Présentation du programme pluriannuel de réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du programme pluriannuel de réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne"

Transcription

1 Présentation du programme pluriannuel de réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne

2 Rédaction : O. MONGE 2/13 Mise à jour : 09/08/2011 I - Introduction Poursuivre la réhabilitation des sites miniers dégradés dans le passé est un des principes directeur du Schéma de mise en valeur des richesses minières de la Nouvelle-Calédonie, comportant différents engagements (Encart 1) et notamment l élaboration d un programme pluriannuel de réhabilitation des anciens sites miniers, porté par le du Fonds Nickel. Encart 1 : Extrait des Annexes, Chapitre 3 du Schéma de mise en valeur des richesses minières de la Nouvelle-Calédonie. Ainsi, l Etablissement Public Administratif (EPA) «Fonds Nickel», créé en mars a notamment pour objet d assurer la réhabilitation progressive des zones dégradées par l ancienne activité minière, dans l intérêt des générations futures. L objet de la présente note est de présenter le programme pluriannuel de réhabilitation (PPR) des anciens sites miniers, que l EPA est chargé de financer. 1 Délibération n 467 du 18 mars 2009 (JONC du 24 mars 2009)

3 Rédaction : O. MONGE 3/13 Mise à jour : 09/08/2011 II - La démarche Le principe directeur du programme pluriannuel de réhabilitation est de disposer d une liste pertinente et ordonnée de sites miniers dégradés à réhabiliter. Une première version du programme pluriannuel a été élaborée sur la base des informations disponibles. Ce programme pourra évoluer régulièrement pour tenir compte de nouv sites, du raffinement des données ou des paramètres. Plusieurs sources d information ont été mobilisées pour ce travail de recensement des sites dégradés : - l expertise de la Direction de l Industrie, des Mines et de l Energie, qui assure le secrétariat des Comités de Réhabilitation des Sites Miniers (); - les projets de réhabilitation connus ; - les opérations d'inventaires, réalisées par les communes, les ou les Provinces (Tableau 1). Une base de données géographique a ainsi été constituée, comportant à ce jour plus de 454 sites identifiés. L exploitation d un Système d Information Géographique permet en outre une mise à jour ultérieure des données, suivant par exemple l évolution du cadastre minier, ou la définition de nouv périmètres de protection des. Il conviendra de compléter ce travail de recensement sur des secteurs non complètement couverts (Bourail, Dumbéa, Mont-Dore, Koumac) et de préciser la caractérisation de certains sites. Des règles sont édictées afin de trier (Tableau 2) et d évaluer et ordonner (Tableau 3, Tableau 4) les sites recensés ont été établies. Maître Ouvrage Auteur (date) de Poya de Pouembout de Canala Mairie de Kouaoua de Boulouparis de Kaala-Gomen de Thio Province Nord (DDEE) Province Nord (DDEE) Province Nord (DDEE) Province Nord (DDEE) Province Nord (DDEE) Province Nord (DDEE) (2003?) INGEMINE (août-04) (oct.-04) (janv.-05) INGEMINE (déc.-04) INGEMINE (nov.-07) (févr.-07) (2007) (2007) (avr.-08) (avr.-08) (avr.-08) (avr.-08) Titre Inventaire des sites dégradés. Etat des lieux des dégradations sur les massifs miniers. Etat des lieux environnemental et projet de réhabilitation de la vallée de Ouaté (Pouembout) Commune de Canala Commune de Kouaoua. Secteur : Kwawa Rive droite Etat des lieux de l'activité minière sur Boulouparis Schéma directeur de réhabilitation minière. Etat des lieux environnemental de l'activité minière sur la commune de Kaala- Gomen. Versant sur la Dothio Commune de Kouaoua. Secteur : Kaviju Commune de Houailou. Secteur : Kua-Méré Commune de Houailou. Secteur : Neaoua Commune de Houailou. Secteur : Doneva Commune de Houailou. Secteur : Karagreu Commune de Kouaoua. Secteur : Kwawa rive gauche

4 Rédaction : O. MONGE 4/13 Mise à jour : 09/08/2011 Maître Ouvrage Auteur (date) Province Sud (DENV) de Païta Thio de Houailou de Yaté Fonds Nickel Province Sud (mai-09) (juin-09) (sept.-09) Aqua Terra (mars-10) (avr.-10) (avr.-10) (juin-10) (juin-10) (juil.-10) (2010) (01/2011) SIRAS Pacifique (04/2011) Titre Réhabilitation des sites miniers orphelins en Province Sud. Programmation pluri-annuelle. Faisabilité technique. Prise en compte des contraintes environnementales Zones amont Bangou, Oukané, Hercule, PE André et Stella 12. Etat des lieux. Evolution spatio-temporelle. Projet de cadrage. Commune de Païta. Etat des lieux, diagnostic et faisabilité de la réhabilitation des anciennes mines. Commune de Thio. Partie Sud-Est du chargement SLN à Ngoï. Schéma directeur de réhabilitation des anciens sites miniers en vue d'un développement local durable Massif du Koniambo. Etat des lieux détaillé et plan de gestion des sur la zone Manguen Massif du Koniambo. Etat des lieux détaillé et plan de gestion des sur la zone Bilboquet Massif du Koniambo. Etat des lieux détaillé et plan de gestion des sur la zone Centre Massif du Koniambo. Etat des lieux détaillé et plan de gestion des sur la zone Confiance Massif du Koniambo. Site historique de la zone confiance. Etat des lieux détaillé et plan de gestion des Différentes études internes : Tahafe ; Trazy-Guerioum ; Guerioum Sud. Etude des impacts de l'activité minière sur le bassin versant de la Côte Oubliée. Etat des lieux et diagnostic. Evolution spatiotemporelle. Priorités de réhabilitation. Diagnostic des sites miniers dégradés des massifs de Tchingou et Ouatilou. Tableau 1 : Liste des études d inventaires des sites miniers à réhabiliter collectées.

5 Rédaction : O. MONGE 5/13 Mise à jour : 09/08/2011 III - Critères retenus Les critères retenus, relèvent d un compromis entre démarche théorique et opérationnelle. Certains critères servent de crible pour trier l échantillon de données (Tableau 2). A ce stade, les sites déjà réhabilités, en cours de réhabilitation ou programmés dans un sont également identifiés. Les critères, pondérations et valeurs, ont donc été ajustés pour tenir compte des consultations avec les directions techniques et les sociétés minières. III.1 Critères de sélection Critères / Cribles Prioritaire Ecarté En attente Péril imminent? Patrimoine Mondial UNESCO Zones réglementées Développement local Mouvement de terrain, Inondation / / Zones tampon terrestre / / Contrainte minière (fermé ou interdit) Aire Protégée Eligibilité / / / Important / / Titre valide et exploité après 1975 Cause autre que minière Intention du mineur / Exploitation e Pertinence d intervenir / / Adhésion locale / / Tableau 2 : Critères sélectifs (prioritaire, écarté, en attente) et valeurs proposée / Titre de Recherche Prospection Prise en charge par mineur Intervention non pertinente Faisabilité douteuse Rejet explicite Refus supposé Sur les 454 sites identifiés (Figure 1), 274 relèvent du Plan Pluriannuel de Réhabilitation (PPR) et se répartissent ainsi : - 14 sites ont un caractère prioritaire ; - 88 sites sont à ordonner, selon leur note sites sont en cours de réhabilitation ou devraient l être à court terme ; sites provisoirement mis de côté (en attente) pour des raisons diverses : faisant l objet de permis de recherche, l accès est entravé (blocage), intervention non pertinente ou faisabilité douteuse, etc.. Les autres 180 sites, ne relèvent pas du Plan Pluriannuel de Réhabilitation (PPR) pour différentes raisons : - 42 sites ont été réhabilités ; sites, écartés du PPR - Environ 125 inéligibles car exploités depuis 1975 ou en passe de l être, - Une quinzaine inéligibles car la cause ne relève pas de la mine (phénomènes naturels ou anthropiques) ; La répartition communale (Figure 2) montre le plus grand nombre de sites à traiter sur la Côte Est (Houailou, Thio, Kouaoua et Canala) mais aussi sur Boulouparis, Poya et le massif du Koniambo (Koné et Voh).

6 Rédaction : O. MONGE 6/13 Mise à jour : 09/08/2011 En attente; 132; 29% Ecarté; 138; 31% Réhabilité; 42; 9% A ordonner; 88; 19% Transition; 40; 9% Prioritaire; 14; 3% Figure 1 : Résultat du crible des 454 sites dégradés identifiés à ce jour Répartition et classification des sites dégradés Dénombre des sites HOUAILOU THIO KOUAOUA CANALA MONT DORE KAALA GOMEN BOULOUPARIS POUEMBOUT YATE PAITA POYA KOUMAC VOH PONERIHOUEN DUMBEA POUM BOURAIL KONE HIENGHENE POINDIMIE OUEGOA SARRAMEA Communes Réhabilité Transition Prioritaire A ordonner En attente Ecarté Figure 2 : Répartition communale des 454 sites dégradés identifiés à ce jour

7 Rédaction : O. MONGE 7/13 Mise à jour : 09/08/2011 III.2 Critères d'évaluation Les sites ainsi retenus à l issue de ce criblage sont évalués selon deux notes : - L impact des dégradations minières ; - La pertinence de la réhabilitation. Ces deux notes sont une somme pondérée des notes attribuées aux critères présentés ci-après (Tableau 3, Tableau 4). Chaque site peut donc être représenté graphiquement selon ces deux notes, faisant apparaître une hiérarchisation des réhabilitations des sites (impacts importants et réhabilitation pertinente). La moyenne quadratique des deux notes est retenue pour évaluer chaque site. Poids Critères Notes Ampleur dégradation Très fort Fort Moyen 4 Dynamique dégradation Très fort Fort Moyen 2 PPI PPR, PPE 3 Impact sur ressource en eau Amont captage AEP Amont AEP souterrain, captage 2 Impact sur cours d'eau Très fort Fort Moyen 1 Impact lagon Zones tampon terrestre Très fort Fort Amont forage, puits / / Non Moyen 2 Impact sur habitat et population Très fort Fort Moyen 2 Impact sur infrastructures Très fort Fort Moyen 2 Impact sur activités ou économiques Très fort Fort Moyen 1 Impact biodiversité terrestre 3 CREN VUNPRR Services écosystémiques CREN (KBA candidat) Hors KBA / 1 Impact Visuel Très fort Fort Moyen Tableau 3 : Notes attribuées aux valeurs prises par les différents critères d impact des dégradations minières (Note maximale / 100). 2 PPI, Périmètre de protection immédiat ; PPR, Périmètre de protection rapproché ; PPE, Périmètre de protection éloigné 3 CR, En danger critique d extinction ; EN, En danger ; VU, Vulnérable ; NP, Priorité Nationale ; RR, répartition limitée ;KBA, zone clés de biodiversité.

8 Rédaction : O. MONGE 8/13 Mise à jour : 09/08/2011 Notes Poids Critères Elevé, Très 3 Coûts Piste Très faible Moyen / élevé Coûts Mine Elevé, Très 2 Très faible Moyen / (gestion des ) élevé Projet alternatif Mutualisation des Non, 3 Synergie possible / / / Biodiversité travaux Activité minière interdite Retour envisagé Non, 1 Intention du mineur / (accord gestion des / Autres Pas de retour envisagé : Pas de réponse ) accord végétalisation) 2 Logique causalité Amont / Intermédiaire Aval Sans objet 1 Type de réhabilitation Fermeture, Achèvement Végétalisation Végétalisation spontanée Aménagement Stabilisation, 2 Adhésion locale Oui, explicite / / Oui supposée / / Terrassement Non supposé, Rejet explicite Développement Important, 1 / / / Moyen local Démobilisation () Tableau 4 : Notes attribuées aux valeurs prises par les différents critères de pertinence de la réhabilitation (Note maximale / 75). L évolution la plus importante depuis le précédent Conseil d administration est l intégration des travaux de Conservation International 4 vis-à-vis de la biodiversité terrestre. - En considérant, un impact sur la biodiversité terrestre, selon qu un site se trouve au sein d une «zone clé de biodiversité» ; - En considérant une synergie avec la restauration de la biodiversité, lorsque la revégétalisation d un site intervient au sein d une zones clé de biodiversité. Le résultat brut de la classification et l évaluation des 454 sites est fournie en Annexe 1. 4 Conservation International (04/2011). Delineation of Key Biodiversity Areas. New Caledonia.

9 Rédaction : O. MONGE 9/13 Mise à jour : 09/08/2011 IV - Le programme pluriannuel de réhabilitation Une planification quinquennale des réhabilitations est proposée (Tableau 5) en considérant les éléments suivants : La note attribuée à chacun des sites ; Le regroupement des sites pouvant être traités simultanément ; La prise en compte des interventions des mineurs (prospection notamment) sur les sites relevant du PPR. Certains sites prioritaires (Zones tampon terrestre essentiellement) sont désormais intégrés au sein du PPR en fonction des impacts avérés (Sites du massif de Tchingou) ou dans un souci de synergie avec les actions conduites par la Province Nord pour la de valorisation touristique du patrimoine historique et minier du Diahot 5. Le nombre de réhabilitations annuelles tient compte de l'hypothèse d un budget de travaux et maîtrise d œuvre de l'ordre de 500 MF/an. Au-delà de la programmation quinquennale, le Plan Pluriannuel de Réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne comprend également : - La liste des sites faisant l objet d une intervention publique planifiée d une autre nature, au travers en particulier de l action des comités communaux de réhabilitation des sites miniers ou de celle des Provinces (Tableau 6) ; - La liste des sites pour lesquels une intervention du titulaire minier est e (Tableau 7). Les évolutions les plus significatives depuis la précédente version sont les suivantes : - Intégration des sites de la Côte oubliée (Yaté) et du massif du Tchingou ; - Intégration des anciennes mines du Diahot et de deux sites de Sarraméa ; Certains sites n apparaissent plus dans la nouvelle version du PPR : - Décharge de Bilboquet, compte tenu des travaux effectués en amont par et de l absence de solution technique pertinente à l aval. - Carrière des Japonais et site NOUMEA-HOUAIOU à Houailou, dans l attente de précisions de la part de la commune. - Plusieurs sites font l objet de dépôts de demande de permis de recherche, en particulier le creek Muéo. - L intervention sur le creek Wellington est suspendue au retour d expérience sur le creek Tômurû, à une éventuelle situation de crise et aux discussions avec le titulaire. Dans le détail certaines échéances ont été ajustées. Ainsi les interventions sur le plateau de Néaoua à Houailou sont regroupées et organisées sur trois exercices : - Poro Nord Ouest et Petit Cyclone (à partir de 2011) ; - LUCIEN Waweja et BERTHE (à partir de 2012) ; - CYCLONE, SAM 1 et SAM 2 (à partir de 2013). 5 FERAUD J., MAURIZOT P., avec la collaboration de BAILLE J.-S. (2005) Avant-projet sommaire de la réalisation d un musée de la mine en Nouvelle-Calédonie. Rapport BRGM RP FR, 100 p., 4 tabl., 13 photos, 2 annexes.

10 Rédaction : O. MONGE 10/13 Mise à jour : 09/08/2011 Tableau 5 : Plan Pluriannuel de Réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne dégradés. Intervention principale du Fonds Nickel. Programmation Site Commune Titulaire Type de remédiation Crible Note 2011 CONFIANCE Historique KONE 92,1 à A ordonner 76, KATEPAHIE (STYPHELIA) VOH (partiel) Végétalisation A ordonner 78, PORO NW et PETIT 90,5 à HOUAILOU NMC, SLN A ordonner CYCLONE 48, Creek Xwê Tômurû (KOUANGOUE) THIO SLN Stabilisation A ordonner 77, KATAVITI KONE Végétalisation A ordonner 68, OUAMENDIOU (TCHINGOU) POINDIMIE Végétalisation Prioritaire 73, Anciennes Mines PILOU et 62,9 à POUM Aménagement Prioritaire AO 58, LES BARBOUILLEURS et 80,6 à DUMBEA SLN Végétalisation A ordonner KOE 72, LUCIEN Waweja et BERTHE HOUAILOU NMC 79,3 à A ordonner 68, WAB et TCHINGOU POINDIMIE Végétalisation Prioritaire 72,2 à 66, PORT-ARTHUR et DESIREE SARRAMEA Végétalisation Prioritaire 67,6 à 60, CYCLONE, SAM 1 et SAM 2 HOUAILOU NMC, SLN 72,0 à A ordonner 48, TAHAFE (Zones 1, 3, 5 et 7) VOH 74,3 à A ordonner 53, TAHAFE (Zone6) VOH Ballande Végétalisation A ordonner 59, ARCADE MONT DORE En attente 64, Sud MURIEL YATE Végétalisation A ordonner 65, Les ELDORADO CANALA NMC 86,8 à En attente 69, RESERVE et MONASTIR CANALA NMC 83,2 à En attente 82, PETREL THIO SLN Végétalisation En attente 79, TROU BLEU 1, 2 et 3 HOUAILOU Montagnat Végétalisation A ordonner 75,4 à 53, Anciennes Mines de BALADE, Ballande 60,2 à OUEGOA Aménagement Prioritaire FERN HILL et MERETRICE (partiel) BONNE PIERRE RED YATE SLN A ordonner 62, VINCO 5 et 13 BOULOUPARIS Végétalisation En attente 73,6 à 58, TRAZY-GUERIOUM, Mine 68,9 à KONE A ordonner BOUM 58, STELLA 12 PAITA Indépendant Végétalisation A ordonner 67, MONIQUE 3 POYA NMC A ordonner 63, CARRIERES BASSES THIO SLN A ordonner 64, DUNITE 81 MONT DORE En attente 61, NEOUA HOUAILOU SLN A ordonner 61, SAINTE PRISCA - MARSEILLAISE CANALA Montagnat Végétalisation A ordonner 60,8

11 Rédaction : O. MONGE 11/13 Mise à jour : 09/08/2011 Tableau 6 : Plan Pluriannuel de Réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne dégradés. Autres interventions publiques identifiées. Programmation Site Commune Titulaire Intervention Type de principale remédiation Crible Note JOSETTE 18 BOULOUPARIS Ballande Transition 69,9 BEL AIR, versant Est (D9-E14/F16) HOUAILOU Végétalisation Transition 82,2 MEDONA (K2-E2- E3/F01) HOUAILOU Montagnat Végétalisation Transition 78,4 MEDONA (K1-E1/F01) HOUAILOU SLN Végétalisation Transition 75,1 BEL AIR, versant Est HOUAILOU NMC (D9-E13/F16) Transition 74,7 YVETTE BAS (D3- HOUAILOU E4/F04) Transition 69,9 YVETTE BAS (D3- HOUAILOU E5/F04) Transition 68,3 FATHMA BV2 (N22- E22/F18) HOUAILOU SLN Inéligible Transition 68,0 ou BONNE CHANCE HOUAILOU Ballande (D2-E2/F08) Transition 67,8 YVETTE MOYEN (D4- HOUAILOU E6/F05) Transition 66,6 BORANGUI (N21- E21/F19) HOUAILOU SLN Inéligible Transition 61,0 ou Rivière Koua : Cimetière HOUAILOU / DAF Sans objet Transition 58,3 ou Plateau de Ouani (D1- HOUAILOU E1/F09) Transition 54,9 ou BONNE CHANCE HOUAILOU (HS-E3/F08) Transition 53,0 CRETE PAAGOUMENE 3 KOUMAC VALE NC Végétalisation Transition 66,8 CRETE PAAGOUMENE 2 KOUMAC VALE NC Végétalisation Transition 64,5 FRIDOLINE KOUMAC SLN Végétalisation Transition 64,5 Village de Tiebaghi KOUMAC VALE NC Province Nord / Inéligible Transition 48,0 A1 MONT DORE VALE NC / Province Sud Végétalisation Transition 64,5 OLYMPIA MONT DORE Province Sud ( Fonds Nickel Végétalisation Transition 52,5 ou STATUE POUEMBOUT Végétalisation A ordonner 55,2 TUNNEY 10 Belle Bosse POUEMBOUT Végétalisation Transition 54,6 ou NENETTE POYA Transition 64,0 ou MOUNETTE POYA Transition 61,0 RASOIR (N5) THIO SLN Transition 68,9 SAINTE-MARIE (ANDREE, EFFIE THIO SLN Végétalisation Transition 68,5 MEIKLE) LE MENE RED Nord THIO SLN (N1) Transition 63,3 BELVEDERE, amont THIO SLN stade Transition 60,0 YOLANDE (N6) THIO Province Sud Végétalisation Transition 58,0 ETOILE (N4) THIO Transition 52,4 SAINT-GABRIEL Province Sud / YATE (Sud, CREST) Végétalisation Transition 71,4 ou SANS NOM YATE Végétalisation Transition 61,3 ou Ancienne Mine de Fer des Japonais YATE VALE NC Aménagement A ordonner 53,8 ou SAINT-GABRIEL (Nord, CREST 2) YATE Végétalisation Transition 47,4

12 Rédaction : O. MONGE 12/13 Mise à jour : 09/08/2011 Tableau 7 : Plan Pluriannuel de Réhabilitation des sites dégradés par l activité minière ancienne dégradés. Interventions titulaire des titres miniers. Programmation Site Commune Intervention Type de principale remédiation Crible Note TUNNEY 9 KOUMAC Ballande Végétalisation Transition 67,2 MICHEL 38 KOUMAC Ballande Végétalisation Transition 66,4 ou JEAN (amas Ouest) BOULOUPARIS SLN Sans objet En attente 58,2 ou SIOMBEDA RED BOULOUPARIS SLN Sans objet En attente 53,8 ou JEAN (amas Est) BOULOUPARIS SLN Sans objet En attente 48,5? ORO Digue HOUAILOU Ballande Terrassement Transition 40,8? YAMATO (KM7-E4) HOUAILOU SLN? Inéligible Transition 52,0? AGE D'OR (KM2-E2) HOUAILOU SLN? Inéligible Transition 37,0 TUNNEY 4 KAALA GOMEN Ballande Sans objet Transition 56,4 ou BOUALOUDJELIMA KAALA GOMEN SLN Inéligible Ecarté? SMMO 27 GOD (6f) KOUAOUA SLN Transition 68,9 ADA Sud MONT DORE MKM Sans objet Transition 49,2 BORNETS THIO SLN Stabilisation En attente 60,7 ou BOSPHORE 2 (N14) THIO SLN Sans objet En attente 47, ALEXANDRINE BOULOUPARIS SLN En attente 68, ANDREE BOULOUPARIS SLN En attente 67, ESPOIR 22 BOULOUPARIS SLN En attente 63, JEANNINE 16/20 BOULOUPARIS SLN En attente 63, JEANNINE 15/16 BOULOUPARIS SLN En attente 61, FM BOULOUPARIS SLN En attente 60, BAUDU 29 et BM 61 BOULOUPARIS SLN En attente 54, Creek Alice 28 KOUAOUA NMC Inéligible Ecarté 2011 Creek Ouen Femala CANALA NMC Inéligible Ecarté 2011 Ravines Pörö BIENVENUE Est CANALA NMC & GEMINI Inéligible Ecarté 2011 MICHEL 83 KAALA GOMEN Ballande En attente 49, AMELIE3 POUEMBOUT SLN En attente 65, NAMIE POUEMBOUT SLN En attente 62, ANDRE 6 BOULOUPARIS SLN En attente 68, BM 64 BOULOUPARIS SLN En attente 65, CADURCIENNE (N19- HOUAILOU SLN E19et20/F17) En attente 64, MONETTE KAALA GOMEN Ballande Sans objet Ecarté 2012 HUBERT 4 GOD (2f) KOUAOUA SLN Sans objet En attente 73, ANN PAGE KOUAOUA SLN En attente 72, SMMO 29 CR16 - GOD (4f +3f) KOUAOUA SLN Sans objet En attente 66, CLAUDIUS KOUAOUA SLN Sans objet En attente 64, LE BEARN KOUAOUA SLN En attente 63, VICTORIAN (Ka20-E16) KOUAOUA SLN En attente 62, SMMO 30 KOUAOUA SLN En attente 61, LA DOREE KOUAOUA SLN En attente 59, HUBERT KOUAOUA SLN En attente 57,8

13 Rédaction : O. MONGE 13/13 Mise à jour : 09/08/2011 Programmation Site Commune Intervention Type de principale remédiation Crible Note 2012 ME FAO KOUAOUA SLN En attente 57, SMMO 29 CR16 - FSH Niminra (6e) KOUAOUA SLN Sans objet En attente 55, FSH Niminra (5e) KOUAOUA SLN Sans objet En attente 54, VICTORIAN (Ka21et23-E17) KOUAOUA SLN En attente 53, Prospect SMMO 27 EXT (4d) KOUAOUA SLN Sans objet En attente 48, VICTORIA RED (Ka11à13-E12) KOUAOUA SLN Sans objet En attente 47, LA LOIRE KOUAOUA SLN Sans objet En attente 42, Barrage Buahio KOUMAC Ballande Inéligible Ecarté 2012 MICHEL 37 KOUMAC Ballande Inéligible Ecarté 2012 ANDRE 3 PAITA SLN En attente 76, PHILOFELE / DENT DE POYA POYA NMC En attente 71, JB 1 BOULOUPARIS Ballande En attente 67, TONTA 15 BOULOUPARIS Ballande En attente 63, JB 2 BOULOUPARIS Ballande En attente 53, TONTA 15 EXT BOULOUPARIS Ballande En attente 53, JB 4 BOULOUPARIS Ballande En attente 49, TONTA 13 BOULOUPARIS Ballande En attente 42, KROBUTA HELOISE 4 BOURAIL Montagnat En attente 61, KROBUTA SG12A BOURAIL Montagnat En attente 59, KROBUTA SG12C BOURAIL Montagnat En attente 53, SIMA KROBUTA Est BOURAIL Montagnat En attente 53, SIMA KROBUTA Ouest BOURAIL Montagnat En attente 52, PIC POYA NORD OUEST POYA Montagnat En attente 51, PIC POYA EST POYA Montagnat En attente 51, OUA NEPOUA SUD POYA Montagnat En attente 43, COLOMBE RED THIO SLN En attente 68,0

Atlas géographique de l Internet fixe et mobile en Nouvelle-Calédonie Juin 2014. Réalisé par Malcolm XENIE

Atlas géographique de l Internet fixe et mobile en Nouvelle-Calédonie Juin 2014. Réalisé par Malcolm XENIE Atlas géographique de l Internet fixe et mobile en Nouvelle-Calédonie Juin 2014 Réalisé par Malcolm XENIE Internet en Nouvelle-Calédonie Les secteurs d activités numériques englobent les télécommunications

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Comment fonctionne la CAFAT?

Comment fonctionne la CAFAT? Comment fonctionne la CAFAT? EDITION JANVIER 2015 Salariés Trav. indépendants Fonctionnaires Cotisations sur salaires Cotisations sur revenus professionnels Cotisations sur salaires Recettes d origine

Plus en détail

Situation sanitaire en Nouvelle Calédonie. 2008 Les services de santé: les autres structures de soins

Situation sanitaire en Nouvelle Calédonie. 2008 Les services de santé: les autres structures de soins Situation sanitaire en Nouvelle alédonie 2008 Les services de santé: les autres structures de soins * Archipel des Belep entres hospitaliers publics liniques privées Belep Structures de santé de compétence

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Fonctionnaires, votre assurance maladie-maternité 2015-1

Fonctionnaires, votre assurance maladie-maternité 2015-1 Fonctionnaires, votre assurance maladie-maternité 2015-1 Comment fonctionne la CAFAT? Salariés Trav. indépendants Fonctionnaires Cotisations sur salaires Cotisations sur revenus professionnels Cotisations

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos. Notes et Documents N 106. Entreprises touristiques 15 Image des entreprises du tourisme 15 Résultats du tourisme 17

SOMMAIRE. Avant propos. Notes et Documents N 106. Entreprises touristiques 15 Image des entreprises du tourisme 15 Résultats du tourisme 17 Notes et Documents N 16 Avant propos BP 823-98845 Nouméa Nouvelle-Calédonie Tél : (687) 28 31 56-27 54 81 Fax : (687) 28 81 48 e-mail : isee@isee.nc Directeur de la Publication G. Baudchon Service Études

Plus en détail

Comment fonctionne la CAFAT?

Comment fonctionne la CAFAT? Comment fonctionne la CAFAT? EDITION JANVIER 2015 Salariés Trav. indépendants Fonctionnaires Cotisations sur salaires Cotisations sur revenus professionnels Cotisations sur salaires Recettes d origine

Plus en détail

Administration : rapport de situation

Administration : rapport de situation COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-huitième réunion Point 4.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC18/2 8 mai 2013 Administration : rapport de situation Rapport

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

La menace des ruptures de digues

La menace des ruptures de digues CTC Rhône moyen 3 mai 2010 Fiabilisation des digues sur le Rhône moyen La menace des ruptures de digues Plusieurs brèches apparues dans les digues de Camargue lors des crues de 1993, 1994, 2002 et 2003

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 25 août 2015 COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE DU 25 AOÛT 2015

Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 25 août 2015 COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE DU 25 AOÛT 2015 Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 25 août 2015 COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE DU 25 AOÛT 2015 Sous la présidence de Monsieur Philippe Germain, le Gouvernement de la Nouvelle-

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Programme Opérationnel Interrégional FEDER Bassin de la Loire 2014-2020 2014FR16RFOP002 DOcument de Mise en Œuvre DOMO pour les porteurs de projets

Programme Opérationnel Interrégional FEDER Bassin de la Loire 2014-2020 2014FR16RFOP002 DOcument de Mise en Œuvre DOMO pour les porteurs de projets Programme Opérationnel Interrégional FEDER Bassin de la Loire 2014-2020 2014FR16RFOP002 DOcument de Mise en Œuvre DOMO pour les porteurs de projets Version adoptée le 11 mai 2015 Préambule Le Document

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Des ingénieurs spécialisés enrichissant depuis plus de 15 ans une expérience unique du Géoradar et des techniques non destructives.

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

PROVINCE NORD. Rapport d activités des services

PROVINCE NORD. Rapport d activités des services PROVINCE NORD Rapport d activités des services Année 2013 Rapport d activités des services administratifs Année 2011 Editorial Vous trouverez dans ce rapport la synthèse de l action des services de la

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Code l orientation de Intitulé dans le Sdage 2010-2015 Intitulé dans le Sdage 2016-2021 10A Réduire significativement l eutrophisation des eaux côtières

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

Comment fonctionne la CAFAT?

Comment fonctionne la CAFAT? Comment fonctionne la CAFAT? EDITION MARS 2015 Salariés Trav. indépendants Fonctionnaires Cotisations sur salaires Cotisations sur revenus professionnels Cotisations sur salaires Recettes d origine fiscale

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES

PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES Titre du projet Sigles et abréviations Résumé du projet (deux pages maximum) Titre du projet Résumé mobilisateur de l identité de l association

Plus en détail

Les références techniques de la société HYDROSEED

Les références techniques de la société HYDROSEED Les références techniques de la société HYDROSEED La société HYDROSEED en nom propre existe depuis le 1 er Janvier 2008. Nous nous intéressons aux études et travaux de protection de l environnement. Les

Plus en détail

Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde»

Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde» Commission Planification Séance du 24 mai 2012 Délibération n DL/CB/12-XX Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde» Le comité de bassin délibérant

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

Programme d Application de la Réforme du système de gestion des infrastructures d alimentation en eau potable en milieux rural et semi urbain

Programme d Application de la Réforme du système de gestion des infrastructures d alimentation en eau potable en milieux rural et semi urbain CONVENTION DE DELEGATION DE GESTION DES POMPES A MOTRICITE HUMAINE (PMH) ENTRE UNE COMMUNE ET UNE ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU ENTRE D UNE PART, La Commune de... (province de..) Représentée par le

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

SCHÉMA POUR UNE GESTION FONCTIONNELLE ET PÉRENNE DU SERVICE D ADDUCTION D EAU POTABLE DE SIMA

SCHÉMA POUR UNE GESTION FONCTIONNELLE ET PÉRENNE DU SERVICE D ADDUCTION D EAU POTABLE DE SIMA SCHÉMA POUR UNE GESTION FONCTIONNELLE ET PÉRENNE DU SERVICE D ADDUCTION D EAU POTABLE DE SIMA RAPPEL DU CONTEXTE Sur l île d Anjouan, l UCEA est à ce jour la principale entité opérationnelle et fonctionnelle

Plus en détail

Termes de références : AUDIT FINANCIER ET ORGANISATIONNEL DE LA COMMUNE URBAINE DE MAHAJANGA

Termes de références : AUDIT FINANCIER ET ORGANISATIONNEL DE LA COMMUNE URBAINE DE MAHAJANGA Termes de références : AUDIT FINANCIER ET ORGANISATIONNEL DE LA COMMUNE URBAINE DE MAHAJANGA Composante 2 : Objectif A : Activité 2.A.01 : Amélioration de l efficacité de la gouvernance locale OPERATIONS

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006 Août 2006 F COMITÉ FINANCIER Cent quinzième session Rome, 25-29 septembre 2006 Recommandations et décisions de la Commission de la fonction publique internationale et du Comité mixte de la Caisse commune

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

CLUB DSI 10 JUIN 2010

CLUB DSI 10 JUIN 2010 PRESENTATION DE LA DSI SOFINOR CLUB DSI 10 JUIN 2010 SOFINOR Le Groupe SOFINOR est l un des plus importants groupes financiers de Nouvelle-Calédonie. Le statut juridique de la holding financière est celui

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

LISTE VERTE : standards techniques

LISTE VERTE : standards techniques LISTE VERTE : standards techniques STANDARDS INTERNATIONAUX PARTIE 1 : VALEUR, OBJECTIFS FIXES ET ATTEINTS ENJEU 1-1 : Valeur et importance Définition : les valeurs du site ont clairement été identifiées

Plus en détail

PRESENTATION ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER LOCAL DE LA MARTINIQUE

PRESENTATION ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER LOCAL DE LA MARTINIQUE PRESENTATION ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER LOCAL DE LA MARTINIQUE Statuts - Organisation Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) (pas de compétence d aménagement mais peut mettre en place des

Plus en détail

FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020

FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020 FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020 Remarque préalable : ce document a un caractère technique ; il garde un caractère non définitif dans la mesure où le PDR n est pas encore adopté, et que des prescriptions

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME)

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) Latifa ECHIHABI (Directeur Général, ANPME, 10, rue Ghandi, BP : 211, Rabat,

Plus en détail

Tableau de bord économique

Tableau de bord économique n 15 Mars 2009 Tableau de bord économique de la Nouvelle-Calédonie Indicateurs économiques I 4,5% 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% Indice des prix général ( glissemt annuel) Masse monétaire

Plus en détail

3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com

3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com 3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com Présentation de résultats du baromètre «L entreprise et sa recherche de bureaux» Quel usage d Internet? Vendredi 23 septembre 2011 En partenariat avec Sommaire

Plus en détail

Plan national. pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines. Direction générale de la prévention des risques

Plan national. pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines. Direction générale de la prévention des risques Direction générale de la prévention des risques Juillet 2013 Plan national pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines Ministère de l Écologie, du Développement durable

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FILIERE TOURISME D AFFAIRE Intitulé du projet : Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) Montant de la subvention sollicitée :.. (cf tableau des

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME N 5 LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME N 5 LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES COLLEGE Réunion du lundi 14 janvier 2013 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME N 5 LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Retour d expérience de d la l Ville de Thionville Eric Muñoz, Chargé de Mission Plan Climat Energie Rédacteur : E.Muñoz

Retour d expérience de d la l Ville de Thionville Eric Muñoz, Chargé de Mission Plan Climat Energie Rédacteur : E.Muñoz Retour d expérience de la Ville de Thionville Eric Muñoz, Chargé de Mission Plan Climat Energie Thionville, une ville engagée Décision du Conseil Municipal du 19 Décembre 2009 1- Réaliser un Plan Climat

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU DOCOB DU SITE NATURA 2000 DE LA ZONE HUMIDE DU METRO FR7200725. Bilan de la 1ère année d'animation Mars 2014 Avril 2015

MISE EN OEUVRE DU DOCOB DU SITE NATURA 2000 DE LA ZONE HUMIDE DU METRO FR7200725. Bilan de la 1ère année d'animation Mars 2014 Avril 2015 MISE EN OEUVRE DU DOCOB DU SITE NATURA 2000 DE LA ZONE HUMIDE DU METRO FR7200725 Bilan de la 1ère année d'animation Mars 2014 Avril 2015 Dates clefs de la démarche Validation du DOCOB : COPIL du 27/06/2013

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino RAPPORT TECHNIQUE Evacuation des eaux et alimentation en eau potable Dossier 10N026 Version 001 26 novembre 2010 RWB Holding SA Aménagement du territoire

Plus en détail

Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal

Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal Département de Vaucluse Commune de Venasque Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal SEANCE DU VENDREDI 4 FEVRIER 2011 Nombre de membres : Afférents au Conseil Municipal 15 En exercice : 14 Qui

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA)

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) Région Provence Alpes Côte d Azur Région Rhône-Alpes Axe 3 «Développer la résilience des territoires et des populations

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine

Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine Unité affaires internationales et européennes Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine Saint-Denis - 24 juin

Plus en détail

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun 2nd COMITE DE RIVIERE «BLEONE ET AFFLUENTS» 21 juin 2012 Salle Henri Rochette - Aiglun Le torrent de Val Haut à Barles Contenu du dossier de séance : - Ordre du jour Planning général Liste des études complémentaires

Plus en détail

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Un outil pratique de gestion des haies destinée aux agriculteurs ayant des travaux d entretien du bocage et souhaitant valoriser leur bois Favoriser

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Vierzon / 02 décembre 2014 Les marais de Bourges - Présence du myriophylle du Brésil connue depuis 2001/2002. -

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis d environnement pour l aménagement et l exploitation d un terrain d entraînement de sport moteur à ROCHEFORT

AVIS. Objet : Demande de permis d environnement pour l aménagement et l exploitation d un terrain d entraînement de sport moteur à ROCHEFORT AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.378 Liège, le 13 mars 2006 Objet : Demande de permis d environnement pour l aménagement et l exploitation d un terrain d entraînement de sport moteur à ROCHEFORT Avis du CWEDD portant

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Lorraine Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

PLAN ORSEC DE NOUVELLE - CALÉDONIE

PLAN ORSEC DE NOUVELLE - CALÉDONIE HAUT-COMMISSARIAT de la RÉPUBLIQUE en NOUVELLE-CALEDONIE --------- Cabinet --------- --------- Direction de la Sécurité Civile --------- Dispositions prises en application du Code de la Sécurité Intérieure

Plus en détail

- réduire l émission des gaz à effets de serre

- réduire l émission des gaz à effets de serre ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME DES COMMUNES D AIGUILLON, BAZENS, LAGARRIGUE ET PORT-SAINTE-MARIE (47) REUNION DE PRESENTATION DU DIAGNOSTIC LE 11 JUILLET 2014 ETAIENT PRESENTS Confére feuille d

Plus en détail

Recherche pour la Nouvelle Calédonie. Un contrôleur de revêtement expert dans les géomembranes

Recherche pour la Nouvelle Calédonie. Un contrôleur de revêtement expert dans les géomembranes Recherche pour la Nouvelle Calédonie Un contrôleur de revêtement expert dans les géomembranes 1 Faire connaissance avec A2EP Un bureau d études de 40 personnes qui intervient : - dans les géosciences (géotechnique,

Plus en détail

4.1 Personnes habilitées à enregistrer un Nom de domaine (Eligibilité du Titulaire d un Nom de domaine)

4.1 Personnes habilitées à enregistrer un Nom de domaine (Eligibilité du Titulaire d un Nom de domaine) CONDITIONS PARTICULIERES D'ENREGISTREMENT ET DE GESTION DE NOMS DE DOMAINE NORDNET REGISTRAR Pour les domaines «.fr, re,.yt,.pm,.wf,.tf» Version du 9 août 2012 1. OBJET ET PREAMBULE Les présentes Conditions

Plus en détail

Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection

Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection BAC PRO VENTE Pole 1 : Prospection Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection Chapitre 1 : Les prospects et les clients Séquence 3 : Des outils de segmentation des clients-prospects - La loi

Plus en détail

Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH

Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH 20 Décembre 2005 Evaluation de la mise en œuvre CRM & FH Objectif des travaux Evaluer la mise en œuvre de la formation de type CRM pour PNT, PNC,

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Délibération n 1 du 20 DECEMBRE 2007 1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Il est proposé au Conseil Municipal de PRENDRE ACTE des décisions municipales intervenues depuis la dernière séance ordinaire

Plus en détail

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario 333, rue Bay Bureau 1250 Toronto ON M5H 2R2 416 927-1641 téléphone 416 927-0541 télécopieur Note de service Destinataire : Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité

Plus en détail