Les primes d'assurance sont-elles déductibles d'impôt?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les primes d'assurance sont-elles déductibles d'impôt?"

Transcription

1 Les primes d'assurance snt-elles déductibles d'impôt? Aût 2014 Est-ce que je peux déduire les primes? C'est une questin que l'n vus pse très prbablement lrsque vus abrdez le sujet de l'assurance. Malheureusement, la répnse est suvent négative. En général, ni les particuliers ni les entreprises ne peuvent déduire leurs primes. Mais il y a des exceptins. Dans ce bulletin, nus expliquerns dans quelles situatins les primes d'assurance-vie, d'assurance-santé et d'assurance-invalidité snt u ne snt pas déductibles. L'assurance dans l'entreprise Lrsque des entreprises nt recurs à l'assurance-vie, à l'assurance-santé u à l'assurance-invalidité, il n'est pas tujurs évident de déterminer si les primes snt déductibles u nn. La cnfusin vient en partie du fait que d'autres genres de primes d'assurance (biens et respnsabilité civile, par exemple) peuvent être des dépenses d'entreprise déductibles. De plus, les primes peuvent parfis être déduites, nn pas parce qu'elles snt déductibles par définitin, mais parce que, dans certains cas, elles snt cnsidérées cmme des paiements u des ctisatins déductibles. Assurance-vie u assurance-santé détenue par un actinnaire, primes payées par la sciété Les primes snt cnsidérées cmme un avantage pur l'actinnaire. 1 Revenu pur l'actinnaire Primes nn déductibles du revenu de la sciété, sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les primes snt payées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; les primes cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. 2 L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. 1 Dcument C6 de l'agence du revenu du Canada (ARC), daté des 7 et 8 mai Les avis furnis par l'arc dans ses bulletins d'interprétatin, ses répnses aux questins des cntribuables et ses décisins anticipées en matière d'impôt sur le revenu représentent sn interprétatin de la li sur un sujet dnné et peuvent aider les cntribuables à planifier leurs affaires en cnfrmité avec celle-ci. L'ARC n'est tutefis pas liée par ses bulletins d'interprétatin u ses répnses aux questins des cntribuables. Par cntre, elle est liée par la Li de l'impôt sur le revenu et sn Règlement ainsi que par les décisins judiciaires, qui nt frce de li. Elle est aussi liée par ses décisins anticipées en matière d'impôt sur le revenu, mais seulement vis-à-vis du cntribuable qui a demandé la décisin et seulement dans la mesure ù les circnstances précisées dans la demande de décisin restent les mêmes. L'ARC est libre d'adpter un pint de vue différent sur un sujet identique u similaire u à la suite d'une demande de décisin présentée par un autre cntribuable. 2 Les dépenses ne snt déductibles que si elles nt été engagées pur tirer un revenu d'une entreprise u d'un bien (alinéa 18(1)a) de la Li de l'impôt sur le revenu). 1

2 Le capital-décès de l'assurance-vie est versé en franchise d'impôt au bénéficiaire du titulaire du cntrat. Les prestatins d'assurance-santé et d'assurance-invalidité snt versées en franchise d'impôt au titulaire du cntrat. Assurance-vie u assurance-santé détenue par un emplyé, primes payées par l'emplyeur : Les primes snt cnsidérées cmme un revenu impsable pur l'emplyé. L'emplyeur peut déduire les primes du revenu de l'entreprise à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. Le capital-décès de l'assurance-vie est versé en franchise d'impôt au bénéficiaire du titulaire du cntrat. Les prestatins d'assurance-santé et d'assurance-invalidité snt versées en franchise d'impôt au titulaire du cntrat. Assurance cllabrateurs essentiels l'emplyeur est le titulaire et le bénéficiaire d'un cntrat d'assurance-vie u d'assurance-santé suscrit pur un cllabrateur essentiel u un actinnaire : Les primes ne snt pas déductibles. Il n'y a pas de cnséquences fiscales pur l'assuré (emplyé u actinnaire). Le capital-décès de l'assurance-vie et les prestatins d'assurance-santé et d'assurance-invalidité snt versés en franchise d'impôt à l'emplyeur. Dans le cas d'une assurance-vie détenue par la sciété sur la tête d'un cllabrateur essentiel u d'un actinnaire, la partie du capital-décès qui dépasse le prix de base rajusté (PBR) peut être prtée au crédit du cmpte de dividendes en capital (CDC) de la sciété. Les dividendes en capital snt versés aux actinnaires en franchise d'impôt. Les prestatins d'assurance-santé u d'assurance-invalidité reçues par la sciété et versées par la suite au cllabrateur essentiel s'ajutent au revenu impsable de celui-ci : Si le cllabrateur essentiel est un emplyé (u un actinnaire u emplyé qui reçit les prestatins en sa qualité d'emplyé) : les prestatins snt cnsidérées cmme un revenu pur l'emplyé, la sciété peut déduire les prestatins s'il s'agit de dépenses d'entreprise raisnnables. Si le cllabrateur essentiel est un actinnaire, les prestatins snt cnsidérées cmme : un dividende si la sciété déclare un dividende, le crédit d'impôt pur dividendes peut réduire l'impôt payable sur le dividende; un avantage pur l'actinnaire si la sciété ne déclare pas un dividende u si elle demande à la cmpagnie d'assurances de verser les prestatins directement à l'actinnaire. La sciété ne peut pas déduire de sn revenu les dividendes et les avantages cnférés à un actinnaire. Cnventin de partage de prpriété d'un cntrat Deux parties détiennent cnjintement un cntrat d'assurance. Les mdalités du partage de prpriété dépendent de leur entente et du genre de cntrat. Les primes ne snt pas déductibles. Si les deux parties partagent la prpriété d'un cntrat d'assurance-vie, l'une sera prpriétaire de la valeur de rachat et l'autre sera prpriétaire de la partie du capital-décès qui dépasse la valeur de rachat. Le capital-décès est versé en franchise d'impôt. L'ARC ne furnit pas de directives sur le partage de la prime entre les titulaires. Elle a indiqué que si l'actinnaire u l'emplyé paie, pur sa partie de la cuverture, le même mntant qu'il 2

3 paierait pur des drits cmparables fferts sur le marché au titre d'un cntrat d'assurance distinct, il n'y a pas d'avantage impsable. 3 L'ARC estime que l'avantage à inclure dans le revenu d'un emplyé u d'un actinnaire en raisn du cntrat, pur une année d'impsitin dnnée, dit représenter l'excédent de la prime d'une cuverture tempraire équivalente sur la prime éventuelle payée par l'emplyé u l'actinnaire en vertu du cntrat. 4 Les parties devrnt cnsulter leur cnseiller fiscal. Si deux parties partagent la prpriété d'un cntrat d'assurance maladies graves avec rembursement des primes, une partie sera prpriétaire de la prestatin d'assurance maladies graves et l'autre, de la garantie de rembursement des primes : L'ARC ne furnit pas de directives sur le partage de la prime entre les titulaires. Bien des cnventins de partage de la prpriété d'un cntrat d'assurance maladies graves prévient un partage des primes seln ce que facture la cmpagnie d'assurance-vie pur les prtectins respectives. La Li de l'impôt sur le revenu ne fait pas mentin de l'impsitin des cntrats d'assurancesanté et l'arc ne furnit pas de directives particulières sur les cnventins de partage de la prpriété d'un cntrat d'assurance maladies graves. Les parties devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Cnventin de partage du prduit de l'assurance Une partie est titulaire du cntrat, mais le prduit de l'assurance est réparti entre tutes les parties (y cmpris celle qui est titulaire du cntrat). Les primes ne snt pas déductibles. Le prduit de l'assurance est reçu en franchise d'impôt. Assurance-vie En règle générale, ni les particuliers ni les entreprises ne peuvent déduire les primes d'assurance-vie de leur revenu. Il y a cependant des exceptins : Assurance-vie cllective tempraire (l'emplyeur suscrit une assurance-vie tempraire pur ses emplyés chaque emplyé a un certificat d'assurance); L'emplyeur peut déduire les primes du revenu de l'entreprise dans la mesure ù elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé dit inclure les primes dans sn revenu. Le bénéficiaire de l'emplyé tuche le capital-décès en franchise d'impôt. Dns de bienfaisance (un particulier u une sciété fait dn d'un cntrat d'assurance-vie à un rganisme de bienfaisance et peut cntinuer à payer les primes pur que le cntrat reste en vigueur; un particulier peut aussi désigner un rganisme de bienfaisance cmme bénéficiaire; à sn décès, l'rganisme de bienfaisance tuche le capital-décès) : Un particulier : est titulaire d'un cntrat d'assurance-vie sur sa tête; fait dn du cntrat à un rganisme de bienfaisance; cntinue à payer les primes; inclut le gain éventuel sur cntrat à sn revenu; demande un crédit d'impôt crrespndant à la juste valeur marchande du cntrat (celui-ci dit être évalué par un actuaire indépendant) : crédit d'impôt fédéral de 15 % pur les dns d'au maximum 200 $ par an, crédit d'impôt fédéral de 29 % pur les dns dépassant 200 $ par an, pssibilité d'un crédit d'impôt prvincial; 3 Dcument de l'arc, en date du 11 mai Ce pint de vue a été réaffirmé dans le dcument C6 de l'arc en date des 7 et 8 mai 2012, dnt il est questin plus haut. 4 Dcument de l'arc, en date du 6 mai

4 demande un crédit d'impôt pur les primes d'assurance-vie payées après le dn. Au décès de l'assuré, le capital-décès : est versé en franchise d'impôt à l'rganisme de bienfaisance, n'est pas cnsidéré cmme un dn. Un particulier : est titulaire d'un cntrat d'assurance-vie sur sa tête; désigne un rganisme de bienfaisance cmme bénéficiaire; cntinue à payer les primes. Il n'y a pas de déductin ni de crédit d'impôt pur les primes payées (même si l'rganisme de bienfaisance est désigné cmme bénéficiaire irrévcable). Le capital-décès est cnsidéré cmme un dn fait immédiatement avant le décès de l'assuré. 5 Il dnne dnc drit à un crédit d'impôt à utiliser dans la dernière déclaratin de revenus de l'assuré pur l'année du décès u l'année précédente. Une sciété : est titulaire d'un cntrat d'assurance-vie sur la tête d'un cllabrateur essentiel (cmme un actinnaire); fait dn du cntrat à un rganisme de bienfaisance; cntinue à payer les primes; inclut le gain éventuel sur cntrat à sn revenu; déduit la juste valeur marchande du cntrat de sn revenu; déduit les primes d'assurance-vie payées après le dn. Au décès de l'assuré, le capital-décès : est versé en franchise d'impôt à l'rganisme de bienfaisance; n'est pas cnsidéré cmme un dn. Cntrat d'assurance-vie enregistré (la valeur de rachat du cntrat est un actif enregistré, la cmpsante risque de mrtalité ne l'est pas) : Ces cntrats ne snt pratiquement plus vendus aujurd'hui, mais certains snt encre en vigueur. Il est présumé que le titulaire du cntrat est également l'assuré. Le titulaire du cntrat ne peut pas déduire la part de la prime crrespndant au risque de mrtalité (mntant du capital-décès qui dépasse la valeur de rachat du cntrat), mais il peut déduire le reste de la prime (à cnditin d'avir des drits de ctisatin suffisants à un REER). La cmpagnie d'assurances indique au titulaire du cntrat la fractin de la prime qui est déductible. Le capital-décès est versé en franchise d'impôt au bénéficiaire. Au décès, n cnsidère tutefis que la partie du capital-décès crrespndant à la valeur de rachat du cntrat prvient d'un REER. Elle dit dnc être ajutée au revenu dans la dernière déclaratin de revenus du titulaire du cntrat, sauf si elle est versée à un cnjint survivant u à un enfant financièrement à charge. Les règles sur les REER au décès ne fnt pas l'bjet de cet article. Cntrat servant de garantie d'un prêt (le titulaire du cntrat cède le cntrat d'assurance-vie à une institutin financière en garantie d'un prêt) : 6 Le prêt dit être cnsenti par une institutin financière (banque, sciété de fiducie, cpérative de crédit u cmpagnie d'assurances) et nn par une entité dnt la vcatin n'est pas de prêter de l'argent, cmme un parent u un ami. L'institutin financière dit exiger, cmme cnditin du cnsentement du prêt, la cessin en garantie d'un cntrat d'assurance-vie dnt l'emprunteur est le titulaire. 5 Le budget fédéral de 2014 a apprté des changements dans les dns au décès. À cmpter du 1 er janvier 2016, le dn sera présumé avir été fait par la successin, plutôt que par le particulier immédiatement avant sn décès. Ce changement dnnera plus de suplesse au liquidateur dans la répartitin : entre l'année du décès, une année antérieure au décès et les deux dernières années d'impsitin du défunt. 6 Le traitement fiscal des rentes assurées avec effet de levier et des stratégies «10-8» a changé en Il ne fait pas l'bjet de cet article. 4

5 Le titulaire du cntrat dit céder le cntrat au prêteur, en garantie du prêt (la cessin ne sera pas cnsidérée cmme une dispsitin et n'aura dnc pas de cnséquences fiscales). Après la cessin, le titulaire du cntrat peut déduire le mindre des mntants suivants : les primes qu'il cntinue à payer u le cût net de l'assurance pure (CNAP). Pur que les primes u le CNAP sient déductibles, il faut qu'au mins une partie des intérêts le sit. Il y a des restrictins quant aux types de revenu desquels le titulaire du cntrat peut déduire les primes u le CNAP (en général, ceux-ci ne peuvent être déduits que du revenu d'entreprise). Seul le mntant des primes u du CNAP puvant raisnnablement se rapprter au mntant impayé du prêt peut être déduit. Si l'assuré meurt avant le rembursement du prêt, l'institutin financière reçit le capital-décès, mais jusqu'à cncurrence seulement du mntant impayé. Le slde est versé aux bénéficiaires du titulaire. Le capital-décès n'est pas impsable, qu'il sit versé à l'institutin financière u aux bénéficiaires du titulaire. Les clients devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Assurance-santé fferte par les emplyeurs à leurs emplyés Les emplyeurs peuvent être autrisés à déduire du revenu de l'entreprise les primes d'assurance maladies graves (AMG), d'assurance de sins de lngue durée (ASLD) et d'assurance-santé persnnelle (ASP) qu'ils paient pur leurs emplyés, dans la mesure ù ces primes cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. Seln le type de régime, l'emplyé peut être tenu d'inclure les primes dans sn revenu. Les primes payées pur un régime d'assurance cllective cntre la maladie u les accidents s'ajutent au revenu de l'emplyé si les prestatins snt versées en franchise d'impôt à l'emplyé u à sn bénéficiaire. Cmme les cntrats AMG et les cntrats ASLD de type revenu snt des régimes d'assurance cllective cntre la maladie u les accidents, 7 et cmme ils versent des prestatins nn impsables, les primes que paie l'emplyeur pur ces cntrats s'ajutent au revenu de l'emplyé. Par cntre, les primes versées pur un régime privé d'assurance maladie ne fnt pas partie du revenu de l'emplyé. En règle générale, les cntrats ASP et les cntrats ASLD de type rembursement cnstituent des régimes privés d'assurance maladie. 8 Les prestatins d'un régime privé d'assurance maladie ne snt pas impsables pur l'emplyé u sn bénéficiaire. Dans cette partie, nus examinns l'assurance-santé fferte par les emplyeurs à leurs emplyés; dans la partie suivante, nus traiterns de l'assurance-santé suscrite par les particuliers et les travailleurs autnmes pur leurs prpres besins. Assurance-santé cllective (l'emplyeur ffre une assurance maladies graves, une assurance des sins de lngue durée et/u une assurance-santé persnnelle à ses emplyés, à leur cnjint et à leur famille immédiate dans le cadre d'un cntrat cllectif chaque emplyé assuré a un certificat d'assurance). En suppsant que le régime sit admissible cmme régime d'assurance cllective cntre la maladie u les accidents u cmme régime privé d'assurance maladie : L'emplyeur peut déduire les primes du revenu de l'entreprise à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé dit inclure dans sn revenu les primes d'assurance maladies graves et d'assurance des sins de lngue durée de type revenu. L'emplyé n'a pas à inclure dans sn revenu les primes d'assurance-santé persnnelle et les primes d'assurance des sins de lngue durée de type rembursement (lrsque le cntrat d'assurance des sins de lngue durée est admissible cmme régime privé d'assurance maladie), sauf au Québec ù il dit les inclure dans sa déclaratin prvinciale. 7 Les cntrats d'assurance des sins de lngue durée de type revenu versent des prestatins à l'assuré dès qu'il y est admissible. Des prestatins snt versées peu imprte le mntant réel des frais pur les sins de lngue durée. 8 Les cntrats d'assurance des sins de lngue durée de type rembursement rembursent au titulaire du cntrat les frais pur sins de lngue durée qu'il a payés u qu'il dit payer. L'ARC dit déterminer si un cntrat d'assurance des sins de lngue durée de type rembursement est admissible cmme régime privé d'assurance maladie. 5

6 Les primes payées pur un actinnaire, sn cnjint et les membres assurés de sa famille snt cnsidérées cmme un avantage (impsable pur l'actinnaire, sans déductin pur la sciété), sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les primes snt payées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; et les primes cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Les prestatins d'assurance-santé versées à l'emplyé, à sn cnjint et aux membres assurés de sa famille ne snt pas impsables. Assurances-santé regrupées (l'emplyeur ffre une assurance maladies graves, une assurance des sins de lngue durée et/u une assurance-santé persnnelle à ses emplyés, à leur cnjint et à leur famille immédiate, dans le cadre d'une entente écrite). L'emplyeur peut détenir les cntrats u chaque emplyé peut en être titulaire. En suppsant que le régime sit admissible cmme régime cllectif d'assurance cntre la maladie u les accidents u cmme régime privé d'assurance maladie : L'emplyeur peut déduire les primes du revenu de l'entreprise à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé dit inclure dans sn revenu les primes d'assurance maladies graves et d'assurance des sins de lngue durée de type revenu. L'emplyé n'a pas à inclure dans sn revenu les primes d'assurance-santé persnnelle et les primes d'assurance des sins de lngue durée de type rembursement (lrsque le cntrat d'assurance des sins de lngue durée est admissible cmme régime privé d'assurance maladie), sauf au Québec ù il dit les inclure dans sa déclaratin prvinciale. Les primes payées pur un actinnaire, sn cnjint et les membres assurés de sa famille snt cnsidérées cmme un avantage (impsable pur l'actinnaire, sans déductin pur la sciété), sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les primes snt payées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; et les primes cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Les prestatins d'assurance-santé versées à l'emplyé, à sn cnjint et aux membres assurés de sa famille ne snt pas impsables. Fiducie de santé et de bien-être et fiducie de sins de santé au bénéfice d'emplyés (l'emplyeur cnstitue et finance une fiducie visant à furnir aux emplyés assurés, à leur cnjint et aux membres de leur famille immédiate des avantages liés à la santé et au bien-être. La fiducie suscrit des cntrats d'assurance maladies graves, d'assurance des sins de lngue durée et/u d'assurance-santé persnnelle pur chaque bénéficiaire de la fiducie emplyé, cnjint et membres assurés de la famille). En suppsant que la fiducie sit admissible cmme régime d'assurance cllective cntre la maladie u les accidents u cmme régime privé d'assurance maladie : La fiducie détient un u plusieurs cntrats pur chaque emplyé et bénéficiaire de la fiducie, et paie les primes crrespndantes. L'emplyeur peut déduire du revenu de l'entreprise les ctisatins qu'il verse à la fiducie pur payer les primes et les frais raisnnables du fiduciaire, à cnditin que ces mntants cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé dit inclure dans sn revenu les ctisatins que l'emplyeur verse dans la fiducie pur payer les primes d'assurance maladies graves et d'assurance des sins de lngue durée de type revenu. L'emplyé n'a pas à inclure dans sn revenu les ctisatins que verse l'emplyeur pur payer les primes d'assurance-santé persnnelle et les primes d'assurance des sins de lngue durée de type rembursement (lrsque le cntrat d'assurance des sins de lngue durée est admissible cmme régime privé d'assurance maladie), sauf au Québec ù il dit les inclure dans sa déclaratin prvinciale. 6

7 Les ctisatins versées pur un actinnaire, sn cnjint et les membres assurés de sa famille snt cnsidérées cmme un avantage (impsable pur l'actinnaire, sans déductin pur la sciété), sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les ctisatins snt versées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; et les ctisatins cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Les prestatins d'assurance-santé versées directement (u par l'intermédiaire du fiduciaire) à l'emplyé, à sn cnjint et aux membres assurés de sa famille ne snt généralement pas impsables. Assurance-santé détenue par les particuliers et les travailleurs autnmes (prpriétaires d'entreprise individuelle et assciés de sciétés de persnnes, à l'exclusin des actinnaires) Assurance maladies graves et assurance des sins de lngue durée de type revenu Un particulier u un travailleur autnme ne peut pas déduire les primes d'un cntrat d'assurance maladies graves u d'assurance des sins de lngue durée de type revenu dnt il est titulaire, ni les primes de cntrats dnt sn cnjint u des membres de sa famille snt titulaires u qu'il détient pur eux. Il ne peut pas tenir cmpte de ces primes dans le calcul du crédit d'impôt pur frais médicaux. En général, les prestatins versées au titre d'une assurance maladies graves et d'une assurance des sins de lngue durée de type revenu ne snt tutefis pas impsables. Assurance-santé persnnelle et assurance des sins de lngue durée de type rembursement Particuliers Un particulier ne peut pas déduire les primes d'un cntrat d'assurance-santé persnnelle u d'assurance des sins de lngue durée de type rembursement dnt il est titulaire, ni les primes de cntrats dnt sn cnjint u des membres de sa famille snt titulaires u qu'il détient pur eux. Tutefis, si le cntrat est admissible cmme régime privé d'assurance maladie, les primes peuvent être prises en cmpte dans le calcul du crédit d'impôt pur frais médicaux. En règle générale, les prestatins versées au titre d'une assurance-santé persnnelle u d'une assurance des sins de lngue durée de type rembursement ne snt pas impsables. Assurance-santé persnnelle et assurance des sins de lngue durée de type rembursement Travailleurs autnmes Si une assurance-santé persnnelle u une assurance des sins de lngue durée de type rembursement est admissible cmme régime privé d'assurance maladie, le travailleur autnme peut déduire une partie u la ttalité des primes des cntrats qui l'assurent et qui assurent sn cnjint et les membres de sa famille vivant sus sn tit. Cmme les règles snt cmplexes, le travailleur autnme devrait cnsulter sn cnseiller fiscal. Nus dnnns ciaprès un aperçu général de ces règles : Le travailleur autnme paie les primes de sn prpre cntrat et des cntrats de sn cnjint et des membres de sa famille (u une sciété de persnnes paie les primes du cntrat d'un asscié, de sn cnjint et des membres de sa famille) : Si l'entreprise n'a pas d'emplyés à temps plein travaillant dans l'entreprise depuis au mins tris mis : Les primes snt déductibles, mais seulement à cncurrence de $ par an et par persnne pur le travailleur autnme, sn cnjint et chaque membre adulte de sa famille vivant sus sn tit, et à cncurrence de 750 $ par an pur chaque membre de sa famille vivant sus sn tit qui est âgé de mins de 18 ans. Les primes qui ne snt pas déductibles peuvent être prises en cmpte dans le calcul du crédit d'impôt pur frais médicaux. 7

8 Si l'entreprise a des emplyés à temps plein qui travaillent depuis au mins tris mis et qu'au mins la mitié d'entre eux n'nt pas de lien de dépendance : 9 Les primes snt déductibles, mais la pssibilité de les déduire est limitée par : la prprtin d'emplyés qui reçivent des prestatins; le niveau des prestatins que reçivent les emplyés par rapprt au travailleur autnme, sn cnjint et les membres de sa famille; et la prprtin éventuelle des primes que les emplyés paient pur leur prpre assurance. Les primes qui ne snt pas déductibles peuvent être prises en cmpte dans le calcul du crédit d'impôt pur frais médicaux. Si l'entreprise a des emplyés à temps plein qui travaillent depuis au mins tris mis et que mins de la mitié d'entre eux n'nt pas de lien de dépendance : Les règles cncernant la déductin des primes snt les mêmes que lrsqu'au mins la mitié des emplyés n'nt pas de lien de dépendance, sus réserve en plus des plafnds de $ et 750 $ ci-dessus. Les primes qui ne snt pas déductibles peuvent être prises en cmpte dans le calcul du crédit d'impôt pur frais médicaux. Assurance-invalidité Les primes d'assurance-invalidité snt payées après impôt, mais les prestatins ne snt pas impsables. Il y a cependant des exceptins : Assurance-invalidité cllective (l'emplyeur ffre une assurance-invalidité à ses emplyés chaque emplyé assuré a un certificat d'assurance). En suppsant que le régime cnstitue un régime d'assurance salaire et sit admissible cmme du régime d'assurance cllective cntre la maladie u les accidents : L'emplyeur peut déduire les primes de revenu de l'entreprise à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé n'a pas à inclure les primes dans sn revenu, sauf au Québec ù il dit le faire dans sa déclaratin prvinciale. L'emplyé peut payer les primes, mais ne peut pas les déduire (sauf s'il reçit des prestatins d'invalidité et seulement à cncurrence de celles-ci). Les primes payées pur un actinnaire snt cnsidérées cmme un avantage (impsable pur l'actinnaire, sans déductin pur la sciété), sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les primes snt payées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; et les primes cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Les prestatins d'assurance-invalidité snt incluses dans le revenu de l'emplyé, mais l'emplyé peut déduire de sn revenu tutes les primes qu'il a payées pendant l'année et les années précédentes (s'il ne l'a pas déjà fait). Assurances-invalidité regrupées (l'emplyeur ffre une assurance-invalidité à ses emplyés dans le cadre d'une entente écrite). L'emplyeur peut détenir les cntrats u chaque emplyé peut en être titulaire. En suppsant que le régime cnstitue un régime d'assurance-salaire et sit admissible cmme régime d'assurance cllective cntre la maladie u les accidents : L'emplyeur peut déduire les primes du revenu de l'entreprise à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé n'a pas à inclure les primes dans sn revenu, sauf au Québec ù il dit le faire dans sa déclaratin prvinciale. 9 Les emplyés sans lien de dépendance ne snt pas des membres de la famille du prpriétaire de l'entreprise. Par ailleurs, si un emplyé qui n'est pas membre de la famille pssède une partie de l'entreprise, mais que sa participatin n'est pas suffisante pur lui dnner le cntrôle de l'entreprise, il n'a pas de lien de dépendance. 8

9 L'emplyé peut payer les primes, mais ne peut pas les déduire (sauf s'il reçit des prestatins d'invalidité et seulement à cncurrence de celles-ci). Les primes payées pur un actinnaire snt cnsidérées cmme un avantage (impsable pur l'actinnaire, sans déductin pur la sciété), sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les primes snt payées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; et les primes cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Les prestatins d'assurance-invalidité snt incluses dans le revenu de l'emplyé, mais l'emplyé peut déduire de sn revenu tutes les primes qu'il a payées pendant l'année et les années précédentes (s'il ne l'a pas déjà fait). Fiducie de santé et de bien-être et fiducie de sins de santé au bénéfice d'emplyés (l'emplyeur cnstitue et finance une fiducie visant à furnir aux emplyés assurés des avantages liés à la santé et au bienêtre). La fiducie suscrit des cntrats d'assurance-invalidité pur chaque emplyé et bénéficiaire de la fiducie. En suppsant que la fiducie cnstitue un régime d'assurance salaire et sit admissible cmme régime cllectif d'assurance cntre la maladie u les accidents : La fiducie est titulaire du cntrat de chaque emplyé et bénéficiaire de la fiducie, et paie les primes crrespndantes. L'emplyeur peut déduire du revenu de l'entreprise les ctisatins qu'il verse dans la fiducie pur payer les primes et les frais raisnnables du fiduciaire, dans la mesure ù ces mntants cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'emplyé n'a pas à inclure dans sn revenu les smmes que verse l'emplyeur dans la fiducie, sauf au Québec ù il dit le faire dans sa déclaratin prvinciale. Les ctisatins versées pur un actinnaire, sn cnjint et les membres assurés de sa famille snt cnsidérées cmme un avantage (impsable pur l'actinnaire, sans déductin pur la sciété), sauf si : l'actinnaire est aussi un emplyé; les ctisatins snt versées pur l'actinnaire en sa qualité d'emplyé; et les ctisatins cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. L'actinnaire et la sciété devraient cnsulter leur cnseiller fiscal. Les prestatins d'assurance-invalidité cnstituent un revenu impsable pur la fiducie, mais elles snt déductibles du revenu de la fiducie lrsqu'elles snt versées au bénéficiaire. Dans ce cas, elles cnstituent un revenu impsable pur l'emplyé. L'emplyé peut tutefis déduire de sn revenu tutes les primes qu'il a versées pendant l'année et les années précédentes (s'il ne l'a pas déjà fait). Cntrat détenu par un particulier (le particulier détient le cntrat et paie les primes) : Les particuliers ne peuvent déduire les primes d'assurance-invalidité qu'ils paient pur des cntrats dnt ils snt titulaires. Tutefis, les prestatins ne snt généralement pas impsables. Cntrat détenu par un travailleur autnme (le prpriétaire d'une entreprise individuelle u un asscié d'une sciété de persnnes est titulaire du cntrat et paie les primes crrespndantes) : Le cntrat ffre une prtectin en cas de perte de la capacité de gagner un revenu. Les primes ne snt pas déductibles, mais les prestatins snt versées en franchise d'impôt au titulaire du cntrat. L'bjectif du cntrat est de payer les frais généraux pendant l'invalidité. Le travailleur autnme peut déduire les primes de sn revenu à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. Les prestatins s'ajutent au revenu. Les frais généraux snt déductibles dans la mesure ù ils cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. 9

10 Cntrat détenu par une sciété par actins Prtectin à l égard des dividendes versés aux actinnaires (la sciété détient un cntrat d'assurance-invalidité pur un actinnaire et paie les primes crrespndantes; le prduit de l'assurance est versé à l'actinnaire si celui-ci devient invalide). Les primes ne snt pas déductibles. Les prestatins ne snt pas impsables pur la sciété. Les prestatins reçues par la sciété et versées ensuite à l'actinnaire snt impsables pur celui-ci : cmme dividende si la sciété déclare un dividende, u cmme avantage pur l'actinnaire si la sciété ne déclare pas de dividende u si elle demande à la cmpagnie d'assurances de verser les prestatins directement à l'actinnaire. La sciété ne peut pas déduire les prestatins u dividendes versés à l'actinnaire. Les prestatins et les dividendes versés à l'actinnaire s'ajutent à sn revenu. Le crédit d'impôt pur dividendes peut réduire l'impsitin des dividendes. Assurance frais généraux (si un cllabrateur essentiel devient invalide, les revenus de l'entreprise risquent d'en suffrir, mais les frais généraux restent les mêmes l'assurance-invalidité prtège l'entreprise cntre ce manque à gagner). La sciété peut déduire les primes de ses revenus à cnditin qu'elles cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. Les prestatins s'ajutent au revenu de la sciété. Les frais généraux snt déductibles dans la mesure ù ils cnstituent des dépenses d'entreprise raisnnables. Cnventin d'achat et de vente (un prpriétaire invalide peut devir vendre sa part de l'entreprise). Achat réciprque (il existe deux méthdes, seln la persnne qui achète l'entreprise : chaque prpriétaire peut détenir une assurance-invalidité sur la tête de chacun des cprpriétaires, u un u des cllabrateurs essentiels u des tiers ayant cnvenu d'acheter l'entreprise dans le cadre d'une cnventin d'achat et de vente détiennent une assurance-invalidité sur la tête du u des prpriétaires de l'entreprise). Les primes ne snt pas déductibles. Il n'y a pas de cnséquences fiscales pur l'assuré. Le prduit de l'assurance n'est pas impsable pur le titulaire du cntrat. Le titulaire du cntrat se sert du prduit de l'assurance pur racheter les actins de l'actinnaire invalide (si l'entreprise est cnstituée en sciété) u la part de celui-ci (si l'entreprise est une sciété de persnnes u si le titulaire des cntrats est prpriétaire unique seulement dans le cas d'un rachat par des cllabrateurs essentiels u des tiers). Rachat par la sciété (l'entreprise détient une assurance-invalidité pur chaque prpriétaire cette stratégie s'applique seulement aux sciétés et nn aux cllabrateurs essentiels u aux tiers). Les primes ne snt pas déductibles et ne cnstituent pas un revenu pur l'assuré. Le prduit de l'assurance n'est pas impsable pur la sciété. La sciété rachète les actins de l'actinnaire invalide. L'actinnaire cnsidère le prduit du rachat cmme un dividende dans la mesure ù le prduit ne dépasse pas sn capital libéré. 10

11 Rôle du cnseiller Les circnstances dans lesquelles la Li de l'impôt sur le revenu permet la déductin des primes d'assurance-vie, d'assurance-santé et d'assurance-invalidité snt très limitées. Le mieux est de suppser que les primes ne snt pas déductibles, sauf cnstatatin cntraire. Les exemples de cet article ne snt présentés qu'à titre indicatif. Persnne ne devrait agir sur la fi de ces exemples sans prcéder à un examen apprfndi de sa situatin juridique et fiscale avec ses prpres cnseillers prfessinnels, en tenant cmpte des dnnées du cas particulier. Cet article ne vise qu'à furnir des renseignements d'rdre général. La Sun Life du Canada, cmpagnie d'assurance-vie ne dnne pas de cnseils juridiques, cmptables u fiscaux aux cnseillers u à leurs clients. Avant que vtre client ne prenne une décisin fndée sur les renseignements cntenus dans cet article, u avant de lui faire une recmmandatin quelcnque, assurez-vus qu'il demande l'avis d'un prfessinnel qualifié qui étudiera de près sa situatin sur le plan juridique, cmptable et fiscal. Les exemples u aperçus n'nt été inclus dans cet article que pur illustrer les renseignements furnis et ne devraient pas servir à justifier, dans vtre esprit u celui du client, une pératin quelcnque. Auteur : Stuart L. Dllar, M.A., LL.B., CFP, CLU, ChFC, directeur, fiscalité et planificatin de l'assurance Première publicatin : Décembre 2011 Dernière révisin : Aût

12 Tableau récapitulatif Veuillez vus reprter au texte ci-dessus pur des explicatins plus cmplètes Assurance-vie u assurance-santé détenue par un emplyé, primes payées par l'emplyeur Assurance-vie u assurance-santé détenue par un actinnaire, primes payées par la sciété L'assurance dans l'entreprise Primes déductibles pur l'emplyeur, la sciété u le particulier? Primes = revenu pur l'actinnaire u l'emplyé? Oui Oui Nn Nn, sauf si l'actinnaire reçit le prduit de l'assurance en qualité d'emplyé Assurance cllabrateurs essentiels Nn Nn Nn Cnventins de partage de prpriété d'un cntrat Cnventin de partage du prduit de l'assurance Oui Prduit/Prestatins impsables? Nn Nn Nn Nn pur l'assurance-vie, incertain pur l'assurance maladies graves Nn Nn Nn Assurance-vie Primes déductibles pur l'emplyeur, la sciété u le particulier? Primes = revenu pur l'actinnaire u l'emplyé? Assurance-vie cllective tempraire Oui Oui Nn Dns de bienfaisance particuliers Nn crédit d'impôt S. O. Nn Dns de bienfaisance sciétés Oui S. O. Nn Cntrat d'assurance-vie enregistré En partie S. O. En partie Cntrat servant de garantie d'un prêt Oui, à certaines cnditins S. O. Nn Assurance-santé cllective Assurances-santé regrupées Assurance-santé (AMG, ASLD u ASP) fferte par les emplyeurs à leurs emplyés Primes déductibles pur Primes = revenu pur l'emplyeur, la sciété l'actinnaire u l'emplyé? u le particulier? Fiducie de santé et de bien-être et fiducie de sins de santé au bénéfice d'emplyés Oui, si l'emplyeur paie les primes pur l'emplyé Nn, si la sciété paie les primes pur l'actinnaire Oui, si l'emplyeur paie les primes pur l'emplyé Nn, si la sciété paie les primes pur l'actinnaire Oui, si l'emplyeur paie les primes pur l'emplyé Nn, si la sciété paie les primes pur l'actinnaire Oui pur l'emplyé, pur l'amg et l'asld de type revenu Nn pur l'emplyé, pur l'asld de type rembursement et pur l'asp (sauf dans la déclaratin de revenus prvinciale au Québec) Oui pur l'actinnaire Oui pur l'emplyé, pur l'amg et l'asld de type revenu Nn pur l'emplyé, pur l'asld de type rembursement et pur l'asp (sauf dans la déclaratin de revenus prvinciale au Québec) Oui pur l'actinnaire Oui pur l'emplyé, pur l'amg et l'asld de type revenu Nn pur l'emplyé, pur l'asld de type rembursement et pur l'asp (sauf dans la déclaratin de revenus prvinciale au Québec) Oui pur l'actinnaire Prduit/Prestatins impsables? Prduit/Prestatins impsables? Nn Nn Nn 12

13 Assurance-santé (AMG, ASLD u ASP) détenue par les particuliers et les travailleurs autnmes (prpriétaires d'entreprise individuelle et assciés de sciétés de persnnes, à l'exclusin des actinnaires) Primes déductibles pur l'emplyeur, la sciété Primes = revenu pur l'actinnaire u l'emplyé? Prduit/Prestatins impsables? u le particulier? AMG et ASLD de type revenu Nn S. O. Nn ASP et ASLD de type rembursement particuliers Nn mais peut dnner drit au crédit d'impôt S. O. Nn ASP et ASLD de type rembursement travailleurs autnmes Assurance-invalidité cllective Assurances-invalidité regrupées Fiducie de santé et de bien-être et fiducie de sins de santé au bénéfice d'emplyés pur frais médicaux Oui, sus réserve de S. O. Nn certaines limites 10 Assurance-invalidité Primes déductibles pur l'emplyeur, la sciété u le particulier? Oui, si l'emplyeur paie les primes pur l'emplyé Nn, si la sciété paie les primes pur l'actinnaire Oui, si l'emplyeur paie les primes pur l'emplyé Nn, si la sciété paie les primes pur l'actinnaire Oui, si l'emplyeur paie les primes pur l'emplyé Nn, si la sciété paie les primes pur l'actinnaire Primes = revenu pur l'actinnaire u l'emplyé? Nn pur l'emplyé (sauf dans la déclaratin de revenus prvinciale au Québec) Oui pur l'actinnaire Nn pur l'emplyé (sauf dans la déclaratin de revenus prvinciale au Québec) Oui pur l'actinnaire Nn pur l'emplyé (sauf dans la déclaratin de revenus prvinciale au Québec) Oui pur l'actinnaire Cntrat détenu par un particulier Nn S. O. Nn Cntrat d'assurance-invalidité détenu par un travailleur autnme pur remplacer sn revenu Nn S. O. Nn Cntrat d'assurance-invalidité détenu par un travailleur autnme pur payer les frais généraux Prduit/Prestatins impsables? Oui Oui Oui Oui S. O. Oui 11 Prtectin des dividendes pur les actinnaires Assurance frais généraux Oui Nn Oui 13 Cnventin d'achat et de vente Nn Nn Nn Nn Nn Nn Les règles régissant le drit de déduire les primes snt cmplexes et tutes les primes ne snt pas nécessairement déductibles. Les primes qui ne snt pas déductibles peuvent dnner drit au crédit d'impôt pur frais médicaux. 11 Cependant, les frais que les prestatins servent à payer devraient être déductibles. 12 La sciété ne peut déduire les primes, mais elle reçit les prestatins en franchise d'impôt. Elle verse les prestatins à l'actinnaire sus frme de dividende impsable. La sciété ne peut pas déduire de sn revenu le dividende versé à l'actinnaire. 13 Idem, nte

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire Guide technique sur la participatin des emplyeurs territriaux aux garanties de prtectin sciale cmplémentaire PLAN 1 ère PARTIE : LES BASES JURIDIQUES DE LA PARTICIPATION FINANCIERE DE L'EMPLOYEUR PUBLIC

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Certificat d'assurance

Certificat d'assurance Certificat d'assurance Le prgramme d'assurance hypthécaire BMO (le «prgramme») est un prgramme d'assurance facultatif établi par la Sun Life du Canada, cmpagnie d'assurance-vie (l'«assureur», «nus», «ns»)

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Protection Complémentaire Santé

Protection Complémentaire Santé Nus smmes là pur vus aider Prtectin Cmplémentaire Santé Cuverture Maladie Universelle et Déductin sur les ctisatins u primes de prtectin cmplémentaire santé Vus truverez dans ce dssier tut ce dnt vus avez

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges définit le périmètre de la prestatin attendue, en vue

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution :

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution : Les dssiers de FO Maj septembre 2013 RÉSIDENCE PRINCIPALE Prêts sumis à cnditins de revenus : Critères d attributin : Salarié sus cntrat à durée indéterminée dnt l'ancienneté minimale est de 1 an, en vue

Plus en détail

Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions

Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions Avril 2014 Lorsqu'une société par actions a besoin d'assurance-vie sur la tête d'un actionnaire qui a un lien de dépendance avec la société,

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE?

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? Plusieurs d entre vus se snt plaints du fait que, malgré le fait qu ils sient nn vlntaires pur participer à la permanence

Plus en détail

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015 23 février 2015 Impôt des persnnes physiques - Habitatin prpre et avantages fiscaux avant 2015 Bernard Mariscal, Benefits Expert, Delitte Belgium Publié dans : Lettre d'inf Actualités Fiscales n 7, 23.02.2015,

Plus en détail

RÈGLEMENT MUTUALISTE

RÈGLEMENT MUTUALISTE Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle sumise aux dispsitins du livre II du Cde de la Mutualité. RÈGLEMENT MUTUALISTE Appruvé par l Assemblée Générale du 24 avril 2014

Plus en détail

Les accidents du travail

Les accidents du travail Les accidents du travail Table des matières Qu est-ce qu un accident du travail?... 2 Que faire en cas d accident du travail?... 3 Cmment s effectue l indemnisatin?... 4 Pur les membres de SMartBe?...

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan?

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan? Prmtin Le défi des étiles Aérplan 2013 Q1. Qu est-ce que la prmtin Le défi des étiles Aérplan? La prmtin Le défi des étiles est une ffre de milles-bnis destinée à récmpenser les membres qui accumulent

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

SECURITE FINANCIERE DU PROPRIETAIRE NON OCCUPANT

SECURITE FINANCIERE DU PROPRIETAIRE NON OCCUPANT CONDITIONS SPECIALES SECURITE FINANCIERE DU PROPRIETAIRE NON OCCUPANT L bjet du présent dcument est de décrire les cnditins d assurance de L assurance «Sécurité financière du prpriétaire nn ccupant» Ce

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION CABINET

DOSSIER D ADMISSION CABINET DOSSIER D ADMISSION CABINET NOUS ATTIRONS VOTRE ATTENTION SUR LE FAIT QUE SEULS POURRONT ETRE PRESENTES A LA COMMISSION D ADMISSION LES DOSSIERS COMPORTANT L INTEGRALITE DES PIECES DEMANDEES Chambre Natinale

Plus en détail

Présentation de la SCHL Canada

Présentation de la SCHL Canada Habitatin Présentatin de la SCHL Canada André Asselin Habitatin Habitatin Crissance cntinue du crédit hypthécaire à l habitatin $1 400 $1 200 Sciétés de titrisatin spécialisées TH. LNH Autres cies. sans

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION CONCOURS JUSTE POUR RIRE MC AVEC LE PLAN À LA CARTE BANQUE NATIONALE RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le cncurs «JUSTE POUR RIRE AVEC LE PLAN À LA CARTE BANQUE NATIONALE» est rganisé par la Banque Natinale

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS»

CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» APS Frmatin 15 Rue de Ngent 51100 REIMS Tel : 03.26.82.84.84 / Fax : 03.26.82.58.23 www.apscnsult.fr CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Cmptable

Plus en détail

Allianz < Trame Plan. Conditions générales. ASSURANCE Traffie Plan o. c.. LI') LI')

Allianz < Trame Plan. Conditions générales. ASSURANCE Traffie Plan o. c.. LI') LI') Allianz < Cnditins générales Trame Plan ASSURANCE Traffie Plan LI') LI') Allianz (ffi) Lt'\ Lt'\ Allianz @) SOMMAIRE P. Définitins 5 PREMIERE PARTIE Vtre cntrat Article 1 Article 2 Article 3 Article 4

Plus en détail

Plan comptable France

Plan comptable France Plan cmptable France Le plan cmptable u plan cmptable général (PCG), appelé parfis cadre cmptable, est un standard français de classificatin des événements écnmiques qui mdifient le patrimine de l'entreprise.

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

INITIATION À LA TENUE DE LIVRE

INITIATION À LA TENUE DE LIVRE INITIATION À LA TENUE DE LIVRE POURQUOI TENIR DES REGISTRES COMPTABLES? Une bnne tenue des livres vus renseigne sur la situatin financière passée et actuelle de vtre entreprise. Une bnne tenue des livres

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS CAHIER DES CHARGES

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS CAHIER DES CHARGES SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS CAHIER DES CHARGES Préparé en février 2014 APPEL D OFFRES PUBLIC La Sciété de transprt de Lévis (STLévis) demande des sumissins pur le régime d assurance cllective de ses

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Entre 16 et 19 ans Né(e) entre le 01/10/96 et le 30/09/2000. Sécu Etudiante obligatoire et GRATUITE COCHER 450. Sécu des parents GRATUITE COCHER 000

Entre 16 et 19 ans Né(e) entre le 01/10/96 et le 30/09/2000. Sécu Etudiante obligatoire et GRATUITE COCHER 450. Sécu des parents GRATUITE COCHER 000 Vtre âge au curs de l année universitaire et la prfessin de vs parents déterminent si vus devez être inscrit à la Sécurité Sciale Etudiante et si vus devez u nn verser la ctisatin étudiante Vtre âge au

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

L objet du présent document est de décrire les conditions d assurance des garanties «Assurance Annulation de Voyage à l année»

L objet du présent document est de décrire les conditions d assurance des garanties «Assurance Annulation de Voyage à l année» CONDITIONS SPECIALES ASSURANCE ANNULATION DE VOYAGE A L ANNEE L bjet du présent dcument est de décrire les cnditins d assurance des garanties «Assurance Annulatin de Vyage à l année» Ce dcument fait partie

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Addendum belge au prspectus d émissin ADDENDUM DE JUILLET 2010 AU PROSPECTUS D AVRIL 2010 ABERDEEN GLOBAL Sciété d investissement à capital variable de drit luxemburgeis à cmpartiments multiples cnfrme

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

PETIT GUIDE D ACHAT DE LA MAISON

PETIT GUIDE D ACHAT DE LA MAISON PETIT GUIDE D ACHAT DE LA MAISON Un bn investissement? Le chix du genre de maisn Principaux intervenants dans le prcessus d achat Liste de cntrôle du prix d acquisitin Est-ce un bn investissement? Tut

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Club des Léopards de Rouen

Club des Léopards de Rouen Club des Lépards de Ruen Saisn 201 4 / 2015 Qui et quand dis-je vir rendre le dssier d inscriptins? Après les entrainements en direct avec les nms/mails suivants : Les lundis et mercredis pur les sénirs/flag

Plus en détail

Visas de court séjour schengen

Visas de court séjour schengen Visas de curt séjur schengen TOURISME VISITE FAMILIALE VISITE MÉDICALE TRANSIT VOYAGES À DES FINS SCIENTIFICO-CULTURELLES TRANSPORT INTERNATIONAL ROUTIER Cnditins et dcuments requis: Les persnnes qui vyagent

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES

ÉLECTIONS MUNICIPALES ÉLECTIONS MUNICIPALES MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE D ÉLECTION Le 3 nvembre 2013, vus aurez le privilège d'exercer vtre drit de vte en vue du chix des élus municipaux de la Municipalité de Lac-du-Cerf. Le drit

Plus en détail

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI?

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Cnférence-débat du jeudi 11 septembre 2014 SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Lrs d un décès, il est nécessaire de régler la successin du défunt afin que sn patrimine puisse être transmis à ses

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE ET PROTECTIONS

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE ET PROTECTIONS Qui smmes-nus? Nus smmes EUROPCAR France, Sciété par Actins Simplifiée au capital de 10 880 000,00 eurs immatriculée au registre du Cmmerce et des Sciétés de Versailles sus le numér 303 656 847 dnt le

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSISTANCE GENERALE A LA DIRECTION ANNEXE 1 AU CAHIER DES CHARGES * * * PRESTATIONS D'ASSURANCES

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSISTANCE GENERALE A LA DIRECTION ANNEXE 1 AU CAHIER DES CHARGES * * * PRESTATIONS D'ASSURANCES CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSISTANCE GENERALE A LA DIRECTION ET A LA GESTION DE LA SOCIETE ANNEXE 1 AU CAHIER DES CHARGES * * * PRESTATIONS D'ASSURANCES (ARTICLE 3 DU CAHIER DES CHARGES) Cahier

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Allianz@) Accidents Corporels "J ennes" Conditions générales. c.. U"l U"l

Allianz@) Accidents Corporels J ennes Conditions générales. c.. Ul Ul Allianz@) Cnditins générales Accidents Crprels "J ennes" U"l U"l Allianz Lt"l Lt"l a.. Allianz (ffi) SOMMAIRE Pages PREMIERE PARTIE Vtre cntrat 5 Article 1 Article 2 Article 3 Objet du cntrat Persnnes

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

DÉLÉGATION RÉGIONALE ET MISSIONS DÉPARTEMENTALES AUX DROITS DES FEMMES ET À L ÉGALITÉ DANS LES PAYS DE LA LOIRE

DÉLÉGATION RÉGIONALE ET MISSIONS DÉPARTEMENTALES AUX DROITS DES FEMMES ET À L ÉGALITÉ DANS LES PAYS DE LA LOIRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ET MISSIONS DÉPARTEMENTALES AUX DROITS DES FEMMES ET À L ÉGALITÉ DANS LES PAYS DE LA LOIRE EN RÉGION DES PAYS DE LA LOIRE, LA DÉLÉGUÉE RÉGIONALE ET LES QUATRE CHARGÉES DE MISSION DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

Projet "les 5 sens en balade"

Projet les 5 sens en balade Prjet "les 5 sens en balade" CAHIER DES CHARGES pur la cnceptin-réalisatin-impressin d'un flyer et d'une affiche 1. Présentatin du prjet 1.1 Cntexte La manifestatin «Les 5 sens en balade» se dérulera à

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS CONCOURS «LE MONUMENT PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS» (ci-après le «Cncurs») 1. CONCOURS ET DURÉE DU CONCOURS : Le Cncurs (le «Cncurs») est rganisé par TV5 Québec Canada (l «Organisateur»).

Plus en détail

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LUXEMBOURG. Recommandation/ norme sur la lettre de mission et les conditions générales

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LUXEMBOURG. Recommandation/ norme sur la lettre de mission et les conditions générales ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LUXEMBOURG Recmmandatin/ nrme sur la lettre de missin et les cnditins générales La présente recmmandatin/nrme cmprte deux vlets : - PARTIE A : d une part une nrme relative

Plus en détail

Guide du locataire - Résidentiel. Foire aux questions (FAQ)

Guide du locataire - Résidentiel. Foire aux questions (FAQ) Guide du lcataire - Fire aux questins (FAQ) Résidentiel Le GROUPE ROBIN ADRESSE 770 bulevard Casavant Ouest, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7S3 TELEPHONE 450 250-2222 TELECOPIEUR 450 773-6303 INTERNET www.gruperbin.cm

Plus en détail

Annexe 2 Annexe technique de la convention individuelle d habilitation «professionnel de l automobile»

Annexe 2 Annexe technique de la convention individuelle d habilitation «professionnel de l automobile» Annexe 2 Annexe technique de la cnventin individuelle d habilitatin «prfessinnel de l autmbile» 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 1.2 Principe général de l habilitatin... 3 1.3 L habilitatin «prfessinnel

Plus en détail

Les conditions générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD

Les conditions générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD Les cnditins générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD Nm du Partenaire Cmmercial: Adresse du Partenaire Cmmercial: Dmaine(s) (URL) du Client Final Qui utilisera le Lgiciel ZADS en mde hébergé CLOUD Signature

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOUSCRIPTION RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE DES AVOCATS FIDUCIAIRES ET ASSURANCE AU PROFIT DE QUI IL APPARTIENDRA

QUESTIONNAIRE DE SOUSCRIPTION RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE DES AVOCATS FIDUCIAIRES ET ASSURANCE AU PROFIT DE QUI IL APPARTIENDRA 1 QUESTIONNAIRE DE SOUSCRIPTION RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE DES AVOCATS FIDUCIAIRES ET ASSURANCE AU PROFIT DE QUI IL APPARTIENDRA RA A. INFORMATIONS GENERALES SUR LES AVOCATS FIDUCIAIRES Nm du

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada Juin 2014

de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Étude de cas GUIDE SUR LA FISCALITÉ de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Assurance maladies graves détenue par une entreprise La vie est plus radieuse sous le soleil La Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques?

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques? Vus cnstruisez? Avez-vus pensé à tus les risques? Les risques d'un chantier Cnstruire est un grand défi qui nécessite des myens imprtants. Dans cette périlleuse entreprise, vus n êtes pas à l abri d une

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

DECLARATION A L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES REVENUS DE L ANNEE 2014 EXERCICE D IMPOSITION 2015

DECLARATION A L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES REVENUS DE L ANNEE 2014 EXERCICE D IMPOSITION 2015 DECLARATION A L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES REVENUS DE L ANNEE 2014 EXERCICE D IMPOSITION 2015 INTRODUCTION 1. Cmme vus le savez, la li fiscale cnnait de très nmbreuses mdificatins depuis plusieurs mis.

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité I N A M I Institut Natinal d Assurance Maladie-Invalidité Circulaire aux Offices de tarificatin Circ. OT 2011/023 Service des Sins de Santé Crrespndant: Blandine Divry Attaché Tél: 02/739 78 01 Fax: 02/739

Plus en détail