Gaz et Fluides. Équilibre thermodynamique : 3 conditions sont nécessaires pour qu un système soit à l équilibre thermodynamique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gaz et Fluides. Équilibre thermodynamique : 3 conditions sont nécessaires pour qu un système soit à l équilibre thermodynamique"

Transcription

1 Gaz et Fluides 1 Généralités sur les systèmes thermodynamiques 1.1 Desription d un système Système thermodynamique : est un système omportant un grand nombre de partiules. Il est fermé s il n éhange pas de matière ave l extérieur. Un système ouvert peut éhanger de la matière et de l énergie ave l extérieur. Un système isolé n éhange ni matière ni énergie ave l extérieur. ariable d état : on onsta qu un système thermodynamique peut être orrement dérit par un petit nombre de variables appellées variables d état. Une fontion d état est une fontion mathématique des variables d état. Une équation d état est une équation reliant les variables d état. Équilibre thermodynamique : 3 onditions sont néessaires pour qu un système soit à l équilibre thermodynamique : Équilibre méanique : le système n est soumis à auune ation méanique non ompensée, Équilibre himique : il n y a pas réation himique à l intérieur du système, Équilibre thermique : la mpérature du système est uniforme, elle est identique à la mpérature de l extérieur. L équilibre thermodynamique peut se résumer aux 2 onditions suivans : le système est à l état stationnaire (il n évolue pas au ours du mps), et il n a auun éahnge ave l extérieur. 1.2 Innsivité-Exnsivité Soit S un système thermodynamique déomposé en 2 sous-systèmes distints S et S (S = S S ), X une variable d état assoiée à S, X assoiée à S, X assoiée à S. Si X = X = X, alors X est une variable innsive. Si X + X = X, alors X est une variable exnsive. 1.3 Grandeurs massiques Soit X une variable d état exnsive d un système S. La grandeur massique assoiée à X est x = X. x est alors m une variable innsive. Une grandeur innsive est indépendan de la masse du système. 2 Énergie inrne 2.1 ression inétique Soit S une surfae réelle ou virtuelle entre un fluide (1) et un fluide (2), orientée vers l extérieur. La pression exerée par (1) sur S est le salaire l que : F (1)/S =. S La pression inétique est due à l agitation thermique, les partiules exerçant une fore sur la surfae lors des hos sur elle-i. On en a l expression ave la visse quadratique moyenne : = 1 n v = nombre de partiules par unité de volume dans le fluide 3 n vmu 2 m = masse d une partiule u = visse quadratique moyenne 2.2 empérature inétique On définit la mpérature inétique du gaz parfait monoatomique par : 3 2 k B = 1 2 mu2 ave k B la onstan de Boltzman, k B = R N A 1

2 2.3 Énergie inrne Définition our un système thermodynamique, l énergie inétique totale s érit : E = i 1 2 m ivi 2 = E miro dûe à l agitation thermique et aux mouvements propres des partiules + E maro mouvement marosopique du fluide Énergie pontielle inrne : est l énergie dûe aux inrations entre les partiules du système. Ep int = E p (i,j) ouples (i,j) Cet énergie pontielle ne tient pas omp des inrations ave l extérieur (inration gravitationnelle par exemple) Énergie inrne U = E miro + E int p Cas des gaz parfaits ar définition, E int p = 0 U G = E miro our un GM : U G M = 3 2 nr our des gaz non monoatomiques, il faut nir omp d autres mouvements (rotation, vibration). Ex : G diatomique : E miro = 5 2 nr Autres systèmes De manière générale, U est une fontion de et de. our des systèmes ondensés, inompressibles et indilatables, on pourra onsidérer que U = U( ). 2.4 Enthalpie H = U + La dén de Joule-homson est isenthalpique. 2.5 Capaité thermique Capaité thermique à volume onstant : C v = Capaité thermique massique à volume onstant : Capaité thermique molaire à volume onstant : Capaité thermique à pression onstan : C p = grandeur exnsive, homogène à une énergie ( ) U (grandeur exnsive) v = C v m = C vm = C v n = ( ) H ( ) u ( ) Um (grandeur innsive) 2

3 Capaité thermique massique à pression onstan : Capaité thermique molaire à pression onstan : p = C p m = C pm = C p n = ( ) h ( ) Hm Cas du G : C v = du d = C v( ) (fontion d une variable) H = U( ) + nr = H( ) dh = C p d our un GM : C v = 3 2 nr Système ondensé : U = C v dh = du = Cd On définit le oeffiient γ : γ = C p C v = p v = C pm C vm 3 Le Gaz arfait et au-delà 3.1 Le gaz parfait Un gaz parfait est un gaz où il n y a pas d inration entre partiules en dehors des hos élastiques. Il peut aussi se définir par son équation d état : = nr ou aussi v = r ave r = R M Il obéit aussi à la 1 et à la 2 loi de Joule : 1 loi de Joule : U ne dépend que de 2 loi de Joule : H ne dépend que de Relation de Mayer pour un G : C p C v = nr p v = r C pm C vm = R On en déduit l expression de C v et C p en fontion de γ : C v = nr γ 1 γ est onstant C p est onstant C v est onstant. C p = γnr γ 1 Entropie : S = nr γ 1 ln ( γ ) + C1 = nr γ 1 ln ( γ 1 ) + C2 = nr γ 1 ln ( γ 1 γ ) + C3 3.2 Fluides réels Limis du modèle du G Lorsqu on trae des isothermes dans le diagramme d Amagad ( = f( )), on onsta que dépend de, e qui est inompatible ave le modèle du G. On peut( trouver un modèle dérivant mieux le gaz parfait. Gaz de an der Waals : our une mole de gaz : + a ) 2 ( b) = R our n moles de gaz : ( + n2 a 2 ) ( nb) = nr 3

4 a et b sont des onstans dépendant du gaz. a dérit l inration attrative entre les moléules du gaz, b orrespond au volume minimal oupé par une mole de gaz (volume résiduel). Le modèle de an der Waals ne dérit orrement le diagramme que pour Déns de gaz réels Dén de Joule Gay-Lussa C est une dén adiabatique dans le vide qui est irréversible, spontanée et à énergie inrne onstan. Ave le modèle du gaz parfait, on devrait avoir = 0, e qui n est pas vérifié expérimentalement. Le modèle de an de Waals prévoit < 0. Ce n est pas vérifié pour tous les gaz. Dén de Joule-homson C est une dén à travers un pinement ou un matériau poreux. Cet transformation onserve l enthalpie. Le modèle du G donne = 0, e n est pas vérifié expérimentalement. Le modèle de an de Waals dérit orrement la dén Dilatation et ompressibilité Coeffiient de dilatation isobare : α = 1 Coeffiient de ompressibilité isotherme Autres expressions : ( ) χ = 1 ( ) v [α] = 1 [ ], innsif. ( ) > 0 [χ ] = 1 [ ], innsif. ( ) ρ α = 1 = 1 v ρ χ = 1 ( ) v = 1 v ρ ( ρ ) our un G, α = 1 et χ = Solides et liquides (phases ondensées) Si les phases ondensées sont : indilatables, on aura α = 0 ( indépendant de ) inompressibles, χ = 0 ( indépendant de ) χ (gaz) χ (liquide) χ (solide) phase ondensée Conséquene : du = dh = Cd 4 Statique des fluides 4.1 Relation Fondamentale de la Statique des Fluides d dz = ρg ave z vers le haut, g vers le bas. Si le fluide est homogène (ρ indépendant de z) et inompressible (ρ indépendant de ), on peut intégrer la relation fondamentale de la statique des fluides : + ρgz = C 4.2 Conséquenes expérimentales rinipe des vases ommuniants Baromètre à merure 4

5 4.3 héorème d Arhimède Soit un orps immergé dans un fluide homogène. Il est soumis à une fore vertiale asendan égale au poids du volume d eau déplaé (résultan des fores de presion) : F pr = ρ g 4.4 Atmosphère isotherme C est une modélisation des ouhes basses de l atmosphère onsistant à assimiler l air à un gaz parfait où et g sont uniformes. En érivant la relation fondamentale de la statique des fluides, on trouve : (z) = 0 e Mgz R 5

COURS DE THERMODYNAMIQUE

COURS DE THERMODYNAMIQUE 1 I.U.. de Saint-Omer Dunkerque Département Génie hermique et énergie COURS DE HERMODYNAMIQUE 4 e semestre Olivier ERRO 2009-2010 able des matières 1 Mathématiques pour la thermodynamique 4 1.1 Dérivées

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

Premier principe : bilans d énergie

Premier principe : bilans d énergie MPSI - Thermodynamique - Premier principe : bilans d énergie page 1/5 Premier principe : bilans d énergie Table des matières 1 De la mécanique à la thermodynamique : formes d énergie et échanges d énergie

Plus en détail

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air Mesures du oeffiient adiabatique γ de l air Introdution : γ est le rapport des apaités alorifiques massiques d un gaz : γ = p v Le gaz étudié est l air. La mesure de la haleur massique à pression onstante

Plus en détail

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie Chapitre 5 Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie 5.1 Bilan d énergie 5.1.1 Énergie totale d un système fermé L énergie totale E T d un système thermodynamique fermé de masse

Plus en détail

Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes.

Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes. Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes.prepa https://www.facebook.com/groups/bibliotheque.electronique.des.classes.prepa/

Plus en détail

Clemenceau. Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. Lycée Clemenceau CSI (O.Granier) Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées La thermodynamique? La thermodynamique? La thermodynamique est fondamentalement la science des transformations

Plus en détail

P22 : Thermodynamique. Marie-Pierre Gaigeot Professeur des Universités au laboratoire LAMBE

P22 : Thermodynamique. Marie-Pierre Gaigeot Professeur des Universités au laboratoire LAMBE P22 : Thermodynamique Marie-Pierre Gaigeot Professeur des Universités au laboratoire LAMBE LAMBE Laboratoire Analyse et Modélisation pour la Biologie et l Environnement, UMR-CNRS 8587, Université d Evry

Plus en détail

Mines Ponts, Physique 1 MP

Mines Ponts, Physique 1 MP Mines Ponts, Physique 1 MP Satellites de téléommuniation Conours 7 1 Satellites sur orbite irulaire 1. La relation fondamentale de la dynamique en mouvement uniforme sur une orbite irulaire impose G M

Plus en détail

EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION

EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION DÉFINITIONS L exergie d un système dans des conditions (T, S, U ) données correspond au travail utile maximal que ce système pourrait fournir en

Plus en détail

Introduction à la thermodynamique et à la physique statistique. Clément BARUTEAU

Introduction à la thermodynamique et à la physique statistique. Clément BARUTEAU Introduction à la thermodynamique et à la physique statistique Clément BARUTEAU Ecole Normale Supérieure de Cachan 00 i Un hommage et un grand remerciement à Christian Boulet, professeur de physique statistique

Plus en détail

Thermodynamique Transferts thermiques Support de cours 2007-2008 Préparé par Daniel RICHARD Maître de Conférence CNU35

Thermodynamique Transferts thermiques Support de cours 2007-2008 Préparé par Daniel RICHARD Maître de Conférence CNU35 hermodynamique ransferts thermiques Support de ours 007-008 réparé par Daniel RICARD Maître de Conférene CNU35 En raison des droits d'auteurs de ertaines images dont le onepteur n'a pas enore spéifié la

Plus en détail

P.V = n.r.t. P.V = n.r.t Avec: n: quantité de matière (1 mole = 6,02. 10 23 molécules). R : constante des gaz parfaits. R = 8,3 J.K -1.

P.V = n.r.t. P.V = n.r.t Avec: n: quantité de matière (1 mole = 6,02. 10 23 molécules). R : constante des gaz parfaits. R = 8,3 J.K -1. CHALEUR, TRAVAIL & ENERGIE INTERNE DES GAZ PARFAITS LES 4 TRANSFORMATIONS THERMODYNAMIQUES DE BASE EQUATION CARACTERISTIQUE DES GAZ PARFAITS GAZ PARFAITS L'état d'un gaz parfait est décrit par ses trois

Plus en détail

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100%

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100% 100% 1re année Santé Médecine harmacie Dentaire Sage-Femme Salah Belazreg HYSIQUE ISA pour la 1 re année Santé réparer et réussir son entrée en ACES/L1 Santé Toutes les notions du Lycée requises Des QCM

Plus en détail

DIAGRAMMES BINAIRES. Sommaire. G.P. Diagrammes binaires 2013

DIAGRAMMES BINAIRES. Sommaire. G.P. Diagrammes binaires 2013 DIAGRAMMES BINAIRES Sommaire I.Éléments de thermochimie maths spé...2 A.Introduction de la notion d'enthalpie libre...2 B.Évolution d'une même espèce chimique sous deux phases à P et constants...2 C.Expression

Plus en détail

1 Thermodynamique: première loi

1 Thermodynamique: première loi 1 hermodynamique: première loi 1.1 Énoncé L énergie d un système isolé est constante, L énergie de l univers est constante, de univers = de syst + de env. = 0 1 L énergie d un système est une fonction

Plus en détail

Préparation EPNER : thermodynamique. Philippe Ribière

Préparation EPNER : thermodynamique. Philippe Ribière Préparation EPNER : thermodynamique. Philippe Ribière Lundi 13 et mardi 14 septembre 2010 Ph. Ribière EPNER 2010 Thermodynamique 2 Le présent document n a pas pour vocation de remplacer les multiples et

Plus en détail

NOTES DE COURS DE THERMODYNAMIQUE

NOTES DE COURS DE THERMODYNAMIQUE S3 MC 25-26 NOES DE COURS DE HERMODYNMIQUE Nicolas avloff L...M.S Université aris Sud, ât 100 e-mail: nicolas.pavloff@u-psud.fr disponible en ligne: http://lptms.u-psud.fr/nicolas_pavloff/enseignement/

Plus en détail

Équilibres de phases de mélanges

Équilibres de phases de mélanges Équilibres de phases de mélanges Paternité - Pas d'utilisation Commeriale - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://reativeommons.org/lienses/by-n-sa/2.0/fr/ Table des matières Table des

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

MACHINES THERMIQUES (THERMO2)

MACHINES THERMIQUES (THERMO2) École Nationale d Ingénieurs de Tarbes MACHINES THERMIQUES (THERMO2) 1 ère année Semestre 2/2* EXERCICES - Rendement - Cycles Thermodynamiques - Écoulement en régime permanent Vous devez vous munir de

Plus en détail

Premier principe PREMIER PRINCIPE

Premier principe PREMIER PRINCIPE PREMIER PRINCIPE I Transformations d un gaz parfait On notera P, T, V les paramètres pression, température et volume d'un gaz; on notera respectivement Cp, Cv les chaleurs molaires à C p pression et volume

Plus en détail

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 CONDUCTION DANS LES METAUX: L'espace est rapporté à un repère O muni d'une base cartésienne ( e, e, e ). Données numériques: - charge de l'électron: -e = - 1,6.10-19 C. -

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

+ Engineering Equation Solver

+ Engineering Equation Solver + Engineering Equation Solver EES V. 15/10/12 Partie 2 Master 2 GSI Maitrise de l Energie Julien Réveillon, Prof. Université de Rouen Julien.Reveillon@coria.fr http://www.cfdandco.com + 2/ Exercice Cycle

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

13 Notions sur la combustion

13 Notions sur la combustion 1 er avril 2003 Les combustibles 344 13 Dans la plupart des cycles moteurs étudiés au chapitre 9, les quantités de chaleur nécessaires au fonctionnement du cycle sont obtenues par combustion d hydrocarbures,

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE des GAZ PARFAITS

THERMODYNAMIQUE des GAZ PARFAITS HERMODYNAMIQUE des GAZ PARFAIS A. GAZ PARFAI 1. Modèle, relation 1/30 «Modèle idéal» : les molécules n exercent aucune action les unes sur les autres. Seuls existent des chocs élastiques. Aucune énergie

Plus en détail

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale 2012 Ce problème aborde quelques aspects du Programme Apollo, qui permit à l Homme de

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI PHYSIQUE. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI PHYSIQUE. Durée : 4 heures SESSION 2012 TSIP003 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI PHYSIQUE Durée : 4 heures N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Exercice 1 : Le diagramme binaire isobare du mélange binaire formé par le propan-2-ol (noté 2) et du 2-méthylpropan-2-ol (noté 1) est donné ci-dessous.

Plus en détail

4 COMPOSANTS ET TRANSFORMATIONS ÉLÉMENTAIRES

4 COMPOSANTS ET TRANSFORMATIONS ÉLÉMENTAIRES 4 COMPOSANTS ET TRANSFORMATIONS ÉLÉMENTAIRES Dans l'introduction de cet ouvrage, nous avons montré que les technologies énergétiques se présentent comme des assemblages de composants traversés par des

Plus en détail

Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes.

Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes. Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes.prepa https://www.facebook.com/groups/bibliotheque.electronique.des.classes.prepa/

Plus en détail

Chapitre 6 Etude des cycles moteurs usuels

Chapitre 6 Etude des cycles moteurs usuels 1 Chapitre 6 Etude des cycles moteurs usuels I Les moteurs à fonctionnement séquentiel A. Propriétés générales Le fluide est l air, l atmosphère est la source froide. On a montré que ρ = (T 1 -T 2 )/T

Plus en détail

ETUDE DU RÉFRIGÉRATEUR

ETUDE DU RÉFRIGÉRATEUR TP - L3 Physique-Plate-forme TTE - C.E.S.I.R.E. - Université Joseph Fourier - Grenoble ETUDE DU RÉFRIGÉRATEUR BUT DU T.P. L objet de ce TP, qui comprend deux parties, est de : comprendre le principe de

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE. 1. Introduction

THERMODYNAMIQUE. 1. Introduction THERMODYNAMIQUE 1. Introduction La thermodynamique est la science qui étudie et décrit le comportement de la matière ou des systèmes, en fonction des notions de température T, d'énergie (chaleur Q, travail

Plus en détail

Illustrations : Exp du bateau à eau, machine Bollée

Illustrations : Exp du bateau à eau, machine Bollée Thermodynamique 4 Machines thermiques Illustrations : Exp du bateau à eau, machine Bollée Simulation gtulloue // cycles moteur A savoir - Définir une machine thermique - Bilan énergétiques et entropiques

Plus en détail

Pr. Hatem BOULAHDOUR Biophysique et Médecine Nucléaire hatem.boulahdour@univ-fcomte.fr

Pr. Hatem BOULAHDOUR Biophysique et Médecine Nucléaire hatem.boulahdour@univ-fcomte.fr Pr. Hatem BOULAHDOUR Biophysique et Médecine Nucléaire hatem.boulahdour@univ-fcomte.fr Ouvrages de base : 1- Eléments de biophysique tome 1 et tome 2 GREMY F. et LETERRIER F. FLAMMARION 2- BIOPHYSIQUE

Plus en détail

Optimisation des systèmes énergétiques Master 1 : GSI Génie Energétique et Thermique

Optimisation des systèmes énergétiques Master 1 : GSI Génie Energétique et Thermique Optimisation des systèmes énergétiques Master 1 : GSI Génie Energétique et Thermique Année 2009-2010 2008-09 Stéphane LE PERSON Maître de Conférences Université Joseph Fourier Jean-Paul THIBAULT LEGI UMR

Plus en détail

Physique : Thermodynamique

Physique : Thermodynamique Correction du Devoir urveillé n o 8 Physique : hermodynamique I Cycle moteur [Véto 200] Cf Cours : C P m C V m R relation de Mayer, pour un GP. C P m γr γ 29, 0 J.K.mol et C V m R γ 20, 78 J.K.mol. 2 Une

Plus en détail

Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques

Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques Diagramme de Clapeyron (ou diagramme P-v) P : Pression V : Volume Diagramme entropique (ou diagramme T-S) T : Température S : Entropie

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Physique 120 périodes selon OrFo AAF4.1 Mécanique 20 AAF4.1.1 Cinématique Calculer des mouvements uniformes, rectilignes et circulaires Expliquer l'accélération gravitationnelle

Plus en détail

Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7

Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7 9 Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7 1 La Température T Instrument de mesure type: le thermomètre à Hg. Calibration: échelle Celsius de température: 0 C l'eau gèle 100 C l'eau

Plus en détail

Centrale-TSI Physique 2012 page 1/7

Centrale-TSI Physique 2012 page 1/7 Centrale-TSI Physique 0 page /7 Centrale TSI physique 0 : "De la Terre à la Lune" I - De la Terre A - Décollage Choix du référentiel : a) Le référentiel géocentrique est le référentiel en translation par

Plus en détail

Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel)

Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel) Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel) Généralités http://sycomoreen.free.fr Les moteurs Diesel ou essence sont des

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Thermodynamique. 15 heures de cours. Première année de licence «Sciences Pour l Ingénieur» (SPI), module P26. Université Paul Cézanne

Thermodynamique. 15 heures de cours. Première année de licence «Sciences Pour l Ingénieur» (SPI), module P26. Université Paul Cézanne Thermodynamique 2 ième Edition (2005/2006) 15 heures de cours Première année de licence «Sciences Pour l Ingénieur» (SPI), module P26 Université Paul Cézanne Ce document peut être téléchargé en version

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE: LIQUEFACTION D UN GAZ

THERMODYNAMIQUE: LIQUEFACTION D UN GAZ THERMODYNAMIQUE: LIQUEFACTION D UN GAZ B. AMANA et J.-L. LEMAIRE 2 LIQUEFACTION D'UN GAZ Cette expérience permet d'étudier la compressibilité et la liquéfaction d'un fluide en fonction des variables P,

Plus en détail

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU Mesures Interprétations - Appliations Doument rédigé par des ingénieurs géotehniiens de GINGER CEBTP sous la diretion de : Mihel KHATIB Comité de releture : Claude-Jaques

Plus en détail

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire À propos d ITER Le projet ITER est un projet international destiné à montrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion thermonucléaire contrôlée. Le 8 juin 005, les pays engagés dans le projet

Plus en détail

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Algèbre 1 : (Volume horaire total : 63 heures) UE1 : Analyse et algèbre

Plus en détail

physique - chimie Livret de corrigés ministère de l éducation nationale Rédaction

physique - chimie Livret de corrigés ministère de l éducation nationale Rédaction ministère de l éduation nationale physique - himie 3e Livret de orrigés Rédation Wilfrid Férial Jean Jandaly Ce ours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à e ours sont la propriété de

Plus en détail

Physique 1 TEMPÉRATURE, CHALEUR

Physique 1 TEMPÉRATURE, CHALEUR hysique EMÉRAURE, CHALEUR rof. André errenoud Edition mai 8 Andre.errenoud (at) heig-vd.ch HEIG-D / AD A B L E D E S M A I E R E S AGE. INRODUCION.... NOIONS DE EMÉRAURE E DE CHALEUR.... LES ÉCHANGES

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - L humidité dans l air

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - L humidité dans l air PHYSIQUE-CHIMIE Calculettes autorisées Les parties I et II sont indépendantes Partie I - L humidité dans l air La vapeur d'eau désigne la phase gazeuse de l'eau, composé chimique présent sur Terre sous

Plus en détail

Transferts thermiques 1

Transferts thermiques 1 Transferts thermiques Introduction. Modes de transmission de la chaleur Conduction thermique. Loi de Fourier. Conductivité thermique Resistance thermique. Coefficient de transfert thermique La convection.

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Expl : Diagramme binaire isotherme idéal (miscibilité totale à l état liquide et à l état vapeur) L + V. Vapeur

Expl : Diagramme binaire isotherme idéal (miscibilité totale à l état liquide et à l état vapeur) L + V. Vapeur Thermodynamique 2 : Equilibres binaires 1. Introduction 1.1. Présentation - Mélange binaire = Mélange de deux constituants chimiques A 1 et A 2 ne réagissant pas ensemble (il n y a donc pas de variation

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Chapitre 3 LES GAZ PARFAITS : EXEMPLES DE CALCULS DE GRANDEURS THERMODYNAMIQUES

Chapitre 3 LES GAZ PARFAITS : EXEMPLES DE CALCULS DE GRANDEURS THERMODYNAMIQUES Chapitre 3 LES GAZ PARFAITS : EXEMPLES DE CALCULS DE GRANDEURS THERMODYNAMIQUES Entropie de mélange. - Evolution adiabatique. - Autres évolutions réversibles et irréversibles. L ensemble de ce chapitre

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

CHAPITRES V-VI : DIAGRAMMES D EQUILIBRE (TD)

CHAPITRES V-VI : DIAGRAMMES D EQUILIBRE (TD) CHAPITRES V-VI : DIAGRAMMES D EQUILIBRE (TD) A.-F. GOURGUES-LORENZON Ce chapitre contient une série d exercices d application des concepts qui ont été présentés dans le Chapitre III. Les objectifs de cette

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

Les gaz: caractéristiques

Les gaz: caractéristiques Les gaz Les gaz: caractéristiques les gaz épousent le volume et la forme de leurs contenants les gaz sont compressibles alors que les liquides et les solides le sont très peu des gaz déversés dans un même

Plus en détail

Les grandeurs physiques et leurs unités

Les grandeurs physiques et leurs unités Les grandeurs physiques et leurs unités Introduction Les lettres grecques L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β (bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Traitements des surfaces. Partie I - Codépôt électrochimique cuivre-zinc.

PHYSIQUE-CHIMIE. Traitements des surfaces. Partie I - Codépôt électrochimique cuivre-zinc. PHYSIQUE-CHIMIE Traitements des surfaces Partie I - Codépôt électrochimique cuivre-zinc IA - Pour augmenter la qualité de surface d une pièce en acier, on désire recouvrir cette pièce d un alliage cuivre-zinc

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T6.2 : Analyser l installation, diagnostiquer Compétence C1.2 : Interpréter, analyser, décoder Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Classe : Terminale STL-SCL Enseignement : Systèmes et rocédés SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Fiche de présentation de la ressource Document professeur Sommaire

Plus en détail

A propos de la sonde Rosetta. Corrigé de l'épreuve

A propos de la sonde Rosetta. Corrigé de l'épreuve Concours EPITA IPSA Épreuve de physique A propos de la sonde Rosetta Corrigé de l'épreuve A Navigation spatiale Questions préliminaires 1 Compte-tenu des symétries, on détermine l'expression du champ de

Plus en détail

PRÉPAS TOUS LES EXERCICES DE CHIMIE PC 100% Pour assimiler le programme, s entraîner et réussir son concours

PRÉPAS TOUS LES EXERCICES DE CHIMIE PC 100% Pour assimiler le programme, s entraîner et réussir son concours 100% PRÉPAS SIMN BEAUMNT TUS LES EXERIES DE IMIE P Pour assimiler le programme, s entraîner et réussir son concours Rappels de cours 140 exercices et annales Solutions complètes et détaillées TUS LES EXERIES

Plus en détail

Air humide et conditionnement

Air humide et conditionnement Thermodynamique BTS 1984-2004 Air humide et conditionnement Air humide et conditionnement BTS Productique bois 2003 Dans cet problème, on s'intéresse au système de chauffage d'un séchoir haute température

Plus en détail

A. Chauffage d une maison en hiver

A. Chauffage d une maison en hiver Banque Agro - Véto A - 0711 PHYSIQUE Durée : 3 heures 30 minutes L usage d une calculatrice est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur

Plus en détail

Correction du CAPES externe de Physique 2011

Correction du CAPES externe de Physique 2011 Corretion du CAPES externe de Physique 0 On pourra lire ave profit le " Guide du LHC " publié par le CERN à l'adresse : http://dswebernh/reord/6445/files/cern-brohure-009-003-frepdf I Etude générale du

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE CONCOUS COMMUN SUJET A DES ÉCOLES DES MINES D ALBI, ALÈS, DOUAI, NANTES Épreuve de Physique-Chimie (toutes filières) Corrigé Barème total points : Physique points - Chimie 68 points PHYSIQUE Partie A :

Plus en détail

Géométrie dans l Espace Courbes de niveau

Géométrie dans l Espace Courbes de niveau Géométrie dans l Espae Courbes de niveau Christophe ROSSIGNOL Année solaire 008/009 Table des matières 1 Quelques rappels 1.1 Coordonnées d un point, d un veteur................................. 1. Colinéarité

Plus en détail

8 Ensemble grand-canonique

8 Ensemble grand-canonique Physique Statistique I, 007-008 8 Ensemble grand-canonique 8.1 Calcul de la densité de probabilité On adopte la même approche par laquelle on a établi la densité de probabilité de l ensemble canonique,

Plus en détail

Bachelier en Informatique et systèmes Finalité Gestion technique des bâtiments - domotique

Bachelier en Informatique et systèmes Finalité Gestion technique des bâtiments - domotique Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Catégorie Technique Bachelier en Informatique et systèmes Finalité Gestion technique des bâtiments - domotique HELHa Charleroi 185

Plus en détail

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote.

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. K4. Point triple de l azote I. BUT DE LA MANIPULATION Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. II. BASES THEORIQUES Etats de la matière La matière est constituée

Plus en détail

Présentation du logiciel DiagSim permettant de faciliter l enseignement de la thermodynamique technique

Présentation du logiciel DiagSim permettant de faciliter l enseignement de la thermodynamique technique Présentation du logiciel DiagSim permettant de faciliter l enseignement de la thermodynamique technique Jean-Noël Jaubert To cite this version: Jean-Noël Jaubert. Présentation du logiciel DiagSim permettant

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

COURS DE MACHINES FRIGORIFIQUES

COURS DE MACHINES FRIGORIFIQUES I.U.. de Saint-Omer Dunkerque Département Génie hermique et énergie COURS DE MACHINES FRIGORIFIQUES Olivier ERRO 200-20 2 Avertissement : Ce cours de machines frigorifiques propose d aborder le principe

Plus en détail

Le gaz parfait. ou L invraisemblable thermomètre du savant Clapeyron. Modifié le 31 mars 2015 CC-by-sa Olivier Cleynen http://thermodynamique.

Le gaz parfait. ou L invraisemblable thermomètre du savant Clapeyron. Modifié le 31 mars 2015 CC-by-sa Olivier Cleynen http://thermodynamique. Chapitre 4 Le gaz parfait ou L invraisemblable thermomètre du savant Clapeyron Modifié le 3 mars 205 CC-by-sa Olivier Cleynen http://thermodynamique.ninja/ Chapitre 4 Le gaz parfait 4. Définition 93 4..

Plus en détail

Les propriétés thermiques des matériaux et les références métrologiques

Les propriétés thermiques des matériaux et les références métrologiques Les propriétés thermiques des matériaux et les références métrologiques 1. Applications des propriétés thermiques de matériaux Les applications de la connaissance des propriétés thermiques des matériaux,

Plus en détail

2. Propriétés thermiques

2. Propriétés thermiques 2. Propriétés thermiques Elles permettent d interpréter les réactions d un matériau aux variations de la température 1. Capacité thermique 2. Dilatation thermique 3. Conductivité thermique Energie de liaison

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent Thermodynamique 2 : Equilibres binaires Exercices d entraînement 1. Tracé d un diagramme binaire LV On considère un mélange de deux constituants A et B (A plus volatil que B). On précise que A et B sont

Plus en détail

CHAUFFAGE. Cours : 14 séances (A.Trombe, L.Adolphe, C.Oms) TD : 8 séances (S. Ginestet, M.Moisson, C.Oms) Tests : 1 QCM (30%) + 1 Contrôle final (70%)

CHAUFFAGE. Cours : 14 séances (A.Trombe, L.Adolphe, C.Oms) TD : 8 séances (S. Ginestet, M.Moisson, C.Oms) Tests : 1 QCM (30%) + 1 Contrôle final (70%) 2010/2011 CHAUFFAGE 4 - GC Cours : 14 séances (A.Trombe, L.Adolphe, C.Oms) TD : 8 séances (S. Ginestet, M.Moisson, C.Oms) Tests : 1 QCM (30%) + 1 Contrôle final (70%) 4 séances 2 séances 2 séances 4 séances

Plus en détail

La simulation Monte Carlo

La simulation Monte Carlo La simulation Monte Carlo Pascal Boulet pascal.boulet@univ-provence.fr Réseau français de chimie théorique 2011 Outline Introduction à la simulation numérique et au calcul Historique et méthodes Introduction

Plus en détail

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude.

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Objectifs du Chapitre Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Adil Ridha (Université de Caen) Analyse Dimensionnelle et Similitude 2009-2010 1 / 31

Plus en détail

Chapitre 2. Combustion

Chapitre 2. Combustion Chapitre 2 Combustion 1 Nous étudierons dans ce chapitre le mode de production de chaleur le plus couramment rencontré dans l industrie. Nous nous limiterons au bilan énergétique et non aux processus de

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211 1 ) Le benzène (B) et le diphényle (D) forment des solutions idéales à l état liquide, par contre les solides ne sont pas miscibles. a) Déterminer la température de fusion du mélange en fonction de la

Plus en détail

Chapitre 8 : Relativité restreinte

Chapitre 8 : Relativité restreinte 1 re B et C 8 Relatiité restreinte 9 Chapitre 8 : Relatiité restreinte "Je n'ai auun talent partiulier. Je suis simplement urieux." (Albert Einstein) 1. Les postulats d Einstein «En 1905, Albert Einstein

Plus en détail

Chapitre 4 Le deuxième principe de la thermodynamique

Chapitre 4 Le deuxième principe de la thermodynamique Chapitre 4 Le deuxième principe de la thermodynamique 43 4.1. Evolutions réversibles et irréversibles 4.1.1. Exemples 4.1.1.1. Exemple 1 Reprenons l exemple 1 du chapitre précédent. Une masse est placée

Plus en détail