COMMENTAIRES AU 31 MARS 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENTAIRES AU 31 MARS 2016"

Transcription

1 Performance des indices de référence des marchés ($ CA) 1 18,1% FTSE TMX Canada Univers 13% 12, FTSE TMX Canada Long Terme 3% 4,5% 4,5% 2, 2, 1, 1, 5, 8,3% 2,1% 8,3% S&P/TSX Plafonné S&P 500 ($ CA) - -1, -1, MSCI E.A.E.O. ($ CA) -7% -1-5, -5, -7, -7, -9,7% -9,7% 3 mois 5 ans MSCI Monde ($ CA) MSCI Marchés émergents ($ CA) Le secteur de l énergie qui rebondit au 1 er trimestre de 2016 Le 1 er trimestre a été défavorable pour les investisseurs canadiens puisqu ils ont été affectés par l appréciation du huard. En ce sens, les principaux indices boursiers étrangers ont tous généré un rendement négatif lorsque convertis en dollars canadiens. Parmi ceux-ci, l indice MSCI Marchés émergents a affiché le meilleur rendement trimestriel (-1,6 % $ CA). Quant aux indices d actions étrangères (S&P 500, MSCI EAEO et MSCI Monde), ceux-ci ont connu des baisses respectives de -5,6 %, -9,7 % et -7,2 % en devises canadiennes. L indice S&P/TSX Plafonné (actions canadiennes) a toutefois affiché un rendement positif de 4,5 %. Cette performance trimestrielle a été réalisée dans un contexte où la divergence à l échelle mondiale entre les politiques monétaires se fait toujours ressentir. Contrairement aux autres banques centrales ayant des politiques accommodantes, la Réserve fédérale, plutôt restrictive, a subit l appréciation de sa devise en 2015 et cela pèse sur sa croissance économique. De ce fait, la présidente de la Fed, Janet Yellen, a déclaré que la Fed serait plus patiente avant de relever ses taux à nouveau. Les attentes de hausse de taux sont donc passées de quatre à deux pour l année 2016 et ce, au courant du premier trimestre. De plus, la peur de contagion du ralentissement économique de la Chine est toujours présente et les marchés mondiaux en ont été affectés. Puis, le marché boursier canadien ainsi que le huard se sont appréciés, majoritairement en raison du rebond de l énergie et des matières premières. Enfin, la zone euro reste toujours précaire aux yeux des investisseurs en lien avec la possible sortie du Royaume-Uni de l Union européenne, soit le «Brexit». Sur le marché obligataire canadien, les taux d intérêt à long terme ont considérablement diminué, l indice FTSE TMX Canada Long terme a généré un rendement positif de 2,6 % pour le trimestre. L indice FTSE TMX Canada Univers a également affiché un rendement trimestriel positif de 1,4 %. Durant le trimestre, l once d or (prix spot) a augmenté de 16,7 % et a clôturé à $ tandis que l argent (prix spot) s est apprécié de 11,3 % (15,38 $). Les prix du pétrole ont diminué au début du trimestre pour ensuite rebondir en mars : le baril Brent (Mer du Nord) s est apprécié de 6,2 % et a terminé le trimestre à 39,60 $ US. Le WTI (West Texas Intermediate), à 38,34 $ US, et le WCS (Western Canada Select), à 25,19 $ US, ont respectivement varié de 3,5 % et de 5,9 %. L escompte du WCS par rapport au WTI est passé de 13,25 $ US à 13,15 $ US. Quant au gaz naturel (Henry Hub), il a terminé le trimestre à 1,96 $ par millions d unité thermale britannique, soit une baisse de -16,2 %. Du côté de l emploi, la reprise de l économie américaine a créé emplois au cours du trimestre et 2,69 millions depuis 12 mois. Du côté canadien, emplois ont été ajoutés durant le trimestre et ont été perdus sur 12 mois. Le taux de chômage est resté stable à 5,0 % aux États-Unis et à 7,1 % au Canada. Quant à l immobilier américain, les données les plus récentes de l indice S&P Case- Shiller (janvier 2016) montrent une variation annuelle de 5,8 % tandis que l immobilier canadien, mesuré par l indice Teranet, indique une variation de 5,9 %. Canada États-Unis Croissance du PIB (var. annuelle) 1,9% Inflation (var. annuelle) 1,3% 0,9% Inflation de base (var. annuelle)* 1,7% 2, Création d emploi (trim.) Création d emploi (var. annuelle) Taux de chômage 7,1% 5, * Inflation de base, excluant aliments et énergie. * Données les plus récentes en date du 29 avril 2016.

2 Marché obligataire canadien Au 1 er trimestre de 2016, les taux de rendement à l échéance des obligations du Canada ont baissé sur l ensemble de la courbe, mis-à-part sur les portions 2 et 3 ans, pour laquelle les taux ont légèrement augmenté. Les taux des Bons du Trésor 91 jours ont diminué de -0,07 %, de -0,05 % pour les obligations 5 ans et de -0,15 % pour les obligations 10 et 30 ans (long terme). Courbes des rendements marché obligataire canadien Tel qu au dernier trimestre, les obligations à long terme ont affiché le meilleur rendement (2,63 %). Les taux de rendement à l échéance des obligations fédérales 2 ans, 10 ans et 30 ans étaient respectivement de 0,54 %, 1,23 % et 2,00 % tandis que les Bons du Trésor 91 jours affichaient un taux de 0,45 %. 3, Performance par échéance 2,63% 2,63% 2,25% 1,75% 1,25% 0,75% 0,25% 91 jours 2 ans 3 ans 5 ans 7 ans 10 ans Long terme 2, 1, 0, 0,13% 0,13% 0,41% 0,41% 1,5 1,5 Bons du Trésor 91 jours 1 à 5 ans (court terme) 5 à 10 ans (moyen terme) 10 ans et plus (long terme) Au cours de la période, l indice FTSE TMX Canada Univers a affiché un rendement positif de 1,39 % alors que le taux de rendement à l échéance de l indice est passé de 2,01 % à 1,95 %. Les meilleurs segments ont été ceux des obligations provinciales et corporatives alors que les obligations fédérales ont affiché le rendement le plus faible. 2, 1, 1,39% 1,39% 1,07% 1,07% Performance par secteur (DEX Univers) 1,6 1,6 1,31% 1,31% 1,51% 1,51% Lors du dernier trimestre, les écarts de crédit des obligations corporatives se sont d abord élargis en lien avec les inquiétudes des investisseurs en début d année, pour ensuite se rétrécir conséquemment au rebond des marchés financiers (énergie et matières premières) à la fin du trimestre. 2, 1, 0,5% 1,07% 1,07% Performance par qualité 0,99% 0,99% 1,6 1,6 1,7 1,7 0,5% 0, Univers Fédérales Provinciales Municipalités Corporatives 0, Fédérales AAA/AA A BBB - 2 -

3 Marchés obligataires mondiaux Au 1 er trimestre, les taux de rendement à l échéance des obligations gouvernementales 10 ans ont considérablement diminué. L Allemagne et le Royaume-Uni ont connu les baisses de leur taux d obligations 10 ans les plus prononcées. 3, 2,5% 2, 1, 0,5% 0, -0,5% mars-14 Taux de rendement à l'échéance des obligations gouvernementales 10 ans juin-14 sept-14 déc-14 mars-15 Canada États-Unis Allemagne Royaume-Uni Japon Les taux de rendement à l échéance des obligations gouvernementales 10 ans des principaux pays européens ont tous diminués, mis-à-part ceux du Portugal et de la Grèce. La Banque centrale européenne (BCE), étant active et ayant ajouté à son programme d assouplissement quantitatif, permet aux investisseurs de regagner confiance dans les pays les plus stables. Par contre, certains pays se comportent davantage comme du crédit (Grèce et Portugal) et dans un contexte d incertitude, leur taux de rendement exigé s est accru au cours du trimestre. 5% 3% 1% mars-14 Taux de rendement à l'échéance des obligations gouvernementales 10 ans - Europe juin-14 sept-14 déc-14 mars-15 Allemagne France Italie Espagne Portugal Grèce (axe de droite) juin-15 juin-15 sept-15 sept-15 déc-15 déc-15 mars-16 mars % 1 9% 7% 5% La Banque du Japon (BoJ) a diminué son taux directeur à zéro dans le but de relancer le crédit et ses activités économiques. Également, afin de combattre la déflation et la faible croissance économique de la zone euro, la BCE a abaissé son taux directeur en mars dernier, passant ainsi de 0,05 % à 0 %. La Banque du Canada a maintenu le statu quo à son taux de financement à un jour de 0,5 % suite à l annonce du récent budget fédéral supportant d importantes dépenses publiques, notamment en infrastructures, afin de soutenir l économie canadienne. La Banque d Angleterre et la Réserve fédérale ont aussi maintenu le statu quo à des taux respectifs de 0,5 % et dans une fourchette de 0,25 % à 0,50 %. La Fed compte ralentir le tempo quant au relèvement de son taux directeur % % % mars-14 juin-14 sept-14 Taux directeurs des banques centrales déc-14 mars-15 Canada États-Unis Zone euro Royaume-Uni Japon Lors du dernier trimestre, les obligations canadiennes, mesurées par l indice FTSE TMX Canada Univers, ont affiché un rendement positif de 1,39 % par rapport à 3,22 % pour les obligations mondiales (indice Barclays Global Aggregate couvert sur les devises ($ CA)). 4, 3, 2, 1, 1,39% 1,39% juin-15 Performance par région 3,2 sept-15 3,2 déc-15 mars-16 0, FTSE TMX Canada Univers Barclays Global Agg. couvert sur les devises ($ CA) - 3 -

4 Marché boursier canadien Contrairement au dernier trimestre, le 1 er trimestre de 2016 a été positif pour tous les principaux indices boursiers canadiens. Le marché canadien, grandement affecté en 2015 par le prix des matières premières et de l énergie, a été aidé par le rebond de ceux-ci. Parmi l ensemble des indices ci-après, les indices ayant le mieux performé sont l indice S&P/TSX Equity Income (actions à dividendes) et l indice S&P/TSX Petite capitalisation avec des rendements respectifs de 8,6 % et 8,5 %. La performance de ces indices peut notamment s expliquer par leur plus grande allocation aux secteurs des matières premières et de l énergie. Également, la performance des actions à petite capitalisation a été aidée par l absence de Valeant dans les Soins de santé (ce dernier est présent dans l indice grande capitalisation et le titre était en baisse de -76 % au cours du trimestre). Parmi l ensemble des indices ci-après, les actions de grande capitalisation (S&P/TSX 60) ont obtenu le moins bon rendement trimestriel, quoique positif, de 4,2 %. Enfin, les indices S&P/TSX et S&P/TSX Completion (actions de moyenne capitalisation) ont également connu des hausses respectives de 4,5 % et 5,5 %. D ailleurs, le style «valeur» a surperformé le style «croissance» de 6,1 %. 1 Performance des principaux indices boursiers canadiens 4,5% 4,5% 4, 4, 5,5% 5,5% S&P/TSX S&P/TSX 60 S&P/TSX Completion 8, 8, 8,5% 8,5% S&P/TSX Equity Income S&P/TSX Petite capitalisation Secteur d'activité S&P/TSX Poids Rendements (%) 3 ans Énergie 19,3 8,91% 8,91% -4,01% Matériaux 11,0 20,01% 20,01% -9,95% Produits industriels 8,2 4,01% 4,01% 10,73% Consommation discrétionnaire 6,8 3,05% 3,05% 18,5 Consommation de base 4,7 7,0 7,0 28,09% Soins de santé 0,9-67,3-67,3-22,4 Services financiers 37,9 3,73% 3,73% 11,53% Technologies de l'information 3,1 0,27% 0,27% 22,23% Télécommunications 5,7 11,4 11,4 10,85% Services publics 2,5 9,6 9,6 5,4 Au cours du trimestre, tous les secteurs de l indice S&P/TSX à l exception de celui des Soins de santé ont affiché un rendement positif. Le secteur des Matériaux s est hissé au premier rang avec un rendement positif de 20,0 %, en grande partie attribuable aux sociétés aurifères, le cours de l or s étant apprécié de 16,7 % durant le trimestre en raison de la demande de valeurs refuges. Le secteur a été aidé par Barrick Gold (+73 %) et Goldcorp (+32 %). Loin derrière vient le secteur des Télécommunications avec un gain de 11,5 %, où BCE et Telus ont majoritairement contribué à cette performance. Au 3 e rang figure le secteur des Services publics avec une progression de 9,6 %, majoritairement grâce à Fortis et Emera, deux entreprises de production et de distribution d électricité. À l opposé, la pire performance provient du secteur des Soins de santé (-67,3 %), où le titre de Valeant est une fois de plus le principal responsable (-76,0 %)). Le Congrès américain enquête toujours sur les pratiques de prix fortement haussières des médicaments de l entreprise vendus aux États-Unis. Le secteur des Technologies de l information (0,3 %) termine au 9 e rang : BlackBerry, dont les ventes de téléphones intelligents ont fortement diminuées, et Constellation Software sont les principaux détracteurs. Enfin, la 3 e pire performance provient du secteur de la Consommation discrétionnaire (3,1 %), Performance Sports étant le principal détracteur avec une performance négative de -68,9 %, et Linamar n aidant également pas à la performance du secteur

5 Marché boursier américain Tel qu au dernier trimestre, en devises américaines, l indice S&P 500 a affiché un rendement trimestriel positif de 1,3 %. En raison de l appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain, le rendement de cet indice est de -5,6 % lorsque converti en devises canadiennes. Au cours du trimestre, les titres de moyenne capitalisation, mesurés par l indice S&P 400 $ US, ont surperformé de 2,5 % les titres de grande capitalisation (S&P 500 $ US) et de 5,3 % les titres de petite capitalisation (Russell 2000 $ US). D ailleurs, le style «valeur» a surperformé le style «croissance» de 0,9 % (en $ US) ,3% Performance des principaux indices boursiers américains () 3, -5, 0,7% -6, S&P 500 Russell 1000 Croissance 1, -5, Russell 1000 Valeur $ US $ CA -3, - -8,3% S&P 400 Russell 2000 Secteur d'activité S&P 500 Poids Rendements (en $ US) (%) 3 ans Énergie 6,8 4,0 4,0-4,9 Matériaux 2,8 3,6 3,6 6,7 Produits industriels 10,1 4,99% 4,99% 12,6 Consommation discrétionnaire 12,9 1,6 1,6 16,11% Consommation de base 10,4 5,57% 5,57% 12,8 Soins de santé 14,3-5,5-5,5 15,6 Services financiers 15,6-5,0-5,0 9,4 Technologies de l'information 20,8 2,6 2,6 17,03% Télécommunications 2,8 16,61% 16,61% 7,9 Services publics 3,5 15,5 15,5 12,3 Au cours du trimestre, tous les secteurs de l indice S&P 500 ont généré un rendement positif à l exception des secteurs des Soins de santé et des Services financiers. Le meilleur secteur a été celui des Télécommunications, en hausse de 16,6 %, les plus importants contributeurs à ce rendement étant Verizon et AT&T. Le secteur des Services publics figure au second rang avec un rendement de 15,6 %, les meilleurs contributeurs ayant été Exelon et NextEra (deux entreprises de production et de distribution d'électricité). Le secteur de la Consommation de base arrive au 3 e rang (5,7 %), entre autres en raison des bonnes performances trimestrielles de Coca-Cola et Philip Morris. Cependant, tel que sur le marché boursier canadien mais dans une proportion moindre, le pire secteur a été celui des Soins de santé avec un rendement de -5,5 %, où les titres d Allergen et de Celgene ont été à la traîne du secteur. À l avant dernier rang se trouve le secteur des Services financiers (-5,1 %), entre autres affecté par Bank of America et Citigroup

6 Marchés boursiers étrangers Au cours du 1 er trimestre de 2016, parmi les principaux indices boursiers étrangers, seuls les indices MSCI Marchés émergents et MSCI Monde à dividende élevé ont affiché des rendements positifs en devises locales mais toutefois négatifs en devises canadiennes : -1,6 % et -3,4 % de façon respective. L indice MSCI EAEO a affiché le pire rendement, soit -6,5 % en devises locales et -9,7 % en dollars canadiens, cet indice étant toujours affecté par les craintes des investisseurs sur le ralentissement du rythme de la croissance économique de la Chine. Performance des principaux indices boursiers étrangers () Région Poids Rendements (devises locales) MSCI EAEO Royaume-Uni (%) 19,3 0,15% 0,15% 3 ans 2,0 Europe ex-r.-u. 46,2-7,0-7,0 7,79% Japon 22,5-12,6-12,6 10,21% Pacifique ex-japon 12,0-2,11% -2,11% 3,6 En devises locales, 19 des 21 pays de l indice MSCI EAEO ont réalisé un rendement négatif au cours du trimestre mis-à-part la Nouvelle-Zélande et l Angleterre; les pires pays ont été l Italie, l Israël et le Japon. 3% -3% - -9% -1 2, -2, -3, -6,5% -7, -9,7% MSCI EAEO MSCI Monde MSCI Monde dividende élevé Devises locales $ CA -1,1% -6,3% MSCI Monde petite cap. 2,7% -1, MSCI Marchés émergents Secteur d'activité MSCI EAEO Poids Rendements (devises locales) (%) 3 ans Énergie 4,7 3,5 3,5-4,15% Matériaux 6,7-1,5-1,5-2,05% Produits industriels 13,3-2,8-2,8 8,29% Consommation discrétionnaire 13,2-8,3-8,3 10,1 Consommation de base 12,7 0,47% 0,47% 8,39% Soins de santé 11,5-9,9-9,9 9,9 Services financiers 23,8-12,77% -12,77% 3,93% Technologies de l'information 5,2-8,9-8,9 12,01% Télécommunications 5,1-3,2-3,2 15,71% Services publics 3,9-2,49% -2,49% 8,17% Au cours du trimestre, tous les secteurs de l indice MSCI EAEO ont affiché une performance négative (en devises locales) à l exception des secteurs de l Énergie et de la Consommation de base. Le meilleur secteur du trimestre a été celui de l Énergie avec un rendement de 3,6 %. Ce secteur a été aidé par les bonnes performances de Shell et Total SA. La Consommation de base arrive au 2 e rang avec un rendement de 0,5 %, aidé positivement par British American Tobacco et Japan Tobacco. Le secteur des Services financiers a affiché la pire performance (-12,8 %), affecté par HSBC et Mitsubishi UFJ. À l avant-dernier rang, on retrouve le secteur des Technologies de l information (-8,9 %), en raison des faibles performances d Hitachi et Nokia

7 Placements alternatifs et devises , -3, TR/CoreCommodity CRB (mat. prem.) Performance des principaux indices de placements alternatifs (en $ US) 5, 5, EPRA/NAREIT Developed (immobilier) Rendements en $ CA** -3, -1, 6, AAD -3, -1, 6, * FTSE en devises locales couvert en $ CA, les autres indices en $ US. ** Rendement de l'indice FTSE couvert en $ CA et TR/CoreCommodity CRB en $ US. 6, 6, FTSE Core Infrastructure 50/50 couvert en $ CA -0, -6, -6, -0, HFR FoF Comp. (fds de couv.) L indice de matières premières a terminé le trimestre en baisse de -3,2 % en $ US tandis que l indice d immobilier a fini en hausse de 5,4 % en $ US. L indice d infrastructures a livré un rendement de 6,6 % (couvert en $ CA) ,3% -6,3% Dollar américain Variations des principales devises face au dollar canadien -1,7% -1,7% -8, -8, -2, -2, 0,3% 0,3% -1, -1, Euro Livre sterling Franc suisse Yen Dollar australien Matières premières Poids Rendements (en $ US) TR/CoreCommodity CRB (%) Énergie 39,2-9,7% -9,7% Pétrole brut WTI 22,8-9, -9, Essence RBOB 5,1-11, -11, Huile à chauffage 4,9 0,9% 0,9% Gaz naturel 6,5-25,5% -25,5% Agriculture 41,4-1, -1, Maïs 5,8-3,3% -3,3% Fève de soja 6,1 5,1% 5,1% Bovins vivants 5,8-2, -2, Sucre 5,1 0,9% 0,9% Coton 5,1-8,3% -8,3% Cacao 4,9-8,3% -8,3% Café 5,2-1,1% -1,1% Blé 1,0-0, -0, Porc maigre 1,0 7, 7, Jus d'orange 1,2 1, 1, Métaux de base 12,6 0,7% 0,7% Aluminium 5,8 0,1% 0,1% Cuivre 5,9 2,1% 2,1% Nickel 1,0-4, -4, Métaux précieux 6,8 15, 15, Or 5,8 16, 16, Argent 1,0 11, 11, Pour le premier trimestre de 2016, le secteur de l indice TR/CoreCommodity CRB ayant affiché la meilleure performance est celui des Métaux précieux, avec un rendement positif de 15,8 %. Le pire secteur a été celui de l Énergie avec un rendement négatif de -9,7 %. Les secteurs de l Agriculture et des Métaux de base ont affiché des rendements respectifs de -1,8 % et 0,7 %. Sur une base individuelle, l or (16,4 %) a été la composante ayant eu le meilleur rendement tandis que la pire performance trimestrielle provient du gaz naturel (-25,5 %). Au cours du trimestre, le dollar canadien s est apprécié par rapport à l ensemble des devises des pays du G10 mis-à-part le yen, celle-ci s est appréciée, étant considérée comme une valeur refuge pour les investisseurs inquiets de la situation économique mondiale

COMMENTAIRES AU 30 JUIN 2016

COMMENTAIRES AU 30 JUIN 2016 2 Performance des indices de référence des marchés ($ CA) FTSE TMX Canada Univers 2 1 1 - -1-1 2, 5, 5, 19, 9, 8, 8, 4, 5, 4, 2,9% 1, 1, -1, -0, -2,9% -5,9% -10, 3 mois 5 ans 7,9% 13, 2, FTSE TMX Canada

Plus en détail

COMMENTAIRES AU 30 SEPTEMBRE 2016

COMMENTAIRES AU 30 SEPTEMBRE 2016 Performance des indices de référence des marchés ($ CA) 2 21,9% FTSE TMX Canada Univers 2 1 1 1, 2, 5, 5, 15, 10, 10, 9, 7, 7, 6, 5, 4, 2, -0, 8, 12, 16,9% 7,9% FTSE TMX Canada Long Terme S&P/TSX Plafonné

Plus en détail

COMMENTAIRES AU 31 DÉCEMBRE 2015

COMMENTAIRES AU 31 DÉCEMBRE 2015 2 2 1 1-1, -1, 10,9% 8, Performance des indices de référence des marchés ($ CA) 21, 20, 19, 18,9% 15, 10, 9,3% 7, 4,3% 4, 3, 3, 2, 2,3% 1, FTSE TMX Canada Univers FTSE TMX Canada Long Terme S&P/TSX Plafonné

Plus en détail

PERFORMANCE TRIMESTRIELLE DES FPG SSQ STRATÉGIE au 31 mars 2016

PERFORMANCE TRIMESTRIELLE DES FPG SSQ STRATÉGIE au 31 mars 2016 PERFORMANCE TRIMESTRIELLE DES FPG SSQ STRATÉGIE À l usage du conseiller seulement FPG SSQ Stratégie : Ces fonds s adressent à l investisseur qui désire maximiser son rendement par la gestion active, tout

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Lundi 19 Octobre 2015 Les marchés d'actions devraient peu évoluer à l'ouverture Devises L'euro s'inscrit en

Plus en détail

Rapport trimestriel - Classe P

Rapport trimestriel - Classe P Rapport trimestriel - Classe P Fondation Pictet en faveur de la prévoyance individuelle (3 e Pilier A) Mars 2016 LPP/BVG-Short-Mid Term Bonds Commentaire du gérant Evolution du marché Le premier trimestre

Plus en détail

Rapport trimestriel - Classe P & I

Rapport trimestriel - Classe P & I Rapport trimestriel - Classe P & I Fondation Pictet de libre passage (2 e Pilier) Mars 2016 LPP/BVG-Short-Mid Term Bonds Commentaire du gérant Evolution du marché Le premier trimestre s'est montré très

Plus en détail

Réunion d allocation Mensuelle. Août 2016

Réunion d allocation Mensuelle. Août 2016 Réunion d allocation Mensuelle Août 2016 Institut du Patrimoine Strictement Privée et Confidentielle Sommaire I - Allocation des Marchés Financiers A - Principaux Indices Internationaux B - Palmarès du

Plus en détail

Des secousses affectent les marchés

Des secousses affectent les marchés 1 Performance des indices de référence des marchés DEX - Univers 1-5,6% 5,6% 3,7% 4, 3,7% 4, 2,8% 2,6% 2,8% 2,6% 1,2% 1,2% -0,3% -0, 1% -0,3% -0, 1% -1,4% -1,4% 10,3% 6,7% 5,7% 5,1% 5, 5, 5,3% 5, 7% 6,

Plus en détail

Les bourses mondiales finissent l année en force

Les bourses mondiales finissent l année en force 4 3 2 1 - -1 9,4% -0,7%-1,2% 40, 22,6% 19, 17,6% Performance des indices de référence des marchés 12, 12,7% 10,7% 9,1% 8,2% 9, 2% 7,3% 5, 6,7% 5,9% 6,2% 6,8% 6, 4, 5,3% 5,6% 6, 3,3% 1,2% -2,6% -0,1% -1,-0,8%-0,8%

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Juin Volume 9, numéro 6 Points saillants Le nombre total d arrivées en provenance

Plus en détail

Webconférence «Les indicateurs économiques qui influencent la bourse»

Webconférence «Les indicateurs économiques qui influencent la bourse» Webconférence «Les indicateurs économiques qui influencent la bourse» 1 Recommandations pratiques Pensez à bien régler le son de votre ordinateur Eteignez vos portables En cas de souci technique, vous

Plus en détail

2011-2012 Perspectives économiques

2011-2012 Perspectives économiques 2011-2012 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Perspectives économiques 2015 :

Perspectives économiques 2015 : Cercle finance du Québec 22 janvier 2015 Perspectives économiques 2015 : Outre-mer et États-Unis François Dupuis Vice-président et économiste en chef du Mouvement Desjardins Économie internationale Principaux

Plus en détail

Les liens donnant accès à l outil d aide à la décision sont temporairement désactivés en raison des particularités des marchés financiers.

Les liens donnant accès à l outil d aide à la décision sont temporairement désactivés en raison des particularités des marchés financiers. Les liens donnant accès à l outil d aide à la décision sont temporairement désactivés en raison des particularités des marchés financiers. La faiblesse des taux d intérêt entraîne en effet des impacts

Plus en détail

Environnement économique et financier

Environnement économique et financier Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, comité d allocation d actifs Environnement économique et financier Webinaire Mars 2014 1 6 Mars 2014 Mise en garde Les opinions

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

Contexte de marché au 31 mars 2010

Contexte de marché au 31 mars 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 31 mars 2010 La reprise des marchés engagée au cours de l année 2009 s est poursuivie au premier trimestre

Plus en détail

Rapport de gestion CORPORATION FIERA CAPITAL Trimestre et semestre clos le 30 juin 2014

Rapport de gestion CORPORATION FIERA CAPITAL Trimestre et semestre clos le 30 juin 2014 CORPORATION FIERA CAPITAL Stratégies ASG (en milliards de $) Stratégies d'investissement en revenu fixe 48.1 Rendement de la stratégie 1 an Valeur ajoutée Quartile 5 ans ou depuis le lancement*

Plus en détail

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 30 juin 2016

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 30 juin 2016 Résultats des Portefeuilles Chorus II au 30 juin 2016 Bon été! En cette relâche estivale, voici une présentation des éléments marquants du dernier trimestre, ainsi que les perspectives pour les mois à

Plus en détail

AVIS IMPORTANT AUX GESTIONNAIRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF ET AUX COURTIERS

AVIS IMPORTANT AUX GESTIONNAIRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF ET AUX COURTIERS DIRECTIVES D APPLICATION FACULTATIVE CONCERNANT LA CLASSIFICATION DU RISQUE DE VOLATILITÉ À L INTENTION DES GESTIONNAIRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF juillet 2015 Données mises à jour au 31 décembre

Plus en détail

La Banque du Canada n imitera pas la Réserve fédérale de sitôt

La Banque du Canada n imitera pas la Réserve fédérale de sitôt décembre 1 La Banque du Canada n imitera pas la Réserve fédérale de sitôt Faits saillants Pour la première fois en près de dix ans, la Réserve fédérale a augmenté ses taux directeurs. La faiblesse des

Plus en détail

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13 Une publication de TRADING Central page 1 / 5 Evolution des marchés sur un mois glissant Indices Dernier Var % Cac 40 3769.36 ì +1.25 Euro STOXX 50 2650.85 ì +0.66 Dax 7881.55 ì +1.81 FTSE 100 6487.65

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Reflation progressive. juin Conjoncture économique Conjoncture financière. Clémentine Cazalets - Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO. Reflation progressive. juin Conjoncture économique Conjoncture financière. Clémentine Cazalets - Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Reflation progressive Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2017 Clémentine Cazalets - Philippe Brossard Synthèse Reflation progressive 1. L inflation accélère dans les pays

Plus en détail

Fonds collectif de dividendes GPPMD

Fonds collectif de dividendes GPPMD Les parts de série A et de série T sont offertes uniquement aux clients qui détiennent un compte de gestion discrétionnaire. Résultats d exploitation Dans le cadre de la méthode de gestion des placements

Plus en détail

Réunion d allocation Mensuelle. Décembre 2016

Réunion d allocation Mensuelle. Décembre 2016 Réunion d allocation Mensuelle Décembre 2016 Institut du Patrimoine Strictement Privée et Confidentiel Sommaire I - Allocation des Marchés Financiers A - L actualité en quelques points B - Principaux Indices

Plus en détail

Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds

Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds BMO NESBITT BURNS Rapport semestriel (le «Fonds») le 30 juin 2012 Gestionnaire de portefeuille : BMO Gestion d actifs inc., Toronto (Ontario) Le présent rapport semestriel contient les faits saillants

Plus en détail

Favoriser la prospérité économique et financière du Canada

Favoriser la prospérité économique et financière du Canada Favoriser la prospérité économique et financière du Canada Exposé présenté devant la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface Winnipeg (Manitoba) 16 septembre 2015 Agathe Côté Sous-gouverneure

Plus en détail

tourisme en bref Commission canadienne du tourisme

tourisme en bref Commission canadienne du tourisme Commission canadienne du tourisme Canadian Tourism Commission tourisme en bref www.canada.travel Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires Février Volume 5, Numéro 0 points saillants Du point de

Plus en détail

Fonds mondial équilibré Mackenzie Ivy Série A

Fonds mondial équilibré Mackenzie Ivy Série A Fonds mondial équilibré Mackenzie Ivy Série A Mackenzie COMMENTAIRE 4T-2015 Sommaire du rendement Durant le quatrième trimestre 2015, le fonds a affiché un rendement de 4,5 % contre 7,7 % pour son indice

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Le mois d'aout a fait les montagnes russes sur les marchés financiers. Alors que la première semaine a vu l'excellente performance

Plus en détail

L année se termine sur une meilleure note pour l économie que pour les marchés financiers

L année se termine sur une meilleure note pour l économie que pour les marchés financiers 8 décembre L année se termine sur une meilleure note pour l économie que pour les marchés financiers Faits saillants La chute des prix du pétrole et de l essence se poursuit. La croissance économique a

Plus en détail

Évolution selon deux axes : les perspectives de l économie canadienne

Évolution selon deux axes : les perspectives de l économie canadienne Évolution selon deux axes : les perspectives de l économie canadienne Exposé présenté devant l Association de l industrie touristique de la Nouvelle-Écosse et Cape Breton Partnership Sydney (Nouvelle-Écosse)

Plus en détail

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne Productivité et prospérité à l âge de l information Kaïs Dachraoui, Tarek M. Harchaoui et Faouzi Tarkhani ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne a connu une performance remarquable. Après 1995, la

Plus en détail

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

BMO Portefeuille actions de croissance CatégorieSélect MD (le «Fonds»)

BMO Portefeuille actions de croissance CatégorieSélect MD (le «Fonds») MD (le «Fonds») Période de six mois close 2015 (la «période») Gestionnaire : BMO Investissements Inc. (le «gestionnaire» ou «BMOII») Gestionnaire de portefeuille : BMO Gestion d actifs inc., Toronto (Ontario)

Plus en détail

Rapport sur la politique monétaire

Rapport sur la politique monétaire Rapport sur la politique monétaire Octobre 2015 Timothy Lane Sous-gouverneur Banque du Canada Faits saillants L inflation mesurée par l IPC global demeure près de la limite inférieure de la fourchette

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les actifs plus risqués ont mal performé cette semaine, les investisseurs s'étant retirés des marchés action et de matière

Plus en détail

Environnement économique et financier Sommet immobilier de Montréal

Environnement économique et financier Sommet immobilier de Montréal Environnement économique et financier Sommet immobilier de Montréal Clément Gignac VP Principal et Économiste en chef Président du Comité d allocation d actifs 05/04/ 2016 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

COURS DE CHANGE. Revue de marché hebdomadaire. Visit etoro s new social trading network: Tendan ce

COURS DE CHANGE. Revue de marché hebdomadaire. Visit etoro s new social trading network: Tendan ce Visit etoro s new social trading network: openbook.etoro.com Cette semaine les marchés boursiers ont consolidé, les investisseurs absorbant un excellent mois de septembre qui a constitué l un des meilleurs

Plus en détail

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Accélération de l'inflation en Europe et aux Etats-Unis Conjoncture économique Conjoncture financière octobre 2016 Philippe Brossard Synthèse Accélération de l'inflation en Europe et aux

Plus en détail

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108)

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108) BONDPARTNERS S.A. Avenue de l Elysée 22-24 Case postale / CH-1001 Lausanne Tél. 021 613 43 43 / fax: 021 617 97 15 Web: wwwbpl-bondpartners.ch Lausanne, le 13 mars 2014 CP/HP/c-presse.doc/cp COMMUNIQUE

Plus en détail

La Banque du Canada opte pour la patience

La Banque du Canada opte pour la patience 22 janvier 2016 La Banque du Canada opte pour la patience Faits saillants États-Unis : les prix de l énergie et des aliments amènent une baisse des prix à la consommation. Fort rebond de la revente de

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Mars 2016

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Mars 2016 Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto ON M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay Wellington

Plus en détail

Fiera Capital gère le Fonds obligataire ASTRA (Fonds) par le biais de deux équipes de gestion adoptant des approches de gestion complémentaires.

Fiera Capital gère le Fonds obligataire ASTRA (Fonds) par le biais de deux équipes de gestion adoptant des approches de gestion complémentaires. Les stratégies de placement Fiera Capital gère le Fonds obligataire ASTRA (Fonds) par le biais de deux équipes de gestion adoptant des approches de gestion complémentaires. D une part, l équipe de gestion

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Portefeuille Boursier Beta supérieur ou égal à 1,25

Portefeuille Boursier Beta supérieur ou égal à 1,25 Simulation BOURSTAD 2013 Diversifier selon le niveau de risque en utilisant le coefficient Beta. Le coefficient Beta mesure la sensibilité d un titre à une variation dans un indice de référence. L indice

Plus en détail

Les investisseurs pas trop inquiétés par l incertitude en Grèce

Les investisseurs pas trop inquiétés par l incertitude en Grèce Les investisseurs pas trop inquiétés par l incertitude en Grèce 26 juin 2015 Faits saillants Le PIB réel américain du premier trimestre a été révisé à la hausse : la baisse est maintenant de -0,2 % plutôt

Plus en détail

LA PERFORMANCE AU SERVICE DE VOS VALEURS

LA PERFORMANCE AU SERVICE DE VOS VALEURS LA PERFORMANCE AU SERVICE DE VOS VALEURS INDICATEURS BOURSIERS Au 09/06/2014 2 APPÉTIT AU RISQUE TRÈS ÉLEVÉ 11,6 3 ÉCRASEMENT DES SPREADS Indice Markit itraxx Europe Crossover 4 TOUJOURS PLUS BAS 2,7%

Plus en détail

Canada Les logements collectifs ont freiné les mises en chantier en octobre dernier

Canada Les logements collectifs ont freiné les mises en chantier en octobre dernier 13 novembre 2015 Le prix du pétrole retourne près de 40 $ US Faits saillants États-Unis : les ventes au détail ont faiblement progressé en octobre. Canada : le nombre de mises en chantier a reculé en octobre.

Plus en détail

Les marchés inquiets de l économie américaine

Les marchés inquiets de l économie américaine Les marchés inquiets de l économie américaine 5 février 2016 Faits saillants États-Unis : l année 2016 débute avec une croissance moins forte de l emploi. États-Unis : l ISM manufacturier a moins augmenté

Plus en détail

Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 30/06/2015

Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 30/06/2015 Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 30/06/2015 Introduction Le deuxième trimestre s est caractérisé par des rendements négatifs pour la majorité des

Plus en détail

Perspectives et stratégies

Perspectives et stratégies Perspectives et stratégies 12 janvier 2017 Numéro trimestriel Dans ce numéro Ensemble de tableaux trimestriels... 3 Tableaux importants... 6 Profils d épargnant et pondération par catégories d actifs...

Plus en détail

L observateur des indices de rendement

L observateur des indices de rendement L observateur des indices de rendement 11 janvier 2017 BRAD BROWN, CFA GROUPE DES STRATÉGIES DE PLACEMENT Reportez-vous à la section «Informations importantes et mentions juridiques», à la fin du présent

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Portefeuille d'investissement Pour la période terminée le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement

Plus en détail

La météo a freiné le marché du travail canadien en avril

La météo a freiné le marché du travail canadien en avril 9 mai 2014 La météo a freiné le marché du travail canadien en avril Faits saillants États Unis : le déficit commercial s est légèrement amélioré en mars. États Unis : la productivité du travail a reculé

Plus en détail

Statistiques clés de la semaine

Statistiques clés de la semaine 4 décembre 2015 Les marchés digèrent mal les annonces de la Banque centrale européenne Faits saillants États-Unis : une autre bonne création d emplois donne le feu vert à la Réserve fédérale. États-Unis

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016 Février Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto (On) M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay

Plus en détail

Le mensuel. Risqué de miser contre la Fed?

Le mensuel. Risqué de miser contre la Fed? Le mensuel Bulletin économique et financier 3 mai 205 ÉPARGNE ET RETRAITE COLLECTIVES Sébastien Mc Mahon, M. Sc. écon., PRM, CFA Économiste economie@ia.ca ou ia.ca/economie Risqué de miser contre la Fed?

Plus en détail

Introduction. Rétrospective 2011. Par Martin Lalonde, MBA, CFA

Introduction. Rétrospective 2011. Par Martin Lalonde, MBA, CFA Les investissements Rivemont Téléphone: 819-209-7800 Courriel: info@rivemont.ca 1 er février 2012 Lettre financière Volume 3 Numéro 1 Par Martin Lalonde, MBA, CFA Introduction Bonjour à tous, D ANS CE

Plus en détail

ACTIONS 5 ans ,0 % Rendement annualisé 63,7 G$ Résultats de placement nets

ACTIONS 5 ans ,0 % Rendement annualisé 63,7 G$ Résultats de placement nets FAITS SAILLANTS Actions ACTIONS 131,7 G$ 14,0 % annualisé 63,7 G$ 10,4 % 12,3 G$ 2 portefeuilles Marchés boursiers Avantages ajusté pour le risque supérieur à celui des marchés grâce à notre approche de

Plus en détail

OPCVM de droit français SEEYOND FLEXIBLE LT. au 31 mars 2015

OPCVM de droit français SEEYOND FLEXIBLE LT. au 31 mars 2015 OPCVM de droit français SEEYOND FLEXIBLE LT RAPPORT ANNUEL au 31 mars 2015 Société de Gestion : Natixis Asset Management Dépositaire : Caceis Bank France Commissaire aux comptes : PriceWaterhouseCoopers

Plus en détail

La valeur de l action, comment ça marche? Grand rendez-vous des RF, 17 septembre 2010 Par Geneviève Morin

La valeur de l action, comment ça marche? Grand rendez-vous des RF, 17 septembre 2010 Par Geneviève Morin La valeur de l action, comment ça marche? Grand rendez-vous des RF, 17 septembre 2010 Par Geneviève Morin DÉROULEMENT PROPOSÉ Les composantes de Fondaction Qu est-ce qui fait varier la valeur de l action?

Plus en détail

CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE

CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE On sort la planche à billets en Europe AU 3 SEPTEMBRE 214 Par Clément Gignac, M. Sc. écon. Vice-président principal et économiste en chef, Assurance et services financiers

Plus en détail

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

PRÉVISIONS FINANCIÈRES RECHERCHE ÉCONOMIQUE Avril N Probablement, une très forte volatilité des marchés financiers de la zone euro en Nous pensons que, même si les fondamentaux des marchés financiers de la zone euro sont assez

Plus en détail

Actualités géopolitiques

Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mars 2015 Dans cette édition Un bon premier trimestre pour le portefeuille équilibré 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés financiers

Plus en détail

2013 : Une accentuation de la pente de la courbe des rendements plus prononcée aux États-Unis qu au Canada.

2013 : Une accentuation de la pente de la courbe des rendements plus prononcée aux États-Unis qu au Canada. 17 décembre 2012 2013 : Une accentuation de la pente de la courbe des rendements plus prononcée aux qu au. Recherche économique Carlos Leitao Économiste en chef 514 350-3000 LeitaoC@vmbl.ca Le comité FOMC

Plus en détail

Développements récents de l économie canadienne : automne 2013

Développements récents de l économie canadienne : automne 2013 N o 11 626 X au catalogue N o 030 ISSN 1927-5048 ISBN 978-0-660-21249-4 Document analytique Aperçus économiques Développements récents de l économie canadienne : automne 2013 par Cyndi Bloskie et Guy Gellatly

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

L OCDE a chiffré à 5 000 livres par an et par habitant le coût d un Brexit dans son scénario pessimiste.

L OCDE a chiffré à 5 000 livres par an et par habitant le coût d un Brexit dans son scénario pessimiste. JUIN 2016 110 Le Mensuel S il n y avait que le spectre du Brexit... Le rebond tant espéré de l activité mondiale tarde à se matérialiser. La faiblesse des échanges renforce les difficultés des pays émergents

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 13 OCTOBRE 2015 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE L activité mondiale ne montre pas de signe d effondrement. Malgré les inquiétudes et le recul de ces derniers mois

Plus en détail

Thèmes de placement 2014

Thèmes de placement 2014 décembre 1 Thèmes de placement 1 MARTIN LEFEBVRE Stratège Placement et répartition de l actif 1 871 799 martin.lefebvre@bnc.ca Revue mensuelle Novembre a été un autre bon mois pour le marché boursier.

Plus en détail

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT Infos financières Juin 2014 Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Selon les perspectives de l économie mondiale publiées par le Fonds Monétaire

Plus en détail

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE SERVICE D ARCHITECTURE DE PORTEFEUILLES PHILOSOPHIE DE PLACEMENT Conseils Patrimoine privé Mackenzie Service d architecture de portefeuilles Philosophie de placement

Plus en détail

Les faits. Bien que déstabilisante à court terme, la baisse récente des prix du pétrole devrait donner un coup d'accélérateur à la croissance en 2015

Les faits. Bien que déstabilisante à court terme, la baisse récente des prix du pétrole devrait donner un coup d'accélérateur à la croissance en 2015 Bien que déstabilisante à court terme, la baisse récente des prix du pétrole devrait donner un coup d'accélérateur à la croissance en 2015 Bien qu'une combinaison de facteurs ait contribué aux importants

Plus en détail

Le prix du pétrole s est approché de 60 $ US

Le prix du pétrole s est approché de 60 $ US 24 avril 2015 Le prix du pétrole s est approché de 60 $ US Faits saillants États-Unis : la revente rebondit, mais les ventes de maisons neuves subissent un ressac. États-Unis : l aviation fait bondir les

Plus en détail

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Accélération de l'inflation en Europe et aux Etats-Unis Conjoncture économique Conjoncture financière janvier 2017 Philippe Brossard Synthèse Accélération de l'inflation en Europe et aux

Plus en détail

Les Fonds de placement garanti DSF

Les Fonds de placement garanti DSF À l usage exclusif des conseillers DÉCEMBRE 2015 Les Fonds de placement garanti DSF du 4 e trimestre de 2015 Table des matières Fonds sous-jacents des Solutions d investissement Tableau des Fonds... 2

Plus en détail

Début d année plus tranquille pour les marchés

Début d année plus tranquille pour les marchés 13 JANVIER 2017 COMMUNIQUÉ HEBDOMADAIRE Début d année plus tranquille pour les marchés FAITS SAILLANTS Ventes au détail américaines : une fin d année décevante. Canada : la confiance des entreprises est

Plus en détail

DWS Invest. Rapport annuel 2009. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois 1/2010

DWS Invest. Rapport annuel 2009. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois 1/2010 Rapport annuel 2009 Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois 1/2010 : Eu égard à l actif du fonds géré, le groupe DWS / DB est le plus important fournisseur allemand de fonds

Plus en détail

CAAM LDI INFLATION LT

CAAM LDI INFLATION LT FCP du Crédit Agricole Asset Management Société de gestion : CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Gestionnaire comptable par délégation : CACEIS FASTNET FRANCE Dépositaire : CACEIS BANK FRANCE Commissaire

Plus en détail

Perspectives de rentrée. Septembre 2013

Perspectives de rentrée. Septembre 2013 Perspectives de rentrée Septembre 2013 Où investir? Les marchés actions internationaux Etats-Unis Reprise économique Momentum favorable A surveiller: fin QE Amérique Latine Manque de réformes Croissance

Plus en détail

Le PIB réel américain a ralenti de nouveau

Le PIB réel américain a ralenti de nouveau 29 janvier 2016 Le PIB réel américain a ralenti de nouveau Faits saillants États-Unis : une autre croissance faible du PIB réel. Sans surprise, la Réserve fédérale opte pour le statu quo. Amélioration

Plus en détail

Forte création d emplois aux États Unis

Forte création d emplois aux États Unis 2 mai 2014 Forte création d emplois aux États Unis Faits saillants États-Unis : enfin une nette accélération des embauches! L économie américaine a hiberné au début de 2014. La Réserve fédérale n est pas

Plus en détail

Le rebond de l emploi aux États-Unis augmente les probabilités d une hausse de taux en décembre

Le rebond de l emploi aux États-Unis augmente les probabilités d une hausse de taux en décembre Le rebond de l emploi aux États-Unis augmente les probabilités d une hausse de taux en décembre 6 novembre 2015 Faits saillants Fort rebond de l emploi aux États-Unis. Les ventes d automobiles augmentent

Plus en détail

Perspectives économiques : Bouleversements régionaux provoqués par la réduction des prix du pétrole

Perspectives économiques : Bouleversements régionaux provoqués par la réduction des prix du pétrole Perspectives économiques : Bouleversements régionaux provoqués par la réduction des prix du pétrole Louis Thériault Vice-président, Politiques Publiques Le Conference Board du Canada Mars 2015 conferenceboard.ca

Plus en détail

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015 SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL DES ETATS-UNIS POLE POLITIQUE COMMERCIALE ET AFFAIRES JURIDIQUES AFFAIRE SUIVIE PAR : FANNIE DELAVELLE Washington, le 2 mai 2016 NOTE OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis

Plus en détail

Baisse inattendue des taux directeurs canadiens

Baisse inattendue des taux directeurs canadiens Baisse inattendue des taux directeurs canadiens 23 janvier 2015 Faits saillants Hausse plus forte que prévu des mises en chantier en décembre aux États-Unis. La Banque du Canada a procédé à une réduction

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION FINANCIÈRE

RÉUNION D INFORMATION FINANCIÈRE L ORÉAL RÉUNION D INFORMATION FINANCIÈRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2001 Clichy - Mardi 4 septembre 2001 INTRODUCTION M. Michel SOMNOLET - Mesdames, Messieurs, bonjour, bienvenue à L ORÉAL pour cette présentation

Plus en détail

EVOLUTION DES MARCHES EN NOVEMBRE 2009

EVOLUTION DES MARCHES EN NOVEMBRE 2009 EVOLUTION DES MARCHES EN NOVEMBRE 2009 Bourses Les marchés actions sont parvenus à résister à un flux de nouvelles économiques qui devient un peu moins porteur au fil des semaines (même si certaines données

Plus en détail

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002 La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 22 Après une année 21 record en termes d activité, le montant des émissions brutes d obligations internationales libellées en euros a reculé,

Plus en détail

www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Janvier Mars 2016

www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Janvier Mars 2016 www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine Janvier Mars 2016 All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Dans le 1er trimestre volatil de 2016, la Gestion de Patrimoine

Plus en détail

Les conséquences économiques du Brexit sur le Royaume-Uni. Conjoncture économique et financière 6 juillet 2016

Les conséquences économiques du Brexit sur le Royaume-Uni. Conjoncture économique et financière 6 juillet 2016 Les conséquences économiques du Brexit sur le Royaume-Uni Conjoncture économique et financière 6 juillet 2016 Que s est-il passé depuis le Brexit? 2 1/ La Livre Sterling a baissé 96 94 92 1997=100 Taux

Plus en détail

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Investir sur les marchés actions européens représente une bonne alternative en ce moment 1 Investissez dans l un des principaux indices boursiers européens : l

Plus en détail

L INFLATION EN ZONE EURO DE NOUVEAU EN TERRITOIRE NEGATIF. Perf. Depuis le 31/12/15 ECONOMIE. Depuis le 31/12/15. Perf. Depuis le 31/12/15 MARCHÉS

L INFLATION EN ZONE EURO DE NOUVEAU EN TERRITOIRE NEGATIF. Perf. Depuis le 31/12/15 ECONOMIE. Depuis le 31/12/15. Perf. Depuis le 31/12/15 MARCHÉS Edition du 7 mars 2016 Actualités du 29 février au 4 mars 2016 L INFLATION EN ZONE EURO DE NOUVEAU EN TERRITOIRE NEGATIF Marchés Actions 04/03/16 CAC 40 4459 3,4% 5,5% -3,8% Eurostoxx 50* 3038 3,7% 4,6%

Plus en détail

La diminution des prix de l essence n a pas empêché une hausse de l inflation au Canada

La diminution des prix de l essence n a pas empêché une hausse de l inflation au Canada 21 novembre 2014 La diminution des prix de l essence n a pas empêché une hausse de l inflation au Canada Faits saillants Baisse de la production industrielle et des mises en chantier en octobre aux États

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management : Solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu

J.P. Morgan Asset Management : Solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu J.P. Morgan Asset Management : Solutions multi-actifs Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu Dans un incertain, les dépôts bancaires peuvent constituer une solution sécurisante

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE : Ier trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE : Ier trimestre 2015 FEC Fédération des Entreprises du Congo DEPARTEMENT DES ETUDES, FORMATION ET DOCUMENTATION «Division des Etudes» NOTE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE : Ier trimestre 2015 1 2 3 4 5 3,5 5,8 6,6 7,8 5,6 6,3 6,2

Plus en détail

Fonds communs de placement au Québec

Fonds communs de placement au Québec ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Fonds communs de placement au Québec Septembre 2016 Deuxième trimestre 2016 L Enquête sur l activité des fonds communs de placement au Québec, réalisée

Plus en détail

Le solde commercial canadien a terminé le premier trimestre sur une note négative

Le solde commercial canadien a terminé le premier trimestre sur une note négative Le solde commercial canadien a terminé le premier trimestre sur une note négative 6 mai 2016 Faits saillants Moins d embauches que prévu en avril aux États-Unis. États-Unis : baisse de l ISM manufacturier

Plus en détail