MINI GUIDE PEDAGOGIQUE OBJECTIFS DU DOSSIER : Les différents courants, méthodes et démarches pédagogiques,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MINI GUIDE PEDAGOGIQUE OBJECTIFS DU DOSSIER : Les différents courants, méthodes et démarches pédagogiques,"

Transcription

1 MINI GUIDE PEDAGOGIQUE Vus permettre d identifier : OBJECTIFS DU DOSSIER : Les différents curants, méthdes et démarches pédaggiques, Ces cnnaissances vus snt indispensables pur travailler en tant que frmateur. DEMARCHE DE TRAVAIL : Cmplétez le dssier en suivant les indicatins du dcument. BON COURAGE! Page 1/25

2 PLAN DOSSIER STRATEGIES PEDAGOGIQUES... 3 LES COURANTS PEDAGOGIQUES... 4 LES DEMARCHES PEDAGOGIQUES... 9 LES TYPES DE SAVOIR ANNEXES SYNTHESE Page 2/25

3 Vyns, vyns ce qu ils disent Hum, hum, 3 curants, 3 démarches et 5 méthdes pédaggiques avec leurs avantages et leurs incnvénients et 6 types de savir Lisez le dssier «Stratégie pédaggique» ci-après et répndez aux questins qui vus sernt psées Cmplétez la synthèse située en fin de dssier et réalisez le jeu du mt mystère DOSSIER STRATEGIES PEDAGOGIQUES Ce dssier vus permettra, je l espère, de dévelpper vs prpres stratégies pédaggiques en fnctin de vs bjectifs de frmatin, des frmes de savirs à transmettre et du travail que vus désirez accmplir auprès de vs apprenants BON COURAGE! Page 3/25

4 Ca alrs! Il y a tris curants pédaggiques 1. Le curant béhaviriste, 2. Le curant cnstructiviste, 3. Le curant sci-cnstructiviste. Les différents curants pédaggiques qui nt traversé ntre sciété au fil du temps varient en fnctin des exigences du cntexte et des besins de la sciété LES COURANTS PEDAGOGIQUES - Vus n êtes pas au curant? - Au curant de qui? - Ben, au curant qu il y des curants - Des curants de qui? - Eh bien, des curants, des curants pédaggiques - Ah bn, il fait être au curant des curants pédaggiques? Mais c est qui la pédaggie? Page 4/25

5 La petite histire de la pédaggie Renaissance, après guerre années En ces temps reculés, marqués par les «trente glrieuse» et le mythe du prgrès infini, le mnde paraissait «stable» et le futur raynnant. Il était une fis un mnde ù les apprenants apprenaient et ù les enseignants enseignaient A cette épque, les prfesseurs étaient sur leurs estrades et les apprenants assis à leurs tables d éclier Les prfesseurs et autres frmateurs avaient un rôle bien défini. Ils étaient nmmés maîtres u experts et étaient les seuls détenteurs du savir. Les autres, les étudiants, les apprenants, vus, nus, mi étins cnsidérés cmme des vases vides (dénués de tutes expériences et de savirs) qu ils fallaient remplir. C était l épque bénie du béhavirisme Les apprenants étaient sumis à une autrité légitime représentait par le maître qui enseignait un savir pérenne et stable à des individus qu il fallait éduquer pur qu ils prennent leur place dans un mnde rganisait par les élites de la sciété. Tut allait pur le mieux dans le meilleur des mndes Les uns guvernaient, les autres dirigeaient et d autres encre béissaient. Dans le mnde enseignant et de la frmatin prfessinnelle, cet rdre du mnde avait la même allure. Les uns enseignaient et édictaient d en haut ce qu il fallait savir et cmment l apprendre et les autres apprenaient persuadés du bien fnder des méthdes et des savirs enseignés Le béhavirisme Ce cher béhavirisme est tiré des théries du cmprtement (behavir). Ainsi, si l n dnne les bns stimuli, n btient les bns cmprtements. Ainsi, le frmateur en dnnant le bn stimulus btient un cmprtement apprprié chez l individu à frmer Par exemple : le frmateur mntre u explique quelque chse, l apprenant bserve, écute puis reprduit ce qu il a vu u écuté. S il réussit, il est récmpensé, s il échue, le frmateur mntre et explique une nuvelle fis et l apprenant recmmence Tut allait pur le mieux dans le meilleur des mndes Chacun avait sa place et accepté cet rdre du mnde vertical aux règles simples et nn négciables. L ascenseur scial fnctinnait encre et les individus cryaient aux bienfaits salvateurs de la science et du savir pur s élever dans l échelle sciale. La rute était lngue, mais l n grimpait Aucune remise en cause à l hrizn, les acteurs de part et d autre acceptaient de diriger u de se sumettre Le béhavirisme Le mdèle béhaviriste btient de très bn résultat dans les apprentissages techniques qui cherchent la mdificatin d un cmprtement u l btentin d un nuvel autmatisme. D ailleurs, c est de ce mdèle dnt snt issus la pédaggie par bjectif, le dévelppement des référentiel de cmpétences, l enseignement prgrammé u l enseignement assisté par rdinateur (E.A.O.) Tut allait pur le mieux dans le meilleur des mndes L avenir était prmetteur, n vivait l épque du plein empli avec allégresse, n s inscrivait dans le lng terme et l n cnstruisait des prjets d avenir L état prvidence était à sn apgée, édictait la vix à suivre, traçait les perspectives et rganisait les règles de vie en sciété Le béhavirisme Ce mdèle est très décrié aujurd hui, même si ce dernier a permis de frmer ns parents et ns grands parents Il est assimilé aux cnditinnements des apprentissages qui ne laissent que peu de place aux initiatives individuelles Dans une lgique d autnmisatin u de dévelppement des capacités à apprendre à apprendre, ce mde d apprentissage ne cnvient plus tut à fait. Nta : le béhavirisme est généralement asscié aux travaux de Pavlv et de Skinner. AVANTAGES/INCONVENIENTS AVANTAGES : L apprenant repart avec l ensemble des chses à savir (même s il n a pas tut cmpris). Cnvient très bien pur la frmatin de masse, les frmatins visant des changements de cmprtement, l acquisitin d autmatisme. Efficacité avérée dans les apprentissages techniques (énncé de la prcédure, applicatin, etc.). Mdèle apprécié par les apprenants pur les apprentissages «technique» (savirs prcéduraux et savirs faire). L apprenant est dans une situatin cnfrtable (pas de remise en cause). le frmateur est dans une situatin cnfrtable (maîtrise parfaite du dérulement pédaggique, du cntenu à transmettre, du temps, ). INCONVENIENTS : Efficacité suvent faible à l issue de la séquence de frmatin. Certains adultes snt réticents à une pédaggie trp abstraite, trp sclaire et trp mdélisante. Apprenants passifs, peu d interactin frmateur et frmé, cnditinnement des apprentissages, peu d autnmie des apprenants vis-à-vis du savir. LA TRANSITION (DU BEHAVIRISME AU CONSTRUCTIVISME) Chc pétrlier, crissance du chômage, incapacité des plitiques à gérer la crise, difficultés écnmiques, changement démgraphique, manque de perspective plitique et autres restrictins budgétaires nt peu à peu mis à mal ce mnde rigriste et mral (même si ce dernier persiste encre dans bien des cas aujurd hui ) Peu à peu l épque des «trente glrieuse» se délite, le mythe du prgrès infini prend fin et l idée de l état prvidence s émusse Certains cmmencent à dénncer les effets pervers de l état prvidence et du béhavirisme qui généreraient une dérespnsabilisatin des individus, une passivité crissante et une insatisfactin accrue par l inquiétude sur l avenir Absurdité d un mnde vué à l éternel recmmencement dnt les leitmtivs étaient : métr bult dd et travail famille patrie. Page 5/25

6 Des années jusqu en 1995 Peu à peu, une sciété plus individuelle s est mise en place. Des rganisatins, des mdes de managements plus suples, mins verticales et plus cmplexes vient le jur. Les prfesseurs et autres frmateurs cmmencèrent à descendre de leur estrade et à s enquérir des apprenants qu ils avaient si suvent niés auparavant. Un pied sur l estrade et un pied auprès des apprenants, le frmateur apprend peu à peu une nuvelle façn de faire. Il sait qu il n est plus tut à fait le maître prétendant tut savir pur cnduire les individus vers un ailleurs prmetteur. Désrmais, face à ce nuvel rdre du mnde et face à des individus de plus en plus exigeants, l ancien maître devient tuteur et c-cnstructeur du savir L individu n est plus une bite vide qu il faut remplir, mais un individu faits de savirs, d expériences, de cmpétences et appartenant à une histire écnmique, sciale, technlgique, dnt il faut tenir cmpte. Il faut désrmais frmer des individus plyvalents, plyfnctinnels et plycmpétents. Bref, face à l incertitude crissante, il faut désrmais fabriquer des individus autnmes qui purrnt faire face aux évlutins Les mts snt lâchés, désrmais il faut individualiser davantage, respnsabiliser les apprenants et les autnmiser. Les relatins très hiérarchisées, rigides et nn négciables d hier cèdent peu à peu la place à d autres frmes de relatins mins empreinte d autritarisme et plus enclines à intégrer l individu cmme un véritable acteur de l rganisatin Le Cnstructivisme Le cnstructivisme est né et imprègne désrmais les pratiques pédaggiques. Dans cette perspective, le prf devient tuteur, fait appel à l expérience de chacun, infrme, fait des démnstratins, explique, accmpagne, guide les stratégies d apprentissage de chacun, dnne des pistes de réflexin et de recherche, aide à cnstruire des méthdes, cnfrnte les apprenants à des situatins prblèmes afin de mieux répndre aux besins de la sciété Srtie des schémas simples, cmplexificatin des rganisatins, mndialisatin, impuissance des plitiques et des intellectuels à gérer les crises Sciété en crise. Le Cnstructivisme L apprenant devient, quant à lui, acteur de sa frmatin dans le sens ù il ccnstruit avec le frmateur ses cnnaissances, par essais et erreurs successives. Il apprend et décuvre prgressivement les règles, les cncepts, les mécanismes et met en place des stratégies de réslutin de prblème. Le cnstructivisme, c est cnfrnter les apprenants à des situatins prblèmes. 4 temps structurent la démarche cnstructiviste 1. L apprenant se cnfrnte à un prblème qu il cherche à résudre en mbilisant ses cnnaissances. C est le prcessus d assimilatin. L état prvidence reste une dnné imprtante mais sa crédibilité se délite. Mntée du chômage et des exigences des entreprises. Le Cnstructivisme 2. S il n y parvient pas, il est déstabilisé temprairement. Il est déséquilibré et se truve en situatin de cnflit cgnitif. 3. Il peut persévérer et revisiter ce qu il sait u cnstruire les cnnaissances qui lui manquent pur s adapter au prblème psé. C est l accmmdatin. 4. Peu à peu ses effrts lui permettent de résudre le prblème Le déséquilibre est surmnté C est le prcessus d équilibratin majrante qui lui permettrnt de réajuster et de restructurer ses cnnaissances afin de mieux résudre les nuveaux prblèmes qui lui sernt psés. Nta : le père spirituel du cnstructivisme est Jean Piaget AVANTAGES/INCONVENIENTS AVANTAGES : Les apprentissages snt plus durables, mieux ancrés, les apprenants snt plus autnmes, plus mtivés (n tient cmpte de leurs expériences, de leurs savirs, ). Mdèle très apprécié en frmatin d adultes ntamment pur l acquisitin de nuveaux savirs être (changement de cmprtement), Permet d emprter l adhésin des apprenants plus facilement sur leur investissement dans la frmatin, Plus grande mtivatin de l apprenant car l apprentissage est en lien avec ses centres d intérêt, ses bjectifs, INCONVENIENTS : Le temps d interventin est difficile à maîtriser. Demande des grupes relativement peu nmbreux. Gurmande de temps de préparatin (il faut cnstruire des situatins pédaggiques apprpriées aux centres d intérêt des apprenants), demande des grupes peu nmbreux. TRANSITION (DU CONSTRUCTIVISME AU SOCIO-CONSTRUCTIVISME) Face aux restrictins budgétaires de plus en plus drastiques, à la cmpétitin exacerbée, à la mndialisatin des échanges, à la remise en cause rapide des cmpétences et des savirs, et en l absence de perspectives sciale et plitique, les psitins des uns et des autres snt une nuvelle fis remise en cause Désrmais, face à la cmplexité d un mnde en perpétuel muvement, il faut des rganisatins hrizntales, flexibles, suples pur laisser de plus en plus de place aux initiatives privées Il faut désrmais déléguer le puvir et rendre l individu acteur et c-cnstructeur de la sciété dans laquelle il vit, que ce sit au niveau sciale, plitique, écnmique, prfessinnelle u de sa frmatin. Ainsi, face à une sciété sans prjet qui ne prpse plus de perspective, les individus se divent d être autnmes et créer en permanence leurs prpres prjets et cmpétences Cependant, face à la cmplexité d un mnde sans cesse en muvement l individu ne peut agir seul et appréhender seul la cmplexité du mnde. L apprche cnstructiviste persiste mais dit décuvrir les vertus du travail cllectif Page 6/25

7 Des années 95 à ns jurs Une étape supplémentaire est franchie Accrissement de la cmplexité des rganisatins, du chômage et de la cmpétitivité. Dévelppement de la mndialisatin des échanges. Plus de perspective plitique, avenir incertain. Sciété individualiste. Paradxalement alrs que les pédaggies se fnt de plus en plus individualisées, la cnstructin du savir se dit d être scial. Plus persnne ne peut désrmais prétendre maîtriser ttalement un dmaine. Ainsi, le frmateur autritaire d hier, devient tuteur puis maintenant partenaire de la frmatin des acteurs. Il dit maintenant dévelpper les capacités à apprendre à apprendre et inviter à cnstruire les cnnaissances de manière cllective afin de mieux crrespndre aux exigences nuvelles de la sciété Désrmais, l apprenant est au centre du système et dit cnstruire ses cnnaissances avec les autres Sus l emprise de la révlutin technlgique permanente, ns vies se snt faites plus virtuelles et les cntacts physiques mins fréquents. Peu à peu l interactivité a supprimé les cnsciences téléspectatrices et a prmu la rapidité des actins au détriment de la lenteur des réflexins. Peu à peu ns espaces privés snt devenus publics et des espaces de plus en plus virtuels s impsent face à un mnde réel qui perd de sa substance. Paradxalement alrs que le culte de l individu a atteint sn parxysme, nus nus sentns désemparés et impuissants face à la mndialisatin. Les rganisatins simples et rigides de la sciété dite mderniste nt fait place aux rganisatins cmplexes et suples de la sciété mderne. Le «cmplexe, véritable idélgie de cette fin de siècle, entretient ce sentiment d'impuissance et de désespir chez ns cntemprains qui va en s'accrissant à mesure que le mnde, désrmais perçu cmme une ttalité incmpréhensible et hstile, devient de plus en plus virtuel et spectaculaire..» 1 Vivre libre sans cntrainte, chisir de part en part sn mde d existence : pint de fait scial et culturel plus significatif de ntre temps, pint d aspiratin, pint de drit plus légitime aux yeux de ns cntemprains. Le sci-cnstructivisme Par rapprt au cnstructivisme, l apprche sci-cnstructiviste intrduit une dimensin supplémentaire : celle des interactins, des échanges, du travail de verbalisatin, de c-cnstructin, de c-élabratin Cette apprche met en œuvre 4 dimensins : 1. Les aspects cgnitifs (liés au cnflit cgnitif de la démarche cnstructiviste) 2. les aspects affectifs (liés à la mtivatin des apprenants), 3. les aspects métacgnitif (liés à l explicitatin (verbalisatin- prise de cnscience) des prcédures mises en œuvre par l apprenant pur résudre un prblème psé) 4. les aspects cmmunicatinnels (liés à la cnfrntatin et les systèmes d entre aide entre les apprenants pur résudre un prblème psé). Le sci-cnstructivisme Le frmateur est auprès des apprenants, il est un guide, un tuteur, un infrmateur expert, un questinneur Il renvie à l apprenant et au grupe leurs questinnements en leur dnnant des pistes et en les cnfrntant à des prblèmes nuveaux. Il rganise, prépare les séances d apprentissage. Il guide la réflexin, infrme, aide à la décisin, aide à trier les infrmatins, dnne des axes de réflexin et de recherche aux grupes. Il favrise les échanges, les cnfrntatins Pur ce frmateur nuvelle génératin, ce n est pas le frmateur qui enseigne, mais l individu qui apprend. Mais cet individu n apprend pas seul, mais dans, avec, et par les autres membres du grupe en échangeant et en cnfrntant leurs idées. Le sci-cnstructivisme Dans la perspective scicnstructiviste, l apprenant est actif au sens ù il fait appel aux autres (apprenants, ressurces et frmateurs) pur cnstruire ses cnnaissances et ses cmpétences. Nta : L apprche sci-cnstructiviste est généralement attribuée aux travaux de Vygtsky et de Bruner à la suite des travaux de Jean Piaget. AVANTAGES/INCONVENIENTS AVANTAGES : Méthde permettant une participatin du frmé et une décuverte prgressive du savir. Respect des rythmes et des stratégies d apprentissage des apprenants. Permet de rendre l apprenant autnme, travail sur la méta-cgnitin (capacité à apprendre à apprendre). Les apprentissages peuvent être plus rapides que dans le cas du cnstructivisme car n se sert du cllectif pur cnstruire ses cnnaissances (c-cnstructin, mutualisatin, ) INCONVENIENTS : La gestin des grupes et la c-prductin des acteurs dans un grupe n est pas aisée à mettre en place (suvent il y en a un qui fait pur les autres), difficile de changer les représentatins et les habitudes de frmatin des persnnes. 1 Miguel Benasayag, Le mythe de l individu, Paris, Editins de la décuverte, nvembre 1998, p 12 Page 7/25

8 SYNTHESE SUR LES COURANTS PEDAGOGIQUES Caractéristiques BEHAVIORISME CONSTRUCTIVISME SOCIO-CONSTRUCTIVISME Cnceptin cnceptin pédaggique linéaire, prgressive, pédaggique initiatique. Il y a un début et une fin. Cnceptin pédaggique délinéarisée, cmplexe aux fnctins multiples et adaptées aux besins des individus. Idem cnstructivisme + dimensin sciale de l apprentissage. Idée de c-quelque chse (ccnstructin du savir, de c-élabratin, ) Stimuli/répnse, cnditinnement, erreur (punitin), réussite (récmpense) Principe de base système d équilibratin majrante (assimilatin / accmmdatin / équilibratin) Principe : c est par des mises en interactivité au travers de situatins prblèmes que le travail se cnstruit. Technique Rôle du frmateur Pédaggie nn individualisée. favrise le cnditinnement, le changement de cmprtement, l acquisitin d autmatisme, Technique de l expsé avec (u nn) des exercices d applicatin Le frmateur est sur sn estrade, sn rôle est simple et bien défini. Frmateur = expert, maître, seul détenteur du savir et de la vérité, il est enseignant, cnférencier, pratique généralement la technique de l'expsé Pédaggie plus individualisée. favrise l autnmie, la cnstructin de stratégies d apprentissage, Techniques de réslutin de prblème, étude de cas jeu de rôle, expsé effectué par les apprenants favrise les situatins prblèmes. Le frmateur descend de sn estrade, il devient tuteur, éducateur et c-cnstructeur de la frmatin avec l apprenant, sn rôle devient multiple et mbile augmentatin des cmpétences du frmateur. Pédaggie plus individualisée et cnstructin sciale du savir. Favrise l autnmie et la cnstructin de sens des apprentissages, les capacités à apprendre à apprendre, Idem cnstructivisme + technique de travail en petits grupes cpératifs, utilisatin des réseaux d échange de savir Le frmateur est auprès des apprenants, il devient Guide, tuteur, infrmateur expert et questinneur, renvie l apprenant à ces prpres questinnements, Rôle des apprenants. Attitude : expse, transmet, infrme L APPRENANT N EXISTE PAS. Attitudes : fait appel à l expérience de chacun, infrme, fait des démnstratins, explique, accmpagne, guide les stratégies de chacun, dnne des piste de recherche, etc. EMERGENCE DE L ACTEUR. Attitude : guide la réflexin, infrme, aide à la décisin, dnne des pistes de réflexin, trie les infrmatins, dnne des axes de recherche, ACTEUR AU CENTRE DU SYSTEME Apprenant = vase vide qu il faut remplir, il est spectateur de sa frmatin. Apprenant = bite nire (cerveau) avec des entrées srties. Apprenant = expérience, passé, cnnaissances, acteur de sa frmatin augmentatin des cmpétences de l apprenant Les apprenants apprennent en se cnfrntant à un prblème. Apprenant au centre du système de frmatin, plus autnme. Les apprenants apprennent en se cnfrntant à des situatins prblèmes en petits grupes. Relatin pédaggique L apprenant est passif, il écute, bserve mais ne réfléchit pas u peu. La relatin pédaggique est verticale et hiérarchique (prf élève), permanente et durable (cllectif classe et temps de frmatin lng) L apprenant est actif il cnstruit ses cnnaissances en se cnfrntant à elles (il manipule les idées, les cncepts, les raisnnements, met en place des stratégies de réslutin de prblème, La relatin pédaggique se veut plus hrizntale et nn hiérarchique (le frmateur descend de sn estrade et se retruve à côté de l apprenant), Le sens de la relatin a tendance à s inverser (apprenant frmateur) L apprenant est actif, il fait appel aux autres apprenants et au frmateur pur apprendre. Système d entre aide entre les différents participants. La relatin pédaggique est hrizntale et nn hiérarchique. Le frmateur est dans la classe. Face à face pédaggique (technique de l expsé) Côte à côte pédaggique Côte à côte pédaggique dans une relatin cllective Avantages Incnvénients Relatin du frmateur le frmé Mise en place rapide, temps d interventin maîtrisé, exhaustif (pas de zne d mbre), apprche initiatique et cnstruit (un début, une fin). L apprenant repart avec l ensemble des chses à savir (même s il n a pas tut cmpris). Cnvient très bien pur la frmatin de masse, les frmatins visant des changements de cmprtement, l acquisitin d autmatisme. Efficacité avérée dans les apprentissage techniques (énncé de la prcédure, applicatin, etc.). mdèle apprécié par les apprenants pur les apprentissages «technique» (savirs prcéduraux et savirs faire). L apprenant est dans une situatin cnfrtable (pas de remise en cause). le frmateur est dans une situatin cnfrtable (maîtrise parfaite du dérulement pédaggique, du cntenu à transmettre, du temps, Efficacité suvent faible à l issue de la séquence de frmatin. Certains adultes snt réticents à une pédaggie trp abstraite, trp sclaire et trp mdélisante. Apprenants passifs, peu d interactin frmateur et frmé, cnditinnement des apprentissages, peu d autnmie des apprenants vis-à-vis du savir Relatin frmateur frmé Les apprentissages snt plus durables, mieux ancrés, les apprenants snt plus autnmes, plus mtivés (n tient cmpte de leurs expériences, de leurs savirs, ). Mdèle très apprécié en frmatin d adultes ntamment pur l acquisitin de nuveaux savirs être (changement de cmprtement),.permet d emprter l adhésin des apprenants plus facilement sur leur investissement dans la frmatin,. Plus grande mtivatin de l apprenant car l apprentissage est en lien avec ses centres d intérêt, ses bjectifs, Psture du frmateur inhabituelle et déstabilisante pur le frmé. Lenteur des apprentissages suvent incmpatible avec le besin d pératinnalité immédiat des apprenants. Le temps d interventin est difficile à maîtriser Demande des grupes relativement peu nmbreux Gurmande de temps de préparatin (il faut cnstruire des situatins pédaggiques apprpriées aux centres d intérêt des apprenants), demande des grupes peu nmbreux. Relatin frmateur frmé frmés Idem cnstructivisme + Méthde permettant une participatin du frmé et une décuverte prgressive du savir. Respect des rythmes et des stratégies d apprentissage des apprenants. Permet de rendre l apprenant autnme, travail sur la méta-cgnitin (apprendre à apprendre) Les apprentissages peuvent être plus rapide que dans le cas du cnstructivisme car n se sert du cllectif pur cnstruire ses cnnaissances (ccnstructin, mutualisatin, ) Idem cnstructivisme + la gestin des grupes et la c-prductin des acteurs dans un grupe n est pas aisée à mettre en place (suvent il y en a un qui fait pur les autres), difficile de changer les représentatins et les habitudes de frmatin des persnnes. Il n y a pas un curant pédaggique meilleur qu un autre L idéal est de varier les genres en fnctin des bjectifs et des publics visés afin de crrespndre au plus grand nmbre. Page 8/25

9 Ca alrs! Il y a 3 démarches pssibles pur prgresser vers un but Nus n apprenns pas tus de la même manière Certaines démarches d enseignement et d apprentissage snt à cnnaître pur essayer de crrespndre au plus grand nmbre Vyns ensemble ces démarches et essayez de vir celle qui vus crrespnd le plus LES DEMARCHES PEDAGOGIQUES Page 9/25

10 Enturez la démarche qui vus cnvient le mieux en tant qu apprenant LES DEMARCHES PEDAGOGIQUES Il existe différentes manières de cnduire une actin et de prgresser vers un but J explique les règles, les lis, les cncepts qui fnt turner le mnde, puis je m intéresse aux détails, aux chses plus pragmatiques Ben, mi, c est le cntraire. Je prpse d étudier des cas particuliers à partir desquels les apprenants vnt recnstituer la règle, le principe général u le thérème Je dnne d abrd des exemples et peu à peu je tire les règles avec les apprenants Mi, ce n est pas cmme ça que je fnctinne. Je préfère mettre les cnnaissances, des phénmènes en cntradictins les uns avec les autres pur mieux identifier les caractéristiques de chacun d entre eux Après avir identifier ces différentes caractéristiques, je cnstruits les règles, les principes et les lis. DEMARCHE DEDUCTIVE DEMARCHE INDUCTIVE DEMARCHE DIALECTIQUE Cette démarche cnsiste à aller du général au Cette démarche cnsiste à aller du particulier au Cette démarche cnsiste à mettre des particulier, c est-à-dire à présenter d abrd un principe général puis à prpser des exercices d applicatin de ce principe afin d expérimenter, et de renfrcer la mémrisatin. Cette démarche cnvient tut particulièrement aux général. On part d exemples cncrets puis n cnstruit peu à peu les principes Cette démarche cnvient tut particulièrement aux apprenants qui nt besin de partir de chses cncrètes, qu ils peuvent appréhender. Ils n nt cnnaissances en cntradictin les unes par rapprt aux autres. Je cmpare différents systèmes, j analyse des discurs différents u cntradictires pur frmuler finalement les principes et les règles générales. apprenants qui nt besin de maîtriser l ensemble pas besin de cnnaître l ensemble des Cette démarche cnvient tut particulièrement aux des cmpsantes avant de puvir agir, se psitinner u cmprendre cmpsantes pur se psitinner et agir Le vcabulaire angl-saxn parle de démarche cnstructiviste apprenants qui apprennent et cmprennent en cmparant des systèmes, en jaugeant le pur et le cntre pur agir, se psitinner u cmprendre. Il n y a pas une démarche meilleure que l autre L idéal est de varier les démarches pur crrespndre au plus grand nmbre Page 10/25

11 Ca alrs! Il y a cinq méthdes pédaggiques 1. La méthde démnstrative 2. La méthde analgique 3. La méthde magistrale u expsitive 4. La méthde interrgative 5. La méthde décuverte Pur transmettre des savirs, faire cmprendre, expliquer des phénmènes, il n y a pas une méthde mais plusieurs. Libre à vus en fnctin de vs bjectifs, du travail que vus désirez accmplir de chisir la méthde la plus apprpriée Un remarque cependant, il n y a une méthde meilleure qu une autre C est dans la diversité et la variatin des méthdes que vus truverez le bn cmprmis A s enfermer dans une méthde n ne crrespnd pas au plus grand nmbre Pur vus aider dans le chix de la méthde à mettre en place nus décrirns les avantages et limites de chaque méthde ainsi que les façns de les mettre en œuvre Décuvrns ensemble ces 5 méthdes pédaggiques et essayez de vir la méthde que vus utilisez le plus suvent u celle avec laquelle vus vus sentez le plus à l aise Lisez les 5 fiches méthdes ci-après, puis indiquez celles que vus mettez en place le plus suvent en précisant, pur vus, quels en snt les avantages et les incnvénients LES METHODES PEDAGOGIQUES Page 11/25

12 LA METHODE DEMONSTRATIVE Principe Faire reprduire un geste u une technique précise. Il s agit d un prcessus en 3 étapes Ce que fait le frmateur Ce que fnt les apprenants Etape 1 Il mntre, fait, explique. Ils bservent et écutent, Ils refrmulent ce qu ils nt vu et cmpris, Ils reprduisent. Etape 2 Il bserve, écute, cnseille, Ils s expliquent sur leur manière de crrige. prcéder. Il mntre de nuveau si Ils reprduisent de nuveau si nécessaire nécessaire. Etape 3 Il fait la synthèse, il Ils écutent, ils discutent. cnceptualise (abslument nécessaire pur recller les mrceaux). OBJECTIF VISE Acquisitin d un savir-faire technique et prcéduraux. Avantages Précautins d empli Apprentissage efficace d une technique précise. La situatin est sécurisante pur le frmateur et les stagiaires. Retur immédiat et prgressif pur le frmateur et les stagiaires. Les stagiaires s expriment et agissent. Les stagiaires expérimentent «sus l œil» du frmateur. A utiliser avec des petites grupes (maximum 8 persnnes), Préparer minutieusement le matériel, Aspect dirigiste qui ne plaît pas frcément aux stagiaires mais sécurise néanmins la plupart des apprenants, Privilégier l entraînement des stagiaires, Faire des synthèses régulières, faire des minis prjets qui permettrnt de rednner une chérence à l ensemble. Alterner avec d autres méthdes. ELABORER Mettre en situatin, Expliquer, Faire refrmuler. Elabrer et animer la méthde ANIMER Agir, mntrer, Faire agir, Synthétiser. Page 12/25

13 LA METHODE ANALOGIQUE Principe Remplacer une idée u un cncept cmplexe et incnnu par un fait cnnu et simple qui l illustre. Cnnaissances à transmettre Cnnaissances des apprenants Analgie = frmer à partir de ce qu il y a à transmettre et les cnnaissances des apprenants L analgie permet de pser un cntexte familier aux apprenants à partir duquel ils peuvent pser des questins... Elle permet de rendre l inslite familier... Ce que fait le frmateur Ce que fnt les apprenants Il prpse une analgie (analgie tirée de la Ils s imprègnent d abrd de l analgie vie qutidienne, prfessinnelle u Ils partent d une situatin cncrète pur mieux persnnelle des apprenants), faire le lien avec le nuveau cncept. Il pse le prblème et mntre les similitudes avec l bjet de sn curs, Il aide à transpser. Avantages L analgie déclenche l attentin par sn aspect familier u ludique, Elle dédramatise ce qui est à apprendre et garantit une meilleure mémrisatin que le discurs abstrait (trp éligné des dmaines de préccupatin des persnnes), Elle permet aux apprenants de pser des questins à partir de l analgie chisie, Implicatin des stagiaires si l analgie leur parle, Mémrisatin frte et à lng terme car il fnt des liens avec ce qu ils cnnaissent déjà. ELABORER Identifier les pints essentiels à illustrer, Chercher des analgies, Tester les analgies et faire un chix, Représenter l analgie : chisir le supprt. OBJECTIF VISE Acquisitin d un cncept. Précautins d empli Elabrer et animer la méthde Chisir des analgies familières, pertinentes et psitives dans un registre accessible à tus. Veiller aux inférences. Ne clarifie qu un aspect du prblème traité. ANIMER Ouvrir des questins, Refrmuler, Aider à transpser, Synthétiser les pints essentiels. Page 13/25

14 LA METHODE MAGISTRALE OU EXPOSITIVE Principe Le frmateur transmet des cnnaissances, un savir, sus la frme d un expsé Ce que fait le frmateur Ce que fnt les apprenants Il parle, cmmente des supprts, Ils écutent, Il mntre : utils pédaggiques tels que les Ils prennent des ntes, transparents, les diaps, etc. (permettre aux Ils psent des questins (si n leur dnne la apprenants de suivre le discurs). parle). OBJECTIF VISE Acquisitin de savirs thériques et prcéduraux Avantages Précautins d empli Transmissin d un maximum d infrmatin en un minimum de temps, Gestin facile du temps d interventin, Public nmbreux (curs en amphi, interventins en cllque, ) ELABORER Sélectinner les pints essentiels, les supprts, les exemples «Allumer» la mtivatin, «vendre» l bjectif, Maintenir l intérêt et l interactivité (éviter les discurs mncrdes, varier les supprts, indiquer le plan du discurs, sa chrnlgie ) Elabrer et animer la méthde Limiter l expsé dans le temps (envirn 15 à 20 minutes), Utiliser plutôt cette méthde sus frme de synthèse après une frte participatin des stagiaires, Eviter cette méthde en début d après midi (digestin, risque d endrmissement), Varier les supprts (paper-bard, transparent, tableau blanc ), Synthétiser le discurs sus frme de schéma, Inscrire le plan du discurs (les grands thèmes abrdés, ), Pas de retur stagiaire, Mémrisatin réduite et très grande dilutin dans le temps, Apprenant spectateur de sa frmatin, peu attentif si le sujet ne les intéresse que très peu. ANIMER Susciter l adhésin, Partir du cncret (du vécu des apprenants) pur aller vers l abstrait, Refrmuler l bjectif, synthétiser le discurs (pints essentiels), engager l actin. Page 14/25

15 LA METHODE INTERROGATIVE Principe Système de questins répnses permettant de dévelpper la curisité et d interrger les stagiaires. Le questinnement s appuie sur un supprt cmmun : texte, schéma, machine, film, situatin vécue par tus, Ce que fait le frmateur Ce que fnt les apprenants Il prépare et pse les questins, Ils répndent aux questins psées, Elabre les supprts qui vnt servir de trame Ils psent vite, beaucup de questins pur en aux questinnements, savir plus. Il structure les répnses et les utilise pur en pser d autres, Il a un rôle de «meneur de jeu» en faisant participer le grupe, Il suscite les questins des stagiaires. Avantages Permet la participatin de «tut» le grupe, Facilite l évaluatin de la prgressin de façn permanente. ELABORER Cnnaître les répnses (établir la synthèse), Elabrer le supprt de référence, Ouvrir les questins (pser la situatin u présenter le supprt). OBJECTIF VISE Acquisitin de cnnaissances. Précautins d empli Elabrer et animer la méthde Bien chisir le supprt de questinnement, Préparer les questins seln le principe défini de prgressivité et en fnctin de l bjectif à atteindre, Utiliser cette méthde en «allumage» (début de curs) dans un temps relativement limité (15 à 20 minutes maximum), Expliter tutes les répnses, Le frmateur dit maîtriser l écute et le questinnement, L aspect sclaire prend vite le dessus, Veiller à faire participer tut le grupe. ANIMER Refrmuler, Ajuter ses prpres cmmentaires, Synthétiser. Page 15/25

16 LA METHODE DECOUVERTE Principe Apprendre par des «essais et erreurs» en petits grupes, mbiliser les expériences persnnelles des stagiaires pur apprécier une situatin et résudre un prblème psé. Ce que fait le frmateur Ce que fnt les apprenants Il pse la situatin prblème (texte, étude de Ils réfléchissent, discutent, cnfrntent leurs cas, prblème, ), idées, résnnent, décuvrent, fnt des Il furnit une cnsigne claire et précise, expériences, des infrmatins et des utils indispensables Ils sumettent leurs slutins au grand grupe et à la réslutin du prblème psé, Il rganise le travail (indique par exemple qu il faut nmmer un respnsable chargé de restituer le travail du grupe, ) au frmateur (en général une persnne par grupe est chargé de faire la restitutin : ce pint est essentiel pur que le grupe frmalise un cmprmis et à une slutin cmmune). Arriver Il est dispnible cmme «persnne à un cmprmis blige les membres du grupe à ressurce» lrs des travaux en petits grupes (il dnne des pistes mais jamais la cnfrnter leurs divergences et leurs slutins afin d abutir à une slutin cmmune. slutin, il essaie faire expliciter les démarches, les méthdes, ), Il fait la synthèse finale en s appuyant sur les slutins prpsées par les différents grupes. OBJECTIF VISE Acquisitin de savir, de savir-faire, de savir-être, de savir prcédural Avantages Précautins d empli Implicatin et valrisatin imprtante des stagiaires, Les stagiaires agissent et truvent des slutins par eux-mêmes, Méthde visant l autnmie des stagiaires, Mémrisatin frte et à lng terme. ELABORER Elabrer, chisir la situatin prblème (réelle u simulée), Dser les infrmatins nécessaires, Indiquer la cnsigne cmplète (y cmpris le cmpte rendu de synthèse). Elabrer et animer la méthde Dser infrmatins et cnsignes : éviter la sensatin du «piège», Le frmateur dit prendre la mesure des difficultés de l exercice prpsé, Gestin du temps de la séance difficile, Garder du temps pur effectuer la synthèse. ANIMER Expliquer les règles du jeu, Frmer les sus-grupes, Rester dispnible : demander par exemple à chaque grupe ù ils en snt, s ils rencntrent des difficultés, Ecuter les cmptes rendus, Cmpléter et structurer. Page 16/25

17 Ca alrs! Il y a six types de savirs (auteur : Guy Le bterf) Les savirs à enseigner ne snt pas tus les mêmes et ne relèvent pas tus nn plus de la frmatin Identifier les savirs à enseigner permet de mieux ajuster sa psture de frmateur ainsi que les méthdes pédaggiques à mettre en place Décuvrns ensemble ces différents types de savir LES TYPES DE SAVOIR Page 17/25

18 Enturez le u les savirs que vus enseignez le plus suvent Il existe six types de savir crrespndant à six types d apprentissage différents Que nenni! Pur mi, savir c est avant tut savir cmprendre et interpréter les chses Le reste n est que littérature Ne l écutez pas! Savir, c est avant tut savir cmment prcéder Le reste n est que littérature Abslument pas! Savir c est savir prcéder, savir pérer Le reste n est que littérature Qu est-ce qu il ne faut pas entendre Savir, c est savir y faire Il n y a pas besin d aller à l écle pur taper sur un clu Le reste n est que littérature N écutez pas ce bricleur du dimanche Savir, c est savir se cmprter, savir se cnduire Le reste n est que littérature Savir, c est savir traiter l infrmatin, savir raisnner, savir nmmer ce que l n fait, savir apprendre. Bref, c est prendre cnscience des prcédures et des méthdes que l n met en œuvre pur résudre des prblèmes C est apprendre à apprendre. Le reste n est que littérature Les savirs thériques Les savirs prcéduraux Les savirs faire prcéduraux Les savirs faire expérientiels Les savirs faire sciaux Les savirs cgnitifs Page 18/25

19 ANNEXES A lire si vus désirez mieux cmprendre le lien existant entre la sciété en général et la sciété éducative en particulier Page 19/25

20 Le muvement de la sciété en général et éducative en particulier Ce tableau tente de décrire et de mettre en relatin le muvement de la sciété en général et le muvement de sciété éducative en particulier, à l aune des nuvelles technlgies, tant au niveau des valeurs véhiculées qu au niveau de l instrumentatin mise en œuvre. Ce tableau est cnstitué de tris clnnes rganisées par rdre chrnlgique entre elle. Chaque clnne représente un rdre différent l rdre «Prméthéen», l rdre «Narcissique» et l rdre «Janusien». Il faut vir chacune des clnnes de ce tableau à la manière des strates gélgiques marquant une épque. Chaque cuche nuvelle garde la trace de l ancienne, mais, certaines cuches peuvent s effndrer, s entremêler u disparaître, en fnctin des aléas du terrain et à l ccasin de catastrphe naturelle. Les épques de ntre tableau, allant du mdernisme au pst-mdernisme, snt à cnsidérer cmme des idéaux types permettant de caractériser et de rendre cmpte de l évlutin de la sciété en général et éducative en particulier. MODERNISME Renaissance années Mythe : Prméthée Sisyphe ORDRE PROMÉTHEEN Mythe de Prméthée et de Sisyphe (cryance en la science et en la lgique) - Sciété basée sur la lgique, attachée à la traditin et au passé, la ratinalité, la dminatin de la nature par l hmme, la cryance dans la science et la technique. - Epque stable au futur raynnant (les trente glrieuses) - Mnde imbu de certitude, mraliste et chrétien - L hmme veut devenir l égal des dieux TRANSITION Années année Mythe : Narcisse ORDRE NARCISSIQUE VERS UN REQUESTIONNEMENT DES MYTHES ET DES SCIENCES Mythe de Narcisse (Libératin de l ég) - Sciété basée sur l apparence, le plaisir, les désirs, le dévelppement de l ég pur - Le repli sur si-même - Ratinalité mins frmelle (vérité discutable) - Remise en cause de la science - Remise en cause de dieu : dieu, c est mi POST-MODERNISME Années Années 2003 Mythe : Janus ORDRE JANUSIEN Mythe de Janus (Cincé entre Prméthée et Epiméthée) Les décmbres du mdernisme, la libératin de l ég, l individualisatin à utrance, le manque de perspective plitique, la mndialisatin, la cmplexificatin du mnde, l exacerbatin de la lgique libérale et capitaliste, la remise en cause de la stabilité des psitins, l évanescence des cmpétences vit naître un individu incertain scillant entre : - L envi de fuir en avant (mais l avenir n existe plus u du mins et difficile à identifier) et l envi de revenir en arrière (le repli sur sir, la stabilité ) - La ratinalité frmelle, la lgique, la science / l irratinalité, le mysticisme, la magie - Le cllectif / l individuel - Le repli sur si-même / l uverture sur le mnde - La stabilité / la fuite en avant - Le passé / l avenir - Le scial / le privé - Le sédentaire / le nmade - Le réel / le virtuel - La présence / l absence ORGANISATION ET REGLE EN SOCIETE / CONCEPTION ET METHODE PEDAGOGIQUE Organisatin verticale, rigide, Organisatin plus hrizntale, Mndialisatin, rganisatin hrizntale, flexible, simple, stable, fermée sur suple, cmplexe, uverte sur cmplexe, suple, recrée en permanence, délégatin l extérieur l extérieur des puvirs, rejet des institutins, et de l autrité Règles simples, rigides et nn Règles cmplexes, suples et Règles cmplexes, suples, négciables en négciables négciables permanence, recréatin des règles Cnceptin pédaggique Cnceptin pédaggique Cnceptin pédaggique : agrégatin d éléments linéaire, prgressive, délinéarisée, cmplexe aux disparates, lecture discntinue, multiple et initiatique. fnctins multiples et adaptée aux fragmentée, adaptable (en temps et en cntenu) en Pédaggie transmissive besins des individus. fnctin des cntextes, des besins, des individus. Pédaggie plus individualisée, Mixité des frmules pédaggiques (FOAD : alternance du présentiel classique alternance des frmules classiques avec des frmules avec des frmules en plus individualisées ttalement u partiellement à autfrmatin plus u mins distance) assistée. SYSTEME DE PRODUCTION / SYSTEME DE FORMATION Prductin / Cnsmmatin Prductin avec ptin / Prductin à la demande / Clientélisme de masse standardisée naissance du clientélisme Frmatin de masse. Tut le mnde fait la même chse en même temps. Naissance de la frmatin individualisée. On ne fait plus frcément la même chse en même temps. FOAD : cnstructin de sa frmatin hyperindividualisatin. On ne fait plus la même chse en même temps. Page 20/25

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC»

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC» Objectifs du mdule 1 : «Cnceptin de dispsitifs de frmatin et scénaris pédaggiques recurant aux TIC» Ce mdule vise à amener l apprenant à cncevir et à gérer un dispsitif de frmatin recurant à divers scénaris

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

FORMATIONS FAFIEC 2008

FORMATIONS FAFIEC 2008 ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES 1 Nuvelle actin : Prfessinnaliser sa démarche cmmerciale (Appel d ffres de sélectin d rganismes de frmatins en curs) Savir vendre une prestatin de cnseil, c'est avant tut

Plus en détail

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité Dispsitif TICE de type hybride en cmptabilité Objectif du prjet : utiliser les tics en vue d amélirer les apprentissages des étudiants dans mn curs cmptabilité. Carméla Galante LE COURS DE COMPTABILITÉ

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

Cours informatique 2014-2014

Cours informatique 2014-2014 Curs infrmatique 2014-2014 Cntenu : Objectifs généraux Méthdes pédaggiques Présentatin des curs de l année 2013-2014 Méthde de travail Utilisatin de l envirnnement pilte Estimatin temps : Curs : 75 minutes

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL en lien avec la prcédure natinale «rganisatin des stages étudiants à l internatinal» (Cdificatin : PROC FO MO 01 V2) Objectifs du stage Ce stage est réalisé en 2 ème

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Programme de formation Professionnelle pour l obtention du certificat professionnel de Coach Praticien

Programme de formation Professionnelle pour l obtention du certificat professionnel de Coach Praticien Prgramme de frmatin Prfessinnelle pur l btentin du certificat prfessinnel de Cach Praticien Présentatin de la frmatin Vus décidez de devenir cach. C'est un métier, c'est une discipline : il vus faut en

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA FRANCHISE Ce qu il faut savir? Fiche cnseil Ns fiches cnseils nt pur bjectif de vus aider à mieux appréhender les ntins : Certifié ISO 9001 Cmptables Fiscales Juridiques, Sciales, de Gestin Réf. : DEV/O/FC/065/11-11/VBU

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation Les slutins de paie et de gestin du persnnel : du lgiciel à l extermalisatin Smmaire La gestin des ressurces humaines pur les PME 1. Intrductin 2. Le lgiciel 3. La paie manuelle 4. L expert cmptable 5.

Plus en détail

«MALLETTE DU DIRIGEANT» Programme de la formation

«MALLETTE DU DIRIGEANT» Programme de la formation «MALLETTE DU DIRIGEANT» Prgramme de la frmatin OBJECTIFS DE LA PRESTATION : Offrir aux chefs d entreprise les myens d effectuer un diagnstic de leur activité par des utils cncrets de mesures crrectives

Plus en détail

UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE»

UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE» UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE» INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Pur tus Durée Matériel 90 min Les dcuments apprtés par les élèves Un appareil pht Un grand album pht u panneau

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE Fnds d incitatin académique Académie de Brdeaux UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE SECONDE Lycée Bernard Palissy Agen (47) DESCRIPTION DU PROJET Ce prjet, au cœur du prjet d établissement,

Plus en détail

!Ref.!du!stage!:!1400!

!Ref.!du!stage!:!1400! Page 1 sur 8! Diagnstic et cmmunicatin technique!ref.!du!stage!:!1400!! Inter!:!! Intra!:!B!&!C!! Mts clés : prcess, capteurs, technlgie, autmatisme, électrtechnique, mécanique, pneumatique, réglages,

Plus en détail

397 Administration et. gestion de réseaux. INFORMATIQUE Administration et gestion de réseaux

397 Administration et. gestion de réseaux. INFORMATIQUE Administration et gestion de réseaux Institut Reine Astrid de MONS Enseignement de Prmtin Sciale Fiche descriptive UF397 Administratin et gestin de réseaux 1 Sectin : Unité de Frmatin : INFORMATIQUE DE GESTION 397 Administratin et gestin

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT

B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT A) INTRODUCTION Le technicien supérieur négciatin relatin client est un vendeur - manageur cmmercial qui gère la relatin client dans sa glbalité, de la prspectin jusqu'à

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE

GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE GENERALITES SUR LA REPRISE D ENTREPRISE Parce qu'elle est une chance pur l'écnmie française, la reprise tient une place essentielle sur les plans micr et macrécnmique. Bien utilisée, elle est une méthde

Plus en détail

FORMATIONS PROFESSIONNELLES KINÉSITHÉRAPEUTES 2016

FORMATIONS PROFESSIONNELLES KINÉSITHÉRAPEUTES 2016 Cmité Départemental de Préventin en Kinésithérapie Kiné Drôme-Ardèche Préventin FORMATIONS PROFESSIONNELLES KINÉSITHÉRAPEUTES 2016 Organisme de frmatin cntinue N SIRET : 405 164 211 00022 Déclaratin d'existence

Plus en détail

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or.

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or. Inspiré du dcument «Du plaisir avec les livres, les images et les mts!» Aline Mercier, chargée de prjet, La Vallée des lupits, Val-d Or. 0 24 mis Dès la naissance, vus savez éveiller vtre bébé en lui faisant

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Gestion de projet de production dans le spectacle vivant

Gestion de projet de production dans le spectacle vivant Gestin de prjet de prductin dans le spectacle vivant Planifier, administrer, budgétiser : dnnez vie à vtre prjet! (réf. 401P) Intervenants Francis Richert Respnsable des musiques actuelles amplifiées au

Plus en détail

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE Directin de la ville et de la chésin urbaine Mise en place et suivi d un PRE Le présent dcument a pur bjectif de dnner des repères aux acteurs mettant en œuvre un prjet lcal de réussite éducative (PRE)

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail

Fiche pédagogique N 1

Fiche pédagogique N 1 CAPITALISATION DU PROGRAMME PROCOPIL Prgramme cmmun des réseaux : - Slidarité Laïque (France) - Fédératin Rumaine des ONG pur l Enfant (FONPC) - Réseau Natinal bulgare pur l Enfance (RNE) - Alliance mldave

Plus en détail

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours Livret du tuteur établissement Stagiaire des cncurs Année sclaire 2015-2016 1. Cadre de la missin du tuteur établissement. Les missins du tuteur snt des missins d accueil, de frmatin et d évaluatin. Le

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous?

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous? Cahier des charges GPEC Territriale Script Empli Natinal : Métier de la relatin client Nvembre 2015 Eléments de cntexte Qui smmes-nus? Le Fnds d Assurance Frmatin du Travail Tempraire (FAF-TT), OPCA (Organisme

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

Conseils et astuces pour l organisation de séminaires et d ateliers

Conseils et astuces pour l organisation de séminaires et d ateliers Bîte à utils pur les Superviseurs de pratiques pédaggiques Cnseils et astuces pur l rganisatin de séminaires et d ateliers Des élèves-enseignants travaillent en petits grupes au curs d un séminaire C'est

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION ) ) Éducititn l'ahanait Eeselremeni suphieler gecherctie W NORD MEUSIEN ))) LA FORMATION CONTINUE. PROJET DE FORMATION ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE ET D'AIDE A L'ELABORATION D'UN PROJET DE REINSERTION CER

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES... 1 II.

Plus en détail

Sciences Technologies Santé. Sciences et Technologies de l Information et de la communication (STIC) BASES DE DONNEES INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Sciences Technologies Santé. Sciences et Technologies de l Information et de la communication (STIC) BASES DE DONNEES INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : Sciences Technlgies Santé Sciences et Technlgies de l Infrmatin et de la cmmunicatin (STIC) M2 Spécialité : BASES DE DONNEES INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 120 ES Vlume

Plus en détail

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi Qui est cncerné? Temps d Accueil Périsclaire Mde d empli Les Temps d Accueil Périsclaire (TAP) snt accessibles à tus les enfants sclarisés sur la ville de Saint Cyprien, une fis leur inscriptin validée.

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS. «Forum de la Méditerranée.

APPEL A COMMUNICATIONS. «Forum de la Méditerranée. APPEL A COMMUNICATIONS «Frum de la Méditerranée. Sciences humaines et sciales» Manifestatin inter-labex en SHS Crdinatin : LabexMed C-rganisateurs : Labex RESMED, Labex ARCHIMEDE, Labex OT- MED, MuCEM.

Plus en détail

CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Loire

CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Loire CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Lire Enquête auprès des publics du SPRO Synthèse Décembre 2014 CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Lire Enquête auprès des publics du SPRO 6, rue Gurvand

Plus en détail

Tim Hortons Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées et plan d accessibilité pluriannuel

Tim Hortons Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées et plan d accessibilité pluriannuel Tim Hrtns Plitiques sur les Nrmes d accessibilité intégrées et plan d accessibilité pluriannuel Table des matières 1. But... 2 2. Champ d applicatin et respnsabilités... 2 3. Énncé de plitique et engagement

Plus en détail

3. Economie et société

3. Economie et société Guide méthdique type Banque Prfil E Catalgue des bjectifs de frmatin 3. Ecnmie et sciété Cmpétences-clés 3.1 Cmprendre le cntexte écnmique mndial et identifier les relatins existant entre l entreprise

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant SYNTHESE MANAGEMENT L accmpagnement du Dirigeant Auvergne Rhône Alpes Prvence Alpes Côte d Azur Résidence MER & SOLEIL Les Chazalets 713 Avenue de Prvence 43430 LES VASTRES 83600 FREJUS Siret 39950902500033

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT Durant ces deux jurs, apprenez cmment dnner une présentatin mtivante «qui reste», avec plus d assurance et en tenant cmpte de vs qualités persnnelles. Hôtel Husa Président Park

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

Formation continue des personnels. enseignants, COP et CPE

Formation continue des personnels. enseignants, COP et CPE VADEMECUM du chef Frmatin cntinue des persnnels enseignants, COP et CPE 1 LA FORMATION CONTINUE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS, COP, CPE dans l académie de Grenble. 1-1 Le PAF-I : Plan académique de frmatin

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

Appel aux projets - 2015-16

Appel aux projets - 2015-16 Appel aux prjets - 2015-16 LA MISSION DE L ESC RENNES «Préparer, par l enseignement et la recherche, des managers respnsables et innvants à agir efficacement dans un envirnnement glbalisé» La missin vise

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Cycle supérieur du management

Cycle supérieur du management Chaudrnnerie, Tuyauterie, Sudure ECOLE DU MANAGEMENT UIMM Cycle supérieur du management Cycle 3 Ecle de Management des Savie l'indispensable ajustement des pratiques de directin pératinnelle Présentatin

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail