UN SOCLE COMMUN DE VALEURS POUR NOTRE ENGAGEMENT DE SERVICE PUBLIC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN SOCLE COMMUN DE VALEURS POUR NOTRE ENGAGEMENT DE SERVICE PUBLIC"

Transcription

1

2 UN SOCLE COMMUN DE VALEURS POUR NOTRE ENGAGEMENT DE SERVICE PUBLIC L égalité d accès aux services dans un principe d u5lité sociale Un respect de l individu sans discrimina5on et en toute confiden5alité L accès à la forma5on tout au long de la vie Une volonté de développer une économie humaine, responsable et solidaire

3 OBJECTIFS DU PARTENARIAT Fournir une offre adaptée et équitable pour tous les publics (demandeurs d emploi et salariés précaires) et en tout lieu Installer les condi5ons d un accompagnement tout au long de la vie en lien avec les autres acteurs Contribuer ainsi à la sécurisa5on des parcours de forma5on et d inser5on en lien avec les acteurs de l orienta5on et de l inser5on Créer les condi5ons favorables de prise en considéra5on des besoins spécifiques des territoires MeGre en place des réponses partagées et mutualisées

4 OBJECTIFS DU PARTENARIAT Développer une ingénierie commune visant l ar5cula5on entre le champ des compétences clés et les compétences professionnelles Favoriser l accès à la forma5on qualifiante et à l emploi Par5ciper aux instances de concerta5on pour la défini5on des poli5ques régionales de forma5on MeGre en place une veille commune

5 LA STRUCTURE JURIDIQUE Société Coopéra>ve d Intérêt Collec>f SCIC Poten>el Coopéra>f Compétences Clés Son objet social exclusif et limité à la réalisa5on de la D.S.P. «compétences clés» Sa ges5on démocra5que : un associé = une voix Un Conseil d Administra5on (12 membres) 52 associés tous organismes de forma5on expérimentés quant à la mise en œuvre de disposi5fs de forma5on en direc5on des publics relevant des compétences clés et de l orienta5on

6 LA STRUCTURE JURIDIQUE SON RÔLE Organise la mise en œuvre du disposi5f de des connaissances, des capacités, des compétences en territoire Contractualise la réalisa5on avec les subdélégataires (52 associés) Engage sa responsabilité sur les résultats agendus Evalue et définit le Plan d Améliora5on de Service Contrôle et rend compte des coûts du service auprès du délégant

7 LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D INTÉRÊT COLLECTIF EST 3C Garan5r le délégant quant au contrôle la mise en œuvre des 12 OSP, de l offre de service telle que définie au sein et des flux financiers Garan5r un fonc5onnement collec5f des organismes réalisateurs Organiser la régula5on des flux par lot et par zone d anima5on avec les organismes réalisateurs du territoire MeGre en place le Conseil de Perfec5onnement pour chaque grand territoire dont l objet est de réguler les flux, les projets, l expression des usagers et l innova5on pédagogique

8 LES ACTEURS DE LA MISE EN ŒUVRE DU 3C Lille Métropole Direc5on territoriale : Carole BECART 6 Coordina5ons de zone d anima5on pédagogique, 6 guichets uniques Armen5ères Lille Centre Ouest Lille Est Villeneuve d Ascq Lille Sud Seclin Roubaix Tourcoing Équipe pédagogique et administra5ve composée de référents uniques d accompagnement de parcours, de chargés d orienta5on, de formateurs et de personnel d accueil et d administra5on

9 PLAN DE DÉPLOIEMENT DE SERVICE ÉLÉMENTS DU CAHIER DES CHARGES 8 compétences clés déployées conjointement en résonance aux besoins d appui à l orienta5on des usagers dans le cadre d un accompagnement personnalisé du parcours 5 fonc>ons Accompagnement, Orienta5on Forma5on, Coordina5on Ingénierie Pilotage par la performance, suivi d objec5fs quan>ta>fs de résultats nombre entrées, taux d abandon, nombre de parcours > 120h et taux inser5on et qualita>fs dans le cadre des Plans d Améliora5on de Service «Expression et Par5cipa5on des usagers» et «Innova5ons Pédagogiques»

10 AXES CLÉS DU Ingénierie de forma>on : d une ingénierie des savoirs à une ingénierie des compétences Une approche compétences clés qui privilégie l ac5on, la mise en situa5on et considère les savoirs comme des ressources u5les à l ac5on contextualisée à la vie sociale et/ou professionnelle (sens) en lien avec le projet professionnel Organisa>on de l expression et la par>cipa>on des usagers Mise en place d une approche «démocra5e par5cipa5ve» sur la base des ou5ls et disposi5fs proposés par la direc5on développement durable - démocra5e par5cipa5ve et évalua5on du conseil régional.

11 AXES CLÉS DU L ACCÈS AU 3C : LE SITE WEB LIEN

12 AXES CLÉS DU Accueil / suivi et par zone d anima>on: rôle du référent unique accompagnement projet Interac5on entre repérage, accueil et accompagnement projet (orienta5on intégrée) Interlocuteur principal de la personne qui s inscrit dans un (orienta5on/compétences clés), c est lui qui assure l accompagnement en partenariat avec les réseaux d accompagnement et la sécurisa5on du parcours Interac5on entre accompagnement et accompagnement social (luge contre le décrochage, freins sociaux )

13

14 AXES CLÉS DU La typologie de projet comme clé d entrée! Public en demande de forma5on dans le cadre d un projet professionnel validé par les Missions Locales, Pôle emploi, Cap emploi, PLIE, Conseils généraux (RSA) Public en demande de forma5on sans projet d inser5on professionnelle Public en demande de forma5on dont le projet d inser5on professionnelle est à confirmer puis à valider avec les réseaux de l accompagnement Public en demande de forma5on dont le projet est l inclusion sociale (mère de famille, bénéficiaires des minimas sociaux ) Public en demande d appui à l orienta5on Public dont les mo5va5ons à la forma5on sont à construire (envie d apprendre)

15 AXES CLÉS DU Un socle d pour tous Plateforme de posi5onnement et apprendre à apprendre Compétence clé numérique (e- porjolio/foad) Développement durable (usagers et structures) Expression des usagers comme levier pour l inser5on (développement conjoint compétences clés, expression et démocra5e par5cipa5ve, collec5f projet )

16 AXES CLÉS DU La situa>on didac>sée appliquée aux domaines professionnels, déclinaison possible sur les mé5ers en tension en lien avec les ou5ls du mé5er et la malege CRIJ Le FAB Lab, Fab Lab numérique (médias, vidéo, impression 3D) - FAB Lab Brico- déco (créa5on d objets dans le cadre de l ESS) - FAB Lab Nature (créa5on d objets support promo5on biodiversité/ développement durable L approche résolu>on, - Plateau technique IAE espaces verts (panne tondeuse ) - Plateau technique qualifiant (sécurité des personnes) - Situa5on de problèmes en salle sur la mobilité, l emploi

17

18 LES ACTEURS ET INSTANCES DU PLAN DE DÉPLOIEMENT DE SERVICE Un conseil de perfec>onnement par grand territoire Réuni les organismes réalisateurs et ses partenaires Présidé par un membre du Conseil d Administra5on et animé par le Directeur Territorial de la SCIC Développe les rela5ons partenariales Partage les ajustements et l analyse des besoins de forma5on avec les partenaires et les coordina5ons de zone d anima5on

19 À 3-6 MOIS Réseau accompagnement : Un rendez vous de présenta5on avec les équipes locales, et, créa5on d une Fiche navege site web Acteurs relais : Protocole de partenariat pour un plan territorial d accès aux compétences clés par territoire (mobilité, sécurisa5on de l entrée en forma5on, proposi5on de parcours, ) Réseau informa>on emploi/forma>on : Ouverture du site «arobase 3C» et de l espace «partenaire», Charte d informa5on de Grand Public par zone d anima5on pédagogique Réseau IAE : Conven5on de Grand public par territoire (CQP et plateau technique) Acteurs économiques : Conven5on de coopéra5on (PLDE) OF qualifiants et/ou cer>fiants : prépara5on de conven5on de coopéra5on «sécurisa5on de parcours pour la qualifica5on et l emploi»

FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION

FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION Perspec'ves d ac'ons au sein des asbl montoises d aide à l intégra'on des personnes d origine étrangère Désiré NKIZAMACUMU desire.nkizamacumu@condorcet.be

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur Accompagnement Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa;vité Approches collabora;ves Intelligence collec;ve Devenir & Etre Entrepreneur Marie-Christine Cornou Consultante - Coach

Plus en détail

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION 1 Pourquoi nous choisir? Le chef d entreprise, surtout s il est propriétaire, déteste l aventure. Notre Objec>f est de vous accompagner

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

CATALOGUE DES OFFRES 2014

CATALOGUE DES OFFRES 2014 CATALOGUE DES OFFRES 2014 GM_Oct 2014 Sommaire P9 DIAGNOSTIQUER Etat des lieux de l entreprise P3 REPRESENTER La défense des entrepreneurs P7 Sécurisaon des impayés P7 Projet à l international P7 Assistantes

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

Guide juridique : La réforme en pra3que

Guide juridique : La réforme en pra3que Guide juridique : La réforme en pra3que Fiche pra3que 1 Le compte personnel de forma3on Le compte personnel de forma0on Principes fondamentaux C est un compte universel a7aché à la personne pendant les

Plus en détail

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité 15 mai 2014 Intervenantes: Emmanuelle Paradis, Chef de projet Préven#on et santé au travail CHORUM - CIDES Carole Hazé, Responsable

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Les mé+ers du social et des Ressources Humaines Directeur des Ressources humaines, psychologues, éducateur spor7f, assistant familial, conseiller

Plus en détail

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

Accompagner les généra/ons futures par le coaching

Accompagner les généra/ons futures par le coaching Accompagner les généra/ons futures par le coaching Elèves, étudiants, jeunes diplômés : les aider à s orienter, se mo/ver, trouver du sens à ce qu ils font. Accompagner les généra/ons futures par le coaching

Plus en détail

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Le BTS SP3S forme les étudiants à des fonc8ons de rela0on et de communica0on, de ges0on de la

Plus en détail

Thérèse, Fabrication de pâtisseries. Rapport annuel Nord Pas de Calais. Le microcrédit pour créer sa boîte

Thérèse, Fabrication de pâtisseries. Rapport annuel Nord Pas de Calais. Le microcrédit pour créer sa boîte Thérèse, Fabrication de pâtisseries Rapport annuel Nord Pas de Calais 2014 Le microcrédit pour créer sa boîte 745 personnes financées en région Nord Pas de Calais en 2014 «L Adie en 2014 a amplifié le

Plus en détail

Le coaching : accompagner les acteurs au cœur de la complexité

Le coaching : accompagner les acteurs au cœur de la complexité Le coaching : accompagner les acteurs au cœur de la complexité Version 1.0 du 28 février 2011 Terre & Ciel 2011 Terre & Ciel - SARL au capital social de 5000 - RCS Nantes 478 048 838 2 rue Robert le Ricolais

Plus en détail

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors.

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. DOMITYS: L G 1 N, DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. Il s agit de résidences non médicalisées proposant des acvités d hôtellerie, des services à la personne, et

Plus en détail

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 GRATUIT # AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 Nadège Féliers Gîtes de France Ille et Vilaine Chargée «Communication et Numérique» GÎTES

Plus en détail

CREATIVE LEADERS. «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses

CREATIVE LEADERS. «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses CREATIVE LEADERS «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses CREATIVE LEADERS accompagne les entreprises vers la performance durable en combinant 3 dimensions

Plus en détail

Poli%que ins%tu%onnelle: le numérique au service de la forma%on à l Université Laval CFQCU Paris, 26 mai 2015

Poli%que ins%tu%onnelle: le numérique au service de la forma%on à l Université Laval CFQCU Paris, 26 mai 2015 Poli%que ins%tu%onnelle: le numérique au service de la forma%on à l Université Laval CFQCU Paris, 26 mai 2015 Nicole.Lacasse@vre.ulaval.ca Vice- rectrice associée aux études et aux ac%vités interna%onales

Plus en détail

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme 22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011 Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme Grand Dole (Pdt : Claude Chalon) Créé en 2008, issu d une fusion, 41 communes, 53

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Le «Projet Personnel et Professionnel» est apparu dans toutes les spécialités de Diplôme Universitaire de Technologie en 2005. Cee introducon généralisée,

Plus en détail

MIXITE & EGALITE : Sources de performance

MIXITE & EGALITE : Sources de performance MIXITE & EGALITE : Sources de performance La MIXITE ET EGALITE : source de performance.au cœur du territoire d excellence VENDREDI 19 JUIN 2015 NORDEV La Réunion, territoire d excellence de l égalité professionnelle

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire DES VALEURS CHARGÉES D HISTOIRE Les premières organisa.ons de l économie sociale sont en effet nées au XIX ème siècle, en réponse à la brutalité de la révolu.on industrielle.

Plus en détail

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise Reprise d entreprise Check- list RH en 12 étapes en bref Ce document a la modeste ambi9on de vous aider à prendre en compte des critères humains lorsque vous envisagerez de reprendre une entreprise, qu

Plus en détail

Le re d informa on janvier

Le re d informa on janvier Lere d informaon janvier Le bservatoire de l Habitat O #12013 Bilan du PLH 2011-2012 Edito Enjeu de solidarité et d inclusion, la polique d habitat que nous voulons conduire se doit d être équilibrée sur

Plus en détail

Priorités et programme de travail du MSC pour 2015. Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015

Priorités et programme de travail du MSC pour 2015. Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015 Priorités et programme de travail du MSC pour 2015 Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015 Processus : Les priorités et le programme de travail du MSC ont été définis à par.r : Des discussions et des consulta.ons

Plus en détail

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Révélateur de nouvelles mobilités modifiant le travail Quelques «idées» sur l évolu=on du travail vers plus ou moins de mobilité au service de la créa=on d avantages

Plus en détail

Montpellier Ins-tut du Sein Un modèle innovant et performant

Montpellier Ins-tut du Sein Un modèle innovant et performant Montpellier Ins-tut du Sein Un modèle innovant et performant En 2014, les a=entes sont claires et concordantes Pour les pa-entes et les correspondants : Accompagnement expert et personnalisé pendant et

Plus en détail

Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr

Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr Terre & Ciel 2012 Terre & Ciel - SARL au capital social de 5000 - RCS Nantes 478 048 838 p. 1 3 impasse des Tourmalines 44300 Nantes Siège

Plus en détail

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre DÉROULEMENT Mise en contexte Gouvernance des fonds d inves3ssement Ges3on de portefeuille Période

Plus en détail

Veille et E- réputa.on

Veille et E- réputa.on Conven5on Medialibs Veille et E- réputa.on Mickaël Réault - CEO Qu est- ce que l e- réputa.on? E- réputa.on Image que les internautes se font d une marque ou d une personne en fonc5on de traces la concernant

Plus en détail

Evolutions concernant la politique du médicament dans les structures d accueil pour personnes âgées belges

Evolutions concernant la politique du médicament dans les structures d accueil pour personnes âgées belges Evolutions concernant la politique du médicament dans les structures d accueil pour personnes âgées belges Belgische evoluties m.b.t. het medicatiebeleid in ouderenzorgstructuren Bertrand Dirié Ins.tut

Plus en détail

Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial

Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial Sommaire >>>> Notre vocation >> p.3 >>>> Notre projet pédagogique >> p.6 >>>> Notre offre produits >> p.11 >>>> L équipe et ses références >>

Plus en détail

Offre Azimut CONTENT MARKETING. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0

Offre Azimut CONTENT MARKETING. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 Offre Azimut CONTENT MARKETING A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 01 Marke3ng de Contenu Ecosytème Editorial Offre & Ou3ls Azimut Content Marke3ng Méthodologie Content management Qui sommes-

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

L Europe s engage en Mar/nique auprès des Entreprises

L Europe s engage en Mar/nique auprès des Entreprises L Europe s engage en Mar/nique auprès des Entreprises Les Programmes européens 2014-2020 Le contenu des programmes Les axes d interven-on Les chiffres Les nouveautés La méthode de sélec-on Les mesures Une

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES Positionnement / Stratégie de communication ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES SYNTHÈSE 9 MARS 2013 LE DIAGNOSTIC Les grandes observations La qualité et le travail, des exigences absolues La qualité de la programma;on

Plus en détail

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING BENCHMARKING TRAINING CONSULTING Basé en Bretagne, à Rennes, DataMaster dédie son ac4vité aux mé4ers de la Bureau4que depuis plus de quatre ans. Véritable partenaire des distributeurs en solu4ons d impression,

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires, les ASSOCIATIONS d ENVIRONNEMENT et d autres secteurs Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Prix

Plus en détail

Le contrôle fiscal anno 2013

Le contrôle fiscal anno 2013 Le contrôle fiscal anno 2013 Carlos SIX! Administrateur général de la Fiscalité SPF Finances Ges$on des risques Contrôle fiscal CRM & Tolérance zéro ONDEMENT OBJECTIFS STRATEGIQUES Etude externe 2010 constata$ons

Plus en détail

Les conditions de travail pour l attractivité des métiers de la maintenance éolienne 1 er éléments ouverture vers d autres métiers de la filière

Les conditions de travail pour l attractivité des métiers de la maintenance éolienne 1 er éléments ouverture vers d autres métiers de la filière Les conditions de travail pour l attractivité des métiers de la maintenance éolienne 1 er éléments ouverture vers d autres métiers de la filière Marylène COPPI / Alexandre VASSELIN OBJECTIFS POUR LA PICARDIE

Plus en détail

PROGRAMME DE L ATELIER

PROGRAMME DE L ATELIER PROGRAMME DE L ATELIER 1 Présenter le groupe attractivité, territoires ruraux, outil numérique - Pourquoi ce groupe? Qui sont les organisateurs? - Quels sont les objectifs que le groupe souhaite se fixer

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR LA PORTABILITE SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE DU CONGO

Plus en détail

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Guide pour les entreprises de Home Staging 1 L auteur : Adrian Measures Adrian Measures est responsable du marke@ng sur internet et fondateur de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013

RAPPORT ANNUEL 2012-2013 RAPPORT ANNUEL 2012-2013 TABLE DES MATIÈRES Conseil d administraon & équipe... 3 Mot de la présidente et de la direcon. 4 Mission.. 5 Profil de la clientèle 6 Stasques. 9 Accueil 11 Recherche d emploi.

Plus en détail

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de 2 Edito La ques(on des talents va s imposer rapidement dans l agenda

Plus en détail

Personnes migrantes : Quel statut administra2f? Quelle protec2on sociale? Informa2on auprès IDE/AS service maladies infec2euses le 14/10/2013

Personnes migrantes : Quel statut administra2f? Quelle protec2on sociale? Informa2on auprès IDE/AS service maladies infec2euses le 14/10/2013 Personnes migrantes : Quel statut administra2f? Quelle protec2on sociale? Informa2on auprès IDE/AS service maladies infec2euses le 14/10/2013 MIGRANTS : situa2on administra2ve = Plusieurs statuts Migrants?

Plus en détail

Ergonomie SNCE Syndicat Na2onal des cabinets Conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France

Ergonomie SNCE Syndicat Na2onal des cabinets Conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France Ergonomie SNCE Syndicat Na2onal des cabinets Conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France Document élaboré pour Ce document est des7né aux entreprises ayant pour objec7f la préven-on

Plus en détail

Éduca&on à la sexualité en milieu scolaire

Éduca&on à la sexualité en milieu scolaire Éduca&on à la sexualité en milieu scolaire Véronique Gasté Cheffe du bureau de la santé, de l ac8on sociale et de la sécurité DGESCO / bureau de la santé, de l ac8on sociale et de la sécurité 10 juin 2015

Plus en détail

Santé, condi,ons de travail et égalité professionnelle F/H Comment agir?

Santé, condi,ons de travail et égalité professionnelle F/H Comment agir? Santé, condi,ons de travail et égalité professionnelle F/H Comment agir? Rencontres expertes de l Aract Bretagne Lundi 9 mars 2015 Elisabeth Dewanckel e.dewanckel@anact.fr Hélène Plassoux h.plassoux@anact.fr

Plus en détail

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PARTENAIRE RESSOURCES HUMAINES SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PROGRAMME Il est primordial pour une organisation de savoir

Plus en détail

La collaboraeon public- privé lors de la créaeon d une nouvelle clinique psychiatrique : l exemple du Nord- Pas- de- Calais

La collaboraeon public- privé lors de la créaeon d une nouvelle clinique psychiatrique : l exemple du Nord- Pas- de- Calais La collaboraeon public- privé lors de la créaeon d une nouvelle clinique psychiatrique : l exemple du Nord- Pas- de- Calais Dr Laurent MORASZ Dr Frédéric LEFEBVRE Clinique du Virval Calais (62) Réseau

Plus en détail

14 Octobre 2008 TICPME2010 Sage et TICPME2010

14 Octobre 2008 TICPME2010 Sage et TICPME2010 Sage et TICPME2010 Une forte implica:on dans certains projets TICPME de par un posi:onnement dédié aux PME Base installée en France de 500 000 entreprises), 5 000 d'appels clients traités par jour Des

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

Oser. Une Idée... l Entreprise. Semaine CREDIGE Module d ouverture. 26 au 30 Janvier 2015 Ecoles des Mines d Albi. Objec'fs du module

Oser. Une Idée... l Entreprise. Semaine CREDIGE Module d ouverture. 26 au 30 Janvier 2015 Ecoles des Mines d Albi. Objec'fs du module Semaine CREDIGE Module d ouverture Objec'fs du module Les projets d équipes Oser Une Idée... l Entreprise L encadrement Programme Jour 1 26 au 30 Janvier 2015 Ecoles des Mines d Albi Jour 2 Jour 3 Jour

Plus en détail

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PARTENAIRES ACHATS LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PROGRAMME La geson de la relaon fournisseur Supplier Relaonship Management est au centre de l aenon de toutes les foncons Achats. Les

Plus en détail

Introduc)on. imio Day. J. Lambillo+e Domaine de Mozet, 10 novembre 2015

Introduc)on. imio Day. J. Lambillo+e Domaine de Mozet, 10 novembre 2015 Introduc)on imio Day J. Lambillo+e Domaine de Mozet, 10 novembre 2015 Introduc.on 18/11/2015 2 Que dit la DPR? La dématérialisation est reprise dans 3 thématiques : Simplifier la vie des entrepreneurs

Plus en détail

INFOCENTRE GUIDE UTILISATEUR IN «SAISIE AGREGEE» CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE».

INFOCENTRE GUIDE UTILISATEUR IN «SAISIE AGREGEE» CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE». GUIDE UTILISATEUR IN INFOCENTRE «SAISIE AGREGEE» RÉALISEZ VOTRE BILAN SOCIAL VIA LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE» COLLECTE DES DONNÉES DE 2013 CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT

Plus en détail

Programme. Formaons. Dans ce livret

Programme. Formaons. Dans ce livret Programme De Formaons Dans ce livret Comptabilité... 3-4 Fiscalité... 5-6 2015 Ges5on... 6 Faites de votre banquier votre allié... 7 Patrimoine social, professionnel et privé... 8-9 Informa5que... 9-10

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN 2013 A Contexte général 2 B La mission accompagnement renforcé des participants

Plus en détail

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents Christine SORLI Déléguée régionale Groupe AFNOR Le groupe Afnor Opérateur central

Plus en détail

LE RÔLE DES TÉLÉCOMS ET DE L'IT DANS LA SMART CITY DE DEMAIN

LE RÔLE DES TÉLÉCOMS ET DE L'IT DANS LA SMART CITY DE DEMAIN partenaires télécom et mobilité : LE RÔLE DES TÉLÉCOMS ET DE L'IT DANS LA SMART CITY DE DEMAIN PROGRAMME Les villes de demain seront des organismes vivants qui doivent relier l espace urbain, les savoirs,

Plus en détail

La référence en achat et vente d entreprises. Pour changer de page, appuyer sur la touche espace de votre clavier.

La référence en achat et vente d entreprises. Pour changer de page, appuyer sur la touche espace de votre clavier. La référence en achat et vente d entreprises Pour changer de page, appuyer sur la touche espace de votre clavier. La vente d une entreprise ne s improvise pas. Elle nécessite une planifica>on rigoureuse

Plus en détail

Structures d accompagnement à la créa?on d entreprise Diaporama élaboré par la Maison de l Emploi du Grand Alès en Cévennes

Structures d accompagnement à la créa?on d entreprise Diaporama élaboré par la Maison de l Emploi du Grand Alès en Cévennes Structures d accompagnement à la créa?on d entreprise Diaporama élaboré par la Maison de l Emploi du Grand Alès en Cévennes En partenariat avec Pépinières d Initiatives Léo Lagrange Accompagnement à la

Plus en détail

Atelier A2 : Financement participatif, quoi d'neuf?

Atelier A2 : Financement participatif, quoi d'neuf? CLER Atelier A2 : Financement participatif, quoi d'neuf? Raphaël Claustre Raphael.claustre@cler.org www.cler.org 27 janvier 2015 Assises de l'énergie CLER Organisation ADEME et CLER Panorama des projets

Plus en détail

Séance d'informa7on à propos des stages de longue durée

Séance d'informa7on à propos des stages de longue durée Séance d'informa7on à propos des stages de longue durée 11 février 2015 Stage de longue durée: 12 semaines, 15 ECTS Informa;ons et documents sur: h>p://www.ulb.be/facs/bioing/stages.html Formules de stage

Plus en détail

Le réseau COST. Présenta1on pour la Journée de la recherche du 6 novembre 2014 à l Université de Lausanne. Ingrid Portner, SEFRI Berne

Le réseau COST. Présenta1on pour la Journée de la recherche du 6 novembre 2014 à l Université de Lausanne. Ingrid Portner, SEFRI Berne Le réseau COST Présenta1on pour la Journée de la recherche du 6 novembre 2014 à l Université de Lausanne Ingrid Portner, SEFRI Berne Secrétariat d Etat à la forma2on, à la recherche et à l innova2on SEFRI

Plus en détail

GISA et l élevage biologique : une dynamique permise par le projet RESEAU SAEB. Mardi 24 février 2015

GISA et l élevage biologique : une dynamique permise par le projet RESEAU SAEB. Mardi 24 février 2015 GISA et l élevage biologique : une dynamique permise par le projet RESEAU SAEB Mardi 24 février 2015 ITAB L organisme professionnel na0onal dédié à la recherche-expérimentation en agriculture biologique

Plus en détail

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux Enjeux de la commande publique durable le cas des logements sociaux Achat public durable : Défini

Plus en détail

Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3. Année universitaire 2014-2015

Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3. Année universitaire 2014-2015 Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3 Année universitaire 2014-2015 Intervenants de la présenta3on Responsables de la forma/on Bogdan Cau/s, bogdan.cau/s@u- psud.fr Jean-

Plus en détail

CPL HS du 14 mai 2014 Cession des locaux, réaménagement et déménagement d une partie des équipes

CPL HS du 14 mai 2014 Cession des locaux, réaménagement et déménagement d une partie des équipes CPL HS du 14 mai 2014 Cession des locaux, réaménagement et déménagement d une partie des équipes 1 Le contexte u Une nécessaire rationalisation du patrimoine immobilier, dans le cadre du plan de redressement,

Plus en détail

L écoute des signaux porteurs d une d innova&on

L écoute des signaux porteurs d une d innova&on Journée d étude Mercredi 28 novembre 2012 Innova&on et changement dans les ins&tu&ons sociales : une perspec&ve de développement durable L écoute des signaux porteurs d une d innova&on Conférenciers Mar&ne

Plus en détail

Speed up your business

Speed up your business Speed up your business 1 Sommaire 1. Un concept innovant de communica3on cross media 2. Les Ou3ls UpMyCom a. Plateforme de Blog b. Plateforme de Quiz - Communica3on externe - Communica3on interne c. Jeux

Plus en détail

Domaines Skiables de France 08 octobre 2014

Domaines Skiables de France 08 octobre 2014 Domaines Skiables de France 08 octobre 2014 Notre vision A Val Thorens, nous sommes convaincus que la sta5on de montagne de demain sera celle qui saura élever son niveau d excellence et qui saura créer

Plus en détail

GUIDELINES Organisateurs

GUIDELINES Organisateurs GUIDELINES Organisateurs La semaine de l'innova.on digitale Du 2 au 12 octobre 2014 #InnoWeek2014 @innoweek i Du 2 au 12 octobre 2014 Reconduite en 2014 pour une 2ème édi.on, «Innova.onWeek» est une semaine

Plus en détail

Services complémentaires en Outaouais

Services complémentaires en Outaouais Services complémentaires en Outaouais La réalisa4on et le succès d un main4en à domicile d une personne âgée en perte d autonomie est un travail d équipe. Les acteurs de ce=e équipe sont d abord la personne

Plus en détail

Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014

Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014 Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014 Sommaire 1) Présenta/on du GCS Télésanté Midi- Pyrénées 2) Dossier Médical

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines M. Lhassane BENHALIMA, Directeur de la Direc-on la Supervision Bancaire BANK AL- MAGHRIB DAKAR 12 juin 2014 Sommaire 1 Aperçu sur le secteur bancaire marocain

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 Rapport Annuel 2013

Rapport Annuel 2013 Rapport Annuel 2013 Rapport Annuel 2013 Rapport Annuel 2013 logo SEAD texte.png.lnk Assemblée Générale du 24 juin 2014 Sauvegarde de l Enfance et de l Adolescence de la Drôme 7/9 rue Lesage - 26000 VALENCE 04 75 82 19 00-04

Plus en détail

Administra*on du SI Périmètre et Risque

Administra*on du SI Périmètre et Risque Administra*on du SI Périmètre et Risque Lazaro Pejsachowicz Président CLUb de la Sécurité de l Informa9on Français De qui/quoi parle- t- on? En informa3que, le 3tre d'administrateur systèmes désigne la

Plus en détail

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers Le secteur de la Mutualité Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers 1 La protec*on sociale Ensemble des moyens mis en œuvre par un pays pour protéger ses

Plus en détail

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Le dirigeant de PME: il vous est demandé Mais parfois vous vous sentez un peu seul Le passage de «Mon

Plus en détail

EXPERTISE INNOVATION MANAGEMENT. L ingénierie du futur avec. OGER INTERNATIONAL - Rapport d ac vité 2011

EXPERTISE INNOVATION MANAGEMENT. L ingénierie du futur avec. OGER INTERNATIONAL - Rapport d ac vité 2011 EXPERTISE INNOVATION MANAGEMENT OGER INTERNATIONAL - Rapport d acvité 2011 L ingénierie du futur avec 10 9 8 Un projet d entreprise en marche Rap d act ann 20 Dynamic momentum Ancipant une compévité croissante

Plus en détail

Construire l Université Paris- Saclay

Construire l Université Paris- Saclay IDEX Paris- Saclay Construire l Université Paris- Saclay Réunion DUs Paris- Saclay 15 Avril 2013 1 DUs Paris- Saclay- 15/04/13- Document indissociable des commentaires oraux faits lors de la présentagon

Plus en détail

Vision, Stratégie Changement Leadership

Vision, Stratégie Changement Leadership Cabinet de Conseil et de Développement des Hommes et des Organisations Vision, Stratégie Changement Leadership Accompagnement humain des réorganisations Optimisation managériale et relationnelle Cohésion

Plus en détail

Cabinet de conseil spécialisé en Risques, Finance & RH

Cabinet de conseil spécialisé en Risques, Finance & RH SEKKEI Confiden-al All rights reserved Cabinet de conseil spécialisé en Risques, Finance & RH Réglementa*ons b ancaires ( Capital e t L iquidité) Op*misa*on d e l a p erformance / P rocessus A chats Ges*on

Plus en détail

Conférence 2. La liberté de création

Conférence 2. La liberté de création Conférence 2. La liberté de création 32 Plan de la conférence I. La nature de la liberté de créa3on La liberté d expression Nature juridique : iden3fica3on des principales caractéris3ques d un objet juridique

Plus en détail

Programme «INVESTISSEUR»

Programme «INVESTISSEUR» La plateforme de missions photos Laissez la communauté prendre ou trouver des photos juste pour vous Programme «INVESTISSEUR» Offrez- vous une startup dès 100 Version : 10 février 2015 Dossier confiden,el,

Plus en détail

Une mutuelle Santé obligatoire pour tous les salariés

Une mutuelle Santé obligatoire pour tous les salariés Une mutuelle Santé obligatoire pour tous les salariés 1 Qui est concerné? Toutes les associa8ons ayant des salariés (même à temps par8els) Quand? Mise en place obligatoire par l employeur au 1 er janvier

Plus en détail

La#CoRPAR# Chris-an#Lefaure,#animateur#de#la#coordina-on# Manuela#Figueira,#animatrice#du#réseau#Rhône#Alpes#

La#CoRPAR# Chris-an#Lefaure,#animateur#de#la#coordina-on# Manuela#Figueira,#animatrice#du#réseau#Rhône#Alpes# LaCoRPAR Chris-anLefaure,animateurdelacoordina-on ManuelaFigueira,animatriceduréseauRhôneAlpes JournéesRADIOPROTECTIONCirkus,Lyonles21et22novembre2013 Plan Qu estncequelacorpar? Evolu-ondudéveloppementdesréseaux

Plus en détail

Profils du Diplômé (profils de sor2) de la forma2on de médicine au Chile

Profils du Diplômé (profils de sor2) de la forma2on de médicine au Chile Profils du Diplômé (profils de sor2) de la forma2on de médicine au Chile MARIO PARADA, MARÍA INÉS ROMERO, FABIÁN MORAGA Diego Muñoz, Marcela Gómez, Denisse Arellano Ecoles de Médecine au Chili Le Chili,

Plus en détail

! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION?

! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? ! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? JEAN- MARIE REILHAC RESPONSABLE DEVELOPPEMENT QUALITÉ & PERFORMANCE GROUPE AFNOR Qualité : valeur durable! ISO 9001 un socle pour répondre aux besoins des clients de manière

Plus en détail

«Pour un fundraising toujours plus professionnel» Les Fondamentaux du fundraising

«Pour un fundraising toujours plus professionnel» Les Fondamentaux du fundraising «Pour un fundraising toujours plus professionnel» Les Fondamentaux du fundraising 24 juin 2014 Marianne Maillot Programme de la forma,on Contexte et enjeux Construire sa démarche Se posi,onner (Re)définir

Plus en détail

SOLIDARITE ESPRIT D EQUIPE ESPRIT D ENTREPRISE AMBITION L AVENTURE CONTINUE!

SOLIDARITE ESPRIT D EQUIPE ESPRIT D ENTREPRISE AMBITION L AVENTURE CONTINUE! SOLIDARITE L AVENTURE CONTINUE! ESPRIT D EQUIPE La Fédéraon Terre de Talents (F.T.D.T.) a été créée dans l intenon de permere à chacun de révéler ses talents et de s épanouir dans un projet professionnel

Plus en détail

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 forma!on.con!nue@isit-paris.fr - www.isit-paris.fr Etablissement

Plus en détail

Les ins'tu'ons du livre face à la "Culture numérique" des "Digitals na'ves"

Les ins'tu'ons du livre face à la Culture numérique des Digitals na'ves Les ins'tu'ons du livre face à la "Culture numérique" des "Digitals na'ves" Le cas de la région PACA Laurent Collet, Michel Durampart, Maud Pélissier Introduc'on Relecture d une série de recherche Usage

Plus en détail

Rapport d activité. www.arofesep.com

Rapport d activité. www.arofesep.com Rapport d activité 2013 www.arofesep.com Avant-propos du Président En 2013, quelques faits marquants au niveau national et régional. Au niveau national, l'ani sur la sécurisation de l'emploi signé en

Plus en détail