LES CHARGES DE PERSONNEL. Découvrir les traitements comptables des charges de personnel selon le PCG.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CHARGES DE PERSONNEL. Découvrir les traitements comptables des charges de personnel selon le PCG."

Transcription

1 LES CHARGES DE PERSONNEL Objectifs : Décuvrir les traitements cmptables des charges de persnnel seln le PCG. Pré-requis : Cnnaissances en législatin du travail, Bulletins de paye et livre de paye. Mdalités : Salaires et les rémunératins Charges patrnales (sciales et fiscales), Cmptes, Enregistrements cmptables chrnlgiques, Exemples, Synthèse, Applicatins. TABLE DES MATIERES INTRODUCTION Chapitre 1. ELEMENTS DE CALCUL DU SALAIRE NET Salaire de base Salaire hraire Décmpte du temps de travail Lexique Salaire mensuel u mensualisé Heures supplémentaires Temps partiel et mensualisatin Autres méthdes de calcul du salaire de base Salaire Minimum Interprfessinnel de Crissance (SMIC) Majratins accessires au salaire Avantages en nature Frais prfessinnels u indemnités Ctisatins retenues sur salaires Ctisatins salariales CSG et CRDS Autres retenues Retenues pur absence Acmpte versé Avance versée Avantages en nature Oppsitin (saisie arrêt) Ctisatins à des mutuelles cmplémentaires Paiement des rémunératins nettes Chapitre 2. CHARGES PATRONALES IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 1 / 41

2 2.1. Ctisatins sciales patrnales Charges fiscales basées sur les salaires Autres charges relatives au persnnel Chapitre 3. DOCUMENTS ET TRAITEMENTS RELATIFS A LA PAYE Structure d'un bulletin de paye Exemple de bulletin de paye Livre de paye u jurnal des salaires Organisatin des traitements relatifs à la paye Principes de traitements cmptables Fiche individuelle du salarié Déclaratin Annuelle des Dnnées Sciales (DADS) Reçu d'acmpte u d'avance Reçu pur slde de tut cmpte Décmptes de pints de retraite cmplémentaire Certificat de travail Chapitre 4. TRAITEMENTS COMPTABLES DES CHARGES DE PERSONNEL Cmptes relatifs aux charges de persnnel Cmptes de charges Cmptes de tiers Traitements cmptables Avance u acmpte Salaires bruts u masse salariale Ctisatins sciales et retenues diverses Paiement des salaires nets Avantages en nature Purbires du persnnel Chapitre 5. CALCUL DES CHARGES PATRONALES Principes Méthdes Déclaratins et brdereaux Déclaratin par internet Chapitre 6. COMPTABILISATION DES CHARGES PATRONALES Enregistrement Paiement Chapitre 7. AUTRES CHARGES Charges fiscales Œuvres sciales et autres versements Chapitre 8. PRESTATIONS SOCIALES Principes Cmptabilisatin Chapitre 9. TITRES RESTAURANT Principes Cmptabilisatin Chapitre 10. CONGES PAYES Durée IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 2 / 41

3 10.2. Calcul Paiement Cmptabilisatin Régularisatin Aspect fiscal Chapitre 11. PARTICIPATION AUX RESULTATS ET INTERESSEMENT Participatin Intéressement Chapitre 12. REGULARISATION DES CHARGES SOCIALES Chapitre 13. SYNTHESE Chapitre 14. APPLICATION Enncé et travail à faire Annexe Crrectin Chapitre 15. APPLICATION Enncé et travail à faire Dcument Annexes Annexe Annexe Annexe Crrectin Travail Travail Travail Chapitre 16. APPLICATION Enncé et travail à faire Crrectin Travail Travail Travail Chapitre 17. APPLICATION Enncé et travail à faire Annexe Crrectin Chapitre 18. APPLICATION Enncé et travail à faire Annexe Crrectin IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 3 / 41

4 INTRODUCTION. Les charges de persnnel cmprennent : les salaires et rémunératins versés au persnnel salarié (emplyés, uvriers, techniciens,...) et au persnnel d'encadrement (chefs de service, directeurs,...) en cntrepartie d'un travail. Emplyeur et salarié snt liés par un cntrat de travail, le plus suvent à Durée Déterminée (CDD) u à Durée Indéterminée (CDI). les charges patrnales, calculées sur les salaires et rémunératins : sciales, destinées aux rganismes sciaux de Sécurité Sciale, de chômage, de retraite, fiscales, versées à l administratin des impôts. Chapitre 1. ELEMENTS DE CALCUL DU SALAIRE NET Salaire de base Salaire hraire. Durée légale du travail hebdmadaire : 35 heures. Durée maximale ttale hebdmadaire : 48 heures (u 46 heures par semaine en myenne sur 12 semaines sauf dérgatins). Durée jurnalière maximale : 10 heures. Durée mensuelle : (35 H x 52 semaines) / 12 mis = 151,67 heures par mis u 455/3 heures. Salaire de base = Taux hraire nrmal x Nmbre d'heures effectuées Heures supplémentaires décmptées par semaine (effectuées au-delà des 35 heures hebdmadaires) avec majratin légale seln la taille de l entreprise : si effectif < = 20 salariés : majratin de + 10 % : de la 36 ème à la 39 ème heure (sit 4 heures), majratin de + 25 % : de la 40 ème à la 43 ème heure (sit 4 heures), majratin de + 50 % : au delà de la 43 ème heure. si effectif > 20 salariés : majratin de + 25 % : de la 36 ème à la 43 ème heure sit (sit 8 heures), majratin de + 50 % : au delà de la 44 ème heure. Tant que le nmbre des heures supplémentaires par salarié est inférieur u égal au cntingent annuel (220 H) par salarié, l'autrisatin de l'inspectin du travail n est pas nécessaire. EXEMPLE Le taux hraire myen de rémunératin d un salarié est de 10. L entreprise emplie 18 salariés. Pur le mis dernier sn temps de travail est le suivant : Semaine 1 : 37 heures sit 35 HN et 2 HS à 10 %. Semaine 2 : 35 heures sit 35 HN. Semaine 3 : 45 heures sit 35 HN, 4 HS à 10 %, 4 HS à 25 % et 2 HS à 50 %. Semaine 4 : 35 heures sit 35 HN. Semaine 5 (incmplète) : 11,67 HN. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 4 / 41

5 Nmbre d heures ttal : 163,67 heures dnt 151,67 HN, 6 HS à 10 %, 4 HS à 25 % et 2 HS à 50 %. => Evaluatin du salaire brut : le salaire de base : 151,67 HN x 10 = 1 516,70 des heures supplémentaires à + 10 % : 10 x 1,10 x 6 = 66,00 des heures supplémentaires à + 25 % : 10 x 1,25 x 4 = 50,00 des heures supplémentaires à + 50 % : 10 x 1,50 x 2 = 30,00 le salaire brut (avant retenues) 1 662, Décmpte du temps de travail. Seln les situatins, les nécessités de calcul cnduisent à exprimer les durées du travail en minutes u en centièmes. En pratique, le gestinnaire de la paye est cntraint d effectuer des cnversins. Cnséquences : Minutes Fractin d heure Centièmes Exemples 05 mn 1/12 H 8 5 h 05 mn = 5,08 h 10 mn 1/6 H 17 3 h 10 mn = 3,17 h 15 mn 1/4 H 25 6 h 15 mn = 6,25 h 20 mn 1/3 H 33 4 h 20 mn = 4,33 h 30 mn 1/2 H 50 7 h 30 mn = 7,50 h 40 mn 2/3 H 66 5 h 40 mn = 5,66 h 45 mn 3/4 H 75 8 h 45 mn = 8,75 h a) Durée hebdmadaire : 39 H pur 5 jurs de travail Durée myenne qutidienne = 7,80 Heures sit 7 heures 48 minutes. En réalité : 4 jurs de 8 heures 1 jur de 7 heures b) Durée hebdmadaire : 35 H en 5 jurs Durée myenne qutidienne = 7 Heures Lexique. Heures cmplémentaires : heures de travail effectuées au-delà du temps de travail prévu par cntrat, par un salarié à temps partiel. Ces heures ne snt pas majrées. Amplitude : étendue ttale de la jurnée de travail y cmpris : temps de reps, d'habillage, de casse-crûte, d'astreinte, de garde,... Heures d'équivalence : durée de présence hebdmadaire cmpte tenu des "pérides creuses" pur certaines prfessins (hôtels, cafés, restaurants, veilleurs de nuits). Heures de récupératin : heures perdues en raisns de circnstances exceptinnelles, effectuées au-delà de la durée légale et payées cmme des heures nrmales. Reps cmpensateur : cntrepartie des heures supplémentaires effectuées dans le cadre d un cntingent de 220 H par an et par salarié, en temps de reps (exemple : + 50 % jusqu au cntingent et % au delà). IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 5 / 41

6 Reps cmpensateur de remplacement : le paiement des heures supplémentaires peut être remplacé ttalement u partiellement par un reps cmpensateur (exemple : 1 H 15 mn pur les quatre premières, 1 H 30 mn pur les suivantes). Hraires individualisés : aménagements des hraires de travail cmprtant des plages fixes (présence bligatire) et des plages mbiles (présence facultative). Autres expressins : hraires variables, libres, flexibles, à la carte, mbiles, suples,... Astreintes : pérides rémunérées pendant lesquelles le salarié reste à sn dmicile à la dispsitin de l'emplyeur. Travail en équipes successives : Travail en cntinu : les équipes se succèdent sans interruptin tus les jurs de la semaine de nuit cmme de jur (durée myenne sur une année de 35 heures hebdmadaires). Travail en semi-cntinu : (3 x 8 heures) tris équipes se relaient dnt une de nuit et cmprtant un arrêt pur le reps hebdmadaire. Travail en discntinu : (2 x 8 heures) avec un arrêt la nuit et un reps hebdmadaire. Cycle de travail : péride brève (8 à 12 semaines) pendant laquelle la durée du travail cmprend des semaines de plus de 35 H et des semaines de mins de 35 H (cmpensatin). Annualisatin du travail : décmpte du temps de travail sur l'année avec des durées hebdmadaires variables Salaire mensuel u mensualisé. EXEMPLE Pur un salarié payé au mis la durée légale mensuelle est de 151,67 heures u 455/3. Cmment s explique ce nmbre d heures? => 151,67 heures = (35 heures x 52 semaines) / 12 mis Quelle serait la durée légale mensuelle pur 32 heures hebdmadaires? => (32 H x 52 semaines) / 12 mis = 138,67 H Heures supplémentaires. EXEMPLE Sit un salarié embauché pur un salaire de base de 1 820,04 par mis et qui devra effectuer régulièrement 2 heures supplémentaires par semaine. Entreprise de plus de 20 salariés. 1 ) Méthde des heures supplémentaires mensuelles : => Hraire nrmal (légal) mensuel : 151,67 heures. => Taux hraire de rémunératin : 1 820,04 /151,67 = 12,00. => Nmbre d'heures supplémentaires myen mensuel : (2 H x 52 sem) / 12 mis = 8,66 heures sit 26/3 heures. => Rémunératin supplémentaire mensuelle myenne crrespndante : (12 x 1.25 x 26/3 heures) = 130,00. => S alaire mensuel frfaitaire : 1 820, ,00 = 1950,04. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 6 / 41

7 2 ) Méthde du calcul direct : =>12,00 x 37,5 heures x 52 semaines /12 mis = 1 950,00. 3 ) Méthde des "cefficients multiplicateurs" : 1 - calcul de l'équivalent en heures nrmales de l'hraire annuel : [ 35 heures + ( 2 heures x 1,25 ) ] x 52 semaines = 1950 heures. 2 - hraire annuel nrmal : 35 heures x 52 semaines = heures. 3 - cefficient multiplicateur : heures / heures = 1, applicatin du cefficient au salaire mensualisé : 1 820,074 x 1, = 1 950, Temps partiel et mensualisatin. EXEMPLE Une emplyée exerce une activité à temps partiel sit 2/3 temps seln la durée légale. Quelle est sn temps de travail mensuel? => (35 heures x 52 semaines x 2/3) / 12 mis = 101,11 heures Autres méthdes de calcul du salaire de base. Salaire aux pièces : prprtinnel à la prductin réalisée. Salaire fixe + salaire prprtinnel u variable (cmmerciaux, représentants). Salaire calculé seln un cefficient u un indice : méthde utilisée dans la fnctin publique d Etat, hspitalière et des cllectivités territriales (catégries A, B et C). Exemple : Valeur du pint d indice actuel = 5 000,00 / 12 mis / 100 pints = 4, Indice : 500 Salaire brut mensuel crrespndant : 4 117,00 x 500 = 2 083, Salaire Minimum Interprfessinnel de Crissance (SMIC) Taux hraire minimum actuel (au 01/07/2007) : 8,44. SMIC brut mensuel actuel pur 35 H hebdmadaire : 8,44 x 151,67 heures u 8,44 x (455/3) = 1 280,07. Mdalités de relèvement du SMIC : au 1er juillet : - lrsque l indice de référence augmente d au mins 2 %, - par décisin guvernementale «cup de puce». Remarque : le SMIG (Salaire MInimum Garanti) sert de base de calcul pur certaines prestatins sciales (allcatins) ainsi que pur des indemnités et primes Majratins accessires au salaire. Les primes u gratificatins snt de nature très diverse : primes d'ancienneté, de rendement, d'assiduité, de bilan, de 13ème mis, d bjectif, de technicité, de cnduite (chef d'équipe),... seln les cnventins cllectives et les secteurs d activités. Elles snt inscrites dans le cntrat de travail. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 7 / 41

8 Les primes snt : - un cmplément de rémunératin, - cmprises dans le salaire brut, - sumises aux ctisatins sciales, - sumises à l impôt sur le revenu. Les cmmissins cncernent le plus suvent, la rémunératin du persnnel cmmercial (représentants de cmmerce, démarcheur, ) qui cmprend : une partie fixe u de base et une partie variable, en général prprtinnelle au chiffre d'affaires réalisé. Les cmmissins snt évaluées par applicatin de taux prgressifs seln le mntant des ventes réalisées au curs d une péride Avantages en nature. Ce snt des prestatins furnies par l emplyeur au salarié : nurriture (hôtel-restaurant), hébergement (lgement de fnctin), chauffage (gardien), véhicule de fnctin (cadres), équipement téléphnique u infrmatique,... Ils snt furnis à titre gratuit u myennant une participatin partielle du salarié. Après évaluatin, ils snt : - inclus dans le salaire brut, - sumis aux ctisatins sciales, - et impsables. Par cnséquence sur le bulletin de paie, les avantages en nature apparaissent deux fis : - ajutés au salaire de base pur l évaluatin du salaire brut, - déduits après calcul des ctisatins, avant le net à payer Frais prfessinnels u indemnités. Il s agit des dépenses engagées par le salarié pur l exercice de ses activités dans l intérêt de l entreprise et qui lui snt rembursées pur un mntant réel u frfaitaire : indemnités de transprt, frais de déplacement, de repas (prime de panier), de restauratin, d hôtel, d'habillement, de nettyage, de déménagement,... Les indemnités crrespndent à des rembursements de frais réels justifiés, versés par l entreprise au salarié. Elles ne snt : - pas sumises aux ctisatins sciales, - pas impsables à l impôt sur le revenu. Par cnséquent, sur le bulletin de paye, elles snt ajutées après le calcul des ctisatins, avant le net à payer Ctisatins retenues sur salaires Ctisatins salariales. a) Les bases de calcul : Seln les ctisatins, les bases de calcul peuvent être : sit le salaire brut u tranche 1 u A de 0 au plafnd, IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 8 / 41

9 sit la tranche 2 du plafnd jusqu à 3 plafnds, sit la tranche B du plafnd à 4 plafnds, sit la tranche C de 4 plafnds à 8 plafnds. EXEMPLES Si, pur l année actuelle, le plafnd mensuel est de : 2 800,00. Quelle base de calcul faut-il retenir, pur les ctisatins, si le salaire brut mensuel est de 2 400,00? => La ttalité des ctisatins est calculée sur le salaire brut < au plafnd => sit 2 400,00. Quelle base de calcul faut-il retenir, pur les ctisatins, si le salaire brut mensuel est de 3 500,00? => La base de calcul est différente seln les ctisatins calculées sit : sur 2 800,00 (plafnd), sur 3 500,00 (brut), sur la différence (brut plafnd) : 3 500, ,00 = 700,00. b) Les différentes catégries de ctisatins : Ctisatins de Sécurité Sciale : versées à l' U R S S A F (Unin de Recuvrement des ctisatins de Sécurité Sciale et d'allcatins Familiales) pur les risques de maladie, maternité, invalidité, décès, veuvage, vieillesse. Ctisatins d'assurance chômage pur les risques de perte d empli et de revenu : ctisatin à l'assedic (Assciatin pur l'empli dans l'industrie et le Cmmerce), ctisatin chômage des cadres à l'apec (Assciatin pur l'empli des Cadres), ctisatin pur l'asf (Assciatin pur la Structure Financière). Ctisatins de retraite cmplémentaire versée aux retraités en cmplément de la retraite de la Sécurité Sciale (régime vieillesse) : Régime des salariés nn cadres : ARRCO (Assciatin des Régimes de Retraites Cmplémentaires), Régime des cadres : AGIRC (Assciatin Générale des Institutins de Retraites des Cadres) : - ctisatin bligatire, - ctisatin facultative CSG et CRDS. CSG => Cntributin Sciale Généralisée CSG. CRDS => Cntributin au Rembursement de la Dette Sciale. Ces cntributins snt calculées sur tus les revenus du travail ainsi que sur les revenus mbiliers (prduits d épargne sauf exceptins) et fnciers (lyers),... après abattement de 3 % pur frais prfessinnels sit sur 97 % du revenu. Taux actuels : CSG : 7,5 % dnt 5,1% déductibles du revenu et 2,4 % nn déductibles. CRDS : 0,5 % nn déductible en vigueur jusqu au 31 janvier 2014 u plus. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 9 / 41

10 1.6. Autres retenues Retenues pur absence. Ce snt des heures nn effectuées. Quatre mdalités de calcul pssibles : (salaire mensuel / 30 jurs) x nmbre de jurs uvrables u nn uvrables d absence (salaire mensuel / 26 jurs) x nmbre de jurs uvrables nn travaillés (salaire mensuel / nmbre d heures du mis) x nmbre d heures nn effectuées (salaire mensuel / nmbre d heures travaillées du mis) x nmbre d heures nn effectuées EXEMPLE Un salarié travaille 7 heures pendant 5 jurs par semaine. Sn salaire de base mensuel pur 35 heures de travail hebdmadaire s'élève à 1 516,70. Il a été absent 1 jur pur cnvenance persnnelle. Cmment décmpter les heures nn effectuées et à quel taux? 1 jurnée d'absence = 7 heures. Taux hraire = 1 516,70 / 151,67 heures = 10,00 Quel est le mntant de la retenue pur absence? 10,00 x 7 heures = 70, Acmpte versé. C'est un versement effectué à la demande du salarié avant la date nrmale de paiement du salaire. Il crrespnd à un travail déjà effectué. Exemple : Salaire mensuel de 2 000,00. Versement de 1 200,00 le 15 du mis => acmpte. L'acmpte versé en curs de mis est déduit sur le bulletin de paye avant le net à payer Avance versée. C'est un versement anticipé pur un travail nn effectué, assimilé à un prêt rembursable. Exemple : Salaire mensuel de 2 000,00. Versement de 800,00 le 8 du mis => avance. L'avance versée au curs du mis est déduite sur le bulletin de paye avant le net à payer Avantages en nature. Ils snt déduits avant le net à payer Oppsitin (saisie arrêt). L'emplyeur retient une partie du salaire au prfit d'un créancier de ce dernier, en exécutin d'une décisin de justice. Le mntant de l'ppsitin est calculé en applicatin de taux dans la limite de la partie saisissable du salaire. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 10 / 41

11 Ctisatins à des mutuelles cmplémentaires. Le salarié peut adhérer à certains régimes facultatifs afin de bénéficier de cmpléments de rembursements de frais médicaux et de retraite cmplémentaires. Ces ctisatins peuvent être déduites de la rémunératin du salarié Paiement des rémunératins nettes. Myens de paiement : espèces (si le mntant est <1500 ), chèques bancaires u pstaux, virements bancaires u pstaux. Péridicité : mis (salarié), trimestre (Vyageurs Représentants Placiers). Chapitre 2. CHARGES PATRONALES Ctisatins sciales patrnales. 1 ) de Sécurité Sciale : maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse, allcatins familiales, accidents du travail : taux variable seln l activité, aide au lgement (Fnds Natinal d Aide au Lgement). 2 ) d'assurance chômage : pur les salariés (ASSEDIC), pur les cadres (APEC), aide à la recherche d empli : versement frfaitaire annuel (mars), versement prprtinnel, Assciatin pur la Gestin du régime d Assurance des créances des Salariés (AGS), en cas de redressement u de liquidatin judiciaire. 3 ) de retraite cmplémentaire : pur les salariés, pur les cadres. 4 ) versement à l Assciatin pur la Gestin du Fnds de Financement (AGFF) de l AGIRC et de l ARRCO, pur le financement de la retraite à 60 ans Charges fiscales basées sur les salaires. 1 ) Taxe d'apprentissage : Destinée au financement de la frmatin technlgique et prfessinnelle. Versement annuel pur le 5 avril. Taux 0,5 % + 0,1 % des salaires bruts. Entreprises sumises aux Bénéfices Industriels et Cmmerciaux u à l'impôt sur les Sciétés. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 11 / 41

12 2 ) Participatin à la frmatin prfessinnelle cntinue : Emplyeurs ccupant mins de u 10 salariés : 0,15 %. Emplyeurs ccupant plus de 10 salariés : 1,5 % des salaires bruts. 3 ) Participatin à l'effrt de cnstructin : Emplyeurs ccupant au mins 10 salariés. Taux : 0,45 % des salaires bruts. 4 ) Versement transprt : Exemple de Brive : 20 par mis envirn et par salarié. 5 ) Taxe sur les salaires : Entreprises assujetties à la TVA sur - de 90 % du Chiffre d'affaires Taux : 4,25 % des salaires brutes (+ taux prgressif par tranche) 6 ) Cntributin sciale de slidarité : Versement à l'organic : Organisme de gestin de la retraite des cmmerçants. Calcul sur le chiffre d'affaires Autres charges relatives au persnnel. Fnds versés au Cmité d'entreprise (CE) : œuvres sciales, Cmité d'hygiène de Sécurité et des Cnditins de travail (CHSCT), Médecine du Travail, Vêtements de travail, Chèques vacances, Chèques repas... Chapitre 3. DOCUMENTS ET TRAITEMENTS RELATIFS A LA PAYE Structure d'un bulletin de paye. C'est un dcument bligatire remis par l emplyeur au salarié, établi chaque fin de mis en 2 exemplaires. Le bulletin de paye est simplifié pur les PME. Il est destiné à l'infrmatin du salarié qui dit le cnserver durant tute sa vie active. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 12 / 41

13 3.2. Exemple de bulletin de paye. BULLETIN DE PAIE D'UN SALARIE NON CADRE (Entreprise de mins de 20 salariés) IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 13 / 41

14 3.3. Livre de paye u jurnal des salaires. C est un dcument récapitulatif des payes mensuelles de l entreprise. Les traitements cmptables des charges de persnnel snt réalisés à partir du Jurnal des Salaires (ttalisatin) sus la frme papier u infrmatique. Livre de paie d'une entreprise de mins de 20 salariés IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 14 / 41

15 3.4. Organisatin des traitements relatifs à la paye Principes de traitements cmptables. Schéma de ventilatin des différentes retenues salariales IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 15 / 41

16 3.6. Fiche individuelle du salarié. Elle présente l histrique des salaires par salarié. Elle reprend l identificatin du salarié et sn ancienneté Déclaratin Annuelle des Dnnées Sciales (DADS). C est un dcument à adresser aux services fiscaux pur la déclaratin des salaires versés au persnnel pendant l'année. Elle est à envyer avant le N+1. Désrmais le transfert des dnnées sciales est réalisé par télématique (Echange de Dnnées Infrmatisées) seln le système TDS (Transfert des Dnnées Sciales) Reçu d'acmpte u d'avance. Ce dcument précise le mntant versé en espèces au salarié et signé par lui Reçu pur slde de tut cmpte. Il est remis au salarié, signé par lui à la fin d un cntrat. Le salarié recnnaît que l emplyeur ne lui dit plus rien. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 16 / 41

17 3.10. Décmptes de pints de retraite cmplémentaire. Ces décmptes de pints de retraite cmplémentaire indiquent le nmbre de pints acquis par le salarié pur chaque année de ctisatin avec cumul seln sn statut de salarié u de cadre Certificat de travail. Le certificat de travail atteste d une activité salariée pendant une péride. Chapitre 4. TRAITEMENTS COMPTABLES DES CHARGES DE PERSONNEL Cmptes relatifs aux charges de persnnel Cmptes de charges. 64 Charges de Persnnel 641 Rémunératin du Persnnel 6411 Salaires, appintements 6412 Cngés payés 6413 Primes et gratificatins 6414 Indemnités et avantages divers 6415 Supplément familial 644 Rémunératin du travail de l'explitant 645 Charges de Sécurité Sciale et de prévyance 6451 Ctisatins URSSAF 6452 Ctisatins aux mutuelles 6453 Ctisatins aux caisses de retraites 6454 Ctisatins aux ASSEDIC 6458 Ctisatins aux autres rganismes sciaux 646 Charges sciales persnnelles de l'explitant 647 Autres charges sciales 6471 Prestatins directes 6472 Versements aux cmités d entreprise et d établissement 6473 Versements aux CHSCT 6474 Versements aux autres œuvres sciales 6475 Médecine du travail, pharmacie 648 Autres charges de persnnel 63 Impôts Taxes et versements assimilés 631 Impôts Taxes et versements assimilés sur rémunératins (administratin des impôts) 6311 Taxe sur les salaires 6312 Taxe d'apprentissage 6313 Participatin à la frmatin prfessinnelle cntinue 6314 Ctisatin pur défaut d'investissement dans la cnstructin 6318 Autres IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 17 / 41

18 633 Impôts Taxes et versements assimilés sur rémunératins (autres rganismes) 6331 Versement de transprt 6332 Allcatin lgement 6333 Participatin à la frmatin prfessinnelle cntinue 6334 Participatin à l'effrt de cnstructin 6335 Versements libératires de la taxe d'apprentissage 6338 Autres 637 Autres impôts, taxes et versements assimilés (autres rganismes) 6371 Cntributin Sciale de Slidarité Cmptes de tiers. 42 Persnnel et cmptes rattachés 421 Persnnel, Rémunératins dues 422 Cmité d'entreprise, d établissement 424 Participatin des salariés aux résultats 425 Persnnel, avances et acmptes 426 Persnnel, dépôts 427 Persnnel, ppsitins 428 Persnnel (cmptes de régularisatins) 43 Sécurité Sciale et autres rganismes sciaux 431 Sécurité Sciale 437 Autres rganismes sciaux 4371 ASSEDIC 4372 Caisse de retraite cmplémentaire (salariés) 4373 Caisse de retraite cmplémentaire (cadres) 438 Organismes sciaux (régularisatins) 44 Etat et autres cllectivités publiques 447 Autres impôts, taxes et versements assimilés 448 Etat (cmptes de régularisatins) 46 Débiteurs et Créditeurs divers 467 Autres cmptes débiteurs u créditeurs 4.2. Traitements cmptables Avance u acmpte. Le jur du versement de l'acmpte : IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 18 / 41

19 Salaires bruts u masse salariale. L enregistrement est effectué à partir du ttal des salaires bruts indiqué dans le jurnal des salaires. Certaines entreprises et prestataires de services cmptables utilisent d autres mdalités. Seln le plan cmptable général : Ctisatins sciales et retenues diverses Paiement des salaires nets Avantages en nature. Ils divent être enregistrés (sauf dérgatin avec justificatin) au débit du cmpte : 6417 Avantages en nature. Le cmpte crédité peut être sit : le cmpte de charges nrmalement débité, 708 Prduits des activités annexes lrsque les avantages en nature n'nt pas entraîné de charges pur l'entreprise (lgement), 791 Transferts de charges d'explitatin lrsque le mntant des avantages est fixé frfaitairement, 726 Prductin cnsmmée pur l'hôtellerie et la restauratin Purbires du persnnel. 1 ) Encaissés et répartis par l'emplyeur (cas des débits de bissns et restaurants) : a) au mment de la recette : IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 19 / 41

20 b) lrs de la répartitin : c) versement par l emplyeur : 2 ) Encaissés directement par le persnnel : Chapitre 5. CALCUL DES CHARGES PATRONALES Principes. Ce snt les charges sciales et fiscales, bligatires, supprtées par l'emplyeur sur les rémunératins brutes u plafnnées et versées aux différents rganismes sciaux u au Trésr Public Méthdes. 1 ) Calcul direct : Il est effectué par applicatin des taux des ctisatins à la charge de l'emplyeur aux différentes bases de calcul. Cette méthde est très utilisée depuis que les charges patrnales divent apparaître sur les bulletins de paye infrmatisés, pur l infrmatin du salarié. Elle permet en utre d'effectuer les reprts et les cntrôles pur les déclaratins sciales. 2 ) Calcul indirect : A partir du mntant ttal des ctisatins de l'entreprise btenu par applicatin des taux glbaux (part salariale + part patrnale), il suffit de déduire les ctisatins salariales, retenues aux salariés et décmptées sur les bulletins de paye. La différence cnstitue la part de l emplyeur Déclaratins et brdereaux. Des déclaratins snt à cmpléter pur justifier les mntants des ctisatins et accmpagner les règlements : IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 20 / 41

21 brdereau URSSAF, déclaratins aux caisses de retraites, déclaratin à l'assurance chômage Déclaratin par internet. Le ctisant dit signer une cnventin type avec l'urssaf. Mdalités pratiques : télé déclaratin : paiement : numér de cmpte du ctisant, cde cnfidentiel à 6 caractères, saisie de certaines znes du brdereau déclaratif des ctisatins sur un masque de saisie, calcul autmatique des ctisatins, validatin, preuve : numér de certificat (relevé à l'issue de la validatin). cde cnfidentiel, autrisatin de prélèvement sur cmpte bancaire à la date d'exigibilité des ctisatins, validatin. Chapitre 6. COMPTABILISATION DES CHARGES PATRONALES Enregistrement Paiement. Les ctisatins snt payées glbalement par l'entreprise (part salariale + part patrnale) à chaque rganisme seln les dates d'exigibilité. IUT Brive GEA S Activités curantes : Les charges de persnnel - Daniel Antraigue - Page n 21 / 41

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

VDI Vendeur à Domicile Indépendant

VDI Vendeur à Domicile Indépendant VDI Vendeur à Dmicile Indépendant Nte liminaire L'activité de vendeur à dmicile indépendant (VDI) désigne une frme de distributin réalisée auprès de particuliers, à leur dmicile u sur leur lieu de travail

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS»

CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» APS Frmatin 15 Rue de Ngent 51100 REIMS Tel : 03.26.82.84.84 / Fax : 03.26.82.58.23 www.apscnsult.fr CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Cmptable

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Protection Complémentaire Santé

Protection Complémentaire Santé Nus smmes là pur vus aider Prtectin Cmplémentaire Santé Cuverture Maladie Universelle et Déductin sur les ctisatins u primes de prtectin cmplémentaire santé Vus truverez dans ce dssier tut ce dnt vus avez

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE Objectif(s) : Evaluatin et traitement cmptable des dépréciatins irréversibles des immbilisatins : amrtissements. Pré-requis : Classificatin

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

FORMATION OBSERVANCE

FORMATION OBSERVANCE FORMATION OBSERVANCE OBJECTIFS Sensibiliser les participants à la prblématique de l bservance Cmprendre la prblématique de nn bservance Cmment bâtir un prgramme d Observance Echanger avec des prfessinnels

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges définit le périmètre de la prestatin attendue, en vue

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

RÈGLEMENT MUTUALISTE

RÈGLEMENT MUTUALISTE Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle sumise aux dispsitins du livre II du Cde de la Mutualité. RÈGLEMENT MUTUALISTE Appruvé par l Assemblée Générale du 24 avril 2014

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE PRINCIPES 1. Les entreprises effectuent qutidiennement des pératins de trésrerie. Elles snt justifiées par diverses pièces cmptables (talns de

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Prtcle d Accrd sur les bjectifs en matière d Egalité Prfessinnelle et de mixité entre les Hmmes et les Femmes et les mesures permettant de les atteindre. Le présent accrd d entreprise ayant pur bjet l

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI ou EBICS

CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI ou EBICS CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI u EBICS Les relevés de cmptes transmis via ces prtcles respectent la nrme CFONB (Cmité Français

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire Guide technique sur la participatin des emplyeurs territriaux aux garanties de prtectin sciale cmplémentaire PLAN 1 ère PARTIE : LES BASES JURIDIQUES DE LA PARTICIPATION FINANCIERE DE L'EMPLOYEUR PUBLIC

Plus en détail

Entre 16 et 19 ans Né(e) entre le 01/10/96 et le 30/09/2000. Sécu Etudiante obligatoire et GRATUITE COCHER 450. Sécu des parents GRATUITE COCHER 000

Entre 16 et 19 ans Né(e) entre le 01/10/96 et le 30/09/2000. Sécu Etudiante obligatoire et GRATUITE COCHER 450. Sécu des parents GRATUITE COCHER 000 Vtre âge au curs de l année universitaire et la prfessin de vs parents déterminent si vus devez être inscrit à la Sécurité Sciale Etudiante et si vus devez u nn verser la ctisatin étudiante Vtre âge au

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution :

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution : Les dssiers de FO Maj septembre 2013 RÉSIDENCE PRINCIPALE Prêts sumis à cnditins de revenus : Critères d attributin : Salarié sus cntrat à durée indéterminée dnt l'ancienneté minimale est de 1 an, en vue

Plus en détail

Plan comptable France

Plan comptable France Plan cmptable France Le plan cmptable u plan cmptable général (PCG), appelé parfis cadre cmptable, est un standard français de classificatin des événements écnmiques qui mdifient le patrimine de l'entreprise.

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Visas de court séjour schengen

Visas de court séjour schengen Visas de curt séjur schengen TOURISME VISITE FAMILIALE VISITE MÉDICALE TRANSIT VOYAGES À DES FINS SCIENTIFICO-CULTURELLES TRANSPORT INTERNATIONAL ROUTIER Cnditins et dcuments requis: Les persnnes qui vyagent

Plus en détail

Agent à temps partiel travaillant 2 jours et demi par semaine : 5 x 2,5 jours = 12,5 jours par an

Agent à temps partiel travaillant 2 jours et demi par semaine : 5 x 2,5 jours = 12,5 jours par an www.cdg-64.fr Directin Expertise statutaire et ressurces humaines Pôle Gestin statutaire statut@cdg-64.fr Tél. : 05 59 84 59 44 - Fax : 05 59 90 03 94 FICHE STATUT LES CONGES ANNUELS L'ensemble des prjets

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

http://espaceassure.apgis.com Siège social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex

http://espaceassure.apgis.com Siège social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex apgis Institutin de prévyance 12 rue Massue 94684 Vincennes cedex Espace Assuré APGIS : http://espaceassure.apgis.cm QUELQUES EXPLICATIONS Siège scial : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex APGIS - Institutin

Plus en détail

Madame, Monsieur, L original de ce document est à nous retourner par courrier et avant le stage, dûment complété et accompagné des pièces demandées,

Madame, Monsieur, L original de ce document est à nous retourner par courrier et avant le stage, dûment complété et accompagné des pièces demandées, CONSEIL DE LA FORMATION DE LA CHAMBRE REGIONALE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE BRETAGNE Cntur Antine de St Exupéry Campus de Ker lann - CS 87226 35172 BRUZ Cedex Tél : 02.23.50.15.30 Fax : 02.23.50.15.29

Plus en détail

INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ

INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ Supervisé par Thierry Pincelin Écrit par : Igtz Aubin Anne Rlland Nvembre 2010-1 - TABLE

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Les accidents du travail

Les accidents du travail Les accidents du travail Table des matières Qu est-ce qu un accident du travail?... 2 Que faire en cas d accident du travail?... 3 Cmment s effectue l indemnisatin?... 4 Pur les membres de SMartBe?...

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines www.cterrier.com 1/7 29/09/2008 GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC (classique)

CONTRAT DE SYNDIC (classique) PARTIES : ENTRE LES SOUSSIGNES CONTRAT DE SYNDIC (classique) LE SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES L'immeuble RESIDENCE XXX sis : XXX 65000 TARBES cmprtant XXX lts principaux. Représenté par le Président de

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

Club des Léopards de Rouen

Club des Léopards de Rouen Club des Lépards de Ruen Saisn 201 4 / 2015 Qui et quand dis-je vir rendre le dssier d inscriptins? Après les entrainements en direct avec les nms/mails suivants : Les lundis et mercredis pur les sénirs/flag

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Addendum belge au prspectus d émissin ADDENDUM DE JUILLET 2010 AU PROSPECTUS D AVRIL 2010 ABERDEEN GLOBAL Sciété d investissement à capital variable de drit luxemburgeis à cmpartiments multiples cnfrme

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL de MASTER

DIPLOME NATIONAL de MASTER DIPLOME NATIONAL de MASTER En c-habilitatin entre : Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Université Paris-Sud Université Pierre et Marie Curie Université Paris-Dauphine Ecle Plytechnique Supélec

Plus en détail

ANNEXE 1 AU CCTP FONCTIONNALITES PAIE MARINS GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE

ANNEXE 1 AU CCTP FONCTIONNALITES PAIE MARINS GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE GEN DRH 01 2015 ANNEXE 1 AU CCTP Pluzané, le 27 avril 2015 FONCTIONNALITES PAIE MARINS Référence du marché Puvir adjudicateur GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE Fichier : GEN DRH 01 2015

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI?

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Cnférence-débat du jeudi 11 septembre 2014 SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Lrs d un décès, il est nécessaire de régler la successin du défunt afin que sn patrimine puisse être transmis à ses

Plus en détail

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE?

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? Plusieurs d entre vus se snt plaints du fait que, malgré le fait qu ils sient nn vlntaires pur participer à la permanence

Plus en détail

DÉLÉGATION RÉGIONALE ET MISSIONS DÉPARTEMENTALES AUX DROITS DES FEMMES ET À L ÉGALITÉ DANS LES PAYS DE LA LOIRE

DÉLÉGATION RÉGIONALE ET MISSIONS DÉPARTEMENTALES AUX DROITS DES FEMMES ET À L ÉGALITÉ DANS LES PAYS DE LA LOIRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ET MISSIONS DÉPARTEMENTALES AUX DROITS DES FEMMES ET À L ÉGALITÉ DANS LES PAYS DE LA LOIRE EN RÉGION DES PAYS DE LA LOIRE, LA DÉLÉGUÉE RÉGIONALE ET LES QUATRE CHARGÉES DE MISSION DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION CABINET

DOSSIER D ADMISSION CABINET DOSSIER D ADMISSION CABINET NOUS ATTIRONS VOTRE ATTENTION SUR LE FAIT QUE SEULS POURRONT ETRE PRESENTES A LA COMMISSION D ADMISSION LES DOSSIERS COMPORTANT L INTEGRALITE DES PIECES DEMANDEES Chambre Natinale

Plus en détail

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan?

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan? Prmtin Le défi des étiles Aérplan 2013 Q1. Qu est-ce que la prmtin Le défi des étiles Aérplan? La prmtin Le défi des étiles est une ffre de milles-bnis destinée à récmpenser les membres qui accumulent

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015 23 février 2015 Impôt des persnnes physiques - Habitatin prpre et avantages fiscaux avant 2015 Bernard Mariscal, Benefits Expert, Delitte Belgium Publié dans : Lettre d'inf Actualités Fiscales n 7, 23.02.2015,

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Note différentielle Cahier technique Phase 2 => Phase 3

Note différentielle Cahier technique Phase 2 => Phase 3 Nte différentielle Cahier technique Phase 2 => Phase 3 Smmaire 1. Cntexte... 3 1.1 Les déclaratins remplacées en phase 3... 3 1.2 Les principales évlutins du périmètre fnctinnel en phase 3... 3 2 Expsé

Plus en détail

Présentation de la SCHL Canada

Présentation de la SCHL Canada Habitatin Présentatin de la SCHL Canada André Asselin Habitatin Habitatin Crissance cntinue du crédit hypthécaire à l habitatin $1 400 $1 200 Sciétés de titrisatin spécialisées TH. LNH Autres cies. sans

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

MAJORES vous libère des. tâches administratives quotidiennes.

MAJORES vous libère des. tâches administratives quotidiennes. MAJORES vus libère des tâches administratives qutidiennes. Ntre ffre de services MAJORES vus prpse de prendre en charge tus vs sucis et tracas administratifs qutidiens, et vus ffre une assistance cmplète

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Cahier des charges pour le référencement dans le réseau MOUV EMPLOI

Cahier des charges pour le référencement dans le réseau MOUV EMPLOI Dévelppement d un réseau de partenaires lcaux spécialisés dans la mise à dispsitin de slutins de mbilité lcale (Lcatin de vitures, deux rues, transprt à la demande) Cahier des charges pur le référencement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE article 1 : Objet...2 article 2 : Les titres de transprt...2 article 3 : La tarificatin...4 article 4 : L achat du titre de transprt...4 Article 4.1 L achat a brd des cars...4

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile.

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile. PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE Décisin du 08 nvembre 2012 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie A-

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail