Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité"

Transcription

1 Comparason de méthodes d ajustement d une dstrbuton de Webull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacté M. Marquès, N. Pérot, N. Devctor Laboratore de Condute et Fablté des Réacteurs DEN/DER/SESI Centre d Etude Nucléare de Cadarache St-Paul-lez-Durance Cedex

2 Contexte et Objectfs The knowledge of the behavour of the pressure vessel s of prme mportance n the nuclear power plant lfetme program F K IC Evaluaton of the falure rsk for a reactor vessel subjected to pressursed thermal shock transent ( K ) = P( K IC K - K K ) = 1- exp - K 0 - K mn mn α Thescattern theresultsof steel toughness measures s modelsed (Master curve) by a Webull dstrbuton

3 Base de données de ténacté EPRI Base de données EPRI : 254 données de ténacté K Jc, 18 matéraux, 26 < K Jc < 163 MPa Normalsés par RT NDT : -214 C < T RT NDT < 18 C Kc (MPaVm) T - RTndt ( C)

4 Context and Objectves Charactersaton of the toughness databases by the master Curve model does not seem suffcent α= 4, Kmn = 20 MPa m too conservatve Toughness s very dependent on materal temperature Developpement of a methodology based on 5 estmaton technques for fttng a 3-parameter Webull dstrbuton on a toughness database The result of these methods s a Webull dstrbuton where the 3 parameters are functons of the temperature

5 Descrpton de la méthodologe Base de données Ténacté Ajustement Global drect Sous-échantllonnage Ajustement des paramètres sur chaque échantllon Ajustement global Ajuster chaque paramètre / la température FK IC ( K ) = 1- exp - K - µ ( T ) β ( T ) α ( T )

6 Méthodes d ajustement nécesstant un sous-échantllonnage Base de données de ténacté US Electrc Power Research Insttute (EPRI) Sous-échantllonnage séquentel Sous-échantllonnage par fenêtre glssante

7 Méthodes d ajustement local sur chaque échantllon 1. Ajustement basé sur la méthode des moments 2. Ajustement basé sur la méthode du maxmum de vrasemblance 3. Ajustement basé sur le mxage des méthodes 1 et 2 4. Ajustement basé sur le maxmum de vrasemblance estmé par un algorthme génétque

8 Ajustement basé sur la méthode des moments 1. Pour α (paramètre de forme) varant sur [a;b] avec un pas h, l estmaton de K 0 -K mn et K mn est obtenue par la méthode des moments. 2. Seuls les trplets (α, (K 0 -K mn ) *, K mn* ) ayant un sens physque sont acceptés. 3. Un crtère de qualté de l ajustement est calculé : Cramer von Mses (CMV), Kolmogorov-Smrnov (K-S) Aderson-Darlng (AD) 4. Le trplet (α, (K 0 -K mn ) *, K mn* ) sélectonné mnmse le crtère sélectonné.

9 Ajustement basé sur la méthode du maxmum de vrasemblance Foncton de maxmum de vrasemblance pour la dstrbuton de Webull avec (x 1,,x n ) l échantllon n α -1 α x - Kmn x = - K L( α, K 0 - Kmn, Kmn ) exp K = Kmn K0 - Kmn K0 - K mn mn α 1. Pour tout K mn (paramètre de poston) varant sur [a;b] avec un pas h, l estmaton de α et K 0 -K mn est obtenu par la méthode du maxmum de vrasemblance. 2. Un crtère de qualté de l ajustement est calculé : Cramer von Mses (CMV) Kolmogorov-Smrnov (K-S) Aderson-Darlng (AD) 3. Le trplet ( α*, (K 0 -K mn ) *, K mn* ) sélectonné mnmse le crtère chos.

10 Ajustement basé sur une méthode combnée MM-ML Wllams and Dckson (1982) 1. Intalsaton de la valeur de K mn (paramètre de poston). Cette valeur dot être nféreure à la valeur mnmum observée dans l échantllon. 2. Pour cette valeur K mn, Les estmatons du paramètre d échelle (K 0 -K mn ) * et du paramètre de forme α * sont obtenus par ML. 3. Pour l estmateur ML α *, calcul par la méthode MM du paramètre de poston K mn ** et du paramètre d échelle (K 0 -K mn ) **. 4. Sot δ = K K mn Kmn ** mn Tant que δ > ε (tolerance), la poston du paramètre K mn est ncrémentée par une valeur fxée h et les étapes 1 à 3 sont répétées. 5. S δ ε, le trplet (α*, (K 0 -K mn ) *, K mn ** ) est sélectonné comme melleure estmaton des 3 paramètres de l échantllon.

11 Ajustement basé sur l estmaton de ML par un algorthme génétque Cette méthode consste à calculer La melleure estmaton (α *, (K 0 -K mn ) *, K mn* ) des 3 paramètres en maxmsant drectement le logarthme de la foncton vrasemblance Avec un algorthme génétque sur chaque échantllon

12 Descrpton de la méthode avec algorthme génétque Crtère à maxmser : Adaptaton = log-vrasemblance Soent les n données { } { } n x t T X, 1, ; ; L = = ( ) ( ) ( ) ,, ;,, ;,, ; c b a t k c b a t h c b a t g = = = γ α µ ( ) ( ) = n x f T X L γ α µ γ α µ,, ; ln,,, ; ln ( ) = x x x f α α γ µ γ µ γ α γ α µ exp,, ; 1 Log-vrasemblance

13 Descrpton de la méthode avec algorthme génétque A chaque génératon Sélecton : désgne les plus aptes à survvre et à transmettre leurs gènes à la génératon suvante Crosement : échange de gènes au hasard pour produre 2 descendants Mutaton : trage au hasard d une nouvelle valeurs d un gène pour un ndvdu tré lu même au hasard dans la populaton avec une Probablté P m Optmsaton locale : recherche d un optmum local dans la dmenson d un gène tré au hasard

14 Estmaton de K mn

15 Estmaton de α

16 Estmaton de K 0 K mn

17 Ajustement global Cette fgure présente dfferents fractles de la dstrbuton de Webull obtenus avec les paramètres ajustés localement pus sur tout le domane de température

18 Ajustement global After estmatng the parameters on each sample global fttng of the parameters* on the whole temperature doman. The two tests of goodness of ft (χ 2 and Cramer Von Mses) accept ths prelmnary fttng. However ths fttng s not fully acceptable because some data ponts are below the curve of K mn. Ths s due to the procedure whch cumulates the error of fttng of the dfferent parameter.

19 Quanttatve comparson of the four methods ˆ - ˆ - ˆ = e e e e e e e e e γ γ γ α α α µ µ µ ξ Comparson was made on smulated data and the error of fttng s defned by

20 Ajustement global drect sur tout le domane de température The drect global fttng s more accurate because there s no ntermedary fttng of the functons and also because the genetc algorthm allows to add the supplementary constrant that any data ponts must be over the K mn curve. Descrpton 1. Prelmnary fttng n order to choose the type of functons of temperature for the parameters of the Webull dstrbuton 2. Bootstrap calculaton to estmate confdence ntervals for each coeffcents of the chosen functon 3. Genetc algorthm calculaton n order to fnd the optmal values of the coeffcents nsde the confdence ntervals obtaned n the step 2.

21 Drect global fttng Ths fgure presents dfferent fractles of the Webull dstrbuton obtaned by ths drect global fttng and the toughness data ponts. The two tests of goodness of ft (χ 2 and Cramer Von Mses) accept the global fttng. We can check that there s no data ponts below the K mn curve.

22 Comparason sous-échantllonnage/ajustement local et Ajustement global drect Sous-échantllonnage/ajustement local Ajustement global drect

23 Concluson La méthodologe développée propose l alternatve : 1. Sous-échantllonnage/méthodes d ajustement local 2. Méthode d ajustement global drect plus précse et plus pussante. Un logcel a été développé pour mplémenter ces méthodes dans l envronnement MATLAB : Wolf 3

24 Perspectves Étude de la robustesse de la méthodologe dans le cas d un fable nombre de données Quelle est la talle mnmale de l ensemble de données pour lequel la méthodologe reste robuste? Que fare pour des ensembles de données de talle nféreure à cette lmte?! Bootstrap, ensemble flous. Améloraton des technques d ajustement en queues de dstrbuton Valdaton des modèles dans les très bas fractles de la dstrbuton de ténacté.! Test ET, GPD

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Prévision des ventes des articles textiles confectionnés. B. Zitouni*, S. Msahli* * Unité de Recherches Textiles, Ksar-Hellal, Tunisie.

Prévision des ventes des articles textiles confectionnés. B. Zitouni*, S. Msahli* * Unité de Recherches Textiles, Ksar-Hellal, Tunisie. Prévson des ventes des artcles textles confectonnés B Ztoun*, S Msahl* * Unté de Recherches Textles, Ksar-Hellal, Tunse Résumé Dans cette étude, on se propose de détermner s le recours à des réseaux de

Plus en détail

Gestion de l énergie dans les véhicules hybrides

Gestion de l énergie dans les véhicules hybrides Geston de l énerge dans les véhcules hybrdes Laboratore Transport et Envronnement Rochd TRIGUI, INRETS-LTE Réseau Natonal MEGEVH Journées lub EEA. Llle 11-12 mars 29 Plan Rappel des fonctons de l hybrdaton

Plus en détail

Détection et suivi de visages par Support Vector Machine robustes aux changements d échelle

Détection et suivi de visages par Support Vector Machine robustes aux changements d échelle Détecton et suv de vsages par Support Vector Machne robustes au changements d échelle Lonel CARMINATI Drectrce de Thèse : Jenny Benos-Pneau Projet Analyse et Indeaton Vdéo lcarmna@labr.fr http://www.labr.fr/recherche/imageson/aiv/

Plus en détail

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs Combnason de dres d'experts en élctaton de los a pror. Applcaton à un modèle doseréponse pour Lstera chez la sours. Exposé ApplBugs ISABELLE ALBERT 8 / / 03 INTRODUCTION Cet exposé présente une parte du

Plus en détail

Techniques «Soft-Computing» pour l Identification de Systèmes. Une Perspective d Optimisation Gonzalo Joya. Dpto. Tecnología Electrónica

Techniques «Soft-Computing» pour l Identification de Systèmes. Une Perspective d Optimisation Gonzalo Joya. Dpto. Tecnología Electrónica Technques «Soft-Computng» pour l Identfcaton de Systèmes. Une Perspectve d Optmsaton Gonzalo Joya ETSI Telecomuccacón 9017 Málaga joya@dte.uma.es Pars, le 8 févrer 003 Plan - Identfcaton d un Système Dynamque

Plus en détail

Cryptographie évolutionniste

Cryptographie évolutionniste Cryptographe évolutonnste Applcaton des algorthmes évolutonnstes à la cryptographe Fouza Omary* Abderrahm Tragha** Aboubakr Lbekkour* *Département de mathématques et nformatque faculté des scences-rabat

Plus en détail

Application de la méthode hybride RT/RS au problème d engagement des turbines "Unit Commitment"

Application de la méthode hybride RT/RS au problème d engagement des turbines Unit Commitment Applcaton de la méthode hybrde RT/RS au problème d engagement des turbnes "nt Commtment" R. D. OHAEDI S. ARIF A. HELLAL Laboratore d Analyse et de Commande des Systèmes d Énerge et Réseaux Électrques,

Plus en détail

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation)

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation) GENESS - Generalzed System for mputaton Smulatons (Système généralsé pour smuler l mputaton) GENESS est un système qu permet d exécuter des smulatons en présence d mputaton. L utlsateur fournt un ensemble

Plus en détail

Globalisation de l Algorithme de Nelder-Mead : Application aux Composites

Globalisation de l Algorithme de Nelder-Mead : Application aux Composites INSA de Rouen LMR - Laboratore de Mécanque UMR 638 Rapport Technque : Globalsaton de l Algorthme de Nelder-Mead : Applcaton aux Compostes Marco Antôno Luersen, Doctorant au LMR Rodolphe Le Rche, Chargé

Plus en détail

Analyses de sensibilité et Recalage de modèles thermiques spatiaux à l aide d algorithmes génétiques.

Analyses de sensibilité et Recalage de modèles thermiques spatiaux à l aide d algorithmes génétiques. Analyses de sensblté et Recalage de modèles thermques spataux à l ade d algorthmes génétques. Approches stochastques et Industre 2&3/02/2006 F.JOUFFROY/A.CAPITAINE Plan de la présentaton Contexte Modélsaton

Plus en détail

Table des matières. Outils symboliques pour l'écriture de modèles et l étude de sensibilité des multicorps

Table des matières. Outils symboliques pour l'écriture de modèles et l étude de sensibilité des multicorps 3 Lste des fgures 11 Lste des tableaux 13 Introducton générale 15 Parte 1 Ecrture automatque des équatons du mouvement grâce aux Tenseurs d'inerte Globaux (TIG). Cas des lasons complexes et des pseudo-paramètres.

Plus en détail

Modélisations du risque en assurance automobile. Michel Grun-Rehomme Université Paris 2 et Ensae Email: grun@ensae.fr

Modélisations du risque en assurance automobile. Michel Grun-Rehomme Université Paris 2 et Ensae Email: grun@ensae.fr Modélsatons du rsque en assurance automoble Mchel Grun-Rehomme Unversté Pars 2 et Ensae Emal: grun@ensae.fr 1 Modélsatons du rsque en assurance automoble La snstralté est mesurée en terme de fréquence

Plus en détail

Une Approche Globale D optimisation des Structures Métalliques avec les Algorithmes Génétiques

Une Approche Globale D optimisation des Structures Métalliques avec les Algorithmes Génétiques Une Approche Globale D optmsaton des Structures Métallques avec les Algorthmes Génétques Nzar Bel Hadj Al LOCIE Unversté de Savoe, Savoe Technolac, 73376 Le Bourget du Lac cedex RESUME. En Constructon

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL

UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL Yohan KABLA ECP - 3 EME ANNEE MAP SMF UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL 5 MAI NOVEMBRE 00 MAITRES DE

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe Algorthme approché d optmsaton d un modèle de Processus Décsonnel de Markov sur Graphe Nathale Peyrard Régs Sabbadn INRA-MIA Avgnon et Toulouse E-Mal: {peyrard,sabbadn}@toulouse.nra.fr Réseau MSTGA, Avgnon,

Plus en détail

Etude des méthodes d'optimisation Multicritères

Etude des méthodes d'optimisation Multicritères Etude des méthodes d'optmsaton Multcrtères. Introducton : Les ngéneurs se heurtent quotdennement à des problèmes technologques de complexté grandssante, qu surgssent dans des secteurs très dvers. Le problème

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

Suivi de cultures par télédétection spatiale

Suivi de cultures par télédétection spatiale Unté de Bométre et Intellgence Artfcelle Suv de cultures par télédétecton spatale Sébasten Déjean Ingéneur-maître IUP Mathématques Industrelles Calcul Scentfque et Statstque, promoton 997 Ingéneur de recherche

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

Application du système immunitaire artificiel ordinaire et amélioré pour la reconnaissance des caractères artificiels

Application du système immunitaire artificiel ordinaire et amélioré pour la reconnaissance des caractères artificiels 9 Nature & Technology Applcaton du système mmuntare artfcel ordnare et améloré pour la reconnassance des caractères artfcels Hba Khell a, Abdelkader Benyettou a a Laboratore Sgnal Image Parole SIMPA-,

Plus en détail

La Quantification du Risque Opérationnel des Institutions Bancaires

La Quantification du Risque Opérationnel des Institutions Bancaires HEC Montréal Afflée à l Unversté de Montréal La Quantfcaton du Rsque Opératonnel des Insttutons Bancares par Hela Dahen Département Fnance Thèse présentée à la Faculté des études supéreures en vue d obtenton

Plus en détail

Approche expérimentale et numérique des instabilités de déplacement d un DNAPL en milieu poreux saturé à l échelle de Darcy

Approche expérimentale et numérique des instabilités de déplacement d un DNAPL en milieu poreux saturé à l échelle de Darcy Approche expérmentale et numérque des nstabltés de déplacement d un DNAPL en mleu poreux saturé à l échelle de Darcy K. NSIR a,b, G. SCHÄFER a,b, O. RAZAKARISOA a,b, R. TOUSSAINT c, J. SCHMITTBUHL c a.

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Assistance à la saisie en milieu non structuré

Assistance à la saisie en milieu non structuré Assstance à la sase en mleu non structuré R. Gharb 1, N. Rezzoug 1, P. Gorce 1 P. Hoppenot 2, E. Colle 2 1 Laboratore ESP EA 3162 Unversté de Toulon et du Var BP 20132, 83957 La Garde gorce{rezzoug, gharb}@unv-tln.fr

Plus en détail

SEPTEMBRE 2009 RC-POS

SEPTEMBRE 2009 RC-POS SEPTEMBRE 2009 RC-POS (09_POS_131) (mn.) RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION THEMATIQUE DE LA SANTE PUBLIQUE chargée d'examner l'objet suvant: Postulat Fabenne Despot et consorts demandant à qu profte

Plus en détail

ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF (D UNE POPULATION FINIE) : DÉFINITION STATISTIQUE

ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF (D UNE POPULATION FINIE) : DÉFINITION STATISTIQUE ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF (D UNE POPULATION FINIE) : DÉFINITION STATISTIQUE ET PROPRIÉTÉS Léo Gervlle-Réache, Vncent Coualler To cte ths verson: Léo Gervlle-Réache, Vncent Coualler. ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Impact de la chirurgie sur une cohorte d adultes d souffrant d éd. épilepsie partielle pharmacorésistante

Impact de la chirurgie sur une cohorte d adultes d souffrant d éd. épilepsie partielle pharmacorésistante Impact de la chrurge sur une cohorte d adultes d souffrant d éd éplepse partelle pharmacorésstante sstante: Analyse par score de propenson 4 ème Conférence Francophone d Epdémologe Clnque - Congrès thématque

Plus en détail

Comparaison entre Block Matching et Spherical Block Matching pour l estimation du mouvement dans des images omnidirectionnelles

Comparaison entre Block Matching et Spherical Block Matching pour l estimation du mouvement dans des images omnidirectionnelles Comparason entre Block Matchng et Sphercal Block Matchng pour l estmaton du mouvement dans des mages omndrectonnelles Damal ALOUACHE 1 Kahna SLIMANI 1 Zohra AMEUR 1 Soltane AMEUR 1 1 Laboratore d Analyse

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

gaussien pour l analyse de sensibilité d une sortie spatiale d un code de calcul

gaussien pour l analyse de sensibilité d une sortie spatiale d un code de calcul Utlsaton du métamodèle processus gaussen pour l analyse de sensblté d une sorte spatale d un code de calcul Applcaton à un code de transport hydrogéologque ologque Amandne Marrel Thèse effectuée au LMTE

Plus en détail

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION DE LA NON-RÉPONSE TOTALE : MÉTHODE DES SCORES ET SEGMENTATION Émle Dequdt, Benoît Busson 2 & Ncolas Sgler 3 Insee, Drecton régonale des Pays de la Lore, Servce

Plus en détail

2. Loi de propagation des erreurs (cas simples)

2. Loi de propagation des erreurs (cas simples) Lycée Blase-Cendrars/Physque/Labos/DC///04 Labos de physque : Mesures - Propagaton d erreurs - Mesures répéttves - Statstques. Prncpe de la mesure en physque Une mesure est toujours mprécse. La précson

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

Proposer une estimation fiable de P(Y=+/X) dans un problème de discrimination. Ricco RAKOTOMALALA

Proposer une estimation fiable de P(Y=+/X) dans un problème de discrimination. Ricco RAKOTOMALALA Proposer une estmaton fable de P(Y=+/X) dans un problème de dscrmnaton Rcco RAKOTOMALALA 1 1. Pourquo normalser les scores? 2. Évaluaton de la qualté d un score 3. Méthode de Platt 4. Méthode de la Régresson

Plus en détail

Optimisation du Rendement d une Cellule Solaire N + P au Silicium Monocristallin

Optimisation du Rendement d une Cellule Solaire N + P au Silicium Monocristallin Rev. Energ. Ren. : Physque Energétque (1998) 95-100 Optmsaton du Rendement d une Cellule Solare N + P au Slcum Monocrstalln A. Zerga, F. Benyarou et B. Benyoucef Insttut de Physque - Laboratore de Physque

Plus en détail

La pression limite et le module pressiométrique sont des paramètres géotechniques déduits d'essais en place (essai pressiométrique Ménard).

La pression limite et le module pressiométrique sont des paramètres géotechniques déduits d'essais en place (essai pressiométrique Ménard). I - Introducton Le dmensonnement par le calcul des fondatons d'ouvrage d'art, par la méthode des Eurocodes, nécesste au préalable la détermnaton de valeurs caractérstques quantfant les proprétés des sols

Plus en détail

Rafraichissement solaire en climat tropical : Installation

Rafraichissement solaire en climat tropical : Installation Franck LUCAS 1- LPBS Conférence DERBI 2008 Rafrachssement solare en clmat tropcal : Installaton Franck LUCAS Laboratore de Physque du Bâtment et des Systèmes lucas@unv-reunon.fr SOMMAIRE Introducton généraleg

Plus en détail

Calcul Evolutionnaire Application sur l Optimisation de la Planification de la Puissance Réactive

Calcul Evolutionnaire Application sur l Optimisation de la Planification de la Puissance Réactive ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE D ALGER DEPARTEMENT de GENIE ELECTRIQUE MEMOIRE Présentée pour obtenr LE GRADE DE MAGISTER EN ELECTROTECHNIQUE Opton : Réseau Electrques et Haute Tenson Par LADJICI Ahmed

Plus en détail

Répartition Optimale de Différentes Ressources d Energies Renouvelables

Répartition Optimale de Différentes Ressources d Energies Renouvelables 16 èmes Journées Internatonales de Thermque (JITH 2013) Marrakech (Maroc), du 13 au 15 Novembre, 2013 Répartton Optmale de Dfférentes Ressources d nerges Renouvelables Souad BLHOUR (1), Abdelouahab ZAATRI

Plus en détail

MATHéMATIQUES TOUT-EN-UN POUR LA LICENCE NIVEAU L1 : COURS COMPLET ET 270 EXERCICES CORRIGéS FROM DUNOD

MATHéMATIQUES TOUT-EN-UN POUR LA LICENCE NIVEAU L1 : COURS COMPLET ET 270 EXERCICES CORRIGéS FROM DUNOD Read Online and Download Ebook MATHéMATIQUES TOUT-EN-UN POUR LA LICENCE NIVEAU L1 : COURS COMPLET ET 270 EXERCICES CORRIGéS FROM DUNOD DOWNLOAD EBOOK : MATHéMATIQUES TOUT-EN-UN POUR LA LICENCE CORRIGéS

Plus en détail

THÈSE DE DOCTORAT. Steven MARTIN. le 6 juillet 2004. pour obtenir le titre de

THÈSE DE DOCTORAT. Steven MARTIN. le 6 juillet 2004. pour obtenir le titre de THÈSE DE DOCTORAT UNIVERSITÉ PARIS XII présentée par Steven MARTIN le 6 ullet 2004 pour obtenr le ttre de DOCTEUR EN SCIENCES Spécalté Informatque MAÎTRISE DE LA DIMENSION TEMPORELLE DE LA QUALITÉ DE SERVICE

Plus en détail

LES DIMENSIONS DANS LA PERCEPTION DES INTERVALLES MUSICAUX *

LES DIMENSIONS DANS LA PERCEPTION DES INTERVALLES MUSICAUX * LES DIMENSIONS DANS LA PERCEPTION DES INTERVALLES MUSICAUX * "W.J.M. LEVELT et R. PLOMP (Insttute for Percepton R.V.O.-T.N.O., SOESTERBERG, PAYS-BAS) Introducton Il est ntéressant de savor de quelle manère

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES Série des Documents de Travail 'Méthodologie Statistique

INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES Série des Documents de Travail 'Méthodologie Statistique INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES Sére des Documents de Traval 'Méthodologe Statstque N 9702 MODELES UNIVARIES ET MODELES DE DUREE sur données ndvduelles S. LOLLIVIER Cette

Plus en détail

Soutien : Modèle de Potts mars 2015

Soutien : Modèle de Potts mars 2015 Année 04 05 Physque Statstque hors équlbre et transtons de phase Souten : Modèle de Potts mars 05 On onsdère une varante du modèle d Isng, dte de Potts, dans laquelle les N degrés de lberté (qu on appellera

Plus en détail

19. Critères de jugement binaires

19. Critères de jugement binaires 19. Crtères de jugement bnares Les crtères de jugement bnares (auss appelés dchotomques) ne prennent que deux modaltés, par exemple, succès/échec du tratement, décès/surve ou survenue/nonsurvenue d un

Plus en détail

Information mutuelle et partition optimale du support d une mesure de probabilité

Information mutuelle et partition optimale du support d une mesure de probabilité Informaton mutuelle et partton optmale du support d une mesure de probablté Bernard Coln et Ernest Monga Département de Mathématques Unversté de Sherbrooke Sherbrooke JK-R (Québec) Canada bernard.coln@usherbrooke.ca

Plus en détail

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase Optmsaton du condtonnement d'ar des locaux de télécommuncaton par utlsaton de produts à changement de phase Davd NÖRTERSHÄUSER, Stéphane LE MASSON France Telecom R&D, 2 Avenue Perre Marzn, 2 LANNION Résumé

Plus en détail

Chapitre 5: La programmation dynamique

Chapitre 5: La programmation dynamique Chaptre 5: La programmaton dynamque. Introducton La programmaton dynamque est un paradgme de concepton qu l est possble de vor comme une améloraton ou une adaptaton de la méthode dvser et régner. Ce concept

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte du support de table MX200 La boîte du support de table MX200 content le support de table équpé d un pvot et un cache arrère. Placez le support de table sur une surface

Plus en détail

Comparative performance for isolated points detection operators: application on surface defects extraction

Comparative performance for isolated points detection operators: application on surface defects extraction Comparatve performance for solate ponts etecton operators: applcaton on surface efects extracton R. Seuln, G. Delcrox, F. Merenne Laboratore Le2-12, Rue e la Fonere - 71200 Le Creusot - FRANCE e-mal: ralph.seuln@utlecreusot.u-bourgogne.fr

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail

Optimisation par Essaim de Particules : application à la restauration supervisée d image

Optimisation par Essaim de Particules : application à la restauration supervisée d image Optmsaton par Essam de Partcules : applcaton à la restauraton supervsée d mage Abda oum*, Abdelmalk aleb-ahmed**, Kher Benmahammed***, Nama Rechd * * Unversty Mohamed Khdher Bskra Algére ** LAMIH UMR CNRS

Plus en détail

Variabilité des pratiques de prescription des médecins généralistes et ajustement au risque

Variabilité des pratiques de prescription des médecins généralistes et ajustement au risque Varablté des pratques de prescrpton des médecns généralstes et ajustement au rsque C. Plorge R. Legal DREES 33 èmes Journées des Economstes de la Santé Franças Clermont-Ferrand 2011 1 Contexte - S nscrt

Plus en détail

Les Algorithmes d Optimisation Globale: Application Réseaux Intelligents d Antennes

Les Algorithmes d Optimisation Globale: Application Réseaux Intelligents d Antennes SETIT 2005 3 rd Internatonal Conference: Scences of Electronc, Technologes of Informaton and Telecommuncatons March 27-31, 2005 TUNISIA Les Algorthmes d Optmsaton Globale: Applcaton Réseaux Intellgents

Plus en détail

3- Réseau Neurologique (NN) 3-1- Réseau classique

3- Réseau Neurologique (NN) 3-1- Réseau classique OUTILS DE PREVISION DE LA VITESSE DE VENT : APPLICATION A LA CARACTERISATION ET A L OPTIMISATION DES CENTRALES EOLIENNES POUR L'INTEGRATION DANS LES RESEAUX ELECTRIQUES A MADAGASCAR. Andramahtasoa Bernard

Plus en détail

10.1 Inférence dans la régression linéaire

10.1 Inférence dans la régression linéaire 0. Inférence dans la régresson lnéare La régresson lnéare tente de modeler le rapport entre deux varables en adaptant une équaton lnéare avec des données observées. Chaque valeur de la varable ndépendante

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

Extraction et dosage par CLHP de la caféine contenue dans le Coca-Cola

Extraction et dosage par CLHP de la caféine contenue dans le Coca-Cola Extracton et dosage par CLHP de la caféne contenue dans le Coca-Cola La caféne est le composant du café et du thé qu stmule le cortex cérébral. On trouve également la caféne dans les granes des plants

Plus en détail

2011 Simplified Federal Child Support Tables

2011 Simplified Federal Child Support Tables 2011 Simplified Federal Child Support Tables These Simplified Tables are based on the updated Federal Child Support Tables that came into force on December 31, 2011. There are two Simplified Tables for

Plus en détail

Caractéristiques dynamiques d'une structure de tenségrité en fonction de son niveau d'autocontrainte

Caractéristiques dynamiques d'une structure de tenségrité en fonction de son niveau d'autocontrainte 19 ème Congrès Franças de Mécanque Marselle, 24-28 août 29 Caractérstques dynamques d'une structure de tenségrté en foncton de son nveau d'autocontrante J-F. ubé, B. Crosner, N. Angeller a a. Laboratore

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès ranças d'acoustque Lyon, 1-16 Avrl 010 Imagere acoustque en soufflere SA Arnaud Ménoret 1, Nathale Gorllot, Jean-Luc Adam 3 1 Sgnal Développement, 1 Bld Chassegne, 86000 Poters, a.menoret@sgnal-developpement.com

Plus en détail

CHAPITRE 2. La prévision des ventes

CHAPITRE 2. La prévision des ventes CHAPITRE La prévson des ventes C est en foncton des prévsons de ventes que l entreprse détermne la producton, les achats et les nvestssements nécessares. La prévson des ventes condtonne l ensemble de la

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

Stéganographie (1) Chiffrement par substitution mono-alphabétique lors de la transcription du message en ADN.

Stéganographie (1) Chiffrement par substitution mono-alphabétique lors de la transcription du message en ADN. Stéganographe (1) Prncpe : Chffrement par substtuton mono-alphabétque lors de la transcrpton du message en ADN. Ajout d un prmer secret pour retourver le brn parm beaucoup d autres. Unversté de Montréal

Plus en détail

MASTER ECONOMETRIE ET STATISTIQUE APPLIQUEE (ESA)

MASTER ECONOMETRIE ET STATISTIQUE APPLIQUEE (ESA) MASTER ECONOMETRIE ET STATISTIQUE APPLIQUEE (ESA) Unversté d Orléans Econométre des Varables Qualtatves Chaptre 3 Modèles à Varable Dépendante Lmtée Modèles Tobt Smples et Tobt Généralsés Chrstophe Hurln

Plus en détail

MODELISATION DE DONNÉES QUALITATIVES REGRESSION LOGISTIQUE SIMPLE

MODELISATION DE DONNÉES QUALITATIVES REGRESSION LOGISTIQUE SIMPLE MODELISATION DE DONNÉES QUALITATIVES REGRESSION LOGISTIQUE SIMPLE Perre-Lous Gonzalez MODELES A REPONSE DICHOTOMIQUE Quelques applcatons: Y est dchotomque: succès ou échec, présence ou absence. Un organsme

Plus en détail

) = n. ) = 2n. D - Inférence Statistique - Estimation et Tests d hypothèses 5. Tests du Khi-deux (non paramétrique) Loi du Chi-deux (χ 2 n

) = n. ) = 2n. D - Inférence Statistique - Estimation et Tests d hypothèses 5. Tests du Khi-deux (non paramétrique) Loi du Chi-deux (χ 2 n 5. Tests du Kh-deux (non paramétrque) Lo du Ch-deux (χ n ) à n degrés de lberté (ddl) S X 1, X,..., X n, sont n varables ndépendantes, suvant toutes une lo normale N (0,1), la varable χ n = X 1 + X + +

Plus en détail

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique LP 46 Applatons des los de l'optque géométrque à l'apparel photographque Introduton: Nous allons termner les leçons d'optque géométrque en étudant un apparel qu utlse les résultats de e domane de la physque,

Plus en détail

Métaheuristiques pour l Optimisation Combinatoire Multi-objectifs : Etat de l art

Métaheuristiques pour l Optimisation Combinatoire Multi-objectifs : Etat de l art Métaheurstques pour l Optmsaton Combnatore Mult-objectfs : Etat de l art El-Ghazal TALBI Equpe OPAC (Optmsaton PArallèle Coopératve) Laboratore d Informatque Fondamentale de Llle Unversté de Llle 1, France

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Reconnaissance des Mots Manuscrits Arabes par Combinaison d une Approche Globale et une Approche Analytique

Reconnaissance des Mots Manuscrits Arabes par Combinaison d une Approche Globale et une Approche Analytique Reconnassance des Mots Manuscrts Arabes par Combnason d une Approche Globale et une Approche Analytque Abdallah Benouareth, Abdellatf Ennaj, Mokhtar Sellam o cte ths verson: Abdallah Benouareth, Abdellatf

Plus en détail

Mémento de théorie de l information

Mémento de théorie de l information Mémento de théore de l nformaton Glles Zémor 6 octobre 204 0 Rappels de probabltés Espaces probablsés. Un espace probablsé (Ω, P ) est un ensemble Ω mun d une mesure de probablté P qu est, lorsque Ω est

Plus en détail

REDUCTION DE BASE DE DONNEES PAR LA CLASSIFICATION AUTOMATIQUE

REDUCTION DE BASE DE DONNEES PAR LA CLASSIFICATION AUTOMATIQUE INSTITUT DE LA FRANCOPHONIE POUR L INFORMATIQUE RAPPORT DU STAGE REDUCTION DE BASE DE DONNEES PAR LA CLASSIFICATION AUTOMATIQUE Sous la drecton de Pr. Georges HEBRAIL, ENST Pars Réalsé par LE Anh Tuan,

Plus en détail

Shape optimization for 3D forging process

Shape optimization for 3D forging process Shape optmzaton for 3D forgng process Ten Tho Do To cte ths verson: Ten Tho Do. Shape optmzaton for 3D forgng process. Scences de l ngéneur [physcs]. École Natonale Supéreure des Mnes de Pars, 2006. Franças.

Plus en détail

AMELIORATION DE LA METHODE NEYER D ESTIMATION DE FIABILITE DES SYSTEMES MONO-COUP UTILISEE EN PYROTECHNIE

AMELIORATION DE LA METHODE NEYER D ESTIMATION DE FIABILITE DES SYSTEMES MONO-COUP UTILISEE EN PYROTECHNIE AMELIORATION DE LA METHODE NEYER D ESTIMATION DE FIABILITE DES SYSTEMES MONO-COUP UTILISEE EN PYROTECHNIE IMPROVEMENTS TO THE NEYER METHOD OF ESTIMATING RELIABILITY OF ONE-SHOT SYSTEMS USED IN PYROTECHNICS

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

OPTIMISATION DU RESEAU PLUVIOMETRIQUE HODNEEN PAR LA METHODE DES ALGORITHMES GENETIQUES SPATIALISES

OPTIMISATION DU RESEAU PLUVIOMETRIQUE HODNEEN PAR LA METHODE DES ALGORITHMES GENETIQUES SPATIALISES Larhyss Journal, ISSN -3680, n 06, Jun 007, pp. -33 007 Tous drots réservés OPTIMISATION DU RESEAU PLUVIOMETRIQUE HODNEEN PAR LA METHODE DES ALGORITHMES GENETIQUES SPATIALISES GUETTOUCHE M.S., BOUKHETALA

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I Durée : heures Coeffcent : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE Le (la) canddat (e) dot trater tous les eercces. La qualté de la rédacton, la clarté et la

Plus en détail

Choix de Portefeuille

Choix de Portefeuille Année 2007-2008 Chox de Portefeulle Chrstophe Boucher Chaptre 1. Théore de la décson en avenr ncertan Crtère d espérance d utlté L atttude vs-à-vs du rsque Chaptre 2. Rendements et crtères de chox entre

Plus en détail

Le raisonnement incertain

Le raisonnement incertain 1 Plan général 2 Le rasonnement ncertan dans les systèmes experts I- Introducton aux systèmes experts II- Fondements : organsaton et fonctonnement des SE III- Le rasonnement ncertan Introducton Antone

Plus en détail

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle»

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle» Evaluaton des projets et estmaton des coûts Le budget d un projet est un élément mportant dans l étude d un projet pusque les résultats économques auront un mpact sur la réalsaton ou non et sur la concepton

Plus en détail

Intercomparaison d étalonnage d anémomètres par comparaison à un anémomètre Doppler Laser

Intercomparaison d étalonnage d anémomètres par comparaison à un anémomètre Doppler Laser Intercomparason d étalonnage d anémomètres par comparason à un anémomètre Doppler Laser J.R. Sánchez (1), H. Müller (2), I. Caré (3), Y. Corder-Duperray (3), J.M. Seynhaeve (4) (1) INTA - Road Ajalvr,

Plus en détail

Nicolas GAYTON Maître de Conférences

Nicolas GAYTON Maître de Conférences Fablté des Matéraux et des Structures 2010 6èmes Journées Natonales de Fablté 24-25-26 Mars 2010 Toulouse Applcaton des méthodes fablstes au tolérancement statstque des Ncolas GAYTON Maître de Conférences

Plus en détail

Méthodes à vecteurs de support et Indexation sonore

Méthodes à vecteurs de support et Indexation sonore FORMATION DOCTORALE EN INFORMATIQUE UNIVERSITE PAUL SABATIER DEA INFORMATIQUE de L IMAGE et du LANGAGE (IIL) Méthodes à vecteurs de support et Indexaton sonore par José Anbal ARIAS AGUILAR Drecteur de

Plus en détail

Introduction aux algorithmes de tri. Les tris séquentiels. Méthodologie de la programmation E2I.1- Les algorithmes de tri. Les tris récursifs.

Introduction aux algorithmes de tri. Les tris séquentiels. Méthodologie de la programmation E2I.1- Les algorithmes de tri. Les tris récursifs. Vue d'ensemble Méthodologe de la programmaton E2I.1- Les algorthmes de tr Cyrlle CHAVET 2 Plan Objectfs é Tr: Ordonner un ensemble d éléments selon un ensemble de clés sur lesquelles est défne une relaton

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Analyse des temps de réponse et de la demande processeur en ordonnancement temps réel de tâches périodiques

Analyse des temps de réponse et de la demande processeur en ordonnancement temps réel de tâches périodiques Ecole d été Temps Réel 13-16 septembre 2005 Analyse des temps de réponse et de la demande processeur en ordonnancement temps réel de tâches pérodques Pascal Rchard Laboratore d Informatque Scentfque et

Plus en détail

MESURAGES EN CONTINU DES FLUX POLLUANTS PARTICULAIRES EN RESEAUX D'ASSAINISSEMENT URBAINS : ENJEUX, METHODES, EXEMPLE D'APPLICATION

MESURAGES EN CONTINU DES FLUX POLLUANTS PARTICULAIRES EN RESEAUX D'ASSAINISSEMENT URBAINS : ENJEUX, METHODES, EXEMPLE D'APPLICATION SHF : «Transports soldes et geston des sédments en mleux naturels et urbans», Lyon, 8-9 novembre 7 - Bertrand-Krajewsk et al. Flux MESURAGES EN CONTINU DES FLUX POLLUANTS PARTICULAIRES EN RESEAUX D'ASSAINISSEMENT

Plus en détail

OPTIMISATION BIOBJECTIF D ORDONANNACEMENT ET DE MAINTENANCE D UN ATELIER FLOW-SHOP

OPTIMISATION BIOBJECTIF D ORDONANNACEMENT ET DE MAINTENANCE D UN ATELIER FLOW-SHOP 8 e Conférence Internatonale de MOdélsaton et SIMulaton - MOSIM 10-10 au ma 2010 - Hammamet - Tunse «Evaluaton et optmsaton des systèmes nnovants de producton de bens et de servces» OPTIMISATION BIOBJECTIF

Plus en détail