ecteur agricole qui peut prendre pluieur forme : Travail diimulé par diimulation d activité: faux pretataire de ervice non déclaré auprè de organime ociaux et ficaux Travail diimulé par diimulation de alarié (abence de déclaration préalable à l embauche, et en conéquence, de verement de cotiation ociale) Emploi d étranger an titre : emploi de main d œuvre hor Union européenne an titre de travail autoriant la main d œuvre à travailler en France. Evolution : une progreion de l emploi alarié, familial notamment Comme dan le rete du pay, la décennie a encore été marquée par une concentration et un agrandiement de exploitation. D aprè le recenement agricole de 2010, la Marne compte à elle eule plu de la moitié de exploitation, à caue notamment du poid de la viticulture. La Surface Agricole Utile (SAU) moyenne toute exploitation confondue et paée à 63 ha (+6 ha par rapport à 2000). Dan le département où la viticulture et abente, cette moyenne atteint voire dépae 130 ha. Salarié permanent par département Haute- Marne 4% Ardenne 6% Aube 22% Marne 68% Le tatut juridique de exploitation évolue de plu en plu ver de forme ociétaire, même i l exploitation individuelle rete dominante, particulièrement dan la viticulture. Contrairement au rete du pay, l emploi alarié a progreé (+ 8%) entre 2000 et 2010 dan notre région. En revanche, la ituation et plu contratée au niveau de département : le Ardenne et la Haute-Marne ont perdu de l emploi alor que la Marne et urtout l Aube en ont gagné. A noter que le nombre d exploitation employeue et en haue, ou en plu forte haue, dan tou le département, auf dan la Marne. Parallèlement, l emploi familial alarié a progreé encore plu rapidement (+ 53%). Cela peut tenir à troi facteur principaux : une évolution de tatut au ein de la cellule familiale la ituation du marché du travail et le difficulté de jeune à trouver un emploi : cette ituation incite certain jeune à travailler au ein de l exploitation familiale alor qu il e detinaient à un autre métier la poibilité pour le retraité de reprendre une activité alariée ce qui leur apporte un complément de retraite : une partie de exploitant retraité qui ont tranmi leur exploitation à leur enfant travaillent aini pour ce dernier.

4 En nombre Salarié permanent Ardenne Aube Marne Haute-Marne Champagne-Ardenne France métropolitaine Par ailleur, la nature de emploi évolue : la ophitication du matériel (laer ur le chaîne de tri ) induit la uppreion de certain emploi peu qualifié ; a contrario, le employeur recherchent de peronnel plu qualifié (BTS..). En terme de profil, le moin de 40 an ne repréentent que 27 % de actif permanent (24 % en France), igne d une population âgée. Cette part et aez imilaire quel que oit le département. Pour rappel, la part de moin de 40 an dan la population active champardennaie totale et d environ 47 %. L âge moyen de chef d exploitation et de plu de 49 an en 2010, alor que celui de alarié et de 35 an. La part de femme dan l emploi agricole et d environ 34 %, contre moin de 32 % au niveau national. Cette part atteint 36 % dan la Marne, mai eulement 27 % en Haute-Marne. La viticulture concentre l eentiel de emploi Environ établiement ont affilié au régime de la MSA en La majorité d entre eux (7 000) exercent dan le domaine de la viticulture, le rete e répartit notamment entre le culture et élevage non (4 000) et le ETA (700). De la même manière, l eentiel de emploi pérenne e ituent dan ce troi principale activité. La viticulture emploie alarié permanent, le culture et élevage non et le ETA un petit millier. Au total, l agriculture au en trict emploie plu de permanent, la Marne et l Aube en accaparent le troi-quart. Salarié permanent elon l'activité (Champagne-Ardenne) Salarié permanent elon l'activité (France) payagite de travaux e de gro Entreprie de travaux payagite e Champignon nière de gro et élevage non et élevage non de petit Conchylicult ure Marai alant Entraînemen t,dreage, hara

5 Aini, en moyenne, le établiement claé en culture ou élevage non emploient moin d un alarié, alor que ceux opérant dan le domaine de culture e en comptent troi. Quelle que oit l activité de établiement, le tructure retent globalement de petite taille, à part quelque rare poid lourd comme MHCS. De par a nature, l agriculture et fortement conommatrice d emploi à durée déterminée. Durant l année 2012, contrat à durée déterminée ont été conclu, dont l immene majorité dan la viticulture. Chaque établiement viticole a en moyenne employé 16 alarié en contrat court, et le ETA prè de 24. Le établiement de culture e en ont employé 8 en moyenne ur l année. Le rete de établiement, moin oumi à la aionnalité de leur activité (élevage, culture non e...) en ont employé pour leur part entre 2 et 4. Saionnier Champagne-Ardenne e payagite de travaux et élevage non de travaux payagite Saionnier France e et élevage non Marai alant de gro Champignon nière de petit Entraînemen t,dreage, hara Conchylicult ure De offre d emploi dépoée à Pôle emploi en baie entre 2010 et 2013 En 2013, comme en 2008 (avant crie), le offre collectée dan le ecteur agricole ont de trè courte durée : 89% de offre concernent de contrat en CDD de moin d un moi, alor que ur l enemble de offre d emploi dépoée à Pôle emploi tou ecteur confondu, la part de ce offre de trè courte durée et de 28%. Le offre d emploi collectée par Pôle emploi dan le ecteur agricole (code NAF : 01, culture et production animale, chae et ervice annexe) diminuent pendant la crie : entre 2008 et 2013, le volume d offre collectée diminuent de 23%, baie qui demeure cependant inférieure à celle enregitrée tou ecteur confondu (-30% ur l enemble de offre ur la même période). Cette baie de offre dépoée auprè de Pôle emploi ne reflète pa néceairement une baie de offre d emploi globale du ecteur agricole mai peut témoigner d une évolution de pratique de recrutement de employeur : certain employeur ne dépoent plu leur offre auprè de Pôle emploi et recrutent directement ou par le biai d autre acteur.

6 Evolution de offre d'emploi collectée entre 2008 et 2013 Offre d'emploi collectée Source : DARES- Pôle emploi Prè de demandeur d emploi recherchant un pote dan le ecteur agricole Fin décembre 2013, prè de demandeur d emploi en catégorie ABC (oit à peine 1% de demandeur d emploi incrit à Pôle emploi ayant ou non exercé une activité réduite au cour du moi) indiquent rechercher en premier lieu un pote dan le ecteur agricole. 23% d entre eux ont plu de 50 an, 17% ont moin de 25 an (repréentation par tranche d âge équivalente à l enemble de la demande d emploi). Le ecteur agricole en région contitue un ecteur porteur en terme d emploi (progreion plu forte qu au niveau national) qui doit notamment faire face à 3 enjeux : le important départ en retraite de chef d exploitation l évolution de la nature de emploi : tendance au recrutement d une main d œuvre plu qualifiée le caractère aionnier de l activité et la mobiliation de forme d emploi pécifique

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Les jeunes dans le Haut-Jura

Les jeunes dans le Haut-Jura État de lieux Le jeune dan le Haut-Jura Mobilité et élévation du niveau de qualification pour répondre aux difficulté économique du territoire emploi formation inertion décembre 2014 Franche-Comté aire

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants - février 2012 Agreste février 2012 Pays de la Loire L emploi agricole : la place accrue des coexploitants En 2010, l ensemble de l agriculture ligérienne emploie 73 500 personnes travaillant de manière

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Intitut National de la Statitique Annuaire Statitique du Cameroun 2010 CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE 1. Préentation... 2. Méthodologie... 3. Source de documentation... 4. Graphique....

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

unenfant Avoir en préservant ses droits

unenfant Avoir en préservant ses droits Avoir unenfant en préervant e droit Guide adreant aux travailleue et travailleur du ecteur public du réeau de la anté et de ervice ociaux Le comité de condition féminine de la La mie à jour de ce guide

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

Les statistiques sur l emploi agricole : de 20 000 à 50 000 en Picardie en 2010 selon les sources

Les statistiques sur l emploi agricole : de 20 000 à 50 000 en Picardie en 2010 selon les sources - - n 56 Agreste n 56 - juillet 215 Picardie Les statistiques sur l emploi agricole : de 2 à 5 en Picardie en 21 selon les sources En France, trois organismes produisent les principales informations sur

Plus en détail

À lire dans ce numéro :

À lire dans ce numéro : N 4 Tranport et déplacement en Martinique Agence D Urbanime et d Aménagement de Martinique À lire dan ce numéro : ur la doctrine p7-48 ur le réaliation et le projet p49-88 Autre regard : Expérience extrarégionale,

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Maires en Nord. La sécurité informatique des collectivités

Maires en Nord. La sécurité informatique des collectivités Maire en Nord Menuel de l Aociation de Maire du Nord N 24 Janvier 2014 Tirage moyen 11 000 exemplaire Supplément au n 8622 www.gazettenpdc.fr N o 8622 - Du 11 au 17 janvier 2014 Sergey Niven - Fotolia.com

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Annexes Sigles et abréviations

Annexes Sigles et abréviations Sigles et abréviations 56 AT : Accident du Travail (sigle MSA qui fait référence aux salariés agricoles) ATEXA: assurance contre les Accidents du Travail et les maladies professionnelles des Exploitants

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5

Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5 N 9 Juin 214 Ce tableau de bord rassemble un certain nombre d indicateurs régionaux phares relatifs à l économie et à l emploi, dans une vision volontairement large. Il est un outil d aide à l élaboration

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS ce formation coneil getion de carrière CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Cabinet de coneil aux entreprie et organime de formation. QUI SOMMES-NOUS? CEOS (anciennement Atout Majeur) et un cabinet de coneil aux

Plus en détail

Rapport annuel. www.bicec.com

Rapport annuel. www.bicec.com Rapport annuel 2009 www.bicec.com SOMMAIRE Le Réeau 04 Meage du Préident du Coneil d Adminitration 06 Meage du Directeur Général 07 Comité de direction 08 Compoition du Coneil d'adminitration de la BICEC

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

La Logistique de la Performance 2014-2015. Stages. athlétisme. France & International

La Logistique de la Performance 2014-2015. Stages. athlétisme. France & International La Logitique de la Performance 214-215 Stage d athlétime France & International Notre équipe à votre ervice Le réeau de agence PRÊT à PARTIR Depui novembre 212, Tourea fait partie du groupe «PRêT à PARTIR».

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt.

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt. Courrier Fédéral N 320 du 13.10.12 au 19.10.12 @ @ Adree du ite de la FTM-CGT http://www.ftm-cgt.fr Fédération de travailleur de la métallurgie CGT ISSN 0152-3082 EDITORIAL Aprè la journée de mobiliation

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT

LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT 8 Introduction LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT 8 Le Palai de Wetminter (Royaume-Uni) Une part importante de homme, de production et de échange e trouve dan un nombre limité de grande

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 FUZEON 90 mg/ml, poudre et olvant pour olution injectable Boîte de 60 flacon de poudre pour olution injectable, 60

Plus en détail

Les colos, bien plus que s! des Vacance

Les colos, bien plus que s! des Vacance , o l o c Le plu que bien cance! a V de 4 partir bonne raion de en Colo! L exigence du réeau De équipe formée et ayant le qualification néceaire (Bafa, Bafd, urveillant de baignade etc.) Un temp de préparation

Plus en détail

Aider un proche dépendant

Aider un proche dépendant doier le d Ière Magazine n Nou eron tou un jour concerné Aider un proche dépendant Avec le vieilliement de la population, de plu en plu d Iéroi ont amené à econder au quotidien un proche dépendant. Une

Plus en détail

H a l. l e s. L e. 5des. n t. C a LES HALLES DE MARCHÉ AU CŒUR DES 5 CANTONS ANGLET BILTOKI.FR

H a l. l e s. L e. 5des. n t. C a LES HALLES DE MARCHÉ AU CŒUR DES 5 CANTONS ANGLET BILTOKI.FR L e 5 H a l 5de l e n C a n t o LES HALLES DE MARCHÉ AU CŒUR DES 5 CANTONS ANGLET BILTOKI.FR Introduction La philoophie Localiation Le 5 Canton Le marché Plan de Mae Vue perpective Schéma juridique et

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Catalogue des FORMATIONS

Catalogue des FORMATIONS Catalogue de FORMATIONS 2015 Service Formation 17 cour Xavier Arnozan CS 71305 33082 Bordeaux Cedex Tél. 05 56 79 64 11 formation@gironde.chambagri.fr Reponable Béatrice HÉNOT Aitante Nathalie MÉLÉDO Anne-Marie

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion)

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion) «Extrait du cahier de l OPEQ n 168» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES DU PRF 2008-2009 (préqualification, qualification, dynamique insertion) LA FILIÈRE INFORMATIQUE-GESTION-BUREAUTIQUE

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6.

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6. Préentation e l Etue notariale Laaygue & Aocié 1 No omaine 'intervention 2 Genèe e notre Projet Notarial 6 Vo Contact 7 Pour plu inormation veuillez contacter: Diier Laaygue / Hubert e Vaulgrenant 142

Plus en détail

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe Doier Par Yoan Langlai La tablette pour enf Si 6 million de tablette devraient e vendre cette année en France (préviion GfK), on etime à 1 million le nombre de vente de tablette pour enfant en 2013. Sur

Plus en détail

ASSURANCE AUTO. conditions générales

ASSURANCE AUTO. conditions générales ASSURANCE AUTO condition générale VOTRE CONTRAT Le contrat d'aurance auto ditribué par idmacif.fr et auré par Macifilia, SA au capital de 8 840 000, entreprie régie par le code de aurance - RCS Niort n

Plus en détail

La décision dans l incertain préférences, utilité et probabilités. Philippe Bernard

La décision dans l incertain préférences, utilité et probabilités. Philippe Bernard La déciion dan l incertain préférence, utilité et probabilité Philippe Bernard Table de matière 1 Le rique 1 2 L epérance morale 2 3 Préférence et utilité 10 3.1 L approche parétienne... 10 3.2 Loterie

Plus en détail

L emploi en production agricole

L emploi en production agricole agir ensemble L emploi en production agricole Chiffres 2011 - Département d Ille-et-Vilaine La brochure est téléchargeable sur les sites de la MSA : www.msaportesdebretagne.fr et de l AEF : www.ille-et-vilaine.anefa.org

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE-LA RÉPUBLIQUE 1+1tANÇAIS -È-

JOURNAL OFFICIEL DE-LA RÉPUBLIQUE 1+1tANÇAIS -È- * Année 1966-1967. N 103 A. N. lie Numéro : 1 I' Vendredi 25 Novembre 1966 * JOURNAL OFFICIEL DE-LA RÉPUBLIQUE 1+1tANÇAIS -È- DÉBATS PARLEMENTAIRES ASSEMBLÉE NATIONALE COMPTE RENDU INTÉGRAL DES SÉANCES

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques Edition 204 Mars 204 Portrait sectoriel Direction régionale Languedoc-Roussillon Le Numérique en Languedoc-Roussillon Sommaire Emploi salarié page 2 DPAE page 6 Offres d emploi page 7 Demandeurs d emploi

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000 Guide de Préparation Getion de ervice IT Foundation baée ur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All right reerved. No part of thi publication may be publihed, reproduced, copied

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Congrès national des Safer

Congrès national des Safer Congrès national des Safer Évreux 28 et 29 novembre 2013 Les différents types de propriétés Évreux 28 et 29 novembre 2013 Propriété et exploitation agricoles Evolution du lien en Europe et en France Par

Plus en détail

LE GROUPEMENT D'EMPLOYEURS

LE GROUPEMENT D'EMPLOYEURS LE GROUPEMENT D'EMPLOYEURS EN ARBORICULTURE FRUITIÈRE Présentation générale Mise à jour : Décembre 2004 Rédacteurs : Benoît PIQUET, ADEFA Tarn-et-Garonne et Christian BADOC, Chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs Management la anté et la écurité au travail Contruire vo indicateur pour atteindre vo objectif L Intitut national recherche et écurité (INRS) Dan le domaine la prévention rique profeionnel, l INRS et un

Plus en détail

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1 Projet Courbe de Taux Daniel HERLEMONT Objectif Développer une bibliothèque en langage C de fonction relative à la "Courbe de Taux" Valeur Actuelle, Taux de Rendement Interne, Duration, Convexité, Recontitution

Plus en détail

Maires en Nord. Gravelines veut renverser son image N 30. Mensuel de l Association des Maires du Nord. Tirage moyen 11 000 exemplaires

Maires en Nord. Gravelines veut renverser son image N 30. Mensuel de l Association des Maires du Nord. Tirage moyen 11 000 exemplaires Maire en Nord Menuel de l Aociation de Maire du Nord N 30 Octobre 2014 Tirage moyen 11 000 exemplaire Supplément au n 8695 www.gazettenpdc.fr N o 8695-10 octobre 2014 Graveline veut renverer on image Bertrand

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Le journal des entreprises locales

Le journal des entreprises locales Ouvert 251 rue de Belfort Centre Commercial le Trident (à côté de Darty) Mulhoue Dornach Pour votre anté, mangez au moin cinq fruit et légume par jour. www.mangerbouger.fr N 13 ept./oct. 2014 Le journal

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 0 EN FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL Demande d admiion par Internet : www.rafp.com Dan no centre de formation profeionnelle Comment pui-e m incrire

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

Commande d un système linéaire.

Commande d un système linéaire. PSI Brizeux Ch. E4: Commande d un ytème linéaire - Le ocillateur à boucle de réaction 43 CHAPITRE E4 Commande d un ytème linéaire. Le ocillateur à boucle de réaction On peut claer le ytème en deux catégorie

Plus en détail

Conditions génér. ales. Conditions générales temporaires & temporaires snow. Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow

Conditions génér. ales. Conditions générales temporaires & temporaires snow. Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow Editeur reponable : O. Halfant, Boulevard du Triomphe 172-1160 Bruxelle. CGTF-049 Condition génér ale Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow (valable à partir du 01.04.2009) Condition générale

Plus en détail

Nantes 2012 une AG anniversaire

Nantes 2012 une AG anniversaire La lettre N 15 Nov. 2012 - Mai 2013 Un CLUB pour e faciliter la GESTION L e Club de utilia - teur d Arc-en-Self, créé en 1993, et une aociation loi de 1901, indépendante de la ociété Alie, et qui raemble

Plus en détail