Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier : la maitrise des charges de chauffage"

Transcription

1 Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1

2 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété cprpriétés adhérentes Une assciatin indépendante Une assciatin représentative des cprpriétaires, cnseils syndicaux et syndics bénévles Objectifs : Aider les cnseils syndicaux et syndics bénévles à mieux gérer leur immeuble : aspects juridiques, cntractuels, méthdlgiques, techniques Amélirer le fnctinnement de la cprpriété en étant frce de prpsitin : évlutin des textes de li, mdificatins réglementaires Un pôle «chauffage, eau, rénvatin» : Maîtrise des charges d eau et de chauffage Accmpagnement d audit glbal partagé Cnseil pur la mise en œuvre des travaux 19/10/2015 2

3 Les actins pssibles 1 Réduire les besins Islatin 2 3 Installer des équipements perfrmants Énergies renuvelables Titure Façades Fenêtres Plancher Limiter renuvellement d air Optimiser l existant Suivi Réglages Entretien cntrats Améliratins Maintien des perfrmances dans le temps 19/10/2015 3

4 Cnnaitre les cnsmmatins, les suivre, ptimiser la gestin technique 19/10/2015 4

5 Cnnaitre les cnsmmatins, les suivre, ptimiser la gestin technique Chauffage + Eau chaude sanitaire «q» DJU m² Chauffage Eau chaude sanitaire Cnsmmatin d énergie (gaz, fiul, chauffage urbain) - pur un hiver dnné - pur une surface dnnée Cnsmmatin de chauffage Pur un hiver myen kwh/m² 19/10/2015 5

6 Cnnaitre les cnsmmatins, les suivre, ptimiser la gestin technique 19/10/2015 6

7 Cnnaitre les cnsmmatins, les suivre, ptimiser la gestin technique Méthde de diagnstic des cnsmmatins énergétiques de chauffage qui permet : de cnnaitre leur rdre de grandeur d instaurer un suivi d analyser leur évlutin - avec l aide d un spécialiste si nécessaire (dysfnctinnements éventuels, impact du changement de matériel, précnisatins ) de dévelpper un prgramme d actin pur réduire les charges de chauffage Dispnible gratuitement sur 19/10/2015 7

8 Cnnaitre les cnsmmatins, les suivre, ptimiser la gestin technique Exemple : l impact de la date de démarrage et d arrêt du chauffage. Sur 2011 et 2012, la cprpriété a été chauffée 6 semaines de plus. 19/10/2015 8

9 Cnnaitre les cnsmmatins, les suivre, ptimiser la gestin technique Cnsmmatins de chauffage Réglage de la température de cnsigne de la chaudière : Température réglementaire : 19 C Surchauffes curantes en cprpriété : C 1 C -> 7% à 10% d écnmies Mise en place d un ralenti de nuit Changement de la durée de la saisn de chauffe Entretien du réseau : Équilibrage Désembuage Cnsmmatins d eau chaude Températures de cnsigne Détartrage /10/2015 9

10 Le cntrat d entretien : P2 Nb de visites adapté Gamme de maintenance Dépannage Pénalités Cût des prestatins hrs cntrat Surchauffe Traçabilité 19/10/

11 Le cntrat d entretien : P3 u Grs Entretien Renuvellement Matériel hrs cntrat Prgrammatin des grs travaux Pas de tacite recnductin Cprpriété Chaufferie Transparence : gestin du slde en fin de cntrat Cmpte P3 Cprpriété? Chauffagiste? 19/10/

12 Le cntrat d entretien : l intéressement Objectif de résultat sur les cnsmmatins : Déductin de l eau chaude («q», températures ) Pur le chauffage, référence: Statin mété Hiver (DJU) Températures intérieures, ralentis Et éventuellement pérides de chauffage Bnus / malus : Gains partagés entre cprpriété et chauffagiste (ex. 1/2 explitant, 1/2 cprpriété) Pertes prises en charge par chauffagiste (ex. 2/3 explitant, 1/3 cprpriété) 19/10/

13 Le cntrat d entretien : l intéressement Risques Mauvaise définitin des paramètres du cntrat, d ù : Surcût Absence d incitatin Attentin à T de cnsigne (myenne du lgement? dans tutes les pièces) Mauvaise répartitin de l écnmie Slutins Cnnaître les cnsmmatins passées (au mins 3 ans) Évaluer l évlutin de cnsmmatin attendue du fait : Des réglages plus fin du chauffagiste de mdificatins du bâti, De mdificatin des équipements. Évaluer les paramètres pur l eau chaude («q», Températures de cnsigne) Évaluer les paramètres pur le chauffage (Statin mété, DJU, Températures intérieures, pérides de chauffage) 19/10/

14 Le cntrat d entretien Furniture d'énergie Petite cprpriété En direct Grande cprpriété En direct Entretien Bn P2 Bn P2 Renuvellement du matériel Maîtrise des cnsmmatins Visibilité dans le temps Cmpte spécifique Difficile, éventuellement Garanties de températures Plan pluriannuel de travaux Cmpte spécifique u bn P3 Intéressement Plan pluriannuel de travaux u P3 "GER" 19/10/

15 La mise en cncurrence de la furniture d énergie Mettre en cncurrence les énergies entre elles : fiul, gaz, chauffage urbain, bis Cmparer glbalement : «abnnement + cnsmmatin + taxes» Mettre en cncurrence «sn» énergie : Fiul : cprpriété-services Gaz : cpr-gaz Electricité : Cpr-Elec 19/10/

16 Cnclusin Mettre en place un suivi des cnsmmatins (BES) Maitriser la température de chauffage et mettre en place un régulatin efficace Limiter la surchauffe et amélirer le cnfrt pur chacun Le suivi du chauffagiste et du cntrat d entretien La renégciatin du cntrat de furniture d énergie 19/10/

17 Pur plus d infrmatins Ouvrages et sites de l ARC 19/10/

18 Merci de vtre attentin Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété /10/

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Réduire rapidement ses consommations d'énergie sans gros travaux

Réduire rapidement ses consommations d'énergie sans gros travaux Réduire rapidement ses consommations d'énergie sans gros travaux Saint-Mandé Cycle de formations mai-juin : Comment réaliser des économies d'énergie dans votre copropriété? VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS

Plus en détail

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Présentatin des utils de maitrise de l énergie à dispsitin des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Immbilier Durable Energie Carbne Frmatin Sinte Statut Sinte est un cabinet de cnseil et d ingénierie spécialisé

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

Maîtriser les charges d'eau en copropriété

Maîtriser les charges d'eau en copropriété Maîtriser les charges d'eau en cprpriété Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété Intrductin Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2 Fiche d applicatin : Systèmes saisnniers de prductin d eau chaude sanitaire Date Mdificatin Versin 1 er mars 2013 Versin initiale 1 1/7 Préambule Cette fiche d applicatin présente la méthde de prise en

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux L Association des Responsables de Copropriété 14 000 copropriétés adhérentes Une association indépendante Une association représentative

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Les travaux de la Fondation Bâtiment-Energie L Atelier sur la Garantie de Performance Energétique

Les travaux de la Fondation Bâtiment-Energie L Atelier sur la Garantie de Performance Energétique La garantie de perfrmance énergétique : util de la réhabilitatin Paris 23 avril 2013 Les travaux de la Fndatin Bâtiment-Energie L Atelier sur la Garantie de Perfrmance Energétique Pierre Hérant Directeur

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15 Audits énergétiques Entreprises Règlementatin et perspectives Méthdlgie Février15 Présentatin générale Qui smmes-nus? Bureau d études techniques Energies renuvelables et Maitrise de l Energie Actinnariat

Plus en détail

RESPECTS DES EXIGENCES

RESPECTS DES EXIGENCES RESPECTS DES EXIGENCES DE LA RT 2012 Les perfrmances de L envelppe SOMMAIRE Cntexte réglementaire Perfrmances de l envelppe Les enjeux réglementaires de demain 2 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE Evlutin de la réglementatin

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

OPAH COURCOURONNES www.opahcourcouronnes.fr

OPAH COURCOURONNES www.opahcourcouronnes.fr Habitat & Dévelppement Ile-de-France www.pahcurcurnnes.fr Cmpte-rendu de la réunin du 1er ctbre 2014 Cprpriété Bis Sauvage Présents : M. Becker Président du cnseil syndical Mme Rassat Membre du cnseil

Plus en détail

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant.

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant. Aide à la cnceptin C est en 2007 qu a été établie la première réglementatin sur l existant. Objectif principal : Faire diminuer les dépenses énergétiques et les émissins de gaz à effet de serre. Respnsabilité

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

Le livret des aides à la rénovation des immeubles de Lille Lomme Hellemmes pour les propriétaires occupants ou bailleurs

Le livret des aides à la rénovation des immeubles de Lille Lomme Hellemmes pour les propriétaires occupants ou bailleurs Le livret des aides à la rénvatin des immeubles de Lille Lmme Hellemmes pur les prpriétaires ccupants u bailleurs SOMMAIRE De très nmbreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vs travaux

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES PIERRE BALLAIRE, CONSEIL GENERAL DU CHER, CATHERINE CHARLOT-VALDIEU, ASSOCIATION

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

Notre métier: réalisateur d économies

Notre métier: réalisateur d économies Ntre métier: réalisateur d écnmies 1 L énergie est un des 3 premiers pstes de cûts pur les industriels et sn prix est en cnstante augmentatin Okavang Energy identifie et met cncrètement en œuvre 15 à 30%

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

2013 : LES 30 ANS D ACERMI

2013 : LES 30 ANS D ACERMI ACERMI BATIMAT 2013 2013 : LES 30 ANS D ACERMI LA MARQUE DE CERTIFICATION DES ISOLANTS AU SERVICE DES PROFESSIONNELS ACERMI BATIMAT 2013 ACERMI, UNE CERTIFICATION QUI S ADAPTE AUX ÉVOLUTIONS ET TENDANCES

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» à compter du 1 er janvier 2015

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» à compter du 1 er janvier 2015 Détail des qualificatins OPQIBI bénéficiant de la recnnaissance «RGE» à cmpter du 1 er janvier 2015 (30/10/2014) 1. Qualificatins liées à la perfrmance énergétique des bâtiments 1.1. Evlutin des qualificatins

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

Catalogue Solutions & Services

Catalogue Solutions & Services Catalgue Slutins & Services b.ec-manager prpse des slutins et des services d Efficacité Energétique. Ces utils d aide à la décisin deviennent de plus en plus indispensables dans le cadre d un plan d actin

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle Slutins de piltage énergétique pur les bâtiments d activité prfessinnelle Efficiency Builder CONFIDENTIEL - Prpriété de Bnext Energy BNEXT ENERGY: HISTORIQUE ET CHIFFRES CLÉS Entrée à l incubateur Midi

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Contribution au groupe de travail Rénovation des logements : du diagnostic à l usage. Créons ensemble la «carte vitale du logement»

Contribution au groupe de travail Rénovation des logements : du diagnostic à l usage. Créons ensemble la «carte vitale du logement» Siège scial 12, rue des Crdelières 75013 PARIS T: 01 53 91 03 03 F: 01 53 91 04 44 citemetrie@citemetrie.fr S.A.R.L. au capital de 14 300 Siret n 350 662 862 00043 Cde NAF 7112B Cntributin au grupe de

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012 Chantier Financements Innvants de l efficacité énergétique Présents : Mme Gantier Shift Capital M Suchn Delitte M Garrel Acfi M Estienne Lb-p M Darrel Gdf Suez ( call cnférence) Melle Buhalassa Green Prperty

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Prgramme d actins pur amélirer la préventin des vilences faites aux femmes, des vilences intrafamiliales, et l aide aux victimes TÉLÉPHONE PORTABLE D ALERTE POUR FEMMES VICTIMES

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

La sauvegarde en ligne externalisée

La sauvegarde en ligne externalisée La sauvegarde en ligne externalisée En cmplément des systèmes de sauvegarde interne, nus vus recmmandns la mise en place d'une sauvegarde en ligne permettant de stcker vs dnnées l'extérieur de vtre entreprise.

Plus en détail

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE Une frmatin au métier de Lgisticien de Santé 2014/2015 PRESENTATION DE L INSTITUT ET DE LA FORMATION L ALTERNANCE COTE RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Appel à Projets BPFI-PACA «Bâtiments performants ou exemplaires pour des filières innovantes en Provence-Alpes-Côte d Azur»

Appel à Projets BPFI-PACA «Bâtiments performants ou exemplaires pour des filières innovantes en Provence-Alpes-Côte d Azur» Appel à Prjets BPFI-PACA «Bâtiments perfrmants u exemplaires pur des filières innvantes en Prvence-Alpes-Côte d Azur» Année 2015-2016 Cet appel à prjets est lancé dans le cadre des pératins exemplaires

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

performance strategy claim

performance strategy claim perfrmance strategy claim Offre Cuverture Glbale Maîtriser vs intérêts cntractuels et cmmerciaux tut au lng du prjet Scpe de ntre interventin Culture du Cntract management Stratégie cntractuelle du prjet

Plus en détail

Palais de Justice de Montluçon. Travaux d'aménagement du Bâtiment. 114 boulevards de Courtais 03100 Montluçon PRESENTATION DU PROJET

Palais de Justice de Montluçon. Travaux d'aménagement du Bâtiment. 114 boulevards de Courtais 03100 Montluçon PRESENTATION DU PROJET Palais de Justice de Mntluçn Travaux d'aménagement du Bâtiment 114 bulevards de Curtais 03100 Mntluçn PRESENTATION DU PROJET Janvier 2013 1 Présentatin de l pératin 1.1 Cntexte Le bâtiment du palais de

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI relevant des dispositifs «RGE» et «audit énergétique réglementaire» pour lesquelles des instructeurs sont recherchés

Détail des qualifications OPQIBI relevant des dispositifs «RGE» et «audit énergétique réglementaire» pour lesquelles des instructeurs sont recherchés Détail des qualificatins OPQIBI relevant des dispsitifs «RGE» et «audit énergétique réglementaire» pur lesquelles des instructeurs snt recherchés (20/01/15) 1. Qualificatins relevant du dispsitif «RGE»

Plus en détail

La Gestion de projet Web

La Gestion de projet Web La Gestin de prjet Web Définitin de gestin de prjet Gérer et animer un prjet, être chef de prjet c est d abrd savir en négcier l bjectif mais aussi prévir. Pur cela, il faut savir mettre en œuvre les utils

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

Formation Référencement / SEO e-commerce

Formation Référencement / SEO e-commerce Page 1 sur 5 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Frmatin Référencement / SEO e-cmmerce Optimisez et amélirer vtre visibilité

Plus en détail

INGEXPERT. idées. lumière * Conseil. Accompagnement. du Management de la Maintenance industrielle, tertiaire, BTP, transport et biomédicale

INGEXPERT. idées. lumière * Conseil. Accompagnement. du Management de la Maintenance industrielle, tertiaire, BTP, transport et biomédicale INGEXPERT idées. lumière * Cnseil. Accmpagnement. du Management de la Maintenance industrielle, tertiaire, BTP, transprt et bimédicale Fiabilisatin des équipements - Missins * Ingexpert vus accmpagne dans

Plus en détail

Réseau de balises météo FFVL

Réseau de balises météo FFVL Réseau Balise mété FFVL Page 1 / 6 Réseau de balises mété FFVL Mdèle PITERAK ----------- DOCUMENTATION TECHNIQUE 2015 ADISON Savie Technlac Bat. Arche BP246 73374 Le Burget du lac- France Tél. : 04 79

Plus en détail

Mise à niveau d une copropriété. 21 octobre 2014 Saint Mandé

Mise à niveau d une copropriété. 21 octobre 2014 Saint Mandé Mise à niveau d une copropriété 21 octobre 2014 Saint Mandé Ville de Saint-Mandé: les actions en direction des copropriétés Constat : 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est composé d immeubles collectifs

Plus en détail

APPEL EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/103 Bis. En vue de pourvoir à 2 postes d électriciens (H/F) à temps plein (38h/sem.)

APPEL EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/103 Bis. En vue de pourvoir à 2 postes d électriciens (H/F) à temps plein (38h/sem.) Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 16 Nvembre 2015

Plus en détail

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION ) ) Éducititn l'ahanait Eeselremeni suphieler gecherctie W NORD MEUSIEN ))) LA FORMATION CONTINUE. PROJET DE FORMATION ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE ET D'AIDE A L'ELABORATION D'UN PROJET DE REINSERTION CER

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE nnecy, le 8 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 8 juillet 2015 : Cmité syndical du SYNE Réseau très haut débit en fibre ptique départemental : Le chix de la sciété TUTOR pur expliter le réseau public

Plus en détail

Booster votre transformation par l Ergonomie!

Booster votre transformation par l Ergonomie! Page 1 sur 5 The e-cmmerce Academy 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Bster vtre transfrmatin par l Ergnmie! Pertinence + facilité

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

Communiqué de presse. Salon Industrie Parc des Expositions Paris Nord Villepinte 4/8 avril 2016

Communiqué de presse. Salon Industrie Parc des Expositions Paris Nord Villepinte 4/8 avril 2016 Cmmuniqué de presse Saln Industrie Parc des Expsitins Paris Nrd Villepinte 4/8 avril 2016 Directeur Cmmunicatin GSE itessier@gsegrup.cm GSE, un métier, des engagements GSE cnçit et réalise depuis plus

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

LE COLLECTIF «ISOLONS LA TERRE CONTRE LE CO 2» 10 ans de mobilisation pour des bâtiments à basse consommation d énergie 1

LE COLLECTIF «ISOLONS LA TERRE CONTRE LE CO 2» 10 ans de mobilisation pour des bâtiments à basse consommation d énergie 1 LE COLLECTIF «ISOLONS LA TERRE CONTRE LE CO 2» 10 ans de mbilisatin pur des bâtiments à basse cnsmmatin d énergie 1 CONTRIBUER AU RESPECT DES ENGAGEMENTS DE LA FRANCE EN REDUISANT FORTEMENT LES CONSOMMATIONS

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

Formation à destination des professionnels de l hôtellerie

Formation à destination des professionnels de l hôtellerie Frmatin à destinatin des prfessinnels de l hôtellerie COMMENT COMMERCIALISER SON ETABLISSEMENT HOTELIER? Nus vus prpsns 2 mdules : Mdule 1 : bâtir/ptimiser sa stratégie cmmerciale Mdule 2 : Les techniques

Plus en détail

Service de maintenance et de support

Service de maintenance et de support Service de maintenance et de supprt Entre les sussignés La sciété Intelimedia, Ci-après dénmmée (Le mainteneur) d une part, Et La sciété XXXXXXXXX, Ci-après dénmmée (Le client) d autre part, Il a été cnvenu

Plus en détail

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER,

Plus en détail

Les tendances du sourcing

Les tendances du sourcing Assciatin Française pur la prmtin des bnnes pratiques de surcing escm. Les tendances du surcing Le 24 Septembre 2015 Lyn Stéphane Gilles (Prjets & Perfrmance) Laurent Cquard (GFI) Les tendances du surcing

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. ATEc N 21/13-38 obtenu le 20 juin 2013. Appuyer sur entrée pour le défilement des pages

NOTE TECHNIQUE. ATEc N 21/13-38 obtenu le 20 juin 2013. Appuyer sur entrée pour le défilement des pages 1 NOTE TECHNIQUE ATEc N 21/13-38 btenu le 20 juin 2013 Appuyer sur entrée pur le défilement des pages SOMMAIRE 2 1. Objet de la nte technique 2. Brevet INPI 3. Répartitin des charges sur la titure 3. Répartitin

Plus en détail

En 30 minutes nous vous donnons le moyen pour calculer votre ROI avec le LEAN Téléphonez-nous!

En 30 minutes nous vous donnons le moyen pour calculer votre ROI avec le LEAN Téléphonez-nous! Fiche prduit Accmpagnement: LEAN Healthcare Page : 1 sur 5 Dcument N : 88-0033/07 Distributin : Interne : DOQ Validé par : FPa Date : 2011-09-12 Impressin le : 2014-05-03 Externe : Oui V 07 : 2014-05-03

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE DEPARTEMENT DU MAINE ET LOIRE (49) Mise à jur du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégratin du vlet eaux pluviales Dssier de cnsultatin des bureaux d études Cahier

Plus en détail

«Les Certificats d Economie d Energie»

«Les Certificats d Economie d Energie» Cmpte rendu Club Energie 22 Mars 2010 «Les Certificats d Ecnmie d Energie» SOMMAIRE 1. 14h00 Tur de table... 3 2. 14h10 Présentatin de l assciatin AMORCE Emmanuel Gy, Adjint Energie, Réseaux de chaleur

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Contrat de Destination Voyage dans les Alpes Volet 2 / Comité Technique 17 Avril 2015

Contrat de Destination Voyage dans les Alpes Volet 2 / Comité Technique 17 Avril 2015 Cmpte-rendu Cntrat de Destinatin Vyage dans les Alpes Vlet 2 / Cmité Technique 17 Avril 2015 Participants : - Grande Traversée des Alpes : Muriel FAURE, Directrice Carline RIVA, Respnsable du Pôle Hébergements

Plus en détail