Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution"

Transcription

1 Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE) Direction régionale de entreprie, de la concurrence, de la conommation, du travail et de l emploi Service Etude, Statitique, Evaluation (SESE) Le alariat agricole en 2012 et on évolution entre 2000 et exploitation ur au niveau national (5%) Surface moyenne de 63 ha tou type confondu Environ permanent (5 % du total France) dont alarié (7,3 % du national) 70 % de alarié à temp plein Entre et aionnier annuellement exploitation avec alarié oit 2 alarié par exploitation en moyenne Une préence importante de la région au niveau national Environ exploitation, au périmètre du recenement, ont répertoriée dan notre région en 2012, dont la moitié dan le ecteur viticole. Elle emploient en permanence peronne, en comptant la main d œuvre familiale, pour un total de Unité de Travail Annuel (UTA). Actuellement, chaque exploitation agricole emploie en moyenne 2,1 peronne de manière permanente. La main d oeuvre familiale repréente encore l eentiel de actif, tant en effectif qu en UTA. Plu de membre de la famille de l exploitant ont une activité agricole plu ou moin importante en 2012 en Champagne-Ardenne. La main d'oeuvre agricole en Champagne-Ardenne La main d'oeuvre agricole en France Salarié permanent 21% Conjoint et autre actif familiaux 19% Chef d'exploitatio n et coexploitant 60% Salarié permanent 16% Conjoint et autre actif familiaux 21% Chef d'exploitati on et coexploita nt 63%

2 L agriculture emploie environ alarié permanent en 2012 et au niveau national. La région repréente 7,3 % de permanent alor qu elle ne compte que pour 5,1 % du nombre d exploitation. Environ exploitation champardennaie comptent de alarié permanent, oit prè de 20 % du total de exploitation. en nombre Main d'œuvre familiale alarié permanent Le recour à de de travaux (ETA) ou à de Coopérative d Utiliation de Matériel Agricole (Cuma) et largement répandu dan la région, qui compte aini pour 13 % du temp de travail national. Pluieur facteur peuvent expliquer ce phénomène. D une part, de plu en plu d exploitation ont juridiquement éparée en deux entité, l une poédant le terre et l autre le moyen d exploitation. D autre part, le prix croiant de certain équipement oblige le agriculteur à faire appel à de entreprie poédant ce type de matériel. L appel à de pretataire de ervice et en outre de plu en plu répandu dan le domaine viticole. La main d œuvre aionnière, employée notamment dan la viticulture, repréente un nombre conéquent d emploi, environ , mai ur une trè courte durée et ne compte que pour UTA. Cette main d œuvre aionnière peut être recrutée localement mai également hor de la région. Le établiement peuvent aini avoir recour à : 1. de pretataire de ervice nationaux ouvent baé en région, mai qui peuvent avoir recour à de la main d œuvre hor région aux période le plu chargée en terme de travaux /viticole (vendange ) ; 2. de alarié détaché d autre pay : cela doit donner lieu à une déclaration de détachement auprè de ervice de la DIRECCTE ; ce alarié peuvent : o o dépendre de pretataire de ervice internationaux être recruté par une agence d intérim étrangère, pour travailler dan un établiement agricole champardennai Nombre de alarié détaché : ecteur agricole Ardenne Aube Marne Haute-Marne Région Source : UT, DIRECCTE D aprè le contrôle effectué par le ervice de l inpection du travail, le principale raion du détachement évoquée par le entreprie ont le uivante : l utiliation d une main d œuvre plu efficace et plu malléable, le différentiel financier entre le ytème de écurité ociale notamment. Le nombre de alarié détaché dan le ecteur agricole en 2013 et de 466 en région (oit environ 7% du total de alarié détaché dan la région ur l année) ; ce faible volume reflète cependant une partie de la réalité, dan la meure où certain détachement ne ont pa déclaré à l adminitration : le minitère du travail etime que le taux moyen de non-déclaration e itue entre 1 alarié ur deux et un alarié ur troi de alarié étranger qui ont recruté directement. Certain employeur peuvent avoir recour à un intermédiaire, une peronne qui a déjà travaillé pour eux qui fait venir d autre travailleur de on pay. Juque fin 2013, la DIRECCTE délivrait de autoriation de travail pour le travailleur roumain et bulgare : à titre d exemple, en 2013, elle a accordé une autoriation de travail pour travailleur bulgare à l occaion de vendange dan la Marne et l Aube. 1 Analye de déclaration de détachement de entreprie pretataire de ervice en France en 2011, Rapport de la DGT, Septembre 2012

3 Par ailleur, l inpection du travail agricole en partenariat avec la MSA, le ervice ficaux et la gendarmerie, contate également un recour au travail illégal dan le ecteur agricole qui peut prendre pluieur forme : Travail diimulé par diimulation d activité: faux pretataire de ervice non déclaré auprè de organime ociaux et ficaux Travail diimulé par diimulation de alarié (abence de déclaration préalable à l embauche, et en conéquence, de verement de cotiation ociale) Emploi d étranger an titre : emploi de main d œuvre hor Union européenne an titre de travail autoriant la main d œuvre à travailler en France. Evolution : une progreion de l emploi alarié, familial notamment Comme dan le rete du pay, la décennie a encore été marquée par une concentration et un agrandiement de exploitation. D aprè le recenement agricole de 2010, la Marne compte à elle eule plu de la moitié de exploitation, à caue notamment du poid de la viticulture. La Surface Agricole Utile (SAU) moyenne toute exploitation confondue et paée à 63 ha (+6 ha par rapport à 2000). Dan le département où la viticulture et abente, cette moyenne atteint voire dépae 130 ha. Salarié permanent par département Haute- Marne 4% Ardenne 6% Aube 22% Marne 68% Le tatut juridique de exploitation évolue de plu en plu ver de forme ociétaire, même i l exploitation individuelle rete dominante, particulièrement dan la viticulture. Contrairement au rete du pay, l emploi alarié a progreé (+ 8%) entre 2000 et 2010 dan notre région. En revanche, la ituation et plu contratée au niveau de département : le Ardenne et la Haute-Marne ont perdu de l emploi alor que la Marne et urtout l Aube en ont gagné. A noter que le nombre d exploitation employeue et en haue, ou en plu forte haue, dan tou le département, auf dan la Marne. Parallèlement, l emploi familial alarié a progreé encore plu rapidement (+ 53%). Cela peut tenir à troi facteur principaux : une évolution de tatut au ein de la cellule familiale la ituation du marché du travail et le difficulté de jeune à trouver un emploi : cette ituation incite certain jeune à travailler au ein de l exploitation familiale alor qu il e detinaient à un autre métier la poibilité pour le retraité de reprendre une activité alariée ce qui leur apporte un complément de retraite : une partie de exploitant retraité qui ont tranmi leur exploitation à leur enfant travaillent aini pour ce dernier.

4 En nombre Salarié permanent Ardenne Aube Marne Haute-Marne Champagne-Ardenne France métropolitaine Par ailleur, la nature de emploi évolue : la ophitication du matériel (laer ur le chaîne de tri ) induit la uppreion de certain emploi peu qualifié ; a contrario, le employeur recherchent de peronnel plu qualifié (BTS..). En terme de profil, le moin de 40 an ne repréentent que 27 % de actif permanent (24 % en France), igne d une population âgée. Cette part et aez imilaire quel que oit le département. Pour rappel, la part de moin de 40 an dan la population active champardennaie totale et d environ 47 %. L âge moyen de chef d exploitation et de plu de 49 an en 2010, alor que celui de alarié et de 35 an. La part de femme dan l emploi agricole et d environ 34 %, contre moin de 32 % au niveau national. Cette part atteint 36 % dan la Marne, mai eulement 27 % en Haute-Marne. La viticulture concentre l eentiel de emploi Environ établiement ont affilié au régime de la MSA en La majorité d entre eux (7 000) exercent dan le domaine de la viticulture, le rete e répartit notamment entre le culture et élevage non (4 000) et le ETA (700). De la même manière, l eentiel de emploi pérenne e ituent dan ce troi principale activité. La viticulture emploie alarié permanent, le culture et élevage non et le ETA un petit millier. Au total, l agriculture au en trict emploie plu de permanent, la Marne et l Aube en accaparent le troi-quart. Salarié permanent elon l'activité (Champagne-Ardenne) Salarié permanent elon l'activité (France) payagite de travaux e de gro Entreprie de travaux payagite e Champignon nière de gro et élevage non et élevage non de petit Conchylicult ure Marai alant Entraînemen t,dreage, hara

5 Aini, en moyenne, le établiement claé en culture ou élevage non emploient moin d un alarié, alor que ceux opérant dan le domaine de culture e en comptent troi. Quelle que oit l activité de établiement, le tructure retent globalement de petite taille, à part quelque rare poid lourd comme MHCS. De par a nature, l agriculture et fortement conommatrice d emploi à durée déterminée. Durant l année 2012, contrat à durée déterminée ont été conclu, dont l immene majorité dan la viticulture. Chaque établiement viticole a en moyenne employé 16 alarié en contrat court, et le ETA prè de 24. Le établiement de culture e en ont employé 8 en moyenne ur l année. Le rete de établiement, moin oumi à la aionnalité de leur activité (élevage, culture non e...) en ont employé pour leur part entre 2 et 4. Saionnier Champagne-Ardenne e payagite de travaux et élevage non de travaux payagite Saionnier France e et élevage non Marai alant de gro Champignon nière de petit Entraînemen t,dreage, hara Conchylicult ure De offre d emploi dépoée à Pôle emploi en baie entre 2010 et 2013 En 2013, comme en 2008 (avant crie), le offre collectée dan le ecteur agricole ont de trè courte durée : 89% de offre concernent de contrat en CDD de moin d un moi, alor que ur l enemble de offre d emploi dépoée à Pôle emploi tou ecteur confondu, la part de ce offre de trè courte durée et de 28%. Le offre d emploi collectée par Pôle emploi dan le ecteur agricole (code NAF : 01, culture et production animale, chae et ervice annexe) diminuent pendant la crie : entre 2008 et 2013, le volume d offre collectée diminuent de 23%, baie qui demeure cependant inférieure à celle enregitrée tou ecteur confondu (-30% ur l enemble de offre ur la même période). Cette baie de offre dépoée auprè de Pôle emploi ne reflète pa néceairement une baie de offre d emploi globale du ecteur agricole mai peut témoigner d une évolution de pratique de recrutement de employeur : certain employeur ne dépoent plu leur offre auprè de Pôle emploi et recrutent directement ou par le biai d autre acteur.

6 Evolution de offre d'emploi collectée entre 2008 et 2013 Offre d'emploi collectée Source : DARES- Pôle emploi Prè de demandeur d emploi recherchant un pote dan le ecteur agricole Fin décembre 2013, prè de demandeur d emploi en catégorie ABC (oit à peine 1% de demandeur d emploi incrit à Pôle emploi ayant ou non exercé une activité réduite au cour du moi) indiquent rechercher en premier lieu un pote dan le ecteur agricole. 23% d entre eux ont plu de 50 an, 17% ont moin de 25 an (repréentation par tranche d âge équivalente à l enemble de la demande d emploi). Le ecteur agricole en région contitue un ecteur porteur en terme d emploi (progreion plu forte qu au niveau national) qui doit notamment faire face à 3 enjeux : le important départ en retraite de chef d exploitation l évolution de la nature de emploi : tendance au recrutement d une main d œuvre plu qualifiée le caractère aionnier de l activité et la mobiliation de forme d emploi pécifique

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

CC de la Bresse Bourguignonne Démographie des entreprises

CC de la Bresse Bourguignonne Démographie des entreprises CC de la Bree Bourguignonne Démographie de entreprie Page 3 / 38 DEN - T1 - Création d'entreprie par ecteur d'activité en 1 DEN - G1 - Evolution de création d'entreprie Enemble Indutrie Contruction Commerce,

Plus en détail

Tende. La Brigue. Fontan Saorge. Breil-sur-Roya Moulinet. Sospel. Monaco

Tende. La Brigue. Fontan Saorge. Breil-sur-Roya Moulinet. Sospel. Monaco SCOT et Riviera PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.inee.fr Territoire Cartographie de la zone 16 commune, 7 chef-lieux

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs TABLEAUX SECTORIELS Tou ecteur Novembre 2014 REGION GUADELOUPE Sommaire PROPOS INTRODUCTIFS... 2 SYNTHESE... 4 1. EVOLUTION DE L EMPLOI... 6 INDICATEUR 1 : PART DES EFFECTIFS SALARIES D UN SECTEUR DANS

Plus en détail

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne Le Devenir Profeionnel de Docteur de l Univerité de Bourgogne Thèe outenue en 1995, 1996 et 1997 Stéphane Louvet Obervatoire de l Etudiant Cathy Perret Centre Aocié du Céreq / Irédu- Sommaire 1. Préentation

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 230»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 230» «Extrait du cahier de l OPEQ n 230» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES 2011-2012 (confirmation de projet, pré-qualification, qualification) LA FILIERE AGRICULTURE Ce qu il faut retenir

Plus en détail

En 2010, près des deux tiers

En 2010, près des deux tiers 283 Agreste Primeur Numéro 283 - juin 212 Exploitations de grandes cultures en France métropolitaine Des grandes cultures dans deux tiers des exploitations 31 exploitations agricoles produisent des grandes

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion)

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion) «Extrait du cahier de l OPEQ n 168» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES DU PRF 2008-2009 (préqualification, qualification, dynamique iertion) LA FILIERE HOTELLERIE-RESTAURATION-TOURISME

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991.

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991. Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-ervice) du 30 eptembre 1991. Objet et champ d'application profeionnel et territorial Article 1er La préente convention réglera le

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

Améliorer la lisibilité de la formation professionnelle dans le champ des services à la personne en Champagne-Ardenne

Améliorer la lisibilité de la formation professionnelle dans le champ des services à la personne en Champagne-Ardenne 1 Améliorer la lisibilité de la formation professionnelle dans le champ des services à la personne en Champagne-Ardenne Bilan de l action - Février 2011 1- Contexte La formation professionnelle est un

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Les Services de proximité. sur les territoires de Rethel. et de Vouziers

Les Services de proximité. sur les territoires de Rethel. et de Vouziers Les Services de proximité sur les territoires de Rethel et de Vouziers Cahier de l Opeq n 232 Octobre 2013 OPEQ Chambre de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon CS 50537 51011

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels 2016 Catalogue formation Carat Nord-Et Département Prévention de Rique Profeionnel Éditorial En qualité de dirigeant, encadrant, alarié, membre d une intance repréentative du peronnel, vou ête le acteur

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

MERCI DE COMPLÉTER CE DOCUMENT EN LETTRES MAJUSCULES

MERCI DE COMPLÉTER CE DOCUMENT EN LETTRES MAJUSCULES RECUEIL DE VOS EXIGENCES ET DE VOS BESOINS En application de article du Code de aurance Code barre Le préent document et à remplir préalablement à la concluion d un contrat d'aurance vie ou de capitaliation

Plus en détail

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL > LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL En bref En termes d effectif, avec 5 190 professionnels en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011, le métier d assistant de service social représente le

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

hôtellerie avec ou sans restauration (3 124 salariés), cantines et traiteurs (1 489 salariés), cafés (768 salariés),

hôtellerie avec ou sans restauration (3 124 salariés), cantines et traiteurs (1 489 salariés), cafés (768 salariés), LES METIERS DE L L HOTELLERIE- RESTAURATION EN CHAMPAGNE-A RDENNE Le Conseil Régional et l Etat ont confié à l Observatoire Permanent de l Evolution des Qualifications (OPEQ) la réalisation d une étude

Plus en détail

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles.

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles. Recenement de logement acceible en «Loire et Sillon». 2014-2015 Conformément à la Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité de droit et de chance, la participation et la citoyenneté de peronne handicapée,

Plus en détail

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice. Il réalise

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne Remerciements à la coordination : G. ARNOULT, B. DOMISSY BAURY, F. HARDY, H. MAHEUT, A.L. VARNIER, A. WOLAK Document préparé par Florian BAYER,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

soignants En région Centre

soignants En région Centre Les aides-soignants soignants En région Centre La profession en quelques mots «L aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmier, dans le cadre du rôle qui relève de l initiative

Plus en détail

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants - février 2012 Agreste février 2012 Pays de la Loire L emploi agricole : la place accrue des coexploitants En 2010, l ensemble de l agriculture ligérienne emploie 73 500 personnes travaillant de manière

Plus en détail

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE -------------

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 1 1 / 7 FICHE MONTI Garantie jeune Fiche MONTI Garantie Jeune 2 MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 3 Définit et Acte profenel

Plus en détail

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés n 58 novembre 2010 ISSN 1967-6158 Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi Données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté La loi du 10 juillet 1987 relative à l obligation

Plus en détail

L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne

L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne Cahier de l OPEQ n 204 Décembre 2011 OPEQ Chambre de Commerce et d'industrie de région Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon

Plus en détail

Estimation d un ratio

Estimation d un ratio Chapitre 6 Etimation d un ratio Dan ce chapitre, nou étudion l etimation d un ratio qui et une fonction non linéaire de deux totaux L etimation ur un domaine qui et un exemple d application de l etimation

Plus en détail

L emploi salarié dans les CUMA en 2011

L emploi salarié dans les CUMA en 2011 Direction des Etudes, des Répertoires et des Statistiques ETUDE octobre 2013 L emploi salarié dans les CUMA en 2011 Données nationales www.msa.fr Octobre 2013 L emploi salarié dans les CUMA en 2011 Données

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

MEDIDENT-VD Manuel d'utilisation médecins-dentistes & techniciens-dentistes

MEDIDENT-VD Manuel d'utilisation médecins-dentistes & techniciens-dentistes MEDIDENT-VD Manuel d'utiliation médecin-dentite & technicien-dentite Verion MEDIDENT 1.1.1 / 04.01.2011 - I. Table de matière I. Table de matière... 2 1 Préentation du manuel... 5 Verion MEDIDENT 1.1.1

Plus en détail

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche N o 75F0002MIF au catalogue N o 005 ISSN : 707-2867 ISBN : 978-0-662-0835-3 Document de recherche Série de document de recherche - Revenu Comment epliquer la croiance du travail indépendant : Une tratégie

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE L'EMPLOI DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE : QUELQUES CHIFFRES

LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE L'EMPLOI DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE : QUELQUES CHIFFRES CABINET Service communication Marseille, mercredi 22 mai 2013 LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE Hugues PARANT, préfet de la région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers LÉGUMES Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers Dominique FICHE SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus du quart des producteurs de légumes frais écoulent

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Les jeunes dans le Haut-Jura

Les jeunes dans le Haut-Jura État de lieux Le jeune dan le Haut-Jura Mobilité et élévation du niveau de qualification pour répondre aux difficulté économique du territoire emploi formation inertion décembre 2014 Franche-Comté aire

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais

La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais La représentation de la maladie, des risques et de la santé de chacun, c est-à-dire de la perception

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Avril 2014 Objectif de l étude Pour la douzième année consécutive, l enquête Besoin en Main d œuvre (BMO) a été réalisée fin 2012 et

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics Avril 2013 Service Statistiques, Études et Évaluation Bâtiment et Travaux Publics Haute-Normandie En Haute-Normandie, 18 886 demandeurs d emploi sont inscrits en catégories A, B et C dans un métier relevant

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

1 Les clauses sociales d insertion : une réelle possibilité d accéder à l emploi pour les bénéficiaires

1 Les clauses sociales d insertion : une réelle possibilité d accéder à l emploi pour les bénéficiaires 07/12/12 LES CLAUSES SOCIALES DANS LA COMMANDE PUBLIQUE : UN IMPACT SOCIAL RÉEL Les clauses sociales d insertion : définition. Les clauses sociales dans les marchés publics ont émergé d abord dans les

Plus en détail

Enseignant d activités équestres : insertion professionnelle et adéquation entre emploi et formation en Languedoc-Roussillon

Enseignant d activités équestres : insertion professionnelle et adéquation entre emploi et formation en Languedoc-Roussillon Enseignant d activités équestres : insertion professionnelle et adéquation entre emploi et formation en Languedoc-Roussillon Carole Troy Réseau équin PACA 24 mai 2016 Origine de la demande et méthode Contexte

Plus en détail

EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES)

EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES) FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES) SEPTEMBRE 2015 Contexte Avec le contrat d objectifs Emploi Formation

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

Transport et logistique

Transport et logistique Août 2014 APPROCHE SECTEUR Transport et logistique Situation au Basse-Normandie LES DEMANDEURS D'EMPLOI AU 30 JUIN 2014 8 760 personnes recherchent un emploi dans le Transport et logistique Au 30 juin

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

> Sy n t h è s e Les seniors fortement touchés par la crise économique

> Sy n t h è s e Les seniors fortement touchés par la crise économique SOMMAIRE > Sy n t h è s e Les seniors fortement touchés par la crise économique > Dé m o g r a p h ie Forte progression de la population senior > Em p l o i Un taux d emploi des seniors en progression

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

L AREFA, est une association loi 1901 administrée par les partenaires sociaux de l agriculture dans le cadre du paritarisme.

L AREFA, est une association loi 1901 administrée par les partenaires sociaux de l agriculture dans le cadre du paritarisme. CONVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR LA MISE EN PLACE DES GROUPEMENTS D EMPLOYEURS «FORCE DE VENTE» DANS LE DEPARTEMENT DES PYRENEES ORIENTALES EXERCICE 2013 EMBAUCHE DE COMMERCIAUX POUR LA FILIERE VITICOLE

Plus en détail

Tableau de bord statistique édition 2013

Tableau de bord statistique édition 2013 Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée Amélioration dans la fiche «Guide méthodologique de la connaissance».

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le technicien de laboratoire médical participe à la réalisation technique d'un examen de biologie médicale

Plus en détail

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) est un travailleur social qualifié dont

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014 DIRECCTE IDF UT des Yvelines Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines Edition du 14 octobre La demande d emploi : Fin août, le nombre d inscrits à Pôle emploi en catégorie A

Plus en détail

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne Les chiffres clés du chômage Région Les demandeurs d'emploi en fin de mois (DEFM) à fin novembre 2015 Source : Pôle emploi (STMT - données brutes) 10 121 763 + 5,6% Toutes catégories 55% 67 160 + 4, 12%

Plus en détail

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo Santé antage v a e D utile ck + De pa rt 1 renfo *N t iveau Budge - Sur le pote onéreux (optique, dentaire, auxiliaire médicaux) - Sur tou le médicament - Aitance - Médecine douce - RDV Pharmaceutique

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 9 768 171 926 1 297 398 Part dans l emploi 0,8 0,7 Répartition par

Plus en détail

Tableau de bord de l activité des organismes de formation en LR. Exploitation des bilans pédagogiques et financiers - Exercice 2013

Tableau de bord de l activité des organismes de formation en LR. Exploitation des bilans pédagogiques et financiers - Exercice 2013 Tableau de bord de l activité des organismes de formation en LR Exploitation des bilans pédagogiques et financiers - Exercice 2013 2 Avertissement sur les données 4 En résumé 5 1 Les caractéristiques des

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION EN ALTERNANCE AU CŒUR DE L EMPLOI

LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION EN ALTERNANCE AU CŒUR DE L EMPLOI LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION EN ALTERNANCE AU CŒUR DE L EMPLOI 2 QUELQUES CHIFFRES La formation en alternance est un des moyens les plus efficaces pour les jeunes de s insérer dans l emploi. Être apprenti,

Plus en détail

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT Numéro 117 - Février 2012 Île-de-France Recensement agricole 2010 : les circuits-courts en Île-de-France. DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 230»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 230» «Extrait du cahier de l OPEQ n 230» Filière Industrie L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES 2011-2012 (confirmation de projet, pré-qualification, qualification) LA FILIERE INFORMATIQUE-GESTION

Plus en détail

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Enquêtes sur l insertion professionnelle des jeunes diplômés L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 - Diplômés 2014

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 Etudes Publication de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi de L activité des services à la personne 10 millions

Plus en détail

Emploi et Formation professionnelle dans l agriculture audoise en 2008. Janvier 2010

Emploi et Formation professionnelle dans l agriculture audoise en 2008. Janvier 2010 OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FORMATION ET DE L EMPLOI EN AGRICULTURE Emploi et Formation professionnelle dans l agriculture audoise en 2008 Janvier 2010 Association Régionale pour l Emploi et la Formation

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 009 Le groupement d emplloyeurs AVANT PROPOS Le code du travail offre la possibilité aux petites et moyennes entreprises de constituer

Plus en détail

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES Les surfaces Le nombre d exploitations légumières, 3 86 en 1, est en diminution comme l ensemble des exploitations agricoles. Cette baisse a davantage concerné les plus petites

Plus en détail

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 240»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 240» «Extrait du cahier de l OPEQ n 240» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES 2012-2013 (confirmation de projet, pré-qualification, qualification) LA FILIERE INFORMATIQUE-GESTION Ce qu il faut

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 30 120 491 320 1 297 398 Part dans l emploi 2,3 1,9 Répartition par

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de MONT-DE-MARSAN CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons Population 2006 Aire-sur-l'Adour 9 655 Gabarret 3 598 Geaune 4 353 Grenade-sur-l'Adour

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

(anciennement «Caisse Nationale de Crédit Agricole») NOTE D OPÉRATION DÉFINITIVE

(anciennement «Caisse Nationale de Crédit Agricole») NOTE D OPÉRATION DÉFINITIVE (anciennement «Caie Nationale de Crédit Agricole») NOTE D OPÉRATION DÉFINITIVE MISE À LA DISPOSITION DU PUBLIC À L OCCASION DE L OFFRE À PRIX OUVERT, DU PLACEMENT GLOBAL ET DE L OFFRE RÉSERVÉE AUX SALARIÉS

Plus en détail