Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2"

Transcription

1 Fiche d applicatin : Systèmes saisnniers de prductin d eau chaude sanitaire Date Mdificatin Versin 1 er mars 2013 Versin initiale 1 1/7

2 Préambule Cette fiche d applicatin présente la méthde de prise en cmpte des systèmes saisnniers de prductin d eau chaude sanitaire dans la RT Est défini cmme système saisnnier de prductin d eau chaude sanitaire un mde de prductin de l eau chaude sanitaire pendant la péride estivale différent de celui de la péride hivernale. La fiche d applicatin est assciée à un util permettant de déterminer, pur des systèmes de prductin saisnniers, la part des cnsmmatins satisfaites par chacun des systèmes dans le bilan annuel. Champ d applicatin Cette fiche est applicable pur l ensemble des usages définis dans la RT2012, et peut ne s appliquer que sur une zne de bâtiment Elle est applicable aux cuples de systèmes suivants : Système de prductin d ECS «hivernal» Chaudière bis assciée à une prductin slaire Réseau de chaleur asscié à une prductin slaire Chaudière bis Réseau de chaleur Système de prductin d ECS «estival» Prductin slaire cmplétée par un appint électrique u gaz Prductin slaire cmplétée par un appint électrique u gaz Prductin électrique u gaz Prductin électrique u gaz 2/7

3 Prise en cmpte des systèmes saisnniers dans le calcul réglementaire Deux calculs indépendants divent être menés avec le mteur réglementaire, sur une année cmplète : - Un calcul avec le système hivernal - Un calcul avec le système estival La cnsmmatin énergétique d un bâtiment équipé d un système saisnnier de prductin d ECS est déterminée seln le tableau ci dessus : Pste de cnsmmatin RT Déterminatin des cnsmmatins énergétiques par pste RT Chauffage Système hivernal 100% et estival 0 % Refridissement Prductin ECS Eclairage Ventilatin Auxilliaires pur chauffage, refridissement et prductin d'eau chaude sanitaire Calcul des cnsmmatins des systèmes hivernal et estival seln les pérides de fnctinnement de chaque système Un fichier excel asscié à cette fiche permet de déterminer la part des cnsmmatins d eau chaude sanitaire liée à chacun des deux systèmes. Utilisatin de l util excel Dans le premier nglet «Répartitin des cnsmmatins», il est nécessaire de préciser, pur le bâtiment / la zne cncernée par le système saisnnier : - Les cnsmmatins mensuelles de chauffage du système hivernal - Les cnsmmatins mensuelles d ECS du système hivernal et du système estival - Les cnsmmatins annuelles en chauffage, refridissement, éclairage, auxiliaires de ventilatin, autres auxiliaires, ECS du système hivernal et du système estival. 3/7

4 Une fis ces caractéristiques rentrées, l util calcule la part des cnsmmatins d eau chaude sanitaire assciée à chaque système. Le deuxième nglet «Bâtiments multiznes» permet de traiter le cas de bâtiments multiznes dnt certaines znes seulement snt cncernées par la saisnnalité du système. Dans ce deuxième nglet, il suffit d indiquer la SHONrt et le Cep assciés à chaque zne et de préciser si la zne est cncernée u nn par un système saisnnier. Si elle l est, calculer le Cep avec le premier nglet. Le Cep glbal du bâtiment est btenu en faisant une myenne pndérée des Cep de chaque zne par la SHONrt de chaque zne. Dnnées cnventinnelles La péride d utilisatin du système estival est définie de manière cnventinnelle : - Elle débute le dernier mis cmprtant des cnsmmatins de chauffage. Sur ce mis, les cnsmmatins d ECS snt affectées : A 50% au système hivernal A 50% au système estival - Elle se termine le premier mis cmprtant des cnsmmatins de chauffage. Sur ce mis, les cnsmmatins d ECS snt affectées : A 50% au système hivernal A 50% au système estival 4/7

5 Exemple d applicatin Cnsidérns un bâtiment cnstitué de 2 znes : Zne 1 : lgements cllectifs, SHONrt=450m² Système de chauffage : réseau de chaleur Système ECS : Hivernal : prductin par le réseau de chaleur Estival : prductin électrique Zne 2 : bureaux, SHONrt=100m² Système de chauffage : réseau de chaleur Système ECS : prductin électrique en micr-accumulatin L util excel asscié à la fiche permet de calculer les cnsmmatins finales du bâtiment : 5/7

6 - Onglet «Répartitin des cnsmmatins» Outil d'aide à l'applicatin Système saisnnier ECS RT 2012 Versin 2 : Mise en ligne le XX/XX/12 Dnnées de srtie : Part des cnsmmatins d'ecs du système hivernal 66% : Part des cnsmmatins d'ecs du système estival :34% Cnsmmatins (kwhep/m²shonrt.an) Système hivernal Système estival Retenu Chauffage annuel Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Aût Septembre Octbre Nvembre Décembre Refridissement annuel ECS annuel Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Aût Septembre Octbre Nvembre Décembre Eclairage annuel Ventilatin annuel Auxiliaires annuel Cep /7

7 - Onglet «Bâtiments multiznes» - Outil d'aide à l'applicatin Système saisnnier ECS RT Bâtiments multiznes Versin 2 : Mise en ligne le XX/XX/12 Cep (kwhep/m²shonrt.an) SHONrt (m²) Système saisnnier? Zne Oui Zne Nn Zne 3 - Zne 4 - Zne 5 - Zne 6 - Zne 7 - Zne 8 - Zne 9 - Zne 10 - Bâtiment /7

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Présentatin des utils de maitrise de l énergie à dispsitin des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Immbilier Durable Energie Carbne Frmatin Sinte Statut Sinte est un cabinet de cnseil et d ingénierie spécialisé

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Atelier : la maitrise des charges de chauffage Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété 14 000 cprpriétés adhérentes Une

Plus en détail

Évaluation des logiciels DPE Règlement

Évaluation des logiciels DPE Règlement Évaluatin des lgiciels DPE - Règlement Évaluatin des lgiciels DPE Règlement 1 Présentatin La prcédure d évaluatin des lgiciels de Diagnstics Perfrmance Énergétique (DPE) a pur bjectif de dnner aux éditeurs

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

HERMIQUE SOMMAIRE 3. CONFORT D ETE... 12

HERMIQUE SOMMAIRE 3. CONFORT D ETE... 12 HERMIQUE SOMMAIRE 1. PRINCIPES GENERAUX... 2 A. CONTEXTE ET OBJECTIF GENERAL... 2 B. GRANDEURS THERMIQUES... 2 C. LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION NEUVE... 6 2. REGLEMENTATION EN

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PARTIE V NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Dssier établi par : Laurent IACHKINE SAUNIER et Assciés 5 Rue de Tilly 14400 BAYEUX Aux dates du : Juin 2011 et aût 2012 Dernière mdificatin : Octbre 2013 Partie

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementatin Thermique 2012 Cadre standard de présentatin du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique» Opératin :_Bâtiment Etude thermique du :15/04/2014 Lgiciel et versin :E4tech sftware SA, Lessai,

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

17 L ABONNEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS

17 L ABONNEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS 17 L ABONNEMENT ES HARGES ET ES PROUITS Objectif(s) : ntenus : Mdalités : Présentatin des principes cmptables. nnaissances assciées. rs, Applicatins, Synthèse. TABLE ES MATIERES hapitre 1. aractéristiques

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

Performance énergétique et réglementation

Performance énergétique et réglementation Perfrmance énergétique et réglementatin Sihem TASCA-GUERNOUTI CETE de l uest Rencntre ARCAD Simulatin thermique dynamique 23 mars 2012 Centre d'etudes Techniques de l'equipement de l'ouest www.cete-uest.develppement-durable.guv.fr

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

YVP/JMD Page 1 01/07/2009

YVP/JMD Page 1 01/07/2009 YVP/JMD Page 1 01/07/2009 Table des matières Table des matières... 1 Installatin Saphir (cmplet) sur pstes clients... 2 Installatin Saphir Web sur pstes clients... 5 YVP/JMD Page 2 01/07/2009 Installatin

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

Précisions pour la comptabilité annuelle des stupéfiants 2015

Précisions pour la comptabilité annuelle des stupéfiants 2015 Précisins pur la cmptabilité annuelle des stupéfiants 2015 Feuille 1, Substances : Bilan / Stck Stck au 1 er jan. Chiffres des stcks détenus à cette date. Stck au 31 déc. Chiffres des stcks détenus à cette

Plus en détail

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant.

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant. Aide à la cnceptin C est en 2007 qu a été établie la première réglementatin sur l existant. Objectif principal : Faire diminuer les dépenses énergétiques et les émissins de gaz à effet de serre. Respnsabilité

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. MARCHE ADAPTÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE ÉTABLI EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS RELATIF A : INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Analyse des Dnnées du Cmmerce Extérieur Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE ANALYSE DES DONNEES DU COMMERCE EXTERIEUR DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

Office 2007 Le Ruban. Application Word 2007. Présentation des commandes les plus communes

Office 2007 Le Ruban. Application Word 2007. Présentation des commandes les plus communes Office 2007 Le Ruban Applicatin Wrd 2007 Présentatin des cmmandes les plus cmmunes Jacques DURAND Micrsann 07/01/2011 Micrsann Sessin 2010 2011 Atelier BVE GÉNÉRALITÉS Le Ruban a été cnçu pur accélérer

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET. Tirage au sort Temps Fort Compressé 2016

REGLEMENT COMPLET. Tirage au sort Temps Fort Compressé 2016 REGLEMENT COMPLET Tirage au srt Temps Frt Cmpressé 2016 ARTICLE 1 Sciété rganisatrice UNILEVER FRANCE, Sciété par actins simplifiée au capital de 28 317 129, immatriculée au Registre du Cmmerce et des

Plus en détail

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE 1 - BUT Ce TP a pur but de mettre en œuvre une installatin électrique alimentée par un panneau slaire. Cette étude cmprendra : L analyse du besin en énergie

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014 01/2010 05/2010 09/2010 01/2011 05/2011 09/2011 01/2012 05/2012 09/2012 01/2013 05/2013 09/2013 01/2014 05/2014 09/2014 Inflatin (%) COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 7 nvembre 2014 Indice des prix à

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire RTAA 2016 Fiche d applicatin Versin 2.0 THERMIQUE Eau chaude sanitaire slaire Les fiches d'applicatin permettent sur des pints précis d'apprter des éclairages pur faciliter l'applicatin de la réglementatin.

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Contenus. Bati-Cube PDF des Mises à jour

Contenus. Bati-Cube PDF des Mises à jour Cntenus I. Mises à jur de la Versin 1.79 et 1.80... 2 1. Résumé 1.79 et 1.80... 2 2. Bati-Cube 1.79 et 1.80 en détails... 3 II. Mises à jur de la Versin 1.77 et 1.78... 4 1. Résumé 1.77 et 1.78... 4 2.

Plus en détail

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi - 14 - AMFB - Présentatin de BIBLIO et mde d empli Daniel Ghyselinck & Marcel Lecmte Daniel Ghyselinck, ntre infrmaticien de génie, a cnçu un lgiciel simple et sbre d apparence, mais qui cnstitue à ns

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Cmptabilité Manuel d utilisatin Infcentre BFC Tme 2 Dmaine Dépenses Versin 1.18 Avril 2016 Mises à jur du dcument Ce qui est nuveau Thème Chapitre Page Ce qui a évlué Thème Chapitre Page

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES STOCKS. Evaluation et traitements comptables des dépréciations relatives aux stocks.

LES DEPRECIATIONS DES STOCKS. Evaluation et traitements comptables des dépréciations relatives aux stocks. LES DEPRECIATIONS DES STOCKS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Evaluatin et traitements cmptables des dépréciatins relatives aux stcks. Stcks et inventaire, Variatin des stcks, Prductin stckée. Annulatin

Plus en détail

Comment passer son marché subséquent Gaz auprès de GAZ DE BORDEAUX?

Comment passer son marché subséquent Gaz auprès de GAZ DE BORDEAUX? Cmment passer sn marché subséquent Gaz auprès de GAZ DE BORDEAUX? Dit-n résilier sn cntrat auprès de GDF? La résiliatin est de drit et de fait au 31/12/2014 (respectivement 31/12/2015) pur les pints de

Plus en détail

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme.

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme. CONTRATS A LONG TERME Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Principes et traitements cmptables des pératins à lng terme. Facturatin, Régularisatin des charges et des prduits, Prductin stckée. Analyse des

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Extrait du site Internet www.isere.fr / Partenaires / Guides des aides. Conseil général de l Isère Aides aux collectivités Dotation départementale

Extrait du site Internet www.isere.fr / Partenaires / Guides des aides. Conseil général de l Isère Aides aux collectivités Dotation départementale Extrait du site Internet www.isere.fr / Partenaires / Guides des aides Cnseil général de l Isère Aides aux cllectivités Dtatin départementale ASSAINISSEMENT Le Cnseil général de l'isère a décidé de faire

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES Objectif(s) : Analyse des charges indirectes : Pré requis : Mdalités : Ecarts sur Budget, Ecarts sur Activité, Ecarts sur Rendement. Principes des charges indirectes

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

MAREVA 2 METHODE D ANALYSE ET DE REMONTEE DE LA VALEUR. GUIDE ADMINISTRATEUR MAREVA 2 Excel / Calc

MAREVA 2 METHODE D ANALYSE ET DE REMONTEE DE LA VALEUR. GUIDE ADMINISTRATEUR MAREVA 2 Excel / Calc Directin interministérielle des systèmes d infrmatin et de cmmunicatin Excel / Calc 1. Intrductin Ce guide Administrateur a pur bjectif d expliquer aux administrateurs des utils le fnctinnement des fichiers,

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Le Rousset / Saône-et-Loire. Etude d opportunité pour l approvisionnement énergétique 17-06-2015.

Projet de domaine Center Parcs Le Rousset / Saône-et-Loire. Etude d opportunité pour l approvisionnement énergétique 17-06-2015. Prjet de dmaine Center Parcs Le Russet / Saône-et-Lire 17-06-2015 Etude d pprtunité pur l apprvisinnement énergétique Réf Date Auteur V1 27/05/2015 ELAN V2 03/06/2015 ELAN V3 05/06/2015 ELAN V4 11/06/2015

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

Référence : Inf-Prof CS Date : Titre : LA RT Les textes en vigueur

Référence : Inf-Prof CS Date : Titre : LA RT Les textes en vigueur Titre : LA RT 2012 Référence : Inf-Prf CS 11 002 Date : 05.2011 Les textes en vigueur Le décret n 2010-1269 du 26 ctbre 2010, relatif aux caractéristiques thermiques et à la perfrmance énergétique des

Plus en détail

FAVORISER LES CHOIX D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET D ECLAIRAGE EFFICACES

FAVORISER LES CHOIX D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET D ECLAIRAGE EFFICACES FAVORISER LES CHOIX D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET D ECLAIRAGE EFFICACES Limiter la cnsmmatin d énergie électrique des équipements d éclairage et électrménagers. PRINCIPES DEMARCHE Les cnsmmatins d énergie

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER»

CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER» CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER» SARL Smecm - Siret n 409 979 382 00028- Cde NAF 4652Z - TVA intra cmmunautaire FR 80409979382 1 L nglet «Base de dnnée» Vus permet de chisir le langage (de base

Plus en détail

ZAC METAIRIE COUËRON (44)

ZAC METAIRIE COUËRON (44) ZAC METAIRIE COUËRON (44) CAHIER DES RECOMMANDATIONS ENERGETIQUES Nvembre 2014 Aménageur Urbaniste de la ZAC Bureau d études énergétique LOIRE OCEAN DEVELOPPEMENT, 1, Bd du Zénith 44821 ST HERBLAIN Cedex

Plus en détail

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département du Maine-et-Loire

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département du Maine-et-Loire Rapprt annuel PREFET DE MAINE-ET-LOIRE Directin Départementale des Territires Synthèse sur les services d assainissement cllectif du département du Maine-et-Lire Cpyright 1996-2010 Diadème Ingénierie et

Plus en détail

Directive relative au concept énergétique de bâtiment

Directive relative au concept énergétique de bâtiment RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Département de la sécurité, de la plice et de l'envirnnement Service de l'énergie Versin n 1 Validée le 5 aût 2010 Directive relative au cncept énergétique de bâtiment Cntenu

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation Le CAHIER NORMATIF pur les travaux de cnstructin 4. Mécanique 4.4 Ventilatin Le 18 nvembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 4. Mécanique... 1 4.4 Ventilatin... 1 4.4.1 Prescriptins générales... 1 4.4.2 Salle de

Plus en détail

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013 PKF Weber & Bntemps Les mdificatins en matière fiscale et sécurité sciale pur 2013 Le 21 février 2013 SOMMAIRE I. Nuveautés fiscales A. Accentuatin de la pressin fiscale B. Cmment y faire face? - Mise

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE»

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» Détail des qualificatins OPQIBI bénéficiant de la recnnaissance «RGE» (01/01/15) 1. Qualificatins liées à la perfrmance énergétique des bâtiments 1.1. Qualificatins existantes mises à jur 1.1.1. Qualificatin

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

ROUTE PLUS. Informations Générales et Préconisations

ROUTE PLUS. Informations Générales et Préconisations ROUTE PLUS Infrmatins Générales et Précnisatins PARTIE 1 : PRESENTATION... 2 PARTIE 2 : ARCHITECTURE ROUTE PLUS... 3 1 : Mnpste... 3 2 : Multipstes... 3 3 : Serveur d applicatin / Terminaux... 4 PARTIE

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 17 janvier 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 17 janvier 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 17 janvier 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

APPEL A PROJETS BATIMENTS BASSE CONSOMMATION (PREBAT-EFFINERGIE) ANNEE 2010

APPEL A PROJETS BATIMENTS BASSE CONSOMMATION (PREBAT-EFFINERGIE) ANNEE 2010 APPEL A PROJETS BATIMENTS BASSE CONSOMMATION (PREBAT-EFFINERGIE) ANNEE 2010 L appel à prjets «Bâtiments Basse Cnsmmatin» 2010 est financé dans le cadre du cntrat de prjets Etat-Régin 2007-2013, en partenariat

Plus en détail

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES PIERRE BALLAIRE, CONSEIL GENERAL DU CHER, CATHERINE CHARLOT-VALDIEU, ASSOCIATION

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A PROJETS 2014 Mdèles de tumeurs spntanées chez l animal pur la recherche translatinnelle en cancérlgie L'ITMO Cancer de l alliance natinale pur les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) en

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

HQE Performance. Règles d application pour l évaluation environnementale des bâtiments neufs

HQE Performance. Règles d application pour l évaluation environnementale des bâtiments neufs HQE Perfrmance Règles d applicatin pur l évaluatin envirnnementale des bâtiments neufs Juin 2015 D après les Règles d applicatin HQE Perfrmance pur l évaluatin envirnnementale des bâtiments neufs de Mars

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION

CONSEIL D ADMINISTRATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DES OPERATIONS DIRECTION DES MOYENS

Plus en détail

Mode d emploi : PHILAPLUS pour PC équipé de Windows

Mode d emploi : PHILAPLUS pour PC équipé de Windows 2. Vue série Tuches de navigatin Revenir au 1 er timbre Aller au précédent- au suivant au dernier timbre Série Timbre du n x au n x Intitulé de la série Descriptin du timbre Ccher ici les timbres dnt vus

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012 Chantier Financements Innvants de l efficacité énergétique Présents : Mme Gantier Shift Capital M Suchn Delitte M Garrel Acfi M Estienne Lb-p M Darrel Gdf Suez ( call cnférence) Melle Buhalassa Green Prperty

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation

Manuel d installation et d utilisation Versin 1.14 Manuel d installatin et d utilisatin HDM 13 rue des Frères Lumière 38230 TIGNIEU TEL 04 78 32 07 20 FAX 04 78 32 07 30 Mail cntact.hdm@wanad.fr Tables des matières I Cncept EcMax... 3 II EcMax

Plus en détail

Représenté(s) par (nom, prénom et qualité) : Dirk Van den Haute, agissant en qualité d Administrateur-délégué

Représenté(s) par (nom, prénom et qualité) : Dirk Van den Haute, agissant en qualité d Administrateur-délégué Cnventin cllective de travail instaurant des avantages nn récurrents liés aux résultats (C.C.T. n 90 du 20 décembre 2007 et C.C.T. n 90bis du 21 décembre 2010 Li du 21 décembre 2007) Entre l emplyeur :

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD sur 7 travail. ECF, représenté par M. André VINCENT LECHAT Et D une part IFEC, représenté par M. Francis PRÊCHEUR Entre DE LA DUREE DU TRAVAIL - AVENANT 24 bis RELATIF AU CALCUL ANNUEL EN JOURS Branche

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

Cas particuliers - «Titres V»

Cas particuliers - «Titres V» Certains produits utilisés dans le bâtiment ne sont pas pris en compte par la réglementation thermique RT 2005. Pour pouvoir toutefois être utilisés, ces produits doivent faire l objet d une demande de

Plus en détail

VEILLE REGLEMENTAIRE

VEILLE REGLEMENTAIRE VEILLE REGLEMENTAIRE Préambule La maîtrise de l énergie est essentielle en raisn de la raréfactin des ressurces fssiles, de l augmentatin du prix de l énergie, de la lutte cntre le changement climatique.

Plus en détail

Construire une feuille de calculs (suite)

Construire une feuille de calculs (suite) Cnstruire une feuille de calculs (suite) 1. La mise en frme cnditinnelle La mise en frme cnditinnelle permet de mdifier certains paramètres du frmat d une cellule lrsque le cntenu de la cellule satisfait

Plus en détail

RT 2012 : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois

RT 2012 : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois Christophe Lavergne, magazine l installateur Daniel Goupil, ECS ingénierie Thomas Perrissin, ÖkoFEN Production/consommation de granulés en France

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail