Tous vos déplacements à la carte.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tous vos déplacements à la carte."

Transcription

1 Tous vos dépacements à a carte.

2 Qu est-ce que e Pan de Dépacements Urbains? Le Pan de Dépacements Urbains (PDU) définit pour 10 ans es principes d organisation des dépacements, de a circuation et du stationnement sur e périmètre de transports urbains, c est-à-dire e territoire* de a Communauté d Aggomération. I vise à assurer un équiibre durabe entre es besoins de mobiité de tous es habitants, a protection de environnement et a santé, au profit d une meieure quaité de vie. Projet structurant pour e territoire, i coordonne es différents modes de dépacements, en favorisant utiisation des soutions de transports es moins pouantes. * Les 18 communes de a Communauté d Aggomération : Angouins-sur-Mer Aytré Châteaion-Page Dompierre-sur-Mer Esnandes Lagord La Jarne La Rochee L Houmeau Marsiy Nieu-sur-Mer Périgny Puiboreau Saint-Rogatien Saint-Vivien Saint-Xandre Sainte-Soue Saes-sur-Mer 2 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

3 Ensembe, faisons évouer nos habitudes de dépacements X. Léoty «I y a 12 ans, nous adoptions notre 1 er Pan de Dépacements Urbains ( ), traduction à échee de notre aggomération des engagements du protocoe de Kyoto visant à réduire es émissions de gaz à effet de serre. I s agissait aors d imaginer un nouveau réseau de transports pubics, de repenser nos mobiités et a pace de a voiture individuee en vie, afin de préserver environnement et un cadre de vie de quaité. Que chemin parcouru depuis! Les actions engagées nous ont permis d aboutir à des résutats concrets : un nouveau réseau de bus mieux adapté, pus performant, des véos en ibre-service et voitures éectriques de deuxième génération, des centres-vies et centres bourgs apaisés et embeis. Héas, a utte contre e réchauffement cimatique reste pus que jamais d actuaité et nous obige aujourd hui à redouber d efforts. C est tout enjeu du 2 e Pan de Dépacements Urbains ( ), que nous vous présentons dans ces pages. Cette nouvee feuie de route doit nous amener à changer durabement nos habitudes de dépacements. Dans un contexte financier tendu où, pus que jamais, chaque euro dépensé doit être un euro utie, es modes pus coectifs de dépacement participent encore pus activement à a utte contre es inégaités face à a demande de mobiité. I nous faut ainsi faire mieux avec moins, rechercher à a fois efficacité et économie, en cibant encore pus finement es besoins et en y répondant au pus juste. Sans oubier qu i nous faudra aussi adapter bientôt notre réseau de transports pubics au territoire des 10 nouvees communes qui nous rejoindront en Si e défi est de taie, i ne doit pas nous détourner de impérieuse nécessité d agir aujourd hui pour e bien-être des générations futures». Maxime Bono Président de a Communauté d Aggomération Maire de La Rochee Sommaire Partie 1 /// PDU 1 : 10 ans après, pari tenu pages 4 à 9 Partie 2 /// PDU 2 : 10 ans pour aer pus oin ensembe pages 10 à 23 Les objectifs pages12 et 13 Les 5 principes fondateurs du PDU 2 pages 14 et 15 Les 10 thèmes d actions pages 16 à 21 Les ajustements page 22 Photos : Fred Lean. Mise en page : RC2C. décembre PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 3

4 4 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

5 1Partie PDU 1 : 10 ans après, pari tenu Moins de voitures, des espaces ibérés pour profiter de a vie, pus de modes de dépacements : e 1 er Pan de Dépacements Urbains ( ) nous a permis de bouger dans e bon sens! TOuJOURS MOBILES, MAIS MOINS DE VOITURES En 10 ans, e trafic automobie a baissé de 14 % dans e centre-vie de La Rochee et e nombre de véhicues entrant chaque jour sur e territoire de aggomération a sensibement diminué. Grâce à a création de parcs-reais (Iico-Greffières ; Iico-Viejeux ; Jean Mouin) et de parkings souterrains (Saint-Nicoas), e nombre de paces de stationnement sur a voirie a pu être mieux utiisé. DE L ESPACE GAGNé, DU PLAISIR RETROUVé Grâce à a création de zones semipiétonnes, e centre-vie redevient ieu de conviviaité, comme ici a rue Saint-Jean-du-Pérot à La Rochee Moins de voitures en vie, c est autant d espaces pubics ibérés pour : de nouveaux secteurs piétonniers, semi-piétonniers et «zones 30» : rues Saint-Jean-du-Pérot, Bujaud, Gargoueau, Pace de a Motte-Rouge à La Rochee ; avenue Edmont-Grasset à Angouins-sur-Mer ; rue des Mies-Feurs à Nieu-sur-Mer de nouvees pistes et bandes cycabes, a création de nouvees voies bus. m 10 ans après : des espaces mieux partagés pour des centres-vies et centres bourgs pus accessibes, pus agréabes et attractifs. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 35

6 Partie 1 // PDU 1 : 10 ans après, pari tenu UNE PANOPLIE DE SERVICES PRATIQUEs ET VARIés Avec Yéo, offre de transports pubics s est déveoppée sur tous es modes : mise en pace d une panopie étendue et compète de modes de dépacements : bus, véos, bateaux, taxis, voitures en temps partagé, parcs-reais, TER, covoiturage, création d une carte unique mutimodae utiisabe sur tout e réseau. m En 10 ans : une offre de transports pubics pus compète, pus pratique, pus performante La carte Yéo, pierre anguaire du réseau, permet d accéder à tous es modes de transports. 2 - Le TER est une aternative pratique et économique pour es dépacements domicie-travai. 10 ANNéES D INNOVATIONS En dix ans, aggomération rocheaise a fait de innovation un axe fort de sa poitique de dépacements. Désormais reconnue comme aboratoire, ee a expérimenté et déveoppé : e principe de a voiture éectrique qui se partage (Liseec puis Yéomobie), a ivraison de marchandises en centre-vie en véhicue éectrique (Ecidis), a propusion éectro-soaire pour es bateaux (passeurs et bus de mer) et éectrique pour es navettes du parc-reais Jean Mouin, a coecte et e recycage des huies aimentaires usagées (HAU) des restaurateurs en compément de carburant pour aimenter une partie des véhicues de a CdA, a 1 ère génération de ibre-service véo, e transport de passagers sans chauffeur, dans e cadre du projet européen «CityMobi» d automatisation des transports urbains. 6 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

7 Le passeur éectrosoaire reie e Vieux-Port à a Médiathèque en queques minutes, 7 jours sur 7, à a demande des usagers. à L échelle EUROPéENNE L aggomération rocheaise s est affirmée comme un partenaire priviégié de Union européenne sur es questions de mobiité durabe. Une participation active aux projets européens reatifs à a mobiité durabe (Civitas, Partner, Start, Biosire, etc.). Un travai en réseau avec d autres vies européennes pour partager nos expériences (Preston, Poësti, Liverpoo, Pama de Majorque, Mjet, Dubrovnik, etc.) Ecidis : un service innovant de ivraison en véhicue éectrique dans e centre-vie de La Rochee. 2 - L aggomération rocheaise, berceau de projets européens pour a mobiité durabe. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 37

8 Partie 1 // 10 ans après, pari tenu es cés du succès Une marque, une panopie de services, une carte unique pour tous vos dépacements. Une nouvee manière de vivre e transport pubic! Pus économique que a voiture individuee Des tarifs soupes et étudiés pour s adapter aux différents profis d utiisateurs et besoins de mobiité. Pus pratique D un mode de transport à un autre sans perte de temps, grâce à a compémentarité des moyens de dépacements dans des ieux stratégiques : gares ferroviaires, parcsreais, etc. Pus de choix avec 8 modes de transports différents Bus, véos, bateaux, taxis, voitures en temps partagé, covoiturage, parcs-reais, train sans oubier a marche à pied. Pus simpe avec une seue carte Tous es modes de dépacements du réseau Yéo sont accessibes avec une seue et même carte, a carte Yéo. La iste des soutions Yéo Bus 24 ignes, dont a igne à haut niveau de service ILLICO Véos 300 véos et 54 stations ibre-service Bateaux 2 Passeurs et 2 bus de mer éectro-soaires Voitures en temps partagé 50 véhicues Yéomobie en ibre-service et 13 stations Parcs-reais 3 P+R avec bus Train 7 gares, 19 aers et retours quotidiens en TER entre La Rochee et Rochefort Taxis 116 points Taxi Yéo, pour prendre e reais du bus quand i ne circue pus Covoiturage 1 pateforme internet gratuite pour covoiturer : poitou-charentes.fr 48 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

9 Des chiffres qui parent Au-deà des mots, ce sont es chiffres qui parent e mieux de a nouvee mobiité version Yéo : Une évoution de 7 à 9 miions de voyages par an sur e réseau de transports pubics entre 2008 et miions de voyages en pus par an ces 3 dernières années. Côté bus - 1,3 miion de km en pus parcourus par es bus en 2011 par rapport à 2008, - 1,4 miion de voyageurs par an sur a igne Iico à «Haut Niveau de Service» avec des bus nouvee génération et voies dédiées e ong du trajet, - La mise en pace de fréquences réguières au ¼ d heure, à a ½ heure et à heure, - Une ampitude horaire éargie avec des bus pus tôt e matin et pus tard e soir, - Des ignes directes vers es zones d empoi et de services. Côté véo km de voies cycabes, véos dénombrés dans aggomération, - La Rochee à égaité avec Strasbourg avec 8% des dépacements effectués à véo sur aggomération, abonnés au ibre-service véo et utiisations par mois. La voiture éectrique - 1 miion de km parcourus en 10 ans (Yéomobie), - 20 tonnes de CO 2 économisées, - 50 nouvees voitures (C-Zéro et MIA), abonnés. Le TER La Rochee-Rochefort - De voyageurs en moyenne par mois en 2007 à en 2011, - 3 nouvees gares ouvertes sur a CdA : La Rochee-Porte Dauphine, Aytré-Page et Angouins-sur-Mer (+ Saint-Laurent-de-a-Prée hors CdA), - 13 aers-retours par jour. Passeur et bus de mer - Une fotte excusivement éectro-soaire depuis 2009, voyages par an. Les pans de dépacements entreprises - 50 entreprises engagées dans un PDE, soit saariés, pour encourager es trajets domicie-travai autrement qu en voiture individuee, - La création de 2 P+R Iico-Viejeux et Iico-Greffières reiés au bus Iico, - La mise en pace de 2 parkings de covoiturage à Chagnoet et Usseau. Les pans de dépacements étudiants véos attribués par Sup de Co et Eigsi à eurs étudiants, moyennant abandon de eur voiture, - 30 «Ambassadeurs de mobiité» formés par a CdA, afin d être des reais d information auprès des autres étudiants sur offre Yéo et de es inciter à changer eurs habitudes de dépacement. Accessibiité aux personnes à mobiité réduite arrêts de bus accessibes (soit 68% du tota des arrêts), bus accessibes (soit 87% de a fotte), - La mise en pace de dispositifs d annonces sonores pour es mavoyants et non-voyants, d écrans d informations et de bandeaux umineux pour es personnes sourdes et maentendantes. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 39

10 10 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

11 2Partie 10 ans pour aer pus oin ensembe Après un premier PDU ( ) consacré à a mise au point de offre de transports pubics Yéo, ce deuxième PDU ( ) doit nous permettre d adopter de nouvees habitudes de dépacements, pus économes en énergie et moins pouantes. Pour y parvenir, offre de transports pubics sera ajustée et optimisée au pus près des besoins des habitants. >>> pages 12 et 13 >>> pages 14 et 15 >>> pages 16 à 21 >>> page 22 Des objectifs - Augmenter a part des dépacements en transports coectifs, à véo et à pied grâce aux changements de comportements. Des principes fondateurs - Mieux articuer urbanisme et offre de dépacements, - donner a priorité aux dépacements domicietravai, - rendre encore pus simpe d utiisation offre de transports pubics, - et adapter au pus près des besoins. Des thèmes d actions - Proposer des soutions de dépacements surmesure suivant es pubics et es besoins, - faire de chaque mode une véritabe aternative à a voiture individuee en améiorant offre, - continuer à innover et à expérimenter de nouvees soutions de mobiité durabe. Des ajustements permanents - Adapter offre grâce à évauation du PDU et au diaogue avec es usagers. Le ibre-service véo de nouvee génération : 54 stations et 300 véos accessibes avec a carte Yéo ou par carte bancaire. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 11

12 Partie 2 // 10 ans pour aer pus oin ensembe Yéo, un réseau interconnecté pour passer faciement d un mode de dépacement à un autre. Nos objectifs D ici 10 ans, nous prenons e pari de : k réduire es émissions de gaz à effet de serre iées aux transports de 20 %, k k baisser de 10 % e trafic automobie sur aggomération, soit km parcourus en moins chaque jour, augmenter a fréquentation du transport pubic de 30 % (tous modes confondus), k faire passer a part du véo dans nos dépacements quotidiens de 8 % aujourd hui à 12 %, k permettre à chacun d accéder partout dans aggomération à offre de mobiité. Pour y parvenir, chacun est appeé à modifier ses habitudes : aisser sa voiture chez soi chaque fois que c est possibe, s arrêter aux portes de aggomération ou de a vie dans tous es cas, covoiturer, préférer e véo pour tous es dépacements inférieurs à 3 km, s abstenir d utiiser a voiture pour es courtes distances. 12 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

13 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 13

14 Partie 2 // 10 ans pour aer pus oin ensembe Les 5 principes fondateurs du pdu 2 Rendre pus simpe d utiisation offre de transports pubics, e jour comme a nuit, en donnant notamment a priorité aux dépacements domicie-travai. Principe 1 Mieux articuer urbanisme et dépacements Pour un réseau de transports pubics intégré à a vie : k k k k k concevoir des projets urbains imitant es dépacements motorisés et favorisant utiisation des modes aternatifs à automobie, déveopper es zones d habitat à proximité des zones de travai, densifier urbanisation autour des grands axes de transport, existants ou futurs, dans es centres-vies et centres bourgs, créer de nouveaux ieux de rencontres et d échanges en mutipiant es «zones 30», en étendant es zones semi-piétonnes, mettre en pace des espaces de stationnement regroupés, avec a création de zones de stationnement mutuaisées en dehors des otissements, des parkings de proximité, etc. Principe 2 Encourager un autre usage de a voiture La voiture individuee doit trouver sa juste pace dans a paette des modes de transports grâce à : k k k une utiisation partagée (covoiturage, fottes de véhicues partagés ), une poitique de stationnement à a tarification progressive, du pus près au pus oin, un aménagement pertinent des espaces pubics et de a voirie pour aisser davantage de pace aux modes doux (marche à pied, véo, roer ). 14 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

15 Principe 3 Priorité aux dépacements domicie-travai Parce que es dépacements domicietravai constituent une part essentiee de nos trajets quotidiens. k 75% des trajets domicie-travai s effectuent en voiture individuee, drainant quotidiennement voitures en centre-vie de La Rochee. k Les «Pans de Dépacements Entreprises» (PDE) sont une des cés pour inciter es saariés à venir au travai autrement : a CdA accompagne es empoyeurs pubics et privés dans a mise en œuvre de eur PDE. Principe 4 Des modes mutipes pour une iberté de choix A chaque besoin de dépacement, proposer un mode aternatif à a voiture individuee, au pus près du domicie, du ieu de travai ou d étude. Le Bus : deux régimes k Renforcer a fréquence et ampitude des ignes principaes pour rejoindre es ieux stratégiques : parcs-reais, travai, centre-vie, quartiers à forte densité de popuation. k Reconfigurer es services es moins fréquentés en es rempaçant, notamment, par du «Transport à a Demande». Des pôes d échanges efficaces (gares, P+R...) k Inciter es usagers es pus éoignés à se rapprocher, en voiture ou à véo, des grands arrêts de proximité (gares et P+R) pour utiiser es transports pubics. Le véo : encore pus et mieux sécurisé k A promouvoir comme e moyen e pus sûr et e pus rapide pour tous es dépacements inférieurs à 3 km. k Finir de raccorder es pistes et voies cycabes pour assurer a continuité des dépacements à véo sur aggomération. Le TER, après La Rochee - Rochefort : k Déveopper des iaisons entre La Rochee - Surgères et La Rochee - Marans. Principe 5 Déveopper e «Transport à a Demande» Adapter e niveau d offre à ceui de a demande quand es besoins ne sont pas suffisants pour mettre en pace une igne de bus réguière : k en rempacement des services es moins fréquentés, k pour renforcer offre de transport en zone périurbaine (peu dense), k pour garantir es dépacements aux horaires atypiques et a nuit. Le Transport à a Demande est assuré par des bus, des mini-bus, des taxis traditionnes ou coectifs et décenché sur demande de usager (par tééphone, Internet, etc.). PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 15

16 Partie 2 // 10 ans pour aer pus oin ensembe Nos 10 thèmes d actions Pour atteindre nos objectifs, et en écho aux principes qui fondent notre PDU, nous avons déterminé 10 thèmes d actions prioritaires, en concertation étroite avec a popuation. thème 1 Des pubics à priviégier Parce que es usagers n ont pas tous es mêmes besoins : Les saariés saariés convergent quotidiennement vers e centre-vie de La Rochee pour y travaier. Pour eux, nous vouons : des parcs-reais aux portes de aggomération, des aires de covoiturage, des ignes de bus renforcées vers es zones de travai, a gare de La Rochee mieux reiée aux ieux de travai, des iaisons cycabes directes, continues et sécurisées vers es zones d empoi. Les étudiants Chaque jour, is sont pus de à venir étudier à La Rochee. Pour eux, nous vouons : faire de La Rochee a 1 ère Université de France à véo, atteindre, dans 10 ans, e chiffre de étudiants à véo pour tous eurs dépacements domicie - études. Les écoiers et eurs parents Is sont des miiers à converger vers es écoes aux mêmes heures. I nous faut es inciter à : stationner en amont pour ne pus encombrer es entrées d écoes et faire es derniers mètres à pied, déveopper e «ramassage scoaire à pied ou à véo» en accompagnant à écoe es enfants du voisinage proche. Les Personnes à Mobiité Réduite et accessibiité Des services, équipements et activités accessibes à tous, partout sur e territoire. Pour cea, nous devons : poursuivre e programme de mise en accessibiité des bus et arrêts, déveopper es modes d information adaptés aux différents handicaps (auditif, visue ), diversifier es modes de dépacements conviviaux tes que es fauteuis en ibre-service Yéo et es véos monopousseurs. 16 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

17 Dans a panopie Yéo, e service Isigo faciite es dépacements des personnes à mobiité réduite. thème 2 Le bus Pièce maîtresse du dispositif, c est e mode de dépacement qui permet de transporter un maximum de voyageurs. Gérer es grands fux Des ignes principaes avec des bus pus fréquents, pus rapides et de grandes ampitudes horaires, vers es zones d habitat, de travai et es zones d activités économiques stratégiques. La desserte des pôes et services majeurs de aggomération (gare, hôpita, etc.). Pour es ignes secondaires Des dessertes raccordées aux ignes de bus principaes. Compétées par une offre «Transport à a Demande» sur des trajets à faibe densité de popuation. thème 3 Le véo Personne ou Yéo, e véo est e mode de dépacement e pus pratique, e pus sûr et e pus rapide pour se dépacer aux quatre coins de aggomération : pour aer au travai, et rejoindre es grands pôes mutimodaux (gares, P+R, parkings de covoiturage), pour se stationner faciement et en toute sécurité grâce aux véos-parcs, demain, de nouvees voies cycabes garantiront a continuité et a sécurité des iaisons à véo sur tout e territoire. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 17

18 Partie 2 // 10 ans pour aer pus oin ensembe thème axe 4 Les fottes de véhicues partagés Simpifier et étendre offre de voitures éectriques et de véos en ibre-service pour en faciiter utiisation. La voiture (Yéomobie) : utiisabe en dehors du périmètre de aggomération, géoocaisabe et réservabe à distance sur ordinateur et smartphone. Le véo (ibre-service Yéo) : des bornes carte beue pour es utiisations occasionnees, des stations qui peuvent être dépacées ou moduées seon es besoins en augmentant, par exempe, e nombre de paces près des pages été. thème 5 L INFORMATION VOYAGEUR Garantir une information fiabe, en temps rée et accessibe : par affichage éectronique dans es bus et aux arrêts, sur smartphone : aertes déviation, travaux, perturbations par SMS, informations sur es horaires par QR Codes, avec un portai internet d informations dédié aux transports et dépacements sur a CdA, intégrant un cacuateur d itinéraires mutimoda : 18 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

19 Les parcs-reais : pour stationner faciement aux portes de a vie. thème 6 a voiture Parce que a voiture est a première cause de poution de environnement urbain, i nous faut apprendre à utiiser à bon escient et en faire un mode de dépacement compémentaire aux autres. Utie pour s approcher d un pôe d échanges, d une gare, d un arrêt de bus ou pour aer jusqu à un parc-reais quand on habite oin dans aggomération ou en dehors. Demain, de nouveaux parcs-reais + navettes, des parkings communaux et parkings de covoiturage, permettront de se connecter aux transports pubics (bus ou TER). thème 7 Le transport de marchandises Vers un service Ecidis pus étendu et encore pus vertueux pour acheminer es marchandises en mode doux dans aggomération. Eargissement du périmètre de ivraison aux principaes zones d activités commerciaes du territoire. Un service compété par des moyens encore pus «doux» comme des triporteurs. La abeisation des entreprises utiisant a pateforme, pour vaoriser eur démarche éco-citoyenne. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 19

20 Partie 2 // 10 ans pour aer pus oin ensembe thème 8 Le tourisme et es grands événements Parce que a vie de aggomération rocheaise est rythmée par des événements toute année et qu ee accueie pus de 4 miions de visiteurs par an : prévoir des pans de dépacements aternatifs à occasion des grandes manifestations (Grand Pavois, Francofoies, Escaes Documentaires, etc.) : dessertes bus spécifiques, parkings suppémentaires, pan de circuation, ocation de véo, proposer des P+R d accuei au Nord, à Est et au Sud pour inciter es automobiistes à ne pas entrer dans a vie, vaoriser es Pass Touristiques permettant de combiner transports + visite de sites touristiques à tarif réduit, promouvoir auprès des touristes e caractère citoyen, innovant et exempaire de notre aggomération en matière de mobiité et de respect de environnement. Imaginer et promouvoir des soutions de dépacements : un enjeu fort pour une aggomération attractive et touristique. 20 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

21 thème 9 L innovation Continuer à mettre en œuvre de nouvees innovations technoogiques et méthodoogiques pour aer toujours pus oin : mettre au point des bornes de recharge éectriques inteigentes capabes de stocker énergie en heure creuse pour a déivrer en heure de pointe, pour déveopper utiisation des véhicues éectriques, tester a pie à combustibe (aimentée à hydrogène) en miieu marin sur es bus de mer, tester et intégrer à offre de transports Yéo des véhicues éectriques de transport, sans conducteur, dans e cadre de expérimentation européenne «CityMobi 2», être exempaire dans a manière d associer a popuation et es usagers aux enjeux qui es concernent. thème 10 LA COOPéRATION EUROPéENNE Une tradition à perpétuer pour inventer et financer a mobiité du futur. Partenaire permanent de Union européenne sur e thème de a mobiité durabe. Partenaire des vies européennes de référence en matière de mobiité. Moteur dans e domaine de a recherche appiquée. PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 21

22 Partie 2 // 10 ans pour aer pus oin ensembe Des ajustements permanents La mise en œuvre du PDU 2 doit répondre à deux enjeux : - rendre compatibe nos modes de vie et a préservation de environnement, - maîtriser es dépenses pubiques. Pour y parvenir, nous misons sur échange avec es citoyens et évauation. LE RôLE DES USAGERS Associer davantage encore es utiisateurs pour mettre en adéquation offre et es besoins : une pace pus grande accordée aux usagers dans a définition et e suivi de nos poitiques, en particuier sur : - a poitique des tarifs, - a pace des jeunes et des séniors, - offre de services. L évaluation Parce que e contexte budgétaire impose a pus grande rigueur dans a mise en œuvre des poitiques pubiques : exigence à égard de nos opérateurs (RTCR, Veoia Transport Urbain, Proxiway) sur e respect des objectifs fixés, partage avec a popuation des résutats, des progrès ou recus, pour faire de ce PDU 2 un véritabe enjeu commun, mesures, à intervaes réguiers, des performances de aggomération en matière d émissions de gaz à effet de serre, au regard des exigences du Grenee de Environnement et mise en œuvre des mesures correctives sans déai. 22 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps

23 PDU 2012/ Se dépacer avec son temps 23

24 Service mobiité et transports 6 rue Saint-Miche - BP La Rochee Cedex 02 Té Tous vos dépacements à a carte.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010 Introduction Ce projet

Plus en détail

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Raccorder votre foyer

Raccorder votre foyer gasnetworks.ie Choisir e gaz nature est une bonne idée Raccorder votre foyer 2 Le gaz nature a révoutionné industrie énergétique et joue un rôe de pus en pus important dans e monde d aujourd hui. En Irande,

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

La saisonnalité des zones touristiques de Rhône-Alpes

La saisonnalité des zones touristiques de Rhône-Alpes La saisonnaité des zones touristiques de Rhône-Apes Bresse Pays de Gex Haut Chabais Rives du Léman Vaée verte Les Brasses Roanne Pays beaujoais Dombes Bugey Genevois- Abanais-Arve Aravis Bornes Giffre

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

Protection incendie OxyReduct - naturellement!

Protection incendie OxyReduct - naturellement! Protection incendie OxyReduct - natureement! Prévention des incendies OxyReduct L innovation en matière de protection incendie Une protection maximae Une sécurité maximae L incendie : un risque pour entreprise

Plus en détail

VELOS D APPARTEMENT Une douche d air pur entre vos quatre murs!

VELOS D APPARTEMENT Une douche d air pur entre vos quatre murs! VELOS D APPARTEMENT Une douche d air pur entre vos quatre murs! 16 Le véo est une douche d air pur pour e corps et esprit! Augmentez votre bien-être par une séance d entraînement quotidienne. Soicitez

Plus en détail

Offre multimodale et intermodale des transports publics de la CdA

Offre multimodale et intermodale des transports publics de la CdA Vers une mobilité durable dans l aggloml agglomération rochelaise Offre multimodale et intermodale des transports publics de la CdA A PROPOS DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION La Rochelle Population : 145

Plus en détail

SE DEPLACER AUTREMENT, C EST POSSIBLE!

SE DEPLACER AUTREMENT, C EST POSSIBLE! SE DEPLACER AUTREMENT, C EST POSSIBLE! Exposé des actions entreprises au CG91 en matière de covoiturage Votre contact : Gilles Besnard Direction des Déplacements au CG91 gbesnard@cg91.fr ou 01 60 91 96

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE 01 STAGE 03 STAGE 02 STAGE 04 STAGE 05 STAGE I I I - - I Le système de management intégré : es normes ISO 9001/ISO 14001/ OHSAS 18001 Le système de management de quaité : a norme ISO 9001 (Exigences- Audit

Plus en détail

L E C L U B P O U R Q U O I?

L E C L U B P O U R Q U O I? L E C L U B P O U R Q U O I? Constat et positionnement Magré des atouts et des forces indéniabes, image de a Côte d Azur s essouffe, i faut reancer e "produit" par une poitique de marque basée sur a quaité.

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon

Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon Transport, énergie, climat : de la prospective et la planification et au projet urbain CEREMA 7 novembre 2014 LE TERRITOIRE DU GRAND LYON

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Mardi 21 Septembre. Innovation et mobilité durable veloppés par l Aggloml. Agglomération de La Rochelle

Mardi 21 Septembre. Innovation et mobilité durable veloppés par l Aggloml. Agglomération de La Rochelle Mardi 21 Septembre Innovation et mobilité durable Les projets européens ens développd veloppés par l Aggloml Agglomération de La Rochelle Les projets européens développés par la CdA INTERREG-PARTNER :

Plus en détail

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises C D F E 4 JUIN 2015 La banque pubique au service de a croissance des entreprises françaises 2 01. 02. Qui sommes-nous? Réseau Bpifrance 03. Nos missions 06. 07. 08. Garantie Bpifrance Financement Bpifrance

Plus en détail

Guide de référence des ventes du revendeur de copieurs

Guide de référence des ventes du revendeur de copieurs Profitez peinement des offres Lexmark A4 Guide de référence des ventes du revendeur de copieurs Queques rappes importants au sujet des Lexmark A4 Les mutifonctions A4 sont es pus nombreux sur e marché

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation Saint Ouen 'Aumône, e 19 février 2008 Cemont ance une nouvee gamme de brasures d'argent sans cadmium pour a pomberie, e sanitaire, e froid, a cimatisation Contacts : Direction de a Communication Georges

Plus en détail

Sommaire. N 12 - Mai 2016

Sommaire. N 12 - Mai 2016 Coueurs Caf La poitique famiiae au N 12 - Mai 2016 de a Haute-Loire Édito Ce nouveau numéro de Coueurs Caf est occasion de mettre en perspective a mise en pace de a Prime d Activité, marquée par un niveau

Plus en détail

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Mesures pour utter contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Introduction L intimidation est un probème compexe et dououreux, pour eque i n existe pas de soution facie.

Plus en détail

PLAN. renforcement des capacités de gestion de l environnement. national au Burkina Faso. Contexte CONSTATS

PLAN. renforcement des capacités de gestion de l environnement. national au Burkina Faso. Contexte CONSTATS Ateier sur a pérennisation du capita nature Etat des ieux sur e renforcement des capacités de gestion de environnement nationa au Burkina Faso MECV SP-CONEDD PLAN CONTEXTE OBJECTIFS DEFINITIONS (RAPPELS)

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT 1 Pourquoi cette enquête? Télétravail & Tiers- Lieux Parmi les solutions

Plus en détail

Les déplacements sur le territoire angevin

Les déplacements sur le territoire angevin Les déplacements sur le territoire angevin Conseil des Jeunes Angevins 24 janvier 2011 Bernadette CAILLARD-HUMEAU Première adjointe au Maire Vice-présidente Angers Loire Métropole Transports Déplacements

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT durable de l agglom. agglomération Boulonnaise

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT durable de l agglom. agglomération Boulonnaise Comité Départemental de Tourisme CONSEIL DE DEVELOPPEMENT durable de l agglom l agglomération Boulonnaise Réunion plénière du 20 décembre 2006 Propositions du groupe de travail Aménagement du Territoire

Plus en détail

Sièges de travail et sièges visiteurs quarterback

Sièges de travail et sièges visiteurs quarterback Sièges de travai et sièges visiteurs quarterback Dimensions généreuses, Éégance et générosité, tes sont es maîtres-mots pour quaifier e siège de travai quarterback. Son dossier particuièrement haut garantit

Plus en détail

Concertation publique préalable

Concertation publique préalable du 1 er mai au 31 mai 2010 1 ère phase des lignes Chronobus-2010/2014 Concertation publique préalable le contexte du projet A l issue d une réflexion sur le développement urbain et l organisation des déplacements,

Plus en détail

Etablir un compte transport fiche1

Etablir un compte transport fiche1 Mémento de la mobilité Etablir un compte transport fiche1 Méthode Le compte transport regroupe toutes les recettes et dépenses inscrites dans le budget annuel de l entreprise, au démarrage du PDE, et imputables

Plus en détail

Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants

Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants RÉSULTATS DE L ENUÊTE IPSOS POUR TRANSDEV France - Février 2015 Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants Ipsos a réalisé pour Transdev une

Plus en détail

Le défi de la mobilité urbaine dans les petites collectivités. Congrès de la FCM 30 mai 2008

Le défi de la mobilité urbaine dans les petites collectivités. Congrès de la FCM 30 mai 2008 Le défi de la mobilité urbaine dans les petites collectivités Congrès de la FCM 30 mai 2008 jeudi 3 juillet 1 2008 Sommaire Présentation de Sherbrooke et de la STS Les enjeux de la mobilité urbaine à Sherbrooke

Plus en détail

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s shp C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f é c h i s Nous donnons de a vie à votre prévoyance i n d i v i d u e. s û r. s o u p e Bien pus qu un fournisseur de prestations de prévoyance «SHP est

Plus en détail

Repères chiffrés et tendances

Repères chiffrés et tendances Repères chiffrés et tendances Quelques chiffres clés nationaux sur la mobilité 56 mn, le temps moyen passé chaque jour par personne dans les transports en France : les 2/3 en voiture (source Insee - novembre

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Conduction électrique

Conduction électrique Conduction éectrique. Courant éectrique.1. Intensité Dans a première partie de ce cours nous nous sommes intéressés aux charges éectriques immobies (éectrostatique). Or i existe des miieux avec des charges

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Afrique du Sud Angoa Botswana Comores Lesotho Madagascar Maawi Maurice Mozambique Namibie Seychees Swaziand Zambie Zimbabwe 124 Rapport goba 2010 du HCR Le directeur de écoe d Osire (Namibie), Caros Sukuakueche,

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux.... Réunion publique du 26 jui n 2012 1

Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux.... Réunion publique du 26 jui n 2012 1 Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux... Réunion publique du 26 jui n 2012 1 Le PDU Qu est ce que c est? Plan de déplacements urbains réunion publique du 26 jui n 2012 2 Définition

Plus en détail

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Juin 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Contacts Presse Direction de la Communication Lucile Chevallard, 01 71 18 00

Plus en détail

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette Direction de la voirie plan modes doux Vélos Marche à pied Rollers Trotinette 2009 2020 plan modes doux D i re c t i o n d e l a v o i r i e 2009 2020 sommaire Le bilan du plan modes doux 2003 Le plan

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

Guide des transports

Guide des transports Plan de mobilité douce Tous Entrepreneurs d Avenir Etre responsable dans notre mobilité à et vers Sophia Antipolis Guide des transports 26 mars 2015 1 Edito En participant à la journée «Tous Entrepreneurs

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois Devenez Partenaire du Rugby Cub Lavaois Rugby Cub Lavaois 130 bis, Avenue Pierre de Coubertin 53000 Lava Forian SONNET : 06 20 42 14 40 rugby.ava@orange.fr www.rugby-ava.fr Écoe de rugby abeisée Retrouvez-nous

Plus en détail

Co-construction des pistes d action :

Co-construction des pistes d action : Co-construction des pistes d action : 1. Définir des critères précis et adaptés d une «bonne» desserte en transports en commun d une commune : - Couverture du territoire en transport en commun : la couverture

Plus en détail

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement Glossaire - Lexique Vocabulaire du déplacement AOT : une Autorité Organisatrice de Transports est une collectivité publique à laquelle la loi d'orientation pour les transports intérieurs no 82-1153 du

Plus en détail

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART?

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? 1 2 MAÎTRES MOTS POUR LE PROJET... EFFICACE ET RAISONNABLE «Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c est parce que nous n'osons pas

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie Plan de Déplacements Entreprise Objectifs et Méthodologie PDE Qu est-ce qu un Plan de Déplacement Entreprise Une démarche volontaire mise en place par un employeur pour optimiser les déplacements induits

Plus en détail

citadis dualis concilier le meilleur du train et du tramway accessibilité modularité fiabilité confort personnalisation www.alstom.

citadis dualis concilier le meilleur du train et du tramway accessibilité modularité fiabilité confort personnalisation www.alstom. citadis duais TRaNs/PJTs/CORaPOY/fre/transv/6./FR - astom - astom, e ogo astom et eurs cadres sont des marques déposées et des marques de service d astom. Les autres marques mentionnées, déposées ou non,

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains 2015-2025 du Grand Besançon...

Plan de Déplacements Urbains 2015-2025 du Grand Besançon... Plan de 2015-2025 du...... Tout savoir en quelques pages. Avec l appui de l AudaB Document de synthèse Avec l appui de l AudaB Plan de 2015/2025 du Qu'est-ce qu'un PDU? Le Plan de déplacements urbains

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise (PDE) Ile de France. Synthèse de l accord

Plan de Déplacements Entreprise (PDE) Ile de France. Synthèse de l accord Plan de Déplacements Entreprise (PDE) Ile de France Synthèse de l accord pourquoi mettre en place un PDE sur le bassin d emploi d Ile de France? la mise en place d un Plan de Déplacements Entreprise en

Plus en détail

Les trophées de l international

Les trophées de l international Les trophées de internationa 2012 La CCI Essonne organise e 22 novembre 2012 Les trophées de internationa qui seront remis au moment du 11e forum de internationa avec, comme pays invité d honneur, a Chine.

Plus en détail

Découvrez votre nouveau réseau de transports en commun!

Découvrez votre nouveau réseau de transports en commun! Découvrez votre nouveau réseau de transports en commun! b Stan est le réseau de transports urbains qui dessert les 20 communes de l agglomération. Chaque jour, ce sont 110 000 voyages qui sont réalisés

Plus en détail

Protocole d accord pour le «Développement des offres de transport et de l intermodalité en Bourgogne»

Protocole d accord pour le «Développement des offres de transport et de l intermodalité en Bourgogne» Protocole d accord pour le «Développement des offres de transport et de l intermodalité en Bourgogne» PREAMBULE Au niveau national, le Grenelle de l environnement a fixé l objectif de «réduire, dans le

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2 DU 2012-2022 Orientation N 2 Organisation des trafics Le lan de Déplacements Urbains (DU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes de déplacement

Plus en détail

Dans le cadre de l Accord de libre-échange

Dans le cadre de l Accord de libre-échange Absences du travai en 1998 es écarts seon e secteur Ernest B. Akyeampong Dans e cadre de Accord de ibre-échange nord-américain (ALÉNA), e Canada, es États-Unis et e Mexique ont adopté un nouveau système

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Nouveaux modues encastrabes Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Queque soit votre projet - Restaurant d Entreprise ou d Université, Restauration commerciae, vente à emporter,

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

Pré-projet de PDU Document de synthèse. décembre 2014

Pré-projet de PDU Document de synthèse. décembre 2014 Pré-projet de PDU Document de synthèse décembre 2014 Sommaire 1. Cadre légal du PDU 2015/2025 2. PDU 2015/2025 : Territoire et déplacements 3. Objectifs et actions du PDU 2015/2025 2 Plan de de Déplacements

Plus en détail

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Rencontres nationales 2012 du Club des villes cyclables Direction générale des déplacements 1 Nantes Métropole Communauté

Plus en détail

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine MODULE 6 : Mobilité Quelques éléments de contexte Se déplacer, un «droit» fondamental pour accéder aux besoins essentiels : s éduquer, se soigner, travailler, consommer, se divertir... Désormais, la mobilité

Plus en détail

synthèse [ le projet [ les ateliers Novorga2 : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels

synthèse [ le projet [ les ateliers Novorga2 : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels : nouvees formes d'organisation du travai et prévention des risques professionnes synthèse Synthèse des ateiers dirigeants [ e projet constat Les entreprises font face à de nouvees exigences de environnement

Plus en détail

GUIDE DE LA DEMARCHE DE COVOITURAGE

GUIDE DE LA DEMARCHE DE COVOITURAGE GUIDE DE LA DEMARCHE DE COVOITURAGE Pour les personnes référentes au sein des entreprises, administrations, associations Encouragez le covoiturage dans votre entreprise, administration, association.et

Plus en détail

DEFINITION DE L OFFRE DU GROUPE TEC

DEFINITION DE L OFFRE DU GROUPE TEC DEFINITION DE L OFFRE DU GROUPE TEC Namur, août 2012 Plan de l exposé 1. Le Groupe TEC 2. Les variables clé et les enjeux liés à l offre 3. Le réseau actuel 4. Défis et stratégies possibles 5. Opportunités

Plus en détail

application mobile pour les usagers des transports en commun

application mobile pour les usagers des transports en commun Dossier de presse Evidence, une nouvelle application mobile pour les usagers des transports en commun Lundi 7 mars 2016 à 11h, Salle Henri-Martin, Mairie - Cahors www.grandcahors.fr SOMMAIRE Cahors, une

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

L EXEMPLE DE LA ROCHELLE. Présenté par Denis Leroy Sherbrooke, le 17 février 2011

L EXEMPLE DE LA ROCHELLE. Présenté par Denis Leroy Sherbrooke, le 17 février 2011 L EXEMPLE DE LA ROCHELLE Présenté par Denis Leroy Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DÉPLACEMENTS AMÉNAGEMENTS Le Plan de Déplacement Urbain - PDU «Mobilisation des rochelais» LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION

Plus en détail

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014 Réunion publique Réunion publique Sorgues 9 Les Décembre Pennes-Mirabeau 2010 - Cabriès Septèmes-les-Vallons Notre réunion aujourd hui Pourquoi sommes-nous réunis ce soir? Qui fait quoi? Quels déplacements

Plus en détail

Les enjeux environnementaux des options de passage

Les enjeux environnementaux des options de passage Les enjeux environnementaux des options de passage Pour connaître es caractéristiques physiques, naturees, humaines et patrimoniaes des territoires aquitains, RFF a fait inventaire, pour chaque option

Plus en détail

Restauration des milieux aquatiques :

Restauration des milieux aquatiques : Restauration des miieux aquatiques : Evoution des pratiques et des acteurs 20 novembre 2014 Centre de congrès Vinci à Tours (37) Programme & inscription Programme 8h30 Café d accuei 9h15 Ouverture par

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés

Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés Un événement organisé par : www.journeedutransportpublic.fr Des pistes pour agir Le trajet domicile-travail de vos salariés est une composante importante

Plus en détail